Page 86

Le collectif MonoChromE Olivier Maurin - Site web La recherche photographique d’Olivier, quelque soit le sujet, est avant tout une recherche émotionnelle aussi bien dans la joie que dans la tristesse… La récompense pour un photographe, est selon lui, de réussir à capturer un moment d’émotion et de le faire ressentir au travers de ses prises de vues…

Laurent Roch - Site web

«

Aussi longtemps que je me souvienne, la photographie a toujours occupé une place importante dans ma vie. Au fil des années, photographier est devenu un geste quasi-naturel et instinctif. La force émotionnelle, le contenu esthétique et le langage visuel de l'image n'ont jamais cessé d'exercer en moi une certaine fascination. A l'heure où beaucoup de photos subissent le dictat de la perfection technique, je préviligie la simplicité à une certaine falsification du réel. En déclenchant, ce que je recherche avant tout, c'est ce moment unique et fugitif qui l'instant d'après s'évapore dans le temps. Dans ce theâtre à ciel ouvert que représente la rue, je tente de saisir le quotidien dans sa forme la plus évidente. Pas de compositions pré-établies ou de mises en scène, je me laisse porter par le rythme qui m'entoure. Quand le hasard veut bien m'offrir sur un plateau ce que je recherche, que tout semble être à sa place et que l'harmonie fonctionne, je n'ai plus qu'à laisser libre mon intuition. Le choix du noir et blanc s'est naturellement imposé à moi ; d'ailleurs, on m'a souvent fait remarquer qu'il émanait de mes photos un parfum de nostalgie ; c'est sans doute vrai mais je ne pense pas avoir une vision passéiste du monde. Rien de véritablement innovant dans mon approche photographique mais toujours ce souci d'exprimer au mieux la spontanéité du moment. J'essaie de passer inaperçu, d'observer, d'attendre, de me fondre dans le décor, de jouer avec la lumière ambiante, de trouver le bon angle et enfin de capter ce fameux "instant décisif" si cher à CartierBresson. Je suis en quête constante de nouveaux lieux à explorer ou de découvrir de nouveaux regards avec comme objectif de toujours satisfaire ma curiosité naturelle. Un sujet d'inspiration inépuisable...»

Armelle Stoffel « Conteuse en image à mes heures perdues, j’aime qu’une photo puisse suspendre le temps, broder des émotions, provoquer les sens et entrainer la vision des autres, fabriquer du rêve, éveiller les désirs d’un regard, offrir la sensualité du cœur. Touche à tout en matière d’art depuis l’enfance, curieuse, obstinée du détail, amoureuse des notes de musique qui parsèment nos vies, la photographie s’est imposée à moi depuis deux ans comme l’outil d’évasion et d’expression le plus riche et le plus pertinent. Au-delà de la technique photographique, je recherche plutôt l’équilibre juste entre esthétique, la mise en forme d’une vision, et sensation, le partage de mes émotions. » Philippe Haumont écrit à son propos : « Armelle Stoffel croque ses images comme elle croque la vie, à pleine bouche, à pleins regards. On ne l’enfermera pas dans un style, elle est à elle seule un style qui manie l’art des rapprochements et des ruptures, des lignes de fuite, des contraires, des opportunités de dérobades aux banalités du quotidien. Elle met en image comme elle met en partage, en amour, sans concessions, mais avec toute la poésie intime et chaleureuse, surprenante, musicale et joyeuse d’une partition qu’elle s’exerce à renouveler sans fin.»

86

MONOCHROME eMAGAZINE N°3  

MONOCHROME eMAGAZINE N°3