Page 39

Conseil d’administration En 2011, la composition du Conseil d’administration a fait l’objet d’une profonde réflexion. Un allègement progressif, visant à réduire à moins de 18 le nombre de membres, a été décidé ; des efforts en vue de la féminisation du Conseil (afin de répondre plus rapidement que ne le prescrit la loi au quota des 30%) et d’un accroissement de la présence d’administrateurs indépendants provenant des marchés stratégiques d’Europe centrale et orientale, seront également consentis. Lors de l’Assemblée générale du 3  mai 2012, le nombre ­d’administrateurs a été ramené à 22 et une deuxième administratrice – qui est également le premier membre du Conseil d’administration en provenance d’Europe centrale – a été nommée. Une fois les aides accordées par l’État fédéral remboursées, le nombre d’administrateurs est passé à 20 ; parmi eux, deux sont désignés par le gouvernement flamand. Le Comité de direction de KBC est constitué de huit membres, qui agissent sous la direction du CEO (en la personne de Johan Thijs, depuis le 3  mai 2012). Johan Thijs a poursuivi, en concertation avec le Comité de direction, l’exécution du plan de restructuration et élaboré une stratégie et une structure de l’organisation adaptées. La nouvelle organisation confirme l’importance des activités du Groupe en République tchèque, en les versant dans une division distincte.

Politique de rémunération

39

KBC et son Conseil d’administration sont sensibles au débat sur les hauts salaires pratiqués dans le secteur financier, et en particulier dans les entreprises qui ont bénéficié d’aides publiques, qui agite l’opinion. Mais le Conseil juge également indispensable de motiver d’une manière suffisante et concurrentielle l’équipe entrée en fonction après l’éclatement de la crise financière.

[ Rapport à la société 2012 ]

KBC - Rapport à la société 2012  
KBC - Rapport à la société 2012  

KBC - Rapport à la société 2012

Advertisement