Page 1

&

Stratégie Accents

... pour la gestion de votre patrimoine personnel et familial

Actions

dans cette édition:

General Electric Mobistar Nyrstar Philips Schlumberger Xilinx Dernière mise à jour des cours et des avis : 29-07-2013

Stratégie&Accents est une publication bimensuelle de KBC Banque & Assurance N° A15 – 1 août 2013

Les Bourses dopées par la perspective d’une embellie conjoncturelle Après avoir connu plusieurs mois mouvementés, les marchés financiers se ressaisissent depuis début juillet, permettant aux Bourses internationales de gagner du terrain. Les investisseurs saluent les lueurs d’espoir qui augurent un sursaut de croissance. Les marchés d’actions se sont remis ces dernières semaines des coups durs assénés en juin. Les investisseurs ont redouté à ce moment un abandon rapide de la politique monétaire souple aux États-Unis et ont sévèrement sanctionné les obligations et les actions. Ben Bernanke, le président de la Banque centrale américaine, a calmé les esprits en précisant que la sortie de l’assouplissement quantitatif est subordonnée à une croissance économique suffisamment vigoureuse. Pour l’heure, l’économie croît à une faible cadence à l’échelle mondiale, surtout en Occident. Mais nous décelons quelques lueurs d’espoir. L’économie américaine est loin d’avoir mauvaise mine, surtout si l’on tient compte des augmentations d’impôts et des économies du gouvernement fédéral qui pèsent fortement sur l’économie. La confiance des producteurs dépasse à nouveau la barre des 50 points, le marché résidentiel poursuit son redressement et la situation s’améliore rapidement sur le marché américain de l’emploi. Les indicateurs avancés annoncent une embellie économique progressive dans la zone euro. Les prévisions s’améliorent également au Japon et au Royaume-Uni. Enfin, aucun élément ne vient alimenter l’inquiétude suscitée par le moteur chinois de la croissance. La croissance enregistrée au deuxième trimestre en Chine (+7,5% en glissement annuel) confirme que le potentiel demeure intact. Dans l’intervalle, la saison de publication des résultats des entreprises au deuxième trimestre bat son plein. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais certains chiffres ont déjà suscité l’enthousiasme ici et là.

Derniers changements d’avis Xilinx

d’augmenter à converser

Randstad

d’augmenter à conserver

Nyrstar

d’acheter à converser

Total

d’acheter à converser


General Electric, boosté par sa division Énergie

Recommandation : acheter

Cours : 24,62 USD Objectif de cours : 27,00 USD Secteur : industrie

Activités

Opinion

General Electric (GE) est une société diversifiée de technologies et de services. Elle est active dans la production d’énergie, les services financiers, l’imagerie médicale et les programmes TV. Elle compte cinq divisions : Technology Infrastructure, Energy Infrastructure, Capital Finance, NBC Universal et Consumer & Industrial.

Points forts

• •

Modèle d’entreprise bien défini, portefeuille diversifié de branches d’activité de premier plan. Intégration réussie des entreprises rachetées.

Points faibles

• • •

Endettement élevé mais en recul dans les divisions industrielles et financières. Entreprise complexe. La branche Crédits à la consommation n’a pas sa place dans une entreprise industrielle.

35 30

General Electric a enregistré d’excellents résultats pour le deuxième trimestre. Le groupe est en bonne voie pour réussir l’élargissement des marges qu’il ambitionne. Notons également la forte hausse du nombre de commandes de centrales au gaz aux États-Unis. General Electric est une entreprise très diversifiée, active dans presque toutes les branches de l’industrie. Nous sommes particulièrement optimistes à l’égard de la division Énergie. L’essor du gaz de schiste comprime structurellement le prix du gaz aux États-Unis. Les entreprises de services aux collectivités vont donc consacrer une large part de leur budget d’investissement à des installations au gaz, ce qui profitera certainement à la division industrielle de General Electric. Dans le domaine aéronautique, l’entreprise profite du redémarrage de l’activité chez les avionneurs, vu que ses moteurs équiperont les nouveaux appareils de Boeing et d’Airbus. Par ailleurs, la division financière GE Capital est à nouveau sur les rails et l’endettement se résorbe. General Electric est présent dans des segments qui réagissent à l’évolution conjoncturelle plus tardivement que ceux de ses concurrents. Les commandes se maintiendront par conséquent à un haut niveau dans les prochains trimestres. Nous émettons dès lors la recommandation Acheter.

• • •

25

20 15 10 Source: Thomson Datastream

5 2008

2009

2010

2011

2012

2013

GENERAL ELECTRIC Capital Goods World equity markets

Chris Vrijsen Analyste financier KBC Asset Management

Dernière modification de recommandation 21-06-2011

Stratégie & Accents

D’augmenter à acheter

2


Mobistar lance un avertissement sur bénéfice

Recommandation : conserver

Cours : 10,95 EUR Objectif de cours : à déterminer Secteur : télécommunications

Activités

Opinion

Mobistar est l’un des principaux acteurs sur le marché belge des télécommunications. Il opère dans la téléphonie fixe et mobile ainsi que dans d’autres services connexes (Internet, TV). Il est également actif au Luxembourg par le biais d’Orange Luxembourg. Il développe des produits et services innovants à l’intention des particuliers et des professionnels. Il fait partie du groupe France Télécom, qui détient 53% de ses actions.

Points forts

• • • •

Entreprise de mobilophonie solide et innovante (numéro 2 en Belgique). Mobistar peut s’appuyer sur l’expérience de France Télécom. Croissance dans le segment des données mobiles. Leader du marché machine-to-machine (ex. Coyote).

Points faibles

Mobistar a lancé un avertissement sur bénéfice et a aussitôt annoncé la suspension de son dividende. Les prix ont baissé d’environ 20% sur le marché de la téléphonie et Mobistar ne réussit pas à compenser le recul des services mobiles par la croissance des services groupés, alors que ses concurrents, tels que Telenet, y parviennent. Mobistar a enregistré un chiffre d’affaires semestriel de 757 millions EUR, soit un recul de 5,7% par rapport à la même période l’an dernier. L’explication réside dans la diminution des revenus de la consommation en supplément du plan tarifaire, consécutive à l’introduction accélérée des plans tarifaires Animal. La guerre des prix qui sévit dans le secteur mobile fait donc des victimes. Le chiffre d’affaires moyen par client Mobistar s’est contracté à 27,35 EUR (-5,2% sur une base annuelle). Le nombre total de clients a en outre diminué de 5%, alors que celui des clients mobiles a bondi de 73,3%. Compte tenu de ses résultats décevants, Mobistar est de plus en plus considéré comme une cible de rachat potentielle. Logiquement, les sociétés les plus intéressées sont France Télécom et Telenet. Mais pourquoi feraient-elles une offre ? Telenet déclare depuis des années ne pas être intéressé par le secteur mobile et France Telecom n’a selon nous aucune raison de racheter l’entreprise. Actuellement, il n’est intéressant ni d’acheter l’action ni de racheter l’entreprise.

• •

• • •

Le cadre régulateur (roaming, tarifs de terminaison mobile) pèse sur le chiffre d’affaires et le bénéfice. Importance limitée des activités non mobiles. 60 Le succès grandissant des offres groupées (téléphonie 55+ Internet + TV) de Belgacom et Telenet constitue une 50menace. KPN Belgium a également lancé une offre TV (baptisée SNOW) axée sur le segment budget du mar45 ché. 40À l’instar de tous les opérateurs télécoms, Mobistar doit 35réaliser des investissements (achats de licences 4G et équipements supplémentaires). 30 25 20 15 Source: Thomson Datastream

10 2008

2009

2010

2011

2012

2013

MOBISTAR Telecommunication Services World equity markets

Thomas Deschepper Analyste financier KBC Securities

Dernière modification de recommandation 26-10-2011

Stratégie & Accents

De réduire à conserver

3


La baisse des prix des métaux pèse sur Nyrstar

Modification de la recommandation : d’acheter à conserver Cours : 3,42 EUR Objectif de cours : 3,50 EUR Secteur : matériaux

Activités

Opinion

Nyrstar est une entreprise multimétaux, produisant de grandes quantités de zinc et de plomb ainsi que d’autres produits (parmi lesquels l’argent, l’or et le cuivre). Ce leader mondial est né de l’alliance des activités de fonderie de zinc d’Umicore et de Zinifex. Il recherche des acquisitions sélectives dans l’exploitation minière afin de couvrir à moyen terme près de la moitié de ses besoins en concentrés.

Points forts

Momentum bénéficiaire soutenu par la compression des coûts et la contribution croissante des activités minières.

Au premier semestre, les prix des matières premières, surtout de l’or et de l’argent, ont baissé. Nyrstar ressent cette baisse des prix tant dans la division minière (le prix par tonne de zinc est exprimé après déduction du revenu des sous-produits tels que l’or et l’argent) que dans le segment fusion (rendement plus faible des sous-produits). Dans ce dernier, l’entreprise peut compenser en relevant les primes de traitement. Les résultats semestriels ont déçu malgré les faibles prévisions de marché. Le cash-flow d’exploitation de 87 millions EUR est à première vue supérieur aux 75 millions EUR que nous avions prévus, mais il comporte une indemnité de rupture de 45 millions EUR versée par Glencore. Sans cette indemnité, Nyrstar a fait nettement moins bien qu’attendu. Après ces résultats semestriels décevants, nous avons revu nos prévisions de cash-flow d’exploitation 2013/ 2014 en baisse de respectivement 0,7% et 28,3%. Notre estimation 2013 incorpore aujourd’hui l’indemnité de rupture. À périmètre comparable, nous abaissons donc notre prévision de 25%. Malgré le faible cours actuel de l’action, Nyrstar est tout sauf une bonne affaire. C’est pourquoi nous abaissons notre recommandation à Conserver avec un objectif de cours de 3,50 EUR par action.

Points faibles

• • •

Grande sensibilité aux fluctuations des prix des métaux et au change. Contribution décevante de la mine Talvivaara. Endettement élevé.

18 16

14 12 10 8 6 4 2 Source: Thomson Datastream

0 2008

2009

2010

2011

2012

2013

NYRSTAR Materials World equity markets

Wouter Vanderhaeghen Responsable Research KBC Securities

Dernière modification de recommandation xx-xx-xxxx 22-07-2013

Stratégie & Accents

SA nieuw advieswijziging D'acheter à conserver

4


Philips cueille les fruits de sa réorganisation

Recommandation : acheter

Cours : 24,39 EUR Objectif de cours : 27,00 EUR Secteur :industrie

Activités

Opinion

Philips est l’un des plus grands producteurs d’éclairage, d’électronique grand public et de systèmes médicaux. Il opère dans quelque 60 pays. Philips se concentre sur ses trois activités stratégiques Healthcare, Lighting et Consumer Lifestyle.

Points forts

• •

Flexibilité et innovation continue dans les activités stratégiques. Important potentiel de la division Healthcare.

Points faibles

Malgré les mesures adoptées dans toutes les divisions afin de réduire la sensibilité à la conjoncture et la priorité accordée au développement de la division Healthcare, le bénéfice reste sensible à la croissance économique.

26 24 22

20 18 16 14 12 10 8

Philips a publié d’excellents résultats pour le deuxième trimestre. La rentabilité s’est améliorée dans les trois divisions. La hausse du chiffre d’affaires est en outre plus marquée que prévu, en dépit d’un contexte économique difficile. La croissance de 12% dans les marchés émergents (notamment en Chine) constitue une excellente nouvelle compte tenu du récent essoufflement économique chinois. Nous sommes également soulagés de voir les commandes de la division Healthcare repartir à la hausse aux États-Unis après plusieurs trimestres de recul. La branche Consumer Lifestyle a de nouveau signé de très bonnes performances, avec une croissance organique de 13%. Ces dernières années, Philips a cédé ses groupes de produits les plus faibles, ce qui lui a incontestablement été bénéfique. Seule la division Lighting n’a pas répondu aux attentes. Healthcare, sa division phare, est très bien implantée aux États-Unis et dans les marchés d’Asie du SudOuest. Elle fait de Philips un leader mondial de l’éclairage. L’apparition des lampes LED a remis l’éclairage au goût du jour. La réorganisation de l’appareil de production historique entame toutefois sérieusement le budget consacré aux investissements. Selon nous, les ventes de lampes LED Philips devraient progresser de 30% par an dans les années à venir. Dans la division Consumer Lifestyle, les groupes de produits les plus faibles ont été cédés. L’entreprise mise sur l’utilisation croissante des brosses à dents électriques et la demande des marchés émergents. Ces douze dernières années, Philips a su prendre le virage. L’entreprise a cédé ses divisions Informatique, Semiconducteurs et Télévisions. Ce revirement lui a coûté tant d’énergie que les investisseurs ont boudé l’action au cours de la décennie écoulée. Celle-ci continue d’ailleurs de faire les frais des années de vaches maigres. C’est pourquoi elle est bon marché par rapport à la force de frappe de l’entreprise. Nous émettons dès Chris Vrijsen lors la recommandation Acheter.

Source: Thomson Datastream

2008

2009

2010

PHILIPS ELTN.KONINKLIJKE Industrials World equity markets

2011

2012

2013

Analyste financier KBC Asset Management

Dernière modification de recommandation xx-xx-xxxx 07-05-2013

Stratégie & Accents

SA nieuw recommandation advieswijziging : acheter Première

5


Nette amélioration des marges pour Schlumberger

Recommandation : acheter

Cours : 82,85 USD Objectif de cours : 96,00 USD Secteur : énergie

Activités

Opinion

Points forts

• •

Schlumberger est le numéro un mondial des services pétroliers. L’entreprise compte deux divisions : Schlum­ berger Oilfield Services et WesternGeco. Elle opère dans 80 pays et occupe près de 80 000 travailleurs. Elle se concentre sur le développement de nouvelles technologies de forage pétrolier et est surtout active dans l’exploration et la production.

Numéro un des services pétroliers. Capacité à fournir des systèmes IT intégrés pour les services pétroliers. Part de marché importante dans presque tous les grands gisements pétrolifères.

Points faibles

• •

Tributaire de la demande d’investissement des grandes compagnies pétrolières. Dépendance à l’égard des marchés à haut risque politique et économique (Russie, Nigeria, Mer du Nord, MoyenOrient et Amérique latine). 120 110 100 90

80 70 60 50 40 30

Les résultats publiés par Schlumberger pour le deuxième trimestre sont franchement impressionnants. Le géant des services pétroliers a battu les prévisions dans chacune de ses divisions et tant le chiffre d’affaires que les marges ont surpris agréablement. Schlumberger réitère ainsi les bénéfices record de 2008. Les excellentes performances réalisées en Amérique du Nord sont étonnantes compte tenu de l’intensité de la concurrence. L’accent marqué sur la technologie porte ses fruits. La nette amélioration des marges démontre la valeur ajoutée des services de Schlumberger pour laquelle les clients sont disposés à payer. Dans ses activités internationales également, Schlumberger aligne d’excellents résultats opérationnels. Il profite en outre d’une nouvelle hausse des prix sur les marchés internationaux et de la contribution positive de la mise en œuvre de nouvelles technologies. L’entreprise éclipse ses concurrents en Amérique du Nord mais aussi dans la plupart des autres régions. Elle gagne également des parts de marché. Les prix du brut devraient se maintenir aux alentours de 100 USD, en raison des tensions géopolitiques et des perturbations persistantes au niveau de l’offre. Schlumberger est très bien placé pour profiter du cycle d’investissement dans le secteur pétrolier et gazier. Le prix du pétrole détermine les investissements futurs dans de nouveaux gisements pétrolifères. La majorité des projets sont rentables au prix actuel. À moyen terme, le grand défi consistera à pouvoir faire face à la hausse de la demande. Grâce à son ancrage international, à son leadership dans les activités en eaux profondes, à son intérêt pour les nouvelles technologies et à sa stabilité financière, Schlumberger est bien placé pour profiter du cycle de croissance de l’exploration et de la production internationale. Schlumberger n’oublie pas non plus ses actionnaires. Le management a décidé de racheter pour 10 milliards USD d’actions propres dans les cinq prochaines années, ce qui correspond à 10% de sa capitalisation boursière. Schlumberger reste l’une de nos actions préférées. Nous émettons une Alex Martens recommandation d’achat.

Source: Thomson Datastream

2008

2009

SCHLUMBERGER Energy World equity markets

2010

2011

2012

2013

Analyste financier KBC Asset Management

Dernière modification de recommandation 27-01-2011

Stratégie & Accents

D’augmenter à acheter

6


Xilinx heeft zijn koersdoel bereikt

Advieswijziging: van opbouwen naar houden Cours : 45,51 USD Objectif de cours : 45,00 USD Secteur : informatietechnologie

Activités

Opinion

Xilinx is een leverancier van geavanceerde geïntegreerde circuits en andere programmeerbare logische oplossingen. Het Californisch bedrijf ontwerpt, ontwikkelt en verkoopt programmeerbare logical devices (PLD’s) die gebruikt worden in communicatie-, geheugen- en serversystemen, mobiele basisstations en industriële producten.

Points forts

• • •

Sterke financiële positie. Groot marktaandeel in Programmable Logic Devices. Alsmaar toenemende omzet in opkomende markten, vooral in Zuidoost-Azië.

Points faibles

Blijft voor het grootste deel van zijn omzet afhankelijk van de communicatiesector.

50 45

Na de sterke prestatie van het aandeel is het koersdoel inmiddels bereikt. Tegen de huidige koers noteert het aandeel tegen bijna 22 keer de verwachte winst voor het huidige boekjaar. Xilinx is de belangrijkste producent van PLD’s (programmeerbare logische chips). Die markt is in feite een duopolie. In 2012 had Xilinx daarin een marktaandeel van bijna 50%. De tweede grote speler, Altera, heeft een marktaandeel van 40%. Een PLD is een chip die, door de aanwezigheid van een softwarelaag geherprogammeerd en geherconfigureerd kan worden. Door de grote flexibiliteit zal dat soort chips ook meer en meer gebruikt worden in de industrie. De grootste afnemer van PLD’s is traditioneel de sector van de telecomuitrusting, waar de PLD’s worden gebruikt bij de basebands. Vooral bij de installatie van het 4G-netwerk in China (China Mobile) zijn de verwach­ tingen hooggespannen wat betreft PLD content bij de basebands. De koers-winstverhouding is inmiddels opgelopen tot bijna 22 keer de verwachte winst voor het huidige boekjaar. Zelfs tegen de huidige groeivoeten zal de koerswinstverhouding nog altijd 16 bedragen in 2015. Vermits we geen aanleiding zien voor een versnelling van de groei, lijkt een verhoging van het koersdoel ons niet opportuun. We verlagen daarom ons advies van opbouwen naar houden. Alternatieven (1): Intel, ASML

40 35 30 25 20 15 10

Source: Thomson Datastream

2008

2009

2010

2011

2012

2013

XILINX Semiconductors & Semiconductor Equipment World equity markets

Yves Dalemans financieel analist KBC Asset Management

Dernière modification de recommandation 17-07-2013

Stratégie & Accents

van opbouwen naar houden

7


Les marchés en images Marches d’actions

Marches d’obligations

Rapport C/B Rendement de dividende (%) UEM 17,00 4,08 Etats-Unis 16,00 2,05 140

Taux à dix ans en EUR Taux à dix ans en USD

140

5.00

5.00

130

130

4.50

4.50

120

120

4.00

4.00

110

110

3.50

3.50

3.00

3.00

2.50

2.50

2.00

2.00

1.50

1.50 1.00

100

100

90

90

80

80

70

70

1.00

60

60

0.50

Source: Thomson Reuters Datastream

50 2008

2009

2010

2011

2012

50

2013

EURO STOXX 50 - PRICE INDEX S&P 500 COMPOSITE - PRICE INDEX

0.50 Source: Thomson Reuters Datastream

0 2008

2009

2010

2011

2012

0

2013

EMU BENCHMARK 10 YR. DS GOVT. INDEX - RED. YIELD US BENCHMARK 10 YEAR DS GOVT. INDEX - RED. YIELD

WWW

Plus de renseignements sur: www.kbc.be/investir Adresse de la correspondance: KBC BANK SA, KBC Asset Management, avenue du Port 6, 1080 Bruxelles. Ce document est une publication de KBC Asset Management SA (KBC AM), basée sur les recommandations d’investissement de KBC AM et/ou les résumés de rapports d’analyse de KBC Securities SA (KBC Sec), et est diffusé par KBC Bank. L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) est l’autorité de contrôle compétente. Cette publication est une communication publicitaire et n’entre pas dans la catégorie ‘recherche en investissements’, telle que visée par l’Arrêté royal du 3 juin 2007 portant les règles visant à transposer la directive sur les marchés d’instruments financiers, de sorte que les prescriptions légales destinées à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissements ne sont pas d’application. Les présentes recommandations ne constituent pas un conseil en investissement personnalisé. Les gestionnaires de fonds de KBC AM peuvent effectuer des transactions sur l’instrument financier concerné avant la diffusion des recommandations. La rémunération des collaborateurs ou préposés employés par KBC AM et/ou KBC Sec et chargés de l’établissement des recommandations n’est pas directement liée à des transactions de banque d’affaires. Les résultats des instruments et indices financiers présentés sont des résultats obtenus par le passé. Ils ne constituent donc pas un indicateur fiable des résultats futurs. Si les résultats des instruments et indices financiers présentés sont libellés dans une autre devise que l’euro, le rendement peut être plus ou moins élevé en raison des fluctuations de change. Ni KBC Sec ni KBC AM ni aucune autre société du groupe KBC ne peuvent être tenus responsables de l’inexactitude ou de la non-exhaustivité éventuelle des données communiquées dans ce document. Pour certains éléments essentiels des recommandations d’investissement (dont le règlement de conflits d’intérêts), qui ne figurent pas dans le document faute de place, nous vous renvoyons, pour KBC Sec, aux ‘Disclosures’ consultables sur www.kbcsecurities.com/disclosures et, pour KBC AM, aux Directives générales relatives aux recommandations d’investissement de KBC Asset Management disponibles sur le site www.kbcam.be/actions. Éditeur responsable : KBC Groupe SA, avenue du Port 2, 1080 Bruxelles, Belgique. TVA BE 0403.227.515, RPM Bruxelles. www.kbc.be Faits et autres informations relatives aux sociétés cotées en bourse: KBC Asset Management SA publie sur son site une fiche d’action pour la plupart des sociétés cotées mentionnées dans la présente publication. Cette fiche comporte d’une part des informations purement factuelles, telles qu’une description des activités de l’entreprise, le graphique illustrant l’évolution du cours de l’action, les événements les plus récents survenus dans l’entreprise et les résultats et prévisions communiqués par celle-ci dans son rapport annuel ou ses communiqués de presse. D’autre part, l’analyste financier y expose son opinion sur l’entreprise. Il en décrit les points forts et les points faibles et indique, dans son avis global, les motifs à la base de sa recommandation. Ces éléments d’opinion sont présentés sur fond coloré. Fréquence des changements d’avis: Les analystes de KBC Asset Management suivent de près l’actualité financière mondiale. L’avis émis sur une action est la conclusion d’une évaluation rigoureuse de trois éléments: l’action proprement dite, le secteur auquel appartient l’entreprise et la région dans laquelle elle est implantée. Toute modification au niveau de l’une de ces trois composantes peut entraîner un changement d’avis. Méthode de recommandation: Une description détaillée de la méthode utilisée est fournie dans l’édition de Stratégie & Accents numéro 01 du 6 janvier 2011. Celle-ci peut également être consultée sur www.kbcam.be/actions/ méthodederecommandation. Un exemplaire de cette brochure est également disponible dans toutes les agences KBC. Pour certains éléments essentiels de la recommandation d’investissement, qui n’ont pu être repris sur la fiche faute de place, nous vous renvoyons aux «Directives générales régissant les recommandations d’investissement de KBC Asset Management» sur www.kbcam.be/equities. Photos utilisées: www.shutterstock.com La classification Global Industry Classification Standard (“GICS”) a été développée par et est la propriété exclusive ainsi qu’une marque déposée de MSCI Inc. (“MSCI”) et de Standard & Poor’s, une division de The McGraw-Hill Companies, Inc. (“S&P”) et une licence d’utilisation a été concédée à [Licencié]. Ni MSCI ni S&P ni aucun autre tiers impliqué dans l’élaboration ou la composition de la GICS ou de toute autre classification GICS ne fournit aucune garantie ou assurance implicite ou explicite quant à un tel standard ou une telle classification (ou aux résultats qui seront obtenus par son utilisation) et par la présente, toutes ces parties déclinent expressément toute responsabilité quant à l’authenticité, l’exactitude, l’exhaustivité, la qualité marchande et l’adéquation à un usage particulier d’un tel standard ou d’une telle classification. Sans préjudice de ce qui précède, ni MSCI ni S&P ni aucun affilié ni aucun tiers impliqué dans l’élaboration ou la composition de la GICS ou de toute autre classification GICS ne sera tenu responsable de tout dommage direct, indirect, spécial, punitif, consécutif ou de tout autre dommage (y compris tout manque à gagner), même si il a été informé de la possibilité de tels dommages.

Parution du prochain numéro le 16 août 2013

Aandelen 2013 15 fr