Page 1

&

Stratégie Accents

... pour la gestion de votre patrimoine personnel et familial

Actions

Des hauts et des bas…

Nestlé Publicis Qualcomm Société Générale Goldmans Sachs Umicore

La semaine passée, les Bourses européennes ont connu une évolution capricieuse en raison de nouvelles politiques et économiques défavorables. Les élections en France et la démission du gouvernement néerlandais ont attisé la nervosité des investisseurs. La production industrielle n’a pas répondu aux attentes. Après avoir légèrement rebondi les mois précédents, la confiance des entrepreneurs s’est détériorée et les indicateurs du secteur des services n’ont pas brossé un tableau encourageant. Les marchés émergents ont toutefois apporté une note positive, en faisant part de leur intention de participer à la nouvelle injection dans le Fonds monétaire international. Le fonds d’aide sera étoffé de 430 milliards USD et renforcera ainsi la force de frappe du FMI.

dans cette édition:

Dernière mise à jour des cours et des avis : 26-04-2012

Les Bourses américaines ont également connu des hauts et des bas. Elles ont été plombées par les péripéties en Europe et un indicateur décevant pour l’économie chinoise. Elles ont toutefois rattrapé le terrain perdu, malgré des données économiques mitigées. Prévoyant un renforcement progressif de l’économie américaine, la Fed a relevé sa prévision de croissance pour cette année. Elle a en outre confirmé qu’elle n’hésitera pas à assouplir encore sa politique monétaire si les circonstances l’exigent. La bonne nouvelle est venue du front des entreprises, qui ont publié de bons résultats trimestriels et ont ainsi stimulé les cours des actions. La plupart des Bourses ont en définitive fait du surplace ou ont affiché une légère hausse la semaine passée. Le BEL 20 a gagné 0,2%, l’EURO STOXX 50 1,6% et le S&P 500 1%.

Stratégie & Accents est une publication bimensuelle de KBC Banque & Assurance N° A09 - 4 mai 2012

Derniers changements d’avis Umicore

D’augmenter à conserver

Société Générale

De conserver à acheter

Barco

D’acheter à augmenter

IBA

D’augmenter à conserver


Nestlé effectue des acquisitions stratégiquement intéressantes

Activités

Points forts

• • •

Nestlé est le numéro un mondial de l’alimentation et des boissons et le leader dans le domaine du café, des eaux minérales et de l’alimentation infantile. Il est également actionnaire de L’Oréal. Ses marques phares sont Nestlé, Nescafé, Nestea, Maggi et Purina.

Résultats

Cours : 55,65 CHF Objectif de cours : 61,00 CHF Secteur : biens de consommations de base

Gamme de produits diversifiée. Excellent management. Marques fortes et leadership dans plusieurs catégories de produits.

Points faibles

Grande sensibilité aux fluctuations de change.

Au premier trimestre 2012, le chiffre d’affaires de Nestlé a augmenté de 5,6%, à 21,4 milliards CHF, par rapport à la même période un an plus tôt. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est établie à 7,2%, grâce aux augmentations de prix. Le groupe a assisté à une forte croissance sur les marchés émergents. En Amérique, le chiffre d’affaires a grimpé de 2,2%, à 6,5  milliards CHF, sous l’effet d’une progression de plus de 10% en Amérique latine. Dans la région AsieOcéanie-Afrique, il a bondi de 21,2%, à 4,6  milliards CHF, grâce aux augmentations de prix et au succès des produits chocolatiers et laitiers et des boissons.

65 60 55 50 45 40 35 30 25 20

Avis : augmenter

Source: Thomson Reuters Datastream

2007

2008

2009

2010

NESTLE 'R' MSCI ACWI FD/BEV/TOB - PRICE INDEX MSCI AC WORLD - PRICE INDEX

2011

Opinion Au premier trimestre 2012, Nestlé a continué sur sa lancée de 2011. La croissance organique du chiffre d’affaires est ressortie à 7,2%, dépassant les prévisions du marché et l’objectif annuel de 5% à 6%. Sur le plan géographique, elle s’inscrit dans le prolongement des trimestres précédents : elle est modérée sur les marchés matures et élevée dans les pays émergents. Aucune catégorie de produit n’a déçu. Nestlé fait une bonne affaire en rachetant les activités d’alimentation infantile de Pfizer. Il paie certes le prix fort (11,85 milliards USD) mais bénéficiera d’économies substantielles. En outre, la transaction offre d’importants avantages stratégiques. La division d’alimentation infantile de Pfizer est active pour 85% dans les pays émergents en plein essor. Par cette acquisition, Nestlé devient le numéro trois sur le marché chinois, dont il détenait auparavant une part insignifiante. Le groupe ne prendra une décision concernant sa participation de 30% dans L’Oréal qu’en 2014. À terme, une cession de la participation est plus probable qu’une offre d’achat sur le reste du groupe de cosmétiques. Nestlé prévoit une croissance organique de 5% à 6% pour 2012 ainsi qu’un élargissement des marges. Il doit certes surveiller la hausse des coûts de ses inputs. Compte tenu du faible profil de risque et de la valorisation attrayante de l’action, nous émettons l’avis Augmenter.

Kris Verheyen Analyste financier KBC Asset Management

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois Néant Stratégie & Accents

2


Publicis profite de la croissance mondiale des dépenses publicitaires

Activités

Points forts

• •

Publicis est la troisième agence publicitaire au monde. Elle donne le ton dans le domaine de la publicité numérique.

Résultats

Avis : acheter Cours : 38,89 EUR Objectif de cours : 47,50 EUR Secteur : consommation discrétionnaire

Présence sur les marchés qui profitent le plus du redressement des budgets publicitaires. Compétence dans tous les segments médiatiques.

Points faibles

Au premier trimestre 2012, le chiffre d’affaires de Publicis a augmenté de 12,9%, à 1,5 milliard EUR, par rapport à la même période un an plus tôt. Le segment numérique s’est distingué par ses robustes performances. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est inscrite à 4%. En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires a bondi de 14,6%, à 724 millions EUR, grâce à une croissance organique de 3,3%. En Europe, le chiffre d’affaires a grimpé de 4,6%, à 412  millions EUR. L’Allemagne (+10,1%), le Royaume-Uni (+8,6%) et la France (+4,6%) sont sortis du lot. Publicis s’est offert plusieurs sociétés au premier trimestre : Mediagong en France, The Creative Factory en Russie, U-link Business DSolutions et King Harvest en Chine et Luminous à Singapour.

• • 45 40 35

Faible potentiel d’élargissement des marges.

Opinion Publicis profite de la reprise mondiale des dépenses publicitaires. Il bénéficie également d’une forte présence dans les pays où la croissance est la plus marquée, tels que les États-Unis et les marchés émergents. Les ÉtatsUnis représentent un marché important. Contrairement à d’autres acteurs médiatiques tirant leur chiffre d’affaires de la publicité (chaînes de télévision, éditeurs de journaux,...), les agences publicitaires ne sont pas tributaires d’un support déterminé. Elles profitent par conséquent des changements structurels qui s’opèrent dans le paysage médiatique. La numérisation génère de nouveaux revenus et des marges bénéficiaires supérieures. Publicis jouit en outre d’une excellente réputation dans le domaine de la publicité numérique. Le groupe a jusqu’à présent réalisé d’excellentes marges bénéficiaires. Il pourra difficilement les accroître davantage, malgré la hausse des dépenses publicitaires. Nous émettons dès lors une recommandation d’achat.

30 25 20 15

Source: Thomson Reuters Datastream

2007 2008 2009 PUBLICIS GROUPE MSCI ACWI MEDIA - PRICE INDEX MSCI AC WORLD - PRICE INDEX

2010

2011

Kurt Ruts Analyste financier KBC Asset Management

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois Néant Stratégie & Accents

3


La percée des smartphones donne un coup de pouce à Qualcomm

Activités

Points forts

• •

Qualcomm opère dans les télécommunications sans fil et les services basés sur la technologie CDMA. Il fournit des circuits intégrés et des logiciels aux fabricants d’applications sans fil et aux producteurs de biens d’équipement pour réseaux sans fil.

Résultats

Pendant le trimestre clos le 25 mars 2012, le chiffre d’affaires de Qualcomm a augmenté de 27,7% par rapport à la même période un an plus tôt. Le bénéfice opérationnel a progressé de seulement 5,9%, à 1,5 milliard USD. Dans la division CDMA Technologies, le chiffre d’affaires a bondi de 55,9%, à 3,1  milliards  USD, notamment grâce à l’acquisition d’Atheros, et le bénéfice avant impôts a grimpé de 43,6%, à 599 millions USD. Dans le pôle Technology Licensing, le chiffre d’affaires a régressé de 1,3%, à 1,7 milliard USD et le bénéfice avant impôts a reflué de 2,2%, à 1,5 milliard USD.

• • 70 65 60 55

Avis : augmenter

Cours : 63,26 USD Objectif de cours : 77,00 USD Secteur : technologie

Leader du marché du CDMA de troisième génération. Département R&D productif : nombreux  brevets et applications brevetées.

Points faibles

• •

Étroite dépendance à l’égard de la plateforme technologique CDMA. Grande dépendance à l’égard d’un nombre limité de clients.

Opinion La percée commerciale des smartphones tels que l’iPhone d’Apple et le recours croissant aux réseaux mobiles de troisième génération (3G) dopent les bénéfices de Qualcomm. La rémunération pour l’utilisation de licences est en effet basée sur le prix de vente d’un téléphone mobile. Le succès commercial des smartphones, plus coûteux, et des combinés 3G profite de toute évidence à l’entreprise. Les semi-conducteurs de Qualcomm se taillent une solide part de marché dans les smartphones équipés d’Android, le système d’exploitation de Google. Android gagne en outre des parts de marché, ce qui joue en faveur de Qualcomm. Des tablettes équipées de semi-conducteurs de Qualcomm font également leur apparition sur le marché. Nous émettons dès lors l’avis Augmenter.

50 45 40 35 30 25 20

Source: Thomson Reuters Datastream

2007

2008

2009

2010

2011

QUALCOMM MSCI ACWI TCH H/W/EQ - PRICE INDEX MSCI AC WORLD - PRICE INDEX Ivo Obreno Analyste financier KBC Asset Management

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois Néant Stratégie & Accents

4


Société Générale affiche une valorisation très bon marché

Changement d’avis : de conserver à acheter Cours : 18,26 EUR Objectif de cours : 22,00 EUR Secteur : finance

Activités

Points forts

• • •

La Société Générale (SG) est l’un des plus grands fournisseurs de services financiers de la zone euro. Elle opère dans la banque de détail, la banque d’entreprise, la gestion de fortune, le négoce de titres et les services financiers spécialisés.

Points faibles

Résultats

Crainte d’une augmentation des provisions en Europe de l’Est.

En 2011, les revenus de la Société Générale ont diminué de 3%, à 25,6 milliards EUR, par rapport à l’année précédente. Plombé également par des amortissements supplémentaires et la hausse des dépenses opérationnelles, le bénéfice après impôts a chuté de 39,1%, à 2,4 milliards EUR. En France, les revenus ont augmenté de 4,8%, à 8,2 milliards EUR et le bénéfice après impôts a bondi de 15,8%, à 1,4 milliard EUR. Dans la division Banque d’entreprise et d’investissement, les revenus ont régressé de 23,7%, à 6  milliards  EUR. Les revenus des segments Financing et Advisory ont également reculé. Le bénéfice après impôts a reflué de 63,3%, à 635 millions EUR.

• • 160 140 120 100 80 60 40 20 0

Présence dans 82 pays. Activités équilibrées et diversifiées. Solide ancrage sur le marché français.

Opinion Le climat entrepreneurial s’est détérioré pour les banques françaises à l’automne 2011. La Société Générale éprouve en outre beaucoup de difficultés à maintenir à niveau sa position de capital et sa rentabilité. Le législateur français risque par ailleurs d’imposer des règles plus strictes en compensation de l’aide allouée aux banques pour faire face à la crise de l’euro. Cette évolution n’a pas échappé à la BCE, qui a secouru toutes les banques européennes en octroyant des crédits bon marché à trois ans. Des problèmes de liquidité ne devraient dès lors plus se poser. Le management a en outre réduit sa dette en dollar, bien qu’il lui reste encore du chemin à parcourir. Les déclarations des candidats à la présidence française donnent à penser que les banques vont subir de nouvelles taxes. Le nouveau gouvernement devra toutefois tempérer ces exigences, afin de préserver la santé du secteur bancaire. La charge la plus lourde incombe à la Société Générale, qui doit privilégier le désendettement pour renouer avec la croissance. Le management dispose encore de suffisamment de temps pour renforcer la position de capital. L’action est très bon marché par rapport aux défis à relever. Nous émettons dès lors une recommandation d’achat.

Source: Thomson Reuters Datastream

2007

2008

2009

2010

2011

SOCIETE GENERALE MSCI ACWI BANKS - PRICE INDEX MSCI AC WORLD - PRICE INDEX

Johan Fastenakels Analyste financier KBC Asset Management

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois 03-11-11

D’acheter à conserver

18-04-12

De conserver à acheter

Stratégie & Accents

5


Goldman Sachs a les atouts dans son jeu pour augmenter sa part de marché

Activités

Points forts

• • • • •

Résultats

Points faibles

• • •

Goldman Sachs fournit des services financiers aux entreprises, aux groupes financiers, aux pouvoirs publics et aux particuliers fortunés. Le groupe rachète régulièrement des entreprises pour accroître son fichier clients et proposer de nouveaux produits à sa clientèle existante.

Au premier trimestre 2012, les revenus de Goldman Sachs ont régressé de 16,4%, à 9,9 milliards USD, par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le bénéfice net s’est contracté de 22,9%, à 2,1 milliards USD. Les revenus ont reculé de 14,1% à 5,7 milliards USD, dans la division Institutional Client Services, de 29,4%, à 1,9 milliard USD, dans le pôle Investing and Lending et de 7,7% dans la branche Investment Management.

Cours : 113,98 USD Objectif de cours : 127,00 USD Secteur : finance

Position de force dans la banque d’investissement. Ventilation des activités dans les différents domaines de la banque d’affaires. Infrastructure technologique avancée. Modèle économique sain et flexible. Solide position de capital et liquidités abondantes.

Concentration sur des activités volatiles et risquées. Impact de la réforme financière américaine sur plusieurs activités stratégiques. Le renforcement des exigences de capital de Bâle III implique un relèvement des fonds propres pour les produits à risque.

Opinion Les résultats de Goldman Sachs pour le premier trimestre 2012 sont assez bons. Presque toutes les divisions ont fait mieux qu’au trimestre précédent, bien que leurs résultats restent inférieurs à ceux du premier trimestre 2011. Le groupe a de nouveau réalisé d’importantes économies. Le plan d’économies annoncé (comportant la suppression de plus de 1 000 postes de travail) prévoit une adaptation du modèle économique à la réglementation actuelle. Les exigences de capital de Bâle III mettent en effet la rentabilité de certains produits à risque sous pression. Goldman Sachs a tous les atouts dans son jeu pour gagner de nouvelles parts de marché : un modèle économique flexible, une base de capital saine, des liquidités abondantes et une position de marché non négligeable. Dans ce contexte, nous conseillons d’augmenter la position.

250

200

150

100

50

0

Avis : augmenter

Source: Thomson Reuters Datastream

2007 2008 2009 2010 GOLDMAN SACHS GP. MSCI ACWI DIV FIN - PRICE INDEX MSCI AC WORLD - PRICE INDEX

2011

Carolien Bodewes Analyste financier KBC Asset Management

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois Néant Stratégie & Accents

6


Prévisions décevantes pour Umicore

Changement d’avis : d’augmenter à conserver Cours : 42,13 EUR Objectif de cours : 43 EUR Secteur : Matériaux

Activités

Points forts

• •

Durant ces dernières années, Umicore a réussi sa conversion d’une fonderie de zinc et de cuivre en un groupe de technologie des matériaux. Il compte quatre divisions : Catalyseurs, Matériaux pour l’énergie, Matériaux performants et Recyclage.

Résultats

Au premier trimestre 2012, le chiffre d’affaires d’Umicore a augmenté de 11%. Les marges ont été influencées négativement par la hausse des réductions de valeur, les coûts de démarrage d’investissements dans la croissance et la contraction des marges de recyclage de plusieurs métaux. Umicore a émis de nouvelles prévisions pour l’ensemble de 2012. Il table sur un bénéfice opérationnel courant de 370 à 410 millions EUR (contre 416 millions EUR l’année précédente) et sur un cash-flow d’exploitation courant de 520 à 553 millions EUR.

• •

Points faibles

• •

Le savoir technologique joue un rôle majeur dans nombre d’activités de l’entreprise. L’exposition au secteur automobile confère un caractère cyclique aux résultats.

Opinion Umicore possède une solide position de marché dans de nombreuses technologies respectueuses de l’environnement, dotées de belles perspectives de croissance à long terme. Les cellules photovoltaïques, les piles rechargeables, les catalyseurs automobiles et le recyclage des métaux précieux en sont quelques exemples. Umicore dégage de bons résultats trimestriels mais les prévisions émises pour l’ensemble de l’année sont décevantes. Les belles perspectives de croissance à long terme sont assombries par les défis à court terme. La valorisation n’est pas vraiment bon marché. Nous abaissons dès lors notre avis d’Augmenter à Conserver et nous réduisons notre objectif de cours de 45 à 43 EUR.

45 40 35 30 25 20 15 10 5

Leader mondial du recyclage des métaux nobles, numéro deux des cathodes pour piles rechargeables et numéro trois des catalyseurs. Grand potentiel de croissance dans de nombreux domaines d’activité dans les années à venir : piles rechargeables, cellules photovoltaïques, catalyseurs, recyclage. Solide structure bilantaire permettant des acquisitions ou des rachats d’actions propres. Priorité à la création de valeur.

Source: Thomson Reuters Datastream

2007

2008

2009

2010

Solutions de remplacement : Aegon, Barco, Belgacom, Delhaize, Exmar

2011

UMICORE MSCI ACWI MATERIALS - PRICE INDEX BEL 20 - PRICE INDEX

Wim Hoste Analyste financier KBC Securities

Relevé des changements d’avis durant ces 12 derniers mois 26-04-2011

D’augmenter à acheter

04-08-2011

D’acheter à augmenter

24-04-2012

D’augmenter à conserver

Stratégie & Accents

7


Les marchés en images Marchés d’actions

Marchés d’obligations

Rapport C/B Rendement de dividende (%) UEM 9,00 3,95 Etats-Unis 12,59 2,19

Taux à dix ans en EUR Taux à dix ans en USD

110

110

5.00

5.00

105

105

4.50

4.50

4.00

4.00

3.50

3.50

3.00

3.00

2.50

2.50

100

100

95

95

90

90

85

85

2.00

2.00

80

80

1.50

1.50

75

75

1.00

1.00

70

70

0.50

Source: Thomson Reuters Datastream

65 M

J J A S O N D J EURO STOXX 50 - PRICE INDEX S&P 500 COMPOSITE - PRICE INDEX

F

65

M A M

0.50 Source: Thomson Reuters Datastream

0 M

0 J J A S O N D J F M A M EMU BENCHMARK 10 YR. DS GOVT. INDEX - RED. YIELD US BENCHMARK 10 YEAR DS GOVT. INDEX - RED. YIELD

Evolution de l’indice S&P 500 1600

1600

1500

1500

1400

1400

1300

1300

1200

1200

1100

1100

1000

1000

900

900

800

800

700

700 Source: Thomson Reuters Datastream

600 2005

2006

2007

2008

2009

2010

S&P 500 COMPOSITE - PRICE INDEX

600

2011

WWW

Plus de renseignements sur: www.kbc.be/investir Adresse de la correspondance: KBC BANK SA, KBC Asset Management, avenue du Port 6, 1080 Bruxelles. Stratégie & Accents est une publication de KBC Asset Management SA (KBC AM). Les données servant de base aux projections, scénarios, pronostics et cours cibles proviennent de sources fiables et de recherches propres. Cette recommandation n’entre pas dans la catégorie ‘recherche en investissements’, telle que visée par l’arrêté royal du 3 juin 2007 énonçant les règles destinées à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissements, et tombe par conséquent sous la définition légale de la communication publicitaire. Les gestionnaires de fonds de KBC AM peuvent effectuer des transactions sur l’action concernée avant la diffusion de la recommandation. Cette publication ne constitue pas un conseil en investissement personnalisé. L’investisseur doit encore déterminer, de préférence avec son conseiller Epargne et Placements ou son chargé de relations, si l’action cadre avec son profil de risque et son portefeuille de placement. KBC AM ou toute autre société du groupe KBC ne peuvent pas être tenues responsables d’une imprécision ou d’un oubli éventuels dans les données communiquées. Editeur responsable / rédacteur en chef: Alex Wolfers, Product & knowledge management KBC AM / Christiaan De Moor. Faits et autres informations relatives aux sociétés cotées en bourse: KBC Asset Management SA publie sur son site une fiche d’action pour la plupart des sociétés cotées mentionnées dans la présente publication. Cette fiche comporte d’une part des informations purement factuelles, telles qu’une description des activités de l’entreprise, le graphique illustrant l’évolution du cours de l’action, les événements les plus récents survenus dans l’entreprise et les résultats et prévisions communiqués par celle-ci dans son rapport annuel ou ses communiqués de presse. D’autre part, l’analyste financier y expose son opinion sur l’entreprise. Il en décrit les points forts et les points faibles et indique, dans son avis global, les motifs à la base de sa recommandation. Ces éléments d’opinion sont présentés sur fond coloré. Fréquence des changements d’avis: Les analystes de KBC Asset Management suivent de près l’actualité financière mondiale. L’avis émis sur une action est la conclusion d’une évaluation rigoureuse de trois éléments: l’action proprement dite, le secteur auquel appartient l’entreprise et la région dans laquelle elle est implantée. Toute modification au niveau de l’une de ces trois composantes peut entraîner un changement d’avis. Méthode de recommandation: Une description détaillée de la méthode utilisée est fournie dans l’édition de Stratégie & Accents numéro A01 du 6 janvier 2011. Celle-ci peut également être consultée sur www.kbcam.be/actions/méthodederecommandation. Un exemplaire de cette brochure est également disponible dans toutes les agences KBC. Pour certains éléments essentiels de la recommandation d’investissement, qui n’ont pu être repris sur la fiche faute de place, nous vous renvoyons aux «Directives générales régissant les recommandations d’investissement de KBC Asset Management» sur www.kbcam.be/equities. Photos utilisées: www.shutterstock.com

Parution du prochain numéro le 17 mai 2012

Stratégie & Accents Actions  

Stratégie & Accents est une publication bimensuelle de KBC Banque & Assurance.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you