Issuu on Google+

Hommage à l’Abbé Pierre Concert en faveur d’Emmaüs

GHEORGHE ZAMFIR Flûte de Pan

CHRISTIANE GUGGER Piano

MERCREDI 2 JUIN 2010

Général-Dufour 14

Genève


LE DUO La rencontre artistique entre Gheorghe Zamfir et Christiane Gugger date de 1972 à Sierre où le célèbre virtuose roumain était venu donner un concert. Christiane Gugger jouait du piano dans la salle de concert et Zamfir l’a remarquée, touché par son exceptionnelle musicalité. Depuis cette date, une amitié humaniste et musicale s'est tissée entre les deux artistes. En mars 2007, le virtuose roumain vient écouter Christiane Gugger qui donne un concert à l'Atheneum de Bucarest avec le ténor Vladimir Deveselu. Il lui propose alors de créer un duo. Ce projet se concrétise avec l’enregistrement d’un CD pour flûte de pan et piano et un concert au Victoria Hall de Genève : merveilleuse occasion de faire résonner les compositions de Gheorghe Zamfir avec Christiane Gugger, pianiste exceptionnelle, tant virtuose que subtile et qui est dotée d’une sensibilité, d’un touché et d’une conception d’interprétation rare. Les œuvres de Zamfir, très originales, vont droit au cœur. Zamfir s’impose au moment où l’on croyait la musique éloignée de son contenu mystique, méditatif, qui touche la partie la plus sensible de celui qui l’écoute et qui donne encore l’espoir que la musique n’a qu’une seule direction vers l’amour, la paix et la libération de l’âme.


CHRISTIANE GUGGER Artiste sensible aux multiples facettes, Christiane Gugger est née à Sierre et commence ses études musicales avec F. Lehner, puis les poursuit avec Jean Micault à Paris. En 1968, sa rencontre décisive avec le fameux pédagogue Louis Hiltbrand à Genève lui permet de perfectionner sa technique pianistique et d’approfondir le grand répertoire. Elle a été lauréate du Prix d’Etudes du Rotary Club de Suisse. Christiane Gugger a joué avec l’Orchestre de Chambre de Bulgarie, l’Orchestre de Chambre de Winterthur, la Camerata de Suisse Romande… Elle se fait entendre seule ou en musique de chambre avec le violoncelliste Pierre Fournier, le flûtiste Maxence Larrieu, ou encore le baryton Kurt Widmer et le ténor Vladimir Deveselu, en Suisse et à travers l’Europe, mais aussi au-delà, en Israël, à Hongkong, à Macao et au Brésil. Elle a donné de nombreux concerts en improvisant sur des poésies, notamment avec Aimée André et Alice Villard. Son répertoire va du classique au contemporain et elle a déjà créé plusieurs œuvres qui lui ont été dédiées par Rainer Boesch, dont Magie avec Maxence Larrieu pour piano et flûte créé au Conservatoire de Musique de l’Ouest Vaudois. En 2009, elle enregistre un CD avec Gheorghe Zamfir. En dehors de son activité de concertiste, elle a participé en tant que membre du comité d’animation « Jeunesses Musicales » aux Congrès mondiaux de Florence, Jérusalem, Augsbourg et Bruxelles. Elle a été nommée présidente d’honneur des Jeunesses Musicales du Brésil et a tenu des conférences dans plusieurs pays sur les bases de la technique pianistique : « Une technique doit servir à réaliser immédiatement l’intention musicale, comme le langage à la pensée ». Christiane Gugger est professeur dans les Classes Supérieures (Diplômes et Virtuosités) à la Société de Pédagogie Musicale ainsi qu’au Conservatoire de l’Ouest Vaudois où elle enseigne également l’improvisation, convaincue que « la création est inhérente à chaque individu, qui, en recherchant sa propre spontanéité, peut retrouver ce potentiel créatif et oser exprimer ses sentiments ou ses idéaux ». En 1999, elle fonde « Créations pour la Paix ». La première réalisation de cette association axée sur la transculturalité est un CD distribué par Frémeaux & Associés, qui présente une œuvre musicale et philosophique mêlant 20 paroles de l’Abbé Pierre et des créations musicales occidentales basées sur un répertoire tibétain, composées par Christiane Gugger et Nicolas Sordet. Pour Christiane Gugger, la musique reste toujours « un moyen de transmettre un message d’amour et de paix ».


GHEORGHE ZAMFIR L’idole est vivante et la légende continue d’être écrite… Ce qui aurait pu être la biographie d’un héros du rock est le bilan du joueur de flûte de Pan le plus connu dans le monde, Gheorghe Zamfir. Un artiste dont le nom est un emblème pour l’instrument. La presse et le public l’ont sacré « maître », « véritable virtuose » et « roi de la flûte de Pan ». Depuis les années soixante, des tournées étendues de concerts avec différents ensembles et groupes de musiciens l’amènent partout sur le globe. Que ce soit en Amérique du Nord ou en Amérique du Sud, en Chine, en Afrique du Sud ou en Australie, il rencontre toujours un auditoire enthousiasmé qui apprend, avec lui, à apprécier le caractère particulier de la flûte de Pan et sa langue aux tonalités uniques, et qui se pénètre entièrement, comme d’une nouvelle découverte musicale, des tons tantôt élégiaques, tantôt pleins de tempérament. En 1966 déjà, Gheorghe Zamfir avait publié son premier disque, sur lequel on pouvait entendre des morceaux aussi célèbres que « Doina de Jale » et « Doina ca de la Visina ». Pendant les années soixante-dix et quatre-vingt, l’artiste travaille sans répit, courant de studios d’enregistrement en grandes salles de concert sur tous les continents. En 1974, il compose la première « Messe pour la Paix » pour flûte de Pan, chœurs, orgue et orchestre ; en 1976, son single « Été d’Amour » devient l’un des hits de l’année. Zamfir réalise, avec des accompagnements à l’orgue, avec de petits ensembles et de grands orchestres, des enregistrements d’un style nouveau et de qualité exemplaire qui laissent découvrir des compositions propres, certaines œuvres classiques et religieuses, des musiques ethniques et populaires avec la couleur musicale empreinte de nostalgie de la flûte de Pan. Il donne des concerts légendaires au Carnegie Hall de New York, au Royal Albert Hall de Londres, à l’Olympia de Paris, à Shanghai, Tokyo et au Cap. On le rencontre sur les plus « illustres parquets », il est accueilli par l’impératrice japonaise et par les chefs d’État du monde entier, il vient bavarder dans les talk-shows de David Letterman et de Johnny Carson et fait apprécier son art devant le Pape au Vatican.


CDS EN VENTE ET DÉDICACE À L’ISSUE DU CONCERT


CRÉATIONS POUR LA PAIX ET L’ABBÉ PIERRE L’Abbé Pierre rencontre Christiane Gugger en 1999 et s’associe très spontanément, avec enthousiasme, au projet de création de l’association. Immédiatement, il propose de participer à la création d’un CD. Il enregistrera 20 paroles de paix en 2003 qui seront mêlées à des interludes de piano et d’électro-acoustique. Le piano représente la simplicité et la noblesse de cœur, l’électro-acoustique le coté avant-gardiste et révolutionnaire de ces textes. Créations pour la Paix est une association à but non lucratif, sans caractère religieux, qui réunit des personnes mettant leur potentiel au service d'un idéal de dialogue et d'entraide. Les œuvres, créées par des représentants d'au moins deux cultures, soutiennent la cause d'une tierce culture. Ses activités se résument de la manière suivante: ⁄ Encourager des créations artistiques au service d'actions humanitaires ⁄ Soutenir toute initiative artistique visant à établir le dialogue entre les cultures ⁄ Agir de manière à récolter des fonds destinés aux projets humanitaires ⁄ Contribuer à un échange et à une culture de Paix Membres du Comité d'Honneur Exécutif 2010 Dr Dalil Boubakeur Sa sainteté Trijang Chogtul Rimpoché Vénérable Swami Amarananda Grand Rabbin Marc-Raphael Guedj M. le Pasteur William Mc Comish Vénérable Gonsar Tulku Rimpoché Mme Christiane Gugger, Présidente -fondatrice de l’association Le Comité d’honneur exécutif a souhaité dédier ce concert à L’Abbé Pierre, membre fondateur de l’Association et ancien membre du Comité d’honneur exécutif.

Création de l’association

 Signature du CD


WOW !!!

VIENS TESTER TON

GOCYCLE LE MEILLEUR VELO ELECTRIQUE AU MONDE TOUT SIMPLEMENT

Prends RDV avec Michel BARRO au 022 342 08 12 ou passe directement chez ITC S.A au 44bis rue Ancienne à Carouge… …et jette un coup d’œil sur www.gocycle.com

OFFRE SPECIALE DE LANCEMENT:

2'190 FRS.- TTC


RADU NECHIFOR Radu Nechifor s’intéresse à l’art dès l’enfance et commence l’apprentissage de la flûte de Pan au lycée artistique de Sibiu (Roumanie), puis devient l’élève de Gheorghe Zamfir au Conservatoire de Bucarest en 2003. Il participe à de nombreux concerts notamment en Roumanie au sein de l’ensemble folklorique du lycée de Sibiu et avec l’un des plus grands ensembles de musique traditionnelle roumains, le « Caluserul ». En 2007, il devient membre et soliste de l’Orchestre National de Folklore roumain, dirigé par Gheorghe Zamfir. Depuis, il s’est produit au Texas (USA) et au Canada, puis en Suisse allemande (Lucerne, Olten, Zug, Rotkreuz, Schlieren et Coire) avec l’organiste Bernhard Hoerler lors d’une tournée intitulée « Hommage à Gheorghe Zamfir » et a participé deux fois au Festival International de Flûte de Pan d’Arosa. En parallèle, il apprend la fabrication de flûtes de pan avec un maître en la matière, Joeri Murk, puis ouvre son propre atelier de fabrication en 2008. Radu Nechifor est actuellement professeur de flûte de Pan au lycée artistique de Sibiu. Il est premier prix du concours de Bucarest organisé par Créations pour la Paix ainsi que du Festival de Folklore « Le raisin d’or ».

AMNON SHACHAL Amnon Shachal, a terminé brillamment ses études aux académies de Jérusalem et Tel-Aviv, avant de commencer une carrière internationale en tant que soliste, chambriste ou accompagnateur. Il s’est produit en concert comme soliste avec les meilleurs orchestres d’Israël, ainsi qu’avec des musiciens tel qu’Ivry Gitlis. Amnon Shachal est un pianiste qui a déjà joué dans des endroits prestigieux. Son jeu est apprécié pour sa grande virtuosité et sa sensibilité. Son répertoire en solo va de Bach à Chostakovitch et il a su se faire applaudir et redemander en Europe (Allemagne, France, Angleterre, Danemark) et en Amérique (New York, Chicago, Los Angeles, Philadelphie).


PROGRAMME Dr Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de Paris Le Grand Rabbin Marc-Raphael Guedj, Directeur de la Fondation Racines et Sources Swami Amarananda, Directeur du Centre Védantique de Genève

RADU NECHIFOR ET AMNON SHACHAL 1er prix du concours organisé par Créations pour la Paix à Bucarest

Doïna Lae Chioru Pastel roumain

folklore roumain folklore roumain

GHEORGHE ZAMFIR ET CHRISTIANE GUGGER

Couleurs d’automne Gloria Impression romantique Doïna Lui Petru Unc Hora staccato

Gheorghe Zamfir Gheorghe Zamfir Gheorghe Zamfir Gheorghe Zamfir Grigoras Dinicu

Entracte

Les échos célestes Consolation n°3 en ré bémol majeur Hommage à Mozart Danse de la forêt Ciocarlia « L’alouette »

Gheorghe Zamfir Franz Liszt Gheorghe Zamfir Gheorghe Zamfir folklore roumain

Piano préparé par Pianos-Service P. Fuhrer S.A.


LES OEUVRES COULEURS D’AUTOMNE Cette composition écrite à Paris en 1982 pour flûte de pan et orchestre symphonique, a été jouée et enregistrée avec l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo dirigé par Laurent Forster. « J’ai dédié l’œuvre à l’harmonie de la nature. Un thème très doux sur la flûte baryton est exposé en do majeur suivi d’un 2e et 3e thème en sol et si mineur. Ils décrivent l’automne, cette saison pleine de récoltes et de couleurs splendides. La tempête survient avec un autre thème exposé par le piano, repris par la flûte en fa dièse majeur et do dièse majeur. Sa force colossale purifie la nature. Puis le thème du début ramène l’âme vers le calme et la sérénité. J’ai réalisé la transcription pour flûte et piano. Elle ajoute au répertoire une bouffée d’air vraiment nécessaire à l’instrument. Tout se prépare pour le sommeil hivernal et la traversée de l’année jusqu’à l’automne suivant ».

PASTEL ROUMAIN Écrite à Paris dans les années 80 d’après des thèmes de Transylvanie, cette composition commence par une très belle Doïna « Lasa-i pusca ruginita ». « J’ai abandonné mon fusil rouillé pour suivre le chemin de la forêt ». L’homme n’est plus satisfait du monde des humains et il préfère le quitter pour fréquenter la nature et devenir un solitaire. Le thème qui suit parle de l’état d’âme de son cœur malade qui ne peut plus survivre sans amour. Il rend visite à son médecin pour lui demander que faire. Celui-ci répond que le seul remède est le chant pur et l’amour vrai du bien-aimé. Le pastel est suivi par une danse de Transylvanie du Nord très riche et très particulière musicalement (Maramourech). Ensuite, tout revient au point de départ, à la solitude même que l’homme recherche pour retrouver la paix, la lumière, malgré la douleur qui déchire son cœur et son âme. La paix de l’âme existe, celle du cœur aussi. La révolution est dans la découverte du Soi.

DOINA (MÂNA GHEORGHE BOII BINE)   « Cette Doïna est un thème de Transylvanie que j’ai repris pour l’adapter à la flûte de Pan ». La peur  et la douceur se dégagent de partout, comme une rivière s’écoulant entre les bords des champs et des collines. C’est la beauté d’un pays de rêve que l’on découvre, à l’instar de la découverte de sa propre âme.


GLORIA C’est un hymne à la gloire de  Jésus Christ, composé à Paris dans les années 70. Le thème original, tel une grande prière, est une offrande à notre sauveur, où le cœur de l’interprète explose. Supplication, conjuration, demande que le pardon soit accordé à l’homme, recueil et soumission. À la fin, l’âme se calme en demandant pardon pour ses pêchés et la paix s’installe dans l’homme.

IMPRESSION ROMANTIQUE « Cette pièce a été écrite à Paris en 1979, à l’époque où la flûte de Pan était devenue célèbre sur toute la planète. Les possibilités inouïes de cet instrument que j’ai découvert en exerçant jusqu’à 10 à 12 heures par jour m’ont permis d’accéder aux mondes les plus subtils du son. Avec mon intuition, j’ai alors pénétré dans l’âme humaine qui a ouvert largement ses portes et recoins secrets. Quelles satisfactions et quelles joies ce furent de percevoir ces états d’âme si riches ! Cette composition n’existe que dans la version flûte de Pan, piano ou orgue qui a été enregistrée en Floride avec la célèbre organiste américaine Diana Bich ».

DOÏNA LUI PETRU UNC « Circulant entre Paris, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche et mon pays en voiture, toujours en tournées de concerts, je suis passé par la belle ville d’Arad près de la frontière hongroise. Extrêmement riche en folklore, cette région recèle encore des merveilles. C’est là que jouait, dans l’orchestre folklorique, le clarinettiste Petru Unc, un géant de presque deux mètres. La beauté et la simplicité de la Doïna que j’ai écoutée chez lui, associées à sa manière unique de l’interpréter, m’ont marqué à vie. C’est la raison pour laquelle je l’ai arrangée pour flûte de Pan et piano. Je peux ainsi la faire connaître et la jouer toujours dans mes concerts autour du monde. Je l’ai baptisée du nom de l’interprète qui certainement l’a transportée avec lui dans l’au-delà. Immense prière du don qui ouvre les portes de l’ego et déchire le cœur pour lui donner ensuite la clé du secret de l’homme et de la nature ».

HORA STACCATO Cette pièce de virtuosité a été composée par le grand violoniste Grigoras Dinicu qui a excellé dans son art entre les deux guerres mondiales. « Je l’ai adaptée en sol majeur pour piano ou orchestre symphonique et flûte de Pan. Enregistrée en 1983 avec l’orchestre symphonique de Londres, « Hora staccato » a fait le tour du monde. Je l’ai souvent jouée avec des


orchestres symphoniques pour l’immense joie des auditeurs. En 2005, j’ai réalisé un arrangement spécifique avec quintette à cordes pour une tournée au Canada, conservant la tonalité originale en mi bémol majeur, tonalité extrêmement difficile à la flûte de Pan. Depuis, « Hora staccato » constitue, avec l’Alouette, le morceau de résistance dans mes concerts ».

LES ÉCHOS CELESTES « Cette œuvre a été écrite en 1986 à Paris sur une idée d’un ami allemand, Daniel Grancea. À l’époque, il était mon manager et organisait beaucoup de concerts dans les églises et les cathédrales. L’homme commence à tisser un grand dialogue avec l’Être Suprême qui répond petit à petit à ses questions. L’homme est invité à réfléchir sur ses actions et à reconnaître ses erreurs. Au lieu de cultiver l’harmonie, il a semé la mort, le conflit, la jalousie, l’envie, le mensonge, la trahison, qui l’ont amené au naufrage avec la nature. Quel gâchis ! La tension monte au plus haut ! L’homme se voit enfin dans son propre miroir. Après cris et désespoir, la grâce est accordée. C’est l’union avec l’Être Suprême dans une vie nouvelle faite de paix éternelle, d’amour et de félicité ».

CONSOLATION N°3 EN RE BEMOL MAJEUR – FRANZ LISZT Les six Consolations de Liszt, composées entre 1849 et 1850, sont profondément mélancoliques, teintées d’espoirs inassouvis. Elles sont inspirées des poèmes éponymes de Charles Sainte-Beuve, auteur et critique littéraire qui a marqué l’œuvre du compositeur, à l’instar d’Alfred de Musset, George Sand ou Victor Hugo. La 3e Consolation, lento placido, profondément lyrique et poétique, est la plus populaire des six pièces. Sa mélodie simple et élégante rappelle les nocturnes de Chopin avec une mélancolie et une douceur très intime. Elle a probablement été écrite en hommage à Chopin, peu après son décès, alors que Liszt traversait une période difficile de sa vie.

HOMMAGE À MOZART Composée dans les années 80 à Paris en hommage au génie de Mozart, l’atmosphère de cette sonate est classique et typique de l’époque mozartienne. Dans le premier mouvement, joyeux et exubérant,  plusieurs thèmes qui s’enchaînent l’un après l’autre mettent en évidence la technique de l’instrument. Le deuxième mouvement, andante, apporte un thème nouveau, nostalgique,  méditatif et profond qui touche la partie la plus sensible de l’âme. Le troisième mouvement explose avec la joie de vivre, la nature, le coucou, comme un écho avec un certain parfum roumain qui se réPand dans l’âme assoiffée de tout ce qui peut la libérer.


DANSE DE LA FORÊT « Composée à Paris en 1977, cette œuvre a été enregistrée en 1978 avec l’orchestre symphonique de Londres dirigé par le chef hollandais Harry Von Hoof. Ce fut un succès mondial inouï, des dizaines de millions d’albums vendus. Depuis, « Danse de la forêt » fait partie de tous mes programmes de concert, soit avec grand orchestre, soit avec piano ou orgue, et cela dans le monde entier, dans des centaines d’églises et de cathédrales.  Au fur et à mesure des années, cette œuvre est devenue une prière universelle dédiée à la nature et à la sauvegarde de tout ce qu’elle contient, insectes, poissons, oiseaux, animaux, montagne, eau. Combien de fois ai-je prié et pleuré dans les églises et cathédrales du monde pour la paix et l’harmonie entre tous les hommes et les animaux de la terre, les unissant dans une danse planétaire ! »

L’ALOUETTE – FOLKLORE ROUMAIN Une vieille légende roumaine raconte l’histoire d’une très belle fille qui était tombée amoureuse du soleil. Elle se confie à sa mère et lui annonce qu’elle va la quitter pour partir à la rencontre de son bien aimé. La mère est bouleversée car, après le départ de sa fille, elle demeurera seule. Elle la menace de lui jeter un sort pour la transformer en alouette. Mais rien ne peut empêcher le départ de sa fille. La mère, désespérée, met sa menace à exécution. Elle jette son sort et la fille est transformée en alouette. Pendant toute sa vie, elle va voler entre terre et ciel, sur les champs de blé près de la forêt sans jamais rentrer à la maison « Ma fille, tu vas porter ton chagrin comme moi et jamais tu n’arriveras en haut dans la maison du soleil. Tu vas dialoguer avec les oiseaux de la forêt, avec les trilles et chanter ». C’est une triste histoire qui transforme l’alouette en une messagère terrestre par son chant bouleversant dans la lumière perpétuelle. Le premier créateur et interprète de l’alouette était un violoniste de Valachie du nom d’Anghelus Dinicu. Ce musicien a dû l’entendre chez les paysans roumains interprétant des airs de répertoires traditionnels. Par la suite, il l’a adaptée pour le violon et l’a définie en sa forme actuelle. Avec son Taraf (groupe de musiciens de folklore roumain), Anghelus Dinicu l’a jouée pendant l’exposition de Paris en 1887. Ce fut un succès mondial. Depuis, « l’Alouette » est restée le symbole du folklore roumain. C’est la mélodie la plus difficile à jouer par les violonistes et les flûtistes qui l’ont mise à leur répertoire. On dit qu’on ne sait pas jouer du violon ou de la flûte de Pan si on n’interprète pas cette pièce musicale. graphic design by kaysl is jessica scheurer www.kaysl.ch


STAGES DE DANSE | ETE’10 ENFANTS DE 4 À 12 ANS 5 - 9 JUILLET ET 23 - 27 AOÛT ADOLESCENTS & ADULTES 5 - 9 JUILLET ET 16 - 20 AOÛT

16-20 AOÛT

Lucy NIGHTINGALE CLASSIQUE Bruce TAYLOR MODERN’JAZZ Rick ODUMS JAZZ Andreas LAUCK CONTEMPORAIN Maurizio MANDORINO HIP-HOP, RAGGA, SALSA Isabel ALAMA ORIENTALE Luanda MORI YOGA Dominique REY AFRO-CONTEMPORAIN Fosca AQUARO CHANT Anna-Elisa PIERI THÉÂTRE

5-9 JUILLET

Ramon MORAES CLASSIQUE Pascal LOUSSOUARN MODERN’JAZZ Robert RUSSELL MODERNE Afid HIP-HOP Cassia KAISER STRETCHING Fosca AQUARO CHANT Anna-Elisa PIERI THÉÂTRE

PRÉ-INSCRIPTION POUR LA RENTRÉE 2010 DÈS LE MOIS DE JUIN. COURS POUR ENFANTS DÈS 3 ANS , ADOLESCENTS & ADULTES. FORMATION PRÉ-PROFESSIONNELLE PLURIDISCIPLINAIRE.

RUE DE LA COULOUVRENIÈRE 19 1204 GENÈVE / SUISSE T+41 22 329 29 92 INFO@DANCEAREA.CH

W

A

W

W

.

D

Annonce A5 NB PRINTEMPS 2010.indd 1

A

N

C

E

R

E

A

.

C

H

4/22/10 2:49 PM


BULLETIN D’ADHÉSION à Créations pour la Paix Nom

Prénom

Rue, n° 

Localité

Tél E-mail J’adhère en tant que membre de l’association et vous fais parvenir ma cotisation. En tant que membre, je reçois gratuitement soit le CD de l’Abbé Pierre soit celui de Zamfir.

o

CD de l’Abbé Pierre

Membre actif CHF 40 €26 Etudiant, AVS, AI, AC CHF 25 €16 Membre bienfaiteur CHF 150 €100

Date

o

CD de Zamfir Créations pour la Paix 14 rue des Délices 1203 Genève Tél / fax +41 (0)22 345 70 91 Compte postal 17-218928-9

Signature

COMMANDE DE CD Nom

Prénom

Rue, n° 

Localité

Tél E-mail Profession

o

Paroles de paix de l’Abbé Pierre suivies de Rencontre dans la Lumière Musique tibétaine, piano & électro acoustique Nbre de CD 

o

L’Alouette : Gheorghe Zamfir, flûte de Pan & Christiane Gugger, piano Œuvres de Zamfir et de folklore roumain

Prix unique CHF 30 €20

Date

Nbre de CD 

Créations pour la Paix 14 rue des Délices 1203 Genève Tél / fax +41 (0)22 345 70 91 Compte postal 17-218928-9

Signature


Créations pour la Paix 14 rue des Délices CH - 1203 Genève

Créations pour la Paix 14 rue des Délices CH - 1203 Genève


Cours du jour ou du soir Diplômes commerciaux CFC d’employé-e de commerce

Membre de l’Association Genevoise des Ecoles Privées


The bed of your dreams.

HÄSTENS STORE GENEVE Rue du Rhône 65, 1204 Genève T. 022 300 08 87 geneve@hastensstores.com


Zamfir