Page 1

BuSheDO2 workshop jupe


l'honneur la fidélité la sincérité le courage la bonté et la bienveillance la modestie et l'humilité la droiture le respect le contrôle de soi *

* Ces neuf vertus fondamentales régissent le Bushido, discipline guerrière du corps et de l'esprit qui mène à la maîtrise de soi.


Look

6

Histoires jupes

8

Artiste

10

Mood board

12

Histoire de collection

14

Collection

16

18

Fiche technique

Workshop

20

Brain map

28


Look dénoté Elle porte un maillot bleu marine à manches longues, une jupe multifonctionnelle marine avec ceinture et des baskets en cuir blanc. Le modèle est en mouvement. Make-up quasi inexistant. Coiffure basique/pratique. Deux projecteurs sont braqués sur elle. La prise de vue a lieu en intérieur, dans un espace très épuré type salle de danse.

connoté "Malgré la pratique de la danse balinaise en Indonésie, Yasmin n'a pas repris la danse contemporaine avant l'âge de 16 ans. Elle croit que toute danse est une expression de l'instinct et que les vêtements peuvent affecter profondément la nature d'une performance." Le look respecte la liberté de circuler, de se mouvoir, de s'exprimer à celle qui le porte. Il s'adresse à une tribu contemporaine, sensible, à la recherche d'un équilibre et d'une harmonie, dont l'esprit se rapproche du feng shui. Le naturel de la peau et des cheveux renforce cette idée.

JUPE

Par son regard et sa posture, Yasmin donne une impression de confiance et de détermination. Elle sait d'où elle vient et où elle va.

Jupe longue évasée de laine bleu marine Quatre godets devant, quatre dos Pli volumineux devant droit tenu par le nouage de la ceinture Découpes devant gauche avec jeux de matière Poches dans la couture Doublure de soie


COS (Collection Of Style) collection REFORM automne-hiver 2016

Extrait d'une série d'auto-expressions dansées proposée par les étudiants du Codarts Rotterdam Direction artistique : Karin Gustafsson Modèle : Yasmin Priyatmoko Bohn Photography : Mark Peckmezian Styliste : Hannes Hetta 7


Le Hakama Le Hakama est un pantalon large plissé (sept plis, cinq devant et deux derrière), muni d’un dosseret rigide (koshi ita). Il était traditionnellement porté par les nobles du Japon médiéval, et notamment les samouraïs. A l’origine, le Hakama était une culotte d’équitation, typiquement japonaise. En plus de l’aisance que permettait son ampleur, il apportait une protection au cavalier : le glissement des deux tissus permettait d’éviter la «brûlure» sur la face interne des genoux. Femmes comme hommes pouvaient porter le hakama. Actuellement, il est porté dans le cadre d’arts martiaux (Iaido, Aikido, Kendo, Kyudo, etc.). L’opération déterminante est la réalisation des plis, selon des règles très précises. Ainsi, les largeurs des parties avant et arrière se trouvent réduites de moitié. On constate que l’harmonie de leur agencement est en fait fondée sur une assymétrie, qui correspond aux principes de l’esthétique japonaise.


La jupe longue La Belle Chocolatière de Jean-Étienne Liotard (1743-45)

Le casaquin est souvent le manteau d'une robe à la Française coupé aux hanches ou aux genoux. Les plis peuvent être pris dans le cordon du tablier mais parfois celui-ci est passé par le trou des poches et laisse libre l'ampleur des plis. Même si les servantes parisiennes ont opté pour les paniers dès 1730, la majeure partie des femmes travaillant portent ces ensembles sans panier ni corps à baleines.

#JePorteMaJupeCommeJeVeux Une collégienne de 15 ans de Charleville-Mézières (Ardennes) a été, en avril 2015, interdite de cours, de sa classe de 3ème, à deux reprises. La principale de l'établissement signe dans une lettre aux parents de Sarah qu'elle "risque une exclusion définitive si elle ne rectifie pas sa tenue vestimentaire". Que pouvait bien porter cette jeune fille pour déclencher une telle réaction ? Ni un foulard, ni une étoile ou une croix. L'objet du délit : une jupe à deux euros achetée dans une enseigne française de textile, mais jugée "trop longue" et trop sombre par la principale. "Cette jupe n’a vraiment rien de particulier, elle est toute simple, elle n’a rien d’ostentatoire.", a affirmé la collégienne de confession musulmane. En réaction à cette affaire, les internautes ont lancé un mot-clé de soutien à la collégienne. Le hashtag "je porte ma jupe comme je veux" a été grandement relayé.

9


emmanuelle dupont

A la fois peintre et sculpteur « à l’aiguille », l'artiste concentre ses recherches textiles autour de l’expérimentation visuelle et tactile, en utilisant les points traditionnels de broderie à l’aiguille mais aussi en élaborant des techniques plus contemporaines. Ses sculptures brodées et tissées ont été plusieurs fois récompensées, notamment par le Prix textile mode de la fédération des dentelles et broderie en 2005, le Grand prix de la création de Paris en 2006, le Prix jeune créateur des Ateliers d’art de France en 2007 et le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main en 2008. Broderie blanche, éléments de costume ou de parure de tête permettent d’observer un travail tout en finesse et précision, jouant avec la transparence. Créatrice textile et brodeuse, elle mêle les matériaux, dont végétal et le métal, ainsi que douceur au piquant, toujours avec une délicatesse infinie

" Tout homme porte en lui son pays de rêve, antique nostalgie du paradis perdu,et la moindre graine que l’on met à germer dans l’humus des songes y fait pousser des végétations toujours plus étranges et plus colossales." Marcel Brion, Manifeste de l’art fantastique.


dénoté de l’oeuvre Au travers d’un regard profondément inspiré par la nature, Emmanuelle Dupont analyse et dissèque les éléments afin de réaliser avec une grande finesse de détail un extraordinaire microcosme textile. Son thème de prédilection évoque un monde onirique, où les règnes végétal et animal s’entremêlent, s’hybrident et se confondent. Elle n’hésite pas à intégrer des éléments naturels à ses créations : graines, mousses, carapaces d’insectes, os, mues de serpent… et autant d’éléments insolites qui tendent à détourner la broderie afin de semer le trouble entre le vrai et le faux ; le réel et la chimère.

connoté Dans l’exploration d’une nature rêvée, outre l’aspect inquiétant de ses utopies végétales, elle essaie de souligner leur côté magique, toujours un peu fantastique. De permutations en hybridations, du réel à l’illusoire, l'artiste tente par ses créations d’amener le spectateur à apprécier toute la complexité du monde végétal et à le méduser devant sa beauté. Au cœur de son univers : le rêve, cette profondeur peuplée de symboles et nichée au plus intime ; peut-être notre part d’humanité la plus secrète et qui sait, la plus libre. Ce qui me plût dans les créations d’Emmanuelle Dupont est cet hommage à la Création, la volonté de l'artiste de révéler la beauté végétale et animale par la précision et l'esthétique de ses travaux. Les matériaux utilisés révèlent la maîtrise et le savoir-faire de la créatrice au travers desquels je vois une poétique tentative d'imitation de la nature. J'aime penser que ses oeuvres sont un rappel à l'humilité. 11


mood board

pochette King Baby

col MĂŠduses par Emmanuelle Dupont

plage d'Etretat par Caroline Tulout

jupe Marni


robe Plotz

robe Augustin Teboul

Dentelle vĂŠgĂŠtale par Emmanuelle Dupont

chemise Martin Andersson

Moisissures par Emmanuelle Dupont

Arborescence par Emmanuelle Dupont

13


inspiration

Bushido Le bushido est le code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer Bu = ensemble des techniques martiales Shi = guerrier Do = la voie, celle qui mène à la maîtrise de soi par le travail conjoint du corps et de l'esprit L'esprit du Budo est directement issu des samouraïs et constitue une véritable éthique inspirée de la philosophie religieuse du Shintoïsme, du Confucianisme et du Zen. L'esprit du Budo, outre les qualités intrinsèquement guerrières qu'il exigeait, requérait de ses adeptes qu'ils fassent preuve d'une recherche constante de la perfection. Le Bushido est le code d'honneur de la caste militaire japonaise qui a donné naissance aux écoles de karaté et autres arts martiaux orientaux, tous régis par des codes d'honneur et la maîtrise du corps et de l’esprit par un entraînement régulier.


adaptation

BuSheDO2 Bu = techniques textiles perlage aléatoire à travers des fils de laine évocation des merveilles du milieu maritime à la manière d'Emmanuelle Dupont superposition et révélation par collage de chuttes de tissus, inspiré du travail de composition de fragments d'affiches de Jacques Villeglé qui maroufle sur toile les affiches qu’il prélève dans les rues. Son travail consiste plutôt à laisser émerger du chaos urbain les beautés cachées dans les épaisseurs de papier déchiré par des mains anonymes, qui ont parfois aussi écrit sur les affiches ou les ont maculées.

She = elle, guerrière urbaine Libre de ses mouvements, elle prend un virage. Elle vivait en phase avec la nature. Aujourd'hui elle trouve malgré tout l'équilibre dans une nouvelle armure. Elle doit canaliser ses sentiments et contrôler son instinct. Sa chair, sa maitrise et sa quiétude sont ses armes.

DO2 = oxygène Auparavant connectée directement à la Terre, elle doit s'adapter à nouvel environnement. Elle est proche des éléments et recherche de nouveaux points où se ressourcer. L’air, l'eau, la lumière lui donnent l’énergie pour trouver sa voie.

15


collection

Elle est une force de la nature


‘si les humbles heritent reellement de la terre, le Japon devrait revenir aux femmes’

17


Saison :

Automne Hiver 2017

Description modèle :

Jupe évasée BuSheDO2

Tissus :

Bachette de coton - sergé de coton - étamine de laine

Laizes :

165 cm

150 cm

150 cm

Patronnage - Nombre de morceaux : 26 Tissu x 26

Gabarit thermo x 5

Valeur de couture

Emplacement

15 mm

côté gauche haut de sous-jupe

10 mm

partout

15 mm

ourlet

Surpiqures

Emplacement

bord

bas de sous-jupe

Emplacement griffe Emplacement étiquette composition Emplacement puce de taille Montage et finitions :

Jupe longue évasée, surjupe courte matelassée Sous-jupe, à la taille, longue à godets Surjupe courte évasée matelassée Ceinture amovible passant dans les deux jupes, nouée côté gauche Zip invisible sous jupe côté gauche Doublures côtés sous incrustations Ourlet invisible bas de jupe de 1,5 cm Effets matières : collage de chuttes de tissus + perles cousues sur fils de laine

fusion de couture de côtés en modélisme


Dessin haut de la sous-jupe

droit fil

Dos

droit fil

Devant

cĂ´tĂŠ gauche

Profil

19


WORKSHOP surjupe matelassée ceinture amovible nouée à la taille

surjupe matelassée deux fentes devant ceinture amovible nouée à la taille

ceinture col boutonnière milieu devant

matelassage et transparence dentelle végétale


jupe extralarge patchwork ajustement de la taille par ceinture amovible nouée côté

reliefs et transparence matelassage bas de jupe

jupe extralarge patchwork avec jeux de reliefs et transparences

jupe à panneaux jeux de brillance

21


surjupe nouée taille laissant apparaitre voilage devant

surjupe queue de pie nouée taille

mi écailles mi cloquage

surjupe asymétrique cloquage sous-jupe


transparence et volutes style "col méduse"

large ceinture à boucle cloquage côté

jupe perlée carré croco devant

23


droit fil

Dos

superposition de pans de tissus diffĂŠrents


droit fil

Dos

jupe entièrement cloquée

25


droit fil

Dos

dĂŠcoupes de tissus de divers reliefs et reflets


droit fil

Dos

droit fil

Dos

mi patchwork mi croco

27


look COS

BuSheDO2

revue de presse produits


inspirations artistiques

Emmanuelle Dupont

workshop look par fenêtre sélection des meilleurs jupes

Jacques Villeglé

29


Illustrations dans le présent dossier, à la manière de... Raphaël "Mydeadpony" Vicenzi

Belgique né en 1972 influencé par illustrateurs des années 60, Banksy, Tom Bagshaw, Robert McGinnis, Waterhouse... Raphaël Vicenzi AKA Mydeadpony est un illustrateur autodidacte Brussellois. Il est influencée par la mode, l’art de la rue et les graffitis (plus particulièrement par le vandal ; style de tag qui se définit principalement par une signature de graffeur, que l’on peut retrouver dans l’espace public). Mêlant média digital, peinture et gribouillages, ses collages, composés de couleurs à l’eau, de taches et de textures, forment des images extrêmement détaillées, à la fois précises et aériennes. Les couleurs qu’il utilise par le biais de l’aquarelle sont assez dé-saturées, mais il réveille ses compositions par des graffs expressifs et colorés. Quelques touches de couleurs acidulés apportent de la fantaisie, de l’agressivité et de la force. Puissantes, précises et très expressives, celle-ci mêlent souvent des personnages féminins, associés à diverses couleurs et typographies faites main. www.mydeadpony.com


Sources Look : COS collection Hakama : aikidolebouscat.fr Jasmine Ami Jones budoexport.co Jupe longue : arteinsublimedetailsdicatherinelarose L'express Mood board : Wear magazine photos oeuvres Emmanuelle Dupont : © Jennyfer Ryan Inspiration : aikido-budo.fr Adaptation : Artiste : TSUKIOKA Yoshitoshi p.24 à 26 : citation : Nelson Mandela citation : Une odeur de gingembre - Oswald Wynd extrait du Saint Coran, Sourate 90 Al Balad (La cité), verset 4

31


Caroline Tulout karoline.tulout@gmail.com ESMOD Roubaix janvier 2017

Book collection BuSheDO2  

fashion design stylist mode book workshop femme jupe longue collection bushedo hakama arts martiaux force nature guerrière COS Emmanuelle Du...

Book collection BuSheDO2  

fashion design stylist mode book workshop femme jupe longue collection bushedo hakama arts martiaux force nature guerrière COS Emmanuelle Du...

Advertisement