Issuu on Google+

   

 

Cartable  d’organisation  du  stage  IV   Karine  Beaulieu   2013  


Horaire  général  de  la  semaine

 

Semaine du : HEURE

07 :55 à 08 :55

LUNDI

MARDI

MERCREDI

JEUDI

401

102

101

102

Math

822

08 :55 à 09 :55 09 :58 à 10:13

10:16 à 11:16 11 :20 à 12:35

401

Lecture

402

Lecture

402

821

Lecture

822

Écriture

Lecture

Écriture

Écriture

RECRÉATION

RÉCRÉATION

RÉCRÉATION

RÉCRÉATION

RÉCRÉATION

401

501-502

501-502 Lecture

822

Lecture

Maths

DÎNER

DÎNER

DÎNER

DÎNER

DÎNER

821

101

822

821

Maths en classe

Lecture

12:40 à 13 :40

Maths

13 :40 à 14 :40

Écriture

501

18 décembre 2012

Lecture

VENDREDI

Maths

Lecture

821

Écriture

Écriture

821

Lecture

Maths

502


Planification  de  l’étape  en  cours

 

Premier cycle 1ère année : Français : § Composantes disciplinaires : o Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences. o Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. § Savoirs essentiels : o Connaissances liées à la phrase : § Recours à la ponctuation : le point § Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte : noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire. § Utilisation de l’orthographe conforme à l’usage : Formes de 500 mots, marques du genre et du nombre des noms et des adjectifs inclus dans ces mots fréquents, majuscule en début de phrase et aux noms propres.

Deuxième cycle 4ème année : Français : § Composantes disciplinaires en lecture: o Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences. o Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. §

Composantes disciplinaires en écriture: o Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture.


§

o Recourir à son bagage de connaissances et d’expériences. Savoirs essentiels : o Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps). o Prise en compte des éléments de la situation de communication (intention, destinataire). o Prise en compte d’éléments de cohérence (idées rattachées au sujet, suffisance des idées, principaux connecteurs). o Recours à la ponctuation (point d’interrogation, point d’exclamation). o Reconnaissance et utilisation des fonctions syntaxiques (Sujet). o Accords dans la phrase.

Troisième cycle 5ème et 6ème année : Français : § Composantes disciplinaires en lecture: o Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences. o Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. § Composantes disciplinaires en écriture : o Évaluer sa démarche d’écriture en vue de l’améliorer. o Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. § Savoirs essentiels : o Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps, marques du dialogue, sections). o Prise en compte des éléments de la situation de communication (intention, destinataire, registre de langue). o Prise en compte d’éléments de cohérence (Principaux connecteurs, reprise de l’information en utilisant des termes substituts). o Recours à la ponctuation (virgule). o Accords dans la phrase. Mathématiques : § Composantes disciplinaires (raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques): o Cerner les éléments de la situation mathématiques. § Savoirs essentiels : o Nombres naturels, nombres décimaux, utilisation des nombres (passer d’une forme d’écriture à une autre : notation fractionnaire, notation décimale, pourcentage), choix d’une forme d’écriture selon le contexte), nombres entiers.


Planification  hebdomadaire  et  journalière     SEMAINE  1  


Planification hebdomadaire de la semaine du 14 janvier 2013 Lundi Mathématiques Gr. 401 Poursuite p.6 Multiplication et décomposition. Truc : table 9 Mathématiques Gr. 822 Évaluation formative (situation problème : L’album souvenir) Lecture Gr. 401 Texte de la semaine (Myriam, la fille araignée) p. 37 Mathématiques Gr. 822 Situation problème

Mardi Lecture Gr. 102 Lecture de syllabes et de mots (crayons). Salade de mots. Écriture Gr. 401 Retour sur la compréhension de texte. Répondre aux questions.

Jeudi Lecture Gr. 102 Salade de mots

Écriture Gr. 402 Retour sur la règle orthographique

Mathématiques Gr. 501-502 Situations d’application 4 et 8.

Lecture Gr. 101 Lecture de syllabes et de mots. Salade de mots. Écriture Écriture Gr 501 Gr. 821 2e règle Correction orthographique (la (feuille dans la course des « o ») pochette)

 

Mercredi Formation sur la mémoire de travail au siège social de la CSSMI

Écriture Gr. 822 Situation d’écriture à la demande de l’enseignant. Lecture Gr. 821 Pas d’élèves (activité spéciale en classe)

Lecture Gr. 822 Texte : Les oignons peuvent revivre Situations d’inférences Mathématiques Gr. 821 Calcul du pourcentage avec Sabrina

Vendredi Cours à l’UQAM


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 14 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante: Appliquer des processus mathématiques appropriés à la situation Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Décomposition de nombres naturels inférieurs à 1 000 000, sens de la relation d’égalité (équation), sens de la relation d’équivalence et distributivité. Repère(s) culturel(s) : Objet de la vie courante : l’argent Matériel Page 6 de leur manuel

Mode de fonctionnement Individuel

Critères d’évaluation Dégager la tâche de la situation. Déterminer les données implicites de la situation. Estimer le résultat possible de la tâche.

Objectif visé par la SEA : Être capable de décomposer des nombres en fonction de la conception d’unités de mille, de centaines et de dizaines pour ensuite observer l’équivalence entre les équations que l’on peut ressortir de cette décomposition.

§ § § §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation L’enseignant joue un peu la niaiseuse en § Production : demandant à ses élèves que représente le Planification nombre 167. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage par la l’évolution des présentation de la question mobilisatrice en élèves que je page 6 de leur manuel. répertorie dans Activation des connaissances antérieures et mon journal de émergences des représentations que se font les bord. élèves au sujet de la question. § Processus : Établissement du plan de travail avec les élèves L’enseignant

Rôle de l'élève Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. Exprime sa compréhension de la tâche.


en choisissant une méthode de travail.

§ §

§ §

§ §

lit la consigne avec les élèves et les questionne au sujet de leur compréhension de celle-ci.

RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante avec § Processus : des nombres qui ne sont pas sur leur feuille. Réduction de Pratique guidée : J’accompagne les élèves en la longueur de faisant le premier numéro avec eux et en la tâche expliquant le processus à suivre, je corrige au demandée. fur et à mesure les erreurs avec les jeunes. § Structure : Pratique autonome : J’invite les élèves à Gestion du remplir le tableau de la page 6, puis je les aide temps par au besoin. J’offre de la rétroaction aux élèves. l’enseignante Je structure le temps pour la réalisation de la et déroulement de l’activité tâche. dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour sur les apprentissages réalisés. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin.

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 14 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Multitextes Ardoise p. 37 Texte : Myriam, la fille araignée !

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra utiliser les stratégies de lecture lors de la lecture du texte pour ensuite pouvoir répondre à quelques questions du questionnaire.

§

§ § §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante raconte aux § Production : jeunes que lorsqu’elle lit pour le plaisir ou pour Planification accomplir une tâche telle que de faire un en fonction de résumé ou de répondre à un questionnaire, elle l’évolution des ne lit pas de la même manière. « Il est rare que élèves que je tu écrives quelque chose dans ta bande répertorie dans dessinée préférée, mais pas dans tes livres mon journal de d’école. » bord. Élaboration du but d’apprentissage : Apprentissage de l’usage adéquat des stratégies de compréhension de texte. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture et les moments pour les utiliser. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir se questionner tout au long de la lecture.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.


RÉALISATION §

§

§

§

§ §

Rôle de l'enseignant Modelage de la tâche par l’enseignante qui rappelle les stratégies à utiliser avant de lire pour ensuite lire le premier paragraphe et modéliser les stratégies aux élèves. Pratique guidée : Chaque élève lit un paragraphe et utilise une stratégie de compréhension en la verbalisant pendant sa lecture. Pratique autonome : L’enseignante invite les élèves lire le dernier paragraphe seul et à utiliser les stratégies. Elle questionne ensuite leur compréhension en faisant un petit retour sur le contenu de ce paragraphe. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation § Structure : Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Les paragraphes les plus simples sont offerts aux lecteurs moins compétents. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies dans ce texte. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § Questionne et demande de l’aide au besoin.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 14 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Une feuille brouillon et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail.

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


§

§ §

§

§

§

L’enseignante explique qu’il va falloir représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. L’enseignante et structure le temps pour la l’enseignante et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 14 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Repère(s) culturel(s) : Objets de la vie courante : livres et dictionnaires Modes de pensée, de valeurs, etc. Mode de vie : l’évolution de l’écriture Matériel Une feuille et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel

Critère d’évaluation Respect des contraintes de la langue (orthographe d’usage).

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de choisir entre l’un des trois « o » (eau, o, au) dans l’écriture des mots.

§ § §

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur l’importance de dégager des régularités pour l’automatisation de l’écriture de mots. Élaboration du but d’apprentissage : Apprentissage d’une règle orthographique. Activation des connaissances antérieures sur l’écriture des mots connus qui comprennent un des trois o (eau, au, o) par l’exploration de mots comportant des « o ». Établissement du plan de travail par l’enseignante qui explique qu’à partir de ces exemples il faudra ressortir une règle.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement à l’activité en tentant de voir les régularités dans les exemples donnés. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION Rôle de l'enseignant

Différenciation

Rôle de l'élève


§

§

§ § § §

§ §

§

§

Pas de modelage puisque l’enseignante veut § Structure : que l’élève trouve les régularités de la langue à Gestion du partir des exemples, mais l’enseignante précise temps par le nom de la leçon : La course des « o ». l’enseignante Liste des mots : et déroulement Automobile, bateau, automne, chapeau, de l’activité cadeau, autre, aube, peau, beau, aussi, dans un petit Australie, manteau, olive, orange, botte, local avec un organiser, porte, vole, orphelinat, orphelin. nombre Pratique guidée : L’enseignante invite les restreint d’élèves. élèves à émettre des hypothèses sur la règle des « o ». L’enseignante donne la règle lorsqu’on entend le son /o/ en début de mot. (/o/ en début de mot = au) Pratique autonome : L’enseignante invite les élèves à tenter de trouver une autre règle. Présentation des autres règles : (/ / = o) (/o/ au milieu d’un mot = o) (/o/ en fin de mot = eau) Précision : « Attention, la règle est bonne dans 80% des cas). Les exceptions : auto (parce que c’est un raccourci du vrai mot « automobile »), pour les mots d’une même famille comme robot (robotique,…) et pour les pluriels (ex : animaux). L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur la règle et sur les notes que nous devrions prendre. Au début = au (80%) À la fin = eau (80%) Pas de mots de même famille. Pas de pluriel. Pas de « o » fatigué (/ / = o) (ex : port).

§

Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

§ § §

L’élève se met en action. L’élève observe tous les mots. L’élève émet des hypothèses concernant la règle qu’ils verront.

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages (sur le choix du « o » dans les mots).


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 15 janvier 2013

Périodes : 1 et 4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je ordre. répertorie dans

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux affiches aide-


§

§

Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

mon journal de bord.

mémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint d’élèves. phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son mot en colonne sur la table. L’enseignante § Processus : Les mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (une majuscule, un point offerts aux et une phrase qui fait du sens). En groupe, lecteurs moins l’enseignante modélise la procédure à suivre compétents. pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont § Contenu : les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des L’enseignante et structure le temps pour la sons et des réalisation de la tâche. lettres sur les murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin.

RÉALISATION §

§ §

§

§ §

Réinvestissement : Lecture du livret

§ §

§

§

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 15 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Une feuille brouillon et un crayon. Problèmes 8 et 4.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Productions : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 15 janvier 2013

Période :

5

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Stratégies de correction (recourir à une procédure de correction). Repère(s) culturel(s) : Produits médiatiques et promotionnels : la publicité avec les fascicules. Matériel Feuille : Ma journée est parfaite.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (5 élèves)

Critères d’évaluation Respect des contraintes de la langue.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra repérer les fautes dans un texte et les corriger.

• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on prend le temps de corriger ce texte. But : Utiliser les stratégies de correction pour repérer et corriger les fautes dans les textes. Activation des connaissances par la question : Qu’est-ce qui est facile à repérer comme fautes dans ce texte ? Sur quoi devons-nous porter notre attention au tout début de notre correction ? Connais-tu le code PACO ? RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

Rôle de l'élève


• • •

Modelage : Lorsqu’une première erreur est repérée, l’enseignante modélise comment elle s’y prendrait pour corriger cette erreur. Pratique guidée de la première phrase. Pratique autonome de la deuxième phrase. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Structure: • Gestion du temps par • l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. Processus : Respect du rythme d’apprentissage des élèves (laissez du temps).

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur la correction de la dernière phrase et sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Participation à l’activité. Rester attentif lors des consignes.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la rédaction d’une lettre.


Planification  hebdomadaire  et  journalière     SEMAINE  2  


Planification hebdomadaire de la semaine du 21 janvier 2013 Lundi Mathématiques Gr. 401 Math science Arrondir p.15

Mardi Lecture Gr. 102 Lecture de livrets Salade de mots.

Mercredi Lecture Gr. 101 20 min. Livrets Salade de mots Phrases possibles et impossibles Écriture Gr. 401 Situation d’évaluation en écriture sur un conte de Noël.

Jeudi Lecture Gr. 102 20 min. Livrets Salade de mots Phrases possibles et impossibles Lecture Pas de cours à cause d’une évaluation en classe.

Mathématiques Gr. 822 Remplacement par français avec Jérémie et Philippe : Situation d’écriture : Portraits du monde Lecture Gr. 401 Texte de la semaine (fiche de lecture) (Fondation de Québec) Mathématiques Gr. 822 Situation problème : L’album souvenir

Écriture Gr. 401 Règle orthographique du « o » Lettre hameçon Vocabulaire fondamental Mathématiques Gr. 501-502 Situations d’application

Lecture Gr. 501-502

Lecture Gr. 822 Situations d’inférences

Lecture Gr. 101 Lecture de livrets Salade de mots

Écriture Gr. 822 Correction (Ma journée est parfaite)

Mathématiques Gr. 821 Travail sur les pourcentages, les fractions et la réduction de fractions.

Écriture Gr 501 Retour sur la 2e règle orthographique (la course des « o ». Activité dans Euréka Développement d’une bonne description

Écriture Gr. 821 Correction (Ma journée est parfaite)

Lecture Gr. 821 Situations d’inférences

Vendredi Pédagogique Rencondre avec une enseignante de 4ème, une éducatrice et l’orthopédagogue afin de remplir le questionnaire CADDRA d’un élève. Rencontre avec les enseignantes des classes de maternelle afin de connaître leurs besoins.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 21 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Nombres naturels (approximation) Repère(s) culturel(s) : Achat de choses au dépanneur. Dire le prix de ce que l’on veut acheter. Matériel Cahier d’exercices p.15

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Application adéquate des processus retenus.

Objectif visé par la SEA : L’élève sera capable d’arrondir des nombres à la dizaine près, la centaine près et à l’unité de mille près.

§ § §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation au sujet du prix que je vais § Production : donner à mes parents lorsque je veux qu’ils Planification m’achètent quelque chose. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Visualiser l’évolution des si on est plus proche d’un montant ou de élèves que je l’autre. répertorie dans Activation des connaissances antérieures et mon journal de émergences des représentations que se font les bord. élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique.

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


RÉALISATION §

§ § §

§ §

Rôle de l'enseignant Modelage de la tâche par l’enseignante un problème très simpliste et d’une question tout aussi simple afin de permettre aux élèves de se représenter ce qui est attendu. Pratique guidée : Avec un deuxième problème, un élève me dit quoi faire et l’enseignante le questionne sur ses choix. Pratique autonome : L’enseignante invite les élèves à répondre aux questions de leur page. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation § Contenus : Choix de problème avec des difficultés graduées (du plus simple avant le plus complexe). § Structures : Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. INTÉGRATION Différenciation

Rôle de l'élève § Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin.

Rôle de l'enseignant Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 21 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés). Exploration et utilisation de la structure des textes (récit à trois temps). Recours à la ponctuation.

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte.

Repère(s) culturel(s) : Le pont Champlain Matériel Texto 4 : Fiche de lecture Fondation et création de Québec.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de laisser des traces efficaces qui ne traitent que des informations principales du texte dans le but de pouvoir se repérer rapidement dans le texte afin de trouver l’information dont ils ont besoin selon les questions et ainsi réduire la surcharge cognitive.


§ § §

§

§ §

§

§ §

 

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur le pont Champlain. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Le premier paragraphe est dans un petit fait en grand groupe. local avec un Pratique autonome : Chaque élève lie un nombre paragraphe et tente de résumer l’idée qui en restreint d’élèves. ressort sans relire tout le paragraphe sans le résumer. § Structure : Les paragraphes L’enseignante et structure le temps pour la plus longs à réalisation de la tâche. lire sont offerts aux lecteurs plus fort afin de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. §

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 21 janvier 2013

Période : 5

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Organisation et cohérence d’un texte Repère(s) culturel(s) : Les trilogies. Matériel Un bol opaque avec couvercle, pouding à la vanille, feuille.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe.

Critères d’évaluation Pertinence et suffisance des idées liées au sujet, à l’intention et au destinataire. Formulation adéquate (phrases de formes et de types diversifiés, vocabulaire varié, précis et évocateur) selon les apprentissages effectués pendant le cycle.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra faire une description la plus détaillée du bol, du pouding, d’une cafetière et d’une image.

§ § §

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation avec le bol. Élaboration du but d’apprentissage : Décrire de manière détaillée un objet. Activation des connaissances antérieures sur la description : « Te souviens-tu de ce dont tu devais parler pour décrire quelque chose ? (se fier aux sens) Établissement du plan de travail par l’enseignante qui explique qu’il faut décrire le plus précisément possible tes choses pour que ton coéquipier puisse se représenter cette chose et même être capable de la dessiner.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement à l’activité en tentant de mettre des mots sur les images. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.


RÉALISATION § § § § § § §

§ § § §

     

Rôle de l'enseignant Modelage : Exemple du bouton de chemise. Pratique guidée : Un élève montre l’exemple en décrivant un autre objet de la classe. Pratique autonome : Chaque élève écrit ses idées sans formuler de phrases. En équipe de deux : Une personne décrit, l’autre dessine ce qu’il comprend. Retour en plénière sur ce qui est trouvé. Formulation de phrases avec les idées. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation § Structure : Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les éléments de la description. Les élèves décrivent à l’enseignante une image qu’elle doit dessiner au tableau. Retour sur les difficultés rencontrées. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action.

Rôle de l'élève § Se questionner sur les éléments de la description.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 22 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Prise en compte d’éléments de cohérence (déroulement logique et chronologique). Repère(s) culturel(s) : Jeux Matériel Livrets Salade de mots Bingo des syllabes

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : Présentation du jeu de § Production : bingo. Planification L’enseignante demande aux élèves s’ils en fonction de seraient capables de nous lire les syllabes l’évolution des présentées devant eux. (Jeu du bingo). élèves que je

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux


§ §

§

Élaboration du but d’apprentissage : Se pratiquer pour arriver à mettre une phrase en ordre. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

répertorie dans mon journal de bord.

affiches aidemémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION § § § §

§

§ §

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage d’une lecture par l’enseignante. Elle § Structure: modélise parfois les stratégies de lecture. Gestion du Les élèves replacent les images de l’histoire en temps par ordre. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son d’élèves. § Processus : Les mot en colonne sur la table. L’enseignante mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (Une majuscule, un offerts aux point et une phrase qui fait du sens). En lecteurs moins groupe, l’enseignante modélise la procédure à compétents. suivre pour placer les mots dans le bon ordre. § Contenu : Ce sont les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des L’enseignante et structure le temps pour la sons et des réalisation de la tâche. lettres sur les murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. § L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


RĂŠinvestissement : Lecture du livret


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 22 janvier 2013

Période :

2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Reconnaissance et utilisation des fonctions syntaxiques (groupe sujet, prédicat) Repère(s) culturel(s) : Scientifiques (expérimentation, manipulations) Matériel Feuilles sur le groupe sujet et les deux manipulations syntaxiques

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de rédaction utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève repèrera le groupe sujet d’une phrase et pourra justifier sa réponse à l’aide des deux manipulations syntaxiques.

• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer la tâche à accomplir. But : Retrouver le groupe sujet. Activation des connaissances par la question : Es-tu capable de me dire qui est le sujet de cette phrase ? (La belle Karine et sa sœur Valérie mangent des pommes vertes.)

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

RÉALISATION Rôle de l'enseignant

Différenciation

Rôle de l'élève


• •

• • •

Y a-t-il des mots que tu regrouperais • ensemble ? (à propos de la phrase) Modelage des stratégies. Une après l’autre. Préciser que le MEQ ne sera pas gentil, il va choisir des phrases où la stratégie de pronominaliser fonctionne, mais pas la stratégie d’encadrement par c’est…qui. Il piège souvent les jeunes de cette manière. • Pratique guidée : Avec la première phrase. Pratique autonome : Avec les autres phrases. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Contenus : Présentation d’un plan pouvant structurer l’élève en difficulté. Structure: Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient, ce qu’ils avaient oubliés et sur ce qu’ils ont appris.

Composer son texte.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la prochaine rédaction.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 22 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Nombres décimaux Repère(s) culturel(s) : Argent Matériel Une feuille brouillon et un crayon. Problèmes 3-13 et 15.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 22 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots Les monstres

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux


§

§

ordre. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

répertorie dans mon journal de bord.

affiches aidemémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION §

§ §

§

§ §

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son d’élèves. § Processus : Les mot en colonne sur la table. L’enseignante mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (une majuscule, un point offerts aux et une phrase qui fait du sens). En groupe, lecteurs moins l’enseignante modélise la procédure à suivre compétents. pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont § Contenu : les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des Lecture des livrets. sons et des L’enseignante et structure le temps pour la lettres sur les réalisation de la tâche. murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant. Réinvestissement : Lecture des descriptions des monstres. Les élèves

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. § L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin. §

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


doivent identifier le bon monstre sur les photos.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 23 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots Phrases (possibles/impossibles)

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux


§

§

ordre. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

répertorie dans mon journal de bord.

affiches aidemémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION §

§ §

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son d’élèves. § Structure : mot en colonne sur la table. L’enseignante Proximité questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut physique avec pour avoir une phrase (une majuscule, un point un élève et une phrase qui fait du sens). En groupe, anxieux devant l’enseignante modélise la procédure à suivre la tâche pour pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont lui offrir un les jeunes qui décident de l’ordre. soutient Lecture des livrets. supplémentaire L’enseignante et structure le temps pour la et l’aider à réalisation de la tâche. réduire cette anxiété. § Processus : Les mots les plus simples sont offerts aux lecteurs moins compétents. § Contenu : Languette des lettres de l’alphabet pour Justin.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. § L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin. §


§

§ §

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Réinvestissement : Lecture d’une phrase au tableau (phrase dont le sens est impossible).  

Contenu : Affiches des sons et des lettres sur les murs.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 23 janvier 2013

Période :

2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps), prise en compte d’éléments de cohérence (idées rattachées au sujet, pertinence et suffisance des idées, regroupement en paragraphe, déroulement logique et chronologique, principaux connecteurs et reprise de l’information par un substitut).

Stratégies de planification (évoquer le contenu possible, anticiper le déroulement ou l’organisation du texte, dresser un plan)

Stratégies de mise en texte (relire la partie rédigée pour enchainer la suite, retourner aux données du projet d’écriture).

Repère(s) culturel(s) : Écrivains Matériel Les consignes pour l’écriture du conte de Noël, une feuille, les documents de références et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel (2 élèves)

Critères d’évaluation Organisation appropriée du texte. • Efficacité des stratégies de rédaction utilisées. •

Objectif visé par la SEA : Situation d’évaluation L’élève rédigera un texte ou une bande dessinée à cinq temps sur le thème de Noël comportant un problème avec deux solutions, une qui ne fonctionne pas et l’autre qui fonctionne.


• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer la tâche à accomplir. Aider dans la construction du plan. But : Rédiger un conte de Noël. Activation des connaissances par la question : As-tu déjà lu des contes de Noël ? De quoi ça parle ?

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

RÉALISATION • • • •

Rôle de l'enseignant Modelage du plan de travail. Pratique guidée : (pas dans ce cas, il s’agit d’une évaluation) Pratique autonome : L’élève compose son histoire de Noël. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation • Contenus : Présentation d’un plan pouvant structurer l’élève en difficulté. • Structure: Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Questionner les jeunes sur l’élément du plan qui les a aidés lors de la rédaction de leurs histoires.

Rôle de l'élève • Composer son texte.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la prochaine rédaction.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 23 janvier 2013

Périodes : 3 et 5

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés).

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte, inférer les éléments d’information implicites à partir de divers indices et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu)

Repère(s) culturel(s) : Enquêteurs Matériel Feuille : Inférences (Inspecteur Lafouine #2)

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de découvrir qui est le criminel dans le texte de l’inspecteur Lafouine #2.


§ § §

§

§ §

§ §

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les enquêtes criminelles. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Lecture du texte en groupe. dans un petit Pratique de la stratégie pour le premier local avec un paragraphe en groupe. nombre Pratique autonome : Chaque élève lie un restreint paragraphe et tente de résumer l’idée qui en d’élèves. § Structure : Les ressort sans relire tout le paragraphe sans le paragraphes résumer. plus longs à L’enseignante et structure le temps pour la lire sont offerts réalisation de la tâche. aux lecteurs Découverte du criminel, justification et plus fort afin formulation de la justification. de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire entre les lignes, sur l’impression de compétence au début de l’activité et sur ce qu’ils pensent de leur compétence à la fin de l’activité. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin.

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


maintenant.

Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 23 janvier 2013

Période :

4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Recourir à son bagage de connaissances et d’expériences, évaluer sa démarche d’écriture en vue de l’améliorer. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire (vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles).

Stratégie de révision (se demander si ce qui est écrit correspond bien à ce que l’on veut dire).

Repère(s) culturel(s) : Concours d’épellation Matériel Une feuille et un crayon

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (6 élèves)

Critères d’évaluation • Respect des contraintes de la langue.

Objectif visé par la SEA : L’élève apprendra la règle orthographique du « ou » afin de faire moins de fautes dans ses rédactions.

Rôle de l'enseignant

PRÉPARATION Différenciation

Rôle de l'élève


• •

• • •

Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on enseigne cette règle orthographique (efficace pour 80% des mots de la langue française). But : Maximiser nos chances d’aller chercher le plus de points possible lors de la prochaine situation d’écriture. Activation des connaissances par la question : Dictée de non-mots. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage : Enseignement explicite de la règle • Contenus : orthographique. Choix des éléments Pratique guidée : Dictée de d’autres mots et travaillés en questionnement sur l’inscription d’un « ou » à fonction des la fin des mots ou non. difficultés des Pratique autonome : L’élève tente de trouver élèves. d’autres mots et décide d’appliquer la règle. • Structure: Retour en grand groupe sur les mots et leurs Gestion du découvertes. temps par L’enseignante structure le temps pour la l’enseignante réalisation de la tâche. et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction et sur le nombre de points que chacun aurait pu avoir s’il avait fait cela avant de remettre son examen. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

Rôle de l'élève Entraide en participant à la recherche de solutions.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la prochaine rédaction.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 23 janvier 2013

Période :

4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Stratégies de correction (recourir à une procédure de correction). Repère(s) culturel(s) : Produits médiatiques et promotionnels : la publicité avec les fascicules. Matériel Feuille : Ma journée est parfaite.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (4 élèves)

Critères d’évaluation Respect des contraintes de la langue.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra repérer les fautes dans un texte et les corriger.

• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on prend le temps de corriger ce texte. But : Utiliser les stratégies de correction pour repérer et corriger les fautes dans les textes. Activation des connaissances par la question : Qu’est-ce qui est facile à repérer comme fautes dans ce texte ? Sur quoi devons-nous porter notre attention au tout début de notre correction ? Connais-tu le code PACO ? RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

Rôle de l'élève


• • •

Modelage : Lorsqu’une première erreur est repérée, l’enseignante modélise comment elle s’y prendrait pour corriger cette erreur. Pratique guidée de la première phrase. Pratique autonome de la deuxième phrase. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Structure: • Gestion du temps par • l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. Processus : Respect du rythme d’apprentissage des élèves (laissez du temps).

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur la correction de la dernière phrase et sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Participation à l’activité. Rester attentif lors des consignes.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la rédaction d’une lettre.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 24 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots Phrases (possibles/impossibles)

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux


§

§

ordre. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

répertorie dans mon journal de bord.

affiches aidemémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION §

§ §

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son d’élèves. § Structure : mot en colonne sur la table. L’enseignante Proximité questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut physique avec pour avoir une phrase (une majuscule, un point un élève et une phrase qui fait du sens). En groupe, anxieux devant l’enseignante modélise la procédure à suivre la tâche pour pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont lui offrir un les jeunes qui décident de l’ordre. soutient Lecture des livrets. supplémentaire L’enseignante et structure le temps pour la et l’aider à réalisation de la tâche. réduire cette anxiété. § Processus : Les mots les plus simples sont offerts aux lecteurs moins compétents. § Contenu : Languette des lettres de l’alphabet pour Justin.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. § L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin. §


§

§ §

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Réinvestissement : Lecture d’une phrase au tableau (phrase dont le sens est impossible).                                    

Contenu : Affiches des sons et des lettres sur les murs.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 24 janvier 2013

Période :

2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Recourir à son bagage de connaissances et d’expériences, évaluer sa démarche d’écriture en vue de l’améliorer. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire (vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles).

Stratégie de révision (se demander si ce qui est écrit correspond bien à ce que l’on veut dire).

Repère(s) culturel(s) : Concours d’épellation Matériel Une feuille et un crayon

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (6 élèves)

Critères d’évaluation • Respect des contraintes de la langue.

Objectif visé par la SEA : L’élève apprendra la règle orthographique du « e » muet afin de faire moins de fautes dans ses rédactions.

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on enseigne cette règle orthographique (efficace pour 80% des mots de la langue française). But : Maximiser nos chances d’aller chercher le plus de points possible lors de la prochaine situation d’écriture. Activation des connaissances par la question : Dictée de non-mots. RÉALISATION

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.


• •

• • •

Rôle de l'enseignant Modelage : Enseignement explicite de la règle orthographique. Pratique guidée : Dictée de d’autres mots et questionnement sur l’inscription d’un « e » à la fin des mots ou non. Pratique autonome : L’élève tente de trouver d’autres mots et décide d’appliquer la règle. Retour en grand groupe sur les mots et leurs découvertes. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation • Contenus : Choix des éléments travaillés en fonction des difficultés des élèves. • Structure: Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction et sur le nombre de points que chacun aurait pu avoir s’il avait fait cela avant de remettre son examen. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève • Entraide en participant à la recherche de solutions.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la prochaine rédaction.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 24 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés).

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte, inférer les éléments d’information implicites à partir de divers indices et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu)

Repère(s) culturel(s) : Enquêteurs Matériel Feuille : Inférences (Inspecteur Lafouine #2)

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de découvrir qui est le criminel dans le texte de l’inspecteur Lafouine #2.


§ § §

§

§ §

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les enquêtes criminelles. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Lecture du texte en groupe. dans un petit Pratique de la stratégie pour le premier local avec un paragraphe en groupe. nombre Pratique autonome : Chaque élève lie un restreint d’élèves. paragraphe et tente de résumer l’idée qui en ressort sans relire tout le paragraphe sans le § Structure : Les paragraphes résumer. plus longs à L’enseignante et structure le temps pour la lire sont offerts réalisation de la tâche. aux lecteurs Découverte du criminel, justification et plus fort afin formulation de la justification. de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève


§

§

Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire entre les lignes, sur l’impression de compétence au début de l’activité et sur ce qu’ils pensent de leur compétence à la fin de l’activité. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

§

Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 31 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Fractions (factions et pourcentages). Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Une feuille brouillon et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

 

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Planification  hebdomadaire  et  journalière     SEMAINE  3  


Planification hebdomadaire de la semaine du 28 janvier 2013 Lundi Mathématiques Gr. 401 Ordre croissant et décroissant

Mathématiques Gr. 822 (en classe) Introduction : Examen du Ministère EXAMEN Lecture Gr. 401 Retour sur Champlain Fiche de lecture dans Texto 4 pp.26 à 29. « Ma grandmère est une catastrophe ! » Mathématiques Gr. 822 Situations d’application #15 et #18

Écriture Gr 501 Retour rapide sur RO. « e » et « o » Description à partir d’un objet en trois dimensions.

 

Mardi Lecture Gr. 102 Lecture de livrets et lecture d’une histoire par l’enseignante (compréhension) Mettre une histoire en ordre Salade de mots Lecture de phrases Écriture Gr. 401 Terminer la situation d’écriture EXAMEN

Mercredi Lecture Gr. 101 20 min. Livrets Salade de mots Phrases possibles et impossibles jeux

Jeudi Lecture Gr. 102 20 min. Livrets Salade de mots Inférence niv. 1 (loupe) Jeux

Vendredi Lecture Gr. 821 Retour sur la situation d’écriture

Lecture Gr. 401 Production écrite : Conte de Noël

Écriture Gr. 402 Pirate Situations d’inférences

Écriture Gr. 822 Ma journée est parfaite (correction)

Mathématiques Gr. 501-502 Situations d’application

Lecture Gr. 501-502 Sos tour de contrôle (parler au texte)

Lecture Gr. 822 ?

Mathématiques Gr. 502 Situations d’applications #1-39 et 13.

Lecture Gr. 101 Lecture de livrets et lecture d’une histoire par l’enseignante (compréhension) Mettre une histoire en ordre Salade de mots Lecture de phrases

Écriture Gr. 822 EXAMEN

Mathématiques Gr. 821 Retour sur : Travail sur les pourcentages, les fractions et la réduction de fractions. Situation d’application : Fraction (casse-tête juste carré)

Écriture Gr. 402 Tempête d’idée. Structure de texte à 5 temps. Quantité d’idées.

Écriture Gr. 821 EXAMEN du Ministère

Lecture Gr. 821 EXAMEN


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 28 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Appliquer des processus mathématiques appropriés à la situation. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Nombres naturels (inférieurs à 100 000) et approximation. Repère(s) culturel(s) : Nage artistique (prix). Matériel Cahier d’exercices.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Application adéquate des processus retenus.

Objectif visé par la SEA : L’élève sera capable d’ordonner des nombres inférieurs à 100 000 sur une droite numérique.

§ §

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : Des ensembles d’éléments § Production : disparates à mettre en ordre croissant. Planification Élaboration du but d’apprentissage par la en fonction de présentation de la problématique qui est de ne l’évolution des pas toujours se fier aux apparences (grosseurs élèves que je des objets). répertorie dans Activation des connaissances antérieures et mon journal de émergences des représentations que se font les bord. élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève


§

§ § §

Modelage de la tâche par l’enseignante un problème très simpliste et d’une question tout aussi simple afin de permettre aux élèves de se représenter ce qui est attendu. Pratique guidée : Avec un deuxième problème, un élève me dit quoi faire et l’enseignante le questionne sur ses choix. Pratique autonome : L’enseignante invite les élèves à répondre aux questions de leur page. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

§

§

Contenus : Choix de problème avec des difficultés graduées (du plus simple avant le plus complexe). Structures : Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

§ §

INTÉGRATION Différenciation

§ §

Rôle de l'enseignant Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

§

Se met en action. Questionne et demande de l’aide au besoin.

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 28 janvier 2013

Période : 2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés). Exploration et utilisation de la structure des textes (un sujet central subdivisé en différents aspects).

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu).

Repère(s) culturel(s) : Réalisations artistiques, littéraire, etc. : Les adaptations d’œuvres. Matériel Examen du Ministère (La magie)

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de laisser des traces efficaces qui ne traitent que des informations principales du texte dans le but de pouvoir se repérer rapidement dans le texte afin de trouver l’information dont ils ont besoin selon les questions et ainsi réduire la surcharge cognitive.


§ § §

§

§ § §

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les adaptations d’œuvres. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Le premier paragraphe est dans un petit fait en grand groupe. local avec un Pratique autonome : Individuellement, les nombre élèves appliquent les stratégies de « parler au restreint d’élèves. texte). L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies de prises de notes. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. §

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 29 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés). Exploration et utilisation de la structure des textes (récit à trois temps). Recours à la ponctuation.

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte, utiliser les indices relatifs à la ponctuation et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu)

Repère(s) culturel(s) : Théâtre (intonations de la voix) Matériel Texto 4 : Fiche de lecture pp. 26 à 29 « Ma grand-mère est une catastrophe!»

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de laisser des traces efficaces qui ne traitent que des informations principales du texte dans le but de pouvoir se repérer rapidement dans le texte afin de trouver l’information dont ils ont besoin selon les questions et ainsi


réduire la surcharge cognitive.

§ § §

§

§ §

§

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur le théâtre. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Le premier paragraphe est dans un petit fait en grand groupe. local avec un Pratique autonome : Chaque élève lie un nombre paragraphe et tente de résumer l’idée qui en restreint d’élèves. ressort sans relire tout le paragraphe sans le résumer. § Structure : Les paragraphes L’enseignante et structure le temps pour la plus longs à réalisation de la tâche. lire sont offerts aux lecteurs plus fort afin de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 28 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Sens des opérations (multiplication et division). Repère(s) culturel(s) : Argent Matériel Une feuille brouillon et un crayon. Problèmes 15 et 18.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 28 janvier 2013

Période : 5

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Organisation et cohérence d’un texte Repère(s) culturel(s) : Sculpture de ballons, clown et artistes. Matériel Une sculpture de ballons, une feuille et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel

Critères d’évaluation Pertinence et suffisance des idées liées au sujet, à l’intention et au destinataire. Formulation adéquate (phrases de formes et de types diversifiés, vocabulaire varié, précis et évocateur) selon les apprentissages effectués pendant le cycle.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra faire une description la plus détaillée de la sculpture de ballons sans préciser le nom de l’animal représenté afin qu’un inconnu puisse reproduire cet objet.

§ § §

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les clowns et l’apprenticlown qui aimerait faire une peinture d’une belle sculpture de ballons. Élaboration du but d’apprentissage : Décrire de manière détaillée un objet. Activation des connaissances antérieures sur la description : « Te souviens-tu de ce dont tu devais parler pour décrire le bol avec le pouding à la vanille ? » Établissement du plan de travail par

Rôle de l'élève § L’élève participe activement à l’activité en tentant de mettre des mots sur les images. § L’élève exprime sa


l’enseignante qui explique qu’il faut décrire le plus précisément possible la sculpture pour aider l’artiste peintre.

compréhension de la tâche.

RÉALISATION § § § § § §

§ §

     

Rôle de l'enseignant Modelage : Exemple du bouton de chemise. Pratique guidée : Un élève montre l’exemple en décrivant un autre objet de la classe. Pratique autonome : Chaque élève écrit ses idées sans formuler de phrases. Retour en plénière sur ce qui est trouvé. Formulation de phrases avec les idées. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation § Structure : Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les éléments de la description. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action.

Rôle de l'élève § Se questionner sur les éléments de la description.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 29 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Prise en compte d’éléments de cohérence (déroulement logique et chronologique). Repère(s) culturel(s) : Salon du livre Matériel Livrets Salade de mots Livre « Pas de dragon dans ma maison »

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : Présentation du salon du § Production : livre et lecture d’une histoire. Planification L’enseignante demande aux élèves s’ils en fonction de seraient capables de nous lire les syllabes l’évolution des

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au


§ §

§

présentées devant eux. Élaboration du but d’apprentissage : Se pratiquer pour arriver à mettre une phrase en ordre. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

élèves que je répertorie dans mon journal de bord.

besoin, aux affiches aidemémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage d’une lecture par l’enseignante. Elle § Structure: modélise parfois les stratégies de lecture. Gestion du Les élèves replacent les images de l’histoire en temps par ordre. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint d’élèves. phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son mot en colonne sur la table. L’enseignante § Processus : Les mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (une majuscule, un point offerts aux et une phrase qui fait du sens). En groupe, lecteurs moins l’enseignante modélise la procédure à suivre compétents. pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont § Contenu : les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des L’enseignante et structure le temps pour la sons et des réalisation de la tâche. lettres sur les murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent

Rôle de l'élève L’élève se met en action. L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin.

RÉALISATION § § § §

§

§ §

§ §

§

§

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser


maintenant. Réinvestissement : Lecture du livret

l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 29 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Fractions (factions et pourcentages). Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Une feuille brouillon et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 29 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je ordre. répertorie dans

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux affiches aide-


§

§

Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

mon journal de bord.

mémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint d’élèves. phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son mot en colonne sur la table. L’enseignante § Processus : Les mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (une majuscule, un point offerts aux et une phrase qui fait du sens). En groupe, lecteurs moins l’enseignante modélise la procédure à suivre compétents. pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont § Contenu : les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des L’enseignante et structure le temps pour la sons et des réalisation de la tâche. lettres sur les murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève L’élève se met en action. L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin.

RÉALISATION §

§ §

§

§ §

Réinvestissement : Lecture du livret

§ §

§

§

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 30 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capable de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je ordre. répertorie dans

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux affiches aide-


§

§

Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

mon journal de bord.

mémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint d’élèves. phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son mot en colonne sur la table. L’enseignante § Structure : Proximité questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut physique avec pour avoir une phrase (une majuscule, un point un élève et une phrase qui fait du sens). En groupe, anxieux devant l’enseignante modélise la procédure à suivre la tâche pour pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont lui offrir un les jeunes qui décident de l’ordre. soutient L’enseignante et structure le temps pour la supplémentaire réalisation de la tâche. et l’aider à réduire cette anxiété. § Processus : Les mots les plus simples sont offerts aux lecteurs moins compétents. § Contenu : Languette des lettres de l’alphabet pour Justin. § Contenu :

Rôle de l'élève L’élève se met en action. L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin.

RÉALISATION §

§ §

§

§ §

§

§


Affiches des sons et des lettres sur les murs.

§ §

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Réinvestissement : Lecture du livret  

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 30 janvier 2013

Période :

2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps), prise en compte d’éléments de cohérence (idées rattachées au sujet, pertinence et suffisance des idées, regroupement en paragraphe, déroulement logique et chronologique, principaux connecteurs et reprise de l’information par un substitut).

Stratégies de planification (évoquer le contenu possible, anticiper le déroulement ou l’organisation du texte, dresser un plan)

Stratégies de mise en texte (relire la partie rédigée pour enchainer la suite, retourner aux données du projet d’écriture).

Repère(s) culturel(s) : Écrivains Matériel Les consignes pour l’écriture du conte de Noël, une feuille, les documents de références et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel (2 élèves)

Critères d’évaluation • Organisation appropriée du texte. • Efficacité des stratégies de rédaction utilisées.

Objectif visé par la SEA : Situation d’évaluation L’élève rédigera un texte ou une bande dessinée à cinq temps sur le thème de Noël comportant un problème avec deux solutions, une qui ne fonctionne pas et l’autre qui fonctionne.


• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer la tâche à accomplir. Aider dans la construction du plan. But : Rédiger un conte de Noël. Activation des connaissances par la question : As-tu déjà lu des contes de Noël ? De quoi ça parle ?

Rôle de l'élève L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

RÉALISATION • • • •

Rôle de l'enseignant Modelage du plan de travail. Pratique guidée : (pas dans ce cas, il s’agit d’une évaluation) Pratique autonome : L’élève compose son histoire de Noël. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation • Contenus : Présentation d’un plan pouvant structurer l’élève en difficulté. • Structure: Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves.

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Questionner les jeunes sur l’élément du plan qui les a aidés lors de la rédaction de leurs histoires.

Rôle de l'élève • Composer son texte.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la prochaine rédaction.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 30 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés). Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps, relations causes/conséquences, problèmes/solutions, sentiments/attitudes, sections.

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu)

Repère(s) culturel(s) : Réalisations artistiques, littéraire, etc. : Les adaptations d’œuvres. Matériel Texte : SOS Tour de contrôle

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de laisser des traces efficaces qui ne traitent que des informations principales du texte dans le but de pouvoir se repérer rapidement dans le texte afin de trouver l’information dont ils ont besoin selon les questions et ainsi


réduire la surcharge cognitive.

§ § §

§

§ §

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les adaptations d’œuvres. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Le premier paragraphe est dans un petit fait en grand groupe. local avec un Pratique autonome : Chaque élève lie un nombre paragraphe et tente de résumer l’idée qui en restreint d’élèves. ressort sans relire tout le paragraphe sans le résumer. § Structure : Les paragraphes L’enseignante et structure le temps pour la plus longs à réalisation de la tâche. lire sont offerts aux lecteurs plus fort afin de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire entre les lignes, sur l’impression de compétence au début de l’activité et sur ce qu’ils pensent de leur compétence à la fin de l’activité. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


avaient oubliÊ et sur ce qu’ils savent maintenant.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 31 janvier 2013

Période : 1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Recours à la ponctuation (point), Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (noms des lettres de l’alphabet et des signes orthographiques, vocabulaire visuel constitué de mots fréquents et utiles, principe alphabétique et combinatoire, Stratégies de reconnaissances et d’identification des mots d’un texte (globalisation, relations lettres/sons, syllabes, correspondance graphophonologique, identification des mots en combinant plusieurs sources d’information), stratégies de compréhension (utiliser les indices relatifs à la ponctuation). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Livrets Salade de mots

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Efficacité des stratégies de compréhension utilisées.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra développer son habileté à lire afin de développer la compétence.

§ § §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante demande aux § Production : élèves s’ils seraient capables de nous lire les Planification syllabes présentées devant eux. en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Se l’évolution des pratiquer pour arriver à mettre une phrase en élèves que je ordre. répertorie dans Activation des connaissances antérieures sur mon journal de

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux affiches aidemémoire qui


§

les stratégies de lecture des syllabes avec le mot de la phrase comprenant une syllabe complexe par l’enseignante. L’enseignante explique qu’on va lire des syllabes, des mots puis qu’on va remettre une phrase en ordre. Ensuite, s’il reste du temps, la lecture de petits livrets pourra débuter.

bord.

sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION §

§ §

§

§ §

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui fait § Structure: comme si elle oubliait parfois comment s’y Gestion du prendre pour décoder une syllabe afin que les temps par élèves lui disent ce dont ils se souviennent. l’enseignante Pratique guidée : Chaque élève lit une syllabe et déroulement avec l’enseignante puis les places pour former de l’activité un nom-mot qu’ils découvrent ensemble. dans un petit Pratique autonome : L’enseignante invite les local avec un jeunes à lire les mots de la Salade de mots. nombre Pour l’activité de la reconstruction de la restreint phrase, chaque élève lit un mot puis dépose son d’élèves. § Processus : Les mot en colonne sur la table. L’enseignante mots les plus questionne les jeunes au sujet de ce qu’il faut simples sont pour avoir une phrase (une majuscule, un point offerts aux et une phrase qui fait du sens). En groupe, lecteurs moins l’enseignante modélise la procédure à suivre compétents. pour placer les mots dans le bon ordre. Ce sont § Contenu : les jeunes qui décident de l’ordre. Affiches des L’enseignante et structure le temps pour la sons et des réalisation de la tâche. lettres sur les murs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire un mot nouveau. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Réinvestissement : Lecture du livret

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève choisit les stratégies efficaces et appropriées à sa lecture. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. § L’élève fait ses bateaux sous les mots au besoin. §

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 31 janvier 2013

Période : 2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Stratégies de gestion de la compréhension (planifier sa manière d’aborder le texte, survoler le texte, formuler des hypothèses, regrouper différents éléments d’information éloignés les uns des autres, inférer les éléments d’information implicites à partir de divers indices). Repère(s) culturel(s) : Produits médiatiques : Jeux questionnaires. Matériel Pirates Affiches des stratégies de lecture

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critère d’évaluation Extraction des éléments d’information explicites et implicites pertinents.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin d’être en mesure de ressortir les éléments implicites et explicites du court texte en identifiant les pirates qui portent les chapeaux.

§ §

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : Des moussaillons ont § Production : échangé leurs chapeaux. Peux-tu trouver Planification identifier ces moussaillons ? en fonction de Élaboration du but d’apprentissage : Lire entre l’évolution des les lignes en faisant des liens avec tes élèves que je connaissances et en te faisant des images des répertorie dans

Rôle de l'élève § L’élève participe activement et se réfère, au besoin, aux affiches aide-


§

informations que nous te donnons. Activation des connaissances antérieures sur les stratégies de lecture.

mon journal de bord.

mémoire qui sont affichées dans la classe. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

RÉALISATION § §

§

§

§

§

Rôle de l'enseignant Modelage de la tâche par l’enseignante qui se questionne à voix haute sur ce qu’elle a appris en lisant le texte. Pratique guidée : Chaque élève représente sur un dessin ce qu’il apprend de nouveau afin de se faire une image de ce qu’il sait et de ce qu’il cherche. Pratique autonome : L’enseignante invite les jeunes à relire le texte pour voir si ils peuvent trouver un indice qui pourrait les aider à départir les propriétaires de chapeaux. L’enseignante et structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Différenciation Structure: Gestion du temps par l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Contenu : Affiches des sons et des lettres sur les murs. § Structure : Les paragraphes plus longs à lire sont offerts aux lecteurs plus fort afin de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire entre les lignes, sur l’impression de compétence au début de l’activité et sur ce qu’ils pensent de leur compétence à la fin de l’activité. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils §

Rôle de l'élève L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


avaient oubliÊ et sur ce qu’ils savent maintenant.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 31 janvier 2013

Période : 3

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Lire des textes variés) Composante(s) : •

Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences.

Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation de lecture.

Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : •

Exploration et utilisation du vocabulaire en contexte (Mots variés, corrects, précis, évocateurs liés aux thèmes abordés). Exploration et utilisation de la structure des textes (récit en cinq temps, relations causes/conséquences, problèmes/solutions, sentiments/attitudes, sections.

Stratégies de gestion de la compréhension (explorer la structure du texte, survoler le texte et retenir l’essentiel de l’information recueillie au plan du contenu)

Repère(s) culturel(s) : Réalisations artistiques, littéraire, etc. : Les adaptations d’œuvres. Matériel Texte : SOS Tour de contrôle

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe

Critères d’évaluation • Expression de sa propre interprétation du texte • Efficacité des stratégies de compréhension utilisées

Objectif visé par la SEA : L’élève devra se donner une méthode de travail afin de laisser des traces efficaces qui ne traitent que des informations principales du texte dans le but de pouvoir se repérer rapidement dans le texte afin de trouver l’information dont ils ont besoin selon les questions et ainsi


réduire la surcharge cognitive.

§ § §

§

§ §

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation sur les adaptations d’œuvres. § Production : Élaboration du but d’apprentissage : Faire du Planification sens avec le texte et laisser des traces. en fonction de Activation des connaissances antérieures sur l’évolution des les stratégies de lecture. élèves que je répertorie dans mon journal de bord. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante qui § Structure: « parle au texte » en modélisant sa pensée à Gestion du haute voix et sa prise de notes (un mot pour temps par résumer l’idée du paragraphe, encadrement des l’enseignante descriptions et définitions, hypothèses et et déroulement soulignement des mots inconnus) de l’activité Pratique guidée : Le premier paragraphe est dans un petit fait en grand groupe. local avec un Pratique autonome : Chaque élève lie un nombre paragraphe et tente de résumer l’idée qui en restreint d’élèves. ressort sans relire tout le paragraphe sans le résumer. § Structure : Les paragraphes L’enseignante et structure le temps pour la plus longs à réalisation de la tâche. lire sont offerts aux lecteurs plus fort afin de ne pas décourager les faibles lecteurs. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage de certaines stratégies pour lire entre les lignes, sur l’impression de compétence au début de l’activité et sur ce qu’ils pensent de leur compétence à la fin de l’activité. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils

Rôle de l'élève § L’élève participe activement. § L’élève exprime sa compréhension de la tâche.

Rôle de l'élève § L’élève se met en action. § L’élève questionne et demande de l’aide au besoin.

§

Rôle de l'élève Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


avaient oubliÊ et sur ce qu’ils savent maintenant.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 31 janvier 2013

Période : 4

Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Fractions (factions et pourcentages). Repère(s) culturel(s) : Événement de la vie courante : Examen du Ministère. Matériel Une feuille brouillon et un crayon.

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. bord. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique. Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION §

§ §

§

§

§

Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. l’enseignante L’enseignante et structure le temps pour la et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 1 février 2013

Période :

1

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Évaluer sa démarche d’écriture en vue de l’améliorer. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Prise en compte des éléments de la situation de communication (intention, destinataire et contexte), prise en compte d’éléments de cohérence (principaux connecteurs), accord dans la phrase (accorder le verbe avec son sujet, conjuguer les verbes) et stratégies d’évaluation de sa démarche (décrire et expliquer sa démarche). Repère(s) culturel(s) : Produits médiatiques et promotionnels : la publicité avec les fascicules. Matériel Documents de la situation d’évaluation en écriture faite en classe.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (6 élèves)

Critères d’évaluation • Organisation appropriée du texte. • Respect des contraintes de la langue.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra repérer ses lacunes en rédaction d’une lettre. L’élève devra comprendre et visualiser ce qui est attendu de lui en production écrite d’une lettre.

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on prend le temps de revenir sur cette situation d’écriture. But : Maximiser nos chances d’aller chercher le plus de points possible lors de la prochaine situation d’écriture. Activation des connaissances par la question : As-tu déjà écrit une lettre et sais-tu comment

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.


faire ?

RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage : Offrir le canevas visuel de la lettre • Contenus : au tableau sans y inscrire les détails. Choix des Modélisation d’une correction au besoin. éléments travaillés en Pratique guidée : Chaque élève trouve une fonction des grande lacune qu’il avait et inscrit un exemple difficultés des au tableau. Le groupe s’entraide pour corriger élèves. ce problème et cherche une méthode pour que l’élève repère ce type d’erreurs la prochaine • Structure: fois. Gestion du temps par Pratique autonome : L’enseignante invite les l’enseignante jeunes à corriger leur rédaction et à utiliser les et déroulement stratégies qui ont été présentées. de l’activité L’enseignante structure le temps pour la dans un petit réalisation de la tâche. local avec un nombre restreint d’élèves. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction et sur le nombre de points que chacun aurait pu avoir s’il avait fait cela avant de remettre son examen. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève • Identifier les éléments manquants du canevas. • Entraide en participant à la recherche de solutions.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la rédaction d’une lettre.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 1 février 2013

Période :

2

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises par la situation d’écriture. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Stratégies de correction (recourir à une procédure de correction). Repère(s) culturel(s) : Produits médiatiques et promotionnels : la publicité avec les fascicules. Matériel Feuille : Ma journée est parfaite.

Mode de fonctionnement Individuel et en groupe (4 élèves)

Critères d’évaluation Respect des contraintes de la langue.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra repérer les fautes dans un texte et les corriger.

• • •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons qui font qu’on prend le temps de corriger ce texte. But : Utiliser les stratégies de correction pour repérer et corriger les fautes dans les textes. Activation des connaissances par la question : Qu’est-ce qui est facile à repérer comme fautes dans ce texte ? Sur quoi devons-nous porter notre attention au tout début de notre correction ? Connais-tu le code PACO ? RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

Rôle de l'élève


• • •

Modelage : Lorsqu’une première erreur est repérée, l’enseignante modélise comment elle s’y prendrait pour corriger cette erreur. Pratique guidée de la première phrase. Pratique autonome de la deuxième phrase. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Structure: • Gestion du temps par • l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. Processus : Respect du rythme d’apprentissage des élèves (laissez du temps).

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur la correction de la dernière phrase et sur l’efficacité de l’usage des stratégies de correction. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Participation à l’activité. Rester attentif lors des consignes.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la rédaction d’une lettre.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 1 février 2013 Période : 3 Discipline et compétence : Mathématique (Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques) Composante(s) : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Cerner les éléments de la situation mathématique et mobiliser des concepts et des processus mathématiques appropriés à la situation. Nombres naturels (sens des opérations, choix de l’opération, relations entre les opérations, distributivité et approximation de résultat d’une opération (+,-,×,÷,). Repère(s) culturel(s) : Événement : Jeux olympiques (entraînement) Matériel Une feuille brouillon et un crayon. Problèmes 1, 3 et 9

Mode de fonctionnement Individuel et en sous-groupe

Critère d’évaluation Analyser adéquatement ce qu’on attend de moi dans la situation d’application.

Objectif visé par la SEA : L’élève devra être capable de se faire une représentation imagée de ce qui lui est demandé dans une situation d’application.

§

§

§

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Mise en situation : L’enseignante informe les § Production : jeunes que bien souvent les gens sont impulsifs Planification et agissent sans savoir pourquoi ils posent une en fonction de action. l’évolution des Élaboration du but d’apprentissage par la élèves que je présentation de la problématique qui est de ne répertorie dans pas toujours savoir pourquoi on pose certaines mon journal de actions. Le but est donc de se faire des images bord. à partir de situations d’application. Activation des connaissances antérieures et émergences des représentations que se font les élèves au sujet des questions que l’on retrouve en mathématique.

Rôle de l'élève § Participer activement à l’activité en tentant de répondre à la question. § Exprime sa compréhension de la tâche.


§

§

§ §

§

§

§

Établissement du plan de travail avec les élèves en choisissant une méthode de travail. L’enseignante explique qu’il va falloir représenter à l’aide de dessin la question de la situation d’application. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation Modelage de la tâche par l’enseignante un § Contenus : problème très simpliste et d’une question tout Choix de aussi simple afin de permettre aux élèves de se problème avec représenter ce qui est attendu. des difficultés Pratique guidée : Avec un deuxième problème, graduées (du un élève me dit quoi faire et l’enseignante le plus simple questionne sur ses choix. avant le plus Pratique autonome : L’enseignante invite les complexe). élèves à me représenter la question sans utiliser § Structures : d’équations. L’enseignante offre de la Gestion du temps par rétroaction aux élèves. L’enseignante et structure le temps pour la l’enseignante et déroulement réalisation de la tâche. de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. § Processus : Plus d’une réponse est possible et acceptée. INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe sur les apprentissages réalisés. Un élève choisi par l’enseignante va représenter sa façon d’imager le problème. L’enseignante aide les jeunes en cas de panne. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Rôle de l'élève Se met en action. § Questionne et demande de l’aide au besoin. §

Rôle de l'élève § Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure qu’il a prise pour réaliser l’activité.


Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire) Date : 1 février 2013

Période :

4

Discipline et compétence : Français, langue d’enseignement (Écrire des textes variés) Composante(s) : Recourir à son bagage de connaissances et d’expériences. Savoirs essentiels (connaissances et stratégies) : Prise en compte d’éléments de cohérence (pertinence et suffisance des idées) et stratégies de planification (évoquer un contenu possible et dresser une carte d’exploration ou un plan). Repère(s) culturel(s) : scénariste Matériel Tableau et craies

Mode de fonctionnement En groupe (2 élèves)

Critères d’évaluation Pertinence et suffisance des idées liées au sujet, à l’intention et au destinataire.

Objectifs visés par la SEA : L’élève devra arriver à donner des idées et à les formuler de manière à ce qu’on comprenne sont idée pour la construction commune d’une histoire à cinq temps.

• •

PRÉPARATION Rôle de l'enseignant Différenciation Expliquer aux jeunes les raisons pour lesquelles nous travaillons la tempête d’idées. But : Utiliser les stratégies de planification en permettant aux jeunes de s’exprimer et de donner des idées concernant l’histoire que nous allons inventer tout en permettant aux jeunes de se questionner sur leur raisonnement. Activation des connaissances liées à la production écrite. RÉALISATION Rôle de l'enseignant Différenciation

Rôle de l'élève • L’élève exprime sa compréhension de la tâche et tente de répondre aux questions.

Rôle de l'élève


• •

Modelage avec l’exemple des aliments (pomme, raisins, concombre, …) Pratique guidée avec la tempête d’idées et la production d’une histoire. L’enseignante reformule l’idée de manière claire. Pratique autonome chaque élève tente de poursuivre l’histoire en illustrant une tentative de solution pour le problème. L’enseignante structure le temps pour la réalisation de la tâche.

Structure: • Gestion du temps par • l’enseignante et déroulement de l’activité dans un petit local avec un nombre restreint d’élèves. Processus : Respect du rythme d’apprentissage des élèves (laissez du temps).

INTÉGRATION Rôle de l'enseignant Différenciation Retour en grand groupe avec la mise en commun des textes pour une histoire commune. Questionner les jeunes sur ce qu’ils savaient avant le cours, sur ce qu’ils avaient oublié et sur ce qu’ils savent maintenant.

Participation à l’activité. Rester attentif lors des consignes.

Rôle de l'élève • Se questionner sur ses apprentissages et sur la procédure à prendre lors de la rédaction d’une lettre.


Planification  hebdomadaire  et  journalière     SEMAINE  4  


Planification hebdomadaire de la semaine du 4 février 2013 Lundi Mathématiques Gr. 401

Mardi Lecture Gr. 102 Livrets Salade de mots Imprégnation syllabique Conscience phonologique

Mathématiques Gr. 822 (en classe)

Écriture Gr. 401 Régularité orthographique Euréka

Lecture Gr. 401 Pirates Situations d’inférences

Mathématiques Gr. 501-502 Situations d’application Retour sur cassetête Lecture Gr. 101 Lecture de livrets Salade de mots Imprégnation syllabique Conscience phonologique Écriture Gr. 821 Stratégies de correction (lettre, vocabulaire, prolongement de phrases, correction)

Mathématiques Gr. 822 Situations d’application

Écriture Gr 501 Règle orthographique Retoure sur la description.

Mercredi Lecture Gr. 101 20 min. Livrets Salade de mots Phrases possibles et impossibles Imprégnation syllabique Conscience phonologique Lecture Gr. 401 Règle orthographique «o»

Lecture Gr. 501-502 Texte « Le cœur » (vocabulaire, compréhension, façon de répondre) Écriture Gr. 822 Correction : Ma journée est parfaite. Rallonger les phrases (CP, adv)

Jeudi Lecture Gr. 102 20 min. Livrets Salade de mots Imprégnation syllabique Conscience phonologique

Vendredi Lecture Gr. 821 Texte : (doc d’inférences)

Écriture Gr. 402 Situation d’écriture : Je donne intro., il font dév. (obstacles qui est obligent à modifier et avoir de nouvelles idées) Lecture Gr. 822 Texte : (doc d’inférences)

Écriture Gr. 822

Mathématiques Gr. 502 Situations d’applications #13

Mathématiques Gr. 821

Lecture Gr. 821 Inférences Texte : Avion (stratégies de compréhension)

Canevas de planification d’une situation d’enseignement-apprentissage détaillée Primaire   Nom  de  l’étudiant  :  ________________________________________________________________   Titre  de  l'activité:__________________________________________________________________       Classe  et  population  d’élèves  :  _____________________________________________________  


Discipline  :  _____________________________________________________________________   Domaines  généraux  de  formation  :  _________________________________________________   Compétence  :  ___________________________________________________________________   Composante(s)  :  __________________________________________________________(p.___)   Savoirs  essentiels  (connaissances  et  stratégies)  :  ______________________________________   _________________________________________________________________________(p.___)   Repère(s)  culturel(s)  :  ____________________________________________________________   Matériel    

Mode  de  fonctionnement    

Critères  d’évaluation    

    Objectif  visé  par  la  SEA  :  __________________________________________________________     PLANIFICATION  

 

Rôle  de  l'enseignant  

Différenciation  

Rôle  de  l'élève  

Mise  en  situation   (Je  pique  la  curiosité.)    

 

 

 

Élaborer  le  but   d’apprentissage   (J’informe  du  but  visé   par  la  situation   d’apprentissage.)    

 

 

 

Activer  les   connaissances   antérieures   (Je  fais  des  liens  entre   les  connaissances  vues   et  celles  qui  seront   travaillées.)  

 

 

 


RÉALISATION1  

Rôle  de  l'enseignant      

Différenciation  

Modelage  :     (Je  réalise  un  exemple   comme  si  j’étais  en   train  d’exécuter  la   tâche.)  

 

 

 

Pratique  guidée  :     (J’invite  un  élève  ou  les   élèves  à  réaliser  la   tâche,  mais  je  les  aide   dans  leur  processus.)  

 

 

 

Pratique  autonome  :   (Les  élèves  réalisent   seuls  le  travail   demandé.)  

 

 

 

Rôle  de  l'élève  

  INTÉGRATION   Objectivation  :     (Je  me  soucie  de  vérifier   les  acquisitions  sur  le   plan  des  trois  types  de   connaissances  :   déclaratives,   procédurales  et   conditionnelles.)   Évaluation  :     (Je  prévois  le  ou  les   moyens  ainsi  que  l’outil  

Rôle  de  l'enseignant  

Différenciation  

Rôle  de  l'élève  

 

 

 

 

                                                                                                                1

Pour de plus amples renseignements sur les étapes de l’enseignement stratégique, vous pouvez vous référer au livre suivant : Tardif, J (1999), Pour un enseignement stratégique. L’apport de la psychologie cognitive, Montréal, Éditions Logiques. De plus, certaines situations d’enseignement-apprentissage n’ont pas besoin de faire appel à ses étapes.


ou  les  outils   d’évaluation.)     Observations  /    commentaires   _________________________________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________________________________ _____________________________________________    

 

Situation d’enseignement-apprentissage par période (primaire)               Jour  :              Période  :  

Date  :         Discipline  et  compétence  :  

__________________________________________________________________________________________   Composante(s)  :   __________________________________________________________________________________________________   Savoirs  essentiels  (connaissances  et  stratégies)  :   ________________________________________________________________________   ______________________________________________________________________________________________________ ___________   Repère(s)  culturel(s)  :   ______________________________________________________________________________________________   Matériel    

Mode  de  fonctionnement    

Critères  d’évaluation    

    Objectif  visé  par  la   SEA  :________________________________________________________________________________  

 


PRÉPARATION   Rôle  de  l'enseignant   Différenciation    

Rôle  de  l'élève    

 

RÉALISATION   Différenciation    

Rôle  de  l'élève    

 

INTÉGRATION   Rôle  de  l'enseignant   Différenciation    

Rôle  de  l'élève    

Rôle  de  l'enseignant  


Dossiers  des  élèves     Élève 1 : (Élève pour ma mise à l’essai) • • • • • •

Nom de l’élève : Phil Anonyme Niveau scolaire : Deuxième année du troisième cycle Âge chronologique et date de naissance : Numéro de téléphone à la maison : Langue maternelle ou langue parlée à la maison : Français Caractéristiques particulières : o Élève portant la cote 50 (TED) o Élève atteint du syndrome d’Asperger o Élève ayant une dyspraxie motrice o Élève sous médication pour un déficit d’attention o

Évaluation psychologique : si oui, indiquer la date et les informations importantes transmises par le psychologue*(1) Évaluation orthophonique : si oui, indiquer la date et les informations importantes transmises par l’orthophoniste*(1) Éléments importants de l’histoire médicale (Ex. problème à la naissance, problème dans le développement moteur et langagier, opération, hospitalisation, médication, problème auditif (ex. : otites à répétition durant l’enfance), problème visuel (dont le port de lunettes), allergies, etc.) Éléments importants de l’histoire familiale (fratrie, rang dans la famille, niveau socio-économique et culturel, problèmes familiaux, déménagements fréquents, parents ayant eux-mêmes vécu des difficultés à l’école, etc.) Éléments importants de l’histoire scolaire (moment où les difficultés ont commencé, parcours scolaire de l’élève depuis le préscolaire, type et fréquence de l’aide reçue, analyse des bulletins scolaires, etc.) Présentement en échec en français pour le volet écriture (59%). L’objectif présent au plan d’intervention est le maintien de la note de lecture en français (68%).

• •


Portrait scolaire actuel incluant : • Forces et difficultés en lecture, en écriture, en calligraphie et en mathématiques • Stratégies cognitives et métacognitives (lesquelles sont utilisées par l’élève dans une activité donnée, lesquelles sont déficitaires et à travailler, etc.) • Motivation scolaire (engagement et persévérance dans la tâche, sentiment de compétence, pouvoir que l’élève s’accorde sur la tâche, conception de l’intelligence) • Attitudes et comportement de l’élève en classe, en dehors de la classe (éducation physique, musique et autres spécialités, bibliothèque, cour d’école, autobus, sortie scolaire, etc.) • Intérêts personnels Toute autre information pertinente : Droitier ou gaucher, motricité globale et fine Organisation de l’espace (casier, pupitre, cahiers, etc.) Tendance lunatique Etc. Plan de rééducation pour l’étape en cours avec des objectifs précis concernant la langue maternelle en lecture, en écriture et les mathématiques. Ceux-ci s’articuleront par la planification de l’enseignement puis par la conception et le pilotage de situations d’enseignement-apprentissage adaptées aux besoins de l’élève. Suivi régulier (date, actions, évaluation des apprentissages, propositions, etc.) ainsi qu’avec tout intervenant (direction d’école, parents, professionnel non-enseignant, enseignant, spécialiste, éducateur spécialisé, éducateur en service de garde, etc.


Classe 101 Alexandrine

Lacombe 101 Alexandrine Lacombe 101 Nom Nom

Justin Sirois

Informations

Cotes

Informations Cotes

Déficit d’attention Dx Déficit d’attention Identifié Dx À

Reprise

PIA

Médication

Identifié

Reprise

PIA

Justin Sirois

Médication

valider À valider

My Quynh, Pham Tieu My Quynh, Pham Tieu

Sébastien Côté Sébastien Côté

Martine Chaumont 102

Classe 102 Martine Nom Chaumont 102 Informations

Nom

Deven De Castro

Cotes PIA Informations Cotes

Reprise

Déficit d’attention Dx Déficit d’attention Identifié Dx

Médication

Identifié

Reprise

PIA

Médication

Deven De Castro

Hamza Diazali

Hamza Diazali

Alexi sabourin

Alexi sabourin

Normand Classe 401 Nom Nicolas Beaulieu

Résultats

Particularités

Lecture Résultats Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Lecture Résoudre n/a Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Lecture Résoudre n/a Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Résoudre n/a

Résultats

- Évaluation Ψ en septembre 2012, indices de TDAH importants Particularités - Rendez-vous médical le 28 novembre : début de prise de Concerta - Évaluation Ψ en septembre 2012, indices de TDAH importants - Rendez-vous médical le 28 novembre : début de prise de Concerta - Le vietnamien est la langue première - Le vietnamien est la langue première

- Mère anglophone, l'anglais est utilisé fréquemment à la maison - Difficultés à passer de l'oral à l'écrit à cause de la barrière de la langue. - Mère anglophone, l'anglais est utilisé fréquemment à la maison - Difficultés à passer de l'oral à l'écrit à cause de la barrière de la langue.

Particularités

LectureRésultats Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Lecture Résoudre n/a Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Lecture Résoudre n/a Écriture Lecture Raisonner Écriture Résoudre n/a Raisonner Résoudre n/a

- Suivi en sous-groupe 2011-2012Particularités (conscience phono. Et lexicale + lettres alphabet) - Anglais utilisé à la maison, insister auprès des parents pour usage du français - Suivi en sous-groupe 2011-2012 (conscience phono. Et lexicale + lettres alphabet) - Anglais utilisé à la maison, insister auprès des parents pour usage du français - Suivi en sous-groupe 2011-2012 (conscience phonologique et lexicale) - Sépare difficilement le déterminant et le mot - Suivi en sous-groupe 2011-2012 (conscience phonologique et lexicale) - Évaluation Ψ à prévoir, relance effectuée auprès du père lors de la rencontre de la - Sépare difficilement le déterminant et le mot fin novembre - Évaluation Ψ à prévoir, relance effectuée auprès du père lors de la rencontre de la - Suivi en sous-groupe 2011-2012 (conscience phonologique et lexicale) fin novembre -- Évaluation en Ψ à prévoir pour dépistage TDAH, les parents ne sont pas prêts pour Suivi en sous-groupe 2011-2012 (conscience phonologique et lexicale) le moment - Évaluation en Ψ à prévoir pour dépistage TDAH, les parents ne sont pas prêts pour le moment

Champagne 401 Informations Cotes

Reprise

PIA

Déficit d’attention Dx

Médication

Identifié

*

Océanne Bélanger

Dylan Johnson

Sami Abdelkhalek

1re

Luc-Antoine Lavoie

*

Guillaume Millette

*

Samuel Parent * PI pour 2012-2013 pas au dossier orthopédagogique

Résultats Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Raisonner Résoudre Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

63 60 57 69 61 66 79 79 58 79 60 67 62 74 82 83 54 63 56 57 71 67 53 60 64 72 69 70

Particularités - Suivi en ergothérapie et orthophonie jusqu'en mars 2012 - Coquilles, toobaloo, balle de stress, coussin - Écriture script seulement - Indices de dyslexie importants - Évaluation Ψ en 2010-2011

- Word Q - Valider TDAH + Médic. - Éval. Orthophonie à prévoir

- DX. de dyslexie dysorthographie obtenu au privé, mais ressort peu actuellement. - Indices de TDAH - Faiblesse des fonctions exécutives


Caroline Classe 402 Monfette 402 Nom

Informations Cotes

Reprise

PIA

Déficit d’attention Dx

Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

Jérémy Rossignol Leput

Amélie Bélanger

Loric Thibault

Patricia Dufour Bélanger

Chantal Classe 501

Résultats

Médication

Identifié

Particularités

67 65 65 77 73 67 83 85 56 62 85 86 64 50 60 88

- Comportement fragile

- DX. de dyslexie à obtenir cette année suite à l'évaluation orthophonique - Aides technologiques ??? - Objectifs au PI : Au moins 65% des mots qui ont déjà été à l'étude seront bien orth. Réussir 80% des questions débutant par des mots interrogatifs - Évaluation en Ψ à prévoir - Objectifs au PI : Produire des textes de 125 mots ou plus tout en respectant l'intention

Leblanc 501

Nom

Informations Cotes

Reprise

PIA

Maude Dauphin

Jacob Martel

Déficit d’attention Dx

Médication

Identifié

Nicole Leclerc 502

Résultats Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

55 55 45 45 50 50 65 60

Particularités - Mesures d'adaptation - Évaluation Ψ effectuée en 2011-2012, potentiel limité - Objectifs au PI : Au moins 70% des mots qui ont déjà été à l'étude seront bien orth. Maîtrise du répertoire mémorisé des multiplications - Objectifs au PI : Réussir 80% des questions débutant par des mots interrogatifs Produire des textes de 125 mots et plus en respectant l'intention - Dx dyslexie dysorthopgraphie + TDA (impulsivité mais pas d'hyperactivité) suite à une évaluation neuropsychologique en juin 2010.

Classe 502

Nom David Carreira

Informations Cotes

50 (TED)

Reprise

PIA

Déficit d’attention Dx

Médication

Identifié

Nassim Hadjaz

Joyce-Marilie Lamarre

Nicolas Roy

Charles-Antoine Querry

Nicolas Bossé

11 (TC)

?

4e

?

Résultats Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

80 75 55 60 65 75 60 60 65 70 55 60 55 65 60 65 70 65 60 60 75 75 65 55

Particularités - Objectifs au PI : Choisir la bonne opération dans 80% des situations d'application Produire des textes de 150 mots et plus en respectant l'intention - Indices TDAH, référé au privé, Guy doit faire venir le dossier

- Objectif au PI : Choisir la bonne opération dans 80% des situations d'application


Martine Classe 821 Ouvrard 821 Nom

Informations Cotes

PIA

Reprise

Déficit d’attention Dx

Identifié

Maxim Beaulieu

Éloïse Therrien

2e

Sabrina Côté Dion

3e

Médication

Samuel Veilleux Caron

Louis-Cédric Lavoie

Haron Estimé Leblanc

Rebecca Jalbert

Gabriel Lefebvre

Résultats Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

Particularités 68 60 60 67 55 60 67 64 45 55 40 25 78 70 60 59 80 70 60 63 55 65 55 65 60 70 60 70 65 75 65 75

- Médication réajustée vers le 18 septembre

- Prévoir monter le dossier pour DA en 2013-2014 - Objectifs au PI: Réussir 80% des questions d'inférences en lecture Produire des textes de 200 mots et plus en respectant l'intention - Prévoir monter le dossier pour DA en 2013-2014 - Objectifs au PI: Réussir 80% des questions d'inférences en lecture Produire des textes de 200 mots et plus en respectant l'intention - Référé pour évaluation Ψ en novembre 2009 ( ne semble pas avoir été effectuée, voir ce qui s'est passé)

- Évaluation orthophonique en novembre, résulats à venir. Importants indices de dyslexie - Objectifs au PI: Réussir 80% des questions d'inférences en lecture Régler les confusions graphophonétiques persistantes (v/f - t/d – b/p). - Besoin de plus de support auditif - Faiblesse des fonctions exécutives - Évaluation Ψ effectuée en 2011-2012, indices de TDA

Mathieu Classe 822 Tremblay 822 Nom Philippe Brasseur

Informations Cotes

50 (TED)

PIA

Reprise

Déficit d’attention Dx

Médication

Identifié

Benjamin Girard

Jérémie Larose

50 (TED)

Michael Charron

Gabriel Turgeon

Résultats Lecture Écriture Raisonner Résoudre Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner Lecture Écriture Résoudre Raisonner

68 59 ? ? ? 60 ? ? 62 63 ? ? 57 67 ? ? 51 58 ? ?

Particularités - Syndrome d'Asperger, Dyspraxie motrice - Objectif au PI : Maintenir la note en français lecture

- Syndrome des dysfonctions non verbales - Objectif au PI : Maintenir la note en français lecture

- Objectif au PI : Obtenir la note de 65% en français écrit


Matériel  pédagogique  et  vie   pédagogique

 

Section 3 : Matériel pédagogique •

matériel fourni par l’enseignant ou créé par l’étudiant


Le vocabulaire fondamental in Comprendre et aider les enfants en difficulté scolaire – André Ouzoulias & al. Ed. RETZ - 2004

L

iste des "70 mots essentiels" recensés par V.A.C. Henmon dans tous les textes d'une certaine importance (textes de 2000 mots au minimum) et classés par ordre alphabétique.

Ces 70 mots constituent à eux seuls 50% des mots de tout texte français, quel qu'en soit le type ou le thème. Autrement dit, si l'on sait lire ces mots, on sait lire la moitié des mots d'un texte français. à, au, aux

il(s)

que ?

aller

je

que (pronom relatif)

autre(s)

jour

qui ?

avec

le, l', la, les

qui (pronom relatif)

avoir

leur(s)

sans

bien

lui

savoir

bon

mais

se, s'

ce, cet, cette, ces

me

si (conjonction)

comme

moi

si (adverbe)

dans

mon, ma, mes

soi

de, d', du, des

ne... pas

son, sa, ses

deux

notre, nos

sur (préposition)

dire

nous

tout, toute(s) tous

donner

on

tu, te, toi

elle(s)

ou

ton, ta, tes

en (préposition)

un(e)

en (pronom)

par

venir

enfant

pas (adverbe)

voir

être

petit

votre, vos

eux

plus

vouloir

faire

pour

vous

femme

pouvoir

y

grand

prendre

homme

que (conjonction)

Les verbes sont à l'infinitif. Ce sont leurs flexions (va, ira... pour aller ; était, sont... etc. pour être...) qui sont les plus souvent rencontrées. Cf. Nina Catach, les listes orthographiques de base, Paris, Nathan, 1984. Cette liste est à mettre en relation avec la liste des 1500 mots les plus fréquents de la langue française évoqués dans les programmes 2002 et disponible sur le site http://www.eduscol.education.fr (dans la rubrique Sommaire > école > maîtrise de la langue > Fréquence des mots...). Voir ci-dessous la liste des 45 premiers mots figurant sur "Lire au CP" (1).

TG - CPC Coutances – document de travail - 10/11/05 - 70 mots essentiels.odt


Journal  réflexif

14 janvier 2013 Ce matin, un de mes élèves a eu un comportement perturbateur en classe. Cela fait apparemment plusieurs jours qu’il dérange aussi dans ses cours. Afin de ne pas avoir à gérer de l’opposition, j’ai laissé partir les élèves cinq minutes plus tôt afin de pouvoir faire un retour avec lui avant l’heure du dîner. Cet élève a refusé mon aide, ne veut pas trouver de solution et ne veut pas être entendu. Il refuse également l’aide des autres intervenants. J’ai fini par lui présenter une solution en lui faisant la lecture d’un contrat qu’il a refusé de signer. La directrice et les parents ont donc été avisés que puisque l’élève refuse d’être aidé après plusieurs tentatives et qu’il ne respecte pas les consignes, le matériel et les autres élèves, son service d’orthopédagogie lui sera retiré jusqu’à ce qu’il en décide autrement. Je connaissais l’historique de ce jeune et je savais que je devais lui envoyer la balle et attendre afin de résoudre le problème à long terme. Je ne peux pas aider un élève qui ne veut pas être aidé ce qui est son cas. L’intervention finale a été faite en collaboration avec l’enseignante associée, la directrice et l’enseignante titulaire. C’est difficile de vouloir aider un jeune et de voir que ce jeune ne veut pas de notre aide, mais j’espère qu’il finira par comprendre. D’ici là, à chaque fois que je croiserai ce jeune, je l’inviterai à venir signer son contrat quand il voudra. 15 janvier 2013 Je viens tout juste de découvrir le logiciel Word Kew et j’ai trouvé que cela était un excellent support pour aider un jeune éprouvant de grandes difficultés en écriture. Ce logiciel permet à l’enfant de constater beaucoup de ses erreurs sans que l’on les lui dise. Cet outil rend une certaine autonomie à l’élève qui peut procéder par étape la correction de ses textes. En expérimentant cet outil avec un élève qui a ce droit dans son plan d’intervention, j’ai découvert que ce logiciel ne complexifie pas la tâche de


l’enseignant, mais travailler avec l’enseignant et, qu’en plus, ce logiciel affecte le niveau de motivation de l’élève lors de l’accomplissement de la tâche de correction. 16 janvier 2013 Ma toute première formation offerte par une commission scolaire a été ce matin. J’ai eu la chance de recevoir une formation sur la mémoire de travail. Une notion qui m’était inconnue jusqu’à présent. Je comprends maintenant pourquoi certains jeunes ne retiennent pas toutes les informations et que parmi celles retenues, il y en a qui ne sont pas principales. Je vais maintenant, travailler l’attention avec les jeunes et leur expliquer ce qu’est le geste d’attention tout en leur décrivant comment le cerveau enregistre les informations et comment les retenir pour toujours. Aussi, en mettant les jeunes en action après les 15 premières minutes de mes cours, je maintiendrai leur niveau d’attention au moment où leur celui-ci a le plus de chance de diminuer. Je vais maximiser les moments où l’attention est élevée pour créer l’environnement adéquat pour stimuler la mémoire de travail. 17 janvier 2013 Mon coup de cœur de la journée est lorsque j’ai demandé aux jeunes de maintenir leur attention et que j’ai réutilisé toutes les connaissances acquises lors de la formation d’hier. J’ai maintenu l’attention de tous mes groupes d’élèves et permis aux jeunes de se représenter clairement la méthode pour apprendre. Analyse réflexive des 4 stades : Cette semaine, j’ai constaté en observant les nombreuses situations de correction de projets d’écriture des élèves que les règles orthographiques que la plupart des jeunes repèrent inconsciemment ne l’étaient pas dans leurs cas. Des mots tels que : faire et banane sans « e » à la fin se retrouvent fréquemment dans leurs textes. Malgré le fait que ce type d’erreurs ait été souligné à de nombreuses reprises, le simple fait de les souligner ne semble pas affecter l’élève qui ne les corrige pas davantage qu’auparavant. Pacton, Fayol et Perruchet (1999) évoquent déjà l’idée que ces régularités de la langue pourraient être enseignées sous forme de règles orthographiques. Ainsi, puisque le simple fait d’appliquer le code PACO ne soit pas suffisant pour que les élèves en difficultés repèrent leurs erreurs, il devient évident que l’enseignement de ces règles doit être fait. J’ai eu une grande discussion à ce sujet avec Karine Martin pour savoir comment aider les jeunes le plus adéquatement possible avec ces règles. De par cette discussion, j’ai appris que le Centre d’intervention multidisciplinaire pour l’enfant (Cime) offre la formation « mots pour maux» afin de faciliter l’acquisition de l’orthographe. Je prévois suivre cette formation cette année afin


de parfaire mes connaissances à ce sujet. D’ici là, je vais avec l’aide de Madame Martin offrir de courtes formations sur certaines de ces règles en espérant voir des améliorations dans les prochaines situations d’écriture des élèves. De par l’enseignement explicite des règles des régularités orthographiques, je vise l’amélioration des connaissances liées à l’orthographe des jeunes. 21 janvier 2013 Aujourd’hui, je m’étais donnée pour objectif de présenter l’allongement d’une description d’une manière évidente et simple pour les élèves qui ont tendance à se décourager lorsqu’on leur dit qu’il manque d’informations dans leur production écrite et qu’ils ne décrivent pas tout. Je suis donc arrivé avec un plat grand-mère rond, rose, opaque muni d’un couvercle blanc tout aussi opaque afin de leur demander de me décrire ce qu’ils voyaient. Comme je m’y attendais, ils ont décrit ce qu’ils voyaient. Ensuite, j’ai ouvert ce plat et je leur ai demandé de me décrire se qu’il contenait. Ils m’ont répondu de la farine. C’était en fait du pouding à la vanille et j’avais prévu qu’ils se tromperaient. Bref, je leur ai demandé de sentir le contenu, puis de le toucher et même de le goûter. À chacune des étapes, ils ont décrit ce qu’ils voyaient. Je suis fière de moi, car par l’expérimentation, ils ont pu travailler une notion en écriture. Je leur ai enseigné qu’on décrit selon tous nos sens et qu’on doit même porter attention à l’espace qu’occupe l’objet dans l’espace. Mon moment préféré est lorsque j’ai entendu dans leur ton de voix qu’ils avaient enfin compris une chose qui ne leur rentrait pas dans la tête auparavant. Si j’avais à refaire cette activité, je ferais toucher mon mélange avant de le faire sentir, voir et goûter. La vision est tellement sollicitée que les jeunes oublient de tenir compte de leurs autres sens. Je commencerais donc l’expérimentation par des sens moins utilisés. 22 janvier 2013 Pas toujours facile de collaborer avec tous les enseignants d’une école. Aujourd’hui, un enseignant de l’école a eu un comportement non professionnel envers moi. À mon arrivée ce matin, il a constaté que je n’avais pas mon véhicule et que mon mari m’avait raccompagnée à mon lieu de stage. Lorsqu’il l’a vu, il s’est mis à rire et est venu à ma rencontre pour me demander s’il était mon conjoint pour ensuite ajouter qu’il devait avoir mangé deux hot-dogs au déjeuner. Cela m’a beaucoup surprise tout en me blessant. Il était évident que mon mari est obèse, mais je ne pouvais pas croire qu’une personne que je connaisse à peine me lance un commentaire gratuit et méchant. Je me suis senti le besoin de parfaire son éducation. J’ai donc arrêté de marcher net, me suis retournée vers lui et lui ai dit d’un ton calme et posé que ceci était une généralisation abusive, qu’effectivement mon mari était obèse, mais qu’il ne mangeait pas plus que moi, qu’il s’entraînait à tous les jours et qu’il était suivi par des professionnels afin de perdre son surplus de poids. Il m’a ensuite répondu qu’il était une personne qui avait l’obsession de maintenir un poids santé et que si mon mari continuait


ses efforts, il maigrirait. Je pense qu’il croit que j’étais triste que mon mari soit obèse. Pourtant, c’était son commentaire désobligeant qui m’avait percutée droit au cœur. Je n’aurais pas eu besoin de justifier mes propos. Toutefois, je sentais que je devais faire attention, car je ne suis qu’une stagiaire. Je suis restée polie, professionnelle et je me suis assurée d’être respectée en agissant d’une bonne manière qui ne l’humilierait pas. J’y ai veillé, car il y avait une éducatrice qui avait entendu la scène et je n’aurais pas voulu mettre une personne dans l’embarras. Je tiens à maintenir une bonne relation avec le personnel enseignant. Malgré le fait qu’il est des préjugés évidents à l’égard de mon mari qu’il ne connaît pas, je fais parfaitement abstraction de cet épisode lorsque je travaille à l’école. Cela ne vient que confirmer qu’il y a une grande variété de gens sur la planète et que nous sommes tous différents. 23 janvier 2013 Il est étonnant comme un simple texte peut offrir une grande variété de vocabulaire à travailler avec les jeunes. Puisque je veux travailler les inférences sans craindre une surcharge cognitive due à l’usage d’un vocabulaire européen qui ne fait pas de sens aux yeux des élèves d’ici, j’ai adapter le texte #2 de l’Inspecteur Lafouine en changeant les mots vides de sens et en gardant que des mots qui pourraient offrir un défi proche de la zone proximale des élèves de mes classes. Le résultat a été surprenant. J’ai tout de même pu travailler du vocabulaire, mais j’ai aussi travaillé les stratégies que je visais dans l’activité. Je suis contente de mon travail et je vais continuer à apporter des adaptations au besoin. 24 janvier 2013 À trop vouloir structurer les élèves, j’en ai oublié de les faire travailler réellement. C’est la conclusion que je retiens de mon activité de mathématique qui ne m’a pas permis d’évaluer les réelles lacunes d’une élève. En l’outillant trop dans un problème, je n’ai pas été en mesure de voir si elle se le représentait clairement. Je réalise qu’elle est une bonne exécutante lorsqu’on lui donne tous les outils, mais sans plus. Je vais devoir procéder différemment en lui demandant de me dessiner le problème afin de voir ce qu’elle pense. De plus, il sera beaucoup moins épuisant pour moi de la regarder penser que de penser à sa place. Analyse réflexive des 4 stades :


28 janvier 2013 Bravo pour moi. J’ai offert une activité où les jeunes devaient réfléchir et avaient la chance de constater qu’il manquait des choses afin de se corriger immédiatement. Je suis fière de mon activité sur la description parce qu’en plus de maintenir l’attention des jeunes filles et garçons, j’ai passé par divers canaux afin de m’assurer de l’intégration de l’information. À la fin de l’activité, les jeunes ont vu qu’il n’était pas si évident de faire une bonne description et comprennent comment s’y prendre pour rédiger une description dans leurs textes. 29 janvier 2013 Ce matin, j’avais parfois de la difficulté à maintenir la motivation des jeunes qui sont faibles lecteurs lors d’activités de lecture. Je prends conscience que les jeunes en première année du régulier ne voient pas encore les lacunes des jeunes en difficultés, mais que ceux-ci les remarquent et n’osent pas toujours lire en groupe. Cela est aussi vrai lorsque je les vois en sous-groupe de trois élèves. J’ai beau avoir choisi les phrases en fonction des capacités de chacun afin de leur faire vivre des réussites, la peur en envahi parfois et les rends souvent très passifs. Ces jeunes n’arrivent pas à exprimer ce qu’ils ressentent. En présentant l’activité autrement, je constate que j’arrive à les atteindre et qu’ils prennent des risques. Aujourd’hui, j’ai fait comme si j’éprouvais beaucoup de difficultés à lire et les élèves ont travaillés pour lire les mots pour moi et m’aider. C’était fantastique de les voir. 30 janvier 2013 L’utilisation du canon projecteur est plus aidant que je ne le croyais. En projetant sur le tableau blanc des mots ou des phrases à lire pour les premières années, je peux inscrire d’autres choses au tableau et faire les stratégies de lecture des jeunes en laissant des traces. Cette technologie offre un visuel magnifique et maintient l’attention des jeunes. 31 janvier 2013 Aujourd’hui, j’ai un élève que je rencontrais pour la toute première fois. Je n’avais pas réalisé encore qu’il y avait un élève que je n’avais pas encore rencontré. J’avais donc oublié de consulter son dossier personnel. Au début du cours, tout semblait bien. C’est vers la fin de la période qu’il a adoptée des comportements perturbateurs. Si j’avais consulté son dossier, je serais sûrement intervenue différemment auprès de lui lorsqu’il m’a empêché de faire un retour convenable sur la notion vue pendant la période. Je devrai revenir sur cette notion lors de mon prochain cours. En réaction à


son comportement, j’ai d’abord souligné que je comprenais qu’il avait faim, mais que le cours terminerait rapidement, qu’il fallait encore être attentif. Mon intervention n’a pas eu d’impact. Je lui ai finalement dit qu’à cause de son comportement, tout le monde perdait son temps et que je n’aurais plus le temps de terminer avec eu le travail, qu’il faudrait y revenir. J’ai ensuite donné une récompense aux élèves qui avaient bien écouté puis, je les ai laissé partir puisque la cloche venait de sonner. Avec du recul, je ne pense pas que l’élève perturbateur ait réellement voulu déranger le cours. J’aurais tout simplement pu renforcer les bons comportements sans le confronter. Je crains qu’il ne soit opposant à l’avenir. Je considère cependant qu’en cinquième année on est conscient de notre comportement, mais j’aurais pu lui dire qu’il est chanceux de recevoir nos services et que j’ai une liste très longue de jeunes qui aimeraient prendre sa place. Je ne pense pas que mon intervention ait été totalement mauvaise. Je crois cependant que j’aurais pu être moins émotive et plus réfléchie. Il cherchait peut-être à obtenir mon attention d’une mauvaise manière, c’est pour cette raison que je vais seulement renforcer les bons comportements et ignorer les mauvais au prochain cours. 1 février 2013 Les événements de la journée me font prendre conscience que j’ai un excellent contact avec les enseignants de l’école. Ils acceptent mon aide. J’ai offert à une enseignante de la sixième année de m’envoyer ses élèves qui étaient absents la veille pour l’examen du Ministère lors de la 4ème période, car je ne devais pas avoir d’élèves à ce moment puisque l’enseignante de la quatrième année n’utiliserait finalement pas mes services à cette période (rattrapage de période) et que mon local offriraient à ses élèves un espace calme. En fin de compte, je me suis retrouvée avec deux élèves en évaluation ainsi qu’un groupe d’élèves, car l’enseignante de quatrième année, Mme Caroline, a finalement changée d’avis. J’ai donc offert des coquilles sur les oreilles des élèves en évaluation et leur ai laissé un bel espace de travail. Ensuite, puisque je n’avais que deux élèves de quatrième année, j’ai donné un cours en faisant bien attention de ne pas perturber les autres jeunes. Même si la situation a changée rapidement, je n’ai pas éprouvée de problèmes et tous les élèves ont reçu un support adéquat. Je suis très fier de moi et de ma capacité à m’adapter. Analyse réflexive des 4 stades : Cette semaine j’ai eu à gérer certains comportements perturbateurs. À chaque fois que j’intervenais sur un mauvais comportement, je ne pouvais que me demander si je n’étais pas en train de renforcer et de montrer à l’enfant au comportement douteux comment agir. Edgid Royer, enseignant en adaptation scolaire œuvrant auprès des jeunes ayant des troubles du comportement, a écrit qu’un enseignant qui chicane un élève à chaque fois qu’il va aiguiser son crayon est en train de lui montrer la voie pour avoir de l’attention. Je ne veux pas être de ces enseignants. J’aimerais favoriser un environnement agréable où tous les élèves auront la chance d’évoluer. En accordant


trop d’attention à l’élève perturbateur, je n’offre rien de bon aux autres et je n’encourage pas les bons coups des élèves. Suite à cette réflexion, je pense que je vais devoir apporter des modifications à mon approche pour gérer les mauvais comportements. Je n’aime pas me fâcher, je veux devenir une enseignante positive où tous les élèves se sentiront respectés et voudront travailler auprès de moi. Afin de corriger la situation, mon plan d’action sera simple. Je choisis de rester calme avec les jeunes qui ont des comportements inadéquats et de renforcer les bons comportements. À chaque cours, je donnerai mon prix coup de cœur à un jeune qui se sera dépassé et qui aura adopté un comportement que je veux renforcer. J’espère que cela renforcera les bons comportements.

Section 4 : Journal réflexif •

un bref résumé quotidien du vécu de votre journée de stage soit le stade 1 (observation) de l'analyse réflexive (gestion de classe, événements particuliers, surveillance) et une analyse réflexive en 4 stades avec appui théorique pour chaque semaine de stage.

Projet  de  stage  

 

Section 5 : Projet de stage ou autre matériel pertinent  


cartable d'organisation