Issuu on Google+


Sommaire

Introduction Description de l’activité de l’entreprise Historique p.5 Activité Principale p.6 Organisation p.8 Intervention durant le stage Action au sein de l’entreprise p.14 Travaux réalisés p.16 Projet Guide Pratique p.28 Enseignement de cette expérience J’ai acquis p.31 Les difficultés p.32 L’entente p.33 Remerciement


Introduction

J’ai commencé mon stage de communication le 24 Mai 2012 à la mairie de Veigné. Je travaillais dans les même bureaux que la secrétaire de communication Elle s’occupe de tout ce qui concerne la vie associative, les organisations de manifestations, et la gestion des associations et du commerce. Il y avait également deux autres personnes qui s’occupent de la gestion de l’informatique et de l’audiovisuel, de la communication Internet de la commune, la newsletter, etc. Enfin, je travaillais principalement avec l’infographiste qui gère toute la communication pour la commune mais également pour toutes les associations et les événements organisés en partenariat avec la mairie de veigné. Nous devrions trouver un stage en communication pour 6 semaines. J’ai donc choisit la mairie de Veigné car c’est non loin de chez moi, une petite structure où il est beaucoup plus simple d’apprendre car ils sont 3 dans le service communication. C’est un stage qui m’apprendra comment s’organiser au niveau des manifestations, des fêtes ... en leur créant desaffiches dans un temps imparti. Je commencerai tout d’abord par vous faire une présentation générale de la mairie de Veigné en expliquant tout d’abord sa situation ainsi que les différents secteurs de travail que l’on peut y trouver. Ensuite, je mettrai en évidence l’entreprise et son environnement en dégageant les principaux atouts et richesses de la commune de Veigné, et en analysant sa communication. Enfin, je révélerai en quoi consistait le travail que j’ai réalisé durant ce stage et ce que j’ai pu en tirer d’un point de vue professionnel mais aussi personnel.

4


Historique

Veigné est une commune en forme de croissant, allant des installations sportives du C.E.A. au nord-ouest jusqu’’au château de la Belle Jonchère au sud-est :forme particulière dûe à un ordre de l’Officialité de Tours, qui, vers 1550, enleva à Veigné 11 fermes et 641 hectares pour ériger Montbazon en paroisse. Il lui reste encore 2658 hectares. Ses origines remontent au temps des Gaulois : les Turones. Conquis par les Romains, qui laissent en souvenir les noms de Beigneux, Thorigny, Bourroux ou Couzières puis Viniacum et Veigneum. L’église appartenait à l’abbaye de Cormery : reconstruite en 1873, il reste d’origine du XIIe siècle le clocher en pierre (inscrit aux Monuments Historiques.). A la place d’une fontaine consacrée à Apollon, Saint Martin évêque de Tours, fonde en 372 la Chapelle St Laurent. La chapelle St Laurent actuelle date du XVIe siècle (inscrit aux Monuments Historiques.). Plus tard, a lieu au château de Couzières en 1619, l’entrevue organisée par Richelieu, où le roi Louis XIII et sa mère Marie de Médicis se réconcilient. Veigné possède par ailleurs de très nombreux châteaux ou gentilhommières. Longtemps petite bourgade de 1200 à 1300 habitants, Veigné a pris son essor dans la seconde moitié du XXème siècle.

5


Activité Principale

La mairie de Veigné est constituée d ‘agents administratifs, techniques et d’animations qui travaillent au service de la commune. Cependant, on peut remarquer que le rapport hiérarchique n’est pas le même. Ce sont souvent les élus de la commune qui supervisent tel ou tel secteur de travail, ils sont pour la plupart retraités, et perçoivent des indemnités, mais certains cumulent également un travail à part entière en plus de leurs responsabilités communales. La mairie de Veigné est actuellement très active en terme de communication, malgré la taille de la ville de Veigné, elle reste néanmoins assez dynamique avec de nombreux événements destinés aux jeunes mais aussi des manifestations culturelles de toutes sortes, elle ne néglige pas l’écologie et le développement durable. Veigné est une petite commune du Val de l’Indre avec actuellement 6016 habitants, dans le département de l’Indre et Loire, elle dépend de la préfecture de Tours, et du canton de Montbazon. La superficie de cette ville est de 2658 ha, elle se situe environ à douze kilomètres de Tours. On peut parler de Veigné comme d’une Ville Verte, comme l’indique également son slogan, car elle contient 922 hectares boisés. Cette commune reste donc un lieu d’habitation assez calme, qui respire la tranquillité, tout en étant relativement proche du centre ville. Elle s’est construite autour de valeur citoyennes et environnementales. Son moulin, cœur du monde associatif, l’Indre séparant les rives des Gués et du Bourg et partout le caractère vert de la commune. La cohésion économique et sociale, le respect de l’autre et de la nature environnante ont été les fondements des actions quotidiennes des équipes municipales qui se sont succédées. La ville de Veigné se distingue par le dynamisme et la qualité du travail de ses 62 associations sportives, culturelles et citoyennes.

6


La commune de Veigné s’est fixée pour objectif d’associer les Vindiniens à la vie de la collectivité. Cette démocratie participative constitue une nouvelle approche de la vie politique en permettant au plus grand nombre de s’informer, de s’impliquer dans les projets communaux et de contribuer à la satisfaction de l’intérêt général. A Veigné, la population à l’occasion de s’impliquer et de participer dans le débat public sous différentes formes : - les Vindiniens ont d’abord la possibilité de s’informer au travers des différents conseils municipaux, bulletins municipaux et lors des réunions publiques (budget, ZAC des Gués, vidéo protection, LGV) ; - les moments d’échanges et de débats sont présents lors des visites de quartiers, des réunions de concertation ou des groupes de travail sur différents projets (Championnière, Accueil de Loisirs) ; - enfin, les phases de concertation sont également privilégiées par la mise en place de comités tels que le Conseil des Seniors ou le Comité Consultatif lié à la LGV.

7


Organisation

La mairie de Veigné constitue donc une institution à part entière, elle s’occupe de tout ce qui concerne la commune. Les élus sont au nombre de dix, ils supervisent les différents secteurs de travail : Le secteur « Finances », qui est dirigé par la responsable du service des finances. Les secteurs « Handicap et mobilité » et « Cadre de vie, environnement et développement durable », qui sont dirigés par le directeur des services techniques, ils regroupent l’urbanisme, les transports scolaires, les travaux, les espaces verts, l’entretien. Les secteurs « Éducation, affaires scolaires et périscolaires » et « Enfance et accompagnement des jeunes » dirigés par le responsable des affaires scolaires enfance jeunesse. Ils coordonnent la restauration scolaire, la prise en charge des enfants après l’école. Enfin, les services « Démocratie locale et vie des quartiers », « Action sociale », « Communication et technologie multimédia », « Tourisme, commerce et artisanat », et « engagement associatif, culturel et sportif » qui sont tous regroupés sous la tutelle de la directrice générale adjointe, Mme Christèle Ferry-Perraudin. Ces services gèrent les manifestations, la communication, les ressources humaines, les affaires générales, le conseil municipal, l’Espace Public Numérique. Les policiers municipaux font également partie intégrante des employés de la mairie, les locaux de la police se situent d’ailleurs dans l’enceinte même du bâtiment. Travailler dans une mairie ne se résume donc pas à être secrétaire ou hôtesse d’accueil et répondre aux demandes du public, pour informer et aider dans diverses démarches, mais c’est aussi faire vivre une commune, sous tous les angles, aucun domaine ne doit être négligé. C’est donc le rôle du maire de superviser l’ensemble des activités de la commune et de ses employés.

8


2008 / 2011 - LA RECONQUÊTE DES MARGES DE MANŒUVRE Fin 2007, la situation financière de la commune était très dégradée, avec une dette de près de 7 millions d’euros. Les dépenses de fonctionnement progressaient de 7 % par an depuis 2001, la capacité d’auto financement devenait nulle. Si ils avaient maintenu la même politique, en 2009/2010 les dépenses auraient dépassé l’ensemble de leurs recettes, c’est l’effet ciseau qui conduit rapidement à une mise sous tutelle par la préfecture. En mars 2008, lorsque la municipalité a été élue, ils ont constaté des engagements très importants qui ont été pris durant le 1er trimestre (plus de 2 millions d’euros). Ils ont immédiatement stoppé tout ce qui leur a été possible, mais ils ont dû faire face aux engagements irréversibles. Ce qui a conduit à emprunter 1 500 000 € et a donc alourdi la dette d’autant. LES ACTIONS DEPUIS 2008 Il convenait donc d’enrayer la spirale de la dégradation des finances puis d’inverser la tendance pour retrouver des marges de manœuvre. Un fil conducteur : une analyse financière prospective confiée à un cabinet extérieur spécialisé. Au regard des résultats 2007 et des prévisions 2008, la municipalité a sollicité auprès du cabinet KPMG une étude de situation et prospective. Celle-ci a confirmé leur vision et mis en exergue les risques à court terme d’un fort déséquilibre budgétaire. Dès le printemps 2008, les actions de redressement ont été entreprises.

1. LES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT Ce compte comprend l’ensemble des charges permettant à la mairie d’assurer ses missions auprès des Vindiniens. Il comprend les frais de personnel, les fournitures diverses et les achats pour les activités quotidiennes. Il inclut également le soutien aux mondes sportifs et culturels (subventions). Il fallait stopper l’hémorragie de l’ensemble de ces dépenses qui progressaient de 7 % par an. BUDGET 2008/2009 – LE CHOC Il ne s’agit pas de réduire les services proposés aux Vindiniens, mais au contraire les adapter à l’évolution des demandes. Les taux d’impôts communaux ayant fortement progressé entre 2001 et 2006, la mise en place de budget choc avec la baisse des taux d’imposition a contraint les élus et les services communaux à réaliser des économies sur chacune des dépenses. Car il fallait rompre avec des habitudes acquises depuis plusieurs années. Il fallait rendre les mêmes services avec moins d’argent, consommer moins et rechercher les économies partout. Parallèlement, il fallait mettre en place les méthodes pour pérenniser les actions de redressement. AU NIVEAU DU PERSONNEL : - La création des fiches de postes et des entretiens individuels structurés, du plan de formation. - La mise en valeur du travail de chacun et dans la plupart des cas, la révélation du «bon résultat ».

9


AU NIVEAU DE L’ORGANISATION : La mise en place d’une centrale d’achats et la mise en concurrence systématique. Les plus fortes dépenses ont fait l’objet de marchés qui impliquent un cahier des charges extrêmement rigoureux (les photocopieurs, les fournitures scolaires, les produits d’entretien, la téléphonie, les assurances, le chauffage collectif, l’éclairage public). La restauration scolaire a fait l’objet d’un marché attribué à un fournisseur spécialisé. Cette décision a permis de stabiliser les coûts, d’assurer la pérennité du service et d’améliorer la prestation dans le domaine du suivi sanitaire. Toujours en terme d’organisation, l’année 2009 a vu un remodelage des équipes des services techniques et espaces verts afin de recentrer chacune d’elles sur leurs missions par rapport aux besoins de la commune. Dans le même temps, la mise en place du « fauchage tardif » et le complément de formation à l’utilisation des produits phytosanitaires a permis à la commune de conserver son fleurissement tout en rationalisant le budget. LES RÉSULTATS DE L’ENSEMBLE DE CES ACTIONS SE RÉSUMENT SIMPLEMENT : En trois exercices l’effort collectif de la municipalité et du personnel a permis une économie de 1 015 579 en euro constant, rapportée à la réalité et son inflation : cela représente environ 1 360 000 €, sans réduire les services, en diminuant le taux communal d’imposition et en adaptant progressivement la fiscalité à notre environnement. 2. LES INVESTISSEMENTS

L’amélioration de la qualité de vie à Veigné. La recherche d’économies de fonctionnement par de nouveaux équipements. La remise à niveau des bâtiments communaux. L’amélioration de la qualité de vie à Veigné, c’est l’amélioration des voiries (un plan a été établi sur la durée du mandat et au-delà), la création de chemins piétonniers et d’aménagement pour les personnes à mobilité réduite. C’est aussi la mise en place de la vidéo protection visant à renforcer la sécurité de chaque Vindinien. La recherche d’économies de fonctionnement par de nouveaux équipements, c’est notamment le plan de renouvellement du parc des véhicules communaux : 4 véhicules anciens ont été vendus et remplacés par 2 véhicules électriques. La consommation en gasoil s’en ressent directement. La remise à niveau des bâtiments communaux est devenue une nécessité. Tout ce qui est «portes et fenêtres» devrait être revu afin d’améliorer le chauffage et réduire le coût de ce dernier. La peinture des classes et locaux annexes améliore la qualité de vie des enseignants et élèves, tout comme la réduction du bruit au restaurant des Gués. La réfection progressive de la salle des fêtes amène confort et réduction des coûts. Les investissements structurels durant cette période, ont été tout particulièrement concentrés sur la ZAC des Gués en association avec la CCVI et la SET. Ce programme, qui a pu redémarrer en 2009, grâce à l’action de la municipalité, avait pris beaucoup de retard. Notre volonté d’aboutir dans les meilleures conditions voit aujourd’hui ses premiers résultats. Les projets touchant directement les nouveaux habitants, tels que les écoles, crèches, salles de sports, sont en cours d’étude et seront prêts le moment venu en fonction des besoins réels.

Les nouveaux investissements durant la période 2008/2011 sont orientés vers :

10


UNE PÉRIODE TROUBLÉE L’ensemble des mesures et dispositions qui ont été prises pendant cette première période l’ont été dans un contexte national de crise et de morosité. Nous ne pouvions pas ne pas en faire état. Mais faire face à cette situation, inconnue en 2007, c’est justement ce que chaque Vindinien attend de l’équipe municipale qu’il a élue, c’est tout simplement ce que nous avons fait. 3. LA DETTE DE LA COMMUNE Depuis 2009, celle-ci est en diminution puisque aucun emprunt n’a été contracté en 2009 et 2010. Les économies réalisées sur le fonctionnement ont permis de rembourser l’annuité de la dette et de financer les investissements. 1 010 344 € ont été remboursés sur ces 2 années. Au 31 décembre 2010, le capital restant dû s’élève à 6 517 500 €. Cette somme reste élevée par rapport aux ressources de la commune, mais la spirale de l’augmentation a été transformée en diminution. L’AVENIR Dès 2011, notre commune retrouve des perspectives positives en ce qui concerne nos finances. La politique pratiquée depuis 3 ans sera dans son ensemble poursuivie, notamment la recherche de diminution de nos frais de fonctionnement maîtrisables. Les marges de manœuvre, même faibles, retrouvées, nous permettront de financer avec l’aide de financements extérieurs, les investissements structurels et autres nécessaires à la vie de la commune. Toutefois, notre dette devra continuer de se réduire. Nous considérons ne pas avoir le choix de laisser à nos générations futures des engagements qui briseraient leur élan.

CAPACITÉ DE DÉSENDETTEMENT : L’INCONTOURNABLE RATIO D’ANALYSE FINANCIÈRE D’UNE COMMUNE La capacité de désendettement permet d’apprécier le nombre d’année nécessaire au remboursement de la totalité du capital de la dette. Une bonne gestion du niveau d’endettement implique que la collectivité s’endette au maximum sur la durée de vie de ses investissements. Aussi 15 années représentent le seuil de surendettement d’une collectivité locale. Par expérience sur un grand nombre de collectivités, il apparaît que la capacité de désendettement reflète une situation financière convenable en dessous de 7 ans. Au-delà de 10 ans, cela signifie une situation financière difficile voir très dégradée. A VEIGNÉ Dès 2007 le ratio, qui était déjà de 13 ans, atteint 19 ans au maximum à notre arrivée en 2008. Après une diminution significative dès 2009, vos élus poursuivent leur objectif de réduction de la dette. Ainsi au 31 décembre 2010, le capital restant dû s’élève à 6 517 500 €. Cette somme reste élevée par rapport aux ressources de la commune, mais la spirale de l’augmentation a été transformée en diminution.

11


12


Mairie de Veigne

Valérie LAUMOND Responsable communication manifestation système d’information

Thierry BONNEAU Informaticien

Wilfrid BALANGER Infographiste

Mélissa PROVIN

13


Action au sein de l’entreprise

Je suis donc arrivée le Jeudi 24 Mai à 8h30 (D’habitude je commence à 9h mais autant commencer directement une fois sur place) à la mairie de Veigné, Guilaine, une membre du personnel, chargée des ressources humaines, m’a alors expliqué le fonctionnement de la mairie avec les différents postes, elle m’a présenté à toute l’équipe puis je suis allée dans le secteur communication où j’ai tout d’abord observé les différentes personnes de ce service travailler. On m’a informé des projets en cours et on m’a expliqué le rôle que j’aurais ainsi que le travail que j’allais devoir réaliser. J’ai ensuite aidé aux diverses tâches qu’il y avait à effectuer, comme la conception du guide pratique de l’année 2012/2014, j’ai également participé à la conception d’affiche pour la Bourse aux jouets, la fête des associations, le salon du livre, la fête nationale et pour le repas des ainés. Je travaille au sein de l’équipe avec un ordinateur pré disposé à travailler avec les logiciels adobe CS3. Le premier jour était donc basé sur la conception d’un guide pratique pour l’année prochaine jusqu’à 2014. Les logiciels qui m’ont été le plus utiles sont In Design pour la mise en page principalement et Photoshop pour créer le fond. De plus, il fallait récolter des informations car il y a eu des changements entre temps. Les manifestations sont présentées sur le site de Veigné. Marion s’occupe de tout ce qui est vidéo, construction et mise à jour du site ainsi que des interviews.

14


15


Travaux réalisés

En continuant principalement sur le guide pratique, j’ai eu quelques tâches à faire de côté. C’est à partir du troisième jour que j’ai commencé à plastifier des affiches. Wilfrid se rend compte que je réécrivais tout alors qu’il y avait déjà un exemplaire sous Word de la base informative du guide pratique. Créant ainsi plusieurs page de couverture pour le guide pratique, je l’ai donc montré à l’infographiste et à la secrétaire de la communication, chacun avait un avis différent et préférait telle ou telle couverture. Difficile de se mettre d’accord. Il y avait plusieurs coloris proposées. Wilfrid trouvait que ça ne rentrait pas assez dans le thème pour certaines pages de couverture et que c’était plutôt un style associatif. Pour tout ce qui est modification de tarif, je suis allée voir Sandrine à l’accueil et m’a passé les nouveaux prix de location de salles. Pendant quatre jours j’étais sur le guide pratique et l’infographiste m’a permis de concevoir une affiche pour le feu d’artifice. Je montrais au fur et à mesure l’évolution de mes affiches et je recommençais car la typographie était trop petite ou alors mal placé. C’est une affiche A3 que les gens doivent voir en voiture. J’ai finalement réussit à la fin du 5° jour à finir une affiche plutôt soft et neutre. Retouchant une image de Veigné sous Photoshop en rajoutant des feu d’artifices et un effet sur la typographie comme si elle était illuminée en pleine nuit et pour finir, le logo de la ville.

C’est à partir de Lundi 4 Juin, Wilfrid m’a emmené posé des pancartes à l’extérieur de la ville pour le weekend car un concert était organisé pour le dimanche. Une fois fini, nous sommes retournés dans la section communication et c’est avec Valérie que je suis repartie en direction du Moulin pour me faire une petite visite. J’ai pu voir la pièce de la roue du moulin, le pigeonnier … Dans l’après midi, j’ai continué sur des affiches pour la bouse aux jouets et le salon du livre. Pour les affiches, je procède ainsi : Tout d’abord, je prends des renders*, des brush** et par la suite, je fais plusieurs propositions. Entre temps, l’infographiste me demande de plastifier ou de découper des pancartes. De ce fait, il peut avancer dans son travail sans se soucier du reste. Toutes les deux semaines, le Jeudi, il y a une réunion à 13h et on y présente nos projets, on explique pourquoi on a fait ça brièvement mais ce sont surtout les Élus qui choisissent l’une des affiches qui leur sont proposées.

* Un render : Il s’agit d’une image prédécoupée et qui a, en arrière plan, un fond transparent. Le plus souvent ces images sont au format .png ** Un brush : Littéralement « coup de pinceau » où des formes sont directement dessinées

16


Lundi 11 Juin, étant la première arrivée, je choisis d’avancer sur les affiches pour la fête des associations et le salon du livre. En une matinée j’ai eu deux concepts pour les assoc’ mais une pour le salon du livre. Le seul bémol est que je n’ai pas le thème principal du salon du livre. De ce fait, je conçois des affiches en essayant d’être neutre mais Wilfrid me précise que certaines de mes affiches sont trop sombres. « Même si c’est marron ça ne passera peut être pas », me dit il. C’est dans l’après midi qu’il m’a passé le projet « Repas des Ainés » qui est un sujet très sympa. Il faut créer des cartons d’invitations et la carte menu. J’ai donc 3 thèmes que j’ai conçu pour celui-ci : Un thème floral, un thème gourmand et le dernier plutôt maritime. J’ai fait parfois quelques corrections et des rajouts de menus en choisissant une bonne typographie. Par ailleurs, Valérie me demanda si je pouvais ré-organiser les bulletins municipaux et ranger les flyers, livrets etc … dans le bon ordre et que de cette façon, il y ai un peu plus d’espace. Donc il faut imprimer les étiquettes, les découper au cutter avec une règle en fer. Il fallait vider certains papiers qui ne servaient plus ou bien qui étaient trop vieux.

Page de couverture du thème gourmand

Pages Intérieur du thème gourmand

Carte d’invitation recto

Carte d’invitation verso

17


Page de couverture du thème Floral

Pages Intérieur du thème Floral

Carte d’invitation recto

Carte d’invitation verso

18


Page de couverture du thème Maritime

Pages Intérieur du thème Maritime

Carte d’invitation recto

Carte d’invitation verso

19


* Un Pattern : Un motif intégré à Photoshop qui peut se multiplier. ** Un Lineart : une image redessinée sans sa mise en couleur

Retour sur un ancien projet, le salon du livre, qui est une exposition pour le 16 Septembre 2012. J’ai donc été sur Deviantart pour des références, des images et après sur render graphique pour d’autres renders, des patterns*. Lundi 18 Juin, j’ai pu continué à faire d’autres conceptions d’affiches. Wilfrid avait un dessin tronqué, du coup il m’a demandé de dessiner le reste sur papier qu’il irait scanner et redessiner sous photoshop. Le lendemain, j’ai fait une autre affiche pour la bourse aux jouets et j’ai dû recommencer 3 ou 4 fois car Wilfrid me donnait des conseils et je les suivais. Au début, je ne pensais pas par exemple avec un effet d’ombre porté en plein milieu de l’image que ça aurait eu un bel effet. Et finalement, une fois que j’ai rajouté les autres jouets tout autour et une typographie bien visible, ça rendait mieux ! L’après midi par contre, j’ai voulu faire deux trucs pour moi. J’ai suivit un tutoriel sur internet pour faire une femme robot et l’autre pour une colorisation d’un lineart**. Au bout de la 5e semaine de stage, j’ai eu le Spectacle Bleu, qui est une pièce de théâtre qui paraitra mi-Décembre, et dont je devais faire une affiche. L’infographiste m’a demandé de faire plus de choix pour le repas des ainés et j’ai créé des variances au niveau des couleurs.

20


Propositions d’affiches pour le salon du livre

21


Propositions d’affiches pour la bourse aux jouets

22


Propositions d’affiches pour la fête des associations

23


24


Propositions d’affiches pour la fête Nationiale

25


Propositions d’affiches pour la semaine bleue

26


Propositions d’affiches pour le spectacle bleu

27


Projet Guide pratique

Le guide pratique était le plus gros travail à faire. Récolter des informations sur le site internet de Veigné ou alors aller dehors et vérifier les adresses, les numéros de téléphone, les changements. Du coup, je testais différentes mise en page selon celle de la couverture que je concevais sous Photoshop. Pour les renseignements, il fallait que j’aille voir des personnes de la Mairie ou sur le site de Veigné, chacun avec son secteur, et ainsi récolter les dernières nouvelles si il y avait eu changements ou non. Dominique qui s’occupe du secteur petite enfance/école par exemple pour des changements de directeurs, le tarif des cantines, les transports scolaires... Je lui ai demandé ce qu’il pensait de mon guide pratique et me donnait quelques critiques, du coup je notais tout et le prenait en compte. Par la suite, je suis allée voir Mélissa qui s’occupe de la bibliothèque mais également d’Arobase qui est un secteur informatique pour apprendre aux jeunes comme au moins jeunes à se servir d’un ordinateur. Mais n’étant pas là, c’est sa collègue qui m’a passé la fiche horaire de ce service et je suis repartie. De retour au bureau, j’ai corrigé quelques fautes et création d’une nouvelle mise en page sous In Design. Avec Valérie, on a travaillé ensemble sur les associations car certaines étaient terminés ou d’autres sont apparus. J’ai également vérifié sur pages jaunes quelques adresses avec des nouveaux numéros ou non.

28


29


< Il s’agissait de ma première mise en page du guide pratique pour le fond. Quelque chose de plutôt basique et neutre. Chaque catégorie à sa propre couleur. Ici, le rouge est caractérisé pour l’enfance. Après nous avons le marron pour le tourisme. Le vert pour l’urbanisme. Le bleu pour la vie pratique. Le turquoise pour les médecins. Le bleu marine pour l’emploi. la culture en rouge bordeaux. Le mauve pour la vie associative .

< Dernière mise à jour, désormais le fond du guide pratique sera de cette manière toujours avec une bannière colorée pour démarquer quel type de catégorie est-ce.

30


J’ai acquis

Au sein de cette section communication, on m’a appris à concevoir des affiches pour certains types de population (par exemple la bourse aux jouets qui est un thème pour enfants. Il faut donc approprier la typographie mais aussi choisir la forme que va prendre l’affiche en respectant des contraintes. Il ne faut pas mettre de jouets connus comme Lego ou Playmobil). De même que pour un guide pratique qui s’adresse à une cible (catégorie adulte), il fallait chercher une idée générale qui puisse plaire à tout le monde. L’infographiste m’a donné quelques astuces pour Photoshop comme par exemple utilisé l’outil Plume, faire un tracé et placé le texte qui suivra cette courbe. Il s’agit avant tout d’un travail d’équipe et aussi d’une bonne coordination, finir son projet à temps pour ensuite le proposer aux élus qui choisiront le meilleur projet entre tous. J’ai acquis une certaine polyvalence grâce aux différentes tâches qui m’ont été confiées.

31


Les difficultés

Les débuts sont difficiles car on ne connait pas l’environnement dans lequel nous sommes. Peu habituée à travailler avec ces personnes et en tant que stagiaire, je ne savais pas tellement à quoi m’attendre. Cependant, je me suis fait vite acceptée au sein de la section communication. L’infographiste a eu des travaux à faire du jour pour le lendemain qu’il m’a laissé entreprendre. J’ai donc créer une affiche pour la semaine bleue et lui ai montré plusieurs fois avant que ce soit la bonne. Il faut accepter les critiques que l’infographiste fait sur notre travail et corriger dès l’instant. Le plus dur est sans doute les transports pour arriver à l’heure à la mairie. Mis à part ceci, rare sont les problèmes auxquels j’ai pu me confronter. Parfois, il manquait des informations pour des affiches mais à mon humble avis, mais ce sont des affiches qui seront proposés en Septembre, Octobre et Novembre. Le délai est donc largement atteint.

32


L’entente

Dans l’équipe, la joie et la bonne humeur sont souvent au rendez vous. Nous sommes cinq dans un petit espace, chacun ayant son bureau avec son ordinateur avec la paperasse. La motivation donne l’envie d’avancer et de continuer à faire de belles affiches pour la population de Veigné. L’infographiste m’a aidé dans tous mes projets, il m’a permis de progresser rapidement sur les logiciels de création, et de prendre de l’assurance dans mes démarches.

33


Remerciement

Je remercie Wilfrid BALANGER qui m’a prise en charge dans le service communication et qui a attentivement suivi mes projets au sein de la commune. Je remercie également Valérie LAUMOND qui m’a suivie et donné des conseils pour la rédaction de ce rapport de stage, et pour m’avoir encouragée sur les choix de mon projet professionnel. Je remercie également le reste de l’équipe du service Communication dans lequel je travaillais, Marion BELOTTEAU et Thierry BONNEAU qui m’ont bien intégrés dans l’équipe

34


Rapport de Stage