Issuu on Google+

Le mag SOMMAIRE Mot du president Membres du bureau R么le du syndicat Notre agendaa Lu pour vous ______________ Comit茅 de la redaction: Hicham Ait Bouselham

Kamal Oueld Taarabet Tarek El Ghafli

Communication: Hamza Fekari

Impression: IDEALE


Les membres du bureau


Mot du president

Chère consoeur, cher confrère, Dr Abdelilah MANSOURI Mon slogan autant que Président du syndicat des pharmaciens unis de Marrakech est '' Follow your dream'' . Lorsque nous construisons des rêves dans notre imagination , et lorsque nous sommes assez motivés pour les réaliser , nous déployions toutes les énergies nécessaires ,nous mettons a contribution toutes les ressources émotionnelles , psychologiques, artistiques , physiques , financières et logistiques pour pouvoir les rendre réels. Alors essayons d’énumérer nos rêves qu'ils soient personnels,professionnels ou associatifs et faisons en sorte de les concrétiser en faisant appel a notre sens des responsabilités, a notre sens de l'engagement , a nos principes et nos valeurs ,a notre éthique , au respect des autres , de leurs prérogatives et de leurs compétences ....etc. Dévoilons nos talents cachés d’artistes en herbe , et fions nous aussi a notre intuition qui saura nous guider dans notre quête vers nos rêves . Sachons aussi faire confiance a certaines personnes qui éventuellement pou rraient nous aider a réaliser nos rêves et nos projets. Dans ce grand projet l'impossible peut se métamorphoser en possible Grâce a nous mais également grâce a la volonté Divine.

2


Le rôle du syndicat (suite) Les syndicats assurent la défense collective et individuelle des intérêts des salariés, au niveau national et à l’échelle de l’entreprise. Par le biais de leurs délégués, ils assurent un rôle de communication important au sein de l’entreprise : en transmettant aux salariés les informations obtenues lors des réunions des organes paritaires divers ou encore en informant les salariés sur leurs droits individuels. En cas de conflit avec l’employeur, les syndicats défendent les intérêts des salariés auprès des directions et peuvent engager toutes sortes d’actions de protestation (grèves, manifestations, pétitions...). Dans les cas de conflits individuels, ils peuvent accompagner les salariés à des entretiens, défendre leurs intérêts auprès des instances hiérarchiques, les soutenir en cas de litiges débouchant sur une procédure judiciaire. Les syndicats sont aussi des acteurs du dialogue social entre l’État, les employeurs et les salariés. En effet, les syndicats reconnus comme représentatifs dans leur secteur d’activité peuvent signer avec l’État ou le patronat des conventions collectives qui règlent les conditions de travail pour l’ensemble des salariés. La loi n° 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail a notamment instauré de nouvelles règles concernant la validité des accords collectifs et la négociation collective dans les petites et moyennes entreprises. Les syndicats assument aussi un rôle de gestionnaire d’organismes fondame taux pour la vie des salariés. C’est ce qu’on appelle le paritarisme : à parité avec les organisations patronales, ils gèrent ainsi les caisses nationales d’ass urance maladie, d’allocations familiales et d’indemnisation des chômeurs et de retraites..

Les élections Les syndicats assurent la défense collective et individuelle des intérêts des salariés, au niveau national et à l’échelle de l’entreprise. Par le biais de leurs délégués, ils assurent un rôle de communication important au sein de l’entreprise : en transmettant aux salariés les informations obtenues lors des réunions des organes paritaires divers ou encore en informant les salariés sur leurs droits individuels.


Le rôle du syndicat Les syndicats assurent la défense collective et individuelle des intérêts des salariés, au niveau national et à l’échelle de l’entreprise. Par le biais de leurs délégués, ils assurent un rôle de communication important au sein de l’entreprise : en transmettant aux salariés les informations obtenues lors des réunions des organes paritaires divers ou encore en informant les salariés sur leurs droits individuels. En cas de conflit avec l’employeur, les syndicats défendent les intérêts des salariés auprès des directions et peuvent engager toutes sortes d’actions de protestation (grèves, manifestations, pétitions...). Dans les cas de conflits individuels, ils peuvent accompagner les salariés à des entretiens, défendre leurs intérêts auprès des instances hiérarchiques, les soutenir en cas de litiges débouchant sur une procédure judiciaire. Les syndicats sont aussi des acteurs du dialogue social entre l’État, les employeurs et les salariés. En effet, les syndicats reconnus comme représentatifs dans leur secteur d’activité peuvent signer avec l’État ou le patronat des conventions collectives qui règlent les conditions de travail pour l’ensemble des salariés. La loi n° 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail a notamment instauré de nouvelles règles concernant la validité des accords collectifs et la négociation collective dans les petites et moyennes entreprises. Les syndicats assument aussi un rôle de gestionnaire d’organismes fondamen taux pour la vie des salariés. C’est ce qu’on appelle le paritarisme : à parité avec les organisations patronales, ils gèrent ainsi les caisses nationales d’assu rance maladie, d’allocations familiales et d’indemnisation de retraites..

SPUM

Le syndicat des pharmaciens unis de Marrakeche a été créé en 2012 pour assurer la défense collective et individuelle des intérêts des pharmaciens, au niveau national et à l’échelle de l’entreprise. Par le biais de leurs délégués, ils assurent un rôle de communication important au sein de l’entreprise : en transmettant aux salariés les informations obtenues lors des réunions des organes paritaires divers ou encore en informant les salari és sur leurs droits individuels.


Agenda


NOTRE AGENDA

OCTOBRE

JANVIER

Table ronde Table ronde théme théme date date lieu lieu MARS AVRIL Table ronde Table ronde théme théme date date lieu lieu


Conseil Régional des Pharmaciens d’Officine du Sud ORGANISE le

29 Octobre 2013

La Conférence Nationale

sur le Médicament « La politique du médicament au Maroc »

Avançons Protegeons

sur l’essentiel

l’indispensable


Lu pour vous • Le débat sur la baisse des prix du médicament ne semble pas encore connaitre son épilogue. Les industriels pharmaceutiques ont sorti un com muniqué pour contester leur non-implication par le ministère de la Santé dans l’élaboration du pr ojet de décret, avant que les pharmaciens d’off icine n’apportent un démenti. • Les pharmaciens d'officine prévoient d’adresser des lettres de mise en demeure aux autorités concernées, contre d’éventuelles ruptures de st ocks de médicaments prévues par les laboratoir es pharmaceutiques. Cette polémique intervient à quelques semaines de l’entrée en vigueur de la réduction des prix. Du côté des pharmaciens, on souhaite prendre les devants pour parer à toute éventualité. La «guerre» du médicament. Ce n’est pas le titre d’un film encore moins celui d’une série. C’est le scénario auquel on assiste avec les deux protag onistes que sont les industriels du médicament et les pharmaciens d’officine.

Prix des médicaments scandaleusement cher A l’instar d’autres pays, au Maroc aussi la bata ille entre les pouvoirs publics et l’industrie pharmaceutique autour des prix des médicamentsfait rage. Acte décisif en attente: la baisse réelle des prix est-elle possible ?

CRPOS victime de détournement de fonds Une plainte pour détournement de fonds pourrait être prochainement déposée au tribunal de grande instance de Casablanca, c'est ce qu' assure le président du conseil régional des pharmaciens d’officine du sud Mr Abderrazak Manfaloti. Après audit des comptes du conseil de la période 2010-2013, il apparaît un nombre important de dépenses non justifiées (absence de factures, émission de chèques avec des montants conséquent non justifiés,...) en plus de montants surfacturés pour achat de fourniture de bureau, main tenance de matériel informatique et déplacements… "Il ne va pas être simple d'expliquer aux pharmaciens adhérents au CRPOS, déjà touchés par une crise financière sans précédant, qu'ils sont peut-être victimes d'une escroquerie", a déclaré un membre du conseil.


TOUS ENSEMBLE CONTRE LE CANCER


Le journal du spum