Issuu on Google+

Polar dispersion Lucie Jean


Se rapprocher du pôle. Le frôler. Entre-apercevoir ses contours. Parcourir à nouveau le territoire d’Islande, le retrouver au cœur de l’hiver. Paysage aux profils fracturés, de bosses mystérieuses, aux couleurs déroutées, aux lumières impermanentes. Chercher à capter les interstices, s’y perdre, cristalliser un détail, une aspérité, s’en décrocher. Un regard qui s’approche s’éloigne, qui suit la mouvance de cette surface en apparence si silencieuse, immuable. Le calme feint. Cette terre est une croûte sous laquelle, tout bout, à fleur de peau. Une écorce qui se désagrège ou s’agglutine, qui fume ou se condense, qui explose ou se fige. Atomisée.

Creuser, et rechercher la ville d’Heimaey*.

* Heimaey est une petite île au sud de l’Islande qui a été en partie recouverte par une coulée de lave lors d’une éruption en 1973.


Iceland


Polar dispersion