Page 1


Mes chers compatriotes , L’Algérie d’aujourd’hui n’est pas celle dans laquelle nous voulons vivre et élever nos enfants. Chômage, vie chère, précarité sociale, perte de foi en l’avenir, mal être et hogra sont le lot quotidien d’une majorité d’algériens, qui rêve en silence d’une Algérie meilleure. Notre pays n’a jamais été aussi fragile sur le plan économique, social et institutionnel. Notre modèle de développement, basé sur une rente qui s’épuise, est à bout de souffle, incapable de diversifier notre économie et créer des emplois pour répondre aux aspirations, notamment de la jeunesse algérienne et aux besoins d’une population de plus en plus nombreuse. Notre pays doit se réformer dès à présent s’il veut relever les nombreux défis qui l’attendent et éviter le scénario du pire, car c’est ce à quoi le statu quo nous conduira. A ce moment précis, notre peuple a de nouveau rendez-vous avec son histoire. Je crois en lui. J’ai foi en notre jeunesse. C’est ensemble que nous serons, le mois d’avril prochain, la force du changement.

Élection Présidentielle

2014

Un changement pacifique. Un changement démocratique. Un changement réel.

3


Mes

objectifs en 5 ans

Parvenir à un taux de croissance économique de 10%,

Ces objectifs sont porteurs d’une Algérie qui avance, prête à relever les défis de demain.

Créer au moins 2 millions d’emplois pérennes,

En 2025, l’Algérie comptera plus de 50 millions d’habitants soit plusieurs millions de nouveaux demandeurs d’emplois. Face à la menace d’une réduction de nos revenus d’hydrocarbures et une population grandissante, il est urgent d’assurer la diversification de notre économie et notre sécurité alimentaire. Notre forte dépendance à l’importation détruit notre pouvoir d’achat du fait d’une inflation importée.

.

.

. Harmoniser le développement régional avec la création d’emplois dans le Sud, .

.

Faire émerger une vingtaine d’entreprises nationales employant plus de 5000 salariés, Attirer 15 milliards de dollars d’IDE en 5 ans,

.

Doubler la part des exportations hors hydrocarbures et les porter à 8%,

. Restaurer l’Etat de droit : une justice indépendante, des pouvoirs rééquilibrés avec un parlement plus fort, .

Bâtir des institutions plus fortes et plus proches des citoyens,

Une production locale permettra de créer des emplois, de la richesse tout en réduisant le prix des produits de grande consommation. Les Algériens vivront mieux ! C’est ensemble que nous relèverons ces défis pour bâtir l’Algérie de demain.

Soutenez l’Algérie qui avance !

Élection Présidentielle

2014

.

4

Des citoyens bien formés, capables de s’insérer dans la société, de trouver un emploi, de contribuer au développement de leur pays et d’innover,

. Mettre en place un système social plus juste qui permet de sortir de la précarité.

www.kamalbenkoussa.com


35 engagements

pour une Algérie de progrès économique et social

Un nouveau modèle de développement basé sur le travail, le savoir et la confiance retrouvée.

Emploi et Compétitivité Une économie diversifiée qui exporte et crée des emplois

1

6

2

7

Un environnement des affaires parmi les 60 plus compétitifs dans le monde.

Un marché du travail plus flexible avec une assurance chômage et des mécanismes d’aide au retour à l’emploi.

3

8

4

9

Une politique industrielle ambitieuse qui modernise les entreprises, appuie les secteurs prometteurs, facilite l’accès au foncier en développant de grandes zones industrielles. Une politique plus attractive pour l’Investissement Direct Etranger.

5

Une politique commerciale qui prépare l’ouverture de son marché en protégeant les industries naissantes et qui développe rapidement nos capacités d’exportation hors hydrocarbures.

Un système de formation et d’insertion professionnelle plus efficace pour les jeunes sans qualification.

Une politique active de réduction de l’informel. Amnistie fiscale, contrôles renforcés de la part de l’administration et protection des entreprises contre les abus de l’administration. Réduction des coûts d’enregistrement et simplification des démarches administratives.

2014

Une Agence de la Compétitivité, rattachée au Ministère de L’Economie, qui aura en charge la conception et la gestion de l’ensemble des dispositifs d’aide aux entreprises.

Un système bancaire et financier plus moderne qui répond aux besoins de financement des entreprises. Une Banque de Développement des PME - PMI qui accompagnera leur croissance.

Élection Présidentielle

Suppression de toutes les contraintes bureaucratiques et institutionnelles sans fondement économique qui limitent la liberté d’entreprendre et d’investir (licences, documents administratifs, passage devant le CNI etc.).

5


Formation et Innovation Une main d’œuvre compétitive et capable de maîtriser le savoir et les dernières technologies

10

Refondation de la gouvernance du système éducatif. Améliorer son efficacité par une plus grande responsabilisation de tous les intervenants du système de formation. Mise en place de standards d’acquisition des connaissances et des compétences à atteindre à tous les niveaux de l’enseignement (dès la petite enfance) sur l’ensemble du territoire.

11

Modernisation des méthodes pédagogiques via un Centre de Recherche sur la Pédagogie et la Production de Contenus (CRPPC). Il sera en charge d’élaborer les nouvelles méthodes pédagogiques, de concevoir de nouveaux contenus notamment des supports accessibles via des plateformes de formation web (destinées aux enseignants et aux élèves).

12

Généralisation du préscolaire notamment pour les zones rurales défavorisées. Réduction du nombre de matières dans le primaire et mettre l’accent sur l’apprentissage de la lecture, l’écriture, les langues et les mathématiques.

13

Élection Présidentielle

2014

Renforcement des compétences pédagogiques dans l’éducation et lancement d’un vaste programme de formation des enseignants.

6

14

Création de formations de haut niveau dans les domaines industriels, scientifiques, bancaires, le commerce, le management et l’administration pour former 10000 techniciens et cadres de niveau international.

15

Une recherche publique et des universités plus proches des entreprises. Création de technopoles dans des domaines clés (pétrochimie, pharmacie, biotechnologies, agriculture etc.). Des incubateurs plus performants. Une mutualisation des infrastructures de R&D entre universités et entreprises.

16

Un financement de l’innovation plus efficace avec des subventions pour la recherche, le développement de produits de financement spécifique et le développement du capital risque.


Santé et Social

Des citoyens en bonne santé, un système social plus juste et qui permet de sortir de la précarité

18

Modernisation des hôpitaux et des structures de soins en termes d’équipement, d’infrastructures, de services et d’accueil des patients. Mise en place d’un vaste programme de formation pour l’ensemble des acteurs de la santé.

19

Le citoyen au centre du système de santé avec une plus grande responsabilisation des acteurs de la santé (personnel, médecins, directeurs d’établissements). Une agence autonome et indépendante du ministère de la santé sera dédiée à l’évaluation périodique du système de santé. Contrôle systématique de la qualité des infrastructures et des prestations de soins. Evaluation transparente de la corruption, des actes de gaspillage et de l’absentéisme.

20

Amélioration des circuits de distribution de médicaments et augmentation de notre production pour atteindre en 5 ans 70% de production nationale de médicaments génériques et de dispositifs médicaux.

21

Un véritable plan de lutte contre le cancer : améliorer la prise en charge des patients, réduire le délai de diagnostic, augmenter le parc de centres de radiothérapie, garantir un accès équitable aux médicaments.

22

Refonte de la gestion des aides sociales via la création d’une Agence pour le Développement Humain (ADH). L’ADH aura en charge la gestion de l’ensemble des aides, des subventions et des transferts sociaux. Elle concevra et assurera le suivi de la mise en œuvre de tous les mécanismes d’aides apportés aux plus démunis.

23

Une plus grande efficacité des aides sociales en assurant un meilleur ciblage des aides vers les plus démunis et en faisant en sorte que les aides permettent de sortir de la précarité.

24

Une sécurité sociale pour tous en 5 ans pour le remboursement de soins médicaux, la retraite, l’assurance chômage, la couverture des accidents de la vie (accidents du travail, décès, etc.).

25

Des services publics de base pour tous (eau, électricité, gaz, transport, Internet) : Création de l’Agence d’Evaluation et de Mise à Niveau des Services Publics (AEMNSP) qui aura en charge de dresser une cartographie de l’accès aux services publics de base et de leur qualité. L’AEMNSP aura pour tâche d’identifier les zones prioritaires pour l’amélioration de l’accès aux services publics de base.

26

Assurer un meilleur accès au logement, notamment au logement social, de façon plus transparente et plus rapide. Augmentation de l’offre de logements locatifs avec un système d’aide pour les familles les plus démunies.

2014

Une santé plus proche du citoyen. Une nouvelle carte sanitaire. Des structures de santé de proximité, et des unités de soins mobiles. Des soins à domicile et un rôle plus important pour le médecin généraliste.

Élection Présidentielle

17

7


Agriculture

Une vie moins chère et une meilleure sécurité alimentaire

27

Réduction de la facture d’importations via une hausse de la production locale. Mise en valeurs des terres et accroissement de la surface utile. Augmentation des rendements. Modernisation des équipements et formation des agriculteurs ainsi que des différents intervenants. Meilleur ciblage des subventions. Dynamisation de la recherche pour mieux adapter les cultures aux conditions climatiques.

28

Lutte contre l’inflation alimentaire par une meilleure intégration et régulation du marché des biens. Une réduction de l’informel sur le marché de gros, et une amélioration des circuits de distribution.

Etat, Institutions et Société civile

Un Etat dont la force est la société civile

29

Une justice indépendante, plus performante et plus proche du citoyen : des juges et magistrats mieux formés, protégés du pouvoir politique, des tribunaux disposant de plus de moyens et une carte judiciaire plus effective.

30

Un parlement plus fort avec les capacités d’évaluer l’exécutif : force de proposition de lois et un lien plus fort avec les corps de contrôle de l’Etat. Un rôle constitutionnel accru dans l’évaluation du budget de l’Etat et des politiques publiques.

Élection Présidentielle

2014

31

8

Des institutions plus transparentes, comptables de leurs actes et décisions devant le citoyen pour aligner leurs objectifs sur la poursuite de l’intérêt collectif.

32

Une politique de lutte active contre la corruption. Renforcement du pouvoir judiciaire. Renforcement et indépendance de l’Agence de Lutte contre la Corruption. Des sanctions exemplaires pour les représentants de l’Etat qui abusent de leur position.

33

Un Etat et une administration aux capacités renforcées pour améliorer leur fonctionnement et servir au mieux les citoyens. Formation massive des fonctionnaires. Meilleure gestion de carrière des fonctionnaires, instauration de la méritocratie dans le recrutement et la promotion. Modernisation de l’administration et simplification des démarches administratives.

34

Décentraliser l’administration pour améliorer son efficacité et la rapprocher des citoyens. Création de gouvernorats. Décentralisation de certaines décisions et postes de dépense au niveau de la wilaya. Renforcement des prérogatives du président d’APC qui sera élu par les citoyens.

35

Une société civile plus forte. Droit d’accès à l’information inscrit dans la constitution : Liberté de la presse. Liberté d’association et de réunion publique. Ouverture de l’audiovisuel avec une régulation de l’Eta. Soutien financier aux associations œuvrant dans l’évaluation des services publics.


8


7


6


5


4


3


Programme Grandes Lignes  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you