Page 1

JOURNAL CANORA • VOLUME 16, numéro 82, Mars-Avril 2011 BIMESTRIEL • BIMENSUEL • P(4)

GREEN : LA RÉPONSE QUI VIENT D’UN AFRICAIN Le début du 21ème siècle restera marqué par l’élection d’un Afroaméricain à la tête de la première puissance du monde. Pendant deux mandats consécutifs on a vu un Africain aux commandes des Nations Unies, avec des décisions percutantes à son actif ; de même on verra peut être un fils ou une équipe du vieux continent africain trouver la formule magique pour lutter contre les changements climatiques. A présent, le continent africain n’a reçu des pays dits civilisés que de piètres solutions au problème de changements climatiques, car elles n’ont toutes consisté qu’à organiser des séminaires et autres conférences somptueux pour aboutir à la conclusion selon laquelle la consommation du bois comme source d’énergie est une réelle menace pour l’écosystème mondial. Malheureusement, comme tout le monde le sait bien, dire à un enfant que ‘’la consommation quotidienne de la pizza est un réel danger pour sa santé (en occident), ou bien la consommation quotidienne des bonbons sucrés (en Afrique), quand les parents ne peuvent cuisiner à la maison n’est qu’un désastre, voir une catastrophe’’. On peut dès lors se poser la question de savoir si un jeune Africain a déjà pu proposer des solutions différentes de celles proposées par les occidentaux ? Nous répondons par l’affirmative. Il s’agit d’un digne fils du Cameroun – pays africain de petite superficie et de population moyenne. Sous la bannière de sa compagnie dénommée KAJOTEC INC., ce jeune camerounais naturalisé canadien a conçu des produits dans les domaines de la vie quotidienne familiale que tout le monde sera amené à utiliser – j’en suis certain – pour résoudre le problème mondial de changements climatiques résultant des gaz à effets de serre sans rentrer dans les débats politiques houleux et confus. Dans le présent article, nous allons vous présenter dans les détails deux de ces produits et réserver les autres pour les éditions prochaines. Il convient de noter que, contrairement aux compagnies occidentales

Prix : $5 (pile non comprise)

qui feront dans un même produit pour riche et pour pauvre, la compagnie KAJOTEC INC conçoit des produits écologiques pour une efficacité énergétique de consommation domestique quotidienne. Nos deux produits ont pour noms  : Eco-cuisinière et Eco-chargeur USB pour bicyclette. L’Eco-cuisinière L’utilisation d’une combustion complète pour le bois de cuisson constitue une réduction majeure des émissions du CO2, et aussi une réduction des coupes dans la forêt pour la consommation des CO2 émis quotidiennement au niveau des pays pauvres. D’après les statiques, une heure de cuisine avec le bois naturel équivaudrait à plus 05 voitures retirées sur la route. En occident, l’utilisation d’une cuisinière à haut rendement énergétique, c’est-à-dire concentrant la chaleur sous la marmite sans la laisser s’échapper sur les bords, constitue une réduction drastique des CO2 émis en combustion, une réduction d’énergie consommée ainsi qu’une réduction des dépendances énergétiques. D’après les statiques, 40% de la chaleur de cuisson s’échappe sur les bords. Avec l’Eco-cuisinière, l’on obtient ainsi un rendement de 85% sur l’utilisation de la chaleur. L’Eco-cuisinière concentre donc toute sa combustion sur le fond de la marmite, sans la laisser passer par les cotés. Elle utilise toute sorte d’énergie disponible  : charbon de bois, bois, énergie électrique (radian et plaque inductive, gaz (naturel, propane, butane, méthane), pâtes combustibles. Les fumées et les vapeurs de combustion sont automatiquement redirigés dans le fond de celle-ci pour être absorbées par un produit conçu par nous même. Ce produit absorbera le gaz et le fera ressortir par la vapeur inoffensive. Elle peut être utilisée en 110 volts ou en 220 volts. L’Eco-cuisinière comprend trois parties démontables : - La partie supérieure pour la cuisson d’une marmite, d’un barbecue, d’un feu de chauffe. - La seconde partie (le four) utilise le radian et l’induction pour réchauffer et cuire les aliments. - La troisième partie sert aux jonctions électriques, au contenant d’absorption des gaz de combustion. L’Eco-cuisinière peut être utilisée comme une cuisinière, un four, un barbecue, un réchaud, un foyer de chauffe. Il est démontable en trois parties et facile à porter; il s’installe partout  : à l’intérieur comme à l’extérieur, sur le balcon comme au jardin ou au camping. Fait en grande partie de matières recyclées. Garantie à vie Les gadgets électroniques faisant partie de notre vie quotidienne, nul ne peut nier l’importance de la disponibilité de l’énergie. Qui n’a jamais été désappointé de voir que son téléphone s’arrête dans une conversation d’affaire ou roman-

MODÈLE D’UNE INTÉGRATION RÉUSSIE DU 17 AU 26 MARS, PLACE À LA SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE À TORONTO…DEPUIS 2001, C’EST DEVENU L’UN DES ÉVÈNEMENTS MAJEURS DE LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE. UNE COMMUNAUTÉ QUI RASSEMBLE PLUS DE 50 000 PERSONNES. PARMI EUX, PATRICK BIZINDAVYI, 39 ANS. D’ORIGINE AFRICAINE, IL EST DÉSORMAIS UN CITOYEN CANADIEN ACCOMPLI ET HEUREUX « Chacun a le pouvoir de créer sa vie, son propre chemin grâce à la détermination, à la patience et au travail ». Depuis toujours, cette pensée ne quitte jamais l’esprit de Patrick Bizindavyi. Que ce soit dans son pays d’origine, le Burundi, en Afrique centrale ou dans sa « terre d’accueil », le Canada. En effet, cet immigrant francophone a posé ses valises à Toronto, en 2002. « Au Burundi, il n’y avait plus d’espoir, plus de défis, ni d’opportunités professionnelles », raconte t-il. Enseignant en anglais en milieu scolaire le jour et animateur radio le soir, Patrick Bizindavyi a laissé derrière lui un pays qui était en guerre depuis 1993, où régnait « une insécurité permanente ». « J’avais beaucoup voyagé, notamment en France, mais des amis étaient installés au Canada, à Toronto, je les ai donc suivis », retrace Patrick. Des connaissances qui ont fait de Toronto sa ville de prédilection, mais pas seulement…cet amoureux de basket-ball voulait supporter la seule équipe canadienne, les « Toronto Raptors » et vivre dans une ville anglophone. « Une ville dans laquelle « il se sent chez lui ». Mais au début, fraîchement arrivé dans la mégalopole canadienne, son parcours n’a pas été sans embûches. « Tout était à construire, j’avais l’impression que ma vie repartait de zéro, j’avais pour objectif de rentrer dans une radio, mais le réseau n’était pas encore là », retrace Patrick. Sur les conseils d’une amie, ce dernier a alors poussé les portes du Centre francophone de Toronto (CFT). « Parfois, je croise des immigrants francophones qui n’ont absolument pas connaissance de cet organisme » s’étonne t-il. Offrant des services variés comme l’aide à l’emploi et au logement, le CFT est pourtant l’une des principales portes d’entrée aux francophones s’installant à Toronto. « Quand on arrive dans cette grande ville, il faut avoir des objectifs précis et savoir frapper aux bonnes portes. Et surtout ne

Prix : $100. (Selon les options)

L’Eco-chargeur USB pour bicyclette

pas hésiter à demander de l’aide», conseille t-il aux futurs candidats à l’immigration. Et pour cause : cette aide s’est avérée précieuse pour Patrick. Il a pu tout d’abord devenir « bénévole interprète » au CFT, accompagnant les francophones dans des structures de la ville, comme l’aide sociale. Dans un deuxième temps, il a pu réaliser son rêve : intégrer la radio communautaire torontoise CHOQ FM en tant que chargé de projet. Son contrat arrivant à son terme en 2004, il a saisi une opportunité professionnelle au Centre francophone de Toronto. Désormais, Patrick Bizindavyi est responsable des bénévoles du Programme Accueil. Sa mission : accueillir les nouveaux arrivants, former les futurs bénévoles, présenter le CFT à de nombreux organismes, et organiser des ateliers sur les thèmes de l’intégration. « Le dernier en date portait sur le choc culturel, c’est-à-dire comprendre la culture du Canada pour bien s’intégrer », explique Patrick, devenu citoyen canadien en 2008. Un poste qu’il occupe depuis plus d’un an, tout en étant animateur bénévole sur Choq FM, « public speaker » dans

des entreprises afin de promouvoir l’action du CFT, et maître de cérémonie lors des festivals Torontois ! Neuf ans après son arrivée, Patrick s’épanouit dans la ville la plus multiculturelle du Canada. « Je me sens canadien, j’embrasse les valeurs canadiennes comme le respect et la dignité », confie t-il tout en reconnaissant qu’il ne se fera jamais aux hivers canadiens…« De plus, ici tout le monde vient d’ailleurs. Je suis en contact avec des gens du monde entier, c’est une chance » s’enthousiasme Patrick. « J’aime ce que je fais, cela me passionne, j’aime mon métier au CFT et pardessous tout parler en public », sourit-il en se rêvant plus tard « conférencier »...Un orateur qui a aussi l’amour des mots. Après avoir écrit un blog en anglais sur ses voyages, son expérience d’immigrant, Patrick s’est lancé dans un livre. « Chaque chapitre est un aspect de mon blog » raconte t-il. En contact avec un éditeur aux Etats Unis, son livre pourrait sortir dans les prochains mois, c’est tout ce qu’on lui souhaite… Marie-dominique Dubois

tique ? Dans une maison moderne, les solutions sont vite trouvées, mais hors de celle-ci, tout le monde panique. Or en Afrique comme dans bien de pays sous-développés, 60% de la population n’a pas toujours une source d’énergie électriques à proximité. Par ailleurs dans ces même pays, plus de 75% utilise une moto ou un vélo. En Occident comme en Afrique ou en Asie, nous tous avons des vélos. L’Eco-chargeur USB pour bicyclette stocke l’énergique électrique, générée par la dynamo de votre vélo, pour vous remettre au besoin en socle USB, qui est la forme la plus populaire des appareils électroniques aujourd’hui.

Il est fait de matière recyclable (plastique) et utilise les piles AA rechargeables. Se monte et se démonte facilement sur un vélo. Charge tout appareil USB (téléphone portable, Nintendo, et bien d’autres…) Facilement transportable, il est disponible en 6volts et 12volts.

TORONTO-MONTRÉAL-MONCTON-OTTAWA-CHARLOTTETOWN

Kaleu Joël W.I.P.O Award winner 2002 ( Young Inventor ) Electromecanician, Electronician. Agro - Forester Po Box 57115 R.P.O Jackson Square Hamilton On L8P 4W9 http://www.kajotec.com

Green: La réponse vient de l'afrique  

Nos Deux produits ont pour noms : Eco-cuisinière et Eco-chargeur USB pour bicyclette.