Issuu on Google+

Lampadaires

!"#$%&'()"#*+,-".'./(0.*()+#*+. 12'32#$4()&2#+

Tristan Fraipont

2011


Dans presque toutes les villes du monde, les municipalités offrent un service d’éclairage public. Ce service sert à rassurer. En effet, inconsciemment, la nuit fait peur. On ne voit pas ce qui nous entoure, on ne sait ce qui pourrait se passer dans certaines ruelles.

Or, pour ré-interroger ces peurs profondes et inconscientes, je propose d’éteindre les lampadaires de la rue à proximité du centre d’art de Jiaxing, à chaque fois qu’un passant se trouve en dessous. La rue ne sera jamais dans la pénombre complète mais le passant créera une zone d’ombre. Ainsi, aucun réel danger ne sera créer mais les craintes liées à la nuit deviendront conscientes pour le spectateur. De plus, comme la plupart des pièces interactives, le spectateur pourra «s’amuser» de son contrôle sur les lampadaires. La tension entre ces deux sensations pourra créer un point de déséquilibre permettant un voyage intellectuel et imaginatif du spectateur.

Techniquement, c’est assez simple : Il suffit de brancher des capteurs photo-électriques (capteurs de présence) sur chacun des lampadaires de la rue. C’est donc un projet d’apparence très simple qui pourra amuser et interroger les spectateurs. Cette pièce sera parfaitement camouflée dans l’espace urbain, aucune dégradation de la rue ne sera faite mais au contraire, elle sera surprenante et donc d’autant plus intéressante.


Fiche technique Capteurs de présence -Détecteurs infrarouges grand angle ou pyroéléctriques 1 à 2 par lampadaire. (en fonction de l’angle de détection). -Lampadaires.

Capteurs de présence

Secteur Capteur

Lampadaire

Les détecteurs se branchent comme indiqué sur le shéma. Il est donc possible de les brancher directement sur l’alimentation des lampadaires.


Walk in The Wild Street