Page 7

– Et alors vous ne faites plus aucune difficulté de me raconter votre légende. – Aucune ; car je vois qu’elle s’adressera à une personne digne de l’apprécier. – Mais vous le savez, dans un conte de fée, car je présume que votre légende est un conte de fée ou à peu près... – Justement. – Eh bien, dans un conte de fée, le titre est pour beaucoup ; voyez quels beaux titres : le Petit chaperon rouge, Peau d’âne et l’Oiseau bleu. – Eh bien, mon titre à moi n’est pas moins intéressant. – Quel est-il ? – La Bouillie de la comtesse Berthe. – Mon cher monsieur Taschenburch, l’eau m’en vient à la bouche. – En ce cas, écoutez donc. – J’écoute. » Et il commença ainsi :

7

Dumas-Berthe  

La bouillie de la comtesse Berthe et autres contes BeQ Alexandre Dumas La bouillie de la comtesse Berthe La Bibliothèque électronique du Qué...