Page 34

entre Saint-Roch et la rue des Frondeurs, quand une foule, qui remplissait la rue Saint-Honoré, l’empêcha de sortir. – Qu’est-ce ? dit-il à madame Ragon. – Ce n’est rien, reprit-elle, c’est la charrette et le bourreau qui vont à la place Louis XV. Ah ! nous l’avons vu bien souvent l’année dernière ; mais aujourd’hui, quatre jours après l’anniversaire du 21 janvier, on peut regarder cet affreux cortège sans chagrin. – Pourquoi ? dit l’abbé, ce n’est pas chrétien, ce que vous dites. – Eh ! c’est l’exécution des complices de Robespierre, ils se sont défendus tant qu’ils ont pu ; mais ils vont à leur tour là où ils ont envoyé tant d’innocents. Une foule qui remplissait la rue Saint-Honoré passa comme un flot. Au-dessus des têtes, l’abbé de Marolles, cédant à un mouvement de curiosité, vit debout, sur la charrette, celui qui, trois jours auparavant, écoutait sa messe. – Qui est-ce ?... dit-il, celui qui... – C’est le bourreau, répondit monsieur Ragon en nommant l’exécuteur des hautes œuvres par son nom monarchique. 34

Balzac-57  

BeQ Honoré de Balzac Un épisode sous la Terreur Scènes de la vie politique La Bibliothèque électronique du Québec Collection À tous les vent...

Balzac-57  

BeQ Honoré de Balzac Un épisode sous la Terreur Scènes de la vie politique La Bibliothèque électronique du Québec Collection À tous les vent...

Advertisement