Issuu on Google+

# BOOK JULIEN CLAVEL ARCHITECTE DE HMONP.


EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. - Janvier 2010 à Mai 2010 : HUDON-JULIEN ARCHITECTE QUEBEC . CDD Chargé de conception. - Septembre 2008-Decembre 2009 : AGENCE FRANCOIS CLAVEL ARCHITECTE . CDI collaborateur architecte.

PARCOURS UNIVERSITAIRE.

- 2003/2008 : ECOLE D’ARCHITECTURE DE MONTPTELLIER. Diplôme architecte D.E. juin 2008. 2010 HMONP - 2006/2007 : ECHANGE INTERNATIONAL. 1ère année master Ecole d’architecture Laval-Québec . STAGES. - Juin 2003 : C3R-BOUYGUES BATIMENTS – Conducteur de travaux. Plannification et suivi de chantier. - Juin-septembre 2004 : KATLEEN VANAGT ARCHITECTE. - Juin-septembre 2008 : GAÏA BATIMENTS. Entreprise de gros œuvre. Suivi de chantier, planification et coordination des travaux. - 2002/2007 : AGENCE FRANCOIS CLAVEL ARCHITECTE. stagiaire architecte. Plusieurs périodes de stages ` EXPERIENCE ASSOCIATIVE . - 2001-2008 : Membre actif de la CHAMOTIV’ASSO. Association à but culturel : promotion et réalisation de festival des arts du spectacle et habitat traditionnel. Responsable de la coordiantion du montage-démontage des installations. - 2003-2006 : Membre du conseil administratif de la CHAMOTIV’ASSO. LOGICIELS ET AUTRE. AUTODAC LT. SKETCHUP. ARTLANTIS STUDIO. CINEMA 4D PHOTOSHOP. SUITE OFFICE ENVIRONNEMENTS WINDOWS ET MAC OSX. CENTRE D’INTERETS. -Théâtre. Cinéma. Littérature. Voyage. -Sports : Escalade. montagne. handball Détenteur du Permis B. PASSEPORT VALIDE.

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

CV / EXPERIENCES / LOGICIELS


ju.clavel@gmail.com

FRANCE 8 rue des Dunes 75019 PARIS France. cell:0632456615

INTERETS: THEATRE/CINEMA MONTAGNE/ESCALADE

HMONP

UI

H D'

10

.0 .... 2 LG

.

DIPLOME ARCHITECTE D.E

O

M

E

..

A FC

AR

EU

M

ILI

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

AS

EM

Stage

IF

CT

A RE

/M

TIF

IA

C SO

K

B

LG

P ED

CT

TE

I CH

..

VA

E

SO

AS

CT

ITE

.... 2 ARCH

... ....

FC

O

M

A CH

' TIV

Stage: Avant projet Permis de construire

02

. 20 . . . . .... . . . . .... . . . .. - ...... NEL S . DE ... ON I TU ...... E - ... SS E .. OF R -P

....

20

....

...

....

.. PL .... CTE D 05 ITE

. 20 ARCH . . . A ...

A NS

4 00

R

LIE

EL

P NT

06 0 . . 2 . ... G

0 .... 2

Stage

A

DO

HU E

HI

P RA

G

NO

E SC

.

Architecte: Conception/Concours. QUEBEC,QUEBEC CDI

QU

.... 07

A

UL

A

FC

RC

J N ..AU -JULIE . . . N ...

.. 0 .... 2

GAIA Bâtiments: Stage Suivi de chantier Plannification-coordination

EB

Echange international à l'UL Ecole d'architecture de Québec.

... ....

EC

08

L VA

....

09 HITEC

.. 0 .... 2

P

D TE

ES

CI

R SO OU AS

. ....

03

...

....

CDI

JULIEN CLAVEL né le 10/09/1980 à Nîmes -France-

Architecte collaborateur: -Esquisse/APS-APD -PRO/DCE/AOFF -Suivi de chantier.

Chamotiv'asso: association à but non lucratif oeuvrant dans la promotion des arts du spectacle. Membre du conseil administratif responsable logistique/montage&démontage installations.

Conception scénographie: Pièce: PLANETE d'Evgueni Grichkovets. Editité aux Solitaires Intempestifs. Par le Collectifs Les Possédés Création dirigée par David Clavel.

LOGICIELS: CAO: AUTOCAD/ARCHICAD 3D:SKETCHUP/CINEMA4D MOTEUR DE RENDU: ARTLANTIS/VRAY ADOBE SUITE

CV : PARCOURS UNIVERSITAIRE/PROFESSIONEL ET ASSOCIATIF


# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

ULAVAL-QUEBEC / ATELIER S5-2006 /HUB


# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

-POSTFOSSILConcevoir une tour en milieu urbain copilant logements, bureaux, commerces et hôtel, dans une logique POst-fossil. Cette tour est conçue comme une "machine" a vivre autonome, ayant la cpacité de produire son énergie et limitant les déperditions . Compacité et une enveloppe assurant le rôle de bouclier thermique.

ENSAM/ ATELIER S9-2008 /TOUR


Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

ENSAM/ ATELIER S9-2008 /TOUR


« Une carte du monde qui ne comporte pas l’utopie ne vaut même pas la peine qu’on y jette un coup d’oeil, elle néglige le seul pays où l’on y aborde toujours l’humanité […] Le progrès est la réalisation des utopies. » OSCAR WILDE

L’utopiste n’est pas un révolutionnaire, renversant la loi, les règles, mais il est celui qui préserve la possibilité de l’impossible, la part du rêve et de la poésie. Pour l’architecte, se tenir au lieu de ce paradoxe entre réalisme et utopie est soutenir dans la conception de son projet deux positions en tension, inconciliables. Pouvoir laisser une place au rêve, à l’insaisissable, pouvoir rejoindre la sensibilité de chacun sans pour autant oublier les conditions réalistes du projet d’architecture. L’architecte ne peut garantir que son utopie soit réalisable. L’utopie ne se prouve pas, elle est un choix, une attitude intérieure, part de rêve chez l’architecte lui-même et qu’il espère ouvrir à la part de rêve chez d’autres, ceux qui auront à habiter le projet. L’utopie est une manière de concevoir un projet d’architecture, au-delà de son efficacité, dans le souci de l’autre, dans l’attention aux conditions de son humanité.

-ENTRE REALISME ET UTOPIE-

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

ENSAM/ PFE-2008 /ENTRE REALISME ET UTOPIE


MEMOIRE PFE-RESUME ENTRE REALISME ET UTOPIE Tous les pays développés ont désormais pris conscience de la nécessité de repenser leur modèle économique, leur mode de vivre, leur impact sur l’environnement pour agir durablement. La problématique du réchauffement climatique est aujourd’hui une question sensible, mais le considérer sur le seul point énergétique et écologique ampute une démarche environnementale englobant les risques climatiques (réchauffement climatique, inondation, séisme, cyclone…) ainsi que la sauvegarde d’un patrimoine environnemental, un équilibre social entre territoires riches et pauvres tout comme la nécessité de préserver la multiplicité des expressions culturelles qui structurent nos sociétés. Les villes et l’urbanisme cristallisent ces enjeux de durabilité. Une architecture durable doit passer par une remise en question de notre habitat. Le penser autrement pour faciliter l’accueil de nouvelles populations sur des territoires où l’espace se fait de plus en plus rare. Ceci met en avant la nécessité d’intégrer dès la phase de conception d’un projet architectural ou urbain les notions de maîtrise des énergies, de comprendre le lieu et son fonctionnement, de prendre en compte l’efficacité des transports individuels et collectifs, d’intégrer la mobilité de l’individu, de permettre un rapprochement des services, des activités économiques et sociales ainsi que des lieux de divertissement, pour aller vers une mixité du lieu, dans le souci de réduire l’impact de l’occupation du sol et de l’étalement urbain. Par une approche globale et la capacité à intégrer de multiples paramètres et contraintes, les architectes ont la responsabilité de repositionner un projet dans son contexte, dans l’histoire du lieu, un climat, une géographie, une ou des cultures. La mutation des villes, leur capacité à intégrer les nouveaux modes d’habitat, leur métamorphose dépendent de l’acte de bâtir au sein de nos villes. On ne peut construire aujourd’hui comme au XXe siècle au cours duquel les inventions scientifiques, techniques, l’avènement de l’automobile ont déstructuré nos villes. La Chartres d’Athènes et le « zoning » ont spécialisé les territoires, les uns en dortoirs, d’autres en lieu de production et les centres ville en centres historiques, dans un souhait de rationaliser les axes de circulation et les réseaux. Une telle structure urbaine détruit le sentiment d’appartenir à un territoire tout comme le lien avec l’existant. Quelle fut leur volonté ? Etait-ce de créer une ville dans laquelle le bâtit est plus vivant que l’individu à l’image de la ville décrite par Terry Gilliam dans son film « Brazil » ? L’enjeu architectural, qui s’affirme aujourd’hui, est animé par le lieu où l’on vit et la façon d’y vivre. Cependant on ne peut opposer histoire et modernité. L’héritage de notre passé doit être une dynamique, un mouvement et non rupture. Chaque transformation doit permettre un enrichissement de la ville en pleine énergie. Il s’agit de fabriquer les pierres de notre époque. A l’expression de développement durable doit s’associer une volonté politique dont le poids des décisions a un impact majeur sur les constructions à venir. Le risque serait de favoriser une architecture de développement durable dans l’urgence sociale, économique et politique actuelle au détriment d’une architecture durable, érigeant ses pierres à travers une pensée globale. Penser la permanence (structure, matérialité), la mutation (capacité de la ville à évoluer) et le lien à « l’autre » est le fondement conceptuel d’un projet durable.

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

ENSAM/ PFE-2008 /ENTRE REALISME ET UTOPIE


# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

ENSAM/ PFE-2008 /ENTRE REALISME ET UTOPIE


-VILLA CConception d'une villa auto-construite. Réalisation d’une maison individuelle dans les hauts de Nîmes. Ce projet a pour volonté d’utiliser au maximum la morphologie du terrain. Ce dernier se caractérise par la présence de terrasses soutenues par des clapas. Dans un souci d’intégration vis à vis du voisinage proche, cette attitude permet de minimiser la présence de la villa au Nord et de profiter de vue dégagées sur fiter la ville au Sud.

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

AGENCE-2007 / VILLA C


# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

AGENCE-2009 / VILLA CZ


-VILLA CZConception d'une surélévation d'une maison de ville des années 50

# Portfolio# JULIEN CLAVEL/architecte DE HMONP

AGENCE-2009 / VILLA CZ



JULIEN CLAVEL ARCHITECTE