Issuu on Google+

UNIVERSITÉ DE NANTES Institut universitaire de technologie de La Roche-sur-Yon Département Information et communication

à l’heure des technologies interactives

Juliette Saury Étudiante en Communication des organisations Rapport d’atelier d’environnement professionnel Sous la direction de Claudine Paque Février 2013


Source image : www.vendeeglobe.org


UNIVERSITÉ DE NANTES Institut universitaire de technologie de La Roche-sur-Yon Département Information et communication

à l’heure des technologies interactives Entre mise en intrigue de la course et démystification de l’aventure

Juliette Saury Étudiante en Communication des organisations Rapport d’atelier d’environnement professionnel Sous la direction de Claudine Paque Février 2013


RÉSUMÉ DOCUMENTAIRE

Mots clés : Vendée Globe, voile, médiatisation, outils de communication, nouvelles technologies, interactivité

Tous les quatre ans, un tour du monde à la voile en solitaire engage des navigateurs qualifiés pour vivre une aventure hors du commun d’environ trois mois : le Vendée Globe. Créé il y a une vingtaine d’années à l’initiative d’un marin d’origine vendéenne, l’événement passionne aujourd’hui un large public, impatient de suivre chaque nouvelle édition. Cet engouement s’est peu à peu élargi et participe aujourd’hui à la construction d’une dimension légendaire, née de tumultueux rebondissements en mer et d’une médiatisation croissante. En novembre 2012 a débuté la 7e édition de cette course : l’objectif de ce rapport est de cerner une problématique de communication liée à l’environnement de cette aventure. Celle-ci a connu une évolution très rapide en termes de médiatisation, de moyens et d’outils de communication. La direction de la communication doit désormais s’adapter aux nouvelles technologies qui accélèrent nettement le traitement de l’information. Les bateaux sont en permanence reliés à l’univers terrestre, que ce soit par des systèmes de localisation, par les réseaux sociaux et Internet, ou par l’interactivité des outils de communication modernes. Les rapports de proximité avec les concurrents ont donc considérablement changé. Les médias, toujours plus nombreux au cours des années, offrent désormais un accès pratiquement en temps réel aux péripéties de la course et à l’intimité des skippers et engendrent sur les responsables de la communication une pression plus importante. Ces avancées technologiques et cette sur-médiatisation sans précédent de l’événement suscitent une nouvelle réflexion sur le respect des valeurs de l’aventure et l’éthique de la compétition.


REMERCIEMENTS

J’exprime mes remerciements les plus sincères à Antoine Robin, directeur de la communication et des partenariats au sein de la SAEM Vendée. Sa disponibilité, ses explications et ses conseils m’ont permis de comprendre plus rapidement l’environnement et les problématiques de communication dans l’organisation du Vendée Globe. Je remercie aussi François Gabart, Armel Le Cléac’h, Alex Thomson, les héros de cette nouvelle édition, pour m’avoir fait partager cette aventure exceptionnelle. Je souhaite remercier Marijo Pateau, enseignante à l’IUT Information et communication de La Roche-sur-Yon, pour son aide personnalisée en matière de typographie. Je suis reconnaissante envers Aurélie Beaupel, enseignante à l’IUT Information et communication de La Roche-sur-Yon, pour m’avoir conseillée sur les limites de mon sujet.


SOMMAIRE INTRODUCTION .......................................................................................................................................... 7 1.

LA CONSTRUCTION D’UNE DIMENSION LÉGENDAIRE À L’ORIGINE D’UN LARGE ENGOUEMENT POPULAIRE ................... 9 1.1 La naissance d’une course mythique et le rôle de la médiatisation ............................................... 9 1.1.1

L’origine de la course : une aventure sportive et humaine hors du commun .......................................... 9

1.1.2

Une course comme symbole du dynamisme d’un département : la Vendée ........................................ 12

1.1.3

Une audience gagnée par une médiatisation de plus en plus performante .......................................... 14

1.2 L’enthousiasme du public né de l’ampleur de la communication ................................................ 19

2.

1.2.1

L’animation et la communication d’une épreuve sportive au long cours .............................................. 19

1.2.2

La 7 édition : des actions et des outils de communication innovants................................................... 22

e

LA MÉTAMORPHOSE DU VENDÉE GLOBE À TRAVERS DE NOUVEAUX MOYENS DE COMMUNICATION........................ 25 2.1 L’évolution des technologies de communication dans le Vendée Globe ...................................... 25 2.1.1

Des moyens de communication à bord plus rapides et sophistiqués… ................................................. 25

2.1.2

… qui contribuent au spectacle sportif et à l’émotion du public............................................................ 27

2.2 Le Vendée Globe 2012-2013 : la révolution des outils de communication ................................... 29

3.

2.2.1

Le bouleversement de la communication induit par les réseaux sociaux .............................................. 29

2.2.2

L’immersion virtuelle des internautes aux côtés des skippers ............................................................... 32

UNE PRESSION MÉDIATIQUE ACCRUE DUE AUX POSSIBILITÉS EXCEPTIONNELLES DES MOYENS DE COMMUNICATION .... 35 3.1 De nouvelles problématiques engendrées par l’instantanéité des moyens de communication ... 35 3.1.1

Une coordination altérée par une communication rapide et la nécessité de traiter l’information en flux continu ................................................................................................................................................... 35

3.1.2

Un flux médiatique difficile à gérer ........................................................................................................ 36

3.2 Les nouvelles technologies de communication : une menace pour la compétition ? ................... 38 3.2.1

L’impact des nouvelles technologies sur l’image de la voile et du sportif ............................................. 38

3.2.2

Le Vendée Globe : une nouvelle télé-réalité ? ....................................................................................... 40

3.2.3

Une sécurité des skippers largement renforcée .................................................................................... 41

CONCLUSION ............................................................................................................................................ 43 BIBLIOGRAPHIE ......................................................................................................................................... 45 BIBLIOGRAPHIE COMPLÉMENTAIRE .......................................................................................................... 48 ANNEXES .................................................................................................................................................. 51 Annexe n° 1 - Le parcours du Vendée Globe Challenge .................................................................................... 52 Annexe n° 2 - Les quatre piliers du partenariat et le modèle de partenariat ................................................... 53 Annexe n° 3 – La médiatisation du Vendée Globe ............................................................................................ 54

5


6


INTRODUCTION

Un homme, un bateau, un tour du monde à la voile sans escale et sans assistance. La course du Vendée Globe Challenge (dénomination initiale), plus communément connue sous le nom du Vendée Globe, témoigne d’une rare simplicité. Le port d’attache, Port Olona, situé aux Sables d’Olonne, est le point de départ et d’arrivée de ce long parcours. Non-initiés, novices, amateurs ou experts sont au rendez-vous tous les quatre ans pour encourager des marins prêts à vivre une aventure hors du commun. D’Ouest en Est, les skippers1 contournent le globe en monocoques2 en doublant trois grands caps : Bonne Espérance, Leeuwin et Horn3. La longue descente de l’Océan Atlantique, le dangereux périple des mers du sud avec la traversée de l’Océan Indien puis de l’Océan Pacifique, font de ces compétiteurs de véritables aventuriers. Chaque nouvelle édition dévoile son lot de surprises au public : la performance technique des bateaux, l’intégration de nouveaux outils et moyens de communication, la mise en scène d’un spectacle haut en émotions, font l’objet d’intenses préparations et recherches. « C’est une alchimie très particulière, née de l’alliance entre la nature à l’état brut et la haute technologie, entre la solitude du marin et l’enthousiasme de la foule »4, déclare Bruno Retailleau, président du conseil général de Vendée et de la Société anonyme d’économie mixte de Vendée5, structure organisatrice du Vendée Globe. L’événement a pris une grande ampleur depuis sa naissance en 1989 : considéré désormais comme une course légendaire voire mythique, il fédère les publics, tous impliqués dans cette aventure au grand large. La notoriété du Vendée Globe a fait un véritable bond en avant grâce à une évolution accrue de sa médiatisation, notamment due à l’arrivée de nouveaux outils et moyens de communication. Le départ de la 7e édition, le 10 novembre 2012, atteint déjà des records

1

Barreur de voilier dans une régate. Source : www.universalis.fr/recherche/?q=skipper&s= Un bateau à une seule coque 3 VENDÉE GLOBE, www.vendeeglobe.org/fr/le-parcours.html 4 RETAILLEAU Bruno, Fact Book 2012-2013, juillet 2011, p. 3 5 SAEM 2

7


en termes d’audience et de bruit médiatique. Antoine Robin6, directeur de la communication et des partenariats à la SAEM, est alors confronté à de nouvelles problématiques nées de l’instantanéité moderne des médias et de la nécessité de traiter l’information en flux continu. Par ailleurs, l’apport de ces nouvelles technologies et la pression médiatique qui en découle ne représentent-ils pas une menace pour l’esprit de cette course ? Nous pourrons dans un premier temps apprécier l’évolution et le succès de cette aventure humaine et sportive depuis sa création. Cet « événement porté par tout un département, dont les regards ont toujours été résolument tournés vers le grand large »7, n’aurait été possible sans l’aide des partenaires et sponsors. La croissance de la médiatisation visible à chaque nouvelle édition témoigne également d’un large engouement populaire, renforcé par une communication attractive au long terme. Nous traiterons dans un second temps la métamorphose du Vendée Globe à travers l’évolution des outils et moyens de communication. En découlera une réflexion de l’impact de ces nouvelles technologies à la fois sur les responsables de la médiatisation de la course, confrontés à une pression médiatique croissante, mais aussi sur le sportif, l’image de la voile et l’éthique de la compétition.

6 7

Référent pour ce travail de recherche RETAILLEAU Bruno, Fact Book 2012-2013, juillet 2011, p. 3 8


1. L A CONSTRUCTION D ’ UNE DIMENSION LÉGENDAIRE À L ’ ORIGINE D ’ UN LARGE ENGOUEMENT POPULAIRE

Le challenge du Vendée Globe, initialement perçu comme une aventure humaine et sportive devient au fil des années un phénomène de société. Cette épreuve, fédérant différents publics, incarne désormais l’identité vendéenne. Grâce à une large couverture médiatique et à des outils de communication plus performants, sa notoriété grandit à chaque nouvelle édition.

1.1 L A NAISSANCE D ’ UNE COURSE MYTHIQUE ET LE RÔLE DE LA MÉDIATISATION

1.1.1

L’ ORIGINE DE LA COURSE : UNE AVENTURE SPORTIVE ET HUMAINE HORS DU COMMUN

La Grande-Bretagne offrait en

Lancement du Golden Globe Challenge en 1968

1968 un défi inédit à l’occasion du Golden Globe Challenge8. Une course en solitaire planétaire et sans escale, dépourvue de toutes transmissions satellites ou électroniques, engageait des navigateurs exceptionnels dans des conditions incertaines et peu sécuritaires. Au vue des douloureuses pertes et de cette épreuve qualifiée de

© www.lessignets.com

« trop extrême »9, les règles du jeu changent en 1982. Rebaptisée BOC Challenge, la course impose alors aux skippers trois escales afin d’assurer une meilleure sécurité et d’optimiser la communication. Pour certains des marins, ces arrêts brisent le rythme de l’aventure. Parmi eux, Philippe Jeantot, d’origine vendéenne, accompagné de ses concurrents et camarades de renom Titouan Lamazou et Jean-Yves Terlain, élabore un tout nouveau concept.

8 9

BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 15 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 16 9


Lorsque les trois navigateurs réalisent l’ébauche de leur projet commun en 1987, ils imaginent des villes telles que New-York, Barcelone ou encore Amsterdam pour Philippe Jeantot, fondateur du Vendée Globe

donner un rayonnement international à l’événement. Pourtant, dès le début de l’année 1988, Philippe Jeantot affirme avoir trouvé l’argent et la ville. « L’argent vient du conseil général de Vendée. La ville sera tout bonnement son port d’attache, Les Sables d’Olonne »10. L’année 1989 dessine ainsi l’avenir

© www.gala.fr

d’une course mythique et d’un parcours hors du commun. Philippe Jeantot, fondateur de la société P.J.O11 et soutenu par le président du conseil général de Vendée, Philippe De Villiers, organise la première édition du Vendée Globe Challenge. « L’absolue simplicité »12 est au cœur de son concept : un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance extérieure organisé tous les quatre ans13. Il s’effectue autour de trois principaux caps : Bonne-Espérance, Leeuwin

et

Horn.

« Cette

Départ de Titouan Lamazou en 1989

course, il en avait tant rêvé. Un tour du monde qui parte de chez lui et revienne au pied de son

chantier

naval,

il

ne

pouvait imaginer plus belle consécration »14, affirme JeanFrançois

Coste,

skipper

et

médecin lors de cette première édition. © Jean-Pierre Sené

10

COSTE Jean-François, 1990, p. 202 Philippe Jeantot organisation CC COMPTES, Observations définitives concernant la gestion de la société d’économie mixte Vendée, 16 juillet 2012, p. 3, www.ccomptes.fr/content/.../ROD12-225C+SAEM+VENDEE.pdf 12 RETAILLEAU Bruno, 2012, Vendée Globe : fournisseur de légendes depuis 1989 13 Annexe n° 1, Le parcours du Vendée Globe Challenge 14 COSTE Jean-François, 1990, p. 202 11

10


La légende du Vendée Globe Challenge est alors en marche. Treize navigateurs qualifiés se heurtent à l’inconnu pour un parcours d’environ quatre mois. Tous ignorent si ce tour du monde à la voile sans assistance et sans escale est réalisable ou non. Finalement, sept skippers parviendront à franchir la ligne d’arrivée. Les autres concurrents ont été contraints d’abandonner ou ont été disqualifiés (en cas d’assistance par exemple). Suite à ce premier succès, la ville des Sables d’Olonne décide de rester l’un des partenaires majeurs du Vendée Globe. Cependant, la dernière société organisatrice de la compétition, SAIL COM, est impliquée dans une procédure de liquidation judiciaire en 2002. En novembre 2003, la ville des Sables d’Olonne, le département de la Vendée et la région Pays de la Loire s’associent et constituent la SAEM15, dans l’objectif de racheter la marque Vendée Globe pour maintenir l’organisation de l’événement en Vendée. Son unique enjeu « consiste à mettre en place des actions dans les domaines sportifs et de communication liées à l’organisation de la course du Vendée Globe »16. Le financement de la SAEM repose principalement sur trois partenaires publics17, tous trois actionnaires à 82 %, la CCI18 et des partenaires privés19. Le dirigeant de la société est aujourd’hui Bruno Retailleau, président du Conseil général depuis 2010. Un thème caractérisera chaque édition : en 1996, suite aux catastrophes liées aux intempéries et aux soucis de sécurité, le parcours met en avant « un Globe de tous les dangers »20. Peu à peu « l’aventure cède le pas au sport »21 en 2000. Le nombre de concurrents augmente en 2004 et 2008, avec vingt puis trente skippers prêts à relever ce challenge. L’édition 2008-2009 marquera « la course de tous les superlatifs »22. Cette année, vingt skippers ont quitté le Port Olona le 10 novembre 2012. Cet « Everest des mers », comme beaucoup le surnomment, est révélateur de nombreuses « valeurs aussi symboliques que la liberté, l’esprit d’aventure lié à un esprit 15

Société anonyme d’économie mixte CC COMPTES, Observations définitives concernant la gestion de la société d’économie mixte Vendée, 16 juillet 2012, p. 5, www.ccomptes.fr/content/.../ROD12-225C+SAEM+VENDEE.pdf 17 Commune des Sables d’Olonne, département de la Vendée, Région des Pays de la Loire 18 Chambre de commerce et d’industrie 19 CC COMPTES, Observations définitives concernant la gestion de la société d’économie mixte Vendée, 16 juillet 2012, p. 1, www.ccomptes.fr/content/.../ROD12-225C+SAEM+VENDEE.pdf 20 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 37 21 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 42 22 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 72 16

11


d’équipe, même quand il s’agit d’une course en solitaire »23. Mais cet événement reflète aussi la fierté des Vendéens et contribue à la dynamique de tout un département. 1.1.2

U NE COURSE COMME SYMBOLE DU DYNAMISME D ’ UN DÉPARTEMENT : LA V ENDÉE

Qui aurait imaginé que le rêve de Philippe Jeantot deviendrait un véritable symbole de fierté ? En vingt ans, le Vendée Globe intègre pleinement l’identité du département : « la course appartient à la Vendée, aux hommes qui l’ont fait naître et aux entreprises qui ont misé sur son développement »24. Cette course au grand large renforce les liens et représente désormais un réel espace de rencontres. « Tous les quatre ans, les jetées des Sables d’Olonne sont prises d’assaut dès le milieu de la nuit par les spectateurs qui veulent encourager les candidats à l’aventure »25. Le Vendée Globe devient l’un des plus grands événements populaires en France, tous sports confondus26. Environ un million et demi

Départ du Vendée Globe 2012

de spectateurs se sont déplacés aux Sables d’Olonne lors de la l’édition

2008-2009,

soit

augmentation de 127 %

une par

rapport à 200427. Cette année près de 300 000 personnes ont assisté au grand départ le 10 novembre. Selon Frédéric Bolotny, consultant en économie et marketing du © Juliette Saury

sport, ce spectacle fédèrerait les

foules et contribuerait à la création d’une union sociale : il y aurait « presque une forme d’utilité sociale »28.

23

DUCHET Chantal, La voile à la télévision : imaginaire et effets de savoir, p. 47 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 183 25 BONNEAU Pierre-François, 2012, p. 183 26 Dossier partenariat-prestataire officiel, p. 4, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html 27 Bilan Médias Grand public 2008-2009, p.6, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html 28 DUHOURCEAU Grégoire, 17 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1686/le-vendeeglobe-moteur-de-tout-un-departement.html 24

12


Cette manifestation représente aussi la vitrine des sponsors et partenaires. La SAEM a pour parrains officiels29 le Conseil général de Vendée, la ville des Sables d’Olonne et Sodebo, entreprise vendéenne qui partage cette aventure depuis 1999. Ils ont pour avantage d’être présents sur tous les supports de communication. Le partenaire officiel 2012 du Vendée Globe, Zodiac, bénéficie également d’une visibilité sur le site et sur les éditions officielles30. La voile est un formidable vecteur de publicité et un tremplin incontestable de notoriété des entreprises. Les sponsors31 sont indispensables au financement de la course au large. Dans le cas du Vendée Globe, le sponsoring désigne un mécanisme publicitaire consistant à financer totalement ou partiellement les bateaux des skippers, en y associant le nom d’une marque. En contrepartie, les concurrents doivent mettre en avant l’image de l’entreprise32. « Il y a une dimension environnementale et une dimension d’aventure, de défi, qui peuvent être intéressantes pour les entreprises »33, explique Frédéric Bolotny. Pour exemple, la société Roxy, sponsor de la concurrente Samantha Davies lors de l’édition 2008-2009 confirme les bénéfices de son action au sein de la compétition : « le bilan média du Vendée Globe a été plus que positif pour la marque Roxy (…) Nous nous attendions à de fortes retombées mais le bilan va au-delà de nos espérances »34, soutient Maritxu Darrigand, directeur Marketing de Roxy Europe. Grégoire

Duhourceau,

journaliste

sportif,

s’interroge :

« que

serait

le

Vendée Globe sans la Vendée ? »35. Selon lui, « pas grand-chose » puisque le Conseil général de Vendée, dirigé par Philippe de Villiers jusqu’en 2010, a largement soutenu Philippe Jeantot dans le développement de son projet. L’événement véhicule en retour une image attractive du département et engendre des retombées économiques 29

Annexe n° 2, Les quatre piliers du partenariat Modèle de partenariat 30 Dossier de partenariat – Prestataire officiel 2012-2013, p.12, www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html 31 Le sponsor est une entreprise qui contribue financièrement, matériellement et techniquement à la construction des bateaux du Vendée Globe, dans l’optique commerciale d’accroître sa notoriété et éventuellement d’améliorer son image. Source : cours d’Aurélie Beaupel 32 MALAVAL Philippe, DECAUDIN Jean-Marc, 2005, p. 212 33 DUHOURCEAU Grégoire, 16 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1656/pourquoi-lavoile-est-elle-interessante-pour-les-sponsors.html 34 Vendée Globe, fournisseur de légendes depuis 1989, p.3, www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html 35 DUHOURCEAU Grégoire, 17 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1686/le-vendeeglobe-moteur-de-tout-un-departement.html 13


majeures, à court et moyen terme. Selon la CCI, un euro investi dans la course en rapporte trois. « C’est un accélérateur de particules pour un département touristique »36, affirme Frédéric Bolotny. Le Vendée Globe peut aussi avoir une influence à plus longue échéance en procurant par exemple l’envie aux spectateurs d’y assister de

Origine géographique Non-Vendéens

Répartition géographique des non-Vendéens

Vendéens

Pays de la Loire, Bretagne, Poitou Charentes Étrangers Île-de-France

20%

Autres régions française

80% 38%

© 2009, www.vendeeglobe.org

nouveau et de passer des vacances en Vendée.

33%

19%

10%

Ce phénomène se confirme en partie par les statistiques ci-dessus : 80 % des visiteurs ne sont pas originaires du département de la Vendée. Ainsi, cet engouement populaire ne relève pas uniquement de la sphère locale mais surtout de la sphère nationale et internationale. « Le Vendée Globe est un merveilleux moyen d’attirer les projecteurs sur son département d’origine »37, déclare Grégoire Duhourceau. Ce phénomène de société n’aurait cependant pas atteint un tel degré de notoriété sans une médiatisation à la hauteur de l’événement. 1.1.3

U NE AUDIENCE GAGNÉE PAR UNE MÉDIATISATION DE PLUS EN PLUS PERFORMANTE

L’explosion de l’audience acquise par le Vendée Globe depuis l’édition de 1992 se traduit par une forte évolution des retombées médiatiques. L’événement est largement plus présent au travers des quatre piliers que sont la télévision, la radio, la presse écrite 36

DUHOURCEAU Grégoire, 17 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1686/le-vendeeglobe-moteur-de-tout-un-departement.html 37 DUHOURCEAU Grégoire, 17 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1686/le-vendeeglobe-moteur-de-tout-un-departement.html 14


et Internet. 2 386 journalistes accrédités sont impliqués dans l’événement en 2008-2009 dont 998 étrangers. Évolution des retombées médiatiques en France

Télévision Radios Presse écrite (articles) Web (écrit) Internet (pages vues)

1992-1993

1996-1997

2000-2001

2004-2005

2008-2009

2008-2009 vs 2004-2005

14 heures 26 heures

63 heures 95 heures

100 heures 120 heures

276 heures 196 heures

466 heures 301 heures

+ 69 % + 55 %

2 000

16 300

12 172

12 566

18 604

+ 48 %

Non étudié

Non étudié 13 millions

Non étudié

Non étudié

17 811

80 millions

135 millions

213 millions

-

+ 58 %

© www.vendeeglobe.org

Visiblement, la couverture audiovisuelle s’est considérablement élargie. Nous observons une hausse de 69 % en termes de durée télévisuelle entre les deux dernières éditions. Quant à la radio, le temps d’antenne a augmenté de 190 heures. L’accroissement du nombre d’articles dans la presse écrite et de la consultation Internet est également remarquable. Les médias français sont devenus adeptes de cette aventure, pleine de péripéties qui intriguent une plus large audience. Comme nous pouvons le remarquer sur l’histogramme ci-dessous, le Vendée Globe apparaît dans les journaux des chaînes hertziennes, telles que TF1, France 2, France 3, M6 et Canal +, ce qui traduit l’intérêt grandissant porté à la compétition par le public et les médias.

188 157

TF1 112 110

France 2 France 3

99

88

76

66

M6 28

Canal +

36

2004-2005

2008-2009

15

© www.vendeeglobe.org

Présence du Vendée Globe sur les journaux télévisés


En ce qui concerne la radio, le temps d’antenne s’est également accru depuis 2004-2005. Des vacations sont retransmises quotidiennement et représentent en 2009, 798 communications réalisées avec les skippers. Il s’agit d’un programme d’une durée de quarante-cinq minutes, mené par un animateur entouré de deux rédacteurs français et anglais, qui propose aux auditeurs un résumé complet de la course, auquel sont intégrées de nombreuses visio-conférences avec les concurrents. Toutes les radios ont renforcé leur couverture du Vendée Globe. Le groupe Radio France détient un rôle majeur dans la retransmission des informations de la course. France Info, RTL ou encore EUROPE 1 ont doublé leur temps d’antenne entre les deux dernière éditions38. Évolution de la durée d'antenne des principales stations Temps d'antenne 2008 Temps d'antenne 2004

© www.vendeeglobe.org

38:24:00 33:36:00 28:48:00 24:00:00

19:12:00 14:24:00 9:36:00 4:48:00 0:00:00

Le nombre d’articles en presse écrite a largement augmenté, notamment au sein de la Presse quotidienne régionale (hausse de 10 %), de la Presse quotidienne nationale (évolution stable) et de la Presse sport (croissance de 321 %). « La valeur médiatique des

38

Bilan Médias Grand public 2008-2009, p.19, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html 16


retombées de la presse écrite française est évaluée à 62 millions d’euros »39. Concernant la presse écrite internationale, les retombées sont estimées à 12,8 millions d’euros en 2009, soit une augmentation de 10,3 % par rapport à l’édition 2004-2005. 18 604 articles ont été publiés : l’impact médiatique a bien fait de cette course au grand large un phénomène social. L’explosion d’Internet bouleverse et transforme la compétition. Ont été publiés en 2009, 628 vidéos, 9 008 photos et 1 298 sons. Les internautes, avides des derniers scoops en direct, sont de plus en plus nombreux à naviguer sur le site officiel : 49 millions de visites ont été enregistrées en 2009, pour un total de 213 millions de pages consultées. Site officiel du Vendée Globe 2012

© www.vendeeglobe.org

L’audience est internationale, comme le démontre la géolocalisation des utilisateurs : 77 % sont originaires de France et 11 % sont anglophones. « La part de consultation des anglophones progresse de 173 % en 2009 »40. Le web facilite clairement la propagation de l’événement à l’international. Une analyse traitant de l’impact médiatique du Vendée Globe dévoile une évolution marquante liée à la notoriété de l’événement. En 2004, deux pics médiatiques se manifestaient : le départ et l’arrivée. Mais lors de la dernière édition, « le vainqueur ne

39 40

Fact Book, p.12, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html Bilan Médias Grand public 2008-2009, p.28, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html 17


marque pas la fin de la course dans les

Valeur publicitaire

41

médias » . La valeur publicitaire des médias est colossale et représente 144 millions d’euros en

12%

2009.

24%

Presse écrite 64%

À l’international, la relation médiatique

TV Radio

s’opère en début de course sur les sites spécialisés dans la voile et dans les rubriques

© www.vendeeglobe.org

sport des grands médias. En 2009, 29 diffuseurs ont relayé l’information à l’étranger dont la BBC, la CNN et Al JAZEERA. L’aventure humaine intéresse les News des médias étrangers. « La presse anglo-saxonne et étrangère, étant friandes de sensationnel, l’aventure humaine, les difficultés rencontrées dans les océans du grand sud, les avaries et les situations de crise font office de levier pour la course »42. Même si le Vendée Globe ne dispose pas encore d’une portée mondiale comme l’América’s cup43, la course occupe une place de plus en plus importante à l’étranger. Concernant la 7e édition, la proportion de skippers étrangers est quasi équivalente à celle de l’édition précédente malgré une légère baisse : en 2009, 43 % des navigateurs étaient étrangers contre 40 % en 20122013. Cette année, le départ du Vendée Globe a déjà généré un record d’audience. KantarSport, organisme indépendant, a mesuré une progression de 119 % sur les trois premiers jours de la course : « les chiffres traduisent une impressionnante montée en puissance de l’événement : chaque Français a été exposé en moyenne 11 fois à une information relative au départ du Vendée Globe, soit 4 fois par jour »44. La couverture télévisuelle est notamment plus puissante qu’en 2009 : « 18 chaînes, dont 7 à l’international, ont diffusé en direct le départ, contre deux seulement en 2008, France 3 et TV Vendée »45. Les radios étaient quasiment toutes sur les lieux le 10 novembre 2012. Le succès de cette nouvelle édition se traduit aussi par l’audience visible sur le site officiel qui a doublé d’octobre à novembre 2012.

41

Bilan Médias Grand public 2008-2009, p.24, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html Bilan Médias Grand public 2008-2009, p.39, www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html 43 Défi opposant des bateaux en course à un contre un (match race) 44 LA RÉGATE, 16 novembre 2012, laregate.fr/articles/record-d-audience-pour-le-depart-du-vendee-globe 45 LA RÉGATE, 16 novembre 2012, laregate.fr/articles/record-d-audience-pour-le-depart-du-vendee-globe 42

18


Bruno Retailleau évoque l’idée d‘un

avenir

plus

ouvert

Le regard de Plantu

à

l’international : « lorsque j’ai découvert que Plantu utilisait le Vendée Globe dans ses dessins pour la Une du Monde, j’ai su que

nous

avions

créé

l’événement.

Le Vendée Globe vient de tourner une nouvelle page, le challenge qui nous attend pour les prochaines éditions sera

© brunoretailleau.net

46

de lui donner une résonance mondiale » . Cette puissance médiatique est notamment permise grâce à la stratégie de mise à disposition de tous contenus par la SAEM sur le site officiel. Comme l’explique Antoine Robin, directeur de la communication : « la stratégie média c’est de ne pas avoir de plan média et de produire nous-mêmes notre contenu, de le mettre à disposition de tous les médias sans exclusivité et sans droit »47. Cependant, la médiatisation de l’événement n’est pas le seul facteur permettant d’éveiller la curiosité et l’intérêt du public. Une stratégie solide de communication est mise en place sur le long terme et renforce l’enthousiasme du monde amateur et des férus de la course au large.

1.2 L’ ENTHOUSIASME DU PUBL IC NÉ DE L ’ AMPLEUR DE LA COMMUNICATION

1.2.1

L’ ANIMATION ET LA COMMUNICATION D ’ UNE ÉPREUVE SPORTIVE AU LONG COURS

Le challenge du Vendée Globe n’est pas une épreuve sportive ordinaire : il ne s’agit pas d’un match de football de 90 minutes ou d’une rencontre de tennis en deux ou trois sets. L’aventure dure entre trois et quatre mois. La stratégie d’animation et de communication de la SAEM s’effectue alors sur le long terme par des outils de plus en plus performants afin de faire vivre l’intérêt des spectateurs. 46 47

LA RÉGATE, 16 novembre 2012, laregate.fr/articles/record-d-audience-pour-le-depart-du-vendee-globe Interview d’Antoine Robin, référent et directeur de la communication de la SAEM, réalisée par Juliette Saury

19


Favoriser la proximité du

Village officiel du Vendée Globe 2012

public avec les skippers, les partenaires

et

les

sponsors

représente un de leurs premiers objectifs :

chaque

année

depuis 1989, un village officiel convivial et festif est organisé durant trois semaines avant le départ. Les navigateurs, bateaux au port, sont à disposition des médias

et

des

visiteurs

© Juliette Saury

qui

envahissent les pontons. Cette année, environ un million de personnes ont fréquenté le village en 22 jours48. Celui-ci se compose de nombreux espaces thématiques : un espace de présentation de la course et de projections, un espace dédié aux exposants partenaires, l’Archipel consacré aux exposants sponsors, institutionnels et marchands, un bar et une brasserie, le Globe privatisé destiné aux Relations publiques et enfin un espace Galilée offrant des vacations quotidiennes avec une salle de presse. Un second village est organisé environ quinze jours avant l’arrivée des skippers. Les animations sont moins nombreuses mais des stands sont mis en place, un podium extérieur est installé, des espaces sont organisés pour recueillir les réactions des navigateurs. Le skipper Louis Burton répond aux journalistes

Vacation avec François Gabart, vainqueur 2013

© Juliette Saury

48

Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury 20


Au sein des espaces partenaire et

Des enfants prennent le large avec MACIF

sponsoring, l’interactivité prime pour la plupart sur l’exposition. Les visiteurs prennent la place d’acteurs et non de spectateurs. Tous, petits et grands, peuvent participer à l’événement. La « communication terrain »49, comme la nomme Antoine Robin, est un pilier de l’animation du Vendée Globe. © Juliette Saury

Elle rassemble les foules et favorise

l’adhésion à l’événement. Le PC Course50 à Paris permet la réalisation de cet objectif. Un espace de 1000 m², ouvert au public dès le départ et organisé au pied de la Tour Montparnasse vit la course au jour le jour grâce à une veille constante. Il constitue le cœur de l’événement et représente le lien avec les skippers. Deux-cents visiteurs quotidiens assistent quotidiennement au Live du Vendée Globe, diffusé en direct sur le site officiel. L’interactivité du PC Course implique les visiteurs. Il s’agit d’un outil d’animation « fédérateur, informatif et pédagogique, qui dans le cadre d’une installation permanente devient un lieu de vie et de rencontres »51. La gestion de la communication est entre les mains d’Antoine Robin : « il y a un boulot de dingue pendant la course, c’est-à-dire qu’il y a cinq classements qui tombent par jour ; deux communiqués ; deux brèves ; deux cartes météo ; tous les supports à mettre à jour ; quelques informations qui viennent de la mer à gérer ; l’émission du Live tous les jours à 12 h 30 en direct pendant trois-quarts d’heure ; les animations pendant le salon nautique52 ; l’anticipation de l’organisation du retour aux Sables d’Olonne ; l’accueil des partenaires et des skippers qui nous rendent visite ; l’organisation et le soutien de la vente de nos produits type la BD officielle, le livre officiel de l’événement. C’est une activité quasi non-stop qui commence très tôt le matin et finit très tard le soir »53.

49

Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury Post Commandement Course 51 VPLG, www.vplg.com/projetsinside.htm#pccourse 52 Salon permettant la découverte des nouveautés dans le monde du nautisme 53 Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury 50

21


Mais selon lui, faire vivre la curiosité du public durant quatre mois nécessite aussi le traitement de « thématiques assez larges pour avoir des sujets qui débordent du seul aspect sportif »54. C’est pourquoi des personnes peu connues sont invités au Live, afin d’apporter un regard nouveau à la compétition. Des experts de différents thèmes élargissent également les sujets. « On se creuse la tête tous les jours pour avoir de nouvelles idées, de nouveaux points à développer, on essaie de ne pas s’endormir, ça peut vite tomber dans une routine et il ne faut surtout pas »55, ajoute Antoine Robin. Naturellement beaucoup d’autres outils de communication étaient utilisés jusqu’à présent : affichage, tractage, animation du site officiel avec la retransmission directe des émissions Live, publication et mise à disposition des photos et vidéos, suivi télévisuel et médiatique déjà évoqué précédemment. En revanche, l’édition 2012-2013 présente des outils et des actions de communication performants et inédits. 1.2.2

L A 7 E ÉDITION : DES ACTIONS ET DES OUTILS DE COMMUNICATION INNOVANTS

Selon Antoine Robin, il n’y a pas d’évolution en termes d’objectifs de communication pour cette 7e édition, si ce n’est faire mieux grâce à des outils supérieurs en qualité et en efficacité. Le village officiel du Vendée Globe s’est agrandi par rapport aux éditions précédentes (un tiers de plus). Il se décompose en trois surfaces : le village marchand, le village d’hospitalité et d’accueil des entreprises ainsi que le village principal

d’une

surface

PC Course Paris Tour Montparnasse

de

9 730 m². Un espace « aquarium » de 225 m² est organisé sur la sauvegarde des océans. L’espace du PC Course à Paris s’est © charlesmarion.over-blog.com

également développé avec la

54 55

Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury 22


mise en place d’un plateau télévisé, d’espaces pour les relations publiques, d’une présentation ludique de la course mais aussi d’un affichage géant sur la Tour Montparnasse. Le plan de médiatisation de l’événement a été optimisé et a débuté dès juillet 201156 avec des annonces presse autour du slogan « La Vendée, vous n’avez pas fini d’en faire le tour », qui met en exergue deux manifestations attendues en Vendée : l’accueil du Tour de France et le Vendée Globe. L’internationalisation de la distribution d’images représente une autre nouveauté dans cette édition : une stratégie de distribution d’images a été élaborée dans les pays européens ainsi qu’une négociation d’accords de partenariat avec des chaînes européennes. Une communication ciblée envers les enfants et l’enseignement pédagogique

Site officiel Vendée Globe Junior 2012

dans les écoles a aussi été réalisée avec la création du site officiel Vendée Globe Junior. Des fiches explicatives sur chaque grand thème de la compétition sont téléchargeables en ligne. Cela donne les possibilités de toucher un public plus large

© vendee-globe-junior.vendee.fr

et plus hétéroclite. Le projet cinématographique En solitaire, imaginé par

Le film du Vendée Globe

Christophe Offenstein a contribué au buzz de l’événement du Vendée Globe. Réalisé grâce aux Films du Cap et la société Gaumont et prévu pour novembre 2013, le film met en scène les personnalités françaises François Cluzet, parrain prestigieux de la course, Virginie Efira ou encore Guillaume Canet. Tourné durant la compétition, il raconte l’histoire d’un marin remplaçant à la dernière minute un skipper vedette. « Cette © www.allocine.fr

56

Cf. Annexe n° 3, Médiatisation du Vendée Globe 2012 23


légende sur grand écran »57 a permis de valoriser l’événement : les célébrités étaient présentes au Village et le jour du départ. Bruno Retailleau souligne également l’atout des nouvelles technologies donnant une autre dimension à l’événement. « Nous souhaitons immerger le spectateur dans le monde de la voile »58, affirme-t-il. Ce phénomène, auquel s’ajoute l’arrivée des réseaux sociaux, fera l’objet d’une autre réflexion compte tenu de son importance.

57

VENDÉE GLOBE, 16 mai 2012, www.vendeeglobe.org/en/news/article/1141/vendee-globe-la-legendesur-grand-ecran.html 58 VENDÉE, www.vendee.fr/Sports-et-evenements/Vendee-Globe/8793-Vendee-Globe-les-nouveautes-dela-7e-edition 24


2. L A MÉTAMORPHOSE DU V ENDÉE G LOBE À TRAVERS DE NOUVEAUX

MOYENS

DE COMMUNICATION

Les nouvelles technologies de communication modifient l’esprit de défi du Vendée Globe. Le skipper n’est plus seul à vivre son aventure. Il

la partage en

permanence avec les passionnés de la course. Ces derniers ont la possibilité de réagir en direct sur chaque nouvelle actualité et même de concourir dans la compétition virtuelle.

2.1

L’ ÉVOLUTION DES TECHNOL OGIES DE COMMUNICATION DANS LE V ENDÉE G LOBE

2.1.1 D ES MOYENS DE COMMUNICATION À BORD PLUS RAPIDES ET SOPHISTIQUÉS …

Aujourd’hui, communication

à

les

nouveaux

moyens

de

bord

optimisent

largement

la

Bernard Moitessier, 1968

correspondance avec les skippers. Mais durant des millénaires, les navigateurs vivaient l’aventure sans pouvoir communiquer. Les premières liaisons « radio » font leur apparition au XXe siècle. En 1968, à l’occasion du Golden Globe Challenge, Bernard Moitessier utilisait un lance-pierre pour transmettre ses pellicules photos et ses cassettes audio aux cargos qu’il croisait. Cinq heures de

communication

ont

été

transférées

et

Jacques Arthaud, directeur d’une maison d’édition et

© bretagne_charme_nous.vefblog.net

chargé de la communication du skipper, a trié les enregistrements pour les vendre aux journalistes. « C’était le premier marin qui avait compris que la médiatisation de sa course était importante »59. Un seul bateau disposait d’une radio : le navigateur communiquait cependant un faux journal de bord aux médias et soutenait avoir fait le tour du monde. Mais en réalité, il tournait en rond dans l’Atlantique. En 1989, lors de la première édition du Vendée Globe Challenge, des balises Argos permettaient de localiser chaque bateau en mer 24 heures sur 24 et les navigateurs

59

DUMARD Christian, 2012, DVD Colloque Sport et Recherche en Pays de la Loire 25


pouvaient envoyer des messages pré-codés60. Le téléphone satellite n’existait pas encore mais les transmissions s’effectuaient par radio sur la fréquence de St Lys Radio. « Toutes les heures, St Lys ouvrait une liste d’attente. Une fois inscrit, il fallait patientier, rester à l’écoute avant d’être rapelé pour être mis en liaison avec son correspondant »61, raconte Jean-Yves Chauve, médecin attitré du Vendée Globe. Le public avait la possibilité d’écouter les conversations et assistait parfois à des dialogues inattendus. « Pour les skippers du Vendée Globe, l’écoute des conversations des petits copains avec le PC Course est toujours intéressante, même si le bluff et la langue de bois font partie du jeu »62. Émergeait également à travers ces ondes l’univers de convivialité, de solidarité et de partage, qui caractérise la communauté des skippers du Vendée Globe. Peu à peu les moyens de

Jean Le Cam, skipper lors du Vendée Globe 2012-2013

communication à bord évoluent. Les satellites d’ondes numériques tels que Inmarsat ou Iridium permettent

aujourd’hui

correspondre

en

avec

les

de

permanence

coureurs

et

de

transmettre des sons de qualité, des images en haute définition ou encore des vidéos63. La proximité

© www.facebook.com

avec les marins transforme les rapports avec le milieu terrestre. Nous entendons désormais un skipper aussi bien que sur un téléphone ordinaire. « Et là, sur l’écran du PC posé sur le bureau, [nous constatons] une présence virtuelle d’une telle proximité qu’on en oublierait jusqu’à l’éloignement »64. Pour cette 7e édition, la course est passée à l’ère connectée. « Les bateaux doivent embarquer trois caméras, l’une mobile, l’autre fixée à l’intérieur et la dernière installée

60

ARGOS SYSTEM, www.argos-system.org/web/fr/149-suivre-les-aventuriers-et-les-courses-debateaux.php 61 CHAUVE Jean-Yves, 31 décembre 2012, www.facebook.com/transat.ag2rlamondiale?ref=ts&fref=ts 62 CHAUVE Jean-Yves, 31 décembre 2012, www.facebook.com/transat.ag2rlamondiale?ref=ts&fref=ts 63 DUMARD Christian, 2012, DVD Colloque Sport et Recherche en Pays de la Loire 64 CHAUVE Jean-Yves, 31 décembre 2012, www.vendeeglbe.org/fr/actualites/medical/8429/doublevie.html 26


dans la cabine »65, explique Hervé Borde, président de Nefertiti, producteur exécutif du Vendée Globe. Chaque skipper a l’obligation d’envoyer cinq

minutes

d’images

par

semaine.

Caméra fixe du bateau PRB 2012

Les

concurrents peuvent désormais faire partager des grands moments tels que le Cap Horn et leurs passages près des icebergs, ou raconter leur quotidien à bord. Environ 420 vidéos embarquées ont été publiées sur le site officiel jusqu’à fin janvier 2013. Tanguy De Lamotte partage sa séance de sport © Juliette Saury

© www.vendeeglobe.org

2.1.2 … QUI CONTRIBUENT AU SPECTACLE SPORTIF ET À L ’ ÉMOTION DU PUBLIC

« Communiquer la mer, c’est communiquer le

rêve », soutient Jean-

François Coste66. L’évolution des technologies de communication favorise la mise en scène du spectacle sportif et la proximité avec le public. Les différents acteurs de la course, qu’il s’agisse de l’organisation ou de l’équipe du skipper, utilisent les dernières avancées techniques et scientifiques « dans le but de valoriser ce sport via la recherche d’une plus grande visibilité et attractivité pour les téléspectateurs, en mélangeant les images réelles et les images virtuelles »67. Les navigateurs partagent l’aventure et l’imaginaire avec les internautes. Le public peut suivre en temps réel chaque actualité. Pendant très longtemps, la voile n’était pas un sport très télégénique. Mais aujourd’hui, 65

BORDE Hervé, 22 novembre 2012, www.strategies.fr/actualites/medias/200189W/navigateur-video.html COSTE Jean-François, 1990 67 DUCHET Chantal, La voile à la télévision : imaginaire et effets de savoir, p. 47 66

27


« le dispositif télévisuel, dont la complexité et la sophistication se sont accrues au fil des évolutions techniques, (…), propose un autre regard sur le sport »68, déclare Françoise Papa, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication. Ces diffusions quasi-instantanées diffusent les valeurs de liberté et d’aventure de la course au large en solitaire et suscite l’admiration du public. Selon Daniel Bougnoux, philosophe, « aujourd’hui les médias, c’est la dictature de l’immédiateté, du direct, du temps réel. Le grand rêve de la communication est de réunir des foules immenses dans une émotivité chaude et partagée dans un temps donné »69. Le Vendée Globe, par la gestion de multi-caméras, la diffusion du départ et de l’arrivée en temps réel, la mise en scène de l’événement, les Lives au PC Course, les images en haute définition, devient un spectacle populaire et artistique. Le coureur est perçu et accueilli comme un héros, après l’achèvement de sa longue épopée. Les feux d’artifices et l’ambiance d’une foule solidaire témoignent de l’adoration des spectateurs pour le sportif. Ému, François Gabart parvient à peine à retenir ses larmes lors de son entrée à Port Olona le 27 janvier 2013. Arrivée en direct du vainqueur François Gabart après 78 jours de course

© www.dailymotion.com

Le spectacle n’est pas uniquement mis en scène sur le terrain mais également au montage en direct avec différents plans sur le bateau et sur la foule impatiente. Aujourd’hui, les nouvelles technologies ont transformé cette pratique sportive et la mettent en récit avec les commentaires journalistiques combinant l’émotion des télespectateurs et l’analyse de l’épreuve ou des débats.

68 69

PAPA Françoise, p. 235 MARIE MOLES Jean Bernard, PRUNEAU Jérôme, PIGEASSEAU Charles, L’implication des nouvelles technologies dans le « sport-télé », 2011, p. 1 28


Durant la course, les skippers transmettent également au PC Course des vidéos déjà montées. Des outils d’analyse renforcent la mise en scène et l’attractivité de la voile : lors du passage de l’équateur fin

Passage de l’équateur avec Tanguy De Lamotte

novembre 2012, Tanguy De Lamotte, concurrent de l’actuelle édition, montre aux internautes sa trajectoire jusqu’au franchissement de cette ligne fictive. Cette

nouvelle

édition

du

Vendée Globe, vivant désormais en flux

© www.vendeeglobe.org

d’information continu, a aussi été bouleversée par de nouveaux outils de communication qui ont renforcé la proximité et l’attachement du public auprès des concurrents et révèle pour les aventuriers une « ultra-moderne solitude »70.

2.2

L E V ENDÉE G LOBE 2012-2013 : LA RÉVOLUTION DES OUTILS DE COMMUNICAT ION

2.2.1 L E BOULEVERSEMENT DE LA COMMUNICATION INDUIT PAR LES RÉSEAUX SOCIAUX

L’arrivée des réseaux sociaux dans la médiatisation du Vendée globe bouleverse entièrement la communication de l’événement. Nous assistons désormais à l’apparition d’un Vendée Globe 2.071. Twitter est le média privilégié par le public pour commenter en direct et de façon concise les actualités de l’événement. Cette plateforme de microblogging privilégie en effet la publication de messages courts se référant à des URL, photos, vidéos, articles72. Avant le départ de la course, certains skippers, organisateurs et proches partageaient déjà les coulisses de la nouvelle édition. C'était le cas du marin espagnol

70

JAXEL-TRUER Pierre, 9 novembre 2012, www.lemonde.fr/style/article/2012/11/09/vendee-globe-2012ultra-moderne-solitude_1787703_1575563.html 71 En référence au web 2.0. Deuxième génération du web qui recouvre trois composantes : technique, sociale et relative aux données collectées, qui sont dépendantes de l’application Web 2.0 considérée et sont accessibles quel que soit le lieu de connexion au site 2.0. Source : BALAGUÉ Christine, FAYON David, 2012, p.233 72 FANELLI-ISLA Marc, 2010, p. 34 29


Javier Sanso (@bubimallorca73) mais aussi de Samantha Davies (@samanthadavies), l’unique femme à participer au Vendée Globe 2012-2013. Cette navigatrice britannique

Samantha Davies devant son ordinateur

« tweetait »74 déjà lors de l’édition précédente en anglais et en français. Arrivée quatrième de la course en 2009, celle qui se décrit comme « une vraie geek dans l’âme » ne reste naturellement pas toute la journée sur son ordinateur mais devient rapidement adepte de ce nouveau

© www.huffingtonpost.fr

média75. « Je veux que la twittosphère vive cette expérience avec moi, explique-t-elle. Je peux poster aussi bien des textes que des photographies ou des liens vers des vidéos »76. Cette année, le Vendée Globe s’est créé un compte officiel ainsi qu’une page spéciale pour le hashtag #VG201277, sur laquelle sont diffusées toutes les informations concernant la course mais également les photos et les comptes les plus pertinents. Compte Twitter du Vendée Globe

Page spéciale du Vendée Globe

© www.twitter.com

73

Le signe « @ » renvoie à un compte Twitter Tweet : message de 140 caractères écrit depuis un ordinateur ou un téléphone portable et notifié à la communauté de suiveurs d’un utilisateur Twitter. Source : BALAGUÉ Christine, FAYON David, 2012, p.236 75 HUFFINGTONPOST, 11 novembre 2012, www.huffingtonpost.fr/2012/11/08/vendee-globe-2012-twitterdepart-course-voile_n_2092693.html 76 HUFFINGTONPOST, 11 novembre 2012, www.huffingtonpost.fr/2012/11/08/vendee-globe-2012-twitterdepart-course-voile_n_2092693.html 77 Un hashtag est mot ou groupe de mot suivant le caractère « # » dans un tweet. Créé à l’initiative du concepteur du message un hashtag est cliquable et permet au lecteur d’être redirigé vers des tweets traitant du même sujet. Source : www.definitions-webmarketing.com/Definition-Hashtag Un hastag peut être à la une s’il est souvent cité (Hot trends). 74

30


Selon une étude menée par le site lesponsoring.fr et Synthesio, leader européen de la veille et de l’analyse des médias sociaux, le bilan du 58e jour de course le 9 janvier 2013 évoque un large engouement des internautes : « depuis le 9 novembre, la course a été mentionnée plus de 50 000 fois sur Internet »78. Les français représentent les principaux utilisateurs du réseau sur le Vendée Globe (37 %), suivis des anglais (7 %) puis des espagnols (3 %). Huit abandons se sont produits dans cette édition, ce qui alimente les dialogues des internautes sur les médias sociaux (plus de 3 000 mentions). Nous remarquons des intensifications de commentaires à chaque nouvel abandon. Évolution de la popularité Twitter du Vendée Globe

© www.lesponsoring.fr 79

Fin janvier, le compte Twitter rassemble 18 759 abonnés ou followers , ce qui rend bien compte de la popularité de cette nouvelle édition. Mais le Vendée Globe est également présent sur Facebook, qui a pour avantage la diffusion d’images et de vidéos en direct. 74 193 like sur la page officielle le 27 janvier 2013 confirment bien l’impact de l’événement et l’interactivité du challenge avec les internautes.

78 79

LE SPONSORING, 9 janvier 2013, www.lesponsoring.fr/2013/01/un-vendee-globe-digital/ Pour se tenir au courant de l’actualité publiée d’un contact sur Twitter il faut le suivre et cliquer sur « Follow ». L’utilisateur devient alors un « follower ». Source : FANELLIS-ISLA Marc, 2010, p. 217 31


Dailymotion, service d’hébergement et de partage de vidéos en ligne, s’impose comme média incontournable et leader sur cette compétition. « Un départ en Live, des vidéos on board réalisées par les skippers, des rendez-vous quotidiens qui permettent aux internautes de suivre au plus près cette course mythique : le dispositif mis en place a rencontré un franc succès »80. Ce partenariat a permis d’atteindre un record historique d’audience avec plus de 20 millions de vues lors du départ en Live le 10 novembre 2012. Mais hormis les médias sociaux, d’autres outils interactifs renforcent la proximité du skipper auprès des fans de la compétition. Le public a également la possibilité de participer à cette course au large et de devenir vainqueur de l’édition virtuelle du Vendée Globe. 2.2.2

L’ IMMERSION VIRTUELLE DES INTERNAUTES AUX COTES DES SKIPPERS

« Devenez navigateur

du

vous

aussi

Vendée

un

Le jeu du Vendée Globe : Virtual Regatta

Globe,

choisissez vos voiles, programmez votre cap, et naviguez autour du monde dans les conditions réelles de navigation »81 : le jeu Virtual Regatta du Vendée Globe permet l’immersion totale du spectateur dans la course. Comme les véritables concurrents, © www.vendeeglobe.org

l’utilisateur choisit son bateau et se

confronte aux contraintes météorologiques et technologiques, en vivant parallèlement l’aventure. Cet outil demande beaucoup d’attention et de concentration de la part des internautes. Fin janvier, 471 521 skippers participaient à la course. « On dénombre plus de 300 000 connexions uniques tous les jours », explique la société Many Players82.

80

PRESS DAILYMOTION, press.dailymotion.com/fr/index.php/2013/01/16/le-vendee-globe-surdailymotion-record-daudience-historique-avec-plus-de-20-millions-de-vues/ 81 VIRTUAL REGATTA, www.virtualregatta.com/?langue=FR 82 LE TÉLÉGRAMME, 24 janvier 2013, www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe/virtual-regatta-levainqueur-profite-de-son-heure-de-gloire-24-01-2013-1982502.php 32


Le grand vainqueur de l’édition virtuelle 2012-2013 du Vendée Globe, Lilian Launay, novice dans le milieu de la navigation mais expert en météo, est arrivé le 24 janvier 2013, soit quatre jours avant François Gabart, champion de cette nouvelle édition. « Ce qui est vraiment bluffant, c'est qu'il a raté son départ. Dégoûté, il est rentré aux Sables avant de se raviser. Résultat : il est parti douze heures après tout le monde »83, déclare Philippe Guigné, le créateur du jeu. Lilian Launay n’imaginait pas

Lilian Launay, vainqueur de Virtual Regatta

l’impact médiatique que déclencherait sa victoire : « Toute la journée, il lui a en effet fallu répondre aux questions de journalistes en provenance des quatre coins de France. « Je profite de mon heure simplement

de

gloire », sourit-il,

« ravi » »84.

Pour

cet

exploit, Lilian Launay a remporté une © www.letelegramme.com

montre Ralph Tech d’une valeur de

1 630 € appartenant à un ancien skipper et la possibilité de rencontrer les deux premiers du Vendée Globe 2012-2013 lors de leur retour aux Sables d’Olonne. Cette virtualisation « peut aussi être utilisée pour rendre les sports plus accessibles au profane et même pour rendre spectaculaires des sports qui ne le sont pas… Ne trace-t-on pas, ainsi, sur l’écran, au jour le jour, les parcours des grands voiliers dans les courses ? »85, évoquait déjà Christian Pociello lors du colloque « Montrer le sport » en 2000.

83

LE TÉLÉGRAMME, 24 janvier 2013, www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe/virtual-regatta-lepremier-skipper-virtuel-attendu-des-ce-jeudi-23-01-2013-1981237.php 84 LE TÉLÉGRAMME, 24 janvier 2013, www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe/virtual-regatta-levainqueur-profite-de-son-heure-de-gloire-24-01-2013-1982502.php 85 POCIELLO Christian, 2000, p. 38 33


Un nouvel outil de communication fait

son

apparition

7e édition : l’application

dans mobile

Application mobile Vendée Globe

cette du

Vendée Globe disponible en trois langues (anglais, français, espagnol). Elle permet aux utilisateurs de smartphones de suivre en direct le départ et l’arrivée de la course ainsi que tous les Lives du Vendée Globe ; de suivre les skippers, leur météo © www.vendeeglobe.org

et leur vitesse en direct sur une

cartographie interactive et détaillée ; de découvrir toute l’actualité de la course grâce au contenu texte et multimédia ; d’obtenir le classement en temps réel ; d’accéder aux photos et vidéos ; de réagir en direct grâce aux réseaux sociaux86. L’application retrace aussi l’histoire du Vendée Globe et la présentation des partenaires. Ces nouveaux moyens de communication révolutionnent la compétition et augmentent largement sa popularité. Ils permettent également l’échange, le partage et l’interactivité des utilisateurs. Les skippers conservent un lien permanent avec la terre tout en vivant seuls l’aventure. Mais ces évolutions technologiques n’engendrent-elles pas une pression sur les responsables de médiatisation de la course et ne provoquentelles pas certaines dérives ?

86

VENDEE GLOBE, www.vendeeglobe.org/fr/applications-mobiles.html 34


3. U NE PRESSION MÉDIATIQUE ACCRUE DUE AUX POSSIBILITÉS EXCEPTIONNELLES DES MOYENS DE COMMUNICATION

Les nouvelles technologies sont à l’origine d’une plus grande pression médiatique. La course vit désormais dans l’immédiateté et les responsables de la médiatisation et de la communication doivent maintenant gérer ce phénomène tout en respectant l’humain, l’éthique du sport et de la compétition.

3.1 D E NOUVELLES PROBL ÉMATIQUES ENGENDRÉES PAR L ’ INSTANTANÉITÉ DES MOYENS DE COMMUNICATION

3.1.1

U NE COORDINATION ALTÉRÉE PAR UNE COMMUNICATION RAPIDE ET LA NÉCESSITÉ DE TRAITER L ’ INFORMATION EN FLUX CONTINU

Les nouveaux moyens de communication, plus rapides et efficaces, ont bouleversé le traitement de l’information. Les responsables de la médiatisation de la course ne procèdent désormais plus de la même manière : la bonne coordination avec les équipes de chacun des skippers est essentielle. Lorsqu’un skipper fait appel à la

Le désespoir de Bernard Stamm en 2013

direction de la course pour signaler un problème – ce fut le cas de Bernard Stamm dans la 7e édition par exemple, contraint de couper

toute

communication

pour

économiser de l’énergie - le public et les médias souhaiteraient que l’information soit immédiatement divulguée. Cependant, cet

© www.vendeeglobe.org

événement n’implique pas uniquement le navigateur et l’organisation de la course mais aussi d’autres interlocuteurs. Un certain délai de traitement de l’information est donc nécessaire. Suite à l’appel du skipper en difficulté, l’organisation doit obligatoirement respecter certaines modalités avant de valider toute communication officielle.

35


Il est dans un premier temps indispensable de contrôler la nature du problème et de confirmer les hypothèses techniques liées : une concertation est organisée entre la direction de la course, l’organisation et l’équipe du skipper dans le but d’obtenir un maximum de précisions. Lorsque la situation du navigateur est éclaircie et sa sécurité assurée, les personnes contactées en priorité sont celles de son cercle proche : famille, sponsor, amis, etc. « Il est en effet tout à fait inopportun que les proches d’un concurrent apprennent une nouvelle le concernant par l’intermédiaire des médias sans en avoir eu la primeur »87. Après avoir respecté ces deux étapes, un accord doit s’établir entre l’équipe du skipper et l’organisation de la course afin de concevoir une communication adaptée. Ils doivent alors agir « en coordination étroite permanente afin de récolter les informations qu’ils désirent partager et ne relater que les faits connus »88. Les personnes concernées par l’incident ont néanmoins la possibilité de prolonger tout délai avant la diffusion de l’information. « Ce système basé sur un gentlemen agreement nécessite donc un certain temps que la direction de la communication s’efforce de réduire au maximum ».89 Mais la vie et la sécurité du skipper à bord doivent toujours primer sur l’instantanéité de l’information. 3.1.2 U N FLUX MÉDIATIQUE DIFFICILE À GÉRER

Cependant, l’apport des nouveaux moyens de communication ne facilite pas la coordination entre les deux acteurs de la course. Toute information issue de la mer doit automatiquement remonter vers le PC Course avant d’être redistribuée : « parfois ce n’est pas simple de se mettre d’accord. C’est le skipper et son team qui envoient un détail de ce qui s’est passé, mais au-delà du détail il faut être sûr qu’on ait bien l’information rapidement, que ce ne soit pas ailleurs, sur Twitter par exemple, et que nous puissions la traiter »90, explique Antoine Robin.

87

VENDÉE GLOBE, 18 novembre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/3695/la-question-dujour-comment-fonctionne-la-communication-de-crise.html 88 VENDÉE GLOBE, 18 novembre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/3695/la-question-dujour-comment-fonctionne-la-communication-de-crise.html 89 VENDÉE GLOBE, 18 novembre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/3695/la-question-dujour-comment-fonctionne-la-communication-de-crise.html 90 Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury 36


La pression médiatique s’avère plus puissante que celle des précédentes éditions, en raison de cette capacité à diffuser l’information instantanément. Les médias sont en permanence à la recherche de scoops qui peuvent intéresser les lecteurs, les auditeurs, les téléspectateurs ou encore les internautes. « Il y a une impatience alors que parfois il faut prendre du temps pour laisser les familles et les sponsors être prévenus d’éventuels pépins. Ils n’ont pas toujours envie d’entendre ça. Parfois ça va trop vite et lorsque les sujets sont délicats, c’est compliqué à gérer »91, ajoute Antoine Robin. Quand l’incident se déroule durant la nuit, la situation est d’autant plus difficile : même si les médias ne sont a priori pas actifs, l’organisation de la course doit toujours être réactive tard le soir et tôt le matin. Mettre en place une équipe disponible en dehors du planning est coûteuse en énergie. Un autre outil éveille la curiosité du public et impose une bonne gestion de la communication de la part de la direction de la course : la cartographie interactive actualisée toutes les six heures. Les internautes peuvent visualiser tous les détails des conditions pour chacun des skippers. Si un concurrent est à l’arrêt, beaucoup de réactions se manifestent dans les commentaires des articles, avant-même la diffusion de la communication officielle : ce phénomène s’est notamment produit lors de l’incident concernant Jean-Pierre Dick lors de la perte de sa quille92 en janvier 2013. Cartographie interactive du Vendée Globe 2012-2013

© www.vendeeglobe.org

91 92

Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury Pièce axiale de la partie inférieure de la coque d'un navire, allant de l'étrave à l'étambot. Source : Encyclopedia universalis 37


Antoine Robin positive toutefois sur la croissance de cette pression médiatique : « ce sont plutôt des bons problèmes. Il y en a qui se plaignent de ne pas avoir de médias donc nous on ne va pas se plaindre d’en avoir »93. Mais ce phénomène soulève un réel débat quant au respect de l’éthique de la compétition face aux nouvelles technologies de communication.

3.2 L ES NOUVELLES TECHNOL OGIES DE COMMUNICATI ON : UNE MENACE POUR LA COMPÉTITION ?

3.2.1 L’ IMPACT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES SUR L ’ IMAGE DE LA VOILE ET DU SPORTIF

Les nouvelles technologies de communication ont un impact considérable à la fois sur l’image de la voile mais aussi sur le sportif. La retransmission de la course au large a largement évolué depuis quelques années : l’image est ainsi moins liée à l’aventure, et le mystère autour des marins s’affaiblit. Jean Le Cam met son bonnet de Noël

« Existe-t-il encore cette part de mystère lorsque les réseaux sociaux, à commencer par Twitter, nouveau

grand

venu

du

Vendée Globe, s’apprêtent à nous narrer

cette

pratiquement minute ? »94,

course

en

minute s’interroge

direct par © www.vendeeglobe.org

Yannick

Cochennec, journaliste sportif. Les surprises, les secrets et le mystère disparaissent peu à peu lorsque le public connaît par avance les images livrées au cours du parcours : l’apparition des icebergs au large du Cap Horn, la fin du monde le 21 décembre 2012, le réveillon de Noël ou encore la célébration du Nouvel An et la bouteille de champagne. Le balisage des « portes de glace », points de passage obligatoires dans les mers du sud pour empêcher les skippers de descendre trop au sud et limiter d’éventuelles collisions avec les icebergs, ne dévalorise-t-il pas l’esprit d’aventure ? « Le Vendée Globe 93 94

Interview d’Antoine Robin réalisée par Juliette Saury SLATE, www.slate.fr/story/64693/vendee-globe-twitter 38


n’a-t-il pas perdu une partie de son âme ? »95, ajoute Yannick Cochennec. Bernard Stamm, concurrent lors de la 7e édition, comprend les motivations de l’organisation pour la mise en place de ces « portes de glace » mais estime que les capacités des marins à faire les bons choix sont remises en cause. Selon Alain Gautier, vainqueur de la seconde édition, la performance a pris le dessus sur l’aventure : « c’est devenu une épreuve sportive. Le curseur entre compétition et aventure s’est inversé »96. Le coureur change également de profil : il n’est plus seulement un sportif mais doit également gérer tout l’aspect médiatique, les productions de contenus audio, photo et vidéo. Cela implique des contraintes Les mises en scènes de Tanguy De Lamotte

horaires supplémentaires au quotidien et une évaluation de la performance du navigateur. C’est aux skippers d’assurer le montage de leurs clips : ils n’ont pas la possibilité d’expédier des heures de rushs compte tenu du temps et du coût de la

© www.vendeeglobe.org

transmission satellite. « Le boulot de caméraman fait maintenant partie de notre job »97,

confirme

Michel

L’huile gelée d’Armel Le Cléac’h

Desjoyaux,

vainqueur de la dernière édition du Vendée Globe. Selon lui, les concurrents doivent bien le rendre aux sponsors qui financent leurs bateaux. Ils sont avant tout des chefs de projet avant d’être des © www.vendeeglobe.org

skippers et des marins et ont conscience

que la course est aussi une opération de communication. Nous pouvons notamment le remarquer à travers différentes vidéos embarquées : Armel Le Cléac’h montre par exemple aux internautes une huile gelée par le froid sans oublier de mettre en avant son

95

SLATE, www.slate.fr/story/64693/vendee-globe-twitter SLATE, www.slate.fr/story/64693/vendee-globe-twitter 97 Propos tenus par Michel Desjoyaux lors du départ le 10 novembre 2012 sur France 3 96

39


sponsor, la Banque populaire. « C’est à nous de jouer le jeu tout en restant authentiques »98, ajoute Michel Desjoyaux. Ces nouveaux modes de fonctionnement font l’objet d’un autre débat : ne dénaturent-ils pas l’aventure du Vendée Globe en la rapprochant d’une situation de téléréalité ? 3.2.2 L E V ENDÉE G LOBE : UNE NOUVELLE TÉLÉ - RÉALITÉ ?

L’aventure du Vendée Globe est-elle menacée par les nouvelles technologies de communication ? Cette question s’est posée à l’occasion du 4e colloque Sport et recherche en Pays de la Loire en 2011 à La Roche-sur-Yon. Que deviendrait la course si les caméras pouvaient être contrôlées depuis la terre ? « Le bateau du solitaire deviendrait aussi facile à filmer que le terrain de foot d’à côté. Et devenir une sorte de « Loft Story », commentent les experts »99. Avec des bateaux équipés comme des studios de télévision, les skippers transmettent toujours plus d’images. Selon Antoine Robin, cette

Bernard Stamm répare sa dent

évolution est techniquement peu réaliste. Les nouvelles technologies sont encore loin de démystifier la légende : « si on souhaite garder le Vendée Globe comme une course de passionnés qui s’en parlent au coin du feu, très bien. Mais ce n’est pas notre

© www.vendeeglobe.org

but. On veut aussi cibler tout un tas de publics qui ne connaissent rien à la voile », explique-t-il. Aujourd’hui, la Visio live100 n’est pas toujours très performante : la webcam permanente serait donc un projet très lointain. « Je ne vois pas la course comme Loft Story mais plutôt comme Koh-lanta multiplié par 1000. Lorsque Bernard Stamm doit réparer sa dent tout seul dans un bateau qui secoue comme une machine à laver, oui moi je veux bien le voir. C’est ce qui fait la beauté de la course », ajoute-t-il. 98

Propos tenus par Michel Desjoyaux lors du départ le 10 novembre 2012 sur France 3 OUEST-France, Le Vendée Globe va-t-il finir comme Loft Story ?, 20 novembre 2011, www.ouestfrance.fr/actu/actuLocale_-Le-Vendee-Globe-va-t-il-finir-comme-Loft-Story-_40803-2013105------85191aud_actu.Htm 100 Webcam pour des visio-conférence à partir d’un ordinateur 99

40


Le PC Course a pour mission de réceptionner les images des concurrents, grâce à un système mis en place par Sodebo et la société audiovisuelle AMP. Tous les films sont visionnés avant leur diffusion : « on demande une validation par un équipier à terre, car il nous est arrivé de recevoir des images bizarres »101, confie Hervé Borde, directeur de Nefertiti Production, agence spécialisée dans l’audiovisuel maritime. Le Vendée Globe TV 24 heures sur 24 n’est a priori pas dans les projets des skippers. « Pour moi, c'est non, tranche Roland Jourdain, qui a déjà participé à trois Vendée Globe. J'aime faire partager à terre mes émotions, mes rires et mes peines, mais je souhaite aussi rester maître de mes images. C'est moi qui décide d'appuyer ou non sur le bouton ». Bruno Retailleau partage la même vision des choses : il valorise la diffusion d’un certain nombre d’images mais souhaite avant tout conserver l’esprit d’une grande aventure : « ce n’est pas un programme de télé-réalité »102, affirme-t-il. Il s’agit aussi d’une démarche volontaire du coureur d’accepter ou non cette retransmission. Michel Desjoyaux pense notamment que les contraintes techniques, l’éloignement, les problèmes énergétiques à bord seront un frein suffisant qui serviront de contre-pouvoir à ceux qui souhaiteraient que les bateaux soient branchés 24 heures sur 24. Les nouvelles technologies ne sont pas uniquement créées dans le but de distraire le public ou bien de suivre en direct cette course autour du monde. La sécurité est aussi largement renforcée et le parcours s’avère beaucoup moins dangereux. 3.2.3 U NE SÉCURITÉ DES SKIPPERS LARGEMENT RENFORCÉE

Les nouvelles technologies offrent néanmoins aux skippers l’opportunité de vivre la course dans une plus grande sérénité. Depuis la tragique édition 1996-1997, dans laquelle Gerry Roufs avait disparu en mer, la sécurité des marins a bien évolué. Grand nombre de navigateurs ont subi de douloureuses manipulations pour se soigner en mer, avec peu de moyens de communication en leur possession. En janvier 1993, Bertrand de Broc devait se recoudre la langue à bord de son bateau. À l’époque, l’échange avec la terre se réalisait par fax. Allan Wynne Thomas, quant à lui, est parvenu à naviguer avec six côtes cassées dont deux en plusieurs morceaux avant de rejoindre un 101

STRATÉGIES, Navigateur vidéo, 22 novembre 2012, www.strategies.fr/actualites/medias/200189W/navigateur-video.html 102 STRATÉGIES, Navigateur vidéo, www.strategies.fr/actualites/medias/200189W/navigateur-video.html 41


hôpital sur la terre la plus proche. Même si ces aventures humaines alimentent la légende du Vendée Globe, les nouveaux outils et moyens de communication permettent désormais de conserver le lien avec les coureurs, de connaître leur position, de rassurer les proches et les sponsors et d’assurer un sauvetage en cas d’urgence. La direction de la course a notamment à disposition le fameux « téléphone rouge », réservé aux appels d’urgences des bateaux et de leurs équipes103. De plus, chacun des skippers réalisent un stage de sécurité et de survie pour apprendre les premiers gestes à réaliser en cas de détresse ou bien pour connaître le contenu de la pharmacie de bord digne d’un petit hôpital104. Sans le système de balisage, l’édition 2012-2013 aurait également pu rencontrer un drame. Le bateau ACCIONA 100 % EcoPowered, commandé par le skipper espagnol Javier Sanso, a chaviré le 3 février 2013. La direction de la course a été contactée par Ricardo Maldonado, team manager d’ACCIONA, puis par le CROSS de Gris Nez105. Tous deux confirmaient que les balises de détresse du bateau avaient été enclenchées. Un avion a survolé les lieux et constaté que le marin était à bord de son radeau de survie tout en effectuant des signaux à la main et des signaux de fumée à côté de son bateau. Un hélicoptère a ensuite été envoyé dans cette zone pour organiser la récupération de Javier Sanso par hélitreuillage106. Ainsi, les nouvelles technologies de communication présentent à la fois des avantages et des inconvénients : elles contribuent pour certains à la démystification de l’aventure ou pour d’autres à l’exaltation du parcours, elles modifient le statut des marins qui deviennent de véritables régisseurs, mais elles permettent aussi de protéger la vie du navigateur et de le secourir en cas de problème.

103

VENDÉE GLOBE, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/mag/10561/la-question-du-jour-la-direction-decourse-comment-ca-marche.html 104 MACIF, www.macif.fr/web/site/groupe/accueil/magazine/maison_vie_quotidienne/vendee_globe_une_ aventure_hors_du_commun 105 Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Gris Nez 106 Hisser le skipper dans l’hélicoptère stationnant en vol 42


CONCLUSION

« L’Everest des mers » s’est, au fil des années, forgé une réputation légendaire. La pureté de son concept a permis de rassembler un public très hétérogène, favorisant ainsi l’accessibilité à l’événement. Soutenu par tout un département et contribuant à son dynamisme, le Vendée Globe s’est inscrit dans l’identité vendéenne. Sa médiatisation, toujours plus importante dans cette 7e édition, traduit l’influence de l’événement à l’échelle nationale mais aussi internationale. Faire vivre l’intérêt du public sur une épreuve aussi longue exige néanmoins une animation et une communication solide de la part de l’organisation. Nous avons vu précédemment que l’édition 2012-2013 présentait des actions et des éléments de promotion innovants et se révélait être un tournant majeur dans l’évolution des courses. L’entrée de nouveaux moyens de communication à bord plus rapides et efficaces couplée à l’arrivée des médias sociaux et des outils de communication interactifs, bouleversent les rapports de proximité entre les skippers et la terre. Comme nous avons pu le constater, ce phénomène modifie aussi le mode de fonctionnement de l’organisation et de la direction de la course qui doit maintenant s’adapter à un traitement de l’information en « flux tendu », induit par exemple par Twitter ou Facebook. Les responsables de la médiatisation de l’événement doivent désormais assurer une bonne gestion de la coordination de la communication avec les équipes des skippers pour ne pas risquer d’informer les familles et les sponsors d’éventuels incidents en mers suite à un buzz107 médiatique. Cette nouvelle société numérique, vivant dans l’instantanéité, engendre une pression médiatique considérable. L’éthique de l’aventure est pour certains remise en cause avec l’apport des nouvelles technologies, qui dénaturent le mystère de cette course « en solitaire ». Les skippers modifient aussi leur statut : ayant conscience de l’importance des sponsors dans le Vendée Globe, ils n’hésitent pas à valoriser leur image en développant des stratégies de communication à 107

Marketing viral : écho ou bouche à oreille fait sur Internet. Source : BALAGUÉ Christine, FAYON David, 2012, p.233 43


travers leurs vidéos ou photos. Cependant, il existe de nombreux avantages à ces transformations, comme le partage d’un parcours fort en émotions, la valorisation de la pratique de la voile ou encore la sécurité humaine largement renforcée. Certains s’interrogent sur l’édition de 2016 : le parcours se transformera-t-il en télé réalité et la terre prendra-t-elle le contrôle sur la mer ? Visiblement, que ce soit du côté des navigateurs ou des organisateurs, la grande majorité souhaite éviter cet excès. Le son pourra en revanche toujours être amélioré108 : cet aspect serait plus à privilégier selon Pierre-Louis Castelli, journaliste à Radio France. L’importance est de conserver les valeurs de ce parcours initié par Philippe Jeantot sans démystifier la légende du Vendée Globe Challenge. L’interaction et la participation du public est permise grâce à ces avancées. Raconter une histoire et mettre en intrigue l’événement sans briser l’esprit de d’aventure est un nouvel objectif de communication pour l’organisation. Rendez-vous dans quatre ans pour la nouvelle édition de cette épreuve spectaculaire.

108

VENDÉE GLOBE, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/10945/le-temoin-du-jour-pierre-louiscastelli-un-spectacle-enorme.html 44


BIBLIOGRAPHIE

OUVRAGES

BALAGUÉ Christine, FAYON David, Facebook, Twitter et les autres…, Pearson France, 2012, 248 p. BONNEAU Pierre-François, Vendée Globe 2012-2013, Paris, Editions du Chêne, 17 octobre 2012, 192 p. FANELLI-ISLA Marc, Guide pratique des réseaux sociaux, Paris, Denod, 2010, 224 p. LEVAILLANT Luc, LE ROUX Patrick, PLISSON Philip, Vendée Globe Challenge, Paris, Denoël, 1990, 217 p. MALAVAL Philippe, DÉCAUDIN Jean-Marc, Pentacom, Communication : théorie et pratique, Paris, Pearson Education France, 2005, 728 p. SIMONET Pierre, VÉRAY Laurent, Montrer le sport, Paris, Les cahiers de l’INSEP, 2000, 359 p. 

ARTICLES ET REVUES

DUCHET Chantal, « La voile à la télévision : imaginaire et effets de savoir », Médiamorphoses, p. 47-50 MARIE-MOLES Jean-Bernard, PRUNEAU Jérôme, PIGEASSOU Charles, L’implication des nouvelles technologies dans le "sport-télé" : l’apprentissage de l’éthique, l’opprobre pour l’injuste, Loisir et Société / Society and Leisure, vol. 24, n° 1, 2001, p. 223-244. 

SITES WEB (actifs le 10 février 2013)

ARGOS SYSTEM, http://www.argos-system.org/web/fr/149-suivre-les-aventuriers-et-les-courses-debateaux.php

AG2R La mondiale, www.facebook.com/transat.ag2rlamondiale?ref=ts&fref=ts CC COMPTES, Observations définitives concernant la gestion de la société d’économie mixte Vendée, 16 juillet 2012, p. 3, www.ccomptes.fr/content/.../ROD12-225C+SAEM+VENDEE.pdf HUFFINGTONPOST, Vendée Globe 2012 : une septième édition à suivre sur Twitter, 11 novembre 2012, http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/08/vendee-globe-2012-twitter-departcourse-voile_n_2092693.html

45


LA RÉGATE, Record d’audience pour le départ du Vendée Globe, 16 novembre 2012, laregate.fr/articles/record-d-audience-pour-le-depart-du-vendee-globe

LE MONDE, Ultra moderne solitude, 9 novembre 2012, www.lemonde.fr/style/article/2012/11/09/vendee-globe-2012-ultra-modernesolitude_1787703_1575563.html

LE SPONSORING, Un Vendée Globe digital ?, 9 janvier 2013, http://www.lesponsoring.fr/2013/01/un-vendee-globe-digital/

LE TÉLÉGRAMME, 24 janvier 2013, Virtual Regatta. L'autre vainqueur du Vendée Globe « profite de son heure de gloire », http://www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe/virtualregatta-le-vainqueur-profite-de-son-heure-de-gloire-24-01-2013-1982502.php

MACIF, http://www.macif.fr/web/site/groupe/accueil/magazine/maison_vie_quotidienne/vendee_globe_ une_aventure_hors_du_commun

OUEST-FRANCE, Le Vendée Globe va-t-il finir comme Loft-Story ?, 20 novembre 2011, http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-Vendee-Globe-va-t-il-finir-comme-Loft-Story-_408032013105------85191-aud_actu.Htm

PRESS DAILYMOTION, Le Vendée Globe sur Dailymotion: record d’audience historique avec plus de 20 millions de vues!, 16 janvier 2013, press.dailymotion.com/fr/index.php/2013/01/16/levendee-globe-sur-dailymotion-record-daudience-historique-avec-plus-de-20-millions-de-vues/

SLATE, www.slate.fr/story/64693/vendee-globe-twitter STRATÉGIES, Navigateur vidéo, 22 novembre 2012, http://www.strategies.fr/actualites/medias/200189W/navigateur-video.html

VENDÉE, Les nouveautés de la 7e édition, 5 octobre 2012, http://www.vendee.fr/Sports-etevenements/Vendee-Globe/8793-Vendee-Globe-les-nouveautes-de-la-7e-edition

VENDÉE GLOBE, Applications mobiles, http://www.vendeeglobe.org/fr/applications-mobiles.html VENDÉE GLOBE, Comment fonctionne la communication de crise ?, 18 novembre 2012, http://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/3695/la-question-du-jour-comment-fonctionne-lacommunication-de-crise.html

VENDÉE GLOBE, Double vie, 31 décembre 2012, http://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/medical/8429/double-vie.html

VENDÉE GLOBE, La Direction de la course : comment ça marche ?, 20 janvier 2013, http://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/mag/10561/la-question-du-jour-la-direction-de-coursecomment-ca-marche.html

VENDÉE GLOBE, La légende sur grand écran, 16 mai 2012, http://www.vendeeglobe.org/en/news/article/1141/vendee-globe-la-legende-sur-grand-ecran.html

VENDÉE GLOBE, Le parcours, http://www.vendeeglobe.org/fr/le-parcours.html

46


VENDÉE GLOBE, Le témoin du jour, Pierre-Louis Castelli : « Un spectacle énorme », 24 janvier 2013, http://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/10945/le-temoin-du-jour-pierrelouis-castelli-un-spectacle-enorme.html

VENDÉE GLOBE, Le Vendée Globe, moteur de tout un département, 17 octobre 2012, www.vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1686/le-vendee-globe-moteur-de-tout-un-departement.html

VENDÉE GLOBE, Pourquoi la voile est-elle intéressante pour les sponsors ?, 16 octobre 2012, http://www. vendeeglobe.org/fr/actualites/article/1656/pourquoi-la-voile-est-elle-interessantepour-les-sponsors.html

VIRTUAL REGATTA, www.virtualregatta.com/?langue=FR VPLG, http://www.vplg.com/projetsinside.htm#pccourse WEBMARKETING, www.definitions-webmarketing.com 

DOCUMENTS SPECIFIQUES

Ressources marketing VENDEE GLOBE, Bilan média 2008-2009, 42 p., http://www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html

VENDEE GLOBE, Fact book 2012-2013, 19 p., http://www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html

VENDEE GLOBE, Plaquette, 8 p., http://www.vendeeglobe.org/fr/ressources-marketing.html VENDEE GLOBE, Dossier partenaire officiel, 23 p., http://www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html

VENDEE GLOBE, Dossier fournisseur officiel, 24 p., http://www.vendeeglobe.org/fr/ressourcesmarketing.html

Vidéos DVD Colloque Sport et Recherche en Pays de la Loire, 2012, IUT Information et communication de La Roche-sur-Yon

47


BIBLIOGRAPHIE COMPLÉMENTAIRE

OUVRAGES

AGNUS Christophe, LAUTROU Pierre-Yves, Le roman du Vendée Globe : dans les coulisses de la légende, Paris, Grasset & Fasquelle, 2004, 381 p. ANDREFF Wladimir, BOURG Jean-François, NYS Jean-François Le sport et la télévision, relations économiques, Dalloz, 1987, 158 p. ATTALI Michael [sous la dir. de], Sports et médias : du XIXe siècle à nos jours, Biarritz, CHENET Alexandre, GARRETA Renaud, Seul autour du monde : une histoire du Vendée Globe, Dargaud, 2012, 58 p. DIDRY Nico, Les enjeux de l’événement sportif : approche économique et études de cas, Paris, L’Harmattan, 4 décembre 2008, 174 p. (Collection La Librairie des Humanités) LECONTE Bernard, GABASTON Pierre, Sports et télévision, regards croisés, Paris, L’Harmattan, 2000, 489 p. 

ARTICLES ET REVUES

JAMET Claude, « Le sport : du spectacle vivant au spectacle télévisé », Les Cahiers du journalisme, n° 19, 2009, pp. 78-89 POPESCU-JOURDY Dana, « Le spectacle sportif et les médias : une relation toujours privilégiée », Les Cahiers du journalisme, n° 19, 2009, pp. 18-29 

LITTÉRATURE GRISE

LEMAIRE Philippe, « Le sponsoring : Sport média et sport business », Centre de recherche sur la culture technique, Neuilly-sur-Seine, 1985, pp. 71-77 SEIGNEUR SOPHIE, Le sport et la télévision : pas de sports sans médias et pas de médias sans sport, mémoire de fin d’étude, juin 2007, IUT de Chambéry, 36 p.

SITES WEB (actifs le 10 février 2013)

BFMTV, Le Vendée globe c’est quoi ?,9 novembre 2012,www.bfmtv.com/sport/vendee-globe-cest-quoi-378706.html

CDUSPORT, Tout savoir sur le Vendée Globe 2012-2013,29 octobre 2012,http://www.cdusport.com/Tout-savoir-Vendee-Globe-2012-2013-11 48


COURSE AU LARGE, http://www.courseaularge.com L’ÉQUIPE, Des histoires de courses, 12 novembre 2012, http://www.lequipe.fr/infogs/Aussi/voile_vendee_globe_2012_anecdotes.html

IMAGILI, Imagili diffuse le départ du Vendée Globe 2012 en direct sur Youtube,9 novembre 2012,http://www.imagili.com/archives/276 SKIPINYOUSEA, Le Vendée Globe se tournerait-il vers la télé-réalité ?,26 novembre 2011,http://www.skipinyousea.com/article-51674-26-11-11-le-vendee-globe-se-tour.html TELEGRAMME, Départ le 10 novembre des Sables d’Olonne. Gabart : « travail et réussite »,28 octobre 2012,http://www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe-depart-le-10novembre-des-sables-d-olonne-gabart-travail-et-reussite-28-10-2012-1888146.php

VENDÉE GLOBE, Les nouveautés de la 7e édition, 22 mai 2012,http://www.vendee.fr/Sports-etevenements/Vendee-Globe/8793-Vendee-Globe-les-nouveautes-de-la-7e-edition

DOCUMENTS SPECIFIQUES

Vidéos VENDEE GLOBE, Les nouveautés de la 7e édition, 22 mai 2012,http://www.dailymotion.com/video/xuiiay_vendee-globe-village-opening-here-we-go_sport

49


50


ANNEXES

Annexe n° 1 - Le parcours du Vendée Globe Challenge Annexe n° 2 - Les quatre piliers du partenariat et le modèle de partenariat Annexe n° 3 – La médiatisation du Vendée Globe

51


Annexe n° 1 - Le parcours du Vendée Globe Challenge Le parcours du Vendée Globe se résume par la traversée de trois océans et de trois principaux caps : Bonne Espérance, Leuwin et Horn. Le Port Olona définit le point de départ et d’arrivée de la course.

© www.vendeeglobe.org

52


Annexe n° 2 - Les quatre piliers du partenariat et le modèle de partenariat

Quatre objectifs principaux incitent les entreprises à s’associer à une manifestation sportive comme le Vendée Globe. L’événement s’adapte aussi aux différents besoins en proposant plusieurs types de partenariats.

© www.vendeeglobe.org

53


Annexe n° 3 – La médiatisation du Vendée Globe Le plan de médiatisation du Vendée Globe s’effectue principalement en amont. Durant la course, les médias disposent de tous contenus disponibles sur le site officiel.

© www.vendeeglobe.org

54


Le Vendée Globe