Issuu on Google+

Elections municipales 23 et 30 mars 2014

Frank MONNEUR

Marie-Lin

e EGRO N

Didier GENDRAUD

OSEZ  !

LE PROGRAMME

Frank MONNEUR Et une liste sans étiquette politique


Les 23 et 30 mars, vous voterez pour le conseil municipal et également pour les conseillers d’agglomération du Grand Besançon...

■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■

E

SOMMAIR

L’emploi : la priorité Une ville accueillante

pour les familles

Une ville plus solidaire et plus sûre

Ils ont OSÉ ! Les Bisontins s’engagent Une ville plus sportive

et culturelle

Une ville qui rayonne Une ville qui ose son avenir

Nos petits plus

pour la vie quotidienne

E

ARCH UNE DÉM

OSÉE !

Vous avez entre les mains les propositions d’une liste de citoyens bisontins sans étiquette politique. L’avenir de Besançon, véritable Capitale de région, est l’enjeu de ces élections municipales. Dans la concurrence engagée avec Dijon et les grandes villes voisines, Besançon doit se montrer offensive et être fière de ses atouts. Avec nos colistiers, nous avons construit un programme ambitieux, efficace et crédible. Notre vie de Bisontins va-t-elle se limiter à regarder passer les tramways ? Il nous faut dessiner une ville attractive, qui rayonne et toujours agréable à vivre. Une ville qui soutient les entreprises, les commerces et l’artisanat qui sont sources d’emplois. Une ville solidaire, accueillante et sûre où toutes les générations se sentent valorisées. Une ville touristique et respectueuse de l’environnement qui ose la modernité. Besançon Générations Citoyennes est l’alternative à l’abstention. Au premier comme au second tour, voter pour Besançon Générations Citoyennes c’est voter pour vous.


■ ■ ■

NOS 3 PRIORITES UNE VILLE ATTRACTIVE POUR LES ENTREPRISES : Nos entreprises industrielles,

artisanales ou commerciales sont notre richesse. De leur dynamisme et de leur bonne santé dépendent nos emplois. Soutenir celles en place et favoriser l’installation de nouvelles doit être un axe majeur.

UNE VILLE SOLIDAIRE POUR TOUTES LES GENERATIONS : La Ville est garante des services

publics offerts à la population. Elle doit assurer la solidarité entre les habitants. Elle est aussi là, par des actions simples, pour faciliter le quotidien.

UNE VILLE QUI RAYONNE, UNE VRAIE CAPITALE DE REGION : Fière de son patrimoine,

de son université, de ses laboratoires de recherches, de ses atouts touristiques, de sa diversité culturelle et sportive, Besançon doit s’affirmer comme une véritable Capitale régionale, s’ouvrir et se tourner vers l’avenir.


L’emploi, Stop à la sinistrose ! Besançon n’est pas industriel !

devenue

un

désert

Certes le paysage a changé mais le tissu économique actuel est diversifié et, pour peu qu’on l’aide, peut être porteur d’emplois pour l’avenir. Notre devoir est de créer les conditions favorisant l’implantation des entreprises industrielles, artisanales et commerciales génératrices de travail et de richesses. Agissons !

Ville-entreprises, le partenariat gagnant ! Au-delà du dialogue permanent indispensable, nous proposons aux investisseurs un « global package » dédié à l’implantation de nouvelles entreprises. • Terrain vendu à très bas prix • Fiscalités communale et d’agglomération réduites durant trois ans • Assistance Ressources Humaines pour aider au recrutement de collaborateurs • Accès facilité aux équipements de proximité : crèches, écoles, services • Assistance à la communication • Aide à la recherche de subventions publiques et privées • Mise en relation avec les partenaires locaux utiles : laboratoires de recherche, organismes de formation, associations professionnelles etc… Forte de ce « global package », une équipe de « globe-trotters de l’économie », véritables promoteurs de ce dispositif, ira, sur l’ensemble du territoire national, à la recherche de futurs entrepreneurs.


la priorité ! Simplifier la vie des artisans… L’artisan compétent est souvent débordé, il doit s’occuper de sa gestion, de sa comptabilité, de sa communication… et il n’a pas forcément d’atelier pour installer son activité. Nous proposons la mise en place de la « Résidence de l’Artisan » qui sera : • Un lieu de stockage et de préparation des interventions • L’éventuel siège social de la société • Un service de mutualisation des moyens de secrétariat, comptabilité, communication, reprographie…

Commerce : l’agonie n’est pas une fatalité ! Pour soutenir et encourager l'installation et le développement des commerces, nous proposons de créer un fonds municipal d’investissement. • Rachat et rénovation par la Ville des locaux vides et des fonds de commerce non repris • Location à loyer modéré des fonds et des locaux aux nouveaux commerçants • Revente aux occupants lorsque leur situation financière le permet


Une ville accueillante Pression fiscale : stop ! 2000 habitants, jeunes couples et familles, ont quitté Besançon ces trois dernières années en quête d’une vie moins chère. Notre souci est d’arrêter cette hémorragie. Il faut agir ! • Nous nous engageons à ne pas augmenter les taux communaux durant tout le mandat. • A un moment où l’Etat donne moins d’argent aux communes, nous devons nous montrer inventifs quant à l’utilisation des deniers publics et faire de vrais choix politiques pour les économiser.

Logements : bâtir et rénover intelligent Devons-nous continuer à laisser construire des logements inadaptés aux besoins d’aujourd’hui? Concentrons-nous sur l’amélioration de l’existant. • Nous proposons un programme de rénovation des logements anciens pour gagner en efficacité énergétique et faire baisser les factures de chauffage. • Nous proposons la déconstruction des 408 au profit de petits immeubles de cinq étages maximum entourés d’espaces verts.


pour les familles Petite enfance : garantir le bien-être des enfants et des parents Pour certaines familles, faire garder ses enfants à Besançon relève du parcours du combattant. Il faut agir ! • Nous proposons la création d’une nouvelle crèche municipale dans le vaste programme de réhabilitation de SaintJacques. de

• Nous rénoverons et agrandirons quand cela est possible, les crèches existantes.

• Nous soutiendrons pratiquement et financièrement les initiatives de regroupements d’assistantes maternelles.

• Pour la détente et l’éveil des petits, nous créerons des aires de jeux modernes, ludiques et éducatives au cœur de chaque quartier.

• Nous favoriserons crèches d’entreprises.

l’émergence

Ecoles maternelles et primaires : apprendre dans les meilleures conditions

Actualité : ires rythmes scola s

pa Nous ne sommes s le propositions convaincus par ante. Nous de la Mairie sort s à évaluer nous engageon anisation rapidement l’org s activités de des horaires et roite ét périscolaires en les ec concertation av parents s le enseignants et d’élèves.

Le programme municipal de rénovations des locaux scolaires entrepris il y a plus de dix ans doit être accéléré et achevé. • Nous ne voulons plus voir d’enfants étudier dans des préfabriqués ! • Les salles de restauration doivent être adaptées et l’encadrement renforcé pour permettre un déjeuner en toute sérénité.


Une ville plus solidaire Solidarité : perpétuer les valeurs bisontines • Le Centre Communal d’Action Sociale, au cœur de la solidarité, sera conforté dans ses missions et ses moyens. • Le service public doit pouvoir continuer à répondre aux besoins des personnes précaires, handicapées ou en perte d’autonomie. • Le rôle des associations de solidarité est essentiel dans notre ville, nous continuerons à leur apporter confiance et soutien. • En concertation avec les associations concernées, nous accélèrerons le programme de mise en conformité des locaux municipaux pour l’accessibilité aux droits et aux services des personnes en situation de handicap.

l’isolement Lutter contre t, e de l’isolemen Face à l’angoiss n de tio ns la construc nous soutiendro s. rgénérationnel logements inte ête t-Jacques s’y pr Le site de Sain t. particulièremen

Santé : mutuelle pour tous Des millions de français, faute d’argent, se privent de mutuelle santé. Sur le principe des achats groupés, comme d’autres villes l’ont fait ou vont le faire, nous négocierons des tarifs préférentiels auprès des professionnels pour les Bisontins.


et plus sûre Sécurité, tranquillité publique La sécurité est un droit pour tous de jour comme de nuit. Chacun doit pouvoir déambuler dans la ville sans avoir peur. Les gouvernements de Droite ont déshabillé la Police nationale à Besançon, la Gauche au pouvoir ne fait rien pour la rhabiller. Il faut agir ! • Nous proposons la création d’une brigade municipale de nuit formée et équipée qui assurera aux côtés de la Police nationale la tranquillité publique sept jours sur sept. • Pourquoi pas la création d’une brigade à cheval ? • Nous proposons aussi un meilleur éclairage public. Les parcs seront équipés de lampes basse consommation avec détecteurs de mouvement.

Une ville qui mise sur ses jeunes L’insertion des jeunes dans le milieu professionnel reste un problème majeur notamment pour les moins diplômés. Les dispositifs existants doivent être évalués et les plus efficaces soutenus fortement. De nouvelles expériences d’aides intergénérationnelles ouvrent des perspectives d’emploi.


Ils ont

OSÉ...

Johan Santalucia Rina Petrequin

Elodie Thiebaud

Matthieu Palumbo

Fabrice Marguier

Aurore Paillusson

Marie-Line Egron Julien Steffen Alain Simmen

Deborah Pariente

Jean-Noël Bernard

Lucie Gonon Alain Martischang

Hélène Dupré

Natalie Petit

Florian Maire

Paulo Caretti Cristina de Magalahes

Marie-Agnès Aubry

Mickaël Considère

Johnatan Humblot Marie Faivre

Amin Galopint

Laura Ibanez


Eric Maignan

François Demoly

Michel Balocca Géraldine Rauber

Maëlle Olivier Françoise Deschamps

Charlyne Picard

Frank Monneur

Muriel Vallée

Philippe Megel

David Finot

Laurent François Véronique Trioulaire

Bertrand Deher

Charlotte Mettetal

Martine Mottas

Marie-Pierre Marchand

Didier Gendraud

Estelle Décavé

Claire Bourgeois

Denis Morin Hervé Sire

Stéphane Renaud

Karine Ballet Amalia Collomb Nadine Lamome

Violaine Villain Eugenio Pacuillo Stéphane Ravacley Claude Kipfer

Gaby Jabbour


1. Frank Monneur 43 ans, professeur d’histoire, géographie. Élu depuis 2001 à la Mairie de Besançon. Conseiller municipal délégué aux musiques actuelles et à la jeune création. Initiateur et porteur du projet de La Rodia. Vice-Président du Grand Besançon depuis 2008, notamment en charge du Conservatoire à Rayonnement Régional.

2. Marie-Line Egron 43 ans, gestionnaire Ressources Humaines. Travaille pour deux structures différentes dans le secteur des Ressources Humaines. Très investie dans le secteur associatif : Présidente depuis deux ans d’une association à caractère sociale (Association d’Adultes et Parents d’Enfants DYS (dyslexie) de Franche Comté).

3. Didier Gendraud 47 ans, professionnel de la communication audiovisuelle. Auteur et comédien, animateur radio, ex-présentateur météo à la télévision régionale. Créateur d’une entreprise de formation à la prise de parole en public et dans les médias. Élu depuis 2003 à la Mairie de Besançon. Adjoint à la démocratie participative et à la citoyenneté.

4 Marie-Pierre Marchand 39 ans, chef de service financier 5 Jean-Noël Bernard, 38 ans, agrégé de Physique 6 Maëlle Olivier, 36 ans, chargée de communication 7 Eric Maignan, 48 ans, maitre d’oeuvre 8 Géraldine Rauber, 36 ans, orthophoniste 9 François Demoly, 43 ans, agent administratif d’Etat 10 Charlyne Picard, 24 ans, étudiante 11 Laurent François, 46 ans, ensemblier - décorateur 12 Laura Ibanez saumell, 38 ans, assistante relations publiques 13 Stéphane Renaud, 36 ans, gériatre à l’hôpital 14 Violaine Villain, 47 ans, responsable prêt à porter 15 Hervé Sire, 43 ans, enseignant 16 Aurore Paillusson, 30 ans, fromagère 17 Fabrice Marguier, 38 ans, délégué médical 18 Natalie Petit, 48 ans, graphiste et illustratrice 19 Michel Balocca, 50 ans, manager artisan coiffeur 20 Amalia Collomb, 22 ans, employée de commerce 21 Alain Martischang, 45 ans, cadre bancaire 22 Marie-Agnès Aubry, 41 ans, psychologue 23 Philippe Megel, 29 ans, chef d’entreprise 24 Rina Petrequin, 41 ans, chargée d’étude 25 Stéphane Ravacley, 43 ans, artisan boulanger 26 Cristina de Magalhaes, 33 ans, avocate 27 Julien Steffen, 27 ans, conseiller en numérique 28 Charlotte Mettetal, 37 ans, agent immobilier 29 Johan Santalucia, 37 ans, animateur sportif 30 Véronique Trioulaire, 51 ans, infirmière 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50

Amin Galopint, 30 ans, agent immobilier Hélène Dupré, 44 ans, professeur des écoles Matthieu Palumbo, 39 ans, éducateur spécialisé Déborah Pariente, 31 ans, gérante institut de beauté Bertrand Deher, 43 ans, infirmier psychiatrique Claire Bourgeois, 28 ans, cadre commerciale Paul Caretti, 24 ans, éducateur spécialisé Elodie Thiebaud, 25 ans, artisan coiffeuse Florian Maire, 27 ans, cadre commercial Lucie Gonon, 32 ans, directrice adjointe commerce David Finot, 43 ans, médiateur littéraire Nadine Lamome, 34 ans, agent de maitrise Denis Morin, 49 ans, chef d’entreprise Martine Mottas, 61 ans, ouvrière à la retraite Mickaël Considère, 37 ans, conducteur receveur Marie Faivre, 23 ans, infirmière Eugène Paciullo, 48 ans, restaurateur Estelle Décavé, 38 ans, agrégée de Physique Gaby Jabbour, 41 ans, courtier en assurance Françoise Deschamps, 72 ans, retraitée

51 52 53 54 55

Johnatan Humblot, 30 ans, chargé d’affaires Karine Ballet, 43 ans, infirmière libérale Claude Kipfer, 61 ans, entrepreneur restauration Muriel Vallée, 44 ans, enseignante Alain Simmen, 55 ans, directeur de site industriel


LES BISONTINS

«

s’engagent

M’engager pour améliorer la vie bisontine et particulièrement estudiantine a toujours été un objectif pour moi. Ce n’est qu’avec cette liste de citoyens engagés que j’ai pu retrouver des valeurs et des buts qui me touchent.

Charlyne Picard, étudiante

»

«

Je suis artisan boulanger à Besançon, rue Rivotte, depuis 15 ans. Je ne suis pas toujours d’accord avec la politique en place, donc plutôt que de râler, j’agis citoyennement, vers des idées qui me ressemblent.

»

Stephane Ravacley, gagnant du concours régional des talents gourmands 2014

«

Depuis plus de 25 ans je vis dans le centre ville de Besançon et j’y travaille depuis cinq ans. Pour moi, redynamiser le centre ville devient une nécessité, ce mouvement de citoyens me parle et j’ai décidé d’y adhérer. Michel Balocca, manager coiffeur

Je souhaite m’investir pour ma ville et apporter des idées nouvelles surtout pour la jeunesse bisontine, et son centre ville. Même sans expérience nous pouvons faire bouger les choses.

»

Elodie Thiebaud, coiffeuse

«

Je n’ai jusqu’alors pas souhaité m’engager dans la vie politique mais le projet de Besançon Générations Citoyennes m’a conduit à franchir le pas. J’ai défendu les couleurs de ma ville pendant des années à travers ma pratique sportive et je souhaite maintenant le faire sous une autre forme.

»

Matthieu Palumbo, éducateur spéciialisé


Une ville sportive Offrir l’art et la culture au quotidien La culture n’est pas réservée à une « élite », chacun doit pouvoir y accéder ! • Sortons l’art des musées, osons une ville ponctuée d’œuvres monumentales notamment sur le trajet du tramway. • Elargissons le « pass musées » à d’autres structures. • Inventons « le quai des artistes », chaque mois des artisans d’art et des artistes exposeront sur le quai Veil Picard. • Ouvrons gratuitement aux scolaires l’accès au Musée de la Résistance et de la Déportation • Proposons des projections de cinéma de plein air sur le Doubs dans le cadre de « Besançon Plage ».

Valorisons les talents locaux en organisant trois week-ends fédérateurs dans l’année : théâtre et danse, musiques, arts plastiques et graphiques. • Associons l’image de Besançon à celle de son Festival international de musique. • Pérennisons notre soutien aux grandes structures : la Rodia, la Scène Nationale, l’Orchestre Victor-Hugo, le Centre Dramatique National et favorisons les liens entre elles. • Réaménageons le Bastion afin que l’association puisse étendre ses activités.


et culturelle Soutenir le sport grand public et encourager la performance Après la dégringolade des clubs de haut niveau en football et en basket, il faut oser la reconquête ! Besançon, « terre de handball » : soutenons nos joueuses et joueurs d’excellence. Cessons par ailleurs d’ignorer nos athlètes médaillés dans des sports individuels moins médiatiques. Ils sont une richesse humaine et un exemple pour les jeunes générations: ils méritent la lumière.

Le sport joue un rôle social important. Encourageons sa pratique au quotidien : • En soutenant plus activement les clubs. • En mettant l’accent sur le sportéducation, notamment sur le temps périscolaire. • En offrant des moyens : rénovation des équipements vieillissants, ouverture sur les sports émergents.

t au bien-être e s ir is lo x u a Accéder t

blic-privé partenaria pu en e qu di lu base aquatique • Créons une re-ville. proche du cent de remise en quartier : aires de ts en m pe ui petits éq tanque, etc... • Installons de , de hand, de pé et sk ba de ns ai forme, terr rk couvert nts, un skate-pa ua iq at pr s le ec • Concevons, av


Une ville qui Université et enseignement supérieur : cultivons la matière grise ! Face à l’appétit bourguignon, ne soyons pas naïfs. Nous devons nous battre pour garder toutes nos filières universitaires. Aujourd’hui, un Bisontin sur six est un étudiant qui habite, consomme et vit dans notre ville. Les collaborations entre les universités sont une réalité mais veillons à ne pas devenir une succursale de Dijon dans ce domaine comme dans d’autres. Agissons ! • Aidons nos filières d’exception à s’ouvrir vers la Suisse, partenaire géographique et économique naturel. • Soutenons le dynamisme des échanges d’étudiants internationaux à travers les associations qui les rassemblent.

• Intégrons et impliquons pleinement nos étudiants dans la vie quotidienne, culturelle et sportive de la ville.


rayonne Tourisme : soyons à la hauteur ! Besançon, ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, doit trouver de nouvelles ressources économiques dans un tourisme culturel, ludique et familial. Agissons ! • Valorisons le patrimoine historique en rendant le centre-ville agréable à la visite et à la promenade. • Créons un spectacle sons et lumières autour des fortifications de Vauban les soirs d’été. • Confortons le tourisme de congrès par la création d’un centre dédié au cœur de Saint-Jacques.

• Jouons la carte de la proximité avec la Suisse en développant des partenariats. • Créons les conditions pour devenir une véritable étape touristique européenne • Suscitons l’installation d’un grand chef étoilé dans la Capitale Régionale.

ec Renouons av es-Bains » « Besançon-L

e local. t le thermalism • En réinventan aquatique t un complexe an pp lo ve dé • En du centre ville. ludique proche e sur les Besançon Plag • En inventant bs l’été. berges du Dou


Une ville qui ose Une véritable Capitale Régionale doit avoir des projets ambitieux qui redessinent la ville.

Près-de-Vaux : la reconquête La friche industrielle est une verrue qui défigure notre entrée de ville depuis trop longtemps. Libéré de cette pollution visuelle et matérielle, ce site deviendra un atout. Agissons !

• Jardins publics • Aires de jeux et de bien-être • Etude pour la construction d’une base aquatique ludique.

• Etude de faisabilité du " Pont suisse " au bas de la côte de Morre pour amener les véhicules sur la rive des Près-de-Vaux où un nouveau parking relais de 500 places minimum sera aménagé. • Mise en place, depuis le parking relais, de petites navettes accessibles aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes en direction de l’hyper centre. Osons un vrai choix : pas de logements nouveaux aux Près-de-Vaux mais de grands espaces de détente.

t Niveau de d’un Bus à Hau re op pr te si points jusqu’à Départ en de nombreux r vi er ss de ur Services po . ire de Valentin la halte ferrovia

Prèsde-Vaux

Parc Micaud

Haut de Gare t Viotte Battan

Temis Bouloie Université

ZAC Halte ferroviaire Valentin Valentin


son avenir Un centre-ville accessible, agréable et moderne Au-delà des efforts réalisés pour attirer touristes et congressistes, clients potentiels, nous devons mener une politique volontariste de redynamisation de l’hyper centre, de Battant et de Rivotte. Agissons ! • Constitution d’un fonds municipal d’investissement pour acheter et rénover les locaux commerciaux vides, attribution pour un loyer symbolique de ces fonds et locaux puis revente quand l’activité est sécurisée. • Gratuité de tous les parkings entre 12h et 14 h.

s : libérer le et les habitant s nt ça er m m et polluants, n avec les co stes, bruyants tu En concertatio vé s bu de ise en place s convois isation avec m on ét centre-ville de pi la de r centre qui ressive tées en hype ap ad extension prog es nt ue vettes fréq de petites na ssi la citadelle. desserviront au

Saint-Jacques, la patate chaude ! D’études en hésitations, rien n’est encore décidé pour l’avenir de ce site exceptionnel en cœur de ville : un comble ! Agissons pour aménager ces sept hectares : • Réalisation d’un centre de congrès idéalement placé au plus près du patrimoine historique bisontin et de l’offre commerciale de centre-ville. • Ouverture d’une nouvelle crèche municipale • Accueil d’une résidence intergénérationnelle • Jardins publics et aires de jeux • Implantation d’une bibliothèque municipale et universitaire.


NOS PETITS PLUS pour la vie quotidienne... • Ramassage mensuel des monstres (encombrants) • Lutte contre les tags et les tagueurs • Propreté des rues • Nouvelle campagne de sensibilisation pour les déjections canines • Déneigement efficace et rapide • Eclairage adapté à chaque site • Service d’accueil des chats errants et prise en charge de leur stérilisation • Rénovation dans chaque quartier de lieux existants pour en faire des salles de convivialité pour les fêtes de famille, anniversaires, enterrements etc… • Faciliter un accès simple et rapide aux services municipaux en ligne Nous contacter :

Nous soutenir :

117 Grande rue à Besançon

Merci d’adresser vos dons : Besançon Générations Citoyennes chez Mme Sylviane Masson (mandataire financier) 47 chemin de la Vosselle Besançon

besancongenerationscitoyennes@gmail.com www.besancongenerationscitoyennes.fr

Apéros citoyens ouverts à tous, chaque mercredi 18h30 à partir du 26 février

Vos dons vous donnent droit à une déduction fiscale.

«Heureux d’avoir porté le projet de la Rodia» Crédit photo : Patrice Forsans. Imprimé sur papier recyclé. Ne pas jeter sur la voie publique.


Programe frank didierhr