Issuu on Google+


EDITO Comment toucher le cœur des décisionnaires lorsque l’on ne fait pas partie des « hautes sphères » ? Avec des parents directeurs marketing chez Unilever, ou encore chef de produit chez Kraft Food. C’eût été plus facile. En attendant, l’équipe de Pikaglass gratte, lèche, repasse, fignole et prend du recul pour vous offrir ce magazine. Au programme : du contenu ! Un contenu amusant, digeste, rassurant, parfois choquant… A chacun son opinion, vous aurez la vôtre, convenons-en. L’idée de ce Pikaglass est d’animer les créations de l’équipe autour de son passé, de ses envies, de ses pensées, des ses fantasmes et autres délires partagés. Faire un état des lieux de notre personnalité, servi sur plateau de papier… S’arrêter là serait omettre la fonction première du Pikaglass, celle de briser la glace, la même qui nous séparent de nos futurs collaborateurs. Nous ne promettons pas le grand frisson, la prétention n’est pas la spécialité maison, d’autant que le public est averti. Néanmoins, aujourd’hui, il y a tout à gagner.

3


4


5


4


D’abord se dire que ce ne serait

D’un tour de main supplanté par un liquide alcoolisé Les premières émanations sont fortes. D’ici peu, les sucs ne feront qu’un.  Le bain bouillonne encore

Ensuite s’inspirer des convives Se tâtonner, puis mettre les pieds dans le plat. Le met relève d’un défi, celui de faire plaisir.

La sonnerie retentit, il est déjà 12 H Le brouhaha familier de l’apéritif est grandissant.

Ce n’est pas étaler sa science ou son savoir, Mais s’avouer vaincu devant l’étale. Se résigner à faire un choix Parmi des olfactions

C’est pourtant Un clap capte l’attention générale, il faut prendre place Entre réjouissances et compliments attendus La délectation générale plonge les convives dans un silence religieux Le claquement des couverts sur l’assiette comme seule conversation. De petits bruits de sucion pour exclamation.

La découpe minutieuse préempte l’alchimie, Celle qui fait danser les papilles et délier les langues. Chaque condiment attend sa minute douceur.

Un premier soupir de soulagement vient alors rompre le silence Une par une, les ceintures se desserrent d’un cran. Le courageux prépare le café ante-sieste Les paupières sont lourdes,

Tel une arène où se rencontrent les lions. Le réceptacle accueille par vague les aliments. D’abord quelques morceaux

Ensuite des plantes comestibles et autres tubercules. (*) Préparer - Partager - Manger : c’est steak’xtuel

5


6


7


8


9


4


4


4


4



Pikaglass