Page 1

CATALANO JULiEN


C’est animé par une certaine vision de l’architecture qui tend à favoriser la formation de tensions poétiques et plastiques du bâti, que je souhaiterais d’une part apprendre à mieux représenter les complexités constructives qui en découlent, par des outils de CAO notamment. Je souhaite aussi dans un second temps mieux les maitriser en termes de qualité d’usage et de logique structurelle inhérente à toute construction. A la fois simplicité et complexité, évidences et ambigüités, décomposition et unification, protection et projection, l’architecture est « un art du compromis » (Pierre Von Meiss). L’architecture que je défends est loin d’être sans raison ; elle cherche, je cherche des raisons d’être, des raisons de faire, des raisons de bâtir non sans difficulté, mais justement avec le plus grand nombre ! De ces contraintes autant que de mes espoirs d’architecte, je cherche pourtant à déterminer à chaque projet une hiérarchie, une lisibilité fondamentale entre un phénomène et une spatialité, entre une activité et la construction qui l’habite, entre les hommes et son espace bâti. Peut-être puis-je dire déjà aujourd’hui que celle qui m’intéresse le plus est celle qui lie la forme aux enjeux sociaux d’aujourd’hui. Comment rassembler, comment réunir avec comme seuls outils les capacités spatiales et étranges que l’architecture a en matière d’incitation, d’évocation, de dynamisation. L’architecture doit favoriser le lien social dans ce monde qui s’individualise toujours un peu plus.


Projet urbain Projet de fin d’études

/·,VqUHFRPPHD[HG·XUEDQ

5HTXDOLILFDWLRQG·XQHIULFKHXUEDLQHGDQVOHTXDUWLHU GRENOBLE EN MUTATION

Travailler l’Isère dans son épaisseur /·,VqUHFRPPHD[HG·XUEDQLVDWLRQGH*UHQR 5HTXDOLILFDWLRQG·XQHIULFKHXUEDLQHGDQVOHTXDUWLHU-HDQ0DFp

Notre objectif est aujourd’hui de considérer l’Isère comme un lien naturel et privilégié pour les quartiers dont le contour est dessiné par celle-ci. Les quartiers grenoblois longeant l’Isère sont, eux, singuliers, possédant chacun une identité propre. Ces quartiers, qu’ils possèdent un passé historique très fort ou soient voués à se transformer dans des logiques de réaménagement globales de secteurs, ont, auront ou n’ont pas d’attaches fortes à la rivière. Aussi, il nous apparaît important de proposer un aménagement qui s’étend à l’espace tout autour de l’Isère pour englober la requalification de quartiers en rupture avec celle-ci notamment un faubourg historique ouvrier, le quartier Jean Macé. Actuellement l’Isère ne propose pas le même dynamisme sur sa rive nord que sur sa rive sud car la ville de Grenoble concentre ses investissements sur la rive nord (projet «coeur de ville coeur d’agglo»). Dans la dynamique des aménagements

des cours d’eau urbain il semble essentiel que le rôle futur de l’Isère soit de proposer une expérience le long de ses deux Actuellement, Grenoble remet ses berges en projet comme d’autres villes. berges. La rive droite possède des qualités beaucoup et pourrait offrir des Elle concentre ses investissements sur la continuités à un endroit tout aussi stratégique où il s’agit rive droite, la plus ensoleillée et au piedde de relier OD %DVWLOOH D¿Q GH OD UHQGUH SOXV SLpWRQQH au centre ville un faubourg ouvrier historique connaît des muet plus attractive.qui Pourtant, ces projets n’affectent pas la rive gauche, qui gardera tations récentes. Celui ci jouxtant un deux futurs quartiers, les plus visage autoroutier. ÀX[ LQWHQVHV G¶HQWUpH YLOOH TXL OD ambitieux de la ville. D’une part on/HVpeut d’ores etGHdéjà imaginer Plan masse parcourent ainsi que la présence d’une Actuellement, Grenoble remet ses berges voie surpas bergesseulement en contrebas descelle quais, ou se un traitement de la rive sud qui ne soit en projet comme beaucoup d’autres villes. empêchent toute proximité entre le centre Elle concentre ses investissements sur la mais une déverse les flux automobile rive elle aussi apaisée qui ville et sa rivière. rive droite, la plus ensoleillée et au pied de Ainsi, comment faire exister la rive va jouer d’un d’aménagement moins couteux OD %DVWLOOH D¿Q GHautre OD UHQGUH type SOXV SLpWRQQH gauche de l’Isère en articulation avec les et qui et plus attractive. Pourtant, ces projets grands projets urbains alentour ? jouen’affectent de l’existant. Unquiaménagement pragmatique non moins pas la rive gauche, gardera un visage autoroutier. ambitieux et plus économe. L’enjeu de cet aménagement /HV ÀX[ LQWHQVHV G¶HQWUpH GH YLOOH TXL OD Plan masse parcourent ainsi que la présence d’une c’est déjà dans un premier temps de donner un autre statut à voie sur berges en contrebas des quais, la voie Corato. A travers une gestion chronotopique de cette empêchent toute proximité entre le centre ville et sa rivière. voie,Ainsi, ellecomment peut faire devenir vrai couloir à cycliste et jogger proexister un la rive gauche de l’Isère en articulation avec les posant un vrai circuit de déambulation sportive dans la ville. grands projets urbains alentour ?

8Q

N

0 5m 10m 20m

40m

Vue d’ensemble sur l’îlot

lieu: Grenoble typologie: Projet urbain date: 2013

6

Vue d’ensemble Par sur un l’îlot aménagement

simple

et

économique, nous proposons de réinvestir 1 / VOIR L’ISÈRE COMME UN LIEN ET NON UNE RUPTURE la voie Corato en jouant des temporalités Plan d’étage R+1 2 / FAIRE EXISTER LES BERGES SUD DE d’usage L’ISÈRE VIS-À-VIS DESLeGRAND entre voitures et piétons. piéton pourrai ainsi parcourir la ville au plus près de PROJETS URBAINS ALENTOURS l’eau, le long d’un parcours à la fois récréatif 3 / FAIRE DE L’ISÈRE UN ESPACE SENSIBLE ETavec APPROPRIABLE POUR LES et sportif une vue unique sur la Bastille. Ce parcours s’arrête au niveau d’un ancien PIÉTONS ET CYCLES Par un aménagement simple et économique, nous proposons de réinvestir la voie Corato en jouant des temporalités d’usage entre voitures et piétons. Le piéton

quartier ouvrier Jean Macé, oublié des grands projets urbains alentour. Actuellement traversé et scindé par un autopont, ce secteur révèle un tissu hétérogène. En son cœur, une Plan d’étage R+1surface importante de terrains en

Axon


7


Vue d’ambiance du quai Créqui et de la voie Corato

8

Notre site d’intervention s’articule en plusieurs séquences qui accordent un traitement plus conséquent à hauteur du quartier jean macé et de la zone ludique existante. Dans sa linéarité, ce circuit viendra prendre fin au niveau de cette zone et tout cet espace ludique et sportif viendra se retourner et se prolonger dans ce quartier. Actuellement ce faubourg historique connait des mutations importantes notamment dû à l’apparition de 11 tours de logements. De plus ce quatier est coupé par une rue conséquente (rue Durand Savoyat) qui limite les connexion nord-sud au sein de celuici. Dans un futur proche cette rue sera prolongée par un pont et reliera le projet de l’esplanade à celui de la ZAC presqu’île. Notre objectif est ici de dynamiser la quartier à cet endroit stratégique et de redonner une cohérence au tissu aujourd’hui diffu et fragmenté. Cela à travers un programme multimodal groupant un parking relai connécter à des logements temporaires et des cafés- restaurants. Des logements placés en vis-à-vis de la cité jean macé s’articuleront également autour d’une place ludique accueillant des commerces de proximité ainsi q’une bande d’équipements.


Plan RDC de l’équipement public (parking relai + salle d’éscalade)

Axonométrie de la salle d’éscalade

9


Espace public

KÉNITRA TGV

Lien dynamisme et mobilité

7,05 %

7,98 7,89 % %

7,96 %

%

10

8,13

Feuille de travail

%

4,87

%

%

date: 2012

7,89 %

8,13

63,22 m2

7,49

typologie: Espace public

5,24 %

lieu: Kénitra [Maroc]

La gare LGV comme espace dédié aux voyageurs s’adapte et s’agence autour de lui telle une accélération du temps et permet une gestion des flux efficace et rapide. L’autonomie des voyageurs doit être pensé comme vecteur du projet particulièrement les personnes à mobilité réduite. Une organisation sur deux niveaux contribue au confort de chacun le tout bercé dans un éclairage zénithal agréable.

22,12 m2

L’inauguration d’une nouvelle gare LGV à Kenitra révèle des notions importantes en terme de développement et de politique de la ville. Il faut penser la nouvelle gare LGV en rapport avec l’ensemble des projets lancés sur le territoire de l’agglomération et ses caractéristiques. Ce projet dévoile ainsi les grandes volontés de moderniser la ville et de la connecter. La gare s’insère sur la rupture entre deux partie de la ville et promet de lier les zones résidentielles, et notam- ment la forêt urbaine Maamoura, au cœur de la ville particulièrement autour de l’avenue Mohamed Diouri. La nouvelle gare LGV de Kenitra devient ainsi l’élément majeur de la dynamique de la ville et devient un cœur d’activité et de mobilité. Le projet s’inscrit en toute cohérence dans le paysage urbain qui le magnifie à travers des perspectives et des percées visuelles avant tout axées sur la gare existante.

433,04 m2

11,01 m2

134,35 m2

92,35 m2 34,45 m2

544,20 m2

Plan RDC

238,09 m2

270,22 m2

Plan Étage 1

101,83 m2

87,09 m2

98,76 m2

55,51 m2

57,07 m2

57,06 m2

61,65 m2

153,82 m2

73,34 m2

29,26 m2 1 069,97 m2

100,67 m2 81,12 m2

51,23 m2 39,86 m2

32,97 m2

39,86 m2

108,31 m2 56,40 m2

86,66 m2

35,81 m2

45,73 m2

Plan Étage 2

16,51 m2

41,00 m2

59,74 m2

58,52 m2

53,61 m2

36,01 m2

61,27 m2

29,69 m2

83,63 m2

37,31 m2 28,28 m2

56,33 m2 33,96 m2

336,20 m2

33,39 m2

675,50 m2

62,94 m2

61,51 m2

48,71 m2

29,03 m2

67,38 m2

68,86 m2

65,03 m2

57,36 m

2

56,08 m2

109,34 m2

Plan Étage 3 Circulations / Passerelle

Commerces

Espace confort client

Zone de déambulation

Espace de culte

Espace personnel ONCF


12


ÉCOLOGIEQUARTIER

Urbanisme

Concilier les usages Il faudrait d’abord savoir ce qu’on entend par société durable pour pouvoir résoudre intelligemment la question du rôle de l’architecture. architectureconditionnent JULiEN CATALANO Si les mouvements deStudio la population l’avenir des 13.02.2012 /atelier A.BASSET Aménagement d'un îlot villes et entre autre des villes nouvelles, n’abandonnons pas la poN TAMESNA litique du confort collectif pour inventer une nouvelle urbanité. Ce projet à pour « agent provocateur » les questions environnemen- tales. La morphologie en multicouche du projet est née de la problématique des qualités du logement individuel dans le collectif. Le désir de l’action individuelle rentre dans une perspective de confort collectif. La ville fonctionne comme un organisme vivant, l’îlot comme un organe lui appartenant. Sur la lignée des villes nouvelles, Tamesna doit couvrir les réflexions en termes d’ensoleillement, d’équipements publics et de logements performants.

planche 1/5

362000

date: 2012

14

360000

5

5

OUED

IQUEM

400 404 33 33

Place

IQUEM

typologie: Urbanisme

88 356,61 m

OUED

lieu: Tamsna [Maroc]

)

Il faudrait dʼabord savoir ce quʼon entend par société durable pour pouvoir résoudre intelligemment la question du rôle de lʼarchitecture. Si les mouvements de la population conditionnent lʼavenir des villes et entre autre des villes nouvelles, nʼabandonnons pas la politique du confort collectif pour inventer une nouvelle urbanité. Ce projet à pour « agent provocateur » les questions environnementales. La morphologie en multicouche du projet est née de la problématique des qualités du logement individuel dans le collectif. Le désir de lʼaction individuelle rentre dans une perspective de confort collectif. La ville fonctionne comme un organisme vivant, lʼîlot comme un organe lui appartenant. Sur la lignée des villes nouvelles, Tamesna doit couvrir les réflexions en termes dʼensoleillement, dʼéquipements publics et de logements performants. Dans cet îlot les qualités de lʼhabitat surpassent le besoin dʼautonomie grâce à lʼimplantation dʼactivités commerciales au rez-de-chaussée. Lʼactivité tertiaire engendre une dynamique générale tout en sʼinscrivant dans un cadre piétonnier et arboré.

(B12

Dans cet îlot les qualités de l’habitat surpassent le besoin d’autonomie grâce à l’implantation d’activités commerciales au rez-de-chaussée. L’activité tertiaire engendre une dynamique générale tout en s’inscrivant dans un cadre piéton- nier et arboré.

TAMESNA Situation de l'îlot

Plan masse éch 1:500e


15


L’architecture fonctionnaliste de l’immeuble se compose d’un premier «bloc» de logements. Ce dernier ne contenant pas la circulation, il limite les déperditions thermiques tout en étant isolé aux normes HQE. Un «bloc» de circulation vient se greffer sur ce dernier incluant des terrasses généreuses exposées au sud. Un mur rideaux vient recouvrir la façade sud du bâtiment limitant ainsi le réchauffement l’été et les échanges thermiques l’hiver.

16


Paysage

WALKINGREEN

La rupture comme lien Le site d’aménagement se situe dans le quartier de Hay Riad [quartier jardin], un quartier résidenciel récent situé dans la banlieue sud de la capitale. Notre tâche consistait à aménager le mail central du boulevard Abderrahim Bouabid. Avant intervention le boulevard séparait une zone résidenciel d’une zone d’activités et d’équipements. L’idée principale de cette intervention paysagère fut à la fois de créer un espace tampon aménagé comme espace public et verduré et d’autre part créer une circulation piétonne efficace et sécurisé permettant aux habitants de retrouver une véritable proximité dans leur quartier. Le projet s’installe sur un mail de 600 mètres de long sur une largeur de 30 mètres. A la manière des paysages contemporains plusieurs séquences viennent composer le mail proposant ainsi un espace public agréable à la promenade. lieu: Rabat [Maroc] typologie: Paysage [aménagement] date: 2012

18

Le programme: _ un restaurant avec terrasse _ un petit équipement administratif de quartier _ une crêche _ une épicerie _ un espace dédié au sport [basket skate parc] _ un local de location de vélos


Studio paysage encadré par

JULiEN CATALANO ILYAS ELHAJJI HASSAN MOHAMMED YAKUBU

Majid BENCHELLAL

Plan masse

Partie 1 programme: café restaurant \ poste reception colis \ crèche ± 60 enfants Partie 2 programme: station de location de vélos


Bureaux

FAiLOVER

L’oblique comme dynamique PLANS CoUPES éLéVAtioNS

«L’oblique s’oppose au cube. Le carré, la verticale, c’est l’enfermement. L’homme est comme un animal, il va le plus droit possible, c’est pour ça qu’il aime les autoroutes. Un immeuble est un enclos pour ceux qui sont dedans et un obstacle pour ceux qui sont dehors, ce n’est pas une économie du sol très intelligente. La fonction oblique, ça dynamise ! Vous n’êtes pas là comme une peluche avachie dans votre maison, elle s’occupe du corps des gens.»

PLAN D’oRgANiSAtioN

plan étage 3 échelle 1/500ème

PLAN REZ DE CHAUSSéE échelle 1/200

ème

plan étage 4 échelle 1/500ème

plan étage 5 échelle 1/500ème

Le projet exploite la notion de l’oblique de Claude Parent, de façon radicale. Cette manière de concevoir à l’oblique donne l’illusion de l’effondrement du bâtiment, mais au delà de la recherche formelle, ces pans obliques jouent un rôle majeur dans les usages et la distribution des espaces . Ce projet architectural cohérent, entre parti formel et qualités des espaces de travail répond efficacement aux besoins d’une entreprise dynamique et à ses perspectives de développement internationnal futures

PLAN étAgE 1 échelle 1/200

ème

PLAN étAgE 2 échelle 1/200

ème

CoUPE LoNgitUDiNALE échelle 1/

lieu: Voreppe [France] typologie: Bureaux date: 2011 FAçADE SUD échelle 1/200

ème

AMbiANCES & MobiLiER

20

FAçADE oUESt échelle 1/200

ème


Au dela de la conception architecturale, nous avons translaté le concept général jusque dans l’imagination du mobilier. Ce mobilier devient outil de travail s’adaptant aux usages et devient essentiel au confort du personnel.

21


AMbiANCES & MobiLiER

VUE iNtéRiEURE DE L’ENtRéE / ACCUEiL 22


VUE iNtéRiEURE DEPUiS LE PAtio

23


Habitat

LOGEMENTS GROUPÉS Habiter la maison en ville

Les modes de vie changent en ville comme dans les campagnes. Dans l’expansion urbaine actuelle peut-on imaginer habiter la maison en ville ? Ce projet s’interroge sur cette problématique et tente d’en interpréter une réponse adaptée et concrète. En intégrant des qualités de la maison individuelle à savoir une façade reconnaissable, une entrée individualisée, un jardin au Sud, ce lotissement propose des qualités de vie saine. Situé le long du boulevard Salengro le projet bénéficie d’une végétation dense, fournie qui joue un rôle thermique bénéfique et de filtre acoustique. Afin de dynamiser le quartier des Eaux claires le projet dispose de plusieurs typologies de logements. Du simple studio au T4, tout est mis en œuvre pour générer la mixité intergénérationnelle nécessaire à ce quartier. De plus vient se greffer au programme de logement un atelier dit ″de création″ ainsi qu’un bar, cela afin de créer des liens avec le reste du quartier. lieu: Grenoble typologie: Habitat date: 2011

24

Le tout est organisé autour d’un passage en bois qui reprend une ancienne piste cyclable qui fait office de passage public agréable, piéton et cyclable, et qui permet de desservir séparément les différents logements. Devant le bar le passage s’élargit pour devenir à la fois terrasse rythmée d’arbres.


25


26


27


Dessin, croquis... Communiquer

DESSIN, CROQUIS..

croquis paysager de Grenoble

Le cours Jean Jaurès 28


29

44

cursus divers


30


La bastille

Le rabot

31


32


cursus divers

site de vizille

33


Voyage Ă  Rome

34


35

52

cursus divers


36


Book Julien CATALANO  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you