Issuu on Google+

A la pointe de la technologie : la santé

Vous cherchez d'où vient ce bip incessant qui vous suit partout ? certainement vient-il de l'un de vos appareils qui suit votre quotidien heure par heure. Smartphones holographiques, mur tactile et autres Google Glasses cinquième génération meublent votre quotidien. S'ils peuvent parfois vous rendre fous, ils sont pourtant bien utiles dans un domaine : la santé. En tant que pôle mondial d'études des maladies infectieuses, Marseille, moteur de la métropole, ne pouvait ignorer la technologie. Si l'hôpital est un lieu de moins en moins fréquenté (et heureusement !), l'équipe MM2050 a enfilé sa charlotte et ses gants en latex pour vous dépeindre le quotidien connecté d'une clinique métropolitaine made in 2050.

L'ère technologique l est bel et bien révolu le temps où les plus anciens d'entre nous appuyaient frénétiquement sur la sonnette pour appeler l'infirmière. Aujourd'hui, une tablette tactile vous relie directement à elle à l'aide de multiples applications. Une évolution non-négligeable améliorant la réactivité des soignants et le confort des patients.

I

©lesclesdedemain.lemonde.fr

A l'étage des néo-natalités, les jeunes mamans sont elles aussi connectées mais cette fois c'est avec leur bébé qu'elle ne coupe pas le cordon. A l'aide d'une caméra fixée sur leur progéniture et d'un système de retransmission elles restent en contact visuel permanent avec leur nouveau-né. Le stress inutile est alors évité quand, il y a de ça 36 ans, le manque de personnel surveillant posait un réel problème de sécurité (vols ou échange de bébé par exemple) et donc de sérénité. Une commodité technologique qui s'invite même majoritairement sur les tables d'opération. Les Google Glasses, invention datant de 2013 tout de même, ont fait du chemin depuis leur élaboration. Si beaucoup les utilisent dans la sphère privée, il n'est aujourd'hui plus rare de les voir sur le nez des chirurgiens les plus chevronnés. Grâce à elles, il est aujourd'hui possible d'opérer au micromillimètre près et d'approcher le risque zéro. Alors rassurés ? si ce n'est pas le cas vous pouvez encore partager vos appréhensions sur un réseau social de santé. Quelques milliers de membres médecins ou simples patients s'empresseront d'apporter des réponses à vos interrogations alors pas de panique vous êtes dans l'ère technologique !

©lesclesdedemain.lemonde.fr

Anaïs Galligani


Santé