Page 1


LES LECTRONIQUES Quand l’électro se donne en spectacle.

Soucieux et enthousiastes de partager notre goût pour les œuvres hybrides, à la frontière de leur propre discipline, Thearte et le label Tsuku Boshi présentent une soirée avec plusieurs propositions artistiques dans un lieu lui-même atypique : L’Elysée, un ancien cinéma des années 50 au coeur de la Guillotière.

La saison dernière, Philippe Fusaro, Laurent Guérel et Olivier Rey entamaient une collaboration à l’occasion de SUITE 204, GRAND HOTEL ET DES PALMES, lecture-performance musicale présentée au Théâtre Les Ateliers à Lyon. La réussite artistique de ce spectacle, les réactions enthousiastes du public et les sollicitations diverses nous incitent à récidiver. Ce trio éclectique s’envole cette année pour la plage et l’Italie avec le texte de Philippe Fusaro : CAPRI ET MOI (éditions La Fosse aux Ours), et emmène dans ses bagages Victor Taba et Julien Ribeiro, permettant ainsi d’apporter des réponses différentes, singulières et jamais exhaustives à des thématiques communes. Ainsi, Les Lectroniques sont un projet pluri-disciplinaire / trans-genre qui mêle théâtre, littérature, arts plastiques, et musique électronique ou : Comment l’électro nourrit, inspire, perturbe d’autres formes d’expression artistique. Si Les Lectroniques sont essentiellement centrées sur le spectacle vivant (théâtre, performance), les expressions graphiques sont également représentées pour cette session avec ISSITOC et SERENDIPITY. Les cultures électro reflètent peut-être une nouvelle façon de produire de la musique et des œuvres (rôle de la machine), de les imaginer, de les diffuser. Comment ces évolutions irriguent d’autres courants de création ? La réponse en images avec Les Lectroniques. La présence concomitante du festival Nuits Sonores et sa programmation musicale pointue nous amène à imaginer Les Lectroniques en complément à cet événement, comme un lieu de propositions artistiques nourries à l’électro, mais pas que… Présenter d’autres formes d’expression entretenant un lien étroit avec les cultures électro est la ligne de programmation des futures éditions du festival LES LECTRONIQUES.


Pour cette première édition, LES LECTRONIQUES proposent 3 formes différentes :

CAPRI ET MOI une performance de Philippe Fusaro (texte), Laurent Guérel (musique), Olivier Rey (mise en scène). avec Carl Miclet, Marianne Pommier Texte publié aux éditions La Fosses Aux Ours

Plus qu’un principe de lecture, cette performance accorde autant de place à la musique qu’au texte. Une sorte de DJ-set avec des mots. Les textes de Philippe sont nourris de références musicales, on y croise aussi bien Lou Reed que Laurent Guérel himself mixant sur la plage. « Si je n’avais écouté qu’Hervé Vilard, j’aurais raturé Capri dans mon atlas. » Ainsi débute Capri et moi. Comme décor? « Capri, l’antre du béton à touriste qui sert pourtant de refuge à quelques grands auteurs : Malaparte y avait sa villa et ses habitudes. Philippe Fusaro y dépeint son Italie fantasmée en procédant par touches oniriques. Sans complexe, il convoque dans ses hallucinations litté raires ses compagnons de lecture et ses références culturelles : Hemingway, Nobody, Tricky, Mirwais et même Nick Cave le verre à la main. Tous sont venus l’interroger sur son père transalpin, l’héritage qu’il en reçut, la famille, la vie avec l’absence, l’existence avec le souvenir. » (Franck Mannonni, Le Matricule des Anges) Le public est installé dans une atmosphère lumineuse qui n’est pas sans rappeler une terrasse au soleil, et sirote une bière, ou un martini dry… Une ambiance festive teintée de douce mélancolie, au coucher du soleil, en attendant que les rythmes de la nuit nous emportent jusqu’au petit matin.


Philippe Fusaro est auteur. Il est né en 1971 à Forbach, en Lorraine, dans une famille d’origine italienne. Il a été libraire à Strasbourg, puis à Lyon où il vit actuellement. Guidé par un passage aux Arts Déco et une véritable passion pour la photographie, il mène dès ses premiers écrits un travail essentiel sur la forme. De la nouvelle au récit, en passant par le roman, Philippe Fusaro « puise une fiction à partir d’une image. » Déjà publié : Palermo Solo, éditions La Fosse aux ours, 2007 Le Colosse d’argile, éditions La Fosse aux ours 2004 et Folio 2006 Capri et moi, éditions La Fosse aux ours, 2003 Couteaux (avec des photographies de Stephane Spach), éditions La Fosse aux ours, 2001 En deux temps trois mouvements, éditions La Fosse aux ours, 1999

Olivier Rey Est metteur en scène de théâtre, vit et travaille à Lyon. Après des études diverses et variées (Sciences-Po, Fac de Lettres, Ecole des Beaux-Arts…) il a travaillé avec Michel Raskine (Théâtre du Point du Jour), ou encore Grand Magasin pour la biennale d’art contemporain de Lyon. Après quatre années passées en résidence au Théâtre Les Ateliers et après une dizaine de productions théâtrales, il crée en 2009 sa propre structure de production : Théarte. Travaillant notamment sur le mélange des genres (théâtre, cinéma, vidéo, musique…), il imagine régulièrement des performances nourries d’esthétique rock, pop, spectaculaires. Dernières mises en scène : Blanche neige, Robert Walser, Théâtre Les Ateliers – Lyon La Maman et la Putain, Jean Eustache, Théâtre Les Ateliers – Lyon L’Achat du cuivre, Bertolt Brecht, Théâtre Les Ateliers - Lyon Actualité 2009 Boulevard du trouble, feuilleton théâtral filmé avec la promo 69 de l’Ensatt, Janvier 09 (en cours de montage.) L’Achat du cuivre, B. Brecht, Théâtre du Point du Jour – Lyon, Novembre 09

Laurent Guerel est musicien autodidacte, producteur et journaliste pour notamment le magazine TSUGI. Il se produit depuis 2000 sous différents projets électroniques/ électr-acoustiques (Dowo_Kun, Bob Woods, Bulk, …). En 2004 il co-fonde le label Tsuku Boshi. Pour son nouveau projet, Mokuhen, il visite, égratigne et dissèque cds et vinyles. Une matière extraite des sillons qui pose les bases de son travail. Ces extraits fragmentés, retraités construisent un univers sonore intimiste. Multipliant les effets et jeux de matières sa musique dévoile progressivement sa complexité entre craquements rythmés et mélodies bancales. Micro-mécaniques organiques, harmonies sourdes, filets mélodiques échafaudent le climat fragile d’une bande son cousue des résonances du quotidien. Actualité 2008 Festival HOREN à Bouxviller / Strasbourg Festival F.E.S.T : live Dowo_kun (avec Apparat), installation Victor Taba, live Bob Woods (Cathédrale de Carthage) Actualité 2009 Album sur le label Stembogen Album sur le label Tsuku Boshi


Carl Miclet Formé à l’école de La Scène sur Saône – Lyon, il rencontre au lycée Olivier Rey, avec lequel il crée Théarte. De Picasso (Le Désir attrapé par la queue) à Jean Eustache (Alexandre dans La maman et la Putain), il collabore depuis une dizaine d’années aux créations d’Olivier. Dernièrement : Iphigénie / RACINE / m en sc Michel BELLETANTE . Amphithéâtre de Pont de Claix / Avril 2009 Jérémy Fisher / ROUABHI / m en sc Michel DIEUAIDE / QUATUOR DEBUSSY / Maitrise de l’Opéra de Lyon Tournée Rhône-Alpes / Mars 2009 Le barbier de Séville / BEAUMARCHAIS / m en sc Michel BELLETANTE. Amphithéâtre de Pont de Claix / Janvier 2009 La Sublime Revanche / GERMSER /m en sc Camille GERMSER. Bruxelles /Décembre 2008 La Maman et la Putain / EUSTACHE / m.en sc Olivier REY . Théâtre les Ateliers /Novembre-Décembre 2007 Vestiaires conception et mise en scène Michel BELLETANTE et Nino D’INTRONA . Amphithéâtre de Pont-de-claix et tournée. / Avril - Décembre 2007

Marianne Pommier Formée à L’Ensatt, elle incarne une mémorable Véronika dans La Maman et la Putain de Jean Eustache. Comédienne à l’allure sensuelle et sensible, elle sera la présence féminine mystérieuse de Capri et moi. Dernièrement : Iphigénie de Jean Racine, mise en scène Michel Belletante . Amphithéâtre de Pont de Claix / Avril 09 Les Muses création de Camille Germser / Cie la Boulangerie. Tournée Rhône-Alpes et Bruxelles / Fév 09 Nous,les héros de Jean-Luc Lagarce, mise en scène Michel Belletante./ Tournée Fév 08 La Maman et la Putain d’après Jean Eustache mise en scène Olivier Rey. Théâtre les Ateliers, Lyon / Reprise Nov Déc 07 Entre ça et ça, la sublime revanche création de Camille Germser / Cie la Boulangerie. Théâtre du Petit Louvre. Festival off d’Avignon / Juin Juil 07 Cheek to Cheek de Camille Germser / Cie la Boulangerie. Théâtre de la Renaissance, Oullins / Tournée Janv fév 07


ISSITOC

SERENDIPITY VICTOR TABA http://www.tsukuboshi.com SERENDIPITY by VICTOR TABA http://www.victortaba.com/ SERENDIPITY désigne le don ou la faculté de trouver quelque chose d’imprévu et d’utile en cherchant autre chose, ou encore, l’art de trouver ce qu’on ne cherche pas. L’installation de Victor Taba est charpentée par le hasard, une démarche construite grâce aux technologies actuelles mais surtout avec une méthode approximative. A l’inverse d’un algorithme exact pour une solution optimale à l’effet souhaité, la musique et la vidéo vivent ici ensemble mais de façon indépendante. Volonté heuristique, c’est un peu comme regarder la télé sans son, et mettre un disque.. Un zapping visuel et sonore des musiciens et de la graphiste du label Tsuku Boshi. Télécommande, changement au hasard des stations de radio, parcours de page en page sur internet, ou encore option random de l’Ipod, trois chercheurs australiens ont réalisé une étude sur l’impact du shuffling,. Impression de surprises auditives, perte volontaire au sein des liens hypertextes, ce procédé provoque ainsi plaisirs et dépendances. Sentiments de liberté et de découverte non anticipée et infinie. Découvrir et construire SERENDIPITY.. Le projet est fondé sur ce principe. Pour les artistes du label, ces évènements ou accidents ouvrent de nouvelles voies pour leurs projets artistiques. Pour le public c’est une façon de découvrir cet univers via l’accroche visuelle ou musicale en empruntant des chemins de traverse (blog du logiciel Abode), mais aussi une découverte, par chance ou par sagacité, d’un « moment d’harmonie ».

Julien Ribeiro, artiste autodidacte formé aux sciences sociales à l’Université Lyon 2, vit et travaille à Lyon. Ce passionné de bandes dessinées et d’images en général travaille sur différents supports informatiques, alliant de multiples aspects de la création numérique: animation, graphisme, net design... Il se produit également en tant que DJ sous le nom de WorkingGirl. On lui doit la création graphique de l’affiche et du site: Les Lectroniques. Mythographie et Pornologie. Julien Ribeiro s’empare d’images porno sur internet et leur imagine un étrange dessein mythologique. Issitoc, dieu inuit, punit les hommes osant révéler un tabou, s’empare de corps en action, et change leurs attributs sexuels en symboles d’une civilisation contemporaine imaginaire. «Le trait noir et blanc du crayon tord et transforme une réalité crue en icône, parfois drôle, parfois triste, de mes propres névroses et de celle de notre civilisation.» Le spectateur est troublé, non pas par ce qui est montré mais plutôt par ce que révèlent ces masques imposés par l’artiste Julien Ribeiro collabore pour l’occasion avec un DJ. Ils créeront la bande son qui accompagnera cette cérémonie païenne.

Cette installation est réservée à un public adulte averti.


Le Dramaturge : C’est que, utilisées à d’autres fins, les imitations ne donneraient plus du théâtre, tu vois. Le Philosophe : Le cas échéant, ce n’est pas ce qui me gênerait le plus. Il suffirait d’appeler autrement ce qui en sortirait, disons : Thaëtre ! (Tous rient.)

L’Achat du cuivre, Bertolt Brecht.

Ce dialogue entre un philosophe et un dramaturge (conseiller littéraire et artistique dans les théâtres allemands.) extrait d’une pièce de Brecht, propose aux gens de théâtre d’oublier ce qu’ils ont appris pour imaginer ensemble « une nouvelle manière de faire du théâtre », ou du thaëtre ! À l’origine, Thearte est une compagnie de théâtre créée en 1996 par Olivier Rey et Carl Miclet (cette association participe aux premiers travaux du metteur en scène). Théâtre, performance ou installation vidéo (comme Britannicuts – Projection 4 écrans au Théâtre du Point du Jour.), la compagnie manifeste un goût prononcé pour les œuvres hybrides ou se situant à la frontière de leur propre discipline et entend promouvoir le mélange des genre. En 2009, Théarte change de forme sans changer de nom. Convaincu que la production des œuvres fait partie intégrante du processus de création, que les schémas de production sont indissociables des œuvres fabriquées (conception matérialiste des rapports économiques), Théarte devient une structure de production pluridisciplinaire. Les Lectroniques seront le premier événement de cette nouvelle version de Théarte.


UNE PRODUCTION

& AVEC

CONTACTS : www.leslectroniques.com Olivier Rey olivierrey@free.fr 06.33.97.49.64 Laurent GuĂŠrel laurent.guerel@orange.fr 06.20.15.25.76

PARTENAIRES

CONTACT PRESSE renan.benyamina@gmail.com

Graphisme : Julien Ribeiro

les lectroniques  

Les 18, 19 et 20 mai 2009 au théâtre L'Elysée,l'électro se donne en spectacle.Théâtre, littérature, et arts graphiques sont au programme de...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you