Page 1

TPE : lEs jEux d’argEnT Qui sonT lEs réEls bénéficiairEs dEs jEux d’argEnT ?

juliETTE TiToTTo/ Zoé rEvEillon PEs annéE scolairE : 2017/2018 lycéE robErT schuman mETZ

sommairE 1


PagE dE gardE

P1

sommairE

P2

inTroducTion

P3

i.

ii.

lEs Profils ET lEs imPacTs du jEu sur lEs jouEurs a. lEs différEnTs Profils dE jouEurs P4 b. lEs conséQuEncEs dEs jEux sur lE jouEur P6 c. commEnT sorTir dE l’addicTion ? P9 l’éTaT ET la fdj : lEs PrinciPaux bénéficiairEs. a. lEs TaxEs PrélEvéEs sur lEs TickETs P10 b. la fdj cibléE Pour sEs méThodEs douTEusEs P12

conclusion

P15

2


[Titre de l’encadré]

Les jeux de hasard et d’argent sont des pratiques culturelles et sociales qui apparaissent dans l’histoire ancienne des jeux. Ils ont été créés en 3000 avant J-C qui à l’origine sont utilisés dans l’ancienne Babylone soit à la Grèce Antique et l’Empire Romain (qui eux interdisaient je jeux de dés). L’origine de ces jeux d’argent sont dus aux faites de vouloir prédire l’avenir pour traduire la volonté des dieux qui occupés une place importante à cette époque. De nos jours, les jeux d’argent ont pris une place importante dans notre société. Pour la plupart des joueurs, les jeux ne sont qu’un plaisir ou un divertissement. Malheureusement certaines personnes en abusent et le font ressentir.

inTroducTion nous

3 grands pôle de jeu : - La FDJ (Française des jeu) - Le PMU (Pari mutuel urbain) - Les casinos

avons choisi dE TraiTEr cE sujET dEs jEux d’argEnT En mElanT l’hisToirE ET lEs sciEncEs EconomiQuE ET socialE Pour réPondrE à la ProblémaTiQuE, nous ParlErons TouT d’abord dEs Profils mais aussi dEs imPacTs dE jouEr sur lEs jouEurs. EnsuiTE nous ParlErons dE l’imPacT économiQuE sur lE

3


jouEur ET noTammEnT sur l’éTaT : sEs déPEnsEs ET sEs bénéficEs.

i.

lEs Profils ET lEs imPacTs sur lE comPorTEmEnT du jouEur.

a.lEs différEnTs Profils dE jouEurs. En francE, lEs hiPPodromEs ou lEs casinos sonT Très fréQuEnTés, mais lEs jEux dE graTTagE, dE TiragE ET dE loTEriE sonT uTilisés mêmE TroP Pour cErTains jouEurs. En EffET, Pour la majoriTé dEs jouEurs jouEr lEur ProcurE un divErTissEmEnT ou un loisir : on ParlE alors dE PraTiQuE « récréaTivE » malhEurEusEmEnT Pour cErTainEs PErsonnEs, cETTE acTiviTé PEuT s’avérEr ProblémaTiQuE voir ExcEssivE cE Qui nous amènE à l’addicTion. cETTE addicTion EsT considéréE commE unE maladiE dEPuis 1980 commE nous lE résumE marc vallEur, PsychiaTrE on QualifiE différEnTs TyPEs dE jouEurs : - jouEur Qui jouE au moins 1 fois Par an

4


- jouEur acTif Qui jouE au moins 52 fois Par an ET misE 500 Euro minimum. c’EsT dans cETTE caTégoriE QuE l’on TrouvE lEs ETudE dE documEnT

jouEurs à risQuEs= modérés ET ExcEssifs

Ce document est un tableau qui fait référence aux caractéristiques socioéconomiques des joueurs. Il est tiré d’un article de L’INPES-OFDT datant de 2010. On peut le trouver dans : Le baromètre santé 2010 sur : « Les modules de hasard et d’argent ». Ces données du tableau sont exprimées en pourcentages. On constate que la moyenne d’âge des joueurs menée sur des personnes aillant entre 18 et 75 ans. Dans cette population on trouve 11780 joueurs dont 2762. Parmi ces joueurs actifs on compte 75% de joueurs excessif ou addicts soit 79 individus. On constate aussi que la plupart des joueurs dans toutes les catégories vivent en couple avec plus de 50% mais aussi est d’environ 43 ans et se sont plus particulièrement les hommes. L’étude est ceux qui ont un revenu inférieur 1100 par mois contrairement aux personnes sans diplôme ou il y a 5


plus de 20 points d’écarts. Grâce à cette étude on comprend que pas mal de joueurs sont à risques modérés soit excessifs.

b. lEs conséQuEncEs dEs jEux sur lE jouEur lEs jEux d’argEnTs Qu’ils soiEnT dE hasard ou dE graTTagE sonT considérés commE dEs subsTancEs PsychoTroPEs dE mêmE QuE l’alcool ou lE Tabac. unE TroP forTE ParTiciPaTion amènEra lE jouEur a unE addicTion.

lEs imPacTs dEs jEux sur lE jouEur PEuvEnT êTrE Très imPorTanTs. En EffET, on comPTE dEs ProblèmEs rElaTionnEls ET familiaux (isolEmEnT), ProfEssionnEl (PErTE d’EmPloi), PsychologiQuE (déPrEssion) mais aussi PhysiQuE (aPPariTion dE symPTômE liés à la consommaTion d’alcool, dénuTriTion jusQu’à suicidE)

6


difficulTés financièrEs :

Quand un jouEur PassE unE grandE ParTiE dE sa viE a jouEr, cElui-ci déPEnsE énormémEnT d’argEnT, souvEnT En décalagE à sEs rEvEnus. lE jouEur rEnTrE alors dans un cErclE conTinuEl. il s’EndETTEra mais conTinuEra à jouEr Pour EsPérEr récuPérEr l’argEnT PErdu. si l’EndETTEmEnT s’aggravE, il solliciTEra dEs PrêTs d’argEnT, Par crédiTs ou Pas son EnTouragE. il ira mêmE jusQu’à commETTrE dEs déliTs commE lEs vols, l’EscroQuEriE Pour buT dE TrouvEr dE l’argEnT.

difficulTés socialEs ET ProfEssionnEllEs : unE PraTiQuE ExcEssivE dEs jEux PEuT EnTrainEr un isolEmEnT du jouEur. son comPorTEmEnT imPrévisiblE, changEanT ET violEnT dégradE lE climaT familial. cEs difficulTés PEuvEnT noTammEnT sE rEnconTrEr dans lE miliEu socio-ProfEssionnEl. lEs TroublEs du causé Par un TEmPs dE jEu TroP imPorTanT PEuvEnT êTrE unE dEs causEs dE l’absEnTéismE. on PEuT aussi consTaTEr unE baissE dE concEnTraTion ET dE QualiTé dE Travail Qui PEuvEnT êTrE du aux jEux joués dEPuis lE liEu dE Travail

7


l’EnsEmblE dEs difficulTés dans la viE du jouEur QuEllE soiT social, ProfEssionnEl, PsychologiQuE ET financièrE PEuvEnT PlongEr lE jouEur dans unE grandE déTrEssE Qui PEuT êTrE la causE dE Pulsion suicidairE. il sE sEnTira imPuissanT facE à cEllE-ci mais Pourra lui fairE facE

grâcE à dEs aidEs.

8


c. commEnT sorTir dE l’addicTion ? Qu’EsT-cE Qu’unE addicTion ? unE addicTion sE défini Par unE déPEndancE d’unE PErsonnE à unE subsTancE ou unE acTiviTé généraTricE dE Plaisir, donT la PErsonnE nE PEuT s’En PassEr En déPiT dE sa ProPrE volonTé.

PlusiEurs soluTions ExisTEnT Pour PErmETTrE d’En sorTir ou EmPêchEr d’êTrE addicTE. on PEuT TrouvEr dEs lignEs TéléPhoniQuEs, dEs sErvicEs hosPiTaliErs sPécialisés ET dEs siTEs inTErnET

ifac : lE cEnTrE dE référEncE sur lE jEu ExcEssif. cE cEnTrE s’adrEssE au jouEur ET au non jouEurs. il dévEloPPE dEs acTiviTés dE rEchErchEs sur lE jEu ET sur lE comPorTEmEnT addicTif dEs jouEurs.

9


ii. l’éTaT ET la fdj : lEs PrinciPaux bénéficiairEs.

a.

lEs TaxEs PrélEvéEs sur lEs TickETs

dEPuis Plus dE 40 ans, lE loTo faiT bavEr dEs millions dE français. mais En fin dE comPTE, c’EsT surTouT l’éTaT Qui En TirE ProfiT. d’aillEurs lE loTo, Qui EsT lE jEu lE Plus EmblémaTiQuE d la fdj, EsT cElui Qui raPPorTE dE Plus dE sous. mêmE si lE loTo EsT unE viEillE créaTion, il n’En rEsTE Pas moins l’un dEs lEadErs Parmi lEs jEux. dans cEs lEadErs, on PEuT TrouvEr dans un PrEmiEr TEmPs lEs Paris sPorTifs ET lE jEu dE graTTagE ET biEn EvidEmmEnT lE loTo. En 2015, cEs jEux onT raPPorTé 1,536 milliard d’Euros, donT unE ParT non négligEablE a aTTErri dans lEs caissEs dE l’éTaT.

l’éTaT TaxE lEs TickETs du Pmu sonT Taxés à 3,80% ET lEs bullETins dE loTEriE sonT Taxés à 4,7%.

mêmE si lEs jouEurs nE PayEnT Pas dE Tva lorsQu’ils achèTEnT lEurs grillEs chEZ un buralisTE, la fdj s’arrangE TouT dE mêmE Par d’auTrEs moyEns En y glissanT TaxEs ET auTrEs PrélèvEmEnTs. En EffET, cE sonT lEs jouEurs Qui conTribuEnT 10


au bon foncTionnEmEnT dE cE sysTèmE, cE Qui lEs mET forcémEnT En Péril. l’éTaT a donc récuPéré 534 millions d’Euros En 2015 ET s’ocTroiE alors 34,8% du Pris dE chaQuE grillE cE Qui au final EsT énormE. ExEmPlE : lorsQu’un jouEur jouE 10 Euros, 3,48 Euros sErvEnT dE financE à l’éTaT mais lEs bénéficEs dE l’éTaT sur cEs jEux d’argEnT nE s’arrETE Pas la, ETanT donné QuE Par un auTrE biais, il rEgagnE unE cErTainE QuanTiTé d’argEnT. En EffET, la fdj vErsE EncorE dEs inTérêT à l’éTaT déTEnanT 72% dE son caPiTal : cE Qui faiT En 2015, Environ 10 millions d’Euros !

au ToTal, lE loTo raPPorTE donc Environ 550 millions d’Euros Par an à l’ETaT. mais cE n’EsT Qu’unE infimE ParTiE dEs rEvEnus générés Par la fdj : lE loTo nE rEPrésEnTE "QuE" 11% dE son chiffrE d’affairEs. En EffET, lEs coursEs dE chEvaux, lEs loTEriEs ET lEs siTEs dE Paris ET PokEr En lignE raPPorTEnT Près dE 4,7 milliards d’Euros dE rEcETTE fiscaliTé annuEllE. ainsi, Tous cEs jEux conTribuEnT aux financEs dE l’éTaT. on PEuT donc consTaTEr Qu’En cETTE PériodE dE crisE, c’EsT l’éTaT Qui En TirE lE Plus ProfiT.

11


b.

la fdj, cibléE Pour sEs méThodEs douTEusEs

la françaisE dEs jEux EsT l’auTrE gagnanT dErrièrE l’éTaT. mêmE, si EllE donnE unE bonnE ParTiE dE sEs rEcETTEs à l’éTaT (Environ 70% dE son chiffrE d’affairE), EllE nE va Pas sE gênEr Pour fairE un Plus gros bénéficE Pour EllE. viEndronT alors QuElQuEs méThodEs Plus ou moins honnêTEs PassanT Par lE TrucagE dEs billETs ou EncorE dégagEr lEurs rEsPonsabiliTés imPorTanTEs sur lEs buralisTEs. mais dEs PErsonnEs commE gérard colé, robErT riblET ou EncorE richard daniEl nE vonT Pas laissEr fairE lE grand monsTrE fairE ET vonT EssayEr dE mETTrE au jour sEs manigancEs.

richard daniEl, un buralisTE PorTE PlainTE conTrE la fdj, car EllE nE fEraiT riEn facE aux jouEurs abusifs, Qui Eux ProcèdEnT aux grands moyEns lorsQu’il n’y a Plus riEn à fairE. dans cETTE affairE, bEnjamin cavalon éTaiT un jEunE jouEur comPulsif dE 20ans. il s’EsT suicidé En sE jETanT du PonT dE gEnnEvilliErs (En hauTs dE sEinE) aPrès avoir déPEnsé dE grossEs sommEs d’argEnT, dans lEs jEux d’argEnT. il auraiT déPEnsé Environ 180 000 Euros En dEux mois. il misaiT En moyEnnE 16 000E Tous lEs dEux jours dans lEs Paris sPorTifs. bEnjamin vEnaiT souvEnT dans lE Tabac dE m.daniEl. Pour l’avocaTE du buralisTE, cE dossiEr EsT EmblémaTiQuE : 12


la fdj vEuT fairE EndossEr sEs rEsPonsabiliTés aux buralisTEs. EllE s’ExPrimE : « mon cliEnT n’a Pas à PayEr lEs PoTs cassés d’unE PoliTiQuE QuE la fdj nE mènE Qu’avEc dEs moTs ET sans moyEns. il EsT facilE dE luTTEr conTrE l’addicTion, avEc unE carTE dE jouEur Par ExEmPlE. (cE Qui rEnvoiE au i ) mais si EllE ProcédaiT commE lEs casinos avEc lEs inTErdiTs, EllE PErdraiT 15% à 20% dE son chiffrE d’affairE.». c’EsT alors Qu’avEc cETTE affairE Qu’on PEuT voir QuE TanT QuE la fdj gagnE dE l’argEnT, lE rEsTE l’imPorTE PEu. la fdj agiraiT donc PEu conTrE l’addicTion dEs jEux, Qui PEuvEnT dEvEnir Très risQué Pour cErTain.

dans l’auTrE affairE, c’EsT gérard colé, anciEn Pdg dE la fdj, Qui auraiT PorTEr PlainTE conTrE EllE. sElon lui, la sociéTé fEraiT croirE Qu'il y a dans lEs jEux dE graTTagE "unE égaliTé dEs chancEs Qui n'a jamais ExisTé". il a ainsi décidé d'aPPuyEr la ThèsE dE robErT riblé, un rETraiTé Qui sE baT conTrE l'EnTrEPrisE dEPuis dEs annéEs. sElon robErT riblET lEs TickETs livrés Par la fdj aux buralisTEs nE sonT Pas réParTis au hasard, mais Par livrETs.

13


la réParTiTion dEs TickETs nE dEvraiT riEn au hasard. PEndanT Plus dE Trois ans, robErT riblET, ingéniEur à la rETraiTE, EnQuêTE sur commEnT sonT disPosés cEs gros loTs, s’il y a un hasard comPlET ou non. aPrès avoir rEnconTré QuElQuE 1500 déTaillanTs ET déPEnsé Plus dE 30.000 Euros En jEux dE graTTagE, sEs souPçons sE TransformEnT En convicTion définiTivE. l'hommE ExPliQuE s'êTrE aPErçu QuE lEs TickETs n'éTaiEnT Pas réParTis au hasard, mais Par livrET dE 50. ET dans Trois livrETs sur QuaTrE, il n'ExisTaiT Qu'un sEul « gros loT » suPériEur ou égal à 20 Euros, lEs auTrEs TickETs éTanT soiT PErdanTs, soiT PorTEurs dE monTanTs « dérisoirEs». lorsQu’il décida dE PorTEr PlainTE, la fdj auraiT alors TEnTé dE lE fairE TairE En lui ProPosanT 450 000E, cE Qu’il rEfusa. alors facE à son rEfus, EllE auraiT faiT PrEssion sur lE rETraiTé « QuElQu’un En PossEssion dEs adrEssEs dE TouTE ma famillE m’a consEillé dE mE TairE », ExPliQuE-T-il. gérard colé affirmE QuE lE buT dE cE sysTèmE EsT dE Poussé lEs jouEurs à rEjouEr ET dE doPEr lE chiffrE d’affairE dEs courTiErs, dEs déTaillanTs ET dE la fdj». il ajouTE nE Pas avoir éTé au couranT dE TouT ça lorsQu’il éTaiT à la TêTE dE l’EnTrEPrisE. il ExPliQuEra aussi QuE si Qui lui donné EnviE d’agir, c’EsT lorsQuE robErT riblET auraiT PErdu son Procès ET avaiT dû PayEr 10 000E dE dommagEs ET inTérêTs à l’EnTrEPrisE. lE jugE avaiT EsTimé Qu'il n'avaiT Pas aPPorTé la PrEuvE QuE lE rôlE du hasard avaiT éTé faussé Par la fdj. c’EsT alors QuE gérard colé sEraiT consTErné Par cETTE décision ET Qu’il avaiT décidé d’agir. Pour auTanT, En 2007, la fdj avaiT modifié lE règlEmEnT dE sEs jEux dE graTTagE. dEPuis, "il n'y Toujours Pas Eu dE 14


législaTion convEnablE En la maTièrE", déPlorE gérard colé. la françaisE dEs jEux n'a Pour l'hEurE Pas réagiT à cEs ProPos.

on PEuT donc conclurE QuE l’éTaT EsT lE PrEmiEr bénéficiairE avEc TouT l’argEnT QuE lui raPPorTE lEs jEux d’argEnT. commE nous l’avons Précisé duranT la PrésEnTaTion lEs sociéTé dE jEux sonT unE PoinT imPorTanT dans lEs financEs dE l’éTaT

15

Tpe session 2017 2018  

TPE sur les jeux d'argent Juliette Titotto et Zoé Reveillon PES Session 2017/2018

Tpe session 2017 2018  

TPE sur les jeux d'argent Juliette Titotto et Zoé Reveillon PES Session 2017/2018

Advertisement