Page 1

jSp Jean-SĂŠbastien PONCET, designer. www.dictionnairedupaysage.fr jsponcet@gmail.com 06 79 64 14 71


Biographie. Né en 1982, de parents paysans, il fait dès le plus jeune âge l’expérience d’un paysage écrit et construit par leur pratique. L’élevage recouvre un rapport à la fabrication d’outils variés, de cabanes,... Il dira plus tard que son père est le premier designer qu’il ait rencontré. De cette enfance, il retient, une attitude contemplative, un intérêt pour la complexité des rapport entre les hommes et leur environnement tout en cultivant un respect pour la simplicité et la rusticité des formes produites par le travail paysan. De leur extrême banalité se dégage, sans prétention, sans faire exprès, une force poétique qu’il tentera d’intégrer dans son travail de designer. Issu d’une pratique immersive des rapports entre lieux, sujets et objets, son travail propose d’utiliser le non-fini, le poreux et le rudimentaire pour rendre visible et lisible des situations dans lesquelles il s’inscrit.


jSp Jean-Sébastien PONCET, designer, plasticien. 3, rue Rouget de Lisle 42000 Saint-etienne Né le 4 mars 1982 BAFA,Permis B. Anglais, courant et technique. 06 79 64 14 71

Formation 2009 : Post-diplôme design et recherche à l’ESADSE. 2007 : DNSEP option design à l’ESADSE (Ecole supérieure d’art et de design de Saint-Etienne) obtenu avec les félicitations du jury. 2005 : DNAP option design à l'ERBASE (Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne.

2003 : BTS ACI (design industriel) au LEGT L. de Vinci Villefontaine. 2001 : Mise à niveau arts appliqués au LEGT Diderot, Lyon. 2000 : Baccalauréat option sciences économiques et sociales au lycée F Mauriac Andrézieux-Bouthéon.

Expérience profeSSionnelle 2009-2010 : Coordination pédagogique du design produit, enseignement BTS design produit années 1 et 2 à Bellecour arts appliqués, Lyon. 2009 : Phase finale de la bourse Agora 2008-2009 : Rédacteur de la revue AZIMUTS, revue de design et de recherche. 2008-2009 : Enseignant en design produit pour les MANAA à bellecour arts appliqués, Lyon. Depuis avril 2008 : Designer indépendant. janvier-aout 2008 : Direction artistique du projet : “paysages recréatifs” avec pomme Z et la ferme du valfleury.

Aout 2007 : Voyage d’étude sur les paysage en Israël. Janvier 2007 : Projet mobilier Urbain avec des étudiants ingénieurs de l’INSA pour le compte de la fonderie Vincent. Juillet 2006 : Stage atelier de 10 jours au RCA direction artistique: Ron Arad. 2005-2006 : Stage de 4 mois au sein d’une agence de design et architecture Tonnerre global design en tant que designer produit. 2004 : Stage de deux semaines aux grands ateliers de l'isle d'abeau (thème-matériaux abordé: le béton).

ExpoSitionS 2009 : ‘In a Planet of Our Own’ , Mumbai, Inde. 2009 : Inauguration de la cité du design. Exposition du Post-diplôme. 2008 : “Cityecolab”, commissariat John Tackara, projet “paysages recréatifs” avec Pomme z. Biennale du design de Saint-Etienne 2008. 2007 : “Design map, les designers du territoire”. Cité du design, Saint-Etienne. 2007 : “et que l’aventure commence” Cité du design, Saint-Etienne.

2006 : workshop: “multiples” dans le pavillon “freestyle”, biennale internationale du design, Saint-Etienne. 2006 : Exposition du travail effectué au sein de l’association Pomme Z : “10%”, biennale off, biennale internationale du design Saint-Etienne. 2004 : “the threatening meal”, fine art school, Oslo.

ConférenceS/WorkShopS. 2009 : Conférence EUFRAD à la fine art school of Glasgow. 2009 : Conférence aux Beaux-arts de Bordeaux. dans le cadre du séminaire : “les usages”. 2008 : Lecture de paysage à la Neylière. pour l’association chrétien en rural.

PublicationS.

2009 : AZIMUTS 33. Manifeste du tiers-objet. 2009 : AZIMUTS 33. TERRITOIRE 2009 : AZIMUTS 33. Designer-producteur. 2009 : AZIMUTS 32. Design des instruments de musique chez Yamaha.

2008 : Atelier “défi éco-design” dans le cadre de l’exposition “cityecolab” 2008 : Conférence Cumulus. Biennale du design de Saint-Etienne. 2007 : conférence Beaux-arts de Toulon. 2006 : Workshop Père lachaise avec L’association carrefour Informatique.

2009 : AZIMUTS 32. Entretiens avec Gaelle Gabillet. 2009 : ARD poster session, Paris 1 sorbonne. 2008 : Communication de la conférence cumulus novembre 2008.


Ce projet porte sur la définition d’ outils de lecture et de reconstruction du paysage rural.Il s’agit d’un travail de recherche sur le paysage rural qui propose des modes d’exploration sensibles d’un lieu. Dans ce cas précis la ferme de mes parents. Je capture ce qui me semble être les éléments de construction du paysage sur une période de 12 mois. J’effectue à posteriori une classification. Il y a des typologies et des individus pour ainsi dire. Je choisi par analogie de traiter la compilation comme un dictionnaire. Un dictionnaire du paysage de la ferme. Il s’agit d’un outil de lecture, visible sur www. Dictionnairedupaysage.Fr . J’appelais le sujet de mes photographies des marqueurs du territoire. Je les définissait ainsi : « ils sont soit des éléments amenés par l’homme qui reçoivent la marque de leur environnement soit l’inverse c’est à dire cet environnement marqué par l’activité humaine. » Partant de cette observation je tente de dégager puis recréer leur principe de fonctionement au travers d’objets.Ces objets peuvent être des capteurs de l’environnement, des outils de prélèvement géo-botanique, des jardins autonomes. Ils servent à concentrer et changer le regard. Ils constituent d’autres entrées dans ce lieu.


capteur d’environnement. janvier-juillet 2007. Objet issu de mon Projet de Diplôme de l’ESADSE (DNSEP) : des outils de lecture et de reconstruction du paysage rural. Il y a des capteurs de l’environnement. Ce sont des structures d’échelle manipulable qui suivant l’endroit où elles sont placées et leur fonctionnement en rendent visible des éléments de sa bio-diversité. C’est un peu comme des photographies matérielles des micro-lieux qu’elles habitent. Ce capteur est remplit d’eau sucrée gelée avec de l’agar. Les perce-oreilles viennent y nicher.

spores


Carotte. janvier-juillet 2007. Objet issu de mon Projet de Diplôme de l’ESADSE (DNSEP) : des outils de lecture et de reconstruction du paysage rural. C’est un outil de carottage. On l’emploie pour poinçonner le sol. La pièce emportée peut être comparée aux autres prélèvement. On a ainsi un aperçu de la diversité des milieux. Des paysages en miniature.


Concentrateur d’eau. janvier-juillet 2007. Objet issu de mon Projet de Diplôme de l’ESADSE (DNSEP) : des outils de lecture et de reconstruction du paysage rural. Il y a des jardins autonomes. Ce sont des structures basées sur des principes simples. Elles permettent de créer des milieux particuliers, différents de ceux qui les entourent. Le concentrateur d’eau permet de concentrer l’eau de pluie en son centre favorisant un milieu humide. La structure elle est sèche et chaude. Elle permet aux lézards de venir se dorer au soleil et éventuellement se nourrir des insectes vivants au centre de la structure.


Le paSSage deS âneS. Février/aout 2008. Objet issu du projet «paysages recréatifs». Avec pomme Z et la ferme du Val Fleury.///Exposition CityEcoLab; biennale internationale du design de Saint-etienne 2008, commissariat John Tackara. La ferme du val fleury est une ferme pédagogique. Elle reçoit toute l’année des groupes constitués d’adultes, personnes âgées, centre aérés et scolaires. Au travers de cette structure, les agriculteurs tentent de transmettre la spécificité du mode de vie paysan. Le paysan fait trace sur le territoire, il écrit le paysage. Tout le monde le sait. C’est évident. Si évident qu’on a oublié. En lien étroit avec la ferme, l’association pomme z s’est donnée pour but de rappeler la réalité de cette écriture; de faire de ces choses extrêmement ordinaires et fragiles des sortes de manifestation extra-ordinaires. Une dizaines d’installations, toutes à la fois objets de découverte et support pédagogiques, ont ainsi été créées au sein de la ferme. L’installation présenté ici est une barrière à âne. Mise au point à partir du passage d’homme, elle permet à des enfant de s’introduire librement dans le champ de l’animal sans que celui-ci puisse sortir. L’écartement des piquet est ajusté de manière à contenir la largeur d’un animal précis de la souris à la vache. Ainsi, l’enfant peut se comparer à ces différentes échelles.


Bain de Nature. Février/aout 2008. Objet issu du projet «paysages recréatifs». Avec pomme Z et la ferme du Val Fleury.///Exposition CityEcoLab; biennale internationale du design de Saint-etienne 2008, commissariat John Tackara.

Utiliser la baignoire, élément marquant du paysage agricole pour en faire un lieu individuel qui permet la concentration de l’occupant sur ses perceptions. Cet objet permet de poser le temps dans le cycle d’activité pédagogique de la ferme. Utilisés dans une ferme en activité, ces objets devaient à la fois être déplaçables pour faucher le champs et résister au frottement des vaches. Le socle en béton a été spécialement conçu pour être déplacé avec le tracteur de l’exploitation.


Vernand l’île. mars/mai 2009 Sculpture réalisée dans le cadre du festival d’art contemporain Polyculture à la ferme de Vernand (fourneaux, 42). Le site est ponctué de points d’eau, Ils semblent être les articulations du dispositif d’exposition. Souvenir d’eau dans l’étang rond, envasée dans les fonds, contenue dans des baignoire, retenue et miroitante dans les lacunaires,l’eau jalone ici et trace là en suivant le bief... Les différents sites ainsi reliés sont images l’un de l’autre. Ainsi le grand étang peut-être considéré comme le reflet, l’oposé symétrique des fonds. L’un est ouvert, étendu et réflechissant quand l’autre est fermé, inaccessible et trouble. Une action a été mené dans les fonds visant à rendre accessible ce qui ne l’était pas, par une passerelle. Je pense une action en symetrie sur le grand étang. Ramener du mystère et de l’innaccessible dans cette étendue d’eau. Faire l’expérience d’un lieu coupé de la terre et dont l’essentiel de l’activité est coupée des yeux du terrien, faire l’expérience d’une île. Je plante des tige de saules dans une structure flottante composée de tuyaux de drainage. Mis en Eau fin Mars, la structure se développe depuis, densifiant le réseau racinaire et créant de nouvelles niches.


Projet laurÊat de la bourse agora pour le design/ Ministère de la culture


Roger, Averelle William une trilogie Septembre 2009. Projet Lauréat de la bourse Agora pour le design du ministère de la culture.

Le projet a pour objectif l’expérimentation d’une physique rudimentaire dans des objets passifs pour l’habitat et l’expérimentation d’un procédé de travail par interprétation. Au travers d’averelle, une espèce de climatiseur fait de granulés à base de béton et de matériaux à changement de phase, William une espèce d’aspirateur et Roger, une espèce de meuble, trou noir domestique, nous proposons par le texte de mettre au point une composition. Le fabricant en serait l’interprète.


•DE.JSP.FM

SERAIT-CE DÉROGER À? À VRAI DIRE JE SUIS : ROGER, AVERELLE, WILLIAM, UNE TRILOGIE?!

AGORA(BLE)

collectifde.FR *002*

1. ± LOIN DE NOUS CETTE TENTATION D’INVOQUER L’AUTHENTIQUE TANT À PARLER DE PESANTEUR ET DE MATÉRIALISME, ON ENTENDRAIT LE TRAVAIL LA FAMILLE ET LE RESTE... NOUS SOMMES DANS L’ESPACE : NOUS NE PARLONS PAS DE GRAVITÉ ARTIFICIELLE. 2. LOIN DE NOUS! CETTE TENTATION D’INVOQUER L’AUTHENTIQUE TANT À PARLER DE PESANTEUR ET DE MATÉRIALISME, ON ENTENDRAIT LE TRAVAIL LA FAMILLE ET LE RESTE... NOUS SOMMES DANS L’ESPACE : NOUS NE PARLONS PAS DE GRAVITÉ ARTIFICIELLE! #

*((DÉ)ROGER, ÀVR’AI’(DIRE), WILL-I-AM(?))

B. AVE RELLE

«APPELEZ MOI QUAND S’EST EXPOSÉ..» A.S.

«POURQUOI AVOIR PEUR?» A.S.

«VOUS ETES INFERNAUX» J.G.

«ALLEZ -Y» A.S.

«TRÈS BIEN, FRAIS» «ÇA FAIT PLAISIR À LIRE» C.F.-A.S.

ACRONYME FAIT MOT FAIT ACRONYME

A.

•ET SI ON EN AVAIT MARRE DU PROPRE, DU LÉGER ET DE L’INCORRUPTIBLE. SI ON PENSAIT MAINTENANT LE POIDS ET LA MATIÈRE DES CHOSES À L’INSTANT OÙ LÉGÈRETÉ ET DÉMATÉRIALISATION SONT LES EXPRESSIONS TRIOMPHANTES -DÉJÀ DÉCADENTES- D’UNE IDÉOLOGIE QUI SE FAIT DESSUS. ***************************** AVE IRRÉGULIER ET MOUVANT LE TAS S’ÉPARPILLE. •ALORS ON AURAIT PENSÉ AVEC LES MÊMES AVERELLE AVERELLE. EFFETS QUE LES AUTRES, PARCEQU’ON CELUI LÀ EST MULTIPLE, CELUI LÀ EST VERSATILE, CELUI LÀ EST UN TAS. DANS CETTE EST PAS MEILLEURS, PARCEQU’ON EST DES STRUCTURE POREUSE PASSERAIENT LES COURANT D’AIR MINUSCULES COMME À L’HÔTEL DU MÊME HOMMES DU TEMPS OU JUSTE PARCEQU’ON NOM. COMPOSÉ DE GRANULES TUBULAIRES FAIT D’UN MÉLANGE DE MATÉRIAU À CHANGEMENT EST FAINÉANTS, À DIRE L’INVERSE. JUSTE PAR DE PHASE MICRO-ENCAPSULÉ ET DE BÉTON, AVERELLE EST UNE SORTE DE POUMON ESPRIT CONTRADICTION? PEUT-ÊTRE... ET RECROQUEVILLÉ, ABSORBANT LA CHALEUR DE L’AIR AMBIANT. JUSTE COMME ÇA MONTRER QUE LES FORMES ------------------------------------POUSSIÈRE JE SERAI MÊME SANS ROUE ÇA VÉHICULE, MÊME SANS J’Y VOIS CLAIR, JE SUIS TRANSPARENT C. JE MÊLE TECHNIQUE ANCESTRALE ET PET WILL MOTEUR À COMBUSTION, ÇA TRANSPORTE...LES JE NE COÛTE RIEN MAIS VAUT TRÈS CHER I JE SUIS D’ASPECT PAUVRE MAIS JE SUIS RICHE AM IDÉES SURTOUT. JE SUIS UNE TERRE D’ASILE À CELLE DONT ON FAIT LA CHASSE •CES TROIS PETITES FORMES IL FAUDRAIT LES JE SUIS POUSSIÈRE-WILLIAM RÉCEPTACLE ÉLECTROSTATIQUE. JE SUIS UN NID À POUSSIÈRE PRENDRE COMME AU SENS THÉÂTRAL. SOUFFLÉ À LA BOUCHE DANS DU PET ET JE SUIS MICRO PERCÉ AVEC PRÉCISION POUR L’ACCUEILLIR C’EST À DIRE À LA FOIS FORMES FINIES (LA CAPTURER) PLUS LE TEMPS PASSE. NEUF JE SUIS DÉJÀ POUSSIÉREUX. DÉMONSTRATIVES, UN SKETCH ET *************************** « C’EST UN TRAÎNE-SAVATE. DOLENT, UNE ESQUISSE D’UN AUTRE POSSIBLE. ALLONGÉ AU SOL, IL SE DORE LA PILULE OU PLUTÔT IL ACCUMULE LES PARTICULES DE POUSSIÈRES # TOUT AUTOUR. SOUFFLÉ À LA BOUCHE DANS UNE MATIÈRE PLASTIQUE, IL AURAIT À LA FOIS •CETTE TRILOGIE EXPRIME CE POIDS ET CETTE CETTE MARQUE DE FABRIQUE DE L’IRRÉGULIER DU SOUFFLE DES HOMMES AINSI QUE CETTE QUALITÉ MATIÈRE DANS UNE TYPOLOGIE. S’IL FALLAIT COTÉ TOC DE BOUTEILLE DE COCA 1LITRE 5 QU’UN TRAITEMENT DE MICRO-PERFORATION DIGNE LA NOMMER NOUS POURRIONS ÉVOQUER UN D’UNE JOAILLERIE N’ARRANGERAIT PAS. WILLIAM EST UNE FORME INEXISTANTE DONT L’UNIQUE ATTRACTEUR. CE SERAIT UNE FORME QUI SE QUALITÉ ÉLECTROSTATIQUE VA PERMETTRE DE LE MATÉRIALISER, JOUR APRÈS JOUR. NETTOYAGE RAMASSE DE L’ESPACE AUTOUR. INFRUCTUEUX L’UN APRÈS L’AUTRE WILLIAM ATTRAPE LA POUSSIÈRE COMME ON ATTRAPE CRÉANT COMME UN POINT DE SA DENSITÉ . UNE VÉROLE, LAISSANT AU JOUR SON CONTENU

D. ROGER.

PIED : IL FAIT BON, UN CAILLOU SOUS MA CLAQUETTE YEUX : DU GRAVIER DANS LE COULOIR? PAS DE VENTILATEUR YEUX DE LOIN : UN TAS DE GRAVIER DANS LE SALON! UNE PYRAMIDE MAIN : PAS DU GRAVIER, UN COURANT D’AIR FRAIS YEUX ; DU BÉTON STRIÉ, FENÊTRES FERMÉES VOIX DE LA TÊTE (HÉSITANT): 2-2,5 CM DE LONG PAR 1-1,5 DE DIAMÈTRE, IL Y EN A DES MILLIERS, IL FAIT VRAIMENT BON ICI?! MAIN : TOUJOURS FROID, INERTE, ÉTRANGE.

S’O9 SO.S

•IL EN EST DES ESPACES INTÉRIEURS COMME DES ESPACES COSMIQUES. IL EST DES • who DENSITÉS ABSOLUES QUE NOUS QUI SONT-ILS ? DES AVATARS DES COUSINS DALTON? DES BRANQUIGNOLS POUR LE MOINS ? DES GADGETS D’UN NOUVEAU TYPE ? CONTOURNONS, AUTOUR DESQUELLES ÉTRANGES ILS SE NOMMENT ROGER, AVERELLE ET WILLIAM. DESIGNERS, JEAN-SÉBASTIEN PONCET NOUS ORBITONS. LES ASTRES,LES LEURS ET FRANÇOIS MANGEOL, JOUENT AVEC LES MOTS POUR NOMMER LES CHOSES. À L’INVERSE RÉBUS DE FONDS D’ASSIETTE, NON VERBIS, GALAXIES ONT POUR AXES CES DES SED REBUS, OÙ TYPOGRAPHIE ET IMAGES SE ILS LE FONT AVEC DES MOTS, MAIS PIVOTS DE MATIÈRE NOIRE QUE NOUS COMBINENT., SANS LES CHOSES. « DÉ-ROGER, ÀVR’AI’DIRE, ? » DISENT-ILS. QUESTION APPELONS TROUS. COMME SI, ENCORE WILL-I-AM ÉNIGMATIQUE ET CRITIQUE, QUI EN D’AUTRES TERMES INTERROGE LA POSSIBILITÉ POUR LES D’ÉCHAPPER AUX MOTS D’ORDRE DE LA ATTACHÉS À UN EMPIRISME DE LA OBJETS LÉGÈRETÉ ET DE L’IMMATÉRIALITÉ. ILS VEULENT LA PRÉSENCE DE LA MATIÈRE GRAVITÉ, NOUS CONTINUIONS À LA RÉAFFIRMER ET DE SON POIDS. EN VENIR À UNE DENSITÉ COSMIQUE EN QUELQUE SORTE. DANS L’HISTOIRE PENSER COMME FAIT DE DÉCLIVITÉS DES MACHINES, HÉROÏQUES, DOMESTIQUES OU ÉLECTRONIQUES, CETTE TRILOGIE S’INSCRIT UNE NOUVELLE ÈRE OÙ LE VIVANT EST ET NON DE MASSES. EN FAIT DANS DANS UTILISÉ COMME ARTEFACT. PLUTÔT QUE DES CE SONT DES PHÉNOMÈNES RÉGULÉS LA REPRÉSENTATION DU TROU, NOUS OBJETS, SELON UN PRINCIPE D’AUTO-ORGANISATION. UN TAS DE GRANULÉS (AVERELLE) EN BÉTON ENRICHI DE NANO-PARTICULES EST UN PENSONS À L’ÉCHELLE HUMAINE UN RÉGULATEUR DE CHALEURATHERMIQUES QUI AVALE OU REJETTE DEGRÉS DIFFÉRENTIELS. UN BALLON EN PET PHÉNOMÈNE QUI DÉPASSE DE LOIN LES MICRO PERCÉ (WILLIAM) ATTIRE LA POUSSIÈRE ÉLECTROSTATIQUE. EN D’AUTRES TERMES, LA NÔTRE. LE MEUBLE À L’ÉTAT PAR UN NID À POUSSIÈRE EN GUISE D’ASPIRATEUR. UNE MASSE NOIRE SPHÉRIQUE (ROGER) CAPTURE LA LUMIÈRE. MÉTAPHORIQUE D’UN D’ESSENCE EST UN AXE PAREIL. A LA TROU NOIR QUITENTATIVE ABSORBERAIT TOUTES FORMES CES TROIS PROPOSITIONS POUR FOIS CREUX ET DENSE IL ORGANISE D’OBJETS. L’ESPACE DOMESTIQUE SONT DES OBJETS ATTRACTEURS. ON POURRAIT LES CROIRE ÉTRANGES. IL N’EN EST RIEN. DE LA MACHINE L’ESPACE TOUT AUTOUR DE LUI. À HABITER DE LE CORBUSIER SOUCIEUSE D’UNE RATIONNELLE, EN PASSANT •ALORS, C’EST CET AXE SPATIAL, ORGANISATION PAR LES ANIMAUX DOMESTIQUES D’ANDREA AFFECTUEUSEMENT PRÉSENTS, ILS CENTRE DE LA PIÈCE, QUE L’ON BRANZI, POURSUIVENT UNE TRAJECTOIRE QUI OUVRE À UNE NOUVELLE CONCEPTION DU QUOTIDIEN. LE CAS PRÉSENT, LE CARACTÈRE AURAIT DESSINÉ. D’UNE PESANTEUR DANS INSTABLE DES OBJETS EST AU FONDEMENT DE UTILITÉ. FABRIQUÉS AVEC DES MATÉRIAUX PHYSIQUE, IL AURAIT ABSORBÉ TOUTE LEUR ACTIFS ET RÉACTIFS, ILS SONT SENSIBLES AUX ENVIRONNEMENTALES QUI ONT LA LUMIÈRE ALENTOUR. IL SERAIT CONDITIONS MOTIVÉ LEUR APPARITION. RUDIMENTAIRES DANS LEURS FORMES, PARFOIS SANS LIEN AVEC UNE FONCTION, ILS APPARAISSENT D’UN NOIR ABSOLU. SI NOIR EN FAIT LISIBLE DÉSORDONNÉS. BIEN QUE CONÇUS À PARTIR DE ÉPROUVÉES, CONTEMPORAINES QUE TOUTE VOLONTÉ DE LE FIXER TECHNOLOGIES OU ANCIENNES, ILS SE MONTRENT IMPROBABLES. INTRINSÈQUEMENT RÉCEPTIFS À CE QUI SE LE SEUL FAIT DE LEUR PRÉSENCE EN IMAGE REVIENDRAIT À MARQUER PRODUIT, EST OPÉRATOIRE. ILS AGISSENT SUR UN MODE EN VÉRITABLES PARANGONS DE LA TOUS LES CLICHÉS D’UNE MÊME PASSIF PARESSE. ROGER, AVERELLE ET WILLIAM D’UNE ROBOTIQUE D’UN NOUVEAU TRACE PRIMITIVE ET INCORRUPTIBLE, RELÈVENT TYPE QUI, PAR DES SYSTÈMES SIMPLES, AFFRONTE LA COMPLEXITÉ. ILS CONFÈRENT L’ÉLECTROMÉNAGER UNE TYPOLOGIE POSTCOMME UN TRAIT D’ENCRE DE ÀÉLECTRONIQUE. À L’HEURE DU NUMÉRIQUE ILS DÉFIENT AUTREMENT LES CHINE. BLACKOUT DE NOS REPÈRES : GÉNÉRALISÉ, LOIS SPATIO-TEMPORELLES DE LA VITESSE ET DE LA PESANTEUR. ILS AUTORISENT AU PRINCIPE L’ESPACE D’UN INSTANT LE DOUTE DE DYNAMIQUE DE L’IMMOBILITÉ. L’ÉCHELLE, UNE PASSERELLE ENTRE AH QUENELLE JARDINE AVRIL 2009 MICRO ET MACROCOSME. *************************ARE THEY(?) •UN REFLET, IMPERCEPTIBLE À RAW ROGER, AVERELLE, WILLIAM APPARTIENNENTÀ LA MÊME FAMILLE ? QUELLE EST CETTE L’INATTENTIF, LE DÉCOLLE DU PLAN. ILS FAMILLE, COMMENT S’APPELLE-T-ELLE ? D’INTESTIN.» LA FAMILLE RWA ? LA FAMILLE WAR ? SINON IL DÉCOUPE L’ESPACE AVEC EST-CE ROGER SAIT QU’IL EST WRA OU RAW. MAIS AVANT, IL SAIT QU’IL EST ROGER. WILLIAM SAIT QU’IL WILLIAM COMME AVERELLE SAIT QU’IL NETTETÉ EN UN TROU BÉANT. COMME UN MORCEAU DÉCOUPÉ D’UN DÉCORS LAISSANT APPARAITRE LE NOIR PROFOND SANS LUMIÈRE DES EST OU QU’ELLE EST AVERELLE. ROGER SAIT AUSSI EST SPHÉRIQUE, CÉRAMIQUE ,NOIR ET COULISSES. CETTE DÉCOUPE, UN CERCLE : UN TROU NOIR QUI ABSORBE LA LUMIÈRE. EN TOURNANT AUTOUR, IL FAIT TOUJOURS FACE, QU’IL COMPACT. SI ÊTRE ENCAPSULÉ DANS LE BÉTON CARACTÉRISE AVERELLE ; IL OU ELLE SAIT ÊTRE DE GRANULÉ. ET ALORS QUE WILLIAM INVARIANT COMME TOUJOURS SUR LE POINT D’ABSORBER TOUT CE QUI L’ENTOURE. C’EST ÉTRANGE. A PORTÉ DE MAIN, IL EST FROID, C’EST UNPEUTTASÊTRE DÉCRIT COMME SOUFFLÉ DANS DU POLYÉTHYLÈNE TÉRÉPHTALATE, PERSONNE NE UNE SPHÈRE. PEUT VRAIMENT DIRE SI SON NOM EST ARW OU AWR. CHACUN À SA FAÇON FONCTIONNE DANS ABSENTE DE TOUT REFLET LA SURFACE EST TERRIBLEMENT NOIRE MATE. IL PÈSE UNE TONNE, UN DOMAINE QUI EST LE SIEN. CHACUN OPÈRE DANS LE MONDE À SA FAÇON. LISTONS CES OPÉRATIONS : ATTIRER, TEMPÉRER, OCCUPER. ROGER OCCUPER L’ESPACE MAIS AUSSI L’ATTENTION, TU VEUX VOIR ? OUI. PARCE QUE C’EST PAS POSSIBLE. PARCE QUE C’EST PAS DES OBJETS, PAS DES IMAGES, MÊME PAS DES MÉTAPHORES. PARCE QUE C’EST PAS DES PERSONNES, PAS MÊME DES PERSONNAGES. N’EN DÉPLAISE AUX NOMS, COMME À CEUX QUI LES PRÉ-CÈDENT. PIEDS NICKELÉS, PAS BOUGER ! POSÉS LÀ. TOUT RESTE À FAIRE. DES FORMES ? DE LA MATIÈRE ? DE QUOI TU PARLES. DÉSAGRÉABLES, IRRÉVÉRENCIEUX, TÊTES DE LARD, ILS NE DISENT RIEN, NE VEULENT PAS DIRE. PARCE QU’ILS NE VEULENT PAS SE TAIRE. PARCE QUE LA FICTION C’EST LA VIE. PARCE QUE L’UTOPIE C’EST DE LA RÉALITÉ. DE LA RÉALITÉ OU DU RÉEL ? PRÉSENTS, MAIS PAS LÀ, ABSENTS, MAIS NULLEMENT AILLEURS, TOUT À FAIT EN DEHORS DU VÉRITABLE. DES TROUS POUR FAIRE QUELQUE CHOSE. PARCE QUE LE NÉANT C’EST PAS DU VIDE ; UNE PLÉNITUDE DES POSSIBLES ALORS ? «ET DANS L’ABDICATION INCOLORE DE L’ÊTRE ENTIER, SEULS LES BRUITS EXTÉRIEURS, AU LOIN, SONT LE MONDE IMPOSSIBLE QUI SAIT EXISTER» – PESSOA L’INTRANQUILLE. ALORS ? ÇA RESPIRE, ÇA BOUFFE, ÇA S’ORGANISE, ÇA CONSTRUIT ET DÉCONSTRUIT, ET POUR UNE FOIS ÇA NE PARLE PAS QUE DE SOI. EN SOI, C’EST RIEN, EN EUX, IL NE SE PASSE PAS GRAND CHOSE, MAIS AUTOUR, ÇA BRASSE. ÇA PARLE D’AUTO-ORGANISATION, NON DE SOI, MAIS DE L’ESPACE ALENTOUR, PAR UNE SEULE PRÉSENCE QUI S’OUVRE AU DÉSORDRE, NE CRAINT PAS LA DISPERSION ET GAGNE EN TÉNACITÉ. SYSTÈMES OUVERTS, INVENTIFS, PAS CRAINTIFS. ÇA PARLE D’UNE MYSTÉRIEUSE MATIÈRE NOIRE, INTROUVABLE MASSE VOLUMÉTRIQUE QUI NE PEUT CEPENDANT QU’EXISTER POUR QU’EXISTE L’UNIVERS. LE TROU DE LA CRÉATION ? LE NUAGE DE JAN OORT PLUTÔT, RÉSERVE ET FABRICANT DE NOUVEAUX MONDES. ECOUTEZ. LONGUEUR D’ONDE 21. ÇA PARLE DE CE QUI N’EST PAS. LÀ, PRÉSENT, ÉVIDENT. MAIS EXISTE. PEUT-ÊTRE SIMPLEMENT DE LA PUISSANCE RUGUEUSE DES ANTAGONISMES ET DÉSÉQUILIBRES FACE AU POUVOIR LISSE DES IDÉES REÇUES.

TELLE EST LA TÂCHE DE ROGER. EN MODÈLE RÉDUIT DE DÉPEUPLEUR, TOUT SIMPLEMENT. TEMPÉRER L’ATMOSPHÈRE SANS PRODUCTION D’ÉNERGIE, DIT-ON ! ET AUSSITÔT APPARAÎT AVERELLE. ATTIRER LA POUSSIÈRE ET SES ÉLEVAGES PAR SON MAGNÉTISME NATUREL; TELLE SEMBLE ÊTRE LA MISSION DE WILLIAM. AINSI, COMMENCE LA GESTE DES HÉROS. ET SI LEUR OBJECTIF EST DE FONCTIONNER, VOILÀ DÉJÀ QU’ILS FICTIONNENT. DÈS LORS QU’ILS SE PRÉSENTENT S’ÉBAUCHE UN RÉCIT. QUI EST ARRIVÉ LE PREMIER ? DANS QUELS ESPACES S’INSTALLERONT-ILS? PARVIENDRONT-ILS À DIALOGUER ? PEUVENT-ILS VIVRE LES UNS SANS LES AUTRES ? PEUVENT-IL VIVRE LES UNS AVEC LES AUTRES ? QUI SONT-ILS ? ROGER, AVERELLE, WILLIAM SONT. ILS SONT ET C’EST LEUR ÊTRE QUI PRODUIT L’ACTION. S’ILS FONCTIONNENT C’EST D’ABORD PAR CE QU’ILS SONT. CE QU’ILS FONT, C’EST PARCE QU’ILS SONT AINSI FAITS. ET S’ILS PRODUISENT C’EST PARCE QU’ILS SONT PRODUCTEURS D’ÉNERGIE. QUE ROGER PUISSE ÊTRE UNE SPHèRE N’EST PAS SANS RISQUE. S’IL OCCUPE L’ESPACE, IL LE CAPTE AUSSI, COMME IL CAPTE L’ATTENTION ; IL EST FORCE D’ATTRACTION, IL CONDENSE EN LUI, ASPIRE EN LUI, IL SIGNALE LE COURANT QUI IMPORTE L’EXTÉRIEUR DANS L’INTÉRIEUR. ROGER EST LE TROU NOIR QUI ASPIRERA L’ENSEMBLE DE L’UNIVERS. WILLIAM LE SAIT, IL CONNAÎT LE DANGER ALORS IL LE MIME, LE DÉSAMORCE. J’ASPIRE MOI AUSSI, LUI DIT-IL, ET DEVINES QUOI ? DE LA POUSSIÈRE ! TU ES YOTTA, JE SUIS NANO, JE SUIS UN PEU COMME TOI, TU VOIS ! DE LA POUSSIÈRE… AVERELLE EST LE NEUTRE, IL OU ELLE RÉGULE. SA SEULE PRÉSENCE RÉTABLIT LES ÉQUILIBRES. AVERELLE RAPPROCHE LES EXTRÊMES. ILS SONT AUJOURD’HUI TROIS. S’ILS SONT AUJOURD’HUI LES PIONNIERS, C’EST QU’ILS SONT LES PRODUITS D’INTERROGATIONS MAIS IL SONT AUSSI LES ADDITIONS DE PROPOSITIONS, DE FICTION. DES FICTIONS DE PRÉNOMS, DES FICTIONS DE MISSIONS, DES FICTIONS DE SUBSTANCES. LES RÉCITS PEUVENT MAINTENANT SE DÉVELOPPER, LAISSONS LES FAIRE. JEAN-CLAUDE PAILLASSON SAINT-ÉTIENNE, LE 12 MARS 2009.

VOIR. POUR CE QU’ILS SUPPOSENT, PRODUISENT, QUESTIONNENT, DÉRANGENT. ILS N’ONT PLUS D’AUTRE CHOIX QUE D’EXISTER VRAIMENT. FAUT PAS LES LAISSER SEULS, HEIN! TANT QU’ILS SONT SEULS, ÇA VA, ON IMAGINE, ON PROJETTE, ON DÉSIRE. MAIS ILS VONT RAPIDEMENT DEVENIR DANGEREUX. SEULS. SEULE LA PENSÉE EST DANGEREUSE. SEULE. QUE…? TOUT. RIEN. QUELQUE CHOSE. ALLEZ ! ANOUK SCHOELLKOPF. Juin 2009

FM

FRANÇOIS MANGEOL, 25 ANS, 1M75 D’ÉTUDIANT CHERCHEUR DESIGNER DÉPENDANT - 3 RUE GEORGES TEISSIER - 42000 ST-ÉTIENNE WWW.FRANCOISMANGEOL.COM - 06 86 25 88 04 - CONTACT@FRANCOISMANGEOL.COM - SIRET : 500 002 373

JSP

JEAN-SÉBASTIEN PONCET, 26 ANS, 1M92 D’ÉTUDIANT/PROF DESIGNER DÉPENDANT - FERME DU VALFLEURY 42140 CHAZELLES SUR LYON - 06 79 64 14 71 - CONTACT@HELIOPTERRE.COM - WWW.HELIOPTERRE.COM


Projet en cours


Diogena, une cabane au boiS blanc. Mars 2009 Notice de recherche pour le compte de la ferme du bois blanc en vue du financement d’un projet d’accueil à la ferme dans des cabanes d’artistes.///Recherche de financements en cours.

Cette cabane est un passage. C’est un peu comme si on habitait le fût d’un télescope braqué sur le paysage. On est d’un coté dans un microcosme et de l’autre dans l’horizon, l’image. C’est la matérialisation d’un entredeux, d’un continuum entre un espace vaste et lointain et le temps visible, saisissable du jardin.


Projet en cours


la traction du quartier. Projet prospectif en collaboration avec la cité du design et EDF.///Recherche de financements en cours. Il s’agit d’un service itinérant multi-usages lié aux capacités de traction d’un âne. Présent dans la ville dans un quartier donné suivant le moment de l’année, l’âne peut-être appelé à effectuer un transport de personnes, participer à la collecte des déchets verts, participer à l’entretien des espaces verts, de jardin communautaires,reconquête des friches urbaines, support pédagogique avec les écoles... Ses taches se répartissent suivant la disponibilité géographique d’aires de repos et un calendrier annuel établit en fonction des demandes des associations, écoles et collectivités locales et des disponibilités de l’âne. Il a à sa charge permanente ses moyens de vie et le moyeu de traction asine à assistance électrique. Nous entendons par là ce qu’il transporte pendant son transit d’un quartier à un autre. Son lieu de vie temporaire installé, il ne porte pas sa maison sur son dos en permanence.


Projet en cours


Guano de paris. Mars 2010 Projet de pigeonnier urbain./// Recherche de partenariats en cours.

Ce pigeonnier propose de négocier un nouveau rapport entre l’urbain et le pigeon. Cela démarre par un voyage en capadoce où l’élevage de pigeon a permis pendant des générations de fabriquer un engrais recherché dans toute l’anatolie. Ce pigeonnier permet de récupèrer la fiente de pigeon pour le transformer en compost utilisé par les espaces verts de la ville. Il permet de fixer une population de pigeon dans les parcs et d’en controler la santé et les reproduction. Une entrée pour l’entretien des nids est également prévue. Elle permet la stérilisation manuelle des oeufs.


http://www.dictionnairedupaysage.fr/labo/fichiers/book  

http://www.dictionnairedupaysage.fr/labo/fichiers/book.pdf

Advertisement