Issuu on Google+

JA – 1450 Ste-Croix

Journal officiel des communes de Sainte-Croix, Bullet et Mauborget Nº 69

1.50 fr

Paraît le mercredi et le vendredi

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

CIMA

Souvenirs chantés au musée La rentrée est faite, la saison des spectacles redémarre. Ce dimanche en fin de journée, le musée du CIMA a ouvert la sienne en invitant l’artiste lausannoise Florence Grivel à se produire dans ses murs. Florence Grivel, peut-être la connaissez-vous déjà en tant qu’animatrice radio à la RTS… Peut-être l’ignorez-vous : Florence est avant tout une historienne de l’art qui n’a jamais délaissé ses propres activités artistiques et qui aujourd’hui encore expose, écrit, et surtout monte des spectacles. Ce dimanche au musée, elle a présenté son dernier-né : un autoportrait chantant intitulé Tour de chambre.

Moment de partage entre Florence et son public : tous reprennent Les Champs-Elysées.

Florence Grivel. À l’origine de ce projet, une simple question, venue à l’esprit de Florence sans qu’elle-même ne sache pourquoi : « Si je devais me définir en musique, quelles chansons citerais-je ? » Question curieuse, dont la réponse a toutefois été une évidence pour l’artiste ; elle liste bien vite la chanson du film Les demoiselles de Rochefort, Fais-moi mal Johnny de Boris Vian, le générique de Candy, Say you say me de Lionel Ritchie - et d’autres encore ! - et réalise que ces airs ravivent ses souvenirs, que les histoires leur étant liées ressurgissent. Pendant plusieurs mois, elle a mêlé les uns aux autres pour finalement donner naissance en 2012 à son premier spectacle solo : le fameux Tour de chambre. L’accueil du public ? Plus que positif ! « Le spectacle est à mourir de rire ! » entend-t-on. En conséquence, le CIMA

s’y est intéressé et a invité l’artiste à le produire dans ses murs ; c’est ainsi que dimanche dernier, Tour de chambre a régalé toutes les personnes présentes au musée. Toutefois, notons que donner du plaisir n’est pas le seul but que l’artiste se fixe avec son œuvre : « Nous avons tous une histoire unique, souligne-t-elle. Mon souhait est de réactiver, de réveiller les souvenirs, pour que chacun prenne conscience puis soin de cet héritage qui se trouve en lui. » Objectif atteint ! Après le spectacle, dimanche, ce sont des souvenirs qui ont été évoqués lors de la verrée… À qui souhaiterait voir ou revoir Florence en scène, retenez la date du 6 octobre : son spectacle sera alors donné à l’Échandole à Yverdon et se terminera pour l’occasion par un punch dansant d’anniversaire (ndlr : l’artiste est née un 6 octobre). Le musée du CIMA, quant à lui, vous donne rendez-vous à toutes et tous dès dimanche prochain, pour un concert de

soutien au profit du prochain spectacle de Daniel Eisler : Le songe de Clara. Texte et photos : Marie Manzoni


Nº 69

2

Votations

Initiative populaire du 05.01.2012 « Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire » Oui Bullet 57 Mauborget 7 Sainte-Croix 445 Jura-Nord vaudois 7’604 Vaud 64’622 Suisse 646’106

Résultats des votations de dimanche dernier : à noter la résistance de Mauborget à la vaccination du bétail, et celle de la majorité des SainteCrix comme, de justesse, de celle des habitants de notre district à la vente nocturne de toutes denrées dans les « shops ».

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

% de oui 26.64 % 14.58 % 32.20 % 32.47 % 34.1% 26.8%

Non 157 41 937 15’813 124’680 1’761’063

% de non 73.36 % 85.42 % 67.80 % 67.53 % 65.9 % 73.2%

Participation 46.62 % 67.61 % 44.24 % 45.81 % 45.8% 46.4%

Loi fédérale du 28.09.2012 sur la lutte contre les maladies transmissibles de l’homme (Loi sur les épidémies, Lep) Bullet Mauborget Sainte-Croix Jura-Nord vaudois Vaud Suisse

Oui 121 20 856 15’912 136’903 1’416’452

% de oui 57.08 % 48.78 % 62.76 % 69.24 % 73.5% 60.0%

Non 91 21 508 7’068 49’485 943’648

% de non 42.92 % 51.22 % 37.24 % 30.76 % 26.5% 40.0%

Participation 46.62 % 67.61 % 44.11 % 45.72 % 45.8% 45.5%

Modification du 14.12.2012 de la loi fédérale sur le travail dans l’industrie, l’artisanat et le commerce (Loi sur le travail, LTr) Bullet Mauborget Sainte-Croix Jura-Nord vaudois Vaud Suisse

Oui 114 32 559 11’518 104’113 1’324’530

% de oui 52.53 % 66.67 % 40.86 % 49.46 % 55.3% 55.8%

Non 103 16 809 11’770 84’158 1’049’502

% de non 47.47 % 33.33 % 59.14 % 50.54 % 44.7% 44.2%

Participation 46.62 % 67.61 % 44.14 % 45.73 % 45.8% 45.8%

LE VOLLEY-BALL VOUS EST PRÉSENTÉ PAR : VOTRE JOURNAL LOCAL VOLLEY-BALL CLUB SAINTE-CROIX Salle des Champs de la Joux

VENDREDI 27 SEPTEMBRE 19h30 : Filles M23

VBC SAINTE-CROIX - VBC YVERDON

SAMEDI 28 SEPTEMBRE 19h30 : Mixte M17

VBC SAINTE-CROIX - VBC CHESEAUX III

LUNDI 30 SEPTEMBRE 20h : Volley-Détente

LES DAHUS DU BALCON - FWINNERS Cette annonce est parrainée par : ÉLECTRICITÉ TÉLÉCOMMUNICATIONS RÉSEAU INFORMATIQUE APPAREILS MÉNAGERS Rue de l’Aiguillon 2 | CH-1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 27 88 | Fax 024 454 28 10 | info@prior-electricite.ch

Vendredi 27 et samedi 28 septembre

Soirées chasse

Salades du buffet Entrecôte de cerf (300 g.) sur pierre Spätzlis - fruit et légumes Fr. 36.Il est prudent de réserver


Nº 69

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

Buttes – La Robella : départ de la cheffe d’exploitation La station Buttes-La Robella annonce le départ de sa cheffe d’exploitation Katia Cruchaud, qui poursuit sa carrière à Sainte-Croix / Les Rasses. Le conseil d’administration lui souhaite plein succès et se réjouit des futures collaborations avec la station voisine. Après cinq années à Buttes, Katia Cruchaud rejoindra le 1er octobre les Remontées mécaniques du Balcon du Jura vaudois pour exercer sa profession là où est née sa passion pour la neige. La relève est assurée à l’interne, par son suppléant officiel Laurent Bütikofer, qui prépare le brevet fédéral de spécialiste des installations en transport à câble. Depuis septembre 2008, Katia a mis ses compétences et son dynamisme au service des sportifs du Val-de-Travers et des visiteurs. Elle a conduit de gros

Une enfance au café René Neyret « Dans les premières années de mon apprentissage – j’avais le même âge que toi, souligna-t-il –, j’ai passé plus de temps à observer la rivière, ses habitantes et les éphémères, qu’à y pêcher. J’ai appris que la truite avait une façon particulière de se protéger des prédateurs – le pêcheur en particulier – et de manger. À la première manifestation d’un danger, ombre suspecte ou bruit, elle quitte le bord pour rejoindre le milieu de la rivière. Dans le même temps, elle cesse de se nourrir. À la deuxième, elle disparaît dans son abri  : fin de la pêche. »

Impressum Éditeur responsable : Société coopérative du Journal de Sainte-Croix et Environs Rédaction – Administration – Imprimerie – Éditions : Rue de la Sagne 17b 1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 11 26 Fax 024 454 29 80 Courriel : journal@jsce.ch Abonnement 2013 (TVA comprise) : 1 an : Fr. 105.– 6 mois : Fr. 55.– Prix au numéro : Fr. 1.50 Publicité 2013 (TVA comprise) : Annonces (larg. 27 mm.) : Fr. 0.48 le mm. Réclames (larg. 27 mm.) : Fr. 0.62 le mm. Première page (larg. 27 mm.) : Fr. 0.70 le mm. Délai pour le dépôt des annonces et communiqués : Lundi à 14h pour le nº de mercredi et mercredi à 14h pour le nº de vendredi. Tirage : 2’200 ex. Tous ménages : 3’650 ex.

chantiers – renouvellement de la concession du télésiège, local de pique-nique, billetterie à portiques électroniques – à côté de l’entretien courant des pistes et du matériel – télésiège, téléskis, Féeline, dameuses, motoneiges, trottinettes… Des certificats officiels sont venus reconnaître un double souci de sécurité – la priorité – et d’accueil (label Qualité I de Suisse Tourisme). Pour attirer la clientèle sans les canons à neige si désirés, Katia a aidé à développer des animations : après la Course aux

oeufs et Chasseron-Buttes, le waterslide ; bientôt, le snowpark de What is Robella. La coopérative TBRC et l’Association Sauver la Robella la remercient chaleureusement du travail accompli avec engagement et lui souhaitent beaucoup de satisfaction dans son nouvel emploi. Elles sont heureuses de pouvoir continuer à compter sur son aide, grâce à des liens renforcés entre les deux stations de part et d’autre de Chasseron. Les Conseils d’administration de TBRC et de l’ASR

Sommaire

3

Concert au CIMA 1 Votations 2 Buttes - ski 3 Feuilleton 3 Lutte 5 Memento 6 Au Royal 7 Où est-ce ? 7 Prévention - vélo 7 Plantes sauvages 8

Ski

Feuilleton 29

Il insista ensuite sur l’importance de la continuant de le fixer. J’en voulais encore direction du vent. « Si tu la vois, tu peux être sûr qu’elle «  Lorsqu’il est de face, il convient de faire t’a déjà vu. Adieu la prise. Donc, sois des lancers courts, bas et puissants. Mais discret dans ta tenue et ton attitude. tu l’apprendras par toi-même. » Enfin conclut-il, il faudra que tu fasses Je me taisais sans détacher mon regard la différence entre la truite et le saumon. Elle a une nageoire de queue plate. Lui, du sien. « En ce qui concerne la position du l’a échancrée. Cela évitera de te tromper, À suivre… question de maille. » soleil, ajouta-t-il, et contrairement au vent, il vaut mieux l’avoir de face. Car si la truite a une vue médiocre, elle est Texte et photo : Cédric Cachemaille extrêmement sensible aux ombres portées à la À l’occasion du 25e anniversaire Quels sont vos loisirs ? surface de l’eau. » de votre Journal, qui se fêtera le Je fais partie des Yodleurs de SainteDevant mon silence, il 26 octobre, un petit tour en questions Croix, je fais du ski et du vélo, et un poursuivit. autre loisir important est de cultiver à ceux qui vous le préparent. « Il faudra absolument l’amitié. que tu évites de marcher Depuis quand travaillez-vous Daniel Goy sur les berges creuses, pour le Journal de Sainte-Croix et car la truite possède 61 ans, Sainte-Croix environs ? J’ai commencé en 2007, cela fait de petits organes senRetraité donc 6 ans. soriels qui captent les Quel est votre domaine préféré ? vibrations. De plus, les Je suis préposé pour les séances du lendemains de pleine conseil communal. J’aime bien faire lune, il ne faut pas aller les portraits de personnalités locales pêcher trop tôt. » lors d’anniversaire, retraite ou autre, Devant ma moue d’inj’aime aussi couvrir les sociétés locales, et je fais également des reporcompréhension, il prétages quand on est à l’extérieur de cisa : Sainte-Croix, avec le yodleur club de «  Elle profite de la clarté l’Edelweiss. nocturne et de l’abondance de mouches pour Qu’est-ce qui vous a donné l’envie se nourrir pendant la de travailler pour le journal ? nuit. Le matin, elle est J’aimais bien lire notre « petit canard gavée et regarde passer local », et à la suite d’une annonce parue pour la recherche de rédacteur, ton leurre avec indifféÊtes-vous né à Sainte-Croix ? j’ai décidé d’y apporter ma contriburence. » Oui, mais je suis originaire de tion, et aussi le fait que je m’exprime Elle peut donc être inVaulion. mieux par l’écrit que par la parole. différente, pensais-je en

Une rédaction – un visage – une identité


Nº 69

4

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

Cinéma Royal

Samaritains de Sainte-Croix

Cours Urgences chez les Petits Enfants Les samedis 28 septembre et 5 octobre De 8h à 12h, rue du Collège 2

Renseignements et inscriptions : 0848 84 80 46 ou sur le site www.samaritains.com

Jeudi 26 septembre à 20h00 (entrée 10.-) : « Riddick » Vendredi 27 septembre à 20h30 : « Grigris » Samedi 28 septembre à 18h00 : « Gabrielle » - évènement - coup de ♥ Samedi 28 septembre à 20h30 : « Riddick » Dimanche 29 septembre à 18h00 : « Grigris » Dimanche 29 septembre à 20h30 : « Gabrilelle »

(voir communiqué dans le tous-ménages de vendredi 20 septembre)

À louer Sainte-Croix, centre

Garage pour deux voitures avec cave au 1 octobre ou à convenir er

Tél. 026 675 19 15

Prochains tous ménages 25 octobre, 22 novembre…

Musée du CIMA dimanche 29 septembre à 17h

PREMIERE MONDIALE:

NEW SUZUKI SX4 S-CROSS DES Fr. 19 990.–

Concert organisé pour soutenir la réalisation de la pièce de théâtre musicale « Le songe de Clara » de Daniel Eisler

Programme : Schubert, Eisler avec la participation de Vassilissa Dolivo, Ophélie Caillaux et Daniel Eisler Apéritif après le concert durant lequel il sera possible d’acheter le texte relié et illustré de la pièce ainsi que des cartes reproduisant des œuvres mises généreusement à disposition par des peintres de la région. Entrée libre, collecte

Exposition

La nouvelle Suzuki SX4 S-CROSS 4 x 4 est plus qu’une première mondiale. Elle en réunit plusieurs et redéfinit la classe crossover. Par exemple avec le système de transmission 4 x 4 ALLGRIP révolutionnaire à 4 modes. Ou avec un concept d’espace généreux qui en fait un véhicule idéal pour les trajets quotidiens, les activités sportives ou les excursions en famille. Les moteurs à faible émission, ou le fantastique toit ouvrant panoramique en verre, sont d’autres atouts enthousiasmants.

vendredi 27 septembre de 16h30 à 18h30 et samedi 28 septembre de 8h à 12h. Equipement exclusif par exemple du New SX4 S-CROSS GL TOP. Stop-start automatique (seul. boîte manuelle), climatisation automatique 2 zones, système navigation & multimédia avec caméra de recul, Bluetooth avec dispositif mains libres, volant gainé cuir avec touches de commande du système audio et du tempomat, Key-less Entry & Start / bouton de démarrage, capteurs de parking avant & arrière, sellerie cuir, capteur de pluie, phares bi-xénon, feux de jour (LED), toit ouvrant panoramique, vitres teintées, aide au démarrage en côte, jantes en alliage léger 17˝, sièges avant chauff ants.

Verre de l’amitié.

Remise de 5 ct sur le carburant du vendredi au dimanche

Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant: New Suzuki SX4 S-CROSS 1.6, Fr. 19 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 5.5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: C, émissions de CO₂: 127 g / km; photo: New Suzuki SX4 S-CROSS 1.6 GL Top 4 x 4, Fr. 31 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 5.7 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: D, émissions de CO₂: 130 g / km; moyenne pour l’ensemble des marques et modèles de voitures neuves en Suisse: 153 g / km.

Garage Balcon du Jura Rue Neuve 9 1450 Sainte-Croix

Garage Balcon du Jura Rue Neuve 9 1450 Sainte-Croix

« Pour mieux passer le changement de saisons » « Pour aller en profondeur dans son corps et en Soi… » « Pour prévenir l’accumulation des toxines et des tensions »

Thérapie ayurvédique Massages – hygiène de vie selon l’ayurvéda détermination de votre constitution (sur rendez-vous) Yoga – Marmachikitsa (mardi et mercredi soir)

Pour tous renseignements : tél. 079 703 06 25 Christine Margot


Nº 69

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

5

La saison de lutte est terminée

Lutte

Pour Léonard Gueissaz, de l’Auberson, comme pour ses amis lutteurs du Val-de-Travers et d’ailleurs, la saison des ronds de sciure s’est terminée à fin août. Cette année la Fête Fédérale de Berthoud a apporté un point final prestigieux au championnat de lutte. Un sport qui est en train de regagner ses lettres de noblesse et de susciter un engouement rarement atteint jusqu’alors. Pour Léonard, le championnat a débuté le 21 avril à Genève et il s’est achevé le 18 août à la Vue-des-Alpes. Durant ces quatre mois le jeune garçon a pris part à onze fêtes régionales, cantonales, romandes ou alpestres, qui se sont déroulées un peu partout en Suisse Romande. Il s’est classé à six reprises parmi les dix premiers, ce qui lui a valu de remporter des palmes ainsi que différents autres prix. Il est d’ailleurs revenu de la fête Romande d’Oron-la-Ville avec une deuxième place ex aequo (JSCE du 24.05.2013) et une belle sonnaille dont il n’est pas peu fier ! Mais si le championnat est maintenant terminé, les entraînements hebdomadaires en salle se poursuivent. La pause hivernale va être mise à profit par les lutteurs pour travailler leur technique et apprendre de nouvelles prises afin d’être prêts, au printemps prochain, à affronter leurs adversaires.

Une petite page d’histoire Parler de lutte dans notre région n’a, somme toute, rien d’insolite. Au début du XX e siècle Sainte-Croix s’est fait connaître loin à la ronde, dans le milieu des sports de combat, grâce aux frères Cherpillod qui furent tous deux champions du monde de lutte libre et également champion d’Europe de jiu-jitsu

pour l’aîné. Ils firent parler d’eux bien au-delà des frontières du village, du canton et même du pays. C’est également à Sainte-Croix que fut organisée, en 1905, la première fête romande de lutte. Et à Sainte-Croix encore qu’en 1895, Armand Cherpillod alors âgé de 19 ans, fit ses débuts en compétition en participant pour la première fois à un concours de lutte. Une activité qu’il pratiquait depuis l’âge de treize ans au sein de la Société de gymnastique de la Sagne. Et puis parler du plus ancien sport helvétique, c’est aussi parler de fair-play et de respect. Bien que la pratique ait évolué depuis un siècle (les combats se disputaient à l’époque sur l’herbe) les frères Cherpillod seraient certainement heureux de voir que la violence n’a fort heureusement pas réussi à polluer le monde de la lutte. Ainsi lors de la Fête Fédérale à Berthoud, où se sont côtoyés quelque 250’000 spectateurs durant les trois jours de fête, ce sont l’entente et la bonne humeur qui ont pris le pas sur l’agressivité et les bagarres. Pas de fouille à l’entrée et les nombreux couteaux suisses aperçus dans le public n’ont servi qu’à couper du pain et du saucisson ! Une

Léonard avec les six palmes et la sonnaille qu’il a remportées cette saison.

image d’Épinal, mais une image impensable de nos jours dans un stade ou dans une patinoire. Texte et photos : P. Leuba

En plein combat lors de la Cantonale de Couvet.


Nº 69

6 Ne pleure pas sur les morts, a dit le poète Persan Saadi, qui ne sont que des cages dont les oiseaux sont partis. Tout en aimant et respectant notre corps, cet honnête serviteur, donnons-nous le droit, ayons la charité de libérer l’oiseau quand sa cage est devenue inhabitable. Dans la reconnaissance pour la vie et les joies partagées, nous faisons part du décès de Madame

Jeanne BAHON-BLATTNER Survenu le samedi 21 septembre 2013 dans sa 96e année Son époux : André BAHON-BLATTNER, à Sainte-Croix ; Ses filles : Marianne BAHON à Lausanne ; Françoise GRETILLAT-BAHON, à Lutry ; Son petit-fils : Pierre GRETILLAT et son arrière petit-fils Xavier, en Australie ; Ses nièces : Marie-Léa KOHLI, à Pully ; Christine KOHLI, à Lausanne ; Ses cousins et cousines en Romandie et en Suisse alémanique. La cérémonie des Adieux a eu lieu dans l’intimité de la famille, ainsi que l’incinération. Un culte du souvenir sera célébré en l’église protestante de SainteCroix, le jeudi 17 octobre 2013 à 14h30. Domicile de la Famille : rue du Midi 16 à Sainte-Croix.

Notre Père qui es aux cieux, c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire aux siècles des siècles. Amen. J’ai ouvert devant toi une porte que personne ne pourra fermer. Apocalypse 3,8 Plutôt que des fleurs, vous pouvez penser à la paroisse protestante du Balcon du Jura, CCP 10-7439-2. Cet avis tient lieu de lettre de faire part.

Memento URGENCES AMBULANCE

144

SDIS Service de Défense Incendie et Secours 118 GENDARMERIE 117 ou 024 557 66 21 MÉDECIN DE GARDE Veuillez téléphoner au Centre de soins et de santé communautaire – Hôpital 024 455 11 11 PHARMACIE DE GARDE Cette semaine (23-29.9) Pharmacie Benu 024 454 22 44 Semaine prochaine (30.9-6.10) Pharmacie Touré 024 454 10 10 Dimanche de 10h30 à 11h30 MÉDECIN DENTISTE URGENCES Week-end et jours fériés  : la Police d’Yverdon vous renseignera 024 423 66 66.

SANTÉ CENTRE DE SOINS ET DE SANTÉ COMMUNAUTAIRE CSSC 024 455 11 11 Hospitalisations en soins aigus Visites de 10h à 20h –Policlinique 24h sur 24 –Chirurgie programmée –Physiothérapie, chiropractie, radiologie, laboratoire – Etablissement médico-Social EMS Visites libres – Centre Médico-social CMS –Unité d’Accueil temporaire UAT Accueil de jour, animation – Logements adaptés et sécurisés – Repas à domicile 024 455 16 20 CMS – AIDE ET SOINS À DOMICILE 024 455 16 20 - Soins infirmiers, ergothérapie, service social, livraison de repas à domicile, aide à la toilette, au ménage et à la famille -Consultation inf. ambulatoire: lu-ve 11h-12h - Renseignements sur les logements adaptés et sécurisés Bureaux ouverts lu-ve de 8h à 12h En dehors de ces jours/heures, appels déviés sur le CMS d’Yverdon. TMR - Transport de personnes à mobilité réduite 6 jours sur 7 (en coll. avec le serv. bénév.) 024 425 25 25

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

Le conseil d’administration, la direction et le personnel du Centre de Soins et de Santé communautaire du Balcon du Jura vaudois s’associe à la peine de la famille de

Sœur Andrée VAUTRAVERS ancienne infirmière-cheffe à l’Hôpital de Sainte-Croix durant quinze ans. Le service funèbre aura lieu le jeudi 26 septembre à 14h à la chapelle de Saint-Loup.

Sœur Andrée Vautravers

26 août 1926 – 22 septembre 2013 Infirmière-chef de l’hôpital de Sainte-Croix de 1974 à 1988 Les plus âgés se souviennent des temps héroïques de l’hôpital de Sainte-Croix porté par les diaconesses de Saint-Loup, Sœurs Hermine, Anna, Denyse, Andrée, Rose-Alice, Lydia… À la pointe des compétences professionnelles de l’époque, elles apportaient aussi une présence humaine, spirituelle, une disponibilité qu’on ne retrouve plus de notre temps, disponibilité aux confins de l’exploitation. Sœur Andrée était de condition modeste. Elle nous racontait que, comme gamine, elle accompagnait sa mère à pied de Provence à Couvet et retour pour vendre quelques œufs au marché. Travailleuse, elle avait un caractère de responsable et d’organisatrice. Elle avait déjà fait ses preuves à l’hôpital de Montreux avant de venir à Sainte-Croix en 1972. Lors de l’accident d’autocar du Remblai, le 24 janvier 1974 (huit morts et vingt-quatre blessés), il ne faisait plus aucun doute qu’elle avait des qualités de chef. Elle a assumé cette fonction jusqu’au retrait des diaconesses en 1988. Ses dernières années ont été assombries par la maladie et plusieurs opérations, mais elle est restée volontaire jusqu’au bout. Quelques jours avant sa mort, elle m’a dit : « Je ne veux pas d’article dans le journal de Sainte-Croix » (dont elle était fidèle lectrice). En mon âme et conscience, je désobéis, pour dire au nom de beaucoup l’immense reconnaissance que nous lui portons, à elle et à ses compagnes. Dr Paul Schneider

Un culte sera célébré à la chapelle de Saint-Loup jeudi 26 septembre à 14h.

URGENCES SANTÉ Service d’ambulances 144 OSTÉOPATHIE 024 454 55 55 PÉDICURE 024 454 15 09 – 079 672 51 50

SERVICES Administration communale SAINTE-CROIX Rue Neuve 10 Lu-ma-me-ve 8h30-12h, 13h15-16h30 Je 8h30-12h, 13h15-17h30 024 455 41 41 commune@sainte-croix.ch Administration communale BULLET Lu-ve 9h-11h 024 454 12 64 commune@bullet.ch Administration communale MAUBORGET info@mauborget.ch 024 436 16 52

DÉCHETTERIE DE LA COMBE DE VILLE Téléphone et fax 024 454 24 50 Heures d’ouverture (jours fériés exceptés) Lundi - Vendredi 7h45-11h45 + 13h30-16h45 Samedi 8h00-11h45, durant heure d’été OFFICE DU TOURISME 024 455 41 42 Hôtel de Ville, Rue Neuve 10 Lundi à vendredi 8h30-12h et 13h30-16h30 Samedi et dimanche : Points i ouverts, répartis sur le Balcon du Jura. ALLÔ?BUS 024 455 43 30 Gare de Sainte-Croix GROUPE DE BÉNÉVOLES GROUPE DE TRANSPORT Vous pouvez appeler : lundi (14h-16h) mardi - mercredi - jeudi (9h-11h + 14h-16h) vendredi (9h-11h) 079 468 27 18 ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE 024 454 39 80 Mme Yvonne Chevalley 079 751 37 15


Nº 69

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

Au Royal cette semaine Riddick de David Twohy Avec Vin Diesel, Jordi Molla, Matt Nable – Durée : 1h59 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – USA (2013). Laissé pour mort sur une planète inconnue, l’ex-détenu Richard B. Riddick (Vin Diesel) a tôt fait de reprendre ses esprits. Las, un environnement pour le moins hostile ne lui donne guère de répit, survie oblige ! Avec le laconisme qui le caractérise, Riddick extermine sans faire de chichis une myriade de créatures démoniaques

très voraces, lesquelles se reproduisent à la vitesse des tornades qui balaient sans relâche cette contrée déjà guère hospitalière. La situation se complique encore avec l’arrivée de deux bandes rivales de chasseurs de primes fort peu amènes, qui vont rivaliser en alliances instables… Réalisé par le talentueux David Twohy, à qui l’on doit l’excellent et très frissonnant « Pitch Black » (2000), ce troisième épisode des aventures de notre héros nyctalope est de très loin le meilleur de la série ! Visiblement, son protagoniste s’éclate comme un gosse, jouant de façon éhontée avec tous les clichés du genre ! Adeline Stern

Où est-ce ?

La Municipalité s’associe à la journée de prévention dédiée aux cyclistes, organisée par le Conseil Régional de Prévention et de sécurité (CPRS) du district Jura-Nord vaudois et différents partenaires. La Municipalité a le plaisir d’inviter la population à participer à la journée de sensibilisation sur le thème de la sécurité à vélo « pour que rouler reste un plaisir », le samedi 28 septembre 2013, de 09h00 à 15h00 au Garage Thévenaz, rue des arts 21, 1450 Sainte-Croix Cette manifestation, ouverte à un large public, vise en particulier les enfants et les adolescents. En effet, la police et les autorités constatent un manque de prudence de certains usagers durant la période allant d’octobre à fin mars. Le danger peut notamment provenir d’un manque de visibilité par un défaut d’équipement des cycles (phares) et peu d’éléments réfléchissants (vêtements). Le public disposera de stands de préven-

tion et contrôle technique des cycles. Ils offriront entre autres: Un stand de contrôle technique des vélos: freins, lumières, équipement réfléchissant, vêtements réfléchissants, etc. Un stand de prévention avec le rappel des règles de circulation et la notion de voir et d’être vu. Diverses animations autour du vélo et de la promotion des clubs cyclistes, le tout accompagné d’un ravitaillement sportif. Cette action est menée simultanément dans huit localités (Le Sentier, Le Pont, Vallorbe, Orbe, Sainte-Croix, Grandson, Yverdon-les-Bains et Yvonand). La Municipalité tient à remercier tous les acteurs engagés dans cette manifestation en faveur de la prévention routière. La Municipalité

Collectif « À Sens Unique »

« Léger démêlé »

Des acrobaties légères et des démêlés tumultueux. Nous vous convions à un spectacle de cirque drôle et grinçant où se battent en duel neuf disciplines dont les jeux icariens, la corde molle et le mât chinois. Devant vous, six individus se portent, se supportent, s’envoient des claques, et pas juste au sens physique du terme.

Nous sortons récemment de l’école de cirque de Québec, où nous avons formé notre collectif « À Sens Unique ». Nous sommes actuellement accueillis en résidence de création par l’école LeZarti’cirque. Parmi nos cinq nationalités

Cinéma

Reconnaissez-vous les détails de nos villages et hameaux ?

Communiqué de presse municipal

Journée de prévention pour les cyclistes  « Pour que rouler reste un plaisir »

7

Jeu Christophe Carisey vous propose le détail d’une photo. À vous de donner l’adresse correspondante (rue, numéro, village).

La réponse est à faire parvenir par courriel à journal@jsce.ch, par tél. 024 454 11 26, ou encore par fax 024 454 29 80, cela jusqu’à lundi prochain à 10h.

Détail paru la semaine dernière.

L’une des personnes ayant répondu correctement sera tirée au sort et son nom sera publié : elle pourra aller consommer un café et un croissant offerts par le tea-room de la rue Centrale

Le détail de la semaine dernière appartenait au bâtiment A gagné le café-croissant : personne.

différentes, nous comptons un acrobate suisse, Matthias Reymond, de SainteCroix. À l’issue de la représentation, vendredi 27 septembre à 20h30 sous le chapiteau, rue de l’Industrie 11 (entrée libre, collecte), nous organiserons un apéritif ouvert à la discussion, à la critique et, bien sûr… aux compliments ! Osez le sourire jaune citron et accompagnez-nous dans notre création collective de claques à grands coups de cirque. www.asensunique.com

Spectacle


Nº 69

8

Librairie

Sainte-Croix, mercredi 25 septembre 2013

La Nature dans nos assiettes : oui mais avec prudence Samedi dernier, à l’initiative de la Librairie Clin d’Oeil, François Nicod, pharmacien et Jean-Paul Lonchampt, chef cuisinier, sont venus parler des plantes sauvages. De leur utilisation en cuisine, mais aussi des vertus ou des dangers qu’elles peuvent receler. Connaître les herbes, les fleurs, les fruits et les racines avant de les cuisiner, une condition sine qua non de l’avis des deux experts.

François Nicod, pharmacien.

Une délicieuse crème à l’aspérule odorante, ça vous tente ? Mais attention, derrière son parfum de foin vanillé et ses diverses propriétés, l’aspérule renferme aussi des anticoagulants. Elle est donc à déconseiller fortement aux personnes atteintes de troubles hépatiques. Une information, parmi d’autres, primordiale et parfois absente de certains cours ou de certaines recettes. Le ton est donné. Les plantes c’est un sujet sérieux et les connaissances empiriques, c’est-à-dire celles qui reposent sur l’expérience commune, se sont parfois révélées fausses ! La science a depuis lors prouvé que certaines molécules, seules ou associées, peuvent être dangereuses et qu’il est donc essentiel d’avoir quelques notions avant de s’improviser cuisinier-botaniste. Mais lorsque l’on connaît les plantes et la façon de les préparer, cela devient alors un plaisir pour le palais, pour les yeux et pour la santé. Un plaisir à redécouvrir absolument selon Jean-Paul Lonchampt, qui nous explique

Les intervenants, François Nicod et Jean-Paul Lonchampt, entourant Anne-Sylvie Jaccard. qu’au Moyen-âge l’on utilisait plus de trois cents plantes sauvages contre à peine soixante de nos jours. Retrouver les goûts perdus et les saveurs oubliées. Prendre soin de sa santé tout en soignant sa cuisine. La conférence du jour, en conjuguant les connaissances scientifiques du pharmacien aux talents du cuisinier, s’est révélée particulièrement intéressante. Après une présentation en photos, place à quelques espèces fraîchement cueillies. L’on découvre ou redécouvre, que les baies du sureau noir sont immunostimulantes et efficaces contre toutes les pathologies ORL. Que l’ortie blanche, elle, est bourrée de sels minéraux et contient six

fois plus de vitamines que les oranges. Ou encore que les graines de la carotte sauvage sont idéales pour agrémenter une salade ou un légume. Bref la nature nous offre bien davantage que les seuls champignons, framboises ou noisettes. L’exposé a été suivi d’un atelier-repas, animé par Anne-Sylvie Jaccard. Elle s’est inspirée des recettes du chef-cuisinier présent, pour proposer un menu de saison aux participants. À rappeler encore que les ouvrages écrits à quatre mains par François Nicod et Jean-Paul Lonchampt sont disponibles à la Librairie Clin d’Oeil. Texte et photos : P. Leuba

Arthur pèle les pommes de terre pour la soupe d’orties.

Prochains tous ménages 25 octobre, 22 novembre…

Quelques-unes des plantes fraîches apportées par les conférenciers.


69 m 25 septembre 2013