Issuu on Google+

JA – 1450 Ste-Croix

Journal officiel des communes de Sainte-Croix, Bullet et Mauborget Nº 62

1.50 fr

Paraît le mercredi et le vendredi

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Sainte-Croix allumera le feu Les 7 et 8 septembre prochains, Sainte-Croix, destination panoramique de la Région d’Yverdon-les-Bains, se joint aux journées européennes du patrimoine 2013. La petite bourgade propose autour du thème «Feu et lumière» un programme haut en découvertes et un plongeon dans un patrimoine encore bien vivant. Le Cinéma Royal, l’Hôtel de France, les musées Baud, CIMA et des Arts et Sciences ainsi que l’Atelier du Docteur Wyss offriront des prestations inédites ou gratuites. Les visiteurs auront le loisir d’en profiter uniquement durant les journées européennes du patrimoine soit les 7 et 8 septembre 2013. Autour du thème « Feu et Lumière », une projection spéciale ou une visite « À la découverte des caméras Bolex » sauront allumer des étoiles dans les yeux des enfants, des nostalgiques et férus d’histoire. Visite guidée de la petite ville jurassienne, (re)découverte de l’histoire du Cinéma Royal et immersion insolite dans le monde des automates et orchestrions, permettront de mieux cerner la place prépondérante qu’occupait Sainte-Croix au 19ème siècle.

Détails • 7 et 8 septembre de 10h00 à 17h00. • L’Hôtel de France (024 454 38 21) proposera « L’Assiette Patrimoine Trilogie Vaudoise » au prix de 22 francs (atriaux, saucisse aux choux, saucisse à rôtir, gratin dauphinois).

Découvrez Sainte-Croix autrement Cinéma Le Royal • Visites commentées et projection film documentaire. 10h30/11h30 et 14h00/15h30

Visites guidées de Sainte-Croix et son histoire industrielle • 10h30 et 14h30, au départ de l’Hôtel de France.

Au Musée CIMA • « À la découverte des caméras Bolex ». 10h30-12h00 et 13h30-17h00, entrée payante à 3 francs. • Visites guidées payantes. 10h30 /14h00 et 15h30 Musée des Arts et des Sciences • Entrée libre durant le week-end de 14h00 à 17h00 L’Atelier du Dr Wyss • Visites guidées samedi/dimanche à 15h00 uniquement sur réservation préalable au numéro 079 713 86 20 jusqu’à la veille à 17h00. Musée Baud (L’Auberson) • Visites guidées payantes ; samedi : 14h00/15h00 et 16h00 ; dimanche : 10h00 /11h00/14h00/15h00/16h00/17h00.

Unihockey - le plus grand tournoi de Suisse romande

Une équipe suédoise à Yverdon-les-Bains !

Événement à découvrir à Yverdon-les-Bains ! (Centre Sportif des Isles). Le Challenge des Bains accueille pour la première fois une équipe suédoise (Landskrona Falcons) qui se mesurera au tenant du titre Ticino Unihockey (LNB), UHT EGGIWIL (LNB) et Luzern (1ère Ligue). L’autre groupe verra s’affronter Ad Astra Sarnen (LNB), Langenthal Aarwangen (LNB),Unihockey Fribourg (1ère Ligue) et UHC Genève (2e Ligue).

Tourisme

Les matchs débuteront le samedi 31 août à 9h et se termineront le dimanche par la grande finale à 16h00 ! Place aux juniors pour deux matches de gala : samedi 13h, UCY juniors C-Mont-surRolle juniors C ; dimanche 15h, UCY M16 – Unihockey Fribourg M16. Entrée libre. Infos sur www.challengedesbains.ch

Unihockey

Joe P. Stöckli, président de la Ligue régionale ; Emanuel Antener, capitaine de l’équipe suisse ; Michel Ruchat, coordinateur principal du CO du Challenge.


Nº 62

2

Feuilleton 25

Une enfance au café René Neyret Après avoir tenu conseil, les deux vieilles décidèrent d’indemniser la victime. Il était fort susceptible et on ne pouvait pas lui proposer de l’argent, un dédommagement qu’il aurait jugé humiliant. Madame Louise avait dans sa cave une fine Napoléon que feu son mari – on ne parlait jamais du défunt – détenait précieusement pour une grande occasion. Mais il est mort avant une quelconque grande occasion. Elle décida donc de payer son écot en donnant la bouteille au plaignant. Ma grand-mère, fidèle à ses convictions, offrit – ce qu’elle faisait lorsqu’elle était invitée – un kilo de sucre et une demi-livre de café. Comme première punition, Jean-Paul et moi fûmes chargés d’apporter les cadeaux à l’Antoine. La tête basse, il nous fallut nous excuser, promettre bien entendu de ne jamais recommencer, et rentrer à la maison pour subir la deuxième sanction, beaucoup plus sévère celle-là. Interdiction de se voir jusqu’à la fin des vacances. Qui, heureusement, arrivait huit jours plus tard. C’est ainsi que, encore une fois, elles nous montrèrent combien elles nous aimaient.

9. La pêche Souvenirs de gamin en Haute-Loire. Entre dureté et tendresse, toute la magie d’un conteur en culottes courtes.

En bas du village coulait une rivière, vive et claire. J’y allais pêcher presque tous les jours. Dès que je disposais d’une heure de liberté. J’y filais sur le vélo que j’avais eu pour le Noël de mes six ans. Le nécessaire de pêche était prêt dans la grange du bistrot. Le scion debout contre le mur, coincé dans les toiles d’araignées. Fil déjà attaché, flotteur, plombs et hameçon, tout était préparé. Il suffisait de récolter quelques vers de terre et hop, c’était parti. L’appât était toujours un ver de terre. J’ignorais qu’il pût en exister d’autres. On en trouvait à satiété dans le jardin. J’allais les chercher de préférence sous le tas de fumier ou sous l’amas d’herbes pourrissantes que mon grand-père stockait précieusement dans un coin pour fournir de l’engrais. C’est là, au frais, qu’ils étaient les plus vifs, les plus rouges. C’étaient ceux qui, une fois transpercés, résistaient le plus longtemps en se tortillant au bout de la ligne. Je ne savais pas qu’on pouvait utiliser des appâts plus sophistiqués, peut-être plus

efficaces. Le vieux pêchait au ver de terre. Uniquement. On disait ver, car on n’en connaissait pas d’autre. En matière de pêche, il était une espèce de Bon Dieu de la capture des poissons, il en ramenait toujours d’énormes, des carpes, des tanches, parfois des anguilles. J’essayais de l’imiter en utilisant le même appât. Sa méthode était dite « à la calée. » Pas compliqué ! Il allait au bord de la rivière dans des coins qu’il connaissait depuis toujours, là où l’eau ne courait pas, où le flotteur – il disait le bouchon, moi aussi naturellement – restait plus d’une heure sans se déplacer, ou à tourner en rond. Il pouvait donc piquer un petit roupillon. Je l’ai souvent vu dormir sur la berge, ronfler très fort aussi, avec, rabattu sur les yeux, selon l’humeur, le temps ou le jour de la semaine, le chapeau noir bosselé ou la casquette à carreaux. Le chapeau étant réservé au dimanche, jour où on devait marquer une différence vestimentaire. Bien s’habiller, même au bord de la rivière. Les poissons pouvaient faire ce qu’ils voulaient pendant ce temps, le grand-père dormait. Il disait bouchon, sans doute parce que les premiers flotteurs, les miens en tout cas étaient taillés dans un bouchon de bouteille de vin, percé au centre dans le sens de la longueur afin d’y passer le fil. Une plume de poule ébarbée complétait le dispositif en le coinçant. En gros, sa technique était simple, voire rudimentaire, mais efficace. Il utilisait un fil de fort diamètre, tellement solide qu’il pouvait, comme il s’en vantait, arracher toutes les souches de la rivière. Dès que le bouchon s’enfonçait – quoi qu’il y ait au bout de la ligne, poisson, branche, racine ou pourquoi pas vieille ferraille et s’il était réveillé –, il remontait vigoureusement sa canne à pêche. « Faut que ça vienne », disait-il très subtilement. Il aimait bien ce côté brutal, ça lui plaisait d’affirmer sa force. Les vers de terre, des gros, au moins quinze centimètres de long me fichaient la trouille. Ils étaient menaçants, avec leurs anneaux qui ondulaient. Surtout quand ils se tortillaient sous la piqûre de l’hameçon. Je les croyais capables d’attraper les petits poissons, juste en les entourant avec leurs anneaux, les étouffant, un peu comme le boa avec sa proie. Pour le grand-père, il n’y avait pas de séance sans amorçage préalable, lequel consistait simplement à jeter dans l’eau un mélange pâteux à base de saletés. Le vieux y mettait indifféremment de la farine prélevée sur la nourriture des animaux domestiques, du pain rassis

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

ou selon le cas ramolli, subtilisé – tant mieux, ça faisait ça de moins à manger – dans la réserve destinée à la soupe au pain trempé. Il ajoutait, selon l’humeur et ce qui lui tombait sous la main, des grains de maïs ou de blé cuits, écrasés. Il liait tout ça avec du lait, enfermait ce mélange dégoûtant dans une boîte en fer et laissait moisir, pourrir même. Il pensait que le goût étant ainsi plus attractif, la forte odeur séduirait les indécis. Il avait de drôles d’idées sur les mœurs et les goûts des poissons. Quand par malchance ou négligence, sa réserve puante était épuisée et qu’au bord de l’eau il se trouvait en manque, il lui arrivait de jeter de la terre, à pleines poignées. Il prétendait qu’il fallait faire comme ça et pas autrement. Les poissons, intrigués, viendraient voir ce qui se passait dans l’eau ainsi troublée. Il avait une explication à tous ses agissements, ce bonhomme. C’était encore une de ses manières d’avoir toujours raison. Mais pourquoi pas après tout ? J’ai bien essayé, moi-même, de catapulter de la terre dans l’eau, comme dernier recours, les jours où, en désespoir de cause, n’ayant rien pris, j’aurais fait n’importe quoi pour ne pas rentrer bredouille. Avant le lancer de l’amorce, il avait planté dans la terre une solide fourche en bois, pour soutenir la canne à pêche. Ainsi paré, il balançait tout le fourbi : ver monstrueux, bouchon de dix centimètres de long pesant plus de cent grammes, plombs aussi gros que des billes. Ça faisait un gros plouf, il pouvait alors s’asseoir dans l’herbe, se laisser glisser en arrière, rabattre son couvre-chef sur les yeux, et piquer son petit somme. Il emportait avec lui un énorme panier d’osier, fabriqué par ses soins. Il l’avait prévu immense, pensant que la taille du récipient était proportionnelle à celle des poissons capturés. Sommaire comme réflexion, normal car le grand-père était sommaire en tout. Il y avait là-dedans suffisamment de place pour mettre, non seulement ses poissons, son attirail et son casse-croûte mais surtout son litron. Je ne l’ai jamais vu partir à la pêche sans son kil de rouge, parfois un peu rose, car la grand-mère – qui trouvait, à juste titre, que son cher époux picolait un peu trop – « baptisait le vin » comme on disait dans la famille. On ne ratait aucune occasion de manifester notre anticléricalisme. Il transportait aussi une épuisette, une immense, rafistolée de partout, plus ancienne que l’ancêtre même. Elle lui venait de son père. À suivre…


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Sommaire

Grand Conseil : matricule 283

L’automne sera chaud Plus de deux cents objets sont en attente de traitement dont une bonne partie va être empoignée cet automne. Voici un petit passage en revue des plus importants ou qui vont nous concerner de près ! A. Il est bien évident que la première des nouvelles à faire connaître, c’est l’acceptation unanime par le Grand Conseil en séance du mardi 27 août d’accorder une garantie de l’État pour le financement du renouvellement du matériel roulant et un crédit-cadre sous forme de prêt conditionnellement remboursable pour l’entretien et développement des infrastructures des chemins de fer régionaux vaudois. Il faut comprendre « conditionnellement remboursable » au cas où une compagnie de chemin de fer dégagerait un bénéfice d’exploitation ou possèderait des liquidités « en réserve » suite à une vente de biens immobiliers par exemple ! L’Yverdon-Sainte-Croix est très concerné puisque c’est lui le premier qui ambitionne de passer à l’horaire à la demi-heure dès décembre 2015. Pour que cela puisse devenir réalisable, il faudra passer commande de 3 nouvelles rames (RBe 4/4 + B +RBe 4/4 pour les

spécialistes) avant le 30 septembre de cette année pour un coût de 30,3 millions de francs avec les pièces de réserve. D’autre part, 5 millions seront consacrés à la rénovation complète de la halle – et non pas la Gare - de Sainte-Croix pour mettre à l’abri les véhicules et le matériel d’entretien de l’infrastructure. 5 autres millions seront investis pour la rénovation de la Gare et des quais de la desserte d’Essert-sous-Champvent et enfin 8 millions pour la création d’un nouveau point de croisement entre Baulmes et et Vuitebœuf. B. Toujours dans la même séance, le Grand Conseil a voté des modifications importantes de la Loi sur l’accueil de jour des enfants. Nous y reviendrons dans un tout prochain article. C. Dès la semaine prochaine, le Législatif cantonal abordera la Loi sur l’Énergie avec comme point d’achoppement la suppression des chauffages électriques

Le jeu du mois

d’ici 2030. Les partis sont divisés, car les mesures compensatoires sont quasi inexistantes ou pas encore bien définies. D. Les propriétaires de chiens ne manqueront pas de suivre l’évolution des débats sur la modification de la loi sur la police des chiens. E. Une pression bienvenue sera mise sur les opposants aux « marchepieds » permettant aux piétons de longer les rives des lacs avec une modification de la loi spécifique. F. Une autre loi qui peut concerner nos musées sera celle consacrée au patrimoine mobilier et immatériel. G. Enfin, le CSSC est concerné par un exposé des motifs et projet de décret autorisant le Conseil d’État à transférer la garantie de l’État pour l’emprunt contracté en 2000 en cas de changement du débiteur de l’emprunt. Hugues Gander, député

Le Lynx

La ludothèque Arlequin vous propose de découvrir chaque mois un jeu de son assortiment. Vous pourrez le retrouver ainsi que beaucoup d’autres et vous faire conseiller sur place les mardis et jeudis de 16h00 à 17h30 et les samedis de 10h00 à 11h30.

Impressum Éditeur responsable : Société coopérative du Journal de Sainte-Croix et Environs Rédaction – Administration – Imprimerie – Éditions : Rue de la Sagne 17b 1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 11 26 Fax 024 454 29 80 Courriel : journal@jsce.ch Abonnement 2013 (TVA comprise) : 1 an : Fr. 105.– 6 mois : Fr. 55.– Prix au numéro : Fr. 1.50 Publicité 2013 (TVA comprise) : Annonces (larg. 27 mm.) : Fr. 0.48 le mm. Réclames (larg. 27 mm.) : Fr. 0.62 le mm. Première page (larg. 27 mm.) : Fr. 0.70 le mm. Délai pour le dépôt des annonces et communiqués : Lundi à 14h pour le nº de mercredi et mercredi à 14h pour le nº de vendredi. Tirage : 2'200 ex. Tous ménages : 3'650 ex.

Le plateau de jeu circulaire est composé de neuf pièces s’assemblant comme un puzzle et permettant diverses configurations.Sur celui-ci, sont représentés 304 images différentes. Chaque joueur reçoit trois pions qu’il pose devant lui face cachée. Au signal convenu, chacun découvre ses pions pour voir les images qui y sont représentées. Il faut le plus vite possible les retrouver sur le plateau de jeu, parmi les 304. Ce jeu porte bien son nom. Il faut vraiment un œil perçant pour retrouver l’objet pioché parmi les images du grand plateau de jeu.

Fiche technique Éditeur : Educa. Genre : jeu d’ambiance. Âge : cinq ans et plus. Durée : vingt minutes. Joueurs : deux et plus.

Les ludothécaires : www. maludo.ch

3

Tourisme 1 Feuilleton 2 Grand Conseil 3 Ludothèque 3 Football 4-5 Quartier Chasseron 5 Memento 6 Au Royal 7 Quartier Petit-Montreux 8 Rentrée scolaire 9 Conseil Sainte-Croix 10 Festival des Terroirs 12 Conseil Bullet 14 Nature et jardins 16

Grand Conseil

Ludothèque


Nº 62

4

Les réservations sont ouvertes ! Le 9 novembre 2013 à Sainte-Croix Portes à 19h30 - Spectacle à 20h30

Cuche et Barbezat rallument le sapin

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Cinéma Royal

Vendredi 30 août à 20h30 : « Drôles d’oiseaux » – 3D Samedi 31 août à 18h00 : « Lore » - vost - coup de ♥ Samedi 31 août à 20h30 : « Elysium » Dimanche 1er septembre à 16h00 : « Drôles d’oiseaux » – 3D Dimanche 1er septembre à 18h00 : « Elysium » Dimanche 1er septembre à 20h30 : « Lore » - vost

Lokomotiv Unihockey Club Sainte-Croix Au Centre Sportif

Secrétariat communal de Sainte-Croix Papeterie « Le Crayonnage » ou au 079 310 62 32

Début des entraînements junior le jeudi 5 septembre à 19h30

Douane de L’Auberson La Grand’Borne

© Photo : Christophe Carisey

Prix des places : 30 francs

Journée de championnat le dimanche 22 septembre dès 9h

Prochains tous ménages 20 septembre, 25 octobre…

Dimanche 1er septembre 2013 à 16h En cas de mauvais temps, renseignements au 024 455 41 41 Date de remplacement : Dimanche 8 septembre

Concert symphonique

au cœur des pâturages Bus navette à disposition Départ à la place du Pont 15h et 15h30 Retour à 18h00 et 18h30

Formée de plusieurs jeunes joueurs qui sortent des juniors C et B, la deuxième équipe du FC Sainte-Croix-La Sagne, même si elle a perdu, s’est très bien défendue, et a montré de belles qualités et un bon esprit d’équipe. Dès la 3 e minute, Alec Jaccard prenait la défense de Grandson de vitesse et marquait son premier but chez les actifs. Il allait récidiver à la 32e minute, en interceptant une passe adverse, avant de se jouer d’un défen-

À louer Dans quartier tranquille 01.11.2013 ou date à convenir

2 chambres - cuisine - salle de bains Balcon avec dégagement et vue sur les Alpes Fr. 600.- charges comprises (chauffage - eau chaude) Possibilité de louer une pièce supplémentaire Arrêt des transports publics à proximité Garage sur demande Rens. 079 228 35 91

Football

Les jeunes de la « Deux » se sont bien battus

FC Sainte-Croix-La Sagne II – Grandson-Tuileries III : 2 – 4 (2-2).

Sainte-Croix

1er étage

Entraînements dames le jeudi 5 septembre à 20h30 Bienvenue à toutes et à tous ! Rens. Dan Graf au 079 599 09 39

Encore en juniors C la saison dernière, Alec Jaccard se joue de la défense adverse et marque son deuxième but de la matinée !

seur et du gardien avec une grande facilité. Les « Bocans », supérieurs dans la circulation du ballon, allaient réduire le score, 34e, au terme d’une belle action collective et égaliser peu avant la mi-temps. La fatigue se faisait petit à petit sentir dans les rangs de la formation de Paulo Batista, qui allait encaisser un nouveau but à la 65e. Alec Jaccard, très en verve dimanche matin, faillit

réussir le coup du chapeau, 89e, mais son tir était renvoyé par la transversale. Les joueurs du bord du lac ajouteront une quatrième réussite dans les arrêts de jeu. Les « jaune et bleu » n’ont pas à rougir de cette défaite, ils se sont bien battus et ont montré que la mayonnaise entre les anciens et les jeunes prend gentiment. Texte et photo : ac


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

5

Vie villageoise

Quartier

Quartier du Chasseron en fête Sur l’initiative d’Eric Rustichelli et de Jérôme Zahno, le quartier du Chasseron s’est réuni samedi dernier, 24 août 2013, autour d’un repas convivial. Pour la deuxième année consécutive les habitants du quartier du Chasseron se sont donné rendez-vous le week-end avant la rentrée, pour partager un repas et sympathiser. Eric Rustichelli et Jérôme Zahno se sont affairés de bonne heure le matin déjà pour concocter une succulente soupe aux pois. Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées, dès onze heures, sous les tentes aménagées devant les garages pour un moment de convivia-

Jérôme Zahno et Eric Rustichelli, organisateurs.

Football

lité. Il fait frisquet avec la pluie, tombant en abondance en ce samedi, et les voisins se réjouissent de se réchauffer autour d’un bon plat. Pendant que les enfants du quartier se font un plaisir de jouer aux marchands et d’encaisser les repas, les adultes patientent… et patientent encore. Eric touille encore et encore, jusqu’à ce qu’enfin elle soit prête, la soupe, et tellement bonne! Elle est agrémentée de salades et de desserts, variés et tous délicieux, il y a de quoi découvrir les recettes personnelles des un(e)s et des autres. La patience est richement récompensée et plus personne n’a faim. « Souvent on ne fait que de se croiser  !  », s’exclament les ouvriers. « Depuis combien de temps habitez-vous ici ? », « Comment ça va pour monter tout en haut, sans 4x4, avec la neige ? » ou encore « Ah… ce qu’on est bien ici, c’est tranquille comme quartier », ajoutent les aînés. D’autres se connaissent depuis longtemps, se côtoient au travail ou au chant. Les écoliers spéculent sur la rentrée qui les attend... avec quelle maîtresse et dans quel collège ils vont se retrouver, dès ce lundi. Soudain une éclaircie, on se lève, boit un café debout, scrute les nuages... certains vont marcher un bout avec le chien, d’autres s’attablent ailleurs, une autre bouteille sous le bras, ils refont le monde entre copains, on se tutoie, on rigole. Les petits sont fatigués et trempés, les mamans partent les changer. Bottes et cirés sont d’usage. Peu à peu les tables se vident. «A l’année prochaine!», se dit-on. Comme si un brin d’amitié et de convivialité avait besoin d’un calendrier bien établi. On

espère ne pas devoir attendre tant. Personnellement j’aimerais pouvoir ouvrir ma porte plus facilement et plus fréquemment, à mes voisins, à l’autre qui habite tout près. L’heure de la rentrée a sonné. Y arriverai-je? Texte et photos : Simone Zurbrügg

On papote en attendant la soupe aux pois.

La jeunesse en charge de la caisse. Publicité

Élimination de la « Une » en Coupe vaudoise FC Sainte-Croix-La Sagne I – Centre Portugais Yverdon : 3 – 4 (1-0). Mardi soir, l’équipe de Jean-Michel Duvoisin s’est fait éliminer de la Coupe vaudoise par les Portugais yverdonnois. Pourtant les Ste-Crix menaient encore au terme de la première mi-temps grâce à un but de Léo Haarpaintner. Mais après le thé, les choses allaient se précipiter. Les Yverdonnois allaient égaliser, alors que le buteur se trouvait en position sus-

pecte de hors-jeu, ce qui mit le gardien Steve Tésarik hors de lui. Résultat: carton rouge. Ce fut le tournant du match, car jusque-là les deux équipes faisaient jeu égal. Mais les Lusitaniens allaient profiter de la réorganisation des «jaune et bleu» pour marquer à deux reprises. Damien Gautheron réduisait le score sur coup franc, mais les visiteurs répon-

daient dans les minutes suivantes. Le but de l’espoir de Pascal Cuendet ne changera rien et les Ste-Crix se trouvaient une nouvelle fois battus par 4-3. ac

Guy Parmelin

Conseiller national UDC Vaud

« L’initiative du GSsA ne

menace pas que la sécurité de la Suisse, mais aussi sa démocratie, sa souveraineté et ses valeurs citoyennes.

»

NON

à l’initiative contre la sécurité Non à la suppression de l’obligation de servir

www.initiative-contre-securite-non.ch


Nº 62

6 Très touchée par votre présence, vos pensées, vos messages, vos dons, votre soutien, votre amitié et les nombreux témoignages de sympathie et d’affection, la famille de Monsieur

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Si vous souhaitez faire un don en souvenir de Madame

Paulette CRAUSAZ-CUENDET pensez à la Fondation de soutien en faveur du Centre de Soins et de Santé Communautaire du Balcon du Jura, CCP 34-534998-8.

Louis ADDOR remercie du fond du cœur toutes les personnes qui ont pris part à son deuil, et les prie de croire à l’expression de sa profonde reconnaissance. La Chaux, Sainte-Croix, La Côte-aux-Fées, août 2013

SANTé Centre de soins et de santé communautaire CSSC 024 455 11 11 Hospitalisations en soins aigus Visites de 10h à 20h –Policlinique 24h sur 24 –Chirurgie programmée –Physiothérapie, chiropractie, radiologie, laboratoire – Etablissement médico-Social EMS Visites libres – Centre Médico-social CMS –Unité d’Accueil temporaire UAT Accueil de jour, animation

S e r v ic e s r e ligi e u x

Cultes

Memento Urgences AMBULANCE

– Logements adaptés et sécurisés – Repas à domicile 024 455 16 20 CMS – aide et soins À domicile 024 455 16 20 - Soins infirmiers, ergothérapie, service social, livraison de repas à domicile, aide à la toilette, au ménage et à la famille -Consultation inf. ambulatoire: lu-ve 11h-12h - Renseignements sur les logements adaptés et sécurisés Bureaux ouverts lu-ve de 8h à 12h En dehors de ces jours/heures, appels déviés sur le CMS d’Yverdon. TMR - Transport de personnes à mobilité réduite 6 jours sur 7 (en coll. avec le serv. bénév.) 024 425 25 25 Urgences Santé Service d’ambulances 144 ostéopathie 024 454 55 55 Pédicure 024 454 15 09 – 079 672 51 50

144

Paroisse réformée du Balcon du Jura Dimanche 1er septembre 9h45 Sainte-Croix, temple Église catholique de Sainte-Croix Samedi 31 août : 18h messe Église évangélique - Rue de France 4 Dimanche : 10h culte 18h culte portugais-français Mercredi : 19h30 culte portugais-français Vendredi : 19h30 culte portugais-français Samedi : 20h groupe de jeunes « Impact » Assemblée chrétienne Dimanche 1er septembre: 10h culte et message d’encouragement Mardi 3 septembre : 20h prière et étude biblique Témoins de Jéhovah Rue de la Sagne 14 Samedi : 16h, discours public sur sujet d’actualité 16h50, discussion sur un thème biblique

SDIS Service de Défense Incendie et Secours 118 GENDARMERIE 117 ou 024 557 66 21 médecin de garde Veuillez téléphoner au Centre de soins et de santé communautaire – Hôpital 024 455 11 11 Pharmacie de garde Cette semaine (26.8-1.9) Pharmacie Benu 024 454 22 44 La semaine prochaine (2-8.9) Pharmacie Touré 024 454 10 10 Dimanche de 10h30 à 11h30 médecin dentiste URGENCES Week-end et jours fériés  : la Police d’Yverdon vous renseignera 024 423 66 66.

S e r v ic e s Administration communale Sainte-Croix Rue Neuve 10 Lu-ma-me-ve 8h30-12h, 13h15-16h30 Je 8h30-12h, 13h15-17h30 024 455 41 41 commune@sainte-croix.ch Administration communale Bullet Lu-ve 9h-11h 024 454 12 64 commune@bullet.ch Administration communale Mauborget info@mauborget.ch 024 436 16 52 Déchetterie de la Combe de Ville Téléphone et fax 024 454 24 50 Heures d’ouverture (jours fériés exceptés) Lundi - Vendredi 7h45-11h45 + 13h30-16h45 Samedi 8h00-11h45, durant heure d’été Office du tourisme 024 455 41 42 Hôtel de Ville, Rue Neuve 10 Lundi à vendredi 8h30-12h et 13h30-16h30 Samedi et dimanche : Points i ouverts, répartis sur le Balcon du Jura.

Allô?Bus 024 455 43 30 Gare de Sainte-Croix GROUPE DE Bénévoles Groupe de transport Vous pouvez appeler : lundi (14h-16h) mardi - mercredi - jeudi (9h-11h + 14h-16h) vendredi (9h-11h) 079 468 27 18 Accompagnement des personnes en fin de vie 024 454 39 80 Mme Yvonne Chevalley 079 751 37 15 pro senectute (Bureau régional) Rue des Pêcheurs 8, Yverdon-les-Bains Du lundi au vendredi, service des retraités 024 557 20 00 proCAP (anc. assoc. suisse des handicapés) Bureau Nord vaudois Rue des Pêcheurs 8, Yverdon-les-Bains Lundi, mercredi, vendredi 8h30-11h Mardi, jeudi 10h-17h 024 425 65 06 Service mamans de jour Mme Solange Mosimann 024 557 20 00 GARDERIE «Les Trolls» 024 454 27 94 Du lundi au vendredi de 6h30 à 18h30. Halte-garderie : selon places disponibles. Merci d’aviser auparavant au 024 454 27 94 Petite enfance Visites à domicile. Rencontre parents-enfants 0-6 ans : mardis 9h-11h, ludothèque (infirmière tous les 15 j.). Tél. lu-ve (9h-12h; 14h-16h) 0844 811 721 UAPE – «Ô Tablier Bleu» Unité d’accueil pour écoliers Av. Gare 14 lundi-mardi-jeudi-vendredi, 11h30 à 14h, et 15h30 à 18h30 079 686 65 01 Alimentation équilibrée Tél. jeudi de 9h-10h 0844 811 721 Repas chauds à domicile Rue des Rasses 8 076 240 36 74 079 243 38 13 – 079 339 10 08

Billet du dimanche

Le sens de la foi et les charismes dans le peuple chrétien (Lumen Gentium II 12) Le Peuple saint de Dieu participe à la fonction prophétique du Christ ; il répand son vivant témoignage par une vie de foi et de charité, il offre à Dieu un sacrifice de louange, (...). La collectivité des fidèles, ayant l’onction qui vient du Saint Esprit (cf. 1 Jn 2, 20.27), ne peut se tromper dans la foi. Elle apporte aux vérités concernant la foi et les mœurs un consentement universel. Grâce en effet à ce sens de la foi qui est éveillé et soutenu par l’Esprit de vérité, et sous la conduite du magistère sacré, pourvu qu’il lui obéisse

fidèlement, le Peuple de Dieu reçoit non plus une parole humaine, mais véritablement la Parole de Dieu (cf. 1 Thessaloniciens 2,13) (...). Mais le même Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier le Peuple de Dieu par les sacrements et les ministères, à le conduire et à lui donner l’ornement des vertus, il distribue aussi parmi les fidèles de tous ordres, les grâces spéciales qui rendent apte et disponible pour assumer les diverses charges et offices utiles au renouvellement et au développement de

l’Église. Cependant, il revient à ceux qui ont la charge de l’Église de porter un jugement sur l’authenticité de ces dons extraordinaires et sur leur usage bien ordonné. C’est à eux qu’il convient spécialement, non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver pour retenir ce qui est bon (cf. 1 Thessaloniciens 5,12.19-21). Abbé Nicodème Mekongo Curé des paroisses catholiques de Grandson, Sainte-Croix et Yverdon-les-Bains


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

7

Au Royal cette semaine Lore de Cate Shortland Avec Saskia Rosendahl, Kai Malina, Ursina Lardi – Durée : 1h48 – 14 ans / suggéré dès 16 ans – Grande-Bretagne (2012) – Coup de cœur ! – VO soustitrée. Deuxième long-métrage de la cinéaste australienne Cate Shortland, «Lore» a

pour protagoniste une adolescente de quatorze ans qui voit son monde basculer le soir où son père, officier nazi, lui annonce la défaite d’Hitler. Obéissant à sa mère, qui va se rendre aux autorités, Lore (diminutif de Hannelore) entraîne ses petits frères dans une marche longue et incertaine à travers bois, vers une maison que sa grandmère occupe peut-être encore, au bord de la mer du Nord. En chemin, elle croise

Cinéma

Thomas, un adolescent juif, rescapé des camps, qui la tire d’un très mauvais pas… Emue par le garçon, Lore le désire autant qu’elle le hait, conditionnée par son éducation raciste… Porté par une musique admirable de Max Richter, Prix du Public à Locarno l’année passée, «Lore» engendre un trouble durable, à la manière d’un conte des fées aux éclats cruellement réalistes, raconté au cœur d’une nature sublime d’indifférence! Adeline Stern

Concert-vernissage du dernier CD du pianiste de jazz

Concert

Jean-Yves Poupin Vendredi soir 6 septembre à 19h30 au Musée Baud, à L’Auberson. Jean-Yves Poupin, pianiste professionnel, est né en Vendée en 1947. Il entreprit des études de musique classique à Nantes et à Paris. Dans les années 68, il découvre le Jazz qui, depuis ne le quitte plus ! le Jazz, tonalités multiples, continuation de la culture musicale européenne apports de la musique afro-américaine et inspirations du musicien quand il joue, improvise et compose. Depuis quarante ans, Jean-Yves Poupin vit en Suisse romande, à Genève et depuis un an à Sainte-Croix (un retour

aux sources en quelque sorte  : son épouse, Rachel Reymond, comédienne, y est née). Il compose, accompagne des chanteurs (ses) de Jazz ou de chansons françaises et donne des concerts loin à la ronde Lors du concert du 6 septembre au Musée Baud, il présentera son dernier CD « Album piano solo – Brèves », CD enregistré au Studio Tube à Valeyres s/ Rances, chez Marc Champod. AAMB

SOCIAL

L’Auberson, Collège Ouverte jeudi de 17h30 à 18h30 024 454 26 27 LUDOTHèQUE ARLEQUIN Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouvert mardi et jeudi 16h-17h30, samedi 10h11h30 Rencontres Petite Enfance : mardi 9h-11h 079 710 50 55 Musée Baud L���auberson Ouvert tous les samedis de 14h à 17h. Tous les dimanches et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h. Sur demande dès 10 personnes. 024 454 24 84 CIMA (Centre international de la mécanique d’art) Rue de l’Industrie 2; mardi à vendredi : visites guidées à 15h ; samedi et dimanche : visites guidées à 14h et 15h30. 024 454 44 77 MAS (Musée des Arts et des Sciences) Avenue des Alpes 10 O u v e r t l e dimanche de 14h à 17h. ou sur demande pour groupes 024 454 44 77 PISCINE COUVERTE Grand Hôtel des Rasses 024 454 19 61 PISCINE DES REPLANS Ouverture 9h-20h 024 454 33 73

VESTIAIRE Rue Neuve 13 Ouvert les 1er et 3e jeudis du mois, de 14h à 18h Croix-Bleue du nord Vaudois Section vaudoise, av. de la Gare 31, 1022 Chavannes-Renens info@croix-bleue.ch www.croix-bleue.ch 021 633 44 32 SOS Futures mamans Rue de l’Industrie 21 024 426 52 52 Ouvert tous les jeudis de 14h à 17h SOS AlcooL Ecoute professionnelle et dans l’amitié 24 heures sur 24, 7 jours/7 Tél. 0848 805 005 espace prévention Permanences, cours et ateliers en petits groupes, consultations, entretiens individuels, groupes d’échanges, actions spéciales. Par des professionnels de la santé, toute l’année Tél. 0844 811 721

LOISIRS BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouverte mardi 15h30-18h, jeudi 18h-19h et samedi 10h-12h 024 454 25 22 – 024 454 49 67

V. Gerber

Jean-Yves Poupin.

Memento

Chemins de Traverse Ce sont les 7 et 8 SEPTEMBRE, que les notes improvisées d’Olivier Nussbaum et de Barbara résonneront dans le cloître de Saint-Ursanne, en dialogue avec la danse de Laura Rossi et Alain Christen et les sculptures de Claudine Grisel. Et non en novembre comme indiqué par erreur dans notre dernière édition. A. Mottier

Rectificatif


Nº 62

8

Quartier

Une pêche très miraculeuse !

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

La mer dans tous ses états Dimanche 25 août s’est déroulée la trente-quatrième kermesse du Petit-Montreux. Le thème choisi « La mer » a inspiré les participants. Heureusement, le temps s’est amélioré dimanche. Ciel gris, quelques clairées de soleil, une température agréable, tout était réuni pour passer une belle journée. Les habitants arrivent sous le coup de midi, déguisés en pirate, en plongeuse aux longues palmes, deux délicieux marins, M. le Mer, une femme pêcheur en ciré, des colliers de coquillages ou de requins autour du cou, un poncho orné d’étoiles de mer autour de la taille, même un T-shirt avec la sirène, emblème de la famille Mermod. La photo officielle se déroule sous les fenêtres de la maison André Maulaz. Mais on a soif. L’apéro est servi par Carmine qui nous sert sa spécialité, le primousse, mélange de rosé et de jus de pamplemousse. Le tout accompagné de canapés au saumon. Ce sont vingt-quatre personnes qui prennent place autour des tables joliment garnies de petits bateaux et de coquillages. La soupe de poisson est délicieuse, accompagnée de croûtons et de la rouille traditionnelle. Le gril est prêt, diverses sortes de saucisses de poissons sont à disposition avec un choix de salades variées. Mais la partie officielle, dirigée par la présidente Véronique Gerber permet une petite pause pour digérer. Un grand merci à tous les habitants qui jouent le jeu avec plaisir. Changement de caissier : après plus de vingt ans, Simone Paillard passe la main à Jacky Hertig. Pour clore en beauté, chacun reçoit une partition de l’air connu « La mer « de Charles Trenet. Accompagnés par les flûtistes Sophie et Xavier, à l’harmonium Jean-Yves, une chorale est née au PetitMontreux.

SMG

Les habitants du Petit-Montreux à la mer. Le dessert est bien mérité : tartes aux pommes, galette au citron, cakes en forme de poisson, salade de fruits, salée à la crème, crème au chocolat, tous les gourmands sont gâtés. Pendant ce temps, la conteuse nous raconte l’histoire du poisson arc-en-ciel. Nous terminons par une partie de pêche miraculeuse. Daphné a concocté un questionnaire sur le monde de la mer. Les équipes formées ont le droit de pêcher s’ils trouvent la bonne réponse. C’est la lutte à la canne à pêche. Beaucoup de rires et d’excitation mais les lots remplissent les tables. Il fait plus frais, c’est le moment du rangement. Les jeunes gens sont efficaces. Tout est en place rapidement. Un dernier verre au chalet de la présidente et voilà une belle journée passée dans l’amitié et la bonne humeur. À l’année prochaine ! G . Gerber

V. Gerber

Jean-Yves Poupin, ici à l’harmonium, donnera concert au Musée Baud le 6 septembre.

V. Gerber

Écoles

Quelques chiffres

Établissement primaire et secondaire de Sainte-Croix 2013-2014 Collège de la Gare : 11 classes, 212 élèves. Collège de la Poste : 16 classes, 269 élèves. Collège de L’Auberson : 3 classes, 55 élèves. Collège de Bullet : 2 classes, 42 élèves. Total du primaire : 398 élèves Total du secondaire : 180 élèves Total global : 578 élèves

Premier dessin pour Mouna.


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

9

Rentrée scolaire à Sainte-Croix

Les changements et les effectifs

Première rentrée pour les 1P (enfantines) dans la classe de Mmes Anne Haarpaintner et Florence Baron.

La sonnerie a retenti ! La nouvelle loi vaudoise sur l’enseignement obligatoire introduit des changements importants dans l’organisation scolaire. Parmi ceux-ci, le passage de trois à deux voies et le caractère obligatoire de l’école enfantine, qui entraîne un changement de numérotation des classes. Il n’y a dorénavant plus de «-2 et -1 » (classes enfantines) et la numérotation comporte dorénavant 11 classes. Ces modifications entraînent un nouvel aménagement des horaires, et dès cette année, toutes les classes commencent leur activité à 8h15, des tout petits aux grands élèves. L’après-midi l’enseignement se termine à 15h35 pour le primaire et à 16h25 pour le secondaire.

Écoles

Dans l’organisation des classes, peu de changements significatifs, puisque L’Auberson conserve ses trois classes, alors que Bullet perd une classe qui est transférée à Sainte-Croix. Les effectifs totaux sont de 398 élèves au secteur primaire (21 classes) et 174 au secteur secondaire (11 classes). L’augmentation par rapport à l’année dernière est de 28 élèves, mais elle n’est pas due à une hausse démographique. En effet, cette augmentation résulte de l’arrivée des neuvièmes années de Vuitebœuf et Baulmes (18 élèves) et du caractère obligatoire de l’école enfantine. La direction des écoles précise que l’ensemble de l’organisation du Balcon du Jura compte une classe de plus et qu’il

La classe des enfants non-francophones.

faudra compter une augmentation identique chaque année. Afin d’absorber cette hausse, il conviendra de prévoir de nouvelles classes dans le bâtiment projeté, qui abritera les classes de médiamatique du Centre professionnel et la crèche-garderie. Et, selon M. Jean-Michel Catillaz, il conviendrait peut-être, à terme, d’envisager une nouvelle construction. Enfin, on peut signaler que le personnel enseignant compte cinq personnes domiciliées en France, dans les classes de première et de deuxième. Cela est dû au fait qu’aucune postulation d’enseignants suisses n’a été enregistrée et qu’il a bien fallu trouver une solution. Ces enseignants « frontaliers » bénéficient d’une formation analogue à celle des Suisses. Nous reviendrons prochainement sur la question des transports scolaires. J.-Cl. P.

Sourire de mise avant d’entrer en classe.

Photos : Cédric Cachemaille

Lara découvre son agenda scolaire.


10

Sainte-Croix

Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Conseil communal de Sainte-Croix Procès-verbal de la séance ordinaire du 24 juin 2013

Nous commençons la publication du procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil communal de SainteCroix du lundi 24 juin 2013, reçu le 26 août 2013. Président : M. Eric Chambettaz Secrétaire : Mme Martine Cuennet Scrutateurs : MM. Sébastien Nobs et Willy Margot Huissière : Mme Janique Ferrari Le Conseil communal a été régulièrement convoqué le 6 mai 2013 pour le lundi 24 juin 2013 à 20h00 à l’Espace Alexei Jaccard

Pétition : les citoyennes et citoyens de la Commune de Sainte-Croix et d’ailleurs, par leur signature ci-dessous, s’opposent au changement du logo communal ainsi qu’au terme de « ville » et demandent aux Autorités législatives et exécutives de les annuler en totalité et de reprendre les armoiries communales, qui ont le mérite d’être rassembleuses.

L’ordre du jour est le suivant : 1. Appel 2. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 25 mars 2013 3. Communications du bureau du Conseil 4. Communications municipales 5. Nomination du bureau 2013-2014 Rapport des commissions chargées d’étudier les rapports-préavis et les préavis municipaux suivants : 6. No 921-13 Rapport-préavis à la motion de M. Thierry Luthringer « Quels moyens pour favoriser le co-voiturage » 7. No 922-13 Rapport-préavis aux motions de MM. Cyril Guinchard « Incivilités sur le territoire communal » et Ludovic Heintz « Accueil des personnes bénéficiant de l’aide sociale » 8. No 923-13 Rapport-préavis à la motion de Mme Laurence Varela « Aménagement d’une aire de repos au lieu dit Les Replans » 9. No 924-13 Rapport-préavis à la motion de M. Sébastien Nobs « Maintien de l’emplacement Mobility car » 10. No 925-13F Acquisition du bienfonds No 1963 situé aux Champs de la Joux, propriété de la communauté héréditaire Jaques en faveur de la Commune de Sainte-Croix 11. No 926-13 Règlement communal concernant le subventionnement des études musicales 12. No 927-13 Demande de crédit pour l’achat d’un logiciel de gestion des temps, planification des horaires de travail, gestion des absences et répartition des centres de charges du personnel communal 13. No 928-13 Demande de crédit pour la rénovation du sol de la caserne du Service de défense contre l’incendie et de secours (SDIS) à Sainte-Croix 14. No 929-13 Crédit d’étude pour le réaménagement de la Rue du Jura et de ses infrastructures 15. Examen des comptes et de la gestion 2012 16. Interpellations, propositions, questions

M. le président ouvre la séance et souhaite - pour la dernière fois - la bienvenue à la presse, à l’assemblée et au public.

1. Appel

Sont présentes et présents : M. le syndic Franklin Thévenaz, MM. les municipaux Luc Martin, José Gonzalez, Cédric Roten et Philippe Duvoisin. 46 conseillères et conseillers sont présents et 9 sont excusés. Sont excusés  : Mmes Isabelle Dessonnaz et Gerty Nicolier, MM. Frédéric Bertrand, Louis Blattman, Luc Jaccard, Carlos Marques, Olivier Troyon et Louis-Claude Villiger. (M. Sylvain Fasola, excusé, arrivera plus tard. Le nombre des conseillers présents passera alors à 47.) Le quorum étant atteint, la séance est ouverte. M. le président annonce la réception d’une motion du groupe UDC « Mon village, mes racines » et d’une motion du groupe PS « Analyse exploratoire troisième salle de sport ». Elles seront traitées au point 16 de l’ordre du jour.

2. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 29 octobre 2012

M. Marguet intervient comme suit en demandant que cela figure dans le prochain procès-verbal. Citation J’ai demandé par courriel à Mme la secrétaire du Conseil si mes propos étaient audibles. Le cas échéant, je me tenais à sa disposition en cas de problème. La réponse a été qu’elle m’entendait parfaitement. Quelle ne fut pas ma surprise à la réception et à la lecture du procès-verbal concernant le préavis No 917-13F (page 19). Alors que je parlais d’emprunt subordonné, il a été écrit « rémunéré ». Alors que je parlais d’un capital actions total de 1’072’000 francs, il est écrit 1’720’000 francs. J’ai alors pris langue avec Mme la secrétaire pour lui demander de réécouter la bande son. Quelques jours plus tard, elle me répond en s’excusant et en admettant que j’avais raison. J’aimerais dire ici qu’on ne demande pas à la secrétaire d’édulcorer ou d’écrire ce qu’elle croit avoir compris mais de transcrire aussi fidèlement que possible les propos tenus lors de nos séances. Fondamentalement, la transcription de mon intervention telle qu’elle transparaît dans ce rapport n’a ni queue ni tête et j’aimerais apporter quelques rectificatifs :

• Selon l’extrait du RC, le capital action de la SI Manufacture Reuge SA est de 320’000 francs. Je me suis étonné que l’on n’ait pas le bilan de cette SA. Le capital action de 320’000 francs est au passif. De quoi est composé l’actif ? Cash ? Brevet ? Débiteurs ? Dans l’appréciation du dossier, cette notion est importante puisque si l’actif n’est pas composé de cash, je me demande comment le plan financier de la construction sera bouclé, d’autant plus qu’on a seulement connaissance d’une enveloppe globale et d’aucun détail. • En ce qui concerne la cession du terrain contre la remise de 25’200 actions à 10 francs, j’ai dit que je pouvais comprendre que ceci permettait de pallier le manque de fonds propres, soit 3,7 ou 3,8 % de l’enveloppe totale (si l’on tenait compte du terrain ou non). J’ai dit qu’on aurait pu atteindre le même but avec un prêt subordonné, rémunéré à 3,5 % de façon contractuelle, soit au même taux qu’il est prévu de rémunérer le capital action de 300’000 francs souscrit par le fonds de prévoyance Reuge. Fin de citation Sous réserve de la modification ci-dessus, le procès-verbal est accepté à l’unanimité.

3. Communications du bureau du Conseil

M. le président annonce les communications suivantes : • Il rappelle l’art. 42 du règlement du Conseil communal spécifiant que « les commissions doivent déposer par écrit leur rapport sur le bureau du Conseil au moins dix jours avant la séance, cas d’urgence réservés ». Or il a reçu deux rapports des commissions qui ont frisé le délai des dix jours. Si le délai n’est pas respecté, le bureau peut refuser le rapport. • La pétition déposée par le groupe UDC – appuyée par 680 signatures – intitulée « mon village - mes racines » sera transmise à la Municipalité pour examen. Citation Les citoyennes et citoyens de la Commune de Sainte-Croix et d’ailleurs, par leur signature ci-dessous, s’opposent au changement du logo communal ainsi qu’au terme de « ville » et demandent aux Autorités législatives et exécutives de les annuler en totalité et de reprendre les armoiries communales, qui ont le mérite d’être rassembleuses. Ceci pour tous les supports de communication de la Municipalité et de son administration. Fin de citation


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

• La motion du groupe UDC « mon village - mes racines » sera traitée au point 16 de l’ordre du jour.

4. Communications municipales

M. le syndic en donne lecture. Citation 1. Ressources humaines La Municipalité - dans sa séance du 25 mars 2013 - a pris connaissance de la volonté de M. Didier Thévenaz, employé administratif au Service Technique, de cesser ses activités, avec effet au 31 juillet 2013. Nous tenons à le remercier pour son engagement en faveur de notre collectivité et lui souhaitons tous nos vœux pour ses nouvelles activités professionnelles. La Municipalité – dans sa séance du 8 avril 2013 – a décidé d’engager M. David Oliveira, en qualité d’employé polyvalent aux Services Industriels à 100%, du 15 avril au 30 septembre 2013, via une entreprise temporaire. La Municipalité – dans sa séance du 29 avril 2013 – a décidé d’engager M. Steeve Lin du 1er juillet 2013 au 30 juin 2015, en qualité d’employé administratif au Service Technique, dans le but de remplacer le poste laissé vacant par M. Didier Thévenaz. La Municipalité – dans sa séance du 3 juin 2013 – a décidé d’engager M. Nathan Maeder, en qualité d’apprenti forestierbûcheron, avec effet au 2 août 2013. 2. ADNV / Commission affaires publiques Nous avons l’honneur de vous informer que M. Franklin Thévenaz, syndic, a été nommé président de la commission des affaires publiques de l’Association du Développement du Nord vaudois. Ladite commission, composée de onze syndics, est chargée de traiter diverses demandes stratégiques pour l’ensemble des communes du district Jura-Nord vaudois. Cette nomination s’inscrit dans la volonté de la Municipalité de participer activement aux organes régionaux conformément à son programme de législature 2011-2016 – Thème 5 « Relations extérieures ». 3. Bureau technique communal Dans le cadre de l’accroissement de l’activité du Bureau Technique communal en matière de police des constructions et d’urbanisme, la Municipalité a pris la décision de renforcer temporairement les ressources humaines de ce secteur. Dès lors, un complément de 0.8 EPT composé de deux personnes viendra compléter l’équipe du Bureau Technique. La première à 20 % pour diverses tâches technico-administratives et la deuxième à 60% pour conceptualiser, initialiser et traiter le plan directeur communal des énergies. Pour ce faire, la Municipalité a décidé respectivement d’augmenter le taux d’activité de M. Steve Lin et de faire appel aux services de M. Pascal Riesen, Technicien, via une agence de travail

11

temporaire. La mesure est prévue du 1 juillet 2013 au 30 juin 2014. Cette décision s’inscrit dans une volonté de l’autorité de maîtriser au mieux la connaissance et gestion du domaine foncier local. 4. Plan général d’affectation communal Dans le cadre de l’avancement des travaux de révision du plan général d’affectation communal, la Municipalité vous informe que la première version du règlement d’application et des plans de zones ont fait l’objet d’une première lecture. L’objectif de cette étape est d’adapter l’utilisation future du règlement, de vérifier la cohérence des zones choisies, de même que veiller au respect du cadre légal imposé par l’État de Vaud. Sur cette base, les documents seront envoyés, dans le courant de l’automne, à l’examen préalable auprès du Service cantonal du développement territorial. A ce sujet, des informations complémentaires vous seront transmises lors d’un prochain Conseil communal. 5. Modification du Plan partiel d’affectation (PPA) « Le Platon » La Municipalité – dans sa séance du 17 juin 2013 – a pris connaissance de l’approbation par la Cheffe du Département de l’intérieur du projet de modification du PPA « Le Platon ». Dès lors et sous réserve des droits des tiers, le plan entrera en vigueur à l’issue du délai de recours, soit le 11 juillet 2013 conformément au document affiché au pilier public. 6. Route cantonale RC 254 Vuitebœuf-Sainte-Croix La Municipalité vous informe que malgré les demandes répétées des autorités du Balcon du Jura Vaudois et les promesses cantonales depuis de nombreuses années, les corrections du tronçon routier de la RC 254 Vuitebœuf - Sainte-Croix n’ont pas été incluses dans la première série des priorisations du Conseil d’État. Toutefois, la relance du dossier auprès de Mme la Cheffe du Département Nuria Gorrite fait état d’une volonté de cette dernière d’inscrire lesdits travaux dans le prochain train de mesures. À ce sujet et dans le cadre d’une visite de la Conseillère d’État à Sainte-Croix en juillet 2013, le dossier sera abordé afin de réitérer la volonté de notre région de voir aboutir lesdits travaux. 7. Analyse des passages pour piétons La Municipalité porte à votre connaissance que le Bureau Technique a relevé et documenté plus de 80% des passages pour piétons (ci-après : PPP) de notre localité. L’ensemble du dossier devrait être terminé d’ici à fin juin 2013. Sur cette base, les éléments techniques seront transmis au Bureau de prévention des accidents. Dès lors, ce dernier sera en mesure de nous faire part de son analyse sécuritaire des PPP et nous communiquer ses recommandations. Nous ne manquerons pas de vous informer en temps opportun. er

8. Étude des prestations des Services communaux Dans le cadre du programme de législature 2011-2016 et conformément au thème « Administration et services communaux », la Municipalité a démarré le travail lié à l’objectif 2 « Préciser le mandat des services communaux ». Pour ce faire, elle a fait appel à M. Pierre-André Jaccard de Sainte-Croix, Directeur de l’entreprise EGL Conseils SA. Cette étude a pour but d’évaluer l’efficience des prestations fournies par l’ensemble des Services de l’administration communale. La première étape consiste à effectuer l’inventaire des dites prestations avec le concours des Chefs de Service et responsables de secteurs. Sur cette base, l’analyse des prestations proprement dite pourra débuter. La suite de ce travail vous sera communiquée lors d’un prochain Conseil. Nous remercions d’avance l’ensemble du personnel pour le travail actif dans la démarche à réaliser. 9. Naturalisations avec auditions La Municipalité – dans sa séance du 25 mars 2013 – a approuvé les demandes de naturalisation ordinaire présentées par : Mme Philomene ANTONIO HONDE, née MBOMA LINGO, née le 28 août 1974 à Kinshasa (Congo), mariée, de nationalité congolaise, s’étendant à son époux M. Branco ANTONIO HONDE, né le 10 mai 1967 à Cabinda (Angola), ressortissant angolais, et les enfants Rabbi Chananry, né le 10 avril 2002 à Berne, Jemina, née le 13 juillet 2007 à Yverdon-les-Bains et Carmine, née le 6 février 2009 à Yverdon-les-Bains, ressortissants angolais. Mme Corine Marcelle Jeanne Renée MARTIN, née le 24 octobre 1957 à SaintDié-des-Vosges (France), célibataire, s’étendant à sa fille, Jade Mady Catherine URBANSKI, née le 9 avril 2002 à Yverdon-les-Bains, ressortissantes françaises. M. Christophe Frédéric Antoine URBANSKI, né le 20 mars 1970 à Montbéliard (France), célibataire, de nationalité française. 10. Action de prévention – sécurité à vélo La Municipalité porte à votre connaissance que la Préfecture Jura-Nord vaudois en collaboration avec le Conseil Régional de Prévention et de Sécurité organise, sur le territoire communal, une journée de prévention et de sécurité destinée aux cyclistes. Cette dernière aura lieu le samedi 28 septembre 2013 de 09h00 à 13h00 devant le magasin André Thévenaz à la rue des Arts. 11. Plan de gestion intégrée des alpages et pâturages La Municipalité – dans sa séance du 22 avril 2013 – a approuvé le projet de Plan de gestion intégrée des alpages et pâturages qui a été envoyé au Service cantonal du développement territorial, Améliorations foncières.

Sainte-Croix

Préciser le mandat des services communaux : la première étape consiste à effectuer l’inventaire des dites prestations avec le concours des Chefs de Service et responsables de secteurs. Sur cette base, l’analyse des prestations proprement dite pourra débuter.

La suite de ce procèsverbal paraîtra dans nos prochaines éditions.


Nº 62

12

Grand’Borne

Terroirs Photos : Christophe Carisey

Batterie 14 de Môtiers, et ses canons !

Gérard et Anne-Marie David, facteurs de harpes à Sainte-Croix. Du choix dans les objets en bois…

Frédéric Schwab, luthier. Tête de moi… Pinocchio réalisé au tour à partir de plusieurs essences de bois. Philippe Aymonier et Michel Ruchat terminent leur collaboration pour le Festival des Terroirs.

Marie fabrique une toupie sur un tour à bois.

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Festival des Terroirs : le bois et le fer à l’honneur

13

Grand’Borne

Saucissons à la braise.

Patricia et Camilien Gaille.

Amélie et Emma Pietrzyhowska, forgeronnes.

Photos : Christophe Carisey

Le feu, inéluctablement lié au fer.

Le Contrebandier nouveau prend forme.

Réduction de minerai dans un bas fourneau.

JeanClaude, Marian, Xuân et Denis, extracteurs de fer pour l’occasion.

« Loupe » : le fer qui reste après que le minerai (de L’Auberson !) a fondu (5-6 kg pour 30 kilos de matière).


Nº 62

14

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Conseil communal de Bullet

Bullet

Procès-verbal de la séance du 24 juin 2013

Nous commençons aujourd’hui la publication du procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil communal de Bullet du lundi 24 juin 2013, reçu le mercredi 28 août 2013.

Les nouvelles quant au parc éolien de la Grandsonnaz vont toujours dans le sens de la faisabilité. Des études complémentaires sont toujours en cours et la procédure mise en place devrait permettre de finaliser l’étude d’impact durant cette année encore, afin de finaliser le PPA.

M. Jean-Luc Passello ouvre la séance à 20h00 et implore la bénédiction divine sur l’Assemblée. Ordre du Jour 1. Appel 2. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 17 décembre 2012 3. Communications du bureau du Conseil 4. Communications municipales 5. Préavis n° 17-2012/ Modification des statuts de l’association « Fédération Forestière de l’Arnon » - Commission des « Pâturages et Forêts » 6. Préavis n° 18-2012/ Projet d’Equipement « EU & EC » aux Rasses – Commission « Epuration » 7. Examen des comptes et de la gestion 2012 – Commission de « Gestion » 8. Nomination du bureau 2013-2014 9. Nominations de la Commission de Gestion 10. Propositions individuelles

1. Appel

Excusés : Aubort Patrick ; Gamma Aline ; Gilliéron Arlette ; Hänni Fabian ; Müller Norbert ; Prévitali Lucien ; Tripet Bernard.

2. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 17 décembre 2012

Le procès-verbal est accepté à l’unanimité.

3. Communications du bureau du Conseil

La Municipalité de Bullet reçoit un courrier de la société d’Alpage des Avattes, représentée par M. Jan Gold, par lequel ils aimeraient avoir des informations sur la suite des travaux envisagés pour l’assainissement du bâtiment ,demandé par la commission du service cantonal de l’agriculture et le vétérinaire délégué, dans leur protocole de constat du contrôle d’estivage du 10.08.2013.

4. Communication municipales

Jean-Franco Paillard Monsieur le président du Conseil communal, Mesdames et Messieurs les conseillers communaux, bienvenue à cette première et attendue séance du Conseil communal. Je crois que c’est la deuxième fois en vingt ans qu’aucune séance n’a eu lieu avant celle prévue pour les comptes. Les explications sont simples, le budget de fonctionnement englobe une partie des investissements et le projet du dépôt a monopolisé nos ardeurs.

Dans le cadre du tour d’horizon, vous avez pu voir ou lire dans la presse que le changement de tenancier au Restaurant des Planets avait bel et bien eu lieu. Madame Fabienne Estoppey a pris l’exploitation le 1er juin 2013. Après avoir retenu deux offres sur trois, c’est finalement cette candidature qui a été retenue. Nous sommes certains que Madame Estoppey, forte d’une solide expérience, saura mettre en avant les atouts de ce bel établissement qui doit jouer un rôle important dans ce contexte des Rasses. Nous comptons sur vous pour soutenir ce lancement. Les nouvelles quant au parc éolien de la Grandsonnaz vont toujours dans le sens de la faisabilité. Des études complémentaires sont toujours en cours et la procédure mise en place devrait permettre de finaliser l’étude d’impact durant cette année encore, afin de finaliser le PPA. Après les résultats de la votation à Oulens et à Daillens, nous espérons que les dossiers qui sont portés par les Municipalités prennent un peu plus de poids. Vous avez remarqué qu’en relation avec la fin des travaux du Dépôt communal, la mini-déchetterie sise provisoirement à la Grande Salle, s’installe gentiment à la route du Château 28. Cette démarche a déjà fait couler de l’encre. La Municipalité, en réponse à une lettre émanant des habitants du Lago, reçue aujourd’hui, et qui demande le maintien d’un point de dépôt fixe, expose ci-après son refus en expliquant ce qui suit : il n’est pas possible de laisser juste un ou deux containers en bordure de la Grande Salle pour les ordures ménagères, ceux-ci seraient vite remplis. Par contre, pour l’instant, un container pour les déchets compostables est maintenu. La centralisation permet une meilleure gestion des coûts et de la surveillance, ceci notamment en raison de la proximité de nos employés. Au village de Bullet, un seul centre est prévu, à la route du Château 28. Par contre, l’entreposage des sacs à ordures pourra encore avoir lieu, le mardi matin avant 09h00, heure du ramassage, sur quatre points, soit à la Grande Salle, au centre vers l’ancienne fumière de David Bernardi, sur la place Bonnet (ancien Café Gaillard) et à la route du Stand. Les dispositions concernant Les Rasses et Les Cluds ne changent pas. En plus, pour les personnes n’ayant pas de moyen de transport privé, la Municipalité rappelle qu’il est toujours possible de faire appel à nos services.

Remarques de la Municipalité suite au rapport de la commission de Gestion La Municipalité relève l’excellent travail effectué par la commission qui a pris le temps de rencontrer les personnes responsables et d’analyser les données des comptes et du rapport. La Municipalité apporte les réponses suivantes aux questions soulevées : • Le vol de la grue et de l’outillage a eu lieu le 30 avril 2012 alors que le Conseil communal siégeait. La grue qui datait de 1991 n’était pas assurée contre le vol, contrairement aux tronçonneuses et à l’outillage qui ont été indemnisés par l’assurance, à hauteur de 10’000 francs. L’annonce de ce cambriolage a été faite au Conseil lors de la séance du 25 juin 2012. • La Municipalité est sensible à la remarque de la commission quant à l’endettement et à la rigueur dont doit faire preuve l’exécutif. C’est une des raisons qui ne motive pas l’exécutif pour des travaux importants sur le chalet des Avattes, travaux chiffrés à 120’000 francs il y a un certain temps déjà et sans luxe aucun. Rappelons encore que la valeur locative de ce chalet d’alpage se situe aux environs de 3500 francs par année. La question est maintenant de savoir s’il faut démolir le bâtiment et fournir l’eau d’une autre façon, rénover le bâtiment en affectant une partie de celui-ci à des locations plus rentables ou alors de le vendre à la société d’Alpage, etc. Une étude doit être entreprise. Il n’y a rien de flou dans cette affaire. • En ce qui concerne l’église du village, la Municipalité envisage une étude qui devra aussi s’étendre à la pose de cellules photovoltaïques. • En fin de séance nous nous rendrons au dépôt pour une petite visite qui ne remplacera pas une journée porte ouvertes qui aura lieu après les vacances. Fin de citation Stéphane Guex Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers, De petites nouvelles de la fibre optique, vu le nombre impressionnant de retours positifs que nous avons eus lors des signatures des contrats pour l’introduction de la fibre, la Municipalité est confortée dans son choix d’équiper le territoire de la Commune. Les travaux vont commencer sous peu à la suite de la validation des différents tracés et des retours des plans. Je tiens surtout à remercier tous les acteurs qui ont permis à ce projet de voir le jour, notamment à l’équipe communale, et ont fourni un travail colossal. Fin de citation


Nº 62

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Michel Bornoz Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers communaux, Concernant l’aménagement du territoire : après le chemin des Combettes ainsi que le chemin du Lago, le quartier du Quartelet va subir un remaniement des servitudes à usage public qui sont inscrites au Registre Foncier et qui ne sont plus utilisées mais qui ne sont pas pour autant radiées. Ce dossier a déjà fait surface plus d’une fois et des démarches ont été engagées mais jamais abouties. Le procédé est compliqué et il implique de la patience et un certain coût. Deux raisons qui furent un obstacle à son aboutissement. Le problème en deux mots : une servitude à usage public traverse l’ensemble des parcelles privées des familles Champod, Romanens et Meystre pour les plus importantes. Ce tracé non utilisé depuis une période indéterminée traverse les jardins, place de parcs, etc. Ce tracé donne aussi accès à de nombreuses petites parcelles de jardin qui doivent toutes avoir un accès légal (servitudes foncières). L’ensemble des propriétaires sera prochainement convoqué à une séance d’information pour régler les détails de procédure. La Commune s’engage à prendre en charge une part importante des coûts. Le dossier ne retournera pas sous la pile et cette situation sera clarifiée dans les meilleurs délais. École et transport scolaire : avec la mise en place de la LEO (Loi sur l’École Obligatoire), le maintien de nos écoles du village est en grand danger. Mme Lyon, conseillère d’État, veut démontrer que la construction de nouveaux collèges centralisés coûtera moins cher que les frais de transport. Ces deux postes transport et construction sont à la charge des Communes donc les projections de Mme Lyon sont des plus rassurantes… Ce coût des transports n’a à ce jour pas abouti avec notre Commune voisine, le terme solidarité est variable selon nos collaborations. Pour Sainte-Croix, il prend toute sa valeur lorsqu’il s’agit de faire front pour l’hôpital et son agrandissement et disparaît lorsque l’on met sur la table la répartition du coût des transports… à suivre. Mais que les écoliers ne se réjouissent pas trop vite, une solution sera trouvée et pour la rentrée 20132014, les transports assurés. Merci de votre attention. Fin de citation Lucien Lambercier Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers communaux, Communication du Garde-forestier, René Guex, au sujet des forêts : au vu de la météo et de la disponibilité du personnel communal, il n’y a pas eu d’exploitation ce printemps, seuls quelques chablis ont été façonnés en bordure de chemins à des fins cosmétiques. Des soins culturaux ont été effectués à la Bossenaz et

les dernières plantations dégagées. Les scieries sont actuellement à la recherche de bois et les prix vont être sensiblement augmentés début juillet afin de motiver les propriétaires à exploiter. Concernant le pâturage du Chasseron, cela fait depuis 1986 que nous n’avons pas monté le bétail aussi tard. Nous l’avons monté le 12 juin 2013. Un client nous avait annoncé 28 pièces de bétails et il n’est venu qu’avec 18 génisses. C’était évidemment trop tard pour chercher d’autres génisses. Le traitement des vérâtres est lié aux problèmes de météo et de disponibilité du personnel. Il faut que nous ayons une température de 12°, que ce ne soit pas mouillé, pas de passage de bétail deux semaines après ce traitement. Cette année, nous ne ferons pas traitement. Je vous remercie. Fin de citation

5. Préavis n° 17-2012/ Modification des statuts de l’association « Fédération Forestière de l’Arnon » - Commission des « pâturages et forêts »

Olivier Chablaix : Qui représente le comité directeur à cette Association ? Lucien Lambercier : Je représente la commune de Bullet à cette association. Il y a aussi le syndic de la commune de Baulmes, un municipal de la commune de Champvent. La secrétaire est la boursière de la commune de Baulmes. Le préavis n° 17-2012 concernant la modification des statuts de l’association « Fédération Forestière de l’Arnon » est accepté à l’unanimité.

6. Préavis n° 18-2012/ Projet d’Equipement « EU & EC » aux Rasses – Commission « Épuration »

Olivier Chablaix : En même temps que ce projet d’équipement, est-ce que vous avez prévu d’installer la fibre optique ? Stéphane Guex : Nous y avons pensé et nous allons utiliser la même fouille. Daniel Oguey : Est-ce qu’il y a un fonds de réserve pour l’épuration? Stéphane Guex : Nous avons un amortissement au niveau du réseau qui va être terminé en 2014 et nous allons continuer en réserve ou investissement pour 49’000 francs. Daniel Oguey : Il y aura une vente d’une partie d’une parcelle communale. Que ferons-nous avec le produit de cette vente ? Le produit de cette vente ne pourrait-il pas être utilisé pour les frais de ces travaux ? Stéphane Guex : Cette vente fera partie du ménage communal mais nous ne mélangeons pas ces dicastères entre la vente de terrain et l’épuration. Evelyne Chablaix : Est-ce que ce sont les propriétaires ou la Commune qui vont payer ?

15 Stéphane Guex : Les propriétaires concernés vont devoir se relier dans les chambres (point d’accès) à leurs frais. Trois propriétaires sont assujettis à la fosse septique donc pas de paiement, c’est dans le règlement de la Commune de Bullet. Le préavis n° 17-2013/ Projet d’Equipement « EU & EC » aux Rasses est accepté à l’unanimité.

Bullet

7. Examen des comptes et de la gestion 2012 – Commission de « gestion »

Jean-Luc Passello passe en revue les titres de chaque compte. Jean-Franco Paillard : Dans le compte 111.4360 remboursement de tiers concerne les assurances. Serge Gander : Dans le compte 160.3142 entretien des chemins pédestres, pourquoi les 4’000 francs au budget n’ont-ils pas été utilisés ? Jean-Franco Paillard : C’est un projet qui devait aller de Sainte-Croix à Mauborget. Daniel Prévitali : Dans le compte 323.3189 travaux exécutés par des tiers, comment se fait-il qu’au budget 2012, nous avions des charges pour 57’000 francs et qu’au compte 2012, nous avons dépensé des charges pour 130’566.10 francs ? Jean-Franco Paillard : Nous ne pouvons pas savoir à l’avance ce que nous allons attribuer. Nous avons trop eu de charges pour 2012. Nous pouvons voir que nous avons plus dans la vente de bois. Olivier Chablaix : Pourquoi le compte 340.3191 Impôts et taxes n’existait-il pas auparavant ? Jean-Franco Paillard : Ce sont les taxes de l’ECA. Serge Gander : Qu’est-ce que le compte 430.4356 recettes diverses ? Jean-Franco Paillard : Ce sont les subventions pâquier snormaux 330 francs x 78.4 PN (Pâquiers normaux). Avant, nous ne séparions pas les comptes. Jean-Franco Paillard : Pour le bâtiment des Planets, je tiens à vous informer que le bouclement final avec l’ancien tenancier se fera au 30.06.2013. Jean-Franco Paillard : Dans le compte 720.3510, il y a une provision pour 2013 à hauteur 445’000 francs, impôt à la succession, pour la facture sociale. Muriel Guex : Dans le compte 810 service des eaux, il manque un point ? Stéphane Guex : Il manque le compte 810.4342 vente d’eau qui n’a pas été photocopié. Il y a eu un problème d’impression. Alexandre Genoud : Comment pouvez-vous expliquer que le coût de la déchetterie de la Combe-de-Ville augmente de plus en plus ? Nous arrivons à 46’000 francs alors qu’à la base, nous étions à 37’000 francs.

Une servitude à usage public traverse l’ensemble des parcelles privées des familles Champod, Romanens et Meystre pour les plus importantes. Ce tracé non utilisé depuis une période indéterminée traverse les jardins, place de parcs, etc. Ce tracé donne aussi accès à de nombreuses petites parcelles de jardin qui doivent toutes avoir un accès légal (servitudes foncières).

La suite de ce procèsverbal paraîtra dans nos prochaines éditions.


Nº 62

16

Nature et jardins Texte et photos Pierre Cardinaux

Sainte-Croix, vendredi 30 août 2013

Entretien automnal des rosiers Il ne faut surtout pas abdiquer trop tôt les bons soins aux rosiers, ce que l’on a souvent tendance à faire depuis la fin de l’été. En enlevant les sauvageons ayant poussé au- dessous du point de greffe et qui sont facilement reconnaissables par leurs feuilles plus petites et plus claires, vous éviterez un dangereux affaiblissement de vos rosiers.

Continuez aussi les traitements fongiques surtout, jusque vers la fin octobre. L’enlèvement des fleurs fanées est des plus importants à cette saison, afin d’éviter la transmission des maladies et des pourritures des derniers boutons. Palissez vos rosiers grimpants. À cette occasion, vous pouvez déjà couper les trop vieilles tiges ayant terminé leur floraison et les remplacer par les nouvelles

Les pousses sauvages apparaissent sous la greffe. À enlever jusqu’au tronc. pousses vigoureuses apparues au cours de cette année. Si vous avez décidé de remplacer votre plate-bande de rosiers, nous vous rappelons qu’il est déconseillé d’en replanter à la même place sans avoir au préalable changé la terre jusque vers 60 cm. en profondeur. C’est un gros travail nous en convenons, mais il est indispensable. Et d’autre part, il est très souvent plus facile de les planter ailleurs, là où il n’y a jamais eu de rosiers.

Le même rosier et sa partie supérieure !

Une souche de plus de cinquante ans. Rajeunissement toujours bien suivi.

Les Dieffenbachia, plantes très toxiques et courantes toutefois.

Belladone, très toxique par ses fruits : à ne pas consommer !

Toxicité des plantes d’appartement et de balcon Il n’est plus à démontrer ni à contester la toxicité de certaines plantes d’intérieur ou de balcon, à côté de toutes celles des jardins aussi. Nous dirons même qu’il y en a tellement à plus ou moins forte dangerosité, qu’il faut bien « faire avec » du moment que l’on ne peut plus logiquement toutes les supprimer. C’est ce qu’il y a lieu de répondre à tous ceux qui pourraient en avoir peur pour eux-mêmes mais surtout pour leurs enfants, ou encore pour leur santé à long terme. Autour de nous, en appartement, dans la nature et les jardins, nous sommes envahis de plantes à effets toxiques. (Muguet, belladone, aconit, amande, ombellifères, Arum, champignons, plantes vertes, colchiques, crocus, La Berce du Caucase. Toxique et invasive. À éradiquer. daphné, Datura, Dieffenbachia, digitale, euphorbes, gui, If, houx, nielle des blés, pavots, et des centaines d’autres, souvent toxiques que partiellement comme les pommes de terre et leur pelure verte par exemple ou certains intérieurs de noyaux de fruits comme les pêches ou les abricots. On ne s’en sortira donc jamais en voulant éloigner les enfants de toutes les plantes, fruits, feuilles, bois ou écorces risquant de les intoxiquer. Il vaut mieux les habituer le plus tôt possible à ne pas manger les fruits des arbustes

ornementaux et des fleurs du jardin et ne pas non plus sucer ou manger toute partie des plantes d’appartement, tout comme on leur apprend à ne pas toucher ou consommer les produits tels que les détergents de ménage, les produits de lessive ou autres produits ménagers. À ce sujet, il faut bien admettre que les intoxications sont relativement peu fréquentes avec les plantes toxiques et, au cas où elles se produisent, il est prudent d’appeler le Centre suisse antipoison au n° 145, avant d’essayer de soigner le problème soi-même.


62 v 30 août 2013