Issuu on Google+

JA – 1450 Ste-Croix

Journal officiel des communes de Sainte-Croix, Bullet et Mauborget Nº 50

1.50 fr

Paraît le mercredi et le vendredi

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Il poursuit sa carrière professionnelle comme Secrétaire général du Département des finances et des relations extérieures,

Portrait

Un entretien avec Michel Staffoni Après douze années passées comme secrétaire municipal, Michel Staffoni rejoint le Canton. Cette décision provoque tout à la fois un sentiment de tristesse et de fierté. Tristesse de voir partir quelqu’un qui a beaucoup donné pour sa commune et fierté quand on voit une personne bien connue ici accéder à un tel poste de responsabilité. Il entrera en fonction le 1er novembre prochain, mais souligne-t-il, il gardera son domicile à Sainte-Croix. « À 47 ans, c’est le moment d’accepter un nouveau défi, dit Michel Staffoni, et je me sens apte à entreprendre une nouvelle aventure professionnelle, mais la décision n’a pas été facile à prendre ». Entré au service de la commune de SainteCroix en 2001, il se dit très attaché à sa fonction de secrétaire municipal « une fonction que j’aime beaucoup ». « Mes contacts ici se passent de manière excellente, tant avec le personnel communal qu’avec la population avec laquelle je me suis toujours bien entendu ». Michel Staffoni revient sur divers aspects de son parcours à Sainte-Croix. « C’est le village où je suis né. Je suis fils d’émigrés. Mes parents sont venus ici pour y travailler et s’y établir. SainteCroix m’a permis d’étudier et de m’insérer dans la société. Avec ma fonction, j’ai pu travailler pour ma commune, dit-il. Je suis très reconnaissant envers SainteCroix pour ce que j’ai reçu de la part de la population ». Il a fait partie de nombreuses associations ou sociétés de manière bénévole et a siégé dans différents postes à responsabilité. Mais « je ne suis d’aucun parti, souligne-t-il, je me sens libre de mes idées, ceci m’a permis d’avoir une grande indépendance dans mes opinions.».

C’est ainsi que s’exprime le Syndic Franklin Thévenaz à l’annonce du départ du secrétaire municipal. « Tout d’abord c’est pour nous un sentiment d’honneur et de fierté dit-il, il faut aller de l’avant. Mais l’œil qui pleure c’est de perdre un grand serviteur de l’État. Il m’a aidé, et conseillé, il m’a introduit dans les dossiers sans jamais usurper ma place de syndic. C’est magnifique de travailler avec lui ».

« J’ai le sentiment d’avoir donné un maximum »

Une expérience au service de l’État

Michel Staffoni évoque son travail au sein de l’exécutif communal. « Au cours des trois municipalités avec lesquelles j’ai travaillé, mes rapports ont toujours été très bons. On s’est toujours très bien entendu ». Il aime aussi à souligner cette notion de la communauté ou de l’État au

Le Conseiller d’État Pascal Broulis se félicite de pouvoir bénéficier du savoir et de l’expérience de Michel Staffoni au sein du Département des Finances. « C’est un département transversal commente le Conseiller d’État, où les compétences de Michel Staffoni seront appré-

sens large du terme : « Se battre pour les intérêts de la Commune, insiste-t-il, en laissant de côté ses préférences personnelles, faire et donner de son mieux ». Et d’ajouter « Etre secrétaire d’une Autorité, quelle qu’elle soit, cette fonction, tu dois l’aimer ! » Le 1er novembre prochain, il entrera en fonction pour diriger le Secrétariat général du Département des finances et des relations extérieures. « Le secrétaire général est la première fonction non politique du département. C’est une fonction transversale entre les divers chefs de service explique Michel Staffoni il faut écouter, conseiller, coordonner. « C’est un peu ce que je vis ici à Sainte-Croix ».

« Un œil qui rit, un œil qui pleure »

ciées. De plus, il connaît déjà les rouages de l’État pour avoir travaillé au CHUV. Enfin précise le Chef du Département des Finances, avec son expérience dans une commune Michel Staffoni sera un relai important entre celles-ci et l’État. Il ne reste plus qu’à souhaiter à Michel Staffoni une bonne suite dans sa carrière et toutes nos félicitations pour cette brillante nomination. A. Mottier Michel Staffoni.


Nº 50

2

Une enfance au café

Feuilleton 16

René Neyret Il y avait donc une école dans le patelin. Celle où j’ai passé mes premières années et qui n’était pas – je l’ai constaté plus tard – la pire que j’ai dû fréquenter au cours de ma scolarité. Les enfants s’échelonnaient de la maternelle jusqu’au certificat d’études. De cinq à quatorze ans. Les classes, si l’on peut ainsi dire, étaient réparties par rangées. Une rangée maternelle, une élémentaire, une préparatoire, une certificat d’études. Dite du certif ou des grands, ceux qui aidaient l’institutrice. Elle n’avait, par ailleurs, rien de rare cette école. Un bâtiment avec une seule salle de classe au rez-de-chaussée, une cour, un préau, une cave à charbon et à bois, un jardin et le premier étage réservé à l’appartement de la maîtresse. C’était toujours une maîtresse. Je pense qu’il n’y avait pas beaucoup d’instituteurs à l’époque – je n’en ai jamais eu. Un escalier

Souvenirs de gamin en Haute-Loire. Entre dureté et tendresse, toute la magie d’un conteur en culottes courtes.

Mots croisés

La grille d’HBU

1

2

3

4

1 2 3

5 6 7 8 9

1

2

3

4

5

6

7

8

9 10

R

E

C

O

N

C

I

L

I

E

2 E

M

A

C

I

A

T

I

O

N

3 V

A

E

G

R

E

N

E

S

4 E

N

L

E

R

G

E

O

5

E

O

R

O

E

A

R

6 E

R

O

T

I

S

R

C

7

A

R

S

E

S

E

E

S

1

R

N

F

E

8 C

Q

N

I

A

9 E

Q

U

I

N

E

S

10 D

I

E

G

E

R

M

V

L

N

E

U

E

ou même une simple discussion, un petit problème, on me traitait de chouchou de la maîtresse. Je n’étais pourtant pas isolé ou mis à l’écart. Mais il y avait des moments où la communauté des enfants avait besoin d’une tête de turc. La familiarité que j’entretenais avec le corps enseignant me désignait pour ce rôle. Malgré cela, je n’ai pas le souvenir d’avoir été persécuté. Je n’étais d’ailleurs pas malheureux et j’allais à l’école avec plaisir. Il me reste pourtant au fond de la mémoire une scène très pénible et qui m’a profondément marqué. Je m’étais mis d’accord, à la récréation, avec trois ou quatre enfants pour jouer un tour à un autre gamin. Pas très futé, le mioche, un peu gros, maladroit et dont les parents étaient parmi les plus pauvres du village. Leur ferme petite et sale était mal située, dans un endroit humide, toujours boueux. On n’allait jamais y jouer. Bref, c’était un môme qui était exclu des jeux et pris à partie par ses camarades. Il y en a dans toutes les écoles. Je n’étais pas le plus tendre avec lui, car il avait à mes yeux la particularité et l’avantage de détourner de moi le regard des autres. De m’éviter leurs plaisanteries. Une seule tête de turc suffit à un groupe et je préférais que ce 5 6 7 8 9 10 soit lui plutôt que moi, bien entendu. Ce jour-là, j’avais comploté avec quelques-uns, pour faire croire au pauvre garçon qu’il participerait au jeu, tout en lui réservant au dernier moment une mauvaise surprise. Nous devions l’entourer d’une ronde en scandant son surnom, que j’ai oublié aujourd’hui. Mais je n’ai pas oublié celui qu’ils m’ont attribué, car la situation s’est inversée. En effet, au moment d’attaquer « l’ennemi », c’est contre moi que tous se sont ligués. Et je me suis retrouvé au centre du petit groupe rigolard qui m’avait inventé un sobriquet, que je ne connaissais pas. Même le petit gros moche était de la partie. C’était horrible. Doublement Verticalement horrible car le persécuté devenait 1. Insatisfait. persécuteur. Tous me tournaient 2. Ronger lentement – Se dit d’un autour, en chantant et se moquant. membre cagneux. J’ai compris en un instant que c’était 3. Capitale asiatique – Signe un coup monté. Dont j’étais l’unique graphique. victime. 4. Non-juif mélangé – Eau-de-vie. 5. Règle appliquée à un important « Gueniche. Le petit guenichon », scandaient-ils. évènement. 6. Haut en couleur – Symbole Ça n’avait pas de sens. C’était juste chimique radioactif – Arbre au un mot tout simple, sans idée d’inbois précieux. jure. Je n’en ai d’ailleurs jamais 7. Elles sont de la famille. connu la signification. Mais vu ce 8. Se déguste lors de grandes qui m’était arrivé, je l’ai toujours occasions. 9. Il dilate la rate – Habitudes – considéré comme dégradant.

pour accéder à l’étage. Qu’on n’avait pas le droit d’emprunter, on n’allait jamais chez elle. Au fond de la cour se trouvaient trois cabinets, où on allait espionner les filles en regardant sous la porte. Classique tout ça, certaines particularités de fonctionnement l’étaient moins. D’abord et ça a été déterminant pour moi, la maîtresse était en demi-pension au bistrot. J’avais donc un statut spécial puisque chaque jour de classe à midi, alors que les autres rentraient chez eux, moi je quittais l’école, accroché à sa main. J’allais déjeuner avec elle chez ma grand-mère. Avec elle ! Dans ma maison, à la même table ! Le repas préparé par ma grandmère. Quelle jubilation ! Je me rappelle que ces déjeuners me donnaient l’impression d’avoir un accès direct au savoir qu’elle représentait. Et même aussi que ce privilège me protégeait, d’une certaine façon, de l’échec scolaire. Quoi qu’il en soit, tous les autres gamins étaient jaloux. Il ne pouvait en être autrement. Forcément, ils me l’ont fait payer. Ça n’était pas permanent, ni très violent, c’était juste un peu énervant. Dès qu’il y avait le moindre affrontement

4

Réponse à la grille d’HBU parue dans le JSCE 46 du 19 juin 2013

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

10 Horizontalement 1. Le Dr Knock en est un fameux. 2. Élever, par exemple une statue – Ancien dialecte. 3. Virtuosité vocale. 4. Pas vraiment odieux – Le cachou est extrait de sa noix. 5. Négation – Roméo pour Juliette. 6. Lui ne galope pas. 7. Ses accords sont célèbres - Note. 8. Fleur issue de la mythologie. 9. Uno, due, … – Fleuve du Pas-de-Calais – Abréviation religieuse. 10. Corps en mouvement.

Pronom personnel. 10. Galvanisés ou au courant !

À suivre…


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Assemblée générale de la SIC

Le prochain comptoir, ce sera du 6 au 9 mars 2014

La Société Industrielle et Commerciale a tenu son assemblée générale jeudi passé dans la salle de concert du CIMA. Elle était présidée par M. Lionel Pesenti. Trois points de l’ordre du jour ont retenu tout particulièrement l’attention des membres : la date du prochain comptoir, la nomination d’un nouveau membre au Comité en la personne de M. Allan Muller et le lieu de la prochaine sortie annuelle qui se fera à Payerne. Après que l’assemblée eut accepté le procès-verbal de la dernière assemblée, le président donna connaissance de son rapport annuel. Le comptoir de 2012 a été « une belle édition » se réjouit-il et « les exposants ont été contents ». Il affirma que « celle de 2014 serait encore mieux que les précédentes ». Comme chaque année, la SIC a organisé le marché d’été, le 5 à 7 des entreprises, le concours des balcons fleuris, l’accueil des touristes et le concours de Noël. La sortie annuelle a permis aux participants de découvrir l’entreprise Philip Morris de Neuchâtel. Elle s’est poursuivie par les caves de Bonvillars. Le président évoqua encore le problème du franc fort et celui du tourisme d’achat qui influencent tout particulièrement les commerces de notre région. Quant aux comptes et au rapport des vérificateurs ils ont été acceptés à l’unanimité. En ce qui concerne le comité, le président fit part de la démission de M. José Gonzales, très pris par son travail et sa charge de municipal. Il sera remplacé par M. Allan Muller qui tout naturellement s’occupera de la communication. Dès lors, le comité se compose comme suit : MM. Lionel Pesenti président, Alexandre Jaques, caissier, Mme Maria Caramia secrétaire, MM. Jean Dériaz, José Pastori et Allan Muller, membres. Comme dit plus haut, le comptoir de l’année prochaine aura lieu du 6 au 9 mars et la sortie annuelle de cette année se fera le mercredi 4 septembre à Payerne. Ce sera l’occasion pour les membres de la SIC de visiter l’aérodrome militaire de Payerne et de revoir les anciens avions de chasse.

Une amélioration de 10% dans le secteur hôtelier M. Michel Ruchat, responsable de l’antenne de l’Office du Tourisme de SainteCroix, réaffirma l’importance de la SIC, car « tous les membres de cette assemblée sont mes partenaires ». L’antenne de Sainte-Croix, poursuit-il, fonctionne « très bien ». « Merci à tous les commerçants et les artisans ». L’amélioration dans le domaine hôtelier a été rendu possible grâce aux efforts des tenanciers du Grand Hôtel des Rasses, de l’Hôtel de

France et de TransCréa (anciennement Interhome) à Sainte-Croix. M. Michel Ruchat profita de l’occasion pour annoncer la prochaine manifestation des 7 et 8 septembre prochains consacrée aux journées européennes du patrimoine dont le thème est « feu et lumière ». En effet, Sainte-Croix comme beaucoup d’autres, fait partie des villes vaudoises choisies pour participer à ces journées. Nous aurons donc l’occasion de revenir sur cet important sujet. A. Mottier

3

Sommaire Michel Staffoni Feuilleton Mots croisés SIC Mont-de-la-Mayaz Memento Travys SA Astuce PC LeZarti’Cirque Football Entreprise dubat VTT École de musique Portrait express Accordéon Nature et jardins

1 2 2 3 5 6 7 7 8 10 11 12 13 14 15 16

C. Cachemaille

SIC

Impressum Éditeur responsable : Société coopérative du Journal de Sainte-Croix et Environs Rédaction – Administration – Imprimerie – Éditions : Rue de la Sagne 17b 1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 11 26 Fax 024 454 29 80 Courriel : journal@jsce.ch Abonnement 2015 (TVA comprise) : 1 an : Fr. 105.– 6 mois : Fr. 55.– Prix au numéro : Fr. 1.50 Publicité 2015 (TVA comprise) : Annonces (larg. 27 mm.) : Fr. 0.48 le mm. Réclames (larg. 27 mm.) : Fr. 0.62 le mm. Première page (larg. 27 mm.) : Fr. 0.70 le mm. Délai pour le dépôt des annonces et communiqués : Lundi à 14h pour le nº de mercredi et mercredi à 14h pour le nº de vendredi. Tirage : 2'200 ex. Tous ménages : 3'650 ex.

Alexandre Jaques, caissier, José Pastoris et Jean Deriaz, membres, Allan Müller, nouveau membre, Maria Caramia, secrétaire et Lionel Pesenti, président. Manque José Gonzalez, membre démissionnaire.

Précisions

Journée des réfugiés au Royal, le vendredi 14 juin M. Kossi Dodji Soklou demande le rectificatif suivant (sur la parution du mercredi 19 juin 2013, JSCE nº 45). Ce petit pays en forme de triangle descend de la savane vers la mer. La capitale Lomé est un port commercial important.

Le climat est tropical. Au nord, c’est la savane peuplée d’éleveurs. L’état est indépendant depuis 1960.

Kossi Dodji Soklou a présenté le Togo.


Nº 50

4

Ce soir, vendredi 5 juillet à 19h30 Buvette du stade

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Ordre du jour : Statutaire

Les joueurs, les membres du Club des « Cent », des supporters, les sponsors, les parents des juniors et les amis du Club sont invités à participer à l’assemblée. Le Comité

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Cinéma Royal

Vendredi 5 juillet à 20h30 : « Moi, Moche et Méchant 2 » - 3D Samedi 6 juillet à 18h00 : « Hannah Arendt » - vost Samedi 6 juillet à 20h30 : « Moi, Moche et Méchant 2 » - 3D Dimanche 7 juillet à 16h00 : « Moi, Moche et Méchant 2 » - 3D Dimanche 7 juillet à 18h00 : « Broken City » Dimanche 7 juillet à 20h30 : « Hannah Arendt » - vost

Brocante de La Gittaz Les 6 et 7 juillet Navette Travys depuis la Gare : 5 francs.

Avis à la population

Prochains tous ménages 16 août, 20 septembre…

ACHAT D’OR et D’HORLOGERIE Achète au cours du jour et se déplace à domicile ou à tout autre endroit.

Brocante de La Gittaz

Aiguisage 6 et 7 juillet 2013 Également sur demande 079 765 44 87 Le Pirate

À louer à Sainte-Croix

Appartement 3 pièces de 66 m2, rénové 2 chambres, salon, cuisine totalement agencée et équipée. Disponible dès le 15 août.

Contact + info : M. Coquoz

Loyer 1100.- charges comprises

079 346 39 55

Tél. 078 602 55 18


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Un cadre et des œuvres bucoliques

5

Exposition

Durant toute la saison estivale, le restaurant d’alpage le Mont-de-la Mayaz expose les découpages-collages et les patchworks de Marlyse Jammet-Reynal. Après avoir passé une bonne partie de son existence à Lausanne, Marlyse Jammet-Reynal est revenue passer sa retraite à Sainte-Croix, son lieu d’origine. Artiste dans l’âme, elle a toujours aimé travailler de ses mains et créer sur toutes sortes de supports ; sculpture, peintures, textiles etc.. Depuis peu elle se passionne pour l’art du découpage-collage. Partant de photos qu’elle prend elle-même, elle dessine son sujet sur papier en faisant ressortir les contours et les caractéristiques principales, puis découpe minutieusement la feuille de papier. Selon les œuvres, des papiers de couleur sont également utilisés. Puis les différentes parties sont assemblées et collées.

Anita Afonso-Beck, gérante du Mont-de-la-Mayaz et Marlyse Jammet-Reynal.

Les patchworks sur le thème des vaches.

Son thème de prédilection actuel étant les vaches, elle s’est tout naturellement tournée vers le chalet-restaurant du Mont-de-la Mayaz pour exposer ses créations. Elle y présente également plusieurs patchworks sur le même thème, qu’elle a fabriqué pour l’occasion, cette technique d’assemblage et de couture de tissus étant aussi une des ses passions. L’exposition-vente a lieu pendant les heures d’ouverture du chalet-restaurant jusqu’à la fin de la saison. 024 454 25 29 – contact@mayaz.ch M. Guinet

Les découpages de Marlyse.


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Urgences Santé Service d’ambulances 144 ostéopathie 024 454 55 55 Pédicure 024 454 15 09 – 079 672 51 50

9h-11h, ludothèque (infirmière tous les 15 j.). Tél. lu-ve (9h-12h; 14h-16h) 0844 811 721 UAPE – «Ô Tablier Bleu» Unité d’accueil pour écoliers Av. Gare 14 lundi-mardi-jeudi-vendredi, 11h30 à 14h, et 15h30 à 18h30 079 686 65 01 Alimentation équilibrée Tél. jeudi de 9h-10h 0844 811 721 Repas chauds à domicile Rue des Rasses 8 076 240 36 74 079 243 38 13 – 079 339 10 08

6

Memento Urgences AMBULANCE

144

SDIS Service de Défense Incendie et Secours 118 GENDARMERIE 117 ou 024 557 66 21 médecin de garde Veuillez téléphoner au Centre de soins et de santé communautaire – Hôpital 024 455 11 11 Pharmacie de garde Cette semaine (1-7.7) Pharmacie Benu 024 454 22 44 La semaine prochaine (8-14.7) Pharmacie Touré 024 454 10 10 Dimanche de 10h30 à 11h30 médecin dentiste URGENCES Week-end et jours fériés  : la Police d’Yverdon vous renseignera 024 423 66 66.

Cultes

SANTé Centre de soins et de santé communautaire CSSC 024 455 11 11 Hospitalisations en soins aigus Visites de 10h à 20h –Policlinique 24h sur 24 –Chirurgie programmée –Physiothérapie, chiropractie, radiologie, laboratoire – Etablissement médico-Social EMS Visites libres – Centre Médico-social CMS –Unité d’Accueil temporaire UAT Accueil de jour, animation – Logements adaptés et sécurisés – Repas à domicile 024 455 16 20 CMS – aide et soins À domicile 024 455 16 20 - Soins infirmiers, ergothérapie, service social, livraison de repas à domicile, aide à la toilette, au ménage et à la famille -Consultation inf. ambulatoire: lu-ve 11h-12h - Renseignements sur les logements adaptés et sécurisés Bureaux ouverts lu-ve de 8h à 12h En dehors de ces jours/heures, appels déviés sur le CMS d’Yverdon. TMR - Transport de personnes à mobilité réduite 6 jours sur 7 (en coll. avec le serv. bénév.) 024 425 25 25

S er v i ces rel i g i eu x Paroisse réformée du Balcon du Jura Dimanche 7 juillet 9h45 Mauborget, chapelle Église catholique de Sainte-Croix Samedi 6 juillet : 18h messe Église évangélique - Rue de France 4 Dimanche : 10h culte 18h culte portugais-français Mercredi : 19h30 culte portugais-français Vendredi : 19h30 culte portugais-français Samedi : 20h groupe de jeunes « Impact » Assemblée chrétienne Dimanche 7 juillet : 10h culte et message d’encouragement Mardi 9 juillet : 20h prière et étude biblique Témoins de Jéhovah Rue de la Sagne 14 Samedi : 16h, discours public sur sujet d’actualité 16h50, discussion sur un thème biblique

Billet du dimanche La vérité est sur nos terres ; elle est dans ces choses simples qui ne trompent jamais.

S ervices Administration communale Sainte-Croix Rue Neuve 10 Lu-ma-me-ve 8h30-12h, 13h15-16h30 Je 8h30-12h, 13h15-17h30 024 455 41 41 commune@sainte-croix.ch Administration communale Bullet Lu-ve 9h-11h 024 454 12 64 commune@bullet.ch Administration communale Mauborget info@mauborget.ch 024 436 16 52 Déchetterie de la Combe de Ville Téléphone et fax 024 454 24 50 Heures d’ouverture (jours fériés exceptés) Lundi - Vendredi 7h45-11h45 + 13h30-16h45 Samedi 8h00-11h45, durant heure d’été Office du tourisme 024 455 41 42 Hôtel de Ville, Rue Neuve 10 Lundi à vendredi 8h30-12h et 13h30-16h30 Samedi et dimanche : Points i ouverts, répartis sur le Balcon du Jura. Allô?Bus 024 455 43 30 Gare de Sainte-Croix GROUPE DE Bénévoles Groupe de transport Vous pouvez appeler : lundi (14h-16h) mardi - mercredi - jeudi (9h-11h + 14h-16h) vendredi (9h-11h) 079 468 27 18 Accompagnement des personnes en fin de vie 024 454 39 80 Mme Yvonne Chevalley 079 751 37 15 pro senectute (Bureau régional) Rue des Pêcheurs 8, Yverdon-les-Bains Du lundi au vendredi, service des retraités 024 557 20 00 proCAP (anc. assoc. suisse des handicapés) Bureau Nord vaudois Rue des Pêcheurs 8, Yverdon-les-Bains Lundi, mercredi, vendredi 8h30-11h Mardi, jeudi 10h-17h 024 425 65 06 Service mamans de jour Mme Solange Mosimann 024 557 20 00 GARDERIE «Les Trolls» 024 454 27 94 Du lundi au vendredi de 6h30 à 18h30. Halte-garderie : selon places disponibles. Merci d’aviser auparavant au 024 454 27 94 Petite enfance Visites à domicile. Rencontre parents-enfants 0-6 ans : mardis

SOCIAL VESTIAIRE Rue Neuve 13 Ouvert les 1er et 3e jeudis du mois, de 14h à 18h Croix-Bleue du nord Vaudois Section vaudoise, av. de la Gare 31, 1022 Chavannes-Renens info@croix-bleue.ch www.croix-bleue.ch 021 633 44 32 SOS Futures mamans Rue de l’Industrie 21 024 426 52 52 Ouvert tous les jeudis de 14h à 17h SOS AlcooL Ecoute professionnelle et dans l’amitié 24 heures sur 24, 7 jours/7 Tél. 0848 805 005 espace prévention Permanences, cours et ateliers en petits groupes, consultations, entretiens individuels, groupes d’échanges, actions spéciales. Par des professionnels de la santé, toute l’année Tél. 0844 811 721 LOISIRS BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouverte mardi 15h30-18h, jeudi 18h-19h et samedi 10h-12h 024 454 25 22 – 024 454 49 67 L’Auberson, Collège Ouverte jeudi de 17h30 à 18h30 024 454 26 27 LUDOTHèQUE ARLEQUIN Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouvert mardi et jeudi 16h-17h30, samedi 10h11h30 Rencontres Petite Enfance : mardi 9h-11h 079 710 50 55 Musée Baud L’auberson Ouvert tous les samedis de 14h à 17h. Tous les dimanches et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h. Sur demande dès 10 personnes. 024 454 24 84 CIMA (Centre international de la mécanique d’art) Rue de l’Industrie 2; mardi à vendredi : visites guidées à 15h ; samedi et dimanche : visites guidées à 14h et 15h30. 024 454 44 77

Chacun à sa place Le chaud est revenu, le temps des balades va reprendre dans nos contrées jurassiennes, occasion, ici ou là, de franchir les anciens murs de pierres qui bornent encore certains pâturages. Ils ont la beauté de l’artisanat : aucune pierre n’est semblable de forme et de volume, mais elles s’encastrent toutes avec harmonie, limitant, protégeant, laissant les passages nécessaires, et l’espace au souffle du vent. Le mur dont nous sommes les pierres vivantes a la même beauté. Au pays des humains, pas un qui ressemble totalement à l’autre, et partout des aspérités et des courbures, des rondeurs et des côtés lissés par l’érosion du temps, les épreuves ou les tempêtes.

Mais Dieu est un Maître de l’ouvrage qui sait assembler et ajuster : dans sa main, chacun, chacune trouve son emplacement et contribue à la cohésion de l’ensemble. Le défi des bâtisseurs, autrefois comme aujourd’hui, reste le même : pouvoir dire devant chaque pierre « aucune pareille, aucune exclue ». Saurons-nous faire bon emploi de tout ce qui nous est donné, dans la richesse de nos différences, pour bâtir la communauté civile tout comme l’Église, sans ruptures ni laissés-pour-compte ? C’est mon vœu pour chacune de nos paroisses et pour nos Communes. Jean-Paul Perrin, pasteur dans la paroisse réformée du Balcon du Jura


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

7

Ligne ferroviaire Yverdon-les-Bains—Sainte-Croix

Travaux et interruptions de trafic du 8 au 20 juillet 2013

Travys

Des travaux seront effectués sur la ligne Yverdon-les-Bains – Sainte-Croix du lundi 8 au samedi 20 juillet 2013. Le trafic sera totalement interrompu pendant cette période. Les trains seront remplacés par un service de bus. Le trafic de la ligne Yverdon-les-Bains – Sainte-Croix sera interrompu du lundi 8 juillet au samedi 21 juillet 2013 pour cause de travaux. En effet, Travys profite de la fréquentation réduite de la ligne pendant les vacances d’été pour effectuer pas moins de six chantiers différents. Au programme : réfection de 400 mètres de voie entre Valeyres s/Montagny & La Brinaz, réfection du pont de L’Abergement, réfection du Mur de Trois-Villes, rénovation du toit de L’Onglettaz et travaux de bourrage et de recharge entre Baulmes et Sainte-Croix.

Mesures d’exploitation Les trains sont remplacés par des bus et minibus selon les parcours suivants : Bus : Yverdon-les-Bains – William Barbey – Essert-sous-Champvent (arrêt au bord de la route pour Champvent) –

Baulmes – Vuitebœuf – Sainte-Croix. Le trajet inverse est fait via Valeyres-sousMontagny – La Brinaz. Minibus : Yverdon-les-Bains – La Brinaz – Valeyres-sous-Montagny – Vuitebœuf – Baulmes. Le trajet inverse est fait via Essert-sous-Champvent (arrêt au bord de la route pour Champvent). Les correspondances entre le bus et le minibus se font à Vuitebœuf. • Course de 5h25 au départ d’Yverdonles-Bains du lundi au vendredi : les arrêts La Brinaz, Valeyres-sous-Montagny et Baulmes sont desservis sur demande via la borne d’appel 5 minutes avant le départ. • Dès la course de 21h11 au départ de Sainte-Croix, les arrêts La Brinaz, Valeyres-sous-Montagny et Baulmes sont desservis sur demande via la borne

d’appel 5 minutes avant le départ. Les clients d’Essert-sous-Champvent prennent le bus au bord de la route cantonale, direction Peney. • Les arrêts de Trois-Villes et Six-Fontaines ne sont pas desservis. Les bus de remplacement circulent selon l’horaire en vigueur. Toutefois, les arrivées à Vuitebœuf et Sainte-Croix seront retardés d’environ 15 minutes. En effet, le bus devra passer par Champvent pour éviter l’attente aux feux installés pour les travaux sur la route cantonale entre Essert-sous-Champvent et Vuitebœuf. Les clients sont priés de se référer à l’affichage dans les gares ainsi qu’aux annonces effectuées par le personnel. Informations complémentaires sur www. travys.ch. Travys

Supprimer Java de votre ordinateur

Astuce PC

Que ce soit sur Mac OSX ou sur PC, les utilitaires Java ont, à juste titre, très mauvaise réputation. Outre le fait qu’ils sont souvent responsables de blocages divers et très irritants, ils recèlent depuis très longtemps les failles de sécurité les plus graves qui permettent à des ordinateurs tiers de pénétrer sans mot dire dans vos machines et d’y implanter telle ou telle application qui risque de s’avérer fatale ou du moins dangereuse. À relever d’emblée que Java n’a rien à voir avec le langage JavaScript utilisé sur le web pour la conception de certaines parties des pages que vous visitez. D’une manière générale, Java n’est utile que pour votre navigateur web (Firefox, Chrome, Internet Explorer, ou autre). La meilleure solution consiste à se séparer purement et simplement de ce programme, ou à le désactiver de façon permanente. Les solutions pour parvenir à ce résultat diffèrent selon que l’on travaille sur un PC ou sur un Mac. Commençons par étudier la question du PC. Si vous ne savez pas si vous uti-

MAS (Musée des Arts et des Sciences) Avenue des Alpes 10 O uvert le d i m a n c h e d e 1 4 h à 1 7 h . ou sur demande pour groupes 024 454 44 77 PISCINE COUVERTE Grand Hôtel des Rasses

024 454 19 61

PISCINE DES REPLANS Ouverture 9h-20h

024 454 33 73

lisez Java, procédez à sa désinstallation. Au pire, si vous deviez avoir un programme qui vous demande Java, vous pourrez toujours décider de le réinstaller. Pour désinstaller Java sur PC, rendezvous sur le menu Démarrer, puis allez sur Panneau de configuration. Dans le panneau de configuration, vous trouverez une liste des programmes installés sous la rubrique «  Programmes  » ou « Programme et fonctionnalités ». Une fois parvenu dans cette rubrique, cherchez le programme intitulé Java Update No 11 ou plus élevé. Au moyen d‘un clic droit, sur le nom du programme, afficher le terme « désinstaller » et avec un clic gauche, procédez à la désinstallation.

Cette dernière ne prend pas beaucoup de temps et doit vous être confirmée par une boîte de dialogue. Pour désactiver Java dans votre navigateur internet, rendez-vous au même endroit que ci-dessus (Programmes) et cherchez l’icône Java 32 bits. Au moyen d’un clic droit, faire apparaître les propriétés du programme et dans l’onglet sécurité, décochez la case intitulée « Activer le contenu Java dans le navigateur ». Si vous souhaitez malgré tout utiliser Java en naviguant sur internet, supprimez-le pour votre navigateur par défaut, et utilisez un autre navigateur que vous équiperez de Java. Vous déciderez alors de n’utiliser ce navigateur muni de Java que pour des opérations particulières, mais pas pour la majorité de vos pérégrinations sur le net. Pour les utilisateurs de Mac, la désactivation de Java s’effectue simplement au niveau des paramètres du navigateur utilisé ou des préférence système. Olivier Gfeller, L’Omnibus

Memento


Nº 50

8

Cirque Photos : Cédric Cachemaille

Cerceau suspendu.

Pas si simple !

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Un petit coin de Paradis sous un petit coin de chapiteau Une effervescence particulière s’est emparée du chapiteau. Montage, répétitions, dernières finitions, tout est prêt pour emmener les spectateurs sur les chemins du Paradis. La scène a accueilli, le week-end passé, les élèves de Lézarti’cirque, ainsi que des invités : Vendredi soir, Isabelle Schuster et Lucie Lepoivre, duo d’artistes féminin de la compagnie Pepper-Choc et leur spectacle Energy in Harmony, d’incroyables performances, entre autre, au trapèze et au tissu. Deux artistes… Le samedi à 20h00, du théatre onirique, par Marylène Rouiller et Aurélien Donzé, avec leur spectacle Kilora, un combat livré entre séduction, fureur, mauvaise fois et dérision, pour une place sur une chaise. Pour clore cette très belle journée, Chants des Balkans tout en émotion, par Sylvain Isler. Dimanche, après la dernière représentation, les grands élèves de Lézarti ont présenté plusieurs numéros, dont certains effectués lors d’auditions.

Jeunes clowns en conférence franco-japonaise.

Équilibre et mâts chinois.

Pour leurs quatre représentations les élèves de Lézarti’cirque ont emmené parents et amis sur les chemins « infernaux » du Paradis. Du jardin d’Eden peuplé des corolles virevoltantes, d’animaux sauvages et de créatures étranges aux yeux lumineux, à des moments paradisiaques, avec les vacances, la recherche de l’Adam des Adams, des Eves gracieuses et les jeux vidéo, la promenade est pleine d’attraits. Petits clowns expressifs.

« Kilora », la chaise ? Aurélien Donzé et Marylène Rouiller, metteuse en piste des spectacles des élèves. Les clowns vivent l’enfer, l’impossibilité de remonter la pomme tombée du ciel, des cauchemars effrayants et quand la paresse, la colère vous habite… Le contraste entre un numéro avec des angelots blancs et légers et un autre avec des diablesses vêtues de noir et rouge surprend !

Personnages de jeux vidéos en acrobatie.

« Energy in Harmony » : Lucie Lepoivre et Isabelle Schuster.

Sylvain Isler chante les Balkans.


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

9

Cirque L’équipe des « grands », dont plusieurs vont partir en écoles professionnelles. Y. Bugnon

Aérien ! Avec une candeur attendrissante pour les plus petits, enthousiasme et application pour tous, les élèves de Lézarti’cirque ont offert aux spectateurs l’occasion de voir les progrès de chacun et d’approcher, pour qui le veut bien, le Paradis. Tiens, en quittant le chapiteau, il me semble avoir entendu un bruissement d’ailes ! Carole Rumbeli

Monocycles.

Photos : Cédric Cachemaille

Jonglage impressionnant.

Oursons pur sucre !

Mât chinois.

Quilles à deux étages !

Bascule.

Y. Bugnon


Nº 50

10

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Raoul Savoy au FC Sion

Football

Après un stage en Écosse où il a été parfaire ses connaissances, le SainteCrix Raoul Savoy a signé un contrat avec le FC Sion, club où il entraînera l’équipe des moins de 21 ans qui milite en première ligue promotion.

Après un premier essai en Suisse avec Xamax qui a fini en queue de poisson, suite à l’affaire Chagaev, espérons que Raoul aura plus de chance à Sion, mais ce n’est pas gagné d’avance, car là-bas il y a un président, Christian Constantin, qui

vire les entraîneurs à tour de bras. Bonne chance quand même Raoul. ac

Raoul Savoy.

DE LA

5E À LA 9E

encadrement privilégié

Commune de Sainte-Croix Avis d’enquête

• dialogue constant avec les parents • études surveillées et prise en charge continue • classes à effectifs raisonnables; plus de temps consacré à chaque élève

Réf. communale : 4416 Compétence : ME Camac : 141144 Demande de permis de construire Commune : Sainte-Croix. District : Jura-Nord vaudois. Adresse : chemin du Canal 15. Coordonnées : 528.140/185.495. N° de parcelle : 745. Propriétaire : Yan Apothéloz. Auteur des plans : Schulé Henri, bureau d’architecture S. Di Spirito. Nature des travaux : construction nouvelle. Description de l'ouvrage : construction d’un bâtiment de deux box pour l’artisanat. Par ticularité : l’avis d’enquête ci-dessus se réfère à un ancien dossier Nº FAO : P-124-18-1-2011ME, nº Camac : 111917. L’enquête publique est ouverte du 6 juillet au 4 août 2013.

Commune de Sainte-Croix Avis d’enquête Réf. communale : 4412 Compétence : ME Camac : 140832 Demande de permis de construire Commune : Sainte-Croix. District : Jura-Nord vaudois. Adresse : chemin des Hêtres 6b. Coordonnées : 527.950/186.510. N° de parcelle : 3. Propriétaire : Gioria Laurent et Jacqueline. Promettant acquéreur : Dafflon Marc. Auteur des plans : Delacrétaz Alexandra, Home+Foyer SA. Nature des travaux : construction nouvelle. Description de l'ouvrage : construction d’une villa individuelle avec couvert à voitures en annexe. Dérogation : à l’art. 25 pour le couvert à voiture, en application de l’art. 111. L’enquête publique est ouverte du 6 juillet au 4 août 2013.

Découvrez un

Faites confiance à un système

qui a fait ses preuves ! Plus d'un siècle au service de l'éducation +41(0)21 320 15 01

Prochains tous ménages 16 août, 20 septembre…

Commune de Sainte-Croix Avis d’enquête Réf. communale : 4413 Compétence : ME Camac : 140814 Demande de permis de construire Commune : Sainte-Croix. District : Jura-Nord vaudois. Adresse : chemin des Hêtres 6. Coordonnées : 527.980/186.495. N° de parcelle : 3581. Propriétaires et promettant acquéreur : Gior ia Laurent et Jacqueline, Tinembart Jean-Yves. Auteur des plans : Delacrétaz Alexandra, Home+Foyer SA. Nature des travaux : construction nouvelle. Description de l'ouvrage : construction d’une villa individuelle avec garage en annexe. Dérogation : à l’art. 25 pour le garage, en application de l’art. 111. L’enquête publique est ouverte du 6 juillet au 4 août 2013.

www.

lemania.ch


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

En quel matériau, les plaquettes pour dubat ?

11

Entreprise

L’entreprise dubat, successeur de C. Dubath SA, à Yverdon-les-Bains, fournit des matériaux pour la construction. À l’initiative de l’un de ses collaborateurs, le Sainte-Crix Vincent Duvoisin, responsable du service externe, elle est venue se présenter à Sainte-Croix, vendredi 28 juin dernier. Si la maison-mère est sise à Yverdonles-Bains, l’entreprise compte deux succursales, l’une à Chavornay, l’autre à Bevaix. M. Pierre Mathys, directeur, était présent, ainsi que M. Joseph Vallone, adjoint à la direction, le responsable du département « bois », M. Serge Vanetta, et le responsable du département « matériaux », M. Yves Tacheron.

Vingt entreprises du Balcon du Jura ont répondu à l’invitation. Occasion de parler boulot, bien sûr, de se rencontrer, et de partager un moment convivial. Vincent Duvoisin, pour cette première sortie « hors les murs » de son entreprise, avait organisé un repas au Centre Sportif et un tournoi de plaquettes, histoire d’initier les Yverdonnois aux subtilités locales ! Texte et photos : AMR

Affrontements sportifs.

Luc Anselmo et François Chablaix, « aides de cuisine », Serge Vanetta, Yves Tacheron et Vincent Duvoisin.

Entrepreneurs du Balcon au spectacle !

Vincent Duvoisin, heureux de cette journée.

Règles et finesses des plaquettes…


Nº 50

12

VTT

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Et de cinq pour Nicolas Lüthi Vainqueur en 2006, 2008, 2011, 2012, Nicolas Lüthi a récidivé une cinquième fois lors de la 24e édition de la Coupe du Chasseron VTT et la 5e manche de la Garmin Bike Cup.

Michaël Breitler.

Sur un parcours rendu difficile par la pluie des jours précédents, de nombreuses chutes ont été notées, mais heureusement sans trop de gravité. On quand même vu l’abandon de plusieurs concurrents ; Nicolas Lüthi a pris la tête dès la première montée et ses adversaires ne l’ont plus revu ! Et pourtant l’habitant de Bôle a laissé quelque peu le VTT de côté, pour se tourner, à l’âge de 26 ans, du côté de la route au sein de la formation suisse ATLAS-Personal-Jakroo ; son expérience et sa connaissance parfaite du tracé ont suffi pour mettre à raison la concurrence. Le 2e, le Français Laurent Colombatto finissait à 2 min.47 et le Chaux-de-Fonnier Mael Vallat, 3e, à 3’39’’. Meilleur régional, François Breitler est 14e. Chez les dames, Catherine Groccia de Moutier s’est imposée, alors que la concurrente du VTT Balcon du Jura, Cathy Tschumperlin, obtenait une méritoire 8e place.

Victoire bullatone sur 25 km Yannick Chablaix.

façon très nette par Gilles Gander de Bullet qui a relégué son dauphin, Daniel Stanz de Delémont à 7’53. Gilles s’est fait plaisir sur un parcours exigeant avec de beaux becquets, mais idéal pour les populaires. !

De l’avis du président du VTT Balcon du Jura, André Thévenaz, ceux qui ont galéré lors de cette édition en trouvant le grand parcours trop difficile dans sa première partie auraient beaucoup plus de plaisir en partant de L’Auberson. À l’heure des résultats, « Dédé » Thévenaz a remercié son comité et toute les personnes qui ont permis au 450 concurrents de participer à cette 24e édition de la Coupe du Chasseron, dans les meilleures conditions. Les sociétés suivantes ont participé activement à cette réussite : La fanfare « La Montagnarde de Bullet, le Tennis, le Badminton, le Volley-ball, la FSG Château et la FSG La Sagne, les «  No Limit », sans oublier les Samaritains qui ont eu pas mal de bobos à soigner. Texte et photos : ac

Les membres de la FSG Le Château ravitaillaient les coureurs à L’Auberson.

Partie de L’Auberson, la course des populaires sur 25 km. a été dominée de

Gilles Gander, vainqueur des 25 km populaires.


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

13

VTT

Baptiste Champod devance Loris Bernshaus. Cathy Tschumperlin.

Une bonne bière pour éviter les crampes : Anne-Claude et Jean-Michel Gschwind.

Fabien Pastoris. François Breitler et Sandro Consorti.

Nolan Joseph à la lutte avec Nils Bernshaus.

Serge Gander. Laurent Colombatto (2e) et Mael Vallat (3e) en discussion avec le vainqueur, Nicolas Lüthi.

Concentré dans l’attente du départ, Matthias Jaccard.

Arthur Tyrode.

Résultats Scratch Hommes : 1. Nicolas Lüthi, Bôle, 2’04’’38 ; 2. Laurent Colombatto, France, 2’07’’25 ; 3. Mael Vallat, La Chaux-de-Fonds, 2’08’’18 ; puis 14. François Breitler, 2’17’’06 ; 18 Michaël Breitler, 2’20’’21 ; 22. Sandro Consorti, 2’22’’55 ; 23. David Holland, 2’23’’25. Gatégorie Hommes : 1. Nicolas Lüthi, Bôle ; 2. Mael Vallat, La Chaux-de-Fonds ; 3. Patrick Lüthi, Marin ; puis 10. Sandro Consorti; 37. Xavier Weyrich ; 38. Sven Weyrich ; 40. Bastian Weyrich Catégorie Masters 1 1. Laurent Colombatto, France ; puis 5. Michael Breitler ; 8. David Holland ; 33. David Jaccard ; 35. Yannick Chablaix Catégorie Masters 2 1. Laurent Garnier, Grandson ; 3. François Breitler ; puis 34. Jean-Michel Gschwind Catégorie Dames 2 1. Chantal Pequignot, Delémont ; 2. Cathy Tschumperlin ; puis 5. Anne-Claude Gchswind Catégorie Seniors 1. Dominique Tugler, Cousset ; puis 10. Serge Gander 25 Km. Populaires Catégorie Hommes - 25 km populaires 1. Gilles Gander ; puis 10. Cyril Pastoris ; 12. Fabien Pastoris ; 14. Benoît Erb ; 16. Steve Gander ; 19. Christophe Wyssbrodt ; 31. José Régueiro Juniors Catégorie Cadets 4. Alexandre Dick. Catégorie Rock Garçons 9. Silouane Van Houtte ; 11. Nolan Parisod. Catégorie Méga Filles 7. Sybille Parisod. Catégorie Méga Garçons 16. Valentin Mossu ; 30. Valentin Leuba ; 31. Théo Dufaux. Catégorie Cross Filles 2. Prisca Jaquet. Catégorie Cross Garçons 3. Maxime Leuba ; 15. Brieux Alloati ; 16. Arthur Tyrode. Catégorie Poussins Filles 4. Armelle Alloati. Catégorie Poussins Garçons 2. Loris Bernshaus ; 3. Baptiste Champod ; 4. Timothée Tyrode ; 9. Félix Breitler. Catégorie Soft Garçons 4. Matthias Jaccard ; 7. Jim Breitler ; 9. Samuel Champod ; 11. Arthur Eisler ; 13. Nils Bernshaus ; 14. Nolan Joseph ; 15. Nicolas Rosset.


Nº 50

14

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Audition de l’École de musique - en photos

Musique

Le vendredi 28 juin, des élèves de l’École de musique du Balcon du Jura ont donné concert devant le bâtiment communal.

Affronter le public, en extérieur… pas facile !

On s’applique !

Percussionnistes.

Une région – un visage – une identité

Photos : Etienne Achermann

Texte et photo : Cédric Cachemaille

Mathis Bernardi 8 ans, écolier Bullet

Es-tu né à Bullet ? Oui, et j’y ai toujours vécu et j’en suis aussi originaire.. As-tu un endroit préféré pour passer tes vacances ? L’Égypte, j’y suis allé une fois et c’était cool. J’aime aller à l’alpage avec mes parents. L’école te plaît-elle ? J’aime bien l’école, surtout le français, les maths et la couture. Quels sont tes loisirs ? Jouer avec mes cousins, et aller à la ferme avec mon papa. Je joue de la trompette, et en hiver, je fais du ski et du patin à glace. Que souhaites-tu faire lorsque tu seras grand ? Paysan, fromager ou vétérinaire pour pouvoir soigner les vaches.

Joli duo.


Nº 50

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Rencontres impromptues entre ciel et terre

15

Accordéon

Si la météo n’a guère prêté son concours le week-end dernier, elle n’a pas empêché les mordus de l’accordéon de se retrouver au Chasseron, « entre ciel et terre » selon une participante.

Sandra et Markus Fink, ci-dessus avec leurs accordéons-piano, ci-dessous avec leurs schwyzerörgeli.

Clara Colle joue et chante.

Les frères Ivaylo et Vladimir Dimitrov : l’un étudie à Lausanne, l’autre à Copenhague, mais ils s’entendent au regard !

Photos : Yvette Beck

Jean-Noël Pellaud, Daniel Colin, Sandra et Markus Fink, Ivaylo et Vladimir Dimitrov, Clara Colle... ont partagé les moments musicaux avec bonheur...

Jean-Noël Pellaud, crooner.

jusque tard dans le nuit ! Du musette parisien au folklore bulgare, de la chanson française au jazz en passant par le folklore suisse, les styles divers ont enchanté ! Le nombreux public ayant réservé pour les deux repas-concerts a été gâté tant du côté des papilles que des oreilles. Un vrai festival, avec quelques visites surprises, dont celle de Yves Moulin vendredi, avec son accordina (instrument à bouche mais à clavier d’accordéon), celles de Manu Maugain et Emile Pequegnet samedi. À la clé, des duos inédits, inventifs, des moments d’exception appréciés et prisés tant du public romand qu’alémanique, réunis sous une même ferveur. Festival pour les papilles aussi, avec une cuisine succulente dont les nombreux éloges parvenus ne peuvent qu’être dédiés à Thierry Chollet et son équipe. Le bel accordéon a de beaux jours devant lui et l’ambiance de ces deux soirées a fait des émules ! C.-A. Antonelli

Le Valaisan Yves Moulin, blessé, joue sur un « accordina », en compagnie de Daniel Colin. Prochain concert organisé par le »Club des 100 de l’accordéon « dans la région : temple de Bullet, samedi 28 septembre, 20h15 avec Peter et Mady Soave (USA-F). Antonnelli

Final en beauté, samedi, avec Markus Fink, Manu Maugain, Daniel Colin, C.-A. Antonelli et Emile Pequegnet.


Nº 50

16

Nature et jardins Texte et photos Pierre Cardinaux

Un énorme chois de couleurs dans les Hémérocalles.

>> Massif d’Iris à déplanter et à diviser.

Sainte-Croix, vendredi 5 juillet 2013

Prenez un temps de réflexion après la floraison de vos Iris de jardin Vos Iris sont maintenant en pleine floraison ou elle vient de se terminer, mais depuis quelques années déjà, ils ne sont plus aussi beaux et fleuris que vous le souhaiteriez. C’est le moment d’une bonne réflexion. Ne devrais-je pas améliorer les choix des couleurs et des variétés dans ma plate-bande ? Ou encore : Ma plate-bande n’est –elle pas trop dense de rhizomes et ne devrais-je pas la refaire ? Quelques rappels et conseils. L’Iris Germanica, de nom botanique, est composé de centaines d’hybrides de toutes couleurs, mis à part le rouge. Même si ces Iris vivaces des jardins sont souvent décevants d’apparence dès la fin de leur floraison et le restant de la saison surtout, ils n’en restent pas moins les rois des fleurs lors de leur épanouissement. Ils sont aussi faciles de soins et culture et supportent tous les sols pour autant qu’ils ne soient pas trop humides ni acides. Il est également bon de rappeler qu’il est pratiquement nécessaire de replanter la plate-bande tous les 5 à 10 ans au maximum, car les rhizomes se densifient trop, ne fleurissent plus et surtout sont envahis par les mauvaises herbes vivaces non contrôlables. Il n’existe pas de désherbant permettant de les nettoyer. Il ne faut pas oublier également de couper les

Champ d’Iris des jardins au Château de Vuillierens. parties sèches des feuilles après floraison et au cours de l’été afin de garder la plantation d’un effet acceptable. Afin de donner réponse à vos questions, nous vous conseillons, l’année prochaine en tous les cas, leur floraison étant terminée maintenant, de visiter les Iris du château de Vullierens, au- dessus de Morges, et si vous aimez les hémérocalles, d’y aller encore ce mois alors qu’ils seront en fleurs. Autant pour ces derniers que pour les Iris, les nouvelles variétés sont toujours présentées, en plus des plus belles parmi les anciennes. Rappelez-vous que

l’on peut aussi faire sa commande pour une livraison en époque de plantation vers la fin de l’été et de votre côté, préparez-vous à refaire votre plate-bande dès leur réception.

À propos des informations sur les excès d’emploi de pesticides en jardins familiaux Régulièrement, les services officiels des cantons et de la confédération rappellent aux amateurs de respecter les conseils sur les emballages des produits antiparasitaires, quant aux dosages conseillés et aux quantités aspergées. Les récentes informations à ce sujet faisaient état, suite aux derniers contrôles, d’une situation sérieusement alarmante sur les quantités totales utilisées qui, selon ces rapports, étaient pour le moins équivalentes à celles utilisées en agriculture, alors que les surfaces de jardin, devant ou pouvant logiquement être traitées, sont largement inférieures dans notre pays.

Les grillons : ne jamais les détruire avec des produits insecticides sur les pelouses. Petite pompe pour jardins : permet un réglage précis et une pulvérisation soignée.

À ce sujet, nous nous devons de rappeler aux utilisateurs amateurs les règles principales sur l’emploi de ces produits. • Ne pas surdoser les produits, cela ne sert à rien et n’augmente pas les résultats. • Utiliser les produits bios dans la mesure du possible. L’avancée est encourageante dans ce secteur.

• Ne traiter qu’en cas de nécessité selon vos connaissances • Respecter les délais d’attente après les traitements. • Éviter l’emploi des herbicides totaux et les remplacer par des sarclages. • Bien se protéger lors des traitements, porter un masque et garder les vêtements sur tout le corps. • Ne jamais traiter pas temps venteux. • Respecter aussi les dosages d’engrais. Augmenter les quantités n’apporte que des inconvénients (fruits et légumes délicats à la conservation, mauvaises fécondations des fleurs, pourritures liées aux excès d’azote, lessivage des engrais dans les nappes phréatiques, etc.).

Un bon équipement pour des traitements protégés.


50 v 5 juillet 2013