Page 1

9

Septembre 2011 vol. 05

Gratuit

QR Quality Review

Le smartphone résistant aux chocs « G’zOne IS11CA » 匠 TAKUMI Vol. 4

REVUE QUALITÉ SPÉCIAL

Les créations Aero Concept marquent l’évolution du bagage.

Le poète qui insufflait la vie au duralumin. Entretien

Hanayo

Un système double d’approvisionnement en eau potable : une mesure de prévention efficace en cas de catastrophe naturelle

Une technique pour rendre l’eau souterraine utilisable en toute sécurité

[Spécial]

La saveur la plus fraîche de l’été

La glace pilée japonaise fre.jqrmag.com 03 2 011 Septembre


02

2 011 Septembre


S O M M A I R E

Édition de septembre 2011 (Diffusion le 8 août)

05

OUVERTURE

Cuisine Japonaise, SEIZAN, Reportage de JQR

Photo (page de titre) : Susumu Nagao

07 Sur les traces du 11 mars Le grand séisme de l’est du Japon. Les bénévoles à l’œuvre pour reconstruire

TAKUMI

匠 Depuis les ateliers des artisans du Monozukuri Vol.4

La saveur la plus fraîche de l’été

09

La glace pilée japonaise

28

Une technique pour rendre l’eau souterraine utilisable en toute sécurité

● WELLTHY CORPORATION

Nouvelle série Nous avons demandé à des passantes élégantes rencontrées dans la rue leur humeur du moment.

32

Entretien

16

Un système double d’approvisionnement en eau potable : une mesure de prévention efficace en cas de catastrophe naturelle

Hanayo

INSTANTANÉ DE RUE

34

A suivre [Essai]

37

Le culte des beaux esprits

REVUE QUALITÉ

Le smartphone résistant

20 aux chocs

« G’zOne IS11CA »

Le Japon et moi -Quand la modernité naît de la tradition Françoise Moréchand Junmai-ginjo

KAKUREI

REVUE QUALITÉ SPÉCIAL

gohyakumangoku

22 Shozo Izuishi Selection

Les créations Aero Concept marquent l’évolution du bagage.

Le poète qui insufflait la vie au duralumin.

Éditeur et rédacteur en chef

Jun Shinozuka

Rédacteurs

Jun Nakaki

Comité de rédaction

Shozo Izuishi

Tanehide Egami

Kyoko Ohtsu

Shinichi Hanawa

Maki Taguchi

Ryuichiro Matsubara

Yoko Yagi

Fumio Maruyama [High-Tech Industry Innovation Agency]

Hikaru Nozawa

Yumi Yamaguchi

[Critique de mode] [Producteur exécutif à l’École de Cuisine Egami] [Co-représentant de Ramsar Network Japan] [Economiste et professeur à l’Université de Tokyo]

[Auteur de récits de voyage]

Dai Furusawa

Assistance de la rédaction High-Tech Industry Innovation Agency

Directeur Mode

Souta Yamaguchi

Programmation

Integral Corp.

Directeur Web

Tokuhisa Maruyama

Rédaction

Digital Lights Inc.

Designer

Wakako Kawasaki

Traduction

Manabiya Inc.

Rédaction JQR 2-1-14 Sarugaku-cho, Chiyoda-ku Tokyo 101-0064 03-3518-2270 Publicité JQR (Integral Corp.) 2-1-14 Sarugaku-cho, Chiyoda-ku Tokyo 101-0064 03-3518-4488

fre.jqrmag.com 2 011 Septembre

03


04

2 011 Septembre


SEIZAN, cuisine japonaise Photos : Susumu Nagao

Texte : Hayato Nakatsuki

PLAT

URL

http://seizan-mita.com/

Cette photo montre un bol de shinjo (quenelle japonaise) à base d’atrina pectinata (bivale de la famille des Pinnidae) et de haricots de soja frais. Tous les produits (grosse crevette, mitsuba, myôga et courge de Kaga) s’expriment à merveille tout en mettant en valeur la soupe claire au goût profond et le shinjo.

8 places au comptoir et 12 places à table. Les groupes de 6 personnes et plus peuvent réserver une salle à demi privée (à condition que la consommation par personne dépasse 15 000 yens). Trois menus (7 000 yens, 10 000 yens et 15 000 yens) totalisant 12 plats différents sont proposés. Dès août, des plats à la carte seront également servis.

MAP

PLAT Hibiyad

a-Dôri

岩戸観音堂

Avenue

Université Keio

Entrée principale de l Université Keio

Mita 4 chôme

Sortie Ouest de la GareTamachi

i

ôr

ue -D en da Av kura a S

定山源泉 公園

Mita 3 chôme

SEIZAN, cuisine japonaise

長寿と健康の 足つぼの湯

Mita

Mita 2 chôme

Gare Tamachi

8 minutes de marche à partir de la sortie Mita de la gare Tamachi (ligne JR), 5 minutes de marche à partir de la sortie A3 de la station Mita (ligne Mita, TOEI) ou 8 minutes de marche à partir de la sortie No.2 de la station Shirokane-takanawa (ligne Nanboku, Tokyo Métro). Au 1er sous-sol d’un immeuble dans la rue reliant Mitasanchôme à San-no-hashi

Un nouveau restaurant animé par un jeune cuisinier prometteur Seizan, c’est le nom de ce restaurant japonais inauguré à Mita (Tokyo) en avril. Âgé seulement de 31 ans, Haruhiko YAMAMOTO, patron cuisinier, a pourtant derrière lui 12 ans d’apprentissage dans le célèbre restaurant Takadahassho de Gifu. Parcours qui inspire confiance. YAMAMOTO a surtout voulu faire de ce restaurant un espace « live ». Et voilà pourquoi le gril a trouvé sa place en face de l’entrée et la planche à découper est posée juste derrière le comptoir. « Je veux que les clients sachent comment je travaille » dit le chef. Un vrai défi pour lui. Quand les produits à utiliser changent d’un jour à l’autre, il n’est pas facile de garder toujours le même niveau de maîtrise

湯の滝

中山峠

OUVERTURE CE MOIS

定山渓観光協会

Comme le cuisinier n’utilise que des produits de saison triés sur le volet, c’est seulement après l’arrivée des produits qu’il conçoit chaque jour le menu. Cette photo montre le plat de « nouilles à ormeau » : nouilles enrobées de sauce de au foie d’ormeau, ormeau à la vapeur et oursin. Il s’agit d’ormeaux pêchés à l’île Oki et débarqués au port de Sakai (Tottori).

de soi et impressionner les clients en exécutant devant leurs yeux toutes les opérations, du travail sur les produits jusqu’au dressage du plat. Mais ces difficultés du cuisinier font le bonheur des clients qui peuvent observer sa façon de manier le couteau, admirer ses gestes et voir deas poissons de saison griller sur le feu de charbon de bois en dégageant une odeur appétissante. Le cuisinier affirme qu’il conçoit chaque jour les plats en fonction des produits qui arrivent. Il n’existe donc pas de menu pré-établi. C’est en examinant les produits frais qu’il détermine les recettes susceptibles d’en tirer le meilleur parti . « Le plus grand bonheur pour un cuisinier, c’est celui qu’il ressent quand un client réserve pour une prochaine visite en partant » déclare YAMAMOTO. Sa cuisine a déjà ses inconditionnels.

SEIZAN, cuisine japonaise Grande Mita B1, Mita 2-17-29, Minato-ku, Tokyo Tél 03-3451-8320 12h~13h 30 (dernière commande) 17h30~21h 30 (dernière commande) Jours de fermeture irréguliers 2 011 Septembre

05


06

2 011 Septembre


Reportage de

Correspondance d’Ishinomaki

Le grand séisme de l’est du Japon. Les bénévoles à l’œuvre pour reconstruire

Sur les traces du11 mars Texte et photographies : Julian Ross

[ 2e partie ]

Le tsunami n’a laissé derrière lui que des décombres. Le combat pour déblayer la masse des débris et reconstruire un nouveau cadre de vie se poursuit.

C’était mon troisième week-end comme bénévole. Nous étions partis en voiture un vendredi soir et nous avions planté notre tente le samedi à l’aube sur le terrain de sport de l’Université Senshu qui sert de PC aux opérations de secours d’Ishinomaki. Avant le 11 mars, la ville comptait 150 000 habitants. Le camp accueille les bénévoles les plus divers. Rien à voir avec de banals employés de bureau. Queues de cheval, boucles d’oreilles, tenues aux couleurs vives, individualisme. Etudiants, jeunes vivant de petits boulots, chômeurs, travailleurs indépendants, ou d’ autres encore qui ont laissé tout tomber pour venir apporter leur aide. Au fil des semaines, le camp s’est fait de plus en plus international. Il y a une nombreuse équipe de Sri Lanka, qui a fait l’expérience du tsunami de Sumatra en 2004. A l’opposé, Bill est venu tout seul de Hawaï et vit depuis trois mois sous un abri en plastique tout ce qu’il y a de primitif. Peace Boat dispose d’un contingent très organisé de 100 bénévoles qui se relaient tout au long de la semaine. Et l’Eglise de la scientologie a envoyé une douzaine de bénévoles ; quelle que soit l’opinion qu’on peut avoir de leur « Eglise », ces jeunes sont sur le terrain et fournissent une aide utile aux personnes qui ont dû évacuer. La plupart des organisateurs sont jeunes. Ils ne sont pas professionnels de l’humanitaire mais ils ont acquis en quelques semaines une maturité bien supérieure à leur âge réel. Après les inscriptions à 8:30,ils battent le rappel pour organiser des équipes, de 5 à 20 personnes. On nous donne une adresse, un plan sommaire et un aperçu de la situation : « vieille dame de 75 ans, seule, mobilier, vêtements, surface de 40 tatami, débris, boue ». Nous prenons l’équipement dans l’entrepôt, bêches, brouettes, leviers, scrapeurs et 200 sacs poubelles que nous remplirons tous. Nous trouvons la maison avec

Julian Ross

la vieille dame qui contemple tristement le désastre. Elle a marché du centre d’évacuation où elle est hébergée pour venir à notre rencontre. Nous nous servons des leviers pour ouvrir les commodes en bois et les tiroirs gonflés d’eau. De l’eau de mer se déverse sur le sol, des kimonos magnifiquement enveloppés apparaissent, ils sont irrémédiablement gâchés. Des albums de photos détrempés, des peluches d’enfants, des souvenirs de jeunesse. « A jeter. Je n’en aurai plus l’usage. Débarrassez moi de ça ! ». Durant la matinée, nous débarrassons à tour de bras. Jeter toute la vie de cette femme à la rue, où elle rejoint les tas de débris de la vie d’autres gens. C’est véritablement désolant. Trois mois après la catastrophe, la nature du travail des bénévoles a évolué. Les maisons qui n’ont pas été totalement emportées par les flots, portent des pancartes : « à démolir », « ne pas démolir », car les bulldozers sillonnent la région, en rasant les maisons qui ne peuvent pas être sauvées. Les hôtels qui ont rouvert sont remplis d’ouvriers du bâtiment venus de tout le Japon. C’est d’ailleurs une pomme de discorde. Car certains se plaignent, disant que ces ouvriers venus d’ailleurs privent de commandes les entrepreneurs locaux encore debout. Pendant ce temps, des centaines de bénévoles déblaient la boue accumulée dans les caniveaux au bord des routes, une tâche qui relèverait normalement de la collectivité locale. Personne ne détient la bonne réponse. L’ampleur et le coût de la catastrophe sont sans précédent, et plus il y aura de mains pour aider, plus vite les réfugiés pourront quitter les gymnases scolaires et commencer à reconstruire leur vie. Vu leur endurance, il ne fait pas de doute que les hommes et femmes du Tohoku sauront relever le défi.

Réside au Japon depuis 1990. Travaille comme éditeur technique d’anglais. Consacre son temps libre à l’alpinisme en compagnie de son chien. Depuis le 11 mars, travaille comme bénévole tous les week-ends et s’implique dans la reconstruction du Tohoku. Originaire de Grande-Bretagne. 2 011 Septembre

07


08

2 011 Septembre


La saveur la plus fraîche de l’été

La glace pilée japonaise

vert en ce é h t u a D à la gl e r d u po le des l e r u t na n nes, e g a t n mo par le et t n a s pas prune e d r a nect

La glace pilée qui apporte d’un coup une délicieuse fraîcheur quand on cuit de chaleur. La simplicité est extrême : de la glace pilée arrosée de sirop, mais la saveur est recherchée. Voici le nec plus ultra des kakigori servies par les pâtissiers et les salons de thé à la japonaise.

L

a

g

l

a

p i l é e j a p o n a i

c

e s

e

2 011 Septembre

09


La glace pilée:

un dessert millénaire ! Sei Shonagon ❤ et Murasaki Shikibu ❤❤ en raffolaient.

La glace qui fond en un instant. Le « on the rocks » d’il y a 1600 ans. On imagine donc que cette douceur n’existe que depuis que les gens sont équipés de réfrigérateurs mais surprise, surprise. Dès l’époque de Heian apparaît une préparation à base de copeaux de glace arrosés de sirop. Sei Shonagon en parle dans ses Notes de chevet. Commençons donc par survoler l’histoire des kakigori et par découvrir le savoir-faire de ceux qui les préparent. Texte/ Hikaru Nozawa Illustrations/ Itaru Mizoguchi

La glace pilée que dégustait Sei Shonagon il y a 1000 ans

Une passion vieille de 1600 ans La longue histoire des Japonais et de la glace

Sirop à base d’amazura (plante grimpante) Glace conservée dans un puits

Aujourd’hui comme jadis, la chaleur de l’été donne envie de manger quelque chose de glacé. La cour de Heian, aux alentours de l’an 1000. Dans ses Notes de chevet, Sei

Coupe en métal

Shonagon écrit : « Comme c’est raffiné de mettre dans un bol d’argent de fins copeaux de glace arrosés de sirop ». Durant l’hiver, la glace a été conservée précieusement dans un puits et on verse dessus un sirop extrait d’une plante grimpante de la famille de la vigne. C’est la plus ancienne mention de la glace pilée qui subsiste au Japon. Durant l’été japonais, les journées chaudes et humides se

Image inspirée de Bigot : un marchand de kakigori dans le Tokyo des années 1890 Une geisha

suivent et il y a déjà 1600 ans, la pratique de la conservation et des offrandes de glace existait : on stockait la glace de la montagne durant l’hiver pour l’offrir ensuite à l’empereur et aux nobles. Les Chroniques du Japon évoquent comment la glace, extraite de la glacière creusée dans le sol, « baigne dans le vin

La glace, dans un verre, se mange à la cuillère

sous la lumière de la lune, en plein été ». C’est la première version du on the rocks à la japonaise. Dans Le Dit du Genji, il y a une scène où on sert de la glace pour rendre plus supportable la chaleur estivale. Cette glace naturelle provenant du puits où elle est conservée est un luxe merveilleux, réservé à une poignée de nobles. A une époque bien plus proche de la nôtre, Kahei Nakagawa qui avait compris qu’on pouvait faire des affaires en vendant de la glace, commença vers 1862 à transporter par bateau jusqu’à Tokyo de la glace naturelle produite à Hokkaido. Il réussit à en vendre de grandes quantités sous le nom de « glace de Hakodate ». Ainsi la glace devint-elle enfin accessible aux classes populaires. Dans un paysage du Tokyo des années 1890 peint par le Français Georges Bigot, on voit une geisha

10

2 011 Septembre

Un moulin à glace de l’ère Taisho ou des premières années de l’ère Showa C’ est curieux, il a pratiquement la même forme que les moulins d’aujourd’hui !


!

S h a v e d

On tourne de la main droite et on ajuste l’angle de la lame de la main gauche Attention à poser la glace avec les veines du bloc dans le sens horizontal

i c e

mangeant du kakigori. La banderole décorée du caractère « glace » qui flotte au vent pourrait faire partie d’un paysage d’été contemporain. Dans le temps, pour obtenir des copeaux, on faisait aller et venir le bloc de glace sur un rabot. Dans l’intervalle, il fondait. C’est ainsi que dans les années 1890, Hanzaburo Murakami, marchand de glace, mit au point un dispositif pour râper la glace avec une lame rotative.

Remplir le bol en le tournant comme pour une crème glacée

Le dispositif qui s’est diffusé à travers tout le Japon est l’ancêtre des moulins à piler la glace toujours utilisés de nos jours. Jusqu’aux années 1930, l’habitude était de manger la glace pilée en l’agrémentant de sucre et de haricots rouges, mais après la guerre, les familles s’équipent de réfrigérateurs et peuvent faire des glaçons en un tour de main. Commence alors le boom des sirops parfumés au melon, à la fraise ou au citron et les kakigori prennent les couleurs vives qu’elles ont toujours aujourd’hui. La prédilection pour la glace naturelle qui s’est développée au Japon, grâce aux variations importantes de température, et la mise au point du dispositif à râper la glace. Les kakigori japonaises dans lesquelles, à la différence des glaces et des sorbets, on déguste la saveur du glaçon, cachent donc

Verser le sirop doucement pour ne pas faire tomber la glace et voilà

une histoire plus profonde qu’il n’y paraît.

Chambrer la glace ! Voilà le secret des kakigori réussies Chaque marchand, chaque artisan a sa manière de râper la glace. Mais les artisans chevronnés ont une pratique commune, celle de « chambrer » la glace en la sortant du congélateur avant de la transformer en kakigori. Il paraît qu’en laissant la glace à température ambiante jusqu’à ce que la surface commence à ramollir et qu’elle se réchauffe à -3, -5°, on obtient la meilleure glace pilée possible. Bien

Si on remplit le bol en le tournant, cela fait une forme pointue du plus bel effet Si on le remplit sans le tourner, on obtient une forme arrondie

sûr, si la glace reste dehors, elle va fondre, et tout l’art est donc de surveiller sa consistance pour qu’elle soit à point quand arrive une commande. Cependant, la glace continue de se réchauffer quand on la râpe. C’est pourquoi les artisans se livrent à un ajustement minutieux de l’angle de la lame de leur moulin. Ils tiennent aussi compte de l’humidité : la technique est de râper grossièrement les jours de forte humidité et de faire une glace plus onctueuse les jours de fraîcheur. Si toutes les kakigori ont l’air de se ressembler, ceux qui les préparent rivalisent d’invention, et la saveur varie donc d’un marchand à l’autre.

Forme arrondie (tama) forme pointue (yama) 2 011 Septembre

11


Une douceur qui vous surprend par sa fraîcheur

Les meilleures adresses de glace Avez-vous déjà dégusté une glace pilée cet été ? Non, eh bien cet article est pour vous ! Préférez-vous une saveur traditionnelle ou voulez-vous essayer une texture nouvelle associant la g Misez-vous plutôt sur l’harmonie parfaite entre fraîcheur et douceur ? En pleine canicule, nous avons cherché pour vous les meilleurs marchands de kakigori de l’été !

Photos/ Susumu Nagao Texte/ Hikaru Nozawa

DARUMAYA Pâtisserie japonaise

FUNAHASHIYA KOYOMI

Le luxe de la glace naturelle combinée à de la poudre de thé vert supérieur

L’harmonie entre la consistance des morceaux de fruits et la glace

Uji kintoki spécial (thé vert et purée de haricots sucrée) 1,180 yens

Natsumikan (agrume d’été) 750 yens

Chez Darumaya qui fait venir de la glace naturelle d’un puits creusé dans la montagne, on sert des kakigori toute l’année. A chaque commande d’Uji kintoki spécial, la poudre de thé vert est diluée dans un peu d’eau au fouet de bambou sans ajout de sirop pour la sucrer, le mélange est versé sur la glace et le tout est surmonté de purée de haricots rouges. Quand la glace fond sur la langue, le parfum doux du thé en poudre et sa saveur vous emplit la bouche. Les feuilles de thé utilisées sont de qualité supérieure, avec une douceur marquée, et on ne sent pratiquement aucun arrière-goût âcre. Avec un supplément de 200 yens, on peut ajouter un sirop au sucre wasanbon, une vraie merveille. * En cas de rupture de stock de glace naturelle, de la glace faite avec de l’eau décantée est servie.

Funahashiya Koyomi, un café pour passer un moment de tranquillité dans un décor de meubles d’antiquaire. « Natsumikan », avec des morceaux entiers de cet agrume d’été et des lamelles de zeste a une saveur nostalgique, associant un sirop à base de marmelade et de miel à l’amerture du fruit. La combinaison du fruit qui croque sous la dent et de la glace fondante est un vrai plaisir. Les clients apprécient aussi le parfum « fraise au lait » avec la consistance de la pulpe de fraise et de ses petites graines ainsi que le parfum « Uji kintoki » (thé vert et purée de haricots) (750 yens la coupe). Les glaces sont aussi vendues à emporter au prix de 450 yens.

Pâtisserie Darumaya 12

1-3-6 Jujo Nakahara, Kita-ku, Tokyo Ouvert de 11:00 à 18:30 Fermeture hebdomadaire le mardi (au mois d’août, jour de fermeture variable) Tel. 03-3908-6644 2 011 Septembre

Funahashiya Koyomi 5-17-1 Hiroo, Shibuya-ku, Tokyo Ouvert de 11:30 – 17:00 (dernière commande du service café) Ouvert 7 jours sur 7 Tel. 03-5449-2784


pilée de l’été

S h a v e d

i c e

lace et les fruits ?

IMOJIN

MITSUBACHI

La saveur rafraîchissante du lait au sirop de citron

Un goût dense et sucré, avec une note grillée

Lait frappé 450 yens

Kori wazanmai (glace aux trois douceurs japonaises) 650 yens Shiratama (boulettes de farine de riz) 50 yens

Le sirop de citron maison donne au lait une saveur sucrée et fraîche et ce « Lait frappé » est le secret bien gardé qui fait le succès de la maison. La recette a été élaborée par le père du patron à l’intention des enfants qui n’aimaient pas le lait. On trempe la glace dans le lait à la couleur crémeuse pour la manger à la cuillère, un léger parfum de citron vous chatouille les narines. Imojin a été fondé en l’an 1 de Taisho, 1912. La maison suit toujours les recettes du début de Showa, avec notamment des aisu monaka (gaufrettes fourrées de glace) (110 yens) préparées sans addition d’œuf, avec de la farine de riz gluant.

Kori wazanmai associe trois douceurs japonaises : un sirop maison à base de poudre de soja grillé, une crème glacée au sésame et de la purée de haricots rouges. Le goût intense de ces trois ingrédients se diffuse sur la langue. La purée de haricots rouges est préparée avec des azuki dainagon de Hokkaido dont la peau reste un peu croquante, ce qui permet d’apprécier aussi la saveur des haricots. La glace légère est préparée avec de l’eau de source. « Dans un salon de thé japonais, on vient pour manger sucré » déclare le patron. Il dit vrai, ses kakigori ont une saveur intense dont il peut être fier. Avec un supplément, on peut ajouter une garniture de boulettes de farine de riz qui sont moelleuses à souhait.

Imojin 2-30-4 Nezu, Bunkyo-ku, Tokyo Ouvert de 11:00 à 19:00 Fermeture hebdomadaire le lundi Tel. 03-3821-5530

Mitsubashi maison mère Honey Building, rdc, Yushima 3-38-10, Bunkyo-ku, Tokyo Ouvert de 10:30 à 20:00 Ouvert 7 jours sur 7 Tel. 03-3831-3083 2 011 Septembre

13


Ori HIGASHIYA

14

TORAYA KARYO

Une fraîcheur acidulée pour chasser la touffeur

Sirop Uji fait avec du sucre wasanbon, la voie royale

Umemitsu (sirop de prune) 950 yens

Uji kintoki 1260 yens

L’attrait d’Umemitsu, kakigori parfumée à la confiture de prunes japonaises maison, réside dans sa superbe acidité qui vous débarasse de la sensation de chaleur moite. Dans cette maison, le moulin à glace est installé sur le comptoir et l’on prend plaisir à contempler la préparation de la glace. Dans ce salon de thé à la japonaise, beaucoup de clients commandent une kakigori, charmés par le bruit de la glace qu’on râpe. Un autre parfum très apprécié : Uji kintoki (950 yens) où la poudre de thé vert sans ajout de sucre est mélangée avec du lait condensé pour combiner une saveur sucrée à une délicieuse âcreté. Le même choix de glaces est également proposé chez HIGASHIYA GINZA.

Toraya, cette institution de la pâtisserie japonaise fondée à l’époque Muromachi à Kyoto. Le parfum Uji kintoki qu’on déguste dans le salon de thé Toraya Karyo est préparé avec un sirop de poudre de thé, associant le sucre wasanbon fournisseur de la maison impériale et le thé Kyo no shirabe. Le sirop de thé d’un vert profond imprègne les copeaux de glace, son arrière-goût est impressionnant d’élégance et de simplicité. Au fond de la glace se cachent des cristaux de sucre tout blanc, marque de fabrique des gâteaux Toraya, et une purée de haricots rouges réservée aux kakigori. Je vous recommande aussi le parfum Uji mizore, avec une purée de petits haricots blancs (1260 yens) et kori anzu (glace pilée aux abricots secs) (1155 yens) qui n’est servie que par le siège de cette maison à Akasaka.

Ori Higashiya

Toraya Karyo Siège d’Akasaka

Le Bain, rdc, Nishi azabu 3-16-28, Minato-ku, Tokyo Ouvert de 11:00 à 19:00 Fermeture hebdomadaire le lundi Tel. 03-5786-0024

4-9-22 Akasaka, Minato-ku, Tokyo Ouvert de 11:00 à 18:00 (dernière commande) les jours de semaine, et de 11:00 à 17:00 (dernière commande) les samedis, dimanches et jours fériés Ouvert 7 jours sur 7 Tel. 03-3408-4121

2 011 Septembre


S h a v e d

HIMITSU-DO

CAFE DINING BAR

i c e

ANGELUS

Mettre valeur toute la saveur des fruits

Un sirop original à base de prunes vertes mitonnées en compote

La glace au lait et aux fraises de Himitsu 600 yens

Au premier plan : le parfum prune, au fond : le parfum moka 500 yens chacun

Himitsu-do qui vient d’ouvrir en mai dernier broie la glace avec un moulin manuel. Pour préparer le parfum lait fraises de Himitsu où un coulis de fraises rose pâle et du lait sont versés sur de la glace naturelle, la maison utilise à profusion des fraises de la variété Beni hoppe produites à Shizuoka et congelées en mode express. Le coulis est mitonné à feu doux, pour ne pas détruire les vitamines, et c’est pourquoi il est aussi onctueux et savoureux. Le patron ne cesse de mettre au point de nouvelles recettes. L’un des charmes de la maison, c’est qu’on y découvre à chaque visite de nouveaux coulis amoureusement préparés avec des fruits de saison.

Le Cafe Dining Bar Angelus qui fait venir sa glace d’un puits situé à Nikko. Le parfum prune qui utilise un sirop original préparé en faisant mitonner des prunes vertes est très apprécié. Son acidité discrète et sa saveur sucrée toute en rondeur se marient parfaitement avec le goût fondant et tendre de la glace naturelle. La maison propose aussi des kakigori comme seul peut en faire un café avec par exemple le parfum moka (500 yens) où la glace est arrosée d’un expresso bien serré. Au mois d’août sera lancée une glace pilée à la tomate. Une nouveauté qui associera un coulis d’une variété de tomate à la douceur de confiture et la texture croquante des pépins.

Himitsu-do

Cafe Dining Bar Angelus

3-11-18 Yanaka, Taito-ku, Tokyo Ouvert de 11:00 à 20:00 Fermeture hebdomadaire le lundi Tel. 03-3824-4132 *Les nouveautés saisonnières sont proposées en fonction des arrivages.

Nishikokurega East Tower, rdc, Izumi-cho 3-35-1, Kokubunji-shi, Tokyo Ouvert de 9:00 à 23:00 Ouvert 7 jours sur 7 Tel. 042-312-2403

2 011 Septembre

15


Ha n a y o

16

2 011 Septembre


Entretien avec des Japonais en vue Hanayo, artiste internationale aux modes d'expressions variées Un apprentissage de geisha, une carrière d'artiste, de photographe, de musicienne... Hanayo a plus d'une corde à son arc. Elle nous livre aujourd'hui, ses souvenirs d'hier, ses espoirs pour demain. Photo et interview : Maki Taguchi, Styliste coiffure/maquillage : Akane Yamazaki

Hanayo Hanayo, c'est à la fois un air de petite

rencontrer la contactent. S'opère alors

"Depuis que je suis toute petite, j'ai

fille adorable et une femme mûre et

une sorte de déclic : elle se rend

toujours aimé les kimonos et les arts

sexy. Sa personnalité complexe se

compte combien elle aime s'exprimer,

traditionnels japonais. Je me souviens

reflète dans sa création, qui attire le

combien elle prend du plaisir dans ses

avoir dit à Kuramata que mon rêve

monde des arts contemporains, aussi

activités artistiques. Dès lors, elle

d'enfant était de devenir une geisha,

bien au Japon qu'à l'étranger, suit

commence à se produire avec des

tout en ajoutant que "malheureusement

avec attention.

groupes de musique, à jouer dans des

ce monde-là n'existe plus au Japon,

films, tout en faisant en parallèle de la

n'est-ce pas?" Il me répondit "Mais si,

"Petite fille, j'écoutais les idoles en

photo de paysages ou de natures

il existe encore!" J'en suis restée là.

vogue comme Seiko Matsuda ("Seiko-

mortes avec un appareil que lui avait

De retour à ma vie d'étudiante au

chan") ou le groupe Tanokin Trio;

cédé son père. Après sa terminale,

Japon, j'avais toujours du mal à

j'allais écouter en concert aussi bien

elle s'inscrit aux Beaux-Arts en section

trouver ma voie. Un jour, je suis entrée

un groupe New Wave comme Plastics

sculpture. Mais pour quelqu'un comme

par hasard dans une petite salle de

que du classique. A 15 ans, j'ai quitté

elle qui avait déjà une expérience de

cinéma où on passait deux films des

les ami(e)s de mon enfance pour

la scène et du spectacle, les cours

années 50 réalisés par Kon Ichikawa,

m'inscrire dans un lycée un peu loin

manquaient de sel : elle décide de

Nihonbashi [Le Pont du Japon] et

de chez moi à Ikebukuro. C'était la fin

partir 6 mois à Paris.

Okuman Chôja [Le Milliardaire]. En voyant les geishas à l'écran, je me

des années 1980 et Ikebukuro était alors un quartier animé de Tokyo,

"Découvrir qu'il y avait des jeunes de

suis rappelé les mots de Kuramata, et

considéré comme la Mecque de la

mon âge qui devaient travailler pour

dès la fin de la séance, je me suis

subculture et de l'underground. Il

poursuivre leurs études, ou qui avaient

précipité à Mukôjima." Mukojima, c'est

m'arrivait souvent de traîner dans les

fui leur pays pour trouver asile en

le quartier de Tokyo où des geishas

boîtes de nuit et autres

France a été une révélation pour moi.

pratiquent encore leur art. C'était la fin

café-conc' donnant des spectacles

Au Japon, personne autour de moi

de l'année, et il était 21h passées.

live, les ciné-clubs insolites ou chez

n'avait eu de tels parcours!"

Hanayo tombe alors sur une scène qui

les disquaires sortant de l'ordinaire

Elle garde son étonnement pour elle

la laisse sans voix.

avant de rentrer chez moi. J'y ai fait

et, plutôt que de s'inscrire aux Beaux-

des rencontres qui m'ont ouvert les

Arts à Paris, elle préfère suivre des

"A cette heure-là d'habitude, les rues

yeux sur un monde nouveau."

cours de danse. S'entraînant avec des

sont sombres, mais ce jour-là, sans

jeunes issus du milieu du cirque, elle

doute parce que c'était juste avant les

Publier des revues amateurs ou des

ressent le besoin de chercher à

festivités du Nouvel An, le quartier

mini-manga était à la mode dans les

exprimer ce qui fait son identité de

était plein de lumières et d'animation,

lycées à l'époque : en seconde,

Japonaise. C'est alors qu'elle fait la

avec les geishas qui s'affairaient pour

Hanayo édite avec quelques amies

connaissance d'un Japonais,

raccompagner leurs clients jusqu'à

"Le Bulletin des Lycéennes" qui

l'architecte d'intérieur et scénographe

leurs véhicules... Les lanternes qui

obtient un succès inattendu. Des gens

de renom international, Shirô

pendaient devant les maisons

qu'elle n'aurait jamais espéré

Kuramata.

éclairaient les visages entièrement 2 011 Septembre

17


18

2 011 Septembre


fardés de blanc de ces artistes

les avais saisies; le reste suivait. A

cette façon si ordonnée, si cohérente.

apprêtées dans leurs somptueux

Berlin, je découvrais des gens qui

Mais moi, je suis plus émerveillée

kimonos. Incroyable! Cet univers existe

avaient de l'espace et du temps... mais

encore par cette topographie de

bien encore, me dis-je! Cinq minutes

pas d'argent! (rires). Mais je me suis

collines et de rivières, sans doute

plus tard, la nuit avait englouti la rue,

dit que partir de zéro était idéal pour

inchangée depuis la préhistoire, qui a

comme s'il ne s'y était rien passé. Si

un nouveau commencement. Personne

modelé le Tokyo d'aujourd'hui, par ces

mon séjour à l'étranger m'avait réservé

qu'il fallait contenter. Pas de délais

chemins sinueux qui suivent les

bien des surprises, mon étonnement

imposés. Un vrai luxe!"

mêmes détours depuis des milliers d'années, foulés par des générations

ici, au cœur de Tokyo, était encore plus grand. Curieuse d'en savoir plus

Dès lors, saisissant des instantanés

d'hommes et de femmes... J'ai

sur ce monde, j'ai frappé à la porte

de sa vie berlinoise et de sa fille qui

l'impression d'y voir la nature

d'un de ces établissements, qui avait

grandit avec son appareil-photo,

originelle. Je ressens de la chaleur

mis une annonce recherchant du

Hanayo reprend ses nombreuses

humaine, de l'esthétique dans ce qui

personnel pour faire la plonge. En me

activités, publiant des albums de

est marqué par l'Histoire. Aujourd'hui,

voyant, la patronne, sans même

photos, organisant des expositions

il serait bon de réfléchir à ce qui fait

demander mon nom, me dit : "tu es

personnelles, jouant des concerts live

notre identité japonaise, à ce qui fait

jolie, viens donc me voir demain à

aux quatre coins du monde. Quinze

que nous sommes Japonais. Nos

15h."

ans passent et la voilà de nouveau à

traditions se sont forgées au fil des

Tokyo depuis l'automne dernier.

siècles, dans un pays insulaire peu influencé par l'extérieur. Mais depuis

Et c'est ainsi que le lendemain, Hanayo commence son apprentissage

"La Nature japonaise est si belle. Le

100 ans, les choses ont évolué

de geisha. Le monde des geishas

sens esthétique des Japonais, à la fois

comme jamais. Et puis, il y a eu ce

s'appelle "le pays des fleurs et des

classique et subtil, est extraordinaire.

grand séisme dans le nord-est. Il faut

saules", ou Karyûkai. Hanayo raconte

Je reste fascinée par le raffinement

prendre le temps de s'arrêter sur notre

qu'elle était fascinée par tout ce

des geishas, par les traditions qui se

artisanat si raffiné, de revisiter notre

qu'elle y découvrait : les kimonos, le

sont transmises de génération en

culture ancestrale pour y trouver des

maquillage, les arts traditionnels dans

génération depuis des siècles. Le

idées nouvelles. J'ai été élevée à

lesquels excellaient ses aînées.

Beau reste présent même avec le

Tokyo, j'ai été apprentie geisha, mais

Pendant 4 ans, elle a une vie bien

temps qui passe. Les professionnelles

pour avoir ensuite vécu pendant de

remplie et enrichissante, partageant

de Nihon Buyô, celles qui enseignent

longues années à Berlin, j'ai

son temps entre son apprentissage de

la danse japonaise traditionnelle, ont

l'impression de ne rien savoir du

geisha et ses activités de musicienne

beau avoir l'âge d'être grands-mères

Japon. Désormais, je voudrais voyager

et de photographe. Mais elle choisit

et ne plus danser elles-mêmes, elles

dans le Japon, partir à la redécouverte

finalement de quitter le karyûkai en

restent belles. Quand j'étais enfant,

de mon pays et apprendre tout ce que

épousant son compagnon allemand,

j'adorais les choses proprement

je n'ai jamais su!"

qui l'emmène vivre à Berlin.

japonaises, comme les kimonos ou les danses folkloriques. Quand je suis

Hanayo est une artiste qui depuis son

"Je commençais une nouvelle vie,

revenue à Tokyo, un ami architecte

enfance n'a cessé de se demander ce

laissant derrière moi les leçons

m'a rappelé qu'en Europe, on ne

que signifiait être Japonaise et de le

quotidiennes de perfectionnement

pouvait construire à sa guise n'importe

traduire dans une expression artistique

dans les arts traditionnels. Puis ma

quel bâtiment; les plans d'urbanisme

aux formes multiples, qui interpellent

fille Tenko est née. A Tokyo, je n'avais

veillaient à ce que le paysage urbain

le Japon et le monde entier. Vers où

jamais eu vraiment à me démener, les

ne soit pas défiguré. C'est pour cela

se dirige-t-elle maintenant? Histoire à

occasions s'étaient présentées et je

que les villes y sont aménagées de

suivre...

Hanayo Artiste, photographe, musicienne. Née en 1970, Hanayo abandonne ses études universitaires pour faire un apprentissage de geisha à Mukôjima. Cette expérience lui vaut d'apparaître sur la couverture de la revue londonienne The Face en tenue de geisha, ou de servir de mannequin à Jean-Paul Gaultier. En 1996, elle publie son premier album de photographies, Hanayome. Après son mariage, elle s'installe à Berlin. Elle mène alors une carrière internationale se produisant sur les scènes de Tokyo, Berlin, Londres, Paris, Moscou, Hong Kong, New York, Pékin, etc. – tout en poursuivant ses activités de photographe. Elle rentre au Japon en 2010. Albums publiés : Hanayome (Shinchôsha), Dreammmmm book (Littlemore), HANAYO artist book (Kawade Shobo Shinsha), MAGMA (Akaaka Art Publishing), colpoesen (Utrecht), etc. ● http://www.hanayo.com/

2 011 Septembre

19


QR 1

Intègre un rétroéclairage à forte luminosité et des haut-parleurs Twinspeaker qui permettent d’entendre la sonnerie même dans un environnement bruyant. Grâce à l’embossage de la face arrière, l’appareil ne glisse pas.

Quality Review

CASIO G'zOne IS11CA

Le smartphone résistant aux chocs « G’zOne IS11CA » Photos / Hiroyuki Kiseki Reportage et texte / Hikaru Nozawa

a passé avec succès des tests dérivés

téléphone résiste bien aux chocs, tant

Un smartphone dans le droit

des normes MIL, appliquées aux

latéraux ou verticaux. On ne risque

fil des montres G-SHOCK

contrats de fourniture de matériel

rien à enfourcher un vélo avec

pour l’étanchéité, la résistance

à l’armée américaine. Projeté d’une

le téléphone dans la poche arrière du

à la poussière et aux chocs

hauteur de 1,2 mètre, l’appareil ne doit

pantalon.

présenter aucune cassure et doit

Pour empêcher la poussière

Dans les années 90, les montres

fonctionner normalement, quel que soit

de pénétrer par les interstices, des

G-SHOCK avaient créé un véritable

l’angle de la chute. Plongé dans de

joints en caoutchouc protègent la

boom en Amérique ; elles étaient

l’eau à 1,5 mètre de profondeur

prise pour écouteurs et le couvercle

dotées d’une telle résistance aux chocs

(à température ambiante) pendant

de la batterie. Des filtres polymères

qu’on pouvait les faire tomber de 10

30 minutes, l’étanchéité doit assurer

sont utilisés pour le micro, l’écouteur

mètres de haut sans les casser.

que l’intérieur de l’appareil reste sec.

et les haut-parleurs Twinspeaker, ce

Ce savoir-faire revient au premier plan

Rien n’empêche donc de se servir du

qui permet de rendre compatibles

avec la gamme de smarphones G’zOne

téléphone en plein air même par temps

puissance du son et étanchéité.

de Casio, des téléphones portables qui

de pluie. Ou de garder son téléphone à

Haute fonctionnalité et fragilité vont

résistent aux chocs et à la poussière et

portée de main dans la salle de bains.

de pair, mais on ne peut pas changer

qui sont étanches.

S’il tombe dans une flaque boueuse,

de portable comme on change

D’après une enquête faite par la société

il suffira de le rincer à grande eau.

de chemise. Voici un appareil qui n’a

Macromill, près des 4 dixièmes des

Les smartphones ont un écran plus

peur de rien, pour ceux dont la vie

propriétaires d’un portable ont déjà eu

grand que les portables ordinaires, ce

n’est pas de tout repos.

des ennuis avec leur appareil : cristaux

qui peut donner des sueurs froides

liquides cassés, données effacées

à leurs utilisateurs. Mais le cache de

à la suite d’une immersion dans l’eau.

verre du « G’zOne IS11CA » est en

Le « G’zOne IS11CA » est le premier

verre trempé Gorilla, avec une couche

modèle de smartphone de la gamme G’

compressée en surface. L’écran est

zOne, conçue pour résister aux

entouré d’un cadre en magnésium et

dommages et aux petits accidents de

tout le pourtour de l’appareil comporte

la vie quotidienne.

un pare-chocs en résine synthétique.

Pour commencer, Le « G’zOne IS11CA »

Grâce à cette double protection, le

Les touches latérales sont conçues pour qu’on puisse les manipuler facilement le pouce. Si on la recharge au avec chargeur grande « active vitesse, une pile peutLes êtretouches rechargée key » offrent des en 75 min au plus rapide. « Chargeur raccourcis commodes grande vitesse pour piles AA et AAA, pour accéder avec vitesse double et vitesse triple rapidement » (prix en vigueur : environ \3 000) à la fonction choisie.

● Pour tout renseignement sur les portables commercialisés par l’opérateur au, s’adresser au 0077-7-111

20

2 011 Septembre


Disponible en trois couleurs : rouge, kaki et noir. Appareil photo à capteur 8,08 megapixels. Logiciel d’exploitation AndroidTM 2.3, autonomie en communication de 450 minutes.

Gn' ze O e l onoep I S 1 1 C A

2 011 Septembre

21


QR

Sélection spéciale La sélection de Shozo Izuishi [6ème partie ]

Les créations Aero Concept marquent l’évolution du bagage.

Le poète qui insufflait la vie au duralumin. Photos: Satoru Naitô

symbolisant la prière, il pourrait bien

c’est bien que son histoire est

Japon, on trouve le Senbazuru.

renfermer, caché en son sein, une

ancienne.

« Mille grues ». Il ne s’agit pas

]« force » invisible. Une « force »

là de véritables oiseaux, mais de

qui sans doute aurait un impact

le nom Orikata. L’Orikata était une

guirlandes de grues en papier,

psychologique positif sur

règle de bienséance qui consistait

d’Origami. On plie des carrés

le convalescent.

à emballer un présent pour l’offrir.

Parmi les coutumes propres au

de papier rouges, jaunes, verts,

Cette pratique remontant au moins

de multiples couleurs afin de donner

à l’époque de Heian (794-1185),

à chacun d’eux la forme d’une grue.

ce qui la rend vieille de plus de

Il n’est évidemment pas donné à tout

1000 ans. Et comme toute règle

le monde de savoir faire de beaux

de bienséance, elle connaissait

pliages, mais quand quelqu’un de

plusieurs modes célèbres, comme

doué s’y attelle, le minuscule oiseau

par exemple l’Orikata de l’école

de papier nous semble prendre vie,

Ogasawara, de l’école Ise ou encore

et c’est le mot « merveilleux » qui

de l’école Kira. Cette règle de bienséance se

vient animer nos lèvres.

changea au fil du temps en jeu,

La coutume du Senbazuru est toujours en usage au 21ème siècle,

et devint l’Origami. Ah mais ce n’est

on en offre par exemple à une

pas tout, l’Origami possède encore

connaissance qui serait en cure,

une autre signification, celle d’un

malade. On l’accompagne d’une

« sceau de qualité ». Lorsqu’un

prière, un « Rétablis-toi bien vite »,

spécialiste procédait à l’expertise

et le destinataire pourra à son tour, chaque jour, en la contemplant, faire ainsi le souhait d’une guérison un peu plus rapide.

La beauté des rivets, fichés de façon régulière dans la surface réfléchissante.

par exemple d’une antiquité, s’il

La grue n’est qu’un exemple parmi

la règle de bienséance, un certificat

jugeait la qualité de l’objet exceptionnelle, il y apposait, selon

d’autres, les Japonais représentent

d’authenticité sous la forme d’un

qu’une bête superstition ? Non, on

aujourd’hui encore toutes sortes de

magnifique Orikata (Origami).

ne peut pas se limiter à ce constat.

choses et de formes en pliant du

Aujourd’hui encore, quand on dit

A chaque grue qu’il plie, l’origamiste

papier. L’Origami. L’Origami est un

« avec Origami », c’est qu’on parle

y joint une prière. Il se rappelle

jeu pour enfants, mais peut aussi

d’un objet de tout premier choix.

le visage de son ami, et prie « Je te

devenir un véritable objet d’art fait

souhaite un prompt rétablissement ».

de papier. On ne sait pas de façon

Concept, est un virtuose qui

Il répète donc son vœu au moins un

certaine quand et comment l’Origami

manipule le duralumin comme s’il

millier de fois. Le Senbazuru

est apparu. Et si on ne le sait pas,

s’agissait de papier. Entre ses

Le Senbazuru ne serait alors

22

On le désignait autrefois par

2 011 Septembre

Keiichi Sugano, l’homme d’Aero


Adapté à la forme de la guitare qui viendra s’y loger, on modifie les dimensions et l’intérieur de l’étui, le rendant ainsi unique. (modèle d’exposition, non disponible à la vente)

2 011 Septembre

23


Ayez le cœur joyeux juste en portant cette sacoche à épaule. (modèle d’exposition, non disponible à la vente)

24

2 011 Septembre


Un porte-document, au coffre fait de duralumin et bordé de cuir. (modèle d’exposition, non disponible à la vente)

mains, le cœur du dur métal devient aussi tendre que celui d'une feuille

du duralumin. Sugano possède un autre visage,

personnel, il n’avait aucunement l’intention de le vendre, et faisait ça

celui d’avoir été artisan dans une

comme un passe-temps, pour

tôlerie exerçant à Tokyo depuis trois

le plaisir. Pour ce faire, ce n’est une

d’aluminium, né en 1903 à Düren,

générations. C’est pourquoi il eut à

surprise pour personne, il choisit un

petite ville de l’ouest de l’Allemagne.

se frotter à la fabrication de pièces

matériau qu’il avait l’habitude de

Il a été inventé par Alfred Wilm,

d’avions. Mais il y a maintenant plus

manipuler, le duralumin.

et breveté à son nom. Composé de

de vingt ans, il connut la faillite.

94% d’aluminium, de 4% de cuivre,

Il subissait de plein fouet le

léger que du papier, il existe deux

et d’un peu de magnésium,

contrecoup du manque d’activité de

moyens. L’un consiste à produire un

le duralumin ordinaire fait montre

la société contractante qui faisait

duralumin aussi fin que possible. Et

d’une prodigieuse dureté. Dur, et

tourner sa tôlerie. Sugano pensa

l’autre à l’alléger en perçant des

léger qui plus est.

même, une fois, à se donner la mort.

trous dedans. Cependant, quand

Mais aussitôt une autre idée lui

le duralumin est fin comme une

de papier. Le duralumin est un alliage

Un métal si résistant et si léger,

Afin de rendre le duralumin aussi

il est naturel qu’on l’utilise, vous

vint à l’esprit. Il pensa: « Bon,

feuille, il perd sa forme, il s’agit

vous en doutez, pour faire des

ce qu’il faut que je fasse, c’est créer

donc de le plier pour en faire

avions. Car Keiichi Sugano était

un objet qui serait la preuve de mon

plusieurs couches. On peut dire

parmi tant d’autres un de ceux qui,

existence ici-bas. » Il fabriqua alors

sans se tromper que l’on a affaire

travaillant au contact d’avions, se

son propre attaché-case. Comme

à un Origami de duralumin.

prirent d’amour pour les propriétés

il s’agissait là d’un bagage à usage

Faire s’affronter le léger et 2 011 Septembre

25


Un bagage de voyage beau et léger, tout en gardant un aspect robuste. (photo non contractuelle)

le solide jusqu’à frôler le point de

leurs moindres détails. La poignée

des loquets nous chante sa

rupture, c’est ça la grande force de

d’une valise se met à raconter une

chanson. « Clic-clac ». Si vous

Sugano. Imaginez un instant une

histoire au bout de nos doigts. On

demandez à Sugano, il vous

balançoire à bascule sur laquelle

pourrait appeler cela l’esthétique

répondra qu’il a fait en sorte que

on poserait à droite une « quantité

du toucher.

ce bruit ressemble à celui du

de légèreté », et à gauche une «

déclenchement d’un appareil photo

quantité de solidité ». Ce que l’on

Aero Concept sont beaux jusque

Leica Barnack IIIF. Il n’est pas

rechercherait, c’est ce point, cet

dans leurs sons. Prenons le cas

étonnant non plus que Fender,

instant précis où la balançoire se

d’un attaché-case par exemple, que

grand fabricant de guitares parmi

retrouve à l’horizontale. La beauté

l’on pose bien à plat sur une table,

les grands fabricants de guitares lui

des bagages Aero Concept réside

et que l’on ouvre après en avoir

ait passé commande: « Des étuis !

en ceci que l’équilibre de cet

défait à deux mains les loquets. On

A tout prix ! » Car Keiichi Sugano

instant est parfaitement gardé.

en tire les documents dont on

est le seul poète sur la planète

a besoin, puis on le referme. A cet

capable d’insuffler la vie au

instant « clic-clac », le mécanisme

duralumin.

Ces bagages sont agréables au toucher, à caresser, jusque dans

26

J’irai jusqu’à dire que les bagages

2 011 Septembre


La dernière nouveauté, un panier de courses futuriste. (en haut) (modèle d’exposition, non disponible à la vente) / Un sac fourre-tout métallique mais souple malgré tout. (en bas à droite) (modèle d’exposition, non disponible à la vente)/ Une sacoche à épaule en forme de tuyau (en bas à gauche) (modèle d’exposition, non disponible à la vente)

Shozo Izuishi Né en 1944, il déploie dans le monde de la mode des activités variées : designer, consultant, critique… Il a publié de

nombreux ouvrages, parmi lequel « Bruu jiinzu no bunkashi (Histoire culturelle du blue-jean) » (NTT Shuppan). Son ouvrage récent, « Suutsu no hyakkajiten (L’encyclopédie du costume) » (Banraisha), dans lequel il explique sa vision du costume masculin, a été accueilli favorablement par la critique.

● Renseignements: Aero Concept

http://www.aeroconcept.co.jp/

2 011 Septembre

27


T A K U M I

Depuis les ateliers des artisans du Monozukuri V o l

4

JQR Sélection de talents japonais

Un système double d’approvisionnement en eau potable : une mesure de prévention efficace en cas de catastrophe naturelle

Une technique pour rendre l’eau souterraine utilisable en toute sécurité

Photos / Susumu Nagao Reportage et texte / Kyoko Ohtsu

M. Sho-ichi Fukuda, PDG de WELLTHY CORPORATION. Derrière ses manières douces, il a jusqu’à présent dirigé son entreprise avec poigne et suivant une stratégie clairement ciblée.

28

Que l’eau sorte lorsque l’on tourne

périmètre, le système de WELLTHY

phréatique est résistante aux

le robinet n’est plus un phénomène

a continué à fonctionner de manière

séismes, il n’y avait presqu’aucune

garanti. C’est la réalité que nous,

efficace, et les hôpitaux ou les

donnée garantissant ce fait. Grâce

Japonais, avons pu constater le 11

entreprises de produits alimentaires

au système de WELLTHY qui a été

mars dernier. Il existe cependant

qui avaient adopté ce système ont

lancé à la veille du séisme de Kobé

une entreprise qui, prenant en

pu continuer comme avant à être

en 1995, il semblerait que la preuve

considération le cas où les

approvisionnés en eau salubre. Et

expérimentale a été apportée.

canalisations d’eau ne sont plus

c’est jusqu’aux habitants de la

utilisables pour une raison

région et aux familles des employés

quelconque, a concentré ses efforts

qui ont pu bénéficier de cette eau.

sur la propagation d’un système

D’ordinaire, lorsque le minimum vital

double d’approvisionnement en eau

comprenant l’électricité, l’eau, le

De plus, les avantages à adopter ce

potable. C’est WELLTHY

gaz et le téléphone vient à faire

système sont nombreux. Parmi eux,

CORPORATION, la pionnière en

défaut, l’électricité et le téléphone

la réduction des coûts. Si l’on

système de filtration sur membrane

sont relativement plus rapides à être

compare avec le cas d’un

des eaux souterraines.

rétablis, mais c’est l’eau et le

approvisionnement en eau qui

système d’égouts qui est dit prendre

dépend uniquement du système

Le système de filtration sur

le plus de temps. Également du

public, on peut constater une

membrane change l’eau souterraine

point de vue de l’hygiène publique

importante réduction des coûts sur

en eau potable grâce à une

qui requiert, en plus de l’eau

l’année, même en comptant les frais

technique avancée de filtration sur

potable, que les gens puissent se

d’installation et d’entretien. Mais

membrane et assure un

laver les mains et le corps, il semble

encore, le système permet, grâce à

approvisionnement en eau stable. Il

essentiel pour le maintien d’une vie

une coopération avec les

garantit une qualité d’eau qui répond

normale d’attacher la plus grande

municipalités locales et les

aux 50 standards stipulés par l’

importance au fait de pouvoir

associations communautaires,

article de loi sur l’approvisionnement

bénéficier d’une source d’eau

d’approvisionner en eau potable les

d’eau, et offre un système de

individuelle.

habitants du voisinage en cas

contrôle permanant tout au long de

Sho-ichi Fukuda, président de

de désastre. L’assurance d’un

l’année et d’entretien du dispositif

WELLTHY, nous dit fièrement : « Je

approvisionnement stable en eau

une fois par mois. Même dans les

suis convaincu, avec la catastrophe

salubre contribue au bien-être de la

conditions engendrées par le grand

du 11 mars, que ce que nous avons

région, et permet en plus d’améliorer

séisme de l’est du Japon juste

fait jusqu’à présent était juste. » Et

l’image de l’entreprise.

après lequel des coupures d’eau ont

ceci pour la raison suivante : malgré

pu être constatées dans un large

la théorie affirmant que la nappe

2 011 Septembre

De nombreux avantages à adopter ce système


TAK U M I

← Le coeur du système de filtration sur membrane, photo d’une coupe de la « membrane ». Chaque tuyau ressemble exactement à une paille. Sur la surface de la fibre de la membrane, sont percés des trous de 0.01 μ , et l’eau est filtrée lorsqu’elle passe dans ces trous.

→ « Membrane ». Un seul de ces dispositifs d’une longueur totale d’à peine 1m, permet de traiter de 1 à 2t d’ eau par heure. Exemple d’installation du système de filtration sur membrane (hôpital général de Aso, entreprise de services médicaux, association Souseikai)

J Q R

S e l e ct i o n

o f

J a p a n e s e

S k i l l s

2 011 Septembre

29


Processus du système de filtration sur membrane des eaux souterraines

La répartition des cas d’installations les plus récents Écoles 3% Gares et établissements ferroviaires 3%

dispositif de pré-filtrage

réservoir de réception d’eau

dispositif de filtration sur membrane

Autres 7%

Usines 4% Usines alimentaires 5%

Hôpitaux (y compris les établissements de soin) 40%

Établissements hôteliers 8%

Clubs de sport 6%

réservoir d’eau non traitée

réservoir de l’eau traitée

réservoir d’alimentation en produits de traitement

système de contrôle de la qualité de l’eau

traitement général classique

membrane UMF – Traitement de haut niveau 

contrôle 365 jours, 24h/24

Groundwater pumped from a deep well is filtered through sand and activated charcoal and then filtered using the advanced ultrafiltration (UF)-membrane process. The membrane also completely removes bacteria and parasites. The safety equipment monitors the process 24 hours a day, all year round.

30

Supermarchés 17%

Avril 2011

puits profond

source

Grands magasins 7%

La plupart des entreprises qui adoptent ce système sont des établissements qui utilisent de grandes quantités d’eau au quotidien tels que les hôpitaux, les grands magasins ou les hôtels, mais aussi qui doivent être en mesure de gérer les urgences, et pour lesquels il est indispensable de garantir le minimum sécuritaire quant à l’alimentation d’eau pour protéger la vie des patients ou des clients.

Mécanisme de réduction du coût de l’eau Avant installation

Après installation du système Montant de la réduction des coûts 2 880 000 yen/an

Coût de l’alimentation publique en eau 12 000 000 yen/an (30,000m3 × 400 yen)

Frais de location du dispositif/an 4 320 000 yen/an

Pour la société de location

Frais d’entretien complet 2 400 000 yen/an

Pour WELLTHY

M. Fukuda s’est lancé dans les

constituer un négoce qui marche, il

activités concernant l’eau il y a 15

prit la décision de mettre l’entreprise

ans. Jusqu’alors, l’entreprise se

en action et de se lancer dans la

consacrait à la fabrication et la

recherche et le développement de

vente de dispositifs économiseurs

l’assainissement des eaux

d’électricité, et le profit qu’il en tirait

souterraines . Cependant, assainir

était apparemment amplement

l’eau souterraine pour la rendre

satisfaisant. Un jour, alors que les

potable n’était pas une mince

travaux d’installation étant terminé,

affaire.

il signait le contrat avec un client,

Si les Japonais recouraient à l’eau

celui-ci lui demanda conseil : «

de puits depuis des temps anciens,

Avec ça, je vais économiser sur

cela tenait entièrement de la

l’électricité, mais n’y a-t-il rien que

responsabilité individuelle. Mais

l’on puisse faire pour le gaz et l’eau

pour pouvoir mettre à disposition de

économiseurs

? » Il paraît qu’en l’espace de

l’eau à l’usage d’autrui, celle-ci

d’énergie qui disait qu’elle voulait

quelques jours, plusieurs clients

devait répondre aux 48 critères

que l’on arrête la recherche, que

différents lui firent la même

d’inspection stipulés par la loi en

l’on renvoie les techniciens, etc. Ce

demande. Alors, pour être sûr, il fit

vigueur à l’époque. Il constata qu’en

furent des moments difficiles. »

quelques recherches en

réalité, si l’on examine l’eau de

raconte M. Fukuda. Au bout du

bibliothèque, et s’aperçut que seul

puits, elle est loin de pouvoir être

compte, le chef d’équipe quitta

dans le cas des canalisations d’eau,

distribuée telle quelle aux

l’entreprise, et à la fin, ce fut le

le monopole appartient au secteur

particuliers.

président lui-même qui prit la tête

public, et qu’il n’y a pas de

De plus, contrairement à l’eau de

de l’équipe et continua la

compétition.

rivière, l’eau souterraine contient

recherche.

« Pour le domaine de l’électricité

plus de métaux lourds que ce qu’on

Le système compliqué qui vit le jour

dans lequel j’étais, les compétiteurs

ne pourrait imaginer, rendant son

après bien des péripéties

sont au coude à coude. Les

traitement difficile. En outre, même

correspondit finalement au modèle

techniques se perfectionnent

si l’on réussissait à l’épurer de ses

conçu par le président lui-même

constamment. Mais dans les livres,

bactéries et métaux lourds, il fallait

dans les premiers temps de la

probablement parce que pour l’eau,

redoubler d’ingéniosité pour parvenir

recherche.

il n’y a pas de compétition, il était

à une alimentation stable et sur le

« Ce fut très difficile. Même

écrit que les techniques n’avaient

long terme.

maintenant, le traitement des eaux

pas évolué depuis 30 à 50 ans.

« Afin de commencer la recherche,

souterraines est quelque chose de

»(idem)

j’ai formé une équipe en convoquant

difficile. Mais c’est certainement

Du domaine de l’électricité à celui de l’eau

des techniciens en traitement des

pour cette même raison que notre

eaux depuis d’autres entreprises,

entreprise qui a réussi à surmonter

mais la recherche n’aboutissant pas,

cela, survit encore aujourd’hui. »

il y a eu des réactions d’antagonisme

(idem)

Ainsi, entrevoyant que l’eau pouvait

de la part de l’équipe des dispositifs

2 011 Septembre

Coût de l’alimentation publique en eau 2 400 000 yen/an (6,000m3 × 400 yen)

Pour le service public de l’eau

Dans le cas de l’installation d’un dispositif à 30 millions de yen avec un contrat de location sur 9 ans, on parvient à une réduction des coûts de 2,88 millions de yen par an. (avec un coût unitaire pour l’alimentation publique en eau de 400 yen /t, et une consommation d’eau annuelle de 30 000t). * Le montant du dispositif dépend des conditions de vente.


Exemple de déploiement des activités

T A K U M I

● Pompe à Chaleur « Puits Thermal » Tirant avantage de la stabilité de la température du sous-sol, la Pompe à Chaleur « Puits Thermal », qui combine la géothermie avec une pompe à chaleur, permet des échanges d’énergie d’une plus haute efficacité que les pompes à chaleur ordinaires. Ses utilisations peuvent s’étendre sur une large gamme, comprenant bien sûr le chauffage et le refroidissement des foyers ordinaires, mais aussi pour les salles de sport ou les installations agricoles. (* L’image représente le cas d’une utilisation en milieu agricole.)

Depuis les ateliers des artisans du Monozukuri

Image (lors d’un réchauffement) Serre en PVC

Pompe à chaleur géothermique

Échangeur de chaleur

Dans le cas de l’utilisation d’une chaudière, la pompe à chaleur géothermique permet de réduire considérablement la quantité de fioul utilisée, et ainsi à la fois de faire des économies d’énergie et de réduire les coûts.

← Il peut être transporté de 3 façons : en le portant à la main, sur le dos, ou en le tirant derrière soi. ↓ Accessoires : set pièce principale (écran de prétraitement, filtre à quartz-arénites, filtre à charbons actifs, membrane UF), filtre de papier de rechange, cartouche de rechange (charbon actif, membrane UF), gants en plastique.

● Seoale Seoale est un dispositif compact de purification de l’eau qui donne un excellent résultat grâce à un dispositif de traitement en 4 étapes. Il permet la purification de l’eau des rivières, étangs et autres cours d’eau pour en faire une eau potable à consommer en cas d’urgence. Son maniement est simple avec sa pompe manuelle qui ne nécessite pas d’électricité. Poids : 13 kg, dimensions extérieures : L390 × l380 × h550 mm,

Davantage de progrès grâce à la technologie appliquée

recyclage des eaux usées permet de réduire les coûts de consommation d’eau ainsi que de faire usage de l’eau plus efficacement.

En plus que de rendre l’eau

M. Fukuda affirme ainsi:

souterraine potable, WELLTHY a

« Bientôt viendra l’époque où les

développé des techniques

gens ne se contenteront pas de

permettant de traiter l’eau pour

vouloir une eau potable salubre,

obtenir une qualité qui est en

mais où ils voudront une eau

fonction de son utilisation. Par

meilleure ou qui correspond à leurs

exemple, en stockant l’eau qui nous

goûts. Ils diront :“ Chez nous, nous

vient du ciel dans des réservoirs et

voulons une eau douce car il y a

en en contrôlant la qualité, il est

une personne âgée” ou bien “

possible de produire, outre l’eau

Aujourd’hui je suis d’humeur à boire

potable, des eaux aux usages divers

une eau riche en minéraux”. Alors

comme l’eau d’arrosage ou l’eau de

nous nous préparons à la venue de

lavage des voitures. Dans ces

cette époque où chacun pourra

cas-là, il n’est pas nécessaire

librement avoir à disposition dans

d’opérer un traitement de niveau

son jardin l’eau qu’il désire. »

égal à celui de l’eau potable. Ou

La technologie qui avance vers un

encore, pour les usines qui rejettent

monde encore inexploré, se

de grandes quantités d’eaux usées,

perfectionne au contact des autres,

l’introduction d’un système de

et est en perpétuel changement.

WELLTHY CORPORATION (siège social)

Kojimachi Crystal City bât. Est 11ième étage 4-8-1 Kojimachi, Chiyodaku,Tokyo Japon 102-008 TEL:+81-3-3262-2431 FAX:+81-3-3262-2455 http://www.wellthy.co.jp/

2 011 Septembre

31


Nous avons demandé à des passantes élégantes rencontrées dans la rue leur humeur du moment.

INSTANTANÉ DE RUE [Les réponses de Kageyama] Q1 Hayao MIYAZAKI Q2 Clim. Q3 Je réduis ma consommation d’électricité.

□ Nom: Anna □ Profession : Élève d’établissement       d’enseignement spécialisé □ Age : 20 ans Chemisier : H & M Pièce de dessous : H & M Pièce du bas : American Apparel Chaussures : NADIA Lunettes de soleil : American Apparel Sac : CHICAGO

□ Nom: Kageyama □ Profession: Étudiant □ Age: 21ans Pièce de dessus : matohu Pièce de dessous : ohta Pièce du bas : FACETASM Chaussures : d’occasion Bagues : Taboo

32

2 011 Septembre

[Les réponses d’Anna]    Ai TOMINAGA Q1    Les pachinko et les salles de jeux Q2    J’essaie d’économiser l’électricité. Q3


Les questions du mois

[Les réponses de marijera] Q1 Shu UEMURA, Rei KAWAKUBO Q2 Les pachinko. Q3 Sachant désormais que je peux moi aussi mourir demain ou même un instant après, j’ai décidé de vivre chaque jour intensément.

Q1 Qui est, selon vous, symbole de qualité à la japonaise? Q2 Quel est pour vous le pire gaspillage d’électricité ? Q3 Quel a été le plus grand changement dans votre vie après le séisme ?

□ Nom: Nao □ Profession: Vendeuse □ Age: 22 ans Pièce de dessus : snidel Pièce du bas : snidel Collier : poupee Bracelets :poupee/Tiny Sac : yoshiko Barette: Michel Negrin

□ Nom: marijera □ Profession: Femme au foyer & blogueuse mode □ Age: 26 ans Robe : G-STAR RAW Chussures : United Nude Bijoux : FENDI Sac : Lancel

[Les réponses de Nao]    ? Q1    ? Q2    Je fais attention pour ne pas   Q3    gaspiller l’électricité.

2 011 Septembre

33


Le Japon et moi Un essayiste

-Quand modernité nait de la tradition-

VOI.

3

Françoise Moréchand

Osez être japonais ! À force de vivre au Japon, tout en sachant que je ne

Et me voilà obligée d’expliquer qu’au Japon, où je vis depuis

deviendrai jamais japonaise, j’ai adapté- et adopté -

presque 50 ans, il y a une attitude dite de « kenson » ou en

certaines manières de vivre et de penser de ce pays. En

français, « modestie », où on traite sa femme de « femme

particulier, la modestie à parler de sa famille.

stupide » ou son fils de « petit cochon de fils » (segare) sans pour cela en penser un mot.

Un exemple : hier à Paris je déjeunais avec des relations françaises qui me demandaient ce que je faisais au Japon.

Cela nous amènerait a parler du fameux « honne » ce que

J’explique brièvement. Et dans les explications, je dis que

l’on pense, et du « tatemae » ce que l’on dit , sujet sur

mon mari, Tatsuji Nagataki, japonais est celui qui traduit en

lequel on peut écrire un livre mais aujourd’hui je me propose

japonais les articles et les livresque j’écris en français. Et

de réfléchir sur le thème du « wabi sabi » ou le sens de

j’ajoute , pour atténuer le compliment que je fais de mon

l’impermanence des êtres et des choses qui vous amène à

propre mari, « qu’il n’est pas doué pour grand-chose mais a

cette même attitude de modestie .

beaucoup de talent pour l’écriture ».

34

Aussitôt, les Français réunis autour de la table se récrient,

Personnellement, je pense qu’après l’énorme choc du

en état de choc : « Ca n’est pas gentil de parler comme ça

tsunami, choc où les humains, si fiers et prétentieux de leur

! ».

technologie, se sont aperçus qu’ils étaient toujours

Ce qui est wabi sabi

ce qui n’est pas wabi sabi

Intuition

logique

relatif

absolu

fait main

produit de masse

orienté vers le présent

tourné vers le futur

adaptation à la nature

adaptation à la technologie

organique (formes douces)

géométrique (formes définies)

romancer la nature

romancer la technologie

matières naturelles (bois, pierres, …)

matières non naturelles (plastiques…)

prend de la beauté en vieillissant

se dégrade en vieillissant (béton…)

ostensiblement brut (bols en terre avec imperfections …)

ostensiblement lisse ( tasse à thé en porcelaine…)

confortable avec l’ambigüité et des éléments contradictoires

ne supporte ni ambiguïté ni éléments contradictoires

chaleureux

froid

éloge de l’ ombre

exagérément éclairé

utilité pas forcement prioritaires

utilité prioritaire

primauté de l’immatériel

matérialité est un idéal

acceptation de l’usure naturelle, apprécier les changements des saisons

foi dans l’ inusable

2 011 Septembre


Françoise Moréchand

私と日本

impuissants devant la colère de la nature, la pensée

montants sont faits de branches d’arbre qui, tout en étant

japonaise de « wabi sabi » devrait revenir en force sur le

suffisamment droites pour être de vrais portants, ont encore

devant de la scène, non seulement japonaise mais mondiale

l’écorce et les nœuds naturels d’une branche. L’effet « wabi

.

sabi » de cette élégance qui n’appartient qu’à la nature est

Pourquoi ? Parce que cette attitude convient parfaitement à

saisissant.

un monde qui a l’arrogance de croire qu’il peut tout contrôler.

La conclusion est simple. Après la catastrophe nucléaire au Japon, au moment où le monde se met à penser « slow food

Expliquer le sens de wabi sabi est difficile. Les japonais eux

», et énergies durables, n’est-il pas le moment pour le

même, pourtant maîtres du non dit , s’y risquent difficilement.

Japon, de promouvoir cet aspect de style de vie que

Alors commençons par une liste du concept « wabi sabi »,

beaucoup ont eu tendance à oublier depuis l’ère Meiji, où le

avec ses contraires, qui donnera une idée plus concrète .

Japon s’est mis à copier l’Occident dans ce que cette civilisation a de bon mais aussi de très mauvais ?

Un exemple, cette fois, très concret de style de vie « wabi sabi » : j’ai été invitée, il y a quelques années, à une

Le Japon apporterait au monde une attitude dont il a le plus

cérémonie de thé chez l’ex premier ministre Hosokawa,

grand besoin dans ce 21ème siècle qui démarre si mal...

personne que j’admire et respecte au plus haut point. Il vit maintenant dans sa maison d’Izu qui était la maison de

Pour moi, le Japon a un rôle à jouer dans ce monde

campagne de sa grand-mère Konoe. Sur tout un mur de la

complètement inféodé à la technique, c’est bien de mettre

pièce principale, une bibliothèque est installée dont les

en avant ce qui fait l’unicité de leur culture

2 011 Septembre

35


36

2 011 Septembre


Un nihonshu à déguster dans un verre à vin.

Brasserie Aoki 1214 Shiozawa, Minami Uonuma, Niigata-ken http://www.manzairaku.co.jp/

● ● ● ● ● ● ● ●

Le culte des beaux esprits Vol. Junmai-ginjo

5

KAKUREI

Tel : 025-782-0023

Alcool : 17-18° Seimai-buai (pourcentage de riz restant après polissage du grain) : 50 % Nihonshu-do (densité):+2 Teneur en acides aminés : 0,8% Acidité :1,5 Riz : Gohyakumangoku (koji et matière première) Contenance :720ml Prix :1 575 yens (taxes comprises)

gohyakumangoku

Texte/ Kaori Haishi (sommelière en nihonshu), photos / Susumu Nagao

Un sake qui renouvelle la tradition d’Echigo

forme la base du goût, encadrée par la

de saumon marinés dans la sauce de soja

douceur et la saveur du riz. L’arôme est

de la maison Kashimaya de Niigata.

très modéré, ne générant aucune

L’assaisonnement un peu fort invite à

Je me souviens encore du choc que j’ai

interférence avec le goût des aliments.

reprendre une coupe de sake. On peut les

éprouvé quand j’ai rencontré le Kakurei.

En un mot, c’est un sake à l’expression

déguster tels quels, mais on peut aussi

En général, les sake de Niigata sont secs

aussi belle qu’élégante. On retrouve en lui

les disposer sur du sashimi de coquille

et légers, ils donnent le sentiment de se

la force des femmes de ce pays de

Saint-Jacques. Cela donne un supplément

boire aussi facilement que l’eau. Mais le

neige au climat rigoureux.

de douceur, l’équilibre est ainsi parfait.

Kakurei échappe à cette règle. La saveur

Il a assez de générosité pour se marier

Savourez donc ce luxe qui se déploie

d’un riz généreux se marie de façon

avec toutes les cuisines, mais je vous

dans votre bouche.

remarquable avec une acidité distinguée ;

recommande particulièrement de

Le Kakurei, un sake qui renouvelle l’image

loin de toute facilité, ce sake laisse sur le

l’associer aux huîtres et aux œufs de

d’Echigo. La marque va assurément

palais une forte impression. Depuis, le

poisson. Sa note très légèrement sucrée

continuer à nous donner des sake de

Kakurei a droit de cité sur ma table

enrobe l’âcreté typique de ces mets, son

notre temps, sans rien renier et sans trahir

familiale et j’ai pris l’habitude de le

acidité permet de redonner toute leur

l’attente de ses fidèles amateurs. Le

fréquenter régulièrement.

sensibilité aux papilles gustatives. On dit

patron de la brasserie Aoki ressemble à

Parmi les différents crus, j’ai une

souvent qu’avec les huîtres, le chablis est

Takamori Saigo, l’un des trois héros de la

prédilection pour le Junmai-ginjo Kakurei

de rigueur, mais une fois que vous aurez

restauration de Meiji, nombreux sont les

Gohyakumangoku. Il a une acidité

découvert ce mariage, vous ne pourrez

fans qui comptent sur lui pour déclencher

merveilleuse. Cette acidité qui évoque le

plus vous en passer. Quant aux œufs de

une révolution dans le sake japonais.

muscat d’Alexandrie dit Reine des vignes

poisson, je suggère par exemple les œufs 2 011 Septembre

37

Jqr 05 fr 校了  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you