Issuu on Google+

FACTUELS Images de l’actualité politique, économique et sociale 2005 à 2012


Livre I L’épopée sarkozienne


La remise en cause de la semaine de 35 heures avait déclenché une tempête émotionnelle dans les pensées de Martine A.


Ségolène R. dominait sans conteste le débat public. Ses discours vertigineux débordaient d’un enthousiasme irrépressible, et communicatif.


En ce jour de Toussaint, certaines des sardines se rĂŠjouissaient avec insolence du prix du gazole.


Le style amphigourique de la présidence française de l’Union Européenne nourrissait d’âpres discussions chez les élites bulgares.


La successsion de séances houleuses au Conseil Constitutionnel bouleversait Valéry G. d’E. au delà de toute mesure.


En dépit d’une tenace migraine, Dominique de V. se rendit, comme chaque année, à la foire internationale de poésie de Vaduz.


Jacques C. avait follement espéré que Bernadette, son épouse, pût rapporter les frites avant la tombée du jour.


Roselyne B. se tenait prudemment à l’Êcart des disputes frivoles de Rachida D. et de Xavier B.


La fermeture inopinée de la boutique de kebab avait plongé Carla B. dans un profond désarroi.


Les courtes vacances du baron Enest S. n’étaient troublées que par les appels affolés et imprévisibles de Rama Y.


Nicolas S. souffrait secrètement des tenues olé olé que portait Angela M. en toutes circonstances.


Résistant à la griserie du succès inespéré de sa dernière chorégraphie en milieu carcéral, Brice H. se laissait gagner par de douces rêveries.


Son caleçon de bain non conforme avait valu à George W. une exclusion temporaire de la piscine.


Pour Alain J. le débat décoiffant sur les entorses au pacte de stabilité semblait avoir relégué au second plan la nécessité de légiférer sur le mariage des personnes de même sexe.


L’élection de Gérard L. à la présidence du Sénat avait provoqué jusqu’aux portes de Paris des scènes de liesse populaire d’une ampleur inégalée.


Leur formation accélérée en communication politique, imposée par Nicolas S. semblait avoir rapproché, à leur corps défendant, Michèle A-M. et Fadela A.


Il semblait que la proximité de l’eau pût procurer à Jean-Louis B. une certaine forme de sérénité bien méritée après les vives critiques subies au Parlement.


En son for intérieur le pétulant Henri G. se gaussait du virage à droite de Nadine M.


Livre II La normalisation hollandienne


François H. s’émouvait de la pudeur extrême d’Angela dès qu’ils abordaient le sujet de leurs vacances dans les Cyclades.


Sa retraite avait conduit Nicolas S. à goûter les confidences téléphoniques quotidiennes de JeanPierre R. au sujet de son amour immodéré pour le twist et les scopitones.


Najat V-B. s’affligeait secrètement des remous provoqués par ses timides propositions en matière de travail sexuel.


La fin possible du cumul des mandats avait conduit Gérard C. et François R. à un choix courageux privilégiant leurs engagements locaux.


La puissante lame de fond démocratique qui avait porté Harlem D. à ses hautes fonctions avait suscité un regain d’espoir et de ferveur dans le monde libre. .


Jean-François C. s’étonnait que François F. ne se soit pas montré plus enjoué lors de cet amical rendezvous.


Manuel V. apprĂŠciait avec une joie enfantine le confort acoustique de la loge prĂŠsidentielle pendant les hymnes nationaux.


Valérie T. faisait souvent le reproche à François H. de la piètre qualité de la couverture de son réseau de téléphonie mobile .


Jean-Christophe C. n’avait pas souhaité que Julien D. et Jean-Noël G. l’accompagnent pour ce premier jour des soldes de printemps.


Le combat vigoureux et rÊsolu de Pierre M. contre l’Hydre de la finance faisait craindre le pire aux 200 familles.


Le combat résolu et vigoureux d’Arnaud M. contre l’Hydre de la finance faisait craindre le pire à la France des cousins et des châteaux.


François H. avait follement espéré que Valérie, sa compagne, pût rapporter les frites avant la tombée du jour.


Jean-Marc A. s’appliquait à lui-même un sage principe de précaution en matière de ligne politique.


La toute nouvelle modestie du train de vie de l’État provoquait çà et là des élans de solidarité et comme un sentiment de compassion.


L’intransigeance rigide et brutale des négociateurs français faisait vaciller sur ses bases les certitudes de l’Europe libérale.


Seule la banque du sperme semblait avoir été égratignée dans la lutte sans-merci engagée contre les méfaits et dérives du système bancaire.


Le programme du stage de remise Ă  niveau en langue de bois enthousiasmait CĂŠcile D.


Audrey P. s’affligeait des commentaires peu amènes suscités par sa manière orthodoxe de promener son Loulou de Poméranie.



Factuels