Issuu on Google+

Russie Martin Gostelow Anne Kanjounzeff


Artisanat irrésistible

87 88

Intermèdes Le métro Canal de la mer Blanche et îles Solovetski Distances et superficies Un peu de culture

108 110 112 114

Cartes Autour de Moscou Autour de St-Pétersbourg St-Pétersbourg, centre Métro de St-Pétersbourg

3 Cap sur la Russie

19 Tout voir 19 Moscou 36 Excursions autour de Moscou 39 L’Anneau d’Or 45 Saint-Pétersbourg 59 Excursions autour de Saint-Pétersbourg 65 Les croisières 93 A table

Ame musicale

97 Les achats 101 Le côté pratique 115 Index

Splendides palais

7 Scènes du passé

27 67

Carte dépliante Moscou – centre-ville Métro de Moscou L’ouest de la Russie

Musées et monuments

SOMMAIRE


3

C AP SUR L A RUSSIE Emergeant d’incroyables bouleversements politiques et culturels, la Russie est un pays en plein renouveau, moment idéal pour la découvrir ou la redécouvrir. La conception même du tourisme a profondément changé. Les lieux autrefois interdits aux étrangers sont ouverts, les villes ont retrouvé leur nom d’avant l’ère soviétique et les rues ont été rebaptisées. Dans l’effervescence de cette renaissance, les hauts lieux de l’âme russe s’imposent, plus accessibles que jamais. Certains ont été brillamment restaurés, même si les fonds manquent et que beaucoup reste à faire. Moscou et Saint-Pétersbourg proposent un choix d’hôtels confortables, certes chers mais répondant aux normes occidentales, et une gamme d’établissements plus modestes. Les restaurants aussi se sont multipliés, gagnant en variété, du japonais au géorgien et du plus luxueux au plus abordable. Nouvelle vie La liberté d’expression, de mouvement et de religion, surgie au début des années 1990, a surpris la majorité des Russes. Les jeunes ont rapidement tourné le dos au communisme, cédant à toutes les modes de l’Ouest et aux sirènes de son capitalisme. Les entrepri-

ses privées ont fleuri, les nouveaux projets immobiliers champignonné dans les banlieues les plus chic – souvent, il faut bien le dire, grâce à un afflux d’argent sale. Les médias, y compris nombre de chaînes TV commerciales, rivalisent avec l’Occident en matière de sensationnalisme, pour le meilleur et pour le pire. Les traditions font parallèlement un retour en force. Les églises et les cathédrales, converties durant 70 ans en musées ou en entrepôts, ou laissées à l’abandon, sont restaurées et rouvertes aux fidèles. Les prêtres en soutane, clandestins à l’époque soviétique, sont à nouveau nombreux dans les rues. Des jeunes gens choisissent la vie monastique, redonnant un nouveau souffle aux congrégations religieuses.


hemis.fr/Wysocki Huber/Gräfenhain

de la galerie Tretiakov de Moscou. Certaines icônes viennent de Novgorod et datent du XIIe siècle; d’autres sont attribuées à Andreï Roublev, le premier à avoir imposé un style de peinture d’icônes russe, à la fin du XIVe siècle. Toutes les écoles de peinture profane nationale sont représentées, des portraitistes du XVIIIe siècle à l’avant-garde des années 1920. Citons les scènes historiques des nationalistes Gay et Sourikov; le mouvement des ambulants mené par Repine, à qui Les Haleurs de la Volga apportèrent une notoriété internationale; les œuvres oniriques de Vroubel; les paysages de Levitan; l’art «révolutionnaire» de Kandinsky, Malevitch et Tatline; ainsi que les explosions lumineuses de Bakst et Gontcharova.

istockphoto.com/Selivanov

hemis.fr/Wysocki

L’église de la Résurrection

Derrière le Musée russe, vous pouvez rejoindre la Neva en coupant par le canal Griboïedov. L’église de la Résurrection, également connue comme l’église du Saint-Sauveur-sur-le-SangVersé (Khram spasa na krovi), construite sur le lieu même de Vues de Saint-Pétersbourg: le palais Beloselski-Belozersky; les dômes de l’église de la Résurrection; balade dans les jardins d’Eté; mosaïque dans l’église de la Résurrection.


SAINT-PÉTERSBOURG 57

l’assassinat d’Alexandre II en 1881, rappelle la cathédrale Saint-Basile de Moscou. Les murs intérieurs, les piles, les coupoles sont entièrement recouverts de mosaïques (sur 7000 m2 !); le sol en marqueterie et l’iconostase rose ont été réalisés en marbres italiens. Le baldaquin marque l’emplacement précis du lieu du meurtre. Les jardins d’Eté

Ce parc situé entre deux canaux, à l’approche de la Neva, est l’un des plus agréables de la ville. Conçu pour évoquer Versailles, avec ses fontaines et ses innombrables statues, il devint très populaire auprès de l’aristocratie au XIXe siècle. Le petit palais d’Eté (Letni dvorets), situé à l’angle nord-est du parc, fut bâti peu après la fondation de la cité dans un style hollandais assez libre, tel que l’appréciait Pierre le Grand. Au sud se dresse le château des Ingénieurs (Ingéniérni zamok), édifié dans un style monumental et défensif pour le tsar Paul Ier (fils de Catherine II), paranoïaque notoire. Ironie du sort, il y fut assassiné 40 jours après son installation. Le bâtiment, devenu école d’ingénieurs, accueillit parmi ses élèves un certain Dostoïevski. Il abrite aujourd’hui des galeries de portraits impériaux. Sur l’autre rive du canal du Cygne, le Champ-de-Mars était

réservé aux parades des troupes d’élite de l’armée impériale. Le palais de Marbre néo-classique, érigé à proximité sur ordre de Catherine II pour l’un de ses courtisans, le prince Grégory Orlov, accueille des expositions temporaires organisées par le Musée russe. Le couvent Smolny

L’un des chefs-d’œuvre de Rastrelli, la collégiale du couvent de Smolny (construite entre 1746 et 1757), vision turquoise et blanche couronnée de bulbes dorés, se dresse près d’une boucle de la Neva, à 3 km à l’est du palais d’Eté. Autour du sanctuaire principal, qui accueille concerts et expositions, quatre autres églises s’élèvent à l’intérieur d’une même enceinte. Du sommet de la tour, un panorama sans partage se révèle sur l’est de la ville et la boucle de la Neva. Derrière la colonnade de l’Institut Smolny voisin fut écrite une page essentielle de l’histoire de la révolution. Les bolcheviks firent leur quartier général de cet ex-pensionnat pour jeunes filles de la noblesse, édifié au début du XIXe siècle. Lénine y vécut et y travailla. Aujourd’hui il abrite les bureaux de la mairie, mais on peut demander à visiter les appartements de l’ancien héros soviétique.


Huber/Gräfenhain Huber/Gräfenhain

Shopping élégant dans les boutiques du GOUM.


97

LES ACHATS La Russie conserve une forte tradition artisanale, offrant un grand choix de souvenirs. Les reliques de l’ère soviétique, telles qu’uniformes et médailles, sont toujours à la vente mais à des prix de plus en plus élevés. Le taux de change favorable rend les CD et DVD très abordables. Où acheter? Les boutiques des hôtels donnent une bonne idée de ce qui se fait. Vous trouverez les mêmes souvenirs sur les sites touristiques, où il est possible de marchander un peu. A Moscou, le GOUM et le TSOUM regroupent des magasins vendant produits russes et articles de luxe importés. Le Gostini Dvor, à Saint-Pétersbourg, est un grand centre commercial. Les boutiques des musées proposent des souvenirs intéressants et de qualité. Des babouchkas (grands-mères) vêtues de noir étalent encore leurs maigres possessions sur le sol, mais l’activité commerciale se concentre de plus en plus autour des kiosques privés apparus par centaines dès 1991. Le week-end, on peut faire les marchés, tel celui de l’Arbat, ou du parc Ismaïlovski à Moscou, mais méfiez-vous des arnaques au taux de change et des pickpockets.

Les matriochkas Comment résister aux matriochkas, poupées gigognes en bois ? Les versions traditionnelles, composées de 3 à 35 matriochkas emboîtées, représentent des paysannes russes en costume coloré. On trouve également maintenant personnages de Walt Disney, footballeurs américains, tsars et dirigeants russes. A ne pas manquer: l’ensemble comprenant Ivan le Terrible, Pierre le Grand, Nicolas II, Lénine, Staline, Khrouchtchev et Gorbatchev, tous contenus à l’intérieur d’un Boris Eltsine géant – ou d’un Poutine plus grand encore. Les ustensiles en bois de Khokhloma Disponibles dans tous les magasins de souvenirs, les cuillères, les bols, les plateaux et les boîtes en bois laqué originaires du village de Khokhloma sont reconnaissables à leurs couleurs rouge et or.


INDEX 115 Abramtsevo 36–37 Arkhangelskoïe 36 Art 88–89, 90 Astrakhan 80–81 Bogolioubovo 39–40 Calendriers 88 Cameron, Charles 88 Canal de la mer Blanche 67 – Moskova-Volga 72 – Volga-Baltique 68–69 – Volga-Don 81 Chlisselbourg 66 Delta de la Volga 81 Elabouga 85 Goritsi 69 Gorodets 73 Iaroslavl 41–42 Icônes 89–90 Irma 70 Kaliazine 72 Kama 84–86 Kassimov 82–83 Kazan 76–77 Khokhloma 74 Khokhlovka 86 Kiji, île de 68 Konstantinovo 84 Kostroma 42–43 Kouïbychev, réservoir 77 Kozmodemiansk 75 Ladoga, lac 65–66 Littérature 91 Lomonossov 59–60 Mirojki, monastère 63 Moscou 19–35 Arbat 30 Armurerie 23–25 Bateaux-bus 35 Bolchoï 29 Cathédrale de l’Annonciation 22 – de l’Archange-SaintMichel 22

– de l’Assomption 22–23 – Basile-le-Bienheureux 25–26 – du Christ-Sauveur 31 Centre d’exposition de la Russie 34–35 Clocher d’Ivan le Grand 21–22 Donskoï, monastère de 34 Galerie Tretiakov 33–34 GOUM 28 Grand Palais 23 Kolomenskoïe 34 Kouskovo 35 Kremlin 19–25 Maison blanche 30 Manej 28–29 Mausolée Lénine 26 Mémoriaux 28 Métro 27 Musée archéologique de Moscou 29 Musée des BeauxArts Pouchkine 31 Musée d’Histoire 28 Musée d’Histoire contemporaine 29 Notre-Dame de Kazan 28 Notre-Dame de Smolensk 33 Novodievitchi, monastère de 31–33 Ostankino 35 Parc Gorki 34 Parc d’Ismaïlovski 35 Parc de la Victoire 30–31 Palais d’Etat 23 Palais à Facettes 23 Palais du Kremlin 23 Palais des Patriarches 23 Palais des Térems 23 Place Loubianka 30 Place du Manège 28–29

Place Rouge 25 Rue Tverskaïa 29–30 Sénat 25 Théâtre d’Art de Moscou 29 Tombes 28 Tour de Spassky 20 Université d’Etat de Moscou 33 Mourom 82 Mychkino 70–71 Neva 65–66 Nijnekamsk 84–85 Nijni-Novgorod 74–75 Nikolskoïe 80 Oka, rivière 81–84 Onega, lac 66–68 Ouglitch 71 Oulianovsk 77–78 Palais d’Alexandre 60–61 Palais de Catherine 60 Pavlovo 81–82 Pavlovsk 61 Pereslavl-Zalesski 43 Perm 86 Petchori, monastère de 63 Peterhof (Petrodvorets) 59 Petrokrepost voir Chlisselbourg Petrozavodsk 68 Plios 72–73 Pskov 63 Raïfa, monastère 77 Riazan 83–84 Rostov-sur-le-Don 81 Rostov-Veliki 43 Rybinsk, lac 70 Saint-Pétersbourg 45–57 Amirauté 51 Aurore 47 Bastions 46 Bibliothèque nationale russe 54


116 INDEX Café Littéraire 53 Cathédrale Notre-Damede-Kazan 54 – Pierre-et-Paul 45–46 – Saint-Isaac 51–52 – Saint-Nicolasdes-Marins 53 Champs-de-Mars 57 Château des Ingénieurs 57 Couvent Smolny 57 Eglise de la Résurrection 56–57 Elisseïev, magasin 54–55 Ermitage 49–50 Forteresse Pierreet-Paul 45–47 Gostini Dvor 54 Institut Smolny 57 Jardins d’Eté 57 Kunstkamera 47 Laure AlexandreNevski 55 Maison du Commandant 46 Maison des Ingénieurs 46 Maison Pouchkine 50–51 Maisonnette de Pierre 46–47 Musée Dostoïevski 55 Musée de l’Espace russe 46 Musée de la Marine de guerre 47 Musée du Mobilier et des Arts décoratifs 46 Musée de la prison du bastion Troubetskoï 46 Musée russe 55–56 Musée du Vieux Saint-Pétersbourg 46

Collaboration Claude Hervé-Bazin

Palais BeloselskiBelozersky 55 Palais d’Eté 57 Palais d’Hiver 48 Palais Menchikov 47 Palais Stroganov 54 Palais Youssoupov 52 Passaj 54 Perspective Nevski 53–55 Place des Arts 55 Place des Décembristes 51 Place Ostrovski 54–55 Place du Palais 48–51 Pont Bleu 52 Pont de la Trinité 47 Théâtre Alexandrinski 54 Théâtre Mariinski 53 Vassilievski, île 47 Samara 78 Saratov 78–79 Serguev Possad 37 Sheksna 69–70 Solovetski, îles 67 Souzdal 40–41 Sviask 75 Svir 66 Tchaïkovski 85–86 Tcheboksary 75 Togliatti 78 Tolga, couvent de 72 Toutaev 72 Tsarskoïe Siélo 60–61 Tver 72 Valaam 66 Veliki-Novgorod 61–63 Vladimir 39 Volga 70–81 Volga, delta 81 Volgograd 79 Volgograd, réservoir de 79 Votkinsk 86

Rédaction Chantal Schindler Agnès Curchod Conception Karin Palazzolo Mise en pages Matias Jolliet Crédits photographiques p 1: O. Attiger; p. 2: istockphoto.com/Titarenko (pot); Gérard Blanc (musiciens); istockphoto.com/Korenbaum (portail); istockphoto.com/Shipov (Moscou, Musée d’Histoire) Cartographie JPM Publications, Mathieu Germay

Copyright © 2009, 2000 JPM Publications S.A. 12, avenue William-Fraisse, 1006 Lausanne, Suisse information@jpmguides.com http://www.jpmguides.com/

Tous droits, en particulier de reproduction, de diffusion et de traduction, réservés. Sans autorisation écrite de l’éditeur, il est interdit de reproduire cet ouvrage, même partiellement, d’en faire des copies ou de le retransmettre par quelque moyen que ce soit, électronique ou mécanique (photocopie, microfilm, enregistrement sonore ou visuel, banque de données ou tout autre système de reproduction ou de transmission). Bien que l’exactitude des informations rassemblées dans ce guide ait été soigneusement vérifiée, ni l’éditeur ni son client ne sauraient assumer la responsabilité d’éventuelles erreurs. Nous examinons volontiers toutes les remarques dont nos lecteurs voudraient bien nous faire part. Printed in Switzerland 12180.01.5302 Weber Benteli/Bienne Edition 2009


2518.01