Issuu on Google+

Amérique centrale BELIZE · COSTA RICA · GUATEMALA HONDURAS · NICARAGUA · PANAMÁ · SALVADOR Claude Hervé-Bazin


Richesse de la faune

SOMMAIRE 5 Cap sur l’Amérique centrale 2–3 8 16 20 32 42 56 70 86 90

Que voir 8 16 32 42 56 70 86

Belize Costa Rica Salvador Guatemala Honduras Nicaragua Panamá

Cartes et plans Amérique centrale Belize Costa Rica San José Salvador Guatemala Honduras Nicaragua Panamá Canal de Panamá

102 Le côté pratique

Invitation au voyage

Traditions et folklore

Produits locaux

111 Index


5

C AP SUR L’AMÉRIQUE CENTRALE Terre de rencontre du Nouveau et de l’Ancien Monde, l’Amérique centrale emprunte au premier la grandeur des civilisations précolombiennes et au second un modèle de société empreint de fierté et de religion. Disséminées à travers le territoire, ruines mayas monumentales, reconquises par le temps et la végétation, et villes coloniales espagnoles survivantes des tremblements de terre secouant l’isthme, cultivent le sens d’une histoire écrasante. En marge des sociétés nouvelles, le monde indien entretient avec ferveur le goût des couleurs, de la fête et du mystique. Le courroux des anciens dieux nourrit la flamme d’un chapelet de volcans. Iles caraïbes, forêts tropicales, parcs nationaux et faune variée font de l’Amérique centrale une des destinations montantes de l’écotourisme. D’une importance stratégique sans égale, l’isthme s’étire du Mexique à la Colombie sur environ 2000 km. Séparant l’Atlantique du Pacifique, il forme une passerelle entre le nord et le sud du continent américain. Son épine dorsale sensible, formée par la subduction de la plaque des Cocos, est constellée d’une centaine de grands volcans et d’environ 150 cônes de plus petite taille. La fertilité de ces sites naturels en

fait un terrain de prédilection pour la culture du café, l’une des principales ressources de la région. Mais le revers de la médaille, ce sont les terribles séismes qui ravagent les villes et villages du Guatemala et du Costa Rica à intervalles irréguliers. Des deux côtés des montagnes centrales s’étendent les plaines littorales atlantique et pacifique, chaudes et humides. C’est là que naquirent au XXe siècle les premières républiques bananières. Isolées de tout, certaines régions marécageuses, à l’instar de la Mosquitia partagée entre le Honduras et le Nicaragua, représentent les derniers grands espaces vierges de l’Amérique centrale. Le caractère grandiose de la nature a motivé chez les peuples précolombiens des croyances inspirées de la puissance des élé-


Claude Hervé-Bazin

La réserve forestière de Monteverde, dans le nord-ouest du pays.


COSTA RICA 29

grands crocodiles. Des balades sur la rivière permettent de les approcher. La petite ville endormie de Quepos est la porte d’accès au parc national Manuel Antonio, le plus petit du pays, mais l’un des plus visités, à la végétation tropicale luxuriante. Des sentiers mènent à travers la forêt aux plages superbes d’Espadilla Sur, de l’anse de Manuel Antonio et de la petite baie de Puerto Escondido, plus à l’est. Près de la frontière du Panamá, au sud-ouest du pays, la péninsule d’Osa s’avance dans le Pacifique. Elle est sauvage, mais son parc national de Corcovado commence à attirer les visiteurs par sa végétation et sa faune riches et diverses. En raison de la pluviosité annuelle élevée, on y a recensé quelque 500 espèces d’arbres. Sur l’autre rive du Golfo Dulce, Golfito est un ancien port bananier. En 1990, le gouvernement costaricain y a créé une zone franche pour stimuler l’essor de la région. Deux plages magnifiques méritent le détour: celle de Zancudo et celle de Pavones, 15 km plus au sud. Limón Le versant atlantique du Costa Rica présente un visage différent du reste du pays. Moite et tropicale, tardivement développée, la région est de surcroît peu peu-

plée. Une grande partie des habitants est noire et parle anglais, contrastant avec les blancs hispanophones de la Meseta Central. A l’approche du Panamá, un groupe d’Indiens talamancas s’accroche encore à ses traditions. Plages superbes et réserves naturelles font du Limón une province de plus en plus courue des touristes. A Puerto Limón, la chaleur est intense, l’air lourd et l’activité se résume au chargement des bananes sur les cargos. Majoritairement noire, la population descend de la main-d’œuvre jamaïcaine venue à la fin du XIXe siècle travailler dans les plantations. Les seules attractions sont le Museo Etnohistórico, rappelant l’escale de Christophe Colomb dans la baie en 1502, et le Parque Vargas, un jardin botanique. A 43 km de Puerto Limón s’étendent les plages de Cahuita. Un récif de corail s’étire au large de Punta Cahuita. L’accès au parc national de Cahuita se fait par Puerto Vargas, plus au sud. Au programme: forêt humide et singes à foison. Plus loin, les nageurs trouveront plusieurs belles plages à Puerto Viejo de Talamanca. Au nord de Limón, un canal côtier dessert les quelques villages éparpillés sur ses berges. De Moín ou de Hamburgo, le bateau vous conduit au parc national Tortuguero, 80 km au nord. Cette por-


57

HONDURA S Le Honduras, à cheval sur l’isthme centraméricain, forme plus ou moins un triangle, avec son côté le plus long sur la côte caraïbe et sa pointe sud sur le Pacifique. Son nom est attribué à Christophe Colomb qui, en quittant la côte nord, se serait écrié: «Gracias a Dios que hemos salido de esas honduras» (Dieu soit loué, nous avons quitté ces profondeurs). Tegucigalpa, la capitale, s’ancre au cœur des montagnes de la Sierra Madre, couvertes de forêts de pins et truffées de mines d’argent abandonnées. La ville de San Pedro Sula, dans le nord, annonce une région de palmiers et de plages baignant dans une atmosphère torride, empire des compagnies bananières. A quelques encablures, mais à des années-lumière du reste du Honduras, le chapelet des îles de la Baie (Islas de la Bahia) s’étire le long de la côte nord. Tout à l’est, enfin, la Mosquitia, très peu peuplée, avec ses forêts et ses mangroves sans fin, représentent la dernière frontière. Plus de 7,7 millions d’habitants se disséminent d’un bout à l’autre des 112 088 km2 du territoire national. En ce qui concerne la population, le Honduras présente deux facettes très différentes: arrière-pays latino et côtes afro-caraïbes. Si 90% de sa population est métissée, on rencontre

aussi 7% d’Indiens, 2% de Noirs, ainsi que les descendants blancs des quelques colons espagnols et une communauté de Palestiniens arabes de religion chrétienne bien implantée dans le commerce. Le Honduras a souffert d’un manque chronique de stabilité: de 1821 à 1981, le pays a connu 159 changements de gouvernements, 24 guerres avec un voisin et 260 révoltes armées. Il renaît aujourd’hui à lui-même, plus démocratique, plus prospère et ouvert aux visiteurs. Aux franges méridionales du monde maya, le Honduras possède certains de ses plus impressionnants vestiges. Les palais et les pyramides de Copán témoignent de la grandeur de cette civilisation et du génie de ses artistes sculpteurs.


110 LE CÔTÉ PRATIQUE

Belgique: www.diplomatie.be/fr Canada: www.voyage.gc.ca France: www.diplomatie.gouv.fr Suisse: www.eda.admin.ch/eda/

fr/home/reps.html Sports De la mer des Antilles à l’océan Pacifique, l’isthme est prioritairement tourné vers les sports nautiques. Planche à voile, plongée dans les eaux cristallines des Caraïbes (dans les Cayes du Belize, aux îles de la Baie du Honduras, etc.) et surf le long du littoral Pacifique (au Costa Rica en particulier), tout ici rime avec océan. La pêche au gros est également pratiquée dans les ports du Pacifique, le Panamá remportant la palme. Si vous préférez l’eau douce à l’eau salée, libre à vous de descendre les rivières tumultueuses du Panamá, du Costa Rica ou du Guatemala en kayak ou en rafting. Rien ne vous empêche non plus de pratiquer le tennis ou le golf dans les hôtels ou à proximité des grandes villes. La randonnée, à pied ou à cheval, est sans doute l’une des activités favorites des visiteurs, particulièrement sur les principaux volcans. En forêt, au Costa Rica ou dans le Petén au Guatemala, le long des plages ou pour découvrir les sites mayas du Honduras, le cheval est un moyen de locomotion parfaitement adapté.

Toilettes On trouve des toilettes publiques dans les aéroports, les gares routières et ferroviaires, les musées et certaines stations-service. Ne vous attendez pas à des miracles. Mieux vaut se rabattre sur celles des hôtels. Dans les villes, pour utiliser celles d’un café, il est préférable d’être client. Transports Les transports locaux sont principalement assurés par les autobus, poussifs à l’arrêt, bombes volantes une fois lancés. Selon les pays, les compagnies sont privées ou publiques mais, quel que soit l’endroit, l’état délabré des véhicules est fréquent. Evitez les déplacements interurbains de nuit. Le bateau est utile pour se rendre sur les cayes du Belize ou les îles de la Baie du Honduras. En dehors de ces destinations, il n’existe généralement pas de rotations régulières. Au Belize, les bateaux-taxis ne remplissent pas toujours les conditions de sécurité nécessaires. Voltage Généralement 110 V, 60 cycles AC. Au Honduras, le 220 V est de plus en plus fréquemment utilisé. Les prises sont de type américain, à deux broches plates. Les coupures sont relativement fréquentes. Prévoyez si nécessaire adaptateur et transformateur.


INDEX 111 BELIZE 8–15 Altun Ha 12 Ambergris Caye 11 Baboon Sanctuary 13 Belize City 11 Belmopan 13 Blue Hole (grotte) 14 Blue Hole (récif ) 11–12 Caracol 13–14 Caye Caulker 11 Cockscomb Basin Wildlife Sanctuary 14 Guanacaste Park 13 Half-Moon Caye 11–12 Lamanai 13 Lubaantun 14 Mountain Pine Ridge 14 Nim Li Punit 14 Panti Trail 13 Placencia 14 San Ignacio 13 San Pedro 11 Santa Rita 13 St Herman, grotte 14 Tikal 13 Turneffe, îles 12 Uxbenton 14 Xunantunich 13 Zoo 13 COSTA RICA 16–31 Alajuela 23 Arenal 26 Barva, volcan 24 Braulio Carillo, parc national 24 Cabo Blanco, réserve naturelle 27 Cahuita 29 Cartago 25 Corcovado, parc national 29 El Coco 27 Golfito 29 Guayabo 25 Heredia 23 Irazú, volcan 25 Isla Tortuga 27 Jardín Lankester 25 La Guácima ferme de papillons 23

La Paz Waterfall Gardens 24 Laguna Botos 24 Liberia 27 Limón 29–30 Manuel Antonio, parc national 29 Meseta Central 21–25 Monteverde 26 Nicoya, péninsule 27 Osa, péninsule 29 Ostional 27 Palo Verde, parc national 27 Pavones 29 Playa Grande 27 Playa Hermosa 27 Playa Nancite 27 Playa Sámara 27 Poás 23–24 Puerto Limón 29 Puerto Viejo de Talamanca 29 Puntarenas 27 Rara Avis 25 Rincón de la Vieja 27 Río Grande de Tárcoles 27–29 San José 19–21 Santa Rosa, parc national 27 Sarchí 23 Tamarindo 27 Teleférico del Bosque Lluvioso 24 Tortues de mer 26 Tortuguero, parc national 29–30 Turrialba 25 Ujarrás 25 Zancudo 29 GUATEMALA 42–55 Antigua 47–49 Atitlán, lac 49 Balneario Likín 46 Biotopo Chocón Machacas 53–54 Castillo de San Felipe 53 Chichicastenango 49–50

El Golfete 53 Esquipulas 54 Fuentes Georginas 50 Guatemala 45–46 Iximche 49 Iztapa 46 Kaminal Juyú 46 Lívingston 53 Mayas 51 Panajachel 49 Quiriguá 53 Santiago Atitlán 49 Sololá 49 Tikal 50–53 Zunil 50 HONDURAS 56–69 Belén Gualcho 62 Capiro y Calenturo, parc 65 Celaque, parc 63 Cochino Grande 68 Cochino Pequeño 68 Comayagua 61 Copán 61–62 Cuero y Salada, réserve 64 El Puente 62 Gracias 63 Guanaja 67 Guaymoreto, lagune 65 Iles de la Baie 65–68 La Ceiba 64 La Mosquitia 65 Lancetilla 64 Ojojona 61 Patuca, parc national 65 Pico Bonito, parc national 64 Puerto Cortés 63 Punta Izopo, parc 64 Punta Sal, parc national 64 Rio Plátano, réserve de la biosphère 65 Roatán 66–67 San Fernando de Omoa 64 San José de Copán 61 San Pedro Sula 63 Santa Lucía 61 Santa Rosa 62 Tegucigalpa 59 Tela 64


112 INDEX Trujillo, baie 64 Utila 67–68 Valle de Ángeles 61 Walker, William 65 Yojoa, lac 61 NICARAGUA 70–85 Bluefields 83–84 Catarina 79 Finca Esperanza Verde 77–79 Granada 80–81 Indio-Maíz, réserve biologique 83 Isla del Muerto 82 Isla Juan Venado 77 Islas del Maíz 84 Jinotega 79 Lago de Nicaragua 81–83 Laguna de Apoyo 79 León 75–77 León Viejo 77 Managua 75 Masaya 79 Masaya, volcan 79–80 Matagalpa 77–79 Mombacho, volcan 81 Montelimar 77 Nindirí 79 Niquinohomo 79 Omotepe, île 82 Parque Los Guatusos 83 Pochomil 77 Poneloya 77 Pueblos Blancos 79 Punta La Flore, réserve 77 Río San Juan 83 San Carlos 83 San Juan de Oriente 79 San Juan del Norte 83 San Juan del Sur 77 San Pablo, île 81 Selva Negra 77 Solentiname, îles 83 Xiloá, lagune de 75 Zapatera, île 82 PANAMÁ 86–101 Azuero, péninsule 99

Balboa 91–93 Barú, volcan 99 Bastimentos, parc national 100 Bocas del Toro 100 Boquete 99 Canal 92, 93–95 Chagres, parc national 94–95 Chitré 99 Colón 95 Darién 97–99 David 99 Ecluses 93–95 Farallón 99 Fort San Lorenzo 95 Guararé 99 Isla Grande 95 Isla Iguana 99 Isla Taboga 93 Jardín Botánico Summit 94 Los Santos 99 Mola 96 Ciudad de Panama 90–91 Portobelo 95 Punta Chame 99 San Blas, archipel de 95–97 Soberanía parc national 94–95 SALVADOR 32–41 Acajutla 37 Café 40 Cerro Verde, parc national 39 Coatepeque, Lago de 37–39 Cojutepeque 37 Costa del Sol 37 El Jocotal 39 Ilobasco 37 Ilopango, Lago de 37 La Libertad 37 Mayas 38 Panchimalco 37 Perquín 39 San Salvador 35–37 San Vicente 37 Santa Ana 37

Rédaction Chantal Schindler Agnès Curchod Conception Karin Palazzolo Mise en pages Luc Malherbe Matias Joliet Crédits photographiques istockphoto.com/Dan Wood: p. 1 istockphoto.com/Sebastian Duda: p. 4 (grenouille) istockphoto.com/ Roberto A. Sanchez: p. 4 (bananes) hemis.fr/Frumm: p. 4 (costumes) hemis.fr/Frances: p. 4 (bus) Cartographie JPM Publications Elsner & Schichor

Copyright © 2008 JPM Publications S.A. 12, avenue William-Fraisse, 1006 Lausanne, Suisse information@jpmguides.com http://www.jpmguides.com/ Tous droits, en particulier de reproduction, de diffusion et de traduction, réservés. Sans autorisation écrite de l’éditeur, il est interdit de reproduire cet ouvrage, même partiellement, d’en faire des copies ou de le retransmettre par quelque moyen que ce soit, électronique ou mécanique (photocopie, microfilm, enregistrement sonore ou visuel, banque de données ou tout autre système de reproduction ou de transmission). Bien que l’exactitude des informations rassemblées dans ce guide ait été soigneusement vérifiée, ni l’éditeur ni son client ne sauraient assumer la responsabilité d’éventuelles erreurs. Nous examinons volontiers toutes les remarques dont nos lecteurs voudraient bien nous faire part. Printed in Switzerland 11892.01.2394 Weber/Bienne Edition 2008


2495.01