Issuu on Google+


A Sa Sainteté le XIVe Dalaï-Lama, Tenzin Gyatso


JEAN-PIERRE GRANDJEAN, RENCONTRES AU PAYS DE L’OCÉAN DE SAGESSE


TIBET, LAND OF SHADOW AND LIGHT JEAN-PIERRE GRANDJEAN, IN THE LAND OF OCEAN OF WISDOM Written in black ink Enough a single rain drop to wash it out Written in the mind It’s there for ever

VIe Dalaï-Lama

Following the measured tread of the yacks, crossing the mountains into the land of the lotus : dreams of a distant time, untroubled by the ever-accelerating pace of life, the race for technology, and the imbalances convulsing the planet. A vaster view than I can ever remember, rendering all words utterly shallow. Harsh is the tongue of double-talk, and it cannot hide its deceitful nature. Just one look at this astounting immensity, and you are awake. A breathtaking beauty. But the dream persists in spite of everything : beyond a certain mountain pass, time stands still. A rendez-vous with silence, surrounded by mindfulness and solitude. Listening to the universe – here, the sound and fury fall away and fade into distant murmurs. Right next to the sky, this immensity becomes a mirror, whose reflections are hints of eternity. The valley winds off to the horizon, ready to plunge into infinity. Special moments in flight – a question, a smile, a knowing glance, a sharing of discovery among pilgrims at home on the road. The traveler’s privilege is to know instinctively that we are all forever passers-by. Evocative power of myth, legends which shape whole generations, a vivid country of laughter and suffering, burts of light and color, the playground of winds, where mirages suddenly leap out, along with mountains, rivers, trails and caves, all bearing everlasting witness to the utter uniqueness of this land, so near the sky, at god-like altitude, where the dreams of the people can be summed up in one word : freedom. A land too precious to allow to disappear. Claude B. Levenson


TIBET D’OMBRES ET DE LUMIÈRES Au pas mesuré des yacks, traverser la montagne jusqu’au pays des lotus. Rêve d’autrefois, bousculé par l’accélération du temps, la course à la technique, les remous qui secouent la planète. Du plus loin qu’il me souvienne, sidérante paraît l’opacité des mots. Rugueuse est la langue de bois, âcre le mensonge qu’elle charrie sans l’occulter. Soudain s’impose le réveil, quand le regard découvre d’un coup d’œil l’incommensurable étendue. Court se fait le souffle face à la beauté. Le rêve, pourtant, demeure : le temps se fige, passé un certain col. Rendez-vous avec le silence, flanqué de l’attente et de la solitude. A l’écoute de l’univers, bruits et fureurs s’enlisent ici et s’éteignent en rumeurs affaiblies. A proximité du ciel, l’immensité se fait miroir pour renvoyer en écho une bribe d’éternité. La vallée qui file à l’horizon prend son élan vers l’infini. Instants cueillis au vol, interrogation ou sourire dans la complicité du clin d’œil, partage de la découverte quand seul le chemin sied au pèlerin. Privilège du voyageur, celui qui sait d’instinct que nous ne faisons inlassablement que passer. Pouvoir évocateur du mythe, légende rythmant le passage des générations, pays réel de souffrances et de rires, éclats de lumières et de couleurs, ronde des vents d’où jaillissent des mirages : des montagnes et des rivières, des sentiers et des grottes portent à jamais témoignage de la singularité d’une terre à la lisière du ciel, à l’altitude des dieux, où le rêve des hommes tient dans le seul mot de liberté. Trop précieux pour le laisser disparaître. Claude B. Levenson

Potala, Lhassa


Taktsang Lhamo


Goloks, Mato


Nord Amdo Losar, Labrang Tashikil


Grand thangka, Taktsang Lhamo Grand thangka, Labrang Tashikil


Katok, Kham


Nomade, Amdo


Sershul, Kham


Pèlerin, Labrang Tashikil


Khampa, Sershul


13e jour du premier mois lunaire, Labrang Tashikil Pèlerin, Labrang Tashikil


Pèlerins, Labrang Tashikil


Losar, Labrang Tashikil Losar, Taktsang Lhamo


Jokhang, Lhassa Losar, Labrang Tashikil


Losar, Labrang Tashikil


Pèlerin, Labrang Tashikil


Repkong, Amdo


Khampa


Camp d’été, Labrang Tashikil Tingri, U-Tsang


DrĂŠpung, Lhassa


Route de Golmud Ă  Lhassa


Gyantse, U-Tsang Offrande Ă  la terre, Hor, Amdo


Pasteur, U-Tsang Col du Karo, U-Tsang


Khampas, Sershul Pasteur, Nachu


MES REMERCIEMENTS À : Claude B. Levenson, Jean Genoud, Christian Bugnon, Bernard Cosey. Au Vénérable Acharya Tenzin Sherab, Principal Sera Je Secondary School, Bylakuppe, India. Au peuple tibétain.


Jean-Pierre Grandjean a conçu cet ouvrage sur les Tibétains, particulièrement pour : Catherine Boretti. Xavier Grandjean. Maximilien Grandjean. Fanny Grandjean. Julien Grandjean. Benjamin et Karène Grandjean. Aurélie, Alexandre et Adrien Turrian. Dechen Yangzom, TCV Dharamsala, India. Jigmey Wangyal, Sera Je Secondary School, Bylakuppe, India. L’édition originale de cet ouvrage a été publiée en 800 exemplaires aux Editions Beau-Cèdre. 4, chemin de Beau-Cèdre, CH-1008 Jouxtens-Mézery. La mise en page a été réalisée par Grandjean-Imagine, Jouxtens-Mézery, sous la direction artistique de Marc Laubscher par Javier Pena. Les tirages originaux qui ont servi pour la photogravure ont été réalisés par Laurent Cochet à Lausanne. La photogravure et l’impression en triplex ont été réalisées par l’Entreprise d’arts graphiques Jean Genoud SA, au Mont-sur-Lausanne avec la précieuse collaboration de Jean Genoud, Guy Romagnoli et Lorenzo Verilli. L’adaptation en anglais de la préface est due à Joseph Rowe. © 2001, photographies, Jean-Pierre Grandjean, case postale 176, CH-1008 Jouxtens-Mézery, e-mail : j.p.grandjean@bluewin.ch © 2001, textes, Claude B. Levenson, avenue de Rumine 51, CP CH-1000 Lausanne 5 © 2001 Editions Beau-Cèdre, 4 chemin de Beau-Cèdre, CH-1008 Jouxtens-Mézery, e-mail : info@editionsbeaucedre.ch www.editionsbeaucedre.ch Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit, sans l’accord de l’auteur et de l’éditeur. Imprimé en Suisse.


JEAN-PIERRE GRANDJEAN : Graphiste, puis directeur artistique, c’est de ses multiples collaborations avec les plus grands photographes qu’il apprendra la magie de l’image. Amoureux fou de la lumière, ce Franco-Suisse né à Lausanne en 1950 sait qu’elle ne se dompte ni ne se capte, mais s’apprivoise, au jour le jour. Jean-Pierre Grandjean consacrera huit voyages (dix-sept semaines, de 1994 à 1998) à photographier le Tibet, en Amdo, Kham, U-Tsang, et les Tibétains en exil à Bylakuppe, dans l’état du Karnataka en Inde.

DU MÊME AUTEUR : BBB Bombay Beach Texte et photographie Editions Paul Nord & Paul Sud, 1992 e-mail : j.p.grandjean@bluewin.ch Paroles d’Image Graphisme et communication publicitaire Editions Paul Nord & Paul Sud, 1997 e-mail : j.p.grandjean@bluewin.ch Angkor Photographie Editions Olizane, 2000 e-mail : guides@olizane.ch Jean-Pierre Grandjean en Aethiopia, pays des faces brûlées Photographie Editions Beau-Cèdre, 2001 e-mail : info@editionbeaucedre.ch



Rencontres au pays de l’Océan de Sagesse