Page 1

2012

N°217

JUIN

MAGAZINE OFFERT

PORTFOLIO/EXPOSITION

Visites Impériales


aria

SOMMAIRE

Fondateur : Dominique Alfonsi

AIR CORSICA

PAGE 6 à 13

N° 217 Juin 2012 SARL KYRN EDITIONS

VIAGHJU

Le Ricanto Ancienne route de Sartene 20090 Ajaccio Tél. 04 95 21 51 43 Fax. 04 95 21 44 41 e-mail:ariagenda@gmail.com

PAGE 14 à 17 Aborigènes d’Australie, le peuple oublié

© François « Pantxo » Belestin

Directrice de la publication Rédactrice en chef Sandra Alfonsi Direction technique Conception graphique Jean Christophe Alfonsi Publicité Corse du Sud ariagenda@gmail.com Tél 04 95 21 51 43 Publicité Haute Corse ariagenda@gmail.com Tél 04 95 21 51 43 Publicité région Provence Jean Michel Florand La Régie 04 42 49 97 60 Couverture Jean-Baptiste CARPEAUX Buste du Prince Impérial Marbre - H. 63 x l. 49 x P. 24 cm Ajaccio, Palais Fesch musée des Beaux-Arts © PACCOSI Maquette Kyrn Editions Imprimé par Kallistene

La reproduction et l’utilisation, sous quelque forme que ce soit, des reportages et des informations, sont interdites. Les pages Air Corsica sont intégralement réalisées par la compagnie et sont sous sa responsabilité. Rédactrice en chef : Catherine Riera. Conception & réalisation graphique : Jean-Paul Filippini. Comité rédactionnel : Isabelle Jeanne, Marie-Diane Leccia, Jean-Baptiste Martini, Michel Ponzevera, Françoise Ricardoni et Ghislaine Sansonnetti. Photos Air Corsica : Roland Rouget, Michel Ponzevera, Alexandre Cadel.

PORTFOLIO NATURE

PAGE 18 à 21 Visites Impériales PAGE 22 à 24 Le goéland leucophée, une espèce prolifique…

© Laurent Jacques COSTA

MUSA AGENDA CORSE

PAGE 25 Esse à pattu incu i so « familiari » ! PAGE 27 à 28

AGENDA PROVENCE

PAGES 29 à 30

AGENDA CÔTE D’AZUR

PAGES 31 à 32

Juin 2012 ■ aria

5


DÉCOUVREZ LE MONDE avec Air Corsica Bruxelles

Le Havre

Luxembourg Caen

LA FLOTTE

Rouen Paris CDG

Rennes

Brest

Prague

Strasbourg

Stuttgart

PARIS ORLY

Lorient Nantes

Quimper

Metz-Nancy

Munich

Mulhouse Zurich CLERMONT FERRAND

4 AIRBUS A320 >

LYON Milan

CAPACITÉ 180 sièges

Venise

Bordeaux TOULOUSE

NICE MARSEILLE

Biarritz Pau

6

Vienne

Vols directs

ATR 72-500

Lignes permanentes Lignes saisonnières

CAPACITÉ >70 sièges

CALVI Barcelone

BASTIA

AJACCIO

ROME

FIGARI Porto

Ajaccio NapoléonBonaparte www.ajaccio.aeroport.fr • 8 km au sud-est d’Ajaccio • Banque Info CCI : 04 95 23 56 56 • Bus : Ticket = 4,50 € Bastia-Poretta www.ccihc.fr • 25 km au sud de Bastia • Banque Info CCI : 04 95 54 54 54 • Bus : ticket : 8 €. Calvi-Sainte Catherine www.ccihc.fr • 7 km au nord-ouest de Calvi • Informations générales : 04 95 65 88 88

Figari-Sud Corse www.figari.aeroport.fr • 27 km de Porto-Vecchio et à 21 km de Bonifacio • Banque Info CCI : 04 95 71 10 10 • Navettes à l'année vers Porto-Vecchio et Bonifacio. Tarif : 10 € Lyon-Saint-Exupéry www.lyon.aeroport.fr • 35 km au sud-est de Lyon • Informations générales : 0826 800 826 • Départs Aérogare 2 • TRAM EXPRESS Gare TGV Ticket 13 € (23€ A/R). Départs toutes les 15 min . Vaulx en Velin et Meyzieu.

Marseille-Provence (Bouches-du-Rhône)

www.marseille.aeroport.fr • 30 km au nord-ouest de Marseille • Informations générales : 04 42 14 14 14 • Départs : Aérogare 2/Hall 3 • Bus : Ticket : 8,50 € . • Bus Aix en Provence Ticket : 3,50 € et 7 €. • Train : navettes en bus entre l’aéroport et la gare de Vitrolles. Tarif : 4,70 €.

Air Corsica, VOTRE PARTENAIRE POUR LE TRANSPORT DE FRET La flotte d’Air Corsica est à votre service pour transporter vos marchandises entre la Corse et le Continent. La capacité des soutes de nos appareils et le professionnalisme de nos équipes font de notre compagnie un partenaire privilégié des entreprises et des particuliers. Sur la ligne Paris Ajaccio/Bastia Les Airbus A320, les appareils les plus modernes de leur catégorie, peuvent emporter jusqu’à 2 tonnes de fret de et vers Orly. Notre service fret est à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes, en étroite collaboration avec les professionnels du transit aérien, tant à Paris qu’en Corse. Sur les lignes de bord à bord Une parfaite connaissance du marché régional permet à Air Corsica de satisfaire toutes les demandes de transport de marchandises sur son réseau bord à bord, de et vers Marseille et Nice au départ d’Ajaccio et Bastia à bord de sa flotte d’Airbus et d’ATR72-500. Marchandises dangereuses Air Corsica dispose d’une autorisation réglementaire de transport des marchandises dangereuses à bord de ses aéronefs délivrée par la Direction Générale de l’Aviation Civile. Seuls les explosifs, à l’exception de ceux relevant de la division 1.4 S, et les marchandises dangereuses en quantité limitées sont interdites sur les vols Air Corsica.

6

JUIN 2012

Nice-Côte d'Azur www.nice.aeroport.fr • 6 km à l’ouest de Nice • Informations générales : 0 820 423 333 • Départs Aérogare 2-Zone B • Bus : Ticket 4 € Toutes les 20 min. Paris-Orly Ouest www.adp.fr • 14 km au sud de Paris • Tél. aéroport : 01 49 75 15 15

Rome Fiumicino www.adr.it Leonardo Da Vinci Airport • A 32 km du centre de Rome • Informations générales Hall des arrivées Tél. 00 39 0665953640 • Terminal B pour les vols intra communauté européenne • Courriel : info@adr.it

CONTACT Aéroport Napoléon Bonaparte BP 505 20186 Ajaccio Cedex - cargo@aircorsica.com Tél. +33 (0)4 95 29 06 63 / 62 Fax +33 (0)4 95 29 06 67 Nos représentants fret dans les aéroports : • AJACCIO Air Fret Service - AFS Aéroport Napoléon Bonaparte Zone fret Tél. +33 (0)4 95 23 56 40 Fax +33(0)4 95 20 93 94 afs.aja@wanadoo.fr Ouvert : lundi au vendredi 8h-12h30 et 13h30-19h. Samedi 8h-12h30 et 15h-19h • BASTIA Casinc Air Fret - CAF Aéroport Bastia Poretta Zone fret Tél. +33 (0)4 95 36 03 63 Fax +33 (0)4 95 38 37 51 casincairfret@orange.fr Ouvert : lundi au vendredi 8h-13h et 14h-23h30 Samedi 8h-13h et 14h-19h

• MARSEILLE France Handling - WFS Aéroport Marseille Provence Zone fret – BP32 - 13728 Marignane Tél. +33 (0)4 42 46 77 04 Fax +33 (0)4 42 46 77 01 exploit.mrs@france-handling.fr Ouvert : lundi au vendredi 6h-19h. Samedi 6h-14h • NICE France Handling - WFS Aéroport Nice Côte d’Azur - Zone fret 06281 Nice Cedex 03 Tél. +33 (0)4 93 21 45 50 Fax +33 (0)4 93 21 45 51 fhnce@france-handling.fr Ouvert : lundi au vendredi 6h-19h. Samedi 6h-14h • PARIS ORLY Air France Cargo - AFC Aéroport d’Orly - Orly fret 687 Rue de la soie, 94394 Orly aérogare Tél. +33 (0)1 58 08 99 10 Fax : +33 (0)1 58 08 99 19 mail.agence.exploitation.ory@airfrance.fr Ouvert : lundi au dimanche 5h20-00h15


Philippe Dandrieux Président du Directoire

© Alexandre Cadel

AIR CORSICA, une nouvelle marque pour les Ailes de la Corse Il y a quelques mois, la compagnie régionale s’engageait dans une profonde mutation.

Plus qu’une nouvelle marque, nous choisissions en effet de réaffirmer tout ce qui reflète notre histoire, nos valeurs, notre expertise et nos espoirs de développement.

édito

JUIN 2012

Plus qu’une nouvelle marque, nous choisissions en effet de réaffirmer tout ce qui reflète notre histoire, nos valeurs, notre expertise et nos espoirs de développement. Nous adoptions une marque qui soit en lien avec la mission de l’entreprise et la vision de l’avenir de ses actionnaires et de ses salariés. Une marque qui facilite la compréhension et la reconnaissance de notre métier et de nos offres de service. Une marque qui voyage dans le temps et dans l’espace, qui soit fédératrice, identitaire et reconnaissable par tous. Et puis, parallèlement, il nous fallait poser tous les éléments de notre nouvelle identité visuelle, c'est-à-dire tout ce qui permet d’identifier et d’authentifier Air Corsica : un logo, une signature et toutes les composantes qui dégagent instantanément une image convergente, en cohérence avec nos messages, nos objectifs et qui soit pertinente pour tous nos clients et nos partenaires. Désormais, et progressivement, vous découvrirez sur tous les supports de communication de la Compagnie le nouvel univers d’Air Corsica et notamment son principal attribut : la tête de Maure. La bandera a été revisitée, stylisée et modernisée. Elle apparaît désormais, tel un étendard, sur l’empennage de nos appareils ou dans notre logo. Vous apercevrez également au fil des prochains mois, sur tous les appareils qui composent la flotte d’Air Corsica, les noms qu’ils porteront en langue corse, de sites remarquables de l’île de beauté, choisis par les internautes lors d’un vaste concours lancé en 2009. Vous croiserez enfin sur nos lignes, nos équipages, premiers ambassadeurs d’Air Corsica, arborant fièrement les signes distinctifs de l’univers dans lequel ils se meuvent : celui d’une compagnie régionale qui porte haut les couleurs de tout un peuple et les ambitions de toute une région. Bienvenue et bon voyage dans les ciels d’Air Corsica.


BIENVENUE à bord d’Air Corsica

VOUS ÊTES ICI CHEZ VOUS Dans le cadre de notre mission de service public et afin d’agrémenter votre voyage, Air Corsica vous propose un ensemble de prestations à bord et de services offerts. Démonstration… PRESTATIONS OFFERTES A BORD

LES “PLUS” D’AIR CORSICA

Selon l’heure de la journée et la durée du vol, notre personnel de bord vous propose :

• Franchise bagages gratuite de 23 kg

• Boissons fraîches (Eaux de source corses et eau minérale naturellement gazeuse, jus de fruits, coca…) • Boissons chaudes (Thé, café, chocolat) • Biscuits sucrés ou salés (Canistrelli, etc.) • Plateau dégustation de produits authentiques corses servis à bord des vols du soir au départ de Paris-Orly vers Ajaccio et Bastia. • Le quotidien Corse Matin. • Le magazine de bord mensuel ARIA • Le magazine pour enfants, bilingue franco corse « Yatou » • Coussins et couvertures à votre disposition ainsi que des lingettes rafraîchissantes. Si vous prenez pour la toute première fois un vol de notre Compagnie, l’équipage aura le grand plaisir de vous remettre un Certificat de Baptême de l’air, dédicacé par le commandant de bord, alors manifestez-vous auprès de nos équipes…

• Équipements spéciaux gratuits (bicyclettes, sacs de golf, skis…) dès lors qu’ils sont compris dans la franchise bagages • Embarquement prioritaire pour les enfants voyageant seuls, passagers abonnés, à mobilité réduite, famille… • Prise en charge gratuite des UM (Enfants seuls) • Choix du siège (site aircorsica.com) • Un site internet très dynamique proposant des offres à mini prix • Un dispositif de fidélité pour les meilleurs clients : www.jegagne1billet.com • Pas de frais bancaire • Une assistance commerciale 7/7 jours • Des formules Avion+Voiture à des prix les plus compétitifs du marché • Offre Booking : une large gamme d’hôtels dans le monde entier.


En partenariat avec

RENDEZ-VOUS PARTENAIRES

www.bleurcfm.com

MUSIQUE 24ÈME FESTIVAL DE JAZZ DE CALVI Du 20 au 24 juin Calvi - Tél. 04 95 65 16 67

ANGGUN EN CONCERT Avec le groupe Granddukes en première partie. 5 juillet - Casone à Ajaccio

www.ajaccio-tourisme.com

www.ajaccio-tourisme.com

CONCERT SYMPHONIQUE ENSEMBLE INSTRUMENTAL DE CORSE 22 juin Lazaret Ollandini

« AJACCIO LIVE 80 » LES STARS EN CONCERT 6 juillet Casone à Ajaccio

www.ajaccio-tourisme.com

www.ajaccio-tourisme.com

JAZZ IN AIACCIU Du 27 juin au 10 juillet Lazaret Ollandini Tél. 04 95 50 40 80

p Couœur de c

p Couœur de c

MAURANE EN CONCERT JAZZ IN AIACCIU 10 juillet Casone à Ajaccio

www.ajaccio-tourisme.com

NUITS DE LA GUITARE 2012 Du 18 au 25 juillet Patrimonio

p Couœur de c

www.festival-guitare-patrimonio.com

EVENEMENTS LA SEMAINE NAPOLEONIENNE Du 12 au 16 juin Ajaccio - Tél. 04 95 51 53 03 www.ajaccio-tourisme.com p SPORT Couœur ec RESTONICA TRAIL d 7 juillet Corte - Tél. 04 95 46 12 36

www.restonica-trail.fr

www.ajaccio-tourisme.com

SOIRÉE ORGANISÉE PAR L’ASSOCIU DI U PAESE DE PILA CANALE, LE 30 JUIN À PARTIR DE 19 H

Membre fondateur

LES RENDEZ-VOUS DE L’ASSOCIATION LA MARIE DO ET SES PARTENAIRES VOUS ÊTES ARTISTE ? BOUTIQUE NIRVANA RÉSIDENCE DES ÎLES À AJACCIO, LE 16 JUIN Mélanger et promouvoir les arts floral, sculptural ou pictural c’est la belle idée de ce jeune chef d’entreprise, Nicols Boyer qui exposera les œuvres de jeunes artistes insulaires. Pendant cette opération chaque rose vendue le sera au profit de l’association. Contact : nirvananature@live.fr

Au programme de cette belle soirée concoctée par les bénévoles de l’associu : paella, karaoké et tirage au sort de la tombola. Diner, apéritif et vin compris 25 €. 15 € pour les enfants. Inscriptions pour le dîner : par tel : 04 95 24 31 35 ou 04 95 24 20 48 RANDONNÉE À OREZZA AVEC VEILLÉE ET SOIRÉE CORSE, LE 30 JUIN ET 1ER JUILLET Proposé et organisé par l’association Via Romana, ce week-end ouvert à tous, sportifs ou pas… Hébergement sous les tentes avec transport possible.

Dimanche : Petit-déjeuner sur le camp puis 2 options de randonnées : Découverte autour de Callerucciu : descente sur la bergerie de San Cristofanu, visite du baptistère puis découverte du trou du calvaire ou Ascension du San Petrone avec vue panoramique sur toute la Corse puis pour tous retour au campement pour repas tous ensemble. Tarif unique 40 euros/pers Réservation : viaromana@hotmail.com et information sur le site de l'association: http://www.trail-viaromana.com CONCERT AU THÉÂTRE DE VERDURE DE SAN GAVINO DI CARBINI, LE 28 JUILLET

Samedi : Ascension du col Arcarota, puis Callerucciu, installation du camp, observations des sommets et des vallées.

Toujours très présents aux côtés de l’association, les artistes insulaires en tous genres seront à nouveau très nombreux à se mobiliser pour une soirée exceptionnelle, pleine de surprise, préparée et orchestrée par l’association du village… Entrée concert : 15 €.

Dîner: charcuterie, Migliacioli, Grillades (magret), fromage et dessert, veillée et chants corses.

Informations sur l’association et son programme : assolamariedo@gmail.com


Roma, divina città !!! Avec ses monuments, musées, galeries et trésors architecturaux jalonnant près de trois mille ans d’histoire, Rome est l’une des destinations touristiques les plus visitées d'Europe. Nulle part ailleurs, vous ne trouverez une telle richesse artistique depuis les grandioses ruines de la Rome impériale jusqu’aux splendeurs du Vatican et aux chefs-d'œuvre de la sculpture baroque sans oublier l’âge d’or de la Renaissance ! La plupart des grands sites se situent là où tout commença, au Foro Romano (centro storico) et dans ses environs. Rome est l'une des rares villes européennes majeures qui aient échappé aux ravages de la Seconde Guerre mondiale.

Quelques incontournables… A VOIR… Le Colisée, le Panthéon, le Vatican, le Castel Sant' Angelo, le Foro Romano, la Villa Borghese, la Basilique Santa Maria Maggiore…

Mais Rome aime trop la vie, le bruit et le spectacle pour accepter de n’être qu’un musée ! Rome c’est une ambiance décontractée bien méditerranéenne, une atmosphère de dolce vita ! A FAIRE… Flâner dans le quartier Trastevere, jeter une pièce dans la Fontaine de Trevi, découvrir l’un des plus beaux marchés de Rome sur la Place Campo dei Fiori, déguster une glace sur la piazza Navona, faire du shopping via del Corso ou via dei Condotti...

Quelques suggestions d’expositions temporaires • Dali et sa relation avec l'Italie jusqu’au 1er juillet 2012

• Vetri di Roma jusqu’au 16 septembre 2012 • Exposition consacrée au travail du verre, particulièrement sous la Rome antique • Les archives secrètes du Vatican mises au jour jusqu’au 9 septembre 2012 • Et de nombreux événements prévus dans le programme d'été du Théâtre Opéra de Rome du 30 juin au 8 août 2012 Office de tourisme de Rome Via Parigi, 11 - 00185 ROMA Tél. 0682059127 - Fax 064819316


Q&R

Air Corsica à votre écoute… Vous vous posez des questions, nous vous répondons.

SPÉCIAL ÉTÉ Combien de bagages puis-je emporter en cabine et en soute ? AIR CORSICA: Un seul bagage à main est autorisé. Il ne doit pas excéder un poids maximum de 8 kg sur nos ATR72 et de 12 kg sur nos AIRBUS A320. Depuis le 25 mars 2012. Sur les lignes de Marseille, Nice : 23 kg sauf Résident Corse, étudiant Résident Corse, Abonnés, plein tarif : 30 kg (Le kilo supplémentaire au-delà de la franchise : 1 € du kilo). Sur les lignes de Lyon Toulouse, Rome, Clermont-Ferrand : 23 kg toutes classes (le kilo supplémentaire au-delà de la Franchise : 3 € du kilo) Sur les lignes de Paris : la règle du Piece Concept s’applique : 1 bagage de 23 kg maximum. Les enfants de moins de 2 ans bénéficient, quelle que soit leur destination, d´une franchise particulière de 10 kg + un bagage cabine + l´un des trois éléments suivants : poussette pliante, couffin, siège auto.

Quels médicaments puis-je emporter ? AIR CORSICA: Vous avez besoin de prendre des

médicaments à bord? N'oubliez pas de les mettre dans vos bagages à main accompagnés de l'ordonnance

médicale avec le nom exact du médicament. Vous suivez un traitement ou vous êtes atteint d'une maladie chronique? N'hésitez pas à demander un avis médical. Votre médecin vous donnera tous les conseils utiles et complétera une fiche de renseignements médicaux à adresser à Air Corsica, afin d'obtenir un accord médical pour voyager.

Dois-je obligatoirement prévenir pour voyager avec un animal en cabine ? AIR CORSICA : Oui, il est nécessaire de signaler la présence de votre animal lors de la réservation. L’animal doit voyager dans un sac réglementaire.

Puis-je prendre l’avion après avoir fait de la plongée sous-marine ?

en cabine sans accord préalable. Durant le vol, ces bagages (dimensions maximales autorisées : 55cmx35cmx25cm) doivent être placés sous le siège devant vous, ou dans le compartiment à bagages. Un accord est nécessaire pour le transport d’instruments volumineux et/ou fragiles (violoncelle, contrebasse, etc.). Renseignez-vous lors de la réservation auprès d'Air Corsica ou de votre agence de voyages.

Un enfant non accompagné peut-il voyager avec un animal en cabine ? AIR CORSICA : Un enfant voyageant seul peut

tout à fait être accompagné de son chat ou de son chien à condition de respecter les règles de transport des animaux en cabine.

AIR CORSICA : Afin d’éviter tout accident de décompression, il est déconseillé de prendre l’avion moins de 24 heures après avoir fait de la plongée sous-marine.

Quels documents d’identités sont obligatoires pour les enfants?

Comment puis-je transporter mon instrument de musique ? AIR CORSICA: Les instruments de musique de petite

accompagnés doivent obligatoirement présenter un document officiel avec photo (carte d’identité ou passeport) et ce, quelle que soit la destination y compris la France Métropolitaine. Réglementation en vigueur de

taille (violon, mandoline, banjo, etc.) sont acceptés

la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile).

AIR CORSICA: Les mineurs voyageant seuls ou


VIAGHJU

Aborigènes

D’AUSTRALIE le peuple oublié Lionel Dumas Perini, jeune globe trotter corse de 24 ans, nous fait partager ses découvertes originales aux quatre coins du globe. Ce mois-ci, il nous raconte son émotion à la rencontre des Aborigènes d' Australie, un peuple en voie de disparition...

ULURU, ou l’Ayers Rock, le célèbre rocher-montagne rouge

IL Y A DE ÇA QUELQUES MOIS, je vous racontais notre expérience de cowboys avec mon compère basque Pantxo, au fin fond de l’outback Australien. Ce mois-ci, c’est une toute autre facette et une réalité bien différente de ce pays que je souhaiterais vous faire partager. Retour de l’autre côté du monde, nous partons à la rencontre des Aborigènes. Après avoir quitté le ranch dans lequel nous avons

14

aria ■ Juin 2012

travaillé quelque temps, nous nous sommes enfoncés encore plus loin au cœur de l’île-continent pour en rejoindre son centre, la petite ville d’Alice Springs. Pour grand nombre de personnes et de touristes, l’unique intérêt du passage dans cet endroit est de permettre une halte avant d’arriver à Uluru, ou l’Ayers Rock, le célèbre rocher-montagne rouge qui s’élève au milieu du désert. La ville est ainsi


VIAGHJU

devenue une espèce de piège à touriste où des agences de voyages proposent à chaque coin de rue tout et n’importe quoi, du tour aventure en hélico au « séjour immersion, vivez comme des Aborigènes ! » Et c’est là l’expression d’une certaine forme d' hypocrisie et d’un racisme latent bien peu connus à l’extérieur. Les Aborigènes, encore aujourd’hui, sont les victimes d’un racisme peu habituel, puisqu’ils étaient là bien avant les « blancs », pour la plupart descendants de détenus britanniques fraîchement débarqués en Australie il y a seulement deux siècles. Pourtant, jusqu’aux années 60, les « black fellas », comme on les appelle familièrement là bas, n’étaient officiellement pas reconnus comme des citoyens australiens. Ce qui ne les a pas empêchés d’être envoyés au front pendant les guerres. L’Australie et son Histoire traînent un lourd passé quant au traitement des « natifs », dont l’une des pages les plus honteuses est probablement celle des Génération Volées : les enfants noirs étaient arrachés à leurs familles pour être placés dans des familles blanches, ou dans des centres d’accueils afin d’être éduqués comme de parfaits petits blancs. Le tout cautionné et justifié par les arguments classiques du manuel du parfait « petit colon » :

sous-race, évangélisation, blablabla... L’idée de civilisations qui ne se valent pas, ce n’est évidemment pas nouveau. Selon la culture Aborigène, la Terre n’appartient pas à l’Homme, mais c’est l’Homme qui appartient à la Terre, dont il est une composante au même titre que n’importe quel animal ou végétal. La notion de propriété privée et de foncier leur étant tout à fait étrangère, il était, à en croire le gouvernement de l’époque, essentiel de leur inculquer les grandes valeurs fondamentales occidentales. Revenons si vous le voulez bien un petit moment sur cette notion d’appartenance à la Terre, qui permet de mieux comprendre la philosophie et le mode de vie des premiers habitants. Dans la culture aborigène, le Monde aurait été créé pendant le Temps du Rêve, il y a des milliers d’années, au moment où le grand Serpent Arc-en-Ciel a rampé sur le pays pour en façonner la géographie et le relief. Ok, dit comme ça, on peut facilement se demander ce qu’ils fumaient, mais allons un peu plus loin que cette simple réflexion de comptoir. Le Serpent a donc façonné le paysage, et il serait actuellement encore possible de voyager en suivant ses traces, pour peu que l’on soit soi même Aborigène, ou du moins que l’on arrive à percevoir ces signes. Il s’agit là du concept des Songlines, ou « Pistes chantées », un principe

Juin 2012 ■ aria

15


VIAGHJU

un peu abstrait pour nous autres occidentaux avec toute notre sacro-sainte rationalité. Ces « Songlines » permettent à chaque individu de pouvoir se diriger où qu’il soit dans le pays, sans même avoir préalablement visité sa destination. Un peu comme si nous étions les seuls à pouvoir lire nos panneaux sur la route. A chaque endroit, sa piste, sa chanson, chargée d’énergie, se dévoile à qui sait la remarquer. Plus qu’un principe métaphysique, il s’agit là d’un phénomène bien réel, qui a éveillé la curiosité et poussé les recherches de beaucoup de chercheurs, mais également de Bruce Chatwin, le célèbre écrivain voyageur, qui narre ses travaux dans le livre « Le Chant des Pistes », que je vous invite vivement à lire pour en savoir plus sur tout ça. D’abord perplexe, j’ai par la suite souhaité creuser un peu plus également pour en apprendre d’avantage. A la bibliothèque municipale d’Alice Springs, j’ai pu consulter, après en avoir fait la requête à la directrice, un ouvrage tenu presque secret du grand public. Ecrit par un prêtre qui a vécu une partie de sa vie avec les Aborigènes, ce livre renferme une mine d’or d’informations et de paroles de ces chansons, dont certaines sont de véritables formules magiques pour tous les usages : faire pleuvoir, donner de la fertilité (aux terrains, comme aux femmes), et même faire pousser les cheveux (!). Quant aux

16

aria ■ Juin 2012

traductions des pistes chantées, elles ne m’ont appris que peu de choses, si ce n’est que pour compliquer encore un peu la tâche, chaque élément d’une piste est désigné par le vestige de l’animal qu’il représente. Un caillou peut ainsi être l’esprit d’un bandicoot, d’un kangourou ou d’un oiseau. Super facile à déchiffrer. Me voilà bien avancé. La vie des Aborigènes à l’heure actuelle est bien différente de ce Temps du Rêve. Bien loin de leur nomadisme millénaire, ils vivent désormais parqués dans des réserves, comme les Indiens d’Amérique, sur des terres qui leur ont en partie été rendues, mais dont la propriété semble bien futile. Avec pour seul revenu un chèque mensuel d’aide sociale, qu’ils reçoivent comme une compensation du mal qui a été fait à leur peuple (et dont les premières excuses publiques n’ont été prononcées qu’en… 2008 !). Ce chèque finit trop souvent dépensé en alcool, véritable fléau pour cette population qui en arrive à s’autodétruire. De là à penser qu’il s’agirait d’une manœuvre politique pour éviter toute rébellion ou revendications, il n’y a qu’un pas que quelques associations n’hésitent pas à franchir. Certains aborigènes vivent en vendant quelques pièces d’art, des peintures dans un style pointilliste qui leur est propre. C’est l’une des dernières options de travail qui semble leur rester. D’autres sont devenus d’excellents employés dans les ranchs, avec une


VIAGHJU

connaissance du terrain inégalée. Mais dans l’ensemble, le taux de chômage est beaucoup plus élevé chez la population native que pour le reste des habitants de l’Australie. Ils sont les parias du pays. Vous ne croiserez jamais de facteur aborigène, ni de caissière, ni d’employé municipal… Les Aborigènes sont la minorité invisible du pays, dont on n’entend que très peu parler dans les médias, et dont le sujet est parfois délicat dans les conversations. Pour grand nombre d’Australiens, les Abos ne sont que des clochards alcooliques et violents dont il faut se méfier. Pour d’autres, le sort qui leur a été réservé est une véritable honte dont on ose à peine parler. Lors de notre passage à Alice Springs, nous avons assisté à une manifestation où nous avons pu écouter les revendications de ce peuple qui demande à se faire entendre, à être traité avec dignité, et surtout que l’on arrête de lui subtiliser les terres sur lequel il vit. Nous avons été invités à rejoindre une réunion le soir même, à laquelle nous nous sommes rendus avec beaucoup d’intérêt. A notre arrivée, la surprise a été de voir que parmi la quinzaine de personnes présentes, une seule était une représentante Aborigène. Autour d’elle, des personnages singuliers

dont une vieille activiste retraitée, un homme d’église opulent et enfin quelques adolescentes hippies clichées vêtues de t-shirts « Peace & Love ». But de la réunion : trouver une action forte pour lancer un message à Canberra, la capitale où siège le gouvernement. Forcément, un basque, un corse, nous nous sommes permis de faire part des expériences de revendications politiques dans nos régions respectives. Ce qui a eu pour seul effet d’outrer les jeunes militantes Greenpeace et de choquer le reste de l’assemblée. « Nous, nous pensions plutôt allumer des milliers de bougies devant le parlement ! Les médias en parleront dans le monde entier !» Le peuple Aborigène couvrait l’intégralité de l’Australie en 1788 à l’arrivée des premiers colons. Il ne représente aujourd’hui plus qu’un tout petit pourcentage de la population australienne. Il est encore en train de se passer en Australie ce qui s’est passé avec les Indiens d’Amérique, sans qu’aucun média ne le rapporte. Je ne sais pas vous, mais personnellement, je n’ai plus jamais entendu parler de ces milliers de chandelles. ■ Texte Lionel Dumas Perini - Photos François « Pantxo » Belestin Contact lionel@viaghju.com - Site internet www.viaghju.com

Juin 2012 ■ aria

17


Franz-Xaver WINTERHALTER (Menzenschwand, 1805 – Francfort-sur-le-Main, 1873) Portrait de l’Impératrice Eugénie en manteau rouge avec son fils sur les genoux Huile sur toile - 114 x 82,5 cm. Collection particulière © P. JAMBERT

LEFÈVRE-DEUMIER Marie-Louise, née Roulleaux Dugage (Argentan, 1820 - Paris, 1877) L’Impératrice Eugénie agenouillée le jour de son mariage à Notre-Dame de Paris Plâtre - H. 73 x l. 70 x P. 36 cm. Collection particulière © PACCOSI

The imperial visit to Corsica ships saluting the empress at Ajaccio The illustrated London news, 18 septembre 1869 Lithographie en couleurs dim :16,6 x 37,1 cm. Collection Philippe Martinetti © PACCOSI


PORTFOLIO/EXPOSITION

VISITES IMPÉRIALES 1860 – 1869 Jusqu’ au 1er juillet - Musée National de la Maison Bonaparte Rue Saint Charles - Ajaccio L’ exposition proposée jusqu’au 1er juillet au Musée National de la Maison Bonaparte, au cœur du vieil Ajaccio, est exceptionnelle à plus d’ un titre : tout d’ abord parce qu’elle revient sur des épisodes importants de l’ histoire de la Corse, à savoir les visites impériales effectuées sur l’ île par l’ Empereur Napoléon III, son épouse Eugénie et leur fils, le Prince Impérial, prématurément disparu. Ces visites, signe de l’ attachement porté à la Corse par les souverains, furent autant d’ événements politiques et dynastiques de premier plan : il y en eu deux, celle de l’Empereur Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie le 14 septembre 1860, puis celle de l’Impératrice Eugénie et de son fils le Prince impérial le 29 août 1869 à l’occasion du centenaire de la naissance de Napoléon Ier, fondateur de la dynastie. Ces deux visites, préparées avec minutie, réalisées avec faste et impliquant des milliers de participants, ont été largement couvertes par la presse du temps et la tradition orale en a perpétué le souvenir jusqu’à aujourd’hui. Les ajacciens et les corses en conservent également la mémoire bien vivace. C’est d’ ailleurs là un autre aspect particulièrement intéressant de cette exposition : elle a été réalisée grâce aux prêts de nombreuses familles, essentiellement ajacciennes mais aussi bastiaises, qui ont accepté de rendre accessibles au public des objets, des vêtements, des tableaux ou encore des gravures tout à fait uniques, pour la plupart jamais montrées auparavant. Jean-Marc Olivesi, conservateur en chef de la Maison Bonaparte et concepteur de l’ exposition y voit une implication profonde et très « affective » de ces descendants des hôtes ou des familiers du couple impérial. C’est d’ ailleurs ce qui donne à la présentation son côté intime, presque émouvant : le costume du jeune Prince Impérial, pieusement conservé, non loin de son buste en marbre signé Carpeaux – un chef d’ œuvre de finesse – et de sa photo…La remarquable copie par le peintre Boutibonne d’un original de Winterhalter représentant Eugénie avec son fils sur les genoux, ou encore les plans des architectes Louis-Jules André et Alexis Paccard révélant les projets d’ édification d’une gigantesque cathédrale à Ajaccio, dans ce style romano-byzantin polychrome qu’affectionnait tant Napoléon III… Une gigantesque cathédrale, destinée bien entendu à glorifier la puissance dynastique des Bonaparte, mais qui ne vit jamais le jour pour cause d’ effondrement de l’ Empire... Tous ces documents, ces objets conjuguent le familier et « l’impérial » avec une complémentarité qui permet de mieux appréhender les évènements dans leur dimension symbolique et concrète, en nous faisant partager le ressenti des insulaires accueillant des souverains si soucieux de leur sort. Touchante par la proximité qu’elle créé avec l’une des familles les plus illustres d’ Europe, cette exposition revêt également un sens historique profond et replace Ajaccio et la Corse dans une perspective plus large, en tant que matrice d’une épopée dynastique hors du commun. Informations 04 95 21 43 89 / www.musee-maisonbonaparte.fr

Voyage de l’Impératrice en Corse pour le centenaire de Napoléon - Lithographie en couleur - Le Monde illustré, 1869 34 x 50 cm. Ajaccio, musée national de la Maison Bonaparte, © PACCOSI


Epée de cérémonie Poignée : nacre et bronze doré Lame : acier 91 x 11 cm Collection particulière © P. JAMBERT

Uniforme du prince impérial comprenant une vareuse, un pantalon et une casquette Laine et satin. Vareuse : H. 67 cm ; carrure : 29,5 cm Pantalon : H. 83 cm ; tour de taille : 55 cm Collection particulière © P. JAMBERT

Marteau d’argent utilisé par l’Impératrice Eugénie pour la pose de la première pierre de l’hôpital de Bastia. Argent 28 x 12 cm. Bastia, musée de Bastia © P. JAMBERT

Truelle d’argent utilisé par l’Impératrice Eugénie pour la pose de la première pierre de l’hôpital de Bastia. Argent 26,5 x 8,5 cm. Bastia, musée de Bastia © P. JAMBERT


PORTFOLIO/EXPOSITION

VISITES IMPÉRIALES 1860 – 1869 Jusqu’ au 1er juillet - Musée National de la Maison Bonaparte Rue Saint Charles - Ajaccio

Louis-Jules ANDRÉ (Paris, 1819 - 1890) Avant projet de restauration et d’agrandissement de la cathédrale d’Ajaccio, 1863 : vue générale Encre, lavis et aquarelle sur papier 65,5 x 54,7 cm Paris, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine © RMN


NATURE

Le goéland

leucophée

une espèce prolifique…

i les îlots autour de la Corse constituent des zones privilégiées pour la nidification des oiseaux marins, force est de constater que l’explosion de certaines populations d’oiseaux pose aujourd’hui un réel problème. C’est notamment le cas d’une espèce protégée, le goéland leucophée, dont les populations ont été multipliées par 5 en seulement 20 ans !

S

LE GOÉLAND LEUCOPHÉE est un oiseau de belle taille, dont l’envergure peut dépasser 1m50. Mâle et femelle sont semblables et présentent, en plumage adulte, un ventre blanc, des pattes jaunes, un dos et des ailes gris, un bec jaune, avec une tache rouge au bout de la mandibule inférieure, un œil jaune cerclé de rouge.

22

aria ■ Juin 2012


NATURE

L

e nom « Goéland » est un terme générique désignant une trentaine d’espèces d’oiseaux marins de la famille des laridés. En Corse, l’espèce prépondérante est le goéland leucophée, l’île n’abritant que quelques dizaines de couples de goélands d’Audoin, ainsi que quelques rares mouettes qui ne nichent pas sur place et ne fréquentent les lieux que durant l’hiver. Ces goélands leucophées, que les populations provençales appellent « gabian », sont en revanche fort nombreux. La Corse accueille ainsi plusieurs dizaines de milliers d’individus sur son littoral, à l’instar des autres îles du bassin ouest méditerranéen, comme les îlots au large de Marseille ou ceux de l’archipel des Baléares. On estime aujourd’hui la population de goélands leucophées à près de 400.000 couples en Europe, dont la moitié en Méditerranée occidentale. Hier rare et menacé, l’oiseau a profité de son statut d’espèce protégée pour augmenter très considérablement ses colonies et étendre son aire de répartition. Cette explosion démographique a été favorisée par l’accroissement de ressources alimentaires nouvelles, notamment les amoncellements d’ordures ménagères dans les décharges à ciel ouvert. D’autres oiseaux auraient

pu profiter de ces ressources, mais le goéland, avec ses fortes colonies, est apparu comme le meilleur compétiteur pour l’accès à cette manne et se l’est appropriée.

La mise en balles des déchets à Saint Antoine permet d’ éviter une prolifération des goélands sur le site.

Juin 2012 ■ aria

23


NATURE

UNE CROISSANCE EXPONENTIELLE Parce qu’il a ainsi pu s’adapter aux modifications de son environnement, le goéland a vu ses populations croîtrent rapidement, au point de menacer aujourd’hui l’équilibre avec d’autres espèces et de constituer une source de nuisances pour les habitants des communes littorales. C’est le cas notamment à Ajaccio, où les goélands ont depuis une dizaine d’années envahit la cité. Le golfe d’Ajaccio accueille en effet de vastes colonies, qui nichent sur les îles des Sanguinaires à l’abri des prédateurs et viennent se nourrir en ville, dans les poubelles et les décharges. Depuis 2009, la Communauté d’agglomérations du pays ajaccien (CAPA) a décidé de prendre des mesures appropriées, notamment en rendant inaccessibles aux goélands les ordures ménagères traitées dans la décharge de St Antoine, audessus d’Ajaccio ; une décharge qui reçoit chaque jour plus de 100 tonnes de déchets ménagers. La mise en balle de ces déchets s’avère en effet une solution efficace pour limiter l’accès à la nourriture

et ainsi freiner l’expansion démographique des goélands dans le golfe d’Ajaccio. Les services de la DREAL mènent conjointement des opérations de stérilisation des œufs sur les îles Sanguinaires, afin de limiter la croissance des effectifs de goélands sur ces îles, qui abritent aujourd’hui près de 1000 couples. Ces mesures devraient avoir, à termes, un impact sur les effectifs de ces oiseaux, qui demeurent toutefois indispensables aux écosystèmes marins et littoraux. Avec ce problème, nous touchons du doigt toute la fragilité des équilibres et mesurons à quel point la modification d’un comportement a des influences multiples pouvant entraîner de véritables déséquilibres dans la nature ; comment une mauvaise gestion des déchets ménagers a incité un oiseau marin à quitter sa niche écologique d’origine et sa place dans la chaîne alimentaire... ■ Texte et photos Laurent-Jacques Costa, docteur en préhistoire, concepteur et animateur des émissions Stantari & Les Routes du Patrimoine sur France 3 Corse Via Stella


MUSA Yves Battini, natif du village de Marignana, auteur dans la revue littéraire Rigiru de poèmes en langue corse et d'éditoriaux à caractère philosophique dans U ghjurnalucciu di Marignana - également auteur-compositeur de chansons en langue corse - nous propose régulièrement de nouveaux textes, destinés aux corsophones comme à ceux qui ont une pratique du corse moins courante ou occasionnelle, voire pas de pratique du tout ! Les annotations et les expressions traduites permettent ainsi à tous de profiter de la richesse dʼune langue subtile, musicale et imagée. Découvrons ensemble aujourdʼhui une variation autour de nos « familiers »…

ESSE À PATTU INCÙ I SO « FAMILIARI » ! Ugnunu appartene à i so « familiari », ghjente di casa o di circondu o d’altrò. Ugnunu stà fidatu à quelli di a so zitillina, di a so ghjuvintù. Arricordati di a gioia o a scorta chè lu ti face di scuntrà vecchji camaradi di scola, di liceu, d’armata, di facultà. Semu à pattu incù parechji familiari, è sò altri è tanti parsunaghji chè no ghjuchemu. Eiu sò à listessu tempu quellu chè li cunoscenu, i mè amichi intimi, i mè amichi di scola, d’armata, di travagliu, di caccia, di pesca, di pulitica, di sportu.Tante mascare sfarente chè portu incu à listessa facilità . Basta ch’elli ùn n’affacchinu tutti à tempu ! Ohimè chi fastidiu, chi tribulazione tandu ! Un sò più di u mè tuttu d’un colpu. I nostri familiari ùn sò mai tutti pari. U mè cuntegnu svarieghja sicondu chè sò incu u tale o u tale. Mi sentu unu in mè stessu, ma sò mille à l’occhji di l’altri, parchi aghju tanti « mè » chè lu ci hè d’altri. Hè questu u drama o a cumedia di i familiari, sicondu u casu è cum’è lu si vurrà ! I familiari vi aiutanu, i familiari vi acciaccanu. Mà soga sete voi, ò l’imagine ch’elli si facenu di voi, ò l’imagine chi voi stessu vi fate di voi ? I familiari sò una rialità pà i quali l’essare hè un mitu. Ugnunu ùn campa in ellu cà incù pricura o incù imprestu.

Iviu BATTINI

Les annotations sʼadressent, bien entendu, aux personnes qui ont une pratique du corse moins courante ou occasionnelle

Stà fidatu: reste fidèle - Scorta : déception ■ Semu à pattu : nous sommes à lʼunisson ■ Affachinu : apparaissent, surgissent ■ Ùn so più di u me : je ne suis plus moi ■ Cuntegnu : attitude ■ è cumʼè lu si vurrà : selon les circontances et les intentions ■ Aiutanu : aident ■ Acciaccanu : détruisent ■ Incù pricura o incù imprestu : avec emprunt ou procuration

Juin 2012 ■ aria

25


AGENDA CORSE AJACCIO

BASTIA

PORTO VECCHIO

EVÉNEMENT

EXPOSITION

CINÉMA

le 5 juillet à 21h

Du 14 juin au 13 juillet

ANGGUN

11E BIENNALE PHOTOGRAPHIQUE

Ecrivaine, réalisatrice, scénariste…Mademoiselle Nelly Kaplan : Une petite fille d’origine russe dont l’enfance turbulente à Buenos Aires se nourrit de cinéma et de poésie française. Jeune fille rebelle et impulsive, elle choisit la France comme seconde patrie et débarque à Paris en 1953 avec pour tout bagage une accréditation de presse et une lettre d’introduction du directeur de la cinémathèque d’Argentine pour son homologue français Henri Langlois. 1954 : Elle rencontre Abel Gance, et c’est le début d’une aventure professionnelle et amoureuse intense. Assistante de celuici sur « La Tour de Nesle, » « Magirama »et « Austerlitz, » elle se passionne pour les innovations techniques expérimentées par Gance, comme la polyvision... Parallèlement elle rencontre Philippe Soupault et André Breton, chantre du surréalisme, avec lequel débute « une éblouissante amitié amoureuse ». Elle commence elle-même à écrire (La géométrie dans les spasmes, Délivrez-nous du Mâle et La reine des Sabbats) et en 1961, réalise son 1er court-métrage sur Gustave Moreau : toute son inspiration faite de liberté sensuelle est déjà présente. En 1964, sa rencontre avec le producteur et esthète Claude Makovski marque le début d’une collaboration fructueuse : Cythère films produira presque tous les films de La belle Flibustière (cf. biographie de Denys-Louis Colaux : Nelly Kaplan, portrait d’une flibustière 2002) à commencer par « La Fiancée du pirate » en 1969, avec un rôle majeur pour Bernadette Lafont. Elle co-scénarise avec Jean Chapot nombre de films pour la télévision et multiplie les écrits : romans “ délicieusement scandaleux”, des essais sur le cinéma ou des recueils de correspondances. La Cinémathèque de Porto Vecchio lui rend hommage à travers deux projections ( le 7 juin à 21H, La Fiancée du Pirate, avec Bernadette Lafont et le 13 juin à 21h, Plaisir d’ Amour, avec Pierre Arditi et Françoise Fabian) et une exposition thématique. Vernissage de l’ exposition le 13 juin à 18h. La rencontre et les projections des œuvres de Nelly Kaplan sont accompagnées d’une présentation de documents retraçant sa carrière cinématographique. Parmi les documents exposés à la Cinémathèque de Corse : des documents personnels prêtés par Nelly Kaplan, des affiches de cinéma signées Michel Landi, des photographies témoignant de son travail avec, et sur le réalisateur Abel Gance…Jusqu’au 15 juillet 2012, le public pourra ainsi explorer l’œuvre de celle qui est tout à la fois Réalisatrice, Scénariste, Dialoguiste, Interprète, Monteuse, Assistante réalisateur…

REGARDS SUR LE PHOTOJOURNALISME ET LA PHOTOGRAPHIE DOCUMENTAIRE

Et s’il fallait attendre 5 albums pour pouvoir raconter qui on est vraiment ? C’est un peu ce que l’on ressent à l’écoute d’Echos, le nouvel album d’Anggun. On a beaucoup écrit sur la chanteuse indonésienne. On a parlé d’un conte de fées pour raconter l’ascension d’une jeune fille passionnée de musique qui s’est hissée au rang de superstar dans son pays dès l’enfance, avant de partir à la conquête de la France et du monde alors qu’elle n’était âgée que d’une vingtaine d’années à peine. Enchainant les succès en français, anglais et indonésien (La Neige au Sahara, La Rose des vents, Etre une femme, Cesse la pluie), elle vend plus de 2 millions d’unités en quelques années alors que ces albums sor tent dans 35 pays et qu’elle se classe dans le top 5 des meilleures ventes Européennes et Top 20 des ventes Billboard aux USA. La liste des récompenses et des honneurs reçus est alors impressionnante : des World Music Awards au Concert de Noël du Vatican en présence de Jean-Paul II ; du Top of the Pops à sa nomination au rang de Chevalier des Arts et des Lettres… Places en vente sur www.corsebillet.co et points de vente affiliés.

À par tir de juin 2012, le Centre Méditerranéen de la Photographie propose un nouveau rendez-vous annuel consacré au photojournalisme en Méditerranée. Nous avons tous en mémoire des photographies qui ont marqué l’histoire comme celle du combattant espagnol photographié par Rober t Capa pendant la guerre d’Espagne, le repor tage de Raymond Depardon à l’hôpital psychiatrique de San Clemente en Italie, les images de Gilles Peress sur la guerre en Bosnie... Aujourd’hui la donne a changé avec l’arrivée de la photographie numérique, des téléphones portables et d’Internet. La place accordée par les magazines au photojournalisme se réduit à une peau de chagrin. Et pourtant des hommes et des femmes s’engagent toujours pour nous informer, et pour témoigner souvent au péril de leur vie : les Rencontres Méditerranéennes du Photojournalisme présentent leurs reportages… Centre Culturel Una Volta – Rue César Campinchi, arcades du théâtre municipal – Renseignements 04 95 32 12 81

NELLY KAPLAN, LA FLIBUSTIÈRE

Du 7 au 13 juin - Exposition jusqu’ au 15 juillet - Renseignements www.casadilume.com

Juin 2012 ■ aria

27


AGENDA CORSE

MUSIQUE Jusqu’au 27 juillet

FABIENNE MARCANGELI EN CONCERT Une nouvelle figure émergente de la scène insulaire, qui a déjà marqué le public avec son premier album, The Lovebird, « mixant » avec bonheur une tonalité franchement jazzy, des rythmes bossa nova et des accents corses authentiques…Accompagnée de complices inspirés, elle nous propose ainsi des titres mêlant jazz tonique, bossa nova sensuelle et swing pimenté…En anglais, en brésilien, en français ou en corse, elle chante les choses de la vie et de l’ amour avec une voix profonde, mi-rauque misuave qui ajoute aux mélodies une vraie personnalité, une « patte » nouvelle…Un véritable

concentré de vitamines ! Fabienne Marcangeli a déjà «  fait «  plusieurs scènes importantes en Corse comme ailleurs : on lui en prédit encore beaucoup d’ autres ! Allez la découvrir en concert tout au long de l’ été : le 20 juin à18h au Calvi jazz festival pour "Thank you Anita", ( hommage à Anita o'Day ) ; le 21 juin à 17h, Fête de la musique à St Florent, le 24 juillet à la Cour carrée de Bonifacio ; le 27 juillet à la Festa di U mare de Santa Severa. Plus d’ infos sur www.myspace.com/jazzafab

GIUSSANI

EVÉNEMENT / THÉÂTRE Du 16 juin au 25 août

UN ÉTÉ DE THÉÂTRE « Pour fêter ses quinze ans, L’Aria a construit son

programme autour des traditionnelles rencontres de l’été et présente pendant plus de deux mois 60 représentations et autant d’ateliers. Pour la première fois, deux Centres Dramatiques Nationaux font escale en Corse: les Tréteaux de France et le Théâtre National Populaire. Pour la première fois, L’Aria présente quatre créations durant la saison estivale, comédie dramatique ou déjantée, classique ou contemporain. Ces premières fois donnent naissance à «Un été de théâtre», foisonnement de propositions artistiques et d’échanges pédagogiques, ainsi que de rencontres professionnelles, autour de Shakespeare, Lagarce, Strindberg, Hugo et tant d’autres. Robin Renucci, directeur des Tréteaux de France et président de L’Aria,

est doublement responsable de cette aventure. Après la création de L’Aria en 1998, voici pour fêter les 15 années écoulées «Un été de théâtre» en 2012. Une nouvelle utopie devient réalité dans la vallée du Giussani ... » (Serge Lipszyc directeur de L’Aria ) Les Rencontres Internationales de Théâtre en Corse représentent le temps fort de l’été depuis 15 ans. Pendant cinq semaines, près d’une centaine de stagiaires, comédiens ou techniciens, travaillent ainsi à l’élaboration d’une dizaine de spectacles, mêlant œuvres contemporaines et classiques. Encadrés par des formateurs confirmés, metteurs en scène, artistes, techniciens, ce stage de réalisation est une expérience unique, riche d’échanges et de savoirfaire, une belle aventure

collective, présentée au public du 11 au 14 août dans les villlages du Giussani. Cet été, du 16 juin au 25 août, 60 ateliers, 15 spectacles et plus de 60 représentations vous attendent dans les quatre villages de la micro-région, en plein air ou à la Stazzona, la Forge, le nouvel outil théâtral. « Partage entre ceux qui viennent pour apprendre et pour faire et ceux qui les accueillent et les accompagnent dans cette aventure. Partage avec les spectateurs qui, ici, sont des hôtes et non pas un public "convoqué" pour la satisfaction de quelques uns.Partage avec nos frères et nos sœurs en arts de la scène, d'où qu'ils viennent pour parcourir les chemins tracés ensemble. » ( Robin Renucci ) Villages du Giussani - Renseignements www.ariacorse.net


AGENDA PROVENCE MARSEILLE

EXPOSITION Du 10 mars au 1er juillet

JOSEPH GARIBALDI, LE MIDI PAISIBLE

La Fondation Regards de Provence rend hommage au peintre marseillais Joseph Garibaldi (1863–1941) en présentant la première rétrospective de son œuvre réunissant près de 120 tableaux et dessins sur ses sujets de prédilection, le Vieux–Port de Marseille et le littoral provençal, les côtes corses, les architectures, la vie quotidienne dans l’arrière– pays, les animaux et les natures mortes. Comme paysagiste, Joseph Garibaldi sait capter la lumière et ses effets sur l'eau et les pierres, à toute heure de la journée, dans des compositions savantes toujours renouvelées avec un chromatisme qui lui est particulier. Issu d’un milieu modeste d’immigrés italiens, le jeune Garibaldi est aiguillonné par un père amateur d’art. Comme Jean–Baptiste Olive, son aîné, et Etienne Martin, son camarade, il a la chance de devenir l’élève, voire le disciple préféré d’Antoine Vollon. Mieux que toute Ecole des Beaux–Arts, ce peintre renommé l’initie aux secrets de son art et favorise sa carrière en l’introduisant au Salon parisien. La fidélité le caractérise dans ses relations avec son père spirituel, ses amis, mais aussi avec la Méditerranée. Exposant au Salon de 1884 à 1914, il y connait des succès (mention honorable en 87 et médaille de 3ème classe en 97) et notamment grâce aux vues de monuments de la Provence qui séduisent un jury officiel en même temps qu’elles signalent

la fibre félibréenne du peintre. Dédaignant cependant faveurs et honneurs, il s’attache à des sujets plus humbles et quotidiens. Il se consacre ainsi à la quiétude de petits ports dans la lumière du matin à Bandol, à Sanary, et particulièrement à Cassis où il est assidu entre 1884 et 1897. Il peint le Vieux–Port de Marseille à toutes les heures du jour et sous tous les angles depuis les fenêtres de son atelier quai de Rive Neuve. Ce peintre amateur de photographie fait une incursion à Evian et sur les bords du Léman à l’appel de son ami Antoine Lumière, mais c’est à La Ciotat qu’ils se retrouvent le plus souvent. Il se rend deux fois dans le nord de la Corse, à deux reprises aussi à Venise, mais à partir de 1904, année où il cesse de dater ses toiles, le Midi seul retient son attention, un Midi désormais intemporel. L’âge venant, il partage son temps entre Fos (où il possède un appartement et un cabanon sur la plage) et son atelier marseillais. Palais des Arts, Place Carli Renseignements www.regardsde-provence.org

THÉÂTRE Du 5 au 9 juin

LE DINDON

© Chantale DEPAGNE-PALAZON

De Georges Feydeau. Mise en scène Philippe Adrien. avec Vladimir Ant, Caroline Arrouas, Pierre-Alain Chapuis, Eddie Chignara, Bernadette Le Saché, Pierre Lefebvre, Guillaume Marquet, Luce Mouchel, Patrick Paroux… La vertueuse Lucienne est en proie aux assiduités du maladroit Rédillon et de l’infatué Pontagnac. Elle leur fait savoir qu’elle ne trompera son époux, le brave avoué Vatelin auquel elle a juré fidélité qu’à condition qu’il en fasse de même, qu’il donne l’exemple. Ce qui débouche sur : « Vous m’avez trompée, je vous

ISTRES

EVÉNEMENT

20E NUITS D’ ISTRES

C’est dans le parc du Pavillon de Grignan, datant du XVIe siècle et située entre l’Etang de Berre et l’Etang de l’Olivier, que la ville d’Istres présente quatre soirées exceptionnelles pour son festival « Les Nuits d’Istres » qui fête cet été son 20e anniversaire. A l’affiche : lundi 2 juillet – Jessye Norman . L’une des sopranos les plus célèbres au monde, qui possède l’une des plus belles voix de la musique viendra avec son dernier album : Roots : my life, my, nous offrir un voyage musical reflétant la vie fascinante d’une cantatrice lauréate de cinq Grammy Awards . Une vie qui a fait de la pauvre étudiante en musique l’artiste classique féminine la plus acclamée et la plus appréciée internationalement depuis Maria Callas. Un concert unique dans le Sud de la France. Mardi 4 juillet – Yannick Noah. Elu personnalité préférée des français il se produira avec son groupe en acoustique sur la scène du Pavillon Grignan pour un concert plus intime mais pas moins énergétique. Les tubes incontournables de son répertoire et les chansons issues de son dernier album studio Angela,Hello seront au programme. Première partie : Suarez. Ce groupe triomphant en Belgique est composé de quatre chanteurs musiciens qui nous proposent une musique qui associe des sonorités pop, chanson française et world. Leur deuxième album L’Indécideur, disque d’or, a été vendu à plus de 10 000 exemplaires. Lundi 9 juillet – Une soirée événement : Georges Benson et Ahmad Jamal. C’est la première fois que Georges Benson et Ahmad Jamal tout deux nés à Pittsburgh partageront la même scène. En première partie Ahmad Jamal compositeur et pianiste qualifié de derniers grands génies du jazz des années 50 et 60 livrera son dernier album : Blue Moon. George BENSON. Guitariste de jazz incontournable, chanteur hétéroclite connu pour ses tubes : Give me the night, Turn your love around, est un artiste qui a tout joué du jazz, du R'n'B, de la soul, de la pop... Bref un artiste considéré comme un musicien majeur qui viendra interpréter entre autre, son dernier album jazzy The Guitar Man. Samedi14 juillet – Gilberto Gil. Figure légendaire de la bossa nova, leader du mouvement tropicaliste, ex ministre de la culture du Brésil, il nous fera voyager avec son concert aux airs de bossa mêlé de rythmes de samba et de ragga. Première partie : Inna Modja. Cette jeune artiste à la voix chaude et sensuelle révélée au public par son tube French Cancan/Monsieur Sainte Nitouche, nous fera découvrir les chansons entrainantes, superbement orchestrées de son second album Love Revolution. A noter : cette année les Nuits d’Istres mêlent musique et gastronomie en proposant aux spectateurs une formule « cocktail dînatoire - concert » concocté par le jeune chef étoilé Istrien Sébastien Richard (tarif 40€/pers + prix de la place de concert ) Du 2 au 14 juillet – Pavillon de Grignan – Renseignements Office de Tourisme 04 42 81 76 00 / www.istres.fr trompe aussi ! » Tout se complique, s’épaissit et s’épice avec l’arrivée d’anciens amants, de nouveaux soupirants et d’épouses outragées, Madame Pontagnac et Maggy, l’ex-maîtresse de Vatelin, arrivant chez lui inopinément…Feydeau réunit des personnages qui, pour la plupart, ne doivent à aucun prix se rencontrer et les jette dans une course haletante de chambre en chambre, au milieu de portes qui claquent et de sonneries qui se déclenchent.Mattis, un jeune

simplet de village, vit seul avec une grande sœur mélancolique qui veille comme elle peut sur lui. Et Mattis, capable de peu d’activités, se maintient juste à l’écoute de la nature, écoute et voit ; comprend ainsi bien mieux le monde que n’importe qui ; le ressent avec une violence, une angoisse qui touchent bientôt le spectateur au plus intime. Théâtre National de la Criée, quai de Rive Neuve - Renseignements 04 91 54 70 54

Du 29 mai au 9 juin

HENRI IV LE BIEN AIMÉ Texte et mise en scène Daniel Colas. Avec Jean-François Balmer, Béatrice Agenin… Musique originale Emmanuel Hershon. Costumes J-D. Vuillermoz ( Molière 2011 du créateur de costumes Jean-Daniel Vuillermoz . Dans la liste des « quarante rois qui ont fait la France », nous gardons une place à part pour

Juin 2012 ■ aria

29


AGENDA PROVENCE

Théâtre du Gymnase , 4 rue du Théâtre Français. Renseignements 0 820 000 422

L’ISLE SUR LA SORGUE

EXPOSITION Du 30 juin au 7 octobre

NILS - UDO L'exposition « Nils-Udo » au Centre d'art Campredon, regroupe, sur trois niveaux d'exposition, un ensemble de photographies (installations végétales et minérales), ainsi que des compositions picturales, agrémentées d'une série, inédite, d'encres de Chine. Deux films, projetés à l'auditorium, accompagnent l'exposition et révèlent l'élaboration de projets monumentaux. Dans le jardin du Centre d'art, une installation,

30

aria ■ Juin 2012

AIX EN PROVENCE

EVÉNEMENT

FLÂNERIES D’ART CONTEMPORAIN DANS LES JARDINS AIXOIS

Centre d'art, 20 rue du Docteur Tallet

DRAGUIGNAN

EXPOSITION

© Aix en Oeuvres et Les Artistes

Dix-huit artistes sont accueillis pour cette sixième édition des Flâneries d’art dans les jardins aixois organisées par l’association Aix-en-Œuvres présidée par la comédienne Andréa Ferréol. Fidèle à sa tradition, l’édition 2012, placée sous le parrainage du Ministère de la Culture et de la Communication, présente des artistes de renommée internationale. Peintres, plasticiens, verrier, sculpteurs, joailliers, céramistes, photographes, exposeront leurs œuvres dans des jardins privés datant du XVIIIe siècle et des lieuxprestigieux situés dans le quartier Sextius Mirabeau. Certains d’entre eux seront ouverts pour la première fois au public tels que le jardin du Cancel, le salon de musique d’époque XIXe de l’Hôtel de France. Cette manifestation enchantera les amateurs d’art et de jardins. L’actrice MarieChristine Barrault est invitée à faire des lectures dans différents jardins.Depuis leur création les Flâneries d’art ont accueilli 70 000 visiteurs et plus de 125 artistes venus de France et d’Europe (Hervé Di Rosa, Ben, Miss-Tic, Alexis Fassianos, Jean© Aix en Oeuvres et Les Artistes

© Bernard RICHEBÉ

le roi Henri IV, le roi de la tolérance religieuse, de la galanterie et de la bonne gestion du royaume… Derrière cette image d’Epinal, en partie véridique, Daniel Colas nous présente aussi un roi humain, très humain, amoureux comme un adolescent, qu’il n’est plus, d’une très jeune femme pour laquelle il est prêt à sacrifier son royaume. Quatre cent ans après son assassinat il revit devant nous avec toutes ses contradictions, ses doutes et ses peurs, ses emportements, son cynisme et sa rouerie de politique, ses ambitions pour la France et pour l’Europe. Dans les coulisses de la grande Histoire nous assistons aux aléas des petites histoires de cour, des histoires légères et drôles, racontées avec la simplicité d’un auteur, Daniel Colas, qui écrit pour le public d’aujourd’hui, sans démagogie ni facilité de style. Pas d’anachronisme dans cette restitution historiquement exacte et précise, pas de didactisme et de pédanterie, mais une construction presque cinématographique, avec flash-back efficaces, pour, en cette période où les intégrismes nous menacent, nous faire souvenir que la tolérance est une vertu à protéger.

conçue pour l'occasion, sera dévoilée lors du vernissage de l'exposition, le 29 juin à 18h30. « ...quand Nils-Udo prend ses pinceaux, c’est pour se réapproprier, intérioriser ce que la nature lui enseigne et restituer sous forme métaphorique, dans une totale liberté, une expérience vécue dans la nature qu’il conceptualise, et à laquelle il donne une dimension supplémentaire. « Je pars de la nature, mais j’arrive à l’abstrait, à la composition qui ne reproduit pas, aux couleurs qui ne sont plus celles d’objets réels, qui sont des couleurs tout court », confie-t-il. En effet, Nils-Udo s’affirme dans sa peinture – à la limite de l’abstraction – comme un coloriste exceptionnel. » ( Josette Rasle, in Nils-Udo Nature, Paris, 2011 )

Jusqu’ au 13 juillet

FRANKA SEVERIN AINSI MINE

SOIT-ELLE, DE LA AUX PINCEAUX…

Joker foetus d’Alexandre Nicolas

© XDR

Née dans le Tyrol Italien, la famille de Franka Severin puise ses racines en Russie, en Croatie ou encore en Allemagne. Ces identités multiples enrichissent et déterminent sa personnalité, elle comprend très vite que le monde lui appartient. Après une scolarité lapidaire, elle suit pendant 2 ans des cours dans une école d’art à Copenhague. En 1979, en prospection en Afrique du Sud pour une société de charbonnage, elle n’en reviendra plus, happée par le pays. Elle y devient propriétaire de mines qu’elle dirigera pendant de nombreuses années. Seule et unique femme dans ce domaine d’activité elle va s’y imposer et fera modifier une loi existante pour permettre aux femmes de travailler en

Martin Lartigue

Michel Othoniel, Nathalie Decoster, PierreMaraval, Antonio Segui, Louis Cane, Marie-Laure Viébel, Régis Mathieu, Bernard Dejonghe, Michel Wohlfahrt, Pierre Guillaume, etc…). Créateurs invités à cette 6eme édition : Kimiko Yoshida (plasticienne), Komodo Art Design (plasticiennes), au Pavillon Vendôme – 12, rue Célony ; Jean Pierre Dussaillant (peintre, sculpteur et bijoux d’artiste) dans le jardin Mérindol, 12, rue Mérindol ; Robert Bradford (sculpteur), Paul Maisonneuve (peintre),dans le jardin du Cancel – rue du Cancel ; Martin Lartigue (peintre, céramiste), petit fils du photographe Jacques-Henri Lartigue, devenu célèbre au cinéma par son rôle de Petit Gibus dans La Guerre des boutons (1961). Il présentera ses œuvres dans le Jardin d’Entrecasteaux – 10, rue d’Entrecasteaux ; Mohamed Lekleti (peintre) et les lauréats 2011 de La Tribu des Artistes, dans le Cloître du Manoir – 8, rue d’Entrecasteaux ; Véronique Bigo (peintre),dans le Salon de Musique de l’Hôtel de France – 63, rue Espariat. Fernando Agostinho (verrier), Dominique Aurientis (bijoux) dans le Jardin de Belcodène – 42, rue Victor Leydet ; Alexandre Nicolas (plasticien), Chantal Saccomanno (meubles et peintures), Olivier Dayot (meubles sculptés) dans la Galerie Lisse des Cordeliers – 29, rue Lisse des Cordeliers, Jordi (sculpteur), Jean-Louis Foulquier (peintre), Franck Brunet (céramiste), Loïc Madec (peintre), Claudie Rocard-Laperrousaz (photographe) dans le Jardin de l’Aigle d’Or – 3, traverse de l’Aigle d’Or. La musique, la danse, le cinéma et les lectures accompagnent les visiteurs dans leur flânerie Les 9 et 10 juin – Entrée libre - Renseignements www.aix-en-œuvres.com toute égalité avec les hommes. En 1994, elle sera en première ligne le jour de l’investiture à la présidence de Nelson Mandela par Frederik de Klerk avec qui elle se lie d’amitié en arrivant en Afrique du Sud, alors qu’il était ministre des Mines et de l’Environnement (1979 – 1980). Il est difficile de détacher la vie professionnelle de Franka de son activité

artistique comme si l’une n’était là que pour justifier et alimenter l’autre, se faire le porte parole d’une vie peu commune. Son travail est fatalement une réaction à un environnement politique qui participe à l’histoire universelle. A caractère rétrospectif, l’exposition monographique de Franka organisée à l’initiative et sur invitation de la mairie de

Draguignan à la Chapelle de l’Observance, montre son œuvre à travers ses grands formats et permet de découvrir la richesse d’un travail qui n’appartient à aucune chapelle et dont la seule prétention est d’être un miroir de la vie d’une femme dont Jack London aurait pu dresser le portrait. Chapelle de l’ Observance, place de l’ Observance 04 94 84 54 31


AGENDA CÔTE D’AZUR NICE

EXPOSITION JJusqu’ au 17 juin

MARC CHAGALL LES ÉCHOS DU THÉÂTRE JUIF

En 1920, Chagall décore la salle du Théâtre national d’art juif, créé en accord avec les autorités révolutionnaires de Russie. Les murs de la salle sont recouverts de panneaux où s’exprime une véritable célébration des événements qui y sont mis en oeuvre. Longtemps cachées au public dans les réserves de la Galerie Trétyakov de Moscou, ces peintures, aujourd’hui considérées comme son chef d’œuvre de jeunesse, ont eu un long écho dans l’oeuvre de l’artiste. Le musée présente deux tableaux issus d’une reprise du panneau central du Théâtre juif, de 1922, et réunis pour la première fois depuis la disparition de l’artiste. D’autres oeuvres montreront que l’artiste a gardé toute sa vie le souvenir de ce décor. Une maquette de la salle du Théâtre juif, des montages photographiques permettront aux visiteurs de mieux connaître cet ensemble et de visualiser les deux oeuvres dans leur rapport avec lui. Musée National Marc Chagall, Avenue Docteur Ménard, 06000 Nice 04 93 53 87 20

EVÉNEMENT Du 24 juin au 8 octobre

EXILS RÉMINISCENCES E T NOUVEAUX MONDES

L’expérience essentielle de l’exil est commune à Picasso, Chagall et Léger, à des moments différents de l’histoire, pour des raisons variées, aux conséquences à distinguer. Fondateur pour Chagall et Picasso, partis pour le Paris fascinant du début du siècle, l’exil sert à Léger d’aiguillon nouveau aux États-Unis, à partir de la Seconde Guerre mondiale. Autour de ces trois figures, l’exposition organisée par les musées nationaux du XXe siècle des Alpes- Maritimes, a l’ambition de montrer à quel point l’exil inspire de nombreux artistes, plus particulièrement dans la première partie du XXe siècle. Par leurs déplacements

durables dans l’espace, voulus ou contraints, jamais indifférents, la vision de ces artistes s'en trouve transformée et leur façon de créer modifiée en profondeur. Cette présentation montre en quoi les œuvres doivent beaucoup à cet abandon déterminant de la patrie originelle, quittée un jour pour alimenter celle des autres en prenant dans ce nouvel ailleurs ce qui est bon à prendre. Cette exposition est organisée par les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, musée national Fernand Léger, musée national Marc Chagall et Musée national Pablo Picasso, La Guerre et la Paix, Vallauris et la Réunion des musées nationaux - Grand Palais. Musées Nationaux des Alpes Maritimes – Renseignements www.rmngp.fr

MENTON

EXPOSITION Jusqu’au 24 septembre

PASSEZ À TABLE LES RESTAURANTS DE MENTON 1 8 6 0 1 9 3 6

L’ hôtel des Iles Britanniques, la salle à manger © XDR

A table !Consommé double à la Mascotte, Suprême de Turbotin Cardinal, Mignonette d’Agneau Royale, Poulardes du Mans Truffées…Arrêtons l’énumération encore longue d’un menu de 1907 du Riviera Palace de Menton. D’autant plus que ce repas trouve sa conclusion avec le Plum Pudding, la Bombe Côte d’Azur, le gâteau Hélène et des fruits et friandises… Tout convive actuel, constitué d’un système digestif normal, peut être rassuré. Aborder la table obéit alors à d’autres usages. Mais quand même ! La ligne sylphide ne semble pas être la préoccupation principale des élégantes fortunées de la Belle Epoque. Heureusement il y a les corsets ! Les Mentonnais élevés dans leurs frugalités, n’en croient pas leurs yeux ni leurs estomacs. Le luxe des tables, la beauté des restaurants des palaces où tout scintille sous les lustres immenses, les quantités incroyables de produits arrivant chaque jour à l’aube en gare de

MENTON

EXPOSITION

FÉLICIEN TORDO MÉMOIRE DE PHOTOGRAPHE

Félicien Tordo, photographe niçois né en 1935, se passionne très tôt pour la photographie. Après avoir été apprenti dans un laboratoire photo, Félicien Tordo monte à Paris en 1956 afin de se perfectionner dans la photographie publicitaire. Il y trouve un emploi dans un studio spécialisé dans les photos de matériel ménager d’une célèbre marque. A cette époque, un ami journaliste niçois lui propose de réaliser des reportages sur les célébrités de la capitale, afin d’agrémenter les articles qu’il destine à ses correspondants. Cet ami lui ouvre ainsi une première porte, celle d’un monde encore inconnu de Félicien Tordo. Sur les plateaux de cinéma, il rencontre de jeunes comédiens dont certains deviendront célèbres. Parmi eux, Jean-Claude Brialy, Darry Cowl ou Pascale Audret deviendront des amis. Au Musichall, Bruno Coquatrix, directeur de l’Olympia, lui permettra de prendre en photos les artistes se produisant dans son établissement. Au théâtre, les rencontres avec Francis Blanche, Louis de Funès ou Fernand Raynaud resteront des instants inoubliables. En 1958, Félicien Tordo quitte la capitale pour installer un laboratoire à Nice. Durant cette période, la mode des romans-photos donne un essor à la profession. Profitant de l’aubaine, il Alain Delon entouré par ses anciens camarades marin © XDR réalise ces photos pour des éditeurs et devient même producteur. Avec son épouse, Monique Tessarolo, il crée le Studio Saint-Roch, spécialisé dans la photo publicitaire, le reportage et le portrait. Dans les années 1970, deux artistes deviennent les plus célèbres clientes du couple de photographes, Annie Cordy et Yvette Horner.En 2009, profitant de sa retraite, Félicien Tordo décide de mettre par écrit ses étonnantes rencontres, dans son livre Mémoire de photographe.Témoignage d’un milieu d’artistes qui posent avec complaisance et ne fuient pas encore les nuées de paparazzi, son travail montre un véritable métier, celui de reporter. Il passe des studios de la Victorine, où tourne Jean Renoir, aux coulisses des salles de Music Hall, suit le Tour de France, organise des séances de poses pour les pochettes de disques de chanteuses célèbres. L’exposition du palais Carnolès, rétrospective d’une carrière de photographe, suit les mouvements d’une mémoire, celle d’un individu engagé dans son art. Jusqu’ au 10 septembre. Musée des Beaux Arts, Palais Carnolès – Entrée libre Menton, sont dignes d’une philosophie pantagruélique de la fourchette. Et l’on s’affaire dans les immenses cuisines pour satisfaire tous ces appétits tandis que l’âme mentonnaise continue à goûter ses saveurs méditer-

ranéennes et sa cuisine à l’huile, loin du luxe tapageur de la Côte d’Azur imposé jusque dans l’assiette. Tous les aspects des modes de restauration à Menton, les usages de la table, le personnel des cuisines et des salles, l’appro-

visionnement … seront abordés dans un décor constitué d’une cuisine, d’une salle de restaurant et d’une guinguette dans l’esprit mentonnais. Galerie d’ Art Contemporain – Avenue Boyer

Juin 2012 ■ aria

31


AGENDA CÔTE D’AZUR

EVÉNEMENTS Du 20 juillet au 5 août

63E FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Grand rendez musical classique de l’été, le 63è Festival de Musique de Menton débutera sa partition le 20 juillet avec pas moins de 60 concerts exceptionnels en 17 jours. Cette nouvelle édition du plus ancien festival de musique classique de France va encore une fois combler mélomanes et néophytes avec une programmation abondante, dense et dynamique. Le public pourra apprécier les récitals gratuits, devenus incontournables, à 17h dispensés Square des EtatsUnis. A 18h, le palais de l’Europe accueillera les jeunes solistes d’élite, lauréats de concours internationaux, le festival de Menton s’étant donné pour mission, depuis quelques années, de participer au lancement de futurs virtuoses. Grande nouveauté et passionnant challenge, cinq pianistes de réputation internationale se partageront une dizaine de récitals à 11h, au palais de l’Europe, consacrés à Beethoven avec l’intégrale des trente deux sonates pour piano. Et puis, autre grand moment à 21h30, sous les étoiles, la scène musicale du parvis de la basilique SaintMichel fera place à des artistes de renommée mondiale. En tête d’affiche la pianiste Maria-Joao Pirès, le chanteur Leo Nucci, les violonistes Vadim Repim et Renaud Capuçon. Divers lieux de la ville - Renseignements Office de tourisme de Menton 04 92 41 76 95 / www.musique-menton.fr

32

aria ■ Juin 2012

Les 23 et 24 juin

CHAMPIONNAT DE PUR SANGS ARABES DE LA MÉDITERRANÉE ET DES PAYS ARABES

Les plus prestigieux pur-sang Arabes viennent des quatre coins du monde participer au Show de Menton… Argentine, Brésil, USA, Australie, pays du Golf, Emirats Arabes Unis, Royaume d’Arabie Saoudite, Qatar, Koweit, Egypte, Europe du Nord, Europe du Sud, sans oublier la France. Ils viennent tous tenter de conquérir les titres tant convoités de Champions de la Méditerranée et des Pays Arabes. Les chevaux sent jugés sur des critères bien précis, type modèle et allures par un jury international . A Menton, pour chacun des Championnats et ce comme dans toutes les sports, trois médailles sont décernées par le Jury, Médaille d’Or, Médaille d’Argent et Médaille de Bronze et tous les vainqueurs recevront de nombreux trophées. A partir du vendredi après-midi, Les visiteurs pourront venir sur le site admirer les chevaux dans les boxes, rencontrer les éleveurs, se rafraichir et se restaurer. Stade Rondelli – Renseignements www.mentonarabienhorseshow.com

MONACO

EXPOSITION Jusqu’ au 17 juin

GROUPE SIGNE 1971 – 1974 L’ ART DE LA RUE AU MUSÉE

Le Groupe Signe est un collectif d’artistes, créé et animé après 1968, par les peintres Claude Rosticher et Roland Marghieri et les photographes Michel Cresp et Pierre Lequien. Le groupe s’identifie en pratiquant

CANNES

EXPOSITION

PICASSO, LES CHEMINS DU SUD JEAN GABRIEL DOMERGUE, LES SCÈNES VÉNITIENNES

Durant l’été 2012, le Centre d’art projette de rendre hommage à trois artistes qui ont participé avec ferveur à la vie culturelle de la Côte d’Azur au XXe siècle : Pablo Picasso, Odette et Jean-Gabriel Domergue. C’est à travers l’exposition Picasso, les chemins du Sud, que le Centre d’art, en partenariat avec le musée national Picasso Paris, inaugure un concept autour de l’activité créatrice du peintre, à partir de son installation à Vallauris en 1947. Les peintures, les sculptures ainsi que les photogrammes et les photomontages réalisés en collaboration avec le photographe André Villers, toutes ces œuvres conçues à Vallauris, Cannes puis Mougins entre 1950 et 1967, seront à l’honneur à l’occasion de cette rencontre estivale. Cet ensemble proposé parmi les différentes thématiques abordées par le peintre, depuis la période bleue, nous relate avec humour des sentiments puisés d’un imaginaire en perpétuel mouvement. À la villa Domergue, le Centre d’art propose de commémorer Pablo Picasso, La baie de Cannes / Cannes, 19 avril - 9 juin 1958, le cinquantenaire de la Huile sur toile / Dation Pablo Picasso, 1979, MP 212 disparition de JeanMusée national Picasso, Paris © Succession Picasso 2012 © Réunion des Musées Nationaux © Musée national Picasso-Paris Gabriel Domergue, autour de deux axes : une manifestation cannoise et l’organisation d’une exposition à Paris. À Cannes, l’accent sera mis sur la présentation d’œuvres d’Odette et JeanGabriel Domergue, dans le cadre de l’exposition : Jean Gabriel Domergue, les scènes vénitiennes. Cette thématique sera complétée par la présentation de sculptures, plâtres originaux d’Odette Domergue redécouverts dans les réserves de la villa. L’exposition est complétée par une collection de photographies rares de Traverso, des instantanés récemment acquis. Ils retracent des instants du bonheur et du plaisir de vivre au cœur de cet univers paradisiaque aux alentours des années cinquante. Jusqu’ au 30 septembre. Centre d’Art la Malmaison / Villa Domergue – Renseignements 04 97 06 44 90

ses interventions dans des lieux publics choisis, s’appuyant sur des thématiques comme la publicité, ou sur la création d’univers plus poétiques. Le Groupe Signe s’inscrit dans un double contexte. D’abord national, car la jeune création artistique veut s’affranchir de la domination parisienne en revendiquant un ancrage en province, et le groupe participe à un véritable réveil de la Côted’Azur. Ensuite international, car l’art de ces années- là

la forme de l’œuvre, privilégiant le vécu et le rapport aux autres, sollicitant la participation de tous. Ont collaboré à certains évènements du Groupe : JeanClaude Adam, Pierre Blanc, Stanislas Estrangin, Yvette Gournet, François Gross, Patricia Heine, Michel Isnard, Robert Lepine, Serge Macaferi, Yves Popet, Jacques Riousse, Gérard Serre, Vidéo Group 6 … opère une mutation fondamentale : la situation et l’attitude prennent le pas sur

NMNM – Villa Paloma 56, boulevard du Jardin Exotique - Renseignements + 377 98 98 48 60


L’ANNU CORSU L’ANNÉE CORSE

+ DE 30 P H O T O S0

Perspectives

Retro

2011 - 2012 EN K IOSQ UE P ART OUT EN C 1 2 0 ORS PAGES E INTERVIEWS A N A LY S E S SYNTHESES CHIFFRES CLÉS PORTRAITS

La Corse et l’Europe

+ de 10 grands thèmes approfondis

9€


Aria Juin 2012  

Magazine de bord de la compagnie aérienne corse Air Corsica. Destinations : Ajaccio, Bastia, Calvi, Figari, Marseille, Nice, Lyon, Paris, Cl...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you