Page 1

Free illustrated newspaper ISSN : 2268-3259 — Worldwide distribution — Let’s draw about: ˘CUT HOUSE˘ —

n° 14


Let’s draw about ˘CUT HOUSE˘

COVER : Mathieu CLAUSS www.instagram.com/icimathieu

‘L’Interview timbrée’ de Maison Tangible Virginie MORGAND p.3

Joséphine JOSNIN p.4 Atelier ISOTOPE p.5 Lysiane AMBROSINO p.6 Isabella BERSELLINI p.8 Yannick FRANÇOISE p.9 SOBA p.10 Thomas VANDERLINDEN p.11 Peng TU p.12 CACHETE JACK p.14 Mickael PATIÑO BRANA p.15 Adr ian BAUER p.16 Anna GRAN p.17 GEORGE(S) p.18 IL PISTRICE p.19 LES CANAILLES p.20 Bérénice MILON p.21 Marcin MOKIERÓW-CZOŁOWSKI p.22 LES INDIENS p.23 Mark WANG p.24

Publishing Director & design: Pierre -Louis Bouvier

Partners :

Co-editor : Elodie Frénehard www.journalerrratum.com journalerrratum@gmail.com www.facebook.com/journalerrratum All rights reserved. Reproduction in whole or part without written permission is strictly prohibited. Printed in 2500 copies

2


L’Interview timbrée de Maison Tangible Virginie Morgand et les sapeurs congolais

D

es mots qui tiennent dans un timbre poste, un C.V. qui s’écr it sur la ligne d’adresse d’une car te postale, ou des travaux qui s’envoient comme une image à sa grandmère. Voilà en résumé l’interview que Maison Tangible, manufacture d’images et d’objets graphiques, propose aux ar tistes sur son blog. Et quand en plus, ils se fendent d’une sér ie de timbres or iginaux pour illustrer l’entretien, ça devient un beau moment à lire et à par tager. Pour cette seconde collaboration avec Er r ratum, quoi de plus naturel que de choisir une ancienne pensionnaire de votre jour nal d’illustration préféré ? Voici donc l’interview timbrée de Virginie Morgand... Ton « adresse » (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une car te postale ? Virginie Morgand Aoshima Island (Cat Island), Ozu, Ehime JAPAN, 799-3470 7 8 – 6 En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, t’es plutôt du genre à envoyer une car te postale ou un mms ? J’écris souvent des cartes postales quand je pars en vacances ou en week-end. J’aime bien acheter une carte classique et y rajouter des dessins et coller des gommettes géométriques. J’en ai tout le temps au fond de mon sac ! J’utilise aussi pas mal Whatsapp, surtout pour s’échanger des photos sur l’instant, à la manière d’un clin d’œil si je vois quelque chose qui me fait penser à quelqu’un ou qui pourrait lui plaire. Te souviens-tu d’un courrier ou d’une car te postale qui a marqué ta vie ? Oui, les lettres de mon amie Sarah. Elle m’écrivait souvent sur des papiers à lettre kitsch et dessinait des petits persos dans les coins. Elle me glissait aussi des goodies kawaii ou débiles. Je me souviens d’une de ses lettres qui contenait une mini B.D. : l’histoire d’une enveloppe avec des yeux et une bouche qui prenait sa mission de coursier très au sérieux pour arriver jusqu’à moi. Tout un parcours semé d’embuches et des passages qui m’ont fait éclater de rire (le visage de l’enveloppe était très expressif).

Tu as publié plusieurs livres pour enfants, mais notre préféré est sans doute « What do grownsups do all day » sor ti chez Wide-Eyed editions. Tu peux nous en dire plus sur ce merveilleux projet ? L’équipe de Wide Eyed m’avait contactée pour faire ce livre avec une idée très précise de ce qu’ils voulaient. Je les ai rencontrés et on a longtemps discuté. Leur enthousiasme et leur bienveillance m’ont séduit. J’ai travaillé non-stop pendant deux mois et demi sur le livre, ce n’était pas évident de caser plusieurs métiers si différents dans chaque pleine double-page. Mais je me suis amusée à dessiner certains de mes amis et ma famille dans les personnages ! Si tu pouvais voir l’univers d’un ar tiste (contemporain ou passé) en une collection de car te postale, qui choisirais-tu ? Katsumi Komagata ! Je suis sûre qu’il ferait des cartes postales avec des systèmes de découpe ou en pop-up. Elles seraient inventives et poétiques comme ses livres pour enfants à tomber. Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ? Alan Lomax, il me raconterait son arrivée dans un nouveau pays, ses rencontres, et peut-être même qu’il m’enverrait des extraits de ses enregistrements sonores ! Ton plus beau souvenir de voyage ? L’île de la Réunion, où j’ai habité deux ans pendant mon adolescence. La destination, réelle ou f ictive, pour ton prochain voyage ? La Sardaigne !!! pour un festival de musique, j’ai hâte !

Lamia de la Slow Galerie m’a laissé carte blanche, on a eu la chance d’avoir une performance de Cécile Titupröne qui portait les maillots de la talentueuse Prycille Pulisciano, créés pour l’occasion. C’était super de faire ce projet à plusieurs, avec un petit grain de folie ! Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite ? Heu... Je ne suis pas du genre à faire des trucs « timbrés », hahaha ! Mais je dirais, peut-être en réfléchissant, c’est de m’être inscrite en douce en école d’art alors que j’étais en plein concours de Pharma. Parle nous de la série de timbres que tu as imaginée ? J’ai voulu faire une série sur les « Sapeurs » de Brazzaville, au Congo. Mon père y a habité quelques années, et quand je suis allée lui rendre visite, j’ai découvert et rencontré ces personnalités de la SAPE ( Société des Ambianceurs et Personnes Élégantes) du quartier de Bacongo. Je les ai trouvés très cool et leurs tenues super colorées, leur style vestimentaire très affirmé m’ont beaucoup inspirée. Dans cette série, j’ai voulu représenter certains mouvements de leur parade : Ils montrent leurs chaussures et leurs chaussettes, l’intérieur de leur veste et les plus anciens sapeurs portent le cigare ! Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler ? Je prépare depuis quelques mois, quand j’ai du temps pour moi, une petite collection d’images, mais aussi d’objets en céramique, sur tissus... en collaboration avec des artistes et artisans dont l’univers me touche. On s’envoie des idées, des croquis, en ping pong. C’est très enrichissant de tester d’autres supports que le papier (et l’ordinateur !). Je ne sais pas trop ce que ça va donner mais j’ai hâte de voir le projet prendre forme ! 

Parle-nous de « La Piscine », ton exposition personnelle présentée d’abord à Por to, puis à Paris, à la très courue Slow Galerie ?

Retrouvez l’Interview Timbrée toutes les semaines sur le blog de Maison Tangible : www.maison-tangible.fr/blog

C’est marrant, quand l’exposition a démarré à la Slow Galerie, plusieurs personnes m’ont demandé si je faisais de la natation synchronisée. J’aimerais bien ! Mais je me contente d’étudier de loin ces mouvements chorégraphiques et pour le moins hypnotiques.

Merci beaucoup à tous les artistes qui ont joué le jeu et au merveilleux Journal Errratum qui nous invite à partager ces moments avec vous !

Et puis j’affectionne les couleurs primaires et les lignes et formes graphiques des piscines. J’ai d’abord présenté cette série à O!Galéria à Porto, de manière plutôt intimiste, puis l’exposition s’est déplacée naturellement à Paris.

3


JosĂŠphine JOSNIN www.josephinejosnin.fr

4


Atelier ISOTOPE www.atelierisotope.wixsite.com/atelierisotope

5


Lysiane AMBROSINO www.cargocollective.com/LysianeAmbrosino

6


7


Isabella BERSELLINI www.isabellabersellini.com

8


Yannick FRANÇOISE http://yannickfrancoise.tumblr.com

9


SOBA www.soba.paris

10


Thomas VANDERLINDEN www.thomasvanderlinden.com

11


Peng TU www.pengtu.myportfolio.com

12


13


CACHETE JACK www.cachetejack.com

14


Mickael PATIÑO BRANA www.mickaelbrana.com

15


Adr ian BAUER www.adrianbauer.net

16


Anna GRAN www.instagram.com/annagran_

17


GEORGE(S) www.callmegeorges.co.uk

18


IL PISTRICE www.pistrice.com

19


LES CANAILLES www.studiolescanailles.com

20


Bérénice MILON www.berenicemilon.com

21


Marcin MOKIERÓW-CZOŁOWSKI www.mmczolowsky.com

22


LES INDIENS www.lesindiens.fr

23


Mark WANG www.markwangillustration.com

24

Errratum 14 20pages 290617  

Journal Errratum #illustration #illustrations #paper #journal #house #cut house #cuthouse

Advertisement