Page 1

Free illustrated newspaper ISSN : 2268-3259 — Worldwide distribution — Let’s draw about: ˘SILLY JOB˘ —

n° 13


Let’s draw about ˘SILLY JOB˘

COVER : Kr istelle RODEIA www.kr istellerodeia.tumblr.com

‘Interview Timbrée’ de Maison Tangible p.3 Ronny GAZZOLA p.4 Kei LAM p.5 Charlotte BRESLER p.6 Antoine LAURENT p.7 Antoine NOGUEIRA p.8 Anna URU p.10 Susanna ALBERTI p.11 Lucile BIRBA p.12 Lucia CALFAPIETRA p.14 Camille de CUSSAC p.15 Alice MOLLON p.16 Victor ia DORCHE p.17 Laura SAVINA p.18 Mir i D’Oro p.20

Publishing Director & design: Pierre -Louis Bouvier

Partners :

Co-editor : Elodie Frénehard www.journalerrratum.com journalerrratum@gmail.com www.facebook.com/journalerrratum All rights reserved. Reproduction in whole or part without written permission is strictly prohibited. Printed in 2500 copies

2


L’Interview timbrée de Maison Tangible – morceaux choisis – www.maison-tangible.fr

D

es mots qui tiennent dans un timbre poste, un C.V. qui s’écr it sur la ligne d’adresse d’une car te postale, ou des travaux qui s’envoient comme une image à sa grand-mère. Voilà en résumé l’interview que Maison Tangible, manufacture d’images et d’objets graphiques, propose aux ar tistes sur son blog. Et quand en plus, ils se fendent d’une sér ie de timbres or iginaux pour illustrer l’entretien, ça devient un beau moment à lire et à par tager. Voici une séléction des meilleurs moments de l’interview depuis sa création avec les illustrateurs Amaël Isnard, Sébastien Touache et la pétillante Steff ie Brocoli ! Ton “adresse” (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une car te postale ?

Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Steff ie Brocoli – Illustratrice – Stouf office D.I.Y Departement – 93170 Bagnolet street, France. Amaël Isnard – Animateur / Illustrateur Paris 18e arrondissement, France. Sébastien Touache – Bibliothèque universelle et exhaustive des ouvrages illustrés en tout genre, 93170 Bagnolet, France.

Steff ie – Rah j’ai pas vraiment d’idole, moi la relation épistolaire idéale, ce serait avec quelqu’un qui pourrait m’écrire à la fois des poèmes, des chansons, des trucs sérieux et des blagues, qu’il puisse m’envoyer des dessins et des colis de bonbons sans raison. Amaël – Charles Darwin, dans les années 1830. Il m’aurait décrit par des lettres les espèces d’animaux qu’il découvrait pendant ses voyages. Et moi, comme ça, j’aurais pu faire les illustrations d’après son brief. Je lui aurais envoyé mes illustrations pour validation. Et à la fin on sort un gros bouquin en mode « Bim, les nouveaux animaux que personne n’a jamais vu ! ». Ou même un film d’anim’. Mais à l’époque les logiciels étaient pas ouf. Sébastien – Faut déjà que je me trouve une idole, et puis après avoir des trucs intéressants à lui dire… Je crois que je préfère rester dans une représentation romantique de l’idole, un truc assez irrationnel, plutôt que d’échanger avec et, de fait, démystifier son image. Donc j’aimerais bien ne pas entretenir de relation épistolaire avec…Hergé. Je suis particulièrement obsédé par son oeuvre en ce moment. Du fait de l’expo au Grand Palais bien sûr. Mais pas seulement. J’ai grandi avec Tintin, je n’aimais pas les lire, c’était vraiment une souffrance. 25 ans plus tard je prends conscience à quel point l’œuvre de Hergé m’a marqué. Plutôt qu’une relation épistolaire avec lui je préférerais une semaine dans son atelier en sous-marin, pouvoir fouiller partout, tout observer sans que personne ne me voit. À ce propos je vous conseille vivement la lecture de RG, de Jochen Gerner et Emmanuel Rabu, édité par l’association.

En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, t’es plutôt du genre à envoyer une car te postale ou mms ? Steff ie – À chaque voyage sa carte postale, c’est la tradition. Pour le souvenir, le timbre et la surprise dans la boîte aux lettres mais pour les nouvelles, je dois bien avouer que c’est plutôt mms. La carte arrive toujours après que je sois rentrée de vacances ! Amaël – Mms. L’hiver dernier en vacances, j’ai envoyé à ma copine une photo d’un dessin de homard amoureux tracé pour elle sur le sable d’une île cubaine. Efficace. Sébastien – J’aime bien la carte postale pour sûr, tellement plus romantique qu’un mms tout froid. Mais dans la vraie vie, il faut bien reconnaître qu’un mms c’est plus facile. C’est en partie ce qui le rend moins précieux. Ceci dit, j’ai pour ambitieux projet de me libérer des chaines de mon smartphone très prochainement, donc plus de mms pour moi. D’ici à envoyer une carte postale pour remplacer chaque smileys, y’a de la marge ! Te souviens-tu d’un courrier ou d’une car te qui a marqué ta vie ? Steff ie – Pas particulièrement non, mais je suis très attachée à ma boîte aux lettres et au courrier papier en général. Prendre le temps de choisir une carte, faire sa belle écriture, décorer l’enveloppe, la poster, l’imaginer qui passe de mains en mains et qui traverse le pays ou le monde, puis imaginer le destinataire découvrir une surprise dans la boîte aux lettres, c’est tout un rituel et c’est vrai que pour moi, c’est plus authentique, plus personnel qu’un mail ou qu’un sms, plus inattendu et plus pérenne aussi. Amaël – Un pote m’a, un jour, envoyé une carte d’anniversaire qu’il avait lui-même dessinée, c’était un genre de ville surréaliste en vue isométrique qui fourmillait de personnages et d’immeubles aux formes étranges. Ça n’a pas changé ma vie mais ca m’a fait super plaisir. Sébastien – Oui, plusieurs courriers m’ont longtemps marqués, les lettres de correspondants étrangers au collège, des premières copines de vacances. Aussi, j’ai déménagé vachement souvent quand j’étais enfant et à l’époque il n’y avait pas encore le net ni de téléphone portable. Les échanges par courrier étaient le seul moyen de rester en contact avec les copains. Puis, fallait se bouger pour écrire ta lettre à la main, dessiner dans les marges, envoyer des photos de tes groupes préférés (découpées dans les magazines, que du coup tu sacrifiais pour ton pote). Bref, on se donnait, on payait pas un timbre pour rien. Je dois avoir encore quelques vestiges de ces trésors quelque part chez mes parents. Si précieux souvenirs...

Si tu pouvais voir l’univers d’un ar tiste (contemporain ou passé) en une collection de car tes postales, qui choisirais-tu ? Steff ie – J’adore les gouaches de Léa Maupetit ! Ses gammes et ses aplats de couleurs, la trace du pinceau, la naïveté qui se dégage de ses images, j’adore ! Des paysages peints, ça ferait une chouette collection pour remplacer les cartes postales avec des photos ! Amaël – L’illustrateur Vincent Mahé a récemment sorti Paysages, un bouquin d’illustrations magnifiques, super fines, avec des déserts, montagnes, forêts. Je voulais l’offrir à quelqu’un pour Noël mais finalement je l’ai gardé pour moi. Pour le coup, ses illus’ feraient d’excellentes cartes postales. Sébastien – Je sais pas trop, en fait j’aime bien la ringardise de la carte postale de camping je crois. Le dessin pourri avec le jeu de mot à deux balles (« En Normandie quand y’a des moules, on a la frite ! », j’te laisse imaginer le visuel), la photo super eightie d’une meuf en string dans les gorges du Tarn. Un truc hyper populaire et simple. Et drôle : ) Ton plus beau souvenir de voyage ? Steff ie – La dernière fois que je suis allée à N.Y. avec Sébastien Touache, on a eu la chance d’aller voir une conférence de Stephen Powers, ESPO chez Strand Books pour la sortie de son livre A love letter to the city. S’il y a bien un reportage qui m’a donné envie de peindre et de développer des projets persos c’est celui-là : Beautiful Losers. Je l’ai regardé en boucle, des centaines de fois, pour les images, les témoignages, la musique et tous ces artistes dont j’admire tant le travail et qui me donnent plus que tout envie de peindre. Voir ESPO en vrai, c’était un peu 3

comme voir le Père Noël pour moi, c’était dingue mais j’ai conscience qu’avec le recul ça fait un peu groupie. Mais sinon, j’ai plein de souvenirs immatériels de voyages, de moment figés dans le temps, d’ambiances particulières, mais ça relève davantage de l’anecdote personnelle, je ne suis pas certaine que ça vous intéresse de savoir que j’ai à mort kiffé la plage de Balos en Crète, que l’eau était super chaude et que le sable était super doux, que j’ai gardé cette image en tête pendant des mois. Amaël – Cuba. C’est un pays spécial. Un peu figé dans le temps. Les vieilles voitures, les belles maisons style colonial, parfois en ruine. C’est une sorte de dictature communiste ou beaucoup de gens vivent avec rien, en contrepartie l’éducation et le système de soins sont gratuits. J’y ai passé deux semaines à manger du homard, boire du rhum, balbutier en espagnol pour me faire emmener voir des flamants roses et me rouler sur le sable fin des plages caribéennes. Souvenir un peu fou a la Havane : j’ai logé chez un vétérinaire cubain qui avait un crocodile dans la cour de la maison! Le premier soir, on arrivait de l’aéroport et on n’avait pas été prévenus de la présence de la bête, qui a littéralement bondi du bassin. Mon pote qui l’observait a manqué de peu de se faire croquer le visage. Heureusement, le croco était attaché et est retombé dans l’eau ! Sébastien – Je voyage rarement seul, j’aime beaucoup partager ces moments de découvertes, avec les copains ou avec Steffie. Mais je dois bien dire que mes plus beaux souvenirs sont quand je me retrouve tout seul dans la nature et le silence. Y a un truc très exclusif. J’aime aussi associer l’effort physique à la découverte, la marche/course ou le vélo sont parfaits pour ça. La destination, réelle ou f ictive, pour ton prochain voyage ? Steff ie – Le Mexique ! Je rêve de vacances, de plage, de soleil et de dessins dans les musées. Amaël – La Jamaïque ! Pour un voyage plages et montagnes. J’y vais en Mars, histoire d’aller dans un pays chaud quand il caille en France. Comme font les oiseaux migrateurs de manière astucieuse. Sébastien – J’aimerais bien aller zoner en Amérique du Sud prochainement. Sinon, le dernier cool voyage que j’ai fait sur la Lune c’était avec Tom Gauld et son super livre Police Lunaire récemment sorti chez 2024. Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite? Steff ie – Hum. J’ai pas trouvé de cool blague pour répondre à cette question. J’ai pas d’anecdote timbrée à vous raconter. Amaël – Partager un paquet de Prince de Lu avec un renard dans un cimetière au Havre. Sébastien – Une fois avec mon frère on a foutu le feu à une caravane à cause de pétards mamouth allumés en chalumeau. Les initiés comprendront. Nos parents ont moyen apprécié. Depuis je suis sage comme une image.  Retrouvez l’Interview timbrée toutes les semaines sur le blog de Maison Tangible : www.maison-tangible.fr/blog Merci beaucoup à tous les artistes qui ont joué le jeu et au merveilleux journal Errratum qui nous invite à partager ces moments avec vous !


Ronny GAZZOLA www.ronnygazzola.com

4


Kei LAM www.keilam.fr

5


Charlotte BRESLER www.cbrslr.tumblr.com

6


Antoine LAURENT www.antoinelaurent.fr

7


Antoine NOGUEIRA www.antoinenogueira.fr

8


9


Anna URU www.annauru.com Tartineurs Artistiques

10


Susanna ALBERTI www.susannaalberti.com Iceberg Mover

11


Lucile BIRBA www.lucilebirba.tumblr.com

12


13


Lucia CALFAPIETRA www.cargocollective.com/luciacalfapietra

14


Camille de CUSSAC www.camilledecussac.tumblr.com

15


Alice MOLLON www.alicemollon.com

16


Victor ia DORCHE www.victoriadorche.tumblr.com

17


Laura SAVINA www.laurasavina.com Fish sitter

18


19


Mir i D’Oro www.miridoro.com

20

Errratum 13 20pages 010317  

#ILLUSTRATION #ILLUSTRATIONS #SILLYJOB #JOURNALERRRATUM #JOURNAL #ERRRATUM

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you