Page 1

Avocat M e HUBERT ST-ONGE

JEUDI 20 OCTOBRE 2016

(ex-militaire)

✗ DIVORCE ✗ SÉPARATION ✗ GARDE D’ENFANTS ET PENSIONS ALIMENTAIRES ✗ DROIT CRIMINEL 1729 ave. Industrielle, Val-Bélair (Qc) G3K 1L8

Tél.: 418 847-9821

Le journal de la communauté militaire − Base Valcartier et région de Québec Adsum, Base Valcartier, CP 1000, succ. Forces, Courcelette (QC) G0A 4Z0. No convention : 40012192

CAMP DE RUGBY À VALCARTIER

P. 17 – PHOTO : SIMON LEBLANC, ADSUM

Discipline et leadership : un message haut et fort P. 3

– PHOTO : SGT SÉBASTIEN FRÉCHETTE, QG 5 GBMC

L’Armée ressuscite le TOW

Santé mentale : combattons la stigmatisation!

– PHOTO : CPL GENEVIÈVE LAPOINTE, ÉCOLE DE LA TACTIQUE, 5 DIV CA

P. 4

P. 13

www.journaladsum.com − facebook.com/journaladsum

484, Côte Joyeuse, Saint-Raymond

418.337.2234

2016

Sans Frais 1 877 337.2234 www.hyundaistraymond.com OUVERT LE SAMEDI

en ajustement de prix équivalent à la taxe de vente FINANCEMENT À

JUSQU’À 96 MOIS


ADSUM − 20 octobre 2016

2

Via Capitale Sélect RAPHAËL DUMAIS

Agence Immobilière

COURTIER IMMOBILIER AGRÉÉ

418 627-3333 www.raphaeldumais.ca Service bilingue / Bilingual services

BOISCHÂTEL

$ 00 99 2 6

SAINT-ÉMILE

$ 00 49 4 4

MONTCALM

$ 00 99 8 3

Un vrai clé en main! Impressionnant et impeccable cottage 32x30 irr. avec garage excavé. Aménagé avec goût sur les 3 niveaux: 4 grandes chambres dont une avec walk-in 4.11x11. Très bien divisé et beaucoup d'extras. Le tout sur un magnifique terrain de 10 200 p², un paysagement à faire rêver les plus exigeants. Coup de coeur assuré! Poss. flexible.

Magnifique 2 logements côte-à-côte sur 3 niveaux, pour parents ou un revenu. Beaucoup d'espace et de rangement pour le propriétaire: 5 chambres, 2 salles de bains et une salle d'eau. Charmant logement : 1 chambre (2e possible), 1 salle de bains et 1 salle d'eau. Terrain de 5905 p² paysager avec garage détaché 18,33x27 irr. + rangement au 2e étage.

Château du Mesnil, beau et IMPECCABLE condo 4½ pièces au 2e étage (milieu), 2 chambres, planchers de céramique, armoires de mélamine. 2 stationnements (#21 et 30). Situé dans le rond-point. Secteur homogène, près de tout et avec un parc à l'arrière! Il saura vous charmer!

CHARLESBOURG

SAINT-GABRIEL-DE-VALCARTIER

BEAUPORT

$ 00 50 7 3

$ 00 90 5 3

$ 00 50 5 3

CHALEUREUSE, très bien divisée, impeccable sur 3 niveaux, beaucoup d'extras, construction 2009, 3 chambres (une sur chaque étage), 2 salles de bains dont une avec bain podium thermomasseur 2 places, 2 éviers, douche céramique et verre, une salle d'eau. Cuisine aire ouverte, foyer au salon +++. Prise de possession flexible! COUP DE COEUR ASSURÉ!

Wow! Une rareté! Un plain-pied 46 x 32 avec 3 chambres au rez-de-chaussée. Construction 2011 avec une grande aire ouverte. Beaucoup d'extras, belle fenestration, sous-sol aménagé ±80% avec deux salles familiales et 2 bureaux avec fenêtres. Le tout sur un terrain de 32,776p² avec un garage 20 x 32 comprenant une partie atelier.

"Endroit féérique" Emplacement idéal pour se sentir en vacances à l'année! Bordé par la rivière Montmorency et un charmant ruisseau. Au goût du jour, cette propriété offre un fenestration abondante, aire ouverte et vue panoramique. Venez réaliser votre rêve!

STONEHAM

LEBOURGNEUF

STE-BRIGITTE-DE-LAVAL

9 33

0$ 90

9 30

0$ 90

0$ 90 9 29

Très belle propriété éclairée, vaste et aménagée sur 3 niveaux, 4 chambres dont 3 à l'étage avec walk-in,possibilité d'une 5e au sous-sol, 2 salles de bains et une salle d'eau. Cuisine de rêve 2015 avec comptoir granite, îlot central avec comptoir lunch. Terrain paysager de 21,612 pc, piscine hors-terre et cabanon. Possession flexible.

Impressionnante propriété à 3 paliers avec beaucoup de rénovations au fil des ans, 3 chambres, 2 salles de bains, beaucoup de rangements, garage +++. Terrain de 7769 pc, paysager avec goût. Piscine hors-terre, rue cul-de-sac très peu passante. Près de tous les services.

Très beau cottage 26x28 construction 2011. Beaucoup d'extras. Cuisine avec armoires polyester/îlot avec comptoir lunch. Salle de bains avec bain podium, douche en céramique et verre. 3 chambres à l'étage et une (poss. 2) au sous-sol. Foyer au bois au salon. Le tout sur un terrain de 11378 p². Coup de coeur assuré!

SAINT-AUGUSTIN

SAINT-AUGUSTIN

CHARLESBOURG

5 21

0$ 90

8 29

0$ 00

0$ 00 8 29

Très beau jumelé cottage avec terrain en copropriété. 2 chambres à l'étage ( possibilité de 3), une salle de bains et une salle d'eau. Grande salle familiale, 2 stationnements. Près d'un très beau parc. Il sera vous charmez!

Boisé du Séminaire, superbe condo très bien divisé, impeccable avec 2 chambres, une salle de bains avec bain podium et douche indépendante (céra./verre/acrylique). Cuisine avec comptoir lunch (îlot), stationnement intérieur et extérieur + rangement au sous-sol. Ascenseur, piscine ext., terrasse sur le toit. +++ Possession rapide possible!

Très belle propriété 34x34 irr., construction 1988 avec plusieurs rénovations effectuées. Aires ouvertes, éclairée et entretenue avec soin. 3 chambres avec possibilité de 4, une salle de bains au goût du jour et une salle d'eau. Le tout sur un terrain plat de 5662 pieds carrés. Évaluation agréée 2016 de 292 000$

SAINT-ÉMILE

LEBOURGNEUF

CHARLESBOURG

$ 00 69 9 2

$ 00 50 7 2

Beau duplex entretenu avec grand soin. Beaucoup de rénovations effectuées. Deux grands 4½ non-chauffé et non-éclairé loué jusqu'en juin 2017. Même locataires depuis plusieurs années. Près des services. C'est très propre!

Rareté, 2 STATIONNEMENTS INTÉRIEURS (non en tandem), très beau condo de 1092 p², aire de vie très agréable, bien divisé, 2 chambres, une salle de bains avec bain podium et douche indépendante. Cuisine fonctionnelle. Beaucoup de rangement + un rangement au sous-sol. Côté rue du Massif. Coup de coeur assuré! Près de tous les services.

VAL-BÉLAIR

LEBOURGNEUF

0$ 90 9 26

0$ 00 7 21

$ 00 50 5 2

Beau plain-pied qui a beaucoup à offrir: Abri d'auto, garage, piscine hors-terre, revenu 660$/mois (3½ sous-sol), verrière, 3 chambres au rez-de-chaussée +++. Possession peut être très rapide.

DUBERGER

0$ 90 9 22

Magnifique condo 4½ avec beaucoup d'extras. Construction 2011, cuisine avec armoires jusqu'au plafond, comptoir lunch, dosseret, évier double ++. Aire ouverte, belle luminosité, 2 chambres dont une avec un walk-in avec meuble intégré. Près de tous les services. Libre rapidement! Il saura satisfaire les plus exigeants.

Très beau condo 2011 au rez-de-jardin, très bien divisé, pièces vastes, aires ouvertes, grande fenêtre, beaucoup d'extras, salle de bains pouvant satisfaire les plus exigeants, 2 chambres dont une avec walk-in 8,10x5,5, 2 stationnements (accès par la porte-patio). Coup de coeur assuré! Près de tous les services. Possession peut être rapide.

Très beau condo sur 2 étages (2e et 3e) avec 2 chambres et 2 salles de bains, foyer au propane au salon, 2 stationnements, piscine creusée commune, +++. Près de tous les services. La prise de possession peut être rapide.

LAC ST-CHARLES

LEBOURGNEUF

CHARLESBOURG

$ 00 50 2 2

WOW! Très belle propriété construction 1998 entretenue avec soin, impeccable et surprenante, 2 chambres au sous-sol, une salle de bains et une salle d'eau. Terrain paysagé avec goût de 5245p2. Une visite s'impose! Coup de coeur assuré!

$ 00 99 1 2

WOW! Surprenant, vaste, fenestré et très bien divisé. Construction 2011, cuisine avec beaucoup de rangement et comptoir lunch. Salle de bains avec bain podium et douche indépendante (céramique, verre et acrylique). Climatiseur mural ainsi que 2 stationnements. Secteur près de tous les services et d'un parc.

U ND VE

Beau et charmant 3½ au 4e et dernier étage(ascenseur), très bien divisé, vaste et très éclairé. Piscine creusée, un stationnement extérieur ainsi qu'un rangement situé au 4e étage. Il saura vous charmer!

PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES ARMÉES CANADIENNES


20 octobre 2016 − ADSUM

3

DISCIPLINE ET LEADERSHIP : le colonel St-Louis passe des messages aux lieutenants et capitaines PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

– PHOTO : SGT SÉBASTIEN FRÉCHETTE, QG 5 GBMC

Pour les lieutenants et capitaines du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), la journée du 30 septembre a débuté par un «PT» sur le mont Brillant du Centre Castor. En tête de file, le commandant de la brigade, colonel Michel-Henri St-Louis. Le reste de la matinée s’est également passé en sa présence, à l’amphithéâtre de la base, où le Col St-Louis n’a pas ménagé ses mots pour passer des messages importants. Au programme : la discipline, le leadership et les sujets abordés par le chef d’étatmajor de la Défense (CEMD), général Jonathan Vance, lors de sa rencontre à Ottawa avec les généraux et les amiraux. La discipline militaire est rarement abordée par les dirigeants dans ce type de rencontre, selon ce qu’en a dit le Col St-Louis le 30 septembre. Celui-ci n’a pourtant pas hésité à aborder ce sujet, reflétant les préoccupations du CEMD à l’égard du laisser-aller qu’il a observé au sein des Forces armées canadiennes (FAC) en matière de discipline, d’autorité et d’image. «Le Gén Vance veut que tout le monde se redresse immédiatement en terme d’image et de discipline. On est sur une pente glissante. Il faut que le naturel ‘‘retourne’’ au galop», a fait savoir le Col St-Louis aux 175 lieutenants et capitaines à l’écoute.   Face à cette situation, le Gén Vance a mis en place le système DDDD (pour «Drill, Dress, Deportment and Discipline»), qu’on pourrait traduire dans la langue de Molière par exercice, habillement, conduite et discipline. Les DDDD visent à renforcer le respect de l’autorité du rôle de chacun. Par exemple, lorsqu’un militaire du rang croise un officier, le salut est obligatoire! «Vous êtes lieutenant ou capitaine, vous représentez une figure d’autorité intrinsèque à votre grade et reliée à votre compétence. Vous n’êtes pas l’ami de la troupe», insiste le Col St-Louis. Pour incarner l’autorité, il faut démontrer du leadership. Le commandant du 5 GBMC a comparé le rôle d’un leader à celui que tient un chien de berger. Un

vétérans. Il souhaite donner plus d’aide pour la transition vers le civil, le personnel blessé et ceux souffrant d’un trouble de stress post-traumatique, etc. Il entend aussi emboîter le pas au gouvernement du Canada en ce qui a trait à la parité hommes-femmes en faisant passer la représentation féminine au sein des FAC de 14 % à 25 % au rythme de 1 % de plus par année.

QU’EST-CE QUI ATTEND L’AC?

Le commandant du 5 GBMC, Col Michel-Henri St-Louis, s’adresse aux capitaines et lieutenants au sommet du mont Brillant pendant l’entraînement physique matinal.

leader doit faire face au danger quand vient le temps de prendre la défense de ses protégés contre les «prédateurs». C’est aux lieutenants et aux capitaines d’incarner ce rôle de protecteur, selon le commandant.

L’EXEMPLE D’UN MODÈLE DE LEADERSHIP Pour illustrer ses propos, le Col St-Louis a raconté l’histoire de Richard Rescorla. En 1965, pendant la guerre du Vietnam, Richard Rescorla, alors commandant de peloton, a mené un groupe de 600 militaires à la victoire face à l’attaque de plus de 4000 Vietcongs. Sa confiance contagieuse et son approche rassurante auprès des troupes furent déterminantes pour cette victoire. Le lieutenant-colonel Hal Moore, qui était son commandant à l’époque, le décrivit comme le meilleur commandant de peloton qu’il ait jamais vu. M. Rescorla est mort en héros lors de l’effondrement d’une des tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001. Responsable de la sécurité pour la firme Morgan Stanley, il a ordonné l’évacuation des employés, et ce, malgré la consigne qui leur disait de rester sur place. Après avoir sauvé la vie de 2700 personnes, il perdu la sienne, ne voulant laisser personne derrière.

Tel que dépeint dans une vidéo présentée par le chef de la brigade pendant la rencontre, un bon leader prend soin des personnes autour de lui. Il n’exclut personne et fait en sorte que tous se sentent en sécurité. Ainsi, tous sont prêts à se sacrifier les uns pour les autres.

OPÉRATION HONOUR Dès son arrivée en poste, le Gén Vance s’est montré très ferme au sujet de l’inconduite sexuelle et, un an après le lancement de l’opération HONOUR, il se montre toujours aussi résolu à éliminer les comportements sexuels dommageables et inappropriés au sein des FAC. «Le général Vance a insisté sur le fait que c’est la porte de sortie qui attend les membres des FAC qui ne comprendraient pas cet enjeu», a affirmé le Col St-Louis. Ce dernier abonde dans le même sens, c’est tolérance zéro pour l’inconduite sexuelle. 

S’OCCUPER DES MILITAIRES «Comment on s’occupe de notre monde au sein des FAC est au sommet de la liste de tâches du général Vance», a poursuivi le commandant du 5 GBMC. Maintenant rendu à sa deuxième année en poste, le CEMD entend mettre l’accent également sur les services de soutien offerts aux militaires canadiens et aux

Restructuration, budget, exercices et opérations, la situation mondiale actuelle pousse les dirigeants à prendre des décisions qui se répercuteront sur l’Armée canadienne (AC). Au cours de sa présentation du 30 septembre, le commandant du 5 GBMC a partagé avec son auditoire les six préoccupations exprimées par le CEMD lors de sa récente rencontre avec les généraux et amiraux : 1. Les agissements de la Russie qui provoquent des tensions sur le plan international. 2. L’augmentation des engagements de l’OTAN en réponse aux agissements de la Russie. D’où la décision du gouvernement canadien d’envoyer de l’aide en Ukraine, en Lettonie, etc. 3. La recrudescence de l’extrémisme et la propagation de cette menace sur l’échiquier mondial. 4. L’essor de la Chine en tant que puissance économique et démographique. 5. La réalité économique de l’Europe et l’impact qu’aura le Brexit (la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne) sur le fardeau fiscal. 6. Les élections présidentielles américaines. Le résultat du 8 novembre aura un impact majeur sur les relations entre le Canada et son plus proche allié. En plus de ces points, l’emploi du temps des gens du ministère de la Défense nationale est occupé par le renouvellement de la Politique de Défense du Canada qui sera effective dès 2017. «J’encourage tout le monde à continuer de discuter de ces différents sujets au sein de la troupe», a conclu le Col Michel-Henri St-Louis.

Au tour du 430 ETAH de soutenir l’opération IMPACT L’escadron d’hélicoptères basé à Valcartier a pris le commandement du détachement d’aviation tactique dans le nord de l’Irak, alors que les Forces armées canadiennes (FAC) poursuivent leur engagement dans la lutte contre Daech. Les membres du 430 ETAH remplaceront les membres du 472e Escadron d’opérations spéciales d’aviation, basé à Petawawa, déployés en Irak depuis le mois de mai. Responsable du pilotage et de la maintenance des hélicoptères, le 430 ETAH facilitera le transport tactique de troupes et du matériel canadien en théâtre, près d’Erbil. Erbil est la capitale de la région autonome du Kurdistan au nord de l’Irak. Des systèmes d’autodéfense et des armes aux fins de protection de la force sont des exemples de matériel transporté.

«Avec le déploiement de militaires et d’hélicoptères du 430 ETAH, l’Aviation royale canadienne continue d’offrir des capacités d’aviation tactique efficaces et fiables pour soutenir les opérations des FAC. Je suis extrêmement fier de notre personnel en déploiement et je n’ai aucun doute que leur travail consolidera la réputation d’excellence opérationnelle des FAC», rapporte par communiqué le commandant du 430 ETAH, lieutenantcolonel Carol Potvin.

UNE MISSION QUI ÉVOLUE Rappelons que le 15 février 2016, les FAC ont mis fin aux frappes aériennes en Irak et en Syrie. Du début des sorties le 30 octobre 2014 jusqu’au 15 février 2016, les CF-188 Hornet ont mené 1378 sorties pour 251 frappes aériennes. Les efforts des FAC au sein de la Force de stabilisation au Moyen-Orient (FSMO) sont depuis orientés vers la formation, les conseils et l’assistance, dans le but d’aider les forces irakiennes dans leur lutte contre Daech qui compterait entre 25 000 et 30 000 combattants en Irak et en Syrie. (S.L.)

– PHOTO : DND, OP IMPACT

Depuis le 6 octobre, une soixantaine de membres du 430e Escadron tactique d’hélicoptères ont rejoint les 800 militaires canadiens mobilisés en Irak dans le cadre de l’opération IMPACT.

Le commandant de la Force opérationnelle aérienne en Irak, colonel Jason Major, serre la main du lieutenantcolonel Carol Potvin, nouveau commandant du détachement d’aviation tactique.


ADSUM − 20 octobre 2016

4

RETOUR DU SYSTÈME TOW AU SEIN DES FAC PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

Après environ dix ans de mise au rancart, voilà que les Forces armées canadiennes (FAC) ont décidé de remettre en fonction le système TOW, un lancemissile anti-blindé. Comme l’explique le G5 du 5e Groupebrigade mécanisé du Canada (5 GBMC), major Giles McClintock, l’Armée canadienne (AC) avait retiré le système TOW de son inventaire d’équipement avec l’intention de le remplacer par un système de dernière génération. Or, le déploiement de militaires canadiens en Afghanistan à partir du début des années 2000 oblige l’AC à revoir ses priorités d’acquisition d’équipements. Le programme de remplacement du TOW est mis de côté, en vue de privilégier l’amélioration de la flotte de véhicules militaires. Le Canada s’est retiré de l’Afghanistan en 2014. Depuis, la situation mondiale a changé. Par conséquent, les besoins de l’AC ont changé. Les forces terrestres doivent être en mesure d’affronter les nouvelles menaces qui ont émergé. Le projet de capacité anti-blindée a donc été remis à l’ordre du jour. Toutefois, les ressources financières n’étant pas au rendez-vous, le commandant de l’AC a ordonné la remise en service et la distribution immédiate des systèmes TOW démontés en inventaire. «C’est primordial pour une unité, un groupement tactique ou même une compagnie d’avoir cette capacité antiblindée», affirme le Maj McClintock.

PLEIN DÉPLOIEMENT EN JUIN 2017 Du côté de la 2e Division du Canada, c’est le 5 GBMC qui remettra en service les systèmes TOW attribués. L’intention est de procéder à une intégration de la plateforme anti-blindée au

employé pour monter le TOW sur des véhicules blindés n’est plus à jour. Le G5 assure toutefois que l’impact du TOW démonté ne sera pas négligeable. La longue portée des missiles, en raison du système de guidage, rend l’arme très efficace et précise. «C’est une très bonne arme. Le TOW est utilisé par nos alliés et plusieurs autres forces dans le monde. C’est le meilleur outil anti-blindé que nous avons en main présentement», laisse savoir Maj McClintock. Le G5 du 5 GBMC n’enlève cependant rien aux deux armes anti-blindées bien établies dans les FAC, le char d’assaut Léopard 2A6M, idéal pour les tirs à moyenne portée, et le canon antichar portatif Carl Gustav, pratique pour les tirs à très courte portée.   «Une chose est claire, le TOW est une arme critique dans une situation de guerre conventionnelle où nous avons à faire face à un ennemi qui a des capacités semblables aux nôtres», conclut Maj McClintock.

MACHINES DE GUERRE – PHOTO : CPL GENEVIÈVE LAPOINTE, CSAAT GAGETOWN

Trois militaires canadiens s’entraînent sur le lance-missile TOW à la Base de soutien de la 5e Division du Canada, à Gagetown.

sein des bataillons d’infanterie. Pour le cycle de soutien actuel, le 1er Bataillon, Royal 22e Régiment (1 R22eR) aura en main quatre systèmes TOW alors que le 2e Bataillon, Royal 22e Régiment (2 R22eR) et le 3e Bataillon, Royal 22e Régiment (3 R22eR) en auront deux chacun, pour un total de huit. Lorsque les phases de montée en puissance et de haute disponibilité du 5 GBMC seront venues, ce chiffre grimpera à 12, à raison de quatre systèmes par bataillon. Chaque unité aura son processus d’intégration et d’entraînement, qui reste tout de même standardisé pour que tout le monde possède le même niveau de compétences. Ces entraînements au niveau d’unité permettront la pleine intégration des systèmes TOW dans des entraînements collectifs dès le 30 juin 2017. La confirmation de l’inté-

gration de la plateforme au sein du 5 GBMC sera complétée lors de MAPLE RESOLVE 18, principal exercice des FAC tenu à Wainwright, en Alberta, chaque année. D’ici là, c’est le processus de familiarisation et les cours d’opérateurs qui priment. Le 3 R22eR a déjà reçu ses deux systèmes et le 2 R22eR les aura sous peu. Pour sa part, le 1 R22eR sera la première unité à tester le système TOW dans le cadre d’un exercice de tir réel, à Goose Bay en février 2017 lors de l’exercice CASTOR BOREAL.

QU’ARRIVE-T-IL AVEC LE TOW-UA? À l’époque, le TOW pouvait être utilisé de façon montée (TOW-UA) et démontée. Cette fois, il sera opéré de façon démontée uniquement. Pourquoi? Le Maj McClintock explique que le système

25

%

DE RABAIS*

POUR LES MILITAIRES, LES ANCIENS COMBATTANTS ET LEURS FAMILLES PLUS D’INFORMATION À VIARAIL.CA/FR/FORCES-CANADIENNES

Kalachnikov

– PHOTO : VALIO SUBARU, WIKIMEDIA COMMONS

Sa production totale se chiffrant entre 70 et 110 millions d’exemplaires depuis sa création, l’arme d’assaut Kalachnikov, communément appelée «AK-47», est le modèle d’arme le plus répandue sur le globe. L’AK-47 est le premier modèle d’une vaste famille de fusils d’assaut AK. C’est le lieutenant-général russe Mikhaïl Timofeïevith Kalachnikov qui en est l’artisan. Vous l’aurez remarqué, l’arme porte son nom. Plus léger et compact que les fusils utilisés lors de la Seconde Guerre mondiale, l’AK-47 devint populaire lors de la Guerre froide. Pourquoi cette arme est-elle aussi populaire? Son très faible coût de production, sa robustesse, sa fiabilité et sa grande facilité d’entretien y sont pour quelque chose. De toutes les armes de ce type, l’AK-47 est celle qui s’enraye le moins, que ce soit dans l’eau, le sable, dans un climat humide, etc. Les versions de la Kalachnikov sont pratiquement infinies. Plusieurs pays possèdent leurs propres versions. Que ce soit au cinéma ou dans les jeux vidéo, l’AK-47 est représenté à grande échelle dans la culture populaire. L’URSS en a même gravé l’image sur une pièce de monnaie. Le Mozambique, le Hezbollah et le groupe turc TiKB l’arborent sur leur drapeau. (S.L.)

CARACTÉRISTIQUES Type : fusil d’assaut Constructeur : Mikhaïl Kalachnikov Mise en service : 1947 Munitions : 7,62 x 39 mm Poids : 4,3 kg Dimensions : 870 mm de longueur et 415 mm de longueur de canon Cadence de tir (vitesse) : 600 coups à la minute Portée pratique : 200 m et précise jusqu’à 400 m

* À l’exception de la classe Prestige, des tarifs réduits sur les voitures-lits dans le cadre des Mardis à rabais et des tarifs Évasion. Certaines conditions s’appliquent. Le logo VIA est une marque de commerce propriété de VIA Rail Canada inc.

Portée maximale : 1500 m Capacité du chargeur : 30 balles


20 octobre 2016 − ADSUM

5

De la visite suédoise au Centre de la famille Valcartier Les vétérans et la transition entre la vie militaire et civile étaient au cœur des discussions au Centre de la famille Valcartier (CFV), du 11 au 14 octobre. L’établissement accueillait une délégation suédoise de sept personnes afin d’échanger sur les différents enjeux de la vie militaire. Pour le directeur exécutif de la Soldiers Homes Association de Suède, Andreas Philipsson, il s’agit d’une deuxième visite au Centre de la famille Valcartier. Les deux organisations sans but lucratif (OSBL) collaborent depuis près de 10 ans et s’entraident dans le développement de leurs ressources pour les militaires et les membres de leur famille. Comme l’explique M. Philipsson, l’objectif de la visite était d’aborder la question des vétérans et la transition entre la vie militaire et civile. Un des membres de la délégation, Jan Grimell, chercheur et étudiant à la Vrije Universiteit Amsterdam aux Pays-Bas, était d’ailleurs sur place pour présenter une étude sur le sujet (voir texte ci-dessous). La transition

du militaire au civil a été abordée sous plusieurs aspects, des répercussions psychosociales en passant par l’acquisition de nouvelles aptitudes jusqu’à l’aide à l’emploi.

ÉCHANGE ET APPRENTISSAGE Ce genre d’échange entre la Soldiers Homes Association de Suède et le CFV permet d’apprendre sur les différentes façons de faire de chacun. Pour sa part, Andreas Philipsson est impressionné par la réalité à Valcartier. En plus de souligner la collaboration étroite du CFV avec la chaîne de commandement, il aime les programmes en place et compte s’en inspirer pour son organisation. «Il y a une palette unique de services pour les familles de Valcartier, et ce, au sein d’un même établissement», affirme-t-il. M. Philipsson a d’ailleurs déjà emprunté quelques idées au CFV qu’il a mises en place en Suède comme les salles de jeux pour les enfants et un réseau d’activités favorisant les échanges entre les conjointes de militaires. La directrice générale du CFV, MarieClaude Michaud, précise que sa collaboration avec la Soldiers Homes Association

Officier dans les Forces armées suédoises pendant 10 ans, il a été difficile pour Jan Grimell, aujourd’hui étudiant chercheur à la Vrije Univer siteit Amsterdam aux Pays-Bas, de quitter le monde militaire pour la vie civile. C’est d’ailleurs ce qui l’a mené à consacrer les trois dernières années à l’étude de cette question. «Il m’a été très difficile de me reconstruire une identité civile. Je ne savais plus qui j’étais et personne ne comprenait ce que je vivais», se rappelle Jan Grimell. Depuis 2013, l’étudiant chercheur a passé en entrevue 19 anciens membres des Forces armées suédoises qui ont eu à vivre cette transition. Soldats et officiers, hommes et femmes, deux ans ou 35 ans de service, le profil des interviewés était varié. Trois grandes questions ont été abordées dans ces entrevues : l’expérience de transition, le processus de reconstruction de l’identité et les éléments existentiels ou religieux liés à ce processus.

SEPT THÈMES RESSORTENT Jan Grimell, en entrevue avec l’Adsum, explique que sept principaux thèmes sont ressortis de ses entretiens basés sur la réalité militaire suédoise. 1. Une asymétrie entre les identités militaires et les nouvelles identités civiles. Il est difficile de se départir de son identité militaire, car la perception de la vie reste filtrée à travers une «lentille» militaire. 2 Un sens clair du «moi» militaire.  

– PHOTO : SIMON LEBLANC, ADSUM

Reconstruire son identité après avoir rangé l’uniforme PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

– PHOTO : SIMON LEBLANC, ADSUM

PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

Vétéran de l’armée suédoise, Andreas Philipsson est le directeur exécutif de la Soldiers Homes Association de Suède.

date de 2009. «Je ne pensais pas que la relation entre nos organisations allait durer aussi longtemps. C’est très intéressant de les recevoir ici et d’apprendre autant de nos similitudes que de nos différences», affirme-t-elle.  

À noter que la Soldiers Homes Association est un OSBL qui date de 1876. Cette association regroupe 17 maisons indépendantes qui développent un concept de soutien destiné aux militaires, aux vétérans et aux familles militaires.

bres du service militaire de changer leur nouveau se présente. Il s’agit d’une «lentille» militaire pour une «lentille» approche de transition avec un pied civile. Pour aider à se créer une nouvelle dans le monde civil et un autre dans identité intérieure, il suggère d’être le monde militaire. Joindre les rangs ouvert à un processus impliquant de de la Réserve en est un exemple. parler aux gens, de chercher du soutien 3. Se montrer ouvert d’esprit quant pour changer sa façon de penser et s’ouau processus d’identité personnelle. vrir au monde civil. Il propose aussi d’y Comprendre la perte de l’identité aller avec un concept d’une vie spirituelle militaire au moment devenir civil. existentielle. Grâce à la famille, à la na- 4. Compter sur ses ressources ture ou à d’autres moyens, il faut s’efforspirituelles. cer de trouver un nouveau sens à la vie.   5. Se donner un nouvel objectif CINQ CRITÈRES FAVORABLES de vie au sein du monde civil. À LA TRANSITION «Nous devons établir des connaissanDans les résultats de sa recherche, qu’il ces scientifiques pour aider les militaires terminera en 2018, Jan Grimell établit dans ce processus de transition vers la cinq critères qui favorisent une bonne vie civile dans une perspective identitaire», termine M. Grimell, tout en ajoutransition de la vie militaire à civile. tant qu’il souhaite que sa recherche soit 1. Agir par motivation personnelle vue par les Forces armées suédoises pour pour quitter la vie militaire. améliorer les programmes de transition. 2. Avoir la possibilité de remettre l’uniforme, si le désir de servir à

SERVICES GÉNÉRAUX

Jan Grimell a consacré les trois dernières années de sa vie à un projet de recherche sur la transition entre la vie militaire et la vie civile.

3. Des problèmes d’ajustement à une nouvelle réalité. Un changement de culture, ainsi qu’un système de hiérarchie et de discipline différent. 4. Un lent processus de reconstruction d’une nouvelle histoire significative de qui être en tant que civil. 5. Difficulté à trouver un sens ou une motivation dans un nouveau mode de vie. 6. Perte d’une communauté et d’un sentiment de camaraderie. 7. Dichotomie entre les mondes et les relations militaires et civils. En se basant sur son expérience et sur ces sept thèmes, M. Grimell explique qu’il s’agit d’un important défi pour les mem-

Boutique cosmétiques Carte cosmétiques Location de béquilles Location de cannes Service de livraison Carte-cadeau

Nouveau Nouveau service service :

INFIRMIÈRE INFIRMIÈRE 418 844-3608

SERVICES PROFESSIONNELS

190, rue Dubé, Courcelette

Services d'une infirmièr e infirmière à domicile Services d'une infirmièr e infirmière en pharmacie

Pharmacienne-pr Pharmacienne-propriétaire opriétaire affiliée affffiliée à


ADSUM − 20 octobre 2016

6

UN ANCIEN OFFICIER DU 12 RBC PUBLIE SON TROISIÈME ROMAN ai acquis tout un bagage et je transpose certaines de mes péripéties dans le roman», précise Lcol (ret) Richard Aubry. En plus du continent africain, il a été affecté en Asie, en Europe et aux ÉtatsUnis. «J’ai connu une carrière hors de l’ordinaire avec des mutations qui m’ont fait passer 15 ans de ma vie à l’étranger», ajoute-t-il. Le vétéran peut se targuer d’avoir été aux premières loges d’événements qui ont marqué l’histoire contemporaine, tels la crise d’octobre au Québec, en 1970, la chute du mur de Berlin, en 1989, et la fin de l’apartheid en Afrique du Sud en 1994.

PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

Thriller militaire inspiré de plusieurs faits réels, le nouveau roman du lieutenant-colonel à la retraite Richard Aubry, «Danger à Monrovia!», plonge le lecteur au cœur de l’épidémie d’Ebola qui a ravagé l’Afrique de l’Ouest. Rappelons que le virus Ebola a causé la mort d’environ 11 000 personnes depuis 2013 jusqu’à ce que l’OMS annonce la fin de l’épidémie au printemps 2016. L’histoire du roman nous transporte à Monrovia, capitale du Liberia, où l’escadron A du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC) est déployé pour effectuer des tâches de reconnaissance, en appui à la coalition créée par les Américains pour combattre l’épidémie. Comme le précise le Lcol (ret) Aubry, ancien membre du 12 RBC, les Américains ont réellement envoyé 3000 soldats au Liberia à l’automne 2014 pour aider à éradiquer le virus. Le Canada s’était joint à l’effort en envoyant un groupe médical en Sierra Leone, autre pays touché.

CARRIÈRE MILITAIRE ENRICHISSANTE Fort d’une carrière de plus de 36 ans au sein des Forces armées canadiennes (FAC), l’ancien officier des blindés s’est inspiré de son vaste bagage militaire et des années qu’il a vécues en Afrique pour écrire son roman. En effet, le Lcol (ret.) Aubry a occupé le poste d’attaché des FAC en Afrique de 1992 à 1998. Il a

LÉGUER SON HISTOIRE ET INFLUENCER LES JEUNES – PHOTO : GRACIEUSETÉ

Le Lcol (ret) Richard Aubry a fait partie des FAC pendant plus de 36 ans.

notamment habité quatre ans au Zimbabwe et deux ans en Afrique du Sud, en plus d’être accrédité dans six autres pays de cette région. Pendant ces affectations, il a été témoin de nombreux bouleversements politiques. Il a eu le privilège de rencontrer Nelson Mandela, figure légendaire de la lutte contre l’apartheid et président de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999. «J’ai été privilégié de vivre ces expériences. J’en

Avant d’écrire des romans, Richard Aubry a consigné des épisodes de sa vie militaire dans un journal familial mensuel intitulé Mensuel du domaine des sept. Il s’est consacré à ce projet pendant huit ans. Constatant au bout de ces huit années qu’il avait amassé beaucoup de matériel et motivé par le désir de léguer quelque chose de concret à sa fille, l’officier à la retraite s’est alors lancé dans la rédaction de ses mémoires sur sa carrière militaire en trois tomes, intitulés «Richard s’en va-t-en-guerre! ou Mes années passées à l’armée 1968-2004».

Le troisième roman du Lcol (ret) Richard Aubry, «Danger à Monrovia!» plonge le lecteur en pleine crise du virus Ebola et du terrorisme international.

C’est ensuite qu’il s’est lancé dans l’aventure du thriller militaire. Il souhaite ainsi faire connaître, entre autres choses, le monde militaire aux jeunes qui se cherchent une carrière. Ses romans mettent l’accent sur le dévouement, la camaraderie et l’éthique militaire, des valeurs importantes pour lui. «J’ai l’impression que les jeunes d’aujourd’hui se cherchent et qu’ils n’arrivent pas à décider quelle direction prendre. Les possibilités dans les FAC sont immenses et j’espère donner l’envie à des jeunes hommes et femmes d’entrer dans les FAC», témoigne-t-il.

PORTES OUVERTES PROVINCIALES POUR LA RÉSERVE

P MARIO BOILARD Notaire mboilard@notarius.net

418 254-8924 418 875-1671 WWW.BOILARDRENAUD.COM

our une rare fois dans leur histoire, les manèges militaires de la Réserve de la 2e Division du Canada (2 Div CA) tenaient une soirée portes ouvertes, le 4 octobre. «Ce fut un succès. Notre objectif était de créer des emplois et c’est ce que nous avons réussi à faire», confirme le sergent recruteur du 35e Groupe-Brigade du Canada, Steve Gauthier. À son manège militaire, au 62e Régiment d’artillerie de campagne (62 RAC), situé à Shawinigan, plus d’une centaine de personnes se sont présentées. Des militaires étaient sur place pour témoigner de leur travail de citoyens-soldats et démontrer, à l’aide de différents kiosques, leurs capacités. Au 62 RAC, les visiteurs pouvaient notamment en apprendre sur l’obusier C3 de 105 mm, les communications militaires, un poste d’observation d’artillerie, un poste de commandement d’artillerie, et bien plus. La 2 Div CA a mis en place cette journée portes ouvertes provinciale dans les unités de Réserve dans l’optique de faire connaître les différentes options de carrière qu’offrent les Forces armées canadiennes. Les militaires réservistes ont la particularité de devoir concilier leur vie civile et militaire,

GROUPE SAILLANT AUTO CRÉDIT.com

– PHOTO : SGT STEVE GAUTHIER, 35 GBC

tout en participant activement à renforcer les capacités des Forces armées canadiennes. Ils contribuent à satisfaire les besoins en matière de sécurité et de défense nationale et internationale. (S.L.)

BON CRÉDIT MAUVAIS CRÉDIT VOUS ÊTES ACCEPTÉ

Peu importe votre situation de crédit, le Groupe Saillant, avec sa division spécialisée d’auto crédit, aura une solution pour vous. COMMUNIQUEZ AVEC STÉPHANIE BLAIS AU

418 659-6431

sblais@groupesaillant.com Nos bureaux sont situés directement chez Laurier Mazda, 3001, avenue Kepler, Québec


20 octobre 2016 − ADSUM

7

Lancement d’un nouveau service de gestion des plaintes D’un système complexe à davantage d’efficacité et de transparence PAR LISE CORBETT Affaires publiques, Sous-ministre adjoint (Affaires publiques)

«Tout ce que vous avez à faire, c’est franchir une porte», affirme le lieutenant-colonel Alain  Dugas, chef de l’équipe chargée de la mise en œuvre du nouveau service de gestion des plaintes des Forces armées canadiennes (FAC). Il explique à quel point il est facile pour les militaires des FAC et la chaîne de commandement de se prévaloir du nouveau service – un guichet unique pour la résolution de plaintes et de conflits – résultant de l’intégration des services déjà en place en matière de harcèlement, de dépôt de griefs et de modes alternatifs de résolution des conflits (MARC). Les employés civils du ministère de la Défense pourront toujours obtenir des services en ayant recours aux mécanismes de gestion des plaintes existants. Quand les militaires des FAC franchiront la porte du prototype de bureau, «quelqu’un sera là pour les accueillir, les renseigner sur les services offerts, écouter leurs préoccupations et en discuter avec eux, et suivre l’état d’avancement du traitement d’une plainte dans le système», explique avec enthousiasme le Lcol Dugas. Selon lui, cette façon de procéder met de l’avant «des gens qui prennent soin des gens» et permet de s’assurer que tous les efforts sont déployés pour régler les plaintes rapidement, sur les lieux et de façon informelle. Le nouveau service de gestion des plaintes a été inauguré le 20 octobre, lors de la Journée internationale de la résolution des conflits. Ce jour-là, les bases de Kingston, Borden, Montréal et Valcartier ont été les premières à ouvrir un prototype de bureau, l’objectif étant de mettre en œuvre le service à l’échelle des FAC d’ici 2020. La mise en œuvre de prototypes de bureau est une étape importante pour peaufiner la conception du service en vue de mieux soutenir nos militaires et leur chaîne de commandement. Le nouveau service offre notamment la prestation de conseils au cas par cas, une équipe d’enquête centralisée, de même que le suivi de l’état d’avancement du traitement des plaintes tout au long du processus. Un nouveau site Web accompagne les prototypes de bureau. «En trois clics [sur le site Web], vous obtiendrez les renseignements voulus», poursuit le Lcol Dugas. Le site Web permettra aux militaires des FAC de prendre des décisions éclairées sur la manière de procéder pour régler une plainte ou un conflit, et on y trouve également une longue liste de questions et réponses dans la Foire aux questions avec des menus déroulants, des formulaires et des liens, en plus de tous les renseignements nécessaires pour communiquer avec les différentes ressources. Les militaires des FAC pourront ainsi déterminer facilement s’ils peuvent résoudre le problème eux-mêmes ou si l’assistance d’un tiers est requise. L’objectif consiste à inclure le plus possible dans la solution le militaire touché en reconnaissant la légitimité de ses préoccupations et en lui donnant une voix. Les FAC encouragent tous les militaires à s’exprimer sur les difficultés et les succès en milieu de travail et à jouer un rôle actif dans la création d’un climat

propice à la croissance continue, où les droits et la dignité de tous sont respectés. Les FAC sont résolues à bâtir une meilleure organisation, plus solide. Le nouveau service de gestion des plaintes est plus efficace, plus complet, plus transparent et fait davantage appel à la collaboration que le système actuel. Le concept du guichet unique permettra de simplifier le système de règlement des griefs et de réduire le temps requis pour répondre aux préoccupations des militaires. Réciproquement, la mise en place d’un système plus souple et plus efficace rehausse l’efficacité de l’organisation. Pour joindre le bureau de Valcartier : 418 844-5000, # 6427, 1942 ou 6517.

– PHOTO : CPLC JULIE BÉLISLE, IMAGERIE VALCARTIER

De gauche à droite, l’équipe du groupe de gestion intégrée des plaintes et conflits de la Base Valcartier : Nadia Dumais, Jocelyn Lavigne et capitaine Christiane Caya.


ADSUM − 20 octobre 2016

8

BRAVO ZULU

MAJOR LUC LACASSE Troisième agrafe à la Décoration des FAC 430 ETAH

CAPITAINE SAMUEL TROTTIER

SOUS-LIEUTENANT LUDOVIC CHICOINE

ADJUDANT-CHEF ANDRÉ DUGAL

ADJUDANT-MAÎTRE GUY GAUDREAULT

ADJUDANT CHARLES-ALEXANDRE BOUSQUET

ADJUDANT LAURENT CHARRETTE

Médaille du Service général 430 ETAH

Promotion 430 ETAH

Promotion 2 R22eR

Troisième agrafe à la Décoration des FAC 430 ETAH

Promotion 2 R22eR

Promotion 430 ETAH

ADJUDANT LUC PARENT

SERGENT JONATHAN DUPONT

CAPORAL-CHEF VINCENT BOUDREAU

CAPORAL-CHEF RODERIC CARON

Promotion 430 ETAH

Promotion 2 R22eR

Promotion 2 R22eR

Promotion CI 2 Div CA

CAPORAL-CHEF CARL JONCAS

CAPORAL-CHEF SAMUEL LECLERC

CAPORAL-CHEF KEVIN MORENCY

Promotion CI 2 Div CA

Promotion 2 R22eR

ADJUDANT ÉRIC LEMAY

ADJUDANT YVES MILLER

Promotion 430 ETAH

Promotion et première agrafe à la Décoration des FAC 430 ETAH

Deuxième agrafe à la Décoration des FAC 430 ETAH

CAPORAL-CHEF DAVID CROIZER

CAPORAL-CHEF CHRISTOPHE-PASCAL DELCOUR

CAPORAL-CHEF KARL DOBSON

CAPORAL-CHEF AUDREY HARVEY

Promotion 2 R22eR

Promotion 430 ETAH

Promotion 430 ETAH

Promotion 430 ETAH

Deuxième agrafe à la Décoration des FAC 430 ETAH

CAPORAL-CHEF JEAN-LUC MUTEZINTARE

CAPORAL-CHEF RAYMOND OUIMET

CAPORAL-CHEF RENÉE RODRIGUE

CAPORAL-CHEF MICHEL TELLIER

CAPORAL KEVIN MAC AULAY

CAPORAL MARC-ANDRÉ FOURNIER

CAPORAL SÉBASTIEN FRENETTE

Décoration des FAC 430 ETAH

Promotion 2 R22eR

Promotion 430 ETAH

Promotion 430 ETAH

Promotion The Sherbrooke Hussars

Promotion 5 Amb C

Promotion 5 Amb C

CAPORAL MICHAEL GAGNON-BOUCHER

CAPORAL STEVEN GAUTHIER

CAPORAL OLIVIER GRENIER

CAPORAL PHILIP HAGGERTY

CAPORAL MICHAEL LAFORME

CAPORAL ANTOINE LAMBERT

CAPORAL ANTHONY PAYEUR

Promotion The Sherbrooke Hussars

Décoration des FAC CI 2 Div CA

Promotion 5 Amb C

Promotion 5 Amb C

Promotion 430 ETAH

Promotion DOI Valcartier

Promotion 5 Amb C

CAPORAL RÉMI PELLETIER

CAPORAL GABRIEL PLANTE

CAPORAL MATHIEU ST-FRANÇOIS

SOLDAT DAVE BERNIER

SOLDAT DAKOTA LACROIX

PATRICIA GAGNON-ROUILLARD

LINDA LAVOIE

Décoration des FAC 430 ETAH

Promotion 5 Amb C

Promotion DOI Valcartier

Promotion DOI Valcartier

Promotion 5 Amb C

25 ans de service DOI Valcartier

15 ans de service ET GS 2 Div CA

ADJUDANT MAXIME DUCHESNE


20 octobre 2016 − ADSUM

9

EXERCICE

CASTOR FLEXIBLE PAR LE LIEUTENANT C.A. RAYMOND Commandant, peloton 6, compagnie B, 1 R22eR

L

’exercice CASTOR FLEXIBLE visait à confirmer l’habileté des membres du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment (1 R22eR) au tir en mouvement. Celui-ci se déroulait du 20 au 28 septembre dans les sentiers de combat 6 et 7 des secteurs d’entraînement de la Base Valcartier. Par la suite, les fantassins de l’unité ont pris part à un scénario tactique les menant à une attaque de section en terrain complexe. Premièrement, le commandant de section recevait des ordres du commandant de peloton, puis celui-ci émettait à son tour les ordres à sa section. La mission de la section consistait en une insertion démontée de 1,5 km la menant à l’objectif qu’elle devait détruire. Le but de l’exercice était non seulement de qualifier les membres de l’unité à exécuter un champ de tir de niveau 2 réaliste et exigeant, mais de les amener à penser en dehors d’un simple scénario d’attaque conventionnelle. En effet, ils ont dû se concentrer continuellement sur l’aspect tactique de l’exercice, spécialement pendant l’attaque de section à tir réel, alors qu’une évacuation de blessés et une collecte d’informations étaient requises, ainsi qu’un désengagement. Chapeau à tous ceux qui ont participé à cet exercice!

HyundaiCanada.com

L’épreuve du tir derrière barricade. JUSQU’AU

CTALFAC

31 OCTOBRE !

Ceux qui travaillent dans l’ombre des tireurs PAR LE CAPORAL A. LAINESSE Peloton 4, compagnie B, 1 R22eR

Près de 90 militaires du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment (1 R22eR) ont apporté leur soutien à la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes (CTALFAC). Au polygone de Connaught en Ontario, du 21 août au 23 septembre, les membres du bataillon ont occupé des postes de moniteurs de tir et de superviseurs des cibles, et se sont occupé de tâches connexes. Notre aide a pris diverses formes. Nous avons par exemple participé au montage et  au démontage des champs de tir et veillé à la sécurité des armes des unités canadiennes et de celles des autres pays. De plus, nous avons assuré le bon déroulement de tous les champs de tir, conventionnels ou non. Il ne faut pas oublier l’excellent soutien des membres du transport de la compagnie Bull Dog du 1 R22eR qui, même dans l’ombre, a eu une  importance non négligeable. Ils ont coordonné et exécuté

les transports des membres des FAC et des équipes étrangères de l’aéroport jusqu’au centre d’entraînement de tir de Connaught. Non seulement les membres du 1 R22eR ont eu la chance de voir les  meilleurs tireurs canadiens à l’œuvre durant leur compétition, mais ils ont pu apprendre quelques techniques permettant leur propre perfectionnement au tir.   Au cours de la troisième semaine, des représentants de compagnies produisant du matériel militaire sont venus sur les lieux nous informer des projets qui concernent les armes de combat des FAC. Vers la fin de notre tâche, nous avons eu le temps de compléter nos normes individuelles d’aptitude au combat (NIAC), et de participer à des champs de tir non conventionnels. Cela nous a donné un bref aperçu des défis que les compétiteurs ont eu à affronter durant leur séjour de deux semaines à CAFSAC.   Les membres du 1 R22eR et leurs attachés seraient ravis  de retourner à Connaught en 2017 pour remplir le même rôle.

Sébastien Ellyson, B.Sc. Directeur de division ◆ ◆ ◆

Services Financiers Groupe Investors Inc Services d’Assurance I.G. Inc Cabinets de services financiers

418.407.3846 ◆ 418.681.0990, # 6264 www.sellyson.com

2016

JUSQU’䞴

5 165 $

en ajustement de prix équivalent à la taxe de vente ‡

FINANCEMENT 䞴

0%

JUSQU’䞴 60 MOIS

2016

JUSQU’䞴

4 655 $

en ajustement de prix équivalent à la taxe de vente ‡

FINANCEMENT 䞴

0%

JUSQU’䞴 60 MOIS

2016

JUSQU’䞴

3 565 $

en ajustement de prix équivalent à la taxe de vente ‡

FINANCEMENT 䞴

1,99

% JUSQU’䞴 96 MOIS

JUSQU’䞴

5 portes 2016

2 595 $

en ajustement de prix équivalent à la taxe de vente ‡

FINANCEMENT 䞴

0%

Garantie globale limitée : 5 ans/100 000 km

Garantie sur les émissions : 5 ans/100 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 5 ans/100 000 km

Assistance routière 24 heures : 5 ans / km illimité

JUSQU’䞴 84 MOIS

MD Les noms, logos, noms de produits, noms des caractéristiques, images et slogans Hyundai sont des marques de commerce appartenant à Hyundai Auto Canada Corp. Toutes les autres marques de commerce sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Prix des véhicules montrés : Elantra GT Limited 2016 à partir de 29 409 $ / Accent GLS 5 portes 2016, à partir de 21 859 $ / Tucson 2016 1.6T Ultimate à traction intégrale à partir de 41 759 $ / Sonata 2016 Ultimate à partir de 37 859 $. Frais de 115 $ (taxe de 15 $ sur les pneus et taxe de 100 $ sur le climatiseur sur les modèles équipés d’un climatiseur), et frais de livraison et de destination de 1 695 $ / 1 595 $ / 1 795 $ / 1 795 $ inclus. Frais d’enregistrement, d’assurance, d’immatriculation, du RDPRM (maximum 76 $) et taxes applicables en sus. Les frais de livraison et de destination comprennent les frais de transport et de préparation, d’administration du concessionnaire et un réservoir plein de carburant.  Offres de financement à l’achat sur approbation du crédit des Services financiers Hyundai basées sur les véhicules 2016 neufs suivants : Tucson 1.6T Ultimate / Sonata 2.0T Ultimate / Elantra GT Limited / Accent 5 portes GLS auto. à un taux annuel de 0 % / 0 % / 1,99 % / 0 %. Versements mensuels de 609 $/553 $/290 $/230 $ pour 60 / 60 / 96 / 84 mois. Comptant initial requis de 0 $. Coût d’emprunt (incluant les frais maximum du RDPRM de 76 $) de 76 $, pour une obligation totale de 36 530 $/33 150 $/27 872 $/19 292 $. Frais de 115 $ (taxe de 15 $ sur les pneus et taxe de 100 $ sur le climatiseur sur les modèles équipés d’un climatiseur), livraison et de destination de 1 795 $/1 795 $/1 695 $/1 595 $ inclus. Frais d’enregistrement, d’assurance, d’immatriculation, du RDPRM (maximum 76 $) et taxes applicables en sus des offres de financement à l’achat et sont payables au moment de la livraison. Tous les détails chez votre concessionnaire Hyundai. ‡ Le calcul des ajustements de prix se fait à partir du montant de la taxe provinciale et de la TPS (telle qu’applicable) applicable au PDSF seulement et sont calculés à partir du prix de base du véhicule. Ajustements de prix allant jusqu’à 5 165 $/4 655 $/3 565 $/2 595 $ disponibles sur les Tucson 1.6T Ultimate / Sonata 2.0T Ultimate / Elantra GT Limited / Accent 5 portes GLS 2016. Les ajustements de prix s’appliquent au prix avant taxe. Cette offre ne peut être combinée ou utilisée en conjonction avec toute autre offre disponible. Cette offre ne peut être transférée ni cédée. Aucun échange de véhicule requis.  ‡ Offres d’une durée limitée pouvant être modifiées ou annulées sans avis préalable. Contactez votre concessionnaire pour tous les détails. Le concessionnaire peut vendre à prix moindre. Les stocks sont limités. †† La garantie globale limitée de Hyundai couvre la plupart des pièces du véhicule contre les défauts de fabrication, sous réserve du respect des conditions normales d’utilisation et d’entretien.

418 4 18 1 7 767-2500 67-2500

1459, 145 9, boul. PiePie-XI XI Sud

hyundaivalbelair.com h yundaiv aiv valbelair a r.com Via V ia Henri-IV, Henri-IV V, sortie Saint Sainte-Geneviève e-Genevièv ve

Approche personnalisée en toute confidentialité pour l’atteinte de VOS objectifs financiers dans le respect de VOS préoccupations Économie d’impôt Crédits

Épargne

Gestion de portefeuilles

Planification hypothécaire

Assurance

Études Retraite


ADSUM − 20 octobre 2016

10

L’ABC métier

– PHOTO : CPLC CLOUTIER

du

Le journal Adsum vous fait découvrir des métiers et professions, parfois méconnus, exercés par des militaires et des employés civils de la Base Valcartier et de la région de Québec. – PHOTO : SIMON LEBLANC, ADSUM

35 ANS DE BONS ET LOYAUX SERVICES NOM : Paul* MÉTIER OU PROFESSION : Opérateur EOD (Neutralisation des explosifs et des munitions) LIEU DE TRAVAIL : 5 RGC, 53 Esc, Tp 6 EOD

A

ime : Chaque IED [NDLR : acronyme de «Improvised Explosive Device»; en français, dispositif explosif de circonstance] représente un nouveau défi auquel nous devons nous adapter afin de le neutraliser. Ça nous oblige à toujours repousser nos limites physiques et mentales.

C

ompétences : S’adapter au changement, garder un esprit ouvert, être prêt à changer nos plans.

Défi : Toujours rester à jour par

Ignoré : La rigueur des procédures, de nos ordres d’opération et le temps passé à s’entraîner.

Interpersonnel : Beaucoup de

gens croient que c’est un travail solitaire, mais c’est un travail d’équipe. Une équipe EOD est composée de cinq personnes qui travaillent toutes vers l’objectif de neutraliser l’IED.

Je suis : Résilient, acharné, curieux, patient et professionnel.

L

rapport aux nouvelles technologies et aux nouvelles techniques développées par l’ennemi.

eçon apprise : Il n’y a pas de meilleurs plans individuels, seulement un bon plan d’équipe.

Expérience marquante :

Meilleur aspect de mon travail :

Déploiement en Papouasie-NouvelleGuinée dans le cadre de l’opération RENDER SAFE. Nous avions pour tâche de neutraliser des «ordonnances» [NDLR : munitions non explosées] de la Seconde Guerre mondiale qui mettaient en danger la vie de la population locale. L’opération a duré deux semaines et nous avons retiré pour 18 tonnes net d’explosifs.

F

aux : La plupart des gens croient que les spécialistes en neutralisation des explosifs et munitions ne servent qu’à neutraliser les IED. Une grande partie de nos tâches sont orientées vers l’entraînement des troupes. De plus, nous combattons le réseau ennemi en accumulant des preuves durant la neutralisation de l’IED.

Nous recevons et donnons de nombreuses formations qui nous portent à voyager dans le monde.

Outils : Le robot tEODor, la

combinaison de neutralisation d’explosif et notre trousse de «hook and line» [NDLR : crochets et lignes permettant de manier les IED à distance].

Préférences à l’école : Sciences. Qualité : Déterminé, minutieux, créatif et observateur.

V

rai : C’est effectivement un métier dangereux.

Gratifiant : Savoir qu’il existe

*Pour des raisons de sécurité, le nom d’un opérateur en neutralisation d’explosifs ne peut être divulgué.

un IED de moins dans le monde et que personne n’a été blessé.

35 ANS DE SERVICE DANS LA FONCTION PUBLIQUE Le 5 octobre, Réal Dumas a reçu un certificat signé par le premier ministre du Canada pour ses 35 ans de service au sein de la fonction publique du Canada. M. Dumas est employé à l’Agence de logement des Forces canadiennes (ALFC). Sur la photo, il est entouré de Robert Dumay, gestionnaire local de l’ALFC, et d’Éric Perrault, gestionnaire régional.

T

alent : Effectuer des opérations à distance à l’aide du robot tEODor. Beaucoup plus difficile qu’un jeu vidéo.

Fierté : Se mettre à risque en

neutralisant un IED pour permettre aux autres de ne pas avoir à le faire.

Après une carrière longue de 35 ans, l’adjudant-maître Sylvain Bériault quitte l’uniforme militaire. Le 29 septembre, le commandant du 5e Bataillon des services, lieutenant-colonel Marc Parent, lui a remis un certificat de départ dans la dignité, en compagnie du sergent-major du bataillon, adjudant-chef Sonny Sergerie. L’Adjum Bériault est membre du corps du Génie électrique et mécanique royal canadien.

VOTRE TOUR VIENDRA! Notre journal a reçu de nombreuses participations pour cette chronique au cours des dernières semaines. Étant donné que nous n’en publions qu’une par édition, il pourrait s’écouler un certain délai avant que votre tour arrive.

Merci de votre patience!

VOTRE

SUDOKU UNE SEULE RÈGLE : chaque ligne, colonne et carré de 3 x 3 doit contenir tous les chiffres de 1 à 9.

NIVEAU : DIFFICILE Voir solution en p. 12


20 octobre 2016 − ADSUM

11 – PHOTO : BDRC ANGEL FERREIRA, 2 DIV CA

Le contingent du 3 R22eR a visité le musée des aéroportés lors de la commémoration de l’op MARKET GARDEN à Oosterbeek aux Pays-Bas.

LES PARAS REVIVENT L’HISTOIRE DE L’OPÉRATION MARKET GARDEN DE 1944 Du 13 au 18 septembre, les membres de la compagnie de parachutistes du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment (3 R22eR) ont participé à l’exercice FALCON LEAP et à la commémoration de l’opération MARKET GARDEN en Hollande. L’exercice FALCON LEAP, qui en est à sa deuxième édition, réunit des parachutistes de plusieurs nations. Grâce à cette rencontre, les paras peuvent échanger sur leurs capacités et sauter avec les parachutes d’autres pays. La présence de tous ces parachutistes aux Pays-Bas était surtout motivée par la commémoration du sacrifice ultime des hommes qui ont sauté au-dessus de ce pays le 17 septembre 1944 pour aller sécuriser un pont trop loin. L’honneur que nous avons eu d’avoir sauté sur les mêmes zones de largage et de suivre leurs pas jusqu’au pont est indescriptible.

VOX POP La collecte de sang d’Héma-Québec était de retour, le 12 octobre, au Centre des sports de la Base Valcartier. L’Adsum s’est rendu sur place pour connaître les raisons qui motivent les donneurs à donner du sang.

À leur arrivée au camp Harskamp, à Gueldre, 70 parachutistes du 3 R22eR ont participé à la cérémonie d’ouverture avec les 800 autres participants venant des Pays-Bas, de l’Italie, de la Belgique, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Pologne et des États-Unis. Tous étaient excités de participer à cet événement grandiose. Les avions de chaque pays ont pris leur envol le 14 septembre de l’aéroport d’Eindhoven. J’étais assis entre un Allemand et un Polonais, face à des Hollandais et des Britanniques, tous réunis pour faire ce qu’on fait de mieux  : sauter en bas d’un avion. On survolait la zone de largage à Houtdorperveld, prêts à s’envoyer dans le vide à l’allumage de la lumière verte. Suivant le «GO» du chef largueur, des centaines de parachutistes de toutes les nations ont rempli le ciel et effectué les manœuvres requises pour un atterrissage parfait. Une anecdote au sujet d’un de nos sauteurs canadiens prouve que la pratique de nos manœuvres de parachutiste peut sauver des vies. Lors de son saut avec les Polonais, le capitaine Patrick Sabbagh a vu sa voilure n’ouvrir que partiellement. Grâce à son entraînement au sol, il a pris la bonne décision en ouvrant sa réserve, ce qui lui a probablement sauvé la vie.

2e

DON

«J’espère aider les personnes qui subissent un grave accident et qui ont besoin d’une transfusion de sang. Si c’était mon cas, je voudrais que ce soit possible.» CAPORAL-CHEF DAVE GRENIER

7e

DON

«Ça peut arriver à n’importe qui d’avoir besoin de sang. C’est important d’avoir une banque de sang.» SOLDAT MAUDE BOUTIN

Le 15 septembre, les parachutistes canadiens ont sauté avec leurs frères des pays alliés sur la zone de largage Ginkelse Heidi comme l’ont fait les héros de l’op MARKET GARDEN. Une fois au sol, ils ont emprunté le même itinéraire de 18 km que leurs frères d’armes en 1944 jusqu’au pont John-Frost à Arnhem. Le 18 septembre, la compagnie de parachutistes a participé à la commémoration de l’op MARKET GARDEN au cimetière de guerre Arnhem-Oosterbeek.

Tous ont été émus par ces monuments qui nous rappellent nos racines, notre raison d’être et la fierté de porter le béret marron. Le major Geoffrey Dionne et l’adjudantmaître Ken Jalbert ont remis une plaque d’appréciation au major Harry van Riessen et au capitaine Jussen, de la 11 Airmobiele Brigade, en signe de reconnaissance pour l’accueil chaleureux que les membres du 3 R22eR ont reçu.

L’opinion du public demandée par le JAG Depuis le 11 octobre, et ce jusqu’au 7 novembre, tous les Canadiens sont invités à donner leur point de vue sur le système des cours martiales. Le juge-avocat général (JAG) des Forces armées canadiennes (FAC), majorgénéral Blaise Cathcart, a lancé ce processus de consultation dans le cadre d’un examen exhaustif sur le système. «Le lancement de ce processus constitue une étape importante. En engageant la discussion avec les Canadiens et en écoutant ce qu’ils ont à dire, nous espérons améliorer davantage notre système de justice militaire de renommée internationale», affirme par communiqué le JAG adjoint, colonel Rob Holman. Il est possible de participer aux discussions de trois façons. Remplir la fiche de commentaires sur le site www.forces.gc.ca/fr/a-propos-rapports-pubs-droitmilitaire-revision-globale-cour-martiale/index.page, envoyer un courriel à JAG-Consultations@forces.gc.ca ou envoyer des commentaires par la poste au Cabinet du juge-avocat général - Équipe chargée de la révision globale de la cour martiale, au 101 promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1A 0K2. Ce processus vise à assurer que le système des cours martiales soit efficace et cadre avec les valeurs canadiennes et la primauté du droit. (S.L.)

– PHOTO : FAC

PAR LE CAPORAL RICHARD MOUSSEAU Magasinier de combat, compagnie A, 3 R22eR

3e

1er

DON

«Il faut maintenir une banque de sang pour les accidents ou toute personne qui a besoin d’une transfusion de sang.» MATELOT DE 1RE CLASSE HUGUES JEAN

DON

«C’est important de donner. Je le fais parce que je veux faire une différence dans la vie de ceux qui en ont besoin.» CAPORAL OLIVIER GRENIER

15e DON

«En travaillant dans le domaine de la santé, on peut voir l’importance de donner du sang pour sauver des vies.» CAPORAL PHILIPPE HOVINGTON – PHOTOS : SIMON LEBLANC, ADSUM

Toilettage / Grooming Lave pitou / Do it yourself bath Taille de griffes / Nail clipping 30 ans d’expérience 418 844-4027 ¥ www.animauxjo.com ¥ animauxjo@hotmail.com


ADSUM − 20 octobre 2016

12 – PHOTO : CPLC ALLAIRE

PAROLES D’AUMONIER

VOTRE LANGAGE DE L’AMOUR PAR LE PADRÉ (CAPT) STEEVE ARSENEAU Aumônier du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment

À la découverte de ce que fait leur bien-aimé militaire PAR LE LIEUTENANT NANCY DÉSORMEAUX-BÉLAND Représentante des affaires publiques de l’unité, 35 Bon Svc

45E ANNÉE • NO 10 Jeudi 20 octobre 2016 Le journal Adsum est une publication non officielle publiée un mercredi sur deux avec la permission du Commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada. Les opinions et les points de vue exprimés dans ce journal ne sont pas nécessairement ceux du MDN, des FAC et des SBMFC/ Personnel des FNP.

TIRAGE : 4200 copies ÉDITEUR : Colonel Sébastien Bouchard, commandant GS 2 Div CA CONSEILLÈRE MILITAIRE : Capitaine Julie Brouillette, OAP RÉDACTRICE EN CHEF : Caroline Charest • Tél. : 418 844-5000, poste 5672 JOURNALISTE : Simon Leblanc • Tél. : 418 844-5000, poste 6656 • Courriel : simon.leblanc@forces.gc.ca CONSEILLÈRE EN PUBLICITÉ : Isabelle Blouin • Tél. : 418 254-2448 • Courriel : pubadsum@outlook.com COMMIS D’ADMINISTRATION : Séverine Lugnot • Tél. : 418 844-5000, poste 5598 • Courriel : severine.lugnot@forces.gc.ca GRAPHISTE : Philippe Dionne-Raymond • Tél. : 418 844-5000, poste 6656 • Courriel : adsum@bellnet.ca Toute correspondance doit être adressée à la rédactrice en chef. Les demandes de publication doivent être acheminées par courrier électronique à +adsum@forces.gc.ca. Soumettre les textes en format Word et les photos en jpg. La rédactrice en chef se réserve le droit de rejeter ou de modifier tout matériel rédactionnel ou publicitaire. Les auteurs des textes ne seront pas nécessairement avisés des modifications apportées à leurs textes. Les articles publiés dans ce journal sont la propriété de l’Adsum et ne pourront être publiés, utilisés ou reproduits sans l’autorisation du rédacteur en chef ou de l’auteur. ABONNEMENT : 20 $ par année (22 éditions) plus taxes GRATUIT pour les militaires et les employés civils du MDN. ISSN 0705-0992 Journal Adsum, Base Valcartier, bât. 500 C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette (Québec) G0A 4Z0 Tél. : 418 844-5000, poste 5598 • Fax : 418 844-6934 Courriel : +adsum@forces.gc.ca Site Web : www.journaladsum.com Facebook : www.facebook.com/JournalAdsum

Prochaine parution : 9 novembre 2016 Tombée : 31 octobre 2016

CFNA AJFC

Canadian Forces Newspaper Association Association des journaux des Forces canadiennes

A program of CFMWS Un programme des SBMFC

SOLUTION SUDOKU

Le 35e Bataillon des services a accueilli, dans les secteurs de Valcartier, les conjointes et conjoints, ainsi que certains membres de la famille, de 14 de ses militaires. Cette activité s’est déroulée dans le cadre de l’exercice GPE 1, qui avait lieu du 23 au 25 septembre. Elle avait pour but de permettre aux visiteurs de voir le travail accompli par leur proche militaire en assistant à divers scénarios servant à l’entraînement. Les sourires ci-dessus sont révélateurs du succès qu’a connu l’activité! 9

3

4

2

7

6

8

5

1

2

5

7

1

8

9

6

4

3

6

8

1

4

5

3

9

2

7

1

2

5

8

6

4

3

7

9

3

7

6

9

2

1

5

8

4

4

9

8

5

3

7

2

1

6

8

1

9

6

4

2

7

3

5

7

4

2

3

9

5

1

6

8

5

6

3

7

1

8

4

9

2

En tant qu’aumônier, je me fais souvent demander quelle partie de mon travail me rend le plus heureux? Ma réponse est toujours la même, c’est de rencontrer des gens qui vivent des situations difficiles et de les aider dans mon rôle d’accompagnateur à réduire leur fardeau et à trouver une solution satisfaisante. Souvent, des problématiques de couple me sont présentées, et les gens affectés sont habituellement surpris par l’une des questions que je leur pose au tout début de mes séances de counseling. La question est la suivante : quel est votre langage de l’amour? Plus précisément, comment démontrez-vous physiquement et émotionnellement votre amour l’un pour l’autre? Contrairement à ce que plusieurs pensent, le problème ne relève pas toujours d’un manque de communication dans la relation conjugale. Le problème est souvent que les gens ne parlent pas le même langage émotionnel, sans qu’ils le réalisent. Cela leur amène de la frustration, de l’anxiété et du découragement parce que leur besoin d’être aimé et de démontrer leur amour n’est pas apprécié ou reconnu par leur partenaire de vie. Selon l’auteur Gary Chapman dans son livre appelé Les 5 langages de l’amour, l’amour peut être exprimé de

cinq façons distinctives. Des paroles valorisantes, le désir de donner ou recevoir des cadeaux, des services rendus à l’autre, le contact physique et finalement le désir de passer du temps de qualité ensemble. Définissons-les brièvement pour mieux les comprendre. Le premier groupe est formé par les personnes qui possèdent une habilité naturelle et constante à valoriser leur partenaire en utilisant de paroles encourageantes et rassurantes dans leur vie quotidienne. Elles peuvent communiquer leurs paroles valorisantes à l’être aimé par écrit (texto, courriel, lettre) ou de vive voix. Les gens qui aiment donner et recevoir des cadeaux forment la deuxième catégorie. Ils trouvent souvent des façons créatives de surprendre leur partenaire avec des cadeaux, toujours à un moment opportun pour démontrer leur amour. Ceux qui aiment en recevoir sont très reconnaissants envers le conjoint ou la conjointe quand le cadeau est offert de façon spontanée. Les services rendus, la troisième catégorie, sont accomplis par des gens qui vont souvent, sans se le faire demander, sentir et remplir un besoin dans la vie de l’autre personne sans difficulté de leur part. Ils ont le don spécial de faire des choses pour améliorer les sentiments des personnes qu’ils aiment. Les gens qui aiment les câlins, les longues marches main dans la main ou des activités comme la danse sont des gens qui expriment leur amour en utilisant le toucher (quatrième catégorie) pour démontrer leur amour à leur partenaire. La cinquième catégorie fait référence aux gens qui aiment être entourés et rassurés par la présence constante de leur partenaire. Ils privilégient les activités en couple, et se sentent valorisés et aimés lorsque leur conjoint ou conjointe leur consacre du temps. Ce qui est intéressant dans ces cinq langages de l’amour est qu’ils ne se limitent pas qu’aux adultes. Vos enfants aussi, peu importe leur âge, utilisent leur propre langage de l’amour. Souvent, la manière de découvrir le langage de l’amour de l’autre est d’écouter attentivement ses plaintes envers vous. En effet, nos plaintes dévoilent nos désirs intérieurs. Si vous avez de la difficulté à vous souvenir de quoi vous vous plaignez le plus souvent, interrogez votre partenaire qui se fera un immense plaisir de vous le rappeler. Il existe également des sondages sur le Web pour découvrir votre propre langage de l’amour et celui de vos proches. Bonne chance dans votre découverte!


20 octobre 2016 − ADSUM

13

PROMOTION DE LA SANTÉ

Comment devenir un super-héros pour l’Halloween Saviez-vous qu’une personne sur cinq vivra un problème de santé mentale dans sa vie? De ceux-ci, plus de 70 % ne recevront pas d’aide en lien avec leurs difficultés. Voilà une constatation bien plus préoccupante que les attaques de loupgarou les soirs de pleine lune!

Penser qu’une personne dépressive est faible de caractère est aussi insensé que croire qu’une personne développe un cancer à cause de sa personnalité perfectionniste.

Les hommes, en particulier, ont plus de difficulté à demander de l’aide lorsqu’ils font face à des difficultés personnelles. Souvent, lorsqu’ils finissent par demander de l’aide, ils ont attendu si longtemps qu’ils sont au bout du rouleau et traînent avec eux une détresse que même Capitaine America ne saurait endurer.

418 844-5000 # 5802 418 844-5000 # 5777 418 844-6060 1 800 268-7708

SERVICES 24/7 : Ligne d’écoute téléphonique 1 866-APPELLE (1 866-3553) Centre de prévention du suicide de Québec 418 683-4588 Centre de crise de Québec 418 688-4240 CLSC, médecins, urgence de l’hôpital

Parler de la santé mentale en des termes positifs comme on parlerait d’un mal de genoux ou de sa dernière visite chez le dentiste est une bonne façon de normaliser les troubles de santé mentale. Rappelons encore une fois qu’une personne sur cinq vivra un problème de santé mentale dans sa vie.

LA PERSONNE ET SON PROBLÈME DE SANTÉ MENTALE, TU DISTINGUERAS. Assurez-vous de ne pas identifier la personne à l’aide son trouble de santé mentale. Par exemple, ne dites pas «le bipolaire». Si vous devez référer au trouble de santé mentale d’une personne, parlez de «la personne ayant un trouble bipolaire». C’est une façon de respecter l’individualité de la personne. Cette personne vit avec un trouble de santé mentale, elle n’est pas le trouble de santé mentale.

LA DEMANDE D’AIDE, TU ENCOURAGERAS.

UN PROBLÈME D’IMAGE!

Centre de santé Valcartier L’aumônier en devoir Centre de la famille Valcartier Programme d’aide aux membres (PAM)

DE SANTÉ MENTALE, TU PARLERAS.

Si vous vivez ou si vous avez vécu avec un trouble de santé mentale, n’hésitez pas à en parler. D’abord, cela permettra à vos proches de constater que les personnes vivant ou ayant vécu avec un trouble de santé mentale sont comme tout le monde. Ensuite, vous pourrez démontrer qu’en plus d’être résilientes, les personnes vivant avec un trouble de santé mentale amènent une diversité qui enrichit notre société. Pensons à Steves Job qui vivait avec un trouble obsessionnel compulsif, à Beethoveen et Van Gogh qui vivaient avec un trouble bipolaire et à Clara Hughes, la médaillée d’or olympique, qui a souffert de dépression.

Plusieurs raisons sont rapportées par les membres des Forces armées canadiennes (FAC) pour expliquer le fait que les militaires ne consultent pas. La peur de ce que les autres pensent est une des raisons les plus déclarées. Sur ce point, les membres des FAC ne diffèrent pas de la population générale, puisqu’une enquête populationnelle démontre que 50 % des gens seraient très embarrassés si leur entourage savait qu’ils consultent pour un problème de santé mentale.

DEMANDER DE L’AIDE, C’EST FORT!

Que faire pour combattre la stigmatisation? La première étape est très certainement d’être conscient, en tant qu’individu, de ses attitudes et de ses croyances personnelles envers la santé mentale. La deuxième étape est surement de s’allier entre nous pour être en mesure de vaincre la stigmatisation. En attendant ce ralliement héroïque, voici cinq commandements pour les super-héros qui veulent commencer à sauver le monde de la stigmatisation.

DE TON EXPÉRIENCE PERSONNELLE DE SANTÉ MENTALE, TU PARLERAS.

QU’Y A-T-IL DE SI EFFRAYANT À DEMANDER DE L’AIDE?

La stigmatisation envers les problèmes de santé mentale est de plus en plus reconnue comme un problème de santé publique d’envergure. Contrairement aux problèmes de santé physique, les personnes vivant avec un trouble de santé mentale sont souvent perçues comme ayant le contrôle de leurs

LES 5 COMMANDEMENTS DU SUPER-HÉROS

difficultés et comme étant responsables de celles-ci. Pourtant, penser qu’une personne dépressive est faible de caractère est aussi insensé que croire qu’une personne développe un cancer à cause de sa personnalité perfectionniste… Les attitudes stigmatisantes envers les problèmes de santé mentale nuisent à la qualité de vie des personnes qui les vivent. Voici quelques exemples du genre de conséquences que peut causer la stigmatisation chez les personnes vivant avec un problème de santé mentale : • diminution des opportunités d’emplois et de promotions; • diminution des opportunités de logement; • diminution des opportunités sociales (plus difficile de s’affilier avec des groupes de pairs); • difficulté à demander de l’aide; • augmentation de la détresse vécue; • diminution de l’estime de soi.

Prendre le temps d’encourager et de féliciter vos proches s’ils décident de consulter est une bonne façon d’offrir votre appui. De plus, n’hésitez pas à suggérer directement à vos proches d’aller consulter si vous croyez que ça leur ferait du bien. Proposez-leur des ressources ou accompagnez-les dans leur démarche de demande d’aide.

LES ATTITUDES STIGMATISANTES, TU NE TOLÉRERAS PAS. Ne pas tolérer les attitudes stigmatisantes autour de vous est un bon moyen de rallier vos proches à la cause de la santé mentale. Par exemple, n’hésitez pas à reprendre vos proches s’ils utilisent des expressions négatives comme «fou» et «malade dans tête» pour parler de santé mentale. Chers super-héros, en ce mois d’octobre, la Promotion de la santé vous convie à une même cause : sauver le monde de la stigmatisation, un monstre qui n’existe pas seulement à l’Halloween.

À vos capes et boucliers. Joyeuse Halloween!

VENEZ VIVRE L’EXPÉRIENCE CARTIER !

NO 1 À QUÉBEC !

Consultez notre inventaire

www.cartierchevrolet.ca

Profitez de notre RABAIS MILITAIRE

300$

à l’achat d’un véhicule d’occasion

418 847-6000 • 1475, Pie XI Sud, Québec


ADSUM − 20 octobre 2016

14

BLOC-NOTES 21 OCTOBRE

Option santé Ce programme vous aidera à établir une saine alimentation en abordant divers aspects : portions, étiquettes nutritionnelles, menus de restaurants, collations, mythes et réalités sur la perte de poids et produits naturels. Formation donnée les vendredis 21 octobre et 18 novembre de 8 h 30 à 12 h au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Info : 418  844-5000 # 4677 ou promo sante.valc@forces.gc.ca.

20 ans des SBMFC Venez fêter les 20 ans des Services de bien-être et moral des Forces canadiennes (SBMFC) avec barbecue et gâteau offerts gratuitement. Le vendredi 21 octobre dès 11 h au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Militaires et personnel civil seulement.

22 OCTOBRE

Journée du sport des FAC Venez découvrir de nouvelles activités et renouer avec le plaisir de bouger en famille. Collations et animation sur place. Activité familiale gratuite. Le 22 octobre de 9 h à 12 h au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516), intérieur et extérieur selon la météo. Info : 418 844-5000 # 5226.

Artisanat jeunesse Le Cercle de Fermières Val-Bélair offre deux cours de tricot pour les jeunes de 8 à 14 ans. Le premier se tiendra le 22 octobre et le deuxième le 5 novembre de 13 h à 15 h au local des Fermières situé au 1829, boul. Pie XI Nord. Pour le premier cours, les aiguilles et la laine seront fournies. Inscription : Diane Arcand, 418 847-4313. Prochaine réunion mensuelle le 9 novembre à 19 h au même local.

24 OCTOBRE

Technique de nage Séance théorique et pratique. Historique de la natation. Pratique du crawl. Intermédiaires et avancés. Le 24 octobre de 13 h 30 à 15 h 30 au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Militaires et membres PSL seulement. Inscription 48 h à l’avance. Info : 418 8445000 # 5791.

26 OCTOBRE

Nutrition sportive Cet atelier vous permettra d’améliorer votre performance en optimisant vos choix pour avoir l’énergie nécessaire lors de l’effort physique et de la récupération. La formation «Saine alimentation» est un prérequis pour assister à cette formation. Le 26 octobre de 18 h 30 à 20 h 30 au Centre des sports de la Base Valcartier (bât 516). Inscription au minimum 5 jours avant. Info : 418 844-5000 # 4677.

Conférence «Des hommes en révolution intérieure» Le Réseau Hommes Québec présente une conférence de Dominic Bizot, professeur en travail social à l’Université du Québec à Chicoutimi et membre de l’équipe Masculinités et Société. Le vendredi 28 octobre à 19 h au local d’Autonhommie, 1575, 3e Avenue, Québec. Ouverte à tous. 5 $ membres du RHQ et d’AutonHommie et 10 $ non-membres. Réservations et infos : 418 903-9631.

2 NOVEMBRE

PEC – Inspiré du CrossFit Séance théorique et pratique. Programme d’entraînement au combat (PEC). Initiation aux mouvements de base («kettlebells, kipping, pull up», etc.). Débutants et intermédiaires. Le 2 novembre de 13 h à 16 h au Centre des

sports de la Base Valcartier (bât. 516). Militaires et membres PSL adultes. Inscription 48 heures à l’avance au 418 844-5000 # 5791.

Gestion du stress Une bonne gestion du stress est vitale pour augmenter son niveau d’énergie, améliorer la qualité de ses relations et sa vie. Cet atelier vous permettra de vous sensibiliser à de nouvelles stratégies d’adaptation afin de composer avec le stress au quotidien. Le 2 novembre de 18 h 30 à 20 h 30 au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Inscription au minimum 5 jours avant. Info : 418 844-5000 # 4677.

3 NOVEMBRE

Cours d’évaluateur force Formation pratique complémentaire aux modules d’apprentissage en ligne. Aménagement, tension artérielle, tour de taille, FORMeFIT, évaluation. Préalables : 1er soins général et RCR niveau C valide, normes médicales V4, CV3, H3, G2, O2, A5, NMCP valide, grade de caporal ou poste désigné à l’unité. Le 3 novembre de 8 h à 16 h au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Militaires seulement. Inscription au plus tard 3 semaines avant le cours auprès de johanne.morin@forces.gc.ca ou en composant le 418 844-5000 # 5791.

5 NOVEMBRE

Portes ouvertes au CMR Saint-Jean Le Collège militaire royal de SaintJean tiendra une journée portes ouvertes le 5 novembre de 9 h à 17 h. Cette activité vous permettra de visiter le site et de rencontrer le corps professoral, le personnel cadre et les élèves-officiers. Les visites guidées débuteront à partir de 9 h à l’édifice Saint-Maurice; les départs se feront toutes les 20 minutes, et la visite sera d’une durée approximative de 60 minutes. Pour utiliser le service d’autobus disponible dans votre région, veuillez-vous inscrire au lien suivant : https://fr.surveymonkey.com/r/C3LSRXC. Info : 450 358-6777 # 5736.

7 ET 9 NOVEMBRE

Escalade en premier de cordée Séance théorique et pratique. Escalade autonome en premier de cordée. Équipement, mousquetonnage et assurage. Intermédiaires et avancés. Préalables : carte de pratiquant moulinette SAE. Capacité à grimper aisément des voies de 5.9. Les 7 et 9 novembre de 13 h à 16 h au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Militaires seulement. Inscription 48 heures à l’avance. Info : 418 844-5000 # 5791.

9 NOVEMBRE

Vous dormez debout! L’atelier sur le sommeil vous permettra de comprendre la composition du sommeil, les conséquences d’un manque de sommeil et vous guidera afin d’avoir une bonne hygiène de sommeil ainsi que de saines habitudes de vie. Le 9 novembre de 18 h 30 à 20 h 30 au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Inscription au minimum 5 jours avant. Info : 418 844-5000 # 4677.

14 NOVEMBRE

Besoin de trucs pour faciliter votre transfert? Le lundi 14 novembre de 18 h 30 à 21 h, le Centre de la famille Valcartier vous invite à une rencontre préparatoire à la mutation pour les adultes et à l’activité pour les 5-17 ans : «Quoi? On déménage encore!» Un service de garde payant pour les 0-5 ans sera disponible,

C’est l’Halloween! 28 OCTOBRE

Disco de l’Hallowen Activité dansante avec jeux, animation et cantine. Le 28 octobre au Centre communautaire (bât. 93) de 19 h à 21 h pour enfants de 6 à 12 ans. Les parents peuvent rester pour aider à la surveillance de la soirée. Aucune inscription requise. 4 $ payables à l’entrée. Info : 418 844-6060.

29 OCTOBRE

Bain thématique de l’Hallowen Venez vous baigner déguisé dans une ambiance et un décor halloweenesque. Le 29 octobre à la piscine du Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516) de 13 h à 17 h. Activité gratuite pour tous. Info : 418 844-5000 # 5226.

Un duo de festivités d’Halloween au Domaine de Maizerets Fête familiale à l’Île des perdus. Animation intérieure et extérieure, ateliers santé et distribution de bonbons seront offerts gratuitement, le samedi 29 octobre, de 13 h à 16 h. Un théâtre de magie sera aussi présenté par le mentaliste Pierre Hamon avec son spectacle, «À la recherche de Jack l’Éventreur» au Chalet Lacroix à 14 h. Prestation gratuite, places limitées. Info : 418 666-3331 ou www.domainemaizerets.com.

31 OCTOBRE

Shannon fête l’Halloween La fête de l’Halloween sera de retour le lundi 31 octobre au parc municipal de Shannon situé au 73, chemin de Gosford, de 17 h à 20 h. La population de Shannon et des environs est invitée à se costumer et à venir célébrer l’Halloween en famille en empruntant un sentier hanté, peuplé de personnages étranges, dans un décor des plus effrayants, ainsi qu’un cimetière qui en fera frissonner plus d’un. De nombreuses activités comme la visite de kiosplaces limitées. Inscription requise avant le 10 novembre. Info : Cathy-Ann Landry au 418 844-6060.

Need Some Tips and Tricks to Make your Posting Easier? Monday, November 14th, from 6:30 pm to 9:00 pm, the Valcartier Family Centre invites you to a posting preparation workshop and an activity for kids 5 to 17 years old : “What? We’re moving again!” Childcare for children 0-5 years old will be available for a small cost, places are limited. Registration required before November 10th. Info: Cathy-Ann Landry at 418-844-6060.

16 NOVEMBRE

Gestion de la colère Cet atelier vous permettra de vous familiariser à de nouvelles stratégies d’adaptation constructives et efficaces face aux gens qui vous côtoient. L’essentiel réside dans notre capacité à bien gérer cette émotion. Le 16 novembre de 18 h 30 à 20 h 30 au Centre des sports de la Base Valcartier (bât. 516). Inscription au minimum 5 jours avant. Info : 418 844-5000 # 4677.

DIVERS

Préparations sacramentelles La Chapelle de la Base Valcartier propose différentes préparations sacramentelles. Le baptême, tous les 3e mercredi

ques animés, distribution de friandises, maison hantée, concours de sculpture de citrouilles et plus encore. Info : 418 844-1085 ou loisirs@shannon.ca.

Mascarade de l’Halloween sur la rue Racine Le 31 octobre de 17 h à 21 h, un rendez-vous à ne pas manquer sur la rue Racine dans le secteur Loretteville pour les amateurs de bonbons et de célébrations joyeusement macabres. Venez en famille ou entre amis pour faire le plein de friandises et profiter de divers jeux, spectacles et animations terrifiantes. Service de navettes gratuites mis à la disposition des participants. Aller-retour à toutes les 15 minutes entre stationnement de la Place l’Ormière et le site de la Mascarade. Info : 418 626-3716 ou www.lamascarade.ca

DÈS MAINTENANT JUSQU’AU 6 NOVEMBRE

Halloween sur les plaines d’Abraham Les plaines d’Abraham, et plus particulièrement le jardin Jeanne-d’Arc, se transforment en lieux hantés où petits et grands sont invités à frissonner de peur… et de plaisir! La Commission des champs de bataille nationaux propose une série d’activités d’Halloween : Tour hantée (familles); Tournée ensorcelée (4 à 7 ans); Histoires à dormir debout (8 à 12 ans); Horreurs du bon vieux temps (adultes); Marche macabre (adultes). Certaines activités sont gratuites et d’autres à prix variés. Infos : www.ccbn-nbc.gc.ca ou 418 6496157. du mois, de 18 h 30 à 20 h d’octobre à juin 2017. La préparation au pardon au coût de 20 $, de 18 h 30 à 20 h : le 25 octobre pour inscription enfants-parents et 1re catéchèse, le 1er novembre pour la 2e catéchèse, le 15 novembre pour la 3e catéchèse et le 29 novembre pour la célébration du pardon. Préparation au mariage avec rencontres individuelles (possibilité de groupes) au coût de 40 $. Les autres préparations, première communion et confirmation, sont prévues pour le début de l’année 2017. Inscription ou info : 418 844-5000 # 5473. Suiveznous également sur Facebook : Chapelle de la BFC Valcartier.

Nouvel horaire à la bibliothèque de Shannon La bibliothèque municipale de Shannon ajoute deux jours à son horaire, passant ainsi de quatre à six jours d’ouverture. Située au 40, rue Saint-Patrick, la bibliothèque est dorénavant ouverte du lundi au samedi. Horaire disponible sur www.mabibliotheque.ca/shannon. Info : 418 844-1622.

PROCHAINE PUBLICATION :

9 novembre Soumettez vos communiqués au plus tard le 31 octobre par courriel à +adsum@forces.gc.ca. Info : 418 844-5000, poste 5598.


20 octobre 2016 − ADSUM

15

AÉROPORTS : les militaires pourront utiliser la file réservée aux voyageurs fiables Bonne nouvelle pour les membres des Forces armées canadiennes (FAC). Le passage des points de sécurité dans les aéroports du Canada sera désormais plus facile. L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) a récemment annoncé que les membres du personnel militaire canadien présentent un risque faible et les considèrent comme des voyageurs dignes de confiance. L’inclusion des membres des FAC dans le Programme pour les voyageurs dignes de confiance signifie concrète-

ment qu’ils pourront utiliser la file réservée aux voyageurs fiables pour les départs dans les principaux aéroports canadiens. Cette nouvelle vise également les réservistes et les familles des militaires. «Ce privilège a été présenté comme un geste de confiance et de respect. Alors que vous profitez de ces avantages, je suis certain que vous continuerez à vous comporter selon les normes les plus élevées», a affirmé le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense, en faisant lui-même l’annonce par voie de communiqué.

Après une vérification approfondie des antécédents, l’ACSTA donne aux voyageurs dignes de confiance une pièce d’identité spéciale avec photo dotée de caractéristiques de sécurité qui leur octroie un accès direct à plusieurs points de contrôle de sûreté dans l’ensemble du pays. Ainsi, lorsqu’ils partiront des principaux aéroports du Canada, les militaires bénéficieront de procédures de contrôle simplifiées. Par «simplifiées», l’ACSTA veut dire que les voyageurs utilisant ces

voies peuvent conserver leurs chaussures, leur ceinture, leur manteau léger, et n’auront pas à vider leurs poches pendant la vérification. En ce qui concerne les autres procédures, la même rigueur demeure. Tous doivent retirer leur ordinateur portatif de leur bagage de cabine à tous les points de contrôle. Ils doivent également se conformer aux règles de contrôle relatives aux articles interdits et franchir un portique de détection de métal. Leurs articles de cabine seront contrôlés à l’appareil de radioscopie. D’autres procédures peuvent s’ajouter au besoin. (S.L.) Pour plus de détails sur ce nouveau privilège, visitez le site http://www.acsta.gc.ca/voyageurs-dignes-de-confiance.

La vie en mer, une expérience mémorable pour une cadette de Québec! Ce n’est pas tous les jours qu’une jeune fille de 16 ans peut revenir à l’école un lundi après avoir effectué un stage en mer! C’est pourtant ce qu’a vécu la cadette Charlie Lebel du Corps de cadets de la Marine royale canadienne 267 Kondiaronk (Loretteville).

– PHOTO : GRACIEUSETÉ, CFV

AU ZOO AVEC PAPA!

U

ne cinquantaine de papas et d’enfants ont eu la chance de visiter le Miller Zoo de Frampton, en Beauce, lors d’une autre journée pères et enfants organisée par le Centre de la famille Valcartier (CFV). Le 1er octobre, les familles ont profité de la journée pour parcourir les sentiers pédestres du zoo et observer une centaine d’animaux comme la lionne Nahla et la tigresse Sheira, vedettes du zoo. Pères et enfants ont ainsi pu passer un moment privilégié ensemble. Ce fut le cas pour Stephan Wagner et Félix Moffat (sur la photo). Les activités pères et enfants sont devenus coutume au CFV. Tellement que l’organisme est actuellement à la recherche de volontaires pour son futur comité des pères qui aura pour objectif d’organiser d’autres activités de ce genre. (S.L.)

Nathalie Matte

En effet, Charlie a eu la chance de vivre pendant une semaine à bord du voilier-école Roter Sand. Elle faisait partie des 12 cadets du Québec sélectionnés pour participer à un stage en mer se déroulant entre Gaspé et Rimouski du 18 au 25 septembre. Après une première nuitée sur le navire à leur arrivée, les jeunes ont rencontré l’équipage et se sont préparés pour une semaine intense de stage. Au programme : apprentissage de la vie en mer, incluant la participation à la cuisine, au ménage, à l’entretien du navire, sans oublier la vie commune dans un espace restreint. De plus, les cadets ont pu parfaire leurs connaissances en navigation, dans le but de rapporter ces apprentissages à leurs camarades dans leurs unités. «C’était vraiment intéressant d’apprendre à connaître les autres, en plus connaître le bateau, de réapprendre des éléments que j’avais oubliés cet été», nous dit Charlie, qui en était à son deuxième stage sur le Roter Sand. «C’était vraiment

– PHOTO : GRACIEUSETÉ CADETS CANADA

Ghislain Côté, membre d’équipage (à gauche), et la cadette Charlie Lebel lors de la préparation d’une manœuvre d’ancrage.

l’fun, c’est une expérience que j’aimerais refaire sans hésiter!» Le Programme des cadets de la Marine s’adresse aux jeunes de 12 à 18 ans qui désirent connaître l’environnement naval et maritime en participant à une vaste gamme d’activités sur l’eau et à terre tout en prenant part à des défis stimulants.

Partenaire

Courtier immobilier résidentiel Spécialiste certifiée en Home Staging

URGENT BESOIN DE PROPRIÉTÉS DE TOUS GENRES DANS TOUS LES SECTEURS

AGENCE IMMOBILIÈRE

CONFIEZ-MOI VOTRE PROJET CONTACTEZ-MOI !!

418 934-6237 • 418 843-1151

34 JUMELÉS ET MAISONS UNIFAMILIALES

PATRICK RAYMOND, CD

Directeur de compte

418.951.5184

400-1280 Lebourgneuf, Québec

patrick.raymond@avego.ca avego.ca

EILLER «LE CONS R FINANCIE S» RAN DES VÉTÉ Conseiller en sécurité financière CSF Conseiller autonome et indépendant *Représentant de courtier en épargne collective (Fonds Mutuels) *Inscrit auprès de Mica Capital Inc.

*Certaines conditions s'appliquent.

A PARTIR DE 189 900 $ +TX* (TERRAIN INCLUS)

Plusieurs modèles disponibles :

SPLIT, COTTAGE AVEC OU SANS GARAGE Chemin John-Patrick Payne et Kenelm-Chandler à Stoneham.


ADSUM − 20 octobre 2016

16

CHRONIQUE AUTO

L’AUDI A4 2017 : UNE VOITURE IMPRESSIONNATE! PAR LE CAPORAL JEAN-FRANÇOIS ROSS Chroniqueur automobile

Lorsque Mercedes-Benz a divulgué sa «petite berline de luxe» CLA et la Classe C, il y a quelques années déjà, les ventes ont connu un succès instantané à l’échelle mondiale. La série 3 de BMW a été pendant quelques décennies la référence de ce segment de l’industrie automobile pour le plaisir de conduite. Pour l’année modèle 2017, Audi nous présente

À L’ACHAT SUR CERTAINS MODÈLES RECEVEZ 500$ EN PIÈCES ET ACCESSOIRES

ET

une évolution de la toute nouvelle A4. Croyez-moi, c’est toute une progression! Ses lignes extérieures sont épurées et son habitacle est tout à fait impressionnant. Est-ce la nouvelle référence dans la catégorie des berlines intermédiaires de luxe avoisinant les 50 000$ ? Selon moi, oui. La qualité de cette A4 2017 atteint une classe telle que l’on s’attendrait devoir la payer 75 000 $ au moins. Audi a peaufiné l’extérieur et l’intérieur de la voiture. Du siège du conducteur, la présentation

EN EXCLUSIVITÉ AUX MEMBRES COSTCO® JUSQU’À 300$ D’ÉCONOMIES SUPPLÉMENTAIRES!

des lignes et le choix des couleurs sont remarquables. L’habitacle est au goût du jour, et même en avance sur la concurrence sur les plans de l’innovation et du souci du détail. Si vous optez pour le modèle à traction dans les versions Komfort, Progressiv et Technik, le moteur sous le capot est le quatre cylindres de 2,0  litres turbocompressé qui développe 190  chevaux de 4200 à 6000 tours/minute et 236 livrespieds de couple de 1450 à 4200  tours/ minute. Pour ceux qui veulent le modèle quattro pour ses capacités hivernales, toujours dans les versions  Komfort, Progressiv et Technik, le moteur au catalogue est un quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé qui génère 252 chevaux de 5000 à 6000  tours/minute et 273 livres-pieds de 1600 à 4500  tours/ minute. La seule transmission au menu,

automatique à sept rapports, se marie parfaitement au moteur 2,0 litres. L’Audi A4 2017 offre une liste exhaustive d’équipements, le tout à partir de 38 500 $ pour l’entrée de gamme. Selon les options choisies, la facture peut augmenter assez rapidement. Le comportement routier est sans reproche pour une berline de cette catégorie : douceur de roulement, confort pour le conducteur et les passagers, et consommation de carburant raisonnable. Malgré des faiblesses en ce qui concerne la fiabilité de ce constructeur et un prix élevé pour le modèle d’essai, cette voiture est certainement la plus intéressante de ce créneau, surtout en location. Je tiens à souligner l’excellente collaboration d’Audi Canada pour l’essai routier de l’Audi A4 2017.

FICHE TECHNIQUE

40

% SUR TOUS LES PNEUS DE RABAIS

11337, boul. Valcartier, Loretteville, Québec

418 842-2703 1 866 842-2703

www.smsport.ca www.yamaha-motor.ca

MARQUE : Audi MODÈLE : A4 Technki 2017 (modèle d’essai) AUTRE(S) MODÈLE(S) : Komfort et Progressiv CATÉGORIE : berline de luxe PRIX : 53 840 $ (modèle d’essai) GARANTIES : 4 ans / 80 000 km MOTEUR : L4 de 2,0 litres turbocompressé PUISSANCE CH. (KW) : 252 (188) à 5000-6000 tr/min COUPLE LB-PI (N.M) : 273 (370) à 1600-4500 tr/min AUTRE(S) MOTEUR(S) : L4 de 2.0 litres turbocompressé (190 ch.) TRANSMISSION : automatique à sept rapports AUTRE(S) TRANSMISSION(S) : aucune TRACTION : intégrale SYSTÈME ANTIPATINAGE : oui, avec antidérapage SUSPENSION : Avant : indépendante à multibras Arrière : indépendante à multibras DIRECTION : à crémaillère à assistance électrique FREINS : Avant : disques ventilés (ABS) et (EBD) Arrière : disques ventilés (ABS) et (EBD) COUSSINS GONFLABLES : frontaux, latéraux et rideaux gonflables EMPATTEMENT : 281,8 centimètres POIDS : 1645 kg

VENEZ NOUS RENC RENCONTRER ONT TRER

CAPACITÉ DE REMORQUAGE : N/A CAPACITÉ DU COFFRE : 505 à 1510 litres CAPACITÉ DU RÉSERVOIR : 58,0 litres CONSOMMATION : ville : 9,8 L/100 km ou 29 mi/gal* route : 7,7 L/100 km ou 37 mi/gal* émission de CO2 : 207 g/km* *Selon Ressources naturelles Canada SÉCURITÉ : Top Safety Pick + selon les tests de collision par www.iihs.org AUTRES MODÈLES CONCURRENTS : - Acura TLX - BMW série 3 - Cadillac ATS - Infiniti Q50 - Jaguar XF - Lexus IS - Lincoln MKZ - Volvo S60 - Mercedes-Benz Classe C POUR : - Mécanique raffinée - Transmission exemplaire - Finition intérieure impeccable - Silhouette classique - Rouage intégral quattro évolué - Système audio CONTRE : - Options dispendieuses - Fiabilité à démontrer - Ligne conservatrice - Prix élevés - Douceur de roulement

VOUS, V OUS,

Mme Hélène Napert Conseillère en insolvabilité

AVANT A VANT A T TOUT OUT L La a faillite faillite n n’est ’est p pas as lla a sseule e ule ssolution olution

LA SOL SOLUTION UTION POUR V VOUS OUS SORTIR DE L L’ENDETTEMENT ’ENDETTEMENT

M. Y Yves ves T Turcotte urcotte

L a loi loi v ous p rotèg e mieux mie ux La vous protège q u e vous vo u s ne n e le le pensez p e n s ez que P aiem ent m ensuel , Paiement mensuel, ssans a n s iintérêt nté rêt

B.A.A., B.A.A P PAIR, AIR, S SAI AI | S Syndic yndic associé associé

B ureau u r e a u ValV a l - Bélair B é l a i r : 1653 1 6 5 3 , rue r u e de d e l ’ Éclair, É c l a i r, Q uébec u é b e c || | | 418 4 1 8 8 42-3155 4 2 - 3 1 5 5 || | | rmrsyndic r m r s y n d i c s ..com c om


20 octobre 2016 − ADSUM

17

SPORTS

FORT ENGOUEMENT POUR LE RUGBY À VALCARTIER PAR SIMON LEBLANC Journal Adsum

Il faut apprendre à marcher avant de courir. C’est ce qu’ont fait les 32 gars qui ont participé au tout premier camp de rugby masculin des Forces armées canadiennes (FAC), les 13 et 14 octobre sur la Base Valcartier. Tâter le terrain et connaître l’intérêt des militaires en vue de créer une ligue de rugby au sein des FAC, c’était l’objectif recherché par l’équipe du condition-

nement physique et sport (CP&S) des Programmes de soutien du personnel (PSP) de Valcartier. «On est allé chercher une toute nouvelle clientèle de sportifs avec ce camp. J’ai aimé ça de voir ces nouveaux visages et l’intérêt qu’ils ont développé pour le rugby», affirme le coordonnateur aux sports militaires, Martin Dubé. La tâche de donner la piqure pour le rugby aux 32 participants revenait aux entraîneurs Bill McNeil, entraîneur pour World Rugby depuis 28 ans, et Onie

LA COURSE À PIED A-T-ELLE UN IMPACT NÉGATIF SUR L’ARTHROSE DU GENOU? PAR MATHIEU PAQUET Moniteur de conditionnement physique et sports des PSP

Chez les sportifs, plusieurs contraintes mécaniques liées à l’exécution d’un sport peuvent engendrer de l’arthrose. Qu’en est-il des adeptes de course à pied? Est-ce que les nombreux impacts au sol imposés par la course causeraient suffisamment de lésions aux cartilages pour que l’arthrose se développe? L’arthrose est une maladie dégénérative associée à l’amincissement du cartilage articulaire qui progresse plus particulièrement avec l’âge. En effet, lorsque la destruction du cartilage se produit plus rapidement que la régénération, son épaisseur diminue et l’articulation s’altère définitivement. Plusieurs études démontrent que les coureurs ne font pas plus d’arthrose que les autres sportifs ou les gens sédentaires. Le tissu cartilagineux des coureurs vient à s’adapter à la contrainte mécanique : il devient plus épais et plus résistant. Pour que ce soit possible, il est toutefois important de respecter certains principes d’entraînement, tels que la progression, l’adaptation et la récupération, afin de favoriser la régénération. Malheureusement, certains facteurs de risque n’épargnent pas plus les coureurs que les sédentaires. En effet, l’hérédité, le sexe, le surpoids et les antécédents de blessures articulaires peuvent porter atteinte aux cartilages et prédisposent les individus à l’arthrose en vieillissant.

Lorsqu’il y a présence d’un de ces facteurs, il convient d’adapter sa course du mieux possible. Par exemple, on peut en diminuer le volume ou l’intensité. Certains coureurs pourront ainsi continuer à s’entraîner sans risquer leur santé articulaire. Si toutefois un coureur présente de l’arthrose douloureuse, une modification de l’entraînement ou une activité physique créant moins d’impacts sera préférable, afin de réduire la limitation fonctionnelle de l’articulation atteinte. Somme toute, on peut retenir que la course à pied n’augmente pas l’apparition de l’arthrose au genou. Au contraire, elle est bénéfique pour l’articulation si elle respecte sa capacité d’adaptation. Ainsi, arthrose ou pas, l’activité physique demeure importante afin d’éviter de pires problèmes de santé, tels que le diabète de type 2, l’hypertension ou des problèmes cardiovasculaires.

– PHOTO : SIMON LEBLANC, ADSUM

Un joueur tente d’aller marquer. Il doit se dresser devant l’ardeur en défensive de ses adversaires.

Laflamme, monitrice en CP&S pour les PSP, qui est arbitre au rugby et exjoueuse de l’équipe féminine de l’Université Laval. Pendant les deux jours d’entraînement, les joueurs ont été initiés à la base du rugby. Après un rafraîchissement des règles et des connaissances sur le sport en général, ils ont notamment pratiqué des situations de deux contre un, de trois contre deux, des matchs sans contact et un match à sept contre sept sur la moitié du terrain. «C’est un début. On a vu de bonnes choses sur le terrain et on sent que la volonté d’implanter le rugby dans les FAC est

325, Rue Marais • Québec, QC G1M 3R3

STEVE GODBOUT COURTIER IMMOBILIER

418 683-9300 VAL-BÉLAIR

0$ 90 3 23

LORETTEVILLE

$ 00 9 5 20

VAL-BÉLAIR

0$ 90 7 24

FORFAITS

FORMATION

PILOTE D’UN JOUR ET TOUR DE VILLE

DEVENEZ PILOTE D’AVION!

Rabais 10% pour les militaires avec vidéo et passagers gratuits sur le prix de nos forfaits. Plus de 100$ de rabais!

Choisissez votre nouvelle carrière en débutant votre formation de pilote d’avion avec Orizon Aviation.

418 877-2699 • www.oaqc.ca

là. Il reste maintenant à garder le désir d’apprendre et d’avoir du plaisir», déclare Bill McNeil. D’ailleurs, un des participants au camp, caporal-chef Jean-Marc Brault, du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, a pris l’initiative de rencontrer les joueurs intéressés et d’établir un plan de match afin de démontrer l’intérêt d’engager le processus pour avoir une ligue de rugby. Il faudra d’abord maintenir l’engouement grâce à des pratiques intérieures et à des parties amicales. Martin Dubé précise que l’intérêt semble fort, mais ce n’est qu’un début. À suivre!

VAL-BÉLAIR

0$ 90 9 27

SAINT-ÉMILE

0$ 50 2 23

L’ANCIENNE-LORETTE

$ 00 9 4 22

VAL-BÉLAIR

0$ 90 9 25

SHANNON

0$ 90 9 28

SAINTE-FOY

0$ 90 9 21

VAL-BÉLAIR

$ 00 0 2 30

VAL-BÉLAIR

0$ 50 8 26

VAL-BÉLAIR

0$ 90 9 28


ADSUM − 20 octobre 2016

18

PETITES ANNONCES Les

Par COURRIEL Par TÉLÉPHONE 418 844-5000, poste 5598 +adsum@forces.gc.ca PROCHAINE PARUTION : 9 novembre 2016 HEURE DE TOMBÉE : 3 novembre 2016

Militaires et personnel civil du MDN 1 parution (150 caractères) 2 parutions (150 caractères) 3 parutions et plus

Civils 1 parution (150 caractères) 2 parutions (150 caractères) 3 parutions et plus

Ces tarifs n’incluent pas la TPS et la TVQ. Toutes les petites annonces doivent être payées avant parution en argent, par carte de débit ou par carte de crédit. Aucun remboursement en cas d’annulation après la première parution.

3 1/2 SHANNON, RI non-fumeur maison bi-génération tout inclus lav. séch. Wi-Fi, télé sat. Libre immédiatement. 418 806-4215. 09/11 LOGEMENT À LOUER Val-Bélair. Grand 5 1/2 très éclairé, très grand terrain avec cabanon (la campagne en ville). Propre, non chauffé, non éclairé. Pas d’animaux. Référence requise. 960$/mois. Libre immédiatement. Tél : 418 498-2200. 20/10

LAC 278900$ 900 LACST-CHARLES ST-CHARLES 278

STE-CATHERINE

189 189900$ 900

ST-AUGUSTIN

LAC-BEAUPORT 179 000$ 000 LAC-BEAUPORT 179

SAINT-GABRIEL 0$ 90 4 36

SAINTE-CATHERINE U ND VE

SHANNON U ND VE

326 326900$ 900

DONNACONA DONNACONA

VAL-BÉLAIR

ST-RÉDEMPTEUR 279800$ 800 ST-RÉDEMPTEUR 279

SHANNON U ND VE

SAINTE-CATHERINE U ND VE

SAINTE-CATHERINE U ND VE

179 179900$ 900

ST-ROMUALD ST-ROMUALD

189 189800$ 800

949 949800$ 800

SHANNON 0$ 00 5 38

SAINTE-CATHERINE IN RA 0$ R TE 4 50 8

SAINT-ÉMILE U ND VE

5,00 $ 9,00 $ Communiquez avec nous!

Tarifs sur demande pour une annonce encadrée et une annonce avec photo.

LOGEMENTS À LOUER

Participant au service de relogement BROOKFIELD des Forces armées canadiennes

3,00 $ 5,00 $ Communiquez avec nous!

MONTRÉAL LONGUE-POINTE, 3 1/2 meublé tout inclus (RI). Wi-Fi, télé satellite, lav.-séch., balcons, portes patio. Info 514 954-0856 ou www.monappart.sitew.ca. 25/10 POUR RI à Shannon, 2 min de la base, 3 1/2 construction neuve très bien éclairé meublé en neuf tout inclus. 418 802-7415 418 844-1639. 20/10

STONEHAM 0$ 00 5 39

VAL-BÉLAIR 0$ 90 9 22

SAINT-ÉMILE U ND VE

SUPERBE 5 1/2 À LOUER situé sur le boulevard St-Claude, près de la sortie St-Geneviève /Henri IV. Rénové, très propre et lumineux. Recherche personne tranquille et non-fumeur. Animaux non acceptés. Libre maintenant 690$/mois. Chantal 581 984-2780. 20/10

CHAMBRE À LOUER CHAMBRE À LOUER dans luxueuse résidence située à Lebourgneuf Est à 9 km de la Base. Idéal pour militaire, policier, pompier et pilote. Internet, TV et SPA. 125$/semaine. 418 998-8041. 20/10

LORETTEVILLE

418 561-9212

Travailleurs autonomes et petites entreprises Offrez-vous une petite annonce commerciale (PAC) à partir de 12 $ par parution. Nos PAC sont ce qui se rapproche le plus d’une publicité, mais à moindre coût. Exemple de format : (autres formats disponibles)

VOTRE LOGO

VOS COORDONNÉES

MAISONS À VENDRE

JUMELÉ 2012. 3 c.c. à l’étage. Terrain aménagé 4625 pi2, cour asphaltée, patio 12x14, cabanon. Rue calme en U, à 2 min Henri IV et 10 min Base militaire. 418 842-4725. 20/10

+adsum@forces.gc.ca DuProprio # 698369 MAGNIFIQUE DEMEURE. Foyer intérieur en pierre. 3 c.c. à l'étage et s.d.b. S.s aménagé, c.c. et s.d.b. Grand solarium. Entrée double. Piscine hors terre chauffée. Grand cabanon avec porte de garage. Lumières encastrées, gradateurs dans toutes les pièces. Luminaires, stores et rideaux inclus. Air climatisé/ chauffage léger, échangeur d'air et aspirateur central. Beaucoup d'extras. Libre immédiatement.

0$ 00 9 53

VAL-BÉLAIR 0$ 00 5 19

PONT-ROUGE

MAISON À VENDRE à Biencourt avec grange. Terrain 53 786 pi2. Zone agricole, chauffage électrique, combustion lente au bois. Prix 100 000$. 418 4992963. 20/10

MAISON À LOUER JUMELÉ À LOUER à Val-Bélair avec garage. 3 c.c., salle de bain + salle d’eau. Patio couvert. Nc, né. Possibilité de garage chauffé. Déneigement et gazon inclus. Libre le 31 octobre. 1250$/mois. 418 570-8145. 20/10

ENVOYEZ-NOUS VOTRE PETITE ANNONCE PAR COURRIEL POUR UNE SOUMISSION

SHANNON

U ND VE

DESCRIPTION DE VOS SERVICES

MAISON À LOUER 1 étage 1/2 à Fossambault au Domaine rivière-aux-pins. 2 chambres, 1 s.d.b. Accès à la plage Lac St-Joseph. Secteur près piste cyclable. Libre rapidement. 825$/mois nc, né. Denis: 581 307-5885. 09/11

SAINTE-CATHERINE 0$ 00 5 29

VAL-BÉLAIR U ND VE

PORTNEUF U ND VE


20 octobre 2016 − ADSUM

19

agence immobilière

Une équipe qui donne des Ginette Plante

Nancy Tobin inc.

Sébastien Masse inc.

Adj. adm.

Courtier immobilier

Courtier immobilier

Guy Lapierre inc.

Martin Comeau inc.

Courtier immobilier

Courtier immobilier

RE SULTATS

418 847-1000

Nancy Garneau Adj. adm.

www.martincomeau.ca facebook.com/lequipecomeau

Fiers de servir les membres de la communauté militaire

BILINGUAL SERVICES

Participant au service de relogement BROOKFIELD des Forces armées canadiennes

Shannon

584, rue des Mélèzes

Shannon

55, rue Maple

Shannon Rue Griffin

Shannon

130, rue Desrochers

Shannon

56, rue Grogan

Shannon

135, rue Griffin

Shannon

5, rue Desrochers

À CONSTRUIRE

SIA : 10799204

Shannon 21, rue Lilac

SIA : 13464815

Shannon

112, rue Donaldson

SIA : 14080227

Shannon

105, rue Donaldson

SIA : 28093325

Shannon

301, boul. Jacques-Cartier

SIA : 10684738

Shannon

285, ch. de Wexford

SIA : 16985212

Val-Bélair

4 - 1530, rue Guillebert

SIA : 13738225

Val-Bélair

1798, av. de l'Amiral

NOUVELLE INSCRIPTION

SIA : 25828308

Val-Bélair

105 - 1360, av. du Golf-de-Bélair

SIA : 20624365

Val-Bélair

1284, rue Emerson

SIA : 27761536

Neufchatel E

1988, rue de la Cantatrice

SIA : 17447926

Neufchatel E

8363, av. Lespérance

SIA : 27203982

Des Chatels

4430, rue Pontchartrain

SIA : 28150115

Des Chatels

12315, rue John-F.-Kennedy

SIA : 9767813

Saint-Émile

2719, av. Lapierre REPRISE DE FINANCE

SIA : 12721302

Fossambault

30, rue de la Tourelle

SIA : 19870470

Fossambault

307, rue des Groseilliers

SIA : 11335596

Loretteville

401 - 95, rue Arthur-Dion

SIA : 25762813

Saint-Raymond 131, rue Lapointe

SIA : 23349757

Stoneham

4660, route Tewkesbury

SIA : 19703169

St-Roch

402 - 219, boul. Charest E.

NOUVELLE INSCRIPTION

SIA : 24815694

SIA : 14401354

SIA : 21387283

SIA : 15841166

SIA : 18218255

Charny

124 - 4128, av. des Chutes NOUVELLE INSCRIPTION

SIA : 19303787

SIA : 18523670

SIA : 23865633

LES DÉTAILS FONT TOUTE LA DIFFÉRENCE.


ADSUM − 20 octobre 2016

20

PROGRAMME D'AVANTAGES AUX MEMBRES PSL ET MILITAIRES SKI ALPIN 17 au 30 octobre StonehamÊUÊ`ՏÌiʍœÕÀ Mont St-AnneÊUÊ`ՏÌiʍœÕÀ Mont St-Anne /ÊUÊ`ՏÌiÊ܈ÀÊ Stoneham

RÉGULIER MILITAIRE

62,00 $ 77,00 $ 34,00 $

48,00 $ 63,00 $ 25,00 $

PSL

RABAIS

36,00 $ 45,50 $ 20,50 $

42 % 41 % 40 %

SKI ALPIN 7 au 20 novembre RelaisÊUÊ`ՏÌiʍœÕÀ RelaisÊUÊ`ՏÌiÊ܈À RelaisÊUÊ ˜v>˜ÌʍœÕÀ Massif de Charlevoix UÊ`ՏÌi

Plus de détails à la réception du Centre des sports.

40,80 $ 26,02 $ 22,61 $ 76,00 $

36,00 $ 22,50 $ 21,00 $ 62,00 $

26,50 16,00 16,00 45,50

$ $ $ $

35 % 39 % 29 % 40 %

18,50 $ 12,00 $ 10,50 $

12,50 $ 5,00 $ 6,50 $

51 % 72 % 55 %

-Ê Ê"

28 novembre au 11 décembre Ski Saint-Raymond Centre Castor Sépaq (7 stations)

E FOND

SKI ALPIN ET SKI D

25,75 $ 18,00 $ 14,57 $

/>ÝiÃÊi˜ÊÃÕðÊiÃÊ«ÀˆÝÊܘÌÊÃՍiÌÃÊDÊV…>˜}i“i˜ÌÃÊÃ>˜ÃÊ«Àj>ۈð +Õ>˜ÌˆÌjÃʏˆ“ˆÌjiðʈ“ˆÌiÊ`iÊLˆiÌÃÊ«>Àʓi“LÀiÃ°Ê iÊ«ÀˆÝʓˆˆÌ>ˆÀiÊý>`ÀiÃÃiÊ>ÕÝʓˆˆÌ>ˆÀiÃÊ`iʏ>ÊvœÀViÊÀj}ՏˆmÀiÊ՘ˆµÕi“i˜Ì°Ê iÊ«ÀˆÝʈ˜`ˆµÕjÊiÃÌÊ«œÕÀÊ՘ÊLˆiÌʍœÕÀ˜>ˆiÀ° iÊ«ÀˆÝÊ*-ÊiÃÌÊViÕˆÊ«œÕÀʏiÃʓi“LÀiÃÊ`ÕÊ*>˜Ê-«œÀÌÃÊœˆÃˆÀð

Vol 45 no 10 adsum 2016 10 20  

http://www.journaladsum.com/ftp/journaux/Archives/2016/VOL_45_NO_10_ADSUM_2016-10-20.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you