Issuu on Google+

Me HUBERT ST-ONGE avocat

(ex-militaire)

• Divorce • Séparation • Garde d’enfants et pensions alimentaires • Droit criminel

uy

Chirurgiens dentistes

on

Ou rT roo ps

pp

CANEX

s

LE MERCREDI 8 JUILLET 2009

844-2056

u ro st pe

Su pp ort

Adsum, Garnison Valcartier, CP 1000, succ. Forces, Courcelette (QC) G0A 4Z0. No convention : 40012192

no

Tél.: 847-9821

A

1771 ave. Industrielle, Val-Bélair (Qc) G3K 1L8

Dr Mathieu Bergeron Dr Charles Veilleux

s

Caporal-chef Charles-Philippe Michaud

Le colonel Lanthier prend les commandes du 5 GBMC Article en p. 3

Adieu

Le colonel Jean-Marc Lanthier est devenu le nouveau commandant du 5e Groupebrigade mécanisé du Canada au cours d’une cérémonie qui s’est tenue le 3 juillet à la Garnison Valcartier.

- Photo : sgt Ronald Duchesne, Imagerie Garnison Valcartier

Les honneurs militaires pour la gouverneure générale

Toutes nos pensées sont tournées vers la famille, les amis, les confrères et consœurs du caporal-chef Michaud pour leur apporter un peu de réconfort dans l'épreuve qu’ils vivent.

page 5

La Fête nationale du Québec célébrée à KAF

page 16

- Photo : sgt Ronald Duchesne, Imagerie Garnison Valcartier

Militaires, améliorez votre «swing» gratuitement page 33

- Photo : cpl Francis Gauthier, Imagerie Garnison Valcartier

L’Adsum prend une pause! Nos bureaux seront fermés du 13 au 31 juillet. Notre équipe vous reviendra ré-énergisée pour vous préparer la prochaine édition qui paraîtra le 13 août. Bonnes vacances à tous!

Des passionnés à votre service depuis 33 ans! N’oubliez

pas que ans Depuis 33

n i la locatio c’est auss 7 r 7 jours su VENTE - LOCATION - PIÈCES - SERVICE Depuis 33 ans

Avant d’acheter, ! Passez nous voir

113, boul. Valcartier, Loretteville

(418) 842-2703

www.smsport.ca

www.yamaha-motor.ca


La

meilleure garantie de l’industrie ECLIPSE GS 2009 LANCER 2009 À partir de

SPORT BACK ENFIN ARRIVÉ !

À partir de

25 998

$ À L’ACHAT

ENT ÉQUIPEM T COMPLE

OUTLANDER 2009 À partir de À partir de

À L’ACHAT

95$

89

TOUT INCLUS modèle ES 2WD

/ semaine rgement Super cha able att hayon rab ons c e en 2 s ti

GARANTIE DE 10 ANS 1000, boul. Pierre-Bertrand Sud, Québec

418 682-2226

www.quebecmitsubishi.com

Acura, une valeur sûre en tout temps. Tous les modèles Acura 2009 ont obtenu la cote « Meilleur choix sécuritaire » de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS).

09

À PARTIR DE

,9 %

1

FINANCEMENT À L’ACHAT

JUSQU’À 60 MOIS ◊

268

$

PAIEMENT PAR MOIS † EN LOCATION 48 MOIS

Modèle CSX Type S avec accessoires illustré

Page 2 / Adsum / 8 juillet 2009

Visitez acuraoptima.com COMBIEN VAUT VOTRE VÉHICULE D’ÉCHANGE?

4901, BOULEVARD DES GALERIES, QUÉBEC

Venez en faire évaluer la valeur et n’oubliez pas de nous mentionner que vous faites partie des FORCES CANADIENNES

418 622-8180 1 888 21 ACURA

◊ Offre de financement d’une durée limitée sur tous les nouveaux véhicules Acura 2009 par l’entremise des Services Financiers Honda Inc. sur approbation de crédit. Le taux en financement jusqu’à 60 mois sur la gamme des modèles CSX 2009 est de 1,9%. † Offre d’une durée limitée applicable à la location d’une nouvelle Acura CSX 2009 (FD5559JN) par le biais de Services Financiers Honda sur approbation de crédit. Le versement mensuel pendant 48 mois s’élève à $ moyennant un versement initial de 4 998 $ ou un véhicule de reprise d’une valeur équivalent. Les frais d’inscription au RDPRM, incluant les droits du registre, les frais de transport et d’inspection pré-livraison de 1 370 $, le paiement 268$ moyennant un versement initial de 4 998 $ ou un véhicule de reprise d’une valeur équivalent. Les frais d’inscription au RDPRM, incluant les droits du registre, les frais de transport et d’inspection pré-livraison de 1 370 $, le paiement du premier mois et un dépôt de garantie de 0$ sont payables dès l’entrée en vigueur du contrat de location. Les taxes, frais d’immatriculation, d’assurance, d’enregistrement, ainsi que les droits sur pneus neufs sont en sus. Allocation de 96 000 kilomètres; frais de 0,12 $/ km. Le concessionnaire peut louer à plus bas prix. Une commande/un échange de la part du concessionnaire pourrait être nécessaire. Valide sur les véhicules en inventaire seulement. Voyez votre concessionnaire Acura pour tous les détails.


Le colonel Jean-Marc Lanthier devient commandant du 5 GBMC Le colonel Jean-Marc Lanthier est devenu le 3 juillet le commandant du 5 e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC). La passation de commandement a été soulignée par une cérémonie de prise

d’armes au CSEM-3 de la Garnison Valcartier. Des représentants de toutes les unités de la brigade ont paradé pour l’occasion. Son prédécesseur, le col Daniel Ménard, a remis ses pouvoirs au col Lanthier, en présence du brigadier-général Guy Laroche,

Le nouveau commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, le colonel Jean-Marc Lanthier, signe le parchemin de passation de commandement. À gauche, le brigadier-général Guy Laroche, commandant du Secteur du Québec de la Force terrestre/Force opérationnelle interarmées (Est) et à droite, son prédécesseur, le colonel Daniel Ménard.

Le colonel Daniel Ménard remet ses pouvoirs, symbolisés par l’étendard de la brigade, au brigadiergénéral Guy Laroche. Le bgén Laroche a ensuite remis l’étendard au colonel Jean-Marc Lanthier. - Photos : sergent R. Duchênes, Imagerie, Grn Valcartier

Le caporal-chef Michaud succombe à ses blessures

Près de deux semaines après avoir été blessé par un engin explosif dans le district de Panjwai, à Kandahar, le caporal-chef Charles-Philippe Michaud est décédé dans un hôpital de Québec, le 4 juillet, à l’âge de 28 ans.

Le 23 juin, le cplc Michaud avait subi de graves blessures, à la suite de l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED), pendant une patrouille à pied au sud-ouest de la ville de Kandahar. Ce dernier avait été évacué par hélicoptère jusqu’aux installations médicales de la base de Kandahar. Peu après, il avait été envoyé pour des traitements au Centre médical de Landstuhl, en Allemagne. Puis, le 28 juin, il avait été transféré à l’hôpital l’Enfant-Jésus, où il a succombé à ses blessures quelques jours plus tard. Basé à Valcartier, le cplc Michaud servait en Afghanistan au sein du 2e Groupement tactique, Royal 22e Régiment. Il participait à son troisième déploiement en théâtre opérationnel et son deuxième en Afghanistan. Il était membre du 2 e Bataillon du Royal 22e Régiment. Originaire d’Edmundston, au NouveauBrunswick, le cplc Michaud s’était enrôlé dans les Forces canadiennes en 2000. Il laisse dans le deuil son père, Conrad, sa mère, Gisèle, son frère, Denis et sa conjointe, Alexandra. Le colonel Jean-Marc Lanthier, commandant du 5 e Groupe-brigade mécanisé du

commandant du Secteur du Québec de la Force terrestre/Force opérationnelle interarmées (Est). «C’est avec une fierté et un sens certain d’humilité que je me vois confier aujourd’hui le commandement du 5 GBMC», a-t-il déclaré. «Je m’engage face à vous tous à exercer mes fonctions de commandant selon les valeurs inhérentes à la profession des armes, avec courage, compétence, intégrité et loyauté. Je ferai en tout temps tous les efforts possibles pour m’assurer de créer les conditions pour que vous connaissiez encore tout le succès que vous avez toujours eu et qui est

attendu dans toutes les missions qui vous seront assignées. Je serai exigeant envers vous, parce que je voudrai m’assurer que vous êtes pleinement préparés et entraînés lorsqu’on vous demandera de faire face au danger, et je m’attends que vous soyez tout aussi exigeants envers moi», a-t-il ajouté. Le colonel Lanthier aura donc sous son commandement 10 unités, 3300 militaires et 2000 véhicules. Le colonel Ménard était aux commandes du 5 GBMC depuis le 2 septembre 2008. Il occupera en novembre les fonctions de commandant du contingent canadien à Kandahar. (P.B.)

CARRIÈRE DU COLONEL JEAN-MARC LANTHIER, CSM, CD Le colonel Lanthier est affecté au 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC) à la suite de sa formation élémentaire. Il y occupe divers postes d’état-major et de commandement au niveau de troupe, d’escadron et de régiment, avant de commander le régiment de 2005 à 2007. En 1992, il est déployé en ex-Yougoslavie. L’année suivante, il se déploie en Bosnie-Herzégovine. Pendant la crise du verglas de 1998, il est l’officier régimentaire lors du déploiement en Montérégie. En 2001-2002, il commande l’escadron de reconnaissance du groupement tactique du 3 R22eR lors de l’opération PALLADIUM. Finalement, il commande l’Équipe de liaison et de mentorat opérationnel de la Force opérationnelle interarmées Afghanistan en 2006-2007, mission pour laquelle il se voit octroyer la Croix de service méritoire et une mention élogieuse du Secrétaire de l’Armée des États-Unis. Ses affectations extra-régimentaires l’amènent à l’École de l’Arme blindée, au QG du Centre d’instruc-

tion au combat, au QG de la Défense nationale et au QG du 5e Groupebrigade mécanisé du Canada, comme chef d’état-major. Il devient le Directeur – Besoins en ressources terrestres en août 2007. Détenteur d’un baccalauréat en biochimie, il a obtenu une maîtrise en sciences de l’Université Cranfield, en Angleterre. Il a complété le cours de commandant et d’état-major de la Force terrestre à Kingston et le cours de commandement et d’étatmajor avancé au Collège de commandement et d’état-major interarmées britannique. Il est marié à Pamela Lanthier et est le père de Gabriel, 16 ans et Victoria, 13 ans.

Une explosion emporte le caporal Bulger - Photo : Forces canadiennes

Canada (5 GBMC), a souligné l’importance que le cplc Michaud accordait au développement de ses subalternes. «Très proche de ses hommes, il veillait constamment à leur bienêtre et le plaçait toujours avant son propre confort. Son départ laisse un très grand vide au sein de sa section, de son peloton et de son régiment», a-t-il déclaré lors d’une allocution, selon la Presse canadienne. Au moment de mettre sous presse, la date des funérailles n’était pas encore confirmée.

Le caporal Nicholas Bulger a perdu la vie lorsqu’un engin explosif de circonstance a été déclenché à proximité de son véhicule blindé, pendant une patrouille dans le district de Zhari. Cinq autres militaires canadiens ont été blessés dans le même accident. La tragédie a eu lieu le 3 juillet, au sudouest de Kandahar. Le cpl Bulger était membre du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, basé à Edmonton. Les cinq militaires blessés, dont les identités ne seront pas révélées, reçoivent pour leur part des

soins médicaux à l’hôpital de la base de Kandahar. Leur condition est jugée comme étant bonne. Ces derniers travaillaient au Quartier général de la Force opérationnelle, à Kandahar. La dépouille mortelle - Photo : Forces canadiennes du cpl Bulger a été rapatriée le 6 juillet vers 14 heures, à la base de Trenton, en Ontario.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 3


Bonnes vacances!

MESSAGES DU COMMANDANT DU SQFT / FOI (EST)

Brigadier-général Guy Laroche

L’application de l’indemnité de service en campagne et de l’indemnité de service occasionnel en campagne Un nouveau bénéfice a récemment été octroyé aux militaires qui servent avec les unités d’opérations de campagne de la Force terrestre : il s’agit de l’indemnité de service en campagne (ISC). Ce bénéfice représente un avantage additionnel substantiel pour nos militaires qui servent au sein des unités de manœuvre de la Force régulière. En réalité, ce bénéfice remplace l’indemnité d’opération en campagne (IOC ou FOA en anglais), laquelle était versée uniquement pour compenser les journées passées en campagne. Maintenant versée mensuellement pour le personnel affecté aux unités ou postes désignés, l’ISC se compare aux indemnités de service en mer, à bord de sous-marins, ou de personnel naviguant. Sans vouloir en couvrir tous les aspects techniques, ce que votre personnel administratif de soutien se fera un plaisir de vous expliquer, il importe de souligner les principales caractéristiques de l’ISC: - L’ISC est applicable aux militaires affectés à une unité de campagne, ou une autre unité ou poste désigné, telle que définie dans la directive sur la rémunération et les avantages sociaux (DRAS) 205.33. Brièvement, se qualifie comme unité de campagne toute unité appelée à conduire des manœuvres de combat ou instructions au combat, exigeant au personnel militaire de servir dans des conditions environnementales austères durant de longues périodes. À noter que le personnel

Un nouvel exécutif chez Commissionnaires

Québec.

En cette année remplie d’épreuves et de défis, nos membres se démarquent par leur courage et leur professionnalisme. Nous devons tous en être fiers. L’été est enfin à nos portes et il est important que tous les membres de la communauté militaire de la province se serrent les coudes en cette période exigeante, mais surtout enrichissante. Nos pensées vont naturellement à nos confrères et consœurs militaires qui sont présentement déployés. Je vous invite à soutenir et à appuyer nos troupes, leurs familles ainsi que ceux d’entre nous qui

vivent des moments plus difficiles. J’en profite pour saluer les efforts de tous ceux qui s’impliquent dans l’organisation d’événements destinés à la communauté militaire. Profitez de vos vacances pour faire le plein d’énergie afin de mieux faire face aux défis qui nous attendent. Entre autres, nous déployons, l’automne prochain, le QG de la Force opérationnelle 6-09 en Afghanistan. Par ailleurs, quelques 150 réservistes du Québec seront déployés en appui aux Jeux olympiques de Vancouver en février et mars 2010. Finalement, nos troupes se prépareront pour la Force opérationnelle 3-10 qui

quittera aussi pour l’Afghanistan à l’automne 2010. La période estivale sera donc l’occasion de planifier des activités et de se réunir avec ceux qui vous sont chers, de prendre du repos et de consolider les liens qui unissent la communauté militaire. L’adjudant-chef Arcand et moi-même vous souhaitons un été agréable rempli de moments ensoleillés et, surtout, soyez prudents lors de vos vacances.

non-éligible à l’ISC recevra l’indemnité de service occasionnel en campagne (ISOC), selon la DRAS 205.335, pour les périodes de 24 heures ou plus de service en campagne dans une unité ainsi désignée. Ces indemnités ne constituent pas des augmentations salariales et leur application demeure sujette aux directives pertinentes; - Au sein du Secteur du Québec de la Force terrestre et de la Force opérationnelle interarmées (Est) (SQFT / FOI [Est]), l’ISC est applicable aux unités de manœuvre du 5e Groupebrigade mécanisé du Canada, ainsi qu’à deux unités du 5e Groupe de soutien de secteur, soit le 5e Bataillon des servi-ces du Canada et la 5e Unité de police militaire. Le Directeur général – rémunération et avantages sociaux (DGRAS) au Quartier général de la Défense nationale est l’autorité pouvant désigner une unité ou un poste donnant droit à l’ISC, au nom du ministre ou du chef d’état-major de la Défense; - La date d’entrée en vigueur est le 1er avril 2007. Par conséquent, l’implantation récente de l’ISC fait en sorte que les militaires éligibles ont obtenu ou se verront verser un montant couvrant l’arrérage pour le temps passé dans une unité désignée pour l’ISC, depuis la date d’entrée en vigueur. À noter que le personnel administratif du SQFT / FOI (Est) a rapidement abattu la besogne imposante de faire les calculs qui s’imposaient afin que tous les militaires éligibles puissent percevoir leurs indemnités dès avril 2009, ne laissant que

quelques cas requérant des vérifications additionnelles; et - L’ISC et l’ISOC sont des bénéfices imposables. Échelonnées sur six échelons, les mensualités de l’ISC varient de 297 $ à 748 $. L’ISOC est fixée à 24,71 $ par période de 24 heures ou plus en campagne. À noter que le service passé avec des unités désignées pour les indemnités de service en mer, de sousmarin ou de personnel naviguant, entre dans le calcul du pointage déterminant l’échelon d’ISC applicable. Outre ces caractéristiques et technicités, il demeure que toute implantation d’une nouvelle mesure nécessitera des ajustements ou précisions de la part des quartiers généraux supérieurs. L’ISC n’y fait pas exception et déjà des préoccupations et questionnements émergent tant de la part du personnel militaire que de la chaîne de commandement sur certains points d’application. Par exemple, la réglementation prescrivant les situations menant à un arrêt du versement de l’ISC ne répond pas à toutes les situations, en particulier lors d’un détachement hors d’une unité désignée ou lors de limitations d’ordre médical. Des suggestions d’ajustements visant à améliorer l’application de l’ISC sont présentement recueillies par l’état-major du SQFT afin d’être acheminées à l’état-major de l’Armée de Terre à Ottawa pour examen. Cela dit, malgré toutes les perceptions, il demeure que l’admissibilité à l’ISC sera essen-

tiellement en fonction de l’appartenance du militaire à une unité de campagne, ou autre unité ou poste désigné, en conformité avec les règlements et directives en vigueur. La mobilité exigée du personnel des Forces canadiennes (FC) risque donc d’impliquer, tôt ou tard, un arrêt des versements de l’ISC lors d’affectation à des unités ou poste non assujettis à ce bénéfice monétaire. Cette réalité doit demeurer présente à l’esprit de tous et devenir intrinsèque à toute planification financière, tant personnelle que familiale. En dépit de la complexité de la structure organisationnelle de l’Armée de Terre découlant de la multitude et de la diversité des unités y œuvrant, l’ISC représente, somme toute, une amélioration très significative des indemnités consenties par le Conseil du Trésor, aux militaires exposés à des conditions austères lors d’exercices en campagne, et ce, afin de satisfaire les besoins du service. De plus, en étant harmonisée avec certaines autres indemnités d’environnement, l’ISC permet la reconnaissance des périodes de service éligibles au sein d’autres éléments des FC, en vue de la détermination du taux applicable. Pour toute information complémentaire, je vous invite à consulter les services administratifs de votre unité pour plus de détails. Le site du DGRAS constitue de plus une source d’informations pertinentes: http://www.cmp-cpm.forces.gc.ca/dgcbdgras/ps/all-ind/faq/lda-isc-fra.asp.

Tourner la page sur l’incident du Camp des cadets 1974 Par Philippe Brassard Journal Adsum

Cmdre (ret) Jean-Claude Michaud CD

Page 4 / Adsum / 8 juillet 2009

Le 5 juin 2009, Québec, Qc. Commissionnaires Québec, une agence de sécurité de la région de Québec a élu un nouvel exécutif lors de son assemblée générale le 5 juin dernier. Le Commodore (ret) Jean-Claude Michaud, CD fut élu à la présidence du conseil d’administration alors que le Brigadier-général (ret) Jean Gervais KStJ, CD. et le Major (ret) Robert Girard, CD. furent élus respectivement 1er et 2ième Vice-président. Commissionnaires Québec un leader en sécurité privé établi à Québec en 1955, est une Division de Commissionnaires Canada dont le chiffre d’affaires dépasse les 400$ M et compte plus de 19,000 employés de l’est à l’ouest du pays.

3405, boul. Wilfrid-Hamel, bur 330, Québec, Qc. G1P 2J3

418-681-0609 courrier@cccque.ca www.commissionnaires.ca

Honneur et persévérance

Le 30 juillet 1974, une explosion au Camp des cadets à Valcartier emporte la vie de six cadets et en blesse plusieurs dizaines d’autres. Trente-cinq ans plus tard, une trentaine de cadets présents se réuniront pour la première fois depuis l’incident. Ce jour-là, plusieurs dizaines de cadets, sous-officiers et officiers de la compagnie D étaient rassemblés dans un bâtiment du camp des cadets 1974, à Valcartier, pour suivre un cours de sécurité sur les explosifs. Un accident survient pendant la présentation, causant la mort des cadets Pierre Leroux, Yves Langlois, Eric Lloyd, Othon Mangos, Mario Provencher et Michel Voisard, et blessant plusieurs dizaines de personnes. «Quand je suis entré dans la salle, j’ai vécu l’explosion. J’ai été parmi les quatre ou cinq personnes à prodiguer les premiers soins», a raconté Clermont Morin, sergent-major du camp, non sans difficulté. Ce dernier a été fortement blessé aux oreilles, en plus d’avoir subi des séquelles psychologiques. «C’est un incident qu’on n’oublie pas», a confié pour sa part le sergent retraité Charles Gutta, alors adjudant-maître de la compagnie D du Camp des cadets 1974. Toutefois, «un tel accident n’a plus aucune chance de se reproduire aujourd’hui», rassure le major Carlo De Ciccio, officier d’affaires publiques pour l’Unité régionale de soutien aux cadets Est (URSC-Est), à Saint-Jean. «Ce genre de cours était relié à d’anciennes façons de faire. Depuis la fin des années 70, le programme des cadets est devenu un programme jeunesse. Il n’existe plus aucun lien de relève militaire. Il a pour but de former de meilleurs citoyens et les jeunes viennent y chercher des

défis supérieurs», a-t-il souligné. TOURNER LA PAGE Les 29 et 30 juillet prochains, environ 30 cadets présents lors de l’incident, accompagnés de leur famille et amis, doivent prendre part à un événement spécial de commémoration. Des membres de la famille de Mario Provencher, Eric Lloyd et Yves Langlois seront aussi présents. Le 29 juillet, les anciens cadets se rassembleront à l’hôtel Le Clarion de Québec pour discuter du drame, après 35 ans de silence. Puis, le 30 juillet vers 9 heures, les cadets Sur cette pierre commémorative sont gravés les noms de Yves Langlois, arriveront en autobus au 15 ans, Pierre Leroux, 14 ans, Eric Lloyd, 14 ans, Othon Mangos, 14 ans, Centre d’instruction des Mario Provencher, 15 ans et Michel Voisard, 14 ans, décédés accidentellecadets de l’Armée de ment au Camp des Cadets 1974. Une réunion d’anciens cadets présents aura Valcartier. Ils assisteront lieu les 29 et 30 juillet, afin de tourner la page sur la tragédie. - Photo : Philippe à la cérémonie de sou- Brassard, Adsum venir, qui est tenue chaque Au bout du compte, M. Gutta a réussi à année au camp des cadets. Ils déposeront ensuite une couronne au terrain de parade, retrouver 54 cadets. Parmi eux, 40 cadets avant de se rendre sur les lieux de la tragédie. sont toujours vivants, dont la plus grande «Mon but, c’est que nous tournions la page», partie réside à Montréal. Certains habitent a indiqué Charles Gutta, principal organisa- d’autres provinces canadiennes et même aux États-Unis. teur. Les recherches de M. Gutta ont progressé Il aura fallu pas moins de deux ans à M. Gutta pour localiser un maximum de grâce à la collaboration de plusieurs cadets cadets qui ont vécu l’incident. Il a notam- retrouvés, de l’Unité régionale de soutien aux ment passé d’innombrables journées à éplu- cadets (Est) de Saint-Jean (URSC-Est) et du cher l’annuaire 411 et à rejoindre des person- camp des cadets. nes dont les noms sont semblables aux cadets de l’époque.


La gouverneure générale reçoit les honneurs militaires à la Citadelle Une centaine de membres du Royal 22 e Régiment (R22 e R) ont offert les honneurs militaires d’ usage à la gouverneure générale et comm a n d a n te e n ch e f d u Ca n a d a , Mi ch a ë l l e J e a n , l e 2 6 j u i n à l a Citadelle de Québec. La cérémonie a été présentée par la Garde en rouge, appuyée par la Musique du R22eR et le 5e Régiment d’artillerie légère du Canada. Par ailleurs, la gouverneure générale a également procédé à la passation des pouvoirs de Colonel du R22eR entre le général Maurice Baril (retraité), ancien chef d’état-major de la Défense nationale, et son successeur, le majorgénéral Alain Forand (retraité).

Signature des parchemins en compagnie des Colonels honoraires entrant et sortant et du lieutenant-général Marc Lessard, commandant de la Force expéditionnaire du Canada (COMFEC).

Ce poste honorifique est octroyé à un ancien haut gradé du R22eR par le ministre de la Défense nationale. Ses principales fonctions sont d’assurer le maintien des grandes traditions de ce régiment de langue française, ainsi que la solidarité entre tous ses membres La gouverneure générale, Michaëlle Jean, fait son entrée sur le terrain de en service ou retraités. Photos : sgt R. Duchesne, Imagerie Garnison Valcartier

parade en compagnie du Colonel honoraire sortant, le général Maurice Baril (retraité), et du Colonel honoraire entrant, le major-général Alain Forand (retraité).

Le maire Régis Labeaume a assisté à la cérémonie haute en couleur.

La gouverneure générale a pris le temps de s’adresser à quelques membres de la Garde en rouge.

SOLAIRES

Le général Maurice Baril remet le drapeau du Royal 22e Régiment au major-général Alain Forand, nouveau Colonel honoraire du régiment.

HAUTE TECHNOLOGIE

DEMANDE DE PARDON

• Vision panoramique • Lentilles interchangeables • Protection 100% U.V. • Matériau ultra-léger et flexible • Possibilité de prescription ophtalmique

(RÉHABILITATION ET U.S. WAIVER)

3405, boul. Wilfrid-Hamel, bur 310, Québec, Qc. G1P 2J3

418-681-0609 poste 60 www.commissionnaires.ca

Centre Canex 190, rue Dubé Valcartier Examen visuel Lunettes Verres de contact

844-2520

8 juillet 2009 / Adsum / Page 5

Les professionnels de l’optométrie

Assistance pour l’obtention d’une réhabilitation rapide et efficace, ou pour une demande de levée d’interdiction aux États-Unis


38e année, No 4, mercredi 8 juillet 2009 Le journal Adsum est une publication non officielle publiée un mercredi sur deux avec la permission du Commandant du 5e Groupe de soutien de secteur. Les opinions et les points de vue exprimés dans ce journal ne sont pas nécessairement ceux du MDN, des FC et de l’ASPFC/Personnel des FNP. Le journal Adsum informe la communauté militaire de la garnison et de la grande région de Québec depuis 1972. Notre publication constitue l’un des principaux outils de communication interne de l’Armée au Québec. C’est un moyen privilégié pour le Secteur du Québec de la Force terrestre (SQFT) de communiquer avec son personnel et les familles. Les succès, les intérêts et les préoccupations de la grande équipe du SQFT, voilà la matière avec laquelle est bâti l’Adsum.

Adieux au caporal Martin Dubé à la chapelle Sainte-Jeanne d’Arc Des centaines de personnes se sont déplacées le 23 juin pour assister aux funérailles du caporal Martin Dubé, à la chapelle Sainte-Jeanne d’Arc. Ce d e r n i e r a p e r d u l a vi e l e 1 4 j u i n l or s q u ’ u n e b om b e q u ’ i l te n ta i t d e désamorcer a explosé dans le district de Panjwai, à Kandahar. Un cortège d’une centaine de véhicules a escorté la dépouille du cpl Dubé de SainteCatherine-de-la-Jacques-Cartier, l’endroit où l’exposition a eu lieu, jusqu’à la chapelle

catholique de la garnison. Parmi eux, une trentaine de motocyclistes de l’Association de motocyclisme militaire canadien et de Vétérans UN/NATO étaient présents pour honorer sa mémoire. Vers 11 h 30, le cortège a fait son entrée sur la base par la guérite principale, avant d’arriver à la chapelle, où des centaines de personnes l’ont accueilli, qu’ils soient militaires, civils, policiers ou membres de la famille. Puis, la messe funéraire s’est déroulée dans l’intimité.

Tirage : 7930 copies Éditeur Col Daniel Genest, cmdt 5 GSS Rédactrice en chef Caroline Charest, poste 5672 caroline.charest@forces.gc.ca Journaliste Philippe Brassard, poste 6656 philippe.brassard@forces.gc.ca Conseillère en publicité Ginette Demers, 418 871-1274 gdemers@videotron.ca Responsable petites annonces et comptabilité Francine Boutin poste 5598 francine.boutin@forces.gc.ca Infographiste Philippe Dionne-Raymond poste 6656 production_journalvalcartier@videotron.ca Imprimerie Les Presses du Fleuve

Toute correspondance doit être adressée à la rédactrice en chef. Les demandes de publication doivent être acheminées par courrier électronique à +adsum@forces.gc.ca. Soumettre les textes en format Word et les photos en jpg. La rédactrice en chef se réserve le droit de rejeter ou de modifier tout matériel rédactionnel ou publicitaire. Les auteurs des textes ne seront pas nécessairement avisés des modifications apportées à leurs textes. Les articles publiés dans ce journal sont la propriété de l’Adsum et ne pourront être publiés, utilisés ou reproduits sans l’autorisation de la rédactrice en chef ou de l’auteur. Le journal Adsum est une entité des Programmes de soutien du personnel (PSP) et est financé en grande partie par les fonds non publics. Les revenus générés par les annonces publicitaires contribuent en majeure partie au financement du journal. Nous vous remercions d’encourager nos annonceurs.

ABONNEMENT : GRATUIT pour les militaires et les employés civils du MDN. Pour les autres : 20,00 $ par année (22 éditions), taxes en sus ISSN 0705-0992

ADRESSE : Journal Adsum Garnison Valcartier, bât. 200 C.P. 1000, succ. Forces Courcelette (Québec) G0A 4Z0

À droite, l’accompagnateur du caporal Dubé, le caporal-chef Dave Grondin, a quitté temporairement l’Afghanistan afin d’escorter son défunt coéquipier tout au long des procédures funéraires. - Photo : cpl Francis Gauthier, Imagerie, Grn Valcartier

L’ACHAT D’UNE MAISON Avant de vous engager, la prudence vous dicte de voir immédiatement votre notaire. L’avant-contrat est l’élément déclencheur de tous les mécanismes qui fera de vous un heureux propriétaire. Il intervient naturellement avant le contrat de vente et joue un rôle majeur de la transition toute entière. Il faut toujours garder en mémoire que si votre proposition est acceptée, l’acte de vente sera établit selon les conditions qui y sont édictées, d’où l’importance d’y être très explicite. Pour faire de ces transactions une réussite, il faut savoir partir du bon pied. Pour plus d’informations, Ste-Catherine 875-1671 Valcartier 842-4448

Par internet mboilard@notarius.net

TÉLÉPHONE :

Après la cérémonie, le lieutenant-colonel Jennie Carignan a remis aux parents du cpl Dubé le drapeau canadien qui recouvrait son cercueil, accompagné de sa coiffure et de ses décorations militaires. - Photo : cpl Francis Gauthier, Imagerie, Grn Valcartier

Hommage au caporal Martin Dubé

Salut Martin Par le caporal Alexandre Urbain 5 RGC/53 esc C-IED Caporal Dubé, Martin de son petit nom, était un passionné. Un être qui pouvait s’émerveiller en regardant un insecte autant qu’un problème complexe de l’univers. Martin a toujours été un gars à chercher plus loin que la surface, puis plus loin encore. Par exemple, c’est lui qui m’a appris que les fameuses «camel spiders» étaient en fait de la famille des scorpions puisqu’elles avaient 10 pattes et non 8 comme les araignées en me montrant les articles qu’il avait pris sur Internet. Toujours souriant et confiant de nature, même face à un défi, il aimait l’adversité, car elle le forçait à se surpasser. Vous vous demandez si vous l’avez déjà rencontré au 5e Régiment du génie de combat? C’est assez simple. Si vous vous souvenez d’un gars qui portait son béret à longueur de journée, peu importe où il était et la température qu’il faisait, et avait un sourire fendu jusqu’aux oreilles, c’était lui. Conjointe, enfants, parents, famille et amis, Martin est parti et a emporté une grande place dans nos cœurs. Pour ma part, je remplis cet espace des meilleurs moments que j’ai eus avec Martin. Un de ces moments qui peut paraître anodin, c’est lorsque j���ai vu Martin «pogner les nerfs» après des troupes Mongoles qui lui rentraient dedans dans le jeu «Empire Total War». C’est peutêtre commun pour certains d’avoir cette réaction mais pas pour Martin. Ou lorsqu’on

Martin dans la tourelle du Cougar. - Photos : C-IED TEAM 4

nous donnait un projet à faire un vendredi après-midi et qu’il partait à rire en disant : «C’es-tu de la m…. ça tu penses!» En passant Martin, veille sur tes frères sapeurs et les autres le temps qu’on est en Afghanistan. Donne-moi une claque en arrière de la tête si je fais quelque chose d’insensé avec un «call» comme : «Alex, calv…!» Tu seras toujours dans nos pensées. Lorsque je serai au pays, je vais boire une rasade de rhum en ton souvenir en criant : CHIMO!

(418) 844-5000, POSTE 5598

TÉLÉCOPIEUR : (418) 844-6934

Page 6 / Adsum / 8 juillet 2009

SITE WEB : www.journaladsum.com COURRIEL : +adsum@forces.gc.ca PROCHAINE PARUTION

jeudi 13 août DATE DE TOMBÉE

mardi 4 août

Mario Boilard

Notaire e

Fondé par le 12 Régiment blindé du Canada

Martin et EOD, son chat de guerre.

Martin lors de son arrivée à KAF.


L’ancien champ de tir au pigeon sera réhabilité Par Philippe Brassard Journal Adsum

Céline Porcher, adjointe officier d’environnement, ramasse des éclats de pigeons d’argile, qui ont contaminé la surface de l’ancien de champ de tir au pigeon de Valcartier. - Photo : Philippe Brassard, Adsum

Ce t é t é , l e s e r vi ce Con s e r va ti on d e s r e s s ou r ce s d e Va l ca r ti e r procédera à la réhabilitation de l’ancien champ de tir au pigeon d’argile, dont les sols ont été contaminés par la pratique de cette activité. Entre 1991 et 2006, des personnes pratiquaient le tir au pigeon d’argile sur un terrain situé à quelques pas au nord du Peloton de police militaire. Des milliers de petits disques d’argile ont été tirés à cet endroit et les traces sont encore bien visibles aujourd’hui. À l’insu de tout le monde, cette activité avait pourtant un impact néfaste sur l’environnement. En effet, à la suite d’études menées sur plusieurs champs de tir au pigeon dans les bases canadiennes, on a remarqué que les pigeons d’argile rejetaient une famille de substances, appelée hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), selon le service Conservation des ressources. Ces contaminants sont généralement associés à la présence de produits pétroliers : des recherches effectuées sur la composition des pigeons d’argile ont démontré la présence d’un liant à base de pétrole.

Le tir au pigeon fut donc suspendu sur la garnison en 2007, le temps d’éclaircir la situation. «On s’est rendu compte qu’il n’y a pas d’alternative non polluante au pigeon d’argile. En plus, il ne s’agit pas d’une activité militaire. C’est pourquoi il fut décidé de nettoyer le terrain et de le fermer», raconte Céline Porcher, adjointe officier d’environnement de la Garnison Valcartier. Du côté d’Environnement Canada, des recherches ont démontré que l’exposition aux HAP peut causer des tumeurs ou des mortalités chez certains organismes aquatiques. RÉHABILITATION

L’ancien champ de tir de Valcartier sera donc réhabilité, en commençant par un nettoyage de tous les débris de pigeons d’argile encore au sol. Le terrain sera ensuite excavé pour retirer les sols contaminés, en moyenne à 30 centimètres de profondeur. Ces sols seront par la suite expédiés à un site d’enfouissement conçu pour recevoir des sols contaminés. Puis, l’excavation sera comblée, entre autres, par 2400 mètres cubes de sols exempts de contamination provenant de la construction du Centre d’instruction du Secteur du Québec de la Force terrestre (CI SQFT). «Cela va permettre des économies autant pour eux que pour notre projet. En plus, nous sommes certains qu’il s’agit de sols “propres”, car nous en connaissons la provenance», indique Mme Porcher. Par ailleurs, la réutilisation de ces sols va permettre de réduire les émissions atmosphériques associées au transport par camion des sols nécessaires à la réalisation de ces deux projets. L’opportunité d’utiliser des sols déjà sur le site va permettre de réduire de 30% les émissions atmosphériques provenant des camions.

Après coup, le terrain sera presque revenu à son état initial. Présentement, les responsables étudient la possibilité d’y implanter une pépinière écologique destinée à l’horticulteur de la garnison. Elle servira de barrière naturelle pour protéger le milieu humide situé juste à côté, tout en répondant aux besoins horticoles de la garnison. En effet, à 25 mètres devant l’ancien champ de tir, une tourbière, appelée un bog tacheté, est présente. Ce réservoir d’organismes vivants est un filtre naturel fragile qui nécessite d’être préservé. Photo : cyberacadie.com

Le 15 août, fête des Acadiens! Vous êtes Acadien et vous travaillez sur la Garnison Valcartier? Le journal Adsum lance un appel à tous les Acadiens qui prévoient célébrer leur fête nationale, le 15 août prochain. Si vous êtes intéressé à nous faire découvrir vos coutumes et vos activités typiques, contactez-nous au +adsum@forces.gc.ca. ou par téléphone au 418 844-5000, poste 6656.

BOISÉS DU CHEMINOT À LORETTEVILLE

Choisissez votre style de vie,

devenez propriétaire ! Versement hypothécaire à partir de $*/ mois

CONDOS SUR 2 ÉTAGES

MAISONS DE VILLE

589 149 900$

659 169 900$

* taxes en sus

* taxes en sus

Vous choisissez : • Luminaires • Céramique • Couleur des armoires • Couleur du bois flottant • 1 ou 2 stationnements Projet clé en main Terrain gazonné et asphalté Balcon 14’ x 7’ Adossé à la piste cyclable

Versement hypothécaire à partir de $*/ mois

Vous choisissez : • 2 ou 3 chambres • Luminaires et céramique • Couleur des armoires • Couleur du bois franc et flottant Superficie de 1280 p2

4 1/2 - 5 1/2

Superficie de 1560 p2

Projet clé en main Terrain gazonné et asphalté Cour arrière privée Patio et 2 stationnements

* Certaines conditions s’appliquent.

BUREAU DES VENTES : rue Gustave-Gagnon, angle boul. Valcartier (ouvert 7 jours)

418 845-2193

8 juillet 2009 / Adsum / Page 7

Livrable en août 2009. Notaire inclus*. Garantie 5 ans. Réservez votre unité en prenant rendez-vous dès aujourd'hui. www.constructionscde.com


Cérémonie de mentions élogieuses Le 25 juin, des militaires et civils membres des Forces canadiennes ont reçu des mentions élogieuses, au Mess des officiers de la garnison. Ces mentions sont remises en guise de reconnaissance du dévouement, du professionnalisme, du leadership, de l’initiative ou du travail remarquable de ces personnes. Le brigadier-général Guy Laroche, commandant du Secteur du Québec de la Force terrestre / Force opérationnelle interarmées (SQFT/FOI [Est]) et l’adjudantchef Gilles Arcand, adjudant-chef du SQFT/FOI (Est), ont remis à chacun les mentions élogieuses du Chef d’état-major de l’Armée de terre (CÉMAT), du Commandement de la Force expéditionnaire du Canada (COMFEC) et du SQFT/FOI (Est).

MENTIONS ÉLOGIEUSES DU CÉMAT

MENTIONS ÉLOGIEUSES D’ÉQUIPES DU SQFT/FOI (EST)

MENTIONS ÉLOGIEUSES DU COMFEC

ÉQUIPE OPÉRATION ÉLÉVATION (49e CONGRÈS EUCHARISTIQUE INTERNATIONAL) CAPITAINE YVES COURTEMANCHE 5 GBMC, FO 6-09

CAPITAINE CÉLINE FORTIN QG SQFT, FO 6-09

CAPITAINE ÉRIC LAGUEUX 5 GBMC, FO 6-09

MAJOR LUC AUBIN 5 GBMC, 3 R22eR

CAPITAINE FRANÇOIS PERREAULT 5 GBMC, 12 RBC

CAPITAINE PATRICK VACHON 5 GBMC, 5 RALC

SERGENT YANNICK PICHÉ 5 GBMC, 3 R22eR

MAJ RICHARD NANTEL, CAPT STÉPHANE RICHARD, LT CHRISTOPHER DARE, ADJUC STÉPHANE MARCOUX, ADJUC PIERRE MARTIN, ADJ JEAN-CLAUDE TOUCHETTE

MENTIONS ÉLOGIEUSES DU SQFT/FOI (EST)

MAJOR MARC AUCLAIR QG 5 GSS

MAJOR JEAN-FRANÇOIS CLAVEAU 5 GBMC, QGET

CAPITAINE ANDRÉ GERVAIS QG 5 GSS

ÉQUIPE D’INSTRUCTION DU SYSTÈME DE VÉHICULE DE SOUTIEN BLINDÉ LOURD (MONTÉE EN PUISSANCE ROTO 7 OP ATHÉNA) SOUS-LIEUTENANT FRÉDÉRIC PARADIS 35 GBC, FUS ST-LAURENT

ADJUDANT-CHEF CHRISTIAN THIBAULT 35 GBC, VOLTIGEURS

ADJUDANT-MAÎTRE MARCO LABRIE QG 35 GBC

SERGENT MICHEL BOURGAULT 5 GSS, CTSE VALCARTIER

SERGENT FRANÇOIS PARÉ 5 GSS

CAPORAL DANIEL GARBUTT QG 5 GSS

MONSIEUR JACQUES GOUDREAULT 5 GSS, SVC CANADIEN DES FORÊTS

CAPORAL TERRY GUÉNETTE 5 GSS, RETRAITÉ DES FC

CAPORAL RÉMI PITRE 5 GSS, 5 BN S DU C

MONSIEUR PIERRE GODBOUT 5 GSS, SVC CANADIEN DES FORÊTS

MONSIEUR JEAN-ADÉLARD SAVARD URSC (EST)

Le samedi 20 juin, à l’église Saint-Louis de France de Brownsburg-Chatam, avaient lieu les obsèques du soldat Alexandre Péloquin, décédé en Afghanistan le 8 juin. Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies pour honorer sa mémoire et de nombreux résidents de la municipalité s’étaient déplacés pour saluer au passage son cortège funèbre. Pélo, comme le surnommait ses amis, était natif de la région des Laurentides. Il s’était joint aux Forces canadiennes le 26 octobre 2007. Âgé de 20 ans, il servait à titre de fantassin au sein du 3e Bataillon, Royal 22 e Régiment depuis le 6 juin 2008. Il a perdu la vie dans le district de Panjwai alors qu’il effectuait une Les obsèques ont eu lieu à l’église Saint-Louis de France dans les patrouille à pied.

Le soldat Alexandre Péloquin repose en paix Page 8 / Adsum / 8 juillet 2009

CAPORAL-CHEF RÉGIS BOULIANE 5 GBMC, 5 RGC

Laurentides. - Photos: cplc France Morin, Imagerie – Saint-Jean

CAPORAL MATHIEU PILON 5 GBMC, 5 RGC

ADJ LOUIS MONETTE, CPLC RICHARD DUCHESNE, CPL JEAN-FRANÇOIS GUAY, CPL MARCO SIMARD

Le caporal-chef Frédéric Heppell, de Valcartier, a reçu une médaille de bravoure pour avoir sauvé la vie de deux soldats blessés à Kandahar. C’est la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, qui lui a remis cet honneur. - Photo : cplc Jean-François Néron, Rideau Hall

Le caporal-chef Frédéric Heppell obtient une médaille de bravoure Le 17 novembre 2007, le caporal-chef Frédéric Heppell, alors caporal, a secouru deux collègues qui se trouvaient à bord d’un véhicule militaire en flammes durant un déploiement de nuit à Kandahar, en Afghanistan. Le véhicule, frappé par un engin explosif improvisé, avait subi d’énormes dommages au châssis. Malgré le feu intense et l’explosion des munitions à bord du véhicule, le militaire de Valcartier est sorti de sa cabine pour porter secours à trois hommes coincés à l’intérieur du véhicule. Il les a trouvés sans vie, gisant sous des débris de métal. Ayant ensuite repéré deux soldats blessés qui avaient

été éjectés lors de l’impact, il les a traînés en lieu sûr, quelques instants seulement avant que le char n’explose complètement. Le 19 juin dernier, le geste du cplc Heppell a été reconnu lors d’une cérémonie de remise de décorations pour actes de bravoure, à Rideau Hall. La gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, lui a donné une médaille de bravoure, remise pour des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses. Au total, sept étoiles de courage et 40 médailles de bravoure ont été octroyées lors de la cérémonie.


Ils reçoivent l’Ordre du mérite militaire Les patrouilleurs prêts à intervenir Le 25 juin, au cours d’une cérémonie à Rideau Hall, Michaëlle Jean, gouverneure générale et commandante en chef du Canada, a remis l’Ordre du mérite m i l i ta i r e à 5 8 m e m b r e s d e l a For ce régulière et de la Réserve des Forces canadiennes. Parmi ceux-ci figuraient sept membres de notre communauté. Rappelons que l’Ordre du mérite militaire, institué en 1972, a pour but de souligner le service méritoire et le dévouement des membres des Forces canadiennes. Il reconnaît les services exceptionnels de Canadiens et Canadiennes qui, dans l’exercice de leurs fonctions, ont fait preuve d’un dévouement et d’une assiduité bien au-delà de ce que le devoir leur commandait. Le grade de commandeur (initiales honorifiques : C.M.M.) reconnaît des services méritoires exceptionnels rendus dans l’exercice de fonctions d’un niveau de responsabilité élevé. Le grade d’officier (initiales honorifiques : O.M.M.) reconnaît des services méritoires exceptionnels rendus dans

l’exercice de fonctions comportant des responsabilités. Le grade de membre (initiales honorifiques : M.M.M) reconnaît des services exceptionnels ou pour rendement exceptionnel dans l’exercice de leurs fonctions.

en cas de problème cardiaque

- Photos : cplc Jean-François Néron, Rideau Hall

Une quinzaine de patrouilleurs de la 5 e Unité de police militaire (5 UPM) de Québec ont reçu une formation de premiers intervenants, incluant l’utilisation d’ un défibrillateur externe automatisé (DEA), un appareil qui peut sauver une personne atteinte d’un trouble cardiaque. Le caporal-chef André Girard, instructeur à la 5 UPM, est celui qui a récemment enseigné aux patrouilleurs la Formation en intervention médicale d’urgence, basée sur le cours de l’Ambulance St-Jean. Il a été assisté par le caporal François Lafleur, de Bagotville. Pour ce nouveau cours réservé à la Police militaire, les étudiants ont d’abord dû apprendre la partie théorique d’eux-mêmes. Ils ont ensuite suivi un programme de deux jours, qui est en fait la confirmation pratique de leurs acquis. Ce programme exposait les patrouilleurs à des scénarios d’urgence adaptés aux réalités policières, ainsi qu’une formation spécifique sur le défibrillateur automatisé. Puis, les policiers militaires ont passé l’examen de l’Ambulance St-Jean. Transporté dans les voitures de patrouille depuis la fin mai, le défibrillateur automatisé permet d’abord de mesurer l’état d’un individu atteint d’un arrêt cardiaque ou autre problème similaire. Selon la gravité de la situation, l’intervenant va ensuite pratiquer une réanimation cardio-respiratoire (RCR) ou administrer un choc avec le défibrillateur. Le taux de réussite du RCR est de seulement 3%, tandis qu’il oscille entre 40 et 45% avec le défibrillateur automatisé, selon le cplc Girard. En conséquence, les patrouilleurs auront la capacité de sauver des vies, en tant que

Brigadier-général Christian Barabé O.M.M. QG FOI Est, Montréal

Colonel Christian Juneau O.M.M. FOI Afghanistan, Kandahar

Adjudant-chef Serge Beaudoin M.M.M. 430 ETAH

Adjudant-chef Ghislain Daigle M.M.M. QGET

Adjudant-chef Michel Landry M.M.M. FOI Afghanistan, Kandahar

Adjudant-chef Ghislain Laverdière M.M.M. 1 R22eR

Sergent Denis Cloutier M.M.M. CI SQFT

Par Philippe Brassard Journal Adsum

Le caporal Patrick Noël de la 5e Unité de police militaire administre un massage cardiaque à sa victime simulée, le caporal-chef André Girard. Juste à côté, un défibrillateur externe automatisé. - Photo : Philippe Brassard, Adsum

premiers intervenants. «Si on arrive les premiers sur les lieux d’un arrêt cardiaque par exemple, on va maintenant pouvoir aider la personne et possiblement sauver sa vie. On pourra donner des soins plus avancés, plus rapidement et donner une meilleure information aux ambulanciers lorsqu’ils arriveront», résume le caporalchef. Éventuellement, l’ensemble des policiers militaires de la base, qu’ils soient enquêteurs ou patrouilleurs, devraient être formés pour ce type d’intervention, d’après le cplc Girard. Cela représente une centaine de personnes, dont une vingtaine de patrouilleurs. Ainsi, plusieurs cours sont prévus dans le futur.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 9


Un don de 1500 $ pour les enfants aveugles Par le sergent Michel Parent Président national de l’AMMC, membre de Vétérans UN-NATO Canada

La première édition de la collecte de fonds pour enfants aveugles, qui a eu lieu dans le stationnement du Canex le 4 juillet, a permis d’ amasser un montant de 1500 $. Sous la tutelle de la Police militaire et organisée par les membres de l’Association de motocyclisme militaire canadien (AMMC) et du Regroupement Vétérans UN-NATO Canada, cette activité a connu un franc succès. Les enfants, accompagnés de leurs parents, avaient le choix de plus de 20 motos de tous styles afin de réaliser leur petit rêve de randonnée. C’était là l’attraction

principale de la journée. Une escouade de maquilleurs était présente pour matérialiser les désirs de transformation des marmots. Des ballons multicolores étaient également disponibles pour le plaisir de tous et il y avait de quoi apaiser l’appétit des plus fins gourmets. Même Spiderman y était! Je tiens à remercier tous nos commanditaires, tels que le Tim Hortons de la base de Valcartier, la Caisse populaire Desjardins et le Métro du Canex, ainsi que tous les donateurs. C’est grâce à vous que nous avons recueilli le montant de 1500 $, qui sera d’ailleurs remis officiellement sous peu par notre représentant, M. André Belley de la Police militaire. Sur cette note positive, nous ne pourrons que répéter l’événement l’an prochain.

Le major Jacques Lasalle souhaite la bienvenue à l’adjudant-maître Line Bachand.

Nouvelle addition à l’Unité interarmées de soutien du personnel - Québec Par le major Jacques Lasalle Commandant, Unité interarmées de soutien du personnel - Québec

Des randonnées à moto sur la garnison ouvertes aux enfants constituaient la principale activité de la collecte pour les enfants aveugles, tenue le 4 juillet au Canex. - Photo : Courtoisie

NOUVELLES

EXPRESS

Sensibiliser sur la santé mentale dans les FC Le chef d’état-major de la Défense nationale, le général Walt Natynczyk, a procédé le 25 juin au lancement d’une vaste campagne de sensibilisation envers la santé mentale dans les Forces canadiennes. Elle vise à informer les militaires sur les problèmes de santé mentale et à créer une culture de compréhension. Le slogan choisi, «Soyez la différence», exprime l’idée que chaque militaire peut poser un geste significatif pour ceux qui vivent ces troubles. La campagne s’inscrit dans l’engagement à long terme des Forces canadiennes en vue d’améliorer la vigilance et la mobilisation à l’égard de la santé mentale.

Page 10 / Adsum / 8 juillet 2009

L’enquête sur l’incendie du Manège militaire rendue publique Le Directeur du service des incendies des Forces canadiennes (DSIFC) a complété son enquête portant sur l’incendie du Manège militaire de Québec. Cette enquête a déterminé que l’incendie était d’origine accidentelle et qu’il a débuté dans le coin sud-ouest du grenier de la salle principale. L’utilisation inadéquate d’un réflecteur halogène a causé l’incendie. Également, le système d’alarme d’incendies était endommagé et le détecteur de fumée du grenier avait été désactivé. À la suite du rapport d’enquête dévoilé le 23 juin, le ministère de la Défense nationale a pris des mesures pour éviter que de tels événements se reproduisent.

Signal de départ pour la campagne présidentielle afghane Selon Associated Press, la campagne pour l’élection présidentielle afghane du

C’est avec plaisir que nous annonçons l’embauche de l’adjudant-maître Line Bachand dans ses nouvelles fonctions d’adjudant-maître régional pour l’ Unité interarmées de soutien du personnel Québec (UISP-QC). L’adjum Bachand, forte d’une expérience de plus de 25 années au sein de la Réserve des communications, aura comme principale fonction d’assurer la liaison avec les sergents-majors d’unité quant au suivi nécessaire des soldats affectés temporairement à notre unité. Le personnel étant la ressource la plus importante des Forces armées, il est abso-

lument essentiel d’assurer le bien-être et la santé physique et mentale de nos soldats pour qu’ils puissent retourner le plus rapidement possible auprès de leurs camarades de travail et leur unité. L’adjum Bachand apportera également à notre unité un bagage hors du commun grâce à sa formation professionnelle civile. En effet, elle est thanatopracteur de formation et durant plusieurs années elle a agi comme directrice de funérailles, s’occupent plus spécialement de rencontrer des familles au moment du deuil. Elle sait donc faire preuve de compassion et a un sens de l’écoute exceptionnel, des qualités qui lui seront certainement utiles dans son nouvel emploi. Nous lui souhaitons bonne chance et bienvenue au sein de notre unité.

20 août a officiellement débuté le 16 juin et rassemble pas moins de 41 candidats, dont deux femmes. Le président sortant, Hamid Karzaï, a déjà une grande visibilité à Kaboul, avec des affiches et des véhicules munis de haut-parleurs appelant à voter pour lui. Ses principaux adversaires seront l’ex-ministre de l’Économie, Ashraf Ghani, et l’ancien ministre des Affaires étrangères, Abdullah Abdullah. Par contre, aucune affiche de candidat n’est visible dans la ville de Kandahar, apparemment pour des raisons de sécurité.

Les Américains font sentir leur présence dans le sud de l’Afghanistan Le major-général Mart de Kruif, commandant du Commandement régional du Sud en Afghanistan, a laissé savoir à des responsables de la défense que l’arrivée de nouvelles troupes américaines change la nature des combats dans la région. En date du 8 juin, la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) comprenait 28 850 soldats américains en Afghanistan, par rapport à 19 950 en décembre dernier. Ces importants renforts ont pratiquement doublé le nombre de troupes disponibles pour des opérations, dont plusieurs sont déjà en branle, selon le commandant du Sud. De nouveaux hélicoptères permettent également d’accroître la portée d’intervention des troupes, qui pourront se rendre dans des zones où elles n’allaient pas auparavant. En outre, l’ISAF aura la capacité de troubler les lignes de communication des talibans, qui ont toujours circulé librement entre les sanctuaires du Pakistan et les champs de bataille d’Afghanistan, croit le major-général.

CERTIFICATS DE LONG SERVICE Le 5 juin au cours au Mess des officiers, René Parent, gestionnaire national, Exploitation des commerces de détail, a remis des certificats de long service à trois employés de son organisation. Les récipiendaires sont assis dans la première rangée : Mario St-Onge, certificat de 25 ans de service, Yves Duguay, certificat de 30 ans de service, et Christian Lacroix, certificat de 30 ans de service. Dans la rangée de derrière : René Parent, Ann Martell et Jacques Jenkins.

Abonnez-vous dès maintenant! Recevez votre copie du journal 418 844-5000, poste 5598 Adsum par la poste ! www.journaladsum.com


Changement de commandant et e de SMR au 1 R22 R Par le major François Dufault Commandant adjoint, 1er Bataillon Royal 22e Régiment

Le vendredi 26 juin, les membres du 1 er Bataillon du Royal 22 e Régiment (1 R22 e R) ont paradé une dernière fois sous les ordres du lieutenantcolonel Marc Gagné et de l’adjudantchef Ghislain Laverdière. Depuis leur arrivée en 2007, le 1 R22eR a accompli une multitude de tâches opérationnelles qui étaient essentielles aux opérations du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada : réintégration de centaines de membres de la rotation 4; haute disponibilité opérationnelle pour la force d’intervention domestique et la force de réaction rapide terre pour le Sommet de la

Francophonie;, entraînement et mise sur pied de l’exercice de brigade RÉFLEXE AGUERRI au Texas au début de 2009; et finalement, envoi de plus de 214 personnes sur la présente rotation en Afghanistan. À ces tâches opérationnelles, rappelons d’importantes tâches protocolaires comme la participation aux festivités du 400 e anniversaire de la ville de Québec, le changement des drapeaux consacrés du 1 R22eR et l’organisation par le lcol Gagné du bal du Royal 22e Régiment pendant ses deux années de commandement. C’est avec le sentiment du devoir accompli que le lcol Gagné s’est adressé une dernière fois en tant que commandant aux membres du 1 R22eR en soulignant l’incroyable besogne que toute l’équipe accomplie sous son

Le lieutenant-colonel Marc Gagné transmet la canne régimentaire au sergentmajor entrant, l’adjudant-chef Eric Gravel.

Un cours de chauffeurs VBL III s’est donné du 4 au 29 mai au 1er Bataillon du Royal 22e Régiment. Soldats, caporaux, cavaliers et sapeurs étaient donc réunis afin d’acquérir de nouvelles connaissances. Même s’ils n’étaient pas tous de la même unité,

Le commandant sortant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, le colonel Daniel Ménard, inspecte les troupes du 1er Bataillon en compagnie du colonel sortant du régiment, le général Maurice Baril, du lieutenant-colonel Marc Gagné, commandant sortant, et du lieutenant-colonel Mike St-Louis, commandant entrant.

commandement. Cette journée était également la dernière parade du sergent-major du régiment, l’adjuc Laverdière, au sein du bataillon. Les quatre gardes, sous sa supervision et précision reconnue, ont exé-

Transmission des drapeaux consacrés entre les deux commandants.

Cours de chauffeur VBL Par le sapeur Jonathan Cayer Candidat

- Photos : cpl Mario Plamondon, photographe du régiment

les membres du cours ont pu apprendre à travailler ensemble à un niveau autre qu’en exercice. L’organisation et la construction de ce cours échelonné sur presque un mois étaient assurément très réussies. Les deux premières semaines de maintenance et de théorie ont probablement aidé les stagiaires à ne pas répéter les erreurs qu’ils

auraient pu commettre dans les sentiers et sur la route pendant la conduite. Quelques-uns ont quand même profité de leur situation pour se servir du treuil afin de se sortir du pétrin. Pour une première fois dans le cadre de cette formation de chauffeur de VBL III, la formation a été en grande partie donnée par des instructeurs civils… Du jamais vu. Il faut dire que les instructeurs de la compagnie Calian sont d’anciens militaires. Les chauffeurs ont parcouru des kilomètres durant les deux dernières semaines et ont ainsi augmenté leurs chances de réussite de l’examen routier. Tous les outils nécessaires à l’apprentissage ont été fournis. C’est maintenant au tour des stagiaires de donner l’effort suffisant pour

cuté avec finesse et précision l’exercice élémentaire pour faire de ce moment historique, un souvenir digne des annales du 1 R22eR. C’est sous une petite pluie, en présence de nombreux dignitaires et des autorités régimentaires, que ce chapitre de l’histoire de l’unité s’est refermé pour faire place au nouveau volet sous la direction du lieutenant-colonel Mike St-Louis et de l’adjudant-chef Eric Gravel. Les défis de la montée en puissance 3-10 seront sans contredit nombreux pour la nouvelle équipe et c’est avec enthousiasme que le lcol St-Louis a pris le commandement du 1 R22eR en assurant que l’unité allait continuer sur les fondations solides que le commandant sortant a mis en place. En terminant, j’aimerais en mon nom personnel, ainsi qu’au nom des officiers, sous-officiers et membres du 1 R22 eR remercier le lcol Gagné pour son leadership éclairé et inspirant, et l’adjuc Laverdière pour son expérience et sa sagesse. Tous ont su profiter des qualités des deux hommes et nous en sommes reconnaissants. atteindre le standard demandé pour la réussite. De retour à leur unité, les candidats pourront probablement mettre leurs connaissances en pratique et accomplir de nouvelles tâches en tant que chauffeur VBL. Un gros merci à nos instructeurs d’expérience qui ont partagé leurs connaissances avec nous au cours de ce mois de formation. Leur patience et leurs connaissances ont dû être fortement sollicitées pour l’accomplissement des tâches. Jusqu’à la toute fin, les membres de Calian ont été d’une aide extraordinaire pour tous les candidats.

Notaire Me Marl è ne

Plamondon Médiatrice familiale accréditée Médiation familiale

GRATUITÉ DE 6 SÉANCES pour couple avec enfant(s) • Testament • Procuration • Union de fait

M. Leclerc, un des instructeurs civils, et son canonnier évaluent la capacité du chauffeur à franchir un terrain exigeant. - Photo : sdt Girard

• Succession • Mandat d’inaptitude • Contrat de mariage

CANEX

844-1414

8 juillet 2009 / Adsum / Page 11

• Partage du temps de vie parents/enfants • Partage de la contribution alimentaire • Partage des biens • Rédaction de la convention des ententes séparation - divorce à l’amiable


Julie Riopel-Meunier et Martine Cimon, de la Promotion de la santé, ont dévoilé la bannière du défi Marcher jusqu’en Afghanistan. Exactement 133 384 810 pas ont été marchés, ce qui représente cinq allers-retours Québec-Kandahar. La bannière sera envoyée aux militaires déployés très bientôt, en guise d’appui à leurs efforts.

Jean Mercure, professionnel de golf, Martine Demers, superviseure du magasin et des activités de plein air, ainsi que Dany Gagné, technicien en pourvoirie chasse et pêche, ont représenté le Centre plein air Castor durant la journée de la santé. - Photos : Philippe Brassard, Adsum

JOURNÉE DE LA SANTÉ

Un moment rassembleur pour la communauté Par Philippe Brassard Journal Adsum Funzeau, la mascotte du Service d’incendie, a amusé les enfants des familles venues profiter de la journée. Ici, elle joue des tours au jeune Tyler Rancourt, dans les bras de son père, William Rancourt, pompier civil.

Le lieutenant-colonel Yvan Bouchard, commandant de l’Unité de soutien au commandement du 5e Groupe de soutien de secteur, a remis un vélo stationnaire d’une valeur de 500 $ au caporal Carl Bernier, du 5e Régiment du génie de combat. Il s’agissait de l’un des trois grands prix du tirage de participation.

Malgré le déploiement des troupes, la dernière édition de la Journée de la santé a rassemblé plus de 1000 personnes et pas moins de 75 kiosques, le 19 juin au gymnase du Centre des sports. Des centaines d’employés et de militaires ont ainsi fait le tour des différents kiosques en rapport avec la santé globale. Afin de favoriser l’interaction, les gens pouvaient remplir un questionnaire-santé, qui les obligeait à faire le tour de tous les kiosques pour obtenir les réponses. Ils devenaient ainsi admissibles à un tirage de participation comportant 92 prix, pour une valeur totale de 5500 $. Selon Martine Cimon, directrice de la Promotion de la santé, le but de l’événement était de «permettre à toute la communauté militaire de se rassembler et de prendre connaissance des services qui leur sont offerts pour leur santé globale : physique, mentale, environnementale, spirituelle, financière, etc.». «La nouvelle stratégie de la Défense, qui met beaucoup l’emphase sur la santé physique, mentale et la promotion de la santé, vise à montrer à la population militaire et à leurs familles ce qu’on leur offre et vers quoi ils peuvent s’orienter», a ajouté le lieutenant-colonel Yves Bouchard, commandant de l’Unité de soutien au commandement du 5e Groupe de soutien de secteur.

Le deuxième objectif était d’accroître la cohésion et la coopération entre les partenaires, en travaillant à l’organisation d’un événement de grande envergure, indique Martine Cimon. La journée avait d’abord commencé du bon pied, par un déjeuner santé auquel étaient conviés des représentants des diverses unités de la garnison. Les invités ont pu y découvrir des saveurs matinales qui sortaient de l’ordinaire. Sur l’heure du midi, les gens ont pu partager gratuitement le Dîner de la fonction publique, un repas gratuit et énergisant offert à tous. L’événement reviendra l’année prochaine puisque «ce fut un franc succès», constate le lcol Bouchard. Et la possibilité d’organiser la journée à l’extérieur n’est pas écartée.

Sheila Lai, infirmière au Centre de la santé Valcartier (CSV), mesure la pression artérielle du caporal David Favreau. Le kiosque de Mme Lai sensibilisait les visiteurs aux maladies chroniques, notamment à l’hypertension, qui peut «frapper sans avertir». Au quotidien, cette dernière offre un suivi des problèmes de santé des militaires, afin d’atteindre des objectifs de mieux-être.

DÉFI QUÉBEC-AFGHANISTAN

«Ce qu’il y avait de spécial cette année, c’est que nous avions un défi organisé pour appuyer nos militaires déployés en Afghanistan», a souligné Mme Cimon. Pour ce défi, appelé Marcher jusqu’en Afghanistan, près de 1000 participants ont compilé leurs pas chaque jour sur un podomètre, du 1erau 31 mai. Le nombre de pas compilés par les podomètres a totalisé 133 384 810, ce qui représente cinq allers-retours Québec-Kandahar. Une énorme bannière qui présente les résultats a ainsi été dévoilée en avant-midi. Cette bannière a été signée toute la journée par les participants et elle sera envoyée à Kandahar vers la mi-juillet.

Le kiosque de la Fondation québécoise du cancer a utilisé une méthode frappante pour sensibiliser les visiteurs aux dommages causés par le tabagisme. Les bénévoles, Nicole Gagnon et Étiennette Bérubé, ont montré les méfaits du tabac à l’aide de deux véritables poumons de porc : l’un en santé, l’autre dans le même état que ceux d’un fumeur consommant un paquet de cigarettes par jour pendant 20 ans.

Page 12 / Adsum / 8 juillet 2009

QUELQUES CONSEILS SANTÉ

«Pour moi, l’important c’est d’avoir du plaisir en bougeant. Là-dessus, on en a beaucoup à apprendre des enfants. Il est possible même pour un adulte de retomber en enfance : il faut pouvoir rire, essayer de nouvelles activités, affronter nos peurs», suggère Joëlle Martin, animatrice du Tour du monde de Karibou, une activité centrée sur l’activité physique pour les enfants de un à quatre ans et leurs parents, offerte par les Loisirs communautaires.

«Il faut prendre la peine de s’entraîner chaque jour. Pas nécessaire d’y aller toujours à 150%, l’important c’est de fournir un effort sur une base quotidienne. C’est évident que pour avoir du succès, on doit aussi s’alimenter en conséquence, faire attention aux chips et au cola. Comme pompier, je dois m’entraîner une heure par jour : je le fais pour ma santé personnelle, mais aussi parce que c’est ma job d’être en forme», indique JeanFrançois Denis, pompier attitré à la prévention des incendies sur la garnison.

«Dans la vie de tous les jours, je m’occupe des chevaux. Je dois prendre soin d’eux et naturellement, les faire bouger. Ça me garde en forme. Je fais aussi de l’équitation. Mais selon moi, le plus simple, c’est sortir dehors. Il y a toujours quelque chose qui peut nous faire bouger à l’extérieur», suggère Solange Bouffard, mère de deux militaires déployés. Dans ses bras, son petit-fils Philippe Bouffard, l’enfant du caporal-chef Pierre-Luc Bouffard, présentement à Kandahar.

«Comme le chantait Aznavour, le secret du bonheur, c’est savoir garder toujours sa bonne humeur. L’important, c’est aussi de conserver le sourire. Le sourire, c’est comme la poussière qui fait éternuer les cœurs. En somme, il faut garder un esprit sain dans un corps sain», propose pour sa part le lieutenant Félix Roberge, aumônier assigné au 5e Bataillon des services du Canada.


La modernisation de la gestion de l’information Par le soldat Martin Lampron Op Transmissions, Quartier général et Escadron des transmissions Le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) est présentement en cours de changement en ce qui à trait au système de gestion des décisions opérationnelles. En effet, les systèmes de type SCS (système de connaissance de la situation) et IRIS (système intégré de liaisons radio) que nous avons connus prendront très sûrement une retraite bien méritée. Le tout devrait être implanté dans la prochaine rotation de type QG que le Quartier général et Escadron des transmissions (QGET) appuyera. En effet, tout est revu et se modernise. Le système de localisation SCS, qui permettait de suivre les déplacements des unités en temps réel sur le terrain est désormais doté d’une interface simplifiée avec l’arrivée de Battleview. Le logiciel IRIS qui aidait grandement à la préparation des plans et de suivis des événements est également intégré à Battleview. Ce dernier logiciel combine les fonctionnalités des deux anciens programmes tout en étant facile d’utilisation. On peut donc suivre en temps réel les unités qui de leur côté peuvent voir les événements rencontrés par tous en cours d’opération. Les plans pour-

ront aussi être envoyés rapidement aux troupes sur le terrain, leur donnant ainsi une vue éclairée de la situation. Le GPS de type PLGR sera lui aussi remplacé par un modèle de navigation beaucoup plus performant et facile d’utilisation : le DAGR, un nouveau récepteur GPS léger de précision. Il sera donc beaucoup plus rapide et facile de former un membre pour l’amener à utiliser avec aisance le système de navi-

d’information du 5 GBMC. Le système en perpétuelle évolution est présentement mis à l’épreuve à Wainwright pendant l’exercice MAPLE GUARDIAN, afin d’améliorer et d’accroître la compréhension des professionnels qui l’utilisent. Une partie des logiciels présentés dans cet article sont actuellement en service en Afghanistan et le reste sera implanté pour le mois de novembre, facilitant ainsi grandement le travail de nos militaires en mission à l’étranger. Cette avancée technologique augmentera aussi la vitesse de diffusion de l’information cruciale et nécessaire en opération, et cela n’ importe où dans le monde. Voilà qui représente une sérieuse mise à jour technologique des systèmes d’information pour l’armée canadienne.

Un policier militaire de Valcartier entraîne la Police nationale afghane Par le caporal-chef Stéphane Léveillé Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar

La technologie au goût du jour.

PHASE 1 DU CAMP VIMY

Cours PP2 observateur de reconnaissance blindée Par le lieutenant David Desaulniers Chef de troupe, PP2 Obs Reco blindé

Le cours de PP2 observateur de reconnaissance blindée s’est déroulé au Camp Vimy du 3 au 20 juin durant la phase 1 de la TEII 2009. Le cours visait à former des membres d’équipage alertes et efficaces pour fonctionner dans un véhicule de type G-Wagon durant les opérations blindées de reconnaissance au sein de la Réserve. Les stagiaires et le personnel cadre provenaient de régiments des quatre coins du Québec : Régiment de Hull, 12e Régiment blindé du Canada Trois-Rivières, Sherbrooke Hussars et Royal Canadian Hussars de Montréal. La variété dans l’entraînement était donc au rendez-vous, ce qui a permis d’avoir une vision plus globale des Forces canadiennes. Durant le cours, chaque stagiaire a appris et exécuté des tâches de chauffeur, de tireur et d’observateur durant plusieurs types d’opérations de reconnaissance blindées, tout en assimilant les différentes tactiques applicables aux troupes de reconnaissance.

gation par satellite, qui s’apparente grandement aux GPS que l’on trouve dans le civil. Lorsque vient le temps de condenser et de regrouper les incidents, le système Orion permet en quelques clics de souris de classer l’information, de la sauvegarder et de la rendre immédiatement accessible aux groupes de travail qui pourraient en faire usage. Il est donc possible d’y avoir accès en quelques secondes en parcourant les différents menus facilement navigables. Nous pourrions même dire qu’il s’agit en quelque sorte du «Google» stratégique des Forces canadiennes. Le QGET a débuté avec succès les essais et l’application de l’ensemble de ces logiciels depuis janvier 2009, apportant ainsi une connaissance technologique accrue du système

Le caporal-chef Rancourt, du 12e Régiment blindé du Canada Trois-Rivières, explique aux stagiaires le fonctionnement d’une zone d’atterrissage d’hélicoptère.

En développant l’esprit d’initiative, le sens de l’urgence et la vigilance des stagiaires durant les différentes missions de reconnaissance blindées, nous avons pu en faire de meilleurs membres d’équipage tant au plan tactique que mental. La deuxième phase du cours, le volet pratique, s’est déroulée dans les secteurs

d’entraînement et sur les routes de la Garnison Valcartier. C’était la phase la plus intéressante pour les stagiaires puisqu’ils pouvaient enfin sortir de leur tente d’instruction pour exploiter le potentiel tactique des secteurs de Valcartier. Dans cette même partie pratique, ils ont pu travailler dans les vraies conditions auxquelles sont exposées les troupes dans les régiments de blindés de reconnaissance réservistes. Ils ont vu les tactiques suivantes : reconnaissance d’itinéraire, de points, de secteurs, de zones, postes de contrôle de véhicules, postes de contrôle de la circulation, postes d’observation, escortes de convoi, sécurité de flanc, désengagement, et finalement les zones d’atterrissage d’hélicoptère. Les tactiques apprises durant le cours constituent la base des tactiques de reconnaissance blindée. Elles permettent aux stagiaires de mieux comprendre le fonctionnement d’une troupe en toutes circonstances et surtout avec la présence d’ennemis sur le terrain. De plus, ces mêmes tactiques ont beaucoup de points communs avec celles de l’Afghanistan. De ce fait, si les stagiaires désirent aller en opération en dehors du pays, ils auront appliqué et compris de nombreuses tactiques de reconnaissance blindées utilisées en opération, ce qui facilitera leur compréhension et leur adaptation en terrain opérationnel.

Je m’appelle Stéphane Léveillé et je suis un caporal-chef qui travaille pour la Police militaire de Valcartier. Je suis ici, en Afghanistan, depuis le 28 mars 2009, et je fais partie de la Compagnie de stabilisation A de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar. Lors de mon arrivée, notre groupe a été transféré dans une sous-station de police située dans la province de Kandahar. Notre travail consiste principalement à former et à superviser l’entraînement et le travail de la Police nationale afghane, conjointement avec des services civils de police venant du Canada. Cette coopération permet d’avoir le meilleur encadrement et entraînement possible pour les policiers et futurs policiers afghans. Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion d’effectuer du mentorat auprès de la Police nationale afghane sur les différentes techniques policières. Le mentorat consiste à enseigner les principes de base de la police, tels que la fierté de porter l’uniforme, la discipline (un peu comme lors du cours de recrue dans la police ou l’armée finalement), ainsi que le perfectionnement des techniques policières déjà apprises lors de leur formation de huit semaines à l’Académie de police afghane. De plus, il faut leur apprendre qu’un policier doit travailler pour la population et être plus près d’elle afin de gagner la confiance des gens. Ce n’est pas une mince tâche, mais jusqu’à présent, les progrès sont notables. Nous effectuons aussi des patrouilles dans les différents villages avoisinants. En communiquant avec les villageois à l’aide d’un interprète, nous découvrons les besoins de base qu’ils ont du mal à combler (eau, nourriture, etc.) et apprenons ainsi comment nous pouvons les aider à subvenir à ces besoins.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 13


Qui sont-ils? Par le capitaine Dominique Vallée Capitaine-adjudant, Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar

Page 14 / Adsum / 8 juillet 2009

Un homme regarde un groupe au loin, mais qui sont ces joyeux lurons? Ces hommes et femmes, qui sont vêtus de la même manière et qui semblent agir d’un même élan, ce sont nos soldats, nos p’tits gars et p’tites filles qui se sont embarqués dans toute une aventure. Ce sont des citoyens d’une catégorie à part, car ils vouent leur vie aux autres pour des valeurs qui semblent s’être perdues au fil des ans. Par contre, ils vivent sous cette bannière qui les rassemble. Je devrais plutôt vous dire qu’ils propagent cet espoir qu’un Monde meilleur peut toujours avoir sa place. Ils sont là où le défi les a amenés, où ils sentent que leur vie a un sens. Ils sont de la trempe de ceux dont nos aïeux seraient fiers et contents de serrer la pince, car ils savent ce que c’est un soldat… Jour après jour, ils partagent leur quotidien avec des gens qui vivent les mêmes émotions, les mêmes événements, avec qui ils risquent leur vie. Ils savent d’emblée que cette vie dépend du buddy qui est à ses côtés. Ils rient et partagent leurs expériences, leurs faits d’armes. Naturellement, les moments cocasses de la journée sont ris à gorge déployée, mais ils savent bien que la «baïonnette», le frère d’arme à leur côté, peut faire toute la différence. Est-ce qu’ils font du bruit lorsqu’ils sont ensemble? Oui, certainement. Mais ditesvous qu’eux savent ce que la vie coûte. Ils savent très bien qu’après un dur labeur dans un pays où tout est une question de survie, le repos du guerrier n’est pas un

Des soldats de la Compagnie de stabilisation A de l’Équipe provinciale de reconstruction reviennent d’une patrouille à pied dans les rues de la ville de Kandahar. - Photo : cpl Jonathan Barrette, QG FOI-Afg

luxe. Toutes les minutes qu’ils ont de libre, ils en tirent profit. Sont-ils des surhumains? À leur manière, je vous dirais que oui. Imaginez-vous deux petits instants… Sous une chaleur de 40 à 50 degrés Celsius, avec un équipement de 60 livres, à marcher de 10 à 15 km en étant hyper-vigilant. Imaginez-vous voyager dans un véhicule blindé avec un air climatisé qui fonctionne au minimum à cause du moteur. Imaginez-vous dans ce véhicule, portant tout votre équipement de protection, entassé comme des sardines

à l’arrière, avec l’impression que quelque chose peut arriver en tout temps. Alors oui, ils sont des surhumains. Ce sont nos héros… Seriez-vous en mesure d’en faire autant? Souvent, dans le confort de notre salon, on oublie la misère humaine, même si elle est à deux coins de rue de chez nous. Alors imaginez-vous lorsque vous êtes constamment confronté à elle. Ces hommes et femmes en reviennent complètement changés. Ne les blâmez pas, tout le monde change. Mais eux, c’est

au rythme de leur sorties, de leurs contacts qu’ils changent. Ils ont changé, car ils ont fait de grands sacrifices, dont celui d’avoir laissé, l’espace d’un instant, ceux qui leur sont chers. Ils sont changés, car ils vivent leur mission à cent milles à l’heure et rapportent dans leur mémoire une période de vie que nul ne peux vraiment comprendre à part leurs compagnons d’armes. À vous mes héros… Je vous salue.


Un mois de fait

Par l’adjudant Cédric Hamel Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar

Un mois déjà est passé depuis l’arrivée du dernier peloton de la Compagnie de stabilisation de l’Équipe provinciale de reconstruction (EPR) de Kandahar. Ici, le travail et la chaleur ne manquent pas! Plus de 60 sorties du camp ont été faites depuis le début de mai par notre peloton et les gars se sont rapidement adaptés à la chaleur et au mode de vie des Afghans. Nous pouvons dire que nous commençons à connaître la ville de Kandahar dans ses moindres détails. Décrire les gens d’ici serait une tâche difficile, mais en de simples mots, lorsque les gens nous regardent, les hommes ont tendance à se cacher sous des traits sévères. Les femmes, elles, manifestement gênées, regardent le sol sous leur voile. Les enfants, certains espiègles, d’autres curieux, nous regardent toujours d’un air enjoué et ce, malgré les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent. Ils sont souriants et amicaux. Ils nous envoient la main et nous demandent des crayons! Notre travail est essentiellement de maintenir un bon niveau de sécurité dans la ville pour la venue des élections au mois d’août en effectuant des patrouilles de présence de jour comme de nuit. Nous appuyons beaucoup les forces policières

Une section avant le départ pour une patrouille. De gauche à droite, rang arrière : sgt Langlois, cpl Rioux, cpl Therrien, cplc Cameron, sdt Lelièvre, sdt LemieuxSaunier, cpl Kwietniowski. Rang avant : cpl Hamel, sdt Dugas et sdt Desjardins-Maillé. - Photo : cpl Robert Giguère, EPRK

locales en patrouillant la ville à leurs côtés et nous effectuons aussi des tâches d’escorte pour les différents organismes civils qui viennent en aide au gouvernement et au peuple afghans.

Malgré la chaleur qui dépasse souvent les 40 degrés ces temps-ci, les gars gardent le moral et font un travail colossal pour que leur passage ici ne soit pas vain en affichant beaucoup de professionnalisme et de discipline dans leurs tâches. Malgré la minorité qui se bat pour garder un régime de terreur, la grande majorité

des gens aspirent à un monde meilleur. Nous n’aurons certes pas la prétention de dire que nous avons changé l’Afghanistan à notre départ, mais nous pourrons certainement dire que nous aurons contribué au mieux-être des citoyens de Kandahar.

438, boul. Jacques-Cartier Place Shannon, suite 107

418-844-9000 (Nouvelle Administration) Le soldat Froment lors d’une patrouille avec des enfants afghans.

SPÉCIALITÉS : Filet mignon à prix compétitif. Beef Jerky, Porc Jerky, sauce spaghetti maison, saumon fumé, coquilles Saint-Jacques, délicieuses brochettes (riz inclus), coupe de viande sur demande, viandes-froides, mets préparés, boîtes économiques (emballées sous-vide, 15% escompte).

Il n’est pas rare de voir un attroupement d’enfants autour de nous en patrouille. Ici, le caporal Hamel se fait de nouveaux amis! - Photo : cpl Robert Giguère, EPRK

8 juillet 2009 / Adsum / Page 15

Au plaisir de vous rencontrer !


La Fête nationale du Québec à Kandahar Loin de chez eux, les soldats québécois déployés en Afghanistan ont célébré avec fierté la Fête nationale du Québec. Dans chaque base avancée, les soldats ont festoyé. Voici quelques images du party qui a eu lieu sur la base de l’aérodrome de Kandahar le 24 juin au soir. Photos par le caporal Jonathan Barrette, JTF-A Texte par le capitaine Mathieu Dufour, GT 2 R22eR

Le traditionnel feu de la Saint-Jean est venu réchauffer l’atmosphère d’un party déjà pas mal festif. Plusieurs autres nations sont venues célébrer avec nous. Plusieurs militaires ont pu avoir le privilège de boire deux bières pendant la fête; aucun alcool n’est consommé durant toute la durée la mission.

Dès le début de la soirée, la musique est venue réchauffer la fête qui a débuté vers 19 heures le 24 juin. Lieutenant à l’équipe de liaison et de mentorat, Fred Caron a chanté et joué de la guitare pour le bonheur de tous.

Centre de l’attention des centaines de fêtards, les musiciens ont profité d’une scène idéale pour mener leurs prestations musicales. L’ingéniosité des militaires canadiens est maintenant bien connue. La scène était faite de quatre camions de 16 tonnes placés dos à dos pour laisser tout l’espace nécessaire à nos musiciens. Un fork-lift a fait office d’écran géant pour le visionnement des messages d’appui aux troupes.

Les musiciens de la Saint-Jean sur la base de l’aérodrome de Kandahar. Au premier rang dans l’ordre habituel : caporal-chef Martin Duval (ESN), M. Sylvain Dodier (CANCAP), matelot-chef Carole Dubois (ESN), lieutenant Fred Caron (ÉLMO), caporal-chef Pierre Richard (ESN). Au deuxième rang, le cavalier Mathieu Dupuis-Beauchesne (ESN), le caporal-chef Éthienne Desnoyers (9 tac GT 2 R22eR).

Les soldats présents pour célébrer la Saint-Jean loin du Québec ne se sont pas fait prier pour aller chercher leur «suprême» repas. Le fleurdelisé était à l’honneur tout au long de la journée.

Page 16 / Adsum / 8 juillet 2009

L’ÉPRK s’offre une bonne bouffe à la québécoise! Des membres de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar (ÉPRK) ont souligné la fête nationale du Québec en s’offrant un bon repas de homard et de steak.

Nombreux sont les soldats qui ont profité de leur fête nationale pour accrocher leur uniforme et revêtir une tenue plus décontractée. Le caporalchef Martin Duval (ESN) porte un couvre-chef de circonstance. Batteur pour la soirée, il a rythmé cette soirée réussie.

Un gâteau de circonstance a complété le copieux souper. Au menu sur l’aérodrome de Kandahar : steak barbecue, langoustes et … sans oublier, de la poutine! Il n’y a pas à dire, nous avons été gâtés.

Les cuisiniers, l’adjudant Yves Savoie (à droite) et le caporal-chef Stéphane Lortie (à gauche), s’apprêtent à servir des queues de homard pour le festin traditionnel de la Saint-Jean-Baptiste.

Des membres civils et militaires de l’ÉPRF profitent des festivités de la SaintJean-Baptiste. À gauche (de l’avant à l’arrière): M. Christian Bourgault, matelot-chef Jean-Sébastien Gagnon et Mme Lynne Leblanc. À droite (de l’avant à l’arrière) : adjudant-chef Jean Guillemette, sergent Ed Nairn et sergent André Duch

Le padré de l’ÉPRK, le capitaine Denis Breton, participe au service. Le sergent César Montes se fait servir un gros T-Bone.


FINANCEMENT EXCEPTIONNEL

OU

à partir de

0.

9%

198 $ 0

$*/mois LOCATION 60 MOIS

Comptant Transport Préparation

« Nous désirons racheter votre bail de location HONDA et autres marques »

Civic DX 2009 (Henri-IV Nord, sortie Ste-Geneviève, secteur Val-Bélair)

418 845-6060

www.hondadelacapitale.com *Photo à titre indicatif, modèle FA1529EX, 198$ / mois plus taxes.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 17

1507, BOUL. PIE-XI SUD, QUÉBEC


- Photos : sgt Paz Quillé, Caméra de combat des Forces canadiennes

13 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN - L’adjudant Francis Bérubé, de Rivière-du-Loup, commandant de patrouille et fantassin du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, à Valcartier, surveille les environs lors d’une patrouille à Kandahar, en Afghanistan.

13 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN - Le sergent Alexandre Auclair (2e à droite), de Lac-Mégantic, fantassin du Régiment de la Chaudière affecté à la cellule de coopération civilo-militaire, s’entretient avec un Afghan lors d’une patrouille à Kandahar.

13 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN - Le soldat Dany Ayotte, de Val-d’Or, fantassin du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, à Valcartier, s’occupe du contrôle de la circulation à Kandahar lors d’une patrouille.

13 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN - Le caporal Matthew Desrosiers, de Laval, fantassin du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, à Valcartier, monte la garde lors d’une patrouille à Kandahar.

Devenez propriétaire pour seulement 619 $ / mois *

COTTAGE ET TERRAIN

Vous êtes locataire ?

On rachète votre bail ! À proximité : • de la nature • d’un circuit d'autobus • d’une école primaire

BUNGALOW ET TERRAIN

Versement hypothécaire à partir de

Versement hypothécaire à partir de

659$* 164900$*

619$* 154900$*

/ mois

taxes en sus

/ mois

Terrain avant gazonné Notaire inclus* Garantie 5 ans

Page 18 / Adsum / 8 juillet 2009

Présentement en construction Livrable en août 2009 Prenez rendez-vous rapidement ! www.constructionscde.com

* Certaines conditions s’appliquent.

PLACE GENEST

DOMAINE FORAIN

418 622-2816

418 666-8786

Rue Genest, via la rue Prenoveau

Rue Forain, angle Saint-Ignace

à Charlesbourg

à Beauport

Vous choisissez : • Luminaires • Céramique • Couleur des armoires • Couleur du bois franc

Vous choisissez : • 2 ou 3 chambres • Luminaires et céramique • Couleur des armoires • Couleur du bois flottant

taxes en sus

17 juin gauche Régime du Qua l’Équip prise d

17 juin de Jon l’Équip véhicul


7 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN – Le caporal-chef Kévin Bégin (à auche), de Saint-Georges de Beauce, membre du 1er Bataillon, Royal 22e égiment, et le caporal Mathieu Beaulieu, de La Pocatière, un opérateur radio u Quartier général et Escadron des transmissions, tous les deux membres de Équipe de liaison et de mentorat opérationnel, vérifient un dispositif de rise d’antenne au camp Old Corps, à Kandahar.

13 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN - Originaire de Montréal, le soldat Jonathan Larocque, un fantassin du 1er Bataillon du Royal 22e Régiment de Valcartier, monte la garde au cours d’une patrouille à Kandahar en Afghanistan.

7 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN – Le caporal Marc-André Bérubé, e Jonquière, membre du Régiment du Saguenay et déployé au sein de Équipe de liaison et de mentorat opérationnel, ajoute de l’huile à un éhicule au camp Old Corps, à Kandahar.

17 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN – Le caporal Tim Bouffard, de Victoriaville, membre 3e Bataillon, Royal e Régiment à Valcartier et déployé au sein de l’Équipe de liaison et de mentorat opérationnel, vérifie le niveau d’huile d’un véhicule au camp Old Corps, à Kandahar.

17 juin 2009, KANDAHAR, AFGHANISTAN – Le soldat Emilie Ouellet-Poirier, de Québec, membre du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment à Valcartier et déployée au sein de l’Équipe de liaison et de mentorat opérationnel, nettoie un filtre à air au camp Old Corps, à Kandahar.

Courtier immobilier agréé

FIERS DE SERVIR LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ MILITAIRE

L'ACHAT OU LA VENTE D'UNE PROPRIÉTÉ DEMANDE DE LA COMPÉTENCE. CONFIEZ-NOUS VOTRE PROJET.

Équipe Martin Comeau 418-847-1000 PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES

STE-CATHERINE

SHANNON

STE-CATHERINE

Grand bungalow, 4 chambres, aire ouverte. Beaucoup de rénovations effectuées. Vaste salle familiale avec poêle aux granules et sortie extérieur. Garage double, cabanon, étable en construction avec 2 boxes, droit jusqu'à 5 chevaux. Grand terrain de près de 90 000 pi². Prise possession flexible.

Plain-pied 3 chambres, armoires de chêne, grand salon, salle d'eau avec douche au sous-sol, bureau, entrée indépendante, thermopompe, emplacement pour poêle combustion lente. Garage attaché, magnifique vue! Pour amant de la nature. TRANSFERT!

Belle canadienne 3 chambres, 4 cotés en pierre, aire ouverte, armoires de chêne, foyer pierre au salon, poêle au granule au sous-sol et entrée indépendante. Écurie avec manège intérieur avec mur de béton. Droit à cinq chevaux . Aucun voisin arrière. Plus vite possible .Flexible. TRANSFERT !

LORETTEVILLE

VAL-BÉLAIR

VAL-BÉLAIR

STONEHAM-TEWKESBURY

Beau condo 1 an, 805 pi², 2 chambres, aire ouverte. Grande porte patio annexée au balcon, ascenseur. Rangement et stationnement pour bicyclette intérieur et 1 stationnement extérieur. Près de tous les services. Idéal personne seule ou couple. Possession été 2009.

Style unique. De l'espace pour tous.3 chambres à l'étage, grandes pièces, beaucoup de rangement, armoires polyester, garage attaché, piscine creusée et chauffée. Magnifique terrain clôturé. Près du golf, piste cyclable. À proximité de la base militaire. Excellent rapport qualité/ prix.

Beau plain-pied rénové en majeur partie, aires ouvertes, aucun tapis. Grand patio, cabanon, entrée asphaltée près de tous les services, piste cyclable, accès rapide à l'autoroute et la base militaire. Idéal jeune famille!

Pour amant de la nature! Bungalow 2 chambres, aucun tapis. Beaucoup de rénovations effectuées au rez-de-chaussée. Sous-sol non aménagé avec poêle à bois, immense garage détaché avec 220 volt, H Beam, etc. Magnifique vue sur la vallée de la Jacques-Cartier. Excellent rapport qualité/prix. Transfert.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 19

ST-GABRIEL Plain pied de 4 ans. 2 chambres. Aire ouverte, sous-sol non aménagé. Terrain irrégulier de 43 ,066 pi². Cul de sac, magnifique vue sur la montagne .Secteur paisible pour amateur de nature. Prise de possession flexible. TRANSFERT !


Des membres de la compagnie A près de Nakhonay, dans le district de Panjwai. - Photo : maj Charles Bolduc, GT 2 R22eR

Opération CONSTRICTOR Par le caporal René Lepage Groupement tactique du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment

Du 3 au 9 juin, une opération d’envergure était au rendez-vous pour les membres du Groupement tactique du 2 e Bataillon, Royal 22e Régiment (GT 2 R22eR). En collaboration avec l’Armée nationale afghane (ANA) et la Police nationale afghane (PNA), les trois compagnies étaient fin prêtes pour leur mission : nettoyer les secteurs de Zalakhan et Belanday afin de repousser les insurgés vers le village de Nakonay. Sous une chaleur accablante et un terrain cahoteux, c’est avec enthousiasme et détermination que tous les soldats ont abordé leurs tâches; même si les insurgés nous attendaient de pied ferme et n’avaient aucunement l’intention de nous laisser prendre du terrain. Le professionnalisme des membres du groupement tactique a fait en sorte que seulement deux jours après le début de l’opération, nous frappions aux portes du village de Nakonay, considéré comme étant une zone rouge dans la province de Kandahar. Durant les deux jours, plusieurs caches d’armes et d’explosifs ont été détruites et plusieurs engins explosifs improvisés ont été découverts sur les différentes routes dans le secteur.

Tout en maintenant une position défensive près du village, les tirs de harcèlement des insurgés nous ont mis en état d’alerte à quelques reprises. Nous sommes restés pendant deux jours à observer le village et des patrouilles ont été déployées afin de reconnaître des points stratégiques en prévision de tâches subséquentes. Pendant ce temps, une nouvelle mission se préparait : prendre l’est du village de force. Très tôt le matin du 8 juin, le coup d’envoi a été sonné. Sur une longueur d’environ 800 mètres, on pouvait observer tous les soldats prêts à franchir la ligne de départ pour entrer dans le village. Encore une fois, la mission, en général, a été un succès. Tout en repoussant les insurgés, plusieurs caches d’armes et fabriques d’explosifs ont été détruites tout au long de l’avance dans le village. Alors que nous entreprenions le chemin du retour, nous avons constaté que nous devions toujours garder un niveau d’alerte élevé, car les insurgés ont profité du repli des troupes pour organiser une contreattaque. Plusieurs contacts se sont fait entendre un peu partout sur le terrain, mais encore une fois nous avons démontré que nous étions à la hauteur et avons répondu au feu efficacement. Dans l’ensemble, l’opération a été un succès, mais il y aura toujours une cicatrice imprégnée sur notre cœur avec la perte d’un de nos confrères d’armes.

Les enfants dans la ville de Kandahar

Page 20 / Adsum / 8 juillet 2009

Par le sergent J.F. Bergeron Équipe provinciale de reconstruction Kandahar

Certains diront qu’ils sont indifférents. D’aucuns s’avanceront en disant qu’ils sont laissés pour compte, d’autres penseront que pour personne ils ne comptent. Pourtant, n’importe quel patrouilleur de la compagnie de stabilisation Alpha de l’Équipe de reconstruction provinciale de Kandahar (EPRK) vous dira à quel point ils sont vifs d’esprit, brillants, homme d’affaires avertis et même fins psychologues. Loin d’être timide, et par-dessus tout curieuse, la marmaille de la ville s’attroupe inévitablement dès qu’un élément de la compagnie s’arrête quelque part. Alors le dialogue non verbal débute, par un vocabulaire élaboré de signes et d’expressions faciales, les patrouilleurs échangent avec les enfants de la ville des plaisanteries, des salutations, parfois des bouteilles d’eau, mais aussi des avertissements lorsqu’il y a du danger. Car, bien évidemment, il arrive régulièrement que les membres de la compagnie soient mandatés pour se rendre sur les lieux où il y a des menaces imminentes. Quoiqu’il en soit, les enfants de la ville se précipitent pour voir passer les convois

Des enfants se font prendre en photo dans la ville de Kandahar. - Photo : sgt J.F. Bergeron, EPRK

toujours impressionnants de véhicules militaires. Ils semblent surpris chaque fois que des soldats canadiens, bien équipés et ayant fière allure, surgissent dans leur quartier pour rencontrer des gens et assurer la sécurité des activités normales de la ville. La surprise vient bien souvent du fait que ces soldats laissent une bonne impression auprès des citoyens afghans, notamment par leur attitude envers les enfants. De cette cordiale attitude découle vraisemblablement une influence positive sur les enfants. De plus en plus de sourires et de salutations, de moins en moins de cailloux! N’est-ce pas là le résultat et la preuve d’une bonne relation entre les patrouilleurs et les enfants de la ville? À tout le moins, il s’agit d’un indicateur qui ne ment pas! Il est beaucoup moins douloureux et beaucoup plus rassurant de recevoir un sourire au lieu et à la place d’un splendide spécimen géologique afghan!


District de Maywand, Afghanistan, le 7 mai 2009. La troisième troupe de la Batterie R déployée en appui du 2-2 Infantry, un bataillon d’infanterie légère de l’armée des États-Unis. - Photo : lieutenant Katerine Fontaine, GT 2 R22eR

observateurs américains n’étant pas des artilleurs de métier, mais plutôt des fantassins avec une qualification spéciale, ils acceptent avec enthousiasme les conseils de nos membres plus expérimentés et améliorent ainsi leur discipline de tir, ce qui leur permet d’obtenir plus efficacement les effets désirés sur le terrain. Si notre troupe a eu la chance de tirer en moyenne une mission aux trois jours, c’est grâce au fait que l’officier de feu d’appui du bataillon est très ouvert aux missions d’entraînement et qu’il comprend les possibilités qu’offre le tir d’artillerie pour ses opérations. Nous avons déjà eu la chance de tirer de la munition spécialisée à très grande distance, ce que même le sergent-major de troupe n’avait pas vu en 21 ans de carrière! En tir vertical, les rondes ont atteint plus de 20 400 mètres (68 000 pieds) de hauteur. La section météo a, pour l’occasion, produit un message de 27 lignes, ce qui constitue un record depuis le début de la campagne d’Afghanistan. Le fait de travailler avec une armée étrangère permet donc à notre troupe de la batterie R de prouver ses capacités de tir, d’accomplir des missions qui sortent du cadre habituel canadien et, pour certains communicateurs radios, d’affiner leur pratique de la langue de Shakespeare!

Les canons canadiens veillent sur nos voisins du sud Par le lieutenant Katerine Fontaine Batterie R, GT 2 R22eR

Les opérations vont bon train à notre base avancée dans Maywand, en Afghanistan. En effet, il s’y déroule une collaboration peu commune, en ce que le 2e Bataillon du 2e Régiment d’infanterie légère américaine (2-2 Infantry) se voit appuyé par une troupe canadienne d’artillerie. Notre troupe de la Batterie R, une composante du Groupement tactique du 2 e Bataillon du Royal 22 e Régiment (GT 2 R22 eR), est la troisième troupe canadienne munie de l’obusier M777 et de mortier 81 mm à fournir du tir indirect à un bataillon américain.

La coopération avec les Américains est une expérience très enrichissante, et ce pour les deux organisations. Si nos voisins du sud se révèlent plus que serviables en ce qui a trait aux installations et au réapprovisionnement, nous avons pour notre part démontré notre savoir-faire quant à la manière d’utiliser l’artillerie de campagne dans les diverses opérations menées. Les membres du poste de commandement (PC) de la troupe se sont vite adaptés aux nuances dans l’utilisation que les Américains font de la discipline de tir : d’un entraînement où nos observateurs canadiens contrôlaient chaque aspect du tir, nous sommes passés à une méthode qui nous laisse la liberté de choisir la munition et le nombre de coups tirés. Les

District de Maywand, Afghanistan, le 18 mai 2009. L’équipe d’un obusier M777 effectue une mission de feu indirect. - Photo : lieutenant Katerine Fontaine, GT 2 R22eR

8 juillet 2009 / Adsum / Page 21


L’Approche des villages clés : introduction de la collégialité dans le district de Dand Il y a quelques jours, le commandant d’une des «compagnies de stabilisation» de l’ERPK a suggéré que les éléments des forces de sécurité nationale afghanes, en particulier la Police en uniforme afghane (PUA) et l’Armée nationale afghane (ANA) devraient organiser des patrouilles conjointes avec leurs mentors de la FIAS. Ces patrouilles conjointes semblent déjà fonctionner très bien puisque les membres habituellement relaxes de la PUA semblent se tenir plus droits lorsqu’ils sont avec leurs cousins de l’ANA. (Qui a déjà dit que la pression des pairs était mauvaise?) Maintenant, les Afghans arrivent ensemble pour discuter de la formation d’un Centre de coordination de district conjoint (CCDC). Que les Afghans aient été aussi loin que de demander un endroit pour centraliser les opérations, et rassembler et partager les ressources est en luimême un énorme progrès. Ce niveau de collégialité est rarement vu; même au Canada, il n’y a aucun commandement conjoint des agences de maintien de l’ordre et des forces armées. Avec l’arrivée des derniers participants, les conversations familières prennent fin et la réunion peut débuter. Le président est un officier supérieur de l’ANA charismatique et très organisé dont la voix de stentor commande le respect, et tous les participants écoutent avec attention. Après son discours d’introduction, les interprètes s’activent dans la salle, traduisant du

Par le capitaine Jean-Pierre Séguin Équipe de reconstruction provinciale de Kandahar

Je suis assis dans un fauteuil confortable, dans une salle de conférence du centre du district de Dand. À ma droite se trouve mon interprète de confiance sans qui je ne pourrais rien faire, et à ma gauche, il y a un autre bon associé, Hajji Hamdullah Nazak, le leader du district de Dand. Souriant comme toujours, il vérifie la salle depuis son bureau, attendant patiemment que tous les participants à la réunion soient arrivés. Je sirote ma troisième tasse de thé en me disant que les Afghans ont appris beaucoup de choses de nous, mais que la ponctualité n’est définitivement pas l’une d’elles. Le district de Dand est une des régions où mon unité, l’Équipe de reconstruction provinciale de Kandahar (ERPK), introduit l’«Approche des villages clés» pour les opérations de contre-insurrection. L’idée est de protéger et de stabiliser les villages près de la ville de Kandahar pour en faire de meilleurs endroits pour vivre et qu’ils soient moins accessibles pour les insurgés qui les emploient comme zones de préparation pour des opérations dans la ville de Kandahar. L’Approche des villages clés exige une étroite coopération avec les Afghans de tous les niveaux, depuis les forces de sécurité et les leaders communautaires jusqu’aux simples citoyens et donc, cette réunion est très importante.

SONATA GL 2010 OFFRE À LA LOCATION

18 999$ 299

$

Par le capitaine Dominique Vallée Capitaine-adjudant, Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar

PAR MOIS / 60 MOIS† COMPTANT : 1 890$

0 $ DÉPÔT DE SÉCURITÉ. TRANSPORT ET PRÉPARATION INCLUS.

OFFRE À LA LOCATION

MAINTENANT À PARTIR DE

15 845$ 11 995$

OU

ELANTRA 2009 OFFRE À L’ACHAT

179 199$ $

PAR MOIS / 60 MOIS † COMPTANT : 1540$

0$ COMPTANT PAR MOIS 3,15 % FINANCEMENT 72 MOIS1

0 $ DÉPÔT DE SÉCURITÉ. TRANSPORT ET PRÉPARATION INCLUS.

OFFRE À LA LOCATION

À PARTIR DE

14 995$ 199

$

PAR MOIS / 60 MOIS † COMPTANT : 1 675$

OU

ELANTRA TOURING L 2009 OFFRE À L’ACHAT

226$

0$ COMPTANT PAR MOIS 3.15 %FINANCEMENT 72 MOIS1

Fiers, dévoués et désirant ardemment obtenir un pays paisible. Ils mettent leur vie constamment en danger afin d’accompagner nos soldats. Ils vivent au rythme des patrouilles, au rythme d’un risque calculé. Ils sont la pièce maîtresse d’un mouvement. Ils sont des agents de changement au service de leur nation. Ce qu’ils désirent : la paix, la prospérité et la liberté. À leur contact, nul ne peut demeurer impassible, car comme nos soldats, ils ont des vies privées, une famille, des rêves…

Ne vous fiez pas à votre première impression, ils ne sont pas si différents de nous, Nord-Américains. Leurs forces : les valeurs qui dirigent leurs actions. Leur religion : très similaire à notre religion catholique. Si vous vous attardez à discuter avec eux, vous vous apercevrez rapidement et avec surprise que plusieurs de leurs prophètes sont les mêmes que ceux de la religion catholique. Ils ont soif de justice. Notre noble contribution leur permettra de voir leurs rêves devenir réalité. Et si c’était nous…

0 $ DÉPÔT DE SÉCURITÉ. TRANSPORT ET PRÉPARATION INCLUS.

ACCENT L 3 portes 2009 PRIX DE BASE

13 595 $

MAINTENANT À PARTIR DE

OFFRE À LA LOCATION

OU

votre concessionnaire Hyundai à Québec

LESSARD HYUNDAI

Page 22 / Adsum / 8 juillet 2009

disponible sur nos Elantra, Accent et Elantra Touring 2009

PRIX DE BASE

Hajji Hamdullah Nazak, le leader du district de Dand, discute des projets futurs avec les opérateurs COCIM et les aînés du village.

Les interprètes afghans, des agents de changement

PROFITEZ DE NOS PRIX RÉDUITS ET D’UN FINANCEMENT À L’ACHAT 1

À PARTIR DE SEULEMENT

Pachtou vers l’anglais et le Dari (la forme afghane du perse), puisque les officiers de l’ANA à la table parlent autant la langue des Khandaris que moi-même. À mesure que les discussions progressent, il est clair que les Afghans sont enthousiastes à propos d’un CCDC à Dand et plusieurs organisations sont désireuses d’engager des gens, des ressources et même de l’espace intérieur pour s’assurer qu’un CCDC soit réellement construit et doté. À la fin de la réunion, il est clair que plus de coordination et de prise de décision doivent être effectuées avant que le projet ne se mette en route. Néanmoins, les participants indiquent des sentiments positifs alors qu’ils se lèvent de leurs fauteuils. Je suis l’hôte de cette réunion et j’ai donc fait des préparatifs pour le repas. Ce que personne d’autre ne sait est que j’attendais une foule beaucoup plus nombreuse et donc, il y a beaucoup de nourriture. Dans la culture pachtou très sociable, toute activité qui implique beaucoup de nourriture à être mangée en bonne compagnie devient automatiquement une célébration et chez les gens de l’Afghanistan, on croit qu’il n’y a rien de mieux qu’une réunion réussie suivie d’un party. Par conséquent, la foule internationale autour de la table dans la salle de conférence célèbre les premières étapes vers le nouvel effort conjoint des forces de sécurité, produite par le biais de l’Approche des villages clés.

OFFRE À L’ACHAT

$ 163 169 9 995 $

$

PAR MOIS / 60 MOIS † COMPTANT : 995$

0$ COMPTANT PAR MOIS 3,15 % FINANCEMENT 72 MOIS

0 $ DÉPÔT DE SÉCURITÉ. TRANSPORT ET PRÉPARATION INCLUS.

LESSARD L’AVANTAGE AU QUÉBEC, C’EST BRILLANT !

300, boul. Louis-XIV, Québec Entre Laurentienne et Pierre-Bertrand

623-5471

GARAGE

RECOMMANDÉ

CAA Q U ÉB E C

MD

Pièces et service ouvert jusqu'à 21h .

TAPIS PROTECTEURS ET PLEIN DE CARBURANT INCLUS POUR TOUS LES VÉHICULES HYUNDAI.

www.lessardhyundai.ca

MC Les noms, logos, noms de produits, noms des caractéristiques, images et slogans Hyundai sont des marques de commerce appartenant à Hyundai Auto Canada Corp. et sont utilisés sous licence. Le prix de base de l’an dernier est le prix

de location/financement de base de décembre 2008 pour le modèle 2009. Les prix de base de l’an dernier sont : Elantra L 2009, tr ansmission manuelle (prix de base 2008 : 15 845 $) / Accent L 3 portes 2009, transmission manuelle (prix de base 2008 : 13 595 $). Il n’y avait pas de modèle Elantra Touring 2009 ni de Sonata 2010 disponible en 2008. † Offres de location sur approbation du crédit des Services financiers Hyundai sur les modèles 2009 neufs en stock : Elantra L 2009, transmission manuelle (maintenant à partir de 11 995 $) / Accent L 3 portes 2009, transmission manuelle (maintenant à partir de 9 995 $) / Elantra Touring L 2009, transmission manuelle (à partir de : 14 995 $) / Sonata GL 2010, transmission manuelle (à partir de : 18 999 $). Mensualités de location de 179 $ / 163 $ / 199 $ / 299 $ pour 60 / 60 / 60 / 60 mois sans obligation au terme du contrat de location. Comptant initial de 1 540 $ / 995 $ / 1 675 $ / 1 890 $. Première mensualité et comptant initial requis à la livraison. Frais de livraison et de destination, Elantra, Accent et Elantra Touring 2009, 1 495 $ / Sonata 2010, 1 565 $ inclus dans les offres de location. Frais d’immatriculation, d’assurance, d’enregistrement au registre des droits (RDPRM au Québec) et toutes taxes applicables en sus des offres de location sont payables au moment de la l ivraison. Aucun dépôt de sécurité (0 $) pour tous les modèles. Kilométrage annuel de 20 000 km, 10 ¢ par km additionnel. Les frais de livraison et de destination comprennent les frais de transport et de préparation, d’administration du concessionnaire et un réservoir plein de carburant. 1- Les offres de financement à l’achat pour Elantra L 2009, transmission manuelle (maintenant à partir de 11 995 $) / Accent L 3 portes 2009, transmission manuelle (maintenant à partir de 9 995 $) / Elantra Touring L 2009, transmission manuelle (à partir de : 14 995 $) 3,15 % / 3,15 % / 3,15 % pour 72 / 72 / 72 mois et de 0 % / 0 % / 0 % pour 36 / 36 / 36 mois s’appliquent à l’achat des modèles neufs en stock uniquement. Frais d’immatriculation, d’assurance, d’enregistrement au registre des droits (RDPRM au Québec) et toutes taxes applicables en sus des offres de financement à l’achat. Offre valide jusqu’à épuisement des stocks. Offres d’une durée limitée p ouvant être modifiées ou annulées sans avis préalable. †† La garantie globale limitée de Hyundai couvre la plupart des pièces du véhicule contre les défauts de fabrication sous réserve du respect des conditions normales d’utilisation et d’entretien. ††† Certaines conditions peuvent s’appliquer pour le Programme de remise aux diplômés. Tous les détails. Photos à titre indicatif.

Le capitaine Dominique Vallée, capitaine-adjudant de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar, discute avec un interprète en partageant le thé. - Photo : capt Dominique Vallée, EPRK


L’AFGHANISTAN

Entrevue éclair avec…

EN BREF

LE CAPORAL GINA LAVOIE, COMMIS VOTRE UNITÉ • AVANT VOTRE DÉPART : GARNISON VALCARTIER • EN AFGHANISTAN : ELMO

Les Pachtouns

Aviez-vous déjà été déployé auparavant?

Non. Où se déroulent la plupart de vos journées de travail?

Sur le camp. Expliquez-nous en quoi consiste votre travail.

Travail général de bureau. Aller chercher le courrier et distribuer les colis reçus pour les militaires. Commander les médailles pour la mission. Tenir les dossiers à jour. Quelle a été votre plus grande surprise en arrivant?

Si vous deviez convaincre quelqu’un de l’utilité de la mission canadienne en sol afghan, que lui diriez-vous?

L’immensité du camp.

Avec des petites actions, on peut arriver à quelques chose, mais il faut se lever et les faire ces actions.

Quelle a été votre plus belle découverte?

Aimeriez-vous écrire un mot pour votre entourage?

L’expérience en elle-même.

Mon conjoint est avec moi sur la mission et c’est merveilleux, mais je veux saluer mes filles Synthia et Karine et leur dire que leur maman est très très fière d’elles.

Quel est votre plus grand défi?

Apporter un peu d’espoir à la population. La mission à laquelle vous prenez part est éprouvante. Qu’est-ce qui vous motive à vous lever chaque matin et à vous dépasser?

Un petit geste petit à petit peut un jour changer le monde.

Vous voulez ajouter un commentaire?

Je vis une très belle mission. Je suis ici de mon propre désir et je ne regrette pas ma décision. J’ai 45 ans et cela fait seulement 6 ans que je suis dans les Forces, c’est une nouvelle carrière.

Avec une population de plus de 10 millions d’habitants, le groupe ethnique Pachtoun est le plus important groupe en Afghanistan. Les Pachtouns se retrouvent surtout au sud et à l’est de l’Afghanistan. Il existe également un autre groupe de 14 millions de Pachtouns qui se retrouve principalement au Pakistan. Beaucoup d’entre eux parlent le dari, la forme afghane du farsi, particulièrement dans la région de Kaboul. Les Pachtounes ont le teint clair, les yeux de diverses couleurs et les pommettes saillantes. La plupart des hommes portent la barbe, selon les exigences de l’Islam. Le groupe ethnique pachtoun comprend de nombreuses tribus regroupées selon des généalogies communes et des zones géographiques. Les deux principales tribus pachtouns sont la tribu Durrani (3,3 millions) et la tribu Ghilzai (4,4 millions). Les Pachtouns sont pour la plupart des musulmans sunnites. Ils dominent la politique afghane depuis la création de l’État afghan moderne au 18e siècle. Après le retrait des troupes soviétiques, la poursuite de la guerre civile entre les Talibans et l’Alliance du Nord a été en grande partie une compétition pour le contrôle de l’Afghanistan entre la majorité pachtoune et les autres grands groupes ethniques. (Source : Internet)

1-866-355-7016 418 687-2604 www.beauprecapitale.com LE CONCESSIONNAIRE NO. 1 À QUÉBEC

225, rue Marais, Vanier (Québec) G1M 3C8

VÉHICULES D’OCCASION 2007 Toyota YARIS,

2007 Dodge CALIBER SXT,

2005 Dodge RAM SRT 10,

2006 Dodge RAM 1500 SLT,

2006 Dodge RAM 1500 SLT,

bleu, 4cylindres 5 vit. manuelle, 34 521 km

orange, 4 cylindres auto., 55 153 km

rouge, 10 cylindres 4 vit. auto, 20 100 km

rouge, 8 cylindres 4x4 auto., 57 567 km

blanc, 8 cylindres 4x4 auto., 49 711 km

2006 Dodge RAM 1500 LARAMIE,

12 995$

12 995$

34 995$

22 995$

24 995$

2007 Dodge CALIBER SXT,

2007 Jeep COMPASS,

2006 Dodge CHARGER,

2006 Jeep LIBERTY DIESEL

2007 Dodge DAKOTA ST,

2007 jeep PATRIOT,

bleu acier, 4 cylindres auto., 41 000 km

noir, 4 cylindres 4x4 auto., 30 387 km

rouge, 6 cylindres auto., 27 300 km

rouge, 4 cylindres 4x4 5 vit. auto., 73 405 km

noir, 8 cylindres 4x4 5 vit. auto, 27 130 km

rouge, 4 cylindres auto., 14 246 km

13 995$

19 995$

16 995$

18 995$

18 495$

19 995$

bleu, 8 cylindres 4x4 5 vit. auto., 50 200 km

24 995$

200$ d’essence sur présentation de cette annonce. 8 juillet 2009 / Adsum / Page 23


Pas de nouvelles, bonnes nouvelles! Par Mylène Gaudreau Travailleuse sociale, coordonnatrice, CRFM Montréal

Pas de nouvelles du militaire qui est parti en Afghanistan? Il peut être stressant pour les familles de ne pas avoir de nouvelles pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et c’est à ce moment que j’utilise notre bonne vieille expression : «pas de nouvelles, bonnes nouvelles!» Comment est-ce possible de moins s’inquiéter pour son enfant, pour notre compagnon de vie ou pour un membre de la famille qui est déployé? Depuis que le déploiement est commencé, Jamais vous n’apprendrez vous vous êtes le décès de votre militaire bien informés à la télévision sur les différentes méthodes de communication entre vous et le militaire depuis qu’il est en Afghanistan. Vous savez donc que chaque militaire a droit à 35 minutes de téléphone par semaine, que l’Internet est amplement accessible quand les militaires sont sur des grands camps et que vous ne serez pas contacté par téléphone si un décès avait lieu en théâtre opérationnel (Afghanistan). Et, il y a les plus curieux qui en savent plus : si un incident critique survient, tous les réseaux de communication sont coupés le temps que la famille des victimes, s’il y en a, soit prévenue. Subséquemment, il se peut que les réseaux soient coupés pour une journée ou pour plusieurs jours, dépendamment du temps que ça prend pour rejoindre les familles.

Pour les plus inquiets, voici quelques informations qui peuvent vous aider à moins vous inquiéter pour votre enfant : -Quand un incident critique arrive, il est prioritaire de rejoindre la famille du militaire le plus tôt possible. Par conséquent, si cela fait deux semaines que vous n’avez pas de nouvelles et que vous êtes facile à rejoindre, il est presque certain que le militaire n’a tout simplement pas accès aux réseaux de communication. -Si on annonce un décès à la télévision, la plupart des familles sont déjà rejointes ou sont sur le point d’être contactées. -Jamais vous n’apprendrez le décès de votre militaire à la télévision -Les militaires ont souvent des missions de plusieurs jours sur le terrain et c’est pourquoi parfois vous n’avez pas de nouvelles d’eux pendant cette période. -Les militaires aiment souvent garder leurs minutes (35 minutes par semaine) pour pouvoir les accumuler et parler plus longtemps quand ils appellent leur famille et leurs amis. -Quand il y a des tempêtes de sable, les réseaux, qui sont satellitaires, sont bloqués car les ondes ne passent pas au travers de la tempête -Les tempêtes de sable ressemblent aux tempêtes de neige et font partie du quotidien en Afghanistan. -Quand les militaires veulent être concentrés pour une mission, ils préfèrent ne pas téléphoner pour ne pas se déconcentrer en pensant qu’ils s’ennuient de vous.

Si un incident critique survient, tous les réseaux de communication sont coupés le temps que la famille des victimes, s’il y en a, soit prévenue.

LETTRES POUR NOS SOLDATS À Martin Ruel Allo Martin, un petit mot pour te dire à quel point toute ta famille est fière de ce que tu es en train d’accomplir. Nos pensées sont très présentes à ton égard et nous sommes convaincus que tu fais attention à toi. Tu es un papa exemplaire et nous sommes certains que Maxime, Marilou, Maude ainsi que ta merveilleuse Brigitte sont aussi fiers que nous. Nous essayons de les supporter moralement dans leur cheminement de ton absence. Nous avons tous très hâte de te revoir et te souhaitons bonne chance pour le reste de ta mission. Tes parents Adrien et Monique Tes soeurs Nancy et Julie ainsi que ton filleul et tes 3 nièces

Lâche pas mon amour, on est tous très fières de toi et on pense à toi fort! Je t’aime gros! Marjorie, Annie et toute la famille xoxoxox

À soldat Jonathan Caron Bonne fête mon petit coco d’amour! J’aurais bien aimé être là pour tes 21 ans, mais sache que je suis avec toi en pensée et dans ton cœur! Je t’envoie plein de gros bisous pour ton anniversaire.

veux pas te perdre, mon amour; je veux que nous soyons ensemble pour toujours. Cela peut prendre une éternité avant de trouver l’amour, c’est vrai, mais depuis que le nôtre est né, l’éternité ne fait que commencer… Pour toujours, je souhaite être à tes côtés et appartenir à toi tout seul. Nous sommes séparés pour l’instant mais pas distants pour autant… Je sais que notre amour sortira grandi de cette épreuve de l’éloignement. En attendant de te retrouver, je me remémore tes gestes, je puise sans cesse dans ce merveilleux passé qui nous lie. Je m’ennuie de ton regard posé sur moi, du charme de ta voix, de ta douce chaleur, tous tes petits gestes devenus essentiel à mon bonheur. Mais je m’encourage jour et nuit en anticipant le moment où nous serons enfin RÉUNIS! Toutes mes pensées ne sont que pour toi, mon amour... Ta femme xxx Annie Pothier

À l’adjudant-maître Stéphane Bouffard Mon amour, ça prend une minute pour remarquer quelqu’un, une heure pour l’apprécier, une journée pour l’aimer mais toute une vie pour l’oublier. Je ne

À Éric Boutet Bonne fête mon amour! Je sais que cette mission n’est pas facile pour toi ni pour moi, mais sache que

LIQUIDATION Page 24 / Adsum / 8 juillet 2009

je serai toujours là pour toi, pour te soutenir et t’appuyer dans ce que tu fais. Je suis tellement fière de toi. Je savais que tu serais à la hauteur et que tu réussirais même à épater tes supérieurs. J’ai toujours cru en toi et ce que tu fais là-bas est vraiment courageux et remarquable. Tu me manques beaucoup et je t’aime. Bisous partout. Ta conjointe Véronique xxx

Saturn ASTRA 2009 12 990$* *Rabais GM inclus. Taxes et préparation en sus. Rabais LOYAUTÉ-FIDÉLITÉ GM inclus.

Vous aimeriez vous aussi faire publier un message pour nos soldats dans l’Adsum? Rien de plus facile! Envoyeznous votre message par courriel à +adsum@forces.gc.ca.

ASTRA

5e8n inventaire immédiate Pour livraison

RABAIS MILITAIRE 500$ à l’achat

SATURN SAAB DE QUÉBEC 765, rue du Marais, Québec (Québec) 681-5777 www.saturnquebec.ca • Courriel: saturn@saturnquebec.ca


Si loin, mais si proche Par Philippe Brassard Journal Adsum

À l’instar de milliers d’autres familles de militaires, le sergent Yann Carpentier, sa conjointe Marlène Vézina et leurs trois enfants sont séparés par le déploiement à Kandahar. Même si la vie quotidienne change considérablement, tous les moyens sont bons pour atténuer les effets de l’éloignement. Depuis le début de sa carrière, le sgt Carpentier, du 5 e Régiment d’artillerie légère du Canada (5 RALC), a participé à trois missions en théâtre opérationnel : la Bosnie en 1995, Kaboul en 2005 et Kandahar cette année. Il faut rajouter à cela un déploiement à la station Alert au Nunavut, en 1998. Sa conjointe, Marlène Vézina, a gardé le fort durant ces quatre déploiements. Elle s’occupe présentement seule de leurs trois enfants, Nicolas, huit ans, Christopher, 14 ans, et Rebecca, 15 ans. «C’est lorsqu’il est parti qu’on se rend compte de tout ce que notre conjoint fait à la maison, constate-t-elle. On a toute une charge de travail supplémentaire. C’est surtout à l’extérieur que ça se complique… Heureusement, mes plus grands m’aident cette fois-ci pour certaines tâches et mes parents sont là aussi pour nous.» Déployé à l’autre bout de la planète, le conjoint peut apporter une aide bien limitée. «Le fait d’être loin de ma famille est difficile à vivre parce que, comme par enchantement, il arrive toujours des choses qui n’arrivent pas lorsqu’on est à la maison. Que ce soient des tâches jardinières peu communes ou autre chose, c’est ma femme qui doit négocier avec le tout. On n’est pas d’une grande aide par téléphone», commente le sgt Carpentier, par courriel depuis Kandahar.

Sa conjointe apprécie par contre le moindre coup de fil. «Le soutien de mon conjoint reste une chose très importante, même s’il est là-bas. Il m’appelle le plus souvent possible», confie Mme Vézina, ajoutant qu’il s’agit de la mission où ils se parlent le plus. Parfois, le père de famille réussit à parler à ses enfants le matin avant l’école, ce qui est suffisant pour combler leur ennui, selon leur mère. Par ailleurs, l’une des meilleures façons pour la famille de se remonter le moral entre eux est l’envoi d’un colis chaque semaine. «Chaque jour, on y met quelque chose. Par exemple, mon plus jeune peut envoyer une des histoires qu’il a composées à l’école», précise Mme Vézina. «Les colis qu’elle m’envoie sont tellement appréciés. Qu’il s’agisse d’une can de fruits, d’un journal ou d’une belle lettre, ça me remonte le moral énormément. Ce qui est dommage par contre, c’est que je ne peux pas lui en envoyer très souvent, car il y a peu de choses à acheter ici», indique le sgt Carpentier. Fait surprenant, le déploiement le plus difficile à vivre pour sa conjointe fut le troisième, à Kaboul. «Dans ce temps-là, j’étais un peu moins mature et j’avais l’impression qu’il m’abandonnait. Je ne l’acceptais pas», confie-t-elle. Cette fois-ci par contre, elle s’est promis qu’elle allait être compréhensive. «J’ai fini par réaliser que ça n’avait pas rapport avec moi, mais que c’était son travail. Ça lui a enlevé une pression supplémentaire», dit la mère de famille. De son côté, le sergent Carpentier se dit heureux d’accomplir son devoir en Afghanistan, malgré l’éloignement. «Tout est remis en perspective quand on voit des enfants qui ont l’âge des nôtres vivre dans la misère, avec des balles et des obus qui sifflent au-dessus de leurs têtes presque quotidiennement», souligne-t-il, aussi encouragé par les mots d’appréciation qu’il reçoit de sa famille.

Marlène Vézina et son conjoint déployé à Kandahar, le sergent Yann Carpentier du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, vivent un quatrième déploiement en tant que couple et parents. - Photo : Courtoisie

VOUS AVEZ DES COMMENTAIRES ? - Comment trouvez-vous les articles qui y sont publiés? - Qu’aimeriez-vous retrouver dans le journal Adsum? - Que pensez-vous du journal Adsum en général? Ne gardez pas vos réponses pour vous, partagez-les avec ceux et celles qui font l’Adsum ! L’opinion de nos lecteurs compte pour nous. Faites parvenir vos commentaires en envoyant un courriel à +adsum@forces.gc.ca ou en téléphonant au 844-5000, poste 5672.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 25

- Que pensez-vous de cette édition ?


VOTRE AIDE-MÉMOIRE Centre de la famille Valcartier Valcartier Family Centre

Service sans frais pour :

Centre communautaire, bât. 93 (voir «Comment vous rendre» dans cet encadré) Garnison Valcartier, C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette (Qc) G0A 4Z0 Community Centre, blg 93 (see “How to get there”) Valcartier Garrison, P.O. 1000, Stn Forces, Courcelette, Qc, G0A 4Z0 418 844-6060 ou sans frais 1 877 844-6060

Point de service Sainte-Foy Sainte-Foy satellite 1039, Wolfe, Québec (Qc) G1V 3J9 (418) 649-6505 Courriel: info@crfmv.com Site Web: www.crfmv.com

Groupe de soutien au déploiement Deployment Support Group Centre communautaire, bât. 93 (voir «Comment vous rendre» dans cet encadré) Garnison Valcartier, C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette (Qc) G0A 4Z0 Community Centre, blg 93 (see “How to get there”) Valcartier Garrison, P.O. 1000, Stn Forces, Courcelette, Qc, G0A 4Z0 418 844-5607, option 1 (Québec), ou sans frais 1 877 844-5607, option 1 (Quebec), toll free Courriel : +gsd@forces.gc.ca Site Web : www.gsdv.ca

5e Groupe-brigade mécanisé du Canada 5 Canadian Mechanized Brigade Group Bureau des affaires publiques / Public Affairs Office 418 844-5000, poste/ext 4688 Courriel : affairespubliques.valcartier@forces.gc.ca Site Web : www.5gbmc.ca

Ligne Info-mission Info-mission Line 1 800 866-4546

Défense nationale et Forces canadiennes National Defence and Canadian Forces

• les lettres destinées aux militaires déployés en mission qui sont déposées directement aux comptoirs de Poste Canada. • les lettres et colis destinés aux militaires déployés en mission déposés aux trois points de collecte ainsi que dans plusieurs unités de Réserve de la région. Délai de livraison : de 14 à 21 jours • Aucun colis ne doit excéder 1 mètre. La longueur et la circonférence ne doivent pas dépasser 2 mètres. • Poids maximal : 20 kg

Free mail service for : • mail addressed to military personnel serving in operation outside Canada brought directly at a Canada Post counter. • mail and parcels addressed to military personnel serving in operation outside Canada brought at the three drop-off locations. Delivery time: from 14 to 21 days • No package may exceed 1 m. The length and girth must not exceed 2 m. • Max weight is 20 kg Pour toutes informations supplémentaires, veuillez consulter le site Internet du GSD à la section «Poste et colis» : www.gsdv.ca More information available about mail and parcels on DSG web site at www.gsdv.ca

Points de collecte À la Garnison Valcartier • Salle de courrier, bât. 200 (voir «Comment vous rendre») Ouverture du lundi au vendredi de 7 h à 15 h (départ pour le théâtre opérationnel : tous les mardis à 11 h) • GSD, Centre communautaire, bât. 93 (voir «Comment vous rendre») Ouverture du lundi au vendredi de 7 h 30 à 16 h 30, et le lundi jusqu’à 20 h. À partir de la mi-juin, ouverture le dimanche de 13 h à 15 h. • Réception du Centre communautaire (bât. 93) Du lundi au vendredi de 8 h à midi et de 13 h à 16 h 30 et le mercredi jusqu’à 20 h 30. Veuillez vous référer à la section « Poste et colis » du site Web du GSD : www.gsdv.ca

Caméra de combat des Forces canadiennes Canadian Forces Combat Camera

Drop-off locations Valcartier Garrison

www.combatcamera.forces.gc.ca Pour voir des photos à jour de la mission. Inscrivez Afghanistan dans «mots-clés».

• Mail room, blg 200 (see « How to get there »). Open Monday to Friday from 7 a.m. to 3 p.m. (mail leaves for operational theater each Tuesday at 11 a.m.) • DSG located at the Community Centre, blg 93 (see « How to get there »). Open Monday through Friday from 7:30 a.m. to 4:30 p.m., and Monday until 8:00 p.m. Starting mid-June, open Sunday from 1:00 pm until 3:00 p.m. • Community centre reception office. From Monday to Friday 8 a.m. to noon and 1 p.m. to 4:30 p.m. and Wednesday until 8:30 p.m.

Fr. : www.aspfc.com Ang. : www.cfpsa.com

VIDÉOCONFÉRENCES VIDEOCONFERENCES

COMMENT VOUS RENDRE HOW TO GET THERE

Heure des familles avec la chaîne de commandement

ENTRÉE

Vers

« Shannon

PRINCIPALE DE LA BASE

Rou te p rovin ciale

/ 36 9N ord

bât. 93

CENTRE

COMMUNAUTAIRE

(CFV et GSD)

Vers Québec

»

...au Centre communautaire, Garnison Valcartier, bât. 93 (logeant le Centre de la famille Valcartier et le Groupe de soutien au déploiement)

Deployment Support Group) À partir de Québec, emprunter Henri IV Nord jusqu’à la route 369 et continuer jusqu’à la rue Place Vanier (au nord de l’entrée principale de la base). Tourner à gauche sur Place Vanier. Le CFV et le GSD sont situés dans le Centre communautaire. From Quebec city, take Henri IV North up to route 369 and go on until you reach Place Vanier street (north of the base gate). Turn left on Place Vanier. VFC and DSG are located in the Community Centre. SALLE DE COURRIER Bâ t2 00

P

Jos epKa ebl e

Vers

« Shannon

Gén. T.L.

Route provinciale 369 Nord

The sessions take place with families of members of the military deployed in Afghanistan and representatives from their currently deployed chain of command. This is a unique opportunity to obtain valuable, current information directly from the theatre of operations. You will also have the opportunity to ask questions of members communicating with you live from the theatre of operations in Afghanistan. For those who are supported by Valcartier Family Centre, Childcare services are provided for the evening by reservation only. Next meeting : July 15 at 8:00 p.m. at the Community Centre, Valcartier Garrison, blg 93 You can attend to the Family Hour at other locations in the province. For more information, dial 418-844-5000, ext 5607 or 1 877-844-5607 toll free.

Vidéoconférences personnalisées Vers Québec

Tremb lay

Rencontre mensuelle qui se déroule en direct entre les familles des militaires déployés en Afghanistan et des représentants de leur chaîne de commandement qui sont présentement en mission. Une occasion unique d’obtenir de l’information privilégiée à jour, directement du théâtre d’opérations. Possibilité de poser des questions aux militaires qui sont en direct du théâtre d’opérations en Afghanistan. Lors de ces soirées, pour les familles desservies par le Centre de la famille Valcartier, un service de garde d’enfants peut être offert, sur réservation seulement. Prochaine rencontre : 15 juillet à 20 h Centre communautaire, Garnison Valcartier, bât. 93 Vous pouvez assister aux Heures de la famille à d’autres endroits de la province. Pour plus d’informations, composez le 418 844-5000, poste 5607 ou le 1 877 844-5607 sans frais.

Family Hour with the Chain of Command Meetings are held monthly.

...Community Centre, Valcartier Garrison, blg 93 (lodging Valcartier Family Centre and

»

Entrée principale de la base

Dans les unités de la Réserve (34 GBC et 35 GBC)

www.forces.gc.ca

Services de soutien au personnel et aux familles des Forces canadiennes Canadian Forces Personnel and Family Support Services

Please refer to the DSG Web site at www.gsdv.ca

Reserve Units

Fr an co eu r

COURRIER MAIL

Rue Place Vanie r

CONTACTS UTILES USEFUL CONTACTS

...à la salle de courrier, bât. 200 ...Mail room, blg 200 À partir de Québec, emprunter Henri IV Nord jusqu’à la route 369. Franchissez la guérite principale de la base et poursuivez jusqu’au bout de la rue Général-Tremblay. À l’arrêt, tournez à gauche sur la rue Kaeble. Prenez la première rue à votre droite (rue Francoeur) et stationnez-vous derrière le bâtiment 200. La salle de courrier est situé dans l’aile droite du bâtiment (vu de l’arrière). From Quebec city, take Henri IV North up to route 369. Pass the base gate and stay on General-Tremblay street until you meet a stop sign. Then turn right on Kaeble street and turn on Francoeur at your right. Park at the back of blg 200. The mail room is located at the right wing of the building.

La vidéoconférence (VC) vous permet de converser et d’échanger en direct avec le militaire en mission en Afghanistan, tout en le voyant à l’écran. Pendant une période de 30 minutes, vous pouvez prendre le temps de parler avec lui en toute confidentialité. La vidéoconférence a lieu dans une salle privée au GSD. C’est le militaire lui-même qui doit réserver la VC à partir du théâtre d’opérations. Prévoir un délai entre la demande de réservation et la confirmation du rendez-vous Communiquez avec le GSD pour plus d’informations : 418 844-5607, (option 1) Québec, ou sans frais 1 877 844-5607, (option 1) Québec.

Personalized Videoconferences This system, called VC, allows you to converse with, share with and see the deployed member in Afghanistan online. You can talk privately for 30 minutes. Videoconferences are held in private DSG rooms. It is the member of the military who must make the reservation from the theatre of operations. Tthere is always a delay from the time of the request until confirmation. Contact DSG for more information : 418-844-5607, option 1 (Quebec), or 1 877 844-5607, option 1 (Quebec), toll free

BIBLIOTHÈQUE COMMÉMORATIVE GÉNÉRAL-JEAN-VICTOR-ALLARD

Page 26 / Adsum / 8 juillet 2009

Comment donner le goût de lire à vos enfants Tous les parents souhaitent que leurs enfants aiment lire. Pourtant, la moitié des Québécois ne lisent jamais ou presque. Comment se fait-il que nous continuions à produire autant de non-lecteurs et de lecteurs récalcitrants? Et surtout, que pouvons-nous faire pour renverser la vapeur et offrir à nos enfants tout ce dont ils ont besoin pour découvrir le bonheur de la lecture? Dominique Demers révèle dans Au bonheur de lire : comment donner le goût de lire à son enfant de 0 à 8 ans des vérités découvertes au fil des ans. Elle nous apprend que transmettre le goût de lire à un enfant n’est ni couteux, ni compliqué. Il faut d’abord y croire, puis modifier des habitudes, changer des attitudes, intégrer la lecture à notre quotidien et suivre quelques pistes utiles. 1. 1

Endos de la couverture.

NOS NOUVEAUTÉS EN FRANÇAIS

- Au bonheur de lire : comment donner le goût de lire à son enfant de 0 à 8 ans / Dominique Demers - Windows Vista et Internet pour les nuls / Andy Rathbone et al. - Sun Tzu : leçons de stratégie appliquée / par K. McCreadie - Quand on étire trop l’élastique : enfantroi, burnout, violence, accommodements déraisonnables / Louise Reid - La résolution de problème en psychothérapie / Rollon Poinsot, Pascal Antoine - Se protéger du piratage : le guide complet / Alexandre Gomez Urbina - Robert Bourassa : la force de l’expérience / Charles Denis - Yes we can: Barack Obama

- L’Apocalypse selon Marie [thriller] / Patrick Graham - Recueil d’expressions et de mots québécois : origine des mots appartenant au patrimoine québécois / Jean Séguin NOS NOUVEAUTÉS EN ANGLAIS

- Mistress of the Vatican: the true story of Olimpia Maidalchini: the secret female Pope / Eleanor Herman - Ideas in arms: the relationship of kinetic and ideological means in America’s global war on terror / Lcol Thomas D. Torkelson - Should women be allowed to serve in combat in the U.S. Armed Forces? / Diane Andrews Henningfeld, book editor - Inside Gitmo: the true story behind the myths of Guantanamo Bay/ Lcol Gordon Cucullu

- The strongest tribe: war, politics, and the endgame in Iraq / Bing West - Moscow rules / Daniel Silva - The culture of war / Martin van Creveld - Immunity / Lori Andrews - First strike: preemptive war in modern history / Matthew J. Flynn - Absolute war: Soviet Russia in the Second World War / Chris Bellamy

POUR EMPRUNTER DE VALCARTIER L’envoi des livres s’effectue par courrier interne. Réservez par Intranet en allant sur le site de la bibliothèque, vérifiez si les volumes recherchés sont disponibles, procédez à la réservation des documents (si vous avez votre code d’accès) ou notez l’information de base (auteur, titre et cote) et envoyez un courriel à +BIBLIOTHEQUE STJEAN@STJEAN. Vous pouvez également le faire par téléphone au (450) 358-7099, poste 7816. Pour obtenir votre code d’accès, composez le (450) 359-7099, poste 7509, poste 7130, ou poste 7557.


Une des tâches du chargeur est de charger la munition 40 mm dans le canon Beaufort. Il porte l’équipement de protection : les lunettes de sécurité, les gants et la cagoule en coton.

Tir de canon 40 mm Beaufort au champ de tir Boffin dans les secteurs d’entraînement de Valcartier.

Des marins tirent du canon à Valcartier Par le caporal Sylvain Lafrenière Les Nouvelles de l’Armée - Valcartier

Des membres de différentes unités de la Marine canadienne ont suivi une formation sur le canon Beaufort dans les secteurs de Valcartier. C’est au champ de tir Boffin que se tenait, du 15 au 19 juin, la phase finale du cours de canonnier 40 mm de la Marine canadienne pour les stagiaires du secteur de Québec. C’est un cours avancé qui compte de six à huit étudiants seulement, comprenant

officiers et membres du rang. C’est aussi un cheminement obligatoire pour les officiers, et une spécialisation pour les membres du rang. Le cours, d’une durée de 20 jours, se divise en quatre phases : première semaine, reconnaître et manipuler la munition; deuxième semaine, apprendre la mécanique et le fonctionnement du canon 40 mm Beaufort ainsi que le rôle du changeur et du tireur; troisième semaine, apprendre les drilles de manœuvres et de raté du canon; et quatrième et dernière semaine,

champ de tir réel et examen final dans les secteurs d’entraînement dans ce cas ci. «C’est différent de tirer d’une plateforme stable, sur des cibles immobiles et dans les secteurs d’entraînement de l’armée de terre. Habituellement, nous tirons à partir de navires ou vaisseaux sur des cibles en mer et les vagues jouent un rôle très important parmi les facteurs qui affectent le tir», explique le matelot de première classe Rémi Lebreux, posté sur le NCSM (Navire Canadien de sa Majesté) Edmonton.

Le Musée du 12 RBC à Trois-Rivières présente 375 ans d’histoire militaire Par Daniel Robert Directeur général, Musée du 12e Régiment blindé du Canada

Le 11 juin marquait l’ouverture de la saison estivale du Musée du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC). À l’occasion du 375 e anniversaire de Trois-Rivières – berceau de la milice canadienne –, le Musée du 12 RBC présente une exposition saisonnière de grande envergure intitulée «Trois-Rivières, 16342009 : 375 ans d’histoire militaire». L’exposition porte sur l’histoire de la milice canadienne et les 375 ans d’histoire militaire de Trois-Rivières. Elle raconte les origines de la colonie française en Amérique du Nord pour suivre son évolution jusqu’à nos jours. À travers six grandes sections, le visiteur est appelé à découvrir des centaines d’objets couvrant l’ensemble de la période : une collection d’artefacts encore jamais rassemblés dans le cadre d’une seule exposition à Trois-Rivières, fruit de la colla-

boration de plusieurs institutions muséales et patrimoniales tant trifluviennes, que québécoises et canadiennes. La salle d’armes du manège militaire de Trois-Rivières est spécialement réservée à l’exposition thématique de l’été 2009. Les visiteurs sont également invités à parcourir les autres sections du Musée qui réunissent notamment la collection d’uniformes, la collection d’armes à feu, la collection Séguin composée d’armes blanches, ainsi que les présentoirs de la mezzanine. L’exposition estivale du Musée du 12 RBC vise non seulement le grand public, mais également les membres de la grande Famille militaire. L’entrée est libre pour tous les anciens combattants et les membres des Forces canadiennes. Le musée est ouvert au public jusqu’au 23 août, de 10 h à 17 h, du mardi au dimanche (fermé le lundi). Il est situé au Manège Général-Jean-Victor-Allard, 574, rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières.

Les candidats du cours ont reçu par le fait même de la grande visite, le commandant de l’École navale des Forces canadiennes de Québec, le capitaine de frégate Daniel Trudeau, qui a semblé très satisfait du travail accompli sur le champ de tir. Les candidats et instructeurs ont profité de l’occasion pour souhaiter une bonne mission et un retour en santé aux militaires de la base de Valcartier déployés en Afghanistan ainsi qu’à leurs familles. Quel beau geste de camaraderie…

Arbalète de guerre du XVIe siècle, utilisée par les militaires et les marins lors de l’exploration des nouveaux territoires.

Le caporal Yannick Roch et le caporal Philippe Maltais, en tenue d’époque, devant le Manège militaire de Trois-Rivières. - Photos : capt Michel Girard

8 juillet 2009 / Adsum / Page 27


Page 28 / Adsum / 8 juillet 2009

Capitaine Dominique Carette Promotion ÉRP

Capitaine Stéphane Guay Promotion 1 R22eR

Capitaine Valérye Hudon Promotion ESN 1-09

Adjudant-maître Pierre-Yves Chabot

Adjudant Alain Bourgault Promotion 5 RALC

Adjudant Steve Falardeau Promotion 5 RALC

Sergent Étienne Cottenoir Décoration des FC 5 RGC

Sergent Gilles Deslandes Étoile de campagne générale 5 RGC

Sergent Marc-André Riel Promotion 1 R22eR

Sergent Martin Tremblay Promotion 5 RALC

Sergent Serge Tremblay Décoration des FC 5 RGC

Caporal-chef Martin Dion Promotion 5 RALC

Caporal-chef James Haché Promotion 5 RGC

Caporal-chef Patrick Labelle Décoration des FC 5 RGC

Caporal-chef Luc Martin Promotion 5 RALC

Caporal-chef Yan Roy-Gagnon Décoration des FC 5 RGC

Caporal-chef Vincent Trudel Promotion 1 R22eR

Caporal Vicky Archambault Promotion CI SQFT

Caporal Guillaume Bouchard-Diotte Promotion 1 R22eR

Caporal Mathieu Champagne Promotion 1 R22eR

Caporal Elie Dubé Promotion 5 RGC

Caporal Kim Dugas Promotion 5 GSS Sn Pers

Caporal Dominic Gaulin Promotion 12 RBC

Caporal Dominic Gilbert Promotion ESN 1-09

Caporal Summer Jirjis Promotion 5 Bn S du C

Caporal Pierre-Maxim Lavallé-Picard Promotion ÉRP

Caporal Christophe Robati Promotion ÉRP

Caporal Jean-François Rousseau Promotion ESN 1-09

Caporal Sébastien Roux Promotion ÉRP

Caporal Sandeep Virwaney Promotion 5 Bn S du C Cie Maint

Caporal Savoie Promotion 5 Amb C FO

Matelos de 2e classe Martine Audit Promotion 5 Bn S du C

Soldat Éric B. Deschesnes Promotion 5 Bn S du C

Soldat Roderic Caron Promotion 5 Bn S du C

Soldat Geneviève Girard Promotion CI SQFT

Première agrafe à la Décoration des FC 5 RGC

Bravo Zulu est un terme emprunté à la marine qui signifie «bien fait» ou tout simplement «bravo».

Soldat Alaa Mansour Promotion ESN 1-09

Soldat Daniel Perron Promotion 5 Bn S du C

Soldat Maryse Roy Promotion 5 Bn S du C Cie Maint

Soldat Rémi St-Jean Promotion ESN 1-09

Soldat Mélissa Thériault Promotion QGET

Pour soumettre la photo du récipiendaire d’une promotion, d’une décoration ou d’une distinction, ou encore de quelqu’un prenant sa retraite, veuillez nous demander le formulaire de rédaction pour Bravo Zulu par courriel à +adsum@forces.gc.ca ou composer le 418 844-5000, poste 6656.


PROMOTION de la SANTÉ

BOIRE SUFFISAMMENT

La quantité d’eau dont vous avez besoin dépend de plusieurs facteurs : votre âge, votre sexe et votre degré d’activité physique, entre autres. N’oubliez pas que vous devez consommer plus d’eau pour

S’hydrater l’été…

rester hydraté par temps chaud et lorsque vous faites de l’exercice. Consultez le tableau ci-dessous pour déterminer la quantité d’eau que vous devez consommer chaque jour. Rappelezvous que votre consommation d’eau totale peut englober l’eau contenue dans divers aliments et boissons. Ainsi, les légumes, les fruits, les soupes, le lait, le jus et l’eau contribuent à votre apport quotidien en eau.

CONSEILS POUR RÉPONDRE À VOS BESOINS EN EAU

QUANTITÉ D’EAU RECOMMANDÉE

Une priorité! L’été est maintenant arrivé et malgré le plaisir auquel cette saison est associée, il faut redoubler de prudence pour éviter la déshydratation. Lorsqu’il fait chaud, nous transpirons davantage, car l’organisme régule sa température en produisant de la sueur pour se rafraîchir. C’est un mécanisme physiologique fondamental pour notre survie. De plus, l’exercice physique augmente la température du corps et donc accentue encore la transpiration. La sueur est composée d’eau et de différents sels minéraux, et tous ces éléments doivent être renouvelés en buvant. Le sentiment de soif est un régulateur qui nous signale que nos réserves en eau sont insuffisantes. Lorsque ces réserves diminuent, l’organisme fait tout pour les maintenir le plus longtemps possible en économisant l’urine et la sueur, mais au bout d’un moment les réserves s’épuisent et la déshydratation commence. La déshydratation peut entraîner de graves complications et doit absolument être prévenue, surtout chez les enfants et les personnes âgées. Chez le bébé, elle s’aggrave très vite, car l’enfant n’a pas de défense contre la déshydratation, et il ne peut pas réclamer à boire ni le faire tout

Observez votre humeur. Vous vous sentez faible et fatigué, vous avez de la difficulté à vous concentrer ou vous souffrez de fréquentes migraines? Vous êtes peut-être déshydraté.

seul : pensez à proposer fréquemment un biberon à votre bébé! RESTER HYDRATÉ

Évaluez votre soif. Si vous avez soif ou la bouche sèche, vous n’avez probablement pas bu assez d’eau. Consommez de l’eau tout au long de la journée pour rester hydraté. N’oubliez pas que lorsque vous avez soif, vous êtes déjà quelque peu déshydraté (environ 2%). Prêtez attention à vos urines. Si vos urines sont jaune foncé et odorantes, vous ne consommez probablement pas assez d’eau. Au contraire, des urines claires ou jaune pâle signifient habituellement que vous en consommez assez. La quantité d’urine que vous produisez peut également témoigner de votre degré d’hydratation. Si vous ne produisez pas beaucoup d’urine au cours de la journée et que vos urines sont foncées, vous devriez probablement consommer davantage d’eau.

NOURRISSONS 0-12 mois

750 ml (3 tasses)

ENFANTS De 1 à 3 ans De 4 à 8 ans

1,25 l (5 tasses) 1,75 l (7 tasses)

PRÉADOLESCENTS Filles de 9 à 13 ans 2 l (8 tasses) Garçons de 9 à 13 ans 2,5 l (10 tasses)

• Soyez attentif aux sensations de soif et buvez de l’eau tout au long de la journée. • Pour étancher votre soif, consommez de l’eau régulièrement. • Gardez une bouteille d’eau à portée de main au travail, à l’école, pendant vos moments de loisir ou ailleurs.

FEMMES De 14 à 18 ans 19 ans et plus Femmes enceintes Femmes qui allaitent

2,25 l (9 tasses) 2,75 l (11 tasses) 3 l (12 tasses) 3,75 l (15 tasses)

HOMMES De 14 à 18 ans 19 ans et plus

• Pour répondre à vos besoins en eau, buvez d’autres boissons comme du lait écrémé ou contenant 1 % ou 2 % de matières grasses, des boissons de soja enrichies, des jus de fruits ou de légumes purs à 100 % et des soupes.

3,25 l (13 tasses) 3,75 l (15 tasses)

• Privilégiez les boissons décaféinées pour conserver une bonne hydratation.

Adapté de : Dietary Reference Intakes (DRIs): Recommended Intakes for Individuals, Macronutrients.

• Prenez des gorgées d’eau en mangeant.

Food and Nutrition Board, Institute of Medicine, National Academies. Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter l’équipe de la Promotion de la Santé au (418) 844-5000, poste 4677.

• Conservez un pichet rempli d’eau glacée et de tranches de citron, de lime, d’orange ou de concombre au réfrigérateur, au travail ou à la maison. • N’oubliez pas de boire plus d’eau par temps chaud et lorsque vous faites de l’exercice.

PAROLE D’AUMÔNIER

De la peur à l’espérance Par le padré Harold Ristau

«En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.» Jean 12, 24. J’aimerais garder ma vie, mais comme l’eau elle file entre mes doigts. Même si je

suis jeune, je sais que je ne suis pas maître de ma vie. Je vois la mort rôder dans ma famille, à l’hôpital, outre-mer, au coin de la rue. J’ai peur de perdre ma vie! Et si c’était la condition pour vivre? Il ne sert à rien de vouloir conserver le blé éternellement, parce que celui-ci perdra ses qualités et deviendra inutile. Mais le grain de blé jeté en terre, apparemment sacrifié, peut germer et devenir une moisson abondante; pourvu qu’il meure… Sur les routes de Galilée, Jésus de Nazareth pouvait attirer les foules. Il parlait avec autorité et faisait partout des merveilles en guérissait les malades, rendant la vie aux morts et consolant tous les malheureux. Mais c’est dans l’échec apparent et la mort qu’il révèle son nom et sa puissance. Ainsi, quand il a été «glori-

fié» par Dieu, il a fallu qu’il soit élevé de terre, cloué sur une croix et enfermé dans un tombeau. Ensuite, c’est au matin de Pâques que ce tombeau a craqué comme l’enveloppe du grain de blé. C’est là que la mort du Christ a détruit la mort. La vie a jailli pour toute l’humanité. Depuis ce matin de Pâques, tous les hommes et les femmes, de tous les lieux et de tous les temps, peuvent voir Jésus, croire en lui et entrer dans la vie avec Jésus. À tous, Dieu dit «vous serez mon peuple et vos fautes sont oubliées». C’est notre pas de foi : passer de la peur à l’espérance, de la mort à la Vie. Vivre pour servir Dieu jusqu’au ciel. Bien sûr, la vie est un cadeau. Mais, qu’importe de perdre notre vie puisque le Père nous attend, les bras ouverts!

UN ÉVÉNEMENT SPÉCIAL? Besoin des services de notre journaliste? Demandez Philippe Brassard au

418 844-5000, poste 6656 NT GE UR

SAINT-APOLLINAIRE Paisible plain-pied avec entrée mi-étage sur terrain de plus de 20 000 pi².

DIANE BEAULIEU (418) 843-1151

SAINT-EMILE TRANSFERT ! Cottage en rangée, comptoir de cuisine refait (2009), planchers de bois sur 2 étages. Rez-de-chaussée fraîchement repeint. Sans voisin arrière. Le terrain inclus 2 lots. Entrée asphaltée nouvellement refaite. CLÉS EN MAIN.

MARIO MORIN (418) 843-1151 / (418) 955-4418

PONT-ROUGE

Aire ouverte. 4 chambres. Sous-sol partiellement aménagé. Beaucoup de rangement. Cour intime. Plusieurs rénovations effectuées. Très éclairée.

Très grande propriété 36x50. Garage double, solarium de Paris, verrière, armoires en chêne. Très bel aménagement extérieur, grande entrée pour les voitures. 4 côtés brique, pas de voisin à l’arrière et beaucoup de rangement. A voir !

JEAN-GUY LAFRANCE (418) 843-1151

RICHARD GAUTHIER (418) 843-1151

STE-CATHERINE

VAL-BÉLAIR

Spacieuse résidence. Terrain 24 412 pi². Prête à devenir bi-génération. Au sous-sol, 1 logement 3 ½ pièces. Décoré avec goût. Grand garage arrière pouvant servir d’atelier ou comme revenu potentiel de location d’espace.

Beau bungalow de 4 chambres, très éclairé et fonctionnel. 2 salles de bains complètes. Beaucoup de rénovations effectuées. Terrain clôturé, pas de voisin arrière. Garage détaché chauffé à 2 étages, près des écoles et services. TRÈS BEAU PRODUIT !

Transfert ! Joli plain-pied avec abri d’auto, à quelques minutes de la base militaire. 4 chambres dont 3 au rez-de-chaussée. Soussol entièrement aménagé et terrain paysager.

JEAN-PIERRE GAMACHE

MARTINE POULIN

DANIELLE BÉLANGER

(418) 843-1151

(418) 843-1151

(418) 843-1151

JASON LAFOREST (418) 843-1151

JE RECHERCHE

JE RECHERCHE

COTTAGE RÉCENT AVEC GARAGE

À MOINS DE 20 MINUTES DE LA BASE DE VALCARTIER

TERRAIN INTIME

BUNGALOWS, JUMELÉS, COTTAGES

3 CHAMBRES À LʼÉTAGE

LES SAULES

NEUFCHATEL

Succession. Très grand bungalow 43x30 avec abri d’auto. 4 chambres au rez-de-chaussée. Près de tout. Réservoir au mazout changé en 2008. Terrain clôturé 2 côtés dont un recouvert de vinyle blanc.

URGENT - TRANSFERTS

JENNIFER BIGNELL

Cottage hollandais unique. Garage attaché double 24x22, 4 chambres à l’étage, 2 foyers. Coin tranquille, planchers bois Californie. 4 côtés brique. Situé dans un très beau quartier résidentiel près du Golf Lorette. IMPECCABLE.

AGNES G. RIVARD

418-622-7537

(418) 843-1151 / (418) 576-9322

BENOIT NADEAU

(418) 843-1151

250 000$ À 300 000$

ROYAL LEPAGE INTER-QUÉBEC C O U RT I E R I M M O B I L I E R AG R É É www.1000maisonsavendre.com

(418) 843-1151

DENIS BERNIER

8 juillet 2009 / Adsum / Page 29

CHARLESBOURG EST

STE-CATHERINE

URGENT TRANSFERT ! Joli cottage 2006, garage double détaché avec rangement au grenier. 3 chambres à l’étage, 2 salles de bains et 1 salle d’eau. Cuisine luxueuse. Entrée indépendante au sous-sol avec stationnement privé. Disponible rapidement.

SHANNON


Vive

Mariés! les

CHRONIQUE LECTURE

NCSM MONTCALM : LE FRANÇAIS DANS LA MARINE CANADIENNE 1923-2008

VICTOR BRODEUR : OFFICIER DE LA MARINE CANADIENNE (1909-1946)

Après la Grande Guerre, la demi-compagnie de Québec de la Royal Canadian Naval Volunteer Reserve (RCNVR) est créée. Cette réserve canadienne-française devient la division de Québec en 1935 et sera assignée à un navire, le NCSM Montcalm. De 1923 à 2008, le livre raconte l’histoire de l’équipage canadien-français du NCSM Montcalm, qui doit s’intégrer dans la Marine canadienne, typiquement britannique, unilingue anglaise et de confession protestante.

La carrière de Victor Brodeur se fit parallèlement au développement de la jeune Marine canadienne, créée en 1910. À cette époque, les officiers comme les recrues s’entraînaient avec les membres de la Royal Navy. Victor Brodeur a ainsi navigué dans les Antilles et dans la mer Baltique, à la fin de la Première Guerre mondiale. Découvrez la carrière de cet homme méconnu qui fut capitaine de navire, attaché naval et commandant de la marine en Colombie-Britannique.

TITRE : NSM Montcalm : Le français dans la Marine canadienne - 1923-2008

TITRE : Victor Brodeur : Officier de la Marine canadienne (1909-1946)

TEXTE : Christian Hébert

TEXTE : Bill Rawling

ÉDITEUR : Septentrion INFORMATIONS TECHNIQUES : 156 pages, 12,7 x 20,3 cm, couverture souple ISBN 978-2-89448-545-3 15,00$

ÉDITEUR : Athéna INFORMATIONS TECHNIQUES : 256 pages, 15 x 20,25 cm, couverture souple ISBN 978-2-922865-68-4 29,95$

En septe septembre te emb mbre prochain, le journal Adsum publiera les photos des couples qui se sont mariés entre le 5 septembre 2008 et le 13 septembre 2009. Pour bénéficier d’une parution gratuite de votre photo de mariage dans l’Adsum du 23 septembre, faites-nous parvenir votre plus belle photo de mariage d’ici le 14 septembre ainsi que le coupon de participation ci-dessous. Vous pouvez également participer via notre site Web sur www.journaladsum.com dans la section Concours/Appels à tous.

Le jour de votre mariage est un des plus beaux jours de votre vie. Partagez votre bonheur et votre fierté avec tous en publiant une photo de ces instants inoubliables!

COUPON DE PARTICIPATION Noms et prénoms des mariés :

Date et lieu de la célébration :

Lieu de travail du membre MDN : Nos de téléphone : (rés.)

(bureau)

Faites parvenir votre coupon de participation ci-dessus et votre photo

au plus tard le 14 septembre • Photo en format papier : par la poste ou en personne au journal Adsum, Garnison Valcartier, bâtiment 200, bureau 100, C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette (Québec) G0A 4Z0. Prière d’inscrire vos coordonnées à l’endos de la photo. • Photo en format électronique : par courriel à +adsum@forces.gc.ca (prière de nous soumettre une photo prise à moyenne ou haute résolution). Ou en remplissant le formulaire disponible sur notre site Web www.journaladsum.com dan la section Concours/Appels à tous.

Gagnez ces livres Vous pourriez gagner ces livres en soumettant tout simplement votre nom et numéro de téléphone par courriel à +adsum@forces.gc.ca ou par télécopieur au 844-6934 au plus tard le jeudi 7 août.

Le gagnant de notre dernier tirage Le sergent Bujold est l’heureux gagnant des livres présentés dans notre chronique du 17 juin 2009 : « Maniaque des mots cachés » et « Scrabble : Jeux de mots ». Félicitations!

*Concours réservé exclusivement aux membres de la communauté militaire (militaires, civils et conjoints) de la Défense nationale de la Région Québec.

TABAGIE

de la Garnison

un endroit à découvrir… ou à REdécouvrir…

www.entreprisesbferland.com

C'EST L'ÉTÉ... SOYEZ COOL... Pour vous rafraîchir rien de mieux qu’une de nos

SAVOUREUSES GLACES

.

HÄAGEN-DAZS

Page 30 / Adsum / 8 juillet 2009

Terrains à vendre à SHANNON et VAL-BÉLAIR Maison 114 980$

à partir de

- CONSTRUCTION selon vos goûts sur votre terrain - Choix de plans disponibles - Projet clé en main - Kit pour auto-constructeur - RÉNOVATION : agrandissement, 2e étage, abri d’auto, garage

À VOTRE SERVICE DEPUIS 1994

Venez déguster votre saveur préférée !

LUNDI AU VENDREDI 9h30 à 22h SAMEDI-DIMANCHE 17h à 22h

Location de films • Sandwiches • Sous-marins • Fromages Bâtisse 514 Rez-de-chaussée • Porte côté sud

RBQ: 2427-5026-54

(418) 844-1602


Bloc-note 13 juillet TENNIS BALLON

Une activité de tennis ballon, qui jumèle les règles du tennis, du volleyball et celles du soccer, aura lieu le 13 juillet de 13 h 30 à 14 h 30, aux terrains de tennis extérieurs. Déplacée au Centre des sports en cas d’orage. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

18 juillet SKATE FEST

Le Skate Fest, une compétition de planche à roulettes pour amateurs, aura lieu le 18 juillet au skate parc de Courcelette. Les inscriptions sont prévues de 12 h à 13h et la compétition commencera à 13h. Remis à plus tard en cas de pluie. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

17 au 19 juillet 35E ANNIVERSAIRE DE LA CRISE DE CHYPRE

L’Association du Régiment aéroporté du Canada invite tous les anciens parachutistes militaires canadiens ainsi que tous les parachutistes actifs au sein des Forces canadiennes à venir célébrer le 35 e anniversaire de la Crise de Chypre (1974). L’événement aura lieu à Ottawa, du 17 au 19 juillet, au coût de 80$ par personne. Info : Joe Drouin, à joe@joedrouin.com, par téléphone 819 568-6669 ou par télécopieur 819 568-1074.

21 juillet WORKOUT EN PISCINE POUR MAMANS

tiendra le mercredi 22 juillet de 13 h 30 à 20 h 30. Celle-ci aura lieu au Centre communautaire (75, chemin Gosford). Info : Sylvain Vézina, au 418 844-3778.

27 juillet

6 août

FLAG FOOTBALL

CINÉ PLEIN AIR

Une partie de football sans équipement aura lieu le 27 juillet, de 13 h 30 à 14 h 30 au Parc Cannon. Déplacée au Centre des sports en cas d’orage. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

Du cinéma en plein air sera présenté le 6 août vers 21 h 30, dans la cour arrière de l’école primaire Dollard-des-Ormeaux. Remis au lendemain en cas de pluie. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

31 juillet au 2 août

10 août

LES FÊTES DE LA FAMILLE DE SAINT-ÉMILE

KIN-BALL

Les Fêtes de la famille de Saint-Émile organisent leur 16e édition, qui se tiendra du 31 juillet au 2 août, au parc Réal-Cloutier. Il y aura une foule d’activités pour tous, notamment une kermesse, des jeux gonflables, des exposants et un mur d’escalade. Le volet musical proposera Jonathan Painchaud (vendredi), le groupe Kaïn (samedi) et le groupe Knock Out (dimanche). Pour la clôture des fêtes, il y aura les traditionnels feux d’artifice.

Une partie de Kin-Ball (Omnikin) aura lieu le 10 août de 13 h 30 à 14 h 30, au Parc Cannon. Déplacée au Centre des sports en cas d’orage. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

1er août CLINIQUE DE SKATEBOARD

22 juillet

2 août

COLLECTE DE SANG À SHANNON

TOURNOI DE VOLLEYBALL DE PLAGE

La municipalité de Shannon invite la population à une collecte de sang, qui se

Un tournoi de volleyball de plage des PSP est organisé le 2 août aux terrains de volleyball à côté du Centre des sports. Inscriptions avant le 20 juillet. Remis au 9 août en cas d’orage. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

Le 1er août, il y aura une clinique de skateboard gratuite, de 13 h à 16 h au skate parc de Courcelette. Le casque est obligatoire. Remise à plus tard en cas de pluie. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

4 août BALLON SUISSE

Une activité de ballon suisse, qui permet de renforcer les muscles des mamans et de développer la motricité des enfants

AVOCAT MÉDIATEUR FAMILIAL ACCRÉDITÉ Me GILLES GOULET, CD

(418) 999-3343

CAMP BIBLIQUE D’ÉTÉ

Une partie de baseball aquatique est organisée le 23 juillet, de 18 h à 19 h à la piscine extérieure. Déplacée au Centre des sports en cas d’orage. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

BASEBALL AQUATIQUE

Réservation : lcol Henri Levasseur au 418 977-5384 ou henri3606@yahoo.ca.

Chaque dimanche CHAPELLE ST-ALBAN

4 au 7 août Un camp biblique gratuit aura lieu du 4 au 7 août à la chapelle St-Alban, au 150, rue Hodson, Valcartier. Les activités auront lieu de 9 h 30 à midi et sont offertes aux enfants de cinq à 12 ans. Des histoires bibliques, du bricolage, du chant, des jeux et des collations sont prévus. Le thème sera Dieu, lumière du monde. Inscriptions : 418 844-5000 poste 6716.

23 juillet

Les mamans et leurs enfants âgés entre 6 mois et 3 ans sont invités le 21 juillet à une activité de workout en piscine, de 15 h à 16 h à la piscine extérieure. Déplacée au Centre des sports en cas de pluie. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

SOLUTION SUDOKU

de 3 à 5 ans, se tiendra le 4 août de 15 h à 16 h au Parc Vanier. Déplacée au Centre des sports en cas de pluie. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

Chaque dimanche, à 9 h, il y a un culte liturgique (deux fois en anglais et deux fois en français, chaque mois). Ensuite, il y a un culte évangélique francophone à 10 h 45. Il y a un temps de fraternité entre les deux services. Il y a une étude biblique bilingue les mardis à midi. Il y a un déjeuner mensuel des hommes et des activités pour les femmes. Info : padré Harold Ristau 418 844-5000, poste 6716.

Divers JOUJOUTHÈQUE

12 août SOIRÉE DES PERSÉIDES

Une séance d’observation d’étoiles filantes (Perséides) est organisée le 12 août à 21 h 30, au Centre plein air Castor. Remise au lendemain en cas de pluie ou de ciel très nuageux. Pour information et inscription : 418 844-5000, poste 8143

6 septembre VISITE ET DÉJEUNER BÉNÉFICE À BORD D’UN PAQUEBOT

Dans le cadre d’une activité bénéfice pour l’Ambulance St-Jean, le président du Conseil du Québec de l’Ambulance SaintJean, Serge H. Malaison et le directeur général de l’Administration portuaire de Québec, Ross Gaudreault, vous invitent à déjeuner à bord du paquebot MS Eurodam, le dimanche 6 septembre à 11 h. Une visite libre est aussi prévue. Au coût de 200$, un reçu de charité de 185$ sera émis. Seulement 100 places disponibles.

Pour l’horaire d’été, la joujouthèque du Centre de la famille Valcartier (CFV) ouvre ses portes de 13 h à 16 h les jeudis suivants : les 9 et 24 juillet ainsi que les 6 et 20 août. La joujouthèque est un service de location de jeux et jouets qui s’apparente à une bibliothèque. La sélection offre un inventaire de 215 articles différents. Les gens peuvent également s’abonner pour 10$ par année et louer des jeux pour deux semaines à un montant réduit de 2$. La joujouthèque est située au local 109 du CFV (édifice 93). Info : Tanya Langlois, 418 844-6060. ACTIVITÉS CULTURELLES

Les personnes de Valcartier intéressées à organiser des activités culturelles, des pièces de théâtre, des expositions d’art artisanal ou tout autre projet en lien avec l’art peuvent contacter Robert Fournier au 418 849-5400 de soir ou 418 849-0090 de jour. RALLYE DE MOTO PANCANADIEN POUR AMASSER DES FONDS

La Police militaire des Forces canadiennes organise un rallye de 7400 kilomètres à travers le pays pour amasser des sous pour les enfants aveugles et les services de soutien au personnel et aux familles. Le départ se fera le 15 août à St-Jean, TerreNeuve, et l’arrivée est prévue le 31 août, à Comox en Colombie-Britannique. Chaque participant peut choisir la distance qu’il souhaite parcourir. Les frais sont de 50$ pour le conducteur, 25$ pour le passager ou gratuit si vous amassez 150$ en dons. Info : www.mpnmrr.ca ou meathead@videotron.ca.

Prochaine parution du Bloc-Note

13 août

Soumettez vos suggestions d’activités au plus tard le 3 août par la poste ( voir notre adresse dans l’encadré en page 6), par télécopieur au 844-6934 ou par courriel à : +adsum@forces.gc.ca.

VOTRE SUDOKU Jouer au SUDOKU, c’est simple. Une seule règle : chaque ligne, colonne et carré de 3 x 3 doit contenir tous les chiffres de 1 à 9.

ANIMATION / DJ ÉVÈNEMENTS DE TOUS GENRES

PAT RAYMOND CELL : 418 951-5184

ggdroit@videotron.ca

• Droit de la famille

• Médiation familiale

• Vices cachés, CSST, SAAQ, Régie du logement, etc. • Service bilingue

(6 premières séances gratuites pour conjoints avec enfants) • Honoraires abordables

• Droit civil général

• Excellente connaissance des FC

Visitez mon site internet : www.ggdroit.ca 5280, 1re Avenue Québec (près de l’autoroute de la Capitale)

www.patraymond.ca

Voir solution en ci-contre.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 31

(Divorce, séparation, garde d’enfant, pension alimentaire, etc.)


La Sentinelle des De ballet à hip hop petits fête ses 10 ans Le plaisir était au rendez-vous le 20 juin au Centre de la petite enfance (CPE) La Sentinelle des petits, qui fêtait son 10e anniversaire. Environ 150 enfants et 150 adultes ont célébré la journée au Centre plein air Castor. Parmi les activités et les jeux organisés, une maquilleuse était là pour transformer les désirs des marmots en réalité. Des ballades en poney ont fasciné les enfants en quête d’aventure. Sans oublier la barbe à papa, les jeux gonflables, le mini-putt et la sculpteuse de ballons, qui ont collaboré

au succès de la fête. Un succulent méchoui des cuisines du Centre plein air Castor a également été servi en fin de journée. Enfin, un tirage de prix de présence offerts par les différents partenaires a conclu la fête. La directrice de La Sentinelle des petits, Nathalie Breton, a tenu à remercier toute l’équipe de travail du CPE pour s’être impliquée sans compter, les membres de l’administration pour leur soutien et leur implication, ainsi que tous les parents utilisateurs actuels ou anciens qui ont répondu à l’appel. (P.B.)

Plus de 400 personnes ont assisté au spectacle de danse Coup d’oeil, présenté le 13 juin à l’auditorium du Collège Saint-Augustin. Ce spectacle annuel a été organisé par l’école Axendanse de Valcartier, qui est chapeautée par le Service des loisirs communautaires des Programmes de soutien au personnel (PSP). Ce fut l’occasion pour une centaine de danseurs et danseuses âgés entre cinq et 20 ans de montrer ce qu’ils ont appris durant l’année. Ces derniers sont pour la plupart des enfants de militaires. Ainsi, ils ont présenté 15 chorégraphies différentes

de ballet fusion, de cheerleading, de hip hop et de danse créative. Trois de ces chorégraphies ont d’ailleurs été montrées le 28 juin à une compétition de danse à Sorel. Natasha Gagné, coordonnatrice au Service des loisirs communautaires, a tenu à remercier Geneviève Robidoux et MarieJosée Girard, professeures à l’école de danse Axendanse, ainsi que la grande équipe de bénévoles qui ont contribué au succès de l’événement. Elle a ajouté que les inscriptions pour les activités de danse auront lieu le 23 août au Centre des sports. (P.B.)

- Photo : Courtoisie

Des jeunes filles de l’école Axendanse de Valcartier ont présenté une chorégraphie de ballet lors du spectacle Coup d’oeil, le 13 juin. - Photo : Courtoisie

Page 32 / Adsum / 8 juillet 2009

THE MILITARY IS A MINDSET. AND WE GET IT. LA VIE MILITAIRE C’EST UNE ATTITUDE. PERSONNE NE LE SAIT MIEUX QUE NOUS.

Work with like-minded people in new opportunities.

Découvrez de nouvelles occasions de travailler avec des gens comme vous.

Commissionaires has been providing rewarding employment to veterans for more than 80 years. As Canada’s leading security provider, our organization includes many former members of the Canadian Forces who use their experience to continue doing what they do best—protecting Canadians. Commissionaires’ culture of service to the community and our solid reputation means that you’ll belong to an organization with a real purpose. One that understands where you’ve come from.

Les Commissionnaires offre des emplois valorisants aux anciens combattants depuis plus de 80 ans. Étant le plus important fournisseur de services de sécurité du Canada, notre organisme emploie plusieurs anciens membres des Forces Canadiennes qui puisent dans leur expérience pour continuer à faire ce qu’ils font de mieux—protéger les Canadiens. Pour vous, la culture de service communautaire de Les Commissionnaires et sa solide réputation signifient que vous travaillerez au sein d’un organisme à vocation unique qui comprend les réalités de la vie post-militaire.

We connect highly trained, experienced people with diverse opportunities and a competitive start rate. Join others like you.

Visit www.commissionaires.ca/veterans or call 877 322 6777 today for immediate opportunities!

Nous offrons une multitude d’opportunités d’emploi et un salaire concurrentiel aux individus chevronnés et rigoureusement formés. Joignez-vous à des gens comme vous. Veuillez consulter www.commissionaires.ca/anciens-combattants ou composer le 877 322 6777 dès aujourd’hui pour prendre connaissance des occasions qui vous attendent !


SPORTS Des cliniques de golf destinées aux militaires Par Philippe Brassard Journal Adsum

Cet été, les militaires qui ont l’âme du golfeur pourront participer à de nouvelles cliniques de golf offertes gratuitement par les Programmes de soutien au personnel (PSP). Pour la première fois, les militaires pourront bénéficier de l’expertise d’un moniteur PSP qui joue au golf depuis l’âge de quatre ans, David Laroche. Ce moniteur de 28 ans a joué dans l’équipe junior du Québec, également pour l’Université Laval. Il a conservé une moyenne de 75 par partie et a joué 67 plus jeune. L’approche privilégiée par M. Laroche est de s’adapter aux besoins des participants. Les cliniques sont donc ouvertes à n’importe quel calibre. Le 17 juin, la première clinique donnée au Centre plein air Castor a rassemblé sept militaires. Parmi eux, le sergent Denis Tremblay, champion 2008 du Club de golf Castor, souhaitait améliorer certaines techniques en vue de défendre son titre cet été. «Je ne savais pas quoi faire dans les trappes de

CARTE EXACTA OU PSL

Qui doit présenter sa carte au Centre des sports? Par Hélène Roy Coordonnatrice aux communications, Programmes de soutien du personnel

Jusqu’à tout récemment, toute personne qui se présentait au centre des sports de sa garnison devait respecter une directive du 5e Groupe de soutien de secteur (5 GSS) et faire glisser sa carte Exacta (personnel militaire) ou sa carte du Plan sports et loisirs (personnel civil) dans le lecteur à l’entrée pour pouvoir s’y entraîner. Or, depuis peu, quelques modifications ont été apportées à cette directive par le lieutenant-colonel Yvan Bouchard, commandant de l’Unité de soutien au commandement (USC), en vue de l’assouplir. Puisque la bonne condition physique constitue une obligation pour le personnel militaire, ses membres doivent nécessairement s’entraîner. Donc, durant les heures d’ouverture, tout militaire portant

sable et j’essayais de les éviter. Avec les techniques qu’il nous a montrées, j’ai vu une différence immédiatement», a commenté le sergent de transport à la 4e compagnie de Police militaire. Les prochaines cliniques pourront accueillir dix militaires et auront lieu les 15 et 30 juillet, ainsi que le 19 août, de 13 heures à 15 heures. Les inscriptions se font selon le principe de premier arrivé, premier servi, au poste 6534. QUELQUES CONSEILS

Par rapport à l’élan de golf, David Laroche souligne qu’il s’agit probablement de la technique de sport la plus difficile à maîtriser. «Au début, on doit travailler beaucoup sur le transfert de poids et chercher à frapper le plus loin possible. Par la suite, on doit essayer d’obtenir un mouvement du bâton qui est droit vers la cible. Il faut avoir énormément d’explosion, tout en gardant une bonne stabilité», note-t-il, ajoutant qu’il faut toujours garder le focus sur l’endroit où l’on envoie la balle. Pour le «chip», le petit coup d’approche qui envoie la balle près du trou, il suggère son uniforme se présentant au centre des sports peut désormais utiliser les installations sportives sans devoir introduire sa carte Exacta dans le lecteur. Aux garnisons Saint-Jean et Montréal, durant les jours de semaine, entre 11 h et 13 h, le centre des sports demeure strictement réservé au personnel militaire et civil. Pendant cette période du dîner, les militaires en uniforme peuvent entrer sans carte alors que les employés civils doivent faire lire leur carte du Plan sports et loisirs (PSL). À la Garnison Valcartier, entre 6 h et 9 h la semaine, les installations sportives sont exclusivement réservées aux militaires pour leur entraînement personnel. MILITAIRE VÊTU EN CIVIL

En tout temps durant les heures d’ouverture, et ce, pour chacune des installations du 5 GSS (Saint-Jean, Montréal et Valcartier), tout militaire habillé en civil doit glisser sa carte Exacta ou PSL dans le lecteur à son arrivée au centre des sports pour pouvoir s’entraîner. Il est à noter qu’un sac à dos au motif de camouflage porté par un militaire ne remplace pas son uniforme. Pour toute information supplémentaire au sujet de l’accès au Centre des sports de la Garnison Valcartier, il faut communiquer avec le coordonnateur aux installations PSP, M. Michel Lambert, au 418 844-5000, poste 5773.

À droite, David Laroche veut faire profiter les militaires de son expertise de golfeur, lui qui joue depuis l’âge de quatre ans. Le voici qui suggère des corrections au sergent Denis Tremblay, afin d’améliorer son élan. - Photo : Philippe Brassard, Adsum

de privilégier l’approche roulée, plutôt que l’approche lobée, que le golfeur moyen a tendance à utiliser. «S’améliorer dans les cinq verges qu’il y a autour du vert, ça peut faire sauver énormément de coups», dit M. Laroche.

Quiz sportif 1. Quelle chanson joue chaque fois que Ricky Vaughn arrive sur le terrain? 2. Comment s’appelle le journaliste sportif des Chiefs de Charlestown qui a écrit l’histoire sur le déménagement en Floride? 3. Quel est le nom du personnage joué par Burt Reynolds dans la version originale du film Plein la gueule (The Longest Yard)? 4. Quel est le nom des deux personnages dans le film Les blancs ne savent pas sauter (White Men Can’t Jump)? 5. Que dit la voix dans le film Le champ des rêves (Field of Dreams)? 6. Dans 8 Secondes, que signifie le «8»? 7. Dans Happy Gilmore, contre qui Happy se batil durant le tournoi Pro-Am? 8. Dans À Miami, faut le faire! (Caddyshack), quel est le prix décerné au meilleur caddy? 9. Dans le sketch humoristique Who’s on First?, du duo Abbott et Costello, comment s’appellent le lanceur et le receveur? 10. Comment s’appelle le plongeon effectué par le personnage de Rodney Dangerfield dans Retour à l’école (Back to School)? 11. De quel sport est-il question dans le film Kansas City Bomber? 12. Grâce à quel sport Forrest Gump remporte-til une bourse d’études? 13. Qui était Daniel Eugene Ruettiger? 14. Qui est Ernie Pantusso? 15. Quelle vedette sportive est morte d’un carcinome cellulaire embryonnaire? 16. Qui était le seul client de Jerry McGuire?

Enfin, pour le putting, il conseille notamment de se servir des épaules pour faire un geste de pendule et d’éviter le plus possible de plier les articulations, afin d’obtenir un coup bien droit. 17. Quel film est connu comme étant le Top Gun de la course automobile? 18. De quel sport était-il question dans Le roi de la quille (Kingpin)? 19. Dans Le pro (Tin Cup), quel est le résultat de Roy McAvoy au 18e trou? 20. Qui est Gordon Bombay?

RÉPONSES : 1. Wild Thing, du film Ligue majeure mettant en vedette Charlie Sheen. 2. Dickie Dunn. 3. Paul Crewe. 4. Billy Hoyle (Woody Harrelson) et Sidney Deane (Wesley Snipes). 5. a) Si tu le bâtis, il viendra sûrement; b) Allège sa peine; et c) On les distance. 6. Le nombre de secondes durant lesquelles un cowboy doit rester en selle pour obtenir des points. 7. Bob Barker. 8. Une bourse d’études avec une victoire au tournoi des caddys. 9. Lanceur : Tomorrow; receveur : Today. 10. Le triplé chinois. 11. La course de patins à roulettes. 12. Le football. 13. Son histoire est racontée dans le film Rudy. 14. L’entraîneur interprété par Nicholas Colasanto dans la série Cheers. 15. Brian Piccolo, dans L’éternel adieu (Brian’s Song). 16. Rod Tidwell. 17. Jours de tonnerre (Days of Thunder). 18. Les quilles. 19. 12. 20. Le personnage joué par Emilio Estevez dans Jeu de puissance (The Mighty Ducks).

8 juillet 2009 / Adsum / Page 33


SPORTS

À la pointe de l’épée Par Philippe Brassard Journal Adsum

À l’âge de 19 ans, le caporal Hugues Boisvert-Simard fait ses premiers pas dans le monde de l’escrime. Des dizaines de compétitions nationales et internationales plus tard, le milicien de 27 ans vise les Jeux olympiques et ne jure plus que par l’épée. «Si je continue la progression que j’ai depuis huit ans pendant les trois prochaines années, je suis vraiment confiant de pouvoir aller aux Jeux de 2012», indique l’athlète, qui travaille à la maintenance depuis plus de six ans au 1er Bataillon du Royal 22e Régiment (1 R22eR). Depuis le début de sa carrière d’épéiste, Hugues Boisvert-Simard s’améliore constamment. «Certains athlètes se découvrent un talent très vite, vont atteindre un pic, pour redescendre aussi vite. Ma progression se fait plutôt étape par étape», constate celui qui est classé 26e au monde. L’athlète a commencé l’escrime au Club Estoc de Sainte-Foy, où il a immédiatement attrapé la piqûre de l’épée. Il est toujours un membre actif de ce club. Durant les six premières années de son parcours, il a surtout participé à des compétitions régionales et canadiennes. De manière générale, il se positionnait entre les 12e et 15e places au classement canadien. C’est en 2005 qu’il fait ses débuts au niveau international, lorsqu’il se rend à Cuba pour sa première coupe du monde d’escrime. Il avait alors terminé au milieu du classement.

Mais le premier grand test pour l’athlète sera plutôt la qualification olympique de 2007, à Montréal. Sur un bassin de 161 athlètes en provenance de plus de 35 pays, il a terminé 23 e. «C’était mon premier grand coup en coupe du monde. Parmi les 100 meilleurs au monde, 95 étaient là», note le caporal. À partir de là, il a voyagé notamment au Koweït, au Qatar, en Italie, en Colombie et en Suisse. Tous ces voyages ne seraient pas possibles sans le soutien de son unité. «Je tiens à remercier le Peloton de maintenance pour le soutien exceptionnel que j’ai toujours eu, surtout depuis deux ans. C’est grâce à ce soutien que je peux continuer à progresser dans mon sport», affirme le caporal. Son plus grand accomplissement personnel est lorsqu’il a gagné une médaille d’argent, à la Coupe du monde de Berne le 1er mars, en Suisse. En finale, il a affronté l’Italien Alfredo Rota, le médaillé de bronze aux Jeux olympiques 2008 de Pékin. Il avait d’ailleurs éliminé le champion olympique en titre, l’Italien Matteo Tagliariol, aux quarts de finale. Avant d’entreprendre un combat important, le caporal confie qu’il n’a pas nécessairement de plan de match. Il essaye plutôt de faire le vide. «Je me vois plus comme un escrimeur instinctif. J’y vais vraiment par feeling. Pendant le combat, je me déplace beaucoup, jusqu’à ce que l’autre fasse une erreur», dit-il. Du côté de l’entraînement, sa carrière militaire lui octroie une excellente condition physique. «Ce sont surtout les jambes qui doivent être fortes, pour effectuer les déplacements»,

$

169

Le caporal Hugues Boisvert-Simard, épéiste dans l’âme, a notamment été nommé athlète masculin de l’année 2007 à Valcartier, de même qu’athlète masculin de l’année 2009 par la Fédération d’Escrime du Québec. - Photo : Philippe Brassard, Adsum

rappelle-t-il, indiquant pouvoir rivaliser avec les meilleurs au monde sur ce plan. Aux dernières nouvelles, le cpl BoisvertSimard a terminé 17e sur 51 à la Coupe du monde de Buenos Aires, en Argentine, les

19 et 20 juin. Encore plus récemment, il a obtenu la médaille de bronze aux Championnats panaméricains, tenus au Salvador du 1er au 9 juillet, où il y avait 42 participants.

COMBAT À L’ÉPÉE 101 «Un combat à l’épée, on peut comparer ça à un jeu d’échecs, mais vraiment plus intense. Il faut être patient, bien prendre le temps d’étudier son adversaire, pour trouver sa faille et ensuite le piéger. C’est un sport qui se joue beaucoup dans la tête», explique le cpl Boisvert-Simard. L’escrime est un sport de combat européen qui se pratique avec trois armes différentes : le fleuret, le sabre et l’épée. Hugues Boisvert-Simard a choisi l’épée pour son système de règles, plus libre que les deux autres. Celle-ci est aussi la plus utilisée au niveau compétitif. Les touches doivent se faire avec la pointe de la lame et n’importe quelle partie du corps compte. La partie s’arrête au bout de trois rondes de trois minutes ou lorsque le maximum de 15 touches est atteint.

$

900

209

900

$

$

189

000

164

900

LAC ST-CHARLES : URGENT TRANSFERT, Splendide bungalow

BEAUPORT L’ANCIENNE-LORETTE Grand jumelé de 20x28 avec 3 chambres à l'étage dans un secteur très recherché. Beau patio avec piscine 21 pieds. Idéal pour jeune famille.

Une visite vous charmera. Très beau bungalow avec finition intérieure en lattes de bois et toit cathédrale. Verrière et terrasse donnant sur piscine creusée. Cuisine rénovée au goût du jour, plaque chauffante, four encastré, microonde avec hotte intégrée et comptoirs céramique. Douche indépendante en céramique.

construction 2004, super propre et bien entretenu. Décoré avec goût. 4 chambres, 2 salles de bains, grande remise, galerie 12x16, terrain paysager. Rue tranquille près des services. Sous-sol aménagé. À voir! NOTAIRE ET TAXES MUNICIPALES 2009 PAYÉS PAR LE VENDEUR. LIBRE IMMÉDIATEMENT 00$

0 159

ST-AUGUSTIN-DE-DESMAURES : URGENT - TRANSFERT! Impeccable, coup de coeur. Situé près des services, 2 chambres, armoires thermoplastique, douche indépendante vitre + ardoise, et plus... Ne tardez pas ! Il ne fait que passer. $

175

000

$

Page 34 / Adsum / 8 juillet 2009

314

900

VAL-BÉLAIR : NOUVEAU : À qui la chance ! Bungalow entrée mi-étage, fenestration abondante, aire ouverte, 3 chambres au sous-sol. Terrain de 5400 pi² sans voisins à l'arrière, remise 10x12, situé près des services. $

285

000

SAINT-NICOLAS Petit coin de paradis! Magnifique propriété avec vue sur le fleuve, entièrement meublée, électroménagers et cuisine haut de gamme, comptoir en granite, armoires en bois. Chambre des maîtres sur mezzanine inondée de lumière avec bain thermo-masseur. Superbe aménagement paysager comprenant un spa haut de gamme dans un décor de rêve.

LAC ST-CHARLES : Plain-pied 24x40, aire ouverte, cuisine avec ilôt, 3 chambres, foyer, sous-sol entièrement aménagé, bureau et salle familiale, terrain 10 328 pi², piscine creusée, garage attaché. LIBRE IMMÉDIATEMENT

CHARLESBOURG : Maison de ville de style cottage situé dans un secteur recherché. 2 chambres, grand espace de rangement. Idéal premier achat. À voir!


PETITES AN NONCES 418 844-5000, poste 5598 • www.journaladsum.com DIVERS À VENDRE, bois de chauffage mélangé. Idéal pour foyer extérieur et camping. Contacter Mario 418 622-4803 13/08 LOGEMENT À LOUER 4 1\2 À LOUER x 2. Construction neuve à 3,8 km de la Base et à 20 min. de Québec. Gr. terrain intime et boisé, à StGabriel, semi-meublés ou meublés possibles. Prêts 15 sept. 09. 418 844-1449 ou 418 803-1836. 08/07 ST-GABRIEL face base militaire, gr 4 1\2, tranquille,

VISA • CARTE DE DÉBIT MASTERCARD • CHÈQUE

Les petites annonces sont payables à l’avance et ne sont pas remboursables.

propre, n.c., n.é., 575$/mois. Soir : 418 845-3350, jour : 418 871-1026. 08/07

À LA RECHERCHE D’UNE PROPRIÉTÉ DANS LA RÉGION DE

OROMOCTO / FREDERICTON, NB ? Contactez

Karla Russell Agent immobilier

VENDU

4 1\2, SOUS-SOL maison privée, terrasse, cour, stat. entrée lav/séch, n.c., n.é. , 625/mois. Secteur Ste-Foy, 418 653-9015 ou 418 9296539. 08/07

28 ave. Lansdowne, OROMOCTO Superbe secteur résidentiel! À 5 minutes de la base Gagetown et 10 minutes de Fredericton, cette belle maison à 4 chambres, 2 salles de bain, plancher en bois franc et céramique, un patio 16X21, 2 remises, galerie à l'avant et terrain aménagés.

Tél. : 506.452.9888

TERRAIN À VENDRE

Les petites annonces du Journal Adsum...

À SHANNON, plusieurs rues en développement, terrains prêts à construire, 22 000 p.c. et plus. Choix de votre constructeur ou auto-construction, taxes minimes. www.gestionart.ca 418 8494496. 09/12

23 Piercy Crescent, FREDERICTON, NB Lincoln Heights pour moins de $200,000…WOW !!! Cette maison est sur un lot aménagé de +/- 1/3 d’acre, 3 grandes chambres, cuisine avec salle à manger, plancher de bois et céramique, poêle à bois au sous-sol avec salle familiale, patio à 2 niveaux, et plusieurs améliorations.

cell. : 506.471.4567 fax : 506.452.1590 krlrsl@nbnet.nb.ca www.karlarussell.com Professionnelle et attentive à vos besoins, Karla vous offre un service personnalisé et exceptionnel qui mènera au succès de votre démarche.

POURQUOI ANNONCER AILLEURS?

Pour Vendre ou Acheter CONTACTEZ MOI : VAILLANCOURT ROBITAILLE SAVOIE BÉDARD ET ASSOCIÉS

RÉFÉRENCE 2000, COURTIER IMMOBILIER AGRÉÉ

418-843-1151

YVES ÉMOND, Agent immobilier affilié

Denis Bernier

418 666-5050

Agent immobilier affilié

ARPENTEURS-GÉOMÈTRES Tél.: (418) 628-5544

À LOUER

Duberger, les Saules à Québec 2 1/2 500$, 3 1/2 600$, 4 1/2 700$, 5 1/2 785$ par mois. Pas de chien, grand, tapis et céramique, Promotion (Hors saison, logement repeint).

JE RECHERCHE

Vous pouvez nous rejoindre au numéro:

PROPRIÉTÉS À MOINS DE 20 MINUTES DE LA BASE DE VALCARTIER. URGENT TRANSFERT

1-418-955-1649

ESTIMATION G RATUITE DE LA VALEUR DE VOTRE PROPRIÉTÉ.

ou visiter notre site et nous écrire à

www.remax-quebec.com

Beau grand terrain de 21 533 pc, près de la base de Valcartier. Partiellement boisé plat. Eau de la municipalité. Prêt à construire.

Accrédité au Programme de Relogement des Forces canadiennes

www.lesimmeublescaron.com

VAL-BÉLAIR Superbe cottage situé dans un quartier tranquille, bien entretenu. Entièrement aménagé, 4 chambres dont 3 à l'étage, salle de bains communicante avec la chambre principale. Porte jardin, solarium de paris 12x12. À visiter absolument. IMPECCABLE

denisbernier@royallepage.ca

Nos promotions peuvent vous faire économiser

1er Choix , COURTIER IMMOBILIER AGRÉÉ

THOMAS MUNROE

Informez-vous au 418 844-5000 poste 5598.

Agent immobilier affilié

418 687-3211

BEAU TEMPS POUR

Envoyez-nous votre petite annonce par courriel pour une soumission

VAL-BÉLAIR Cottage haut de gamme 4 côtés brique, 3 étages habités, entrée indépendante ausous-sol, magnifique cours d'eau artificiel à l'entrée. Nombreux inclus, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Possibilité bi-génération, très grand patio à paliers, terrain clôturé, grand terrain clôturé sans voisin arrière. Une visite s'impose...Ne ratez pas cette chance !

VAL-BÉLAIR

ANNONCER Réservez cet espace sans tarder Marie-Josée Simard

418 844-5000, poste 5598 LES PETITES ANNONCES SONT LÀ POUR VOUS. CONSULTEZ-LES!

+adsum@forces.gc.ca

Avec les petites annonces de l’Adsum, l’affaire est classée! www.jeanpierregamache.com

Jean-Pierre

QUARTIER LAURENTIEN

Occupation rapide, Novoclimat en partie. Superbe résidence sans aucun entretien, construction supérieure, elle est comme neuve, bois franc céramique impeccable. Cour arrière intime, bien divisé, plan unique. Maison clef en main.

VAL-BÉLAIR

Magnifique cottage entièrement aménagé sur 3 étages, tout est impeccable dans cette propriété, secteur tranquille près des services et de l'autoroute, fenêtres changées en 2008. Ne manquez pas cette chance.

Participant au Service de Relogement des Forces canadiennes

www-remax-quebec.com

SHANNON

ST-RAYMOND

Superbe propriété construite en 2006 avec garage attaché. Construction supérieure avec façade de pierres. Elle offre 4 chambres, sous-sol aménagé. Située dans un très beau secteur résidentiel près de tout. Elle offre beaucoup...faut voir sans tarder.

TRANSFERT! Joli cottage 2006, garage double détaché avec rangement au grenier, 3 chambres à l'étage, 2 salles de bain et 1 salle d'eau. Cuisine luxueuse digne d'une revue. Entrée indépendante au sous-sol, possibilité de garderie ou loft avec stationnement privé. Disponible rapidement elle a beaucoup à offrir. À qui la chance...

Pour amant de la nature, borné à la rivière, pleine nature, étang privé. Impeccable construction, fenêtres PVC, Combustion-lente, toit de tôle émaillée. Extérieur sans entretien, puits artésien 225 pieds. UNE PROPRIÉTÉ À VOIR SANS FAUTE. UN PETIT PARADIS POUR VOS FINS DE SEMAINES OU MÊME POUR Y HABITER À L'ANNÉE.

SHANNON

BEAUPORT

ENT URG

courtier immobilier agréé

Gamache Agent Immobilier Affilié

418

843-1151

ESTIMATION GRATUITE de la valeur de votre propriété

PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES

Superbe bungalow 36 x 30 x 24, construit en 2008, sur un terrain de 22 302 pi². Cette propriété vous offre une CLÉ EN MAIN! 4 chambres, 2 salles de bains, sous-sol aménagé. Terrain aménagé. À QUI LA CHANCE?

Aux limites de Charlesbourg, à deux pas de tous les services, superbe Canadienne 1 1/2 étage, 3 chambres, salle de bain + salle d'eau. Foyer au salon et un deuxième au propane au sous-sol. Armoire de cuisine en thermoplastique. Beau garage 18x32 isolé et chauffé. Très beau qualité prix. À qui la chance...

Domaine 400 000 pi² dans un site enchanteur, possibilité de chevaux, avec sentier dans la montagne. Garage-atelier 30 X 30, 2 accès à la rivière. Un paradis de plein-air à 20 minutes de la ville.

8 juillet 2009 / Adsum / Page 35

Pour vendre ou acheter en toute sécurité Contactez-moi!

ST-GABRIEL DU VEN


Courtier immobilier agréé

Patrick LAMY c.d. AGENT IMMOBILIER AFFILIÉ

(418) 948-1000 CELL:

(418) 569-4118

HOME SWEET HOME… LE TEMPS EST VENU DE PENSER À VOUS GÂTER… ET DE PROFITER AVEC VOTRE FAMILLE DU CONFORT D’UNE NOUVELLE MAISON… Contactez-moi sans tarder. Il me fera plaisir de vous guider au cours des différentes étapes à suivre. Je vous garanti un service de 1ère classe.

TERRAINS DISPONIBLES POUR CONSTRUCTION NEUVE Pouvez-vous vous offrir une maison ? Contactez-moi pour le savoir ! pat_lamy@videotron.ca VAL-BÉLAIR

CHARLESBOURG

REPENTIGNY

NEUFCHATEL

BEAUPORT U

U

ND

ND

VE

VE

LIBRE IMMÉDIATEMENT. Condo sur 3 étages avec terrain de golf comme voisin arrière. Secteur de choix et rue très tranquille. Frais de copropriété +ou- 85$, 2 stationnements. Patio très intime donnant accès à la cour arrière. Près de 2 700 pi² de superficie, 3 chambres. Fenêtres de style européen et foyer au salon.

Superbe jumelé de 5 ans avec poêle au bois dans le salon, 2 grandes chambres à l'étage avec walkin dans la chambre des maîtres. Secteur de choix avec cour arrière bordée par une haie de cèdres. Sous-sol à aménagé à votre goût. Stationnement +ou- 6 voitures. À qui la chance?

Immense maison avec possibilité bigénération ou petit appartement. Garage transformé en appartement. 4 côtés brique, grand terrain de près de 11 000 pi² entouré d'une haie de cèdres de près de 10 pieds. 3 salons, 1 salle de jeu, 6 chambres, 3 salles de bains, 2 salles d'eau, 2 salles à manger.À qui la chance?

Superbe duplex rénové avec garage isolé et cours intime, patio neuf. Très grandes pièces et possibilité de BI-GÉNÉRATION!! Région géographique exceptionnelle! Terrain 8900 pi²!

Sortie Seigneuriale. Superbe jumelé au goût du jour.4 chambres à coucher. Fenêtres récentes, à quelques pas d'une école primaire, patio récent avec piscine. Un vrai bijou. À qui la chance?

ST-ÉMILE

VAL-BÉLAIR

STE-CATHERINE

VAL-BÉLAIR

SHANNON

Page 36 / Adsum / 8 juillet 2009

ND

ND

VE

VE

Superbe bungalow décoré au goût du jour, 2 salles de bains, 3 chambres, mur insonorisé pour cinéma maison au soussol. Construction 2003.Entrée asphaltée avec inter-blocs pour 4 voitures. Un vrai bijou. À qui la chance ?

U

U

U

U

ND

VE

URGENT! Gros cottage 34x26 avec énorme terrain de 19 900 pi². Toit cathédrale au salon et salle de billard en mézannine . Entrée indépendante au soussol. Accès rapide aux autoroutes, golf, piste cyclable etc. Immense chambre des maîtres à l'étage. Patio en béton.

TRANSFERT. Superbe maison certifiée NOVOCLIMAT, revêtement en canexel, 4 chambres, sous-sol entièrement aménagé. Stationnement asphalté. Construction 2005. Très grandes pièces et décoré avec goût du jour. Secteur paisible.

ND

VE

Superbe jumelé 2 étages, construction 2005, dans un secteur de choix. 2 chambres à l'étage avec immense walk-in, grande salle de bains. Piscine hors-terre et accessoires d'inclus. Cuisine fonctionnelle avec salle d'eau au rez-de-chaussée. Faites vite!

U ND VE

La voir c'est la vouloir! Superbe maison avec immense terrain. Beaucoup d'inclus! Décoré avec goût du jour. Secteur de choix. Haie de cèdres, immense cabanon, piscine hors-terre, aire climatisé. À 10 minutes de la base militaire.

Bon courage aux femmes et hommes en Afghanistan Participant au service de Relogement des Forces canadiennes

patrick.lamy@remax-quebec.com


VOL_38_NO_4_ADSUM_2009-07-08