Issuu on Google+

Depuis plus de 20 ans

FORTIN DELAGE INC. COURTIER Courtier immobilier agréé

au service des militaires

Franchisé indépendant et autonome

MARTIN COMEAU

Agent immobilier affilié

Mario Boilard

N O TA I R E

URGENT BESOIN DE MAISONS À VENDRE

Le journal bimensuel du SQFT FOI (EST) Région de Québec

VALCARTIER

842-4448

653-5353

Adsum, Garnison Valcartier, CP 1000, succ. Forces, Courcelette (QC) G0A 4Z0. No convention : 40012192

PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES

LE MERCREDI 27 SEPTEMBRE 2006

Notaire autorisé par le P.R.F.C.

IL Y EN A QUI

MARCHENT... Conjointes et conjoints, en avant marche! Le Centre de la famille Valcartier vous invite à une marche le 30 septembre pour souligner VOTRE importante contribution à la mission des Forces canadiennes.

Cérémonie de consécration des drapeaux pour le 3 R22eeR

Tous les détails dans notre Bloc-note p. 21

La volksmarche gagne de plus en plus d’adeptes

Réunis sur les plaines d’Abraham, près de 200 militaires du 3 R22eR ont reçu leurs nouveaux drapeaux fraîchement consacrés. Ils ont ainsi renouvelé leur engagement à servir le pays avec dignité et dévouement. Le drapeau consacré est la possession la plus précieuse d’une unité, et chaque régiment d’infanterie du Canada en possède deux : le drapeau royal et le drapeau régimentaire. ARTICLE ET AUTRES PHOTOS EN PAGE 3 Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va

ET D’AUTRES QUI COURENT... Le 5e Bataillon des services du Canada au Marathon international de Montréal

Après 43 000 km, l’adjudant-chef Ghislain St-Pierre court toujours

Article en p. 20

Des nouveaux mariés rayonnant de bonheur

Sudoku : faites travailler vos méninges Maintenant dans chaque édition de l’Adsum!

DISTRIBUTION SPÉCIALE AUX RÉSIDANTS DES LOGEMENTS FAMILIAUX Le 5e Groupe-brigade vous fait cadeau de quelques articles. Regardez dans le sac qui renferme cette édition de l’Adsum

MAGGIE PICARD

FORTIN DELAGE INC. COURTIER Courtier immobilier agréé

P. 5

P. 18

P. 13

P. 19

NOUVEAU

SITE EXCEPTIONNEL

NOUVEAU PRIX

IMPECCABLE

1 ER A C H E T E U R

B I - G É N É R AT I O N

LEBOURGNEUF Luxueuse propriété comprenant 3 chambres à l'étage, foyer intégré au salon, cuisine rénovée 2003, terrain superbe, très bien paysager, cour à l'Ouest, garage. Soyez au rendez-vous. TRANSFERT.

LAC BEAUPORT Belle résidence chaleureuse est bornée par le Lac Cervin, terrain superbe, arbres matures, piscine creusée. Tout pour plaire aux amants de la nature. En saison d'hiver, une vue intéressante sur pentes du Relais vous y attend. Une visite s'impose.

FOSSAMBAULT Superbe résidence de 2 chambres, avec possibilité de 3, bois franc & céramique, armoires chêne, sous-sol aménagé, terrain paysager avec goût. Proximité et accès au lac St-Joseph, piste cyclable, golf, etc. Pour des vacances à l'année...Soyez au rendezvous! 159 000$

STE-CATHERINE Très jolie cette moderne de 4 chambres. Bien aménagé et entretenue au fil des ans (fenêtre+toiture 2005), bois franc+céramique, terrain intime de 8 740 pi2, secteur jeune, prix intéressant, une visite s'impose !

STE-CATHERINE Intéressante résidence pour 1er acheteur, comprenant 2 chambres au même niveau + 3e au sous-sol, aires ouvertes, fenêtres 2004, patio 20x10 + galerie avant, terrain intime, haie de cèdre. Secteur jeune, qualité-prix. Soyez au rendez-vous.

STE-CATHERINE Superbe bi-familale, de construction supérieure (1an), novo climat, aménagé au goût du jour, bois franc et céramique + foyers. Belles grandes pièces lumineuses. Le 3 1/2 + sous-sol sont prêts à recevoir une 2e génération. Secteur paisible, 25 minutes de Québec. Faut voir absolument !

653-5353 Participante au Service de relogement des Forces canadiennes

AUTRE GRAND CHOIX DANS LE GUIDE RE/MAX ÉDITION OCTOBRE 2006 ou www.maggiepicard.com


%c$0673&; 704 '03$&4

4530/( 1306%

%"/4 -&4 '03$&4 $"/"%*&//&4

50%":Âľ4 $"/"%*"/ '03$&4

   XXXSFDSVJUJOHGPSDFTHDDB XXXSFDSVUFNFOUGPSDFTHDDB

CONDITIONS D’ADMISSIBILITÉ

R

Pour ĂŞtre admissible Ă  l’enrĂ´lement dans les Forces canadiennes, vous devez satisfaire aux conditions minimales ci-dessous : • avoir la CITOYENNETÉ CANADIENNE • avoir au moins 17 ANS pour la RÉGULIĂˆRE • avoir au moins 16 ANS pour la RÉSERVE • avoir COMPLÉTÉ UN SECONDAIRE III .

Page 2 / Adsum / 27 septembre 2006

(minimum)

DĂŠcouvrez vos forces dans les Forces canadiennes

NOTE Les indicatifs de recrutement et les salaires peuvent être changÊs sans prÊ-avis. CRFC DÊt Trois-Rivières

CRFC DĂŠt Rimouski

Les Halles de la CitÊ, 245, rue Saint-Georges Trois-Rivières TÊlÊphone : (819) 371-5320 Courriel : rivieres@recrutement.forces.gc.ca

70 rue St-Germain est, suite 025 Rimouski TĂŠlĂŠphone : (418) 722-3273 Courriel : rimouski@recrutement.forces.gc.ca

EMPLOIS EN DEMANDE Nous recherchons plus particulièrement des postulants pour les emplois suivants qui sont ouverts ĂŠgalement aux femmes et aux hommes : • Soldat des blindĂŠs • Soldat de l’artillerie de campagne Soldat des blindĂŠs • Soldat d’infanterie Soldat de l’artillerie de campagne • Tech. armes navales • Électronicien naval (tactique) Soldat d’infanterie • MĂŠcanicien de marine Tech. armes navales • Tech. avionique Électronicien • Communicateur naval naval (tactique) • OpĂŠrateur de transmission MĂŠcanicien de marine • Tech. mĂŠdical Tech. • Sapeuravionique • Tech. vĂŠhicule Communicateur naval • OfďŹ cier d’artillerie OpĂŠrateur de transmission • OfďŹ cier d’infanterie • OfďŹ cier de transmission Tech. mĂŠdical • OfďŹ cier des opĂŠrations maritimes Sapeur de surface et sous-marines • Pilote vĂŠhicule Tech. • OfďŹ cier de logistique OfďŹ cier d’artillerie • MĂŠdecin • OfďŹ cier de contrĂ´le aĂŠrospatial OfďŹ cier d’infanterie

• • • • • • • • • • • • • • • OfďŹ cier de transmission • OfďŹ cierDE desRECRUTEMENT opĂŠrations maritimes INCITATIFS de surface et sous-marines Pilotes : Le salaire d’un pilote Ă  l’entraĂŽnement est de • Pilote 39 000 $ et augmente rapidement jusqu’à 60 000•$OfďŹ cier – 90 000 $. de logistique MĂŠdecins et dentistes : En plus des primes d’enrĂ´lement • MĂŠdecin en cours pour les mĂŠdecins et les dentistes dĂŠjĂ  OfďŹ cier formĂŠs•de 225 000de $ etcontrĂ´le 25 000 $,aĂŠrospatial respectivement,

CRFC QuÊbec les Forces canadiennes offrent un programme d’Êtudes 2960,boul. boulLaurier, Laurier, bureau 2960, bureau 102102 Sainte-Foy Place Iberville III, 1er Êtage TÊlÊphone : (418) 648-3636 CRFC DÊt Sept-Îles QuÊbec 366 Avenue Arnaud Courriel TÊl.: (418): quebec@recrutement.forces.gc.ca 648-3636 Navire canadien de Sa MajestÊ Jolliet Sept-Îles Lundi au vendredi 8h à 16h TÊlÊphone : (418) 962-1904 Courriel : quebec@recrutement.forces.gc.ca Courriel : septiles@recrutement.forces.gc.ca

SALAIRE CONCURRENTIEL Le solde annuel au niveau du recrutement varie selon le mĂŠtier, le niveau de qualiďŹ cation ou le programme d’enrĂ´lement. Tous les militaires, hommes ou femmes, mariĂŠs ou cĂŠlibataires, sont rĂŠmunĂŠrĂŠs Ă  partir de la mĂŞme ĂŠchelle salariale. Pour les militaires du rang (techniciens et opĂŠrateurs) • Solde annuel minimal au niveau de recrutement : 29 000 $. • Solde après quatre annĂŠes de service : 48 828 $. Pour les ofďŹ ciers (gestionnaires et leaders) • Solde annuel minimal au niveau de recrutement : 38 000 $. • Solde après quatre annĂŠes de service : 62 000 $. Il existe une gratiďŹ cation spĂŠciale, une indemnitĂŠ du personnel navigant ainsi qu’une indemnitĂŠ pour les missions opĂŠrationnelles.

AVANTAGES SOCIAUX • 20 jours ouvrables de congÊ annuel (25 après 5 annÊes de service) • Soins mÊdicaux et dentaires gratuits • RÊgime de retraite • CongÊ parental • Cours de langue et de perfectionnement professionnel • IndemnitÊs de dÊmÊnagement • Accès gratuit aux installations sportives et de conditionnement physique

CRFC DĂŠt Chicoutimi 345 des SaguenĂŠens Chicoutimi TĂŠlĂŠphone : (418) 698-5710 Courriel : chicoutimi@recrutement.forces.gc.ca


Cérémonie grandiose de consécration du drapeau régimentaire pour le 3 R22eR

Par Yan Bélanger Journal Adsum

Deux cents militaires du 3e Bataillon, Royal 22 e Régiment (3 R22 eR) ont renouvelé leur engagement à servir leur pays avec dignité et dévouement lors d’une cérémonie de consécration du drapeau régimentaire tenue samedi dernier sur les Plaines d’Abraham. La dernière cérémonie du genre pour le 3 R22eR remonte à 1982. Elle a lieu généralement à tous les 20 ou 25 ans, qui représente la durée de vie utile du drapeau. Malheureusement, le beau temps n’était pas au rendez-vous pour cet événement solennel qui était présidé par la gouverneure générale et commandante en chef du Canada, Michaëlle Jean. Le général Maurice Baril, colonel du Royal 22e Régiment, était également de la cérémonie, qui a été précédée par l’intronisation d’un nouveau bouc régimentaire, plus jeune, Batisse X. LA CÉRÉMONIE

Les militaires du 3 R22eR, qui ont servi en 2004 en Afghanistan et qui doivent y retourner à l’été 2007, ont eu l’honneur de recevoir

de la gouverneure générale les nouveaux drapeaux, celui aux couleurs du régiment et le drapeau royal, fraîchement consacrés par le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, et le brigadier-général Ronald Bourque, aumônier général des Forces canadiennes. Après la revue des troupes rassemblées en face du Musée national des beauxarts du Québec sur les Plaines d’Abraham, des honneurs ont été faits, comme il se doit avec dignité et révérence, aux anciens drapeaux consacrés qui ont défilé durant la cérémonie pour ensuite être mis en dépôt au Mémorial de la Citadelle de Québec. Puis, après la bénédiction des nouveaux drapeaux, ceux-ci ont été présentés à la troupe, sous escorte armée afin de ne rien enlever à leur valeur.

Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va

Le cardinal Marc Ouellet et le brigadier-général Ronald Bourque, aumônier général des Forces canadiennes, procèdent à la bénédiction des drapeaux.

La gouverneure générale Michaëlle Jean remet le nouveau drapeau régimentaire consacré au sergent de l’escorte aux drapeaux.

les régiments de l’armée sur la ligne de bataille. De nos jours, il n’est plus arboré au combat ni utilisé sur un théâtre d’opérations. Toutefois, il symbolise la fierté et l’honneur d’une unité et son dévouement à la Souveraine et au pays», explique le lieutenant-colonel Alain Gauthier, commandant du 3 R22eR.

DES DRAPEAUX SYMBOLIQUES

Les drapeaux consacrés sont la possession la plus précieuse d’une unité. Habituellement, c’est la Souveraine ou le gouverneur général qui les présente aux troupes. «Traditionnellement, le drapeau consacré constituait le point de ralliement pour

Il existerait une mystique du drapeau qui rappelle constamment à chaque officier, sous-officier et soldat à quel point il dépend de ses camarades d’armes, de sorte qu’il lui est extrêmement difficile au combat de faillir à son devoir et, le plus souvent, le porte à accomplir des exploits héroïques dont il n’aurait jamais rêvé.

Par Yan Bélanger Journal Adsum

UN OBJECTIF DE CAMPAGNE DE 208 888 $

La centaine de solliciteurs de la garnison et des autres sites de la Défense nationale dans la région de Québec devront amasser au cours des prochaines semaines la somme de 208 888 $, pour atteindre l’objectif de la campagne 2006. Un défi de taille mais tout de même réaliste considérant que l’an dernier 227 351 $ avaient été recueillis.

Plus de 144 joueurs ont pris part à la première édition du tournoi de golf organisé par le Centre plein air Castor au profit de la campagne Centraide.

27 septembre 2006 / Adsum / Page 3

La campagne Centraide pour le MDN - région de Québec a été lancée officiellement lors du tournoi de golf organisé le jeudi 21 septembre par le Centre plein air Castor. Grâce à l’événement, qui a attiré 144 joueurs, 11 088,88 $ ont été versés déjà à la campagne de charité en milieu de travail. «On a eu un départ simultané. Les droits de jeu et les revenus générés par notre encan silencieux et les jeux sur le terrain ont tous été retournés à Centraide. Notre don sera dirigé à l’organisme Moisson Québec. Merci à nos généreux partenaires et commanditaires. On avait plus de 30 000 $ en prix divers à remettre aux participants du tournoi», d’indiquer Jean-François Caouette, satisfait de la réponse de la communauté à son activité qui en était qu’à sa première édition.

«Cela représente une augmentation de 20% par rapport à l’objectif de l’an dernier. Avec les déploiements actuels et les montées en puissance de certaines unités sur la garnison, l’important est de s’assurer que tous les employés du MDN se fassent demander personnellement s’ils ont l’intention de contribuer à la collecte de fonds», mentionne Paul Morrissette, coordonnateur local de la campagne. La communauté militaire est invitée à participer aux différentes activités entourant cette campagne. Votre journal Adsum publiera dans ses prochaines éditions un calendrier des ces activités. Parmi les unités, certaines ont déjà dépassé l’objectif qui leur a été fixé, ce qui est de bon augure. «L’important, ce n’est pas le montant donné, mais le fait que vous donniez», de rappeler le colonel Gerry Champagne, commandant du 5 GSS, lors de son allocution au lancement officiel. Cette année encore, le président local de la campagne est le coordonnateur de la Garnison Valcartier, le major Jules Vaillancourt. En contribuant à Centraide, vous donnez de l’argent à un organisme qui réinvestit dans plus de 170 autres organismes de la grande région de Québec voués à offrir des services à la communauté et à venir en aide aux plus démunis de la société.

Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va

Tournoi de golf Centraide : un départ canon pour la campagne


À VOTRE SERVICE Dans sa constante quête d’amélioration du service à la clientèle, le 5e Groupe de soutien de secteur (5 GSS) vous offre, par l’entremise de ses journaux militaires, une liste de services offerts aux gestionnaires, au personnel civil ainsi qu’à la communauté militaire sur les garnisons.

SERVICES POUR LES GESTIONNAIRES Personnel de service (418) 844-5777

Officier des opérations de la garnison (418) 844-5000, poste 5638

Sergent-major de la garnison (418) 844-5000, poste 5460

Section Imagerie (418) 844-5000, poste 5455

Journal Adsum (418) 844-5000, poste 5672

Ligne d’information de la garnison (418) 844-5000, poste 7717 Catalogue des services du 5 GSS http://armyonline.kingston.mil.ca/SQFT/1430004 40002413/CATALOGUE_DES_SERVIC0.DOC

Service de l’Ombudsman des FC 1-888-828-3626

Centre de résolution des conflits (CRC) (819) 844-5000, poste 5416

Centre de transition de carrières militaires (CTCM) (418) 844-7705

Bureau des enquêteurs en harcèlement (418) 844-5000, poste 4455

Clinique médicale (418) 844-5000, poste 5705

Services psychosociaux du Centre de santé (418) 844-5000, poste 5802

Centre de soutien pour trauma et stress opérationnels (CSTSO) (418) 844-5000, poste 7373

Aumônerie (418) 844-5000, poste 5473 (418) 844-5000, poste 5777 Cellulaire : (418) 655-7601

Promotion de la santé (418) 844-5000, poste 4677

SERVICES POUR LES EMPLOYÉS CIVILS Programmes pour les employés civils http://hr.dwan.dnd.ca/hrciv/programs/fr/home_f.asp?id=17

Coordonnatrice locale des programmes de ressources humaines (418) 844-5000, poste 5357

SERVICES POUR LA COMMUNAUTÉ MILITAIRE Centre de la famille Valcartier (CFV) (418) 844-6060

Groupe de soutien aux déploiements 1-877-844-5607

Centre de la petite enfance - Sentinelle des Petits (418) 844-3700

Centre des sports (418) 844-5000, poste 5226

Loisirs communautaires (418) 844-5000, poste 5085

Régime d’assurance-revenu militaire (RARM) (418) 844-0111

Mess Officiers Valcartier (418) 844-5000, poste 6395

Mes Adj/Sgt Valcartier (418) 844-5000, poste 6393

Mess Cplc Valcartier

Départ inattendu pour une centaine de militaires de Valcartier vers l’Afghanistan Par Yan Bélanger, journal Adsum Selon différentes coupures de presse Forte de 152 fantassins, la compagnie C du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment sera déployée en Afghanistan d’ici la fin de novembre. L’annonce a été faite par la Défense nationale le vendredi 15 septembre par voie de communiqué. Aux côtés de leurs proches au moment de l’annonce officielle d’Ottawa, les militaires qui doivent partir en Afghanistan n’ont pas tardé à quitter pour Wainwright, en Alberta, où ils ont entamé un important exercice de validation pour la Force opérationnelle 4-06. Leur travail, une fois rendus en Afghanistan, sera essentiellement de veiller à la protection et à l’escorte de l’Équipe provinciale de reconstruction (EPR), chargée comme son nom l’indique, de la reconstruction du pays et de certaines activités humanitaires. Nos «22» constitueront également une force de réaction rapide à la ville de Kandahar et devront exécuter aussi d’autres tâches de défense et de sécurité. En raison de l’intensification des combats ces six derniers mois, le commandement militaire canadien avait été forcé de réquisitionner l’ensemble des troupes présentes en Afghanistan et de diminuer considérablement ses activités à caractère humanitaire. «Comme leur protection [la force de protection] est engagée dans des opérations de combat, l’EPR n’a personne présentement pour lui permettre de sortir du camp et de

Photo : sgt L. Fortier, Nouvelles de l’Armée



Le colonel Guy Laroche, commandant du 5e Groupebrigade mécanisé du Canada, s’est adressé aux médias lors d’un point de presse organisé quelques heures après l’annonce officielle par Ottawa du départ de 152 militaires pour l’Afghanistan.

faire son travail», a expliqué le major Richard Collin, commandant de la compagnie qui sera bientôt déployée, lors d’un point de presse improvisé tenu sur la garnison quelques heures seulement après l’annonce d’Ottawa. Les 152 soldats visés par l’annonce ont aussitôt quitté la région de Québec pour retourner rejoindre leurs confrères de la FO 4-06 à Wainwright, en Alberta, pour un entraînement de trois semaines. La compagnie reviendra ensuite ici à Valcartier pour terminer son entraînement pendant deux autres semaines, puis bénéficiera d’un repos bien mérité, avant d’être déployée pour une période pouvant aller jusqu’à neuf mois en Afghanistan, dépendamment de la situation. ILS NE PARTENT PAS SEULS D’autres ressources supplémentaires seront également envoyées pour appuyer les efforts

Bien informer nos jeunes, l’affaire est dans le sac! Par Alex Maillé Agent de communication au 5 GBMC

Enfin! La rentrée scolaire est finie. Tous ces cahiers, crayons, effaces, bâtons de colle à acheter. Tous ces vêtements à identifier. Tous ces professeurs à rencontrer. Quel casse-tête! Attendez un peu! Il manque encore de petites choses dans l’attirail de votre enfant : une bande dessinée et un paquet de dix cartes à jouer du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), que les résidants des logements familiaux de Valcartier et de Sainte-Foy découvriront dans le sac* qui renferme cette édition de l’Adsum. Il ne s’agit pas là de matériel pédagogique proprement dit. Il s’agit plutôt de deux nouveaux outils du Bureau des affaires publiques du 5 GBMC qui visent à informer les jeunes sur le travail accompli par les militaires de Valcartier. Ce matériel inédit, le personnel du Bureau des affaires publiques a décidé de le distribuer d’abord aux gens directement concernés : les familles militaires. On espère

ainsi créer une occasion favorable au dialogue parent-enfant; le parent resserre le lien qui existe entre son jeune et lui-même, et l’enfant en apprend plus sur le travail de papa ou de maman à la brigade. Bien sûr, le personnel du Bureau des affaires Bande dessinée inédite du publiques remet5 GBMC incluse dans le sac tra ensuite la BD qui renferme cette édition et les cartes à jouer de l’Adsum. à tous les militaires de la brigade qui aimeraient les utiliser. Que ce soit lors de présentations dans des écoles, lors d’événements comme Expo Québec, ou lors de tout autre événement s’adressant aux jeunes. Avec ces nouveaux outils, les militaires de Valcartier sont mieux que jamais équipés

(418) 844-5000, poste 7693 (418) 844-5000, poste 6396

Mess Officiers Citadelle (418) 694-2800, poste 2846

Mess Adj/Sgt Citadelle (418) 694-2800, poste 2869 Page 4 / Adsum / 27 septembre 2006

Mess Cplc Citadelle (418) 694-2800, poste 2858

Club Patenaude (Mess Sdt/Cpl Citadelle) (418) 692-3391

CANEX (418) 844-5000, poste 5321

Agence de logements des FC (ALFC) (418) 844-5000, poste 6804

Ligne d’information sur les missions 1-800-866-4546 Consultez le GUIDE VALCARTIER, disponible à la réception du bâtiment 513 et au Centre de la famille (bât. 93), pour en connaître davantage sur les services énumérés.

LA FRÉGATE NCSM FREDERICTON ACCOSTE À QUÉBEC Le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Fredericton a accosté le 8 septembre à la Pointe-àCarcy dans le Port de Québec, où il a passé la fin de semaine. Le NCSM Fredericton, commandé par le capitaine de frégate Gilles Couturier, a participé cette année à l’opération Chabanel au large de l’Afrique. La mission, en soutien à la GRC, a saisi plus de 22 tonnes de drogue destinée au Canada. Surnommée «Freddie» au sein de la Flotte, le navire est constitué d’un équipage de 240 marins. Il est le huitième de douze frégates de patrouille canadienne. Sa mise en service remonte au 10 septembre 1994. Le navire a levé l’ancre en matinée, le 11 septembre pour se diriger vers Montréal, Hamilton, Toronto et Sept-Îles.

Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va

Club Kaeble Valcartier (Sdt/Cpl)

de la Force opérationnelle en Afghanistan. Certaines sont même rendues là-bas déjà. Il s’agit d’un escadron de 15 chars à chenilles Léopard provenant d’Edmonton, d’un groupe d’ingénieurs militaires, équipé de véhicules Badger, une sorte de croisement entre un bélier mécanique, une grue, un véhicule de remorquage et une excavatrice, et d’un équipement antimortier utilisé pour repérer et intercepter à distance les tirs des talibans en direction des troupes de la coalition. Selon le général Rick Hillier, chef d’étatmajor de la Défense, les chars avec leur épaisse cuirasse et leur canon de 105 mm offriront plus de protection et plus de puissance de feu aux troupes canadiennes. La décision d’envoyer plus de soldats et d’équipements en Afghanistan a été prise en réponse au changement de tactique adoptée par les talibans, qui sont passés de la guerre de guérillas à de véritables affrontements militaires, ont indiqué les autorités militaires. Toujours selon le communiqué officiel, «la Force opérationnelle en Afghanistan a atteint le stade où une légère augmentation des effectifs et de l’équipement permettra d’accroître sensiblement les chances de sécuriser et de stabiliser la région. Plus tôt elle pourra assurer la sécurité et la stabilité, plus tôt elle pourra aider les Afghans à bâtir un avenir positif et indépendant pour eux-mêmes et leurs enfants». Avec ces derniers changements, le nombre de militaires canadiens déployés en Afghanistan passera à environ 2500.

pour informer les jeunes, que ce soit les leurs ou ceux des autres, sur le travail hors de l’ordinaire qu’ils réalisent, au Canada ou à l’étranger. Pour se procurer des BD ou des cartes à jouer, les membres du Nouvelles cartes à jouer du 5 GBMC doivent 5 GBMC incluses dans le c o m m u n i q u e r sac qui renferme cette édiavec un membre tion de l’Adsum. du personnel du Bureau des affaires publiques au (418) 844-5000, poste 4224. *Le bracelet camouflage et le cordon « Armée » sont offerts en prime. Il est à noter qu’il est interdit aux militaires de porter visiblement ce bracelet et ce cordon en uniforme. Mais le port du bracelet et du cordon en vêtements civils est fortement encouragé.

DISTRIBUTION DU JOURNAL ADSUM DANS LES UNITÉS Votre organisation est-elle sur notre liste de distribution? Pouvez-vous vous procurer facilement une copie de l’Adsum dans votre milieu de travail? Le nombre de copies livrées est-il suffisant? Sont-elles correctement adressées? Pouvons-nous faire quelque chose pour améliorer notre service de distribution? Composez le (418) 844-5000, poste 5598 pour proposer toute amélioration à notre service de distribution


500 membres du 5e Bataillon des services au Marathon international de Montréal

Le campement des 500 militaires du 5e Bataillon des services sur l’île Sainte-Hélène, installé dans le cadre de la participation du bataillon.

les sprints, et les cliniques d’information et d’instruction sur leur nouveau sport favori. Avant même d’avoir mis le pied sur le pont Jacques-Cartier le matin du 10 septembre, les participants avaient déjà accompli le défi le plus important : celui d’accomplir les étapes du plan d’entraînement avec assiduité. Le reste ne devait être que la récompense des efforts fournis.

L’adjudant Daniel Savard et son fils, le caporal Raphaël Savard, terminent ensemble et heureux leur premier demi-marathon.

Le commandant du 5e Bataillon des services, le lieutenant-colonel Nicolas Eldaoud, court le 21 km en compagnie de son chauffeur, le caporal Alexandre Boucher.

Les membres du 5 Bn S du C ont commencé leur entraînement dès le début du mois de mai, que ce soit pour l’épreuve du 10, 21 ou 42 kilomètres. À raison de quatre courses par semaine, dont une après les heures de travail, le plan d’entraînement était ambitieux. À l’horaire déjà surchargé des militaires, se sont alors ajoutés le jogging,

D’abord secoués par le transport en autobus scolaire, les coureurs ont vite retrouvé leur sourire lorsqu’ils sont arrivés à l’île Sainte-Hélène : c’est avec stupéfaction que tous ont constaté l’immense charge de travail accomplie par le groupe précurseur. En effet, un camp formé de près de 100 sections de tentes modulaires, huit sections de cuisines, un poste de commandement, une cantine et une tente pour le médical attendait le groupe. Un excellent repas avait été apprêté spécialement pour l’occasion par l’équipe des cuisiniers du bataillon. Par la suite, l’ambiance était fébrile, et c’est dans l’attente et l’appréhension que la soirée s’est déroulée. Au matin du jour J, tous avaient hâte que débute l’épreuve.

Photo : cplc A. Forcier

Photo : cplc Y. Proteau, Imagerie SJ

LE DÉPLOIEMENT

Le caporal Sophie Bernier et le caporal-chef Sylvain Dionne, du 5e Bataillon des services, aident une coureuse blessée à franchir la ligne d’arrivée dans le stade olympique.

L’ENTRAIDE ET LE SENTIMENT DU DEVOIR ACCOMPLI!

Comme la majorité des coureurs et bénévoles en étaient à leur première présence à un marathon, cette journée a été remplie d’émotions et a laissé des souvenirs inoubliables. Encouragés par nos 50 confrères bénévoles tout au long du parcours, ainsi que par le groupe de musique du caporal Martin Duval à sept kilomètres de l’arrivée, les membres du 5 Bn S du C ne sont pas passés inaperçus. Les spectateurs, les bénévoles et l’animation organisée aux différents

points de service ont contribué au moral des coureurs tout au long de la course. Plusieurs affirment que le groupe du caporal Duval a donné la meilleure performance de toutes et le bataillon était fier de les voir jouer. L’arrivée des coureurs au stade olympique a été absolument grandiose. Parmi les arrivées spectaculaires, on note les deux militaires aidant une coureuse civile à franchir la ligne d’arrivée, ainsi que le caporal-chef Stéphane Maltais, premier coureur de l’unité à finir les 42 kilomètres. Épuisés mais gonflés de fierté par ce qui avait été accompli, le groupe est revenu à Valcartier pour reprendre le rythme normal des opérations. UNE CHANCE EN OR

Ce qui semblait au départ être une obligation pour les membres du bataillon s’est avérée une belle opportunité d’entreprendre un défi important. Dans le respect des capacités de chacun, le 5 Bn S du C a poussé ses membres à dépasser leurs propres limites et à entreprendre un défi auquel ils n’avaient peut-être jamais songé. Parce que le temps et les opportunités manquent trop souvent, les membres du bataillon sont maintenant conscients qu’il s’agissait d’une véritable chance en or. Photo : cplc Y. Proteau, Imagerie SJ

Le groupe de musique, formé spécialement pour l’occasion par le caporal Martin Duval du 5 Bataillon des services, en pleine action au kilomètre 35 du trajet. e

Le nom de l’exercice PHIDIPPIDÈS ROYAL est inspiré de la légende du premier marathonien de l’histoire. Cette fable raconte qu’un messager a couru du champ de bataille de la ville de Marathon en Grèce jusqu’à l’Acropole d’Athènes, pour annoncer la victoire d’un combat important. Ce dernier se serait effondré à son arrivée et serait mort sur le coup.

Le caporal-chef Stéphane Maltais s’apprête à entrer par la grande porte du stade olympique, où il terminera son premier marathon de 42 km en moins de 3 heures et demie. SUM

NAL AD

e aphie Servdi’icnfogrm e NOUVEAU

AU JOUR

*

s i h p a r g

UE FICHES, RAPHIQ S,AF TION G P , LIVRET E S T C N N IA O L P C RES, DÉ BROCHU X INTERNES... U JOURNA

S FICHIER ION DEPRSÊT-À-IMPRIMER T A R A P PRÉ ’À L’ÉTAPE DU JUSQU OULEUR ASER1C”x 17” L N IO S E1 IMPRES RMAT D JUSQU’À

UN FO

r

eu l’extéri vaux à r vos tra e fi n o c oi Pourqu même service de vous? s quand le nible tout prè o est disp

étitifs fs comp nos tari r su s u z-vo Informe iquant avec un harest en comm harest au ctez Caroline Cp.2 eC 67 5672 t 500 Conta o84 4-50 Carolin en , p ste

ivem 44-5000 adressent exclrtus FT. ie du SQ

(418) 8

rvices s’ isant pa * Nos seganisations fa aux or

27 septembre 2006 / Adsum / Page 5

QUI ÉTAIT PHIDIPPIDÈS?

Photo : cplc Y. Proteau, Imagerie SJ

Le 10 septembre, 500 militaires du 5e Bataillon des services du Canada (5 Bn S du C) ont participé au Marathon international de Montréal, dont 50 à titre de bénévoles. Intitulé PHIDIPPIDÈS ROYAL, cet exercice, en plus de constituer un défi physique de taille, a permis de pratiquer un déploiement dans le cadre d’opérations domestiques, tout en offrant une visibilité militaire accrue, cadrant bien avec le rayonnement actuel que s’efforcent d’atteindre les Forces canadiennes.

Photo : cplc A. Forcier

Par lieutenant Sophie Drolet 5e Bataillon des services du Canada


QUATRE AUTRES MORTS EN AFGHANISTAN 35e année, No 8, mercredi 27 septembre 2006

Le journal Adsum est une publication non officielle publiée un mercredi sur deux avec la permission du Commandant du 5e Groupe de soutien de secteur. Les opinions et les points de vue exprimés dans ce journal ne sont pas nécessairement ceux du MDN, des FC et de l’ASPFC / Personnel des FNP. Le journal Adsum informe la communauté militaire de la garnison et de la grande région de Québec depuis 1972. Notre publication constitue l’un des principaux outils de communication interne de l’Armée au Québec. C’est un moyen privilégié pour le Secteur du Québec de la Force terrestre (SQFT) de communiquer avec son personnel et les familles. Les succès, les intérêts et les préoccupations de la grande équipe du SQFT, voilà la matière avec laquelle est bâti l’Adsum. Tirage : 5500 copies Éditeur Col Gerry Champagne, cmdt 5 GSS Rédactrice en chef Caroline Charest, poste 5672 charest.c@forces.gc.ca Journaliste Yan Bélanger, poste 6656 belanger.y3@forces.gc.ca Conseiller militaire Capt Jocelyn Laroche, poste 7641 laroche.jgj@forces.gc.ca Conseillère en publicité Ginette Demers, poste 6081 journalvalcartier@dnd.ca Responsable petites annonces et comptabilité Nancy Goguin poste 5598 goguin.n@forces.gc.ca Infographe Josée Lessard poste 6656 production_journalvalcartier@videotron.ca Imprimerie Les Presses du Fleuve

Toute correspondance doit être adressée à la rédactrice en chef. Les demandes de publication doivent être acheminées par courrier électronique à +adsum@forces.gc.ca. Soumettre les textes en format Word et les photos en jpg. La rédactrice en chef se réserve le droit de rejeter ou de modifier tout matériel rédactionnel ou publicitaire. Les auteurs des textes ne seront pas nécessairement avisés des modifications apportées à leurs textes. Les articles publiés dans ce journal sont la propriété de l’Adsum et ne pourront être publiés, utilisés ou reproduits sans l’autorisation de la rédactrice en chef ou de l’auteur. Le journal Adsum est une entité des Programmes de soutien du personnel (PSP) et est financé en grande partie par les fonds non publics. Les revenus générés par les annonces publicitaires contribuent en majeure partie au financement du journal. Nous vous remercions d’encourager nos annonceurs. Abonnement: 25,00 $ par année (22 éditions), taxes en sus ISSN 0705-0992 ADRESSE : JOURNAL ADSUM GARNISON VALCARTIER, BÂT. 200 C.P. 1000, SUCC. FORCES COURCELETTE (QUÉBEC) G0A 4Z0

Page 6 / Adsum / 27 septembre 2006

TÉLÉPHONE : (418) 844-5000, POSTE 5598 TÉLÉCOPIEUR : (418) 844-6934 COURRIER ÉLECTRONIQUE : +adsum@forces.gc.ca

PROCHAINE PARUTION : JEUDI 12 OCTOBRE DATE DE TOMBÉE : LUNDI 2 OCTOBRE

Fondé par le 12e Régiment blindé du Canada

Après un weekend pour le moins meurtrier au début du mois, les récentes opérations conduites en Afghanistan avaient fait, au moment d’aller sous presse, quatre autres morts parmi nos militaires canadiens. Trois d’entre eux étaient basés à Shilo au Manitoba avec le 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. Il s’agit des caporaux Shane Keating et Keith Morley et du soldat David Byers. Le caporal Glen Arnold était, quant à lui, basé à Petawawa en Ontario avec la 2e Ambulance de campagne. Tous ont péri le 18 septembre lorsqu’un kamikaze voyageant à bicyclette s’est fait exploser près des soldats canadiens. Ces derniers distribuaient cahiers et crayons à des enfants lors d’une patrouille à pied dans une région non loin à l’Ouest de la ville de Kandahar. «Le Canada pleure ces soldats courageux qui sont morts tandis qu’ils tentaient de semer un

peu d’espoir et de joie dans le cœur de jeunes enfants qui n’ont jamais connu la paix», a déclaré le ministre de la Défense, Gordon O’Connor, au lendemain de la tragédie. Le tragique événement a également fait plusieurs blessés parmi nos militaires, dont certains ont dû être évacués d’urgence vers l’Allemagne pour y recevoir des soins médicaux adéquats. Leur vie ne serait toutefois pas en danger. Enfin, un nombre inconnu de civils, dont des enfants, ont aussi été blessés dans l’explosion. Qualifiée de lâche par les autorités militaires, l’attaque est survenue à l’issue de l’imposante opération militaire MÉDUSE, menée dans la région de Panjwayi. Cette opération, qualifiée de réussie, a donné lieu à de violents affrontements entre des insurgés talibans et les troupes de la coalition. Depuis le début du déploiement canadien dans ce pays, 36 militaires et un diplomate ont perdu la vie. (Y.B.)

Caporal Shane Keating

Caporal Keith Morley

Soldat David Byers

Caporal Glen Arnold

CLINIQUE CHIROPRATIQUE VALCARTIER

CHIROPRATIQUE DR Vincent Robert D.c.

• Chiropratique familiale, sportive, préventive • Radiographie sur place • Technique d’ajustement douce • Tarif spécial pour les militaires

Massothérapie Sylvie Samson, Kathleen Tatlock

• 2 massothérapeutes pour vous servir • Massage suédois, californien, shiatsu, sportif, femme enceinte • Certificat-cadeau disponible

Acupuncture Éric Francoeur A.c.

• Consultation initiale sans frais • Approche douce, aiguilles stériles jetables • Traitement saisonnier (4 fois l’an) pour optimiser la santé • Traitement d’une très grande variété de problèmes de santé RÉCLAMATION GRATUITE AUPRÈS DE VOS ASSURANCES SUNLIFE, CROIX BLEUE, FONCTIONNAIRES, RETRAITÉS... 190, Dubé, Courcelette (Valcartier) Québec G0A 1R1

CANEX Tél.: 844-3735

Résidants des logements familiaux Un mercredi sur deux, nos camelots livrent la dernière édition du journal Adsum à la porte de votre résidence. Si vous ne recevez pas votre copie du journal Adsum ou si vous désirez nous signaler un problème en ce qui à trait à notre service de livraison, faites-le sans tarder.

844-5000, poste 5598


La Transformation expliquée

J2: le renseignement au service de l’intelligence Dans la lignée d’articles qui expliquent les branches de l’état-major interarmées, nous poursuivons avec une brève description des activités du J2, la version interarmées des G2, N2 et A2. En français, le terme renseignement est représentatif du travail accompli par les spécialistes qui forment la branche du J2. Leur travail principal consiste à faire la cueillette de renseignements suivie de leur classement et de leur analyse, le tout en temps opportun. Bien sûr, beaucoup d’autres fonctions enrobent ce noyau, mais la base de leur travail est de fournir une information claire, précise, tenant compte de tous les facteurs d’influence et de la traiter afin de permettre aux commandants de décider et d’agir en connaissance de cause. RECHERCHISTES DEMANDÉS On peut comparer les spécialistes du J2 aux recherchistes des émissions de télévision et de radio. Tous les membres de l’équipe du J2 agissent en tant que «soldats capteurs» et ce, à différents niveaux. Ils travaillent dans l’ombre, sous le couvert de l’anonymat, et ils sont responsables de trouver toute l’information pertinente pour aider le déroulement des entrevues ou, dans notre cas, des opérations. Le commandant est un peu comme l’interviewer qui connaît mieux son sujet

grâce à ses recherchistes. S’il est bien renseigné, il devrait avoir une image mentale précise du terrain, de la situation de l’adversaire et de l’influence météorologique ainsi que des éléments neutres. La fonction «renseignement» au pays demeure principalement une responsabilité des agences civiles telles que les policiers et le Service canadien du renseignement et de sécurité (SCRS). La FOI (Est), comme le faisait le SQFT avant la transformation, continue d’être impliquée dans le processus et sert de conseillère en matière de protection de la force. Le personnel du J2 doit être en mesure d’avertir en cas de menace imminente contre les infrastructures et de répondre à toute demande d’assistance que pourraient formuler les agences civiles (à travers le J9). Pour la branche du J2, la transformation a eu pour effet de rehausser la connectivité avec nos partenaires militaires et d’élargir la zone de responsabilité pour inclure les aspects maritime et aérien dans l’image commune de la situation opérationnelle (ICSO, voir encadré). Afin d’y arriver, le personnel de la cellule de renseignement toutes sources (section d’analyse) du QG FOI (Est) est chargée de colliger les données recueillies auprès de divers systèmes d’informations terrestres, maritimes et aériens. Ces informations, com-

About the Transformation

J2 a smart way to do intelligence Continuing the series of articles explaining the branches of the joint staff, we will follow with a brief description of the activities of J2, the joint version of G2, N2 and A2. In English, the term intelligence reflects the work done by the specialists who make up the J2 Branch. Their main job consists of the gathering, followed by classification and analysis, of information (intelligence) in a timely manner. Of course, this core function is surrounded by many others, but the basis for their work is to provide clear, accurate information, taking into account all the impacting factors and digesting it to allow commanders to decide and to act in full knowledge of the situation. RESEARCHERS WANTED J2 specialists can be compared to the researchers who work on television and radio broadcasts. All members of the J2 team act as «soldier-sensors» at various levels. They work in the shadows, under cover of anonymity, and they are responsible for finding all the information that is relevant to support the conduct of interviews or, in our case, of operations. The Commander is analogous to the interviewer, whose knowledge of his sub-

ject is enhanced by his researchers. If he is well informed, he should have an accurate mental picture of the ground, of the enemy’s situation and of the influence of the weather, combined with neutral elements. The intelligence function in Canada remains primarily within the purview of such civilian agencies as the police and the Canadian Security Intelligence Service (CSIS). JTF (East) continues, as did LFQA, prior to the transformation, to be involved in the process and serves as advisor with respect to force protection. J2 personnel must be able to issue a warning in the event of an imminent threat against infrastructure elements and to respond to any requests for assistance that might be forthcoming from the civilian agencies (via J9). For the J2 branch, the transformation has had the effect of enhancing connectivity with our military partners and expanding the area of responsibility to include the maritime and air dimensions in the Common Operational Picture (COP, see box). In order to achieve this, the personnel of the All-Source Intelligence Section (Analysis Section) of JTF (East) HQ is charged with collecting the data gathered through the various land, maritime and air information systems. This information, combined with information obtained

binées aux informations obtenues auprès des autorités civiles, permettent d’obtenir une image complète. En intégrant les informations obtenues et en analysant les enjeux sociopolitiques, le personnel du renseignement peut offrir des réponses à ces questions, guidant ainsi le commandant et l’état-major dans le processus décisionnel. Dans la FOI (Est), le Centre de commandement intégré (CCI ) sert de centre névralgique où on accumule et on traite l’information. Pour nourrir le CCI, les QG de brigades et les unités de la FOI (Est) sont maintenant des QG opérationnels régionaux qui disposent de personnel clef dans des positions de J2, N2 et A2. Toutes les unités et tout le personnel qui relève du QG FOI (Est) ont maintenant un rôle à jouer, une pièce à ajouter dans le casse-tête du J2. Grâce à aux unités de la FOI (Est), nous augmentons la «résolution» de l’ISCO. Qui dit information de qualité dit décisions judicieuses et interventions réussies. Grâce à l’information du J2, quand vient le temps de déployer une force opérationnelle domestique (FO DOM), les délais de réaction et la précision du plan seront fortement influencés. La compréhension de l’environnement opérationnel et du contexte de la mission permet au commandant de faire des choix plus éclairés et stratégiques pour réagir à la situ-

ation. Comme la Force expéditionnaire qui base ses opérations sur les renseignements, nos troupes profiteront du réseau et de la structure améliorée d’information locale pour intervenir au pays.

from the civilian authorities, provides us with a complete picture. By integrating the information obtained and analysing the sociopolitical issues, intelligence personnel can provide answers to these questions, thereby guiding the Commander and the staff in the decision-making process. In JTF (East), the Integrated Command Centre (ICC) serves as the nerve centre where information is accumulated and digested. In order to feed the ICC, the HQs of JTF (East) brigades and units are now regional operational headquarters, with key personnel in the J2, N2 and A2 positions. All units and all personnel reporting to JTF (East) HQ now have a role to play, a piece to add to the J2 jigsaw puzzle. Thanks to the units of JTF (East), we are enhancing the «resolution» of the COP. When using quality information one often comes to sound decisions and successful operations. When the time comes to deploy a Domestic Task Force (DOM TF), the reaction times and the precision of the plan will be strongly influenced by the information from J2. An understanding of the operational environment and of the context of the mis-

sion allows the Commander to make betterinformed, strategic choices to respond to the situation. Like the Expeditionary Force that bases its operations on intelligence, our troops will benefit from the network and from the improved structure of local information when responding to a domestic crisis or event.

CONNAISSANCE DE LA SITUATION La connaissance de la situation est la connaissance intégrée des forces amies (bleu), hostiles (rouge) et de l’environnement de combat (brun). Dans la même ligne de pensée, les forces parlent aussi de l’«image commune de la situation opérationnelle» (ICSO - Common operational picture) qui est une image instantanée de l’état des forces amies, neutres, hostiles, du domaine d’information et de l’environnement opérationnel.

IMAGE COMMUNE DE LA SITUATION OPÉRATIONNELLE L’ICSO représente la somme des informations amassées par plusieurs sources. Comme les pièces d’un casse-tête, elles n’ont pas tout leur sens séparément mais donnent une image claire lorsqu’on les place ensemble. En améliorant la coopération inter-agence, on raffine l’image et on obtient un portrait plus complet de la situation. L’ICSO sert à rehausser la connaissance de la situation de l’équipe de commandement. Cette dernière pourra donc choisir plus facilement quels seront les secteurs devant être davantage patrouillés.

SITUATIONAL AWARENESS Situational Awareness is defined as the integrated knowledge of friendly (blue) forces, hostile (red) forces and the battlespace (brown). Similarly, the forces also talk of the «Common Operational Picture» (COP - Common Operational Picture) which is a snapshot of the situation of friendly, neutral and hostile forces, the information dimension and of the operational environment.

COMMON OPERATIONAL PICTURE The COP represents the sum of all the information amassed by numerous sources. Like the pieces of a jigsaw, they do not fully make sense in isolation, but give a clear picture when they are put together. By improving inter-agency operation, we refine the image and obtain a more complete picture of the situation. The COP serves to enhance the command team’s knowledge of the situation. Commanders will thus be able to choose more easily what sectors will require additional patrolling.

INFRATHÉRAPIE

MASSOTHÉRAPIE

BRONZAGE

- Liposuccion sans chirurgie - Amincit la silhouette - Soulage les douleurs musculaires - Déloge la cellulite - Brûle les calories - 1 essai gratuit

- Massage thérapeutique - Massage Suédois - Massage cellulite - Massage pour femmes enceintes

- Cabine Debout - Lit super turbo - Climatisé

8 4 4 - 4 4 4 7

Membre

« Manteau recyclé en vison rasé naturel et teint travaillé Patchwork »

Membre

FQM ASBQ

1 5 , S T- PAT R I C K , S H A N N O N

10, rue de la Vallée, Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier 875-0942

27 septembre 2006 / Adsum / Page 7

NOUVEAU! esthétique et électrolyse


Un Canadien se démarque parmi les Américains en terminant premier de cours

Par lieutenant Dave Morency Commandant troupe de campagne, 53e Escadron de génie léger Le lieutenant Shawn Thompson du 5e Régiment du génie de combat participait en juillet et août derniers à la formation «Sapper Leader» donnée par l’armée américaine à Fort Leonard Wood, aux États-Unis. Seul candidat provenant d’un autre pays, le lt Thompson a terminé premier de cours. Ce cours entraîne une sélection de soldat du génie de combat dans les domaines du leadership, de l’ingénierie, des procédures de combat d’infanterie ainsi que des techniques spécialisées d’ingénieur et d’infanterie. La formation est également conçue pour développer la cohésion et l’esprit de corps en entraînant les soldats sur les procédures de commandement, de démolitions, d’opérations en montagne, d’opérations aéroportées ainsi que sur les armes étrangères, les techniques de navigation, les opérations et les plans de contingence. Le cours se termine par un intense exercice en campagne conçu pour renforcer l’apprentissage des techniques de combat. Pour les ingénieurs de combat américain, cette formation est l’équivalent du cours de Rangers donné au personnel de l’infanterie. L’enseignement dure quatre semaines, deux en garnison et les deux dernières se déroulent en campagne.

DES CLASSES EXIGEANTES

Pour les ingénieurs de combat américains, le cours «Sapper leader» est l’équivalent du cours de Rangers donné au personnel de l’infanterie.

Saut à l’eau pour des membres du 5 RGC Par le caporal-chef Ian Parent Commandant adjoint de section, 53e Escadron, 5e Régiment du génie de combat

Le caporal-chef Nicolas-Ian Parent, le major Walter Taylor, le caporal Hugo Bolduc et le lieutenant SeanThompson se préparent pour un saut à l’eau.

DES PATROUILLES INTERMINABLES Cependant, un nouveau défi inquiétait les sapeurs, celui d’accomplir leur patrouille efficacement et de rester éveillés en attendant leurs confrères. Les candidats disposent seulement d’une heure chaque matin pour faire la maintenance de leur équipement, faire leur toilette, manger et se préparer pour les prochaines 24 heures. À 7 heures, le nouveau candidat responsable est annoncé et la procédure de bataille commence. Les patrouilles de jour se terminent pour la plupart par des embuscades, des attaques, des reconnaissances ou des tâches de démolitions. Selon les directives, les patrouilles doivent terminer toutes leurs tâches et avoir une sentinelle en place pour 2 heures et demie avant de pouvoir se reposer pour la nuit. Cependant, ce n’était pas le cas. Les patrouilles finissaient la plupart du temps entre 6 heures et 6 heures et demie, diminuant ainsi de beaucoup le temps de repos des sapeurs. Les sapeurs étaient extrêmement fatigués et affamés, ce qui éprouvait leur leadership. Le seul temps de repos dans cette routine est la journée appelée «kill day» où les candidats doivent attraper un lapin, le tuer et le manger. BEAUCOUP D’APPELÉS, PEU D’ÉLUS Des 48 candidats qui ont commencé le cours, seuls 21 personnes ont pu le terminer et recevoir leur insigne du cours. Les échecs étaient causés par des blessures, par un manque de points ou par des échecs durant les patrouilles. La partie la plus difficile du cours était la partie consacrée à la navigation où presque la moitié des candidats ont échoué la première épreuve. Pour le lieutenant Thompson, le plus exigeant était de rester réveillé. «Pendant un certain temps, je ne pouvais pas adopter la position de tir couchée sans tomber endormi. J’avais peur que quelqu’un échoue sa tâche si je tombais endormi. Le travail d’équipe étant nécessaire afin de réussir ce cours, j’étais inquiet que quelqu’un ne puisse pas ramasser assez de points pour y parvenir». Le lieutenant Thompson est arrivé sur ce cours bien préparé tant physiquement que mentalement. Il a su gravir les épreuves avec brio en se démarquant de ses pairs dans plusieurs domaines. Il était le seul candidat provenant d’un autre pays, mais il n’a pas été traité comme un étranger. Son esprit d’équipe, sa détermination et son leadership lui ont permis de terminer premier sur le cours. Le lieutenant Shawn Thompson occupe présentement la position de capitaine de bataille au 53e Escadron de génie léger à Valcartier qui sera déployé en août 2007 en Afghanistan.

Expo-Québec, une expérience valorisante Par caporal Rémy Bourbeau 51e Escadron de campagne, 5e Régiment du génie de combat

Du 16 au 27 août, dans le cadre d’Expo-Québec, les membres du 5e Régiment du génie de combat ont effectué une démonstration de leur savoir-faire militaire et ont exposé quelques pièces d’équipement. Les sapeurs de Valcartier se sont déployés avec deux de leurs nouveaux véhicules, le MII3A3 et le MPEV. Ils ont effectué une démonstration de déminage et exposé des dispositifs explosifs de circonstance afin de démontrer leurs capacités et expertise. La présence de deux véhicules neufs dans l’exposition du génie témoignait avec éloquence de l’engagement des Forces

Photo : cpl J Barrette, Imagerie Grn Va

Page 8 / Adsum / 27 septembre 2006

Le vendredi 25 août, le 5e Régiment du génie de combat a été invité par la compagnie A du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment pour participer à un saut dans le lac Saint-Joseph. Trois plongeurs de combat et un pathfinder ont décidé de sauter en habits de plongée, fait plutôt inhabituel. L’entraînement a commencé par une discussion avec les arrimeurs pour déterminer la meilleure manière d’arranger l’équipement. Après un cycle de procédure de bataille, nous étions prêts pour un saut qui s’annonçait mémorable.

C’est sous un soleil ardent que notre détachement a quitté l’hélicoptère en sautant à l’eau en habits de plongée, du jamais vu pour la plupart d’entre nous. Une fois à l’eau, nous avons poursuivi avec une nage furtive jusqu’à la rive, une transition de l’eau à terre, et pour terminer le tout, une reconnaissance de la plage sous les yeux étonnés des civils qui s’y trouvaient. Le saut a demandé un certain temps de préparation, mais le succès de l’expérience en a valu la peine. Un gros merci à la compagnie A du 3 R22eR pour l’invitation et son enthousiasme à nous faire profiter d’une expérience d’entraînement exceptionnelle.

En garnison, une journée typique commence à 4 heures du matin avec du combat sans arme ou une séance intense d’entraînement physique. Après l’entraînement matinal, commence l’entraînement théorique. Ces classes sont exigeantes tant intellectuellement que physiquement, et durent jusqu’à 22 heures. Après les classes, les candidats retournent à leur dortoir et se préparent pour la prochaine journée. Les points culminants de la portion en garnison incluent un jour d’escalade en montagne où les candidats conduisent des opérations de guerre en montagne, deux jours au lac Osarcs où les candidats apprennent les opérations de combat avec les bateaux d’assaut ainsi que deux jours de démolition où les candidats confectionnent des charges de démolition improvisées afin de faire des brèches dans différents obstacles. Une large portion du cours porte également sur les opérations urbaines. L’entraînement est évalué par un système de pointage. Afin de réussir le cours, les candidats doivent accumuler un total de 700 points.

La partie en campagne a présenté aux candidats de nouveaux défis. La pression d’obtenir des points et de compléter l’entraînement physique matinal n’était plus de la partie.

Le robot a particulièrement attiré l’intérêt du public.

canadiennes dans la transformation. Le nouveau M113A3 avec lame-butoir, une version adaptée pour les ingénieurs de combat communément appelé MTVE, possède un moteur de 400hp, une tourelle pivotante, un volant pour un meilleur contrôle et un châssis allongé. Ce véhicule convient parfaitement pour les tâches de construction et de démolition. Il peut, entre autres, réparer des routes, ériger des obstacles et servir d’abri de protection pour des explosions contrôlées. Quant au MPEV, à la fois chargeuse et pelle mécanique, il peut atteindre 100 kilomètres à l’heure, ce qui illustre bien la versatilité et la capacité des ingénieurs de combat. La section des mines a démontré la menace à laquelle nos militaires sont confrontés quotidiennement en opération. La démonstration de nos procédures de déminage a particulièrement marqué les visiteurs. L’ampleur de la tâche, la fatigue et le stress que représente ce travail ont suscité respect et admiration de la part de la population. La présentation sur les explosifs de circonstance a prouvé que le Canada se maintient à la fine pointe de la technologie. Le robot, la tenue de protection contre les bombes et le système de prise et de développement de rayons-x en ont témoigné amplement. Le robot a en particulier attiré l’intérêt du public lorsqu’il fonctionnait pour ramasser un colis suspect ou encore, le donner à quelqu’un de la foule.


Transmissions militaires : une course vers le recrutement Par les caporaux Steven Comeau et Sébastien Lagrange Quartier général et Escadron des transmissions

Du 8 au 11 septembre, 13 soldats ont effectué une course à relais, ponctuée d’expositions, entre les villes de Shawinigan et de Granby, en passant par Trois-Rivières, Drummondville et Saint-Hyacinthe. Cette activité, au profit d’Opération Enfant Soleil, visait aussi à informer le public sur les métiers liés aux transmissions et à rencontrer d’éventuels candidats à l’enrôlement dans ce secteur d’emploi en décroissance. Au fur et à mesure du déroulement du parcours de 230 kilomètres, des kiosques ont été installés dans différentes municipalités ciblées. Les citoyens ont pu alors examiner des véhicules militaires de transmissions, un véhicule blindé léger, ainsi que des armes comme le fusil d’assaut C7 et la mitrailleuse C9. Dès notre arrivée à Grand-Mère, nous étions fébriles à l’idée de courir une telle distance sur une période de quatre jours.

Le déroulement de la course à relais aurait dû s’effectuer en tranche de cinq kilomètres par coureur, une à deux fois par jour. Mais la détermination et l’orgueil de certains participants ont permis de dépasser largement cet objectif. Des 13 coureurs présents, la plupart ont franchi une distance supérieure au plan initial. La première journée s’est déroulée sans heurt, si ce n’est de la chaleur qui semblait plus accablante que les prévisions le laissaient en présager. Après avoir parcouru 46 kilomètres, nous sommes arrivés au «Canadian Tire» de Trois-Rivières vers 16 heure avec une escorte policière pour sécuriser notre cheminement directement dans la ville. À chaque lieu d’exposition, les visiteurs des kiosques pouvaient se familiariser avec notre mode de vie et une partie de notre équipement en échangeant avec nous. Après une bonne nuit de sommeil, nous étions prêts à affronter notre plus grosse journée de travail, le samedi. La distance à courir était d’environ 80 kilomètres pour rejoindre le centre-ville de Drummondville.

En courant sur une distance de 230 kilomètres, les membres du QGET ont fait d’une pierre deux coups : ils ont amassé 800 $ au profit d’Enfant-Soleil et fait la promotion des métiers liés aux transmissions auprès du grand public.

Quoi de mieux qu’une belle pluie soutenue pour rafraîchir nos ardeurs? (Pas le choix, nous sommes militaires, après tout!) Nous sommes arrivés à Drummondville vers 16 heures et demie, avec une bonne dose d’humidité dans nos vêtements... Une bonne nuit de sommeil encore et nous recommencions le dimanche avec un parcours de 60 kilomètres jusqu’à SainteHyacinthe. Le lundi était notre plus petite journée en distance avec une quarantaine de kilomètres. La ligne d’arrivée était au «Canadian Tire» de Granby. Nous étions très heureux de terminer ce défi d’une difficulté considérable. Comment rendre convenablement justice à la raison d’être d’une activité semblable? Nous croyons sincèrement que l’importance de la forme physique pour les militaires a été très bien illustrée durant tout l’exercice. De plus, le fait d’avoir contribué pour plus de 800$ à «Enfant-Soleil» rend tout le processus valable. Il ne faut surtout pas passer sous silence la visibilité que cette course a donnée aux métiers des transmissions. Pour unir les membres d’une entité militaire autant que pour rapprocher la communauté civile de notre réalité, des activités comme cette course à relais sont tout à fait appropriées. Il y a aussi l’esprit de camaraderie qui a prévalu durant l’activité et le fait de sortir du train-train quo-

Journée estivale au service des Transmissions Valcartier Par adjudant-maître Pierre Frenette Sergent-major, service des Transmissions

Le 31 août, l’escadron Est du service des Transmissions tenait sa journée estivale annuelle. Plusieurs activités étaient organisées : une excursion de vélo aux chutes Montmorency, une activité d’hébertisme appellée Arbre-en-Arbre, une sortie en patins à roues alignées sur le corridor des Cheminots, une partie de balle-molle et de fers, de la pêche sur les lacs de la base, le tout couronné par un méchoui en fin de journée. Mère nature étant de nature joviale, nous avons tous profité d’une magnifique journée pour délaisser nos bureaux, nos ordinateurs et nos téléphones et aller relever des défis différents tout en apprenant à connaître nos confrères de travail un peu. Plusieurs ont pu démontrer des talents cachés ou des habiletés insoupçonnées, en plus de se dérouiller les muscles. Certaines activités exigeaient de la coordination et une maîtrise de la peur des hauteurs, mais le côté simiesque de certains les ont sûrement aidés (blague). Les cyclistes sont partis par petits groupes, chacun adoptant son rythme à la distance à parcourir et combattant le dieu Héole pendant une bonne partie du parcours. Le trajet a été ponctué d’un court arrêt au Domaine Maizerets et du dîner dans le Vieux-Port. Une belle balade qui nous a

permis de se faire les mollets, 81 km en moyenne ayant été parcourus. Certains adeptes de sports plus extrêmes ont décidé de fraterniser en organisant des parties de balle-molle, de volley-ball et de fers pour meubler leur journée. L’esprit combatif et la rage de vaincre était évidents, certaines blessures témoignent du degré d’intensité démontré par certains. Une douzaine de personnes avaient quant à elles décidé d’aller taquiner la truite avant la fin de saison de pêche. Sous la gouverne du sergent Bélanger, nos valeureux pêcheurs se sont dirigés vers le lac Hayes et ont mis à profit leurs ruses de Sioux pour essayer d’attirer des trophées dans leur panier. Beaucoup d’histoires et de rumeurs mais peu de preuves ont été vues pendant le méchoui. Apparemment, l’adjudant Charlton serait celui qui avait le plus grand nombre de prises. Nous tairons ici le chiffre exact pour ne pas éclabousser sa réputation de maître pêcheur. Nous avons aussi marqué le départ du lieutenant L’Italien qui prend un an de congé sans solde et qui s’en va avec sa copine travailler pour une organisation non gouvernementale en Amérique du Sud. Nous leur souhaitons bonne chance dans leur mission personnelle. Somme toute, une journée bien remplie, appréciée de tous et qui a été couronné par un excellent méchoui.

Caporal Mathieu Atikessé et caporal Sébastien Lagrange en ont vu des champs de blé d’Inde.

tidien en garnison qui ont fait le plus grand bien à tous les participants. Sans être une partie de plaisir, cette activité nous a procuré un bonheur certain. Même si la plupart d’entre nous sommes encore ankylosés, nous avons déjà hâte à la version 2007!

COURS EN SÛRETÉ PRIVÉE

90%

DE NOS ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS ONT TROUVÉ UN EMPLOI DANS LE DOMAINE.

La prochaine formation débute le 16 octobre 2006. SERVICES PROFESSIONNELS DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET ENQUÊTES (SPFSE) inc. 3405, boul. Hamel Ouest, bureau 310

Agent de sécurité Inscrivez-vous dès maintenant

872-0072

Subvention possible

Notre formation est reconnue au niveau provincial.

Une des équipes de balle molle pose pour la postérité.

POUR PLUS D’INFORMATIONS, CONTACTEZ VOTRE CONSEILLER CTCM À L’ACADÉMIE 534 AU 844-7705

Possibilité de service de reconnaissance des acquis par le Collège d’Alma pour l’obtention d’une atttestation d’études collégiales (A.E.C.)

187175

Photo : M. Cloutier, svc Trans

Tous nos formateurs sont accrédités et sont des professionnels d’expérience.

27 septembre 2006 / Adsum / Page 9

www.spfse.com


QUÉBEC - Le 35e Groupe-brigade du Canada a vécu deux moments historiques au cours de la journée du 10 septembre, alors qu’il a procédé au changement de commandant et a reçu un droit de cité de la ville de Québec. En effet, au terme d’un mandat de trois ans, le colonel Michel Demers a remis le commandement de la brigade au colonel Simon Hébert qui en assurera les destinées pour le prochain terme. Le 35e Groupe-brigade du Canada est responsable de 11 unités composées de plus de 2400 soldats dont 2300 sont des réservistes. Ces «citoyens soldats» remplissent le même rôle que celui des premières milices du Canada créées en 1651, à Trois-Rivières. Ce glorieux passé des réservistes leur a d’ailleurs valu un droit de cité octroyé par les autorités de la ville de Québec. Le droit

de cité est une coutume symbolique établie pour rendre hommage à une unité des Forces canadiennes pour son apport et son implication auprès des citoyens de la communauté. «Ce fut une journée particulièrement émouvante pour tous les membres de la brigade», mentionnait le commandant sortant, le colonel Michel Demers. «La reconnaissance de notre contribution à la société par la ville de Québec représente, pour nous, beaucoup plus qu’un geste symbolique. C’est une fierté en soi qui s’inscrira à jamais au rang des réalisations qui ont bâti notre fierté.» La cérémonie de passation de commandement s’est déroulée sous la présidence d’honneur du brigadier-général Christian Barabé, commandant du Secteur du Québec de la Force terrestre / FOI (Est).

Photo : F. Lavoie

Nouveau commandant et droit de cité au 35e Groupe-brigade du Canada

Plusieurs personnes se sont massées le long du chemin Saint-Louis pour observer le passage des soldats de la brigade.

Par le capitaine Jonathan Hubble Officier du Renseignement, 2e Bataillon, Royal 22e Régiment Le peloton polaire du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment (2 R22eR) a participé à une mission toute particulière. Composée de 22 réguliers et de 8 réservistes des 34e et

35 e brigades, l’équipe du 2 R22 eR pour l’Opération LANCASTER était solide et prête pour l’aventure. L’OP LANCASTER a regroupé des éléments des forces terrestre, maritime et aérienne dans le but de promouvoir la souveraineté canadienne dans les eaux territoriales et d’exercer le nouveau commandement interarmé de la

La section 1 est débarquée à Pond Inlet par la Garde côtière canadienne après avoir accompli sa mission.

FOI (N). La mission a été lancée par le premier ministre du Canada alors en visite à Iqaluit. M. Harper a souligné l’importance stratégique du Nord canadien et de l’OP LANCASTER : «D’un océan à l’autre, et à travers le monde, les Forces canadiennes font un travail important pour notre pays. OP LANCASTER est une mission très importante parce qu’elle souligne l’engagement du gouvernement à protéger la souveraineté canadienne dans le Nord.» L’OP LANCASTER a débuté par une journée des Forces canadiennes dans la communauté d’Iqaluit, dans le cadre d’OP CONNEXION. Afin de familiariser les enfants de la communauté aux Forces canadiennes, le peloton polaire a créé un événement intitulé «Kids Boot Camp». Conçu pour amuser les enfants avec des activités quasi militaires, les enfants ont eu l’occasion de participer à une course à obstacles en portant le casque de Kevlar et la veste tactique. Parmi les autres activités possibles, certains enfants se sont fait peindre le visage en camouflage par des artistes en maquillage : les soldats du 2e Bataillon. Des activités, telles que le souque à la corde, le lance grenade, et la traverse du pont de corde ont captivé l’imagination des enfants. Le soldat Étienne Boisvert, qui filmait les activités, a qualifié l’événement de «succès total». L’intérêt des enfants a été remarqué par le premier ministre Stephen Harper qui a profité du moment pour discuter avec les enfants et les soldats. Les activités à Iqaluit ont annoncé le début d’une opération militaire d’envergure et complexe. Le NCSM Montréal a embarqué le gros des troupes du peloton pour un voyage en mer vers Pond Inlet et la zone d’opération : la Baie

Photos : sgt R. Dubé

Des soldats du 2 R22eR surveille les eaux territoriales canadiennes dans le Grand Nord

À quelques occasions, la section 1 a eu la visite d’un ours polaire. Heureusement, il n’y a pas eu lieu d’employer la force contre la bête.

de Lancaster. Entre temps, le groupe de reconnaissance, composé du commandant de peloton, des commandants de section et des Rangers canadiens, ont mené des reconnaissances aériennes et terrestres dans la Baie de Lancaster afin de déterminer l’emplacement des futurs postes d’observation. Interrompu par le mauvais temps, le groupe a néanmoins réussi à confirmer un des trois emplacements. L’insertion des postes d’observation a demandé un effort opérationnel considérable. Avec l’aide de l’aviation, de la marine et de la garde côtière, l’insertion et l’extraction des sections ont été effectuées avec succès en toute sécurité malgré des conditions de mer difficiles. Une fois en poste, les sections sont demeurées vigilantes afin «d’observer et de rapporter» les mouvements environnants. Parmi les contacts rapportés : quelques ours polaires observés de près. Le sergent Rémi Dubé, commandant de la section 1, exprime très clairement le respect qu’ont développé les soldats du peloton pour la culture du Nord et des Inuits : «J’ai apprécié la chance de connaître la mentalité des résidents du Nord et ce qu’ils retiennent de leurs expériences de vie. Les gens du sud qui habitent le Grand Nord semblent chercher et trouver la tranquillité». Tous se souviendront de l’expérience unique, de l’hospitalité des gens et de la camaraderie.

Page 10 / Adsum / 27 septembre 2006

Le fait d’être en déploiement impose-t-il une augmentation de la couverture d’assurance vie nécessaire parce que la situation comporte plus de risques? Tout simplement, «non». Être affecté à une opération de déploiement vous donne l’occasion de veiller à ce que votre couverture soit suffisante pour répondre aux besoins financiers de vos êtres chers dans l’éventualité de votre décès. Vous allez sûrement affronter plus de risques, mais cela ne signifie pas que vous devez augmenter votre couverture d’assurance vie. Que vous soyez en déploiement ou au volant de votre véhicule en direction du bureau, votre besoin d’assurance vie demeure le même. Vos proches bénéficient-ils d’une protection financière suffisante? Avez-vous d’importantes obligations financières? À moins d’être financièrement indépendant, vous avez besoin d’assurance vie. C’est encore la seule façon de procurer une protection

adéquate aux membres de votre famille de sorte qu’ils puissent continuer à vivre raisonnablement et atteindre leurs buts. Si vous êtes célibataire et n’avez personne à votre charge ni aucune obligation financière (c.-à-d. prêt-auto, hypothèque, etc.), il se peut que vous n’ayez besoin que d’un petit montant d’assurance vie. En vertu de la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes (LPRFC), la Prestation supplémentaire de décès (PSD) permet de verser automatiquement une prestation de décès forfaitaire aux bénéficiaires désignés qui est équivalente à deux fois la solde annuelle des membres des FC de la Force régulière et des membres admissibles de la Force de réserve en service de classe C. Puisque les risques d’accident sont plus élevés en déploiement, vous

auriez peut-être intérêt à envisager de prendre un montant minimum d’assurance vie. Si vous êtes marié et avez des enfants à votre charge, vous vous demandez peut-être si votre famille jouit d’une protection financière suffisante. Que vous soyez célibataire ou marié, vous devez tenir compte de ce qui suit : - Toute obligation financière telle des dettes personnelles et une hypothèque; - Besoins de remplacement de revenus pour le conjoint survivant et les enfants à votre charge (ainsi qu’un fonds d’urgence, des frais supplémentaires de garde d’enfants, soins médicaux spéciaux, fonds d’étude, etc.); - Dépenses supplémentaires découlant de votre décès, le cas échéant (frais d’obsèques, médicaux, d’homologation/succession, etc.)

La meilleure façon de déterminer les besoins financiers de votre famille est de consulter un représentant en assurance vie agréé, qui en fera l’analyse selon les besoins d’assurance vie de votre famille. C’est uniquement lorsque vous et votre représentant en assurance aurez effectué l’analyse des besoins que vous serez réellement en mesure de déterminer la couverture d’assurance vie nécessaire à vous et à votre famille. Cet article est publié à titre informatif et représente uniquement l’opinion de la rédactrice. Fionna Haines, B.Sc., CD, CFP Représentante en assurance, Services financiers du RARM, Halifax


De la «mari» sur les terrains de la Défense Par sergent Yves Lagueux Enquêteur, Équipe nationale de lutte antidrogue, Service national des enquêtes des Forces canadiennes, Région de l’Est

Les 7 et 8 septembre, le détachement du Service national des enquêtes des Forces canadiennes de la région de l’Est (SNEFC RE), basé à Valcartier, a participé à l’Opération ENTÊTER. Cette opération consistait à éradiquer des plants de cannabis sur le territoire du Centre d’essai et d’expérimentation de munitions (CEEM), à Nicolet dans la région de Trois-Rivières. Le premier jour de l’opération, deux membres du SNEFC RE ont survolé le secteur du CEEM, Nicolet, à bord d’un hélicoptère du 430e Escadron tactique d’hélicoptères. Lors de leur premier passage, aucun plant n’a été aperçu dans ce secteur, même si plusieurs ont été observés dans les champs agricoles envi-

ronnants. Après un bref arrêt, nous avons reçu un appel de la Sûreté du Québec nous indiquant que des plants de trouvaient sur l’île Morasse, au CEEM de Nicolet. Au cours d’un deuxième survol et grâce à la vigilance de notre ingénieur de bord, nous avons finalement repéré les plants. Le lendemain, une dizaine de policier militaires provenant de la 3e Escadre Bagotville, des Pelotons de police militaire de garnison, régions Montréal et Québec, et du SNEFC RE se rendaient sur les lieux pour récolter les plants de cannabis. Un total de 140 plants (évalués à environ 280 000 $ sur le marché noir) ont été saisis lors de cette opération. L’un des plants mesurait approximativement 1 mètre 95 (6 pieds 5 pouces). C’est une petite récolte en comparaison avec celles qui ont été déjà faites dans le passé, mais cela démontre aux mariculteurs qu’ils doivent nous prendre au sérieux. Les plants arrachés ont été remis à la Sûreté du Québec qui les ont détruits.

Denis Morin

Une partie des 140 plants de marijuana qui ont été enlevés sur le terrain du CEEM à Nicolet.

L’ÉQUIPE RAPHAËL DUMAIS

La Capitale Québec Champlain** Courtier Immobilier agréé

La Capitale Sélect*

** Franchisé autonome et indépendant du 1Réseau immobilier La Capitale inc., franchiseur

Courtier immobilier agréé

agent immobilier affilié et son équipe

Vendeur #1 de tout le réseau La Capitale en 2005

628-2000 www.immeublesavendre.qc.ca

627-3333 Raphaël Dumais Christian Dumais Gratielle Dumais

www.raphaeldumais.com

Agent immobilier affilié Agent immobilier affilié Agent immobilier affilié

LAC ST-CHARLES

STE-CATHERINE

ST-ÉMILE

DONNACONA

J’offre 2 garanties gratuites BEAUPORT

ST-NICOLAS

0$

Beau bungalow de 30x30, 4 chambres, 2 salles de bains et planchers lattes & céramique. Terrain paysager & clôturé avec patio et piscine. Sans aucun voisin arrière, il saura vous plaire! Inclus: luminaires, stores, rideaux, lave-vaisselle, aspirateur central, piscine HT & accessoires vendus sans garantie.

Magnifique jumelé neuf de 20'x32', 2 chambres, grandes pièces, haut plafond de 9', porte française, moulures qui encadrent les pièces, planchers lattes de bois, flottant et céramique, fenêtres en pvc, bain podium et douche indépendante. Sous-sol de 8'.6. Patio de 12'x12', terrasse, 2 stationnements. Comment résister!

Belle propriété en rangée offrant 2 chambres à l'étage et sous-sol complètement aménagé. Terrain paysager et situé près de tous les services. Faites vite, elle ne restera pas longtemps!

Coquette maison à étage offrant 4 chambres, 2 boudoirs, fenêtres et toiture/1996. Entretenu méticuleusement, plancher lattes de bois franc, fenêtres pvc à manivelle, beau terrain paysager, 2 stationnements. Beaucoup de potentiel!

DONNACONA

L’ANCIENNE-LORETTE

NEUFCHATEL

LORETTEVILLE

0 99

15

11

Près avenue Royal, vieux Beauport, cottage avec 4 chambres, grandes pièces, 2 salles de bain complètes, sous-sol non aménageable. Idéal pour première maison.

Jolie propriété bien entretenue, toit cathédrale, 2 chambres au rez-de-chaussée, paysager, près de tous les services,1 minute des ponts. Elle partira vite!

VAL-BÉLAIR

STE-BRIGITTE-DE-LAVAL

0 49

L’ANCIENNE-LORETTE

Charmant bungalow bien éclairé avec 4 cotés brique offrant 6 chambres, 2 salles de bains complètes, planchers flottants & céramique, foyer en pierre au salon et sous-sol 100% aménagé. Grand terrain sur rue sans issue. Faites vite, vendeur motivé!

Spacieuse maison chaleureuse, beaucoup de boiserie, toute aménagée, aire ouverte et entrée indépendante au soussol. Terrain paysager & intime avec patio. Venez la découvrir! Inclus: lave-vaisselle, four encastré, plaque chauffante, luminaires, ventilateurs, aspirateur central & accessoires, remise et toile.

VALCARTIER

SHANNON

LAC ST-CHARLES

Jolie maison à étage avec beaucoup d'améliorations effectuées récemment, 4 chambres à l'étage, grande cour clôturée, paysager, près de tous les services. Rue paisible, cul-de-sac. Ne manquez pas votre chance. Prise possession 1er juillet 2007.

Secteur de choix, bungalow avec tourelle, belle fenestration, grandes pièces, bois franc, armoires mélamine grain de bois, 3 chambres, grand terrain 32 000 pi2 entouré d'un boisé, sortie extérieure au sous-sol, possibilité d'acheter le terrain adjacent.

NEUFCHATEL

99

17

À 5 minutes du Village des Sports, chalet 24x32, 3 chambres et situé au bord du lac Roland. Terrain d'environ 12,000 pi2 et à 30 minutes de Québec. Secteur paisible, à qui la chance?

Pour les amants de la nature, magnifique propriété offrant 2 chambres à l'étage, foyer au salon et une superbe salle de bain. Bordée par la rivière JacquesCartier, elle sera vous charmer!

Nouveau et très recherché, résidence de 5 chambres + garage + abri d'auto et sortie extérieure au sous-sol. Idéal pour famille. Grand terrain paysager. Une visite vous convaincra. Vendeur très motivé, urgent.

Plein-pied de 2 chambres, situé en bordure de la rivière Nelson, garage indépendant, cul-de-sac, secteur calme, tranquillité assurée, à 5 minutes de la base de Valcartier, près de tous les services.

CHARLESBOURG

0$

Très jolie propriété de 2 ans, bois lattes merisier, céramique, escalier merisier au sous-sol, très aéré et éclairé, beaucoup d'armoires couleur champagne, 2 salles de bain, très bien entretenue, près de tous les services. Elle partira vite!

0 69

Grand condo luxueux et haut de gamme, ± 1 250 pi2, 2 chambres, salle de bain avec bain podium & douche indépendante, salle de lavage, rangement, gorge française, échangeur d'air, patio 6x12, vue sur la ville. Certifié novoclimat. Taxes incluses.

CHARLESBOURG

ST-NICOLAS

$ 00

$ 00

$ 00

"LIBRE IMMÉDIATEMENT". Magnifique jumelé à étages offrant 3 chambres, planchers de bois en chêne & céramique et sous-sol complètement aménagé. Terrain de 6 998 pi2 paysager avec vue sur la ville. Faites vite, il saura vous charmer!

10

14

13

11 Situé près des services, bungalow rénové au complet offrant 3 chambres au rez de chaussée, foyer au salon et planchers flottants & céramique. Au sous-sol, nous retrouvons un logement en reconstruction qui était déjà établi. Une visite vous convaincra!

0 99

0$

0$

0 99

Idéal comme première maison, jolie & petite propriété offrant 2 chambres à l'étage et planchers flottants & céramique. Grand terrain paysager. Moins cher qu'un loyer, elle saura vous combler! Faites votre offre. Libre rapidement.

VAL-BÉLAIR

0$

0$

0 99

ACESSOIRES PLOMBERIE ÉLECTRICITÉ CHAUFFAGE

GARANTIE VERSEMENTS HYPOTHÉCAIRES

99

17

UN BIJOU de plein-pied, très aéré, beaucoup de fenestration, 2 chambres à l'étage, ilôt central, sous-sol terminé, aucun voisin arrière et boisé, terrain de 15,000 pi2, rond point, coin très calme, à 2 minutes de l'autoroute. À VOIR!

99

24

Jolie ancestrale de 15 grandes pièces, située dans le vieux St-Nicolas, vraiment coquette, grand verger, près de tous les services. Ameublement antique pouvant être vendu avec la maison. Pas de pancarte.

27 septembre 2006 / Adsum / Page 11


Exercice MERCURE AVENTURIER 2006

CLUB

T S E F R E B O OsamKedTi 28 octobre à 18h

Page 12 / Adsum / 27 septembre 2006

KAEBLE

Inclus dans dans le le prix prix :: Inclus Mug d’un d’un litre litre plein plein •• Mug Souper typiquement typiquement allemand, allemand, •• Souper servi de 19h à 20h servi de 19h à 20h Musique d'ambiance d'ambiance pendant pendant le le repas repas •• Musique avec orchestre orchestre Bavaroise, Bavarois, suivi avec suiviàà21h00 21h00 du groupe groupe de de Charles Charles Price. Price. du

Admission : membre et conjoint(e) 14$/ch. Invité : 20$/ch. Taxes incluses. Attention : Les billets pour le repas et le mug sont EN VENTE JUSQU’AU 23 OCTOBRE 2006. Ceux qui désirent participer à la soirée seulement (à compter de 21h00) l’admission est de 5,00 $ tax xes incluses.

Coupon rabais de 5,00$ disponibles au bar pour le retour en taxi.

Cette année, pour l’exercice MERCURE AVENTURIER, le Quartier général et Escadron des transmissions s’est déployé dans la région de l’Outaouais du 28 août au 1er septembre. Le but de la manoeuvre était de parfaire nos connaissances sur les techniques d’abordage (rafting) ainsi que de participer à des combats simulés (paintball). À notre arrivée, nous avons préparé notre campement pour les trois jours. Bien sûr, une bonne épluchette de blé d’Inde était de mise pour l’occasion. C’est autour du feu, avec quelques rafraîchissements ainsi que beaucoup de joie et de sourires, que nous avons terminé notre soirée. Dès la rencontre de nos guides, nous savions que notre journée serait remplie de plaisir. Grâce au talent humoristique du soldat Fleury, notre guide «Krusty» était pompé à fond et prêt à nous faire connaître le côté sombre de la rivière rouge. La première descente a été une excellente occasion pour profiter de la beauté du paysage et connaître notre guide. C’est donc avec plaisir que nous avons descendu la rivière. Les chutes grondaient, l’eau était froide et les casques bleus jaillissant étaient très nombreux. Après un petit goûter, nous avons entrepris la phase d’abordage à notre deuxième descente. Le caporal-chef Cavanagh a démontré qu’il avait maîtrisé les techniques enseignées. Le raft qui contenait l’équipe des poseurs de lignes a remporté la victoire avec grande aisance. Nous avons terminé la journée avec notre souper de groupe et le visionnement du vidéo de nos descentes. Pour la deuxième journée d’aventure, des combats simulés étaient à l’horaire. Cette journée a été remplie d’éclats de rire pour certains, d’éclats de douleur pour d’autres et de jurons pour le lieutenant Thibodeau. Chaque fois qu’il s’est fait tirer, le lieutenant a pu être entendu au loin par des jurons de désespoir. Le moniteur de la journée, JeanPierre alias Rambo, a eu l’occasion de goûter aux balles du caporal Asselin. J-P croyait que son équipement dispendieux était pour l’aider dans la cause, mais en vain. Encore une fois, l’équipe composée des monteurs de lignes, avec l’assistance du caporal Asselin, du caporal Bergeron et du soldat Hamel, est sortie triomphante de cette mini-guerre. Ceux pour qui le nom du caporal Boissy est familier, demandez-lui comment est le goût des balles de peinture. Il a été éliminé presque à chaque fois par une balle dans son masque. En fin de journée, nous avons eu la visite du capitaine Sauvé (commandant adjoint), de l’adjudant-chef Beaudoin (sergent-major du régiment) ainsi que de quelques membres du QGET. Ces derniers ont fait le voyage en hélicoptère Griffon. C’est avec le sourire aux lèvres et le sentiment d’avoir décroché que nous sommes revenus à la Garnison Valcartier.


FÉLICITATIONS

AUX NOUVEAUX MARIÉS! TIRAGE

Notre couple gagnant Isabelle Dufour et Jean-Pierre Harvey se sont mariés le 15 juillet à la Citadelle de Québec Les gagnants de notre tirage remportent un chèque-cadeau d'une valeur de 200 $ chez Meubles Barnabé gracieuseté de :

RAPHAËL DUMAIS Agent immobilier affilié

La Capitale Sélect* Courtier immobilier agréé

Valérie Gagné et Christian Latour se sont mariés le 8 octobre 2005 à Valcartier

Marie-Julie Côté et Dennis Noel se sont mariés le 29 novembre 2005 à Negril en Jamaïque

Le Phan Hong Diem et Nicolas Naud se sont mariés le 7 mai au Vietnam

Caroline Trudel et Éric Lalonde se sont mariés le 20 mai en la chapelle Notre-Dame de Rosaire à la Citadelle de Québec

Stéphane Tardif et Caroline Côté se sont mariés le 15 juillet à Rivière-Bleue

Jacinthe Hallé et Christian Dugas se sont mariés le 29 juillet à Saint-Hubert

Marie-Ève Boutet et Claude Simard se sont mariés le 5 août à Lac-Saint-Charles

Lindsay Anne Macdonald et Tom Harvey Mackenzie se sont mariés le 10 août à Fredericton au Nouveau-Brunswick

Édith Chantal et Marcel Descarie se sont mariés le 12 août en la chapelle Sainte-Jeanne d’Arc sur la Garnison Valcartier

Cinthya-Mélanie Giguère et Éric Savoie se sont mariés le 12 août en la chapelle Notre-Dame de Rosaire à la Citadelle de Québec

Véronique Boiteau et Yves Bouchard se sont mariés le 12 août à Loretteville

Mélanie Gervais et Dannyk Caron se sont mariés le 26 août en l’église Saint-Gérard-Magella à Val-Bélair

Madeleine Hardy-Pelletier et Alfred Boivin se sont mariés le 2 septembre au Musée national des Beaux-Arts de Québec

Sylvie Beaulieu et Bruno Bosse se sont mariés le 2 septembre en l’église de Saint-Léonard au Nouveau-Brunswick

Pascale Pelletier et Steve Gagnon se sont mariés le 2 septembre à Saint-Pamphile

erle Rare PROBES DE MARIÉES

tem Pour un limité

Sur rendez-vous seulement • Service personnalisé et accueil chaleureux!

Ouvert 7 jours / 5 soirs 1431, du Centaure, Val Bélair

843-9585

www.perlerare.ca

27 septembre 2006 / Adsum / Page 13

Vente et location • Mariée • Cortège • Bouquetière • Tuxedos • Robes de bal • Robes de soirée • Accessoires • Bijoux • Fleurs Forfaits tout inclus

Aucune ! ayer p à e x a t ps


PRÉ-VENTE PHASE 3 DOMAINE DES CHEVALIERS ET DOMAINE DES SEIGNEURS ATTENTION ATTENTION ATTENTION

Nous liquidons les derniers terrains des phases 1 et 2

Découvrez la

ROBUSTESSE sous un jour nouveau !

FAITES VOTRE OFFFRE SANS TARDER!

Shannon

21 NOUVEAUX TERRAINS • SERVICE D’AQUEDUC • ÉCLAIRAGE DES RUES • TRÈS GRANDS TERRAINS BOISÉS • 22 000 À 49 000 PI2 • TAUX DE TAXATION MINIME

JEEP COMPASS 2007 À partir de

17 995

Page 14 / Adsum / 27 septembre 2006

Taxes et préparation en sus

$*

* Photos à titre indicatif.

687-2604 www.beauprecapitalechrysler.com 225, rue Marais, Vanier (Québec) G1M 3C8 WWW.DOMAINEDESCHEVALIERS.COM

844-2724

931-1446

RABAIS DE 300$ AUX MILITAIRES


Les Faucons migrent Par capitaine François Lavertu 430e Escadron tactique d’hélicoptères

Du 15 au 29 juillet, le 430 Escadron tactique d’hélicoptères a déployé quatre CH-146 Griffon à l’aérodrome Volk, situé à 120 kilomètres au nord-ouest de Madison au Wisconsin, dans le cadre de l’exercice PATRIOT 2006.

Durant ces deux semaines, les Griffon du 430 ont partagé le ciel environnant avec une multitude d’appareils tels les Chinooks, Hercules, A-10, F-16, CF-18 et Blackhawks. En tout, un peu plus d’une vingtaine de membres d’équipage du 430 ont eu la chance de participer à différents types de mission et ont effectué 134 sorties se

Photo : capt D. Adams, 430 ETAH

e

Un Griffon du 430 et un A-10 américain coopèrent pendant une mission de CSAR.

traduisant en 330 heures de vol. Ce tempo élevé a été réalisé grâce au soutien de la dizaine de techniciens qui ont effectué sans faille la maintenance sur les appareils. L’exercice PATRIOT existe maintenant depuis plusieurs années et constitue un exercice à grande échelle auquel ont participé cette année plus de 1700 militaires originaires des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et des Pays-Bas. Tel qu’expliqué par le lieutenant-colonel Tom Floyd, directeur national de l’exercice PATRIOT, «l’idée derrière PATRIOT est de donner à la Garde nationale (troupes air et terre) un entraînement combiné pour que ses membres sachent quoi faire le jour où ils se retrouveront dans l’adversité. Notre but est que tous les soldats et aviateurs qui participent à l’exercice PATRIOT voient comment leur travail s’insère dans la grosse machine et à quel point il est important. Ça leur donne une vision globale.» Une façon de donner cette vision globale est de créer un scénario d’entraînement réaliste qui se rapproche le plus près possible de ce que vit une unité en déploiement. Ainsi, durant ces deux semaines, les Faucons ont dû coopérer

avec un large éventail de groupes professionnels militaires pour atteindre les objectifs d’entraînement établis par les différentes unités. En effet, le scénario et l’horaire de l’exercice PATRIOT ont cette particularité d’être déterminés par les participants de façon à rencontrer leurs divers besoins d’entraînement. Par conséquent, l’éventail des missions dans lequel les Faucons ont évolué a été très varié : évacuations sanitaires, recherche et sauvetage, entraînement de tir, escorte de convoi, déploiement de parachutistes, insertion, extraction et ravitaillement. Un des atouts majeurs de cet exercice a été la possibilité d’opérer avec différentes nationalités et d’en apprendre un peu plus sur leurs façons de faire. Par exemple, les équipages du 430 ETAH ont eu l’opportunité de participer à des missions conjointes de recherche et sauvetage de combat (CSAR) avec des A-10 américains. En conclusion, tous s’entendent pour dire que cet exercice a été très intéressant et très bénéfique, et tous sont prêts à répéter l’expérience l’an prochain.

Le 1er Bataillon, Royal 22e Régiment bien préparé pour son exercice de validation à Wainwright Par le lieutenant Michel Tousignant Commandant du peloton 7 Le 1er Bataillon, Royal 22e Régiment a été en pleine période d’entraînement dans le cadre de l’évaluation des normes minimales de combat de niveau 3 (NMC 3). Plus précisément, la compagnie C, dirigée par le major Collin, a effectué des champs de tir réels au niveau de peloton tant en ce qui concerne les opérations mécanisées que démontées. Cela représente une excellente occasion de confirmer les procédures d’opérations et de prendre conscience des points à améliorer afin d’augmenter l’efficacité des pelotons au sein de la compagnie. De plus, l’entraînement permet aux soldats qui viennent de se joindre à la compagnie d’acquérir une expérience unique tout en profitant de l’expertise de leurs confrères d’armes plus aguerris. Évidemment, il y a eu une préparation progressive au cours des dernières semaines avant d’arriver à ce stade de l’entraînement. Tous les membres de la compagnie se sont qualifiés en matière de tir individuel, de tir en binôme dans un sentier de combat et,

finalement, de tir au niveau de section. Ces derniers temps, les pelotons auront exécuté des attaques à pied, dont un raid, et des attaques à partir de véhicules à blindage léger, les VBL III. Ces champs de tir ont eu lieu tant de jour que de nuit afin de nous donner l’opportunité de travailler avec tous les outils dont nous disposons en ce sens. En d’autres termes, tous les appareils de vision nocturnes et d’identification de cibles au laser ont été utilisés au cours de ces champs de tir. Tout cet entraînement mènera les membres du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment faisant partie de la Force opérationnelle Everest (FO 4-06) au centre d’entraînement de Wainwright en Alberta. De là, nous effectuerons des manœuvres militaires avec un système sophistiqué de simulation au laser et des champs de tir réels de niveau d’équipe de combat. Pour plusieurs d’entre nous, cela représentera notre première expérience de tir réel à un tel stade de l’entraînement. Nous ne pouvons passer sous silence l’excellente contribution et l’expertise des mem-

Lors d’une attaque de peloton mécanisé, le lieutenant Tousignant, accompagné de son signaleur le caporal Therrien, dirige par radio la progression de son peloton sur l’objectif.

bres du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment pour l’organisation de nos champs de tir de peloton. Leur soutien a été plus qu’apprécié et

nous a permis d’acquérir de bons apprentissages en prévision d’un déploiement souhaité depuis un bon moment.

Dernier cours de chef d’équipage V.I.P. Par le sergent Jean-François Lévesque Commandant du cours de chef d’équipage V.I.P. 0602

27 septembre 2006 / Adsum / Page 15

Le lieutenant-colonel Jacques O’Keefe observe les manœuvres du chef d’équipage à l’intérieur de la tourelle du VBL III tandis que le major Caron observe le déroulement du tir sur l’écran du simulateur de tir électronique (S.T.E.).

Le 14 août débutait à la bâtisse 502 le cours de chef d’équipage V.I.P. 0602. Le cours portait bien son nom, car sur six candidats, deux sont commandants d’unité : le lieutenant-colonel Alain Gauthier, commandant du 3 e Bataillon, Royal 22 e Régiment, et le lieutenant-colonel Jacques O’Keefe, commandant du 5e Régiment du génie de combat. Le but de ce cours de trois semaines est de former de nouveaux chefs d’équipage pour le véhicule blindé léger de troisième génération, le VBL III. Le cours a débuté par une familiarisation des candidats avec le véhicule suivie par la formation de canonnier. Cette partie qui est très exigeante vise à enseigner aux candidats comment agir à titre de tireur avec le canon à chaîne de 25 mm. Les stagiaires doivent appren-

dre à démonter et à remonter l’arme principale, ce qui s’avère une tâche demandant beaucoup de dextérité, même pour les canonniers d’expérience. Cette partie du cours s’est bien conclue puisque tous les candidats ont réussi leurs tables de tir sur le simulateur de tir électronique (S.T.E.). La deuxième partie du cours, plus facile physiquement mais qui demande une plus grande présence d’esprit, portait sur le commandement du VBL III au combat. De par leur fonction, la majorité des stagiaires étaient beaucoup plus à l’aise avec cette partie du cours et ils ont tous réussi avec facilité. Afin de compléter la qualification, il ne reste plus qu’à réussir l’évaluation finale qui se fera sur le champ de tir le 24 octobre. En espérant que nos tireurs et chefs d’équipage ne seront pas trop rouillés et pourront ainsi apprécier le fait d’opérer l’arme très performante du VBL III avec de la munition réelle.


Par lieutenant Dave Morency Commandant troupe 5, 53eEscadron de génie léger

Le nouvel Escadron de génie léger du 5e Régiment du génie de combat vient tout juste de voir le jour, mais déjà son horaire est rempli et l’entraînement, intensif. En effet, les 85 membres de l’escadron ont participé à l’exercice SAPEUR GUERRIER dans les secteurs d’entraînement de Valcartier du 21 au 25 août. Cet exercice avait pour but de certifier les normes individuelles d’aptitudes au combat (NIAC) de chacun afin de pouvoir commencer l’entraînement collectif prévu pour la montée en puissance de la Force opérationnelle 3-07. Le 53 EGL, commandé par le major W.A. Taylor, s’est déployé dans les secteurs d’entraînement à pied, parcourant une distance d’environ 10 kilomètres pour ensuite établir un camp de fortune et y vivre pendant une semaine avec seulement

TRUCS & ASTUCES

informatiques

Une chronique de l'équipe de la Gestion de l'information

Les diverses touches de raccourci pour Word

l’équipement personnel propre à chaque soldat. Le but étant de se rapprocher le plus près possible de la réalité des combats en Afghanistan, l’escadron a mis en pratique les techniques de campagne de base qui sont présentement utilisées en Afghanistan lors des déploiements en dehors du camp principal. Les membres ont été évalués par rapport à l’utilisation de différentes armes telles que la mitrailleuse légère C9, le fusil d’assaut C7, la grenade C13, le lancegrenade M203, l’arme antichar à moyenne portée Carl Gustav ainsi que le pistolet 9 mm. Après les champs de tir, les techniques en navigation de chacun ont été mises à l’épreuve dans un parcours exigeant autour du campement. Des cours de communications et des cours sur les bombes artisanales ont également été enseignés. L’exercice s’est terminé avec l’épreuve de la chambre à gaz, une expérience qui rappelait de bons souvenirs à chacun. Ce fut une semaine très occupée pour une nouvelle équipe fraîchement formée. Cependant, le bon moral et la détermination ont fait de cet exercice un franc succès. Le 53e Escadron est maintenant prêt à passer à l’entraînement collectif, et les membres sont enthousiastes face à ce nouveau défi.

Photo : maj W.A. Taylor, 53 EGL

Un nouvel escadron, un standard élevé

Exercice de navigation.

Le 2 R22eR forme des réservistes pour un nouveau rôle dans le cadre de la Garde en rouge, édition 2006

Photo: cpl Y. Gingras

Vous trouvez que l’utilisation du clavier est parfois plus rapide que celle de la souris? Les touches de raccourci vous permettent d’éviter les menus et d’exécuter des commandes directement. Vous pouvez utiliser les touches de raccourci à de nombreuses fins dans Word, pour accéder aux commandes et aux boutons de la barre d’outils aussi bien que pour répéter votre dernière action. Les touches de raccourci sont parfois répertoriées en regard des noms de commandes dans les menus Word. Par exemple, dans le menu Édition, la commande Rechercher répertorie le raccourci CTRL+F. Pour obtenir la liste exhaustive des raccourcis, demandez de l’aide au Compagnon Office. Dans Word 2000 ou dans n’importe quelle autre application Office 2000, appuyez sur F1 pour afficher le Compagnon, puis tapez touches de raccourci dans la zone de texte. Voici quelques-unes des touches de raccourci les plus utiles de Word :

La mairesse de Québec, Andrée Boucher, inspecte la Garde en rouge du 2 R22eR

Par les lieutenants Martin Rhéaume, Jean-François Beaudoin-Thibodeau, Yann Léveillé et Marie-Claude Couturier Garde en rouge, édition 2006

Page 16 / Adsum / 27 septembre

Pour obtenir des informations supplémentaires, veuillez consulter la page de Gestion de l’information sur votre Intranet (Armée en direct) sous la rubrique «Trucs et Astuces de la semaine». Ou bien contactez les membres de l’équipe de la gestion de l’information : capitaine A. Boulianne, RCCC 6214509, et France Poliquin, RCCC 621-2420.

La boîte à outils du parfait collaborateur Le journal Adsum met à votre disposition de nombreux outils pour vous aider à collaborer à notre journal. Tous sont disponibles sur le RÉD sous la rubrique «Journal Adsum». • Formulaire de soumission d’article • Formulaire de soumission BRAVO ZULU • Calendrier des publications • Guide du collaborateur • Archives des éditions publiées depuis 2002

Le 29 mai, près de 150 réservistes ont passé les murs de la Citadelle de Québec afin de débuter l’entraînement estival destiné à l’exercice élémentaire. Les nouveaux membres de la Garde en rouge ont travaillé avec acharnement afin de parfaire leurs nombreuses séquences de mouvements et leur condition physique, et ce, trois semaines seulement avant le début des spectacles officiels. Malgré leurs douleurs aux pieds et d’autres maux de toutes sortes, les réservistes ont surmonté leurs souffrances afin d’atteindre un niveau de précision et d’habileté sans pareil. Une fois l’entraînement complété, les quatre gardes ont pris place sur le terrain de parade à la Citadelle de Québec pour marquer le début de la saison estivale. C’est avec la «bénédiction» du commandant du 2 R22eR que les membres ont pu entamer officiellement les cérémonies de la Relève et la retraite de la Garde. À l’occasion de la Fête du Canada, une garde de 100 hommes a défilé dans les rues

du Vieux-Québec en affichant leurs couleurs avec fierté et mérite. Armée d’appareils photos, la foule présente n’a pas hésité à immortaliser l’événement sur pellicule. Les parents des membres de la Garde qui étaient présents à la cérémonie étaient très fiers de voir leur enfant vêtu de rouge écarlate. La Garde en rouge a eu l’honneur d’avoir le brigadier-général Christian Barabé, commandant du SQFT-FOI Est, comme invité d’honneur. La cérémonie du Droit de cité a permis aux membres de la Garde de quitter à nouveau la Citadelle pour se diriger vers l’hôtel de ville de Québec où la revue des troupes a été effectuée par la mairesse Andrée Boucher à l’occasion du droit de cité du 2 R22eR. Ces deux cérémonies ont récompensé les efforts que ces réservistes ont déployés en début de saison. Bien que le but premier de la Garde en rouge soit de donner des spectacles pour les touristes du monde entier, une formation de trois jours sur la force auxiliaire de sécurité a été donnée à tous les membres réservistes de la Citadelle. Cette formation-pilote découle de la nouvelle orientation qui a été donnée au rôle de la Réserve au sein des Forces canadiennes.

Celle-ci a surtout été donnée par la police militaire. Armés de menottes, les stagiaires n’ont pas hésité à bousculer et à neutraliser leurs camarades afin de comprendre et d’appliquer efficacement les techniques enseignées par les instructeurs. De plus, ils ont participé à différents scénarios auxquels ils pourraient être confrontés en tant que sentinelles à un poste de contrôle de véhicules. Les stagiaires devaient inspecter rapidement et efficacement les véhicules qui se présentaient à eux afin de s’assurer qu’aucune bombe n’y était dissimulée. Les réservistes ont grandement apprécié cette nouvelle formation. Selon eux, celle-ci était très représentative du contexte mondial actuel, et elle leur a permis de mettre à l’oeuvre leur initiative personnelle et leur vigilance. Finalement, afin de féliciter les efforts de tous et chacun à la Garde en rouge 2006, un barbecue a été tenu le 10 août. Les membres de la Garde en rouge ont profité de cet événement pour festoyer avec leurs confrères de travail. Cette soirée fut remplie de rires et d’anecdotes; une certaine nostalgie s’est installée au sein du groupe. Pour souligner le travail acharné des membres de la Garde, la «Canne d’excellence» a été remise à la meilleure garde de l’édition 2006. Ce trophée est attribué à la garde qui, dans l’ensemble, a offert la meilleure performance durant toute la saison tant au plan de l’exercice militaire et des inspections que du comportement général et du conditionnement physique. Une autre distinction a été remise durant ce rassemblement. Il s’agit du trophée remis à la garde qui a le mieux performé lors de la compétition d’exercice militaire. Cette compétition a généré un certain stress au sein des gardes. Le jury était composé de quatre personnalités ayant à leur actif un bagage d’expérience sans pareil : le capitaine à la retraite Léo Gallant, ancien sergent-major du 2 R22eR et adjudant-chef du commandement de la Force mobile, l’adjudant-chef à la retraite Claude Gagnon, ancien sergent-major du 1 R22eR et adjudant-chef de la 4e Brigade en Europe et sergent-major du R22eR, l’adjudant-chef Jules Moreau, sergent-major du 2 R22eR, et l’adjudant Gratien Gaudreaut, sergentmajor de la Garde en rouge. Avant leur prestation, les membres de chacune des gardes tentaient désespérément d’évacuer leur stress en faisant les 100 pas dans le gymnase de la Citadelle. Qu’à cela ne tienne, chacune des gardes a su offrir au jury un spectacle de qualité.


BRAVO ZULU

Capitaine Saillant Promotion 713 R Comm

Lieutenant Franz Promotion 5 Amb de C

Lieutenant Harvey Promotion 5 Amb de C

Sous-lieutenant Nadeau Promotion 713 R Comm

Élève-officier Gauvin Promotion 5 Amb de C

Adjudant-maître Giguère Promotion 5 Amb de C

Adjudant-maître Robert Nadeau Promotion 55 Amb de C

Adjudant-maître Noël Promotion 5 Amb de C

Adjudant Jacques Bolduc Promotion 5 Bn S du C

Adjudant Marc Gagnon Promotion 2 R22eR

Adjudant Marc Lavoie Promotion 5 GSS / Transmissions

Sergent Vincent Cayer Promotion 5 GSS / Transmissions

Sergent Guylaine Gonthier Promotion FO 4-06 / ESN

Sergent Lacombe Promotion 12 RBC

Sergent Ghyslain Levac Promotion 5 GSS / Génie

Sergent Rollande Turcotte Promotion CRFC Québec

Caporal Jean-Philippe Anctil Promotion 5 Bn S du C

Caporal-chef Julie Bastarache Promotion 5 GSS / Transmissions

Caporal-chef Breton Promotion 713 R Comm

Caporal-chef Nadine Collin Promotion 5 GSS / Transmissions

Caporal-chef Jimmy Gilbert Promotion CRFC Québec

Caporal-chef Latulippe Promotion 12 RBC

Caporal-chef Leblond Promotion 713 R Comm

Caporal-chef Maldague-Mathieu Promotion 713 R Comm

Caporal-chef Paquet Promotion 5 Amb de C

Caporal-chef Marcel Viau Promotion 5 GSS / Transmissions

Caporal Steve Bolduc Promotion 5 GSS / Transmissions

Caporal Lévesque Promotion 5 Amb de C

Soldat Bergeron Premier chevron 713 R Comm

Soldat Bisson Premier chevron 713 R Comm

Soldat Boulay-Côté Premier chevron 713 R Comm

Soldat Bourassa Premier chevron 713 R Comm

Soldat Cantin Premier chevron 713 R Comm

Soldat Cardinal Premier chevron 713 R Comm

Soldat Jean-Philippe Fillion Premier chevron QGET

VAL-BÉLAIR

LORETTEVILLE

STE-CATHERINE

RECHERCHE

U ND VE

Bungalow – Cottage À proximité de la garnison

Jason Laforest 843-1151 Agent immobilier affilié

courtier immobilier agréé

Très belle maison à palliers, 3 chambres, salle de bain avec bain podium, sous-sol fini à 85%, idéal pour jeune famille. UNE VISITE VOUS CONVAINCRA. Prise de possession rapide.

URGENT! TRANSFERT! Cottage victorien offrant luxe et tranquilité. Superbe terrain intime avec pergola et piscine. Face au parc, secteur paisible et boisé. Avis aux intéressés: Idéal pour garderie.

Très beau jumelé, très propre, armoires de chêne. Toiture refaite en 2006. Salles de bains refaites, 2 chambres possibilité de 3. Pergola et remise. FAITES VITE! SECTEUR RECHERCHÉ!

Joli plain-pied avec garage 22 x 28, cuisine rénovée en 2005, sous-sol fini à 65%. Piscine hors-terre, près de la Base militaire. ELLE N’ATTEND QUE VOUS!

Entre 130 000$ et 180 000$

27 septembre 2006 / Adsum / Page 17

LAC ST-CHARLES


L’adjudant-chef Ghislain St-Pierre : un coureur infatigable Par Yan Bélanger Journal Adsum

Nous savons tous ce qu’est un marathon, mais moins ce qu’est un ultramarathon. Cette discipline sportive consiste à courir soit 50 kilomètres en moins de 8 heures, soit 100 kilomètres en moins de 16 heures. À l’ultramarathon de Lévis (100 km), le 8 juillet dernier, l’adjudant-chef St-Pierre terminait premier au fil d’arrivée avec un temps de 8 h 46 minutes, améliorant de 5 minutes sa performance de l’année dernière. Il s’agissait de son deuxième ultramarathon à vie. «Les buts que je m’étais fixés à l’origine étaient de faire, pour le plaisir et par défi personnel, un seul ultramarathon, si possible de terminer premier et, plus ambitieux encore, d’atteindre les standards canadiens, indique l’athlète. J’ai accompli deux objectifs sur trois. J’ai terminé le parcours et je suis arrivé premier. Les organisateurs de l’événement m’ont approché pour que je recommence cette année, ce que j’ai fait sans objectif précis sauf celui de défendre mon titre et de me qualifier pour les prochains CISM (Championnats internationaux de sports militaires)», poursuit-il.

Photo : Y. Bélanger, journal Adsum

À 46 ans, l’adjudant-chef Ghislain St-Pierre, sergent-major du Centre d’instruction du SQFT, n’est pas prêt d’accrocher ses espadrilles. Pourtant, il en a usé des paires au fil des 43 000 kilomètres qu’il a courus depuis mars 1998. Passionné de course, et plus particulièrement de l’ultramarathon, ses derniers résultats de compétition font qu’on le classe parmi les meilleurs. À un point tel qu’il a été sélectionné par l’entraîneur de l’équipe canadienne pour prendre part, à titre individuel, au Championnat civil du monde en Corée le 8 octobre prochain. Malheureusement, à son grand regret, notre coureur a dû décliner l’invitation pour s’acquitter de ses obligations professionnelles. Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise, assure t-il. Portrait d’un athlète accompli.

L’adjudant-chef St-Pierre termine l’ultramarathon de Lévis.

Mais cela n’a pas été sans peine et a nécessité de sa part une détermination et un dépassement de soi inégalés. «L’édition 2006 de l’ultra de Lévis avait lieu le jour au lieu de la nuit sous des températures accablantes (jusqu’à 40 degrés Celcius avec le facteur Humidex). Au 70 e km, alors que j’étais premier, les lumières se sont éteintes dans ma tête. Coup de chaleur! Je me suis réveillé courant sur le gazon près du fleuve. Blessé, je pensais abandonner, mais je pouvais lire dans le regard de ma conjointe, de mes partenaires d’entraînement et de mes enfants toute leur déception. Après plusieurs minutes d’arrêt,

L’ultramarathonien et adjudant-chef Ghislain StPierre pose ici fièrement avec les différents trophées et titres qu’il a obtenus au fil des compétitions.

j’ai donc décidé de poursuivre en marchant au début pour reprendre le rythme au fil des kilomètres. Sous les encouragements de la foule, d’amis et de ma famille, j’ai pu franchir la ligne d’arrivée avec beaucoup de fierté et d’émotion.» Franco-ontarien d’origine, l’adjudant-chef St-Pierre est installé à Lévis depuis 18 ans avec sa femme, Hélène, et ses deux fils de 14

et 16 ans; des coureurs innés selon lui. «Ils vont sans aucun doute suivre les traces de leur père», mentionne-t-il fièrement. Ses journées non rien d’habituel et peuvent compter jusqu’à trois entraînements. Lever à 4 heures et demie le matin, premier entraînement à 5 heures 45 ici à Valcartier d’une durée de 60 minutes. À 7 heures et demie, la journée de travail débute et vers 11 heures et demie, il prend 60 minutes afin d’effectuer un deuxième entraînement. Il terminera sa journée de travail à 17 heures. Enfin, après s’être déplacé au PEPS de l’Université Laval, l’adjudant-chef St-Pierre réalisera un dernier entraînement d’au moins deux heures avec le club de course à pied de l’endroit. C’est sans compter les nombreux marathons auxquels il prend part habituellement en cours d’année. Pour lui, la discipline sportive dans laquelle il excelle et son travail comme sergent-major sont indissociables. «La course me permet de me libérer l’esprit. En progressant dans ma carrière, le fardeau et les responsabilités augmentent, le niveau de stress aussi. La course me permet de prendre du temps pour moi et de mettre de l’ordre dans mes idées. J’espère que mes résultats sauront encourager plusieurs personnes à redécouvrir la course à pied et ses bienfaits.» L’adjudant-chef St-Pierre participera samedi à Drummondville au Championnat canadien de 12 heures de course à pied. Il tentera alors de battre le record canadien, dans la catégorie des 45 ans et plus, de 133 kilomètres. Enfin, après quelques mois de repos, il compte bien être de la ligne de départ, au printemps prochain, de l’ultramarathon de Toronto afin de courir parmi les meilleurs au pays.

CRFC RIMOUSKI, TROIS-RIVIÈRES ET QUÉBEC

La longue traversée! Par lieutenant de vaisseau Nancy Baril Conseillère en carrière militaire, CRFC Québec Quelle aventure inoubliable! Du 28 août au 1er septembre, nous étions 8 militaires (six hommes et deux femmes), des Centres de recrutement de Rimouski, Trois-Rivières et Québec, qui se sont rejoints en Gaspésie pour une longue randonnée en montagne. Un exercice aventurier de 100 kilomètres de marche en cinq jours dans le parc national des Chic-Chocs avec sac à dos. Une vraie belle équipe et un beau défi, quoi! Le parc national de la Gaspésie est une véritable mer de montagnes, située en plein cœur de la péninsule gaspésienne. Ses différents climats et sa géomorphologie par lesquels il se distingue attirent une diversité d’espèces vivantes unique au Québec. Il faut s’attendre, lors de l’ascension, à une variation de température de 5 à 10 degrés plus froids que dans la vallée. Le parc compte 25 sommets de plus de 1000 mètres, des massifs vieux de

400 millions d’années. Notre grande traversée nous en fera voir 10 incluant le mont Jacques-Cartier, deuxième plus haut mont à l’est du Québec (1270 mètres d’altitude). Fiers d’avoir été sélectionnés pour cette aventure, tout feu tout flamme, nous avons débuté l’ascension du mont Logan la première journée. À notre grand désarroi, la fine pluie et l’épais brouillard nous ont empêchés de voir le beau paysage. Arrivés au refuge pour y passer la première nuit, nous avons vite établi une routine : partir le feu pour faire chauffer l’eau sur le poêle et faire sécher nos vêtements, aller faire notre toilette au lac ou à la source (pas trop chaud à ce temps-ci de l’année), manger un souper chaud (déshydraté) bien mérité et nous occuper de nos petits bobos. À 20 heures et demie, nous étions déjà sur le point d’aller nous coucher et il devait faire au moins 30 degrés dans le petit refuge! (Au fait du chili, ce n’était peutêtre pas une bonne idée... Ouf!) La diversité des membres du groupe alimentait des conversations toujours très

Rangée du bas : sergent Michel Savard et sergent Éric Sylvain; rangée debout : sergent François Cunningham, caporal Nadia Lépine, lieutenant de vaisseau Nancy Baril, lieutenant de vaisseau Martin Bouchard, capitaine Jacques Voyer, capitaine Gervais St-Laurent. intéressantes. La marche, d’une durée de 8 heures environ, débutait à 7 heures. Nous REMAX 1ER CHOIX (2003) inc. Courtier immobilier agréé

Page 18 / Adsum / 27 septembre 2006

VAL-BÉLAIR

Franchisé indépendant et autonome REMAX-QUÉBEC INC.

178 000$

STÉPHAN

Magnifique cottage, vue sur petite rivière et boisé naturel. 3 chambres à l’étage. Quartier résidentiel avec parc pour enfants et piste cyclable. Maison neuve, construction neuve avec garanties.

Agent immobilier affilié

CLOUTIER

683-9300 Cell. 655-6666

PONT-ROUGE

CHARLESBOURG

Magnifique cottage 28x32, 4 chambres à l’étage, bois latté et céramique, sortie indépendante au sous-sol, terrain 12 300 pi2. Sans voisin arrière, idéal pour amateur de plein air (sentier de VTT et motoneige). La tranquilité à quelques minutes de Québec !

Elle est parfaite, construction 2002, haut de gamme, bain sur pied avec douche en verre + Céramique, 3 chambres au rez de chaussée, cinéma maison/bar, salle d’entraînement, espace comm. avc entrée indépendante, garage, piscine avec patio, terrain 10 000 pi2. Superbe !

EXPERT COURTIER Courtier immobilier agréé

563-5000

avions à voyager avec nos sacs à dos et nos bâtons de marche (très utiles) autant en montée qu’en descente à une moyenne de 3 kilomètres à l’heure. De la boue, des racines, des conifères, des fougères, des rivières, des chutes, des coulées de roches, la toundra... On passait du t-shirt au gros manteau en l’espace d’une journée et malgré les petits bobos, le moral était toujours excellent. À part l’épais brouillard et la bruine qui ont été nos fidèles compagnons toute la semaine, nous avons eu droit à quelques éclaircies qui nous ont permis d’admirer le panorama qui était vraiment grandiose! Nous avons aussi eu le privilège de croiser de gros orignaux (une vue vraiment impressionnante surtout à 7 mètres de distance) ainsi que de nombreuses perdrix des hauteurs (Tétras) sur notre chemin. Je suis même arrivée face à face avec un bébé orignal et sa mère en allant à la toilette dans la nuit. Deux gros yeux dans le noir... ah! J’ai déguerpi! Malheureusement, les caribous n’étaient pas au rendez-vous. La grande randonnée des Chic-Chocs nous a offert toutes sortes de dépaysements. Le périple maintenant terminé, nous sommes fiers de notre expérience.


PROMOTION de la SANTÉ

Pour information sur l’un de nos programmes ou inscription, veuillez contacter Sylvie Heintz au 844-5000, poste 4677 ou par courriel à l’adresse +Promo Santé@5 GSS USS@Valcartier.

La colère, pour ou contre soi! Vous aimeriez développer vos habiletés interpersonnelles, acquérir de nouveaux outils pour résoudre les problèmes au travail ou à la maison, augmenter votre performance personnelle et diminuer le niveau de stress et d’anxiété face à des événements et circonstances qui sont sources de colère? Eh oui, il est possible d’apprendre à gérer efficacement la colère! Les recherches indiquent que vous vivrez plus de 20 moments contrariants cette semaine. Sept d’entre eux seront suffisamment importants pour vous mettre en colère. Le programme «Gérer les moments de colère» vous permettra d’explorer votre relation avec la colère en vous aidant à mieux comprendre vos déclencheurs de façon à prévenir une escalade de la colère. En participant au programme, vous pourrez identifier les situations précises qui engendrent de la colère et mettre en application des stratégies d’adaptation fructueuses face à ces situations. Nous avons tous nos moments de colère, c’est la façon de les gérer qui compte! Le programme «Gestion des moments de colère» comporte huit rencontres d’une durée de trois heures par semaine. Séance d’information : le jeudi 5 octobre à 13 h 30 à l’Académie (bât. 534), salle 415. Le programme aura lieu les jeudis de 13 h à 16 h du 12 octobre au 30 novembre.

Lorsque vous vous entraînez, ce que vous mangez fait la différence! Si vous souhaitez obtenir davantage de vos entraînements, il est essentiel de faire le plein avec des aliments de bonne valeur nutritive. Une alimentation riche en nutriments à des intervalles réguliers est fondamentale pour tous les gens actifs physiquement. Le programme «Bouffe-santé pour un rendement assuré» vous permettra d’examiner vos habitudes alimentaires et de maximiser votre énergie avant, pendant et après votre activité physique. En combinant de bonnes habitudes alimentaires à un programme d’activité physique, vous pourrez améliorer votre performance, stabiliser votre poids et jouir d’une meilleure santé tout au long de votre vie. Une bonne alimentation donne de la puissance, en fournissant à votre corps les nutriments et l’énergie nécessaires à la performance. Bien manger, c’est une stratégie gagnante! Le programme comporte quatre rencontres d’une durée de deux heures par semaine. Séance d’information : le mercredi 11 octobre à 13 h 30 à l’Académie (bât. 534), salle 415. Le programme aura lieu les mercredis de 13 h 30 à 15 h 30 du 18 octobre au 8 novembre.

Il paraît que le stress pimente notre vie! Eh oui! Nous en avons besoin pour être vigilant et mieux performer, pour nous permettre de relever les défis qui nous sont proposés ou pour nous secouer d’une trop grande routine. Mais il nous arrive de nous sentir fatigué devant les exigences de la vie, que ce soit au travail ou à la maison, si ce stress draine trop d’énergie trop longtemps. Il est possible d’apprendre à mieux gérer notre stress au quotidien. «Le stress, ça se combat» permet une prise de conscience de notre réalité et nous assure l’acquisition d’outils et de compétences afin de maîtriser et de minimiser le stress dans notre vie! La Promotion de la santé vous offre un programme de quatre rencontres d’une demi-journée, les vendredis matin. Séance d’information : le vendredi 15 septembre à 10 h à l’Académie (bât. 534), salle 415.

VOTRE SUDOKU Jouer au SUDOKU, c’est simple. Une seule règle : chaque ligne, colonne et carré de 3 x 3 doit contenir tous les chiffres de 1 à 9.

Voir solution en page 20.

Mieux vaut PRÉVENIR! Vo t r e S e r v i c e d e s i n c e n d i e s

SEMAINE DE PRÉVENTION DES INCENDIES DU 8 AU 14 OCTOBRE

Changez de pile, pour l’amour Depuis les quatre dernières années, la Semaine de prévention des incendies accentue ses efforts sur l’importance des avertisseurs de fumée. L’absence d’avertisseur de fumée a encore fait cette année de nombreuses victimes : - la majorité des incendies mortels surviennent dans les résidences; - les principales causes sont encore la négligence et l’imprudence; et - les articles de fumeurs et les appareils de cuisson sont les principales sources de chaleur qui ont causé les incendies. Depuis la commercialisation de l’avertisseur de fumée au cours des années 1980, les décès causés par les incendies sont passés d’une moyenne annuelle de 179 à 68. Et dans 60% des incendies mortels, les pompiers ont constaté qu’il n’y avait pas d’avertisseur ou que celui-ci n’avait pas fonctionné (absence de pile ou pile épuisée). Pour éviter qu’un tel drame se produise chez vous, changez la pile à chaque fois que vous changez d’heure et vérifiez votre avertisseur de fumée à tous les mois. Installez-le près des chambres à coucher. La durée de vie d’un avertisseur de fumée est de dix ans. Du 8 au 14 octobre, le Service de prévention des incendies de la garnison vous offre la chance de faire l’achat d’extincteurs portatifs et d’avertisseurs de fumée et CO à prix coûtant. Pour plus de détails, consultez l’avis publié dans le Bloc-Note en p. 21.

27 septembre 2006 / Adsum / Page 19


La Volksmarche gagne de plus en plus d’adeptes au Québec C’est l’automne et tout vous pousse à vous remettre en forme. Mais vous détestez l’entraînement en salle et les sports de compétition. Il existe peut-être une façon pour vous de joindre l’utile à l’agréable tout en prenant l’air et en nouant de nouvelles amitiés : la volksmarche. Dans la région, un club en assure la promotion : Volkssport Nord-Sud de Québec. Plusieurs ex-militaires en font d’ailleurs partie, perpétuant ainsi une tradition qu’ils ont découverte en Allemagne. L’Adsum vous le fait connaître. Le Club Volkssport Nord-Sud de Québec a été fondé en 1990 par un petit groupe de huit marcheurs, dont des ex-militaires qui ont vécu pour la toute première fois en Europe l’expérience volkssport. Organisme à but non lucratif, le club a pour objectif de faire vivre à ses membres différents sports populaires, comme le mot allemand «volkssport» l’indique. Lisette Boivin, présidente du club, a enseigné, dans le milieu des années 1970 et au début des années 1980, aux enfants des familles canadiennes postées en Allemagne. «C’est à Baden que j’ai été initiée au volkssport. J’y ai fait ma première marche. Je ne comprenais pas un mot d’allemand. Les gens se promenaient avec un carnet sans savoir vraiment ce que c’était. La semaine d’après, je commençais à tenir le journal de mes marches dans mon carnet. La volksmarche m’a donné une occasion inespérée de visiter l’Allemagne et de connaître davantage la culture du pays», indique celle qui a importé l’idée au Québec avec d’autres amis.

DE PLUS EN PLUS DE MARCHEURS

Grâce au bouche à oreille, Volkssport Nord-Sud compte aujourd’hui 325 membres, âgés de 40 ans et plus _ bien que les plus jeunes soient les bienvenus _ dont une cinquantaine sont des ex-militaires. L’aînée du groupe a 86 ans et le cadet en a neuf. Le club fait partie d’une fédération canadienne, membre de la Fédération internationale des sports populaires qui est présente dans plus d’une trentaine de pays. Volkssport Nord-Sud de Québec organise des activités de toutes sortes sur une base quasi quotidienne : randonnée en montagne, marches en ville ou à la campagne, randonnées de vélo, ski de fond, raquette, patin et voyages organisés à l’extérieur de la région de Québec. Les participants marchent seul ou en groupe, pour le plaisir, la bonne forme physique, mais aussi, pour y faire des rencontres. Le respect du rythme de chacun est primordial. Plusieurs de ses membres participent également au programme «Mérite IVV» qui leur permet d’accumuler, dans des carnets, les événements et le kilométrage parcourus. L’honnêteté des gens est la seule référence pour effectuer le contrôle des kilomètres marchés! Après l’accomplissement de certaines étapes, le marcheur reçoit généralement un diplôme, une épinglette ou un écusson. Ce système fort motivant est en vigueur dans tous les pays où il y a un mouvement volkssport. PLUSIEURS TRACÉS DANS LA RÉGION

Le Club Volkssport Nord-Sud a dessiné au fil des ans plusieurs tracés de randonnées pédestres dans la grande région de Québec. Plus d’une cinquantaine, longs

Photos : Marielle Caissy, Volkssport Nord-Sud

Par Yan Bélanger Journal Adsum

Quelques membres du club dans le sentier du mont Saint-Castin à Lac-Beauport lors d’une marche en montagne le 28 mai dernier.

généralement de 5 ou de 10 kilomètres. Certains parcours ont le souci de faire découvrir quelques attraits historiques touristiques ou naturels aux marcheurs comme celui situé sur les Plaines d’Abraham. Le tracé du Vieux-Québec figurerait parmi les plus beaux répertoriés par la Fédération internationale. «La meilleure façon de connaître une ville ou un village, c’est de marcher», soutient René Lessard, un chauffeur de l’armée libéré en 1996. Il a commencé à marcher avec le club en 1999. Aujourd’hui, il en est à plus de 18 000 km parcourus. Au Québec, on compte six clubs volkssport. Volkssport Nord-Sud entretient également des liens serrés avec d’autres clubs situés en Ontario, en Belgique, en

France, à Strasbourg et aux États-Unis. Des voyages de marche sont parfois organisés à l’extérieur de la région, dans la province, à travers le Canada ou même aux États-Unis. Plusieurs membres du Club ont, par ailleurs, participé à trois reprises aux Olympiades internationales de sports populaires, un événement qui rassemble 20 000 marcheurs de partout dans le monde. La prochaine activité du club aura lieu ce samedi à l’Île d’Orléans afin de célébrer la saison des pommes. Le club prépare actuellement une importante activité d’échange qui aura lieu aux Îles-de-laMadeleine avec le club d’Halifax. Pour en connaître davantage sur le Club Volkssport NordSud de Québec, visitez le www.geocities.com/volkssport.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Le CFV dresse son bilan auprès de la communauté Par Yan Bélanger Journal Adsum

Page 20 / Adsum / 27 septembre 2006

Le Centre de la famille Valcartier (CFV) tenait, le mardi 12 septembre, son assemblée générale annuelle. L’heure était au bilan pour cet organisme voué au bien-être des familles militaires. Plus d’une trentaine de personnes ont assisté à la rencontre. Exceptionnellement, l’assemblée générale cette année a été organisée en semaine au lieu d’un samedi. Malgré ce changement, autant de gens que l’an dernier s’étaient déplacés pour entendre la direction et l’administration du centre. Pour la directrice du CFV, Marie-Claude Michaud, l’année 2005-2006, qui coïncide avec le 15e anniversaire de l’organisme, a permis au centre de se rebâtir après l’importante restructuration qu’il a connue l’an dernier. «C’est là qu’on a vu la flamme qui anime l’équipe actuelle du CFV. En plus de la restructuration, on a connu d’importants mouvements au sein de notre personnel. Certains ont été mutés ou ont un nouvel emploi, d’autres sont en congé de maternité. Malgré cela, en peu de temps, l’équipe s’est reconstituée rapidement.»

L’immobilier comme 2e carrière

C’est enrichissant à tous les points de vue ! RE/MAX CAPITALE (418) 627-3120

UNE CONTINUITÉ

Tout membre de la communauté, qu’il soit militaire ou conjoint/conjointe de militaire, était invité à soumettre sa candidature pour combler l’un des cinq postes qui étaient vacants et ainsi forMarie-Claude Michaud mer le nouveau conseil d’administration. Sans exception, les administrateurs sortants ont été reconduits dans leur fonction pour un autre mandat. «C’est une première à mon avis, d’indiquer à votre journal la directrice qui y voit un net avantage. Cette belle continuité nous permettra d’explorer et de développer plus à fond certains projets et grandes orientations contenus dans le plan stratégique que s’est donné le centre en avril pour les trois prochaines années.» FAITS SAILLANTS DE LA DERNIÈRE ANNÉE

Les administrateurs ont tous été reconduits dans leur fonction pour un autre mandat.

Parmi les événements et les réalisations qui ont marqué l’année 2005-06 du Centre de la famille Valcartier, et que contient le dernier rapport annuel, notons : - la visite le 5 décembre de l’Honorable Lise Thibault, lieutenant-gouverneur du Québec; - la troisième édition de la Criée d’automne, principale activité de collecte de fonds du centre, tenue le 25 octobre au Manège militaire, qui a permis d’amasser un montant sans précédent de 125 000 $; - la réalisation, à l’externe par une firme de recherche, d’un sondage portant sur les services du centre et les besoins de sa clientèle; - et, la tenue d’un important exercice de simulation, en mars dernier, afin de vali-

der les procédures du plan d’intervention que s’est donné le CFV en cas d’incident critique. Avec le déploiement actuel de quelques membres de la brigade en Afghanistan et celui plus massif qui s’en vient pour l’été prochain, la prochaine année s’annonce très exigeante pour l’équipe du CFV. «Je participerai en octobre à une rencontre à Kingston avec tous les directeurs des centres de ressources des familles militaires pour parler des impacts et des nouvelles réalités des derniers déploiements afin de mieux orienter nos services», d’indiquer Marie-Claude Michaud. Le personnel du CFV est composé d’une trentaine d’employés réguliers et d’une vingtaine d’employés contractuels. Les

frais d’exploitation du centre pour l’année 2006 s’élèvent à 1 517 966 $.

SOLUTION SUDOKU de la p. 19


BLOC NOTE 29 septembre et les 6 et 13 octobre TU VEUX DEVENIR CADET?

Après un été bien rempli, le Corps de cadets de l’Armée 2772 Valcartier, affilié au 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, recommence ses activités d’entraînement pour une 42e année. Le recrutement et l’inscription des nouveaux cadets sont en cours. Si tu as le goût de l’aventure, si tu as envie de te faire de nouveaux amis, viens t’inscrire les vendredis 29 septembre, 6 octobre ou 13 octobre entre 18 h 30 et 21 h au local 241 du bâtiment 534, Garnison Valcartier. Information : 844-5000, poste 4577 (le samedi seulement). Par ailleurs, un autre Corps de cadets (2846 - Richelieu-L’Ancienne-Lorette) nous informe qu’il sera également en période d’inscription jusqu’au 30 octobre. Les activités du Corps ont lieu chaque vendredi soir au Pavillon Saint-Charles de l’École des Hauts-Clochers à L’Ancienne-Lorette. Pour devenir membre du mouvement des cadets, il faut être obligatoirement âgé entre 12 et 18 ans. L’adhésion est gratuite. Information et modalités d’inscription auprès du capitaine Sylvie Thompson au (418) 524-8863 ou au 872-4051 le vendredi soir. Il est aussi possible de visiter le site Internet au www.cadets.net/est/2846armee/.

30 septembre MARCHE DES CONJOINTES ET CONJOINTS / SPOUSES’ WALK

Dans le cadre de son 15e anniversaire, le Centre de la famille Valcartier organise le 30 septembre une marche afin de souligner et de reconnaître l’importante contribution des conjointes et conjoints à la mission des Forces canadiennes. Il s’agit d’une marche familiale où petits et grands sont invités à participer. Le ralliement aura lieu à 14 h au centre communautaire (édifice 93). In honor of its 15 th anniversary, the Valcartier Family Centre is organizing a walk highlighting and commemorating the spouses’ important contribution to the Canadian Forces’ mission. It’s a family walk where all are welcome to participate on Saturday September 30th. Meeting point at 2 PM at Building 93. Information : 8446060.

1er octobre JOURNÉE FAMILIALE/FAMILY DAY

SACREMENT DU PARDON

Une journée d’information et d’inscription aura lieu le dimanche 1er octobre à 9 h à la chapelle Sainte-Jeanne d’Arc (en face de l’hôpital de la garnison), à l’inten-

Du 2 octobre au 3 novembre EXPOSITION DE LAINAGE FEUTRÉ

Présentée par Mimi Dupéré, la Bibliothèque de Shannon vous invite à venir voir son présentoir portant sur le lainage feutré. Avec nos hivers frisquets, la laine ne sert pas seulement à réchauffer notre corps, elle réchauffe aussi notre cœur par l’originalité des œuvres qu’on en tire.

5 et 11 octobre PROGRAMMES GÉRER LES MOMENTS DE COLÈRE ET BOUFFE-SANTÉ

L’équipe de la Promotion de la santé vous invite à deux séances d’information portant sur ses programmes (cours) Gérer les moments de colère et Bouffe-santé pour un rendement assuré qui auront lieu respectivement le jeudi 5 octobre et le mercredi 11 octobre de 13 h 30 à 15 h au local 415 de l’Académie (bât. 534). Le cours Gérer les moments de colère débutera le 12 octobre, l’autre le 18 octobre. Les différents cours et programmes de la Promotion de la santé sont généralement ouverts à tous les militaires, aux employés civils du MDN et des FNP ainsi qu’aux réservistes des classes B et C. Information : 4677.

8 octobre CHAPELLE SAINT-ALBAN : CULTE ANGLOPHONE / ENGLISH SERVICES

Chaque deuxième dimanche du mois, de 9 h à 10 h, la chapelle Saint-Alban offrira un culte anglophone. Le coordonnateur des activités paroissiales, le padre Charles Deogratias, invite donc toutes les personnes intéressées, membres et employés des FC ainsi que leurs familles et amis, à venir rejoindre la congrégation de Saint-Alban pour ces célébrations dominicales à partir du 8 octobre prochain. Le culte francophone - qui se tient d’habitude chaque dimanche à 10 h - débutera à 10 h 30 les dimanches où il y aura culte anglais. En plus des hymnes, chants et de la célébration habituelle, le padre Deogratias développe depuis septembre une étude sur le livre de Ruth qui se terminera à la minovembre. Chaque mercredi, sur l’heure du dîner (12 h à 13 h), il est présent aux locaux de la chapelle et disponible pour répondre aux questions des intéressés. Apportez votre lunch! On peut rejoindre le padre Charles Deogratias à l’Aumônerie, au poste 6716. Every second Sunday of each month, between 09h00 and 10h00, an English religious celebration will be conducted at StAlban’s Protestant Base Chapel located at 150 Hudson road. The Chapel Life Coordinator (CLC), Padre Charles Déogratias invites all interested people and their family and friends to join StAlban’s congregation for these events starting 8 October 2006. The French celebration usually starting each Sunday at 10h00 will be delayed to 10h30 when the English celebration will take place. Along with hymns, praising songs and usual celebration, Padre Deogratias is presenting a study on the book of Ruth from the Old Testament, which will end mid-November 2006. Every Wednesday, during lunch hour (12h - 13h), Padre Deogratias is available at St-Alban’s Chapel to answer questions for those interested. Bring your lunch!! For more information, Padre Charles Deogratias is reachable by phone: 844-5000, extension 6716. SPECTACLE DIMANCHES-FAMILLE

L’Institut canadien de Québec présente une série de quatre spectacles multidisciplinaires qui permettent aux enfants d’entrer en contact avec l’univers fascinant des arts de la scène. Le premier spectacle, une pièce de théâtre intitulée Capitaine Fracasse, aura lieu le 8 octobre à 14 h à l’auditorium Joseph-Lavergne de la Bibliothèque Gabrielle-Roy. La pièce s’adresse à un jeune

public âgé de 5 à 10 ans. Billetterie : 6917400 ou le www.billetech.com.

Du 8 au 14 octobre PRÉVENTION DES INCENDIES : DES EXTINCTEURS ET DES AVERTISSEURS VENDUS À PRIX COÛTANT

Dans le cadre de la Semaine de prévention des incendies, votre Service des incendies vous offre la chance d’acheter des extincteurs portatifs et des avertisseurs de fumée et CO au prix coûtant : pour un extincteur 2,5 lbs ABC, le prix est de 30$ au total; pour un extincteur 5,0 livres ABC, le prix est de 40$ au total. Pour des renseignements ou pour un achat, composez le 844-5000, poste 5552, ou présentez-vous au bâtiment 523. À noter que le montant exact est exigé.

18 octobre

obligatoire minimum 24 heures à l’avance. Pour réservation ou pour information, vous pouvez rejoindre la coordonnatrice des programmes à l’enfance, Nathalie Boudreault, au Centre de la famille Valcartier, en composant le 844-6060. INSCRIPTION À L’ÉCOLE DE MUSIQUE DE LA GARNISON

L’École de musique de la garnison, qui existe depuis plus de 15 ans, offre des cours de qualité donnés par des professeurs d’expérience et qualifiés. Ces professeurs offrent également à leurs étudiants la possibilité de se présenter aux examens de l’École préparatoire de l’Université Laval. Les cours offerts sont le piano, la guitare, la flûte à bec, la lecture à vue et autres instruments sur demande. Ils s’adressent à des gens de tous les âges et sont donnés au centre communautaire de la garnison. Pour information et inscription : 844-5000, poste 6217. PLACES EN CPE

ACTIVITÉ CENTRAIDE - MIDI-DÉTENTE

Dans le cadre de la collecte de fonds de la Campagne Centraide, l’équipe de la Promotion de la santé organise un mididétente qui aura lieu le mercredi 18 octobre de 11 h à 14 h au Centre des sports. Sur place,massothérapie sportive et sur chaise et réflexologie intégrale.

Divers LA POUPONNERIE

Saviez-vous qu’il existe au Centre de la famille Valcartier, un service de garde pour les poupons? C’est un service de garde occasionnel et de dépannage qui accueille des enfants âgés entre 0 et 2 ans à la Maison Sésame (bâtiment 98). Les enfants évoluent dans des groupes formés d’un maximum de cinq enfants. Ce service est offert en priorité à la communauté militaire et à la population civile ensuite. La pouponnerie est ouverte le lundi entre 13 h et 16 h 30, le mardi de 9 h à 12 h 30, le mercredi de 13 h à 16 h 30 et le jeudi de 9 h à 12 h 30 durant toute l’année, sauf les jours fériés. Les services sont sur réservation

Le Centre de la petite enfance La Sentinelle des petits nous informe que deux places de garde à temps complet (5 jours/semaine) ainsi qu’une à temps partiel (le vendredi seulement) sont disponibles chez les enfants de 18 mois (mais moins de 2 ans). Aussi, trois places à raison d’un jour/semaine sont disponibles chez les enfants qui auront 4 ans au 30 septembre (dernière années avant l’école). Premier arrivée, premier servi. Information : 844-3700. INVITATION À CHANTER

La chorale La Note procède actuellement au recrutement de nouveaux membres, hommes et femmes. Les pratiques ont lieu les mardis soirs, de 19 h à 21 h, et les principales activités sont l’animation des messes à la chapelle Sainte-Jeanne d’Arc (Garnison Valcartier), à l’église SaintGérard Majella et à l’église Sainte-Anne (Val-Bélair), etc. Les personnes intéressées peuvent contacter Gaston Légaré au 8477092 ou Johanne Bilodeau, directrice, au 842-4458. La connaissance de la musique serait un atout, mais n’est pas nécessaire. Prochaine parution du Bloc-note : 12 octobre Soumettez vos communiqués au plus tard le 2 octobre. Trois moyens simples pour nous rejoindre • Par la poste (voir notre adresse dans l’encadré en page 6) ; • Par télécopieur au 844-6934 ; • Par courriel à +adsum@forces.gc.ca

Halloween!

Vos enfants se costument?

Ça mérite une photo dans l’Adsum! Envoyez une photo claire de votre enfant déguisé au journal Adsum et elle pourrait être publiée avec d’autres dans notre édition du 8 novembre. Mais il faut faire vite, car la date limite est le jeudi 2 novembre 16 h! Pour participer, inscrivez à l’endos de la photo (ou dans le texte du message si envoyée par courriel) : 1) le nom de votre enfant, 2) son âge, 3) votre propre nom, 4) votre adresse et 5) votre n° de téléphone. Faites parvenir le tout au plus tard le 2 novembre 16 h à : Journal Adsum, bât. 200, Garnison Valcartier, C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette (Québec) G0A 4Z0. Par courriel, soumettre votre photo en format jpg à +Adsum@forces.gc.ca.

27 septembre 2006 / Adsum / Page 21

Le Comité des résidants des LF vous invite à passer une magnifique journée en famille le dimanche 1er octobre. Le départ se fera à partir du centre communautaire de Valcartier à 11 h d’où un autobus vous conduira à la ferme Genest (retour pour 16 h). Sur place : animation, bricolage, conte de marionnette, petite ferme, terrain de jeux et un labyrinthe dans un champ de maïs. Information et réservation des places, Audrey ou Yvon au 844-4053. Date limite pour réservation et paiement : jeudi 21 septembre. You are invited to attend a wonderful day with your family on Sunday, October 1. A bus will be leaving the Community Centre at 11 a.m. for the Genest farm and returning at 4 p.m. While there you can enjoy activities with your children : fun and games, arts and crafts, a puppet show, a petting farm, a playground and a labyrinth in a corn field. Information or to reserve, Audrey or Yvon at 844-4053. Deadline for reservation and payment is Thursday, September 21, 2006.

tion des parents seulement qui veulent que leur enfant effectue le sacrement du pardon. Ce sacrement s’adresse aux enfants de 4e année d’âge scolaire et plus. La preuve de baptême de l’enfant est nécessaire pour l’inscription.


SPORTS Deux moniteurs du Centre des sports participent à un pentathlon LES

Par Pascal Lemieux Moniteur PSP, Centre des sports Il s’en est fallu de peu pour que Vincent Meunier, moniteur PSP au Centre des sports de Valcartier, gagnant du volet «individuel compétitif» de ce pentathlon au cours des deux dernières années, remporte une troisième victoire consécutive. Après l’épreuve d’escalade, suivaient 20 kilomètres de patins à roues alignées, 25 kilomètres de vélo de montagne et 3 kilomètres de kayak. Vincent Meunier avait près de deux minutes d’avance sur Dominic Paquet qui lui a ravi la première place lorsqu’il a amorcé le parcours de 8 kilomètres de cross-country, dernière étape du Grand Défi. Vincent Meunier, champion en titre, n’a toutefois pas été en mesure de préserver cette

avance, lui qui a terminé avec un temps de 3h08m22s, soit 2m07s derrière Dominic Paquet. Une autre monitrice PSP du Centre des sports, Sophie Turcotte, a relevé ce grand défi du Pentathlon. Elle a terminé en huitième place malgré une chute en vélo de montagne qui lui a infligé un déplacement de la clavicule. À la ligne d’arrivée, le directeur du Centre des sports, Normand Brault, s’est dit extrêmement fier des performances de ses deux moniteurs qui ont bien représenté Valcartier. «J’encourage tous les militaires qui désirent entreprendre une telle série d’épreuves à venir renconter nos deux moniteurs qui Vincent Meunier sauront vous conseiller.»

L’activité physique pour la santé et le plaisir ! Par Sylvie Roy Gestionnaire de la promotion de la santé Le 6 octobre prochain aura lieu la journée du sport et de l’activité physique. L’objectif de cette journée est de rappeler l’importance d’un mode de vie actif pour demeurer en santé. Ceci n’est pas la seule raison de bouger. Que dire du plaisir de bouger et de la sensation de bien-être ressentie après un entraînement ou une journée de marche en pleinair? Il est recommandé de pratiquer un minimum de 30 minutes d’activités physiques par jour pour en retirer les bienfaits pour la santé. Pour certains, il est facile d’intégrer 30 minutes ou plus dans leur horaire quotidien, alors que d’autres auront beaucoup de difficultés à le faire. Dans ce cas, il est intéressant de savoir que de tout petits gestes comptent ! Il est en effet possible de

cumuler des périodes de 10 ou 15 minutes pour rencontrer l’objectif de 30 minutes par jour. Alors prenez l’escalier, effectuez les courts déplacements à pied plutôt qu’en voiture ou marchez sur l’heure du dîner. De cette façon, vous intégrerez progressivement l’activité physique dans votre quotidien et, comme un peu plus c’est encore mieux, il sera alors plus facile d’entreprendre des activités de plus longue durée ou un entraînement plus rigoureux et régulier. Le 6 octobre prochain, ainsi que tout au long du mois d’octobre, surveillez les activités dans votre région visant à vous faire bouger entre amis ou en famille tout en profitant des merveilleuses couleurs de l’automne! Le site de Kino-Québec ( www.kinoquebec.qc.ca) vous fournira de plus amples informations sur cette campagne et les activités offertes.

Sophie Turcotte

CHAMPIONNAT RÉGIONAL DE SOCCER 2006

Les Lions poussent la demifinale en prolongation!

NOUVEAU SUR LE BOULEVARD WILFRID HAMEL

Automobile

BMS

« GRANDE LIQUIDATION D’AUTOMNE » SPORTIVES

ÉCONOMIQUES

Toyota MR2 1987 Toyota MR2 1991 Toyota Celica GTS 2004 Mazda Protégé 5 2002 Acura RSX 2003 Volks Jetta GT 1997

Toyota Tercel 1993 (2) Ford Escort 1994 Ford Escort 1997 Toyota Corolla 1998 Toyota Corolla 2002 Subaru Legacy 1997

Plusieurs Berlines, Mini-Fourgonnettes et VUS disponibles à moins de 10 000$.

Page 22 / Adsum / 27 septembre 2006

VENEZ NOUS RENCONTRER !

✔ Assistance routière DAA et Garantie prolongée disponibles. ✔ Financement des Caisses Populaires Desjardins sur place.

872-4000 6060 Boulevard Wilfrid Hamel, Ancienne-Lorette

Cette année, Valcartier était l’hôte du championnat régional de soccer des Forces canadiennes. Quatre équipes en provenance de Valcartier, Ottawa, Bagotville et Montréal se sont affrontées du 7 au 10 septembre afin de déterminer l’équipe qui représentera la région du Québec au championnat national à Borden. Cette année, il a été difficile pour notre équipe des Lions de se préparer adéquatement pour ce régional puisque plusieurs joueurs d’expérience ont été mutés sur d’autres bases ou suivaient des cours de carrière à l’extérieur. Ajoutons à cela l’exercice à Wainright et un changement d’entraîneur de dernière minute, toutes les conditions étaient réunies pour que la formation de l’équipe soit compliquée! Malgré tout, Valcartier a vu ses représentants fournir une bonne opposition à ses adversaires, parfois même sous une pluie intense! En effet, sauf en finale, Dame nature n’a pas réellement été de notre côté! À l’issu des matchs préliminaires, Valcartier s’est retrouvé en deuxième position, juste derrière l’équipe d’Ottawa. Ils ont donc rencon-

tré Montréal lors de la demi-finale pendant laquelle chacune des deux équipes s’est vu refuser un but! Après la période de temps réglementaire, le pointage était de 1 à 1. Une prolongation de deux 15 minutes a donc été nécessaire. Malheureusement, elle a été en faveur de Montréal qui, avec un regain d’énergie, a marqué deux buts, à la grande déception de nos Lions. C’est donc une fois de plus l’équipe d’Ottawa qui participera au championnat national cette année. Toutefois, le soldat Ahmed Abdillahi (12 RBC) a été repêché par les Stigners dans le but d’augmenter le potentiel de l’équipe. Enfin, mentionnons que Valcartier a vu le capitaine Bayode Ajayi (QGET) nommé joueur le plus utile de son équipe au championnat régional. Ce fait est d’autant plus intéressant que le capitaine Ajayi en était à sa première participation avec l’équipe représentative de soccer. Joueur de basketball renommé au niveau CISM , le capitaine Ajayi peut donc ajouter un nouveau sport à son palmarès!

de Shannon (garnison Valcartier)

OFFRE D’EMPLOIS 20 à 35 heures/semaine Nous sommes à la recherche de préposés(es) au service. Disponibles, jour, soir, nuit ou fin de semaine. Veuillez vous présenter au 601 boul. Jacques-Cartier, Shannon, avec votre c.v., en semaine, de 13h à 15h, ou en tout temps les fins de semaines.


P E TITES AN N O N C ES 8 4 4 - 5 0 0 0 , p o s t e 5 5 9 8

VISA MASTERCARD

CARTE DE DÉBIT CHÈQUE

TERRE à gazon améliorée à vendre Charlesbourg et environs, 520-3551. (12-10) DIVERS À ALLER VOIR! Excellent peintre, homme à tout faire, travail minutieux, bien fait - 802-4403.(27-09) À BEAUPRÉ, autos, bateaux, motorisés, chauffé, alarme reliée, bâtiment, tout en béton, antifeu, www.duproprio.com #2618 TRES SÉCURITAIRE 827-8559.(13-12) À vendre, pneus d’hiver, Michelin Artic Alpin, P235/75R15, contacter 875-0751.(2709) DÉPECAGE DE GIBIER, 849-7753.(22-11) Je recherche un endroit pour stationner mon véh. récréatif pour quelques mois, je dois y avoir accès de temps en temps, prêt à payer une location si nécessaire, Mario 6241880 cell:952-1707, magicn o l @ m s n . c o m (mil.retraité).(27-09) Recherchons une personne pour porter assistance à une personne à autonomie réduite, secteur de Shannon, rénumération plus que le salaire minimun, contactez Michelle au 8442577.(27-09) SI la vie prend votre énergie, le massage peut vous la rendre, massage thérapeutique, 806-1484, émet les reçus d’assurance.(27-09)

TONTE ET TOILETTAGE professionnel pour chiens et chats. Plus de 20 ans d’expérience. Nouveauté manteaux et bottes pour chiens. Isabelle, 8442553.(25-10)

GARDERIE À CHARLESBOURG secteur Orsainville, à 7$, garderie en milieu familial, 18 mois et +, Nathalie:6269512.(27-09) OUVERTURE MILIEU FAMILIAL PRIVÉ, janvier, Ancienne-Lorette, éducatrice formée, application du programme éducatif et cours d’initiation de gymnastique avec entraîneur formé, de 18 mois à 5 ans, VÉRONIQUE : 8717735. (27-09)

À SHANNON, nouveau! Superbe développement + de 50 terrains disponibles. Une visite et vous serez conquis. 22 000 p.c. et +, boisé féérique! Taxes minimes, prix avantageux. 844-2956 ou 8494496.(13-12)

À Val-Bélair, site enchanteur, maison 37x44, terrain de 30 000pi2 fini et clôturé, 2 grandes entrées dont une asphaltée, bois franc (armoires, 2 vanités et planchers), 3 c.c. et poss. 4e, 1 s. bain et 1 s. d’eau, s. familliale et un gym., s-s fini, cabanon, 1 maison d’enfant dans sous-bois aménagé, 269 000$, 843-6894 ou 8068870.(27-09)

St-Émile, maison luxueuse, 28x28, libre immédiatement, visite en tout temps, 225 000$, 847-2521 / 9539684.(27-09)

Contactezmoi !

Seuls au sommet

AUTOS À VENDRE ACHAT / VENTE / ÉCHANGE, 1000 véhicules de 800 à 20 000$, financement 1e, 2e, 3e chance, www.autosdelsol.com, 666-8277.(22-11)

AGENT IMMOBILIER AGRÉÉ

À LOUER À Langelier, loft 18x26, 375$, loft 2500 p.c. à 1100$, 628-0711 / 2640712 (12-10) À louer ou colocataire recherché, super cottage neuf, 3 c.c, finition deluxe, 3 stat., 955-3265 / 5743609.(27-09)

MAISONS À VENDRE

vendre ou acheter Pour

TERRAINS

Grand terrain boisé, sans voisin arrière,+3O OOO pc, garage chauffé + porte électrique. Plancher bois franc + céramique, bain podium et immense douche, quartier paisible, vaut la peine d’être visité, sous-sol non aménagé.À 5 min de la base. Faite vite !

Val-Bélair, secteur du Golf, 4 1/2 style condo, 1e étage, très bien insonorisé, accès sécurisé avec intercom, 2 espaces de rangement, entrée laveusesécheuse, lave vaisselle, plancher céramique / bois flottant, 750$ / mois, 1er novembre, 845-5695 / 802-5556.(27-09)

ANCIENNE-LORETTE Très belle propriété dans un excellent secteur, aire ouverte, 3 paliers, superbe grande cuisine, grandes pièces, foyer au salon,3 chambres avec possibilité d'une 4e.Très beau terrain intime avec arbres matures. Thermopompe. Intérieur très intéressant.

VAL-BÉLAIR

LAC ST-CHARLES

Très joli bungalow, beaucoup de rénovations, fenêtres et fournaise électrique, aire ouverte, très belle décoration, 4 chambres, très grand patio. Terrain intime, bien aménagé.

Grande propriété avec garage, beaucoup de rénovations, très propre,3 chambres. Grand terrain, aucun voisin à l’arrière, piscine HT 21 pieds .

ST-RAYMOND Belle propriété de 4 chambres, façade brique, aire ouverte, très chaleureuse, très grandes pièces, foyer au salon, superbe cuisine.Garage attaché 16x28, aucun voisin arrière. Proximité piste de motoneige, coin de tranquilité pour les amants de la nature.

ST-GABRIEL Superbe propriété gagnante du Prix Nobilis. Intérieur champêtre très chaleureux, aire ouverte, foyer au bois, très grande salle de bains, walk-in. Près de la Rivière Neilson, très très grand terrain, aucun voisin arrière, secteur paisible.

RECHERCHE PROPRIÉTÉS VAL-BÉLAIR • NEUFCHATEL • LORETTEVILLE SHANNON • ST-GABRIEL-DE-VALCARTIER PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES

929-3351

Michel Gauvin QUÉBEC TÉLÉGUIDÉ ET MODÉLISTE INC. Commerce spécialisé dans la vente de téléguidé (auto, avion, hélicoptère), recherche un conseiller vendeur. Exigences: expérience de la vente, autonomie, familier avec l’informatique et internet, connaissance du modélisme, bilinguisme un atout.

Faire parvenir C.V. chantalmel25@hotmail.com Téléc. : (418) 623-5995

Services Comptables Nancy Goguin Tél.: (418) 845-5540

• Tenue de livres • Immeubles locatifs • TPS/TVQ, DAS • Impôts

nancy.goguin@videotron.ca

PROGRAMMEUR ANALYSTE Pour la gestion informatique de votre entreprise Spécialité : base de données ACCESS (Microsoft), service et développement personnalisé.

Tél. : (418) 875-2826 Cell.: (418) 802-2826

ARPENTEURS-GÉOMÈTRES Tél.: (418) 628-5544

VOUS ÊTES TRANSFÉRÉ EN OUTAOUAIS ?

VAILLANCOURT ROBITAILLE SAVOIE BÉDARD ET ASSOCIÉS

La nouvelle destination pour la nutrition sportive!

les militaires 10% pour

sur tous les produits ou profiter de notre spécial du mois:

CAPITALE Courtier immobilier agréé

627-3120

100% Whey EAS

PARTICIPANT AU SER VICE DE RELOGEMENT DES F ORCES CANADIENNES

Dominique Emond Agent immobilier affilié

Contactez Dominique Emond !!!

819 779-6451 Vallée de l’Outaouais

emond.dominique@videotron.ca

Agent immobilier affilié

LAC-ST-CHARLES Duplex 5 1/2 et 4 1/2, logement 4 1/2 refait à neuf en 2004. 5 1/2 rénové en 1992. Toit rénové en 2006. Aires ouvertes dans les 2 unités, peut être utilisé comme bi-génération. Une aubaine à ce prix!!!

URGENT BESOIN DE MAISONS À VENDRE ÉVALUATION GRATUITE

DE LA VALEUR MARCHANDE DE VOTRE PROPRIÉTÉ

+T-Shirt +Shaker +Échantillons (Valeur de plus de 20$)

23 grammes de protéines par portion avec seulement 3 grammes de carbohydrates Un des meilleur ratio de BCAAs disponible sur le marché. Prix de détail: 59,99$ Prix Popeye’s: 44,99$

Militaire: 39,99$! Pour un temps limité! *Spécial pour les militaires seulement, prend fin de 31 octobre 2006

27 septembre 2006 / Adsum / Page 23

… Le temps presse ! Vous avez besoin d’un agent immobilier qui sait ce que c’est ! J’ai été personnellement transférée 11 fois avec mari, chien et enfants. Évitez les pertes de temps !

Alain Roy

FLUENTLY BILINGUAL


Page 24 / Adsum / 27 septembre 2006


VOL_35_NO_08_ADSUM_2006_09_27