Issuu on Google+

P010_011 INTROsommaire Métrologie

10/08/07

13:58

Page 10

Métrologie

STAGES MÉTROLOGIE Le laboratoire national de métrologie et d’essais est le laboratoire qui pilote la métrologie française avec 3 autres laboratoires nationaux de métrologie. De la recherche en métrologie fondamentale jusqu’à la métrologie appliquée pour les entreprises et la société, le LNE est présent et offre un large éventail de prestations d’étalonnages, de conseils et d’assistance technique et de formations. La métrologie est une activité “transverse” au sein des entreprises, de la R&D jusqu’au SAV toutes les fonctions techniques de l’entreprise sont concernées par une métrologie de qualité. “Bien mesurer pour bien décider”, tel pourrait être le slogan des formations proposées par le LNE. Si la métrologie est une activité transverse, c’est aussi une activité multidisciplinaire et le champ couvert par le LNE de la métrologie chimique et biologique, mécanique, électrique, thermique permet de répondre aux attentes des entreprises. La formation au LNE c’est d’abord la volonté de partager un savoir avec les entreprises. Les intervenants sont tous formés à la pédagogie des adultes, mais c’est avant tout des femmes et des hommes de laboratoire qui ont le souhait de partager leurs savoir faire, de diffuser les bonnes pratiques. Les intervenants sont tous dans leurs domaines au fait des travaux normatifs les plus récents. Ils sont très souvent les acteurs de la normalisation internationale et peuvent ainsi apporter les réponses les plus pertinentes aux entreprises. Les formations du LNE sont organisées avec un parcours organisé autour de 3 axes principaux : • Réaliser la mesure (acquisition d’une compétence technique par grands domaines de la métrologie) • Caractériser la mesure (acquisition des outils de validation des méthodes et des techniques d’évaluation des incertitudes de mesure) • Manager le processus de mesure (être en ligne avec les normes les plus récentes). Dans un souci d’adaptation permanent, les formations du LNE évoluent pour tenir compte des avancées technologiques et normatives les plus récentes, mais elles savent aussi s’ouvrir à de nouveaux secteurs comme la biologie médicale.

10

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P010_011 INTROsommaire Métrologie

10/08/07

13:58

Page 11

Sommaire Métrologie générale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Évaluation et maîtrise des incertitudes de mesure .........................................................................................................................ME 13 .....................................p.13 Evaluation des incertitudes de mesure Propagation de distributions et méthode de Monte Carlo .......................................................................................................ME 13.01..............................p.14 Estimation des incertitudes de mesure à partir de comparaisons inter-laboratoires .........................................................................................................................................ME 39 ......................................p.15 Métrologie pour les PME et TPE .....................................................................................................................................................................ME 54 ......................................p.16 Pratique des incertitudes de mesure dans l ’entreprise ...............................................................................................................ME 21 ......................................p.17 Maîtrise des processus de mesure ................................................................................................................................................................ME 31 ......................................p.18 Le métier de métrologue .....................................................................................................................................................................................ME 55 ......................................p.19 Optimiser la sous-traitance des étalonnages et de la vérification des instruments de mesure ...............................................................................................................................ME 36 ......................................p.20

Métrologie mécanique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Métrologie dimensionnelle .................................................................................................................................................................................ME 09 ......................................p.21 Métrologie des masses et des poids ...........................................................................................................................................................ME 15 ......................................p.22 Masse volumique, tension de surface et viscosité des fluides ................................................................................................ME 56 ......................................p.23 Métrologie des forces .............................................................................................................................................................................................ME 14 ......................................p.24 Métrologie des pressions appliquée aux besoins industriels ....................................................................................................ME 08 A .................................p.25 Métrologie des pressions appliquée aux laboratoires d ’étalonnage .................................................................................ME 08 B .................................p.26 Vérification des machines d'essais mécaniques .................................................................................................................................ME 37 ......................................p.27 Techniques de mesure sur machines à mesurer tridimensionnelles (MMT).................................................................ME 34 ......................................p.28 Ecriture et lecture des exigences dimensionnelles : spécifications géométriques...................................................ME 35 ......................................p.29

Métrologie thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Métrologie pratique des températures. Module de base ............................................................................................................ME 10 ......................................p.30 Métrologie pratique des températures. Modules de spécialisation (1) ............................................................................ME 10 •1,•2,•3 ................p.31 Métrologie pratique des températures. Modules de spécialisation (2) ............................................................................ME 10 •4,•5 .......................p.32 Métrologie pratique de l'humidité de l'air ..............................................................................................................................................ME 27 ......................................p.33 Pratique de la thermographie infrarouge ................................................................................................................................................ME 32 ......................................p.34

Métrologie chimique et biologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Validation des méthodes d'analyses chimiques .................................................................................................................................ME 33 ......................................p.35 Métrologie chimique Assurer la traçabilité des analyses et évaluer les incertitudes ...............................................................................................ME 40 ......................................p.36 Maîtrise des résultats d'analyses et de la métrologie en microbiologie .........................................................................ME 38 ......................................p.37 Evaluez vos incertitudes d’analyse en biologie médicale ...........................................................................................................ME 51 ......................................p.38

Métrologie optique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Fibre optique : techniques de mesure et maîtrise de l'instrumentation .........................................................................ME 41 ......................................p.39 Spectroradiométrie-Photométrie : techniques de mesure .........................................................................................................ME 57 ......................................p.40

Métrologie électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Métrologie électrique courant continu et alternatif basse fréquence ..............................................................................ME 42 ......................................p.43 Résistances et impédances.................................................................................................................................................................................ME 43 ......................................p.44 Tension et courant ....................................................................................................................................................................................................ME 44 ......................................p.45 Caractériser un multimètre ou un calibrateur.....................................................................................................................................ME 45 ......................................p.46 Puissance/énergie et phase ................................................................................................................................................................................ME 46 ......................................p.47 Mesurer une résistance/une impédance au moyen d’un ohmmètre d’un pont d’impédances.............................ME 59 ......................................p.48 Métrologie en haute tension ............................................................................................................................................................................ME 53 ......................................p.49 Décharges partielles ................................................................................................................................................................................................ME 47 ......................................p.50 Métrologie électrique - Hautes fréquences et hyperfréquences ..........................................................................................ME 48 (formet 2) ................. p.51 Analyseurs de réseaux vectoriels ...................................................................................................................................................................ME 52 ......................................p.52 Évaluer les incertitudes de mesure dans un laboratoire d ’essais de CEM ou de mesures radiofréquences ............................................................................................................................ME 50 ......................................p.53

Métrologie Légale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

11


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 13

| INTER & INTRA |

Métrologie générale

Évaluation et maîtrise des incertitudes de mesure Evaluation and control of measurement uncertainty 1.600 stagiaires ont déjà suivi cette formation Formation dispensée en anglais sur demande

PROGRAMME OBJECTIFS • Être capable d'évaluer l'incertitude d'un résultat de mesure ou

d'essai dans son contexte professionnel, en mettant en œuvre la méthode préconisée par le Guide pour l'expression de l'incertitude de mesure (Norme NF ENV 13005). • Ou en utilisant des méthodes se fondant sur la norme ISO 5725 : "Exactitude (justesse et fidélité) des résultats et méthodes de mesure". • Comprendre et appliquer les textes nationaux et internationaux les plus récents traitant de l'estimation et de l'utilisation des incertitudes de mesure : aide à la démarche pour l'estimation et l'utilisation de l'incertitude des mesures et des résultats d'essais (XP P 07-021), vérification par la mesure des pièces et équipements de mesure (NF EN ISO 14253) documents COFRAC et EA (European Cooperation for Accreditation).

PUBLIC

• Ingénieurs et techniciens chargés d'estimer et de justifier les incertitudes des résultats de mesure et d'essais, pour les grandeurs physiques et chimiques.

RÉF.

ME 13

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • A quoi sert l'incertitude ? • Définition du concept d'incertitude de la démarche en quatre étapes • Présentation proposée par le LNE première étape : le calcul du résultat de mesure •- LeLa mesurande, sa définition - Les outils d'analyse des processus de mesure - L'écriture des modèles de processus de mesure - Mise en pratique sur une expérience de physique, animée en ateliers

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 30 La deuxième étape : le calcul des incertitudes-types •- Dispersion et variance

NIVEAU REQUIS

• Connaître les notions de base de métrologie. • Outils mathématiques et statistiques niveau Bac + 2.

- Les méthodes d'évaluation de type A et de type B - Covariance, indépendance des mesures - Mise en pratique des méthodes de type A et de type B en application à des mesures, travaux animés en sous-groupes

MOYENS PÉDAGOGIQUES

troisième étape : détermination de l'incertitude • La composée

• A chacune des étapes de progression de la démarche sont

développées les connaissances nécessaires en statistiques et en métrologie avec exercices pratiques, basés sur une expérimentation de physique, qui se construit au fur et à mesure avec les stagiaires. Une synthèse conclut chaque étape. • Une documentation complète, comportant le guide ISO (GUM), le recueil "27 exemples d'évaluation d'incertitudes d'étalonnage" du Collège Français de Métrologie et l'ensemble des supports de cours, est remise aux stagiaires. • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice incluant la fonction statistiques

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Georges-Pierre VAILLEAU Chef de l’unité technique “Métrologie dimensionnelle” Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Alexandre ALLARD, Soraya AMAROUCHE, Jean-François ASSIER, Philippe AVERLANT, Rodolphe DA SILVA, Nicolas FISCHER, Jérôme MANCEAU, Mohammed MEGHARFI, - LNE

ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE

Soucieuse de faire partager nos savoirs, l'équipe pédagogique est composée de 9 personnes formées à la pédagogie des adultes. Elle associe des métrologues et des statisticiens ayant tous une grande expérience pratique de l'évaluation des incertitudes. La plupart des animateurs sont directement impliqués dans les travaux normatifs actuels au niveau national ou international. Ce stage utilise les acquis d'un laboratoire pluridisciplinaire devant justifier l'incertitude de ses résultats de mesure et d'essais.

- Loi de propagation des incertitudes - Mise en pratique de la loi de propagation des incertitudes de mesure à différents modèles de processus de mesure, travaux en ateliers

3e JOUR : 9 H 00 - 16 H 30 - Utilisation de tableaux de calculs pour estimer les incertitudes composées, présentation par sous-groupe - Utilisation de la reproductibilité, application de la norme ISO 5725, essais inter-laboratoires - Calcul de l'incertitude associée à une courbe d'étalonnage, déterminée par la méthode des moindres carrés - Propagation des distributions par simulation de Monte-Carlo

La quatrième étape : détermination de l'incertitude élargie •- intervalle de confiance et niveau de confiance, degrés de liberté - Facteur d'élargissement - Expression finale du résultat (écriture, règles d'arrondi…)

• Évaluation du stage, synthèse et conclusions 3 JOURS - 1 460 € HT PARIS > 05 - 07 février > 15 - 17 avril > 27 - 29 mai > 01 - 03 juillet > 07 - 09 octobre > 16 - 18 décembre TOULOUSE > 04 - 06 mars > 18 - 20 novembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

13


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 14

| INTER & INTRA |

Métrologie générale

Evaluation des incertitudes de mesure Propagation de distributions et méthode de Monte Carlo

PROGRAMME

RÉF.

ME 13.01

OBJECTIFS • Connaître les principes de la méthode d’évaluation des incertitudes par propagation de distribution et méthode de Monte Carlo, méthode préconisée par le supplément 1 du GUM (Guide pour l’expression de l’incertitude de mesure).

• Structurer les étapes du calcul d’incertitude par propagation de distributions.

• Sélectionner la méthode analytique ou numérique en fonction de ses besoins et savoir justifier son choix.

PUBLIC • Ingénieurs, chercheurs et techniciens chargés d’estimer et de justifier les incertitudes des résultats de mesure et d’essais au sein d’entreprises pratiquant la mesure (laboratoire et industrie) ou de laboratoires universitaires

NIVEAU REQUIS • Avoir suivi le stage ME 13 “Evaluation et maîtrise des incertitudes de mesure” ou un stage équivalent et avoir une bonne connaissance de la norme NF ENV 13005 (GUM) et de sa mise en pratique

9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Rappels sur l’évaluation des incertitudes de mesure : les 4 étapes du GUM

• Evaluation des incertitudes par propagation de distributions

• Apports et limites des méthodes par simulation numérique par rapport à l’approche analogique

• Etudes de différents cas dont un modèle non linéaire

• Evaluations du stage et conclusions

MOYENS PEDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques • Utilisation d’un logiciel spécifique • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le texte des exposés

• Evaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants RESPONSABLE PEDAGOGIQUE Nicolas FISCHER Service Statistiques et calculs d’incertitude - LNE

INTERVENANTS Soraya AMAROUCHE Service Statistiques et calculs d’incertitude - LNE

Anne-Françoise OBATON

1 JOUR - 520 € HT PARIS > 06 juin > 17 octobre

Division “Thermique et optique” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

14

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 15

| INTER & INTRA |

Estimation des incertitudes de mesure A partir de comparaisons inter-laboratoires

PROGRAMME

RÉF.

ME 39

OBJECTIFS • Définir précisément le mesurande. • Lister les sources d'incertitude associées à un résultat. • Savoir calculer les différentes statistiques d’un essai interlaboratoire.

• Etre capable d’analyser les résultats d'une intercomparaison.

PUBLIC

9 H 30 - 17 H 30

• Techniciens ou ingénieurs, responsables de la qualité des mesures

• Accueil et présentations • Rappels sur les incertitudes

dans des laboratoires d’essai ou tout type d’industrie

- Mesurande

NIVEAU REQUIS

- Facteurs influents

• Connaissances en mathématiques, niveau BAC +2 • Notions de statistiques (moyenne, variance, médiane,

- Road map des méthodes d’évaluation des incertitudes

théorie de tests…)

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le texte des exposés

• Essai inter-laboratoire - Performance d’une méthode (NF ISO 5725) - Aptitude d’un laboratoire (guide 43 et NF ISO 13528)

• Evaluation du stage et conclusions

• Evaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Soraya AMAROUCHE Conseiller technique Centre « Métrologie Scientifique et Industrielle » (CMSI) - LNE

INTERVENANT Marc PRIEL Directeur adjoint du Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

1 JOUR - 520 € HT PARIS > 22 septembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

15


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 16

| INTER & INTRA |

Métrologie générale

NOUVEAU

Métrologie pour les PME et TPE Sachez utiliser vos résultats d’étalonnage et exploiter vos instruments de mesure Compatible ISO 9001

PROGRAMME

RÉF.

ME 54

OBJECTIFS • Comprendre ses résultats d’étalonnage et/ou de vérification et être en mesure de les utiliser.

• Exploiter ses instruments de mesure et avoir confiance en ses résultats.

• Savoir choisir ses prestations d’étalonnage et ses prestataires en métrologie.

9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Raccordements métrologiques des instruments

de mesure : un vocabulaire dédié, des opérations spécifiques …

PUBLIC • Stage réservé aux non-initiés et aux métrologues débutants

- Qu’est-ce qu’un étalonnage ? Qu’est ce qu’une correction d’étalonnage ? Qu’est ce qu’une erreur de justesse ?

NIVEAU REQUIS

- Qu’est ce qu’une erreur maximale tolérée (EMT) ? Qu’est ce qu’une vérification ? Qu’est ce que la traçabilité en métrologie ?

• Une expérience en métrologie n’est pas nécessaire. • Ce stage fait appel à des notions statistiques basiques (moyenne et écart-type) qui sont rappelées pour la compréhension de l’exposé. Pour approfondir la notion d’incertitude de mesure, il est souhaitable de suivre ultérieurement le stage : “Pratique des incertitudes de mesure dans l’entreprise” ME 21.

• Suivi et exploitation des instruments de mesure : - Objectifs des raccordements successifs (étalonnages à intervalle régulier, vérifications périodiques, …) - Choix d’un prestataire en métrologie (exprimer son besoin, identifier son prestataire) - Evaluation d’une dérive

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposé (présentation Powerpoint) • Remise d'un dossier technique comportant : le support de cours, les textes et documents pour la réalisation des exercices pratiques

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d'une calculatrice.

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Carole BEAULIEU

- Autres sources d’incertitudes liées à l’instrument : résolution, répétabilité, … - Autres sources d’incertitude liées au processus de mesure : environnement, méthode, opérateur, … - Expression du résultat de mesure et incertitude associée

• Cas pratique en laboratoire : mise en œuvre d’un thermomètre raccordé, utilisation des résultats d’étalonnage et expression du résultat de mesure de température

• Évaluation du stage et conclusions

Responsable de l’unité Métrologie LNE-Poitiers Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Éric FARGIER Responsable de l’unité Métrologie LNE-Nîmes Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

Dominique JOUIN

1 JOUR - 510 € HT POITIERS > 01 juillet PARIS > 18 novembre

Responsable de l’unité technique “Température - Hygrométrie” Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

16

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 17

| INTER & INTRA |

Pratique des incertitudes de mesure dans l’entreprise PROGRAMME

RÉF.

ME 21

OBJECTIF Disposer des outils nécessaires à l’estimation des incertitudes de mesure, en se fondant sur les textes les plus récents pour : • choisir un instrument de mesure. • lire et exploiter un certificat d’étalonnage ou un constat de vérification. • porter un jugement de conformité ou d’aptitude sur un appareil de mesure. • comparer un résultat de mesurage à une spécification.

PUBLIC • Techniciens, opérateurs chargés du contrôle de conformité, devant estimer les incertitudes des résultats de mesure ou d’essais dans la pratique courante.

1erJOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • L’incertitude de mesure : objectif • Vocabulaire lié aux mesures, aux instruments de mesure • Etalonnage et vérification • Traçabilité du résultat, unités SI • Concept d’incertitude • Rappel de statistiques : moyenne, variance, écart-type • Présentation de la méthode proposée par le guide NF ENV 13005 - GUM

NIVEAU REQUIS • Expérience en métrologie (industrie ou laboratoire) • Ce stage fait appel à des notions statistiques et mathématiques de base qui sont rappelées pour la compréhension de l’exposé.

MOYENS PÉDAGOGIQUES • 50 % du temps est consacré aux travaux pratiques en groupe afin d’acquérir la maîtrise du processus d’estimation de l’incertitude associée à un résultat de mesure • Remise d’un dossier technique comportant les présentations et les textes corrigés des travaux pratiques • Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants • Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice.

(guide pour l’expression de l’incertitude de mesure) : - Etape 1 : calcul du résultat de mesure (définition du mesurande, analyse du processus de mesure, expression du processus de mesure) - Etape 2 : estimation des incertitudes-types (méthodes d’évaluation de type A et B) - Etape 3 : détermination de l’incertitude-type composée (loi de propagation des incertitudes) - Etape 4 : détermination de l’incertitude élargie et présentation du résultat de mesure

• Alternative à la méthode en 4 étapes : la norme ISO 5725

• Exercice d’application 2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Travaux dirigés en groupes : estimation de l’incertitude de

Eric FARGIER

mesure d’une détermination de masse volumique par les stagiaires - Réalisation de l’expérience physique - Analyse du processus de mesure - Estimation de l’incertitude - Expression du résultat

Responsable de l’unité Métrologie LNE-Nîmes Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

• Évaluation du stage et conclusions

RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES Carole BEAULIEU Responsable de l’unité Métrologie LNE-Poitiers Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

Le stage ME 21 permet de suivre les formations spécifiques suivantes : - Métrologie des pressions : ME 08 A et ME 08 B - Métrologie des forces : ME 14 - Métrologie des masses : ME 15 - Métrologie pratique de l’humidité de l’air : ME 27 Le stage ME 13 : Évaluation et maîtrise des incertitudes de mesure, est le niveau supérieur, destiné à un public averti.

2 JOURS - 990 € HT PARIS > 18 - 19 mars > 02 - 03 décembre NÎMES > 24 - 25 juin POITIERS > 07 - 08 octobre TOULOUSE > 20 - 21 mai

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

17


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 18

| INTER & INTRA |

Métrologie générale

Maîtrise des processus de mesure Compatible ISO 9001

OBJECTIFS • Acquérir les méthodes et outils pratiques nécessaires pour garantir la fiabilité des résultats de mesures, d'analyses ou d'essais.

• Optimiser la maîtrise et la gestion des processus de mesure

conformément aux attentes exprimées dans les normes pour le management de la qualité (ISO 9001 - ISO/CEI 17025 ISO 10012).

PUBLIC Ingénieurs et techniciens qui : • ont une responsabilité qualité dans la fonction métrologie de l'organisme, • choisissent les équipements, font des mesures, des étalonnages, des vérifications ou des opérations de suivi • définissent les intervalles de surveillance des appareils, • gèrent les parcs d'instruments, • prescrivent les étalonnages et vérifications en sous-traitance, • dialoguent avec des métrologues confirmés.

NIVEAU REQUIS • Expérience en métrologie. • Ce stage fait largement appel à l'incertitude de mesure comme paramètre essentiel dans la démonstration de la maîtrise des processus de mesure. En conséquence, il contient une présentation sommaire de la méthode pour estimer les incertitudes, suffisante pour le suivi du programme.

Pour approfondir la notion d’incertitude de mesure, il est nécessaire de suivre une formation spécifique sur le sujet : “Évaluation et maîtrise des incertitudes de mesure” ME 13.

RÉF.

• Accueil et présentations Définition du besoin de mesure, "l'exigence client" •- Définition du besoin de mesure - Définition de la tolérance - Les exigences normatives ou réglementaires - Les spécifications techniques des produits - La tolérance associée à l'exigence - La traçabilité du résultat de mesure - La chaîne du raccordement aux étalons, unités SI

Construction théorique du processus de mesure •- Objectif - Vocabulaire et rappels : mesurande, erreurs, étalonnage, vérification, … - L'évaluation de l'incertitude de mesure suivant la méthode en 4 étapes du GUM - Méthode alternative

2eJOUR : 9 H 00 - 17 H 30 - Cohérence métrologique : l'incertitude cible, objectif métrologique du processus de mesure - Méthode itérative (méthode "PUMA" dans le guide ISO 14253-2)

en oeuvre des ressources et réalisation du • Mise processus de mesure - Ressources techniques : équipements, fournisseurs, environnement, confirmation métrologique des équipements - Ressources humaines : compétences et responsabilités - Ressources liées à l'information : documentation, procédures, enregistrements… - De l’expression du besoin à la réalisation du processus : synthèse de la démarche

Qualification du processus de mesure •- Notion de capabilité

3eJOUR : 9 H 00 - 16 H 30 Exploitation du processus de mesure •- Surveillance

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés (présentation Powerpoint) • Remise d'un dossier technique comportant : le support de cours, les

- Améliorations économiques

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d'une calculatrice.

RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES Carole BEAULIEU Responsable de l’unité Métrologie LNE-Poitiers Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

Éric FARGIER Responsable de l’unité Métrologie LNE-Nîmes Centre "Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

ME 31

1erJOUR : 9 H 30 - 17 H 30

- Gestion des équipements - Maintenance fonctionnelle et métrologique - Documentation associée

normes NF EN ISO 10012 (sept. 2003) et FD X 07-007 (déc. 2005), les textes et documents pour la réalisation des exercices pratiques

18

PROGRAMME

Évaluation et amélioration du processus de mesure •- Améliorations techniques Exercice pratique sous forme de travaux dirigés : •- Mise en place du processus pour la caractérisation et la vérification d'une enceinte thermique selon la norme NF X 15-140 (oct. 2002) : construction du processus, choix des ressources, réalisation et discussions.

• Évaluation du stage et conclusions 3 JOURS - 1 320 € HT PARIS > 05 - 07 février > 20 - 22 mai > 16 - 18 septembre NÎMES > 10 - 12 juin POITIERS > 09 - 11 décembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P013_040_ Metrologie general

8/08/07

9:45

Page 19

| INTER & INTRA |

NOUVEAU

Le métier de métrologue Ses compétences, ses responsabilités, ses moyens d’action

PROGRAMME OBJECTIFS • Etre capable, de manière autonome, de mettre en place les principales actions assurées par un métrologue d’entreprise.

• Etre capable d’exprimer à sa hiérarchie et aux acteurs concernés les enjeux de la métrologie pour l’entreprise.

• Connaître l’environnement technico-normatif de la métrologie.

PUBLIC • Responsable qualité • Responsable fonction métrologie • Opérateur en laboratoire de métrologie • Auditeur de laboratoires • Fournisseur d’équipements de mesure, matériels de contrôle

NIVEAU REQUIS • Connaître les notions de base de métrologie et de statistiques

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le texte des exposés

• Evaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Mohammed MEGHARFI Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Carole BEAULIEU Responsable de l’unité Métrologie LNE - Poitiers Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

Eric FARGIER Responsable de l’unité Métrologie LNE - Nîmes Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle" (CMSI) - LNE

Marc PRIEL Directeur adjoint du Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

RÉF.

ME 55

1er JOUR : 9 H 30 – 17 H 30 2e JOUR : 9 H 00 – 17 H 00 3e JOUR : 9 H 00 – 16 H 30

• Accueil et présentations • Les hommes

- Positionnement du métrologue dans l’entreprise : responsabilités et relations - Qualités personnelles du métrologue - Comment maintenir et élargir ses compétences - Naviguer dans le microcosme de la métrologie : BIPM, Euramet, LNE, COFRAC - Les normes clés du management de la métrologie ISO 9001, ISO 10012 - Parler le langage des métrologues : les normes techniques incontournables VIM et GUM

• La mesure

- Maîtrise des processus de mesure : - analyse des besoins, - choix et conception d’un processus de mesure, - mise en place, - exploitation et surveillance d’un processus de mesure, - amélioration continue - Maîtrise de la confirmation métrologique des équipements de mesure : - spécifications métrologiques des instruments, - achat, location des instruments de mesure - mise en service, inscription sur l’inventaire, le logiciel de gestion de parc - étalonnages initiaux, - intervalles d’étalonnage et intervalles de confirmation métrologique - réforme et déclassement des instruments, - gestion de parc, logiciels - internalisation et externalisation de la métrologie. - Utilisation des résultats de mesure, décisions se fondant sur un résultat de mesure.

• Valoriser la fonction métrologie au sein de l’entreprise - L’audit d’une fonction métrologie dans le cadre d’une certification ISO 9001 - La certification versus accréditation - Vers une fonction métrologie intelligente

• Evaluation du stage et conclusions 3 JOURS - 1 320 € HT PARIS > 01 - 03 octobre TOULOUSE > 08 - 10 avril

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

19


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 43

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

Métrologie électrique courant continu et alternatif basse fréquence : Principes généraux - Définitions métrologiques Grandeurs et facteurs d’influence PROGRAMME

RÉF.

OBJECTIF

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Reconnaître, déterminer et réduire les causes d’erreur en

• Accueil et présentations

métrologie électrique.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs impliqués dans les mesures électriques, en courant continu et basse fréquence

NIVEAU REQUIS • Connaissances de base en électricité. • Connaissances en mathématiques et physique niveau Bac + 2

ME 42

des concepts de base en rapport à la conformité • Rappel métrologique pour : - l’évaluation de l’incertitude d’un résultat de mesure - l’exploitation d’un certificat d’étalonnage - l’exploitation d’un constat de vérification

métrologique d'une résistance, effets • Définition intrinsèques et grandeurs d'influence inhérents à la mesure des signaux (distorsion, • Problèmes taux de réjection de mode commun,…), rappel sur les grandeurs périodiques, valeurs efficaces, valeurs crête, valeurs moyennes redressées

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 30 métrologique d'une impédance, modélisation • Définition d'une impédance, effets intrinsèques et grandeurs

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (en groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d'une calculatrice

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Jean-Christophe ERMENEG Dominique FORTUNE - Jérôme MANCEAU Olivier MONNOYE - Serge PAUTONNIER - Alain PEZEL Division “Métrologie électrique appliquée“ Centre “Métrologie Scientifique et industrielle“ (CMSI) - LNE

d'influence Phénomènes perturbateurs : •- couplages électriques : diaphonie inductive, couplage de champs à boucle, couplage par impédance commune, couplage capacitif, … - effets thermiques, effets tribo-électriques, bruit, …

de calcul d’incertitude : mesure d’une • Exemple inductance par une méthode de substitution

• Travaux pratiques 3e JOUR : 9 H 00 - 16 H 30

• Travaux pratiques • Comment mettre en place un laboratoire de métrologie • Evaluation du stage et conclusions • Visite des laboratoires de métrologie électrique TP : • Phénomènes perturbateurs en courant continu : mise en évidence et solutions à travers la mesure d’une résistance • Phénomènes perturbateurs en courant alternatif : mise en évidence et solutions à travers la mesure d’une valeur crête • En courant continu : mesure d’une résistance, réalisation et exploitation d’une garde, fem parasites, effets tribo-électriques, adsorption et résorption, électricité statique, effet de la charge sur une source de tension… • En courant alternatif : mesure d'une valeur crête, mise en évidence des phénomènes (niveau de bruit, influence de la bande passante sur le niveau de bruit, effet lié aux champs magnétiques,…) et solutions (techniques de câblage, filtre…)

3 JOURS - 1 265 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 11 - 13 mars

> 25 - 27 novembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

43


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 44

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

Résistances et impédances Connaître et mettre en pratique les techniques de mesure

PROGRAMME

RÉF.

ME 43

OBJECTIF • Connaître et mettre en pratique les techniques d’étalonnage de résistances et d’impédances.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs chargés des étalonnages des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence

• Accueil et présentations • Techniques de mesure des résistances : - exploitation d’un jeu de résistances étalons (combinaisons série, parallèle ou série-parallèle) - étalonnage au moyen d’un potentiomètre à comparateur de courant

NIVEAU REQUIS

- étalonnage au moyen d’un pont de mesure…

• Utilisation des instruments de mesure en courant continu et

• Evaluation des incertitudes de mesure • Travaux pratiques

basse fréquence

• Connaissances en mathématiques et physique niveau Bac + 2 • Il est indispensable d’avoir déjà suivi le stage ME 42

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par petits groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Techniques de mesure des impédances : utilisation de ponts à transformateur, de ponts automatiques

• Présentation des étalons nationaux • Travaux pratiques 3e JOUR : 9 H 00 - 12 H 30

• Travaux pratiques • Evaluation du stage et conclusions

Isabelle BLANC

TP :

Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

• Mesure d'une résistance au moyen d'un diviseur résistif à décades. Détermination d'un cœfficient de puissance, influence d'une résistance de fuite. • Mesure d'une capacité à l'aide de ponts d'impédances. • Mise en évidence de facteurs d'influence. • Mesure en 2-3 bornes • Mesure de capacités de fortes valeurs

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Jean-Christophe ERMENEG Jérôme MANCEAU - Olivier MONNOYE Emmanuel PATOIS - Serge PAUTONNIER Alain PEZEL - Michel SAMARAN (Toulouse) Division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

44

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

2 JOURS 1/2 - 1 155 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 26 - 28 mars TOULOUSE > 24 - 26 septembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 45

| INTER & INTRA |

Tension et courant Connaître et mettre en pratique les techniques de mesure

PROGRAMME OBJECTIF • Connaître et mettre en pratique les techniques d’étalonnage en tension et courant (courant continu et alternatif basse fréquence).

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs impliqués dans les mesures électriques, en courant continu et alternatif basse fréquence

NIVEAU REQUIS • Connaissances de base en électricité. • Connaissances en mathématiques et physique niveau Bac + 2 • Il est indispensable d’avoir déjà suivi le module ME 42.

RÉF.

ME 44

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Raccordement et conservation du volt :

étalon Josephson, piles Weston et références à diode Zener. Etalonnage d’une référence de tension étalon, développement du calcul d’incertitudes associé

• Techniques de mesure de tensions et courants continus - Méthode de mesure des tensions continues : utilisation de comparateurs de courant, mesures par opposition, mesures par substitution … - Méthode de mesure des courants continus : utilisation d'un shunt, d'un amplificateur opérationnel, …

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 30

• Techniques de mesure de tensions MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par petits groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

et courants continus (suite)

• Techniques de mesure de tensions et courants

alternatifs : transposition AC/DC (transferts et voltmètres), exploitation d’un diviseur inductif pour les faibles valeurs de tension,…

• Travaux pratiques 3e JOUR : 9 H 00 - 16 H 30

• Techniques de mesure de tensions et courants alternatifs (suite)

• Méthode numérique : échantillonneur et applications RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

métrologiques

• Travaux pratiques • Evaluation du stage et conclusions TP : • Mesure de tensions continues à l'aide d'un diviseur à prises fixes

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Rodolphe DELAUNAY Jérôme MANCEAU - Olivier MONNOYE Arnaud PORÉE - Michel SAMARAN (Toulouse)

• Etalonnage d'un calibrateur en tension/courant alternatif (valeur efficace) : principe de la transposition thermique, mesures et calcul d'incertitude associé • Mesure d’un courant alternatif par comparaison à un transformateur étalon au moyen d’un pont de mesure

Division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

3 JOURS - 1 265 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 08 - 10 avril TOULOUSE > 16 - 18 décembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

45


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 46

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

Caractériser un multimètre ou un calibrateur Tension et courant, en continu et en alternatif PROGRAMME

RÉF.

ME 45

OBJECTIF • Caractériser un multimètre ou un calibrateur (fonctions tension et courant, continu et alternatif) et améliorer les pratiques d’utilisation.

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • En tension et courant continus, principes

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs, utilisateurs de calibrateurs et multimètres désirant perfectionner leurs connaissances

généraux, causes d’erreur, aptitude d’un générateur ou d’un mesureur aux mesures à pratiquer

• Etalonnage d’un générateur par rapport à un

NIVEAU REQUIS

multimètre et vice-versa, calcul d’incertitude associé

• Utilisation des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence.

• Il est indispensable d’avoir déjà suivi le module ME 42.

• Lecture et exploitation de spécifications de générateurs et mesureurs, évaluation par des exercices pratiques

MOYENS PÉDAGOGIQUES

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire

• Travaux pratiques :

(par petits groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

- Etalonnage d’un multimètre (Vdc) au moyen d’un calibrateur : détermination d'une résistance d'entrée, du courant émis par les bornes d'entrée, de l'influence de signaux parasites, du taux de réjection de mode commun, évaluation d’une linéarité,… - Exercice pratique de mesure d’un signal alternatif

• Evaluation du stage et conclusions

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Rodolphe DELAUNAY Dominique FORTUNE - Jérôme MANCEAU Olivier MONNOYE - Serge PAUTONNIER (Saint-Quentin-en Yvelines) - Françoise LALUBIE - Michel SAMARAN (Toulouse) Division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

2 JOURS - 980 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 21 - 22 octobre TOULOUSE > 17 - 18 juin

46

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 47

| INTER & INTRA |

Puissance/énergie et phase Connaître et mettre en pratique les techniques de mesure

PROGRAMME

RÉF.

ME 46

OBJECTIF • Connaître et mettre en pratique les techniques d’étalonnage d’un wattmètre, d’un compteur d’énergie, d’un générateur / mesureur de signaux déphasés.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs chargés des étalonnages des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence

NIVEAU REQUIS • Utilisation des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence

• Connaissances en mathématiques et physique niveau Bac + 2 • Il est vivement conseillé de suivre le stage ME 42 au préalable.

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par petits groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • La puissance et l’énergie, définitions,

principes de mesure et causes d’erreur

• Le déphasage, principes de mesure et causes d’erreur

• Travaux pratiques : - Mesure du déphasage : mise en œuvre de différentes méthodes et estimation des incertitudes de mesure associées. Effet des harmoniques et du bruit - Mesure de la puissance et de l’énergie : étalonnage d’un wattmètre et d’un compteur d’énergie, estimation des causes d’erreur associées. Influence du facteur de puissance

• Evaluation du stage et conclusions

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Rodolphe DELAUNAY Jérôme MANCEAU - Arnaud PORÉE Division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

1 JOUR - 610 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 16 octobre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

47


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 48

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

NOUVEAU

Mesurer une résistance ou une impédance au moyen d’un ohmmètre ou d’appareils dérivés ou d’un pont d’impédances PROGRAMME

RÉF.

ME 59

OBJECTIFS • Caractériser un mesureur de résistances et /ou d’impédances pour des mesures inférieures à 100 kHz.

• Améliorer les pratiques d’utilisation.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs, utilisateurs des mesureurs de résistances et impédances désirant perfectionner leurs connaissances

NIVEAU REQUIS • Utilisation des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence. • Il est indispensable d’avoir déjà suivi le module ME 42.

9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Rappel des définitions métrologiques des résistances et des impédances

• Aptitudes et capabilités des moyens de mesure

• Utilisation et raccordement avec des MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par petits groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

éléments passifs

• Lecture et exploitation de spécifications et

des certificats, évaluation par des exercices pratiques

• Grandeurs d’influence (couplage tension-

courant, gardes active / passive, effets thermiques, …), causes d’erreur, évaluation de composantes d’incertitude

• Evaluation du stage et conclusions

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre « Métrologie Scientifique et Industrielle » (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Rodolphe DA SILVA - Jérôme MANCEAU Olivier MONNOYE - Alain PEZEL Division « Métrologie électrique appliquée » Centre « Métrologie Scientifique et industrielle » ( CMSI) - LNE

1 JOUR - 610 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 02 décembre

48

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 49

| INTER & INTRA |

NOUVEAU

Mesurer une haute tension au moyen d’une sonde PROGRAMME

RÉF.

ME 53

OBJECTIF • Identifier et évaluer les caractéristiques d’un mesureur haute tension en fonction du type de signal à mesurer.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs, mesurant des hautes tensions et désirant perfectionner leurs connaissances

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Règles de sécurité • Modélisation d’un champ électrique • Association d’une sonde à un oscilloscope : mesures en courant continu, en courant alternatif.

NIVEAU REQUIS • Utilisation des instruments de mesure en courant continu et basse fréquence.

• Il est indispensable d’avoir déjà suivi le module ME 42.

• Comportement dynamique des sondes haute tension (temps de montée, bande passante)

• Adéquation entre le type de sonde utilisé et le signal à mesurer

• Principe des différentes méthodes de mesure des MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par petits

rapports, des temps de montée, d’évaluation de la bande passante

• Grandeurs d’influence (effets couronne, effets de proximité, …)

groupes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le support des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants Les participants sont invités à se munir d’une calculatrice

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Dominique FORTUNE Responsable de l’unité « Basse fréquence - Instrumentation électrique » Centre « Métrologie Scientifique et Industrielle » (CMSI) – LNE

INTERVENANT Serge PAUTONNIER Division « Métrologie électrique appliquée » Centre « Métrologie Scientifique et Industrielle » (CMSI) - LNE

2e JOUR : 9 H 00 – 12 H 30

• Caractérisation d’une sonde en vue de la mesure d’une

tension impulsionnelle. Réponse indicielle. Ajustage du moyen de mesure

• Détermination des composantes d’incertitudes • Expression du résultat de mesure • Visite du laboratoire Haute Tension • Evaluation du stage et conclusions TP : • Mesure de la réponse indicielle, réglage d’une sonde • Mesure des temps de montée. Détermination de la bande passante. • Mesure du rapport de division Le TP sert également de fil conducteur pour l’aspect sécurité : sécurité liée à la mesure de haute tension (normes, lois, décrets, dispositifs de sécurité,…)

1 JOUR 1/2 - 815 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 09 - 10 décembre

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

49


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 50

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

Décharges partielles Evaluer un processus de mesure en haute tension

PROGRAMME

RÉF.

ME 47

OBJECTIFS • Connaître les mécanismes qui sont à l’origine des décharges partielles.

• Identifier les différentes chaînes de mesure de décharges partielles.

• Comprendre et appliquer la mesure de décharges partielles sur les équipements de basse, moyenne et haute tension.

• Savoir interpréter les résultats des chaînes de mesure de décharges partielles.

• Savoir évaluer la qualité et la fiabilité des isolations électriques en conformité avec la norme CEI 60270.

1erJOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Généralités • Les systèmes d’isolation - Choix des matériaux - Calculs de champ électrique

PUBLIC • Ingénieurs, techniciens supérieurs ou techniciens possédant une première expérience de la mesure des décharges partielles et/ou ayant à mettre en œuvre des systèmes d’isolation.

- Phénomènes d’ionisation - Quelques règles électrotechniques indispensables

• La mesure des décharges partielles - Mécanismes élémentaires

NIVEAU REQUIS • Connaissances de base en électricité.

- Circuits de mesure

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

MOYENS PÉDAGOGIQUES

• La mesure des décharges partielles (suite)

• Exposés • Démonstrations et exercices pratiques sur un banc de mesure des

- Spectres de décharge

décharges partielles

• Études de cas • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le texte des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec le responsable

- Grandeurs caractéristiques - Précautions à prendre lors des mesures et diverses solutions pour s’affranchir des perturbations

• Quelques exemples concrets • Évaluation du stage et conclusions

pédagogique

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Dominique FORTUNÉ Responsable de l’unité “Basse fréquence - Instrumentation électrique” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

2 JOURS - 1 130 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 14 - 15 octobre

50

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 51

| INTER & INTRA |

Hautes fréquences et hyperfréquences Connaître et mettre en pratique les techniques de mesure PROGRAMME OBJECTIF • Connaître et mettre en pratique les différentes méthodes d’étalonnage d’instruments de mesure en haute fréquence et hyperfréquence (milliwattmètres, montures bolométriques, millivoltmètres, affaiblisseurs, étalons de réflexion).

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs chargés des étalonnages ou impliqués dans les mesures en radio et hyper-fréquence des services de métrologie, des laboratoires accrédités, impliqués dans les mesures en haute fréquence et hyperfréquence.

NIVEAU REQUIS • Utilisation des instruments de mesure • Connaissances mathématiques et physiques niveau Bac + 2

MOYENS PÉDAGOGIQUES • Exposés • Travaux pratiques avec les équipements du laboratoire (par groupe de 4 personnes)

• Dossier technique remis à chaque stagiaire • Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division « Métrologie électrique appliquée » Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Djamel ALLAL - Alireza KAZEMIPOUR Division “Métrologie électrique fondamentale” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

Michèle BUNEL - Rémy PICOU Division “Métrologie électrique appliquée” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

RÉF.

ME 48 (formet 2)

1erJOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Nombres complexes : application aux circuits électriques • Rappel sur les matrices utilisées en hyperfréquence • Paramètres S • Abaque de Smith • Propriétés des lignes de transmission en HF • Diagrammes de fluence et application aux circuits HF 2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00 des facteurs de réflexion et impédance, • Mesure analyseurs de réseaux • Mesure de puissance : - Principes de mesure et étalons - Étalonnage des wattmètres - Calcul d’incertitudes Travaux pratiques

3e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Mesure des affaiblissements : - Définitions et étalons - Principales méthodes d’étalonnage - Calcul d’incertitudes

• Mesure de tension HF • Travaux pratiques 4e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Travaux pratiques 5e JOUR : 9 H 00 - 16 H 30

• Travaux pratiques • Bruit radioélectrique : principes de mesure et étalons d’un laboratoire de métrologie haute • Constitution fréquence • Évaluation, discussion, conclusions TP : • Mesure de puissance : Étalonnage des milliwattmètres et des montures bolométriques • Mesure d’affaiblissement - Étalonnage des affaiblisseurs par différentes méthodes : Variation de puissance et substitution à fréquence intermédiaire • Mesure du facteur de réflexion et de la directivité • Mesure de tension : Étalonnage des millivoltmètres

5 JOURS - 2 225 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 26 - 30 mai

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

51


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 52

| INTER & INTRA |

Métrologie électrique

Analyseurs de réseaux vectoriels Techniques de mesure

PROGRAMME

RÉF.

ME 52

OBJECTIFS • Savoir utiliser les modèles mathématiques les plus courants et appliquer les méthodes de calibrage associées.

• Savoir évaluer les principales sources d’erreur telles que la directivité, la linéarité, la répétabilité et établir un calcul d’incertitudes.

PUBLIC • Techniciens et ingénieurs des services de métrologie, des laboratoires accrédités, utilisant un analyseur de réseaux

9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Rappels sur les paramètres S • Schéma de principe des analyseurs de réseaux et modèles d’erreurs

• Les différentes méthodes de correction d’erreurs : calibrage

NIVEAU REQUIS • Utilisation des analyseurs de réseaux • Connaissances mathématiques et physiques niveau Bac + 2 • Il est souhaitable d’avoir suivi le stage ME 48 au préalable.

• Traçabilité des mesures de paramètres S - Kits de calibrage - Kits de vérification (de traçabilité)

• Evaluation des incertitudes à partir d’un modèle d’erreurs

MOYENS PÉDAGOGIQUES

- Cas d’une charge

• Exposés • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant le texte

- Cas d’un quadripôle

des exposés

• Travaux pratiques (démonstration) • Evaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants

• Application pratique (démonstration) - Connecteurs et précautions d’usage - Calibrage, mesure et incertitude associée

• Evaluation du stage et conclusions

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Djamel ALLAL Responsable de l’unité “Métrologie haute fréquence” Division “Métrologie électrique fondamentale” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

INTERVENANT Alexis LITWIN Unité “Métrologie haute fréquence” Division “Métrologie électrique fondamentale” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

1 JOUR - 610 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 10 juin

52

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr


P043_053_ Metrologie electrique

8/08/07

9:55

Page 53

| INTER & INTRA |

Évaluer les incertitudes de mesure dans un laboratoire d’essais de CEM ou de mesures radiofréquences PROGRAMME

RÉF.

ME 50

OBJECTIFS • Connaître les exigences métrologiques applicables aux laboratoires d’essais de mesures CEM ou radiofréquence.

• Savoir mettre en pratique les connaissances nécessaires pour effectuer un calcul d’incertitudes en CEM.

• Savoir analyser les certificats d’étalonnage ou constats de vérification ou effectuer des étalonnages en interne d’un laboratoire d’essais de CEM ou de mesures radiofréquences.

1er JOUR : 9 H 30 - 17 H 30

• Accueil et présentations • Rappel des exigences de la norme ISO 17025

(traçabilité des équipements, incertitude…)

PUBLIC • Responsables de laboratoires. • Responsables qualité. • Techniciens et ingénieurs chargés des essais, du calcul d’incertitudes et de la rédaction des procédures dans un contexte d’assurance qualité (norme ISO 17025, accréditation COFRAC…).

• Rappel des concepts de base pour

l’évaluation de l’incertitude d’un résultat de mesure

• Exploitation des guides et normes

concernant les étalonnages et calculs d’incertitudes

NIVEAU REQUIS

2e JOUR : 9 H 00 - 17 H 00

• Utilisation des appareils de mesure • Connaissances mathématiques niveau Bac à Bac + 2

• Exploitation des certificats d’étalonnage

MOYENS PÉDAGOGIQUES

• Exemples de calcul d’incertitudes en CEM

• Exposés et exercices • Travaux pratiques • Dossier technique remis à chaque stagiaire comportant

• La métrologie en interne :

le texte des exposés

• Évaluation du stage • Déjeuner-rencontre pris en commun avec les intervenants

et constats de vérification

et mesures de champs électromagnétiques

- exemple d’étalonnage et calcul d’incertitudes

• Évaluation du stage, synthèse et conclusions

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Isabelle BLANC Chef de la division "Métrologie électrique appliquée" Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle“ (CMSI) - LNE

INTERVENANTS Djamel ALLAL Division “Métrologie électrique fondamentale” Centre “Métrologie Scientifique et Industrielle” (CMSI) - LNE

2 JOURS - 950 € HT SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES > 20 - 21 mai

Maxime POUYET Division “Electronique et Multimédia” Centre “Qualification des Produits et Équipements” (CQPE) - LNE

LABORATOIRE NATIONAL DE MÉTROLOGIE ET D’ESSAIS - CENTRE DE FORMATION - Tél. : 01 40 43 37 35 - Fax : 01 40 43 37 37 - www.lne.fr

53


pdf test