Issuu on Google+

100% info

Journal du Grand Alès en Cévennes septembre 2012 | n°118

rentrée Les infos de la rentrée sur le Grand Alès. (p. 2, 13 et 19)

travaux Tout savoir sur les chantiers de l’été. (p. 7)

été 2012 Retour en images sur les animations d’Estiv’Alès. (p. 10/11)

patrimoine Visitez les sites du Grand Alès les 15 et 16 septembre. (p. 23 et 29)

Dossier complet pages 15 / 17


a c t u a l i t é Réunions d’information Les réunions d’information sur l’apprentissage se poursuivent en septembre tous les mercredis à la médiathèque Daudet d’Alès (24, rue Edgar Quinet). L’accueil du Campus de l’apprentissage est également ouvert pour toutes informations et inscriptions.

Devenir apprenti : il est encore temps Le Campus de l’apprentissage d’Alès offre toute une palette de formations qui s’enrichit cette année. Les inscriptions se poursuivent jusqu’en septembre. tent relèvent principalement du tertiaire (vente, commerce, restauration) avec des niveaux demandés allant du CAP au BTS. Ce qui a incité le Campus de l’apprentissage à ouvrir de nouvelles sections (lire ci-dessous).

L’école de l’apprentissage

> Au Campus de l’apprentissage d’Alès, 85 % des apprentis décrochent leur diplôme avec un pied dans une entreprise.

i

LE 19 SEPTEMBRE

TRANSPORTS ILLIMITÉS EN BUS NTecC participe à la semaine européenne de la mobilité en offrant le 19 septembre, à tous les utilisateurs du réseau de transport en commun, des déplacements illimités, vers n’importe quelle destination, pour seulement un ticket acheté auprès du conducteur. Les porteurs d’un billet SNCF validé le 19 septembre pourront également voyager gratuitement sur tout le réseau NTecC. Modalités sur www.ntecc.fr, au 0466523131 ou en agence commerciale NTecC en gare routière d’Alès.

ls sont 500 jeunes de 16 à 25 ans à faire le choix de l’apprentissage à Alès. Ils ont décidé d’apprendre un métier concret, rapidement, et de se faire une place dans une entreprise. Poursuivre ses études en étant rémunéré grâce au système de l’alternance est une option séduisante. D’autant que le Campus de l’apprentissage offre un sérieux atout avec 85 % de réussite aux examens en 2012. L’apprentissage serait-il la voie de la réussite ? C’est ce dont est persuadée la CCI Alès-Cévennes qui gère le Campus et crée les conditions favorables à un enseignement de qualité : 32 formateurs, 11 ateliers et salles spécialisées, un restaurant d’application, mais aussi un self et un internat.

Une palette variée de 20 métiers Aujourd’hui, la porte d’entrée dans l’apprentissage est encore majoritairement le CAP, mais de plus en plus de candidats visent des diplômes supérieurs, jusqu’à la licence. Le Campus de l’apprentissage offre ainsi une vingtaine de métiers différents dans les domaines très divers de l’automobile, des services, de la restauration, de l’industrie, de la chaudronnerie, … Sur le bassin alésien, les secteurs qui recru-

Campus de l’apprentissage de la CCI Alès-Cévennes 270, quai des Près Rasclaux - BP 20245 - 30105 Alès tél. 04 66 91 21 21 - cfa@ales.cci.fr

Les formations de la rentrée • “Accueil-relations clients/usagers” (niveau Bac) : exercer l’accueil en entreprise ou en administration et réaliser des activités administratives dans des banques, le tourisme, l’immobilier, la culture, l’hôtellerie restauration, etc. • “Vendeur conseiller commercial” (niveau Bac) : former des commerciaux, des vendeurs et des téléconseillers intervenant dans les commerces de proximité, la grande et moyenne distribution, les entreprises de négoce, etc. • “Gestionnaire d’unité commerciale tourisme vert” (niveau Bac + 2) : contribuer à la gestion, créer ou reprendre une entreprise du secteur dans le respect de la réglementation liée au tourisme vert (chambres d’hôtes, gîtes, campings, musées, châteaux, parcs, etc). ●

Arobases de la Fraternité : le soutien scolaire solidaire 23 étudiants de l’École des Mines d’Alès assurent des séances de soutien scolaire en maths et en physique dans deux établissements alésiens.

s

e faire expliquer un théorème par un élève ingénieur, réviser les fondamentaux de sciences physiques avec un étudiant qui baigne dedans, ce serait presque un service de luxe. C’est pourtant une initiative tout à fait gratuite, portée conjointement par la Ville d’Alès et l’École des Mines. Au centre de ce dispositif cévenol innovant et précurseur : 23 étudiants. Leur cible : les élèves en légère difficulté au lycée Jean-Baptiste Dumas et à l’institution Bellevue où ils se rendent une fois par semaine. « Leur but n’est pas de refaire les leçons, mais de donner ce petit coup de pouce qui permet de débloquer les lycéens sur certains points, précise Aimé Cavaillé, conseiller municipal délégué aux Sciences. C’est un tutorat comme pourrait le faire un grand frère ou une grande sœur… » > Avec un étudiant de l’EMA pour deux lycéens, les séances de soutien peuvent être complètement personnalisées et efficaces.

2

Si la rentrée a eu lieu le 27 août, les candidats à l’apprentissage de dernière minute ont encore le temps d’intégrer le Campus au cours du premier trimestre.

Apprendre à devenir un apprenti, c’est le but de “l’école de l’apprentissage” ouverte sur le Campus aux 16-25 ans qui ont un projet professionnel à consolider. Elle permettra d’accompagner les jeunes jusqu’à fin novembre vers la signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise. Un palier intermédiaire pour ceux qui ne se sentent pas encore tout à fait prêts à se jeter dans le grand bain. ●

L’an dernier, pour une première expérimentation des Arobases de la Fraternité, 30 lycéens ont bénéficié d’un suivi régulier en mathématiques et en physique. Avec des heures de présence dans les établissements scolaires bien sûr, mais également avec une présence à distance, via un forum d’entraide privé.

Un forum d’entraide et une page Facebook « Si un élève bloque en faisant ses devoirs ou en révisant le soir, il peut poster un message. Dès qu’un tuteur de l’EMA tombe dessus, il y répond de manière explicite et les échanges peuvent se poursuivre de manière numérique. » Entre étudiant et élève, l’écart d’âge n’est pas très grand, le parcours scolaire est parfois similaire et, donc, le courant passe bien : pas de honte à demander à son tuteur de ré-expliquer quelque chose, pas de question “bête”… En cette rentrée, un groupe Facebook “Arobases de la Fraternité” va être créé pour favoriser la communication en instaurant un système de questions-réponses permanent. Idéal pour l’aide au bachotage pendant les vacances scolaires par exemple… ● tél. 04 66 56 42 30


a c t u a l i t é

Max Roustan : « Veut-on encore sauver la ligne Alès-Bessèges ? » Début juillet, la Région a revu ses conditions de participation au financement des travaux de modernisation. de réunir les partenaires (État, Région, Département, SMTBA) afin de co-financer une étude qui a pointé l’intérêt de conserver la ligne en chiffrant le coût de sa rénovation.

Le Grand Alès s’engage

> Le tronçon Bessèges-SaintAmbroix est désormais fermé. La section entre Saint-Ambroix et Salindres est très menacée dès septembre.

l

a fermeture de la ligne était programmée : Réseau Ferré de France avait annoncé la couleur le 20 mars. « Une aberration » pour Max Roustan, président du Syndicat mixte des transports du bassin alésien (SMTBA), ainsi que pour les maires des communes traversées et le collectif des usagers. Devant la faible volonté de RFF et de la SNCF d’entretenir les 32 km de voie ferrée, une “réunion de crise” avait pourtant permis, dès 2009,

Après plusieurs comités de pilotage, un scénario avait été validé par tous les partenaires, y compris avec un accord technique de RFF/SNCF : il s’agissait d’acquérir un train supplémentaire (1,3 M€ financé par le Conseil régional qui en a la compétence) et d’investir 10 M€ sur trois ans pour doubler les sillons et autoriser les locomotives à rouler à 70 km/h (contre 30 km/h auparavant). « Avec 67 000 habitants dans le corridor Alès/Bessèges, une population qui y croît de 4 % par an et des déplacements qui augmenteront de 30 % d’ici 2030, l’étude montre que la fréquentation pourrait grimper à 1800 passagers/jour » explique Max Roustan. Bien qu’en dehors de son territoire, via le SMTBA, le Grand Alès s’est engagé par solidarité à

financer 1,8 M€ sur les 10 M€ nécessaires, et à construire une gare aux Prés-Saint-Jean pour desservir le lycée Jean-Baptiste Dumas et les collèges. Soit encore un gain d’attractivité pour la ligne : « Bien que nous n’ayons pas compétence à intervenir sur la ligne Alès/Bessèges, notre action est dictée par l’intérêt général » insiste Max Roustan. D’autant que les scolaires acheminés par le rail permettraient de désengorger la ville d’un bon nombre de bus… L’économie sur les transports réalisée par le SMTBA serait également portée au fonctionnement de la ligne.

La Région bloque Pour ce qui concerne le financement des 10 M€, RFF et le Conseil général étaient prêts à s’engager. C’était sans compter sur le coup d’éclat du président du Conseil régional, début juillet, qui a posé comme condition sine qua non à sa participation que chaque partenaire mette la main à la poche à hauteur de 6 M€… Et ce alors que l’étude prévoit “seulement” 10 M€ de travaux. Le Département et le SMTBA ont, du coup, décliné la proposition de Christian Bourquin, estimant que l’organisation des transports était de la compétence pleine et entière du Conseil régional… ●

Futur Grand Alès : les 50 maires se rencontrent À l’invitation de Max Roustan, les maires des 50 communes inscrites dans le nouveau périmètre ont envisagé un avenir commun. dans sa dernière ligne droite. Les conseils municipaux des 50 communes comprises dans le périmètre ont en effet jusqu’au 29 septembre pour se prononcer (NDLR : les communes qui ne délibéreront pas seront considérées comme favorables à l’adhésion).

26 communes doivent voter “pour”

> Les maires de la future Agglo sur les marches de la mairie d’Alès.

i

«

l n’est plus temps, maintenant, de nous opposer. Il est temps de réfléchir ensemble au nouveau Grand Alès que nous voulons construire ensemble. » Max Roustan, président de l’actuel Grand Alès à 16 communes, se veut positif et constructif. Dès lors que le préfet a signé, le 26 juin, l’arrêté de périmètre dessinant un Grand Alès à 50 communes, de Saint-Jeandu-Gard à Seynes et de Soustelle à Brignon, le processus d’élargissement de l’Agglo est

Pour que le préfet crée la nouvelle Communauté d’agglomération à 50 communes et 100 900 habitants au 1er janvier 2013, il faut que 26 communes au moins, soit la moitié plus une, représentant la moitié de la population (soit 50 000 habitants), répondent positivement. Dans ce contexte, Max Roustan a invité les 49 autres maires de la future Agglo le 23 juillet à Alès pour poser les premiers jalons d’une collaboration intelligente. Tous ont répondu présent. « La réunion s’est bien passée, de façon apaisée et responsable » analyse Max Roustan. Le Conseil municipal d’Alès, dont la voix sera décisive en raison du poids de ses 42 000 habitants, se prononcera le 29 septembre. ●

Le Très haut débit bientôt à Alès

Comme ma sœur Anne, on ne voyait rien venir, mais ça y est, les travaux pour irriguer le Grand Alès en Très haut débit (THD) doivent commencer en ce mois de septembre. Fin août, Max Roustan, président du Grand Alès, et Jean-Paul Fournier, président de Nîmes Métropole, se sont rencontrés à La Calmette pour acter l’arrivée du THD dans cette commune (photo). Autrement dit, dans sa progression vers Alès, la fibre optique a déjà franchi 15 km sur les 44 km qui lui permettront de se raccorder au Mas d’Hours. Les fibres passeront dans des tuyaux déjà existants sous la 2x2 voies et irrigueront la zone d’activités du Mas d’Hours au 1er trimestre 2013. Ensuite, le Grand Alès devra créer sa “boucle” pour arroser les zones d’activité et les lieux publics. Cette arrivée du THD à Alès concrétise le partenariat étroit entre le Grand Alès et Nîmes Métropole, partenariat qui débouchera à l’automne sur la création d’un des premiers Pôles Métropolitains de France. Les deux Agglos financent en effet à parts égales ce raccordement de Nîmes à Alès en THD. ● 3


h a b i t a t

Logis Cévenols fête ses 90 ans Numéro Vert Pour toute demande à Logis Cévenols, vous pouvez appeler le Numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe), 24h/24. 0 800 306 546

Plus de 1 000 locataires ont fait la fête, jeudi 9 août, jour anniversaire de la création de l’Office en 1922. Retour en images.

u

ne fête estivale des voisins, voilà ce que Logis Cévenols a proposé à ses locataires en ce 9 août, 90 ans jour pour jour après la création à Alais, en 1922, de l’Office Public d’Habitation à Bon Marché (OPHBM), et cela dix ans après la loi de 1912 qui permettait la création des OPHBM par les collectivités locales. À l’invitation de Max Roustan, président de l’Office, plus de 1000 locataires se sont réunis sur 25 sites pour partager dans la bonne humeur les pizzas, le dessert et les boissons fournis par Logis Cévenols, chacun étant libre par ailleurs d’apporter de quoi compléter la fête. Une peña est passée avec un magicien pour animer les sites… avec tellement de succès qu’elle n’a pas eu le temps de passer partout, ce dont la direction de Logis Cévenols s’excuse. « Ça a été une belle soirée, se réjouit Jean-Luc Garcia, directeur de l’Office. Les locataires de Logis Cévenols ont apprécié l’initiative et ne se sont pas fait prier pour faire la fête ensemble ». Une fête qui trouvera un prolongement avec le grand concours photo des 90 ans (lire ci-contre), dont les lauréats seront connus à l’automne. ● > À Rochebelle, la fanfare s’échauffe.

JUSQU’AU 15 SEPTEMBRE

CONCOURS PHOTO DES 90 ANS

> Un cadre agréable pour une belle soirée (ici au 1 bis, Grand rue Jean Moulin).

> Au 12, 14 rue de la Meunière, la chenille démarre.

Dans le cadre de son quatre-vingt dixième anniversaire, Logis Cévenols propose à ses locataires ou ex-locataires de lui fournir des photos anciennes de leur quartier et/ou de prendre de nouvelles photos. Pour cela, ils doivent s’inscrire au grand concours “Vieux clichés et nouvelles vues”. Les gagnants verront leurs clichés édités dans un livre d’art, un “book” spécial 90 ans. Les photos seront également exposées à l’automne dans le réseau d’affichage alésien, l’idée étant que la ville devienne une “galerie d’art” dédiée au patrimoine de Logis Cévenols. Pour participer : • rendez-vous sur le site www.logiscevenols.fr • ou déposez vos photos dans l’enveloppe de participation au siège de Logis Cévenols, quai de Bilina. Date limite de participation : 15 septembre.

> Rue Arago, l’ambiance est excellente.

> Place du Temple, 90 locataires réunis pour une fête d’enfer !

> Repas convivial à La Prairie. 4

> Le magicien fait des siennes au Moulinet.


8 et 9 septembre 2002 : il y a 10 ans En moins de 24 heures, 600 mm d’eau s’abattent sur Alès, coupant la ville du monde… Depuis, le Grand Alès a investi 10 M€ pour sécuriser le Gardon et ses affluents. Dimanche 8 septembre 2002 : cette nuit-là, 600 mm d’eau s’abattent sur Alès. Un cataclysme, l’équivalent d’une année de pluie sur Paris. 44 ans après les terribles crues de 1958, la capitale cévenole revit le drame des quartiers noyés : 634 villas et appartements inondés, 120 familles à reloger, 300 personnes de passage à abriter, 15 habitants du Moulinet hélitreuillés, 1 000 voitures emportées par les eaux, 75 M€ de dégâts, … Alès est resté coupé du monde durant 24 heures. Six ministres sont ensuite venus constater de visu l’étendue du massacre. Début 2003, Max Roustan, engage les premiers travaux hydrauliques d’urgence.

10 M€ pour sécuriser le Gardon

Depuis le 1er janvier 2001, le Grand Alès dispose de la compétence hydraulique et a immédiatement entrepris des aménagements du Gardon, notamment avec la création en novembre du plan d’eau d’Alès et de son seuil gonflable. • Janvier 2003 : une noria de pelleteuses et de camions envahit le Gardon. Il faut parer au plus pressé. 3,5 M€ sont engagés dans une série de travaux de première urgence. Des Prés-Rasclaux jusqu’à l’embouchure du Grabieux, les arbres et les graviers charriés par la crue sont dégagés. Les berges sont reprofilées sur 1,5 km. • Juin 2004 : les travaux dans le Gardon d’Alès reprennent pour une durée de trois mois, de l’embouchure du Grabieux jusqu’au Pont Vieux, dans le Grabieux et le Bruèges, soit sur 1,9 km. Reprofilage des berges et enrochement permettent de pérenniser les travaux entrepris au lendemain des inondations de 2002. • Avril 2009 : les derniers kilomètres de rivière sont traités entre le rondpoint de la Gibertine et le pont de la rocade Sud, puis entre la passerelle de La Royale et jusqu’à la confluence avec le Grabieux, 70 000 m3 d’alluvions ont été ôtés pour faciliter le passage de l’eau. De larges berges de terre et 60 000 tonnes d’enrochement permettent, à la manière d’un chenal, de canaliser la rivière. Le Gardon d’Alès est désormais en sécurité avec la création de cinq seuils régulant son débit, le confortement des berges et des piles de ponts et le débroussaillage sélectif de la végétation. S’il est difficile d’évaluer la quantité d’eau supplémentaire que le Gardon peut “absorber” grâce aux trois phases successives d’aménagement hydraulique de la rivière, le chantier d’une décennie a déjà montré son efficacité à plusieurs reprises (lire ci-dessous). ●

Deux épisodes cévenols test en 2003 et 2008

• 3/4 décembre 2003 : plus de 200 mm d’eau se déversent sur le bassin alésien. Au plus fort de la crue, le Gardon est monté à 2,70 mètres sous le pont Neuf. C’est l’occasion de tester le système d’alerte téléphonique tout juste mis en place à Alès : 12 574 Alésiens sont ainsi alertés par le maire. • 21/22 octobre 2008 : le bassin alésien connaît un épisode pluvioorageux de forte ampleur avec 500 mm d’eau tombés en 24 heures. Entre 2002 et 2008, une simple différence de 100 mm d’eau… mais les pluies sont bien canalisées dans le Gardon qui se maintient dans son lit. Le pic de crue atteint les 3,5 mètres, dépassant ainsi la côte de 1976. ● 5


é c o n o m i e

Visitez les Cévennes à 360° sur www.cevennes-tourisme.fr ENTREPRISE INNOVANTE

BOOSTHEAT PRIMÉE

Pour charmer les touristes, le Pays Cévennes a mis en ligne une dizaine de visites virtuelles à 360° des sites les plus emblématiques de la région.

s La société alésienne Boostheat et son ingénieur en thermodynamique Jean-Marc Joffroy ont été récompensés au mois de juillet lors du 14e concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. Un concours porté par le ministère de l’Enseignement et de la Recherche qui n’a sacré que 59 lauréats “création-développement” sur 919 candidats. Créée en 2011, Boostheat a remporté une aide de 275 000 € pour le développement de sa nouvelle génération de chaudières, réduisant jusqu’à 60 % la consommation de combustibles nécessaires.

i l’on demande aux touristes pourquoi ils sont venus visiter un site, la plupart du temps c’est la notoriété de l’endroit ou son inscription dans un guide qui les y ont poussés. « Mais ce qui compte tout autant, et juste après, c’est d’en avoir eu un aperçu valorisant » explique Bernadette Price, directrice de la communication du Pays Cévennes. Appétissantes, les treize visites virtuelles à 360° récemment mises en ligne ont l’avantage de donner une idée plus précise de l’intérêt du site qu’une simple photo tout en ne dévoilant pas tous les aspects du site, comme le ferait une vidéo.

La souris pour se diriger dans la photo Du train à vapeur de Saint-Jean-du-Gard au parc des camélias d’Alès, en passant par l’arboretum de bonsaï de Mialet, la Mine témoin d’Alès, le château de Portes ou la grotte de Trabuc, le principe est le même : pour visiter, l’internaute se dirige de haut en bas et de gauche à droite avec sa souris. Il peut également zoomer sur des détails et même cliquer sur des parties interactives délivrant des informations complémentaires. Une double performance, photographique et numérique, signée de l’Alésien Lionel Guichard, notamment connu pour ses clichés des grottes de Lascaux et de Chauvet. Le photographe uti-

lise une technique pointue consistant à prendre des centaines de photos et à les assembler dans un logiciel spécifique. Cerise sur le gâteau, ces visites interactives ne nécessitent pas beaucoup de débit pour être visionnées. « Dès la saison prochaine, une nouvelle série de visites virtuelles en Cévennes, avec des sites plus petits, viendra compléter l’offre ». ●

> Un travail photographique signé Lionel Guichard.

www.cevennes-tourisme.fr Rubrique “visites virtuelles” accessible depuis la page d’accueil, à droite. Également accessible sur smartphone et tablettes numériques.

contact@boostheat. com

7 entreprises alésiennes prônent la diversité à l’embauche La CCI d’Alès accompagne les dirigeants dans l’obtention du label “Diversité”qui bannit toute forme de discrimination à l’embauche. d’Industrie d’Alès : « Le label met en exergue 140 points qui ont tous pour objectif de valoriser le capital humain » indique Masour Zoberi, élu en charge de la diversité au réseau des CCI de France. Attribuée pour trois ans, la distinction fait l’objet d’un contrôle intermédiaire à 18 mois.

> Les chefs d’entreprise recensent leur gestion des ressources humaines.

6

l

«

e seul choix à faire est celui de la compétence » résume Thierry Geoffroy, à la direction générale de l’AFNOR, organisme qui délivrera le label “Diversité” à la fin du premier trimestre 2013. Avant cette reconnaissance officielle de l’État, les entreprises STIM, Agniel, Vernier Bâtiment, SCAIC, SD Tech, Recolor et La Gardoise ont entamé, depuis cet été, un diagnostic complet de leur pratique des ressources humaines avec l’appui de la Chambre de Commerce et

Un recrutement basé sur les compétences Selon le principe que « les talents se trouvent dans la diversité », le label met en avant les 18 critères discriminants prohibés par la loi. Bien au-delà des simples origines des personnes, le label “Diversité” prévient également la discrimination par rapport à l’âge, au handicap, aux orientations sexuelles, à l’état de santé, au sexe, aux religions ou aux opinions politiques. « Mon bras droit est une femme, j’ai embauché un travailleur handicapé l’an dernier, j’ai des chefs d’équipe qui n’avaient aucune forma-

tion diplômante et j’ai fait signer un CDI à un homme de 56 ans en reconversion professionnelle » énumère Fabien Vernier, dirigeant de Vernier Bâtiment. Olivier Slusarska, dirigeant de l’entreprise Agniel où il est entré voilà vingt ans en tant qu’apprenti, rebondit : « La politique de recrutement doit être basée sur les compétences et les facultés à accomplir la mission et non pour remplir des quotas. »

Le bassin alésien, territoire précurseur Le label “Diversité” a été lancé sur le plan national depuis 2008 par l’État. Si, aujourd’hui, 325 grandes entreprises françaises sont labellisées, seulement 11 PME et TPE le sont. « Votre territoire est avant-gardiste et tous les maillons nécessaires y sont réunis » fait remarquer Masour Zoberi, pointant la collaboration ÉtatDépartement-CCI. « Le bassin alésien démarre très fort avec sept entreprises pilote qui ont vocation à montrer la voie aux autres » indique Francis Cabanat, président de la CCI d’Alès. « En plus de nos neuf salariés, nous travaillons avec douze entreprises partenaires que nous comptons intégrer dans cette démarche, témoignent Christian Lacroix et Sébastien Govaert, dirigeant de la société STIM, spécialisée dans l’étanchéité de terrasses et façades. Une fois le label obtenu, nous communiquerons auprès des fournisseurs pour leur annoncer. » Et ainsi faire boule-de-neige… ●


t r a v a u x

Cathédrale : rénovation de la dernière façade

Alès : le pont sur le Grabieux est posé Le 2 août, une immense grue a mis en place les deux imposantes pièces métalliques de 35 tonnes chacune qui relieront, d’ici le premier trimestre 2013, les deux rives du Grabieux, à la hauteur du carrefour des Allemandes. Soudées entre elles, ces traverses métalliques accueilleront très bientôt le tablier du pont sur lequel l’enrobé sera posé. Deux giratoires seront ensuite aménagés côté quartier des Allemandes et côté quartier des Cévennes. Cet aménagement d’envergure, réalisé dans le cadre de l’ANRU, permettra de désenclaver le quartier des Cévennes, mais également de mieux desservir le centre hospitalier. ●

Avenue Pierre Coiras : aménagement à l’essai

Lancée par la Ville d’Alès, l’opération de nettoyage global ainsi que le changement, le ragréage et le rejointage des pierres endommagées confèrent à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste une nouvelle “robe”. Avant l’été, les entreprises spécialisées ont fini la restauration de la façade Nord (côté place haute). Une autre phase de travaux, identique, débute au mois de septembre sur toute la façade Sud (côté rue de la Meunière). Parallèlement, l’étanchéité du bâtiment est confortée grâce à des travaux sur les toitures hautes et basses en tuiles de terre cuite de la nef, des tribunes et des chapelles. Les descentes pluviales sont remplacées, les caniveaux en ciment reçoivent un habillage en cuivre et toutes les liaisons d’étanchéité et autres couvertines sont réalisées en plomb. Ce n’est qu’à partir de fin 2013 que les travaux de restauration intérieure pourront débuter, ainsi que la restauration du clocher. ●

En cette rentrée, l’aménagement en sens unique de l’avenue Pierre Coiras, souhaité depuis de nombreuses années par les riverains, a été réalisé dans sa forme provisoire : descente de l’avenue Pierre Coiras en sens unique, création d’un large trottoir sécurisant les piétons et remontée des automobilistes vers la place Chantilly et le quartier de Clavières via l’avenue Frédéric Joliot-Curie et la rue des Cévennes. Cette nouvelle configuration du secteur sera testée pendant plusieurs mois afin d’évaluer le fonctionnement de ce nouveau plan de circulation et l’impact du report de trafic sur les autres axes de la ville. Des ajustements pourront alors avoir lieu. L’aménagement définitif ne sera réalisé qu’après des réunions de concertation entre le maire d'Alès et les riverans.●

Ancien hôpital : la déconstruction en phase terminale Durant l’été la déconstruction de l’ancien hôpital s’est accélérée. Désormais, l’ancien plateau technique construit dans les années 1980 est entièrement démoli et les engins ont attaqué les ailes du bâtiment principal de l’ancien hôpital. Le site accueillera par la suite un parking de 500 places pour le personnel hospitalier. ●

Hôpital : rénovation et extension du cantou Le 21 juin, la fin des travaux du cantou a été célébrée par une inauguration. Ce pavillon, qui accueille des personnes atteintes d’Alzheimer ou syndromes apparentés, avait besoin de certains ajustements pour sécuriser au mieux les résidents qui souffrent de troubles du comportement de type déambulatoire ou d’errance. Débutée en 2009, toute la structure a subi une profonde rénovation. En janvier 2010, la dernière aile a été rouverte, permettant le retour des résidents et agents partis à la maison de retraite du Castellas (Rousson). En novembre 2010, ont commencé les travaux d’extension du cantou : une véranda et une galerie de déambulation ont été créées. Cet agrandissement a permis de donner plus d’espace aux lieux de vie des résidents et de créer des espaces pour l’accueil des familles. Lou Cantou du centre hospitalier AlèsCévennes : 04 66 92 21 85 ●

Lycée Prévert : le gymnase du Grand Alès est sorti de terre En juillet/août, les ouvriers se sont occupés des bardages de l’enceinte du nouveau gymnase. En cette rentrée, le bâtiment est couvert et hermétique. Les entreprises se penchent actuellement sur le cloisonnement intérieur, les travaux de finition et l’installation des équipements sportifs. La livraison est toujours prévue pour le mois de décembre. ●

7


, I S S U A I R T E L R POU ! E É R T N E R A L T C’ES Reprise du travail pour les grands et rentrée scolaire pour les jeunes, tout le monde s’organise pour repartir du bon pied, y compris avec les réflexes du tri sélectif. Pourquoi ne pas profiter de cette période de petits bouleversements pour prendre de bonnes résolutions ? La première des habitudes qui revient, c’est l’organisation des repas du midi. Les emballages des déjeuners pris sur le pouce en ville finissent généralement dans la poubelle d’ordures ménagères. Il n’y a qu’à observer le contenu des corbeilles du centre-ville d’Alès en début d’après-midi : le résultat est édifiant et donc affligeant…

À Alès, ils sont également disponibles à l’accueil de Mairie Prim’, rue Michelet, et à l’Hôtel de Communauté, chemin de Trespeaux.

Trier le verre profite aux enfants Comme annoncé dans des éditions précédentes, pour la première fois à partir de cette année, les écoles bénéficieront du fruit de vos efforts dans la collecte du verre ménager. En effet, une somme minimale de 3 € par tonne de verre collectée sur le territoire du Grand Alès sera reversée sous forme de subventions aux établissements scolaires pour permettre des sorties, des animations, etc. Apporter ses bouteilles et flacons en verre à la colonne la plus proche n’est donc plus seulement un geste écologique mais aussi éducatif !

Les sacs jaunes sont gratuits • Rappelez-vous : les cannettes et les bouteilles en plastique sont recyclables : apportez-les à un conteneur de tri sélectif se trouvant sur le chemin du retour de votre école ou de votre travail.

CARTON ROUGE Attention aux affaires scolaires

Contactez les ambassadeurs du tri

Pour ceux qui déjeunent sur leur lieu de travail, réservez un espace pour les emballages recyclables dans un local de restauration (un sac jaune pour le tri sélectif et une caissette ou un sac rigide pour le verre). • Deuxième rappel : les sacs jaunes sont gratuits et disponibles dans chaque mairie du Grand Alès.

Si, pendant vos vacances dans d’autres communes ou pays, vous avez été confrontés à des consignes de tri différentes du Grand Alès ou si vous n’êtes plus trop sûr du fonctionnement de la collecte sélective, pensez à contacter les ambassadeurs du tri. Ils se feront un plaisir de vous rappeler les bons gestes. tél. 04 66 54 89 94 ambassadeur.tri@grandales.com

Les profs aussi s’impliquent pour la rentrée La rentrée est le moment propice pour faire le tri de ses fournitures scolaires. Tout un tas de vieilles affaires qui vont finir à la poubelle. Si l’envie de trier tous ces objets est louable, il ne faut pas perdre de vue que tous ne sont pas recyclables… • Plastique : tout ce qui ne peut pas être considéré comme bouteilles et flacons doit finir dans la poubelle traditionnelle, à l’image des règles, stylos, gommes, protège-livres ou protège-cahiers. • Papier : aucune difficulté particulière. L’ensemble des feuilles, cahiers, livres et cartons d’emballage peut être mis dans les sacs jaunes ou, mieux, dans la borne à papier bleue ou à la déchetterie la plus proche. • Carton “brun” : il entoure par exemple les nouveaux ordinateurs ou les bureaux en kit. Difficilement pliable dans un sac jaune et très encombrant, cet emballage doit être apporté en déchetterie.

8

Pierrick Touguet est enseignant au collège Diderot d’Alès. Dans cet établissement, on pense que le tri sélectif peut être réalisé sans problème en milieu scolaire.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir faire le tri des déchets avec vos élèves ? « Je trie moi-même mes déchets et j’ai constaté que de nombreux élèves aussi. Pour ceux-là, trier chez soi et ne pas trier ailleurs n’était pas très logique. Pour les autres, cela permet d’inculquer quelques réflexes salutaires. En plus, le programme de géographie de 5e s’articule autour de la notion de développement durable. »

Quelles ont été vos principales difficultés ? « Je n’en ai pas spécialement eu. J’ai apporté le premier sac jaune et maintenant ce sont les personnels de service qui le jettent et le remplacent régulièrement quand il est plein. Les élèves eux-mêmes se corrigent entre eux quand ils constatent une erreur de tri. »

Que faut-il pour dynamiser le tri sélectif dans les établissements scolaires ? « Peut-être davantage de sacs jaunes dans l’établissement. Je pense que le tri sélectif s’imposera petit à petit dans les établissements scolaires comme il s’impose chez les particuliers. »

Proposez-vous des actions particulières sur le thème du recyclage ? « Non, rien de particulier. Je vais continuer à faire le tri sélectif dans ma salle de classe et de sensibiliser mes élèves aux pratiques du développement durable. En revanche, je sais qu’une collègue compte mener un projet d’ampleur sur ce thème avec ses élèves. »


a c t u a l i t é

Discutez sciences lors de la 2e Nuit des chercheurs Le 28 septembre, les Grand-Alésiens sont invités à rencontrer vingt scientifiques de haute volée au Pôle culturel et scientifique de Rochebelle. aux connaissances scientifiques sans effrayer ou sans décourager, en laissant tomber les théorèmes, les termes techniques ou les formules chimiques ».

Susciter la curiosité

> Réinsérés dans le quotidien, les discours scientifiques peuvent intéresser autant les enfants que les adultes.

PÔLE MÉCANIQUE

ILS FONT LA UNE AU BRÉSIL

l’

informatique, la cuisine ou la cosmétique vous passionnent ? La pollution, le réchauffement climatique ou les comètes vous inquiètent ? Parlez-en donc aux vingt scientifiques présents lors de la Nuit des chercheurs et vous serez surpris de constater à quel point la science s’immisce dans notre quotidien. Avec cette Nuit des chercheurs, Aimé Cavaillé, conseiller municipal d’Alès chargé des Sciences, parle de « faciliter l’accès pour tous

Événement européen, la 2e Nuit des chercheurs est organisée dans 200 villes d’Europe et seulement trois du Languedoc-Roussillon. Sur le thème commun “Imaginez le futur”, les vingt scientifiques languedociens déclineront leurs spécialités autour des risques, de l’énergie, de la santé et de l’environnement. Enseignants-chercheurs, thésards de l’EMA, géologues, mathématiciens ou biologistes, ils se présenteront chacun à une table et rencontreront le public selon le principe du “speed dating” : « Pour un premier contact, nous proposons des rencontres brèves, donc forcément stimulantes et génératrices de curiosité car volontairement inachevées » décrit Frédéric Ricquebourg, responsable du Pôle scientifique de Rochebelle qui organise l’événement. Pour autant, pas de frustration ! C’est un peu plus tard dans la soirée que les scientifiques tiendront des tables rondes pour approfondir les sujets évoqués.

Parallèlement, le Pôle national des arts du cirque et la compagnie de cirque Lonely présenteront gratuitement un spectacle : « Les spécialités circassiennes comme les acrobaties, les jongleries ou les équilibres sur objet sont des performances artistiques qui font appel aux fondamentaux de la science en général et à ceux de la physique en particulier » rappelle Frédéric Ricquebourg. Pour sa première édition à Alès, la Nuit des chercheurs avait attiré 350 visiteurs… ● Vendredi 28 septembre - Gratuit • 17h : accueil du public et allocution. • 18h45 : projection d’un film sur la recherche en terre alésienne. • 19h : visite des expositions sur l’apiculture, la chimie et la vision. • 19h30 : spectacle de cirque. • 19h30 : rencontres expresses avec les scientifiques. • 21h : buffet offert par la ville d’Alès aux participants. • 22h : tables rondes avec les chercheurs. 155, faubourg de Rochebelle, Alès. tél. 04 66 56 42 31

4e Forum Emploi : les chefs d’entreprise vont à la rencontre des jeunes Le 4 octobre, des chefs d’entreprise du bassin alésien viendront au quartier des Cévennes pour proposer des jobs.

l Début juillet, l’IEMS, école de formation des mécaniciens de course, basée sur le Pôle Mécanique, a fait la Une de la chaîne de télévision brésilienne “Auto Mais TV”. L’équipe de tournage a réalisé à Alès un reportage de quatre minutes montrant bien le cursus de formation qui associe la théorie en atelier à la pratique en compétition. Le reportage est encore visible sur : www.automaistv. com.br/programas/ detalhe/programa/207/ video/1438

Un spectacle de cirque en prime

e principe du Forum Emploi est simple : faciliter la recherche de travail des jeunes Alésiens en leur amenant les entreprises “à domicile”. « L’idée est de casser la barrière qui pourrait exister entre les jeunes et les patrons » simplifie Max Roustan, maire d’Alès, qui a pris cette initiative en 2008. Un Forum qui démontre chaque année son utilité avec un taux de participation croissant. Les jeunes viennent avec leur C.V. à la main et les chefs d’entreprise arrivent avec des propositions d’emploi. « C’est du concret et du gagnant-gagnant » insiste Valérie Meunier, conseillère municipale déléguée à la Vie des quartiers et à la Jeunesse. La Maison de l’Emploi du Grand Alès, Pôle Emploi, la Mission Locale d’Alès, les chambres consulaires et les organismes de formation sont partenaires de cette journée qui aura lieu le 4 octobre à la Maison pour Tous du quartier des Cévennes, à Alès. Chantal Soumadieu, conseillère municipale alésienne déléguée aux relations jeunes/entreprises, note que « des jeunes n’ayant jamais été en contact avec Pôle Emploi ou la Mission Locale participent à ce Forum ». Une aubaine

car de nombreux représentants du secteur privé et public seront présents : grande distribution, restauration rapide, bâtiment et travaux publics,…

Venez avec votre C.V. « Ils couvriront un large spectre de l’emploi du bassin alésien » indique Soraya Haoues, conseillère municipale déléguée à l’égalité des chances. « Si les participants ont l’occasion de jouer leur carte auprès des patrons, ces derniers apprécient le rapport direct qu’ils peuvent avoir avec les jeunes » complète Valérie Meunier. Le 4 octobre, la Maison pour Tous des Cévennes sera organisée en quatre pôles : les offres d’emploi dans le secteur public, les offres dans le secteur privé, les organismes de formation et les institutionnels. Une cyber-base sera également installée, avec une connexion internet. ● > Le Forum Emploi est l’occasion pour les jeunes de défendre leur chance en direct devant le patron.

De 9h à 12h et de 14h à 17h, Maison pour Tous, quartier des Cévennes, Alès 9


f e s t i v i t é s

Votre été en images > Comme chaque été, la foule se pressait au théâtre de verdure pour les soirées gratuites du vendredi.

> Le 29 juin, l’été alésien a commencé avec The Rabeats, pour un concert hommage aux Beatles.

ET AUSSI

CRATÈRE SURFACES

> Divines comé comédies, édies, s un medley emballant de comédies musicales, musicales le 13 juillet. juillet

Du 6 au 8 juillet, la 14e édition du festival alésien des arts de la rue a rassemblé plus de 25 000 spectateurs dans le centre-ville. Au menu : 72 représentations données par 17 compagnies en provenance de 10 pays différents.

SUMMER’ NIGHT SHOW

Le 7 juillet, sur invitation du Forum Jeunes, Helmut Fritz a transformé les arènes du Tempéras en énorme “dancefloor”. Il a “énervé” les 800 jeunes spectateurs.

BALS

La Ville d’Alès proposait dix bals tout au long de l’été pour la plus grande joie des danseurs. Ici le bal musette du 19 juillet, place de l’Abbaye.

10

> Le Grand Prix de la Chanson du pays cévenol a été remporté par Aurore Grégoris (24 août).

> Enrico Macias séduit toujours autant : 3 500 spectateurs pour l’écouter le 17 août.

Un superbe 14 juillet > Deux corso fleuris et colorés ont fendu la foule. Ici les Bulgares de Kukeris avec leurs cloches à la ceinture.

> Spectacle impressionnant avec le concours et la démonstration de jet ski par des pilotes champions du monde sur le plan d’eau du Gardon.

> Le feu d’artifice musical était, de l’avis général, encore plus beau que les autres années.


Retour sur les principales animations d’Estiv’Alès

FESTIVITÉS

DES MESURES CONTRE LE BRUIT

> 2 500 spectateurs pour “La folie des années 80” le 4 août, enchantés d’applaudir Emile et Images, Jean-Luc Lahaye, François Feldman ou encore Désirless…

Les “plus” de l’été

L’été des arènes

Conscient des nuisances sonores que peuvent provoquer certaines festivités, Max Roustan a décidé pour l’an prochain de réduire le nombre d’animations trop bruyantes, d’effectuer des contrôles réguliers et de juguler toute forme de bruit à partir de minuit en semaine. Une décision qui doit faire coïncider le bienvivre des riverains et le développement économique et touristique de la ville.

ET AUSSI

BALADES FLEURIES

> L’exposition Joan Miró a fait un tabac tout l’été au musée PAB, avec une moyenne de 130 visiteurs par jour !

Tout l’été, l’Office de tourisme d’Alès proposait des balades en ville. Ici une balade fleurie en vélo sur la voie verte.

TOROS PISCINE

> L’orchestre Alès Sinfonia s’est produit à deux reprises au potager du Fort Vauban.

> Patrick Bosso le 17 juillet avec son spectacle “K Marseille… et un peu à côté aussi”.

Toujours ludiques, les toros piscine dans les arènes !

MARCHÉS NOCTURNES

Tous les mercredis soirs, sur le bd Louis Blanc, d’agréables marchés nocturnes…

> Pour le 15 août, la Ville d’Alès proposait pour la 2e fois des animations nautiques et un spectacle de fontaines lumineuses.

> C’était le 3e été d’Alès Plage, un lieu de vacances toujours très prisé des sportifs et des baigneurs.

> Les champions ont dansé à Alès le 11 août. Les meilleurs danseurs mondiaux du moment ont fait le show !

> Les Fous Chantants ont rendu hommage aux plus belles musiques de films (28 juillet).

é gun ont accompagn > Patrick Fiori et Ang huit chansons. les 1000 choristes sur

11


s p o r t OAC

LA CFA 2 TANT CONVOITÉE

Ils veulent enfin sortir du carcan de la Division d’Honneur pour atteindre l’excellence de la CFA 2. Un exploit sportif que les footballeurs alésiens ont effleuré en 2011 en terminant 2e de leur poule… Après la reprise des entraînements fin juillet, les Oaciens ont enchaîné les matchs amicaux au mois d’août sous les ordres de Jean-Marie Pasqualetti qui attaque sa troisième saison sur le banc d’entraîneur. Depuis le 26 août, les joueurs alésiens ont débuté le championnat de Division d’Honneur qui comptera 26 journées. 1er match à Pibarot : 9 septembre contre Paulhan.

Coupe de France des slaloms : la finale au Pôle Mécanique Les 15 et 16 septembre, les 110 meilleurs pilotes nationaux s’élanceront sur le circuit vitesse spécialement aménagé à l’aide de chicanes.

c

ertains s’y adonnent en ski, d’autres en VTT, mais ceux-là pratiquent le slalom en voiture. Épilogue de la coupe de France qui comptait 60 dates, la finale organisée au Pôle Mécanique rassemblera les 110 meilleurs spécialistes de la discipline. Un événement organisé par l’association Sport et Événements et l’Association Sportive Automobile d’Alès.

Une course sans temps mort En slalom, les concurrents s’élancent chacun leur tour, comme en rallye, et doivent parcourir les 1 600 mètres du circuit vitesse tout en se jouant des virages et des chicanes positionnées sur les lignes droites pour assurer le spectacle. Pour les spectateurs, le circuit du Pôle Mécanique est idéal pour ce genre de compétition puisqu’ils peuvent en tous points voir le circuit et que deux voitures sont en permanence sur le parcours. Il n’y a donc pas de temps mort…

NATATION

LES CADETS EN OR ET BRONZE

Les cadets du CNC Alès étaient à Amiens du 23 au 26 juillet pour participer aux championnats de France de natation. En individuel, Alexis Mélinas décroche l’or sur le 200 m papillon. En équipe, Pierrick Barbes, Patrick Vinches, Alexis Mélinas et Nathan Stevenard empochent la médaille de bronze dans le relais 4x100 m 4 nages. Les très bons résultats du CNC Alès cette saison placent le club au 34e rang français et au 4e rang régional.

> La monoplace de Gerald Urreizti assurera le spectacle.

Des stands de produits régionaux Cette finale rassemblera des pilotes de différentes catégories, qualifiés après plusieurs

épreuves de slalom dans leur comité régional. Chacun des 20 comités, même ceux d’outremer, ont ainsi envoyé leurs meilleurs licenciés. 11 pilotes représenteront le Languedoc-Roussillon. Chaque comité disposera d’un stand dans les paddocks afin de présenter et faire déguster ses produits régionaux au public. ●

Romain Dumas brille dans l’une des courses les plus mythiques des États-Unis L’Alésien champion d’Endurance s’est attaqué à la course du Pikes Peak, où il a décroché d’entrée une formidable 2e place, à 17 millièmes du vainqueur…

l

a course vers les nuages” : une montée de près de 20 km et une arrivée à 4 301 mètres d’altitude, point culminant du Colorado. Le Pikes Peak International Hill Climb, l’une des courses les plus mythiques des État-Unis, fêtait le 12 août sa 90e édition. Un réel défi, tant pour les pilotes que pour les moteurs atmosphériques : « J’ai longtemps rêvé de courir à Pikes Peak, explique Romain. Le duel Audi/Peugeot a bercé ma jeunesse. Je me souviens des images d’Ari Vatanen… »

Une participation qui en appelle d’autres…

> Pour sa toute première participation, Romain Dumas frôle l’exploit en s’inclinant de 17 millièmes sur les 20 km de course…

À 17 millièmes de l’exploit Venir à bout des 156 virages et des 1 440 m de dénivelé, tout en faisant abstraction des ravins de 600 m sans barrières de protection, nécessite normalement de nombreuses participations pour appréhender le tracé qui est en soi « un défi qu’il faut aborder avec humilité ». Mais, au volant de sa Porsche 911 GT3-R préparée au Pôle Mécanique d’Alès, le Cévenol a imprimé son nom dès sa première participation en gagnant sa catégorie “open” et en se classant 2e au général en 9’46’’181. Le pilote alésien est passé à un cheveu de l’exploit alors 12

• Essais libres : samedi 15, de 16h à 18h, et dimanche 16, de 9h à 10h. • Essais chronométrés : samedi 15, de 14h à 15h45. • Course : 1re manche samedi 15, de 16h à 18h. 2e manche dimanche 16, de 10h à 12h. 3e manche de 14h à 15h45. 4e manche de 16h à 18h. • Entrée : 5 € la journée et 8 € le week-end.

qu’il a dû en plus affronter la pluie et la grêle sur la fin du parcours, en pointant à seulement 17 millièmes de seconde du vainqueur, le spécialiste Rhys Millen. Romain Dumas a même détenu durant plusieurs minutes un nouveau record du Pikes Peak.

« Je ne connaissais pas le tracé, la voiture n’avait jamais roulé sur un tel terrain et pourtant nous avons toujours été aux avantpostes. » Après trois séances d’essais qui lui ont permis de découvrir les trois sections qui composent le Pikes Peak, c’est seulement en course que Romain Dumas a effectué sa première montée complète. « Je l’ai dit à plusieurs reprises, le but de l’équipe était de se familiariser à cet environnement qui est très particulier, de prendre nos marques et de récolter de précieuses informations pour l’avenir. Car Pikes Peak est un mythe qu’il faut savoir apprivoiser et il faut du temps pour cela. » Collectionneur de victoires sur les épreuves de légende telles que les 24 Heures du Mans (2010), les 24 Heures de Spa (2003, 2010), les 24 Heures du Nürburgring (2007, 2008, 2009, 2011) ou les douze heures de Sebring (2008), Romain Dumas est bien parti pour ajouter cette épreuve américaine à son palmarès… ●


c u l t u r e En pratique • Reprise des cours : lundi 10 septembre. • Renseignements et inscriptions à l’école de musique Maurice André : – jusqu’au 7 septembre, du lundi au vendredi de 9h à 12h, – à partir du 10 septembre, lundi, mardi, jeudi, vendredi de 12h à 20h30, mercredi de 9h à 20h, samedi de 9h à 13h.

L’école de musique du Grand Alès fait sa rentrée Vingt disciplines musicales sont enseignées dans les cinq antennes de l’école de musique communautaire. Les pratiques collectives sont favorisées, avec le chœur adultes Opus 4, le chœur enfants (de 7 à 11 ans), la maîtrise (de 11 à 17 ans), l’ensemble Paroles et Musiques, l’orchestre à cordes, les orchestres d’harmonie, l’orchestre de jazz ou encore l’atelier de djembé. ●

> L’école de musique du Grand Alès accueille quelque 900 élèves par an.

Ecole de musique du Grand Alès, 15, quai Boissier de Sauvages, Alès

Deux violonistes au sommet

tél. 04 66 92 20 80 accueil.musique@ grandales.com. www.alescevennes.fr

EXPO MUSÉE PAB

© Successio Miró / ADAGP, Paris, 2012

“MIRÓ” : PLUS QUE QUELQUES JOURS

Jusqu’au 16 septembre, le musée PAB vous propose de découvrir Miró et les arts graphiques. Déjà couronnée de succès, cette superbe exposition programmée par la Ville d’Alès a reçu plus de 5 000 visiteurs cet été venant des quatre coins de la France et même d’ailleurs. Venez profiter des derniers jours pour vous plonger dans l’univers magique et fantastique de Joan Miró. Musée PAB, rue de Brouzen, Alès Ouverture tous les jours de 14h à 18h. Visite guidée à 14h30. Tarifs : 5 € tél. 04 66 86 98 69

d

ès l’âge de quatre ans, les parents peuvent inscrire leurs enfants à l’école de musique du Grand Alès : les petits commencent à aborder le chant et la danse dans une classe d’éveil musical et corporel. À partir de sept ans, ils peuvent apprendre un instrument et la lecture des partitions. Les cours sont également ouverts aux adultes, les inscriptions s’effectuant en fonction du niveau. « Chacun trouve sa place dans l’école avec le plaisir de faire de la musique et de la partager » souligne Alain Pialat, conseiller municipal et communautaire délégué à l'école de musique.

Un enseignement éclectique Autour du centre névralgique de l’école Maurice André située à Alès, quatre antennes sont réparties à Bagard, Saint-Christol-lez-Alès, Saint-Hilaire-de-Brethmas et Saint-Privat-desVieux. Près de vingt disciplines musicales y sont enseignées par des professeurs expérimentés : accordéon, batterie, clarinette, chant, contrebasse, flûte, formation musicale, guitare basse, guitare classique, guitare électrique, harpe, hautbois, piano, percussions, saxophone, trombone, trompette, tuba, violon, violoncelle.

Inès Benabdillah (10 ans) et Marion Tournier (9 ans), violonistes de la classe de Séverine Joly-Cicero, ont remporté le concours régional des “Petites mains symphoniques”, un orchestre national des meilleurs instrumentistes de l’Hexagone, qui voyage partout dans le monde. Mieux encore, Marion Tournier a été l’une des cinq lauréates de la finale du concours, salle Gaveau, à Paris. Elle fait donc désormais partie de ce prestigieux orchestre. Une grande première pour l’école de musique communautaire, qui salue le talent de Marion ainsi que la compétence et la pédagogie de Séverine Joly-Cicero. ●

L’école municipale de danse d’Alès enseigne à partir de 4 ans L’école municipale de danse reprend les cours le 10 septembre avec deux sections d’enseignement artistique : la danse et le théâtre.

à

partir de quatre ans, les enfants peuvent suivre des cours d’éveil pour développer leur créativité dans le mouvement. À partir de sept ans, ils découvrent les différents styles de danse (classique, contemporain, jazz) et peuvent faire un choix. Des cours sont également proposés aux adolescents et aux adultes, qu’ils soient ou non initiés à la danse, afin de s’exprimer dans le plaisir de danser, développer leur pratique et entretenir leur corps dans le mouvement. Des cours de claquettes, de pratiques corporelles et de formation musicale du danseur sont également au menu.

Théâtre à partir de 13 ans Côté théâtre, les cours sont ouverts aux adolescents (à partir de 13 ans) et aux adultes. Des projets théâtraux jalonnent l’année d’enseignement afin de placer les élèves en situation d’interprétation en public et d’aborder les étapes du processus de création. ●

> L’école d’Alès enseigne la danse classique, la danse contemporaine et le jazz.

Rens. et inscriptions : Espace André Chamson - 2, place Henri Barbusse, Alès. tél. 04 66 52 22 53 danse@ville-ales.fr www.alescevennes.fr 13


e n v i r o n n e m e n t

Le miel et les abeilles livrent leurs secrets Du 26 septembre au 3 octobre, à Alès, la 2e Semaine de l’apiculture réserve de nombreuses nouveautés. découvrir le secret des abeilles et les trésors de la ruche » se réjouit Frédéric Ricquebourg, responsable du Pôle culturel de Rochebelle, où se déroulera la manifestation.

Conférence avec un chercheur de l’INRA

> Deux apiculteurs animent la semaine et effectuent des démonstrations avec les ruches.

f

orte du plébiscite d’un millier de visiteurs lors de sa première édition, la Semaine de l’apiculture étoffe sa programmation cette année avec notamment une exposition prêtée par le Centre de culture scientifique technique et industrielle de l’Ain. « Les maquettes interactives sont conçues pour le jeune public afin de

Les apiculteurs Jean Hierle et Jean Roustan animeront ces modules, ainsi que les démonstrations avec les ruchers tronc, les ruches modernes et les ruches transparentes qui permettent de découvrir le travail des abeilles. Habits d’apiculteur et essaims seront également exposés avant une grande séance de dégustation des miels. Le 29 septembre, Yves Leconte, directeur de recherche à l’INRA, animera une conférence sur “les causes du déclin des abeilles” (tout public, gratuit). Enfin, un film documentaire d’une quinzaine de minutes tourné en Cévennes pour l’occasion aura pour objectif de faire découvrir l’abeille et l’apiculture. ●

1res Assises nationales de la pomologie

Croquez la pomme le 6 octobre Le Centre national de pomologie d’Alès organise ses 1res assises nationales les 5 et 6 octobre au Pôle culturel de Rochebelle. Tandis que la journée du vendredi 5 sera dévolue aux professionnels, celle du samedi 6 sera entièrement ouverte au public. Au programme : présentation d’une collection fruitière exceptionnelle avec plus de 100 variétés de pommes, poires et fruits secs, conférences sur le soin et l’entretien des arbres fruitiers et marché de produits du terroir. Présence d’un pressoir à fruits pour la vente de jus frais, d’un espace pépiniéristes pour la vente de plants et d’un espace animation pour distraire les enfants. De 10h à 19h, gratuit, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès tél. 04 66 56 50 24 Toutes les infos sur http://pomologie.ville-ales.fr

Visites de 16h à 18h. Mercredi 26 et le samedi 29, de 9h à 12h et de 14h à 18h. Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, 155 faubourg de Rochebelle, Alès. tél. 04 66 56 42 31

La Ville d’Alès lutte contre les espèces invasives Le service Nature lance une campagne de communication et de sensibilisation contre la Renouée du Japon, les frelons asiatiques, l’Ambroisie, … > La Renouée du Japon sécrète des toxines dans ses racines, empêchant la pousse d’autres espèces à proximité. ©DR

> L’attaque d’une colonie de frelons asiatiques peut décimer une ruche en quelques jours.

> L’Ambroisie est une espèce extrêmement allergène qui touche environ 10 % de la population française.

14

> Le Buddleia, ou arbre à papillon, produit environ 3 millions de graines par plantes et par an. Son couvert végétal est si dense qu’il empêche l’installation d’autres espèces.

à

deux pas de votre porte, au fond de votre jardin si ça se trouve, des espèces invasives se sont installées. « Les symptômes de colonisation des milieux se manifestent par une diminution locale de la biodiversité végétale et animale » explique Claude Ricci, conseiller municipal délégué à l’Environnement. Dans le Gardon d’Alès, une quinzaine d’espèces se sont ainsi adaptées sur les berges au détriment d’espèces locales. Les agents du service Nature étudient les techniques de lutte qui ne doivent pas polluer le milieu aquatique ni éroder les berges. « L’éradication totale risque d’être difficile. Pour le moment, il s’agit surtout de juguler l’avancée de ces espèces. » Si le fauchage est la méthode la plus efficace pour fatiguer les plantes, certaines d’entre elles peuvent rester en dormance une dizaine d’années !

Comment pouvez-vous participer ? D’abord, en ne plantant pas les espèces invasives décrites dans le fascicule que le service Nature vient de faire paraître. Ensuite, en favorisant les essences locales et en vous renseignant sur la provenance des espèces avant de les acheter. Si vous possédez certaines espèces ornementales à risque, veillez à ne pas les laisser se développer en débroussaillant. ● Le guide “Plantes et espèces invasives” sera disponible courant septembre à l’accueil de la mairie d’Alès.


d o s s i e r

www.alescevennes.fr à votre service

Le site internet du Grand Alès vous propose de nouveaux services : vos annonces entre Grand-Alésiens, un Espace Famille, un portail éducatif, la lecture automatique des pages,… À découvrir !

l

«

e site internet d’une collectivité territoriale doit prioritairement être au service de ses habitants » affirme Max Roustan, président du Grand Alès. Surtout lorsque les habitants sont largement connectés à internet, comme l’a montré la dernière enquête téléphonique du Grand Alès : 73,5 % des sondés sont connectés, un taux supérieur à la moyenne nationale à 71,3 %. Après avoir favorisé l’accès des Grand-Alésiens et des habitants du Pays Cévennes à internet (mise en place du haut débit sur le Pays Cévennes) et en anticipant l’arrivée prochaine du Très haut débit sur Alès (lire p. 3), la Ville d’Alès et le Grand Alès ont donc décidé de doter le site www.alescevennes.fr de nouveaux services propres à faciliter le quotidien de tous. « Après les accès, nous favorisons les usages » synthétise Max Roustan. Et pas qu’un peu ! Rien moins que quatre nouveaux services sont proposés en cette rentrée 2012.

Alès Annonces : vos annonces en ligne Tout d’abord, la Ville d’Alès a mis en place “Alès Annonces”, un site d’annonces entre Grand-Alésiens, où chacun pourra consulter des offres de services ou chercher une réponse à un besoin précis : garde d’enfants, covoiturage, soutien scolaire, ménage, petits travaux, jardinage, etc. Un site mis à disposition des habitants de l’Agglo et qu’il leur appartient de faire vivre (lire page 17). Mis en ligne début septembre, Alès Annonces vivra par vous et grâce à vous. N’hésitez pas à le consulter et à y laisser vos offres et vos demandes de services.

Esp@ce Famille : payez la cantine en ligne De nos jours, un site internet se doit d’être interactif. C’est pourquoi la Ville d’Alès a souhaité mettre en ligne un “Espace Famille” destiné aux parents qui scolarisent leurs enfants sur la ville ou qui les inscrivent aux centres de loisirs alésiens (lire page 16). « Grâce à ce nouveau service, les parents pourront réserver les repas à la cantine de leurs enfants mais aussi payer ces repas en ligne par carte bleue » annonce Jacques Foulquier, adjoint à l’Éducation. Il leur sera aussi possible de contrôler les inscriptions aux centres de loisirs.

Alèsou : le portail éducatif Autre service tout neuf offert aux parents des écoliers alésiens, le portail éducatif Alésou, qui regroupe une centaine de sites de révision ou de documentation de la grande section de maternelle au CM2, avec même des extensions sur les classes de 6e et 5e (lire page 16). Ouvert aux seuls écoliers d’Alès pour l’année scolaire 2012/2013, ce portail sera étendu, dès la rentrée 2013, à tous les écoliers du Grand Alès.

Écoutez les pages du site Enfin, cerise sur le gâteau, les pages du site alescevennes.fr ont désormais une version audio. Si vous êtes malvoyant, si vous lisez mal le français ou si, simplement, vous êtes occupé à une autre tâche, il vous suffit de cliquer sur l’icône “Ecouter”, en haut à droite de chaque page, et une voix féminine lira la page pour vous (lire page 17). ●


Découvrez votre Esp@ce Famille La Ville d’Alès ouvre un “Espace Famille” qui permet notamment de réserver et payer les repas à la cantine en ligne.

Votre compte personnalisé pour réserver et payer la cantine en ligne

« En créant cet Espace Famille, nous avons souhaité moderniser le service public et vous simplifier la vie » annonce Max Roustan, maire d’Alès et président du Grand Alès. Ce nouveau service, accessible 24h/24 et 7j/7 depuis la page d’accueil du site portail du Grand Alès, comprend deux parties : un espace public et un espace privé.

Toutes les infos famille dans l’espace public L’espace public regroupe l’ensemble des services liés à l’Education, la Petite Enfance, l’Enfance et la Jeunesse. Il compile donc toutes les informations nécessaires sur les écoles, les centres de loisirs, les crèches, les Espaces Jeunes.

Votre compte personnalisé sur l’espace privé é L’Espace Famille vous offre par ailleurs la possibilité d’ouvrir un espace privé, qui vous est consacré (accessible uniquement avec votre tre mot de passe). Dans cet espace, vous pouvez gérer la restauration scolaire de vos enfants et contrôler les inscriptions dans les centres de e loisirs loisirs lois irs ou les Espaces Jeunes.

Payez la cantine en ligne Pour ce qui concerne la restauration scolaire d’Alès, l’Espace Famille vous permet de réserver ett de d payer paye ay r en ligne les repas de vos enfants. Plus besoin d’envoyer des chèques et de vous déplacer en mairie. as, visualiDésormais, dans votre espace personnalisé, vous pouvez gérer en ligne la réservation des repas, ser et imprimer vos factures et payer par carte bancaire selon un mode de paiement totalementt sécurisé.

Contrôlez les inscriptions aux centres de loisirs Autre nouveau service, l’Espace Famille vous permet de visualiser et contrôler les inscriptions ns de vos enfants aux centres de loisirs le mercredi ou lors des vacances scolaires. Même chose pour les es inscriptions aux semaines à thème concernant les 12-17 ans.

Rendez-vous sur www.alescevennes.fr ou https://alescevennes.espace-famille.net

Alèsou, le portail éducatif tif de la Ville d’Alès Les cours, exercices et tous les documents utiles de la grande section de maternelle au CM2 sont regroupés sur un seul site.

En un clic, 100 sites pour les révisions de votre enfant

Vous rêviez d’avoir à portée de souris tous les sites pédagogiques iq ques es pe perrres de e vos vos mettant les révisions scolaires et les recherches documentaires c le portail porta po rtailil enfants ? Le service Éducation de la Ville d’Alès l’a fait avec Alèsou. « Ce portail est une réalisation inédite, qu’on ne retrouve nulle ouve ou ve nul n le cipa ipall délédélé-délé part en France » assure Christian Chambon, conseiller municipal gué aux Affaires scolaires, inspirateur de ce projet mené en n collabocolla co llabobodagog da gogiqu gog ique iqu e ration avec le Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP).

100 sites pédagogiques, de la maternelle au CM2

Patronné par un sympathique castor, Alèsou regroupe une centaine de sites de révision ou de documentation utilisés par l’Éducation nationale et le Centre national d’enseignement à distance. « Ces sites couvrent les matières enseignées de la grande section de maternelle jusqu’au CM2 et nous proposons même des extensions jusqu’aux niveaux 6e et 5e. » En pratique, vous pouvez trouver sur Alèsou les programmes scolaires des cycles 1, 2 et 3 de la maternelle et du primaire, une sélection de livres pour le primaire, des cours en ligne, des exercices de maths et de français, des oraux d’anglais, allemand et espagnol, des expériences scientifiques, des fiches d’histoire/géo, des dictionnaires, des ouvrages téléchargeables, et on en passe…

Rendez-vous sur www.alescevennes.fr ou http://education.alescevennes.fr

Cliquez sur “Ecouter” et écoutez la page qui vous intéresse


“Alès Annonces”, votre site d’échange et de partage Tissez des liens entre Grand-Alésiens grâce à ce nouveau site gratuit d’échange de services. « Comment faire pour ce soir ? Je n’ai pas de baby-sitter ! » « Mon enfant a besoin d’un soutien en anglais. Qui peut m’aider dans mon quartier ? » « Je cherche un colocataire… » Po ou u aller travailler, je voudrais faire « Pour d covoiturage cov vo du avec un voisin. » J ai J’ a me m ra raiis is donner do « J’aimerais des cours de guitare. » Voilà comment, avec le site “Alès Annonces”, vous pourrez aisément répondre à ces questions de votre quotidien.

Echangez des services Trouvez des réponses à vos besoins Partagez vos passions

Un espace d’échange entre Grand-Alésiens « Ce site se veut un catalyseur de liens, favorisant le partage de passions et de loisirs, l’échange de services gratuits ou payants et l’entraide, résume Max Roustan, président du Grand Alès. Il s’agit d’un outil que les Grand-Alésiens pourront s’approprier à leur guise pour renforcer la vie sociale, les solidarités et l’animation locale ». “Alès Annonces” propose ainsi des fonctionnalités conçues autour des besoins de la vie quotidienne (soutien scolaire, colocation, garde d’enfants, covoiturage, garde d’animaux, repas de quartier, ménage, petits travaux, jardinage, …) ou le partage de loisirs et de passions (sport, musique, littérature, …). Les annonces sont également géolocalisées et accessibles directement depuis la carte figurant sur la page d’accueil du site.

Particuliers et associations peuvent s’inscrire Si vous avez une demande, vous créez votre portrait et vous passez gratuitement votre annonce sur le site. Même processus si vous avez une proposition de services. Les particuliers, les associations et les établissements publics peuvent s’inscrire.

Rendez-vous Rend Re nddez e -vouus sur www.a www.alescevennes.fr ale ou http://alescevennes.etyssa.com/

EEcoutez coutez vvotre otre ssite ite w www.alescevennes.fr ww La version audio du site est en ligne. Dorénavant, les pages du site portail du Grand Alès peuvent être écoutées. « Nous avons pensé aux malvoyants, aux visiteurs étrangers et à toutes les personnes ayant des difficultés de lecture, indique Max Roustan, président du Grand Alès. La vocalisation du site leur permettra d’avoir accès à l’information comme tout un chacun ». Grâce au logiciel ReadSpeaker, le site portail du Grand Alès peut dorénavant être écouté. Ce qui le rend plus accessible et convivial, y compris pour les utilisateurs lisant parfaitement. Pour écouter le site, vous devez simplement cliquer sur le bouton “Ecouter”, figurant en haut à droite de chaque page, et la lecture commence automatiquement.

Le logiciel lit comme vous voulez Lorsque vous cliquez sur le bouton “Ecouter”, un lecteur s’ouvre et ReadSpeaker démarre automatiquement la lecture du texte à haute voix.

À partir de ce lecteur, vous pouvez : > mettre en pause, arrêter la lecture, relancer la lecture, > choisir d’avoir le texte surligné mot à mot et/ou phrase par phrase, > choisir une vitesse de lecture lente, moyenne ou rapide.

De nombreux sites vocalisés L’option de vocalisation sera activée sur les autres sites du territoire cévenol (Pôle Mécanique, médiathèque Alphonse Daudet, Pays Cévennes, Mine Témoin), ainsi que sur les sites de promotion événementielle : Feria, Estiv’Alès, … À terme, la vocalisation servira aussi pour des visites guidées de sites touristiques via les smartphones : il suffira de se connecter sur la page internet dédiée et de l’écouter.


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s

www.ville-ales.fr

Des super vacances pour les jeunes Les animations organisées par la municipalité ont fait carton plein. Retour sur un bilan très positif. > 200 enfants de 3 à 11 ans ont profité chaque jour des installations des centres de loisirs, et notamment des piscines !

> 220 enfants ont participé avec joie à la 1re fête du Livre au Mas Sanier.

moyenne 180 au mois d’août » annonce Valérie Meunier, conseillère municipale déléguée à l’Animation Jeunesse. Une fréquentation d’un niveau jamais atteint ! Inédite, la 1re fête du Livre, organisée le 11 juillet, a été une totale réussite, avec 220 enfants et 7 intervenants : la librairie Sauramps, la médiathèque Daudet, Graine de Lire, des conteurs, des musiciens …

> Journée VTT pour les ados lors des semaines à thème.

l

Semaines à thème : complet !

es Alésiens de 3 à 17 ans ont pu profiter à fond de leur été 2012. L’offre pléthorique proposée par le service Vie des quartiers/Animation Jeunesse a en effet satisfait tous les publics. Tout d’abord, les centres de loisirs du Mas Sanier et de Malataverne ont été victimes de leur succès : « Nous avons reçu plus de 200 enfants de 3 à 11 ans par jour au mois de juillet et en

Pour les 12/17 ans, les semaines à thème ont refusé du monde. « Nous étions au complet, avec 48 ados inscrits pour chacune des quatre semaines de juillet et une liste d’attente… » Les sorties culturelles, ludiques, sportives organisées lors de ces semaines ont beaucoup plu aux ados qui se sont “éclatés”. Prochaine semaine à thème aux vacances de Toussaint.

Espace Jeunes : ça marche L’Espace Jeunes des Cévennes commence à trouver sa vitesse de croisière, avec 80 inscrits. Cet été, la structure a accueilli entre 24 et 36 jeunes par jour, soit une augmentation de plus de 77 % par rapport à 2011, et ce grâce au gros travail effectué par l’équipe d’animateurs sur place.

Aide aux vacances : 210 dossiers Quant aux familles qui préféraient profiter des aides financières aux vacances que propose la Ville, elles ont aussi été plus nombreuses que l’an dernier, avec 210 dossiers traités. Des aides aux départs en vacances de l’enfant ou de la famille, qui, rappelons-le, sont valables toute l’année… ●

Fêtez le sport et les associations le 22 septembre Pour la première fois, la fête du sport est organisée uniquement sur le complexe sportif de la Prairie. > Fête du Sport : environ 40 associations sportives seront présentes au complexe sportif de la Prairie : centre nautique, stade Pibarot, nouveaux gymnases, … Les stands d’information côtoieront les démonstrations des sportifs locaux. « Des initiations gratuites permettront aux jeunes et aux adultes de tester les disciplines qu’ils aimeraient pratiquer en cette nouvelle année scolaire » annonce Bernard Arnaud, adjoint aux Sports. Au choix : sports collectifs, escalade, escrime, tennis de table, sports de combat, natation, plongée sous-marine, tir à l’arc, patinage, tennis, … Plus d’infos à la Maison des Sports de Tamaris, avec le guide des sports remis à jour. tél. 04 66 56 90 30 – w w w.oms-ales.com > Forum des Associations : « De 10h à 18h, sur le parking supérieur du Gardon, environ 130 associations culturelles, caritatives et artistiques présenteront un large éventail d’activités et pourront enregistrer les inscriptions sur place » précise Gérard Palmier, conseiller municipal délégué aux Associations. À découvrir : théâtre, cinéma, arts plastiques, musique, danse, culture régionale, actions humanitaires, philatélie, jeux, … > Les petits et les grands pourront s’initier au sport de leur choix. 18

Plus d’infos à l’Espace André Chamson d’Alès, avec l’annuaire des associations remis à jour. tél. 04 66 52 56 81 – www.alescevennes.fr


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s

www.alescevennes.fr

3 780 écoliers ont repris la classe La Ville d’Alès affiche des effectifs en légère hausse dans ses écoles publiques et privées. avons 2 950 « ous écoliers inscrits

n

en 2012 dans nos écoles publiques, ce qui nous donne une moyenne inférieure à 25 élèves par classe » annonce Jacques Foulquier, adjoint à l’Education de la Ville. 2 950 têtes brunes et blondes, c’est 50 de plus qu’en 2011, hausse qui se confirme dans le privé avec 830 élèves accueillis contre 800 l’an dernier. Soit 80 bambins supplémentaires dans les écoles alésiennes en > 2 950 écoliers sont accueillis cette rentrée dans les écoles publiques et 830 dans les écoles privées. cette rentrée 2012. « Les effectifs se stabilisent en centre-ville, analyse Jacques Foulquier, et augune… Vraisemblablement, la maternelle des mentent nettement dans les quartiers périphéPrés-Saint-Jean devrait conserver sa classe riques ». Notamment au Rieu, où l’école Claire menacée de fermeture. Lacombe va ouvrir une classe de plus cette anNotons que l’école privée Notre-Dame bénéfinée et sans doute deux l’an prochain, ce qui nécie également d’une création de classe. cessitera d’importants travaux (lire ci-dessous).

3 ouvertures pour 1 fermeture Cette hausse des effectifs se traduit dans les ouvertures et fermetures de classe avec une balance positive, dans le public, de trois ouvertures pour une fermeture : les écoles maternelle Claire Lacombe, maternelle Nadine Worms et élémentaire Romain Rolland ont été dotées d’une classe supplémentaire, tandis que l’école primaire Louis Leprince-Ringuet en a perdu

LE 19 SEPTEMBRE

Rentrée infos • Restauration scolaire : 118 195 repas ont été servis en 2011/2012, dont 29 747 repas bio (un par semaine). Possibilité de réserver et payer les repas sur l’espace Famille de la Ville : www.alescevennes.fr (lire page 16). • Périscolaire : accueil des enfants les jours scolarisés de 7h à 8h30 et de 16h30 à 18h30 par des animateurs diplômés, des enseignants et des associations de quartier. Tarifs : 6 à 8 €/mois pour les Grand-Alésiens et 8 à 10 €/mois pour les habitants hors Grand Alès. Carte de 5 € pour 5 accueils. • Aides de la Ville > Transport scolaire entièrement pris en charge par la Ville (166 320 €). > Aides aux familles, via le CCAS : 50 € pour la rentrée en maternelle et 50 € pour la pratique sportive. > Prix du repas à la cantine aidé à hauteur de 25 à 75 % en fonction du quotient familial (la Ville supporte plus des 2/3 de ce budget). > Dotation pour les fournitures pédagogiques : 46 €/ élève. • Ecole de la Découverte : Pour la 3e année, l’école de la Découverte prend ses aises au pôle culturel et scientifique de Rochebelle pour 33 semaines d’activités au bénéfice de 1 500 élèves de grande section maternelle, CP et CE1 : ateliers pédagogiques le matin (sciences, informatique, arts plastiques) et “l’école de la forêt” l’après-midi (découverte de la nature dans les collines de Rochebelle). ●

Une carte scolaire souple

Nouveau : le portail Éducation

La municipalité a établi depuis plusieurs années maintenant, une carte scolaire qui attribue une école à chaque zone d’habitat en gardant néanmoins une grande souplesse vis-à-vis des dérogations demandées. La preuve, 93 % des demandes de dérogations ont reçu une réponse favorable en cette rentrée, car « elles étaient justifiées et la capacité de nos écoles le permet. »

Nouveauté 2012, la Ville d’Alès met en ligne dès la rentrée un portail Éducation, nommé Alesou, qui permettra aux écoliers alésiens, de la maternelle à la 5e, de trouver très facilement des cours, des exercices, des expériences scientifiques et autres ouvrages et dictionnaires utiles à la recherche documentaire. Un précieux outil pour favoriser la réussite scolaire (lire page 16). ●

UN NOUVEAU FEU ROUGE

La municipalité met la priorité sur la rénovation et la restructuration des groupes scolaires.

u

> Une nouvelle salle de classe a été aménagée à l’école Claire Lacombe.

Des efforts poursuivis l’an prochain La maternelle Nadine Worms a également connu une belle rénovation estivale avec la réfection de ses façades et de la cour. La cour de la maternelle Chantilly a également été reprise. Signalons enfin la création d’une salle informatique dans les écoles élémentaires Marie Curie et Montée de Sillhol. « L’année prochaine, l'effort budgétaire sera encore amplifié, assure Max Roustan. L'avenir de nos enfants doit se construire dans de bonnes conditions ». ●

L’antenne d’Alès du Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) du Gard organise la 6e édition de la Journée des Ressources Educatives mercredi 19 septembre. Conviviale, cette journée s’adresse à tous les acteurs du système éducatif (enseignants, parents d’élèves, associations, collectivités territoriales, …) et constitue une occasion de s’informer sur les ressources et services à leur disposition pour la mise en œuvre de leurs missions. Cette année, l’accent sera mis sur les ressources numériques, l’enseignement des mathématiques ainsi que les arts visuels et l’histoire des arts. Entrée libre. De 9h à 17h, à l’Espace Alès Cazot, rue Jules Cazot, Alès.

ÉCOLE CLAIRE LACOMBE

La Ville fait un gros effort sur les travaux dans les écoles n budget en augmentation de 148 % par rapport à 2011 : la municipalité a mis le paquet pour aménager et rénover ses écoles cette année. La totalité des 24 écoles a bénéficié de travaux d’entretien cet été : toitures, clôtures, menuiserie, peinture, étanchéité, portail, stores, aires de jeux, réfection des sanitaires, grillage, sols souples, isolation, rideaux… Parmi les travaux les plus significatifs, notons la création d’une salle de classe à l’école Claire Lacombe en raison de l’augmentation sensible des effectifs dans ce secteur. Deux autres classes devront être aménagées l’an prochain dans cette école, ce qui nécessitera de déplacer le restaurant scolaire de l’autre côté de la rue… Nous y reviendrons.

JOURNÉE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES

> La cour et les façades de la maternelle Nadine Worms ont été reprises.

Dans la continuité des aménagements de sécurisation réalisés dans ce secteur du quartier du Rieu avant l’été, le pôle Infrastructures de la Ville d’Alès a installé trois feux tricolores à l’intersection de la rue Gracchus Babeuf et du chemin de la Tourtugue. Mis en service pour la rentrée scolaire, ceux-ci sont asservis à la vitesse et se déclenchent donc au rouge si les automobilistes roulent à plus de 30 km/h. Les piétons, principalement des enfants et leurs parents, disposent également d’un bouton-poussoir afin de déclencher le feu au rouge et ainsi traverser en toute sécurité.

19


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Soustelle Lexique : dolmens, tumulus et coffres • Un “dolmen” est une construction préhistorique en blocs de pierre destinée à recevoir des inhumations. Une ou plusieurs dalles imposantes servent de couverture (tables) et reposent sur des pierres verticales. • Un “tumulus” est un amas de pierres et de terre qui servait à recouvrir et englober les dolmens afin de les maintenir en place et de protéger les restes humains. • Les “coffres” ou “tombes à caisson” recevaient les corps ou les cendres des défunts, accompagnés d’offrandes. Ils sont constitués de dalles choisies, plantées sur leur champ pour former une cavité.

Partez à la découverte des dolmens de Soustelle Avec l’aide du GARA, la municipalité de Soustelle met en valeur son patrimoine archéologique. 24 monuments funéraires préhistoriques se trouvent sur la commune.

l

> La nécropole de “Ron Traoucat” est tout à fait unique dans la région.

es Cévennes constituent encore aujourd’hui une terra incognita archéologique. Une végétation dense et une érosion intense expliquent en partie cette particularité. « Sans compter les sols schisteux qui sont acides et qui font disparaître les traces d’ossements » constate Elisabeth Hébérard, présidente du GARA (Groupement Alésien de Recherches Archéologiques). Cependant, ces dernières décennies, un grand nombre de sites funéraires préhistoriques et protohistoriques ont été mis au jour et recensés en Cévennes, dont pas moins de 80 sur le serre du Mortissou surplombant les vallées du Gardon et du Galeizon. La plupart de ces nécropoles sont découvertes sur des sites de crêtes, « au plus près du ciel, au plus près des divinités » suppose Marjorie Ladislas, stagiaire au GARA qui a travaillé à la mise en valeur des sites de Soustelle. ●

Le mystère des cupules Souvent dans ce coin des Cévennes, à proximité des nécropoles, des dalles ou des rochers en position surélevée présentent des ensembles de cupules (cavités dans la roche). Elles sont isolées ou en réseaux réunis par des sillons et font penser à des autels. Quel usage ? Quel rituel ? Quelle datation ? Aucune réponse n’existe, nous n’avons que des hypothèses : culte de l’eau, libation, … La tradition de graver la roche existe depuis la nuit des temps ●

Ron Traoucat, un lieu d’inhumation Des croyances encore inconnues et des savoirs techniques présidaient à l’orientation de ces monuments la plupart du temps Nord-Est/ Sud-Ouest, à leurs structures, à l’utilisation ornementale ou symbolique du micaschiste et du quartz blanc et à des pratiques cultuelles. ●

> Les recherches archéologiques menées par le GARA ont permis de mieux comprendre l’occupation du territoire par les civilisations anciennes.

Y accéder depuis Alès • Aller jusqu’à Cendras, puis bifurquer à gauche sur la D 32 en direction de Saint-Paul-la-Coste. • À La Baume, prendre à droite et monter en direction des Salles-duGardon. • Arrivé en haut du col de la Croix-des-Vents, poursuivre sur la D 32 en prenant à gauche. • 2 km plus loin, se garer sur une aire de stationnement à gauche, le long de la route en direction de Peyraube. • Laisser la voiture et prendre le sentier audessus de la route pour rejoindre le site de “Ron Traoucat”.

20

Les tombes à caisson

Périès et Malausette : 18 autres monuments funéraires

d

ans la commune de Soustelle, à 10 km d’Alès, le site archéologique du “Ron Traoucat” jouissait d’une position stratégique, de la Préhistoire jusqu’au XVIII e siècle. Un ensemble de six monuments funéraires (dolmens, tumulus et coffres) témoigne des premiers modes de construction en pierres sèches et de l’évolution des rites. Mais le plus beau vestige de “Ron Traoucat” est sans conteste la chambre sépulcrale d’aspect monumental : un très grand coffre entouré d’une construction en pierres de forme circulaire de 5,5 mètres de diamètre et recouvert d’un tumulus (dalles de pierres) à deux niveaux. « Une construction assez unique dans la région » rapporte Marjorie Ladislas. Les communautés préhistoriques ont fait du site un lieu d’inhumation utilisé du Néolithique final (2000 av. J.C.) jusqu’à l’âge du Bronze. Ici, les populations déposaient leurs défunts dans le coffre. « Une demi-tasse en argile cuite à fond arrondi, une pointe de flèche en silex et des éléments de parures en perles y ont été retrouvées, confirme Élisabeth Hébérard. Ces objets accompagnaient le mort dans son voyage vers l’au-delà ».

La nécropole de “Ron Traoucat” n’est cependant pas le seul site occupé par les hommes préhistoriques à Soustelle. 18 autres monuments funéraires se répartissent dans deux autres nécropoles plus au sud de la commune et beaucoup plus difficiles d’accès. > La nécropole de Périès est construite en micaschiste et en quartz blanc. Elle comporte une série de tumuli (accumulation de pierres autour et au-dessus de la sépulture). Très dégradé, un coffre a pu être daté du Néolithique final (2500 av. J.C.) grâce aux vestiges archéologique. Le site a ensuite été réutilisé à l’âge du Fer (700 av. J.C.). > La nécropole de Malausette est un site de référence. Elle a été occupée du Néolithique final à l’âge du Fer, et remaniée au haut Moyen Âge (en l’an 900). ●

À “Ron Traoucat”, les cinq autres monuments sont moins spectaculaires mais tout aussi intéressants d’un point de vue archéologique : ce sont des tombes à caisson (coffres) sans dalles de couverture et enturées d’un tumulus de grand diamètre (9 mètres).

Inhumation et incinération Des fouilles archéologiques ont permis de constater deux pratiques funéraires : l’inhumation au Néolithique final et l’incinération aux âges du Bronze et du Fer. Il semble assez évident pour les spécialistes que tout le monde ne pouvait pas prétendre à une tombe à caisson. Ces sépultures devaient être réservées à une caste supérieure, aux chefs de clans, à certaines familles, …

Un panneau explicatif En partenariat avec la municipalité de Soustelle, le GARA a réalisé un panneau explicatif à l’entrée du site monumental de “Ron Traoucat”. À destination des randonneurs, cet aménagement met en valeur les dolmens de Soustelle tout en protégeant les sites des fouilles sauvages. ●


Saint-Christol-lez-Alès

AGENDA Saint-Christol

www.saintchristollezales.fr

Journée internationale contre la fracturation le 22 septembre C’est la commune de Saint-Christol-lez-Alès qui a été choisie pour accueillir ce rassemblement contre la fracturation hydraulique et le gaz de schiste.

c

ette journée se déclinera sur deux sites en France : Paris pour la région Nord et SaintChristol-lez-Alès pour la région Sud. Sollicitée pour accueillir cette journée, notre commune n’a pas hésité à répondre favorablement à cette demande, car notre municipalité a toujours considéré que l’environnement est un enjeu majeur dans notre société. L’inquiétude demeure sur le devenir exact des permis dits “de la plaine d’Alès” et nous voyons là une occasion de ne pas relâcher notre vigilance et de compléter notre information.

Un programme dense À l’occasion de ce rassemblement, qui débutera à 11h, il y aura au programme : • des témoignages des pays où l’exploitation est en cours (Canada, Pologne, Etats-Unis), • la présence d’une délégation du Guatemala qui viendra témoigner de l’impact environnemental de l’exploitation pétrolière dans ce pays,

• des rendez-vous échange/débat sur la situation française (les permis français, l’aspect juridique, l’aspect scientifique, comment se passer des hydrocarbures, vigilance-alertemobilisation), • des expositions, • des rencontres avec des acteurs locaux, les collectifs, les élus,

• des ateliers, des animations, de la musique, du théâtre,... Buvette et point restauration permettront de passer cette journée en toute convivialité. ●

• 15 et 16 septembre : Journées du Patrimoine, avec visites des trois châteaux de Saint Christol et des jardins d’Aristée. Rens. : Mairie, 04 66 60 74 04 • 22 septembre : journée internationale contre la fracturation hydraulique et le gaz de schiste. Lire ci-contre. • 28 septembre : concert de l’orchestre Alès Sinfonia, par les élèves de l’école de musique du Grand Alès. • 29 et 30 septembre : fête du Bonsaï avec exposition des plus beaux spécimens, conférences et démonstrations, à la Maison Pour Tous. • 4 octobre : colloque organisé par la Mairie, à la Maison Pour Tous. • 7 octobre : foire aux livres, organisée par l’association Bidi sur la place du Millénaire. • Du 8 au 10 octobre : spectacles décentralisés du Cratère à la Maison Pour Tous.

www.globalfrackdown.org

Saint-Paul-la-Coste

Ces manifestations qui font vivre l’été à Saint-Paul La municipalité se félicite de la mobilisation générale des associations pour faire bouger la commune durant les vacances.

> Du 13 au 15 juillet, la salle communale accueillait une triple exposition. “L’homme et la machine”, hommage au travail des fonderies de Tamaris. “Les Cévennes et Saint-Paul”. Enfin, 20 panneaux pour comprendre la guerre des camisards.

> Pour la fête de l’association “SaintPaul Motor Club”, le 11 août, des démonstrations de quads et de motos trial étaient proposées au public.

> Dans le cadre des festivités du 14-Juillet, le Comité d’animation de SaintPaul offrait l’apéritif d’honneur. Un grand moment de convivialité.

> Adrian Byron Burns était l’invité de l’association Pasapa le 4 août. Cet artiste solo distille avec sa guitare un subtil mélange de musiques blues, jazz et rock.

AGENDA St-Paul-la-Coste • 22 septembre : journée sur la géologie des Cévennes organisée par PASAPA dans le cadre du Festival Nature. Rendez-vous sur le terrain à partir de 10h au col d’Uglas. Puis à 17h à la salle communale. • 30 septembre : 14e foire à la Châtaigne. Marché de producteurs, dégustations de produits du terroir et de châtaignes, repas cévenols, jeux pour les enfants, reconstitution d’une clède miniature, etc. À partir de 9h, lieu-dit La Cessenade. tél. 04 66 30 64 58 www.comiteanimation. free.fr • 7 octobre : randonnée organisée par le syndicat de la Vallée du Galeizon. Trois circuits au programme. Départs à partir de 8h30.

21


i n f o s AGENDA Salindres • 7, 8 et 9 septembre : fête des vendanges, place de la mairie. Concours de boules, jeux, animations, abrivado, bandido, … – Vendredi 7 à partir de 22h : MAB Animation. – Samedi 8 à partir de 22h : soirée mousse années 80. – Dimanche 9 à partir de 6h : vide-greniers. • 7 octobre : 4e foire artisanale et bio. Animations, restauration sur place. tél. 04 66 85 64 89

> Les résultats sur les sols et sur l’air montrent l’absence de problématique sanitaire.

Salindres

d e s

c o m m u n e s

www.ville-salindres.fr

Plateforme chimique : air, eau, sol et poussières passés au crible Les résultats des 80 prélèvements opérés sont satisfaisants.

l’

Etude d’Interprétation des Milieux (IEM), initiée volontairement en avril 2011 par les industriels de la plateforme chimique de Salindres, a pour objectif de mesurer l’impact éventuel des activités passées de la plateforme sur son environnement (sol, air et eau). De plus, cette étude permettra de compléter le volet environnemental d’une étude sanitaire plus vaste, lancée en mars 2012 par l’ARS Languedoc-Roussillon et pilotée par un comité de liaison dirigé par le sous-préfet du Gard. Les deux campagnes de mesures conduites autour de la plateforme dans les sols, l’eau souterraine, les rivières et l’air (plus de 80 prélève-

ments) et les résultats analytiques (environ une centaine d’éléments et composés recherchés) ont été interprétés selon la méthodologie du ministère de l’Écologie et du Développement durable (www.developpement-durable.gouv.fr) par un bureau d’études en environnement indépendant, Golder Associates, et communiqués aux différentes autorités pour validation. Les résultats d’analyses, leur interprétation et comparaison avec des données nationales et locales, ainsi que les calculs de risque associés ont fait l’objet d’échanges techniques avec les autorités et de communications lors de réunions publiques et lors du premier comité de liaison tenu en sous-préfecture d’Alès en mars 2012, en présence d’élus locaux et d’associations.

Un rapport complet et ses conclusions sont disponibles sur le site d’Air Languedoc-Roussillon (www.air-lr.org). • Pour l’eau souterraine et les rivières, les résultats analytiques montrent un impact des activités passées sur la qualité des eaux. Certains paramètres chimiques dépassent les critères de potabilité seulement dans deux puits privés, aux abords immédiats de la plateforme. En tout état de cause, la ville de Salindres étant alimentée en eau potable à partir de la Cèze, et en l’absence de déclaration auprès de la mairie, l’usage de ces puits pour les besoins en eau potable n’est pas avéré.

Les conclusions sur les différents milieux

Cependant, afin de prendre en compte un éventuel usage de ces puits pour l’arrosage de potagers, les industriels de la plateforme ont décidé de lancer une campagne d’analyses sur des légumes. Les légumes seront prélevés dans quelques potagers localisés dans la zone d’étude afin de vérifier leur compatibilité avec la consommation humaine. L’approche technique et méthodologique fait l’objet d’une communication avec les autorités, qui bénéficient notamment d’un retour d’expérience au niveau national et orientent les industriels dans leur démarche. ●

• Les résultats d’analyse sur les sols montrent l’absence d’impact significatif et les calculs de risque permettent de conclure qu’il n’existe aucun effet néfaste prévisible sur la santé. • Les résultats sur l’air provenant des campagnes menées par Air Languedoc-Roussillon ont montré le respect des valeurs réglementaires et l’absence de problématique sanitaire liée au passif environnemental de la plateforme.

Bagard AGENDA Bagard • 8 septembre : 17e fête des sports et 2e forum des associations, à partir de 14h30, stade René Clauzel. • 12 septembre : assemblée générale des Restos du Cœur, foyer. • 23 septembre : journée champêtre, à partir de 12h, Forest Parc. • 27 septembre : repas vente organisé par “Amitiés et Loisirs”, à partir de 9h, foyer. • 28 septembre : don du sang, de 8h30 à 13h30, foyer. • 29 septembre : assemblée générale de la FNACA, foyer. • 30 septembre : spectacle du Petit Théâtre de Boisset, à 15h, foyer. • 12 octobre : accueil des nouveaux arrivants, 18h30.

22

Des analyses sur les légumes

www.bagard.fr.st

David Wagner est maître savonnier Alsacien d’origine, il a rejoint un jour ses enfants dans le Midi. Sa famille est à l’origine du bien connu “Petit Marseillais”.

l

a savonnerie familiale est vendue, mais il se souvient des recettes de sa grand-mère. Après quelques péripéties professionnelles, pas toujours agréables, David Wagner a décidé de s’installer et de créer des savons de grande qualité qu’il a d’abord testés sur sa famille. Élevé en 2006 au titre de maître savonnier, décerné par ses pairs, il utilise la saponification à froid que seul pratique un très petit nombre d’artisans.

vonnier ajoute progressivement une lessive bien dosée d’alcali, le lait de chèvre et les huiles essentielles. Le mélange, qui reste ensuite au repos pendant près de vingt-quatre heures, a l’avantage de préserver la glycérine naturelle. L’artisan bagardois privilégie toujours les produits locaux. C’est ainsi que, pour colorer ses savons, il utilise les pigments des ocres d’Apt et du Roussillon. On lui propose aussi du lait d’ânesse pour des fabrications particulières. Beaucoup de travail Parmi les projets, sa femme et lui et peu de matériel envisagent la création d’une ligne > Pour l’instant, David Wagner propose 23 sortes de savons, dont 8 carrés complète d’huiles de massage Ses différents savons sont fabri- de shampoing, et fabrique des savons à la demande. (carthame et huiles précieuses). qués avec 20 % de lait de chèvre La visite de son atelier vaut vraiment le détour ! ● frais venant d’un élevage de Lozère. Il le choitales : olive extra-vierge, colza, pépin de raisin sit pour sa structure moléculaire plus fine, plus et carthame (la plus riche en acide linoléique). David Wagner - 950, route de Béthanie, Bagard hydratante. Sa “recette” est ancienne et natuCes huiles sont portées à une température relle. David Wagner mélange des huiles végétél. 06 37 52 29 08 comprise entre 38 et 45°C, puis le Maître sa-


Saint-Jean-du-Gard

www.ville-saintjeandugard.fr

Le château et le musée en vedettes des Journées du Patrimoine Les 15 et 16 septembre, sur le thème national “Les patrimoines cachés”, deux expositions ont lieu à l’espace Paulhan. Musée des vallées cévenoles

> Tarif spécial pour la visite commentée du château.

Château de Saint-Jean-du-Gard

Outre les deux journées portes ouvertes au musée, des manifestations ont lieu à l’Espace Paulhan, suivant deux thèmes. 1°) Le Patrimoine Mondial de l’Unesco En juin 2011, l’Unesco inscrivait au patrimoine de l’Humanité les Causses et les Cévennes au titre de “l’agropastoralisme méditerranéen” dans la catégorie des paysages culturels évolutifs, vivants. La notion de patrimoine mondial n’est pas nécessairement bien connue du grand public, pas plus que le mode de gestion d’un bien inscrit par l’Unesco dans le cadre de ce “patrimoine de l’Humanité”.

Commentaires architecturaux et historiques dans la cour, visite d’une dizaine de pièces meublées d’époque (rez-de-chaussée et 1er étage). Exposition de photos de restauration du château. Le dimanche, compris dans la visite : contes et théâtre par Nicole Chapron. Visites guidées et commentées : le samedi de 14h à 18h, le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Tarifs spéciaux pour tous (= tarif groupes) : 5 € adultes, 4 € de 6 à 16 ans et étudiants, gratuit moins de 6 ans. www.chateausaintjeandugard.com

Par ailleurs le bien Causses et Cévennes est fort étendu et il a été classé au titre de l’agropastoralisme, dont les éléments patrimoniaux matériels n’ont pas un caractère monumental mais davantage vernaculaire et souvent discret… A l’occasion des Journées du Patrimoine, le musée des Vallées cévenoles programme donc les animations suivantes : • Exposition “Bergers des Cévennes” créée par le musée des Vallées cévenoles (Michel Verdier et Daniel Travier). • Conférence-débat présidée par Gérard Collin, chargé de mission pour la gestion du bien Causses et Cévennes, avec d’autres personnalités du Parc National des Cévennes, du monde agricole, du patrimoine et du tourisme. 2°) Le projet Maison Rouge Présentation au public du projet de musée au cœur de l’ancienne filature Maison Rouge, à partir de l’avant-projet sommaire. ● www.museedescevennes.com

> L’espace Paulhan présente une expo sur le projet de musée à Maison Rouge.

Saint-Martin-de-Valgalgues

AGENDA Saint-Jean-du-Gard • Cinéma : La part des anges, De rouille et d’os, I wish, no vœux secrets, L’âge de glace 4, Oslo 31 août, les 7, 14, 21, 28 septembre et le 5 octobre. Tarif : 5 € / 3 €. 21h, salle Stevenson. • 8 septembre : Forum des associations, toute la journée au marché couvert. • 15 et 16 septembre : Journées du Patrimoine. Lire ci-contre. • 17 septembre : zumba, gym, danse, yoga, reprise des activités hebdomadaires de l’association LoisirsSports-Danses. Rens. 04 66 85 32 01 • 29 et 30 septembre : 11e rallye automobile des Camisards. tél. Asa d’Alès, 04 66 55 65 66 www.asa-ales.org • 29 septembre : fête du jeu de la ludothèque, tout l’après-midi à partir de 14h. tél. 04 66 85 14 26 tél. Office de tourisme : 04 66 85 32 11 osti.st.jeandigard@ free.fr

www.saintmartindevalgalgues.fr

Du 14 au 16 septembre, hommage à Georges Brassens Une exposition gratuite et un tour de chant permettront de se remémorer l’artiste sétois.

l

> (Re)découvrez les pochettes d’albums originales.

a vie de Georges Brassens sera retracée avec plus d’une centaine de photos : Brassens en images donc, mais également en anecdotes, histoire de tenter de faire le tour de cet artiste à la fois poète, écrivain et acteur. Cette exposition, qui s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes, est entièrement gratuite. Rendez-vous au foyer Georges Brassens de Camont (il n’y a pas de hasard), du 14 au 16 septembre, à Saint-Martin-deValgalgues.

> Tout l’univers Brassens sera transposé à Saint-Martin-de-Valgalgues.

Un spectacle poétique samedi 15 Le samedi 15, Ludo Serrano chantera Brassens. Un spectacle poétique avec les plus belles chansons de l’artiste : Les copains d’abord, Hécatombe, Pauvre Martin, Les amoureux des bancs publics, Une jolie fleur, Mourir pour des idées, Le roi des cons, etc. Un spectacle à ne pas manquer. ● À 21h, Espace La Fare Alais, St-Martin-de-Valgalgues. Entrée : 10 €

AGENDA Saint-Martin • 9 septembre : forum des associations, toute la journée, foyer Georges Brassens. • 12 octobre : spectacle comique de Roland Magdane, à 20h30, Espace La Fare Alais. 10 €. tél. 04 66 30 12 03 23


i n f o s AGENDA St-Privat-des-Vieux • 28 septembre : réunion de quartier, à 18h, face à la montée du Viget. • 28 et 29 septembre : tournoi de volley avec 6 équipes de Ligue B. Vendredi 28, 10h30 Orange-Martigues, 14h Nice-Martigues, 16h30 Orange-Nice. Samedi 29, 10h demi-finale et 14h petite finale. Entrée gratuite. • 29 septembre : inauguration du foyer Georges Brun, à 11h. • 30 septembre : rallye “Cèze auto rétro”. Passage par la route de Salindres entre 9h et 9h30. • 30 septembre : vide-greniers organisé par “Opération village”, de 7h à 19h, devant le foyer Georges Brun. • 2 octobre : “Où vivre demain ?” Journée d’information du groupe Klésia (ex-Mornay), dès 9h30, salle des fêtes des églantiers. Entrée libre. • 5 octobre : réunion de quartier, à 18h, croisement des chemins des Aubépines et de Rousson. • 19 octobre : réunion de quartier, à 18h, chemin des Pinsons, devant le centre de loisirs des Blacous.

d e s

c o m m u n e s

Saint-Privat-des-Vieux

www.ville-st-privat-des-vieux.com

La commune est dans la course à sa 1re Fleur Pour la 3e année consécutive, Saint-Privat-des-Vieux participe au concours des Villes et Villages Fleuris. Le “grand oral” avait lieu cet été. Fleuris” les divers travaux de plantation réalisés depuis un an. Rappelons que, pour le maire Philippe Ribot, le plus important n’est pas seulement l’obtention éventuelle de la 1re Fleur, mais bien le challenge collectif qui associe personnel et élus pour y parvenir. En effet, au-delà de la création ou du réaménagement d’espaces verts, la volonté municipale est de travailler sur le cadre de vie en général (qualité de la voirie, du bâti et du mobilier urbain), tout en étant attentif à l’impact environnemental des actions engagées.

Des aménagements qui préservent l’environnement

ous la houlette du responsable des services techniques, Jacques Baille, les agents municipaux des espaces verts ont présenté durant près d’une heure au jury “Villes et Villages

Les nouveaux aménagements en bas de la mairie ont été le point phare de cette visite : de la jarre d’Anduze, qui agrémente désormais le rond-point, au nouvel olivier de la montée qui a été remodelée en terrasses ou aux murs de pierres sèches. Derrière ce nouveau paysage qui a pris place pour le plaisir des yeux, il ne faut pas oublier la longue phase de préparation : travail du sol, bâchage puis paillage et choix de différentes variétés de plantes méditerranéennes afin de limiter l’entretien, de minimiser la consommation d’eau et l’utilisation de traitements phytosanitaires nocifs pour l’environnement.

Saint-Jean-du-Pin

www.saint-jean-du-pin.fr

> Le maire, son adjoint à l’Environnement Ludovic Quinsac et Jacques Baille ont accompagné le jury : Céline Ostermann (Comité départemental du tourisme), Thierry Voelckel (CAUE), Jean-Louis Coursolle (Mairie d’Alès) et Marcel Thermes (pépinières des Astries).

s

Il est bon de signaler que l’ensemble de ces travaux a été réalisé par un personnel communal motivé et attentif aux conseils donnés chaque année par les membres du jury.

Un travail bien préparé Avant cette journée, au mois de juin, les lieux avaient déjà accueilli une vingtaine d’agents de différentes communes gardoises pour une journée de formation en partenariat avec le Conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement (CAUE). Au programme : réduction du coût d’entretien des espaces verts, procédés économiques d’arrosage, ateliers pratiques de mise en place d’un réseau goutte-à-goutte, etc. ●

Forum des associations le 8 septembre De nombreuses activités sportives, ludiques et artistiques seront présentées : danse, sports de combat, peinture, jeux,… Démonstrations toute la journée. Buvette, petite restauration et menu paella le midi. De 10h à 18h, stade des Vaupiannes ●

2 000 adeptes du festival du Rythme en Cévennes Les 20 et 21 juillet, six groupes se produisaient. La programmation de qualité et l’entrée gratuite ont, comme d’habitude, attiré la foule.

l

a 23e édition du festival du Rythme en Cévennes offrait un programme fort alléchant dans un cadre convivial et familial. Proposé par l’Office municipal de la Culture, ce rendez-vous musical a, comme toujours, été proposé gratuitement grâce au soutien financier des partenaires, parmi lesquels la municipalité de SaintJean-du-Pin, la Communauté d’agglomération du Grand Alès, le Conseil général du Gard et des entreprises locales. Grâce à l’investissement d’une centaine de bénévoles pour le montage des infrastructures, la tenue des buvettes, la restauration ou l’accueil des artistes, le festival a pu accueillir près de 2 000 personnes sur les deux jours.

24

Rock, blues, salsa, musique festive Vendredi 20, Hobo Blues a assuré la première partie avec son blues du Mississippi, son country blues, son rock et son ragtime. La seconde partie a mis en scène Malted Milk, groupe de sept musiciens d’exception qui a proposé des compositions personnelles mélangeant du blues, de la soul et du funk. L’auditoire s’est enflammé pendant plus de deux heures ! Samedi 21, la soirée a débuté avec Salsafon pour inviter le public à se déhancher devant la scène sur les rythmes de salsa. La 23e édition

> Plus qu’un concert, le groupe Les Barbeaux a offert une véritable fiesta aux festivaliers.

du festival s’est ensuite achevée au son du violon et de l’accordéon avec la prestation du groupe Les Barbeaux : un spectacle décoiffant et une énergie débordante. Quant à la petite scène, elle a été successivement animée avec brio le vendredi par Johnny Jay (rythm & blues et rock’n’roll) et le samedi par Trio Mango (musique cubaine). D’ores et déjà, l’Office municipal de la culture de Saint-Jean-du-Pin prépare la 24e édition… ●


Mialet

www.mialet.net

Salon Art et Artisanat : une 24e réussie L’édition 2012 du salon estival Art et Artisanat a été celle de la nouveauté.

l

es mobiles en faïence émaillée de Ruta Poceviciute ont séduit le public, ainsi que les sculptures bois de Gérard Michel, les bijoux fait main par Sandrine Gourdon, vendus au profit de l’association France Lymphome Espoir et d’Anne Cabrit. Mentionnons aussi les miroirs “huguenots” de Philippe Herbster, très authentiques, les poteries “nouveaux décors” de Raymonde Vanlerberghe et tous les autres peintres qui ont enchanté les visiteurs.

Résistants du Gard

Monique Garnier invitée d’honneur

> Un aperçu des poteries et tableaux exposés en août.

L’invitée d’honneur, Monique Garnier, fait preuve d’une grande maîtrise dans la peinture abstraite, comme l’illustre notamment “L’œil du cyclone”, tableau inspiré par la tornade de novembre 2011 à Générargues. Félicitations à tous les exposants pour cette belle exposition. Rendez-vous l’an prochain pour la 25e édition. ●

Saint-Hilaire-de-Brethmas

Micheline Chlepko, Mialétaine de souche et passionnée d’histoire, nous a présenté avec beaucoup de modestie une très belle exposition sur les lieux et stèles, à la mémoire des Résistants du Gard, durant la Seconde Guerre mondiale. Travail colossal et réussite parfaite. La Mairie lui adresse ses très vives félicitations et attend la prochaine exposition avec impatience. ●

AGENDA Mialet • 15 et 16 septembre : Journées du Patrimoine. Visite du temple de Mialet, de la grotte de Trabuc, du musée du Désert, du pont des Camisards, … Au jardin bonsaï, visite guidée, démo-jeu sur la création d’un jardin sec zen, théâtre, atelier de calligraphie japonaise, Ikebana, démonstration de la cérémonie du thé, etc. Tarifs : 6 € adultes, 3 € enfants.

www.ville-sthilairedebrethmas.com

Forum des associations et randos pour l’autisme le 15 septembre Le Forum des associations de Saint-Hilaire accueille comme chaque année la course des Kilomètres Sésame en faveur de l’autisme. L’été des Cocci’Malins

• 15 septembre : Forum des associations. De 14h à 19h, complexe Maurice Saussine. Entrée libre. • 15 septembre : Les Kilomètres Sésame. De 14h à 17h30, complexe Maurice Saussine. Entrée libre. • 29 et 30 septembre : salon du Mariage 2012. Trois défilés de mode chaque jour, stands de commerçants et d’associations. Gymnase, complexe Maurice Saussine. Entrée libre.

> Le Forum est ouvert à tous, de 14h à 19h, au complexe sportif et culturel Maurice Saussine.

t

oujours plus nombreux à participer au Forum des associations de Saint-Hilaire-deBrethmas, les clubs locaux vous recevront le samedi 15 septembre de 14h à 19h au complexe sportif et culturel Maurice Saussine. Pour vous toutes et vous tous, spectateurs, pratiquants du dimanche ou compétiteurs, nous souhaitons que vous puissiez trouver la discipline qui vous convient et connaître les responsables de la vie associative de notre cité qui font sa vitalité et sa richesse.

8e édition des Km Sésame En cette année où “Ensemble pour l’autisme” est décrété grande cause nationale, l’association Sésame Autisme Languedoc propose, à

partir du complexe Maurice Saussine, quatre parcours d’orientation et de découverte à travers de beaux paysages : deux pour les cyclistes (18 km et 12 km), un pour les piétons, marcheurs ou coureurs (5,5 km), et enfin un parcours adapté (2,8 km) pour les personnes handicapées, y compris en fauteuil. Après s’être inscrit, on part avec une carte sur laquelle sont indiqués les points de passage obligés, avec des balises faciles à trouver, et on boucle ainsi le parcours choisi. Les inscriptions et départs ont lieu de 14h à 15h pour des retours à 17h30 maximum et la remise des récompenses. En vélo, à pied ou en fauteuil, chacun à son rythme, “Ensemble pour l’autisme” ! ●

AGENDA Saint-Hilaire

Durant l’été, le centre de loisirs municipal a privilégié les sorties aquatiques en raison des grosses chaleurs. Quatre sorties ont été programmées dans deux parcs aquatiques, à la Bouscarasse et à Kid’s Paradise (photo). Les enfants ont également bénéficié de quatre sorties à la piscine de Salindres et d’un camp de deux jours, fin août, au lac des Camboux. De nombreuses activités ont été organisées sur site par l’équipe d’animation : tournoi de pétanque, rallyephotos, atelier de cuisine, journées à thème, etc. Le centre a affiché quasi-complet tous les jours, soit une moyenne de 36 enfants/jour. ● 25


i n f o s AGENDA Boisset-et-Gaujac • Septembre : rentrée du Petit Théâtre de Boisset. Les répétitions reprennent tous les jeudis, à 20h30. tél. 04 66 61 99 60 • 11 septembre : reprise des cours de Francombat les mardis à 17h30, halle des Sports. tél. 04 66 86 44 84 • 11 septembre : rentrée de l’association de danse “Pirouette”. Inscriptions et renseignements : 06 03 70 46 94. • 11 septembre : portes ouvertes de l’association “Sport Evasion”, de 18h à 20h, salle polyvalente. tél. 04 66 60 74 01 • 11 septembre : reprise du Cercle du Livre, tous les 2e mardis du mois, à 14h30, bibliothèque municipale. • 15 septembre : rentrée du Centre musical avec la reprise des cours de musique et de piano. Inscriptions et renseignements le 7 septembre, de 15h à 19h : 04 66 85 22 22. • 27 septembre : reprise de l’atelier d’art floral à l’ancienne mairie. Inscriptions : 04 66 61 87 96 • 6 et 7 octobre : le Petit Théâtre de Boisset présente sa nouvelle pièce, La surprise, de Pierre Sauvil. tél. 04 66 61 99 60

d e s

c o m m u n e s

Boisset-et-Gaujac

www.boissetetgaujac.fr

Talent, gloire et beauté : le glamour se fêtait à Boisset Lors des fêtes annuelles boissétaines, deux soirées très attendues ont fait vibrer un public enthousiaste : les concours de chant et de beauté. Pauline Baron, 2 dauphine, ont reçu chacune e

un magnifique bouquet remis par le maire Jack Brousse, son adjoint Jacques Joyard et le conseiller municipal Michel Delenne. Chez les hommes, le titre de Mister Boisset est revenu à Emilio Auran. Asti Even (RCN radio) a assuré l’animation musicale entre les différents passages des candidats en interprétant des chansons de grands artistes français. Les fêtes boissétaines se sont ensuite prolongées durant le week-end avec concours de boules et spectacles taurins selon la tradition. Elles se sont clôturées par un grand bal sous les étoiles. ●

j

ack Brousse, maire de Boisset-et-Gaujac, et ses conseillers municipaux Jacques Joyard et Michel Delenne, organisateurs des fêtes boissétaines, n’en ont pas raté une miette. Jeudi 9 août, le quart de finale du Grand Prix de la Chanson du Pays cévenol a révélé de nombreux talents. Le jury, composé de cinq membres du milieu artistique, sous la présidence d’Asti Even, a sélectionné trois finalistes : Élodie Peyrebesse en 3e position, précédée de Ida Libra et de la gagnante Laure Capri, qui a conquis le public avec son interprétation de la chanson de Barbara, Dis quand reviendras-tu ? La 2e partie de soirée était consacrée à des chanteurs déjà primés : Doll, la sémillante Shakira locale, Kenny Andra, puis Didier Rubio interprétant Joe Dassin sous les applaudissements nourris des spectateurs ravis.

Élection de Miss et Mister Boisset Vendredi 10 août, se déroulait l’élection de Miss et Mister Boisset, organisée par MarieJeanne André, présidente de l’association “Model’s”, et présentée par Olivier Vietti, sosie officiel de Laurent Gerra.

Corbès

> Mathilde Souque et Emilio Auran ont été élus Miss et Mister Boisset 2012.

Les 13 candidats ont été soutenus par un public venu très nombreux. Les 9 jeunes filles et les 4 jeunes gens ont défilé en tenue de ville, en maillot de bain, puis en tenue de soirée. Les superbes demoiselles élues les années précédentes et Alicia Mermet, présidente de l’association “Mademoiselle France”, étaient également présentes. C’est Mathilde Souque qui a été élue Miss Boisset 2012. Anaïs Vidal, 1re dauphine, et

> Avec son interprétation de Barbara, Laure Capri s’est qualifiée pour la finale du Grand Prix de la Chanson.

www.corbes.fr

Corbès, sa petite histoire Marie-Jo Vincent a rassemblé dans cet ouvrage la petite histoire de Corbès, après un long travail de recherche.

> La Mairie a offert un exemplaire dédicacé du livre à chaque foyer de la commune.

26

v

endredi 20 juillet, la Mairie de Corbès et l’association Bouffée d’Air ont proposé aux Corbésiens de venir découvrir à la salle Le Micocoulier, autour du verre de l’amitié, le livre de Marie-Jo Vincent, Corbès, sa petite histoire.

Un exemplaire dédicacé de ce livre a été offert à chaque foyer de la commune par la Mairie, celle-ci ayant pris en charge les frais d’imprimerie. De nombreux Corbésiens ont salué l’événement, mais il reste des livres non retirés ce jour-là, qui sont à disposition à la bibliothèque. Cet ouvrage représente plusieurs années de recherches et de photographies pour Marie-Jo et plusieurs mois de travail de mise en page pour Jean-Louis Cardot et deux membres bénévoles de l’association Bouffée d’Air (lire ci-contre). Pour aider l’association qui a soutenu le projet et couvrir les dépenses engagées, des exemplaires supplémentaires sont à la vente au prix de 20 €. Renseignements : Marie-Jo Vincent, 04 66 61 71 44 ou bibliothèque de Corbès (côté mairie) le samedi de 10h à 12h.

Avant-propos du livre Ce petit livre n’est pas une œuvre d’historien et ne prétend pas écrire l’histoire de Corbès, tout au plus la petite histoire, qui n’en est pas moins intéressante. Il est le résultat des recherches (et des trouvailles) mises en œuvre par l’association Approche, créée dans le but de rassembler les Corbésiens autour de leur patrimoine. Marie-Jo Vincent s’est attelée à la lourde tâche de défricher, le mot n’est pas trop fort, de sauvegarder, de classer les archives communales entassées sans ordre dans un placard. Ce fut un travail long, fastidieux, effectué pendant les heures prises sur sa vie sociale et familiale. Elle a pris conseil auprès de personnes formées à cet exercice. Elle a également consulté les archives du Département à Nîmes. .../... ●


Thoiras

www.commune-thoiras.fr

Rétrospective des festivités de l’été À Thoiras, l’été 2012 fut festif et convivial à souhait… À 23h, le feu d’artifice fut tiré du viaduc de Thoiras sous les acclamations du public. Ensuite, place à la danse et à la fête jusqu’au bout de la nuit. Le Comité d’Animation remercie tous les acteurs de cette soirée sans qui rien n’aurait été possible. Merci et à l’année prochaine !

Samedi 21 juillet : 18e Nuit des Contes > La fête votive.

Samedi 7 juillet : fête votive Ce samedi 7 juillet avait lieu l’incontournable fête du village, sur le site de la Châtaigneraie. Tout a commencé avec le traditionnel concours de boules qui a rassemblé une trentaine d’équipes. Les enfants profitaient des jeux mis à leur disposition. Le concours de boules a duré jusqu’à tard dans la soirée vu le nombre de participants, et ensuite chacun s’est retrouvé autour d’un verre à la buvette, les gagnants et les perdants ! Pendant ce temps, la paella finissait de cuire. Après un apéro arrosé, chacun a pu prendre son ticket repas et se régaler… Environ 200 personnes s’étaient installées bien confortablement sous les châtaigniers et profitaient de cette agréable soirée. L’animation était au top avec Jean-François Bouteille, alias “Showbises”, qui a mis une ambiance de folie tout au long de la soirée pour le plus grand plaisir de tous.

Cette année, comme depuis 18 ans déjà, la Nuit des Contes a encore une fois fait “un carton”. La billetterie ouvrait à 18h avec un accueil en musique et une scène ouverte aux stagiaires du Roy Hart Théâtre de Malérargues. Au départ du Petit Train à Vapeur, à 21h30 environ, ce sont environ 300 participants qui ont embarqué pour une 18e Nuit des Contes sur le thème des “Mots qui chantent”.

Au programme notamment : Virginie Komaniecki et Lucie Galibois, Patrick Rochedy et Virginie Basset, La Compagnie Audigane, Docteur Caraïbes, Serge valentin et Muriel Holtz. Au petit matin, retour au site de la Châtaigneraie pour un copieux petit-déjeuner servi par le Comité d’Animation. Remerciements à tous les acteurs qui ont œuvré pour que cette manifestation soit une réussite.

Dimanche 5 août : kermesse du Temple Une réussite également avec environ 70 personnes présentes sur le site de la Châtaigneraie. Celles-ci ont pu apprécier le succulent repas préparé par les membres de la paroisse. L’après-midi s’est prolongé par les traditionnels jeux et le tirage de la tombola qui a satisfait un bon nombre de participants.

Et aussi…

> La Nuit des Contes.

Cet été, de nombreuses expositions de photos d’artistes locaux, ont eu lieu à la Maison de la Randonnée et à Terroir Cévennes. Sans oublier les randonnées organisées chaque semaine et sur des thèmes différents (faune, flore, eau, villages). Encore et toujours, les passages du Petit Train à Vapeur des Cévennes qui égayent nos journées, et ce, jusqu’à l’automne. Un grand merci à tous pour ces bons moments passés, et à l’année prochaine ! ●

Mons

Coup d’œil dans le rétroviseur et perspectives de rentrée Alors que la municipalité s’impliquait dans la fête du groupe scolaire fin juin, elle préparait également la rentrée avec des travaux sur la voirie. quitté l’école Valat de Sicard pour entamer une longue carrière. Quant à la kermesse qui se déroulait au stade municipal, elle a reçu toutes les faveurs des enfants, parents et enseignants. Toutes les félicitations à l’APE et à la municipalité, tout particulièrement à l’équipe du service Technique, dirigée par Joseph Giglio, qui s’est dévouée corps et âme à la réalisation de ces manifestations. > Une clé USB à l’effigie de la commune a été remise aux Monsois passant au collège.

f

in juin, Roger Bertrand, maire de Mons, a remis une clé USB à chaque élève de CM2. Cette dernière leur sera fort utile durant leur scolarité qui se poursuit désormais au collège. Au nom de la bibliothèque municipale, il a également offert un livre-souvenir à Pauline Sévegné, jeune enseignante très dévouée qui a

du Couguioulet, du Moulin et enfin de la Rose. Un important chantier de 70 000 € TTC, dont 50 % ont été pris en charge par les fonds de concours de l’agglomération du Grand Alès. Courant septembre, une autre phase de travaux commencera avec la mise en place d’un ralentisseur à l’entrée du village, devant le monument aux morts. Le chantier devrait durer environ deux mois. Après des vacances bien méritées, la rentrée s’amorce. Qu’elle soit la meilleure possible ! ●

AGENDA Mons • 5 septembre : réouverture de la bibliothèque, de 16h30 à 18h30.

Sécurisation de l’entrée du village Dès le 18 juin, le service Technique municipal a par ailleurs supervisé le goudronnage des routes et chemins en mauvais état dans la commune : les travaux ont débuté par la place du Temple et se sont poursuivis dans les rues de l’Arc du Portal, du Puits neuf, aux chemins de la Plaine, du Viradel (côté route de Salindres),

> La kermesse de l’école Valat de Sicard se déroulait au stade le 23 juin. 27


a g e n d a > Dévouvrez “Les patrimoines cachés” du Grand Alès. Lire page 29.

Visitez votre patrimoine les 15 et 16 septembre 28


a g e n d a

septembre Vendredi 7 > “La bio, entre business et projet de société” Rencontre avec Philippe Baqué, en partenariat avec Sauramps en Cévennes.

18h, médiathèque Daudet, Alès ●

Mardi 11 > Sport Évasion Soirée portes ouvertes. tél 04 66 60 74 01

De 18h à 20h, salle polyvalente, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●

Mercredi 12 > L’Heure du conte Avec “Graine de lire”, pour le jeune public.

15h, médiathèque Daudet, Alès ●

Les 7 et 8 > Entraînements libres motos

Avec le Pôle Mécanique Moto Club. tél. 04 66 43 19 41 - reservation. pmmc@yahoo.fr

Journée, Pôle Mécanique d’Alès ●

Du 7 au 9 > Fête des vendanges

Jeudi 13 > Mini-brocante du Secours Catholique

De 9h à 19h, stade Saint-Paul de Tamaris, Alès

> Approche de la psychologie humaniste Conférence proposée par l’UPGA.

20h30, Espace André Chamson, Alès ●

Vendredi 14 > À tout prendre ? L’œil de Miró Création originale d’Annie Corbier dans le cadre de l’exposition Miró et les arts graphiques. En prélude aux Journées du Patrimoine, la comédienne Annie Corbier invite le visiteur à découvrir l’expo à travers l’œil de Miró. Entrée libre. tél. 04 66 86 98 69 Concours de boules, jeux, animations, abrivado, bandido, toro piscine. Vendredi 7 à partir de 22h : MAB Animation. Samedi 8 à partir de 22h : soirée mousse années 80. Dimanche 9 à partir de 6h : vide-greniers.

Place de la mairie, Salindres ●

Samedi 8 > Forum des associations Stands d’information, démonstrations, etc.

Journée, marché couvert, Saint-Jean-duGard ●

20h, musée PAB, Alès ●

> Théâtre : Charles d’Avéjan et Guillaume Rollin Une pièce de théâtre proposée en ouverture des Journées du Patrimoine par l’association pour le musée du Vieil Alais et l’Office de Tourisme. tél. 04 66 56 10 76. Gratuit.

Les portes des plus beaux sites historiques et naturels du Grand Alès et des alentours seront ouvertes pour les 29es journées européennes du Patrimoine. > À ALÈS Les sites traditionnels vous attendent : visites guidées du centre historique, cathédrale, temple, fort Vauban, caserne Thoiras, Mine témoin, musées PAB et du Colombier, parc de la Tour Vieille, etc. Nouveau : la Batéjade (bâtisse du XVII e siècle), visite guidée de Générargues (journée en autocar proposée par l’Office de tourisme), chemin du Puech des Fades, moulin de Monplaisir (XVIII e siècle), ancienne route de Vals (XVIII e siècle). > SUR LE GRAND ALÈS Musée du Désert et grotte de Trabuc (Mialet), musée du Scribe (Saint-Christol), château de SaintJean-du-Gard, Train à Vapeur des Cévennes, hameaux d’Auzas et de Tresmont (Saint-Jean-duPin), tour Bécamel et château des Isnards (Salindres), château de Thoiras, églises romanes de Saint-Martin et de Saint-Hilaire, village de Mons, etc. > AUX ALENTOURS Thermes des Fumades, château d’Allègre, dolmens de la Grande Pallière, Bambouseraie de Prafrance, temple de Lézan, Mont Bouquet, château de Portes, château de Tornac, village de Vézénobres, Castellas de Rousson, etc. Toutes les infos sur www.alescevennes.fr Plaquette complète à disposition dans les halls des mairies et les offices de tourisme. tél. Office de tourisme, 04 66 56 32 15

> Hommage à Georges Brassens Exposition au foyer Georges Brassens de Camont. Spectacle de chant le samedi 15 à l’Espace La Fare Alais. Lire page 23.

Saint-Martin-de-Valgalgues ●

Samedi 15 > Les Kilomètres Sésame Course d’orientation pédestre et cycliste, au profit de “Sésame Autisme”.

De 14h à 17h30, complexe Maurice Saussine, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●

Les 15 et 16 > Journées du patrimoine

Du 14 au 16

> Ah, le bel automne

> Coupe de France des slaloms

tél. 04 66 86 10 02

Finale nationale. Lire page 12.

Dimanche 9

Journées du patrimoine : “les patrimoines cachés”

20h30, place de la Mairie, Alès ●

> Forum des associations De 10h à 18h, complexe sportif des Vaupiannes, Saint-Privat-des-Vieux ●

Les 15 et 16 septembre sur l’Agglo

Thème national : “Les patrimoines cachés”. Lire ci-dessus.

Mercredi 19 > Journée du transport public NtecC offre des déplacements illimités sur tout le réseau de bus au prix d’un seul ticket acheté auprès du conducteur.

tél. 04 66 52 31 31 - www.ntecc.fr ●

Vendredi 21 > Les maladies cardio-vasculaires Conférence animée par le professeur Senac.

14h30, Le Capitole, place de la Mairie, Alès ●

> Discussion : “Prendre du temps pour soi” De 14h à 16h, Café des Familles, Alès ●

> Conférence : D’un temple à l’autre

Journée, Pôle Mécanique d’Alès ●

> 2e salon auto-quad caravaning

Animée par Charles Coste et Pierre Boissier, dans le cadre de l’exposition “Les trois Temples d’Alès”.

> OAC / Paulhan

18h, temple, Alès ●

Les 21 et 22

15h, stade Pibarot, Alès ●

Organisé par l’ASA et l’association Sport Événement. Entrée : 5 € la journée et 8 € le weekend.

Journée, Pôle Mécanique d’Alès ●

Animations proposées par le Train à Vapeur des Cévennes : jeux de tradition et marché du terroir. Des places à gagner pour un voyage en train. tél. 04 66 60 59 00 www.trainavapeur.com

À partir de 10h30, gare d’Anduze ●

> Théâtre : Gigi culottée et dénoyautée One woman show de Ghyslaine Lesept. tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

Le 21 à 21h et le 22 à 19h, 3, rue Josué Louche, Alès ● 29


a g e n d a > Théâtre : Même jour même heure

> La géologie des Cévennes

Une comédie de Julien Sigalas. tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

Du 12 au 15 septembre, au Pélousse Paradise

Festival de l’humour : 4 spectacles inédits

Le 21 à 19h et le 22 à 21h, 3, rue Josué Louche, Alès ●

La rentrée du théâtre alésien s’effectue sur les chapeaux de roues avec la 7e édition du Festival de l’humour. Une troupe de huit comédiens interprètera quatre comédies hilarantes, dont une en avant-première des scènes parisiennes.

Du 21 au 24 > Salon de l’habitat, de la piscine et du jardin

• Mercredi 12 : 19h, 3 + Moi, une comédie de Vincent Delboy jouée en avant-première. L’histoire d’une amitié explosive entre colocataires. 21h, Curriculum… Vite Fait !, une comédie de Vincent Delboy où quatre personnage recréent une ambiance de bureau déjanté. • Jeudi 13 : 19h, Curriculum… Vite Fait ! 21h, 3 + Moi. • Vendredi 14 : 19h, Qui aime bien trahit bien !, de Vincent Delboy, (qui a fait un triomphe à Paris et au Festival d’Avignon en 2010). Un joyeux délire mené par un quatuor infernal. 21h, Mes meilleurs ennuis, de Guillaume Mélanie. • Samedi 15 : 19h, Mes meilleurs ennuis 21h, Qui aime bien trahit bien !

Journée organisée par l’association PASAPA dans le cadre du Festival Nature. Rendez-vous sur le terrain à partir de 10h au col d’Uglas. Puis à 17h à la salle communale.

Saint-Paul-la-Coste ●

Tarif : 12€, spectacle + repas 17€ tél. 04 66 55 68 22 - www.pelousseparadise.fr 3, rue Josué Louche, Alès

Mercredi 26 220 exposants seront présents sur 17 000 m2 pour quatre jours de conseils et d’idées. Cette 8e édition aura pour thème la décoration intérieure : à cette occasion, l’association Les Chemins d’Art organisera un marché des créateurs d’art. Entrée : 3,5 € (gratuit moins de 8 ans). Invitation à télécharger sur www.salonhabitat-ales.fr

De 9h30 à 19h, parc des expositions, Méjannes-les-Alès ●

> Rentrée solennelle de l’Académie cévenole

> Don du sang

Avec trois intervenants : le dr Gérard Dupeyron, Michel Dumas et le professeur Gérard Grassi.

> 2e Nuit des chercheurs

De 8h30 à 13h30, foyer, Bagard ●

17h30, Le Capitole, place de la Mairie, Alès ●

Du 26 sept. au 3 octobre > Semaine de l’apiculture

Samedi 22 > Fête du sport et des associations

Sur la thématique “Imaginez le futur”. Participation gratuite. tél. 04 66 56 42 30 Lire page 9.

Journée, Alès ●

> Journée des Mange-Tripes 9h30, départ du défilé de l’association à l’espace Alès-Cazot en direction de la cathédrale puis retour à la mairie pour la photo officielle. 12h, intronisation des nouveaux membres au Capitole.

Alès ●

> Ateliers de calligraphie Avec Majid Sagatni, calligraphe.

De 10h à 17h, médiathèque Daudet, Alès ●

> Journée internationale contre la fracturation Témoignages, débats, expositions et rencontres contre la fracturation hydraulique. Buvette et point restauration.

11h, place du Millénaire, Saint-Christol ● 30

Sur 400 m2 d’exposition, venez découvrir le monde des abeilles et celui des apiculteurs. Entrée gratuite. Lire page 14.

Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

Jeudi 27 > La parodie de Pyrame et Thisbé d’Ovide Conférence-diaporama animée par Marie Bénel, docteur es lettres, en partenariat avec le Cadref.

Conférence proposée par Yves Leconte, directeur de recherche de l’INRA, dans le cadre de la Semaine de l’apiculture. Entrée gratuite.

14h30, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

De 17h à 23h30, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

> Découverte naturaliste des garrigues

Les 28 et 29

Rencontre avec Muriel et Luc Chazel, en partenariat avec la librairie Sauramps.

> Théâtre : le bal des couillons Organisée par la Ville d’Alès, l’Office municipal des Sports et Alès 1901. Au complexe sportif de la Prairie et sur le parking supérieur du Gardon. Lire page 18.

> Les causes du déclin des abeilles

Une comédie d’Emmanuel Eberlé, mise en scène par Eric Chatonnier. tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

15h, médiathèque Daudet, Alès ●

Les 29 et 30 > Salon du mariage

Le 28 à 21h et le 29 à 19h, 3, rue Josué Louche, Alès ●

> Théâtre : Soirée et... conséquences Une comédie écrite et mise en scène par Pascal Nowacki. tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

Le 28 à 19h et le 29 à 21h, 3, rue Josué Louche, Alès ●

16h, médiathèque Daudet, Alès ●

Vendredi 28

Samedi 29

> Feu Vert Junior Cup

> Fête du jeu à la ludothèque

Vous avez entre 18 et 25 ans ? Venez vous essayer à la compétition pour 15 €, et tentez de remporter votre engagement pour une épreuve d’endurance. tél. 04 66 30 31 85

Jeux d’adresse et d’équilibre, jonglage, activités pour les enfants et démonstrations d’artistes. Apéro-spectacle pour clôturer la journée. tél. 04 66 85 14 26

Pôle Mécanique d’Alès ●

14h, place Carnot, Saint-Jean-du-Gard ●

Trois défilés de mode chaque jour, stands de commerçants et d’associations. Entrée : 2 €.

Journée, complexe Maurice Saussine, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●


a g e n d a

Homologué par la Fédération française de bridge. Arbitre : Yves Tensorer. Tarif : 15 €/ personne. tél 04 66 30 40 00 - bca@wanadoo.fr

Jeudi 4

15h, complexe sportif de la Prairie, chemin des Sports, Alès ●

Médiathèque Daudet, Alès

> Fête du bonsaï

Photographies : “Livre”

Exposition des plus beaux spécimens, conférences et démonstrations.

Journée, Maison pour Tous, Saint-Christollez-Alès ●

> 11e rallye des Camisards

Les jeunes des Prés-Saint-Jean et des Cévennes sont invités à venir rencontrer des chefs d’entreprises avec leur C.V. Lire page 9

De 9h à 12h et de 14h à 17h, Maison pour Tous des Cévennes, Alès ●

Les 5 et 6 > 1res Assises nationales de la Pomologie Organisé par l’ASA d’Alès. tél. 04 66 55 65 66 - www.asa-ales.org

Journée, Saint-Jean-du-Gard ●

Dimanche 30 > Brocante-braderie Animations, stands, jeux, paella, loto et présence du groupe Cévennes Country Club.

expos

> 4e Forum emploi

Journée grand public le samedi 6. Lire page 14. tél. 04 66 56 50 24 http://pomologie.ville-ales.fr

Journée, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

Samedi 6 > CAC Volley / Calais

Des portraits photographiques de libraires de la région rencontrent des textes d’auteurs. Présenté par Languedoc-Roussillon Livre et Lecture. Du 4 au 26 septembre

Photographies

Musée du scribe, Saint-Christol-lez-Alès Matériel de dessinateur industriel et d’architecture À cette occasion sera présenté tout le matériel de Kaspar Blumer. Jusqu’au 30 septembre

Espace André Chamson, Alès Présentation de divers travaux réalisés par l’association sous la direction d’Amélia Oliva. Vernissage le mardi 11 septembre à 18h30. Du 10 au 15 septembre

e

> 14 Foire à la Châtaigne

Bleu Cyan et Sauto Cabre

1er match de la saison 2012/2013 de Ligue B. 20h, Halle des sports de Clavières, Alès ●

Dimanche 7 Organisée par le Comité d’animation. Marché de producteurs, dégustations de produits du terroir et de châtaignes, repas cévenols à midi, jeux pour les enfants, reconstitution d’une clède miniature, etc. À partir de 9h, lieu-dit La Cessenade. tél. 04 66 30 64 58 www.comiteanimation.free.fr

À partir de 9h, lieu-dit La Cessenade, Saint-Paul-la-Coste ●

Musée du Colombier, Alès Jean Lombard, un peintre de la lumière

Archives municipales, Alès Retour vers le passé : bienvenue au théâtre

12h, Espace Cazot, rue Jules Cazot, Alès ●

Entrée libre. Jusqu’au 30 septembre

> OAC / Aigues-Mortes 15h, stade Pibarot, Alès

Vernissage le 11 septembre à 18h. Du 11 septembre au 9 novembre

Lycée Jacques Prévert, Saint-Christol-lez-Alès

Mercredi 3

Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès Pierre Chapon, Pierre Préel, une amitié au-delà de la peinture Jusqu’au 16 septembre

Secret d’abeilles

Animation tout public et jeunesse. Entrée libre. tél. 04 66 85 19 09

15h, stade de Silhol, Alès ●

16h, médiathèque Daudet, Alès ●

> Concert de la chorale Bach

Les 4 et 5

Au programme : deux œuvres d’Antonin Dvorak, Stabat Mater opus 58 et Te Deum opus 103. Soprano Rie Hamada, mezzo-soprano Christine Labadens, témor Pierre-Emmanuel Roubaix, baryton Christian Nadalet, piano Sarah Lavaud, direction Lucette Labat. Entrée libre.

Le 4 à 19h et le 5 à 20h30, Le Cratère, Alès ●

Les trois temples d’Alès Vernissage le 7 septembre à 18h30 Du 3 au 30 septembre

Créations artistiques des ateliers et de l’association. Du 19 au 28 septembre

Les amis de Jean-Yves

Mise en scène par Jean-Louis Benoît. tél. 04 66 52 52 64 - www.lecratere.fr

Office de Tourisme, Alès

Un plaisir pour vos oreilles et vos papilles… Ouvrez grands les yeux, vous ne rêvez pas, la Russie est bien à votre porte. Tarif : 35 €. tél. 04 66 61 63 22 www.rouskisouvenir.fr

octobre

> Théâtre : Courteline, amour noir

Univers coloré et fantasque du célébrissime Joan Miró. Derniers jours ! Lire page 13. Tarif : 5 €. Jusqu’au 16 septembre

> Cabaret russe

> RCA / Gardanne RC

> Autour des livres

Miró et les arts graphiques

Par “Photo-club des 2 rives”, qui présente une vingtaine de clichés de ses adhérents. Du 11 au 29 septembre

Arts Regards

À partir de 9h, Notre-Dame-des-Clés, Clavières, Alès ●

Musée Pierre-AndréBenoît, Alès

© Successio Miró / ADAGP, Paris, 2012

> 2e tournoi open de Bridge

16h, temple d’Alès ●

Dans le cadre de la Semaine de l’apiculture, proposée et animée par Jean Hierle et Jean Roustan, apiculteurs. Lire page 14. Du 26 septembre au 3 octobre

Eurek’Alès Rencontre-exposition de peinture. Entrée libre. Vernissage le jeudi 6 septembre à 18h. Du 4 au 21 septembre

Deux expositions interactives : “Vous avez dit chimie” et “Voir d’un autre œil” Entrée libre. tél. 04 66 56 42 30 Du 3 octobre au 5 janvier 31


t o u r

d ’ a g g l o 2 1

3

4

5 7 6

LÉGENDES 1 L’Office municipal des Sports d’Alès a procédé à sa traditionnelle remise des récompenses le 29 juin. 330 sportifs, 2 clubs et 3 dirigeants ont reçu une médaille pour saluer leurs résultats. Ici, les pratiquants du roller artistique au Roller Skating Alésien.

2 À Saint-Jean-du-Gard, la Fête des Théâtres battait son plein du 10 au 12 août. Une vingtaine de spectacles de rue était programmée par “Festo Liberta” et la compagnie Les Bouffons du Soleil.

3 La foire de la Saint-Barthélemy (24 août) marquait la rentrée alésienne. Des centaines de camelots ont attiré la foule dans les rues du centre-ville.

4 267 sportifs se sont élancés sur le 3e triathlon du Gardon le 1er juillet. Un record de participation pour une épreuve unique organisée par le club Alès Triathlon. En entame : 750 mètres de natation dans le Gardon.

5 L’opération Cano Écolo, consistant à nettoyer le Gardon de Mialet, a mobilisé cette année quatre adolescents du foyer de la Miséricorde. De gauche à droite : Yvan, leur animateur, Mario, Éva, Franck et Inès. Un bel exemple d’éducation à la protection de la nature !

6 Cet été, le musée du Désert et les grottes de Trabuc proposaient une découverte originale de la vallée de Mialet, avec visites théâtralisées du musée, contes, chorales, …

7 Du 3 au 5 août, un millier de passionnés de cartes avait rendez-vous au parc des expositions de Méjannes-lès-Alès pour le grand tournoi organisé par le Tarot Club Alésien. Laurent Fontan (Gers) a remporté le 1er prix devant les 400 joueurs disputant la finale.

• Directeur de la publication : Christophe Rivenq • Rédactrice en chef : Christine Zanella-Savy • Rédacteur en chef adjoint : Bruno Mathis • Rédaction : Bruno Mathis, Christine Zanella-Savy, Julie Brionne, Bernadette Price • Agenda : Romain Capelle • Maquette et mise en page : Patricia Bellet-Dubiez • Photos : Gilles Soler, Philippe Nicolas, Romain Capelle • Suivi de fabrication : Élisabeth Guillin • Impression : Rockson Ce journal a été tiré à 49500 exemplaires sur papier écologique. Dépôt légal n° 2002.03.


Journal du Grand Alès en Cévennes