Issuu on Google+

Eh Dîtes oh !

DECOUVERTE MUSICALE DU MOIS

RENCONTRE / INTERVIEW

«On vous emmerde» Cocorico !

Le Vitrollais

Avec l’optimiste

Toko Blaze

Hubert Reeves

LE JOURNAL D’INFOS CULTURE LOISIRS, ECOLOGIE

GARD VAUCLUSE BOUCHES-du-RHÔNE DECEMBRE - JANVIER 2016 FANZ’YO - DECEMBRE / JANVIER 2016

Climat

COP21, le sommet de la dernière chance

Les maraudes citoyennes c’est quoi ?

les conséquences dans notre région

On vous parle de flamenco sous trois accords Notre sélection du mois de magasins authentiques de la région

Le Cargo de Nuit (Arles) fête ses 20 ans ! Suède Un voyage pas si froid

© DRUELLE. P

.tuyo.fr

Envie de sortir en famille, entre amis, en solo ? Envie de connaître un site internet avec de bons tuyaux dans le Vaucluse, Bouches du Rhône et Gard ?

prochainement en ligne...

fanzyodec2015.indd 1

www

20/11/2015 13:20


fanzyodec2015.indd 2

20/11/2015 13:20


Eh Dîtes oh !

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

3

Eh Dîtes oh ! « On vous emmerde » : cocorico ! Ce vendredi 13 est une date historique dans l’histoire de la connerie humaine. J’ai longtemps hésité à écrire cet « Eh Dîtes oh !», on a pu en lire ici et là un peu partout. Vous savez, ces grandes phrases et ces bons sentiments sortis du bois et de nulle part. Et puis le temps passe. Et le naturel revient au galop. Rappelez-vous l’après Tsunami, l’après Charlie, l’après Alan : un simple clic et le « cerveau disponible » passe à autre chose. Oui, j’ai hésité à vouloir refaire cet énième « Eh Dîtes oh ! » sur ce fameux vendredi, car je l’avais déjà écrit avant cette nuit macabre. Il se trouve que j’étais à Paris le vendredi 13, parti pour le WE, pour assister au concert de U2. Arrivé avec ma compagne, j’étais là à 23h, dans ce Paris qui basculait dans l’horreur. Rien n’était vraiment visible à notre arrivée à la gare, malgré l’atmosphère étrange qui régnait dans le métro avec des annonces répétitives : « Sur ordre de la police... Telle et telle ligne de métro fermaient une à une ! ». C’est plutôt lorsque nous avons rejoint notre ami où nous passions la nuit et que nous avons vu, entendu son portable bipper à répétition, que nous avons compris l’ampleur et le traumatisme causés ce soir-là. Des amis envoyaient des messages pour dire qu’ils étaient partis alors qu’ils étaient entre amis à une terrasse, riant de leur semaine. Pendant que d’autres dansaient et écoutaient un bon concert et d’un simple « click », voyaient leur vie basculer. Alors, oui, finalement j’avais envie d’écrire quelque chose, partager mon témoignage sur ce « meurtre de la liberté ». Car « l’après Charlie » avait été terrible, une fois de plus. On pleure, on s’indigne et puis on zappe sur la chaîne TV, la nouvelle application de son Smartphone.

politiques vis à vis de notre solidarité nationale et leur incapacité à être solidaires entre eux. Non, je n’avais pas envie de voir et d’entendre ces pseudos intellos nous « refaire le match », nous donner de grandes théories sur la raison du méchant et nous trouver des poux un peu de partout, tout ça pour avoir un éclairage et vendre un livre, leur livre. Non, c’est en allant le lendemain sur la place de la République, entendre les gens chanter la Marseillaise que j’ai compris ce que je voulais vous dire. Car j’avais envie depuis des mois de vous dire que l’on pouvait aussi être fiers d’être Français, de notre drapeau, fiers de chanter la Marseillaise sans être connotés réactionnaires, rigides ou d’extrême droite.

LA PENSEE DU MOIS

Car une nouvelle fois, j’ai compris que mon pays était le pays des Droits de l’homme, ouvert vers l’autre, vers le monde. Un pays de liberté et d’ouverture que des fous de Dieu ont voulu attaqué. J’avais envie que l’on récupère notre drapeau volé par la Marine nationale, car la France qu’elle défend n’est pas la France qui a été touchée. J’étais content et fier d’entendre et voir, tous ces gens de toutes origines confondues chanter la Marseillaise. Notre Marseillaise à tous. Celle qui incarne notre culture de gueulards, de râleurs, de révolutionnaires. Comme notre coq qui n’est pas le roi de la jungle mais qui n’a pas peur de chanter haut et fort… même si on sait qu’il risque de prendre un coup. C’est cette force là qui nous appartient et qui a donné du courage à d’autres peuples de renverser un roi ou une dictature. Alors, aimer la France et notre drapeau, ce n’est pas obligatoirement prendre un tournant bleu foncé ou bleu marine. Non, c’est montrer au monde, comme notre coq, que malgré tout, on sera toujours là pour chanter, gueuler, pour défendre nos valeurs, celles des Droits de l’homme, même les pieds dans la merde !

© radiovassiviere.com

«La jeunesse, c’est une ivresse continuelle, c’est la fièvre de la raison, c’est la confiance dans la vie.» (Sacha Guitry)

Car à tous ces gens qui veulent gâcher notre liberté de penser et d’agir, nous pouvons leur dire avec notre plus belle plume : « On vous emmerde ». Cocorico ! (DJ)

Je n’avais pas envie d’être témoin, plus tard, de l’incompréhension de nos

Lucie qui édite les journaux Fanz’yo et Yo’yo : c’est quoi ? Notre action est de convaincre, ou de «rassurer» les non-convaincus que :

Directeur publication & Rédacteur en chef : Jérôme Derbès Secrétaire de rédaction : Delph & MH contact@lucie-asso.com Graphisme / mise en page : Grhome Responsable Distribution : Etienne Lejeune Logistique : Leïla, H. et M.T Lévêque

- la culture est un des moyens à notre portée qui permet en autre de s’ouvrir l’esprit,

Photo 1er de couverture par Pascal DRUELLE / photographe

- la culture n’est pas compliquée, ce sont certains «acteurs» qui la compliquent,

Regadez son travail sur Facebook, Pascal druelle

Nous sommes nés il y a 16 ans, à Cavaillon.

- prendre conscience que devenir de plus en plus écolo, c’est penser à soi, à sa vie, sa santé, à son avenir. Lucie se finance uniquement via une petite subvention de la Région PACA et par les publicités dans ses journaux. Lucie agit, à son niveau : Nous finançons des micro-crédits pour des projets d’entrepreneurs dans des pays dits «sous développés» via le site www.kiva.org. Nous soutenons des organismes (en leur offrant de la pub, de la visibilité pour leur action) comme Handicap International, Reporters sans Frontière, Greenpeace, le mouvement BCBG, Les Resto du Coeur, 1% For the Planet, Unicef... Nous parrainons des enfants dans le monde, dans des programmes éducatifs, d’accès à l’eau potable, d’autonomie alimentaire, via l’organisme Vision du Monde / Paris. Nous allons dans les prochains mois via Fanz’Yo, soutenir la jeunesse avec des projets innovants et citoyens, qui peuvent nous aider à mieux vivre ensemble.

Sam 14 nov. 17h Place de la République / Paris © DJ

fanzyodec2015.indd 3

https://www.facebook.com/public/Pascal-Druelle

Pour nous contacter : Agenda - News - Festivals : agenda@lucie-asso.com Musique : DJ, HB musique@lucie-asso.com Théâtre : theatre@lucie-asso.com Cinéma : Hugues Blondet cinema@lucie-asso.com Art : Aurélie expo@lucie-asso.com Magasins autentiques : Florence florence@lucie-asso.com Bien se nourrir : Kristell - bio@lucie-asso.com Bien Vivre : Perrine DYON (Ceder), Kristell Voyage : Anne Mieux vivre ensemble : Serge Casas Ont participé : Serge Casas, Etienne, Jo la Prune, Hervé, Pat, Karine, Thomas, Nico

Publicité Partenariat : Régie D’Com 09 71 46 58 57 / pub@regie-d.com Fanz’yo est édité par Lucie / Usine beau port / 84270 VEDENE Tél. 04 90 03 10 45 fanzyo@lucie-asso.com ABONNEMENT à Fanz’Yo : 1 an + 1 cd offert // 4 titres de F. FROMET (cf rubrique chronique de disques) = 20 euros (chèque à l’ordre de Lucie)

20/11/2015 13:20


4

PROJECTEUR

Quand le théâtre parle de climat Les glaciers grondants investissent les Salins pendant la COP21

Climat

le sommet de la dernière chance La COP21 réunira 195 chefs d’état à Paris du 30 novembre au 12 décembre pour plancher sur les façons d’agir ensemble afin d’éviter que le réchauffement climatique ne devienne incontrolable. Appelée sommet de la dernière chance, elle représente en effet une étape cruciale dans l’histoire de l’humanité.

La pièce de David Lescot interroge, informe en mêlant fiction et documentaire autour de la question du réchauffement climatique. « Le temps qu’il fait. Les saisons... De puis plusieurs années je réfléchis à un spectacle qui sonderait notre rapport au temps météorologique, à ce phénomène naturel, qui nous conditionne et nous détermine, qui agit sur nous à la fois collectivement et individuellement, physiologiquement à coup sûr, mais aussi mentalement, et bien sûr psychologiquement. Et voilà que le climat, ce que l’on nomme «les dérèglements climatiques», sont devenus un problème mondial, une cause d’urgence. Fin 2015, les dirigeants de tous les pays du globe se réuniront à Paris pour une Conférence internationale (la Conférence Paris Climat, ou COP21) dite «de la dernière chance». Ils tenteront, comme ils l’ont déjà fait à maintes reprises et sans assez de succès, de statuer sur de nouveaux impératifs, afin d’endiguer la catastrophe, en l’occurrence de restreindre l’émission de gaz à effets de serre (GES) et de contrôler le réchauffement climatique. C’est extrêmement impressionnant de savoir que tous nos chefs se concerteront pour envisager comment sauver la Terre et l’Humanité. Ou du moins d’imaginer qu’ils tenteront de se mettre d’accord pour limiter les périls qui pèsent sur nous et notre milieu…. » L’histoire d’un écrivain journaliste C’est autour de ces réflexions et dans le contexte de la Cop21 que David Lescot a imaginé et écrit le texte des Glaciers grondants, son nouveau spectacle qui sera présenté sur la scène nationale de Martigues, les Salins. L’histoire est celle d’un écrivain d’âge moyen, disons au milieu de sa vie, qui reçoit une commande d’un grand journal national. À l’occasion de la Conférence Paris Climat 2015, le rédacteur en chef lui propose de rédiger un article exprimant son point de vue sur l’événement et sur les dérèglements climatiques en général. Mais l’écrivain, qui n’y connaît rien, entreprend désormais d’en connaître le plus possible. La commande de l’article en vient à l’occuper tout entier, il se sent investi d’une mission. Il se lance dès lors dans une enquête, qui est aussi une quête, presque une Passion… Les Glaciers grondants texte et mise en scène de David Lescot, mardi 1er décembre à 20h30 au théâtre des Salins 19 quai Paul Doumer à Martigues – 04 42 49 02 01

gement climatique. Ou celle des îles de Polynésie françaises dont certaines commencent à être submergées, forçant les habitants à reculer vers l’intérieur des terres et leur président Edouard Fritch à lancer un appel en octobre dernier lors du coloque Les Outremer & le changement climatique : “ Nous vivons déjà au quotidien les effets du déréglement climatique. Je suis régulièrement saisi par des maires de Polynésie française qui réclament des mesures de protection des berges, la construction d’abris de survie, etc…” Toutes ces populations, qui au passage n’auront pas les moyens d’être réellement représentées lors du sommet, fondent de grands espoirs sur cette COP21, s’interrogeant comme le fit Edouard Fritch en ouverture du coloque : ” Sommes-nous disposés à lutter d’une manière solidaire, petits ou grands de ce monde, contre le changement climatique ? ”

Quels scénarios pour l’après COP21 ? Les scénarios, on les connait déjà. Les groupes d’experts intergouvernementaux de l’évolution du climat (GIEC) en sont à leur 5ème rapport.

” Sommes-nous disposés à lutter d’une manière solidaire, petits ou grands de ce monde, contre le changement climatique ? ”

L

e sommet de la dernière chance, c’est ainsi que l’on surnomme la COP21 qui doit réunir à Paris 195 chefs d’états autour du réchauffement climatique. De la dernière chance parce que si rien de concrêt n’est décidé ou mis réellement en route suite à ce sommet, il sera trop tard pour agir et tenter d’inverser la courbe des températures. L’objectif étant de ne pas dépasser 2° (en moyenne) de hausse d’ici 2100. Cette 21e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (ou COP21 donc) représente une étape cruciale à plus d’un titre. Pour accélérer tout d’abord les efforts de réduction d’émissions de gaz à effet de serre des pays, de sorte que le réchauffement de la planète soit limité bien en deçà des 2°C d’ici à la fin de ce siècle. Mais aussi pour aider les populations les plus démunies qui subissent déjà de plein fouet les conséquences de ces changements climatiques. Parce que si on ne le ressent pas vraiment en France, certaines populations ont déjà tout perdu ou presque. A l’image de Kiribati, cet archipel du Pacifique, gravement menacé par la montée des eaux, devenu malgré lui le symbole du chan-

“ Il y a en gros 4 types de scénario proposés actuellement, explique Patrick Bertuzzi ingénieur de recherche et responsable du réseau agroclimatique national de l’INRA (institut national de la recherche agronomique), si on regarde seulement les plus extrêmes, il y a un premier scénario dit du laisser-faire, c’est le pire, celui où, à l’échelle planétaire, on ne réduit pas les émissions de gaz à effet de serre. Puis il y a un second scénario dit sobre, c’est celui qui est en jeu dans le cadre de la Cop21 et où l’on fait un effort significatif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Au niveau de la planète, un scénario du laisser-faire à l’horizon 2100 représente en gros de 3 à 5,5° d’augmentation moyenne de la température de la terre. Ce qui est colossal car cela signifie qu’aux pôles l’augmentation serait de l’ordre de 10°. Si on reste dans un scénario sobre qui est celui qui est l’objet de la négociation actuelle de la COP21, on resterait à l’horizon 2100 dans une augmentation des températures de l’ordre de 1 à 2,5° en moyenne. Pour la France, par exemple une augmentation de température de 2° fait qu’un climat comme Avignon se retrouvera à hauteur de la Rochelle, Tours, etc. et qu’Avignon subira un climat proche de ce que l’on retrouve actuellement dans le Maghreb. À cela s’ajoute une deuxième composante qui est importante, c’est le régime des pluies qui sera modifié de façon très importante dans le cadre d’un scénario du laisser-faire, avec une raréfaction à la fois en quantité et en répartition sur la France et une partie de l’Europe. On aura donc notamment sur le sud de la France des conditions climatiques beaucoup plus sèches. Le troisième corollaire de tout cela, annoncé dans le 5ème rapport du GIEC, c’est l’augmentation des phénomènes extrêmes en nombre et en intensité. À savoir canicules, épisodes de sécheresse, et épisodes d’événements pluvieux intenses.” On comprend mieux pourquoi il est important d’agir et pourquoi cette COP, 21ème du nom est surnommée de la dernière chance…. Son objectif, on l’aura compris également est principalement de s’assurer que tous respecteront leurs engagements et de pouvoir sanctionner les mauvais joueurs. L’accord qui sera signé à Paris devra donc reposer sur des règles claires concernant la comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, des financements, et des actions visant à renforcer la résilience. Et ce n’est pas gagné d’avance.

Le Rhône contributeur de la transition énergétique et de la COP21 Entretien avec Serge Barrère, directeur délégué développement durable à la direction régionale d’Avignon de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR). FY : Comment le Rhône contribue-t-il à la transition énergétique ? S.B. : De façon historique, dans le cahier des charges de la compagnie nationale du Rhône, il y a toujours eu, au-delà de la production, la navigation et l���irrigation. Développer la navigation le transport fluvial aujourd’hui, c’est aussi une façon de travailler dans le sens de la diminution des émissions de gaz à effet de serre, en substituant du trafic routier, principalement des camions, par la voie fluviale. Cela faisait partie des accords de Grenelle en 2009 d’accroître la part non aérienne et non routière vers le fluvial à hauteur de 25 % à l’horizon 2022. Il y a trois composantes majeures comptabilisées en termes de trafic sur le fleuve : le container dont le

fanzyodec2015.indd 4

tonnage a enregistré une croissance de 16 % en 2014 entre Fos-sur-Mer et le pont Édouard Herriot. Les bateaux de croisières fluviaux, à passagers, que l’on voit aux allées de l’Oulle à Avignon par exemple, sont passés de 7 à 10 bateaux il y a 10 ans à 26 bateaux actuellement 29 à 30 sont annoncés pour l’année prochaine. Ce qui favorise également un développement économique sur la ville d’Avignon avec les arrêts les touristes qui passent. Le développement économique est-il compatible avec la transition énergétique ? Le développement durable pour nous, c’est aussi du développement économique et touristique. Cela est un axe fort pour nous. Le transport fluvial représente 4 500 emplois directs le long du Rhône. C’est une composante importante, on ne peut pas concevoir du développement avec une diminution de ces emplois directs.

La CNR est également producteur d’électricité “verte”, qu’est-ce que cela représente concrètement ? Historiquement la compagnie c’est 100 % de production hydraulique avec 3 000 MW installés. Depuis une dizaine d’années maintenant nous sommes aussi à 500 MW installés en photovoltaïque et éolien. Environ 3 % de la puissance installée en France. La volonté est de passer à 20 % d’énergie renouvelable d’ici 2020. On doit être actuellement à 18 %, la CNR apporte grandement sa pierre à l’édifice… Nous sommes également soutenus aujourd’hui par la ville d’Avignon, avec la volonté de créer un parc photovoltaïque de 8 ha pour 4 MW sur le secteur de la Courtine. Quelles sont les autres réalisations de la CNR en phase avec la COP21 ? Le linéaire du fleuve est mis en grande partie à disposition pour la réalisation de la Via Roma.

C’est un linéaire depuis le lac Léman jusqu’à Bourg-Saint-Andéol, côté Ardèche actuellement. C’est un corridor, une voie pour favoriser les déplacements écologiques : pied, vélo, roller, etc. Nous développons aussi ce que l’on appelle le corridor de bornes de recharge rapide du Léman à la mer. 27 stations équipées de bornes pour pouvoir recharger 80 % de la batterie d’un véhicule électrique en 30 minutes. Cela viendra compléter tout ce qui est fait par ailleurs en termes de recharge. Sur la direction régionale d’Avignon, il y aura 7 stations de Bollène à port Saint-Louis, il y en aura également une à Villeneuve les Avignon. Il faut que les personnes qui possèdent des voitures électriques puissent retrouver sur tout le territoire un maillage qui lui permette de recharger son véhicule et nous y contribuons.

20/11/2015 13:20


PROJECTEUR

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

5

L’heure des grandes

migrations

Plantes, insectes, oiseaux, grands mammifères… Le dérèglement climatique pousse déjà la faune et la flore à évoluer, migrer vers le nord pour subsister ou se développer… L’enjeu principal de la COP21 est d’éviter une hausse moyenne de 2° de la température du globe. Or cette même température globale a déjà pris 1° sur les 50 dernières années. Et les effets, nous pouvons tous les constater. Sur les cultures par exemple : « Si on prend l’exemple emblématique de la vigne, explique Patrick Bertuzzi ingénieur de recherche et responsable du réseau agro climatique national de l’INRA, à Châteauneuf-duPape les dates de floraison de la vigne ont avancé de plus de 30 jours depuis les années 50. L’impact sur la qualité du raisin est déjà présent également puisque les vins qui sortent actuellement sont beaucoup plus sucrés, donc ont des degrés alcooliques plus élevés et grosso modo l’acidité des vins diminue. Donc nous allons avoir des complications certaines des conditions d’élaboration, donc de qualité du vin. Un vin plus sucré avec des arômes différents. Cela dépend des interactions entre cépages et terroirs, mais ce qui est sûr c’est que nous voyons les vins changer. Sur d’autres cultures les principales caractéristiques que l’on voit sur des espèces comme les espèces fruitières, qui sont aussi des plantes pérennes, ce sont essentiellement l’avancée des dates de phénologie. En particulier de la floraison et de la récolte. On peut supputer, surtout si le changement climatique devient plus important, que l’on va aussi vers une modification de la qualité des produits. »

Moustique tigre Plus discrets, les insectes effectuent également des migrations. Certaines espèces de papillons et de libellules apparaissent dans des régions du centre et du nord qui leur étaient hostiles jusqu’à présent. Beaucoup moins bucoliques, certaines espèces de ravageurs, notamment de la vigne, des abeilles ou du palmier sont également en voie de développement dans des zones où leurs prédateurs, eux, n’ont pas encore pu se déplacer. Ces déplacements d’insectes peuvent devenir très dangereux pour l’homme. « Le moustique tigre est un bel exemple, souligne Joseph Jacquin-Porretaz conservateur du patrimoine scientifique, technique et naturel, directeur du Naturoptère à Sérignan du Comtat, habituellement il ne parvenait pas à se maintenir sous nos latitudes, ce qui fait que quelqu’un qui faisait un voyage à l’étranger et qui revenait avec une maladie comme la dingue ou le

fanzyodec2015.indd 5

Ces déplacements d’insectes peuvent devenir très dangereux pour l’homme. chikoungounia, sa maladie n’était pas transmissible directement si elle était traitée suffisamment tôt, on l’enrayait et le problème était terminé. Le souci c’est que maintenant il y a un vecteur qui n’était pas là par le passé, le moustique tigre. Ce vecteur est bien chez nous maintenant, il s’implante, se reproduit, d’année en année il crée de nouvelles générations. À ce moment-là, ce même voyageur contaminé qui auparavant était inoffensif dans notre région, devient une source de contamination en métropole. Ça c’est le genre de risque que nous avons avec le réchauffement climatique.”

Les cigognes en Charentes De nombreux mammifères rencontrent actuellement de grosses difficultés. L’ours polaire, par exemple, devenu également un symbole du changement climatique tant son aire de répartition se raréfie. Certaines espèces de montagne se voient obligées de remonter vers les sommets pour pouvoir survivre… ou disparaître si la température atteint des sommets. Et puis il y a les oiseaux. “L’oiseau est un formidable indicateur du réchauffement climatique et des capacités de la biodiversité à s’adapter, ou non... conclut ici Allain Bougrain Dubourg, le président de la Ligue de protection des oiseaux, ce serait trop facile si toutes les espèces se déplaçaient comme un seul homme, ou plutôt comme si elles devaient embarquer sur l’Arche de Noé. On voit combien leur état de conservation prédétermine leur capacité d’adaptation. Toujours est-il que les ornithologues les plus anciens, dont je commence malheureusement à faire partie, ont vu de leurs propres jumelles des changements concrets dans les dates de migrations et aires de répartition. Que penser de l’évolution de l’aire de répartition du Guêpier d’Europe qui nous servait de prétexte pour descendre dans le sud ? De la raréfaction de l’hivernage des canards arctiques ? Ou au contraire de l’hivernage des grues en Champagne ? Des cigognes plus nombreuses en Charente Maritime qu’en Alsace ! Tout fout le camp…”

un noël très cocoon

d offert : atelier des sens

d aromacocoon espace massage zen

les dimanches 13 et 20 décembre 2015 à 14h testez votre nez grâce à notre grand jeu d’éveil des sens, boissons aromatiques, visite guidée des lieux, nombreux cadeaux à gagner...

à la mode japonaise

ouvert 365 jours/an GPS

4.74°E/43.82°N

10 h-12 h/14 h-18 h 04 90 95 81 72

ancien chemin d’Arles 13690 GRAVESON-EN-PROVENCE

www.espaceecobio.com

Les

samedis

d boutique des arômes nombreux cadeaux au naturel huiles essentielles, diffuseurs d’arômes

Parc

du 5 décembre

Noël en Provence Ateliers créatifs Spectacle et Père Noël

Maison du Parc

à Apt • De 10h à 17h www.parcduluberon.fr

20/11/2015 13:20


6

PROJECTEUR

La lutte contre la précarité énergétique,

Mais aussi La biodiversité une arme contre le réchauffement

une compétence forte des départements

Allain Bougrain-Dubourg, le président de la LPO ne cesse de le répéter, et il n’est pas le seul : la biodiversité est une arme contre le déréglement climatique, les forêts, les fleuves, les océans, les zones humides, les parcs naturels, tous sont des capteurs de CO2, des puits naturels qui nous aiderons à maintenir le taux de nos émissions de gaz à effet de serre à un seuil convenable… pour peu que l’on s’y intéresse et que l’on agisse, individuellement, collectivement, chacun à son niveau, pour favoriser la biodiversité. Partout, même sur son balcon, on peut aider à limiter l’impact Carbone. La ligue de protection des oiseaux (LPO) met tout une série d’outils et de conseils pratiques à disposition du public sur différents sites : Vous pouvez par exemple devenir biodiv’acteurs et suivre la campagne LPO pour inciter les citoyens à agir en suivant ce lien : www.lpo.fr/agir-a-nos-cotes/tous-biodivacteurs

Entretien avec Catherine Utrera, Directrice Aménagement et Développement Durable pour le Département de Vaucluse. Les collèges représentent la part la plus importante du bilan carbone du Département de Vaucluse. Quelles actions menez-vous pour la réduire ? Une action très concrète que le département a mise en œuvre, c’est l’installation de toitures photovoltaïques dans les collèges. En 2012 une étude a été menée sur tous les collèges pour voir quels étaient les établissements qui pouvaient avoir un intérêt d’être équipés. Sur l’ensemble, 8 collèges avaient un potentiel photovoltaïque intéressant. Une société prestataire intervient sur ces collèges et les travaux sont en cours à Cavaillon sur 2 collèges, Clovis Hugues et Rosa Parks ; également sur 2 collèges à Pertuis, Marie Moron et Marcel Pagnol ; sur le collège Vallée du Calavon à Cabrières d’Avignon, Albert Camus à la Tour d’Aigues, André Malraux à Mazan et Pays des Sorgues au Thor. Ce qui est intéressant, c’est que la production électrique totale de ces 8 collèges équipés, va représenter 1 655 millions de watt par an, équivalents à la consommation de 552 foyers. Cela représente une économie de 110 tonnes d’émissions de CO2 par an, c’est à dire 2,3% des émissions liées aux consommations énergétiques des collèges vauclusiens.

Vous pouvez aussi participer à l’opération “Plantez un arbre pour le climat” : http://unarbrepourleclimat.fr/ - Aider les oiseaux en hiver : http://paca.lpo.fr/soins-animaux/ conseils/aider-les-oiseaux-en-hiver - Ou encore aider les oiseaux à nicher : http://paca.lpo.fr/ soins-animaux/conseils/aider-les-oiseaux-a-nicher

Liens utiles Le site agroclim, AgroClim assure la Veille AgroClimatique (VAC) qui fournit une interprétation et un suivi agronomique de la variabilité climatique à l’échelle du territoire. Agroclim est une unité du département « Environnement et Agronomie (EA) » de l’INRA. Retrouvez la documentation et les information ici : https://www6.paca.inra.fr/agroclim Drias les futurs du climat a pour vocation de mettre à disposition des projections climatiques régionalisées réalisées dans les laboratoires français de modélisation du climat (IPSL, CERFACS, CNRM-GAME). Les informations climatiques sont délivrées sous différentes formes graphiques ou numériques. http://www.drias-climat.fr/ Climat HD, pour simuler le climat futur dans votre région. Météo-France vient de lancer une application en libre accès, appelée Climat HD, pour permettre au grand public de suivre les changements climatiques passés et futurs, en France, mais aussi à l’échelle de leur région. http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/climathd

Quelles actions menez-vous auprès du personnel du Conseil Départemental ? Une des fiches action est le guide des écogestes du personnel pour essayer de réaliser des économies de consommation en

Le site Ma Cop 21 : tout pour comprendre les enjeux du sommet pour le climat, le rôle des pays, les moyens d’agir et toute l’actu liée au climat et à la Cop 21… Un site très complet et très intéressant réalisé par le réseau Action Climat, un réseau indépendant engagé dans la lutte contre les déréglements climatiques et l’information du citoyen. http://macop21.fr/

eau, électricité et chauffage. Nous essayons de mettre les véhicules en pool, avec un renouvellement progressif du parc avec des véhicules plus sobres. Nous avons 37 véhicules équipés en GPL et un électrique. En 2015, 54% de nos véhicules fonctionnent en pool, c’est à dire qu’ils ne sont pas affectés à une seule personne. Il y a un planning et chacun utilise les véhicules en fonction de ses besoins réels. Cela permet de mieux utiliser les véhicules et de ne pas en acheter en grand nombre. L’idée est de rationaliser les déplacements et l’utilisation de nos véhicules. Pour les déplacement domicile-travail, nous avons également mis en place un site de covoiturage au

Le bilan de cette action en 2014, le montant des économies réalisables par une famille par exemple équivaut en moyenne à 250 euros d’économie par an. niveau du département. Les personnels suivent également des formations pour avoir une conduite plus écologique et plus économique. Comment agissez-vous auprès des Vauclusiens ? Nous accompagnons les espaces info énergie dans leur fonctionnement. En 2014 et 2015, nous avons soutenu la création

Un coup de fourchette pour la planète FRANCE

EQUATEUR

de postes d’éco-diagnostiqueurs. Ce sont des personnes embauchées par ces associations qui vont dans les familles pour essayer de comprendre comment elles gèrent leur consommation et leur donner des conseils pour permettre à la fois d’aider à réduire la facture énergétique, mais également de moins émettre de gaz à effet de serre. On remet aux ménages un kit économie d’énergie avec des ampoules basse consommation, un thermomètre, des rouleaux isolants, des multiprises qui permettent de ne pas laisser des équipements branchés en veille. Nous avons fait un bilan de cette action en 2014 et nous avons estimé à 800 kwatt (110 euros) par an, 10m3 d’eau (30 à 54€) et 50 € pour le gaz, le montant des économies réalisables. Ce qui équivaut en moyenne à 250 euros par famille et par an. Le Département peut aider également le financement de travaux de rénovation thermique, isolation des combles, changement de fenêtres et aussi pour équiper les habitations en appareil utilisant des énergies renouvelables. Sur 184 dossiers acceptés en octobre 2015, 174 500 Euros de subventions ont été alloués dans ce sens. La lutte contre la précarité énergétique est une compétence forte des départements.

Quoi ?! Ce que je mange participe au dérèglement climatique ? Comment ça ?!

Quelques images valent souvent mieux qu’un long discours… Le photographe américain Peter Menzel a sillonné le monde pour réaliser une série de photos de famille devant leurs rations de nourriture pour une semaine. Ces photos sont réunies dans le livre « Hungry Planet : What the World Eats »…

TCHAD

fanzyodec2015.indd 6

USA

Les différences culturelles et économiques sont très visibles entre les pays. Ici ce qui saute aux yeux d’emblée c’est l’importance des produits transformés dans les pays les plus industrialisés, en comparaison des pays de l’hémisphère Sud… jusqu’à faire disparaître presque totalement les fruits et légumes frais sur la table de cette famille américaine… ! L’alimentation témoigne de notre culture et de nos traditions, de nos plaisirs et de nos goûts, affecte notre santé mais aussi le bien-être animal et notre environnement. Du champ à la poubelle, en passant par l’assiette, notre système agricole et alimentaire a d’importants impacts environnementaux et sanitaires. D’un simple point de vue climatique, l’alimentation

représente 36% des émissions de gaz à effet de serre en France, sans compter les importations. Alors que la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, il est devenu incontournable et urgent de revoir la composition de son assiette… mais comment ?! D’abord privilégier les modes de production agricoles qui émettent moins de gaz à effet de serre (l’agriculture biologique locale par exemple), tout comme certains aliments (la production de viande émet beaucoup plus que celle des légumes secs), mais aussi privilégier les ingrédients frais et limiter les produits transformés, car les étapes de transformation des produits par les industries agro-alimentaires sont, en plus d’être émettrices de gaz à effet de serre, fortement consommatrices d’énergie et polluantes. La fabrication des emballages pèse aussi sur les ressources de matière première, à commencer par le pétrole pour la fabrication des plastiques. Et parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, ces gestes en faveur du climat bénéficient souvent à d’autres enjeux globaux (santé, solidarité avec les pays du Sud, rémunération juste des producteurs, etc.). Alors, convaincus... ?! Maintenant à l’action… direction la cuisine !

20/11/2015 13:20


fanzyodec2015.indd 7

20/11/2015 13:20


8

PROJECTEUR

CARMEN

Brèves Dans le département de l’Hérault, à Sète très exactement, le BAZ’R Festival Pop à Noël aura lieu du 9 au 13 décembre. 4 jours pendant lesquels 30 artistes plasticiens et 20 groupes de musique réuniront jeunes et moins jeunes dans 3500 m2 d’espace, pour une expérience revigorante (camping chauffé La Sardine sur place). Il y aura même un marché de Noël alternatif, des performances, des ateliers découvertes, des animations. Infos www. bazr-festival.com.

/ DADA MASILO THEÂTRE DE L’OLIVIER / ISTRES 29 NOVEMBRE

Africa... go the roots ! Contemporaine, sa danse l’est. Rageuse et furibonde aussi. La Sud-Africaine Dada Masilo aime à prendre des oeuvres installées pour les revisiter à sa sauce. Son «Carmen» est belliqueux, jamais mièvre. A l’image de ces héroïnes qui s’affranchissent des obstacles pour regarder droit devant. Et vivre pleinement leur destinée.

Pour tout savoir sur la boite à outils d’une association, musiciens et porteurs de projets, inscrivez-vous (gratuitement) à l’atelier Wikipaloma : l’Association, le 30 novembre à 18h à Paloma (Nîmes). Daoud Belaroussi, directeur de l’Acegaa, vous présentera les particularités du statut associatif, l’emploi, les obligations et les responsabilités des dirigeants et fera le lien avec l’intermittence. Infos et inscriptions 04 11 94 00 10.

La danse contemporaine n’est pas un ghetto

Proposé par le département des Hauts-deSeine, Le Prix Chorus 2016 (dispositif de repérage de jeunes talents) ouvre ses candidatures du 2 novembre au 15 janvier 2016. Il récompense un groupe ou un artiste de musiques actuelles résidant en France et lui offre un prix en aide professionnelle de 15 000 euros. Inscrivez vous sur http://prixchorus.hauts-de-seine. fr/?disconnect=true.

Dada Masilo est née en 1985 à Soweto, en Afrique du Sud. Formée à la danse classique et à la danse contemporaine à la Dance Factory de Johannesburg, elle choisit ensuite Bruxelles (l’un des centres internationaux de la danse contemporaine) et la Performing Arts Research and Training Studios. Dada Masilo fusionne ces techniques dans un style iconoclaste très personnel : «Les pieds nus frappent le sol comme dans le gumboot, les hanches tournent, on crie des youyous pour rythmer la danse, les ensembles alternent avec les solos, dessinant la solitude de l’individu face à la société.»

Dans le cadre de ses balades mensuelles, l’association Roulons à Vélo, qui participera d’ailleurs au Téléthon sous la forme de 30h de vélo, à Avignon, organise la balade à vélo de Noël le 4 décembre, avec pour thème…. le déguisement de Noël ! Gratuit, familial, c’est un événement ludique (moins de 10 km en 1h/1h30) dans Avignon. Départ à 18h30 place de l’Horloge pour les volontaires. Plus d’infos www.roulonsavelo.free.fr.

Elle change la donne Dada Masilo est célèbre pour ses réinterprétations très actuelles des grands ballets classiques : Roméo et Juliette en 2008 et le Lac des Cygnes de Tchaïkovski en 2012 qui la rend célèbre. Elle renouvelle le ballet en y abordant des thèmes tels que le mariage forcé, l’homosexualité ou les relations interraciales. L’humour et la joie ne sont cependant pas absents de ses chorégraphies, un bon moyen selon elle d’interpeller les préjugés de manière positive : Dada Masilo, légère et énergique ballerine d’un genre plutôt vandale…

Louise Attaque est de retour et sera en concert au Silo (Marseille) le 31 mars 2016. Places en prévente sur adamconcerts.com et fnac.com.

Libre, violente et sexuelle En 2014, elle adapte «Carmen» de Georges Bizet et mêle danse contemporaine et flamenco dans un spectacle flamboyant et survitaminé. On retrouve ainsi Dada Masilo en héroïne plus rebelle et passionnée que jamais, une Carmen que la jeune chorégraphe décrit comme «libre, violente, sexuelle, cruelle», mais cependant victime de la violence des hommes. Son interprétation de Carmen est une déclaration enflammée à la puissance créative et narrative de la danse et met le feu au répertoire classique et aux codes de notre société. «Au final, dit-elle, j’ai créé une interprétation qui nous permet à moi et aux danseurs de faire ce qu’on aime le plus, danser.» www.istres.fr / 04 42 56 48 48

SUPERVUES HÔTEL BURRHUS / VAISON-LA-ROMAINE 18 / 20 DECEMBRE L’hôtel Burrhus, hôtel atypique au cœur de Vaison-la-Romaine, est doté de 35 chambres, chacune d’entre elles possédant des dimensions, un mobilier et une atmosphère unique. Depuis 2007, le second week-end de décembre, l’hôtel Burrhus invite des institutions, centres d’art, lieux d’art contemporain, galeries, à réfléchir et à participer à la programmation de Supervues en proposant à un artiste d’investir l’une des chambres de l’hôtel. Investir une chambre, tirée au sort, avec ses œuvres, installations conçues spécialement pour l’événement, voire des performances. L’habiter, vivre pendant trois jours parmi sa propre création, au contact des artistes voisins, tout en étant le médiateur de son propre travail pour un public toujours plus curieux et nombreux avec près de 1200 visiteurs lors de l’édition 2013. Au dernier étage, la « suite » accueille une sélection d’œuvres d’un collectionneur. «Supervues» est très axée sur la rencontre entre les artistes et le public. Une manière de médiation très informelle, qui permet a un public pas toujours averti de découvrir aussi que les artistes ont une véritable reflexion sur leur création, et de battre en prêche l’idée que l’art contemporain est réservée à une élite. L’hôtel aussi offre un espace intime et familier, facilitateur de rencontre et de discussion. Cette année, on pourra notamment voir les oeuvres de Francis de Hita, Gerhard Doehler, Eric Linard, Philippe Richard, Marc-Antoine Serra, Quentin Euverte, Bruno Albizzat ou encore Cédrick Eymeunier. www.burrhus.com / 04 90 36 00 11

ANNONCES... Galvan, danseur absolu Il est né à Séville, il rêvait d’être footballeur, ses parents étaient danseurs de flamenco. Israel Galvàn est devenu un danseur absolu, et un chorégraphe inouï. Son travail convoque sa parole, son corps, ses inspirations, ses complices, et ses trouvailles. Disons que c’est un jeu de l’oie, une randonnée dans l’invention d’un alphabet physique. Un alphabet parfaitement inédit et parfaitement reconnaissable.

Khan, de Peter Brook à Sylvie Guillem

ISRAEL GALVAN : AKRAM KHAN THEÂTRE DE NÎMES 1 ET 2 DECEMBRE

Et au milieu coule... deux fleuves ! Deux danseurs époustouflants. Et on pèse nos mots. Le flamenco intimiste et galactique c’est Galvan. La danse indienne qui fait sens c’est Akram Khan. Ensemble, ces virtuoses s’apprêtent à nous éblouir. Dire que leur venue est l’un des évènements majeurs dans le Sud-Est cet hiver relève du pléonasme.

Le langage commun Au centre d’une arène cerclée de rouge, Israel Galván et Akram Khan se mesurent au plus haut niveau de leur art. Émissaires internationalement reconnus du flamenco et du kathak, le Sévillan et l’Anglo-Bangladais transcendent tous deux leur tradition avec une liberté créatrice inouïe. Sous le titre humoristique «Torobaka», ils se placent sous le signe du sacré en faisant référence au taureau

fanzyodec2015.indd 8

et à la vache. Pieds nus, bracelets-grelots aux chevilles ou bottines ferrées à talons, les virtuoses relèvent le défi. Leurs danses ont en commun les frappes au sol, les mouvements circulaires des bras, la complicité avec les musiciens. Bobote au chant et aux palmas, BC Manjunath aux percussions, surenchérissent ce métissage jubilatoire. Loin de chercher la fusion, ils inventent un langage commun. Chacun laisse son aura illuminer celle de l’autre.

Animaux sacrés C’est un théâtre de Barcelone qui, le premier, a soufflé l’idée de leur rencontre sur scène. Concept peu original qui n’a d’abord pas tenté Akram Khan, peu convaincu par d’autres tentatives de confrontation entre deux traditions. Et puis, un jour, il a vu Israel et son flamenco décapé jusqu’à l’os. Alors, l’aventure de Torobaka - ainsi ont-ils baptisé avec humour leur création partagée en référence au toro et à la vaca (« vache »), leurs « animaux sacrés » respectifs - a pu commencer...

On l’a vu sur scène aux côtés de Juliette Binoche mais surtout avec Sylvie Guillem, notamment à «Vaison Danses» il y a quelques années, pour un moment inoubliable. Akram Khan est né dans une famille originaire du Bangladesh. Il monte très jeune sur les scènes de théâtre, puis fait une apparition remarquée avec le rôle d’Ekalavya dans «Le Mahâbhârata» de Peter Brook de 1987 à 1989. Ces dernières années il est devenu un des réels chefs de file de la danse contemporaine britannique, notamment grâce à une danse excessivement énergique et spectaculaire, fusionnant la tradition du kathak indien, apprise dès l’âge de sept ans auprès de Sri Pratap Pawar, et la danse contemporaine occidentale. www.theatredenimes.com / 04 66 36 65 10

DUB DO DRUM 4 ESPACE CULTUREL FABRE / RODILHAN 4 DECEMBRE L’ Asso « Idylo, Rakan Musiques » remet le couvert avec son « Dub to drum » quatrième édition. Producteurs français et anglais seront sur scène pour distiller le meilleur des musiques, actuelles,

chaloupées et entraînantes, mélodiques et planantes. Focus sur les artistes qui seront là le 4 décembre. Le style distinctif de production et les sonorités de Habstrakt lui ont permis de remixer ces derniers mois les morceaux de Skrillex & Diplo, MUST DIE!, Barely Alive, Kill The Noise & Feed Me en plus de ses propres EP. Signé sur l’énergique label « Never Say Die Records », ses sons uniques créent des liens habiles entre un large tableau de genres, flirtant avec la House, la Future Bass et le Dubstep. Habstrakt a entamé 2015 en comptant parmi ses supports DJ Snake, Tchami, Modestep ou encore Jack Ü et après avoir posé ses valises un peu partout en Europe et en Australie, il a enchainé plusieurs tours en Amérique du Nord. Le nouveau duo de la basse music, Diskord, ne travaille ensemble que depuis peu de temps, mais il est déjà hyper prometteur. Les garçons Bristol ont déjà un nombre impressionnant de victoires à leur actif en solo, et en combinant leurs expériences dans la bass music le niveau s’élève encore d’un cran. Le son distinctif qu’ils ont créé est entraîné par un mélange de mélodies fortes avec un travail de tambour unique et des basses graveleuses. Un véritable style de haute énergie addictif qui se démarque de tous, et satisfera même le plus endurci bass music addict. Dustycloud est pour sa part un jeune producteur français qui a grandi au son de Hendrix, Clapton et Zappa et qui s’est formé dés l’age de 12 ans à la pratique de la guitare. En 2011, il se lance dans l’électronique sous le nom de The Blackness influencé par des groupes comme Bloody Beetroots ou MSTRKRFT. Il écumera les scènes électro parisiennes pendant deux ans avant de se lancer sous le nom de Dustycloud...

20/11/2015 13:20


FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

Trois accords

PROJECTEUR

9

flamenco Patricia Guerrero photo JL Duzert Festival Flamenco Nîmes 2016

La définition du flamenco proposée par l’UNESCO, qui l’a inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis le 16 novembre 2010, est la suivante : «Expression artistique qui résulte de la fusion du chant (cante), de la danse (baile) et de l’accompagnement musical (toque)...» Pour nous faire une idée un peu plus précise, nous avons demandé à trois personnalités de nous donner leur vision du flamenco. Un art si vaste, si riche, si puissant, qu’une simple définition ne peut suffire…

François Noël, directeur du théâtre de Nîmes Depuis toujours, il y a une philosophie dominante au festival de Nîmes qui est de considérer que la base du flamenco, c’est le chant. À partir de là, nous déclinons une programmation qui puise toujours ses racines dans le chant. Je vais personnellement suivre les concours en Espagne, voir un peu ce qui se passe, quels sont les talents qui émergent… Il y a de très beaux chanteurs, de très belles chanteuses qui émergent en ce moment. Le flamenco se professionnalise. Ce n’est plus comme il y a 30 ou 40 ans dans les villages où on apprenait un peu sur le tas, par la tradition familiale. C’est toujours une tradition orale mais cela se professionnalise. Donc nous avons de plus en plus de gens qui arrivent sur le plateau et sur les scènes avec un niveau de chant et une qualité extraordinaires. Après il y a des valeurs sûres, des personnes que l’on connaît depuis longtemps. En danse par exemple Israël Galvan est devenu quelqu’un d’incontournable. Donc évidemment il sera là quoi qu’il arrive. Le festival flamenco de Nîmes démarre cette année avec le ballet flamenco d’Andalousie, une façon de remonter aux sources mêmes du flamenco. En juin 1922 à l’Alhambra de Grenade avec le premier concours de chant, cante jondo. Ce ballet s’est inspiré de cette époque. Tout au long du festival nous allons redérouler plusieurs époques jusqu’à ce qui se passe aujourd’hui en danse, en chant, et en guitare. Le flamenco ce n’est pas un terme générique. Bien au contraire, ce sont pleins de choses tellement différentes, de tendances... Il y a beaucoup de nuances, c’est pour cela qu’il est très intéressant d’entendre des spécialistes, des théoriciens nous l’expliquer, nous le raconter, nous raconter les origines, l’histoire, le pourquoi, qu’est-ce que cela signifie aujourd’hui… Je trouve cela passionnant. Flamenco à Nîmes à partir du 15 janvier 2016. http://theatredenimes.com

Anne Renault, directrice de Scènes et Cinés Nous, c’est l’aspect danse du flamenco qui nous concerne. A priori nous sommes sur les grands noms du flamenco, sachant que c’est un art qui évolue très vite et c’est ce qui est passionnant dans le flamenco. Cette année nous avons programmé 7 soirées flamenco ce qui est beaucoup. Il

fanzyodec2015.indd 9

y a plusieurs critères. Il y a le fait déjà que c’est un art qui est très ouvert à la création contemporaine, aux ouvertures des artistes, en même temps c’est très codifié. Il y a un double aspect tradition vivante d’un côté et création personnelle car cela est tout à fait possible. Je pense par exemple à Israël Galvan qui présente une danse absolument magnifique et extrêmement personnelle tout en respectant une certaine tradition de la danse flamenca. C’est un art passionnant pour les publics, très incarné, on n’a jamais le même spectacle. Ce que je trouve aussi très intéressant c’est qu’il y a de magnifiques femmes chorégraphes et danseuses, de magnifiques hommes chorégraphes et danseurs. Ils ont une technicité aujourd’hui qui est magnifique. Ce sont souvent des gens qui apprennent la danse dès leur plus jeune âge, qui sont nourris de cette tradition et font partie soit de famille gitane, soit de familles qui ont d’autres traditions et c’est cela que je trouve assez passionnant, c’est ce mélange de l’histoire d’hier et d’aujourd’hui pour en faire un art qui reste quand même accessible au plus grand nombre. Ce que je trouve aussi passionnant c’est le début d’un spectacle de flamenco, vous avez toujours les musiciens sur scène. L’essentiel du spectacle c’est l’osmose entre le chanteur, les musiciens, le ou les danseurs. Ce qui en fait un art assez total. Retrouvez la programmation flamenco Scènes et Cinés sur le site www.scenesetcines.fr

Luis de la Carasca, Auteur-compositeur-interprète flamenco, créateur de la Cie Flamenco Vivo Pour moi au départ le flamenco est un art qui trouve ses sources en Andalousie. Un art très ancien qui a démarré avec le chant a cappella et qui petit à petit se nourrit d’autres musiques, d’autres cultures, d’autres folklores. C’est devenu très vaste parce qu’aujourd’hui chaque coin d’Andalousie à son flamenco particulier. Après, le flamenco a voyagé, il a grandi. Mais avant tout c’est une culture, un art de vivre, une façon de sentir, d’appréhender le monde. Le flamenco c’est mon repère, ce sont mes racines, c’est ma façon de dire et de voir la vie. Après c’est peut être un art un peu compliqué, difficile à écouter, mais lorsqu’on s’y intéresse, à la fin, cela devient passionnant. Le flamenco a plusieurs façons de s’exprimer, il exprime la vie. Il y a des parties plus tristes, plus tragique (Seguiria) que d’autres, au plus mélancolique (solea), il y a aussi la joie (Alegria), la fête (Buleria), après il y a beaucoup de chants de travail comme le fandango, taranto minera ou le chant des mineurs, celui des paysans…Avec mon groupe on donne la place au chant, à la guitare, à la danse, on l’ouvre aussi à d’autres instruments. J’essaie surtout d’être le plus sincère possible avec cet art et de le partager, car le partage est l’essence même du flamenco. J’aimerais le faire connaître avec le plus d’authenticité possible. www.luisdelacarrasca.com/

20/11/2015 13:20


10

PROJECTEUR

Brèves

Un départ sur les chapeaux de roues «J’ai commencé à enregistrer mes chansons pour me souvenir de ce que j’avais fait ; j’avais de gros problèmes de mémoire immédiate,” explique-t-elle. En fin de journée je ne me souvenais pas de la matinée.” Les chansons qu’elle écrit pendant sa convalescence voient le jour sur un mini album de six titres intitulé ‘Some Lessons: The Bedroom Sessions’. Après écoute, un critique fait cette remarque: «C’est un tour d’alchimie quand la douleur et l’incertitude font naître une musique aussi frappante et audacieuse».

Créé par le comédien Alexandre Texier et l’association Vues d’En Bas, la web série engagée « Vues d’en bas, la série » est un programme court et humoristique qui a pour but de lutter contre la déshumanisation des personnes sansabri et de changer notre regard. Retrouvez les aventures hebdomadaires de Michel, le mec d’en bas sur www.youtube.com/channel/UCKFChILFiW1DqhKVRLKQ5iw. Infos www.vuesdenbas.fr. Vous êtes un(e) choriste passionné(e) et vous recherchez la qualité vocale et musicale ? L’Ensemble Vocal d’Avignon EVA, qui fête son 50e anniversaire, recrute de nouveaux choristes H/F de tous pupitres pour un répertoire polyphonique varié (grand chœur avec oratorios et orchestres, et petite formation, a capella, de la renaissance aux pièces contemporaines). Infos sur www. ensemblevocalavignon.fr et auprès de Gilbert Thiery au 04 90 27 98 49. C’est bientôt Noël et la chasse aux cadeaux (solidaires) peut commencer grâce à l’UNICEF France qui vient d’ouvrir sa boutique en ligne. 20 collections de cartes et plus de 40 idées de cadeaux pour petits et grands (bougies, objets déco, loisirs créatifs, jeux…) sont à dénicher sur http://boutique-solidaire. com/unicef. Faites briller les yeux de vos proches et changez des vies ! Avec un bilan très enthousiaste pour sa première édition, le festiValenVert aura lieu du 2 au 5 juin 2016. Des thèmes supplémentaires seront abordés, tels que la raréfaction des ressources en eau, la mobilité dite « durable » et la finance, problème ou solution à la transition écologique. Les organisateurs sont à la recherche de documentaires en lien avec ces sujets. Si vous êtes intéressés contactez Sonia ou Jacques au 04 71 65 81 93 ou 06 09 26 63 45. Une bonne initiative écologique née dans les Alpes de Haute Provence qui devrait donner des idées à tous les départements de la région, avec la création de cette plateforme d’annonces en ligne de troc et dons de fruits et légumes, à visiter sur www. stopgaspi04.fr. Un service totalement gratuit initié par le Gesper (réseau des acteurs du développement durable du 04). Les communes lauréates des Prix du mécénat populaire en faveur de la sauvegarde des biens patrimoniaux non protégés par l’état au titre des monuments historiques, remis par la Fondation du Patrimoine, ont été récompensées ce 18 novembre à Versailles, pour la 10e édition. Il s’agit de la Commune du Pernand-Vergelesses en Côte d’Or (Bourgogne) pour le projet de restauration de son église (1er prix, 5000 euros), de la Commune de Méailles dans les Alpes de Haute Provence (PACA) pour le projet de restauration de son église également (2e prix, 3000 euros), et du SIVU Miers Alvignac dans le Lot (Midi-Pyrénées) pour le projet de restauration de son Pavillon des eaux de la source Salmière (3e prix, 2000 euros). Infos ou participation aux souscriptions www.fondation-patrimoine.org.

fanzyodec2015.indd 10

Amoureuse de la France

MELODY GARDOT THEÂTRE LA COLONNE / MIRAMAS 7 DECEMBRE

Cette Mélody-là n’est jamais en sous-sol! L’auteur-compositeur Melody Gardot est devenue une icône internationale dès son premier album. Jazzy, swing, très chanson, ses morceaux ont une grâce naturelle. Sur son nouvel album, le quatrième, intitulé «Currency Of Man», elle parvient à se renouveller. Une fois de plus. A 30 ans, elle domine le monde.

De la musique assise Elle est assise sur un tabouret de bar : guitare posée sur les genoux, robe ouverte jusqu’en haut de la cuisse, talons aiguilles au pied. En concert, pour le glamour, Melody Gardot, connaît bien son dossier. Dès ses débuts, il y a dix ans, Melody Gardot a su jouer de la mythologie de la chanteuse de jazz. Mais cette fois, c’est différent. Il y a toujours la sensualité mais du chichi en moins et l’ambiance de Los Angeles en plus. Los Angeles, la ville où elle a enregistré. Le Los Angeles de Melody Gardot n’a pas grand-chose à voir avec Hollywood : cet album «Currency Of Man», c’est plutôt le rendez-vous des destins brisés. Au cœur des chansons, des filles qui font le trottoir, des vagabonds, des cassés. Et pour ça, le disque croise jazz, blues et gospel.

«Dès la première fois que je suis arrivée ici, je suis tombée amoureuse du pays, particulièrement de Paris» explique la chanteuse. Un amour d’ailleurs partagé, reconnaît-elle. Fin juin, l’artiste a fait salle comble à l’Olympia. Deux dates supplémentaires ont été ajoutées, les 26 et 27 octobre dernier. Le public français est fan de la voix suave de Melody Gardot. Et il est comblé avec le quatrième et dernier album de la chanteuse. «On dit que j’habite à Paris, à Lisbonne, à Oman... Mais, en fait, je vis dans ma valise. Si vous étiez venus hier, vous auriez trouvé dans ma salle de bains mes tee-shirts et ma lingerie en train de sécher. Je lave tout dans la baignoire» racontait-elle récemment à un journaliste du «Parisien». Eberlué comme on le serait à sa place.

Nouvel album traversé par le... folk ! «Il y a un côté folk» avoue t-elle, même pas sous la torture. «La conception du disque est liée à ce que je ressentais à ce moment, aux gens de mon entourage et leurs compétences musicales. Avec mes cinq musiciens dans une pièce on a enregistré live à Los Angeles. C’était de l’art pur, naturel, brut et non poli. On joue live en capturant des instants sonores. C’est comme ça qu’on doit faire la musique selon moi. La musique ne doit pas être une donnée comptable. J’ai fait des disques comme ça. Je n’aime pas ça. Mais j’étais jeune. On ne sait pas quelle est la bonne direction avant d’essayer et d’avancer. Je voulais faire ce disque live dans le même studio. A cause de l’emploi du temps on a du faire les cuivres et l’orchestre dans un deuxième temps, à part. Cette première partie a été entièrement live de façon très humaine. J’entends la bande de la machine qui s’enclenche et je sais que c’est parti. Je regarde les musiciens. Je ferme les yeux et j’y vais. Chaque fois qu’on fait une prise c’est un peu différent. On prend trois prises et on rentre à la maison. Ce n’est pas une science exacte. Ce sont des connexions, de l’énergie. J’aime ça.» www.miramas.org/mes-loisirs/culture/theatre-la-colonne

PAM, un nouveau réseau pour les acteurs de la filière musicale Il y a du nouveau en région PACA en ce qui concerne la production, la promotion et la diffusion des artistes des musiques actuelles. Cette nouveauté s’appelle PAM ou Pôle de coopération des acteurs de la filière musicale en région PACA. Plus précisément c’est la réunion en une seule entité de trois opérateurs déjà reconnus sur le territoire. “ En effet, confirme Nadine Verna en charge de la coordination du PAM, il s’agit du regroupement de trois opérateurs culturels de la région que sont Phonopaca, le groupement des acteurs de l’industrie musicale en région PACA qui rassemble 56 structures dans le domaine de la production phonographique. Le deuxième acteur est le réseau Trema, un réseau des lieux de diffusion en région PACA qui regroupe les salles de concert avec 27 structures adhérentes sur l’ensemble du territoire. Enfin, le troisième opérateur c’est le dispositif UDCM qui a initié en région le dispositif de sélection des découvertes du printemps de Bourges.”

3 opérateurs historiques Ces trois opérateurs ont donc travaillé sur ce projet afin de mutualiser les réseaux existants en lançant ce nouveau pôle de coopération des acteurs de la filière musicale que sera donc le PAM. Il a été créé en juillet sous forme associative avec une gouvernance partagée par les présidents de chacune des trois structures qui assurent respectivement les fonctions de président, trésorier et secrétaire du PAM. “Pour l’instant les trois opérateurs restent existants, souligne Nadine Verna, cela fait neuf mois que l’on travaille en relation avec les services de la Région sur ce projet de rapprocher les filières parce qu’il y a beaucoup de mutation dans les secteurs à l’heure actuelle depuis la crise du disque, que les filières travaillent de plus en plus main dans la main et que les métiers sont en train d’évoluer. Pour le moment le PAM a été créé sous une structure associative, avec une mutualisation des moyens mis à disposition sur des dispositifs communs pendant l’année 2016, puis avec une fusion des moyens financiers et humains des trois réseaux à partir de 2017, pour ne former qu’une seule structure, un seul réseau le PAM. Sur l’année 2016 les trois structures gardent leur financement et leurs emplois respectifs, par contre nous travaillons déjà sur des dispositifs communs sur lesquels nous mettons l’étiquette du PAM pour annoncer ce qui va arriver en 2017 si tout se passe bien.”

Précurseurs Les opérateurs provençaux font partie des précurseurs d’une tendance actuellement au goût du jour. La région Rhône-Alpes fonctionne déjà sur une même configuration et la région Aquitaine devrait suivre le mouvement très prochainement. “On essaye de croiser un peu les actions de chacun et de mettre en face des artistes les différents métiers, conclut Nadine Verna, et aussi d’être un peu plus soudés dans le montage du dispositif et le soutien aux artistes, en travaillant main dans la main entre la scène, le disque et les dispositifs de soutien mis en place sur les événements. Il s’agit de renforcer le soutien des projets artistiques et culturels, d’encourager, favoriser la création, promouvoir et diffuser les œuvres, accompagner la professionnalisation des acteurs et mettre à disposition les outils nécessaires au soutien des acteurs filières métiers, c’est valoriser le patrimoine musical régional auprès des publics, c’est sensibiliser aussi le public au métier de la musique indépendante et c’est aussi bien entendu participer à la définition des politiques publiques car nous voulons aussi en être acteurs sur notre région afin de pouvoir aider les artistes et valoriser également les structures de production et de diffusion sur le territoire.”

20/11/2015 13:20


LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL VOUS INVITE

©photo : shutterstock - Licences entrepreneur : 2 – 144 790/3 – 144 791

Chants 23e édition

58 concerts dans tout le département

Du 1er au 23 décembre 2015 Noël Soul - Noël de Provence - Noël Cubain - Noël Slave Noël d’Orient - Noël des pays d’Oc Entrée libre dans la limite des places disponibles - Sans réservation - www.culture-13.fr

Avec le concours de

fanzyodec2015.indd 11

20/11/2015 13:20


12

PROJECTEUR

Brèves

DARAN

La startup parisienne de pressing à la demande Cleanio s’engage auprès du chantier d’insertion Emmaüs Défi pour lutter contre la grande exclusion et participer à la recherche de solutions innovantes. Elle propose à ses clients de confier leurs dons en même temps que leurs vêtements à nettoyer. Infos sur www.getcleanio.com.

PANDORA / AVIGNON 9 DECEMBRE

A vos trocs ! La noisette, nouvelle monnaie collaborative de la plateforme d’économie solidaire mytroc.fr ! Grâce aux noisettes qui permettent de simplifier et multiplier les échanges de services, tout se troque, tout se recycle, tout se prête ! Mieux qu’un réseau social, une véritable chaine humaine où troquer des noisettes permet une interaction d’ensemble et une consommation responsable et solidaire. A vous de consommer autrement et… d’imaginer la suite sur http://mytroc.fr.

toujours préféré la Bretagne à Saint-Tropez. Nonobstant le continuum artistique, par ailleurs, il dit avoir évolué comme chanteur. «Ma voix a pris en épaisseur en bas, mais je monte moins haut.»

A Pandora, écran géant et palette graphique ! Au Pandora, nouveau lieu émergent, passionnant, trans-genres, du cinéma fantastique aux concerts branchés, Daran va proposer un concept fulgurant : des images sur écran géant accompagneront ses chansons, tandis qu’un illustrateur suivra, lui aussi en direct, les mouvements soniques, et ce grâce à une palette graphique !

«Le Monde Perdu» : une guitare, une voix, un harmonica

Daran, la renaissance

Les 12 décembre (14/22h) et 13 décembre (11/19h), c’est la 3e édition de Noël du Ruche Market, en entrée libre à Nîmes (12 rue de l’ancien Vélodrome, à 5 minutes de la gare). Un lieu de création ouvert au public avec une vingtaine de créateurs locaux, un espace restauration bio, une buvette bio, un espace enfant avec animations (bios ?), des performances, des déambulations, un concert le samedi soir à 20h, et une clôture en gospel le dimanche. Infos www.facebook.com/laruuuche. La compagnie Coatimundi propose des formations marionnettes à Châteaurenard (13), les 13 et 14 février (initiation), du 15 au 20 février (approfondissement), du 2 au 7 avril (mécanique marionnettique), du 8 au 17 avril (réalisation). Sur Avignon, au conservatoire d’art dramatique, un stage (l’acteur marionettiste) sera réservé aux élèves du 2e cycle. Prise en charge possible par différents organismes (dont l’Afdas). Inscriptions 04 90 94 54 49 et infos www.coatimundi.eu.

Daran, c’est l’homme d’un tube, «Dormir dehors» paru en 1995. Il y a 20 ans déjà. Un chanteur qui s’est réinventé, citoyen du monde, chanteur épris de voyages, qui s’est installé au Canada en 2010. Il revient à Avignon avec un projet étonnant, entre écran géant, tablette numérique et musique nomade.

Montréal, depuis 5 ans déjà «C’est le dépouillement ultime», dit Daran du «Monde perdu», cet album guitare-voix dans lequel il fait entendre quelques mesures d’harmonica. Un huitième CD en 22 ans qu’il voit en parfaite continuité avec les précédents parce que, affirme-t-il, «ce disque représente complètement ce que je suis maintenant». Lire : un «citoyen du monde» qui, arrivé à la cinquantaine, a décidé d’émigrer au Québec en 2010 parce qu’il voyait ici un terreau plus favorable à la création. Un perfectionniste qui s’investit totalement dans son art, sans égard pour les exigences de la radio ni pour celles du marché. «Je n’ai pas de plan de vol...»

Pas kéké, ni bling bling, ni cul-cul Daran navigue à vue, en suivant les côtes de ces océans qu’il adore, avec un faible marqué pour les pays nordiques, dont il apprécie l’esprit d’entraide et où, qualité ultime, «il n’y a pas de kékés qui se promènent en cabriolet à 20 sous zéro». Des kékés? «Oui, des douchebags...» Dans sa patrie française, Daran a

«Le monde perdu» est incontestablement l’album le plus accompli et le plus personnel de la carrière de Daran. Celui qu’il voulait faire depuis 15 ans. «Les maisons de disques ont toujours été frileuses avec un projet comme celui là, mais comme aujourd’hui je n’ai plus vraiment à rendre de comptes sur mes choix artistiques, je l’ai fait». Un album dans la plus pure tradition du folk Nord-Américain, sur des textes de Miossec ou Moran. www.lepandora.fr / 04 90 85 62 05

DARK SIDE OF THE MOON LA GARANCE / CAVAILLON 9 DECEMBRE Sous la direction de Thierry Balasse les musiciens relèvent le défi de faire renaître sur la scène du théâtre de Cavaillon l’œuvre mythique des Pink Floyd : Dark side of the moon. C’est un véritable défi à la fois artistique, musical et technique puisque c’est dans son intégralité et avec une précision inouïe que cette “recréation” en direct aura lieu. Pour respecter avec fidélité cette œuvre majeure du rock, les recréateurs utiliseront les instruments d’époque, notamment le légendaire synthétiseur AKS, ou encore l’orgue Hammond et même la célèbre caisse enregistreuse du titre “Money”. Pour l’occasion le théâtre de Cavaillon deviendra un véritable studio où le public est invité à découvrir les gestes de recherche et les outils de création de cette époque. Le concert spectacle imaginé par Thierry Balasse, avec la Compagnie Inouïe et la complicité de Laurent Dailleau et Yves Godin. www.lagarance.com / 04 90 78 64 64

MAIS ENCORE ...

CARGO DE NUIT / ARLES

20 ans déjà !

Le Cargo de Nuit, c’est un mythe bien réel, une salle de concerts qu’on croirait décorée par le commandant Cousteau, un sous-marin d’une permanente pertinence, qui a accueilli les plus grands, de Patti Smith aux Rita Mitsouko. Cet automne, le Cargo souffle ses 20 bougies et a concocté pour l’occasion une programmation de « ouf », étincelante, variée, brillantissime, chic et choc. Avec certains artistes qui étaient déjà sur scène au Cargo lors des débuts de la salle, de Thomas Fersen (21 novembre) à Didier Lockwood. De quoi ravir les esthètes de tout poil. Tour d’horizon de ce que le Cargo nous promet. Giedré le 28 novembre La reine du papier toilette, et des nains de jardins fait une halte arlésienne, pour nous souhaiter un joyeux anniversaire ! Celle dont les mélodies désarmantes font la part belle à des textes grinçants nous a promis la cerise sur le gâteau, de l’humour – au delà de noir, c’est quoi ? – et du 45ème degré… mais pas que… Forcément, nous avons dit banco, et on s’attend au meilleur du pire ! Allez, on mise sur un moment inoubliable et jouissif. Oui. Didier Lockwood le 5 décembre Parrain officiel de la salle, Didier Lockwood nous fait le grand bonheur de souffler nos 20 bougies! Violoniste légendaire, Didier Lockwood ne compte plus les distinctions. « Petit fils spirituel » de Stéphane Grappelli, il a donné plus de 4000 concerts

fanzyodec2015.indd 12

à travers le monde, aux côtés des plus éminents musiciens internationaux, qu’il s’agisse de Miles Davis, d’Herbie Hancock, de Wayne Shorter, des frères Marsalis, ou encore de Michel Petrucciani… Auteur-compositeur, avant tout improvisateur, c’est accompagné de son fidèle compagnon de route Jean-Marie Ecay, qu’ils se produiront sur notre scène, pour une plongée dans les heures les plus fastes du jazz français ! Chinese Man le 11 décembre EXCEPTIONNEL ! Pour leur 20 ans, les Chinese Man ont préparé un cadeau un peu spécial pour le Cargo de Nuit : une mix session orchestrée de main de maître par High Ku et Zé Matéo, accompagnés de leurs disciples Skoob Leroi & LeYan ! Tour à tour aux platines, tantôt warm-up et back2back, les compères n’ont pas leur pareil pour faire monter la sauce à base de hip hop, ragga, baile funk, répliques de films, jazz des 30’s, dub et autres chinoiseries… A ne manquer sous aucun prétexte ! Raoul Petite le 18 décembre Le Cargo de Nuit ne pouvait pas fêter ses 20 ans sans inviter les Raoul… Rendez-vous pour leur 20 ème concert ici bas, qui s’annonce mémorable ! Véritable porte-bonheur du Cargo, place à la Grande Raoulerie, animée par Carton et sa bande ! Les ingrédients restent les mêmes – pour notre plus grand plaisir – mais le résultat est toujours surprenant. Cocktail magique et sur-vitaminé à base d’humour, de costumes, de rock’n’roll, de cuivres et de funky music qui viendra ensoleiller cette fin d’année et souffler nos bougies ! Des chiffres qui parlent Il y a deux ans, l’équipe avait établi un tableau de bord déjà spectaculaire en terme de chiffres. Le Cargo de Nuit c’était déjà plus de 1500 concerts au compteur. Configuration intimiste, proximité avec les artistes, ouverture musicale et programmation de référence, le Cargo est le lieu incontournable des mu-

siques actuelles dans le sud de la France. En 18 ans la salle de concert s’est vue accueillir près de 110 000 mélomanes aux univers musicaux multiples : rock, pop, folk, electro, hip hop, funk, chanson, jazz, salsa, blues… Ils sont venus dans la SMAC arlésienne depuis 1995 Skip The Use, Luke, Thomas Fersen, Louis Bertignac, Charles Bradley, Alice Russell, Israel Vibration, Les Rita Mitsouko, Sébastien Tellier, Shantel, Camille Bazbaz, Raoul Petite, Paul Personne, Sinclair, Cali, Birdy Nam Nam, Laurent Garnier, Popa Chubby, Bumcello, Daniel Darc, The Gladiators, Rokia Traoré, Grace, Buzzcocks, Peter Von Poehl, Fink, Zaza Fournier, The Young Gods, General Elektriks, Jay Jay Johanson, Chinese Man, Missill, James Hunter, Piers Faccini, Féfé, Hocus Pocus, Erik Truffaz, Constance, Nicole Ferroni, Jamel Debouze, New Model Army, Pony Pony Run Run, Hindi Zahra…

PRIX INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE ET DU REPORTAGE MEDITERRANEEN

DIFFERENTS LIEUX / MARSEILLE 5 / 12 DECEMBRE Pendant une semaine, ce festival transcrit en images, l’Histoire, l’actualité et les bouleversements du bassin méditerranéen, grâce à une sélection éclectique et exigeante de documentaires, reportages et films d’enquête. Que ce soir à la Villa Méditerrannée ou sur d’autres sites de la cité phocéenne, le programme est sacrément dens. Une semaine de projections gratuites, débats, rencontres et découvertes sont à l’honneur à Marseille, 18 pays représentés ( Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Italie, Grèce, Turquie, Liban, BosnieHerzégovine,Territoires Palestiniens, Syrie, Espagne...) . Au menu aussi, 24 documentaires et reportages en compétitions, 7 films projetés en avant-première en France, 36 réalisateurs posant à travers leurs films , autant de regards sur les sociètés et les peuples méditerranéens le tout au coeur de l’actualité, 10 prix décernés dont 3 prix à la diffusion et 23 000 places offertes au public.

20/11/2015 13:20


PROJECTEUR

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

DUB LOVE

LES BLACK CAT BONES AU ROCK A GOGO MORMOIRON / ROCK A GOGO 12 DECEMBRE

PAVILLON NOIR / AIX-EN-PROVENCE 14 JANVIER 2016

A l’occasion des 30 ans du Ballet Preljocaj, le Pavillon Noir propose un spectacle de danse avec Cecilia Bengolea et François Chaignaud.
Il faut oser danser sur pointes les vibrations du dub balancées en live par le Dj réunionnais High Elements. Cecilia Bengolea et François Chaignaud le font avec brio, accompagnés par Anna Pi, inventant des contrepoints chorégraphiques ardus aux rythmiques rebondies du reggae. Ce Dub Love est un mariage inédit qui est juste bluffant par sa simplicité formelle (le trio oscille entre liberté improvisée et architecture rigoureuse), sa hardiesse physique (sauts, trépidations et balancements incessants), son extrême sensualité (costumes à fleur de peau et tatouages comme des bijoux).

Le Ballet Preljocaj Aujourd’hui composé de 24 danseurs permanents, le Ballet Preljocaj est installé depuis octobre 2006 au Pavillon Noir à Aix-en-Provence, un lieu entièrement dédié à la danse dont Angelin Preljocaj est le directeur artistique. Ses créations sont reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes, c’est le cas notamment de La Scala de Milan, du New York City Ballet et du Ballet de l’Opéra national de Paris. 
Au cours de sa carrière, il a reçu plusieurs reconnaissances parmi lesquelles le « Grand Prix National de la danse » décerné par le Ministère de la culture en 1992, le « Benois de la danse » pour Le Parc en 1995, le « Bessie Award » pour Annonciation en 1997, « Les Victoires de la musique » pour Roméo et Juliette en 1997, le « Globe de Cristal » pour Blanche Neige en 2009. Il est Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d’honneur et a été nommé Officier de l’ordre du Mérite en mai 2006. Il a reçu le « Prix Samuel H. Scripps » de l’American Dance Festival pour l’ensemble de son œuvre en 2014. Le Pavillon Noir «Pour moi, chorégraphe, qui écris sur du vide, volant la matière au néant pour faire vibrer les corps, il n’est d’émotion plus grande que de donner un écrin à la danse» dit Angelin Preljocaj. «Une architecture de fer et de béton, dont la peau de verre offrira au regard la genèse de la danse se fabriquant au jour le jour dans ses studios de répétition, mais qui, au plus profond de son ventre, saura garder le secret et l’émotion du spectacle pour son théâtre de 386 places. Un lieu pour la danse donc, où s’arc-boute la création depuis la première répétition jusqu’au soir de la représentation. Un lieu pour cet art qui a dû tant lutter pour exister qu’il s’apparente quasiment à un art de combat. Vingt ans, c’est à peu près le temps qu’il aura fallu pour faire émerger ce vaisseau dansant, pour faire converger les rêves, les énergies, les volontés et les financements». www.preljocaj.org

GO!ZILLA ET THE DEAD MANTRA LE SPOT / NÎMES 11 DECEMBRE Rock shoegaze psyché rentre-dedans, The Dead Mantra fait hurler les guitares avec sauvagerie. Influences déclarées : Ride, The Brian Jonestown Massacre, Black Rebel Motorcycle Club, My Bloody Valentine, Slowdive, The Black Angels, The Warlocks... Bref, les nostalgiques des années 1990 et les amoureux des années 2000 seront aux anges…avec des guitars d’enfer. Quant aux Go!Zilla, ce sont de sacrés cuistots en matière de garage, punk, psyché. Lorgnant sur la scène californienne actuelle (des John Dwyer et compagnie) autant que sur un héritage nineties assumé, les trois italiens (oui oui !) ont bel de très belles heures devant eux. Et sans doute une très belle heure devant vous ! www.lespotnimes.com / 04 66 36 85 64

fanzyodec2015.indd 13

13

Les Black Cat Bones font office de “petits jeunes” de la scène folk & blues française, puisque Le trio, formé en septembre 2012, a débuté ses premières scènes en mars 2013. Vainqueur du Dahu Star Challenge, il a sorti son premier EP à l’automne 2014, qui a reçu un accueil chaleureux et quelques critiques dithyrambiques. Le nom «Black Cat Bones» trouve ses racines dans la culture Vaudou où l’os de chat noir est une sorte de talisman, glissé dans une main de Mojo, capable de rendre invisible celui qui le porte ou est sensé faire naître la passion ou rendre un amour perdu. C’est aussi une référence au célèbre morceau Hoochie Coochie Man composé par Willie Dixon et interprété pour la première fois par Muddy Waters et maintes fois repris. Sur scène, on trouve Julien Bernard à la guitare électro-acoustique, la guitare électrique et la grosse caisse ; Lhô Thivat au chant, percussions, kazoo et washboard et Philippe Thivat au résonateur, à la guitare électro-acoustique, guitare électrique et à l’harmo Folk & Blues. Apprécié et reconnu en Auvergne, sa région, Black Cat Bones mérite une reconnaissance plus large du public. Et c’est ce que nous pouvons leur offrir lors de leur passage au Rock à gogo. « Les monologues du Brocciu »

FEST’HIVER / AVIGNON 29 JANVIER / 6 FEVRIER Les Scènes d’Avignon présentent la 8e édition de leur festival d’hiver, qui met à l’honneur une compagnie et son spectacle. Au Chêne Noir, Daniel Delorme joue « Les monologues du Brocciu ». C’est l’histoire de quelque chose qui n’aurait jamais dû arriver. L’histoire de quelqu’un qui n’aurait jamais dû être là. C’est un «road-mouvant» qui répond à des questions diverses mais essentielles. La dépression peut-elle nous mener là ou la passion n’a pu nous conduire ? Une doublure lumière doit elle rester dans l’ombre ? Le Brocciu peut-il servir de masque de beauté ? Peut-on être bipolaire sur la banquise ? Avec Hugo, Vildrac, La Fontaine, Rimbaud, Corneille, Racine, Rostand, mais aussi Reggiani et surtout Michel Audiard. Une équipe improbable de poètes, d’acteurs, de verbo-dépendant - un peu dingue aussi – offre un « seul en scène » qui tire sa force de l’équilibre subtil entre humour et sensibilité.

Renseignements : 07 81 63 59 84

DOM LA NENA LE PETIT DUC / AIX-EN-PROVENCE 12 DECEMBRE Mélodies alertes, rythmiques virevoltantes d’airs à danser, Dom La Nena assume pleinement ses élans, réveillant en elle comme chez l’auditeur cette part d’enfance qui ne demande qu’à s’ébrouer. Elle a accompagné Jane Birkin, Camille, Étienne Daho, Rosemary de Moriarty… Un trésor intime de chansons folk tendres et lusophones.
À 13 ans, Dom part vivre seule en Argentine, pendant cinq ans. Puis elle revient à Paris poursuivre ses études de violoncelle. De fil en aiguille, Dom tisse des liens. Elle croise Édith Fambuena, accompagne Jane Birkin sur son dernier album et pour une longue tournée. “Un déclic : j’ai découvert en studio avec Jane que je pouvais improviser, jouer autre chose que du classique.” De retour de tournée, Dom compose des chansons sans prétention, “pour me faire plaisir, parce que j’en avais envie”, sans projet d’en faire un album. Piers Faccini lui offre de les enregistrer chez lui, dans les Cévennes. Le résultat l’a, enchanté, vraiment. Le secret de ces chansons légères et profondes, en état de grâce, est celui des premiers albums et du folk au sens large : musique de vraies gens, comme un carnet intime à partager, bilan et nouveau départ. www.lepetitduc.net / 04 42 27 37 39

Au Chien qui fume, les 30 et 31 janvier, voici « Gainsbourg confidentiel ». C’est le disque de la nuit qui tombe. C’est le Mean Streets (ce chefd’oeuvre imbibé et crépusculaire signé Scorsese) de Gainsbourg. C’est le disque de l’homme seul qui fume à la table desservie où elle n’est pas venue. C’est le disque jazz du milieu de la nuit, quand les traits se gonflent, quand les bouteilles sont mortes, quand les paquets de clopes vides sont jetés par terre. Avec Stéphane Roux et deux musiciens. Au Théâtre des Carmes, les 2 et 3 février, la Cie « Eclats de scène » reprend « Bidoch’ Market ». Quelle blague de trouver du boulot ! Surtout quand on n’a pas appris à lire et à écrire, et qu’on ne sait pas comprendre ce que la société veut nous dire. Même si c’est le plus souvent, non. Quelle blague ! Tiboulo et Trabendo voudraient être payés pour le savoir ! Bidoch’Market, c’est l’histoire de ces deux rejetés sur le bas-côté de l’histoire, accidentés sans s’en rendre compte, tel que les temps présents en fabriquent en grande quantité. Au Théâtre du Balcon, actuellement en travaux, et qui rouvre ses portes en janvier, Serge Barbuscia, qui lit environ 100 nouvelles pièces par an, continue d’être aux aguets des nouveaux auteurs et des écritures contemporaines. Au moment où nous imprimons, nous ne savons pas encore la compagnie qui sera invitée rue Guillaume-Puy. Mais on est rarement déçu du « Fest’Hiver » au Balcon.

© Jérémiah

Au CDC les Hivernales, les 28 et 29 janvier, Georges Appaix déboulera avec son nouveau spectacle. De la danse ? Du Théâtre ? Une délicieuse conversation entre les deux. Un homme parle, une femme danse, ils se répondent, se cherchent avec gourmandise, communiquent, débordent d’énergie… www.scenesdavignon.com/festhiver2016 / 04 90 85 00 80

20/11/2015 13:20


14

MUSIQUE

Brèves L’Office culturel de Saint-Quentin-la Poterie (dans le Gard, à Uzès) lance un appel à candidature pour le festival européen de céramique Terralha 2016 qui aura lieu du 14 au 17 juillet. 20 artistes seront invités à installer leurs œuvres au cœur du village dans des lieux insolites privés. Sélection jusqu’au 15 janvier 2016 sur www.terralha. fr ou www.officeculturel.com, tél 04 66 22 74 38.

IBRAHIM MAALOUF « Kalthoum (Alf Leïla Wa Leïla)» “Red & Black Light” (Mister Productions) Jazz moderne Cela fait maintenant 10 ans que nous avons découvert ce trompettiste hors pair parcourant la musique dans toutes ses facettes : jazz, pop, rap, classique… Quel musicien aujourd’hui peut se prévaloir d’avoir composé plusieurs bandes originales de films, composé une réadaptation d’Alice aux petits des Merveilles avec le génial rappeur Oxmo Puccino, et interprété des standards de jazz avec certains de ces plus jolis fleurons. Ibrahim touche parfois au sublime et, avec cette rentrée chargée en évènement, commence à apprivoiser le grand public avec ses incursions profondes dans la musique « populaire ». Kalthoum est ainsi un vibrant hommage à la voix de son enfance libanaise, Oum K, véritable star et géniale chanteuse disparue trop tôt. Red & Black Light, à l’opposé, est une « ode à la femme d’aujourd’hui », où le jazz se mêle au rock et nous entraine dans une limpidité musicale franchement jouissive. Nous n’avons pas fini d’entendre parler d’Ibrahim Maalouf. Courez-y, il est en concert partout en France actuellement, cela reste immanquable dans n’importe laquelle de ces formations. (HB)

C’est bientôt Noël et donc… le temps des crèches. La ville de Sénas expose jusqu’au 11 janvier une grande crèche de tradition provençale. Rien ne manque au paysage et figurines typiques de la région. Ouvert tous les jours de 9h à 12h30 et de 1h30 à 17h30 dans la vitrine du service communication de la Mairie de Sénas.

L’association Pose Ton Art, au Thor, organise son voyage annuel en Casamance (Sud Sénégal) pendant les vacances scolaires du mois de février. Un projet culturel et humanitaire, né d’une rencontre entre l’intervenant de danse africaine Modou Diatta et Pose Ton Art, qui comportera un stage de danse et de percussions, un stage de peinture et de sculpture, des excursions, la découverte des cultures casaçaises, une rencontre de la population dans les villages et familles, des pratiques sportives avec les locaux. Tarifs 880 euros (vol non compris). Infos Le Sonograf’ 04 90 02 13 30 ou posetonart.fr. Vous avez envie de « changer le monde en incitant à plus de solidarité » ? Le premier site d’entraide Welp met l’entraide et l’engagement citoyen à portée de tous et redonne vie à la solidarité. A vous de créer votre annonce sur www.welp.fr ou d’aider qui vous voulez ! Tous les services sont gratuits. Une campagne d’investissement participatif est en cours pour soutenir l’aventure entrepreneuriale sur 1001pact.com L’association des Amis du Marais du Vigueirat, site naturel protégé le plus pâturé de Camargue, et le Conservatoire du littoral lancent un appel à candidature, pour développer le tourisme équestre sur le site, à un prestataire avec sa cavalerie. Cahier des charges et projet complet sur www.marais-vigueirat. reserves-naturelles.org/appel-a-candidature-recherche-dun-prestataire-de-tourisme-equestre. Infos auprès de Manon Dervieux au 04 90 98 70 91. A La Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon, la Bibliothèque-café Saint-Jean vient d’ouvrir. Un espace café-salon de thé dans lequel sont désormais consultables le fonds Jacques Rigaud (près de 10 000 références comprenant des pièces éditées, des ouvrages sur les arts), la presse et l’actualité des arts de la scène, dans la salle de la Colombe, dans les anciens appartements du pape donnant sur le cloître Saint-Jean. Ouvert du mardi au vendredi de 13h30 à 17h, le samedi 10/12h30 et 13h30/17h. Infos www.chartreuse.org. Du 18 décembre au 24 janvier, le Pavillon de Vendôme d’Aix-en-Provence accueille l’exposition de peintures de Pierre-Luc Bartoli. Des ambiances tourmentées, des grands formats, des peintures à l’huile et pastels qui évoquent des nuits dans tous leurs états, des matières raclées, scarifiées, frottées… Vernissage le 17 décembre à 18h. Infos 04 42 91 88 75. La Région PACA s’engage pour le Tramway du Grand Avignon, et vient d’annoncer l’attribution d’une subvention de 4 160 835 euros pour le financement du premier tronçon. Ça avance, ça avance…

fanzyodec2015.indd 14

PAUL PERSONNE

MERCURY REV

ALEJANDRA RIBERA

LIVE «Electric rendez-vous» Blues

«The Light in You» (4AD) Pop mélancolique

(Jazz Village) World Music

S’il a bien bourlingué avant de se faire un nom, et a suivi une route un peu sinueuse, il ne s’est jamais perdu en chemin. Son authenticité a fini par payer, et il est aujourd’hui LE guitariste incontournable de la scène française, avec un public toujours fidèle au rendez-vous. Cet album «live», c’est une belle occasion de plonger dans l’univers entre Blues et Rock de ce guitariste virtuose. De sa voix rocailleuse à souhait, il dévoile le fond de son âme, ses joies, ses peines, ses colères. Il nous prouve à chaque chanson que le français peut parfaitement sonner et balancer sur les rythmes chaloupés du Blues ou du Rock. Je ne boude pas le plaisir que j’ai eu à redécouvrir quelques uns de ses meilleurs morceaux, tels «Barjoland», «Qu’est ce qui a changé ?», «Il y a» etc. Plus de vingt titres, 2 heures de musique, un Paul Personne en grande forme, soutenu efficacement par ses complices du groupe A l’Ouest, excellents musiciens. Ça pulse, ça balance, ça part dans des riffs bien léchés notamment dans les moments purement instrumentaux. Un album étincelant qui donne la pêche ! (Sylvie)

Il ne faudra jamais oublier que ces fabuleux américains furent les auteurs du grandiose Deserter’s songs, immense album sorti d’on ne sait où en cette fin du dernier millénaire. A chaque sortie – cela faisait 7 ans que le groupe était silencieux – on espère un nouveau chef d’œuvre qui, malheureusement, n’arrive pas. Mais découvrir un disque de ces hommes de Buffalo reste une petite merveille de plaisir tant la voix sulfureuse du chanteur, les nappes soniques, font un bienfait à nos oreilles pollués par les copieurs plus ou moins nauséabonds. On attendra la suite… avec l’impatience envers un groupe majeur. (HB)

Alejandra, c’est notre petite découverte de fin d’année. Sa musique est un mélange de pop folk avec des textes à la fois personnels et dérangeants. Sa voix grave et profonde, fait d’elle une artiste qui vous prend par les tripes et ne vous lâche pas. A découvrir ou à offrir pour les fêtes. (DJ)

VICTOR DEME “Yafaké” (World Village) World Music Lui qui enregistra son premier disque à 46 ans, avait séduit le monde entier par sa musique élégante, à la croisée du monde mandingue, du blues et du folk, sa philosophie de griot, puisée dans le terroir de Bobo Dioulasso, sa ville d’origine. Malade depuis des années (paludisme), il aimait chanter la liberté retrouvée de son peuple sortant de 27 ans de dictature, d’un récent coup d’Etat, un pays à la fois discret et attachant : le Burkina Faso. Mais pendant que le peuple du Faso luttait une fois de plus pour sa liberté, Victor Démé menait lui un autre genre de combat, celui contre la maladie… le peuple burkinabé a réussi à défaire ses agresseurs, Victor Démé, non. La fulgurance du palu qui l’accablait a eu raison de lui le 21 septembre. Amère ironie lorsque l’on sait qu’il venait d’enregistrer « Banajougou », un titre qui figurera sur son troisième et posthume album Yafaké, où il chantait justement que la maladie était notre seule véritable ennemie. Son troisième CD “Yafaké” sort à titre postume ce mois-ci et nous sommes une nouvelle fois comblés par le témoignage d’un artiste qui va nous manquer. (DJ)

FREDERIC FROMET “ça Fromet” (Irfan) Chanson lol J’avoue que je n’ai jamais aimé les “chansons rigolotes” qui m’ennuient plus qu’autre chose. Une chanson passe, mais au bout de deux, je commence à regarder l’heure et le temps est long. Trés long. Découvert par hasard lors de la soirée “Charlie” avec sa chanson “Coulibaly Coulibalot”, j’étais resté admiratif par sa chanson “rigolote” dans un moment aussi tragique, expliquant aux enfants, et aux grands, les attentats de janvier dernier. Son texte, son intelligence m’avaient surpris et il a entraîné tout un public derrière lui à la fois ému par ce que l’on avait vécu et tellement proche de ce que les membres de Charlie pouvaient attendre, d’un tel hommage à leur mort. Ensuite, nous l’avons tous entendu sur France Inter réagir avec subtilité à l’actualité, comme un éditorialiste voulant faire passer un esprit, un message. Avec sa tête de gendre idéal, il arrive à faire passer avec le sourire, en chantant des messages persuasifs et fondés de sens. Cet artiste est rentré dans mon estime tant qu’il a parcouru de chemins pour me satisfaire. C’est donc avec grand plaisir que nous écoutons son disque, accompagné et soutenu par l’un des groupes français les plus respectables de notre territoire : les Ogres de Barbacks. Cet artiste a du sens et son disque n’est qu’une bouée de sauvetage à la morosité ambiante. On adore. (DJ) Le disque 4 titres est offert ce mois-ci, pour tout nouvel abonnement à Fanz’Yo

BLUE VELVET Revisited by Tuxedomoon & Cult With No Name (Crammed Discs) Music film Doc A l’occasion du 30ème anniversaire de la sortie de « blue velvet », un jeune cinéaste allemand (Peter Braatz) était invité par Lynch pour réaliser un documentaire de son film culte. A l’occasion de sa sortie, une bande son fût réalisée par, à la fois le groupe anglais de pop électronique Cult With No Name et les pionniers de la musique de chambre post punk : Tuxedomoon. Le résultat est saisissant : une musique de film noir futuriste. Ceux et celles qui connaissent à la fois le film et l’univers de Lynch vont adorer cette musique planante et angoissante. Une très bonne idée de cadeau pour les soirées froides et sombres. (DJ)

THE LIBERTINES «Anthems for Doomed Youth» (Mercury / Universal Music) Punk BRITISH Les voilà de retour ces Libertines ! Ils ont marqué avec les Whites Stripes, les Strokes, à l’aube des années 2000 le renouveau d’une certaine forme du rock. Explosifs, charismatiques, forts en gueule, les libertines sous l’objectif du créateur Hedi Slimane furent de fabuleuses bêtes de scène avec leurs mélodies hautes en couleur. Puis, sous les coups de butoir de la drogue et des chroniques people, ils se disloquèrent pour de sympathiques formations éphémères ici ou là (Dirty Pretty things, Babyshambles). Ce disque surgi de nulle part, leur 3ème en tout et pour tout, sonne comme une ode à leur royaume, uni, branque, imparfait, punk mais terriblement jouissif. A (re)découvrir. (HB)

20/11/2015 13:20


REPERAGES MUSICAUX TRES NET

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

15

Toko Blaze ! et toi ?

Les fêtes approchent, on est déjà en train de préparer des cadeaux alors que grâce à cet été indien on n’a même pas encore rangé les maillots de bain. S’il «n’y a plus de saison», comme on le répète depuis qu’il y a des saisons, une chose reste par tous les temps tout en changeant continuellement : la musique. Ce mois-ci, encore de belles découvertes dans la région, même si certaines sont déjà anciennes : du reggae avec Toko Blade, de la pop avec Cleary, de l’orgue d’ambiance avec Charlie O. et du post-punk pour Shub. Et une nouvelle fois, cette sélection pourra contenter toutes les oreilles. Et parce que découvrir des choses qu’on n’a pas l’habitude d’entendre reste un plaisir, comme un nouveau plat que l’on découvre. On se régale.

Toko Blaze www.deezer.com/artist/58951 Déjà six albums au compteur et bientôt vingt-cinq ans de carrière, le garçon nommé Toko Blaze a de la bouteille et, comme un bon vin, le contenu n’a cessé de progresser, de s’enrichir, de se bonifier. Entouré depuis longtemps de musiciens au passif respectable d’anciens 38 Dub Band, Raspigaous, Sons Of Gaïa, etc, le reggae/raggamuffin/dub de Toko Blaze est d’une richesse indéniable dans les arrangements qui mettent en valeur les textes en français parfois très engagés («Rude Boys»), souvent tendres et marqués du quotidien de personnages pas si imaginaires («Vie d’Artiste») avec leurs douleurs, leurs peurs, leurs espoirs aussi. On pense à Linton Kwesi Johnson, on entend du Puppa Leslie, on est dans la pure tradition rasta où la musique sert de support pour raconter ses états d’âmes, ses inquiétudes et ses colères. Sorti de l’album en déc. «EASY STEADY»

Cleary https://soundcloud.com/sounds-like-yeah/sets/cleary-tokyo/s-l2lnz

De la pop faussement légère... Tout est dans le «faussement», parce que l’auteur-compositeur franco-irlandais Yann Cleary crée des mélodies qui s’affichent presque enfantines à la première écoute, avec un tas de petits bidouillages musicaux derrière. Mais, en y revenant, qui montrent leurs sources près des Beach Boys, comme pour «Candyland» en duo avec Yamsy, près des Beatles dans «NES My BFF» et «Scheming For Things» ou d’une musique minimaliste japonaise pour «Millionnaire In Yen». Il faut dire que Cleary a longtemps travaillé pour la télévision au Japon avec des musiciens comme Taio Cruz. Il en garde un art de la mélodie simple au ton ludique, un peu «allumé» avec l’utilisation parfois de jouets musicaux qu’il ajoute à sa guitare, ses claviers, ses bricolages et son archer. Le tout s’avère d’une douceur de bonbon acidulé, plein de couleur et enfantin mais que les adultes savourent sans se cacher. L’étonnement du mois. Sortie de l’album le 14 dec.

Charlie O. https://soundcloud.com/unbonweekend/sets/marguerite/s-hNqxv

Eliminons tout de suite avec un sourire la blague bête : non, Charlie O. n’est pas la réincarnation de Charly Oleg. Oui, lui aussi il joue du clavier et lui non plus ne manque pas d’humour mais notre Charlie O. qui préfère son orgue Hammond de 1962 a plutôt cotoyé Quentin Rollet, Peter Van Poehl, Noël Akchoté, Katerine, Erik M, Mendelson, Rubin Steiner, Black Sifichi, Etienne

fanzyodec2015.indd 15

de Crecy ou Jean-Louis Costes, entre autres, soit une part gratin de la musique expérimentale, décalée ou ambient. Alors on se retrouve parfois dans des musiques de films un peu désuets «Les Andes des Indes», «321zéro», «Ecclesiastes», «Matines», des génériques de télévision «Les Etoiles», «For Ever & Ever Up» ou même des musiques presque sacrées «Regis Filia Orbi Consecratio». Au bout du compte, rien de très drôle n’est affiché, et pourtant, jouer à ce point la carte de la «musique à l’ancienne» ne peut se faire sans humour. En concert à l’Eglise Sainte-Margueritte - Marseille, le 9 déc à 20h

Shub https://shub.bandcamp.com/album/spot-the-difference

Originaires de Nîmes et œuvrant dans un genre post-rock/hardcore/post-punk, les hommes de Shub en sont déjà à leur quatrième disque depuis 2005. Autant dire que Did (basse, clarinette, guitare baryton), Ben (batterie) et Ralf (chant et guitare) en connaissent un rayon en matière de rock indé, surtout américain. On imagine bien les trois garçons écoutant du Dead Kennedy’s («Snooze», «My War Is Over»), du Shellac («Lie Out Loud») ou du Dinosaur Jr («Wasteman», «Poichon») et se demandant comment reproduire cette énergie et cette colère au soleil du sud français. Premier -bon- choix, chanter en anglais, second -très bonchoix : ne rien s’interdire pour les arrangements et carrément oublier la soit-disant obligation du couplet/refrain. Au bout du compte, que du bonheur, il ne manquerait qu’une production plus «épaisse» pour faire croire que tout à été fait au Sound City à deux pas de Seattle. Shub, j’adopte! En concert au Sport à Nîmes, le. 1er janv à 20h Silvère Vincent

20/11/2015 13:20


Visuel Vis uel Festival Festi Fe stival val 20 2016 16 : Vi Vicen Vicente cente te Esc Escude Escudero udero ro - coll ccoll. oll.. José José de la Ve Vega ga

FLAMENCO 2016 NÎMES

fanzyodec2015.indd 16

20/11/2015 13:20


© Carmen Hache / Jean-Louis Duzert / Amancio Guillén / Antonio Silvestre

S

SPECTACLES, CONFÉRENCES, EXPOSITION, CINÉMA ... Ballet flamenco de Andalucía - David Lagos - Gema Caballero Bach Flamenco - Dinastía de Los Sordera - Cañizares Miguel

de

Tena

-

Andrés

Marín

-

Patricia

Guerrero

Pepe Fernandez - José Ángel Carmona - Miguel Poveda …

© Antonio Acedo / Daniel Munoz-Pantiga / DR / Maxi del Campo

Abonnez-vous dès 3 spectacles !

fanzyodec2015.indd 17

20/11/2015 13:20


18

SOYONS (encore) PLUS VERT

La recette de Fanzyo… Galettes végétales aux flocons d’avoine… Moins de 10 minutes top chrono et c’est prêt ! Pour réussir un menu à dominante végétale et réduire l’impact énergétique de son assiette, mieux vaut faire sa galette végétale à la maison : moins cher, moins d’emballage, moins de gaz à effet de serre… mais plus de goût, de vitamines… Alors, on tente ?

Analyse des

comportements écologiques

Pour 4 galettes : 2 verres de lait végétal (soja, avoine, épeautre, riz…) 1 bol de flocons d’avoine 2 œufs 2 cuillères à soupe de gomasio (condiment à base de sésame et de sel, vous le trouverez dans tous les magasins bio !) Sel, poivre Faites chauffer de lait végétal, puis hors du feu versez-le sur les flocons. Salez peu, poivrez et laisser gonfler. Les flocons d’avoine ayant absorbés le lait, ajoutez les œufs et le gomasio, mélangez et versez dans une poêle chaude et huilée. Retournez-les au bout de quelques minutes, dès qu’elles commencent à dorer. Pour obtenir des galettes moelleuses, posez un couvercle pendant la cuisson. Variez les plaisirs… remplacer ou mixer les flocons d’avoine avec des petits flocons de millet, riz, sarrasin, orge, petit épeautre… mais aussi de légumineuses (pois chiches, pois cassés…). Ils sont à votre disposition pour vous permettre de varier les saveurs, alors pourquoi s’en priver ?! Il est également possible d’incorporer à la pâte des légumes râpés (pommes de terre, oignon…). Ces galettes seront à accompagner d’une salade de saison (mâche, batavia…) et d’un coulis de légumes ou de votre sauce préférée ! Miam, miam… Où trouver vos flocons ? On trouve désormais des flocons de céréales au supermarché (pour ceux qui ont un rayon bio…) mais il est préférable de les acheter dans des magasins bio spécialisés. Vous trouverez beaucoup plus de diversité de flocons de céréales et légumineuses et vous pourrez la plupart du temps les acheter au rayon vrac… bien plus adapté pour prendre uniquement la quantité qu’il vous faut… et diversifier sans faire exploser ni votre budget, ni le bilan carbone de votre repas ! Pour trouver le magasin bio le plus proche de chez vous : http://annuaire.agencebio.org/ Bon appétit ! Kristell

A

u cours des 20 dernières années, la sensibilité environnementale s’est largement diffusée dans la société française sous l’effet de la prise de conscience et des médias ou de la crise sociale et économique qui semble s’installer. En cela nous nous rendons compte qu’à travers la consommation, les déchets, ou encore les transports, le mode de vie des ménages a un impact direct sur l’environnement. Ces ménages, à qui il est souvent reproché de se contenter que de bonnes intentions et non d’actes concrets au quotidien sont finalement mobilisés pour des petits gestes qui peuvent servir de grandes causes.

Une étude du CREDOC a d’ailleurs analysé les changements de comportement opérés depuis ces vingt dernières années. La préservation de l’eau, une ressource vitale et naturelle La vigilance vis-à-vis de l’eau s’est imposée dans les préoccupations de la société. 66 % des Français font attention à leur consommation d’eau. Une prise de conscience qui touche aussi les jeunes (57 % des 18-25 cherchent à économiser l’eau). En 1995, la principale motivation était de réduire le montant de la facture. C’est aujourd’hui le désir de préserver une ressource naturelle qui passe au premier plan. A cela peuvent se rajouter des années de «sécheresse» notamment dans notre territoire «provençal» où certaines communes ont manqué d’eau au robinet en été. Cette ressource précieuse devient alors concrètement un enjeu et les citoyens doivent faire face à des situations auxquelles ils ne croyaient pas… Les économies d’eau sont de plus en plus liées aux préoccupations environnementales. Le rapport à la voiture En France, les études montrent une évolution du rapport des citoyens à la voiture. En effet, 83 % des ménages sont équipés en 2008 contre 77 % en 1991. L’automobile a perdu de son aura après des jeunes qui étaient plus équipés il y 20 ans. Cette évolution est donc portée par les séniors. Une amélioration du service et une diminution des prix des transports en commun constitueraient la première motivation de l’abandon de la voiture. Mais 30 % de la population déclarent que rien n’est susceptible de restreindre l’utilisation de leur voiture. Les habitudes profondément ancrées dans un mode de vie ne changent pas en un jour.

Les jeunes prennent leurs distances avec la voiture. Réparer, mais ne pas jeter La prise de conscience écologique se manifeste également dans la durée de vie des produits. Huit consommateurs sur 10 utilisent des sacs réutilisables pour faire leurs courses. Ils n’étaient que 43 % en 2005. Les emballages ne représentent plus que 32 % des ordures ménagères contre 39 % en 1993. Concernant les appareils électroménagers, ou électroniques de plus d’un an, la tendance est à la réparation plutôt qu’au remplacement du produit. En outre, l’achat et la vente de produits d’occasion se multiplient et offrent une deuxième vie aux objets. Un frein au gaspillage.

fanzyodec2015.indd 18

Des filières de recyclages ou de réemploi se multiplient et permettent une meilleure visibilité des actions à mener pour les citoyens. Les ressourceries s’organisent et montrent leur efficacité sur le retraitement des objets qui peuvent avoir une deuxième vie. La semaine européenne des déchets qui se tiendra du 21 au 29 novembre 2015 est relayées par de nombreuses structures dont le CEDER qui propose un programme très dynamique et original à découvrir sur www. ceder-provence.org

Le tri sélectif et le recyclage se sont installés dans les habitudes des Français. La quantité des ordures ménagères est encore trop conséquente, mais en légère baisse depuis 2003. (359kg par personne en 2002, contre 354 en 2006). Acheter des produits biologiques Le succès du de la consommation biologique est une des actions les plus visibles dans le changement des habitudes. Il y a 15 ans, le biologique était accessible à une minorité aisée. Aujourd’hui, les produits biologiques sont accessibles également aux catégories plus modestes notamment via la grande distribution qui le référence dans de nombreux produits du quotidien. Avec moins de 900 € par mois, 52 % des personnes consomment des produits issus de l’agriculture biologique contre 20 % en 1995. L’augmentation des offres en rayon et l’identification de labels contribuent à la montée des produits biologiques. L’intérêt pour les produits fabriqués en France est au premier plan. Il est possible d’observer une forme de solidarité économique avec les entreprises Françaises. Cela limite les pressions qu’exercent les transports de marchandises étrangères sur l’environnement. Ces nouveaux comportements traduisent une consommation plus responsable et réfléchie, avec une exigence plus forte. Les ménages sont de plus en plus avertis et décèlent les pièges du marketing vert ou greenwashing. Seuls 31 % des Français considèrent que les informations présentes sur les produits verts sont fondées. La communication de masse décrédibilise les messages « bio », « 100 % naturels », utilisés à outrance.

Aujourd’hui les plus modestes consomment du BIO. S’il est bien présent, le changement des comportements individuels ne doit pas être minimisé même s’il parait insuffisant au regard des enjeux environnementaux. Le citoyens, les ménages agissent dans leurs actes quotidiens et leur choix de consommation mais ne peuvent pas le faire seuls ! Pour que la démarche soit complète et de plus grande envergure, donc plus efficace il est important de mobiliser les pouvoirs publics et les entreprises qui peuvent et doivent s’impliquer également sans plus attendre car le temps presse ! A la veille de la COP21 et des grands engagements politiques mondiaux, le citoyen à le pouvoir de faire entendre sa voix et de faire bouger les lignes, ne lâchons rien ni dans notre quotidien, ni dans nos attentes envers la société et la solidarité… En savoir plus : Renseignements auprès du CEDER à Nyons et Vaison la Romaine 04 90 36 39 16 Perrine DYON / CEDER

20/11/2015 13:20


FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

« JE RESTE VOLONTAIREMENT OPTIMISTE ! » Propos recueillis par Julien Dezécot (Provence Durable)

SOYONS (encore) PLUS VERT

19

Né à Montréal en 1932, Hubert Reeves a été professeur de physique à l’Université de Montréal, tout en étant conseiller scientifique à la NASA, aux États-Unis. Professeur invité à l’Université de Bruxelles en 1964-1965, il est, à partir de 1966, directeur de recherche au Centre national de recherche scientifique (CNRS). En 2001, il a été élu président de la ligue Roc, pour la préservation de la faune sauvage qui a changé son nom et ses statuts pour devenir Humanité & Biodiversité.

H

ubert Reeves est président de l’association Humanité et biodiversité. Cet astrophysicien de renom, originaire du Canada, remplit les salles lors de chacune de ses conférences en Provence. Rencontre à Arles avec ce citoyen du monde, ardent défenseur de la biodiversité, venu expliquer cet automne pourquoi il est désormais urgent d’agir pour préserver la nature... et l’humanité qui en fait partie et en dépend ! Vous avez déclaré lors d’une récente conférence : « Hélas, nous sommes maintenant loin du Grenelle de l’environnement, la crise a éloigné la préoccupation environnementale des esprits. » Pourquoi un tel renoncement, alors même que les écologistes étaient encore il y a peu au Gouvernement...?

Bien Être L’aromathérapie, puissante alliée de la santé

Au Grenelle - qui fut un beau moment de recherche de consensus pour donner un cap à la politique en faveur du vivant - a succédé la Conférence environnementale, dont la dernière en date s’est tenue fin novembre… J’y étais. Il faudra attendre janvier pour connaître la feuille de route que le gouvernement sortira d’après les travaux des Tables rondes. De Conférence en Conférence, les promesses sont faites mais les tenir est une autre histoire. On le constate avec la création de l’Agence nationale de la biodiversité, qui devait regrouper les établissements publics concernés, mais qui risque fort d’oublier l’Office National de Chasse et de la Faune sauvage (ONCFS) qui y aurait toute sa place…Et il faut attendre encore le vote de la loi sur la biodiversité… L’aromathérapie, contrairement aux idées reçues ne consiste pas à simplement diffuser des parfums pour se sentir bien. Les huiles essentielles peuvent être de puissantes alliées contre les microbes, virus et autres bactéries…

Pour sortir de la crise environnementale, vous vous êtes également prononcé en faveur d’une « écologie optimiste ». Cela vous place-t-il en résonance avec les déclarations de la récente ministre de l’Écologie et du développement durable, Ségolène royale, qui a déclaré : «  L’écologie et la protection de l’environnement doivent être quelque chose de positif, d’enthousiasmant. C’est une solution, pas une punition » ? Pour ma part, il s’agit d’un optimisme volontaire. Celui-ci soustend une détermination à agir. Les nouvelles sont alarmantes et la sinistrose pourrait s’installer et démobiliser. Être défaitiste n’est pas le meilleur état d’esprit pour se motiver. La motivation est un puissant levier d’action. Les mesures à prendre nécessitent des moyens financiers et le mot (éco)taxe est pourtant banni… Or une fiscalité écologique peut être incitative. Les routes à entretenir et les modes de transport à faire évoluer pour les marchandises pouvaient être en partie financés par l’écotaxe. Cette dernière visait les poids lourds qui détériorent l’environnement davantage que les voitures des particuliers. Et qui émettent tant de gaz à effet de serre… Cependant les régions frontalières pourraient être autorisées à expérimenter une version différente de l’écotaxe supprimée à l’échelon national… A suivre.

Vous dites également dans vos conférences : « Notre intelligence nous a également appris qu’à force de puiser dans les réserves naturelles, nous rendons l’humanité de plus en plus vulnérable. » Sans pour autant agir de manière concertée, comme l’illustre l’enjeu du changement climatique… ? Nous sommes partout, nous influençons, nous avons pris une telle puissance que nous sommes en mesure de réchauffer la planète, d’acidifier les océans. Prenons l’exemple de la pêche intensive. La pêche est devenue tellement efficace, qu’aujourd’hui on prend 2 fois plus de poissons qu’il ne s’en reproduit. Nous sommes en train de vider l’océan de ses poissons. Nous pouvons également détruire les forêts à une vitesse fantastique. Nous sommes d’ailleurs en train de le faire. Nous sommes donc à la cause de la crise écologique contemporaine. Nous avons tellement abîmé nos sols qu’ils deviennent de moins en moins fertiles et que cette question va devenir cruciale. Si notre intelligence nous menace, elle nous offre également la solution pour sortir de cette crise. C’est notre responsabilité aujourd’hui de montrer que l’intelligence n’est pas un cadeau empoisonné.

« Pour ma part, il s’agit d’un optimisme volontaire. Celui-ci sous-tend une détermination à agir. »

Finalement, qu’elle est votre vision « optimiste » de l’écologie, celle que vous appelez de vos vœux, afin d’éviter la « sixième extinction des espèces », comme vous le rappelez à l’envi lors de vos conférences ?

La vie, c’est une merveilleuse aventure depuis des millions et des millions d’années. A évoquer tous les événements stellaires, galactiques, planétaires et terrestres qui l’ont rendue possible, c’est vertigineux : voilà la belle histoire que je raconte. Elle commence il y a environ 7 millions d’années. Quelque part en Afrique, un animal acquiert une forme supérieure d’intelligence. Nous voici. Pourquoi nous? Pourquoi est-ce cet animal qui reçoit en cadeau de la nature cette forme d’intelligence qui lui a permis un tel développement ? Cet animal était très mal protégé, très mal loti pour survivre dans ce monde hostile. Il n’avait pas de grandes dents, ne courrait pas vite, n’avait pas de carapace comme les tortues. Il a subsisté grâce à son intelligence. Qu’est ce qu’il a fait ? Il a inventé des armes pour essayer de se protéger. C’est tout à fait raisonnable, on ne peut pas l’en blâmer. D’abord des armes assez primitives, puis des arcs, des flèches, des arbalètes, etc. Il va ensuite découvrir la poudre à canon, fabriquer des fusils, des armes de plus en plus sophistiquées. Un beau jour, il va faire des bombes atomiques, et même les faire exploser. Mais il n’a pas fait que cela, il a créé les arts, et développé ses connaissances et, surtout, la compassion. Nous devons donc avancer en gardant présente en nous la capacité d’éblouissement devant le vivant, et prendre des décisions qui ne nuiront pas aux générations futures.

fanzyodec2015.indd 19

Vous présidez l’association « Biodiversité et Humanité », ces deux mots ne peuvent-ils pas exister l’un sans l’autre ? Autrement dit, l’homme n’est-il finalement qu’une partie intégrante de la biodiversité qu’il détruit peu à peu? L’humanité peut faire disparaître des écosystèmes et des espèces. La biodiversité est victime et nous sommes donc en danger, nous qui en dépendons. L’effondrement de la biodiversité se produit en même temps que se multiplient les efforts réels (zones protégées, lois et conventions internationales ratifiées, etc.) pour la préserver. Deux forces antagonistes sont à l’œuvre. La responsabilité nous incombe de préserver la biodiversité et ses potentialités d’évolution, pour le bien futur de nos descendants. Oui je reste optimiste puisque là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve, je sais qu’un peu partout sur les territoires naissent des initiatives intéressantes, très concrètes, qui changent la donne. www.humanite-biodiversite.fr

© Humanité et Biodiversité

A la différence de la phytothérapie qui utilise l’ensemble de la plante, feuilles, fleurs, etc., à des fins médicales, l’aromathérapie n’utilise que les huiles essentielles ou les extraits aromatiques de la plante. C’est ce qui créé souvent une confusion chez certaines personnes qui pensent que l’aromathérapie consiste à diffuser des parfums pour se sentir bien. Or, les huiles essentielles sont de puissants alliés contre les petites bêtes qui nous veulent du mal. Si puissantes qu’il faut faire très attention lorsqu’on tente de les utiliser pour se sentir (c’est le cas de la dire) bien ou mieux. Les précautions d’usage existent et il faut absolument les respecter. Ne jamais utiliser d’huile essentielle sur un nourrisson par exemple, faire très attention à leur utilisation lorsqu’on est enceinte également. Pour de nombreux spécialistes, jamais la nature n’a concentré autant de puissance que dans ces huiles qui peuvent abriter jusqu’à plusieurs centaines de substances actives. Beaucoup sont de précieuses alliées pour booster nos systèmes naturels de défense. Tueuses de microbes Leurs effets sont connus depuis longtemps, mais ce n’est que plus récemment que la science avec certaines thèses et recherches a confirmé l’intérêt des huiles essentielles pour lutter efficacement contre les champignons, les microbes et même les virus. La cannelle par exemple possède d’incroyables vertus contre certains virus, l’essence de cannelle de Ceylan est réputée pour être également capable de détruire à elle seule 5 souches de champignons candida (responsable des candidoses). La menthe poivrée est capable de venir à bout du terrible bacille de Kock, responsable de la tuberculose. Bien sûr, ces huiles aux pouvoirs surpuissants ne sont pas à utiliser à la légère. Mieux vaut s’appuyer sur l’expérience de spécialistes. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur leur utilisation. Vous pouvez également suivre des formations, stages ou séminaires au musée des arômes qui distille ses propres huiles bio essentielles et propose chaque année plusieurs sessions de séminaire. Les prochaines auront lieu les 21 et 22 mai 2016. Renseignez-vous au musée des arômes et du parfum de Graveson : http://museedesaromes.com/

20/11/2015 13:20


20

CINEMA / INTERNET

Les Films à voir à Noël Alors il nous faut commencer par un film en sortie nationale en cet fin novembre et qui pourtant a été tourné en 1970. Out 1 est ainsi son titre, il est rapidement sorti en 1971 et depuis, n’est jamais réapparu en VHS, DVD ou blue-Ray. A la télévision, aucune chaine ne l’a jamais programmé et pour les amoureux du cinéma, c’est un nouveau monde qui s’ouvre. Imaginez, Jacques Rivette derrière la caméra, un des plus grands théoriciens du cinéma, célébré dans le monde entier sauf en France, JeanPierre Léaud, Michael Lonsdale, Bulle Ogier, Bernadette Laffont, devant pour un film monstre de 12h53 !!! Courez-y… l’expérience devrait en valoir la peine. Au cours de ce mois précédant Noël, on devrait voir le nouveau Terence Mallick, le génial réalisateur américain qui fait jouer devant sa caméra Christian Bale, le Batman de Nolan. Les 1ères projections de Knights of Cup font apparaître un nouveau chef d’œuvre. Nolan, en triste directeur d’acteur, a fait éclore au pire niveau l’actrice française oscarisée pour son rôle de Piaf, et, néanmoins, du Royaume Uni, on a entendu les 1ers retours si positifs d’un Macbeth extraordinaire avec le géant Mickael Fassbender et, ainsi, Marion Cotillard. Nous fera-t-il oublier Lawrence Olivier, Orson Welles et Roman Polanski ? On oubliera les comédies françaises à succès, Ta mère, Pension complète, je compte sur vous, pour attendre frénétiquement les premiers jours de 2016, avec la sortie des 8 Salopards, nouveau film du talentueux Tarantino. Pour terminer, on ne peut qu’aller voir le nouvel opus de la saga de toute une génération, Star Wars – le Réveil de la Force, dirigée par J.J. Abrahams, où nous retrouverons les héros de notre enfance : les Jedi, les Leïla, Chuwbaca et autres mark Hamill et Harrison Ford.

INTERNET La Cinetek, une ode au cinéma

Dans ces colonnes, nous nous sommes souvent plein de l’inculture du nouveau cinéma français. Citer pour eux un film plus vieux que les années 70 relevaient d’une sacré gageure. Les cinéastes du monde entier nous ont néanmoins appris qu’ils pouvaient faire des bons ou mauvais films mais ils connaissaient l’œuvre de Renoir, Ford ou Ozu sous le bout des doigts. On vous rappelle qu’aujourd’hui, dans des écoles privés du 7ème art, Renoir ou Melville ne sont absolument pas enseignés. Cinetek, sous l’impulsion du producteur Alain Rocca et de quelques cinéastes français, est ainsi lancé sur la toile. L’idée est fort simple. Des réalisateurs français mais aussi américain, coréen, thaïlandais, ont établi une liste qui leur ressemble, de films incontournables de leur filmographie. On y retrouve évidement Godard, mais aussi Carné, Bergman, Hitchcock, etc. L’idée est de transmettre et il faut les féliciter pour ce geste. La location du film coute 3,99 euros pour une version HD (9,99 pour l’achat) et il ne faut pasv s’en priver. http://lacinetek.fr/

fanzyodec2015.indd 20

«Aucun pays sur Terre ne vit sur Terre mieux que les Français.»

« La France représente tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur Terre de plein de petites manières différentes : une tasse de café parfumé avec un croissant au beurre, de belles femmes en robes courtes qui sourient librement, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée avec des amis, un peu de parfum, des enfants qui jouent au jardin du Luxembourg, le droit de ne pas croire en Dieu, ne pas s’inquiéter des calories, flirter et fumer et profiter du sexe hors mariage, prendre des vacances, lire n’importe quel livre, aller à l’école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des religieux comme des hommes politiques, laisser l’inquiétude sur ce qu’il y a après la vie aux morts. Aucun pays sur Terre ne vit sur Terre mieux que les Français. Paris, nous t’aimons, nous pleurons pour toi. Tu pleures ce soir, et nous sommes avec toi. Nous savons que tu riras encore, chanteras encore, feras l’amour et guériras, car aimer la vie est en ta nature. Les forces des ténèbres reflueront. Elles perdront. Elles perdent toujours. » Ces quelques mots ont été écrits sur le site du New York Times dans la nuit du 13 novembre 2015 en commentaire d’un article sur les terribles évènements parisiens qui venaient de se tenir dans la capitale parisienne. Paris, je t’aime. (HB)

L’histoire du cinéma… enfin révélée !

V

ous le lirez dans la chronique Internet, le cinéma se révèle enfin dans sa « grande » histoire. Pour les plus jeunes, mais aussi pour les « vieux », qui pensent que le cinéma a débuté sinon à la sortie du 1er opus de Star Wars ou au 1er Parrain, ce 7ème art est fondamentalement un art vivant, interessant, révolutionnaire, inventif, dès l’approche d’une mise en scène.

Revoir un Murnau, un lang, un Hawks, un Ford, un Godard, un Renoir, n’est plus aussi restrictif et « intellectuel » qu’il y a quelques années. L’histoire du cinéma s’est souvent liée à l’histoire avec un grand H. L’ancien bloc de l’Est avec le joug communiste s’est ainsi façonné avec sa volonté de « faire » du cinéma. L’Ecole de Lodz en Pologne resta des décennies l’une des plus grandes écoles de cinéma du monde. En Iran aujourd’hui, une flopée de réalisateurs sont pour certains des maîtres du cinéma contemporains, Kiarostami en tête, façonnant on œuvre sous le terrible joug du pouvoir iranien. Ainsi le site de Jean-Marc Morandini, sûrement le site le plus regardé dans le monde des médias (à méditer), a ainsi consacré une page entière en ce début novembre à la création d’un cinéma d’un nouveau genre. Jérôme Seydoux, patron d’industrie du cinéma français et producteur à l’infini d’une des œuvres les plus radicales de notre cinéma mondial, celle d’Alain Cavalier (voir la critique ci-dessous), est ainsi l’instigateur à 81 ans d’une merveilleux projet : un cinéma grand luxe, dans le XIIIème arrondissement de la capitale où vous pourrez découvrir, non pas les gros blockbusters sortis le mercredi, ni les films du circuit indépendant, mais plutôt les grands films du passé, qui inspirèrent ces derniers. On annonce ainsi le Corniaud, mais aussi Wong kar-Wai des années 90, un cycle Belmondo, le génial Conformiste, etc. Et puis pour Noël, il serait de bon ton d’aller piocher des pépites du grand et « vieux » cinéma pour remplir votre hotte de cadeaux : Il était une fois en Amérique, Pandora, Les Contes d’Hoffman, le Conformiste, OUT1, Rio Bravo, Sur les Quais, Le Carrosse d’Or ou encore New-York Miami. Il y a de tout dans l’histoire du cinéma et parfois, des chefs-d’œuvres qui transformeront votre vie, autant que celle qui, aujourd’hui, le font. (HB)

RETOUR DE CINEMA... 007 SPECTRE

LE FILS DE SAUL

Sam Mendes

Laslo Nemes

On en rêvait. Pour une fois, le réalisateur, excellent au demeurant, d’un James Bond prolongeait notre plaisir en en dirigeant un autre. Dans l’histoire du plus célèbre espion de fiction, les pires réalisateurs se sont succédé derrière la caméra. Et puis arriva Sam Mendès avec son Skyfall, qui en plus de deux heures, nous fit approcher les failles de l’icone James. Spectre survint et nous avons bien senti la lassitude du metteur en scène Shakespearien pour diriger ce film monstre. Après une ouverture de film proprement géniale, James redevient Bond en alignant les scènes d’action, extrêmement bien dirigées néanmoins. Le nouveau James Bond redevient un peu quelconque mais conserve ainsi ce charme si britannique. Pour information, Sam Mendes a rendu son tablier après la post production !

Grand Prix du dernier Festival de Cannes où vraiment le palmarès fut d’une grande déception pour son manque évident de discernement, le Fils de Saul est remarquable pendant au moins… 2’. Pendant cellesci, le réalisateur suit notre « héros », un membre du Sonderkommando, groupe de prisonnier juif dans un camp d’extermination chargé d’aider l’armée nazi à gazer en grande quantité les nouveaux arrivants. On le suit ainsi dans une pièce bétonnée, aidant les juifs à se dévêtir. Au son, on entend des voix allemandes disant qu’après la douche, ils pourront manger, prendre un thé chaud, se reposer. Puis des portes en fer se ferment. Le groupe d’hommes se chargent de récupérer vêtements et bijoux. Au son, on entend les cris, les ongles sur la porte. L’horreur absolue est ici, présente, hors champs. Le gaz a fait son effet. Pendant plus d’une heure et demie, le réalisateur nous raconte la suite de la petite histoire de cet homme dans ce camp. Nous nous n’y attarderons pas malgré un acteur prodigieux. La grande, effroyable, est arrivée.

LE CARAVAGE Alain Cavalier Cavalier, plus de 80 ans, sort un nouveau documentaire sur Caravage, non pas le peintre, mais le cheval, celui de Bartabas, patron du Cirque Zingaro, implanté à Aubervilliers dans la banlieue parisienne. Et le résultat est une ode au cheval, à sa liberté. Sans aucun support autre que sa caméra, Cavalier s’est installé au cœur du paddock et du manège où s’entrainent le cheval et son maître. Cavalier, pendant des semaines, arrivait, disait bonjour, se plantait là et disait en revoir en partant. Deux mots échangés pour un film génial, abouti, exemplaire, produit une nouvelle fois à perte par l’un des patrons d’industrie du cinéma français, Jérôme Seydoux. Merci monsieur !

THE LOBSTER Yorgos Lanthimos On se demande encore comment ce film a pu obtenir un prix si important que celui du Grand Prix du dernier Festival de Cannes. Il est à fortiori un défilé de poncifs du cinéma indépendant américain. Bande originale « parfaite » - on entend chanter Colin Farrell du Nick Cave -, histoire décalée – dans ce monde, les célibataires doivent prendre un conjoint sous peine de se voir transformer en animaux -, casting international et relevé - Rachel Weisz, Colin Farrell, Jessica Barden, John C. Reilly, Léa Seydoux –, humour décalée – l’apparition du chameau, la blague de l’olive – et puis, il n’y a pas grand-chose à retenir de bon tant le réalisateur est pauvre d’originalité, de talent, de plans qui font sens. N’est définitivement pas Wes Anderson qui veut…

20/11/2015 13:20


MIEUX VIVRE ENSEMBLE

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

21

Prêter et partager pour mieux vivre ensemble

Dans ce numéro de Fanz’Yo, nous aimerions mettre en avant deux initiatives qui à notre sens permettent d’améliorer notre quotidien ou celui de notre voisin. Deux actions qui correspondent à cette nouvelle chronique “Mieux vivre ensemble” que nous souhaitons développer au fil des prochains numéros. Vous aussi, n’hésitez pas à partager vos idées, celles des autres et toute initiative qui vous paraît correspondre à cette rubrique en envoyant un mail à fanzyo@lucie-asso.com www.kiva.org On n’est jamais mieux servi que par soi-même, prétend le dicton. Alors commençons par un site que Lucie, l’association éditrice de votre magazine, affectionne tout particulièrement. C’est une plateforme de prêt dans laquelle Lucie, mais n’importe qui d’autre peut le faire également, a décidé de placer une petite somme d’argent issue de nos maigres revenus publicitaires. Cette plateforme c’est www.kiva.org, un organisme sans but lucratif et indépendant qui favorise les micro-crédits proposés par des particuliers ou groupes de particuliers, associations, entreprises, etc, envers des projets portés par des personnes à l’autre bout du monde, dans des villes et villages que l’on dit “en voie de développement”, un terme bien plus politiquement correct que le “sous développés” utilisé autrefois. Comment cela fonctionne ? C’est très simple, basé un peu sur le principe du crowdfunding ou financement participatif. Vous vous inscrivez sur la plateforme kiva.org, puis vous pouvez choisir parmi un grand nombre de projets à travers le monde, celui ou ceux que vous désirez soutenir. Vous pouvez commencer à partir de 25 dollars. Cette somme d’argent sera prêtée à l’heureux bénéficiaire de votre choix. Vous pouvez ainsi choisir parmi des centaines d’emprunteurs, des personnes qui racontent leur histoire et présentent leur demande de prêt sur la plateforme. Il peut s’agir d’un élevage à développer, une entreprise à lancer, une école à construire, des solutions énergétiques propres à mettre en place.. des centaines de demandes émanant de dizaines de pays sont présentées sur le site. Vous n’avez qu’à choisir, effectuer votre prêt en fonction des sommes que vous désirez placer dans ces micro-crédits de particuliers et cliquer. De l’autre côté du globe, l’emprunteur sélectionné se verra crédité de la somme et pourra démarrer son activité grâce à vous et aux autres prêteurs de la plate-forme. Ensuite, attendez quelques temps et lorsque l’emprunteur que vous soutenez aura réussi à mener son projet à terme, comme tout bon emprunteur, il vous remboursera et vous verrez ainsi l’argent revenir sur votre compte Kiva. Libre à vous ensuite de continuer à l’utiliser pour aider d’autres projets ou de récupérer votre mise.

Les maraudes citoyennes On peut critiquer Facebook tant qu’on veut, il n’empêche que le réseau des réseaux permet aussi de mieux vivre ensemble et de développer des actions d’entraide particulièrement intéressantes et efficaces. Il en est ainsi par exemple des maraudes citoyennes que l’on voit se développer et s’organiser sur FB. Il y en a sur Avignon, Marseille, Toulon et un peu partout en France qui s’appuient sur Facebook pour soutenir amicalement, les sans-abris. Comment ça marche ? C’est très simple, en général les maraudes sont des groupes fermés sur Facebook. Il suffit de taper “maraude” ou “maraude citoyenne” dans le moteur de recherche du réseau, mais aussi sur google par exemple, pour voir une série de propositions. Libre à vous ensuite de demander à rejoindre le groupe qui vous correspond, d’attendre votre confirmation d’inscription, pour accéder aux messages diffusés dans ce groupe de maraudeurs. Il s’agit en fait de fournir des vêtements, conserves, produits d’hygiène ou de beauté, couvertures, réchauds, etc, en fonction des demandes des personnes sans domicile en lien avec le groupe. Plus ou moins régulièrement, chaque semaine, quinzaine ou mois, en fonction du groupe, des rendez-vous sont fixés pour aller à la rencontre des sans-abris, dans la rue, leur offrir les dons proposés par les maraudeurs, recueillir également leurs demandes, leurs besoins de façon à cibler les prochains dons, d’échanger quelques paroles, de boire un café ensemble, donner des croquettes ou des friandises aux chiens… La plupart du temps, il s’agit principalement de passer un bon moment en offrant un peu de son temps, de chaleur humaine et quelques objets courants. C’est modeste, sans prétention, mais terriblement efficace.

fanzyodec2015.indd 21

© Claudius Dorenrof

20/11/2015 13:21


22

MAGASINS / ARTISANS AUTHENTIQUES

Magasins / artisans authentiques NOS vrais BONS PLANS PAR FLORENCE

La fromagerie des Loubes Amateurs de chèvres ? La Fromagerie des Loubes est un petit groupement d’une douzaine de producteurs dont la plupart se situent dans les monts du Languedoc, des Cévennes jusqu’au Pic Saint Loup. Les producteurs s’engagent à conserver les méthodes traditionnelles d’élevage. Les animaux ne mangent que de l’herbe, des céréales et du foin. Elle offre des produits parfaitement sains sans rien perdre de leurs caractères traditionnels et artisanaux. Fabriqué avec le lait cru des chèvres qui pâturent les montagnes sèches des Cévennes et du Languedoc. 31 Route de Saint Bauzély 30190 Montignargues

Bouches du Rhône

Araquelle

Aux pains beaucairois

SolidairFrip

Brasserie de Sulauze

Vous souhaitez vous réchauffer pendant l’hiver avec de bonnes tisanes ? Le Laboratoire Araquelle crée en 1986 par Philippe Petit développe son activité sur la sélection, le conditionnement et la distribution de plantes exclusivement biologiques: les tisanes avec la marque, les thés, les plantes aromatiques. On aime sa démarche qualitative: respect de l’Homme, de la Nature, des terroirs et recherche gustative du produit mais aussi sociale, les plantes aromatiques sont conditionnées dans le cadre d’emplois protégés pour des handicapés (une cinquantaine) qui travaillent dans trois Centres d’Aide par le Travail.

Bastien Dizier est artisan boulanger, militant du gout dans le Gard. Il vous fera découvrir sa fougasse aux grattons, médaillé d’or 2015 à Gard Gourmand.

Le Centre Protestant Evangélique soutient l’action sociale dans le quartier de la Rocade Nord d’Avignon, par une mise à disponibilité d’une partie de ses locaux pour l’ouverture d’une friperie depuis mars 2013. SolidairFrip vous ouvre ses portes du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 15h30 à 18h (fermé le jeudi matin) : ainsi vous pourrez vous y habiller de hauts en bas et à bas prix. Le CPE accueille également les enfants du quartier Les Sources gratuitement le mercredi après-midi, pour les familles en difficulté (atelier poterie et goûter ).

Lieu-dit Héritière, 13116 Vernègues Tél : 04 90 45 74 58

La Cave Camarguaise

Guillaume David et Julien Gondard sont fabriquant de bière sur un domaine de 600 hectare en Bio-dynamie et en pluri-culture. La Brasserie est installée dans la vieille bergerie de 300 ans du domaine. Les bières sont de fermentation basse et longue maturité, non pasteurisées et non filtrées. A déguster avec modération ! 569 chemin du vieux sulauze 13140 miramas Tél : 04 90 45 39 48 Atelier Adrien Moniquet Artisan créateur de bijoux en argent massif Adrien Moniquet est un créateur de bijoux en argent massif, taillés et sculptés au marteau et à l’enclume. Inspiré par le savoir-faire de son grandpère, il façonne des pieces uniques. A découvrir, à l’approche des fêtes! 15 place de l’Eglise 13520 Maussane-les-Alpilles Tél: 06 17 14 77 14 Atelier Floral

GARD Brasserie des Garrigues

Vous recherchez de l’origiinalité…? Aurélien vous ravira tant pour ses idées novatrices en terme de bouquets que pour ses mises en scène lors de vos événemets. En plus, vous pouvez découvrir ses creations de mobilier, luminaires et de bijoux. 54b avenue de la vallée des baux 13520 Maussane-les-Alpilles Au bonheur d’Émilie Une jolie ardoise avec des plats composés selon les légumes de saison, préparés, frais, tous les jours. Côté boissons, sont à conseiller les smoothies aux fruits frais. De 5 € à 15€. 5, rue Jouvène (près du pont de Trinquetaille sur le Rhône) 13200 ARLES Tél: 04 90 98 38 71 - Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 18h

fanzyodec2015.indd 22

Les bières sont brassées à Sommières selon des méthodes de fabrication naturelle suivant les traditions. Les brasseurs ont fait le choix de ces méthodes de brassage pour leur caractère artisanal et rustique qui, au détriment d’un rendement élevé, permet d’obtenir des bières à la finesse incomparable. Les bières sont sans colorants, ni conservateurs. Elles ne sont ni filtrées ni pasteurisées. Local B4 ZA de l’Arnède 30250 Sommières Tél : 04 66 71 05 53 La Table de Cana Restaurant bio, vegetarien, sans gluten avec buffet à volonté. On aime l’objectif social de ce restaurant qui a permis de créer 11 emplois. Côté cuisine l’objectif du restaurant est aussi honorable : cuisiner des produits bio de la saison, couronné du label Ecocert. Formule buffet à midi, du lundi au vendredi : 16,90 €. Buffet du soir, week-end et jours fériés à 23,90 €. 510 rue de l’Hostellerie, zone hôtelière de Ville-Active, immeuble le Paseo. Tél: 06 47 34 43 86. Ouvert tous les jours, midi et soir.

11 cours Sadi Carnot 30300 Beaucaire Le braconnier A trente minutes du Pont du Gard, le Braconnier est une adresse incontournable, avec un ancien four à bois où sont réalisées d’authentiques grillades de poissons frais et de viandes de races d’Aubrac, sélectionnées de première fraicheur. Spécialités Gibiers, Aligot, Boudin, Mont d’Or... Produits frais faits maison! Ouvert tous les jours, midi et soir, sauf les lundi soir et mardi toute la journée. 37 grande rue 30128 Garons

Sylvie entretient des relations étroites avec des vignerons régionaux respectueux de la nature. Elle vous accueille et vous conseille des vins typés et authentiques, des valeurs sûres et des découvertes régulières. Accueil, conseil, convivialité, plaisir du partage pour des vins de qualité au juste prix. La Cave Camarguaise, c’est la volonté de faire découvrir et de partager des vins de qualité représentatifs de la richesse de notre terroir. 1324 route de Courbessac 30000 Nîmes Tél: 04 66 27 24 70

VAUCLUSE Domaine de Boyères Il s’agit d’une fabuleuse histoire de passionnés amoureux du pays d’Apt. Ils ont développé une gamme complète de produits pour le corps et de senteurs pour la maison d’excellente qualité: sans parabène ni phenoxyethanol. Le site de production, quasi familial, ouvre ses portes aux visiteurs au petit hameau du Chêne, proche d’Apt sur la route d’Avignon. Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Le Pont, 84750 Saint-Martin-de-Castillon Tél: 04 90 74 06 12 Où acheter des huitres ? Vous pouvez déguster des huitres, tielles, ou fruits de mer selon la saison…avenue saint-Ruf, tous les samedi et dimanche matin de septembre à fin avril. La douzaine d’huîtres est à 7€, amateur de coquillages vous pouvez y aller les yeux fermés ! 76 avenue Saint-Ruf 84 000 Avignon

74 Avenue des Sources 84000 Avignon

Avec l’arrivée des fêtes voici 2 ateliers de cuisine à moins de 40€ ! Atelier vins et chocolat-ganache au Pavillon des Vins – Skalli Chaque atelier est précédé d’une visite des chais, de l’histoire de l’appellation et des 13 cépages qui peuvent entrer dans la composition du cru Chateauneuf du Pape. Atelier Vin et Chocolat-ganache : 3 vins AOC Châteauneuf du Pape, associés à 6 grands chocolats. Durée 2h. Tarif public : 35 € par pers. Sur réservation à partir de 2 personnes et jusqu’à 8, le matin en semaine ou le week-end, de 10h à midi. Avenue Pierre de Luxembourg 84230 Chateauneuf du Pape. GAEC Champelle Depuis 1959, la famille cultive la lavande et s’est orientée depuis 9 ans vers l’agriculture biologique. Aujourd’hui, tous les produits proposés ont le Label Bio. Vous pouvez retrouver des spécialités locales : huile essentielle de lavande, fleurs, miel, petit épeautre de Haute-Provence. Tilleul, plantes aromatiques, confitures. Ferme Pascal Route du Ventoux 84390 Sault Tél : 04 90 64 01 50

20/11/2015 13:21


ART PLASTIQUE

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

23

Vivons ART PLASTIQUE DAKAR – UN LABORATOIRE DE L’ART CONTEMPORAIN ? FONDATION BLACHERE / APT DU 20 OCTOBRE au 23 JANVIER Envie de faire un petit tour en Afrique sans prendre l’avion ? Il suffit de se rendre à la nouvelle exposition de la Fondation Blachère qui promeut l’Art Africain contemporain depuis sa création en 2004. La Fondation a pour vocation l’aide au développement de l’Afrique en encourageant et en accueillant en résidence ses artistes, ainsi qu’en organisant plusieurs expositions par an. Elle organise aussi des ateliers de création en Afrique et en Europe et participe aux grandes biennales africaines, dont celle de Dakar notamment.

Nova

Depuis le 20 octobre ce sont donc 9 artistes du Sénégal, du Congo, de RDC, France ou Zambie qui présentent désormais leur travail au sein de l’entreprise. Tous repérés lors de la dernière Biennale de Dakar en mai 2014, ils ont depuis effectué leur résidence artistique sur Apt ou à la Somone (Sénégal) et sont mis à l’honneur pour leurs travaux représentatifs de l’art contemporain des artistes d’Afrique et de la diaspora. Milumbe Haimbe, artiste digitale de nationalité Zambienne et lauréate du Prix de la Fondation Blachère, nous présente par exemple sa bande dessinée futuriste dont le personnage principal, Ananiya, est une jeune femme de 17 ans, homosexuelle, membre d’un groupe de résistance appelé «l’Armée pour la Restauration de la Féminité». Ces artistes travaillent des médiums atypiques comme le sousverre ou les objets usagés et jetés, à travers des thématiques souvent urbaines. Leur environnement est pour eux une source inépuisable de découvertes, par leurs couleurs, leur décor rural ou urbain et par leur climat social où ordre et désordre se succèdent dans un chaos perpétuel. Fondation Blachère 384 avenue des Argiles - 84400 Apt Tel. 04 32 52 06 15 / www.fondationblachere.org

XAVIER SPATAFORA – DE LA MATIERE AU SACRE ESPACE DE L’IMPRIMERIE RIMBAUD - ESPACE ESPERLUETTE – CHAPELLE DU GRAND COUVENT / CAVAILLON DU 2 NOVEMBRE au 18 DECEMBRE L’artiste Xavier Spatafora est né à Nouméa mais a grandi dans le Sud de la France. Il sort de l’Ecole des Beaux-Arts d’Avignon et commence à exposer dès 2007 à Bruxelles, Arles, Avignon et en Provence. Il gagne en 2010 le 1er Prix de dessin contemporain organisé par Canson sur le salon Art’Nim de Nîmes. Désormais exposé en permanence dans les galeries de Gstaad, Avignon, Mougins, Paris, Cannes, Saint-Tropez et Bordeaux, il est aussi à découvrir lors de l’exposition « De la matière au sacré » qui se déroulera dans 3 hauts lieux de l’art contemporain à Cavaillon. « De la matière au sacré » s’articule autour de trois lieux : l’espace de l’imprimerie Rimbaud, l’Espace d’art contemporain Esperluette et la Chapelle du Grand Couvent. Xavier SPATAFORA est un artiste dont les matières premières sont l’espace et le temps. La Nouvelle-Calédonie constitue donc cet ailleurs lointain, nourrit son imaginaire d’enfant et construit sa singularité. Au fil du temps, cette notion géographique, au sens philosophique, d’espace et de territoire devient un élément fort de sa démarche artistique : occuper un espace, s’offrir et offrir un nouveau territoire. Pour lui, une œuvre d’art est à appréhender comme une sorte de Terra incognita virtuelle. Ce n’est pas sa valeur qui en fait sa force, mais sa potentialité d’expansion poétique. Plus une œuvre est forte, plus grand est l’espace imaginaire qu’elle occupe. Dans la peau d’un archéologue du sensible et du poétique, l’artiste traduit ses découvertes sur différents supports qui sont le résultat d’une analyse essentiellement basée et construite sur la sédimentation, la couche et la strate. Le spectateur, en tant qu’être vivant est toujours pris en considération. Il joue un rôle actif et le regard qu’il porte sur les œuvres procure des sensations à la fois physiques et mentales. Xavier Spatafora propose des directions qui procurent des émotions et questionnent l’être humain. Ce dernier, par son vécu fera sa propre analyse. L’espace Esperluette se transforme le temps de l’exposition en un laboratoire/atelier « rangé ». Par « rangé », l’artiste sous-entend une forme d’installation/exposition de son propre atelier, d’un ensemble soigneusement montré, représentation de son univers… Travaillant depuis de nombreuses années à partir de mur d’affiches, matière urbaine récupérée sur les panneaux d’affichage, c’est tout naturellement qu’une partie de l’exposition prendra place à la source de cette matière première à l’imprimerie Rimbaud. C’est ainsi que la troisième partie de l’exposition, la Chapelle du Grand Couvent, accueillera le fruit de la transformation de cette matière urbaine par l’artiste, sacralisant un temps ce recyclage poétique. xs.creations@yahoo.fr / 06.16.08.88.15

fanzyodec2015.indd 23

20/11/2015 13:21


24

ART PLASTIQUE

AG ENDA ART PLASTIQUE VAUCLUSE

ARLES

APT Fondation Blachère « DAKAR, un laboratoire de l’art contemporain ? » Du 20 octobre au 23 janvier 2016 Le centre d’art aptésien présente les créations d’artistes primés ou repérés durant la biennale Dak’Art 2014. Ces artistes ont été invités en résidence à Apt ou à La Somone (Sénégal) pour réfléchir à un « état des lieux » de l’art contemporain africain … Le futur est déjà là ! Renseignements : 04 32 52 06 15 AVIGNON My Art Goes Boom ! à l’ancien Tri Postal « Abstraction Libre » Jusqu’au 31 décembre Le plasticien Joris Brantuas pose ses valises à l’ancien tri postal d’Avignon pour une exposition sur plus de 2000m² … « L’abstraction libre est la peinture la plus naturelle et la plus universelle. C’est celle qu’un enfant produit la première fois qu’il peint avant même qu’il ait conscience de peindre. L’abstraction libre est juste la continuité, la prise de conscience et le développement de cette première expérience que nous avons tous eue la première fois que nous avons dessiné et/ou peint. » Renseignements : page facebook de la Galerie My art goes boom Bibliothèque municipale Ceccano « Frankenstein Media » Du 11 au 17 décembre Avis aux curieux, aux geeks et à tous les autres ! Le Collectif Freesson, dans l’édition 2015 de son fameux Festilab propose 6 jours d’exposition : on détourne, on scrute, on explore, on démonte, on perturbe, on exploite les machines produites par les industries numériques de ces 20 à 30 dernières années… Une quarantaine d’œuvres venues des quatre coins du globe, des artistes qui créent avec des médias anciens parfois oubliés. Point de nostalgie, les artistes s’emparent des dispositifs passés pour les traduire dans des pratiques artistiques actuelles aux enjeux aussi bien politiques qu’artistiques … Renseignements : 04 90 02 69 81 CAVAILLON

Galerie du Collectif E3 « Nous avons aimé » Du 13 novembre au 16 janvier 2016 C’est une expo à 5 mains que nous propose le Collectif E3 … Un thème plus que d’actualité, l’amour. Des visages amoureux, des minutes égrainées au hasard, des sérigraphies brodées qui piquent les coeurs, et des sons de bouches, voilà comment le sujet sera abordé par l’agence de veille artistique arlésienne ...

Carré d’artistes L’exposition vous invite à venir découvrir une sélection de 15 artistes français et internationaux. Carré d’artiste c’est la volonté de démocratiser l’art contemporain et offre au plus grand nombre l’émotion et le plaisir d’une œuvre d’art ! Renseignements : 04 42 27 60 64

fanzyodec2015.indd 24

Rebekka Deubner y présente dès le 20 novembre son exposition « Des filles la mer et une grotte ». La photographe, née à Munich en 1989, vit et travaille désormais sur Paris. Elle quitte l’Ecole des Gobelins en 2013 et fonde la même année le collectif photographique « Insolance » avec Marine De la loge et Melissa Boucher. Que donne à voir l’exposition « Des filles la mer et une grotte » ? Des adolescentes naviguant dans un univers minéral et humide, d’origine du monde, peuplant une grotte colorée et les bords de l’océan. Un parcours initiatique, menant de l’enfant à la femme. Du centre de la terre au bord du monde, ouvert à vents et marées. Telles Amaterasu, elles quittent la nuit perpétuelle afin de restaurer la lumière à la lisière des flots. Dans son univers qui associe la photographie à l’installation, elle explore la notion de projection en stimulant notre capacité à aller au-delà de l’image, vers un monde invisible que le spectateur construit par son expérience sensible et par la force de son imagination. Straat galerie 17 rue des Bergers 13006 Marseille Tél. 06 98 22 10 85 / www.straatgalerie.com

Renseignements : 04 42 58 61 53 MARSEILLE La Friche de la Belle de Mai Vendetta, l’expo : « 1980-2000 : le graphzine en France » Du 11 décembre au 27 février L’exposition permanente conservera une grande partie des reconstitutions d’espaces et installations in-situ qui auront été mises en place lors du salon de la micro-édition VENDETTA par les artistes-exposants eux-mêmes. (12 & 13 décembre) Elle mettra entre autre en exergue les travaux d’artistes serbes (Novo Doba, Igor Haufbauer....) et espagnols (Editions Valientes, Carles G.O.D. ...) et s’axera autour d’une rétrospective du graphzine français des années 80 à 2000, alimentée par les collections personnelles de Pakito Bolino (Le Dernier Cri), Jean-Jacques Tachdjian (La Chienne), La Fanzinothèque de Poitiers (qui exposera l’intégrale de Model-Peltex, LAPAR (Association pour adultes avec réserve)...

NÎMES

AIX EN PROVENCE

Lancée en 2011 par Hannah Théveneau & Remy Lieveloo, la Straat galerie est un lieu d’expérimentation, de création et de diffusion indépendant basé à Marseille. Son nom Straat, qui signifie «la rue» en néerlandais, fait référence à la ligne artistique de la galerie qui explore toutes les pratiques artistiques situées au croisement de l’art contemporain et de l’urbain. La Straat galerie soutient la jeune création contemporaine par le biais de la programmation d’une dizaine d’expositions et d’évènements par an. Depuis 2015, elle participe à des foires d’art contemporain en Europe. En activités annexes de sa programmation, elle développe des actions de médiation et conçoit sur mesure des visites ludiques et ateliers pédagogiques ouverts à tous.

CHATEAUNEUF LE ROUGE Arteum « Formats Raisin » Une exposition collective en partenariat avec la galerie Martagon de Malaucène.. Créé à l’initiative de la galerie Martagon en 2012, le concept “Formats Raisin » est présenté sous une nouvelle version à Arteum et regroupe cette fois-ci une trentaine d’artistes. Ce titre est donné par un format de papier 50x65cm ou 65x50cm, à l’origine orné en filigrane d’une grappe de raisin. La seule contrainte pour les artistes étant le format ; le support, le sujet, la technique restent à l’initiative des participants.

GARD

BOUCHES DU RHONE

LA STRAAT GALERIE/ MARSEILLE DU 20 NOVEMBRE au 9 JANVIER

Renseignements : 06 65 25 34 15

www.facebook.com/salonvendetta

Espace Esperluette / Imprimerie Rimbaud / La chapelle du grand couvent « Xavier Spatafora, de la matière au sacré » jusqu’au 19 décembre Parcours dans la ville autour du travail de Xavier Spatafora (recyclage et réutilisation d’affiches publicitaires, travail au stylo Bic) : une représentation de son atelier, son univers de travail à l’Espace Esperluette, exposition de son travail à l’imprimerie Rimbaud, puis dernière partie de l’exposition de ses œuvres à la Chapelle du grand couvent. Renseignements : 06 13 90 29 36

DES FILLES LA MER ET UNE GROTTE – REBEKKA DEUBNER

La Vigie « Rencontres N°46 » Du 27 novembre au 13 février Cette exposition s’articule autour du rapport de la couleur au matériau qui la reçoit. Chacun des 3 artistes présentés ici, aborde la question par une approche singulière. Anne Tastemain, Sylvie Turpin, et Adrien Vescovi nous présentent ici un ensemble sensible mettant à l’honneur la matière même de la couleur. Renseignements : 04 66 21 76 37 Le Club / My Art Goes Boom ! « Nouvelles peintures » A partir du 14 décembre Le plasticien Joris Brantuas expose ses nouvelles peintures toujours en exploration de la peinture la plus naturelle et la plus universelle : l’abstraction libre ! Pour reprendre sa définition, C’est la peinture qu’un enfant produit la première fois qu’il peint avant même qu’il ait conscience de peindre. L’abstraction libre est juste la continuité, la prise de conscience et le développement de cette première expérience que nous avons tous eue la première fois que nous avons dessiné et /ou peint.

FORMATS RAISIN ARTEUM / CHATEAUNEUF-LE-ROUGE DU 21 NOVEMBRE au 19 DECEMBRE Depuis 1990, et grâce au soutien de la municipalité de Châteauneuf-le-rouge, le musée d’art contemporain ARTEUM est installé au 2ème étage du château de l’Hôtel de Ville. Aujourd’hui, le musée présente trois expositions par an et développe des actions visant à soutenir la création contemporaine tout en privilégiant l’accès à l’art pour tous en région Provence Alpes Côte d’Azur. Avec ses plus de 200 m² d’espace d’exposition, le musée dispose de sept salles en intérieur et, depuis 2011, des expositions d’œuvres éphémères en lien avec le paysage environnant et réalisées in situ sur commande, prennent place dans le parc du château. En plus de son action de diffusion, ARTEUM s’inscrit ainsi dans une politique de soutien à la création contemporaine par l’aide à la production. Le concept de « Formats raisin » ? Une exposition collective d’œuvres au format raisin réalisée en partenariat avec la Galerie Martagon (située à Malaucène au pied du mont Ventoux, la galerie Martagon est un lieu d’échanges et de rencontres qui milite pour la diffusion de l’art contemporain en milieu rural). « Formats Raisin » regroupe une trentaine d’artistes. Ce titre est donné par un format de papier 50x65cm ou 65x50cm, à l’origine orné en filigrane d’une grappe de raisin. La seule contrainte pour les artistes étant le format ; le support, le sujet, la technique restant à l’initiative des participants. Les artistes invités proposent de 3 à 5 œuvres, ce qui oblige à de périlleuses mais passionnantes mises en espace de l’exposition. L’accumulation impose des règles d’accrochage pour le moins aléatoire, tant il est difficile de faire voisiner certains travaux. Le résultat se trouve renforcé par la diversité des œuvres : couleur, noir & blanc, abstraction, figuration… Cette dernière exposition clôture la saison du lieu sur «le goût et les couleurs». ARTEUM – musée d’art contemporain Le Château RN7, 13790 Châteauneuf-le-Rouge Tél. 04 42 58 61 53

Renseignements : page facebook de la Galerie My art goes boom

20/11/2015 13:21


ART PLASTIQUE

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016

RETOUR D’AURELIE...

PEINTURES DE FREDERIC DEPRUN LARNOLINE design & art contemporain /SAUVE JUSQU’AU 20 DECEMBRE LARNOLINE est un lieu qui conjugue design d’objet et galerie d’art. Située dans l’ancien évêché du petit village de Sauve, la galerie propose une programmation d’expositions d’artistes et également du mobilier, objet de décoration, créations contemporaines selon les découvertes. Jusqu’au 20 décembre, on peut y découvrir peintre lyonnais Frédéric Deprun. En apparence, ses toiles rendent fidèlement la réalité. Cependant, à y regarder de plus près, cette réalité est mise en scène. De nombreux objets d’une mythologie personnelle et enfantine s’y animent (figurines jeux d’enfant, pompiers, soldats de plombs et poupées). Le travail hyperréaliste de l’artiste s’exerce sur les surfaces brillantes. Il émane de ces œuvres un univers imaginaire mais assez troublant. Un artiste à suivre. www.larnoline.com

ECHOS SYSTEME GILLES BARBIER FRICHE DE LA BELLE DE MAI/MARSEILLE JUSQU’AU 3 JANVIER

Gilles Barbier est un artiste protéiforme et prolifique. Né à Vanuatu il arrive dans la cité phocéenne à 20 ans et il se fait vite remarquer par son originalité. Il peint, réalise des installations mais l’artiste est surtout connu pour ses créatures surprenantes: comme dans un délire schizophrénique Gilles Barbier crée des personnages à son images mais sous la forme de nains qui jouent des rôles différents, opposés ou absurdes. Ces figures hyperréalistes sont le résultat d’un moulage de son propre corps (visages, mains…) d’une extrême précision. Il s’inspire de l’univers de la BD et du fantastique. L’artiste se met dans la peau de personnages tels que le pape ou que Napoléon lors de son sacre. L’expression de chaque personnage fait l’objet d’un travail minutieux. Sortes de miroirs des âmes humaines les créatures renvoient le spectateur à ses propres émotions. Souvent troublantes les sculptures créent un effet comique. Echos système présente l’univers très atypique de l’artiste. Pour y trouver son chemin il faut probablement accepter d’emblée d’être un peu perdu. www.lafriche.org

fanzyodec2015.indd 25

25

RENCONTRE N°46 VIGIE ART CONTEMPORAIN / NIMES DU 27 NOVEMBRE au 13 FEVRIER 2016

GEORGES ROUSSE, COLLECTIONNEUR D’ESPACES CENTRE D’ART CAMPREDON /ISLE SUR SORGUE JUSQU’AU 21 FEVRIER 2016 C’est toujours un grand plaisir de découvrir une exposition de Georges Rousse. Très présent dans la région, on se souvient avec nostalgie de l’installation dans la chapelle Saint Charles d’Avignon en 2010. En cette fin d’année, c’est l’excellente programmation du Centre d’art Campredon qui invite à découvrir une exposition rétrospective. Tout d’abord, l’artiste qu’on ne peut résumer à un photographe s’intéresse à un lieu : il choisit toujours des bâtiments en déshérence, abandonnés, destinés à être rasés. Ces lieux forment la toile de fonds sur laquelle l’artiste va s’exprimer sauf que la page est loin d’être blanche mais au contraire chargé d’une mémoire, d’une émotion, d’une histoire. Au moment de son intervention, l’endroit est sur le point de disparaitre : il a la certitude que son installation va être détruite et ce qui l’intéresse en définitive, c’est de célébrer ce lieu une dernière fois en l’intégrant dans une œuvre d’art qui survivra dans la photographie. Mais qu’est ce qui est l’œuvre ? L’installation ou la photographie de l’installation ? La réponse tient dans le processus créatif de l’artiste. Comme une longue tradition d’artistes avant lui, de Holbein à Caravage, Georges Rousse utilise l’anamorphose dans son travail : une image qui se décompose et dont l’intégralité n’est visible que d’un seul point de vue. Dans ces espaces, il vient implanter une forme artistique dans l’espace du lieu. Généralement géométrique, cette forme se déploie comme dans une autre dimension, un plan inattendu dans l’espace. Pour réaliser ce travail, il utilise un appareil photo grand angle sur lequel il applique un calque qui lui permet de reporter son projet dans l’espace réel. Ensuite, il reporte la forme à l’aide de points sur les murs, les sols, les piliers et tout autre élément d’architecture, avec de la peinture. Il n’y a aucune utilisation de retouche photo numérique et c’est ce caractère artisanal qui fait toute la magie de la démarche. Cependant, seul l’appareil photo peut reconstituer parfaitement l’image créée car le champ visuel humain n’est pas assez large pour embrasser l’ensemble. Techniquement assez complexes dans la réalisation et la conception, les œuvres de Georges Rousse sont des images simples et épurées, faisant état de l’esprit des lieux. Comme de nombreux grands artistes, Georges Rousse fait dans la simplicité et c’est là qu’est le génie. L’exposition montre les photos de nombreux projets emblématiques du travail de l’artiste. Une rétrospective des années 80 à nos jours sous la forme d’une Collection d’espaces. www.islesurlasorgue.fr/campredon-expo. html

Fondée en 1992, la Vigie est une association loi 1901 créée dans l’idée de mettre en place un lieu vivant qui donnerait une chance à de jeunes artistes et serait une halte pour de plus confirmés. La Vigie propose 3 expositions par an (2 « Rencontres » et 1 « No limit »). Le concept des « Rencontres » est de faire dialoguer au minimum 2 artistes autour d’une idée directrice, et d’ainsi confronter des médiums et techniques variés. Le cadre est assez insolite : un vieil hôtel des postes, une succession de petits studios en l’état, blanchis, mais où toute la plomberie reste apparente ! Et le tout sur 4 étages ! L’exposition Rencontre n°46 s’articule donc autour du rapport de la couleur au matériau qui la reçoit. Chacun des 3 artistes présentés aborde la question par une approche abstraite singulière. Anne Tastemain travaille par ajouts, superposant la couleur couche par couche, la dernière se nourrissant des vibrations de la succession de ses dessous jouant sur les nuances et les lisières transparaissant, matière, couleur et geste faisant corps. Sylvie Turpin, travaille quant à elle à la fresque dans le mortier frais, faisant par cela même absorber la couleur par la matière qu’elle vient colorer et qu’elle associe parfois à des morceaux de toile ou de papiers, peints. Adrien Vescovi agit par décoloration en solarisant des cotons colorés ou avec de la javel, de façon à en altérer la couleur d’origine et agir en retrait. Il questionne le statut même de la peinture en présentant certaines d’entre elles posées directement sur le sol dans leur housse de transport faite dans le même tissu que la toile qu’elle contient, en attente… LA VIGIE ART CONTEMPORAIN 32 rue Clérisseau – 30 000 NIMES Tél. 04 66 21 76 37 http://lavigieartcontemporain.unblog.fr/

GALERIE D’ART CONTEMPORAIN EN LIBRE SERVICE CARRE D’ARTISTES / AIX-EN-PROVENCE EXPOSITION PERMANENTE Riche de plus de 30 galeries dans le monde et de plus de 600 artistes exposés, Carré d’artistes est un réseau incontournable du monde de l’art. La galerie d’Aix-en-Provence propose une exposition permanente de 20 artistes contemporains, en mettant à l’honneur tous les styles et tous les médiums ! Vendre des œuvres d’art à prix abordable, c’est la volonté première de cette galerie originale, une galerie en « libre service ». Pour occuper vos bambins, des ateliers gratuits d’initiation à l’art (pour les enfants de 6 à 12 ans) sont organisés chaque premier mercredi de chaque mois. Carré d’artistes (galerie d’art en libre service) 20 Rue de la Glacière 13100 Aix-en-Provence Tél. 04 42 27 60 64 www.carredartistes.com

20/11/2015 13:21


26

ANNONCES / AGENDA

Brèves

PORTAIL COUCOU

Votre département est-il un champion de l’écologie ?

SALON-DE-PROVENCE 5 DECEMBRE

Et les vainqueurs sont… l’Ardèche pour l’agriculture biologique, la Loire-Atlantique pour la consommation responsable, la Lozère et le Gard pour la protection de la biodiversité, l’Hérault pour la transition énergétique, la Creuse et la Corrèze pour la qualité de l’air. Tel est, dans le détail, le palmarès 2015 de l’écologie en France réalisé par l’hebdomadaire La Vie. Dans le même classement, la première place pour l’Agenda 21, récompensant les politiques de développement durable, revient à la SeineSaint-Denis. Preuve pour les journalistes du site d’actualité chrétien « que, contrairement à certaines caricatures, l’écologie, ce n’est pas pour les bobos, mais, au contraire, un facteur de progrès social. » Toutes catégories confondues, la Gironde est sur la première marche du podium. Le département aurait pu se faire voler la vedette par les Bretons si ceuxci n’avaient pas vu leur score plombé par la piètre qualité de l’eau, pour partie conséquence de la concentration de l’élevage. Les Girondins avaient pour eux « la biodiversité de l’estuaire, la progression du vignoble bio, les réseaux importants d’Amap (Association pour le maintien de l’agriculture biologique, ndlr), la transition énergétique dans de nombreuses collectivités », note l’hebdomadaire. Paradoxalement, la Gironde est l’un des département les plus exposés au dérèglement climatique. A Soulac, un immeuble a déjà du être évacué face à la montée des eaux. Un classement réalisé par La Vie. Un visa pour fleurir sa rue ? La drôle d’idée marseillaise !

Vous avez aimé Blur, Oasis, Pulp Suede, et les autres ? Vous avez adoré les années 90 «Made in England», leurs mélodies abrasives, leur ego surdimensionné, leur capacité à faire danser les foules, leur combat par presse interposée ? Vous avez kiffé les chorégraphies chaloupées de Jarvis Cocker, les bonds sautillant de Damon Albarn, l’arrogance de Liam Galagher ou les déplacement de diva de Brett Henderson ?
Le Portail coucou va vous faire plaisir car ce 5 décembre, on fait un bond en arrière de 20 ans pour se plonger dans le meilleur de la pop d’outre-Manche. Une soirée au Profit du Téléthon 2015. Concrètement, une dizaine de groupes sefra présent sur scène pour rendre hommage à La BRI ; courant musical majeurs des 90′s avec des groupes tels que Blur, Oasis, Pulp, Suede et bien d’autres.

Parmi les artistes présents, évidemment, il y en a une palanquée que Lucie Music suit depuis des années : c’est le cas du photographe Thomas O ‘Brien, également batteur de son état. Réactif, ultra-créatif et toujours avec un point de vue, ses clichés nous saisissent sans temps mort. Idem pour Rnest, dont l’imagerie vivifiante est un régal depuis la nuit des temps. Voire plus. Que dire également du travail graphique de Pablito Zago, qui signe les pochettes de disque de Château bruyant (Freesson) mais aussi les visuels lumineux de la salle de concert l’Akwaba. Avec, aussi, Aurore Pelisson, Goddog, Bault, Cleps, Sanair, Kat’s Eye, Olivier Tresson, Chiko, Marvin Legris | ReRec...

BAZ’R, LE FESTIVAL POP DE NOËL SETE / Plusieurs lieux DU 10 AU 13 DECEMBRE

www.portail-coucou.com / 04 90 56 27 99

OU CA DU THEÂTRE ? / GILLES CAILLEAU ESPACE DE CREATION ARTISTIQUE / L’ISLE SUR LA SORGUE 5 DECEMBRE Une conférence-spectacle, masquée. Un moment à part. Gilles Cailleau est ce 5 décembre en scène pour poser des questions ouvertement : pourquoi l’acteur qui ne désire rien autant qu’être reconnu, cache son visage derrière un bout de cuir ? Au risque de sentir la vache et de ne signer aucun autographe de toute sa vie. Le jeu masqué permet toutes les transgressions, dont la plus osée est d’ouvrir le théâtre au plus grand nombre. Conférence ? Spectacle ? Les deux à la fois mon capitaine. Cailleau a joué Shakespeare, a mis en scène « La guerre des boutons ». Il se dit garçon de théâtre depuis 1986. Il a tout fait dans le métier : électricien, écrivain, acrobate, éclairagiste, chauffeur, régisseur, décorateur, violoniste. TEL. 06 07 97 03 65

L’ARTYSHOP DE NOËL 10 RUE DU CHAPEAU ROUGE / AVIGNON 9 / 24 DECEMBRE Du 9 au 24 décembre, l’ex galerie « Tampopo » accueille l’Artyshop de Noël. Soit des sérigraphies, dessins originaux, photographies, tricotage, d’artistes locaux au talent indéniable. L’Artyshop de Noël c’est la boutique de cadeaux originale et éphémère au cœur de la ville d’Avignon (derrière la place Pie). C’est aussi une association d’artistes, électrons libres de l’art urbain et graphistes avignonnais, qui propose un choix d’œuvres uniques ou numérotées, à petits prix (à partir de 30 euros).

Baz’R, le festival pop de Sète, revient cette année pour une 3è édition dont l’ambition est tout simplement de réhabiliter Noël, le champagne bon marché et les pulls tricotés qui vont avec... Le slogan donne le ton humoristique de la manifestation, mais n’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’un vrai festival pop avec une bonne dose de concerts et de dj sets. On retiendra notamment cette année la présence de Pional, Zombie Zombie(live), Lindstrom, My life is a week end(dj set), Etienne Jaumet (dj set), Minuit, Radio Meuh, Koudlam et toutes sortes d’animations et performances à même de faire remuer les fesses les plus frigorifiées… Cerise sur le sapin de Noël : un marché de Noël alternatif, loin du circuit habituel de la grande distribution sera proposé pour les familles, enfants et noctambules qui vont enfin pouvoir être réunis. En chiffres Baz’R c’est 4 jours de festival, 3 500 m² d’espace, 10 000 visiteurs, 15 groupes, 800 kilos de jouets et vêtements collectés, 80 exposants, 40 mètres de mur d’exposition et 30 artistes plasticiens. Les festivités seront également rythmées par une série de performances participatives, des installations totalement drôles et inutiles pour vous replonger avec humour dans le Noël de vos 6 ans, celui où vous aviez encore des paillettes plein les yeux en attendant que le Père Noël vide sa hotte ! http://bazr-festival.com

VITE DIT... (Crédit photo : Jean-louis Zimmerman / Flickr)

Les trottoirs trop gris et les bacs à fleurs délaissés suscitent parfois des vocations de jardiniers. Mais à Marseille, le riverain chatouillé par l’envie de verdir son coin de rue doit se garder de tout geste précipité. Le 26 octobre prochain, lors du conseil municipal, les élus se prononceront sur l’adoption d’un « visa vert », nous apprend le site d’information Marsactu. Si la proposition passe, toute velléité de végétalisation devra faire l’objet d’une demande nominative auprès du service des espaces verts. Pour obtenir cette « autorisation d’occupation temporaire », valable pour une durée de trois ans, le Marseillais en quête de nature devra décrire précisément son projet puis s’engager à entretenir et à faire marcher son assurance si besoin. « Bordeaux, Grenoble, Le Havre, et plus récemment Paris, ont adopté des chartes de végétalisation assorties d’autorisations », lit-on sur le site d’info marseillais. Une même démarche, à une différence près : la plupart de ces villes ont, dans le même temps, mis en place des dispositifs d’incitation : un kit de jardinage à Bordeaux, une foire aux plantes à 1 euro à Paris. A Marseille, la municipalité a beau clamer que sa future charte de végétalisation s’inscrit « dans une politique ambitieuse et volontariste en faveur du retour de la nature en ville », le budget spécifique un temps évoqué n’a pour l’instant pas été débloqué.

fanzyodec2015.indd 26

SUIVEZ LES INSTRUCTIONS / DENIS PLASSARD ESPACE ROBERT HOSSEIN / GRANS 11 DECEMBRE Un animateur radio donne des instructions que les auditeurs-danseurs s’amusent à respecter. Une pièce à voir dès 6 ans à l’Espace Robert Hossein le 11 décembre. Sur le plateau, deux duos et un solo jouent et interprètent les consignes de manière différente mais pourtant parfaitement synchronisée. Au départ, elles sont données posément puis le rythme s’accélère et les parti-

cipants accomplissent comme ils le peuvent le flot hystérique d’ordres crachés par la radio. Le spectateur se prend au jeu de cette partition gestuelle qui se dessine comme un joyeux puzzle dansé.

BALLET FLAMENCO DE ANDALUCIA TH. DE LA COLONNE / MIRAMAS 11 DECEMBRE

Denis Plassard a commencé à danser sur un malentendu : emmitouflé dans du papier crépon pour le spectacle de fin d’année de son école maternelle, il était persuadé que les pas avaient une signification et que l’assemblage de ces pas construisait des phrases qui racontaient une histoire... Depuis cette époque, une question (un peu décalée pour un danseur/chorégraphe) le hante : que signifie le mouvement ? Que dit-on en bougeant ?

Le Ballet d’Andalousie s’affranchit des poncifs pour poser les japons d’un flamenco novateur mais qui ne renie pas le passé, remuant et loin d’insulter le passé. A Miramas, on attend beaucoup de leur venue.

Après une formation en danse classique et contemporaine au Conservatoire National de Région puis au CNSMD de Lyon, il danse pendant deux saisons avec la Compagnie de la Place Blanche (Josette Baïz - Aix en Provence). En 1990, Denis Plassard crée le solo Propos qui donnera son nom à la compagnie qu’il fonde l’année suivante. Dès ses débuts, il tente de tisser des liens dynamiques entre la parole et le mouvement et explore la question du sens et le rapport entre le texte et le geste. www.scenesetcines.fr / 04 90 55 71 53

Vamos, hombres !

Meilleure chorégraphe à la Biennale de Séville Retour aux racines avec le Ballet d’Andalousie. La charismatique Rafaela Carrasco, sa directrice, offre dans un ingénieux montage artistique un panorama passionnant du chant, de la musique et de la danse. La chorégraphe s’inspire des plus belles images de la compagnie, en hommage à ceux qui l’ont dirigée avant elle en apportant sa propre vision chorégraphique. Elle évite tous les clichés, confirme que le flamenco est l’emblème de la culture andalouse, qui ancre les valeurs et les sentiments de tout un peuple. Avec lui, le Ballet flamenco de Andalucía a fait naître un intérêt croissant pour cet art dans le monde entier et maintient en vie la mémoire des « maestros ». Rafaela Carrasco a obtenu le prix de la meilleure chorégraphie à la XVe Biennale de Séville. Ils jouent leur vie Le flamenco est sans doute la danse la plus incarnée qui soit. Chaque interprète semble jouer

sa vie, mettre toute son âme au service de chaque pas, de chaque geste, le corps traversé par la foudre d’une danse fière, expression des sentiments de tout un peuple. Le Ballet d’Andalousie porte une part immense du renouveau de cet art viscéral, en y ajoutant une patte graphique proche des plus grands ballets contemporains. Ses spectacles sont passés sur les cinq continents, marqués par de nombreuses récompenses et un accueil public toujours plus chaleureux. Mélancolie sauvage Le Ballet d’Andalousie est aussi une école, un vivier inépuisable de talents dont sont sorties les figures de la danse mondiale comme Israel Galván, Mercedes Ruiz, Rafael Campallo. Pur produit du Ballet, Rafaela Carrasco y fut élève, répétitrice puis soliste avant d’en prendre la direction artistique. Une activiste de la danse doublée d’une superbe interprète. Pour cette tournée, la Sévillane a choisi cinq morceaux emblématiques de l’histoire du Ballet d’Andalousie, avec les images les plus marquantes, pour en tirer une interprétation renouvelée et extrêmement personnelle. «Imágenes» est un hommage charnel aux maîtres qui l’ont formée. Une ode à la mélancolie sauvage du Flamenco, pour douze danseurs. Poignant. www.scenesetcines.fr / 04 90 50 05 26

20/11/2015 13:21


ANNONCES / AGENDA

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016 FOS SUR MER (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 STEPHANE GUILLON THEATRE DE FOS SUR MER Depuis ses débuts d’humoriste, Stéphane Guillon a choisit le côté sombre de l’humour. Rens. au : 04 42 11 01 99 VITROLLES (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 21H00 THE WORKSHOP INVITE DOUG HAMMOND MOULIN A JAZZ / Rens. au : 04 42 79 63 60 AIX EN PROVENCE (13) Humour - théâtre comédie À partir de 21H00 GLANDEURS NATURE LA FONTAINE D’ARGENT De et avec Franck Migeon et Mohammed Bounouara Les Glandeurs Nature, c’est l’histoire d’une amitié sincère entre un vrai débile et un gros abruti qui déploient des trésors d’énergie pour parvenir… à rien. Rens. au : 04 42 38 43 80 Le DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2015

Le SAMEDI 28 NOVEMBRE 2015 AVIGNON (84) Concerts / Musique - r’n’b / soul / funk À partir de 20H30 SOUL AKEMYS THEATRE DE L’OULLE De la soul, à l’Oulle avec SOUL AKEMYS Rens. au : 09 74 74 64 90 Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H00 VIANNEY SALLE POLYVALENTE DE MONTFAVET VIANNEY + ALMA FORRER LE PONTET (84) Soirée - Club / concert - Festival : Musique Elect - bar - club À partir de 21H30 GROOVE IN / CRAZY JERRY A travers le funk, la pop, le reggae, 3 chanteurs et instrumentistes illuminent la scène et partagent sans réserve leur amour de la musique Rens. au : 04 90 14 00 00 LE THOR (84) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle À partir de 21H00 ADAMA CISSOKO ET DOUNIA / LE SONOGRAF / AFRO MANDING – REGGAE ROOTS AFRICAIN / Rens. au : 04 90 02 13 30 CAVAILLON (84) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle À partir de 20H30 FAADA FREDDY+1ERE PARTIE: JOE BEL /LA GARANCE SCENE NATIONALE Rens. au : 04 90 78 64 64 NIMES (30) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 20H30 BASS CANDY PARTY L’INSTANT T / Marion et Sab sont les animatrices de l’émission LA CERISE SUR LE GATEAU, diffusée sur la radio associative RAJE Rens. au : 09 83 37 79 93 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 00H00 Festival Culture bar bars L’INSTANT T / Plus d’info sur http://www.barbars.com Rens. au : 09 83 37 79 93 ISTRES (13) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 21H00 MILOW L’USINE Milow en tournée Rens. au : 04 42 56 02 21

AVIGNON (84) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 10H00 BSB impro système THÉÂTRE DU PASSAGE AVIGNON Le dimanche on improvise Au programme : jeux, découverte du risque, scènes… En une journée, vous allez apprendre, en vous amusant, à accepter l’instant présent, à rebondir sur les propos de votre interlocuteur . Vous gagnerez en spontanéité, en assurance, et finalement en créativité, grâce au travail de Stanislavski, Brecht et Augusto Boal / Rens. au : 04.90.85.26.02 VALREAS (84) Littérature / BD / poésie - lecture - poésie À partir de 16H00 Le jardin des muets Deux textes : Les Muets d’Albert Camus, et contes de Nasreddin Hodja Théâtre du Rond Point Rue du Berteuil 84600 VALREAS NIMES (30) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 00H00 Festival Culture bar bars L’INSTANT T Plus d’info sur http://www.bar-bars.com Rens. au : 09 83 37 79 93 ISTRES (13) Théâtre / Danse - autre spectacle de danse À partir de 17H00 DADA MASILO - CARMEN THEATRE DE L’OLIVIER Dada Masilo, née à Soweto il y a moins de 30 ans, est l’une des plus prometteuses chorégraphes et danseuses de la scène internationale. Rens. au : 04 42 55 24 77 AIX EN PROVENCE (13) Humour - théâtre comédie À partir de 14H00 CEKOI CA ? LE PETIT DUC (EX THÉÂTRE ET CHANSONS) Entrons dans l’univers poétique et cocasse de deux clowns confrontés aux questions essentielles posées à qui tentent de s’adapter au monde Rens. au : 04 42 27 37 39 Humour - théâtre comédie À partir de 17H30 GLANDEURS NATURE LA FONTAINE D’ARGENT De et avec Franck Migeon et Mohammed Bounouara Les Glandeurs Nature, c’est l’histoire d’une amitié sincère entre un vrai débile et un gros abruti qui déploient des trésors d’énergie pour parvenir… à rien. / Rens. au : 04 42 38 43 80 MARSEILLE 2 (13) Concerts / Musique - variété internationale À partir de 09H30 3ÈME FOIRE MUSICALE MARSEILLAISE DOCK DES SUDS Stands de vinyles, CD, instruments… – Expositions • 9h30 – 18h30 • Réservation stand : marsc-yeah@sfr.fr Rens. au : 04 91 99 00 00 Le MARDI 01 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Spectacle - comédie musicale - cabaret À partir de 20H30 L’homme de la Mancha OPÉRA GRAND-AVIGNON Comédie musicale américaine de Mitch Leigh, inspirée du roman de Miguel de Cervantes, Livret de Dale Wasserman Paroles de Joe Darion Rens. au : 04 90 14 26 40 Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 19H30 MARDIFF / THEATRE GOLOVINE / Wendy Cornu Atelier impro-danse / Compagnie Movimiento / Rens. au : 04 90 86 01 27 SALON DE PROVENCE (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 20H00 GILAD HEKSELMAN TRIO IMFP Malgré son jeune âge, il a très vite gagné la confiance des plus grands. Clairement désigné comme l’un des guitaristes les plus prometteurs de New-York, Gilad Hekselman fascine d’aisance et de talent… Rens. au : 04 90 53 12 52 MIRAMAS (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 SHAKE / THEATRE LA COLONNE / Théâtre de Carouge D’après La Nuit des rois de William Shakespeare BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine / À partir de 20H30 ROMÉO ET JULIETTE / GRAND THEATRE DE PROVENCE

fanzyodec2015.indd 27

Ballet Preljocaj Angelin Preljocaj présente une relecture de son propre ballet Roméo et Juliette, créé en décembre 1990 pour le Lyon Opéra Ballet et remonté en 2007, pour la saison inaugurale du Grand Théâtre de Provence. Le MERCREDI 02 DÉCEMBRE 2015 NIMES (30) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H00 LOU DOUILLON PALOMA - SMAC DE NIMES METROPOLE Lou Doillon en tournée Rens. au : 04 11 94 00 10 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 TOPICK LA FONTAINE D’ARGENT POING DE VUE Ce nouvel opus vous embarquera à nouveau dans un univers complètement clownesque et déjanté… Rens. au : 04 42 38 43 80 BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 19H00 ROMÉO ET JULIETTE GRAND THEATRE DE PROVENCE Ballet Preljocaj Angelin Preljocaj présente une relecture de son propre ballet Roméo et Juliette, créé en décembre 1990 pour le Lyon Opéra Ballet et remonté en 2007, pour la saison inaugurale du Grand Théâtre de Provence. Le JEUDI 03 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 Les travailleurs de la mer THEATRE DU CHENE NOIR Dire, jouer, chanter cette bataille épique de Gilliat, marin de Guernesey. Une bataille contre les éléments, l’océan, la tempête, une pieuvre, une bataille contre lui-même. D’après Victor Hugo. Rens. au : 04 90 86 74 87 NIMES (30) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 Paper boat sailors L’INSTANT T Paper Boat Sailors est un quatuor féminin qui propose une musique aux sonorités indie folk envoutantes. Rens. au : 09 83 37 79 93 MARSEILLE 13 (13) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 SOVIET SUPREM LE MOULIN - CLUB Alors que la France ne jure plus que par l’Ouest, biberonnant sa jeunesse à la culture « yankee », deux musiciens ont décidé de prendre la tangente et de partir à la conquête de l’Est pour vivre leur « balkanican dream ». Rens. au : 04.91.06.33.94 MARSEILLE 6 (13) Spectacle - comédie musicale - cabaret À partir de 20H30 Y’A BON MIRAGES DE LA CHANSON COLONIALE ESPACE JULIEN “Y’a bon - mirages de la chanson coloniale” nous invite à un voyage musical et pictural à travers les méandres d’une histoire ancrée dans un lointain passé et de sa troublante actualité. Rens. au : 04 91 24 34 10 Le VENDREDI 04 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) cinéma / vidéo À partir de 18H15 “MES SOULIERS ROUGES” UTOPIA-LA MANUTENTION Le film sera suivi d’un débat avec Gurshad Shaheman, puis d’une soupe chaude épicée (4 euros) au 2ème étage (salle de l’AJMI) Rens. au : 04 90 82 65 36 littérature / bd / poésie À partir de 00H00 Apéro écritoire THÉÂTRE DU PASSAGE AVIGNON Les ateliers d’écriture « Un zèbre sur la langue » vous proposent d’écrire en groupe (de trois à neuf personnes), pour jouer avec les mots, le temps de faire jaillir des textes, d’imaginer… Rens. au : 04.90.85.26.02

sera déguisement de Noël. C’est gratuit, familial,tranquille (moins de 10km en 1H/1h30) dans Avignon. Départ 18h30 de la place de l’horloge LE THOR (84) Concerts / Musique - gospel À partir de 21H00 THE CAMPBELL BROTHERS LE SONOGRAF Campbell Brothers. Le groupe composé des trois frères et un fils Campbell, offre au public du monde entier un Gospel unique et original, né dans les églises baptistes du Sud profond Rens. au : 04 90 02 13 30 CARPENTRAS (84) salon / bourse / brocante À partir de 00H00 3ème édition du Salon des Créateurs COUR DE LA CHARITE Exposition vivante Cette troisième édition du salon des Créateurs s’articulera autour du thème « Les Talents d’ateliers ». Venez découvrir le fruit du travail des artisans de la région en famille ! MAUBEC (84) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle / À partir de 21H00 VAUDOU GAME + Nikita / LA GARE DE COUSTELLET [afro funk vaudou] + [dj set afro] Rens. au : 04 90 76 84 38 ISTRES (13) Théâtre / Danse - théâtre classique À partir de 20H30 LA REVOLTE THEATRE DE L’OLIVIER Histoire scandaleuse pour son temps, cette pièce d’avant-garde écrite en 1870 est le cri de révolte d’Élisabeth qui exprime avec colère et détresse, force et élégance, son désir d’une autre vie, moins matérielle. Avec Anouk Grinberg et Hervé Briaux / Rens. au : 04 42 55 24 77

À partir de 00H00 3ème édition du Salon des Créateurs COUR DE LA CHARITE Exposition vivante Cette troisième édition du salon des Créateurs s’articulera autour du thème « Les Talents d’ateliers ». Venez découvrir le fruit du travail des artisans de la région en famille !

scènes… En une journée, vous allez apprendre, en vous amusant, à accepter l’instant présent, à rebondir sur les propos de votre interlocuteur . Vous gagnerez en spontanéité, en assurance, et finalement en créativité, grâce au travail de Stanislavski, Brecht et Augusto Boal / Rens. au : 04.90.85.26.02

MAZAN (84) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 20H30 FEYDEAU SE LA JOUE LA BOISERIE DE MAZAN Un medley de trois pièces de Feydeau, qui s’enchaînent dans un rythme endiablé : L’Hôtel du libre-échange, la Dame de chez Maxime et le Dindon. Une partie des recettes du spectacle sera reversée au profit du Téléthon.

MAUBEC (84) salon / bourse / brocante À partir de 09H00 Petit marché des créateurs LA GARE DE COUSTELLET Comme chaque année la salle de concert de la Gare de Coustellet se transforme en petit marché couvert de bricoleurs ingénus qui, de leurs blanches mains, exposent des pièces uniques, fait main pour le plaisir d’offrir un peu de rêves et de poésie. / Rens. au : 04 90 76 84 38

ARLES (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 21H30 DIDIER LOCKWOOD & JEAN-MARIE ECAY CARGO DE NUIT Parrain officiel de la salle, Didier Lockwood nous fait le grand bonheur de souffler nos 20 bougies! Violoniste légendaire, Didier Lockwood ne compte plus les distinctions. / Rens. au : 04 90 49 55 99 FOS SUR MER (13) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 20H30 JE PREFERE QU’ON RESTE AMIS THEATRE DE FOS SUR MER De Laurent Ruquier Avec Michèle Bernier et Frédéric Diefenthal Rens. au : 04 42 11 01 99

Concerts / Musique - reggae - ragga - dub À partir de 21H00 THE WAILERS L’USINE The Wailers en tournée Rens. au : 04 42 56 02 21

AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 18H00 Nicole FERRONI LA FONTAINE D’ARGENT L’ŒUF, LA POULE OU NICOLE Nicole parle un peu d’elle-même, et beaucoup des autres. Nicole FERRONI est tous les mercredis matin sur France INTER pour un billet d’humeur. Rens. au : 04 42 38 43 80

BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 ROMÉO ET JULIETTE GRAND THEATRE DE PROVENCE Ballet Preljocaj Angelin Preljocaj présente une relecture de son propre ballet Roméo et Juliette, créé en décembre 1990 pour le Lyon Opéra Ballet et remonté en 2007, pour la saison inaugurale du Grand Théâtre de Provence.

BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 15H00 ROMÉO ET JULIETTE GRAND THEATRE DE PROVENCE Ballet Preljocaj Angelin Preljocaj présente une relecture de son propre ballet Roméo et Juliette, créé en décembre 1990 pour le Lyon Opéra Ballet et remonté en 2007, pour la saison inaugurale du Grand Théâtre de Provence.

MARSEILLE 13 (13) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 20H30 DISIZ + DEMI PORTION LE MOULIN - CLUB le rappeur de 37 ans a voulu revenir au rap qu’il a aimé durant son adolescence. Rens. au : 04.91.06.33.94

MARSEILLE 14 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 Sirènes THEATRE DU MERLAN Cie la part des anges Sirènes ou le chant envoûtant de nos inconscients familiaux, composé par Pauline Bureau, gardienne d’histoires de vies.

MARSEILLE 14 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 Sirènes THEATRE DU MERLAN Cie la part des anges Sirènes ou le chant envoûtant de nos inconscients familiaux, composé par Pauline Bureau, gardienne d’histoires de vies.

MARSEILLE 2 (13) cinéma / vidéo À partir de 15H00 PRIMED 2015 MUCEM / Rendez-vous offrant le meilleur de la production de documentaires et de reportages consacrés à la Méditerranée, le PriMed s’installe au MuCEM : venez assister à la projection des 4 films en compétition pour le Prix du public, et votez pour votre favori / Rens. au : 0484351313

Le SAMEDI 05 DÉCEMBRE 2015 L’ISLE SUR LA SORGUE (84) conférence / débat / discussion À partir de 20H30 Conférence Jouée sur la Commedia del Arte Le théâtre masqué et la Commedia dell’Arte Conférence jouée de & par Gilles Cailleau. A l’espace de création artistique de l’Isle sur la Sorgue 06 07 97 03 65 AVIGNON (84) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 21H00 WASHINGHTON DEAD CATS LES PASSAGERS DU ZINC Rens. au : 04 90 89 45 49 CARPENTRAS (84) salon / bourse / brocante

27

MARSEILLE 6 (13) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H00 MICROPHONE RECORDINGS PARTY / ESPACE JULIEN NASSER, HUSBANDS, KID FRANCESCOLI, FRENCH 79, OH! TIGER MOUNTAIN, JOHNNY HAWAII Le collectif de musiciens marseillais Microphone Recordings revient avec une nouvelle soirée unique / Rens. au : 04 91 24 34 10

AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 17H30 TOPICK LA FONTAINE D’ARGENT POING DE VUE Ce nouvel opus vous embarquera à nouveau dans un univers complètement clownesque et déjanté… Rens. au : 04 42 38 43 80 Le LUNDI 07 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Concerts / Musique - electro live À partir de 00H00 FESTILAB : FRANKENSTEIN MEDIA / THEATRE DE L’OULLE Du 7 au 18 décembre 2015 à Avignon, le Collectif Freesson vous invite à explorer l’univers des FRANKENSTEIN MEDIA. Exposition, concerts, performances, ateliers, workshops, conférences : venez découvrir une programmation nourrie par l’archéologie des média, l’appropriation des cultures numériques, le recyclage, le rétro, le vintage, etc. / Rens. au : 09 74 74 64 90 Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 19H00 Lundi au soleil | Jeune ballet de Cannes CDC - LES HIVERNALES Le ballet junior a été créé par Rosella Hightower au début des années 80 dénommé “Jeune Ballet International”, et en début 2001, CANNES JEUNE BALLET (CJB). Il constitue la 3ème et dernière année de formation du cycle supérieur pré-professionnel. / Rens. au : 04.90.82.33.12 MARSEILLE 7 (13) Classique - opéra À partir de 20H00 Le journal d’Anne Frank THEATRE NATIONAL DE MARSEILLE LA CRIEE / Festival Musiques interdites Opéra monodrame de Grigori Frid / Direction musicale de Marc Albrecht Avec Emilie Pictet soprano et Macha Makeïeff récitante / Rens. au : 04.91.54.70.54 Le MARDI 08 DÉCEMBRE 2015 ENTRAIGUES SUR LA SORGUE (84) Classique - chant lyrique À partir de 20H15 «Labirinto d’Amore» LA COURROIE / Anna Reinhold, soprano Thomas Dunford, luth / Rens. au : 04 90 32 11 41 SALON DE PROVENCE (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 20H00 MYSTERETRIO Quartet IMFP / Après 16 ans et plus de 900 concerts donnés aux 4 coins du globe, MYSTERE TRIO évolue et devient MYSTERETRIO QUARTET Rens. au : 04 90 53 12 52 MARSEILLE 13 (13) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 NO ONE IS INNOCENT LE MOULIN - CLUB / No one is innocent en tournée / Rens. au : 04.91.06.33.94

Le DIMANCHE 06 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 10H00 BSB impro système THÉÂTRE DU PASSAGE AVIGNON Au programme : jeux, découverte du risque,

Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H00 Les travailleurs de la mer THEATRE DU CHENE NOIR Dire, jouer, chanter cette bataille épique de Gilliat, marin de Guernesey. Une bataille contre les éléments, l’océan, la tempête, une pieuvre, une bataille contre lui-même. D’après Victor Hugo. Rens. au : 04 90 86 74 87 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 21H00 TOUCH ME LES HAUTS PLATEAUX Textes, conception, interprétation: Gurshad SHAHEMAN création sonore: Lucien GAUDION / régie lumière: Aline JOUBERT Rens. au : 09 51 52 27 48 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 21H00 TOUCH ME, TASTE ME... LES HAUTS PLATEAUX Trois performances comme trois pièces d’un même puzzle, trois jalons dans l’affirmation d’une identité. C’est à la première personne du singulier que Gurshad Shaheman prend la parole sur quelques épisodes constitutifs de sa vie, de sa petite enfance à son entrée dans l’âge adulte. Rens. au : 09 51 52 27 48 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H00 VOILE BLANCHE SUR FOND D’ÉCRAN / THEATRE DES HALLES de Simone Molina mise en scène Isabelle Provendier / Collectif Ip&Co Rens. au : 04 32 76 24 51 Humour - théâtre comédie À partir de 20H30 « être ou ne pas être » THEATRE DE L’OULLE Un comédien décide de réaliser le rêve de sa vie : jouer dix monologues des plus grands héros de l’oeuvre de Shakespeare : Hamlet, Richard III, Othello, Macbeth… ou presque. Rens. au : 09 74 74 64 90 AVIGNON (84) Sports - cyclisme À partir de 18H30 / family and young people Balade à vélo de Noël Dans le cadre des balades mensuelles de Roulons à vélo le 1er vendredi du mois, le thème

20/11/2015 13:21


28

ANNONCES / AGENDA

FESTIVAL DE FLAMENCO DIFFERENTS LIEUX / NÎMES 15 / 23 JANVIER

Le MARDI 08 DÉCEMBRE 2015 MARSEILLE 7 (13) Classique - opéra À partir de 20H00 Le journal d’Anne Frank THEATRE NATIONAL DE MARSEILLE LA CRIEE / Festival Musiques interdites Opéra monodrame de Grigori Frid / Direction musicale de Marc Albrecht Avec Emilie Pictet soprano et Macha Makeïeff récitante / Rens. au : 04.91.54.70.54

L’Espagne coule dans nos veines

Le MERCREDI 09 DÉCEMBRE 2015

Le Festival de flamenco est devenu un «Must» en France et un événement majeur en Europe. De par sa programmation, serrée, bien vue, et de par son ambiance, conviviale et avenante. Focus sur quelques-uns des temps fort qui vont marquer l’édition 2016.

CAVAILLON (84) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 La face cachée de la lune LA GARANCE SCENE NATIONALE PINK FLOYD THIERRY BALASSE Sous la direction de Thierry Balasse, des musiciens relèvent le défi de faire renaître sur scène cette oeuvre essentielle, dans son intégralité, avec une perfection et une précision inouïes. Rens. au : 04 90 78 64 64

Les 15 et 16 janvier au Théâtre de Nîmes

PORT DE BOUC (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 00H00 la chapelle sextine THÉÂTRE LE SÉMAPHORE Le théâtre en appartement se veut un lieu de rencontre entre un public qui fréquente peu notre théâtre et la création artistique dans ses formes les plus diverses. Rens. au : 04 42 06 39 09

Juin 1922, place de Los Aljibes, Alhambra de Grenade : le premier concours de Cante Jondo, sous la houlette du compositeur Manuel de Falla et avec le soutien de nombreux intellectuels dont Garcia Lorca, a marqué l’histoire du flamenco. Pour la première fois, le flamenco jusqu’alors marginal attire artistes ou critiques de l’Europe entière et sort de la clandestinité. Présidé par le maestro Antonio Chacón, le jury distingue Diego Bermudez «El Tenazas» ou le très jeune Manolo Caracol. En revisitant ce concours mythique, le Ballet Flamenco d’Andalousie, dirigé par la charismatique Rafaela Carrasco, évite tous les pièges de la commémoration. Au fil des chants ou danses de cet âge d’or, entrecoupés d’extraits d’enregistrements de l’époque, c’est bien le flamenco le plus actuel qui s’épanouit avec subtilité, émotion et maîtrise, porté par une chorégraphie majestueuse. En la memoria del cante est un hommage à l’esprit des années vingt mais avec une vision clairement contemporaine.

Vicente sont eux-aussi des chanteurs d’exception. Avec ces trois frères, fils du grand Manuel Soto Monje, dit «Sordera de Jerez», on pourrait raconter en creux toute l’histoire du flamenco gitan de Basse Andalousie. Les aïeux prestigieux (Paco de la Luz, El Niño Gloria), le parcours tourmenté et haut en couleurs de Manuel (disparu en 2001), les rites familiaux et festifs du quartier Santiago qui reste aujourd’hui encore une île gitane vouée au flamenco. Ils sont les héritiers d’une tradition ouverte dès le XVI° siècle et prolongent le récit, le renouvellent, chacun selon sa personnalité, sa sensibilité.

Le 16 janvier à l’Institut Emmanuel d’Alzon

Le 23 janvier au Théâtre Bernadette Laffont

L’irrésistible éclosion de Gema Caballero. La jeune chanteuse de Grenade poursuit sans trembler son ascension. Le guitariste Javier Patino est son complice de haut vol. Cette jeune initiée au cante dans les lieux cultes de sa ville puis au sein de la fameuse fondation Heeren de Séville, a franchi avec discrétion et obstination tous les obstacles, pour s’imposer au fil des ans. Très tôt subjuguée par l’aura d’Enrique Morente, disparu en 2010, mais aussi par les maîtres anciens, tel Antonio Chacón, Gema est une passionnée érudite et curieuse qui n’a jamais brûlé les étapes.

Le roi Miguel Poveda ! Il est le chanteur qui triomphe partout, capable d’émouvoir tous les publics et de balayer avec la même grâce tout l’éventail du flamenco. Chacun de ses récitals est un évènement. Il a plusieurs fois enflammé le Théâtre et personne n’a oublié son concert de 2010, l’un des sommets du XX° anniversaire du Festival. Miguel Poveda, chaleureux et modeste, est un magicien du chant qui plane à la manière d’un ange dans le ciel du flamenco. Maîtrise absolue des rythmes et des styles, voix ample et claire, aisance confondante y compris pour les chants les plus ardus, présence et sens du public : Miguel Poveda transmet comme personne la relation profonde et sereine qu’il vit intensément avec le flamenco.

Le 17 janvier à Paloma Les Sordera, dynastie gitane de Jerez : Ortodoxia et Vanguardia, c’est l’occasion unique de découvrir les héritiers du grand Manuel Soto : ses trois fils, Enrique, José et

Le JEUDI 10 DÉCEMBRE 2015

www. theatredenimes.com / 04 66 36 65 10

VITE DIT... NUIT FANTASTIQUE UTOPIA / AVIGNON - 12 DECEMBRE Des films, et, cette fois, un concert! On la rêve toute l’année, puis on la cauchemarde une fois devant le fait accompli! Michel Flandrin, spécialiste de l’horreur, du fantastique, du thriller qui grince, a concocté une nouvelle sélection de films qui provoquent l’effroi et l’émoi. Comme d’habitude, on mange et on boit entre les films, on refait le monde. Tout ça dans le désordre avec un bonheur jamais démenti au fil des années. Cette année, Utopia a contacté des zombies de la congrégation INOUI (Guigou Chenevier & friends), pour proposer à nouveau un Ciné-concert surprise et nous conter l’histoire d’un pacte maléfique qui jadis plongea un être dans les abîmes de l’enfer. Soirée interdite aux moins de 16 ans. Marjane Satrapi et les voix Il est trognon Jerry, dans sa jolie salopette rose d’emballeur de baignoires. A la fin de sa journée, l’employé modèle réintègre son foyer « cosy » pour de longues conversations avec Bosco (son chien) et Mr Moustache, (son chat). Le cynisme et la grossièreté de ce dernier altèrent à peine l’entrain du jeune homme, chéri de ces dames, sa psy comprise. Jusqu’à ce qu’une pilule oubliée lézarde ce quotidien rangé façon Disney. Adaptatrice à l’écran de sa bande dessinée (Persépolis), Marjane Satrapi se frotte au stéréotype du « serial killer » qu’elle appréhende dans une fantaisie graphique, très BD. Partagé entre humour et effroi, «The Voices» est un «slasher» atypique, inventif et bien joué qui rappelle au passage que le bonheur n’est qu’une question de point de vue (et de respect de la posologie).

traterrestre et peu amicale infiltre une seconde station installée au cœur de l’Antarctique. Pour la première fois à la tête d’une production initiée par une major, John Carpenter construit son récit sur des oppositions, à commencer par la description minutieuse d’un refuge douillet planté dans un environnement hostile jusqu’à - 40°. «Housebound», inédit en salles Mystérieusement inédit en salle, le Néo-Zélandais «Housebound» surfe sur les styles et les modes. Le récit s’amorce dans le vérisme façon Ken Loach. Adolescente à (gros) problèmes, Kelly est assignée à résidence chez une mère qu’elle ne supporte pas. Plutôt tendue, la promiscuité s’agrémente de manifestations domestiques mystérieuses voire agressives. Petit détail : un bracelet électronique empêche Kelly de s’éloigner du domicile familial. www.cinemas-utopia.org/avignon / 04 90 82 65 36

L’ETRANGLEUSE LA FABULEUZ/ APT - 12 DECEMBRE

John Carpenter, on dit «Môssieur»

Le duo lyonnais réunit deux instrumentistes, et deux instruments qui pourraient surprendre à première vue. Maël Salètes, guitariste que l’on a pu voir avec l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp et Mélanie Virot, harpiste classique. Il ne sert pas à grand chose de tenter d’expliquer leur musique, tant elle semble venir d’ailleurs. Une sorte de folk-rock qui puise son inspiration dans les airs traditionnels d’un pays qui n’existe pas. Des airs qui viennent de loin. Du dedans. Réputée douce et cristalline, la harpe de Mélanie Virot peut se faire incisive, abrasive ou dissonante. Et la guitare de Maël Salètes prendre à l’inverse une posture moins punk, plus tournée vers la transe africaine. Avec en sus leurs voix pour accompagner les instruments, chant plus que chanson, filant des mots dans la trame des cordes, entretenant la tension, suggérant des atmosphères. Pour leur deuxième album «Memories to come», à paraître fin 2015, c’est à l’oreille avisée du producteur anglais John Parish (PJ Harvey, Eels, Dominique A, Arno, entre autres) qu’ils ont confié la réalisation. Déjà invité sur le premier opus du groupe, GW Sok ancien chanteur de The Ex, pose à nouveau sa voix sur ce nouvel ablum (distribution : L’Autre Distribution / Labels : La Curieuse, Red Wig Les Disques De Plomb). Sur scène ils ont déjà joués avec : Blonde Redhead, Lo’Jo, Diterzy, Bernard Lubat, Yaël Naïm...

Après avoir anéanti le groupe qui l’a exhumée, une créature ex-

www.lafabuleuz.net / 09 83 06 20 44

La contagion selon David Robert Mitchell Sorti l’an dernier, «It follows» traite de la contagion, thème angulaire du Fantastique. En rupture avec les conventions, la réalisation étire l’action, délave les couleurs, suggère plus qu’elle n’expose.

fanzyodec2015.indd 28

AVIGNON (84) conférence / débat / discussion À partir de 19H00 Albert Camus, Noces avec le monde THEATRE DU CHENE NOIR Conférence sous le Chêne. Par Laurent Bove Rens. au : 04 90 86 74 87 VENASQUE (84) conférence / débat / discussion À partir de 17H00 Victor Hugo / Conférence de M. Guy Mondon A la bibliothèque de Venasque CARPENTRAS (84) Classique - opéra À partir de 20H15 Cavaleria rusticana / Pagliacci de Mascagni et Leo / LE RIVOLI Diffusion en direct depuis le Royal Opéra House de Londres. / Rens. au : 04 90 60 51 11 NIMES (30) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H00 ARTHUR H PALOMA - SMAC DE NIMES METROPOLE Arthur H en tournée / Rens. au : 04 11 94 00 10 Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 Phil Riza L’INSTANT T / Phil Riza , la dernière mèche troubadour rock’n’roll . / Rens. au : 09 83 37 79 93 ARLES (13) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H30 THOMAS DUTRONC BOURSE DU TRAVAIL / Thomas Dutronc en tournée / Rens. au : 04 90 96 50 27 PORT DE BOUC (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 00H00 la chapelle sextine THÉÂTRE LE SÉMAPHORE Le théâtre en appartement se veut un lieu de rencontre entre un public qui fréquente peu notre théâtre et la création artistique dans ses formes les plus diverses. / Rens. au : 04 42 06 39 09 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 TOPICK LA FONTAINE D’ARGENT / POING DE VUE Ce nouvel opus vous embarquera à nouveau dans un univers complètement clownesque et déjanté… / Rens. au : 04 42 38 43 80 BEAURECUEIL (13) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle À partir de 20H30 Chassol / PAVILLON NOIR Indiamore C’est un voyage d’images et de sons, de chants et d’odeurs, de paroles et d’expériences ; une déambulation dehors et dedans, ici et ailleurs ; une invitation à emprunter des chemins de traverse Le VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) ecologie / bio / bien être À partir de 20H00 Méditation Soufie THEATRE DE L’ETINCELLE Organisée par l’association Isthme 84 Rens. au : 04 90 85 43 91

LE THOR (84) Littérature / BD / poésie - lecture - poésie / À partir de 20H30 CLARIKA & DAPHNE / AUDITORIUM JEAN MOULIN Théâtre / Danse - autre spectacle de danse À partir de 20H00 The Dix Nez Music Awards, Princesses décalées pour ESPACE AUZON Musique et danse déjantée SENAS (13) cinéma / vidéo À partir de 19H00 Nuit du film musical THEATRE DE L’EDEN / Au programme Hairspray, Pitch perfect 2, Flashdance. 6€ le film, 12€ les 3 / Rens. au : 04 90 57 79 36 ARLES (13) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 21H30 CHINESE MAN DJ SET + LEYAN & SKOOB LE ROI CARGO DE NUIT / EXCEPTIONNEL ! Pour ses 20ans, les Chinese Man ont préparé un cadeau un peu spécial pour le Cargo de Nuit : une mix session orchestrée de main de maître par High Ku et Zé Matéo, accompagnés de leurs disciples Skoob Leroi & LeYan / Rens. au : 04 90 49 55 99 MIRAMAS (13) Théâtre / Danse - autre spectacle de danse À partir de 20H30 BALLET FLAMENCO DE ANDALUCIA... THEATRE LA COLONNE BALLET FLAMENCO DE ANDALUCIA - RAFAELA CARRASCO - Imagenes BERRE L’ETANG (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 20H30 MICHELANGELO 4TET / HALL DU FORUM Jazz Ethnique Brésil / Rens. au : 04.42.10.23.60 PORT DE BOUC (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 00H00 la chapelle sextine THÉÂTRE LE SÉMAPHORE / Le théâtre en appartement se veut un lieu de rencontre entre un public qui fréquente peu notre théâtre et la création artistique dans ses formes les plus diverses. Rens. au : 04 42 06 39 09 MARSEILLE 13 (13) Concerts / Musique - dark / metal À partir de 20H00 DISORDER TOUR / LE MOULIN - CLUB DAGOBA + AQME + BLACK BOMB A / Rens. au : 04.91.06.33.94 MARSEILLE 2 (13) Arts et Musées - photographie À partir de 14H00 MASTER CLASS : JEAN GAUMY MUCEM / Jean Gaumy est l’une des figures majeures de la photographie française. Entrée libre sur inscription : i2mp@mucem. org / Rens. au : 0484351313 Le SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Spectacle - grand spectacle À partir de 20H30 DO YOU SPEAK DJEMBE? THEATRE LE FORUM Do You Speak Djembe / Rens. au : 04 90 89 93 89 Spectacle - comédie musicale - cabaret LE THOR (84) Concerts / Musique - r’n’b / soul / funk À partir de 21H00 / LE SONOGRAF / XAVIER PILLAC – BLUES/ FUNKY / Rens. au : 04 90 02 13 30 MAUBEC (84) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle À partir de 21H00 Bann Gayar / LA GARE DE COUSTELLET Bann Gayar c’est la rencontre de la nouvelle génération du Maloya réunionnais et d’une certaine avant-garde BANN GAYAR + Village Pile Poil + Dj set / Rens. au : 04 90 76 84 38 ISTRES (13) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 21H00 JEANNE ADDED+ MESPARROW L’USINE / Jeanne Added en tournée / Rens. au : 04 42 56 02 21 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 PLATONOV / THEATRE DE L’OLIVIER Collectif Les Possédés D’Anton Tchekhov Rens. au : 04 42 55 24 77 VITROLLES (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 21H00 FABRICE MARTINEZ QUINTET MOULIN A JAZZ / Chut ! / Rens. au : 04 42 79 63 60 MARSEILLE 13 (13) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 20H30 ODEZENNE LE MOULIN - CLUB Odezenne en tournée / Rens. au : 04.91.06.33.94 Le DIMANCHE 13 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) fêtes et tradition À partir de 17H00 / family and young people Concert de Noël du Conservatoire ESPACE AUZON Tout public Spectacle assis, placement libre Humour - one man / woman show À partir de 17H30 TOPICK LA FONTAINE D’ARGENT / POING DE VUE Ce nouvel opus vous embarquera à nouveau dans un univers complètement clownesque et déjanté… / Rens. au : 04 42 38 43 80

Samedi VENASQUE , 12 déc. ar che

M

de Noel

Gourmand & Gourmet

de 10h. à 18h.

•• Créations

et autres curiosités

20/11/2015 13:21


ANNONCES / AGENDA

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016 Tchaikovski / LE RIVOLI / Diffusion en direct depuis le Royal Opéra House de Londres. / Rens. au : 04 90 60 51 11 ecologie / bio / bien être À partir de 20H00 Réunion du SEL / L’INSTANT T Sous l’impulsion des débats “cafés du Peuple” et du mouvement “les moutons noirs” un SEL à Nîmes se met en place, ses principes et fonctionnements s’affinent lors de réunions amicales régulières. / Rens. au : 09 83 37 79 93 ARLES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 Finir en beauté THÉÂTRE D’ARLES / Texte et conception : Mohamed El Khatib Environnement visuel : Fred Hocké Environnement sonore : Nicolas Jorio Le jour où sa mère mourut, le 20 février 2012, Mohamed El Khatib commença à rassembler et à construire une sorte de journal écrit, pour lui dire adieu et commencer un travail de deuil et de mémoire / Rens. au : 04 90 52 51 51 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 Albert MESLAY / LA FONTAINE D’ARGENT / JE DÉLOCALISE Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay a finalement cédé à la tentation de la délocalisation. / Rens. au : 04 42 38 43 80 Spectacle - comédie musicale - cabaret À partir de 20H30 LES FIANCÉS DE LOCHES LE THÉÂTRE DU JEU DE PAUME / Georges Feydeau, Hervé Devolder Quoi de mieux qu’un vaudeville de Feydeau transformé en une comédie-musicale en queues de pie et robes à faux culs rondement menée par une mise en scène inspirée et des comédiens-chanteurs aguerris ? Un théâtre estival, frais, léger et réjouissant. / Rens. au : 04 42 99 12 00

VITE DIT... BIG FLO & OLI CARGO DE NUIT / ARLES 17 DECEMBRE Big Flo & Oli sont les surnoms que se sont donné Florian et Olivio Ordonez deux jeunes frères toulousains de 21 et 19 ans, pour former leur propre groupe de musique hip-hop. Ils ont commencé à être connus en faisant des battles de rap à Toulouse. Ils commencent à véritablement se faire un nom en jouant la première partie du concert de Sexion d’Assaut et de La Rumeur, ils ont aussi partagé la scène avec Orelsan, 1995 ou IAM. En octobre 2013, le groupe a signé chez le label Polydor. Le 11 septembre 2015, leur premier album nommé La cour des grands est certifié disque d’or. Petit à petit, le groupe se fait une place dans le rap français, étant considéré comme la relève d’IAM. Aujourd’hui, dans la grande famille du hiphop français, les deux jeunes pousses Big Flo & Oli font office d’ovni en faisant voler en éclats tous les vieux clichés sur le rap avec leurs textes bien sentis et leurs compos qui dévoilent leur parcours musical au conservatoire. Une forte musicalité, des textes efficaces, un humour à toute épreuve et un show explosif en live sont leur marque de fabrique. Une référence en devenir. www.cargodenuit.com / 04 90 49 55 99

RAVEN THEATRE DES CARMES / AVIGNON 18 / 20 DECEMBRE

BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 Georges Appaix / PAVILLON NOIR / Après Univers Light Oblique présenté au Pavillon Noir en novembre 2014, Georges Appaix poursuit sa déclinaison de l’alphabet avec la lettre « V » comme Vers un protocole de conversation ?. MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 19H00 TUTU / LE GYMNASE MARSEILLE / Six hommes en TUTU ! Six danseurs hors normes dans l’un des succès de la scène parisienne 2014-15 ! / Rens. au : 04 91 24 35 35 Le JEUDI 17 DÉCEMBRE 2015

Le LUNDI 14 DÉCEMBRE 2015 MARSEILLE 6 (13) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H00 EDITORS ESPACE JULIEN Editors en tournée Rens. au : 04 91 24 34 10 Le MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de /20H00 / CHARLES GONZALES DEVIENT CAMILLE CLAUDEL THEATRE DES HALLES mise en scène Charles Gonzalès / Rens. au : 04 32 76 24 51 CAVAILLON (84) Classique - musique classique À partir de 20H30 Mozart, Mendelssohn, Beethoven LA GARANCE SCENE NATIONALE / ORCHESTRE RÉGIONAL AVIGNON-PROVENCE / Rens. au : 04 90 78 64 64 SALON DE PROVENCE (13) Concerts / Musique - jazz À partir de 21H00 YARON HERMAN / IMFP / Yaron HERMAN Piano Ziv RAVITZ Batterie / Rens. au : 04 90 53 12 52 ARLES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 Finir en beauté THÉÂTRE D’ARLES / Texte et conception : Mohamed El Khatib Environnement visuel : Fred Hocké Environnement sonore : Nicolas Jorio Le jour où sa mère mourut, le 20 février 2012, Mohamed El Khatib commença à rassembler et à construire une sorte de journal écrit, pour lui dire adieu et commencer un travail de deuil et de mémoire / Rens. au : 04 90 52 51 51 BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 Georges Appaix / PAVILLON NOIR Après Univers Light Oblique présenté au Pavillon Noir en novembre 2014, Georges Appaix poursuit sa déclinaison de l’alphabet avec la lettre « V » comme Vers un protocole de conversation ?. MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 TUTU / LE GYMNASE MARSEILLE Six hommes en TUTU ! Six danseurs hors normes dans l’un des succès de la scène parisienne 201415 ! Rens. au : 04 91 24 35 35 Le MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2015 SAINT REMY DE PROVENCE (13) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H00 RAPHAEL / ALPILIUM / Raphaël en tournée CARPENTRAS (84) Théâtre / Danse - danse classique À partir de 20H15 Casse-Noisette de Wright et

fanzyodec2015.indd 29

Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 Bien ! Bien ! Bien ! THEATRE DES DOMS / Sortie de résidence de la Cie Undessix / Rens. au : 04 90 14 07 99 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H00 CHARLES GONZALES DEVIENT THÉRÈSE D’AVILA / THEATRE DES HALLES / mise en scène Charles Gonzalès Rens. au : 04 32 76 24 51 NIMES (30) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 20H30 The Sound of Leave L’INSTANT T / The Sound of Leaves est un duo de deux jeunes guitaristes et chanteurs Nîmois pop folk Rens. au : 09 83 37 79 93 ARLES (13) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 21H00 BIGFLO & OLI / CARGO DE NUIT / Rens. au : 04 90 49 55 99 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 Albert MESLAY LA FONTAINE D’ARGENT / JE DÉLOCALISE Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay a finalement cédé à la tentation de la délocalisation. / Rens. au : 04 42 38 43 80 Spectacle - comédie musicale - cabaret À partir de 20H30 LES FIANCÉS DE LOCHES LE THÉÂTRE DU JEU DE PAUME / Georges Feydeau, Hervé Devolder Quoi de mieux qu’un vaudeville de Feydeau transformé en une comédie-musicale en queues de pie et robes à faux culs rondement menée par une mise en scène inspirée et des comédiens-chanteurs aguerris ? Un théâtre estival, frais, léger et réjouissant. Rens. au : 04 42 99 12 00 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 TUTU / LE GYMNASE MARSEILLE / Six hommes en TUTU ! Six danseurs hors normes dans l’un des succès de la scène parisienne 2014-15 ! / Rens. au : 04 91 24 35 35 Le VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Concerts / Musique - electro live À partir de 20H30 FESTILAB : FRANKENSTEIN MEDIA / THEATRE DE L’OULLE / afin de clôturer en beauté le Festilab, Freesson et ses invités transforment le Théâtre de l’Oulle en un joyeux laboratoire d’artistes qui, tels des archéologues des média, créent avec des média anciens et parfois oubliés ! / Rens. au : 09 74 74 64 90 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 INTÉGRALE DE LA TRILOGIE : CHARLES GONZALES / THEATRE DES HALLES / mise en scène Charles Gonzalès Rens. au : 04 32 76 24 51 TARASCON (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 Le Chat / THÉÂTRE MUNICIPAL DE TARASCON / De Georges SIMENONMise en scène: Didier LONG Avec: Myriam Boyer et Jean Benguigui Rens. au : 04 90 91 51 02

29

LES FANTAISISTES LA COURROIE / ENTRAIGUES 20 DECEMBRE

Deux sessions, à 11h et à 17h30. Avec possibilité de prendre le petit-déjeuner à 10h oun le goûter à 16h30. Dans ce magnifique lieu qu’est la Courroie, déferleront «Les Fantaisistes». C’est-à-dire un consert de violes de gambe au cours duquel le public entendra l’intégrale de Henry Purcell et des Fantaisies à 4 voix. Les musiciens présents : Pau Marcos-Vicens ( dessus de viole), Catherine Arnoux (Ténor de viole), Marianne Muller et Christian Sala (basse de viole).
Henry Purcell est un compositeur anglais du 17ème siècle qui dans son oeuvre associe la tradition anglaise et les avancées novatrices françaises et italiennes. Musicien complet, sa production variée et abondante (environ 800 œuvres) aborde tous les genres.
Issu d’une famille de musiciens professionnels, Purcell suit naturellement la formation qui lui ouvre les portes de musicien officiel du roi. Enfant, il rentre dans le chœur de la Chapelle royale, puis lors de sa mue, il devient conservateur des instruments. Doté d’un talent précoce en écriture, il devient très vite compositeur ordinaire pour les violons. Enfin le poste d’organiste de la chapelle de l’Abbaye de Westminster lui sera confié jusqu’à sa mort. www.lacourroie.org / 04 90 32 11 41

Dirigé par Sébastien, le fils d’André Benedetto (décédé en 2009) , le Théâtre des Carmes continue d’aller de l’avant, avec une programmation passionnante de bout en bout, qui fait la part belle au théâtre autant qu’à la danse. A quelques jours de Noël, ce lieu central du spectacle vivant ouvre ses portes à la Compagnie de danse anglaise Synaestheatre, qui investit pour la première fois les planches du Théâtre des Carmes. « Raven » c’est une ambiance, un concept, un défi.Deux univers, une fille qui va les traverser. L’amour profond d’un côté, les obligations du devoir familial de l’autre, et Faye au milieu, tiraillée entre les deux. Que se passe t-il quand nous nous sacrifions pour ceux qu’on aime ? Enigmatique et enjouée, Synaestheatre est une jeune compagnie d’Outra-Manche qui ose des histoires complexes et audacieuses. Avec ses personnages sombres et profonds, elle sublime une narration de mouvements. D’ailleurs, les membres de la troupe parlent eux-mêmes de « Poetic physical theatre » quand ils évoquent leur travail au plateau, qui ne laisse aucune part à la facilité ni à la démagogie. Rafraichissante, la compagnie devrait rapidement trouver des esprits libres en France pour suivre les circonvolutions de ses créations… www.theatredescarmes.com / 04 90 82 20 47

LA GARE SOCIAL CLUB #2 LA GARE DE COUSTELET / MAUBEC 18 DECEMBRE Entre les soirées déguisées dans 30m2 et l’after chez Dédé, l’équipage de la Gare a décidé de se lancer dans l’organisation de soirées dédiées à la Dance music. Des soirées où les musiques électroniques sont à l’honneur : Deep, House, Techno, electronica, Dubstep, drum’n bass entre autre ! L’occasion de découvrir la grande diversité de ces musiques qui font le succès des clubs depuis près de 30 ans. Après la première soirée en avril dernier mettant à l’honneur la scène électro hybride marseillaise autour du collectif marseillais Bordello (Why am i Pink ? & l’Amateur) et le dj producteur : Abstraxion ; La Gare Social Club #2 offre une carte-blanche au Label Inoove, une association culturelle avignonnaise qui produit des événements dans une logique éco-responsable (comme le Green Fest, à Sorgues) et participe activement à de nombreux événements locaux (Kolorz Festival, Festival Résonance...). Inoove, c’est aussi un jeune Label de musiques éléctroniques qui fonctionne au coup de cœur ! Pour cette carte blanche Inoove présente : Teddy Sambuki, Julien Kibo, A_ldric et Kipi Vibration. Avec un show light et vidéo improvisé pour nous faire danser... www.aveclagare.org / 04 90 76 84 38

TRANCE ILLUSION, UN FESTIVAL POUR CELEBRER LA NOUVELLE ANNEE MARSEILLE / DOCK DES SUDS 31 DECEMBRE La team Trance Illusion a beaucoup fait parler d’elle dans les 90’s en organisant une dizaine de soirées du côté d’Avignon entre 1992 et 1993. Vingt ans la voici de retour pour organiser une soirée unique à Marseille, au Dock des Suds, pour le réveillon du jour de l’an. Placé sous le signe des 7 arts, Trance Illusion sera accès sur la découverte, la musicalité et l’exaltation, où la danse s’entremêlera aux outils numériques en tout genre, où la vidéo et les projections deviendront interactives. L’équipe, toujours d’attaque, souhaite recréer le lien transgénérationnel entre la nouvelle et l’ancienne génération de fêtards et de Dj’s. Pour nous convaincre, une vingtaine d’artistes se partageront les 2 scènes pendant 12 heures de live, de DJ sets et des dizaines de performers, danseurs, graffeurs, VJ’s animeront le Dock des Sud. Parmi les artistes invités citons par exemple : Atom, Anthony P, Magi.K, Tôtô Typtek, Sebastien Bromberger, Nico Mariani, Dj Sonic , et beaucoup d’autres encore sans oublier quelques surprises parmi les guests…. Ah oui ! Il y a un dress code : Cyber punk. Ça promet !

LE PETIT THEÂTRE DU BOUT DU MONDE THEATRE D’ARLES 8 ET 9 JANVIER

Huit représentations en deux jours ! Quelle énergie ! Pour la création «Le petit théâtre du bout du monde», le public va avoir droit à un spectacle en installation habitée. Après le remarquable «Banquet Shakespeare» qui racontait la tragédie des rois déchus, Ézéquiel Garcia-Romeu conçoit un nouveau spectacle pour marionnettes contemporaines, toujours en collaboration avec le dramaturge Laurent Caillon. Cette installation habitée convoque un petit théâtre de créatures innocentes, une fourmilière humaine et animale qui fabrique hors de la civilisation, un moment de vie et de survie souterraine. Ces personnages vagabondent et vaquent à leurs occupations dans un territoire sous surveillance, un lieu gardé par choix politique que le spectateur observe, invité à manipuler lui-même certains mécanismes et ouvertures du dispositif. Il découvre l’infra-monde d’aujourd’hui, supra-monde de demain caché là, et ses habitants mystérieux qui rêvent de liberté. Une quête philosophique et poétique que poursuit le Théâtre de la Massue, pièce après pièce, en plaçant le spectateur dans un véritable voyage scénographique. «J’avoue que j’aime de plus en plus le travail avec la marionnette» déclare Ézéquiel GarciaRomeu. «Exclusivement. Au point d’être obsédé par ça, comme si je venais d’en faire la découverte. Comme si la plus belle des promesses allait être tenue, maintenant, devant mes yeux. Ah, oui, c’est vrai. Mon bonheur actuel c’est de parfaire le mouvement d’un bras, la rotation d’une tête, ou le battement d’un cil.» www.theatre-arles.com / 04 90 52 51 51

JULIETTE GRECO VOUS DIT MERCI L’AUTRE SCENE / VEDENE 10 JANVIER Merci ! C’est sobre, efficace et cela veut dire beaucoup. Pour Juliette Greco en tout cas, c’est ce qu’elle tenait à nous dire pour sa tournée d’adieu à la scène. Et oui la grande dame tire sa révérence après plus de 65 ans de carrière ! Ce concert “Merci !” est donc un véritable hommage à ses fans de toujours, celles et ceux qui comme elle le dit si bien « ont fait de ma vie un rêve éveillé ». L’interprète mythique, muse de Sartre, Vian ou Gainsbourg, reprendra quelques-uns de ses plus grands titres comme « Déshabillez-moi », « les feuilles mortes », « la Javanaise » et « Jolie Môme », mais aussi quelques-uns des morceaux enregistrés ces dernières années avec la jeune génération dont Miossec, Benjamin Biolay ou encore Abd Al Malik. Cette tournée marque le point d’orgue d’une carrière bien remplie. « Il faut savoir s’arrêter par politesse, par courtoisie, par raison ». Sur scène on retrouvera Juliette Greco accompagné de Gérard Jouannest au piano et Jean-Louis Matinier à l’accordéon.

www.trance-illusion.com

www.lautrescene.com / 04 90 31 07 75

LA VENUS A LA FOURRURE THEÂTRE DU CHÊNE NOIR / AVIGNON VENDREDI 8 & SAMEDI 9 JANVIER

TITI ROBIN SONOGRAF’ / LE THOR 14 JANVIER

Le pitch : Thomas Novachek, metteur en scène new-yorkais à la carrière peu florissante, vient d’adapter La Vénus à la fourrure tirée du livre de Sacher-Masoch. Après une journée catastrophique de casting pour le rôle principal féminin, il est sur le point de quitter son bureau lorsque Vanda Jordan, une ultime candidate à la dégaine plutôt vulgaire, se présente. Très récalcitrant à accorder sa chance à cette jeune femme, Thomas va être subjugué par les multiples interprétations proposées par la comédienne sortie de nulle part. L’envoûtante Vanda joue-t-elle la comédie ou montre-t-elle sa véritable personnalité ? Le jeu de domination qu’avait imaginé Thomas se retournerait-il contre lui ?

Taziri est un blues méditerranéen, tendant un pont musical entre les rives nord et sud de notre mer commune. Taziri renoue avec ces racines qui nous lient. Aux clivages qui voudraient nous diviser, Taziri est fondamentalement rebelle. Signifiant en berbère le clair de lune, Taziri est là pour éclairer nos nuits. L’Afrique du Nord-Ouest, dont le Maroc fait partie, est une des sources essentielles de la musique nord-américaine à travers ce blues qui a tant nourri aujourd’hui la musique populaire occidentale.! Mais c’ est aussi une part importante de l’histoire européenne, car nous avons à la fois hérité de la grande Andalousie et partagé nos vies et nos destins, notre sueur et notre sang.!

Un texte de David Ives, dans une adaptation d’Anne-Elisabeth Blateau et une mise en scène de Jérémie Lippmann. Avec Marie Gillain et Nicolas Briançon. Créée à Broadway en janvier 2010, La Vénus à la fourrure a été couronnée de 3 Tony Awards en 2011. Marie Gillain a reçu le Molière 2015 de la Meilleure Comédienne et le spectacle a été nommé comme Meilleure pièce du Théâtre privé.

Titi Robin prolonge ici sa collaboration avec le jeune et charismatique artiste gnawa Mehdi Nassouli. Après avoir enregistré ensemble l’album marocain « Likaat » et partagé la scène pour le spectacle « Les Rives », ils abordent un répertoire original de chansons et d’ instrumentaux, que Titi a composé pour l’occasion à destination de cette belle voix marocaine et du groove éclatant de son guembri, qui se marient si bien aux phrases incisives du bouzouq et de la guitare du musicien français !

www.chenenoir.fr / 04 90 86 74 87

www.lesonograf.fr / 04 90 02 13 30

20/11/2015 13:21


30

ANNONCES / AGENDA MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 TUTU / LE GYMNASE MARSEILLE Six hommes en TUTU ! Six danseurs hors normes dans l’un des succès de la scène parisienne 2014-15 ! Rens. au : 04 91 24 35 35 Le DIMANCHE 20 DÉCEMBRE 2015 ENTRAIGUES SUR LA SORGUE (84) Classique - chant lyrique / À partir de 11H00 «Les Fantaisistes» / LA COURROIE Consort de violes de gambe Intégrale des Fantaisies à 4 voix d’Henry Purcell / Rens. au : 04 90 32 11 41 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 17H30 Albert MESLAY / LA FONTAINE D’ARGENT / JE DÉLOCALISE Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay a finalement cédé à la tentation de la délocalisation. Rens. au : 04 42 38 43 80 Le JEUDI 24 DÉCEMBRE 2015 AIX EN PROVENCE (13) Humour - théâtre comédie À partir de 21H00 Les Parents viennent de Mars… LA FONTAINE D’ARGENT / Comédie de Rodolphe Le Corre avec Estelle Misbach, Pierre Léandri et Rodolphe Le Corre + DINER DE NOËL (Sur réservation) Rens. au : 04 42 38 43 80 Le VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Le VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2015 MAUBEC (84) soirée - club / concert - festival : musique elect À partir de 22H00 La Gare Social Club #2 LA GARE DE COUSTELLET / Pour ce deuxième opus “La Gare Social Club”, c’est une carte-blanche au Label Inoove qui se prépare / Rens. au : 04 90 76 84 38 ISTRES (13) Concerts / Musique - rap / hip-hop / slam À partir de 21H00 BLACKO / L’USINE Rens. au : 04 42 56 02 21 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 Albert MESLAY / LA FONTAINE D’ARGENT / JE DÉLOCALISE Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay a finalement cédé à la tentation de la délocalisation. / Rens. au : 04 42 38 43 80 Spectacle - comédie musicale - cabaret À partir de 20H30 LES FIANCÉS DE LOCHES LE THÉÂTRE DU JEU DE PAUME Georges Feydeau, Hervé Devolder Quoi de mieux qu’un vaudeville de Feydeau transformé en une comédie-musicale en queues de pie et robes à faux culs rondement menée par une mise en scène inspirée et des comédiens-chanteurs aguerris ? Un théâtre estival, frais, léger et réjouissant. Rens. au : 04 42 99 12 00

AIX EN PROVENCE (13) Humour - théâtre comédie / À partir de 17H30 Les Parents viennent de Mars… / LA FONTAINE D’ARGENT Comédie de Rodolphe Le Corre avec Estelle Misbach, Pierre Léandri et Rodolphe Le Corre + DINER DE NOËL (Sur réservation) / Rens. au : 04 42 38 43 80 Le DIMANCHE 27 DÉCEMBRE 2015 NIMES (30) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 20H30 Hep’ Garçon ! / L’INSTANT T Bienvenue dans notre restaurant improvisé ! Installez-vous, consultez le menu, et commandez les histoires que vous souhaitez / Rens. au : 09 83 37 79 93 Le JEUDI 31 DÉCEMBRE 2015 AVIGNON (84) Classique - opérette À partir de 20H30 La Chauve-Souris OPÉRA GRAND-AVIGNON Opérette en trois actes de Johann Strauss Livret français de Paul Ferrier d’après Henri Meilhac et Ludovic Halévy Troisième opérette de Johann Strauss, La Chauve-Souris est un chef d’œuvre du genre, unanimement apprécié tant pour ses qualités musicales exceptionnelles que pour l’intelligence de son livret. / Rens. au : 04 90 14 26 40 Humour - one man / woman show À partir de 20H00 Manuel Pratt / THEATRE DE L’OULLE « Comme des vacances à Tchernobyl » Censuré à la télé, banni par la radio, le seul moyen d’entendre Pratt : le voir sur scène ! / Rens. au : 09 74 74 64 90

SENAS (13) Humour - théâtre comédie À partir de 18H30 Le Coach / THEATRE DE L’EDEN La comédie du réveillon ! Une comédie de Bruno Bachot et Denis Bardiau / Rens. au : 04 90 57 79 36 NIMES (30) soirée - club / concert - festival : musique elect À partir de 23H00 DJ Vinodilo / L’INSTANT T Viens fêter la nouvelle année !!! / Rens. au : 09 83 37 79 93 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 22H30 Jean-Patrick DOUILLON LA FONTAINE D’ARGENT / SATIRE D’ACTU Une ballade dans la grande tradition des spectacles comiques de Music Hall avec revue d’actualité, sketchs burlesques, parodies, chansons humoristiques... / Rens. au : 04 42 38 43 80 Humour - one man / woman show À partir de 18H00 Richard RUBEN / LA FONTAINE D’ARGENT / Richard Ruben n’est pas un belge ordinaire… C’est une véritable star en Belgique (20 ans de carrière, plus de 2 500 représentations, 9 one man shows, il remplit des salles de 5 000 personnes…) / Rens. au : 04 42 38 43 80 soirée - club / concert - festival : musique elect À partir de 19H30 TRANCE ILLUSION / DOCK DES SUDS Anthony P, Atom, Ron Wattz, David Prap, El Mariachi, Bent Zipper… / Rens. au : 04 91 99 00 00 Le MARDI 05 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 La colère du tigre / OPÉRA GRAND-AVIGNON / Avec Claude Brasseur & Yves Pignot. Un géant de la politique, Clémenceau, face à un géant des arts, Claude Monet, amis de longue date. / Rens. au : 04 90 14 26 40 Le VENDREDI 08 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Théâtre / Danse - théâtre classique À partir de 20H00 La Vénus à la fourrure THEATRE DU CHENE NOIR / Thomas Novachek, metteur en scène new-yorkais à la carrière peu florissante, vient d’adapter La Vénus à la fourrure tirée du livre de Sacher-Masoch. / Rens. au : 04 90 86 74 87 Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 COLINE & EDMOND RUSSO ET SHLOMI TUIZER / THEATRE DE L’OLIVIER / Chorégraphie Edmond Russo et Shlomi Tuizer Avec les danseurs de la formation professionnelle Coline / Rens. au : 04 42 55 24 77 Le SAMEDI 09 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Théâtre / Danse - théâtre classique À partir de 20H00 La Vénus à la fourrure THEATRE DU CHENE NOIR / Thomas Novachek, metteur en scène new-yorkais à la carrière peu florissante, vient d’adapter La Vénus à la fourrure tirée du livre de Sacher-Masoch. / Rens. au : 04 90 86 74 87 FOS SUR MER (13) Concerts / Musique - world / musique traditionnelle - de 8 a 16 ans / À partir de 19H00 / family and young people SOIREE FLAMMES N’CO / THEATRE DE FOS SUR MER Soirée complète : 19h Des châteaux en Espagne (théâtre)

20h Buffet dînatoire 21h00 Calle Flamenca par la Compagnie Calle Flamenca / Rens. au : 04 42 11 01 99

Smetryns Chant et jeu : Natasha Young Musicien : Toon Callier / Rens. au : 04 90 52 51 51

Le LUNDI 11 JANVIER 2016

MARTIGUES (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 CE QUE LE JOUR DOIT À LA NUIT LES SALINS / CHORÉGRAPHIE D’HERVÉ KOUBI Sur scène, onze danseurs algériens et un burkinabé offrent un moment d’une rare beauté, entre prouesses physiques et émotion. / Rens. au : 04 42 49 02 00

AVIGNON (84) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 19H00 Présentation de la 38e édition des Hivernales / CDC - LES HIVERNALES / Le public est invité à découvrir la programmation 2016 en images, cette présentation publique sera animée par Emmanuel Serafini. Rens. au : 04.90.82.33.12 Le JEUDI 14 JANVIER 2016 AVIGNON (84) littérature / bd / poésie À partir de 00H00 Apéro écritoire / THÉÂTRE DU PASSAGE AVIGNON / Les ateliers d’écriture « Un zèbre sur la langue » vous proposent d’écrire en groupe (de trois à neuf personnes), pour jouer avec les mots, le temps de faire jaillir des textes, d’imaginer… / Rens. au : 04.90.85.26.02 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H00 LA CRIEUSE / THEATRE DES HALLES LA CRIEUSE d’Yves Lebeau projet conçu par Catherine Prallet / Rens. au : 04 32 76 24 51 LE THOR (84) Concerts / Musique - blues-country À partir de 21H00 TITI ROBIN – BLUES MÉDITERRANÉEN LE SONOGRAF / Taziri est un blues méditerranéen, tendant un pont musical entre les rives nord et sud de notre mer commune. Taziri renoue avec ces racines qui nous lient. Rens. au : 04 90 02 13 30 BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 Cecilia Bengolea et François Chaignaud PAVILLON NOIR / Dub love Il faut oser danser sur pointes les vibrations du dub balancées en « live » par le Dj réunionnais High Elements ! Le VENDREDI 15 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 JÉRÉMY FERRARI / THEATRE LE PARIS / “VENDS 2 PIÈCES À BEYROUTH” NOUVEAU SPECTACLE - avec D8 Avec son dernier spectacle sur les religions, Jérémy a eu beaucoup de problèmes. Il a donc choisi un sujet plus léger : la guerre ! Rens. au : 0 899 70 60 51 Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H00 LA CRIEUSE / THEATRE DES HALLES LA CRIEUSE d’Yves Lebeau projet conçu par Catherine Prallet / Rens. au : 04 32 76 24 51

BEAURECUEIL (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 Cecilia Bengolea et François Chaignaud PAVILLON NOIR / Dub love Il faut oser danser sur pointes les vibrations du dub balancées en « live » par le Dj réunionnais High Elements ! MARSEILLE 6 (13) Concerts / Musique - variété - chanson À partir de 20H30 YVES JAMAIT / ESPACE JULIEN Yves Jamait en tournée / Rens. au : 04 91 24 34 10 Le SAMEDI 16 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Classique - musique classique À partir de 17H00 Ahlima Mhamdi, mezzo-soprano & Marieke Hofmann, pi / OPÉRA GRAND-AVIGNON « Les secrets d’une fête réussie… Conseils en chanson » A l’issue du concert, un cocktail est offert aux spectateurs et en présence des interprètes / Rens. au : 04 90 14 26 40 Concerts / Musique - blues-country À partir de 20H30 Inter’Notes : Les invendables / OPÉRA GRAND-AVIGNON / Bienvenue dans le monde du rythm’n blues / Rens. au : 04 90 14 26 40 Humour - one man / woman show À partir de 20H30 JÉRÉMY FERRARI / THEATRE LE PARIS / “VENDS 2 PIÈCES À BEYROUTH” NOUVEAU SPECTACLE - avec D8 Avec son dernier spectacle sur les religions, Jérémy a eu beaucoup de problèmes. Il a donc choisi un sujet plus léger : la guerre ! Rens. au : 0 899 70 60 51 LE THOR (84) Concerts / Musique - jazz À partir de 20H30 DANIEL MILLE “CIERRA TUS OJOS” AUDITORIUM JEAN MOULIN / Daniel Mille en tournée ISTRES (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 JEAN-CLAUDE GALLOTTA - MY ROCK / THEATRE DE L’OLIVIER / Centre chorégraphique national de Grenoble Cie Jean-Claude Gallotta Chorégraphie Jean-Claude Gallotta La soirée se poursuivra avec un bal / Rens. au : 04 42 55 24 77

ecologie / bio / bien être À partir de 20H00 Méditation Soufie THEATRE DE L’ETINCELLE / organisée par l’association Isthme 84 / Rens. au : 04 90 85 43 91

MARSEILLE 6 (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 ZIZE “MA FAMILLE MAMA MIA” ESPACE JULIEN / Les Hivernales du rire. Zize, la plus déjantée des marseillaises revient avec un nouveau spectacle / Rens. au : 04 91 24 34 10

ARLES (13) Concerts / Musique - musique / concert pour enfants - de 4 a 10 ans À partir de 19H00 / family and young people La Neige THÉÂTRE D’ARLES / MUSIQUE, CHANT & DANSE Concept et mise en scène : Inne Goris Musique : Thomas

Le DIMANCHE 17 JANVIER 2016 AVIGNON (84) Humour - café théâtre / boulevard À partir de 10H00 BSB impro système THÉÂTRE DU PASSAGE AVIGNON Au programme : jeux, découverte du risque, scènes… En

dépend du contenu. Le Théâtre de l’Oulle, qu’on connaît depuis longtemps en juillet, est maintenant ouvert à l’année. Laurent Rochut, metteur en scène, homme de presse, en est devenu propriétaire avant l’été. Et son idée est de mettre en place une programmation non conformiste. Qui s’en plaindra. Ainsi, dans les jours et les semaines qui viennent, a-t-il reçu et va-t-il recevoir deux icônes du « Non politiquement correct », tous deux d’ailleurs virés de France Inter : Didier Porte (21 novembre), qui se fait passer pour un penseur de droite. Et ça, déjà, c’est désopilant en soit.

de la danse hip-hop et de sa propre écriture : il transpose sur scène l’univers des boîtes de nuit. Bliss « extase » en anglais, offre une immersion dans les extravagances de ces lieux, où les danses se distinguent par une gestuelle hybride et actuelle. Sur fond de musique électronique, véritable lien entre les sensations et les mouvements, la pièce suit le parcours d’individus dont les histoires se dévoilent, se croisent, se manquent. Le public est invité à se fondre avec les danseurs dans le voyage d’une nuit, au cours duquel la danse se retrouve et se nourrit dans une intoxication intensive, affamée, obstinée, dans une gestuelle brassée et énergique. À l’issue du spectacle « Bliss », la compagnie Rêvolution vous convie à continuer la soirée dans la salle du bout de la nuit pour assouvir cette irrésistible envie de danser qui vous aura envahi... L’after électro nous propose une traversée des genres musicaux issus du hip-hop des années 70 à nos jours. Sous l’impulsion d’un DJ et des danseurs de la compagnie, entre percussions et sons électroniques, l’after façon Rêvolution !

VITE DIT... GASPARD PROUST THEATRE EDEN / SENAS 30 JANVIER

Il est arrivé, celui que nous n’attendions plus ! Enfant terrible au nom anachronique, véritable ovni du one-man-show, Gaspard Proust ose tout, absolument tout. L’humour noir, très noir, est son royaume désenchanté. Il le manie à la pointe de sa plume épurée, sans peur ni retenue. Gaspard Proust est libre et nous le fait savoir. Il ne s’agite pas d’un pouce, immobile sur la scène, mais bouscule son public. Il l’a d’ailleurs conquis avec son spectacle Gaspard Proust tapine et ses succès au cinéma et à la télévision chaque samedi soir dans Salut les terriens. Jeune génie du rire, insolent, grinçant et original, Gaspard Proust ne fait rien comme les autres. Inclassable, il est immédiatement adopté par tous ceux qui l’entendent pour la première fois. C’est l’humoriste à suivre et à ne plus quitter ! Son nouveau spectacle est attendu avec impatience. L’ex-spécialiste de la haute finance qui travaillait alors en Suisse a depuis changé de braquet et de point de vue. Même si malheureusement il n’officie plus chez Ardisson, on le garde sous le coude pour aller l’applaudir sur scène. Où il est encore plus mordant. www.ville-de-senas.fr

DANIEL MILLE JOUE ASTOR PIZZOLLA AUDITORIUM DE VAUCLUSE / LE THOR 16 JANVIER La rencontre de deux géants : feu le roi du tango intimiste et virtuose, Astor Piazzolla, et Daniel Mille, musicien gigantesque qui ne cesse

fanzyodec2015.indd 30

de prendre les chemins de traverse, sans se reposer sur ses lauriers. Voici donc un concert de reprises des œuvres d’Astor Piazzolla par l’accordéoniste Daniel Mille, accompagné par un quatuor à cordes. Daniel Mille est un musicien jazz exigeant, curieux, aux collaborations prestigieuses, qui sait mieux que personne sculpter silences et voix intérieures avec son accordéon funambule. Accompagné par trois violoncelles et une contrebasse, il a consacré un album de reprises à l’intouchable Astor Piazzola. Le résultat est à la hauteur du défi : exceptionnel ! Une plongée dans le répertoire intemporel, sensuel et colossal de celui qui a transcendé le tango argentin, entre musique savante et populaire. Un concert hommage d’œuvres atmosphériques et peu connues, où le jazz côtoie le tango, sublimé par l’instrumentation à cordes et des arrangements brillants. Un moment de grâce et d’intensité, magistral et modeste, comme le maestro ! Daniel Mille, à vous le micro : « J’ai toujours dit qu’un jour, je ferai un disque sur Astor Piazzolla... Mais j’ai toujours remis ce projet à plus tard, car ce n’est pas anodin, quand on est accordéoniste, de se confronter à un tel répertoire. C’est un compositeur qui a été énormément joué et je souhaitais me démarquer... Pour cela, il me fallait une certaine maturité que je n’avais peut-être pas forcément jusque-là. » www.auditoriumjeanmoulin.com / 04 90 33 97 32

JACKIE THEÂTRE ANTOINE VITEZ / AIX EN PROVENCE 26 ET 27 JANVIER Michel Ducros dirige Valérie Hernandez dans «Jackie». Un spectacle dans lequel Jackie Kennedy nous parle comme une cartomancienne et nous révèle tout d’elle-même : ses frustrations, sa fierté aussi « d’une grande de ce monde ». C’est une véritable accumulation d’événements sous forme de confidences intimes, les aventures de son mari John Fitzgerald Kennedy, Marilyn Monroe, drogues, De Gaulle et Khrouchtchev, balades sur la plage. Du tout se dégage une furieuse impression de vérité. L’actrice Valérie Hernandez nous parle à la place de Jackie, avec les mots d’Elfriede Jelinek, les cartes de sa vie dans ses mains et non sans une certaine autodérision.
Dans les pièces de Elfriede Jelinek, les genres dra-

matique, poétique et épique se frottent et se confrontent, et au lieu de créer des personnages psychologiques qui évoluent à travers un dialogue, elle fait de la langue l’acteur principal, mettant ainsi en place des « surfaces langagières » qui permettent à des voix issues de différents niveaux de la psyché et de l’histoire d’être entendues simultanément.
 C’est au sein de ces monologues polyphoniques que s’articule sa critique exacerbée de la société moderne et de ses symboles stéréotypés et illusoires. Avec son travail sur la langue, elle s’inscrit, comme Thomas Bernhard, dans l’héritage d’une tradition du théâtre populaire critique, dont Johann Nestroy est le premier représentant important avant Karl Kraus et le Groupe de Vienne. www.theatre-vitez.com / 04 13 55 35 76

LES AGITES DU DANCEFLOOR, JAMAIS FATIGUES ! L’ALPILIUM / SAINT REMY DE PROVENCE 30 JANVIER Les agités du dancefloor portent bien leur nom et proposent un nouveau concept de soirée dansante et artistique. Un truc de fous en quelque sorte au cours duquel on ne risque pas de s’endormir ! Du groove, du rock, du disco, du funk, de l’électro, un beatboxer déchaîné, une trapéziste très costaud, Bubby l’homme volant, des performeurs déjantés, si avec tout ça vous ne passez pas une bonne soirée… c’est que vous êtes vraiment fatigués ! Ce tout nouveau concept de soirée propose un mix entre la soirée cabaret et la soirée dansante, avec de bons vieux tubes et des découvertes musicales, entremêlés de formes artistiques courtes et de performances plastiques et vidéo. Pour l’occasion l’ Alpilium sera transformé en piste de danse et de cirque. Un DJ animera cette soirée interactive et vous pourrez choisir vous-même des morceaux de la playlist. En M. Loyal, nous retrouverons Kosh, le beatboxer humoristique et poétique. Même si vous êtes fatigué, cette soirée a tout pour vous redonner la pêche !

Evidemment, toute l’équipe de « Lucie Music » n’a qu’un conseil à vous donner pour le réveillon du 31 décembre : prendre la direction de la place Crillon où Manuel Pratt jouera son « Comme des vacances à Tchernobyl ». L’humour noir et le mauvais esprit du garnement nous séduisent depuis des années. Pour changer d’année, rien de mieux que des curseurs offensifs émanant du plus caustique de nos humoristes. Au Théâtre de l’Oulle, humour, théâtre et musiques du monde font bon ménage, à telle enseigne qu’en ce premier trimestre de la saison 2015-2016, c’est tout simplement le lieu avignonnais (si on excepte l’opéra Grand Avignon) où l’on peut voir le plus de spectacles. www.theatredeloulle.com / 09 74 74 64 90

BLISSE ET AFTER ELECTRO THEATRE LES SALINS / MARTIGUES 5 FEVRIER Le Hip hop aux multiples horizons

www.mairie-saintremydeprovence.fr

THEATRE DE L’OULLE / AVIGNON On dit qu’Avignon a trop de théâtres, on dit que le public n’est pas toujours extensible, on dit beaucoup de choses mais en réalité, tout

Pour cette nouvelle création percussive et jubilatoire, Anthony Égéa remonte aux origines

Anthony Egéa et l’ouverture pertinente « Le hip-hop aujourd’hui n’est plus limité à la performance. Il se mélange à la danse contemporaine, au théâtre. C’est du spectacle vivant avec une réelle démarche chorégraphique, qui délivre des émotions et des messages ». Ici, dans un contexte volontairement festif, proche des univers des boîtes de nuit et des dancefloor, le public évolue au gré de cette rencontre avec les danseurs. Dans une exaltation intempestive les apparences tombent, les masques se délitent, laissant à terre le poids du quotidien. Les corps s’abandonnent et les personnalités se révèlent tentant de se hisser vers une allégresse et une libération collective, symbolisées par l’extase (bliss en anglais). Bliss est une immersion dans les extravagances de ces lieux, où les danses se distinguent par une gestuelle hybride et actuelle, jusqu’à trouver des moments d’extase dans une folie contagieuse,et une énergie débridée. Accompagnée par des tempos apparentés à la house dance, au voguing, au jazz rock et au hip hop new style, le chorégraphe entre dans une danse percussive et jubilatoire, contrebalancée par des solos où la virtuosité caresse la folie. www.les-salins.net / 04 42 49 02 00

20/11/2015 13:21


VOYAGE

FANZ’YO - DECEMBRE - JANVIER 2016 une journée, vous allez apprendre, en vous amusant, à accepter l’instant présent, à rebondir sur les propos de votre interlocuteur . Vous gagnerez en spontanéité, en assurance, et finalement en créativité, grâce au travail de Stanislavski, Brecht et Augusto Boal Rens. au : 04.90.85.26.02 MARSEILLE 6 (13) Humour - one man / woman show À partir de 17H00 ZIZE “MA FAMILLE MAMA MIA” / ESPACE JULIEN / Les Hivernales du rire. Zize, la plus déjantée des marseillaises revient avec un nouveau spectacle Rens. au : 04 91 24 34 10 Le MARDI 19 JANVIER 2016 CARPENTRAS (84) Humour - théâtre comédie À partir de 20H30 Le Père Noël est une ordure ESPACE AUZON / A la veillée de Noël, dans le bureau de SOS DÉTRESSE AMITIÉ, Pierre et Thérèse sont de permanence. Quelques appels téléphoniques de désespérés commencent à affluer et des visites opportunes de personnages tout aussi farfelus que marginaux s’apprêtent à bousculer fortement la petite soirée paisible que nos deux bénévoles avait envisagée. ARLES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 En Route-Kaddish THÉÂTRE D’ARLES / David Geselson écrit et réinvente l’histoire de son grand-père, Yehouda Ben Porat, mort en 2009 à Jérusalem. Mise en scène et interprétation David Geselson et Elios Noël Compagnie Lieux-Dits Rens. au : 04 90 52 51 51 ISTRES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 BRAISES THEATRE DE L’OLIVIER / THÉÂTRE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Braises expose avec intelligence et sensibilité, la vie d’adolescentes et de femmes tiraillées entre deux cultures, entre émancipation et respect des traditions. Tout public à partir de 13 ans Rens. au : 04 42 55 24 77 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 ELISABETH II LE GYMNASE MARSEILLE Vienne. La visite de la reine d’Angleterre se prépare. Un vieil industriel - incarné par l’immense Denis Lavant - reçoit toute la nomenklatura autrichienne dans “Elisabeth II”, l’avant-dernière pièce de Thomas Bernhard. Rens. au : 04 91 24 35 35 Le MERCREDI 20 JANVIER 2016 ARLES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H30 En Route-Kaddish THÉÂTRE D’ARLES David Geselson écrit et réinvente l’histoire de son grand-père, Yehouda Ben Porat, mort en 2009 à Jérusalem. Mise en scène et interprétation David Geselson et Elios Noël Compagnie Lieux-Dits / Rens. au : 04 90 52 51 51 FOS SUR MER (13) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 BALLET DU CAPITOLE THEATRE DE FOS SUR MER Ballet du capitole Direction Kader Belarbi Rens. au : 04 42 11 01 99 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 RODOLPHE SAND LA FONTAINE D’ARGENT / Mise en scène : Sophia ARAM / Benoît CAMBILLARD Tout en finesse Un premier one-man-show plein d’autodérision et de sensibilité dans lequel Rodolphe Sand, avec quelques pas chassés, des cabrioles et des grands jetés, perché sur des demi-pointes, enveloppé dans un tutu, se fait raconteur de sa réalité. / Rens. au : 04 42 38 43 80 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 19H00 ELISABETH II LE GYMNASE MARSEILLE / Vienne. La visite de la reine d’Angleterre se prépare. Un vieil industriel - incarné par l’immense Denis Lavant reçoit toute la nomenklatura autrichienne dans “Elisabeth II”, l’avant-dernière pièce de Thomas Bernhard. / Rens. au : 04 91 24 35 35 MARSEILLE 6 (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 ISABELLE PARSY “LA BELLE-MERE SAISON 2” / ESPACE JULIEN / 1ère partie YASS LES HIVERNALES DU RIRE DE L’ESPACE JULIEN Rens. au : 04 91 24 34 10 Le JEUDI 21 JANVIER 2016 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 RODOLPHE SAND LA FONTAINE D’ARGENT Mise en scène : Sophia ARAM / Benoît CAMBILLARD Tout en finesse Un premier one-man-show plein d’autodérision et de sensibilité dans lequel Rodolphe Sand, avec quelques pas chassés, des cabrioles et des grands jetés, perché sur des demi-pointes, enveloppé dans un tutu, se fait raconteur de sa réalité. / Rens. au : 04 42 38 43 80 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 ELISABETH II / LE GYMNASE MARSEILLE / Vienne. La visite de la reine d’Angleterre se prépare. Un vieil industriel - incarné par l’immense Denis Lavant - reçoit toute la nomenklatura autrichienne dans “Elisabeth II”, l’avant-dernière pièce de Thomas Bernhard. Rens. au : 04 91 24 35 35 MARSEILLE 6 (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 ANTHONY JOUBERT “SAISON 2” / ESPACE JULIEN / Dans le

fanzyodec2015.indd 31

cadre des Hivernales du rire à l’espace Julien Rens. au : 04 91 24 34 10 Le VENDREDI 22 JANVIER 2016 LE THOR (84) Concerts / Musique - variété internationale À partir de 20H30 ANTONIO ZAMBUJO AUDITORIUM JEAN MOULIN CAVAILLON (84) Théâtre / Danse - danse contemporaine À partir de 20H30 D’après une histoire vraie LA GARANCE SCENE NATIONALE CHRISTIAN RIZZO CCN DE MONTPELLIER Rens. au : 04 90 78 64 64

SUEDE

31

PRENDRE L’AIR A STOCKHOLM !

BERRE L’ETANG (13) conférence / débat / discussion À partir de 20H30 « T.I.N.A. » une brève histoire de la crise / HALL DU FORUM Cie Cassandre Théâtre / Conférence Au centre du texte, il y a trois hommes, trois hommes ordinaires. Ils se présentent devant le public, face à la masse brute des faits…Prêts hypothécaires, subprimes, titrisation, produits dérivés, ABS, CDO, CDS, spéculation boursière, vente à découvert, sauvetage en catastrophe des banques, récession, chômage, rigueur, relance, «rilance »... / Rens. au : 04.42.10.23.60 PORT DE BOUC (13) Humour - one man / woman show À partir de 00H00 SOPHIE ARAM / THÉÂTRE LE SÉMAPHORE / Le fond de l’air effraie nouveau spectacle / Rens. au : 04 42 06 39 09 MARTIGUES (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 NOBoDY / LES SALINS Nobody est une performance : immergés dans un dispositif cinématographique, nous assistons à la projection du film et à sa fabrication. Le Collectif MxM ajoute au cinéma le présent du théâtre, créant la poésie d’une image unique Rens. au : 04 42 49 02 00 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 RODOLPHE SAND / LA FONTAINE D’ARGENT / Mise en scène : Sophia ARAM / Benoît CAMBILLARD Tout en finesse Un premier one-man-show plein d’autodérision et de sensibilité dans lequel Rodolphe Sand, avec quelques pas chassés, des cabrioles et des grands jetés, perché sur des demi-pointes, enveloppé dans un tutu, se fait raconteur de sa réalité. Rens. au : 04 42 38 43 80 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 ELISABETH II / LE GYMNASE MARSEILLE / Vienne. La visite de la reine d’Angleterre se prépare. Un vieil industriel - incarné par l’immense Denis Lavant - reçoit toute la nomenklatura autrichienne dans “Elisabeth II”, l’avant-dernière pièce de Thomas Bernhard. Rens. au : 04 91 24 35 35 MARSEILLE 6 (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 MICHEL GALABRU “LE CANCRE” / ESPACE JULIEN / 1ère partie MICHEL VILLANO LES HIVERNALES DU RIRE DE L’ESPACE JULIENRens. au : 04 91 24 34 10 Le SAMEDI 23 JANVIER 2016 LE THOR (84) Concerts / Musique - pop rock folk À partir de 21H00 ERIC MAC FADDEN – ROCK/ BLUES / LE SONOGRAF / Virtuose de la guitare et de la mandoline, fin mélodiste, bête de scène et musicien sans frontières (dont les influences vont du blues au rock en passant par le jazz, le flamenco et la musique tsigane). Rens. au : 04 90 02 13 30 ISTRES (13) Humour - one man / woman show À partir de 20H30 SOPHIA ARAM / THEATRE DE L’OLIVIER / LE FOND DE L’AIR EFFRAIE Rens. au : 04 42 55 24 77 AIX EN PROVENCE (13) Humour - one man / woman show À partir de 21H00 RODOLPHE SAND / LA FONTAINE D’ARGENT / Mise en scène : Sophia ARAM / Benoît CAMBILLARD Tout en finesse Un premier one-man-show plein d’autodérision et de sensibilité dans lequel Rodolphe Sand, avec quelques pas chassés, des cabrioles et des grands jetés, perché sur des demi-pointes, enveloppé dans un tutu, se fait raconteur de sa réalité. Rens. au : 04 42 38 43 80 MARSEILLE 1 (13) Théâtre / Danse - théâtre contemporain À partir de 20H30 ELISABETH II LE GYMNASE MARSEILLE Vienne. La visite de la reine d’Angleterre se prépare. Un vieil industriel - incarné par l’immense Denis Lavant - reçoit toute la nomenklatura

La Suède est un grand pays, peu peuplé (moins de 10 millions d’habitants). C’est un pays qui fait partie de la Scandinavie (avec la Norvège). Il est entré dans l’Union européenne en 1995, mais a gardé sa monnaie, la couronne suédoise (sek). Le pays compte 15 sites inscrits à l’UNESCO. C’est un pays très « nature », les parcs dans les villes sont très nombreux, fleuris, et les Suédois aiment s’y faire bronzer, pique niquer, voir jouer leurs enfants … Les lacs sont omniprésents dans ce grand pays. Vive la pêche ! La baignade est aussi agréable même si l’eau est parfois un peu fraîche, pour les européens du sud. Bienvenue aux randonneurs et aux cyclistes ! On rencontre de nombreux camping-cars, ce qui est un bon moyen pour visiter ce pays et profiter de ces beaux espaces. Les Suédois parlent très bien l’anglais et renseignent facilement le touriste. Cependant, j’ai noté qu’ils ne viennent pas à la rencontre de l’autre, ni partager quelques instants, ou quelques idées. La capitale, Stockholm s’étale sur 14 îles proches l’une des autres, souvent reliées par des ponts. C’est une capitale, la Venise du Nord, qui se visite à pied, à vélo, en tram ...très facilement. C’est une capitale très propre, avec de riches musées et expositions. Dans la journée, il peut faire tous les temps donc prévoir des vêtements en fonction de cela. A faire absolument dans la capitale : Le château de Drottningholmslott, en périphérie de la capitale. Prendre le tram puis un bus. Visiter le jardin, le pavillon chinois puis l’intérieur du château. Le Hallwylska Museet : une superbe maison d’aristocrate sde la fin du XIX°s. Faire la visite guidée car on voit plus de pièces. Un livret en français est fourni à l’accueil. Le Vasamuseet : intéressant pour les grands comme pour les petits. C’est un site très visité. Il y a une seule visite guidée en français. Le Nordiska museet : un très grand musée où il faut prendre son temps. Balader dans la vieille ville ((Gamla stan), nombreuses boutiques de souvenirs, restaurants, glaciers … Storkyrkan : la cathédrale vaut le coup d’œil. Se renseigner sur les concerts possibles en soirée. Le musée consacré au groupe légendaire ABBA est ouvert, mais il est très cher. Il vaut mieux réserver sa place car la queue est longue à l’entrée. Les halles (Saluhall) : que de très bonnes choses à déguster !!! En soirée, aller à l’hôtel de ville pour voir le soleil se coucher Logement et nourriture : Grand choix de logements à tous les prix à Stockholm comme dans les autres villes (Ex Hotel Scandic Klam bien placé par rapport à la gare. C’est une chaîne d’hôtels que l’on retrouve dans tout le pays, mais chaque hôtel est indépendant). Dans les auberges de jeunesse (appelées vandrarhem), il faut apporter son drap, la taie d’oreiller, la housse de couette sinon on peut les louer à la réception. Idem pour le drap de toilette. Il y a de nombreux restaurants italiens, turcs et fast food. Les bières sont bonnes mais très chères dans les cafés (au moins 8 euros), sinon y aller pendant les happy hours (heures fluctuantes) ou la bière est moins chère. Si on veut de la bière ou autre boissons alcoolisées (vin …), il faut aller dans les magasins d’Etat qui ne vendent que ça. C’est pour lutter contre l’alcoolisme des jeunes ! les supermarchés sont ouverts jusqu’à tard (20 à 23 h suivant les villes), même le dimanche.

Les avantages : Pas de problème pour conduire, ils roulent comme nous. Nombreux radars bien visibles mais attention ! Un élan peut toujours traverser la route! On se sent en sécurité, la ville est très propre La norme pour l’électricité est la même qu’en France Il peut faire très chaud, mais souvent les températures tournent autour de 20° l’été La période touristique de juin à août est visible à Stockholm, Göteborg et leurs environs, sinon, c’est assez calme. Les inconvénients : Les visites guidées sont uniquement en suédois ou en anglais. Parfois, on a la chance d’avoir un livret en français à l’accueil. Du samedi 16 h au lundi 10 h, les magasins sont fermés Attention : un seul frein à gauche du guidon du vélo!!! Pour s’arrêter, il faut tourner les pédales à l’envers. Les trains et bus sont généralement à l’heure. Ils se peut cependant que le bus vous laisse dans une zone commerciale et non dans un centre ville ! Les trains qui n’arrivent pas aussi, cela existent … Il y a plusieurs compagnies ferroviaires mais qui ne se coordonnent pas ! Les indispensables : Il faut avoir un téléphone avec internet (pour réserver un logement, avoir les horaires des trains) Il faut avoir une carte de paiement internationale si on voyage en train ou en bus, car on peut PARFOIS payer au contrôleur ou au chauffeur directement mais uniquement avec la carte Le trajet France-Suède : De Marseille, vol avec Ryanair ; l’aéroport de Skavsta est alors à environ 100 km de la capitale mais il y a des bus pour nous amener en ville De Marseille, vol avec Lufthansa, KLM, Air France … (avec une escale pour ces compagnies ; attention, KLM fait payer la valise en soute) ; l’aéroport d’Arlanda se trouve à 40 km de la capitale, et il est très facile de prendre le bus pour le centre de Stockholm (35 minutes pour environ 12 euros). Stockholm : une ville où vous trouverez une vraie douceur de vivre, d’incontestable trésors et le dépaysement que vous souhaitiez ! Cathy - Membre de l’association Aventure et Découverte du Monde / contact : asso-adm.fr RDV / RENCONTRES AUTOUR D’UN VOYAGE Mercredi 2 décembre 2015, 20h à l’Espace Folard de Morières les Avignon Les Tibétains de Luc Sérard. Ce documentaire a été tourné en septembre 2014 dans la région du Tibet et dans la province de l’Amdo. Nous découvrirons les paysages, les lieux, les fleuves, la vie quotidienne des Tibétains sédentaires ou nomades et nous prendrons connaissance de quelques notions du bouddhisme pratiqué dans cette contrée. Une soirée à ne pas manquer. Mercredi 6 janvier 2016, 20h à l’Espace Folard de Morières les Avignon Papouasie : Un premier film datant de janvier 1990, puis un second film de 2014 vous permettront de partager deux voyages de Marie-André et Jacques Sendral. Dans le premier, les tribus papous, particulièrement isolées et primitives tolèrent leur présence et leur permettent d’assister aux préparatifs d’une fête. Dans le suivant, d’autres rencontres permettront de croiser les «Hommes crocodiles» et leurs scarifications, les Hommes esprits et leurs masques et nous donneront accès à des fêtes auxquelles peu de personnes peuvent participer. Une grande chance!

20/11/2015 13:21


fanzyodec2015.indd 32

20/11/2015 13:21


160fanzyo 01 32