Page 1

www.ville-joinville-le-pont.fr

NUMÉRO 215 / OCTOBRE 2012

JOINVILLE mag Du 15 au 21 octobre

La Semaine Bleue P. 21

Spectacle

Xavier Mortimer P. 26-27

C

A la Une

La réforme scolaire P 12 à 14


agenda

Remise du Prix Cinélect Prix décerné à Hélène Gestern pour son premier roman Eux sur la photo.

Bibliothèque Samedi 6 octobre 17h Théâtre pour les jeunes, par la Compagnie A Tout Va ! Des ateliers compléteront l’après-midi.

Les temps forts d'octobre

C

Samedi 6 octobre 15h

C

Parc du Parangon Samedi 13 octobre 20h30 Concert de musique classique Chœur de l’assistance publique – Hôpitaux de Paris.

Scène Prévert Du 15 au 21 octobre Semaine Bleue Organisée à l’attention des personnes retraitées, elle sera ponctuée d’animations, de conférences, de moments culturels et conviviaux.

Scène Prévert - Résidence Jaurès Hôtel de Ville Dimanche 21 octobre 14h30 Thé dansant Plusieurs fois par an, les séniors joinvillais sont invités à venir danser et s’amuser…

Hôtel de Ville Samedi 27 octobre 20h30 Spectacle Xavier Mortimer Un spectacle inclassable, rythmé de magie, de jeux d’ombre, de jonglerie, etc.

Scène Prévert Lundi 29 octobre 15h30 Première séance CinéBébé Le cinéma pour les parents avec bébé

Scène Prévert 2 • Joinville Mag • Octobre 2012

Samedi 6 octobre 20h30

Samedi 27 octobre 20h30


Semaine Bleue

SOMMAIRE

Du 15 au 21 octobre

C

Zoom arrière 4 Village des associations - Journées du patrimoine - Les 10 km de Joinville Joinville Expose - Expo sur le cinéma - Le concert FM Laeti

A la Une 12 Refondation de l'école - La réforme après la concertation - Interview de François Testu, Jean Vergeylen et Myriam Menez

Éco 15 Nouvelles entreprises - Semaine du goût - L’Auberge de Joinville - Ar-Men Formation - Dispositifs de publicité taxables

scolaire et jeunesse 16 Élections des représentants de parents d’Élèves - La rentrée - Atelier Zumba Atelier Yakajouer - L'amour médecin

Sport 18 L'Athlétique Club Paris Joinville - Jeux Paralympiques : L'argent ne fait pas le bonheur - Aviron : Antoine Jesel 8ème Karaté en famille avec le Shotokan Karaté Club - La piste du stade liftée

VIE Locale 20 La Semaine bleue

Samedi 13 octobre 20h30

Concert de musique classique

vie Culturelle 24 Joinville et l’âge d’or du cinéma - Concert musique classique - Cinébébé - Brocante Xavier Mortimer - Bibliothèque - Espace TIC - Théâtre Dyrek - Cinéma Scène Prévert

Démocratie Locale 32 Libre expression des trois listes du

Conseil municipal

Du côté de Joinville 34 Kidexpo - Saborlatino - Pôle emploi.fr -

Éric Dubois - Caf.fr - ADCS 94

Pratique 39 Pharmacies de garde - État civil Permanence du député - Numéros utiles Écrivain public

10-31-1093 Certifié PEFC pefc-france.org

Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinvillele-Pont | Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont // Directrice de la communication Isabelle Prigent | Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert | Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Corinne Lebon, Dorian Lambert, Dan Tudeau | Photos photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales | Charte graphique Service communication de la Mairie | Graphisme Caroline Vidal | Impression IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC | Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 | Distribution Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie (01 49 76 60 12). Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, tél. 01 49 76 60 00, www.ville-joinville-le-pont.fr |

www.ville-joinville-le-pont.fr • 3


octobre 2012

édito

Un bel écrin pour bien mettre chausson à son pied

J

oinville a toujours tissé des liens privilégiés avec la danse. La section danse de notre École Municipale des Arts permet ainsi à plus de 450 élèves de s’adonner à leur passion, que ce soit celle de la danse classique, du modern’jazz, de la gym jazz ou encore de la danse contemporaine ou afrobrésilienne, sous la férule de trois professeurs diplômées d’État, pédagogues et passionnées. Les conditions d’exercice de ces arts, dans des préaux d’école notamment, n’étaient jusqu’ici pas à la hauteur des talents de notre ville. Voilà qui va changer ! En effet, conscient des attentes légitimes des élèves et de leurs enseignantes et soucieux de donner à ces disciplines des conditions d’exercice optimales, j’ai souhaité doter Joinville d’un centre de danse digne de ce nom. C’est ainsi qu’un projet élaboré par le Cabinet Philippe Lankry est en cours d’élaboration au 39 avenue Gallieni. Le parti pris architectural retenu par le maître d’ouvrage est celui de créer un « écrin », une sorte de boite à bijoux, qui, de jour comme de nuit, transcendera la rue. Le bâtiment sera donc enveloppé d’une peau métallique irisée, offrant transparence, jeux de couleurs et confort thermique (elle jouera en effet le rôle de brise-soleil). Un double escalier occupera la façade sud, les salles de danse étant situées en façade nord pour une question de régulation thermique. Le programme de cet équipement répond exactement aux besoins définis dans le cadre de l’espace culturel et sportif des Hauts-de-Joinville. Sur cinq niveaux (R + 4) et un sous-sol technique, il offrira, au rez-de-chaussée, un espace d’accueil et des locaux pour le personnel, au 1er étage, un espace de vestiaires, douches et sanitaires pour les danseuses ou danseurs et, sur les trois niveaux suivants, trois salles de danse de 105 m2 chacune, équipées de miroirs, barres de danse et de matériel musical. Ces salles auront une hauteur de 4 mètres sous plafond, de façon à y insérer des demi-niveaux techniques qui accueilleront des centrales de traitement d’air pour un confort thermique optimal. Dès qu’il sera complètement élaboré, j’aurai le plaisir de présenter ce magnifique équipement public à ses futurs utilisateurs et aux riverains de l’avenue Gallieni, sachant qu’il se pose comme première étape de notre ambitieuse politique en matière d’équipements sportifs, qui comprend également la réalisation future du gymnase des Hauts de Joinville, sur l’emplacement de l’ancienne gendarmerie. Bonne rentrée à nos danseuses et danseurs ! Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont

www.ville-joinville-le-pont.fr • 5


e g a l l i V des s n o i t a i c o s s A 2012

U

n soleil estival a accompagné les nombreux Joinvillais qui ont répondu présents lors du Village des associations le 8 septembre dernier, afin de découvrir les activités qu’ils ne connaissaient pas encore ou d’inscrire leurs enfants pour leur sport préféré.

6 • Joinville Mag • Octobre 2012


Bienvevneuaeux aux nou lais Joinvil

L

e 8 septembre à partir de 9h30, le Maire Olivier Dosne et les élus sont allés à la rencontre des nouveaux Joinvillais autour d’un petit-déjeuner convivial. L’occasion pour ces nouveaux arrivants de découvrir les projets municipaux et les services de la ville.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 7


Journées du patrimoine

L

es 15 et 16 septembre, de nombreux sites joinvillais ont ouvert leurs portes lors des Journées Européennes du Patrimoine. Les visiteurs ont pu découvrir des expositions originales et des sites culturels, historiques, religieux dont la plupart sont habituellement fermés au public.

8 • Joinville Mag • Octobre 2012


Les 10 km de Joinville L

e nouveau tracé de la course joinvillaise a attiré plus de 700 coureurs une affluence record - sur les différentes courses proposées par l'organisation et sous les encouragements du public très nombreux massé autour de la place Mozart. Sous un beau soleil, enfants et adultes ont découvert un parcours prolongé sur les bords de Marne. Pour la première fois, le 10 km a vu des personnes handicapées prendre part à la course avec les valides dans un bel esprit d'ouverture et d'entraide.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 9


Joinville Expose

L

e vernissage de l’exposition Joinville Expose a eu lieu samedi 15 septembre en présence des artistes venus témoigner de leur art, de nombreux visiteurs présents pour admirer les œuvres exposées, et des élus.

Expo sur le cinéma L’

exposition de photo des anciens studios de cinéma de Joinville, organisée par l’association « La Mémoire au Présent », dans le cadre du 100ème anniversaire de la naissance des studios, a été inaugurée jeudi 13 septembre, en présence du Maire de Joinville, Olivier Dosne.

10 • Joinville Mag • Octobre 2012


Concert FM Laeti S

on timbre chaud a enchanté une Scène Prévert pleine à craquer pour l'ouverture de la saison culturelle joinvillaise. FM Laeti a fait soufflé une brise d'été sur le public enthousiaste au rythme de ses balades soul et pop et de reprises rock and roll qui décoiffent avant un concert à La Cigale le 14 novembre.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 11


À LA UNE

E

Refondation de l'école

La réforme après la concertation La concertation pour la refondation de l'école, lancée en juillet, doit aboutir à une loi pour l'automne. L'allongement des vacances de la Toussaint à deux semaines constitue un symbole de la réforme à venir. Si la réforme se veut globale, les rythmes scolaires cristallisent les débats parce qu'ils impactent la société dans son ensemble : enfants, parents, enseignants, collectivités territoriales et associations.

R

éussite scolaire pour tous, les élèves au cœur de la refondation, un système éducatif juste et efficace, des personnels formés et reconnus, tels sont les 4 piliers de la refondation de l'école du gouvernement. Parmi la vingtaine de sousthèmes que compte le projet consultable sur le site du ministère de l'Education, citons la priorité donnée à l'école primaire, la redéfinition du socle commun, la prévention du décrochage scolaire, une école plus juste pour tous les territoires, un accompagnement efficace pour les élèves en situation de handicap ou encore des rythmes scolaires adaptées. Les thèmes ne manquent pas pour débattre en profondeur d'une réforme qui doit se concrétiser par une loi avant la fin de l'année. Les rythmes scolaires occupent souvent l'espace médiatique, de par leur impact très palpable sur l'apprentissage des enfants et par leurs implications sur l'organisation des parents, des enseignants et des collectivités. Rythmes scolaires : à la recherche du bon tempo La demi-journée supplémentaire semble entérinée par le ministre de l'Education nationale et la semaine de 4 jours paraît donc avoir vécu. Elle avait été généralisée en 2008 12 • Joinville Mag • Octobre 2012

C

avant de subir nombre de critiques. Il est vrai que les écoliers français ne comptent que 144 jours de classe par an, contre 187 en moyenne pour les pays de l’OCDE*, 193 en Allemagne ou encore 190 au Royaume-Uni, cela avec un volume horaire annuel des plus importants avec 864 heures. De ce fait, la journée des écoliers, collégiens et lycéens français est plus dense et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde. Plusieurs rapports rédigés par des experts issus du monde de la recherche ou de l’académie de médecine ont souligné cette inadaptation qui nuit aux apprentissages.

Les conclusions du rapport sur les rythmes scolaires de juillet 2011 commandé par le précédent gouvernement préconisent un allègement des heures d’enseignement sur la journée, avec un étalement sur 9 demi-journées et un allongement de l’année scolaire. En cas de retour à la semaine de quatre jours et demi à l'école, 74 % des parents préféreraient que leurs enfants aient cours le mercredi matin, selon une enquête de la Fédération de parents d'élèves Peep auprès de ses adhérents. De nombreux chronobiologistes s'accordent pour un retour à la semaine de 4,5 jours. Les avis sont moins tranchés sur le choix du mercredi ou du samedi, mais les habitudes pèseront certainement dans le choix. Les certitudes sont également moins fortes sur l'allongement de l'année scolaire avec des vacances d'été raccourcies et sur l'alternance 7 semaines de cours/2 semaines de congés. La réforme, dont la mise en place est prévue à la rentrée 2013, devra concilier intérêt des enfants, contraintes d'organisation des parents et des enseignants, prise en charge des enfants sur le temps périscolaire et conséquences financières et d'organisation pour les collectivités locales. Un défi énorme à la mesure de l'enjeu : la réussite scolaire de tous les élèves. www.education.gouv.fr www.refondonslecole.gouv.fr/ *Organisation de Coopération et de Développement Économiques


À LA UNE

François Testu EE

L’éducation est l’affaire de tous : d’abord des parents, ensuite de l'école

Chronopsychologue, Professeur des Universités en psychologie Membre du comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires

En quoi le rythme scolaire actuel ne répond-il pas aux besoins physiologiques des enfants ? « Les rythmes scolaires peuvent être envisagés sous l'angle des emplois du temps et du calendrier scolaire avec une alternance régulière entre moments de repos et d’activités. Les rythmes sont d'autre part propres à chaque individu, ils sont d’ordre biologiques, psychologiques et physiologiques. Il faut mettre les deux en adéquation en proposant des emplois du temps qui ne contrarient pas les rythmes biologiques naturels. La France est un des pays au monde où il y a le moins de jours de classe avec,

paradoxalement, un volume horaire d'enseignements des plus importants. La répartition sera plus facile sur 4 jours et demi, mais, curieusement, une réduction des heures n'a jamais été envisagée. On dirait que c’est gravé dans le marbre, alors qu’il y a des pays qui réussissent aussi bien voire mieux avec beaucoup moins d’heures dans l’année. » Quel serait le rythme scolaire idéal ? « Il faut diminuer la densité de la journée. Alterner sollicitation intellectuelle avec des moments qui demandent moins de concentration. Sur la semaine, il faut revenir à un système plus régulier. Le débat du

EEE E E EE

Il y a des pays qui réussissent aussi bien voire mieux avec beaucoup moins d’heures dans l’année

samedi ou du mercredi pour la demijournée supplémentaire n'est à mon sens pas central. Sur l'année, l'idéal est l'alternance régulière de 7 semaines d'école suivies de 2 semaines de congés, car il faut au moins deux semaines pour couper et se reposer vraiment. Par ailleurs, il faut pouvoir tenir les programmes malgré les jours fériés, les épreuves du bac et du brevet, ce n'est pas simple. » Que pensez-vous du raccourcissement des vacances d'été ? « Les vacances représentent une coupure indispensable avec l’école pendant laquelle les enfants peuvent profiter d’un climat familial plus favorable. Elles permettent de récupérer. Je ne suis donc pas favorable à une réduction des vacances d’été. » Face à une réforme à venir, quelles sont les solutions pour prendre en charge les enfants ? « C’est là que réside tout le problème : qu’est-ce que l’éducation aujourd’hui ? Comment préparer les jeunes à vivre dans notre société, comment les éduquer ? Qui prend en charge cette éducation ? Pour moi, l’éducation c’est l’affaire de tous : d’abord des parents, ensuite de l'école et aussi tout ce qui touche au domaine extrascolaire, qu'il s'agisse des centres de loisirs ou du monde associatif, le pilier principal étant l'école. Les mentalités doivent évoluer. Il faut faire comprendre aux enseignants qu’ils ne sont pas les seuls éducateurs. D'autre part, les parents doivent assumer leur rôle complètement. » www.ville-joinville-le-pont.fr • 13


À LA UNE

En chiffres

144

c’est le nombre de jours de classe par an d’un écolier français, soit l’année la plus courte d’Europe, 186 jours en moyenne pour les pays de l’OCDE, 190 jours au Royaume-Uni, 193 jours en Allemagne.

6 h

c’est le nombre d’heures de classe par jour dans le premier degré, soit le nombre d’heures le plus élevé des pays de l’UE.

65 000

c’est le nombre d’établissements scolaires à la rentrée 2011 dans l’enseignement public et privé sous contrat (54 000 écoles, 7 000 collèges et 4 000 lycées).

1 million

c’est le nombre de personnes employées par l’Éducation Nationale (850 000 enseignants ; 125 000 personnels administratifs, techniques, d’encadrement et de surveillance ; 68 000 assistants d’éducation et assistants pédagogiques).

60

milliards d'euros c’est le budget annuel de l’Éducation nationale.

2,6

millions d'euros c’est le budget annuel municipal joinvillais alloué aux dépenses de fonctionnement pour les activités péri-scolaires. 14 • Joinville Mag • Octobre 2012

Jean Vergeylen

Inspecteur de l'Éducation nationale de Nogent/Joinville Les rythmes scolaires font partie des outils fonctionnels dont l'usage intelligent peut contribuer à mieux prendre en compte les besoins de l’ensemble des élèves. La question des rythmes scolaires se confronte à toute une série de questions préalables. Tous les élèves ont-ils besoin des mêmes rythmes pour réussir ? Peut-on considérer la journée de classe de l’élève sans réfléchir au préalable à l’organisation d’une année scolaire préparant alors l’organisation de la semaine de l’élève ? Peut-on oublier que

le temps de l’enfant c’est le temps de l’école, mais aussi celui du temps péri ou extrascolaire ? Et puis surtout, peut-on penser que l'école imposera ses choix au reste de la société sans sombrer dans un angélisme vain ? Il faut insister sur les leviers vraiment disponibles à l'échelon local pour organiser les rythmes scolaires. Le premier de ces leviers est celui du rapprochement entre les parents et l'école. Le second levier concerne d'une part la ville, d'autre part l'inspection académique du département. Le dialogue entre parents-enseignants-municipalité constitue un levier indispensable pour mettre en œuvre toute évolution.

Myriam Menez

Présidente PEEP 94 - Secrétaire générale Fédération Nationale Depuis 30 ans, tous les rythmes ont été essayés, ça n'a jamais influé sur la réussite des élèves. La réussite des enfants n'est pas liée au rythme, mais au contenu pédagogique et aux conditions d'accueil et de travail des enfants. Si on nous prouve qu'on va apporter des choses intéressantes aux enfants et que ça ne coute rien aux familles, nous sommes partants. Sinon, il vaut mieux rester au rythme actuel. Aujourd'hui il y a 22 heures de classe effectives pour un programme prévu de 24 heures de cours. Chaque semaine il manque 2 heures de cours avec la demiheure de récréation quotidienne. Il serait bien de commencer par mettre en adéquation

le temps des programmes scolaires avec le temps scolaire réel. Il faudrait ensuite revoir les programmes pour aller à l'essentiel. Les enseignants n'ont pas assez de temps pour les fondamentaux comme les maths et le français. Dans le second degré, les jeunes sont mis à la porte du lycée ou du collège à la mi-juin voire fin mai. Il serait temps de se réapproprier le mois de juin. Arrêter l'école à 15h30, est-ce la bonne solution sachant que des chronobiologistes affirment que les enfants ont un pic d'attention à cette heure. D'autre part, les rythmes 7 semaines de cours et 2 semaines de congés n'ont pas forcément de sens. Certains pays adaptent les temps scolaires en fonction des saisons. Que l'on revoit plutôt les programmes scolaires

Virginie Tollard

Maire-adjointe à la vie scolaire et périscolaire Des pistes étudiées dans le cadre de cette future réforme concernent directement les collectivités locales. Si l’on décide d’alléger les journées, qui va s’occuper des enfants, qui va financer ces temps d’accueil du soir ? Joinville consacre déjà un budget important,

de l’ordre de 2 600 000 euros par an, à l’organisation des activités périscolaires. Je ne suis par ailleurs pas vraiment favorable au raccourcissement des congés d'été qui me semblent nécessaires pour permettre aux élèves de se ressourcer. Quelles que soient les orientations prises par le gouvernement, nous serons en mesure d'adapter le projet éducatif de la ville. »


ÉCO NOUVELLES ENTREPRISES I NOVE • Accompagnement/ conseil en performance commerciale pour TPE et PME • Coaching en stratégie commerciale/ développement des ventes pour chefs et créateurs d’entreprises 3 rue Aristide Briand www.inove-europe.com TCP France Commerce de gros, éclairage 1 quai Gabriel Péri 01 48 89 84 68 france@tcpi.eu www.tcpi.eu Audrey LEGUAY AvocatE 15 avenue Joyeuse 06 82 5876 69 aleguay.avocat@gmail.com audreyleguay-avocat.com ATR PRO SAS Aménagements, travaux, rénovation 32 rue Chapsal 01 43 97 98 76 atr.jlr@gmail.com ATELIER H. AUDIBERT Conception lumière et gestion de projet 10 avenue de Nantes herve@atelierherveaudibert.com Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la ville de Joinville-le-Pont Hôtel de Ville 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont 01 49 76 60 67 direco@ville-joinville-le-pont.fr

Du 15 au 21 octobre, 23ème édition de

la Semaine du goût L

a Semaine du goût se déroule chaque année, à l'initiative du journaliste gastronomique Jean-Luc Petitrenaud et la Collective du Sucre. Cette manifestation a pour objectif d'éduquer le grand public, tout particulièrement les jeunes et les enfants, au goût et aux

saveurs et à leur faire prendre conscience de leur diversité. C’est également l’occasion de mettre en valeur les métiers de bouche et le patrimoine alimentaire français. A cette occasion, la Ville, en partenariat avec l'association des commerçants des marchés forains et le concessionnaire des marchés « Lombard et Guérin », invite les élèves des classes de primaire à participer à une animation pour sensibiliser les enfants au goût en éveillant leur sens aux différentes saveurs, à privilégier les produits de saison et de proximité, à leur rappeler les bienfaits d'un bon équilibre alimentaire. Durant cette semaine des produits seront à déguster chez les commerçants des marchés joinvillais.

Reprise de l’Auberge de Joinville

Recensement des dispositifs de publicité taxables

ituée en bords de Marne, l’Auberge reprise par Monsieur et Madame Dana propose, du lundi au vendredi, des spécialités de saumon sauvage norvégien et danois, de flétan fumé et de harengs. Le menu déjeuner est à 14,50 €, complété par un menu à 25 € tous les jours midi et soir jusqu'à minuit. Boissons, salades, desserts et glaces sont servis l'après-midi. Ouverte toute l'année, l'auberge accueille ses clients sur une terrasse et deux salles peuvent recevoir séminaires, fêtes et soirées à thèmes mensuelles. Les chambres d’hôtel, à 90 € la nuit, incluent le petit déjeuner.

La taxe locale sur la publicité extérieure touchant les enseignes et supports publicitaires a connu des modifications notables au début de l’année 2012 : exonération de certains supports réglementés, exonération limitée à 1 m2 des espaces consacrés aux tarifs, etc. Aussi, pour faire une mise à plat des éléments taxables, la société GO PUB procédera à un recensement à partir de la deuxième semaine d’octobre afin de prendre les mesures et les photos des différents supports des commerçants.

S

f

L'Auberge 1 ter quai de la Marne 06 95 01 02 39

Auto-moto-bateau école : Ar-Men Formation

C

ette école de conduite enseigne la navigation depuis 2005. Jusqu'à présent, seule l'activité bateau école y était assurée. L'école étend désormais son activité à l'Auto-école, qu'elle pratique déjà à Nogent. Ar-Men Formation dispense désormais la formation au permis B et à la conduite accompagnée. Elle propose

également des formations à la conduite des motos 125 et au BSR, ainsi qu'au permis remorque (EB). Enfin, la formation au permis bateau jusqu'au permis péniche de plaisance complète le panel de l'offre de Ar-Men Formation. Ar-Men Formation 2 quai Gabriel Péri - 06 19 42 61 62

www.ville-joinville-le-pont.fr • 15


SCOLAIRE

Élections des représentants de parents d’Élèves Pour l’année scolaire 2012/2013, les élections des représentants de parents d’élèves aux Conseils d’administration des établissements publics locaux d’enseignement et aux Conseils des écoles maternelles et élémentaires se dérouleront les 12 et 13 octobre. Les modalités d’organisation de l’élection sont les suivantes : • La circulaire ministérielle du 15 juillet 2004 n° 2004-115 parue au Bulletin Officiel de l’Education Nationale le 22 juillet 2004 précise les modifications apportées concernant les modalités d’élection des représentants des parents d’élèves au Conseil d’école. • Chaque parent, de nationalité française ou étrangère, a la possibilité de voter dans chaque établissement scolaire fréquenté par leur(s) enfant(s). Il ne dispose que d’une voix quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans la même école. • Chaque parent est électeur et éligible. Tous les parents sont donc concernés, quelle que soit leur situation, c’est-à-dire qu’ils soient mariés ou non, séparés ou divorcés. Seuls sont écartés les parents qui se sont vu retirer l’autorité parentale par décision de justice. • Il convient donc de considérer que les deux parents d’un enfant sont électeurs. • Chaque parent a également la faculté de voter par correspondance.

La rentrée 2012/2013

EE EE EEE

Les effectifs de la rentrée Classes 2011

Élèves

2012

2011

2012

Écoles maternelles Centre

7

7

192

191

Jean de la Fontaine

4

4

110

110

Polangis

8

8

225

236

P’tit Gibus

5

5

150

137

Sous total

24

24

677

674

9

9

228

235

Écoles élémentaires Bernard Palissy Eugène Voisin

8

8

204

207

Parangon

8

8

204

209

Polangis

16

16

410

425

Sous total

41

41

1046

1076

TOTAL

65

65

1723

1750

16 • Joinville Mag • Octobre 2012

E La rentrée scolaire s’est bien déroulée. Avec les 9 élèves CLIS d’Eugène Voisin, le total des élèves cette année est de 1 759.


JEUNESSE ATELIER ZUMBA

D

ans le cadre des activités du secteur Famille, le service Jeunesse et Politique de la Ville poursuit jusqu’en décembre le créneau découverte de la Zumba avec notre intervenante Naoula. Tous les samedis de 19h à 20h30 à partir du samedi 22 septembre. Attention places limitées. A prévoir : bouteille d’eau, tenue sportive, serviette, et le plus important : de la bonne humeur ! Gymnase Pierre François 23 rue Emile Moutier

NOUVEAU

ATELIER YAKAJOUER

Jouons en famille !

P

arents, enfants à partir de 7 ans, venez vivre un temps convivial, dans une ambiance ludique et de détente. Vous découvrirez différents types de jeux pouvant être réinvestis chez vous à moindre coût. C’est aussi un temps d’échanges et de discussions dans un lieu neutre avec d’autres parents et afin de faire connaissance. • Mercredi 10 octobre de 10h à 12h et vendredi 26 octobre de 18h30 à 20h. Maison des Jeunes, 27 boulevard de l’Europe • Renseignements et inscriptions au service Jeunesse – secteur Famille au 01 49 76 94 22.

L'amour médecin S

de Molière par la compagnie A Tout Va !

ganarelle, personnage emblématique de Molière, vient de perdre sa femme ; mais s’il n’en paraît pas trop affecté, il ne sait que faire en revanche de sa fille, Lucinde, prise d’une étrange mélancolie. Tout porte à croire que cette dernière rêve de se marier à un jeune et bel inconnu, mais Sganarelle, avare au dernier point, fait la sourde oreille et refuse de se défaire d’une précieuse dot. Lisette, la servante de la maison, conseille à la jeune fille de feindre

une terrible maladie, le stratagème prend et Sganarelle envoie quérir quantité de médecins pour la sauver. Ces docteurs, tous plus extravagants les uns que les autres, feront tourner en bourrique le pauvre Sganarelle et le délesteront de son précieux argent. Mascarades, quiproquos, lazzis, bagarres, rires et larmes seront au menu de cette histoire où une fois de plus l’amour triomphera de la tyrannie paternelle. En parallèle de la pièce, la compagnie A Tout Va ! vous propose 4 ateliers de 14h à 16h : escrime, chant, improvisation et masques (inscription sur place). Une pause conviviale vous sera proposée à partir de 16h. Renseignements 01 49 76 94 22 Samedi 6 octobre à 17h Parc du Parangon

Y

Flash Infos Jeunes

L’espace jeunes « Le 25 » est fermé pour travaux tout le mois de septembre. Réouverture début octobre.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 17


SPORTS

L'Athlétique Club Paris Joinville L'ACPJ est une des associations phares de Joinville avec environ 600 adhérents. C'est un club qui pèse également dans l'hexagone, classé 25ème club français depuis sa montée en Nationale 1A, la deuxième division française derrière l'élite. Le club, sous l'impulsion de son président Gérard Auvray, affiche une politique de formation des jeunes pour les porter vers le haut niveau et faire progresser le club sans oublier l'athlé pour tous avec l'organisation annuelle des 10 km de Joinville et coach Athlé Santé.

C Gérard Auvray, président de l'ACPJ, et Lucas Finet.

18 • Joinville Mag • Octobre 2012

Le groupe minimes/cadets

Sarah Koutouan

La saison dernière a été exceptionnelle pour l'ACPJ. Sur le plan collectif avec la montée en Nationale 1A et avec les titres de Champions de France de nos relais 4 x 400 m femmes et hommes. » Gérard Auvray, président de l'Athlétique Club Paris Joinville, peut effectivement être satisfait. D'autant que des coups d'éclat individuels ont aussi marqué la saison. Le président cite, entre autres, Tiguida Diarouma, championne de France junior du 400 m, Abigail Lewis, championne de France junior de l'heptathlon et du 60 m haies, Sally Touré, médaillé de bronze au 100 m haies junior ou encore Loïc Ah-Mouck, double champion de France Universitaire (salle et été) et champion de France Espoir sur 400 m. Chez les très jeunes, Cynthia Leduc se classe 1ère au bilan national du 50 m et 2ème sur 100 m en minime, et Sarah Koutouan termine en tête des minimes 1ère année aux Pointes d'Or. « La densité des résultats de nos minimes, cadets et juniors nous permet de voir l'avenir du club avec sérénité » commente Gérard Auvray. Se maintenir en Nationale 1A, la deuxième division française Ces résultats ne grisent pas le dirigeant joinvillais, qui n'envisage pas une montée en élite la saison prochaine. « L'objectif sportif pour cette saison sera de se maintenir en nationale 1A. Ce ne sera pas facile, il

Cynthia Leduc

faudra bien construire nos équipes et progresser sur nos points faibles. L'an passé nous étions fort sur le 400 haies, le 400 plat, le 200 m et le 110 m haies. Nous étions plus faibles sur les lancés et à la perche ». Pour renforcer son collectif, l'ACPJ a recruté des lanceurs de très bons niveaux, un marcheur et un sauteur en longueur. Le club mise sur la formation des jeunes « Le club mise aussi sur le moyen et long terme en développant la formation des jeunes avec l'école d'athlétisme pour les poussins et les jeunes catégories. Nous avons recruté un entraîneur à la perche, un entraîneur de plus à l'école d'athlé, un autre pour les benjamins et un pour les minimes. François Pépin s'occupe toujours du groupe élite et Leslie Djhone, longtemps blessé, devrait bientôt revenir au meilleur de sa forme », ajoute Gérard Auvray. Afin de développer le club, Lucas Finet, athlète issu du club, coordonne les aspects administratifs de l'ACPJ ainsi que l'école d'athlé. Le club a ouvert des créneaux de l'autre côté du bois de Vincennes, à la Porte de Charenton, renouant ainsi avec le passé parisien de l'ACPJ. Si le club s'occupe des jeunes et des très jeunes, il n'en oublie pas les adultes et séniors désireux de rester en forme avec le coach Athlé Santé qui propose chaque jour de la semaine à l'heure du déjeuner des activités différentes. www.acparisjoinville.com


SPORTS Jeux Paralympiques

L'argent ne fait pas le bonheur es athlètes français engagés à Londres ont collectionné les médailles d'argent -19- et les breloques en bronze -18- pour seulement 8 graal dorés. Avec 45 médailles au compteur, l'équipe de France paralympique revient de Grande-Bretagne en affichant 7 médailles de moins qu'à Pékin en 2008. Elle se classe ainsi au 16ème rang des nations, reculant de 4 places en comparaison de 2008. Il en est ainsi des classements sportifs, qu'ils favorisent le plus beau métal. Une médaille dorée vaut plus que 100 récompenses en argent ou en bronze.

Ainsi que l'a rappelé lucidement le comité paralympique français, « cette équipe-là est venue déterminée, pour gagner. Elle assume son bilan dans une compétition qui a franchi un cap, avec un niveau de compétitions extrêmement relevé, des récompenses mieux réparties entre les nations, hormis la Chine qui truste les médailles, avec également des concurrents découverts aux Jeux, absents des rendez-vous internationaux. » Comme en 2008, La Chine a écrasé la compétition en remportant 231 médailles, dont 95 en or, suivie, de loin, par la Russie (101 médailles pour 35 en or) et la GrandeBretagne (118 médailles, dont 33 en or).

Karaté en famille avec le Shotokan Karaté Club Le Shotokan Karaté Club a mis en place à la rentrée un cours de karaté famille. Chaque samedi matin de 10h30 à 11h30 au gymnase Pierre-François, les parents peuvent s'exercer aux joies du karaté avec leurs enfants. Le cours est gratuit pour les parents. www.shotokanjoinville.fr

La piste du stade fait son lifting

Aviron : Antoine Jesel 8ème

E

ngagé dans l'épreuve d'aviron du 4 de pointe avec barreur aux Jeux Paralympiques de Londres, le Joinvillais Antoine Jesel et ses coéquipiers visaient le podium. L'équipage français, qualifié pour la demi-finale, a pris la 3ème place de sa course. Les deux premiers étant qualifiés pour la finale,

les tricolores ont dû se contenter de la finale B qu'ils terminaient en 2ème position, synonyme de 8ème place finale. Toujours prêt à relever un nouveau défi, Antoine a déjà le regard tourné vers Rio, où se dérouleront les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques en 2016.

Le stade d'athlétisme a bénéficié d'un lifting avant la rentrée. La piste a été entièrement nettoyée au moyen d'une machine pulvérisant de l'eau à haute pression, redonnant un véritable coup de jeune à la piste joinvillaise. Le traçage complet de la piste souligne le nouvel aspect de l'ensemble des couloirs. Les pistes de saut en longueur ont quant à elles été complètement refaites. Le montant total de ces travaux s'élève à 30 000 euros. www.ville-joinville-le-pont.fr • 19


20 • Joinville Mag • Octobre 2012


Joinville locale

C

La Semaine bleue Semaine nationale des personnes âgées et retraités, la Semaine Bleue a lieu cette année du 15 au 21 octobre. Dédiée aux seniors joinvillais, elle sera rythmée par des activités en tous genres.

programme du 15 au 21 octobre Lundi 15 octobre 14h30 Scène Prévert Ouverture de la Semaine Bleue 2012 avec la projection d'un film-témoignage suivi d'un débat « Être vigilant et savoir dire non aux sectes » par l’association SOFI. Cette projection sera suivie d'une collation.

Mardi 16 octobre 15h Résidence Jaurès 5/7 rue Émile Moutier Grand Loto

Mercredi 17 octobre 10h Scène Prévert Projection du film « Là-haut » Après la mort de sa femme Ellie, Carl, un vieil homme, se souvient du rêve qu'il avait fait avec elle de se rendre en Amérique-du-Sud. Refusant de vendre

son pavillon à des promoteurs et d'aller dans une maison de retraite, il attache des milliers de ballons à sa demeure et s'envole pour cette destination. Il ne se doute pas qu'un petit garçon de 9 ans, Russell, se trouve à l'intérieur.

Les centres de loisirs et les Joinvillais retraités se retrouveront pour découvrir ce film, récompensé par l'oscar du Meilleur Film d'animation.

Après-midi musicale 14h30 Salle de restaurant de la Résidence Jaurès « Où chanter rime avec danser » Par Challenge Production Gérard Curci

C Après-midi musicale 14h30 Scène Prévert Concert : la pianiste Blandine Waldmann mettra à l'honneur Brahms, Haydn, Moussorgsky. Un goûter sera servi à la sortie.

Dimanche 21 octobre 14 h30 à l’Hôtel de Ville Clôture de la Semaine Bleue avec un thé dansant Orchestre : Johan Morgan Orchestra Inscriptions 01 49 76 60 13

Toutes les activités proposées sont gratuites. Les places étant limitées, les inscriptions préalables sont obligatoires pour chaque activité auprès du CCAS au 01 49 76 60 00.

Vendredi 19 octobre 10h Scène Prévert Conférence sur les bienfaits du sport et de l'alimentation « La bonne santé est un capital qui s'entretient » La Fédération Française de la Retraite Sportive, compte 180 000 licenciés, et proposera de valoriser la pratique du sport pour rester jeune plus longtemps et lutter contre les maladies et la sédentarité. Intervenant : Docteur Claude Jeanningros, médecin fédéral de la FFRS Un petit-déjeuner convivial réservé aux inscrits sera servi à partir de 11h30 à la Salle de l'Horloge.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 21


22 • Joinville Mag • Octobre 2012


Joinville locale Le renouvellement de l'ensemble du mobilier urbain a été confié à la société Decaux qui a remporté l'appel d'offres lancé par la Ville. Le panel du mobilier urbain comprend divers panneaux d'affichage qui recouvrent des usages différents. Ainsi, entre affichage administratif, associatif et affichage libre, les usages sont bien définis.

Administratif, associatif et libre les voies de l'affichage municipal L'

affichage administratif, diffusé au moyen de 7 nouveaux panneaux dans Joinville, est destiné à recevoir les affiches des lois et autres actes de l'autorité publique, tels que les comptes rendus du Conseil municipal ou la publication des bans pour les mariages. L'affichage associatif bénéficie aussi de tout nouveaux panneaux, 14 exactement, protégés par des vitres. Cela permet de protéger les affiches et d'éviter le recouvrement « sauvage » souvent constaté sur l'affichage libre. Dorian Lambert, chargé de l'affichage associatif, n'en constate pas moins des dégradations tels des tags ou le recouvrement des vitres. Des panneaux neufs déjà soumis aux incivilités Le mode d'affichage est très simple, il suffit aux associations de faire parvenir au service communication leurs affiches pour les 14 panneaux associatifs. Dorian se charge de les afficher. Afin que chaque association puisse communiquer, le temps d'affichage est cependant limité. Même s'il est libre, l'affichage éponyme n'en reste pas moins soumis à certaines règles, dont l'usage montre qu’elles ne sont pas toujours respectées. Le Code de l’environnement précise que les villes de plus de 10 000 habitants doivent mettre à disposition du public 12 mètres carrés d'affichage. Joinville, qui compte un peu moins de 18 000 habitants, dispose de 8 panneaux d’affichage libre pour une surface totale de 26,15 m2, soit plus du double prévu par la réglementation. Ainsi, en

Dorian Lambert effectue l'affichage associatif

tout point de la ville, il n'y a jamais plus d'un kilomètre entre deux panneaux. Affichage libre : des droits, mais aussi des devoirs Si la ville a l'obligation de respecter la loi, les utilisateurs le doivent également. L’affichage libre doit donc faire l’objet d’une simple déclaration en mairie. La Zone de Publicité Restreinte prévoit par ailleurs que les affiches d’un même utilisateur ne doivent

pas dépasser la moitié du panneau. En outre, les affiches doivent être installées au maximum 48 heures avant la manifestation annoncée et enlevées le jour de la manifestation. Des obligations pas souvent respectées par les utilisateurs, qui grèvent la liberté des autres citoyens. Les panneaux d'affichage administratif et associatif ayant été changés, un nouveau règlement d’affichage sera prochainement établi.

Affichage libre

A peine installés, les panneaux subissent des dégradations.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 23


CULTURE 100ème anniversaire de la naissance des studios

Joinville

et l’âge d’or du cinéma

• Les studios, vus de l’avenue Gallieni.

• Plan de situation des studios en 1925.

• Les ouvriers du rêve posent au milieu d'un décor du film Le Paquebot Tenacity représentant une rue du Havre.

Joinville fête cette année les 100 ans de la naissance de ses studios de cinéma. Une exposition, présentée à l’Hôtel de Ville par l’association La Mémoire au Présent en septembre, a ainsi permis aux Joinvillais de redécouvrir une partie de l’histoire de leur ville qui fut à l’origine de l’âge d’or du cinéma français. C’est en 1912 qu’un Joinvillais, Joseph Levinsky, a créé, sur un terrain situé près de l’avenue Joyeuse, un tout premier studio de prises de vue cinématographiques pour le compte de Charles Pathé et de Léon Gaumont. Mais ce studio, ancienne baraque transformée en salle obscure, montre assez rapidement ses limites. Dès • Joseph Levinski 1923, l’architecte Armand Denis est mandaté par les Cinéromans de Sapène pour construire un ensemble de sept plateaux, considérés à l’époque comme étant les mieux équipés de France. Erigés à l’emplacement du studio Levinsky, sur un terrain de 16 500 m² entre les avenues 24 • Joinville Mag • Octobre 2012

Gallieni, du Président Wilson et de la rue Joyeuse, ces nouveaux studios deviennent en 1929 la propriété de Pathé-Nathan « Pathé consortium cinéma » et marquent le début de l’âge d’or du cinéma français. Des studios à l’origine de nombreux chefs-d’œuvre du 7ème art Tous les grands acteurs et réalisateurs passent alors par les studios où naissent de nombreux chefs-d'œuvre du 7ème art. Parmi les films tournés en partie dans les studios de la Ville, figure l’œuvre de Marcel Carné, Les enfants du Paradis, sortie en 1945 malgré les difficultés de tournage rencontrées pendant l’occupation et qui sera classée par la suite au patrimoine mondial de l’Unesco. De l’apogée à la chute En 1939, l’industrie cinématographique joinvillaise subit un premier coup dur avec

un incendie qui détruit 6 des 7 plateaux. Un local épargné par les flammes est alors transformé en nouveau plateau puis, dès que les circonstances économiques le permettent, un troisième plateau est bâti. De nombreux films y sont tournés jusqu’en 1961, date à laquelle le petit écran prend le pas sur le grand. L’ORTF, puis la RTF et la SFP prennent ainsi possession des lieux. Les studios survivent jusqu’en 1991 avant d’être détruits pour laisser place à un ensemble immobilier résidentiel. A l’heure du passage au numérique dans la salle obscure joinvillaise, la révolution de la pellicule semble loin. Des grandes heures des studios joinvillais, reste alors le souvenir de ceux qui y ont travaillé. On dit ainsi que des producteurs, des réalisateurs et des techniciens américains, pourtant habitués aux fastueux studios d’Hollywood, ont aimé venir y travailler. n www.lamemoireaupresent.com


CULTURE

Concert musique classique Chœur de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

L

L'intégralité des recettes du concert joinvillais sera reversée à l'Association pour la Promotion du Don d'Organes et de Tissus du Val-de-Marne (ADOT94) qui a pour objectif d’informer et démontrer que, seuls les dons humains, permettent à de nombreux malades de bénéficier d’une transplantation lorsqu’il n’y a plus d’autre solution thérapeutique. Samedi 13 octobre à 20h30 Scène Prévert Tarifs 10 € Renseignements 01 49 76 60 10

Parce qu’être parents ne signifie pas renoncer aux sorties culturelles, le cinéma de Joinville a pensé aux cinéphiles et à leurs bébés. CinéBébé est une séance de cinéma mensuelle parents-enfants adaptée au confort des petits : niveau sonore réduit, lumière douce et matériel de puériculture à votre disposition (tables à langer et chauffe-biberon). A partir de 6 mois. Ce mois-ci, Cinébébé propose le film de Christian Vincent « Les saveurs du Palais » (voir page 31). Lundi 29 octobre à 15h30 Tarif unique 3 euros Renseignements 01 49 76 60 10

C

C

Brocante - Vide Grenier Dimanche 7 octobre de 8h à 19h Rue de paris prolongée Inscriptions au 01 42 83 13 49 ou www.atelier55.org

ef

g

a

i

N

D

’Orchestre et le Chœur de l'Espace musical de l'Assistance PubliqueHôpitaux de Paris présentent un concert classique exceptionnel. Le Petit Chœur (5 choristes sous la direction de MarcAntoine Pingeon au piano) et l’Ensemble instrumental (5 instrumentistes sous la direction de Bertrand Aimar au violon) proposeront une sélection de compositions de musique de chambre (Bach, Mozart, Strauss, etc.) et de musique sacrée et mélodies françaises du XVIème siècle (Debussy, Gounod, Offenbach, Saint Saëns, etc.). Fondé en 1994, l’Espace Musical de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris est principalement composé d’un orchestre symphonique de 50 personnes et d’un grand chœur rassemblant 80 musiciens qui donnent 4 à 5 concerts par an. Les musiciens et les choristes sont en majorité du personnel de l'APHP qui répètent chaque semaine. Dans la continuité des engagements de l’AP-HP, « L’Orchestre et Chœur AP-HP » réserve chaque année un quota de représentations au profit d’actions humanitaires du secteur médico-social. Il donne des concerts de soutien à l’AFM pour le Téléthon, Douleurs sans Frontières qui prend en charge la douleur et la souffrance dans les pays les plus défavorisés ou encore Rétina-France pour vaincre les maladies de la vue.

Cinéma : CINÉBÉBÉ

L

Téléthon 2012 8 et 9 décembre La ville est à la recherche de personnes bénévoles pour l’organisation du Téléthon 2012. Si vous êtes intéressé, contactez c.allain@ville-joinville-le-pont.fr www.ville-joinville-le-pont.fr • 25


CULTURE

L'ombre orchestre de

Xavier Mortimer Le rideau se lève, un musicien entre seul en scène, personnage aux allures lunaires, entame un air d'accordéon. Tout devient irréel lorsque son ombre se démultiplie pour former une fanfare d'ombres. Les instruments s’envolent, les partitions s’amusent… On cesse de réfléchir pour s'envoler vers le monde de Xavier Mortimer. Un univers riche de surprises visuelles et d'inventivité. Un grand moment d'humour et de poésie.

26 • Joinville Mag • Octobre 2012


CULTURE

M

agicien, musicien, jongleur, comédien, Xavier Mortimer est un artiste visuel. Arrivé en scène pour donner un concert, tout semble lui échapper, depuis sa partition de musique jusqu'à sa flûte d'où sortent des bulles et des balles. Ses performances de mime maladroit font écho à ses numéros de jonglerie échevelés. Avec « l'ombre-orchestre », Xavier Mortimer choisit de ne pas choisir, il serpente, il ondule entre les genres, sans jamais se prendre les pieds dans le tapis de la facilité. Et son succès ne se dément pas, l'artiste a promené son ombre orchestre plus de 600 fois à Paris et dans le monde entier. Élevé au grain dans une campagne du sud de la France, il prend vite sa valise pour parcourir le monde en créant des spectacles visuels, mélange de magie, d'arts du cirque, de musique et de comédie. A 15 ans, après huit ans de clarinette au conservatoire, il choisit l'accordéon comme un pied de nez à la musique classique et aux concerts. Il façonne aussi ses influences au conservatoire de La Rochelle, travaille le mime avec le théâtre gestuel à Londres, le cirque avec la compagnie Stromboli et la magie avec ses amis.

Il a remporté plusieurs prix de magie dont le 1er prix du congrès international d'Abano en Italie et l'Étoile d’Or au festival de magie de l’eau d’Olle. S'il est inclassable par la palette des talents dont il fait étalage avec générosité, Xavier Mortimer n'échappe pas aux comparaisons, et celles-ci sont illustres. Charlie Chaplin, Buster Keaton ou le mime Marceau reviennent souvent pour évoquer les frasques de ce rêveur génial. L'aspect visuel en dénominateur commun ne peut faire passer sous silence l'attrait de Mortimer pour la musique qui accompagne ses performances scéniques. Cette dimension visuelle permet à cet artiste caméléon d'exporter ses talents. Parti en Argentine et en Équateur au mois de septembre, de passage en Suède au début du mois d'octobre pour un congrès international de magie, Xavier Mortimer posera ses valises remplies de surprises à la Scène Prévert de Joinville avant de repartir au Japon pour un festival de magie. A chacun de ses passages sur scène, l'artiste suscite l'émerveillement des petits et grands qui se laissent porter irrésistiblement par la poésie, l'humour et la légèreté enfantine d'un spectacle inclassable et unique.

Xavier Mortimer L'ombre orchestre Samedi 27 octobre 20h30 Scène Prévert Réservations au 01 49 76 60 10

C

www.ville-joinville-le-pont.fr • 27


FEUILLETON

28 • Joinville Mag • Octobre 2012


EDWARD HOPPER Éditions Flammarion

Les rendez-vous de la bibli

A l’occasion de l’exposition consacrée à Edward Hopper au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013, nous vous conseillons cette monographie qui couvre la totalité de la carrière de Hopper, en accordant une attention particulière aux années 1920-1940. Cet ouvrage met en lumière plus de 150 de ses huiles, aquarelles, estampes et dessins.

r les petits

Pou À CE SOIR de Jeanne Ashbé, Éditions L’Ecole des loisirs, Collection Pastel A CE SOIR raconte une journée de Sam et Léa à la crèche. Au moyen de grandes et belles illustrations et de textes en rimes, Jeanne Ashbé retranscrit avec simplicité et douceur ces moments qui ponctuent la vie des tout-petits, de la séparation du matin aux retrouvailles du soir. Un album à lire le soir pour rassurer enfants et parents.

Tapis narratifs Elisabeth Fournier, créatrice textile, conçoit et réalise des tapis narratifs. Des poches, des rabats, des éléments mobiles et des accessoires, le tapis lecture crée un espace convivial où se racontent les histoires page à page. Une invitation immédiate à l’imaginaire, un chemin tout en couleur pour aller du livre au plaisir. Animation pour les tout-petits accompagnés d’un adulte samedi 10 novembre 2012 : • à 10h pour les enfants de 1 à 2 ans • à 11h pour les enfants de 3 à 4 ans mercredi 14 novembre : • à 10h pour les enfants de 1 à 2 ans • à 11h pour les enfants de 3 à 4 ans

PICOTI Éditions Milan, de 9 mois à 3 ans

EXPO CARTES POSTALES Merci à tous nos lecteurs petits et grands, de nous avoir envoyé tous ces jolis clichés pour ensoleiller la rentrée !

Les tout-petits ont aussi leur magazine ! Des histoires courtes, des jeux et imagiers pour découvrir le monde : un dossier pour les parents et une surprise pour les enfants.

LE MONDE DES ADOS Fleurus Presse Pour les jeunes Un magazine bimensuel pour les ados à partir de 10 ans qui explique l'actualité et répond à toutes les questions qu’ils se posent. Une sélection de bons plans qui allie plaisir et qualité : musique, sorties, cinéma, livres... et aussi : des jeux, des tests, de la BD !

t u Bibliothèque jeunesse Entrée sur réservation à partir du mercredi 24 octobre auprès de la bibliothèque au 01 49 76 60 32

L’ÉCOLE DE LEON de Serge Bloch, Editions Albin Michel Jeunesse Boris un petit ourson espiègle et colérique ne supporte pas l’idée de passer une journée sans bisous. Il est prêt à tous les stratagèmes pour les obtenir, mais la révolte des joujoux gronde ! Un p’tit album drôle et malicieux.

Z

REMISE DU PRIX CINÉLECT 2012 à Hélène GESTERN pour son premier roman « Eux sur la photo » samedi 6 octobre à 15h à l'Hôtel de Ville.

La bibliothèque

culture

VOTRE BIBLIOTHÈQUE EN LIGNE ! > Nouveau : Vous pouvez désormais réserver un livre emprunté par un autre lecteur. > Demandez votre mot de passe à la bibliothèque Connectez-vous sur le site de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr rubrique : Bibliothèque > Le catalogue > Accès catalogue Dans Accès catalogue • rechercher le document souhaité • cliquer sur « plus d’informations » • cliquer sur « réserver le document » • inscrire votre numéro de carte puis votre mot de passe Lorsque votre réservation est disponible, nous vous contactons par téléphone. Vous avez dix jours pour venir chercher votre document.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 29


CULTURE

Espace TIC

Théâtre Dyrek

Technologies de l’Information et de la Communication

Programme du mois d’octobre Le mois du Polar…

Initiations et ateliers d'octobre

Vendredi 19 et samedi 20 octobre à 20h45 Dimanche 21 à 16h

Mardi 2

de 18h à 20h

Édition de textes

Jeudi 4

de 13h30 à 15h30

L’arbre des fichiers

Jeudi 4

de 15h30 à 16h30

Accueil des nouveaux usagers

Samedi 6

de 9h à 11h

Acquisition d'images

Mardi 9

de 18h à 20h

Traitement de texte

Jeudi 11

de 13h30 à 15h30

Navigation sur le web

Jeudi 11

de 15h30 à 17h30

Tableur

Samedi 13

de 9h à 11h

Acquisition de sons

Samedi 13

de 11h à 12h

Accueil des nouveaux usagers

Mardi 16

de 18h à 20h

Paramétrer son portail avec Netvibes

Le coupable est dans la salle comédie policière de

Jeudi 18

de 13h30 à 15h30

Créer son blog avec Wordpress

Yvon Taburet

Jeudi 18

de 15h30 à 17h30

Trier et comparer des données sur un tableur

Samedi 20

de 9h à 11h

Acquisition vidéo

Samedi 20

de 11h à 12h

Accueil des nouveaux usagers

Mardi 23

de 18h à 20h

Clic et entrée

Jeudi 25

de 13h30 à 15h30

Messagerie en ligne

Jeudi 25

de 15h30 à 16h30

Accueil des nouveaux usagers

Samedi 27

de 9h à 11h

Ordinateur, périphériques et systèmes

Mardi 30

de 18h à 20h

L'arbre des fichiers

Samedi 29

de 11h à 12h

Accueil des nouveaux usagers

Les brumes de Manchester de Frédéric Dard Mise en scène de Philippe Rigot, par Les Baladins du Val-de-Marne (Sucy-en-Brie) L'inspecteur Byrne mène l'enquête dans le clair obscur d'une intrigue policière dans la plus pure tradition. L'atmosphère est plombée, les personnages très noirs et la chute absolument inattendue…

Vendredi 26 octobre à 20h30 et samedi 27 à 16h

Mise en scène et adaptation Claude Mann, par la troupe Les Utopistes. Au cours de la représentation, un comédien est assassiné. L'intervention de la police devrait se montrer décisive, et le public est retenu comme témoin capital. Le metteur en scène, la maquilleuse, les comédiens sont soupçonnés. Le policier et son adjoint sont-ils plus malins qu'ils n'en ont l'air ?

Cours de Théâtre - Horaires Enfants 5 à 8 ans mercredi 13h30 à 14h30 et mardi 17 à 18h Adolescents 9 à 11 ans mercredi 14h30 à 16h Adolescents 12 à 18 ans théâtre-cinéma mercredi 17h30 à 19h Adultes à partir de 18 ans théâtrecinéma mardi 20h30 à 22h30

L'espace multimedia est accessible à tous Hall de l’Hôtel de Ville | 01 49 76 60 59 | multimedia@ville-joinville-le-pont.fr 30 • Joinville Mag • Octobre 2012

Théâtre François Dyrek Tarifs 16 € ou 13 €, réservations 13 € ou 10 €, groupes et enfants 8 € 7 boulevard de Polangis, tél. 01 48 85 09 29


CULTURE Au programme d'octobre

Affiches cinéma : © Allocine.com

Cinéma Scène Prévert CHERCHEZ HORTENSE (1h40) Mercredi 3 octobre à 14h30 Dimanche 7 octobre à 15h • L'histoire d'un professeur de civilisation chinoise à qui l'épouse, demande d'intervenir auprès de son père à lui, haut placé au Conseil d'État, pour sauver une jeune femme serbe et sans-papiers. Seulement, voilà : le professeur a un gros problème de communication avec son paternel. La bonne surprise de la rentrée avec un Jean-Pierre Bacri qui n'avait pas été aussi bouleversant depuis le « Goût des autres ».

DES HOMMES SANS LOI (1h55) Interdit aux moins de 12 ans Dimanche 14 octobre à 18h30 Mardi 16 octobre à 20h30 • « Des hommes sans loi » nous plonge dans l’Amérique des années 30, en pleine prohibition et propose un tableau réaliste du quotidien en Virginie des frères Bondurant, trafiquants notoires. Un film de gangsters classique qui vaut par ses performances d'acteurs et le soin apporté à l’écriture des personnages.

EXPENDABLES 2 : unité spéciale (1h42) Samedi 6 octobre à 20h30

LES SEIGNEURS (1h37) Mercredi 17 octobre à 14h30 Samedi 20 octobre à 20h30 Mardi 23 octobre à 20h30

SUPERSTAR (1h52) Mardi 9 octobre à 14h30 Mardi 9 octobre à 20h30

QUELQUES HEURES DE PRINTEMPS (1h48) Dimanche 21 octobre à 15h Mardi 23 octobre à 14h30

L'AGE DE GLACE 4 : la dérive des continents (1h34) Mercredi 10 octobre à 14h30

KIRIKOU ET LES HOMMES ET LES FEMMES (1h28) Mercredi 24 octobre à 14h30 Dimanche 28 octobre à 15h Mardi 30 octobre à 14h30

CAMILLE REDOUBLE (1h55) Dimanche 14 octobre à 15h Mardi 16 octobre à 14h30 • Rien ne va plus dans la vie de Camille (Noémie Lvovsky), quadragénaire parisienne : sa carrière d’actrice est un échec, elle se fait larguer par l'homme de sa vie et elle picole. Par magie, elle se retrouve 25 ans plus tôt, lycéenne dans les années 80, au lycée. Une superbe comédie douce et féroce d'une femme qui part à la recherche de celle qu'elle n'est plus.

LES SAVEURS DU PALAIS (1h35) Lundi 29 octobre à 15h Mardi 30 octobre à 20h30

3€

Scène Prévert

23 rue de Paris - 01 49 76 60 10 - Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette - Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr Vente des billets le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance. www.ville-joinville-le-pont.fr • 31


DÉMOCRATIE LOCALE

Libre expression des trois Liste Joinville avec vous // 23 élus

Liste Joinville en mouvement //

Il fait bon vieillir à Joinville-le-Pont

Gymnase : urgence et certitude

C

omme tous les ans, Joinville fête ses aînés et les chouchoute plus particulièrement à l’occasion de la Semaine Bleue, qui se déroule dans notre ville comme dans toute la France du 15 au 21 octobre. Ils sont attendus nombreux pour débattre de la vigilance par rapport aux sectes ou de l’entretien de leur capital santé. Ils sont encore invités à se distraire autour d’un loto ou de la projection du film « Là-haut », à vibrer avec la pianiste Blandine Waldmann qui mettra Brahms, Haydn et Moussorgsky à l’honneur, à danser et chanter avec l’animateur Gérard Cursi ou le Johan Morgan Orchestra. Cette attention à nos seniors, particulièrement visible en ce mois d’octobre, est une constante de notre politique municipale et j’y suis particulièrement attentive. Ateliers de gymnastique ou d’équilibre, journées de prévention, thés dansants, sorties culturelles : les animations proposées à nos aînés sont nombreuses parce que, pour bien vieillir, il est important d’avoir une vie sociale et amicale. Notre attention se porte également sur nos Résidences pour personnes âgées : nous sommes très soucieux de la qualité de l’hébergement qu’elles proposent, agrémentée de la vigilante attention de gardiens professionnels et dévoués et d’indispensables outils comme la télé-assistance. Dans le même registre, la Ville propose des places à la Résidence pour personnes dépendantes « l’Abbaye », et veille à ce que les Joinvillais d’un certain âge 32 • Joinville Mag • Octobre 2012

aient accès à des repas équilibrés : c’est ainsi que près de 4 300 repas sont servis chaque année au restaurant Jaurès et que près de 15 000 repas sont portés à domicile. Nous veillons encore à ce que nos seniors bénéficient de partenariats utiles à leur maintien à domicile, comme celui noué avec l’Association Joinvillaise d’Aide à Domicile (l’AJAD), le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination), le SSIAD (soins infirmiers) ou encore GERONTO 4, un réseau qui a pour objectif de les aider dans leur vie quotidienne à domicile. Nous leur apportons aussi, via notre CCAS, tous les conseils juridiques dont ils pourraient avoir besoin, notamment en ce qui concerne les dossiers de prestations comme l’APA, l’ASPA, le minimum vieillesse, etc. Enfin, la lutte contre l’isolement est une priorité constante du CCAS qui réalise un important travail de lien social, en particulier l’été, en période de canicule, pour s’assurer que nos aînés ne manquent de rien et les conseiller en matière de nutrition ou d’hydratation. Bonne Semaine Bleue à Joinville ! Marie-Paule de FABREGUES Maire-adjoint chargée des Solidarités et de la Santé

E

n septembre 2009, nous intitulions notre tribune libre dans ce magazine « Hautsde-Joinville : plus d’habitants, moins d’équipements ». Le nouveau projet réduit considérablement les équipements publics mais nous admettions qu’il y avait une exception : la reconstruction du gymnase de la rue Émile Moutier. Nous remarquions que c’était bien le moins. Dans le programme publié par Olivier Dosne avant son élection en 2008, on lisait « Création urgente d’un gymnase HQE ». Au conseil municipal, en septembre 2011, on entendait le maire dire « Une chose est certaine : cet équipement est important pour la Ville et mon équipe et moi-même sommes déterminés à le lancer. » Ce qui était « urgent » en 2008 et « certain » en 2011 n’est aujourd’hui plus aujourd’hui qu’un rêve à très long terme. Pour la majorité municipale, la détermination affichée l’an passé a laissé la place à la résignation. Reconstruire un équipement sportif, c’est compliqué. Le remplaçant du vieux bâtiment était bien inscrit dans la programmation des Hautsde-Joinville, mais un conflit entre la municipalité et un cabinet d’architectes fait qu’il est aujourd’hui abandonné. Seul reste envisagée, à long terme, une très éventuelle réhabilitation de l’actuelle salle. L’actuel gymnase Pierre François était déjà qualifié de « désuet » en 2007, dans la présentation de l’actuel


DÉMOCRATIE LOCALE

listes du Conseil municipal 5 élus

Liste Pour Joinville ensemble et unis // 5 élus

Une majorité pas très experte plan local d’urbanisme, qui soulignait qu’il présentait « des difficultés de fonctionnement ». Le rapport soulignait également l’encombrement des salles dédiées à la pratique sportive, qui fonctionnent à plein régime. Les conclusions tirées dans ce document, qui reste la référence pour notre commune, c’est qu’il fallait doter le Haut-de-Joinville d’un « gymnase plus complet. » Avec la rentrée des activités sportives en septembre 2012, on constate à nouveau le besoin criant d’avoir à Joinville un tel équipement. Les associations ne peuvent pas répondre aux demandes, et les collèges n’ont pas les créneaux horaires nécessaires. La réfection de l’actuel gymnase, non chiffrée et non datée à l’heure actuelle, aurait un grave inconvénient par rapport à une construction neuve : elle obligerait à stopper toutes les activités actuellement réalisées sur place pendant sans doute deux ans. De plus, elle condamne un projet d’aménagement d’un petit espace vert, le seul prévu dans la Zac en cours de réalisation. C’est d’ailleurs tout l’équilibre de ce programme, qui avait fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique, qui est en cause. Les nouveaux Joinvillais devront aller faire du sport et se promener ailleurs. Joinville s’enorgueillissait d’être la cité du sport et du cinéma. Il faut désormais mettre tout ceci au passé. Benoit Willot benoit.willot@laposte.net www.joinville-le-pont.info

L

e recours aux experts est une pratique répandue dans notre société. Il est parfois nécessaire de bénéficier, d'un éclairage complémentaire pour forger son opinion. Toutefois, les conclusions des spécialistes ne sauraient se substituer à la réflexion et aux décisions de ceux qui exercent les responsabilités. Ainsi, depuis plus de 4 ans, la majorité municipale a régulièrement fait appel à des cabinets de conseil dont l'utilité est souvent injustifiée. On peut s’interroger sur l'opportunité d'un audit réalisé sur les finances de la commune en 2008 alors que toutes les données étaient à la disposition de la majorité municipale auprès de différents organismes comme la Chambre Régionale des Comptes. Cette étude n'a rien apporté, si ce n'est une ligne supplémentaire dans la colonne des dépenses pour un montant substantiel. Quelques mois plus tard c'est au tour des salaires du personnel communal de faire l'objet d'une étude externe, qui là encore a coûté, alors que les services administratifs de la Ville étaient en mesure de la réaliser. De même, la commune en est encore à analyser une étude sur le tourisme à Joinville, commandée à la suite de la fermeture autoritaire de l'Office de Tourisme associatif en 2009. La municipalisation de cet office, voulue par le maire, n'a donc pas permis de clarifier sa vision sur le sujet. Et que dire de l'étrange idée

qui consiste à faire un audit du stationnement dans notre commune. Le sujet est-il si compliqué, qu'il faille s'en remettre à un expert du stationnement ? Lorsque l'on supprime des places de parking, comme au RER, il ne faut pas s'étonner quelques mois plus tard qu'elles fassent défaut. Il ne sert à rien de choisir la facilité en se défaussant de ses responsabilités sur des experts à coup de dizaines de milliers d'euros dépensés dans des audits. L'intervention aussi fréquente de cabinets de conseils n'est elle pas un aveu d'incompétence ? Les Joinvillais n'ont pas élu des experts, mais des citoyens censés les représenter dont ils attendent du bon sens et la capacité à faire des choix raisonnables. Les conclusions de spécialistes peuvent représenter une aide à la décision à utiliser avec parcimonie sur des sujets particulièrement complexes. Toutefois, ils ne doivent pas remplacer la concertation et le débat. C'est une condition essentielle pour que les problèmes rencontrés par les Joinvillais trouvent des réponses concrètes et mesurées. Olivier Aubry Joinville-ensemble-unis@hotmail.fr Permanence : 20 octobre de 10 à 12 h rdc Mairie

www.ville-joinville-le-pont.fr • 33


Du côté de joinville

une exposition consacrée aux enfants

U

ne centaine d’ateliers et d’espaces de découvertes adaptés à toutes les tranches d’âge est proposée aux enfants de 4 à 14 ans. Pour les parents, c’est l’occasion de faire le plein d’idées dans trois univers : « Education et Vie Pratique », « Sport, Tourisme et Loisirs » et « Jeux et Jouets ». Rappelons que l’accès à Kidexpo est gratuit pour les enseignants accompagnés de leurs élèves. Pré-inscription obligatoire sur www.kidexpo.com. 27, 28, 29, 30 octobre de 10h à 19h - Paris Porte de Versailles

Danse et yoga avec Saborlatino

L'

association Saborlatino propose des cours de salsa, rock, danses de salon et de yoga tous les week-ends. Les tarifs vont de 150 à 280 € à l'année suivant la situation et la discipline choisie. Informations : 06 87 60 99 38 ou www.saborlatino.fr

Recherche infirmiers (ières) Le Centre Hospitalier Les Murets recherche des infirmiers pour ses services de psychiatrie adulte, de géronto-psychiatrie, d’urgences et de soins de suite et de réadaptation. Contact : Mme Bouamrane 01 45 93 71 92 secretariat.ds@ch-les-murets.fr 17 rue de Général Leclerc 94510 La Queue-en-Brie

L’inscription en ligne Pôle emploi.fr

L

e site pôle-emploi.fr améliore son service d’inscription en ligne pour les demandeurs d’emploi. Simple d’utilisation, cette démarche présente plusieurs avantages pour le candidat : • il peut choisir la date de son premier entretien, • l’inscription en ligne nécessite un temps de réflexion et de préparation de son projet professionnel permettant au candidat lors de sa première rencontre avec un conseiller de consacrer plus de temps aux premières démarches de retour à l’emploi, • le traitement de son dossier administratif et d’indemnisation est plus rapide. Le service est accessible 7j/7 et 24h/24.

photo ©Frédéric Vignale

Éric Dubois

L

e poète joinvillais Éric Dubois sort un nouvel ouvrage papier, « Mais qui lira le dernier poème ? » suivi de « C'est encore l'hiver » et « Radiographie ». Ils sont disponibles sur Amazon et Fnac.com et dans toutes les librairies. Éditions Publie.papier http://www.publiepapier.fr Éric Dubois http://www.ericdubois.fr • http://www.myspace.com/ poete66 • http://fr-fr.facebook.com/eric.dubois.auteur • http://twitter. com/#!/ericdubois

34 • Joinville Mag • Octobre 2012

Caf.fr

Conçu pour simplifier les démarches des allocataires, le nouveau site Caf.fr permet aux utilisateurs de visualiser rapidement les principaux espaces du site : Mon compte, Ma Caf, Actualités, Aides et services ou Accès direct. Des informations et des conseils personnalisés, un accès simplifié à leur situation, démarches et paiements, l’offre en ligne est enrichie pour gérer en direct leur dossier d’allocataire.

ADCS 94

L’

association des conjoints survivants propose accueil, écoute, informations, aide, dans les démarches et les contacts avec les pouvoirs publics sur les conséquences du veuvage. Elle organise également des moments de convivialité. Renseignements : Jacqueline Delchié 01 43 74 44 82.


Joinville pratique

État civil

Pharmacies de garde > Dimanche 7 octobre PHARMACIE MOREL LEANDRI 20 rue Louis Talamoni 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 00 65

Naissances

> Dimanche 14 octobre PHARMACIE PARAIN 30 rue de Musselburgh 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 24 90

Camille Viriot, Melissa Mazeghrane, Morgane Charbonnier, Sophie Blabous, Solal Facon, Diane Raimbault Morlet, Charline Madeaux. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Mariages

> Dimanche 21 octobre PHARMACIE DUCROS 36 avenue Roger Salengro 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 83 66 64

Hadrien Bruley et Mélanie Besson, Mathieu Kaluzny et Célia Destouches, Guillaume Perin et Marion Pellerin, Mohamed Chergui et Hafida Nhari. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

> Dimanche 28 octobre PHARMACIE UON 45 rue Alexandre Fourny 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 45 16 34 67

Décès

> Jeudi 1er novembre PHARMACIE SALA 6 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 50 > Dimanche 4 novembre PHARMACIE MONTGOLFIER 10 place Montgolfier 94410 Saint-Maurice Tél. 01 48 86 51 60

Numéros utiles Hôtel de Ville 01 49 76 60 00 Mairie Annexe 01 48 89 64 85 Allo Propreté Voirie 0800 850 420 Toute l’actualité de la ville sur www.ville-joinville-le-pont.fr

Adrienne Simler, veuve de Gustave Larzul, décédée le 27 août 2012. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Permanence du député Michel Herbillon, député de la 8ème circonscription du Valde-Marne, dont dépend Joinville-le-Pont, assurera des permanences à l’Hôtel de Ville tous les mois. La prochaine aura lieu jeudi 18 octobre à partir de 19h. Contact 01 43 96 77 23.

Ecrivain public Si vous rencontrez des difficultés dans vos démarches administratives, si vous éprouvez des difficultés à rédiger un courrier, à remplir un formulaire, si vous ne savez pas à quel organisme ou à quelle administration vous adresser, un écrivain public vous reçoit sur rendez-vous à la mairie. Contacter le 01 49 76 60 00.

Le mois prochain dans Joinville Mag N° 216 Novembre 2012

Le Salon des Gourmets www.ville-joinville-le-pont.fr • 35


36 • Joinville Mag • Octobre 2012

Joinville-le-Pont Magazine n°215-OCTOBRE2012  

Magazine municipal de la Ville de Joinville-le-Pont N°215-OCTOBRE 2012

Advertisement