Page 1


AGENDA

SOMMAIRE OCTOBRE 2009 - N° 185

Octobre à Joinville-le-Pont

 ZOOM ARRIÈRE .................................................4  A LA UNE..............................................................8  FICHES-TRI À DÉTACHER ............................9

Samedi 10 octobre à 20h30

 JOINVILLE SANTÉ ..........................................11  UNE JOURNÉE AVEC… ...............................12  JOINVILLE ECO ...............................................14

Danse : Sultana

 JOINVILLE DURABLE ...................................15

Scène Prévert

 JOINVILLE SCOLAIRE...................................16  JOINVILLE JEUNESSE .................................17  JOINVILLE SPORTIVE ...................................18

Vendredi 16 octobre à 20h30

 JOINVILLE LOCALE .......................................20

Musique : « Comme un jardin la nuit »

 JOINVILLE CULTURELLE............................24

Scène Prévert

 DÉMOCRATIE LOCALE .................................31  DU CÔTÉ DE JOINVILLE ..............................34

Dimanche 18 octobre 8h-18h

 JOINVILLE PRATIQUE.....................................35

Brocante Rue de Paris prolongée

Samedi 24 octobre à 20h30 One Man Show : Hassan le Beurjoie Gentilhomme Scène Prévert Notez dès à présent

Du 31 octobre au 15 novembre Exposition développement durable Hôtel de Ville

Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont En couverture : Photo SP35, avec la participation de Marion Morand, Murielle Spinelli, Émilie Vail, Catherine Lagadic Directeur de la publication : Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont Directrice de la Communication : Isabelle Prigent Rédaction : Laurent Chadelat, Aurélie Claveau Ont collaboré à ce numéro : Yann Flammarion, Corinne Lebon, Béatrice Drouin, Brigitte Payan Photos : Photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales - SP35 Charte graphique : Service communication de la Mairie - PAO : Créa’3P Impression : IME - Imprimé sur du papier 100% recyclé Distribution : Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boites aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie. Tél. : 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville – 23 rue de Paris – 94340 Joinville-le-Pont - Tél. : 01 49 76 60 00 – www.ville- joinville-le-pont.fr

2


EDITO

La culture vous donne rendez-vous Scène PRÉVERT a saison culturelle 2009 est lancée ! Sa programmation éclectique bénéficie d’un bel écrin pour se laisser découvrir par les Joinvillais : la Salle PREVERT, rebaptisée Scène PREVERT, par un clin d’œil qui affiche son souhait d’être à la hauteur de la qualité des spectacles qui vont y être donnés. Notre salle municipale est aujourd’hui un outil performant pour le spectacle vivant, grâce aux travaux qui y ont été réalisés par l’ancienne équipe municipale. Nous continuons à la mettre à niveau et à la moderniser jour après jour, notamment grâce au recrutement d’un régisseur professionnel, exclusivement dédié au lieu. L’écrin est donc parfait pour une ville de la taille de Joinville-le-Pont. Restait à l’animer, à lui insuffler un esprit curieux, à la recherche de nouveaux talents, ouvert aussi bien à la musique qu’à la danse ou encore à des formes théâtrales diverses.

L

C’est chose faite depuis l’ouverture par Constance, prix FNAC 2009 de l’humour, de notre saison culturelle. Vous allez continuer à la découvrir tout au long de l’année. Nous l’avons voulue diverse, pleine d’allégresse et orientée autour du thème de la femme : femme à l’humour déjanté avec Constance, femme à la voix de velours comme celle de la grande Angélique Ionatos, duo de femmes alliant claquettes et percussions sur des musiques jazzy avec Fers et Magnésium, incroyable voix d’Evelyne Chancel ressuscitant Piaf, femmes du ballet Sultana incarnant les danses du mystérieux Orient, merveilleuses prestations de deux jeunes femmes Joinvillaises, Cathy Guetta et Alexandra, alternant nu-folk et mélodies brésiliennes, etc. La modernité a rendez-vous à Joinville grâce à ces spectacles de grande qualité, que l’on n’a pas l’habitude de découvrir dans notre ville et qui vont chercher loin la poésie, l’humour, le charme ou le rythme. Toutefois, les valeurs sûres qui faisaient sortir les Joinvillais les années précédentes ne sont pas oubliées. Nous faisons, en conséquence, une large place dans notre programmation au théâtre Dyrek et aux Baladins, qui nous proposent une programmation variée et enjouée. Les Pestacles de Noël enchanteront les enfants, le Téléthon permettra de positionner à nouveau Joinville sur la scène de la solidarité nationale, et le retour promis du Salon des Gourmets qui ravira nos papilles avant l’heure des festivités gourmandes de Noël ! Alors maintenant, c’est à vous de transformer l’essai et de nous montrer que vous êtes partants pour le grand voyage culturel 2009/2010 dans lequel nous vous emmenons : nous vous attendons nombreux Scène Prévert !

Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont

3


ZOOM ARRIERE

Rentrée scolaire

2

près deux mois de vacances, les écoliers ont fait leur rentrée scolaire le 3 septembre dans les écoles joinvillaises. Avec 1721 élèves sur les 8 écoles joinvillaises (1014 en primaires et 707 en maternelles), les effectifs sont stables.

A

3

4

5 1 6

1 - Cartable dans le dos, sur le chemin de l’école. 2 - Le Maire Olivier Dosne et Virginie Rossignol, Maire-adjoint Vie scolaire et périscolaire, ont accueilli parents et enfants dans les écoles. 3 - Silence, les élèves sont en classe. 4 - L’intégration des tout petits se fait aussi par le jeu. 5 - A la rencontre des écoliers, Olivier Dosne et Virginie Rossignol ont testé leur popularité. 6 - Dans la cour d’école, les repères se prennent très vite. 4


ZOOM ARRIERE

Village des associations

1

amedi 12 septembre le Village des associations a été le point de rencontre entre les associations culturelles et sportives et les Joinvillais venus nombreux pour choisir leurs activités ou simplement passer un moment convivial lors d’une journée festive. De nombreuses animations artistiques et sportives ont ponctué la manifestation sous un soleil estival.

S

2

3

1 - Le village des associations affiche une entrée colorée. 2 - L’aboyeur, monté sur échasses, a fait la joie des enfants. 3 - Le Maire, Olivier Dosne, en compagnie de sa femme, de Jeannine Chéry, Maire-adjoint Petite enfance et Vie associative, et de Patrice Gentric, Maire-adjoint, Finances et Développement durable. 4 - Animation handball avec deux gardiens de but. 5 - Le stand développement durable de la ville a suscité l’intérêt des visiteurs. 6 - Percussions et danses africaines. 7 - Les élèves de l’école municipale de danse en démonstration.

4

8 - Les allées du village des associations ont drainé beaucoup de monde dans une ambiance très conviviale.

5

7 8

6

5


ZOOM ARRIERE

Commémoration e 6 septembre, la libération de Joinville-le-Pont a été commémorée sur le parvis de l’Hôtel de Ville en présence de nombreux élus et représentants d’associations d’anciens combattants.

L

Journées du patrimoine oinville a participé aux journées du patrimoine les 19 et 20 septembre derniers. Expositions, visites guidées et libres, ateliers d’artistes ont invité chacun à découvrir le patrimoine culturel joinvillais. En voici un échantillon.

J

1 - Jacques Chauvenet exerce la sculpture dans son atelier de la rue de Paris 2 - L’atelier 55 a proposé une exposition de photos du collectif Clic Factory et des œuvres des artistes Joinvillais Susan Hackett et Robert Prestigiacomo.

1

3 - Le pont de Joinville et différents sites accueillent les cartes postales anciennes. 4 - Formant un magnifique parcours ludique, le jardin extraordinaire réalisé par les enfants des accueils de loisirs s’est posé sur l’île Fanac. Il a été entièrement fabriqué avec du matériel de récupération en collaboration avec les équipes d’animation, l’artiste Susan Hackett et Annie Barre.

2

6

4

3


ZOOM ARRIERE

10 km de Joinville imanche 20 septembre, le ciel légèrement couvert et la température clémente ont offert des conditions idéales aux coureurs sur les différentes épreuves. Sur le 4km Jean-Baptiste Eczet n’a pu engranger une quatrième victoire consécutive, devancé par Yann Abdelkader qui boucle l’épreuve en 11’42. Le podium est complété par Stéphane Wolff, offrant ainsi à l’ACPJoinville un podium 100% joinvillais ! Sur le 10km, Karim Naït Mamar, sociétaire de l’US Ivry, remporte une seconde victoire consécutive en 32’26 devant un junior, Christophe Patte et Samir El Kadaoui de l’ACPJ. Les enfants ont également pris part à deux courses, la première sur 840 mètres pour les 5/8 ans et la deuxième sur 1260 mètres pour les 9/11 ans. Tous les résultats sur http://www.ville-joinville-le-pont.fr/

D

Conférence

Don d’organes a conférence du 17 septembre animé par le Professeur Christian Cabrol, pionnier de la greffe en Europe, a captivé l’auditoire qui a suivi également les témoignages de nombreux intervenants, médecins et transplantés, autour du thème du don d’organes.

L

De gauche à droite : le docteur Jean-Claude Verdier, Olivier Coustère, le Professeur Christian Cabrol, Christian Liénard et le Maire Olivier Dosne.

Concert Don de swing endredi 18 septembre 2009, Marcel Zanini, Rhoda Scott, Stefan Patry, Anne Ducros et l’ensemble des artistes présents ont offert aux spectateurs de la Scène Prévert un magnifique moment de musique.

V

7


A LA UNE Aménagement du pôle RER A

Début des travaux mi octobre L'aménagement du pôle RER A, destiné à améliorer l'accessibilité de tous les modes de déplacement, va débuter mi-octobre. Ces travaux visent 4 objectifs au regard du Plan de Déplacement Urbain : l'amélioration du fonctionnement de la gare RER et du bâtiment voyageur, la réorganisation du stationnement aux abords de la gare, l'optimisation de la circulation des bus aux abords de la gare et l'amélioration des conditions d'accès au pôle pour les modes de circulation douce (piétons/cyclistes).

Le projet intègre une voie de bus isolée de la circulation ainsi qu'une piste cyclable bidirectionnelle.

La circulation des bus aux abords de la gare optimisée L’objectif est de soustraire les bus, au niveau de la gare (au carrefour Jean Mermoz/rue de Paris) des aléas de la circulation afin d’améliorer la régularité de passage sur l’ensemble de l’itinéraire. La rampe descendante des Canadiens sera réservée à l’usage spécifique des bus qui organiseront leur mouvement de retournement au carrefour de la Pyramide. Une portion de couloir bus en site propre sera délimitée sur la RN4 jusqu’au carrefour de la Résistance.

Des conditions d’accès à la gare pour les usagers améliorées Les trois voies de la RN186, devant la gare, sont aujourd’hui sous-utilisées. Elles seront donc réduites à deux. Au niveau de l'avenue Jean Jaurès, cette

emprise gagnée va permettre l’installation d’une piste cyclable bi-directionnelle et d'un terre-plein central séparant la voie bus de la circulation. Parallèlement une nouvelle traversée piétonne protégée par feu tricolore sera installée devant la gare et les autres traversées seront sécurisées. Les stationnements sur la RN186 seront ré-organisés et les possibilités de stationnement sauvage éliminées. Une borne d’appel taxi et un point de dépose minute vont également être créés.

Des travaux en 2 phases Le premier tronçon concerne la RN4 de la Route de la Pyramide jusqu'au Carrefour de la Résistance. Les travaux vont entraîner quelques contraintes de circulations : Fermeture de la descente par la trémie des Canadiens au véhicule sauf bus RATP et mise en place 8

d’une déviation par la rue de Paris, restrictions de vitesse pour travaux, rétrécissement de chaussée. Les travaux commenceront au Carrefour de la route de la Pyramide avec la fermeture d’une voie de circulation pour les travaux de pose d’Îlots. Sur la RN4, 2 voies de circulation seront condamnées sur les 5 voies afin de réaliser les séparateurs Bus donnant sur le carrefour de la Résistance. Le deuxième tronçon concerne la RN186 de la rue de Paris jusqu'à l’ouvrage de franchissement de l’autoroute A4. Sur ce tronçon, les travaux entraineront des restrictions de vitesse pour travaux et des rétrécissements de chaussée. Les travaux commenceront sur la trémie descendante des Canadiens. Une voie de circulation sera condamnée sur l’avenue Jean Jaurès pour réaliser les ilots de sécurité. Les travaux, qui débuteront dans la deuxième quinzaine du mois d'octobre, devrait s'achever à la fin du mois de janvier. Ces travaux sont financés à part égale par la région Ile-de-France et le Syndicat des Transports d'Île-de-France (STIF) à hauteur de 243 000 € chacun concernant les aménagements de voirie sur un montant global de 3 039 000 € pris en charge au titre du PDU (Plan de Déplacement Urbain).


JOINVILLE SANTÉ

Cancer du sein

3 bonnes raisons de participer au dépistage

Le dépistage organisé après 50 ans C Près d’une femme sur huit sera confrontée à un cancer du sein au cours de sa vie. En l’absence de moyens de prévention adaptés, le dépistage constitue un moyen de lutter contre cette maladie. Octobre a été désigné mois national de mobilisation contre le cancer du sein. e cancer du sein met en général plusieurs années à se développer et devient plus fréquent avec l’âge. Il est donc important, dès 50 ans, que les femmes participent tous les deux ans au dépistage organisé du cancer du sein. Ce programme national, complémentaire au dépistage individuel qui peut intervenir avant 50 ans, est le seul dispositif où, pour

L

plus de sécurité, les mammographies jugées normales sont systématiquement relues par un second radiologue. Vous pouvez parler du dépistage organisé du cancer du sein à votre médecin traitant, à votre gynécologue ou à votre radiologue. Plus d’informations sur www.ecancer.fr ou au 0810 810 821.

’est une excellente habitude de santé : si toutes les femmes de 50 à 74 ans y participaient, près de 3000 vies pourraient être sauvées chaque année. Il offre une surveillance de grande qualité : les mammographies normales sont relues par un deuxième radiologue pour plus de sécurité. La mammographie est prise en charge à 100% par l’assurance maladie : dans le cadre du dépistage organisé, vous n’avez pas d’argent à avancer pour cet examen.

Prématurés

Le CHI de Créteil au top Avec 834 000 naissances en 2008, la France est championne d’Europe de la natalité. Si la majorité des grossesses sont menées à terme sans soucis, 7% des naissances interviennent avant 8 mois de grossesse et 15 000 bébés voient le jour avant d’atteindre 7 mois. a grande majorité des bébés prématurés survivent sans séquelles, mais 10% des grands prématurés présentent des séquelles neurologiques graves. Le Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil (CHIC) est très engagé dans la périnatalité et la néonatalité. Chaque année y ont lieu 3000 naissances et 280 transferts in utero (transfert de la mère et de l’enfant avant l’accouchement). Le CHIC est membre de la fondation PremUp, fondation de coopération scientifique sur la grossesse et la prématurité. PremUp a bâti un réseau d’équipes de recherche et de soins de très haut niveau qui se consacrent à la protection de la

L

grossesse, à la prévention de la prématurité et au traitement de ses complications. Ainsi, le CHIC, l’hôpital Robert Debré et Port-Royal Cochin constituent le plus important réseau de soin périnatal de la région Île-de-France. Pour les institutions et les habitants du Val-de-Marne, l’appartenance du CHIC à PremUp confirme la compétence des personnels soignants des services de gynécologie-obstétrique et de néonatalité dans la lutte contre la prématurité. De nombreux services de l’hôpital cristolien sont concernés par cette coopération scientifique : la réanimation néonatale, la gynécoobstétrique, et l’Unité Fonctionnelle de Recherche Clinique. 11

Plus d’informations sur www.premup.org

Jean-Marie Platet, Conseiller municipal et membre du conseil d’administration du CHIC « Nous avons la chance d’avoir près de nous le Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil qui est spécialisé dans la périnatalité et la néonatalité. A ce titre, il accueille les grands prématurés. Le CHIC possède évidemment une maternité, à l’inverse de l‘hôpital Henri Mondor. »


UN JOURAVEC…

Le CCAS 8h15 un jour de semaine de la fin du mois d’août. La Police municipale appelle le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Une femme et ses deux enfants de huit et dix ans sont à la rue. Ils viennent de province et leur parcours personnel quelque peu heurté les a conduits à Joinville où ils sont hébergés quelque temps. Puis, sans possibilité de se loger, en détresse, la maman se tourne vers la ville. Il ne lui reste en théorie que le 115 pour les aider. Après une nuit à l’hôtel, le CCAS les reçoit afin de trouver une solution. Sollicitant le SAMU social, les services sociaux du Val-de-Marne et ceux du département d’origine de cette femme, le CCAS organise son retour dans celui-ci, seul moyen de scolariser les enfants, de recueillir des aides avant d’envisager leur retour en région parisienne. Si elle était rétive à l’idée de repartir, cette maman a compris que c’était dans son intérêt et celui de ses enfants. Question d’écoute, d’arguments et de confiance... Depuis, cette femme a réintégré un foyer avec ses enfants dans le sud et obtenu une promesse d’embauche en Île-de-France. Sans le CCAS, elle aurait sans doute refusé toute autre forme d’aide et se serait peut-être mise dans une situation de grande précarité. « Si ce genre de situation ne constitue pas le quotidien du CCAS, nous les rencontrons environ deux fois par mois », confie Marie-Christine Audigié, responsable du CCAS. Des situations d’urgence qui demandent de l’écoute et la mobilisation des partenaires sociaux de la ville.

1

Le CCAS, dont l’action sociale constitue la pierre angulaire, possède trois secteurs bien distincts : les personnes âgées, l’insertion/emploi et l’aide sociale.

Accompagner les Seniors Une centaine de personnes âgées sont accueillies principalement sur trois résidences gérées par la ville : Jaurès, Dagoty et Wilson et quelques personnes sont logées aux Canadiens. Les résidences, agréables, proches des bords de Marne et des commerces, sont dotées d’appartements d’environ 33 m2. Les occupants sont totalement autonomes et une gardienne est présente en permanence. Un restaurant est de plus ouvert chaque midi à la résidence Jaurès. Lorsque les personnes âgées ne sont plus suffisamment autonomes, le CCAS, en lien avec leur famille, les oriente vers des établissements adaptés.

Le CCAS organise notamment des sorties et des repas festifs pour les Seniors joinvillais.

Pour les personnes vivant encore chez elles, le CCAS organise le portage des repas à domicile. De plus, les Séniors Joinvillais (à partir de 65 ans) peuvent recevoir un colis au mois de juin (son remplacement par un chèque-cadeau est à l’étude) ou participer à une sortie ce même mois. En début de chaque année un banquet en leur honneur est également organisé. Le CCAS gère aussi la téléassistance qui permet à une personne âgée isolée ou handicapée de rester à son domicile en toute sérénité et d’obtenir rapidement de l’aide ou du secours 24h/24 et 7jours/7. 12

Le CCAS pivot local de l’insertion et de l’emploi Si le CCAS ne propose pas d’emploi direct aux Joinvillais, le service est un relais fort de l’emploi et de l’insertion en instruisant par exemple les dossiers de demande du RSA (Revenu de Solidarité Active qui remplace le RMI). Tous les Joinvillais en recherche d’emploi peuvent se tourner vers le CCAS dès 16 ans. Les partenariats vivants et importants entretenus entre le CCAS, la Mission Locale, la Maison de l’Emploi et des Entreprises, Pôle Emploi, le Conseil Général et la CAF permettent une orientation vers les structures les plus adaptées. Le CCAS centralise désormais toutes les demandes concernant l’emploi afin de clarifier et faciliter les démarches pour les Joinvillais en terme d’insertion sociale et professionnelle. Marie-Christine Audigié précise : « La Mission Locale propose une permanence à la Mairie chaque mardi après-midi pour l’insertion des jeunes de 16 à 25 ans. Parmi les jeunes que nous voyons au CCAS, nous détectons ceux qui ont des besoins d’insertion et leur proposons des rendez-vous avec le bon interlocuteur. La Maison de l’Emploi et des Entre-

En coordonnant l'ensemble des acteurs de l'emploi, le CCAS favorise la recherche d'emploi et l'insertion professionnelle de tous les Joinvillais.

prises, qui tient également des permanences à Nogent tous les mardis matin, travaille sur 4 communes et


UN JOURAVEC…

permet de cibler très localement l’emploi et la formation par rapport à Pôle Emploi. »

L’aide sociale pour la solidarité L’action sociale d’une ville passe par des aides financières. Le CCAS instruit nombre de dossiers d’aides légales et facultatives. Citons notamment les aides à l’hébergement, l’obligation alimentaire pour assurer l’aide aux ascendants dans le besoin, les demandes à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (ex Cotorep), l’aide aux impayés d’énergie pour les personnes qui sont en rupture de paiement ou l’Aide Médicale Etat (pour que les étrangers bénéficient d’une prise en charge médicale). D’autre part, Joinville a signé avec l’Etat un CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale) aboutissant à la création du Point Rencontre Égalité. Des permanences sociales sont organisées sur la résidence Égalité en partenariat avec le CCAS, France

Habitation et des assistantes sociales départementales. Le CCAS organise également le plan canicule avec l’appel des personnes isolées et sensibles. Les Sans Domicile Fixe font également l’objet d’un suivi particulier, surtout l’hiver avec les maraudes en partenariat avec le SAMU Social de Paris, du Val-deMarne, la protection civile et la RATP. Beaucoup de travail et des situations souvent difficiles pour le CCAS qui aboutissent à des satisfactions lorsqu’un jeune trouve le chemin de l’emploi, lorsqu’un SDF accepte de se faire soigner, quand une famille est mise à l’abri de la rue ou qu’une personne âgée trouve la structure d’accueil adaptée à sa situation. A la lumière de la définition générale des missions du CCAS, son utilité saute aux yeux : « aider tous les Joinvillais qui en ont besoin, quel que soit leur âge, en priorité les plus fragiles. » Une mission en prise directe avec une vie quotidienne pas toujours rose, mais qu’il faut regarder en face.

Marie-Paule de Fabrègues,

Maire-Adjoint Solidarités et Santé « Solidarités et santé, ces deux mots résument notre volonté d’aider les Joinvillais qui en expriment le besoin et d’être en permanence à l’écoute attentive de chacun. Au CCAS, nous avons toujours privilégié « l’aide », accordée pour des raisons valables, plutôt que « l’assistanat » qui risque de conduire à une forme de dépendance. Car notre conviction est qu’il faut favoriser la responsabilisation des individus, l’entraide constructive, afin, en les aidant à retrouver leur autonomie et leur dignité, de redonner courage à ceux qui l’ont perdu en raison des difficultés de leur vie. Toutes nos interventions visent au mieux-être des Joinvillais. C’est pourquoi, au CCAS, nous projetons de proposer de nouvelles initiatives de solidarité intergénérationnelle et de concourir à la prévention de certaines maladies dont sont, trop souvent, victimes les personnes âgées. Toute l’équipe du CCAS privilégie le temps d’écoute et de dialogue qui, seul, permet de prendre en compte, scrupuleusement, les réalités parfois bien difficiles de la vie de chaque jour. »

13

L’équipe du CCAS

L'équipe du CCAS, de gauche à droite : Marie-Christine Audigié, responsable du service, avec Daphnée Oneglia, Françoise Bahri, Andrée Maréchal, Laëtitia Besson et Myriam Moussaoui.

ous la conduite de Marie-Paule de Fabrègues, Maire adjoint aux Solidarités et Santé, Marie-Christine Audigié est responsable du CCAS et, à ce titre, orchestre et coordonne les actions de son équipe. Son adjointe, Laëtitia Besson, établit et remet à jour les procédures administratives qui cadrent les services dont bénéficient les Joinvillais. Myriam Moussaoui s’occupe notamment de l’insertion et de l’emploi, avec l’orientation des demandeurs d’emploi, des jeunes en quête d’insertion professionnelle ainsi que des demandes de RSA. Andrée Maréchal gère tous les dossiers concernant les séniors et notamment les relations avec les gardiennes des résidences et le suivi des travaux dans les logements. Daphnée Oneglia instruit toutes les demandes d’aides sociales légales et extra légales, par exemple l’aide à la demi-pension des enfants scolarisés, mais aussi la Médaille de la Famille Française. Françoise Bahri organise notamment le Conseil d’administration du CCAS. Quatre gardiennes officient au sein des résidences de nos Séniors : Madame Réard à Jaurès, Madame Faucher à Wilson, Madame Grandjean à Dagoty et Madame Chelghoum aux Canadiens et Madame Jouot s’occupe du bon fonctionnement du restaurant Jaurès.

S


JOINVILLE ECO

Atelier-conférence omment favoriser la réussite éducative de nos enfants ? Restaurer la confiance des adultes dans leur capacité à être parents, décoder le langage, celui des grands et des petits, pour mieux se faire comprendre des enfants, tel est l’objectif de Janie Harros, spécialiste en remédiation cognitive. Elle tiendra une conférence interactive et illustrée d’exemples concrets pour dédramatiser le travail scolaire et les devoirs à la maison et prodiguera conseils, écoute et réponses aux questions des parents sur les difficultés d’aide aux devoirs rencontrées avec leurs enfants. Comment favoriser la réussite éducative de nos enfants ? Mardi 20 octobre 20h, salle des mariages de l’Hôtel de Ville.

Nouvelles Entreprises

C

Joinvillaises BIO Naturo supermarché Toute l’équipe de Bio Naturo vous accueille 7j/7j et vous propose plus de 5 000 produits de qualité pour vous permettre de prendre soin de vous autant que de la planète.

ARCHITECTE D’INTERIEUR DESIGNER 43 boulevard de Polangis – Imm E2 Tél. : 06.28.19.36.90 lauredupey.ai@gmail.com

DEUX MAINS DE PLUS POUR VOUS Services à la personne 26 boulevard du Maréchal Leclerc Bat A4 Tél. : 09.50.38.44.21 ou 06.27.65.51.75 deuxmainsdeplus@hotmail.fr www.deuxmainsdeplus.sitew.com 22 avenue Gallieni Tél. : 01 43 97 90 06 www.bio-naturo.fr

Mr LOUIS Laurent Pain et viennoiseries végétales 5, allée Jean Paul Sartre laurentviv@yahoo.fr

STYLGRAPHIK 4 place de Verdun Tél. : 06.71.96.10.37 contact@stylegraphik.fr www.stylegraphik.fr

SARL ACTIV’CONCEPT 34 avenue du Parc Tél. : 06.84.19.84.80

COINCIDENCES VOCALES 23 rue Hugédé Tél. : 06.61.64.67.87 Coincidencesvocales@neuf.fr

14

MILLE FEUILLES PAYSAGE 26 boulevard du Maréchal Leclerc Bat A4 Tél. : 01.42.83.85.35 ludovic.nevoux@orange.fr Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la Ville de Joinville-le-Pont. Hôtel de Ville 23 rue de Paris Tél. : 01 49 76 60 67 direco@ville-joinville-le-pont.fr


JOINVILLE DURABLE

La taxe carbone arrive en 2010 Le 1er janvier 2010, la fiscalité écologique destinée à réduire les émissions de gaz carbonique entrera en vigueur. Le montant de cette «taxe carbone» pour 2010 est fixé à 17 euros la tonne de CO2, soit en moyenne 74 euros par ménage. taxe carbone vise à inciter les ménages et les entreprises à réduire leur consommation d’énergies fossiles.

L

En taxant les produits qui sont source d’émissions de CO2, la taxe carbone va permettre à la France de réduire ses émissions de CO2 et, par conséquent, de respecter ses engagements de maîtrise de ses émissions (Grenelle de l’environnement, accord de Kyoto).

Le transport en tête des pollueurs Le principal secteur émetteur de Gaz à Effet de Serre (GES) en France est celui du transport, suivi par l’industrie manufacturière, le secteur agricole et le bâtiment. Les plus grandes installations industrielles, guidées par le paquet « climat-énergie » vont devoir réduire drastiquement leurs émissions d’ici à 2020 (-21%), sous peine de lourdes sanctions financières.

Pour les ménages et les autres entreprises qui consomment des énergies fossiles (65% des consommations nationales), c’est la taxe carbone qui s’appliquera à tous demain, incitant à adopter des comportements plus respectueux de l’environnement.

Contribution et compensations A 17 euros la tonne de CO2, le coût de la taxe carbone pour les ménages s’élève à 2,7 milliards d’euros, soit un montant moyen de 74 euros pour chacun des 36 millions de foyers fiscaux français. Concrètement cela revient à une augmentation de 4,5 centimes par litre de diesel (2,3 euros pour un plein de 50 litres) ou de 4,5 centimes par litre de fioul domestique (45 euros pour une livraison de 1 000 litres). La compensation pour les ménages tiendra compte de la taille de la famille et du lieu de vie (en fonction de la présence de transports urbains). Au total, pour un couple avec deux enfants, la compensation atteindra

112 euros dans une zone desservie en transports en commun contre 142 euros en zone rurale. Pour les ménages qui paient l’impôt sur le revenu, la compensation réduira le montant de l’impôt à payer. Pour les ménages non imposables, elle leur sera versée sous la forme d’un chèque vert. La réduction d’impôt comme le versement du chèque vert interviendront au début de l’année 2010.

Taxe professionnelle contre taxe carbone Pour les entreprises, la taxe professionnelle sera supprimée en 2010 au moment même où entrera en vigueur la taxe carbone. Une commission indépendante sera créée pour garantir que les recettes de la taxe carbone sont bien compensées et suivre la fiscalité écologique en toute transparence. Elle devra s’assurer que les compensations fonctionnent bien à l’euro près.

Comment moins consommer ? L’État va inciter, par la taxe carbone, à réduire davantage toutes les consommations d’énergie. Par ailleurs, la politique de soutien aux économies d’énergie et au développement des énergies renouvelables se poursuit avec une gamme de solutions variée : l’éco-prêt à taux zéro pour l’isolation des logements, le crédit d’impôt « développement durable », le bonus/malus écologique sur les véhicules ou encore les aides à l’acquisition de logements neufs aux normes exigeantes. 15


JOINVILLE SCOLAIRE

Les Tableaux Numériques

Interactifs n 2008, la nouvelle municipalité a été élue avec un projet ambitieux de renouveau pour Joinville. Un de ces grands projets concerne le « Joinville numérique». En faveur des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), il se décline en différentes actions visant à assurer l’appropriation des TIC par tous, en mettant progressivement en place les technologies les plus innovantes au service des Joinvillais.

E

Fort de ce projet ambitieux impulsé par Monsieur le Maire et soutenu par Monsieur Patrice Posez, Maire-adjoint délégué aux T.I.C., la Ville souhaite doter les huit écoles Joinvillaises de Tableaux Numériques Interactifs(TNI), à raison d’un par école maternelle et d’un minimum par école primaire. Un TNI est un vidéo-projecteur qui envoie sur la surface d’un tableau l’image de l’écran de l’ordinateur. L’utilisateur, avec un stylo, agit sur le tableau et pilote à distance l’ordinateur. L’enseignant ou l’élève, grâce au logiciel associé au TNI, peut également écrire, surligner, dessiner… L’objectif est de faire évoluer les méthodes d’enseignement au travers des outils pédagogiques modernes. Après deux années d’évaluation, la Ville réfléchira à généraliser l’usage des TNI.

Des ordinateurs neufs pour les écoliers Dans le même temps, et dans le cadre du renouvellement des ordinateurs de l’Espace multimédia, la Ville souhaite profiter de l’offre pour renouveler les ordinateurs existants dans les écoles élémentaires dont la technologie est ancienne. En parallèle, la Ville soutient un projet d’acquisition d’ordinateurs portables wifi dans les écoles maternelles du haut. Ainsi, Joinville s’inscrit pleinement dans le sens de la volonté gouvernementale du développement des T.I.C. à l’école. Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé lors de la rentrée que l’Éducation nationale devait «totalement basculer dans l’ère du numérique». L’objectif ministériel est de faire en sorte que le numérique soit davantage présent dans les établissements scolaires et intégré dans la pédagogie. 16


JOINVILLE JEUNESSE

Informations pratiques

« Envie d’agir » e suis collégien(ne) âgé(e) de 12 à 16 ans, je suis libre le mercredi de 14h à 16h, je cherche un espace d’expression, de création…je souhaite vivre une expérience au sein d’une « Junior Association »… Venez avec un parent ou un adulte vous renseigner au PIJ/point cyb – Hall de la Mairie

J

Le P.I.J. vous informe « Campagne Sécurité Routière » L

es jeunes sont à la fois les victimes de l’insécurité routière, mais aussi les futurs conducteurs de demain. Aussi, depuis de nombreuses années, le Service Jeunesse, par le biais du PIJ/point cyb mène une action de sensibilisation auprès des jeunes Joinvillais et plus particulièrement des collégiens.

Une nouvelle action intitulée « ma sécurité et celle des autres » est programmée du 12 au 17 octobre. Durant cette semaine, le Service Jeunesse mettra à disposition dans ses différentes structures des boîtes à idées destinées à recevoir vos suggestions en matière de Prévention Routière dans notre commune. Renseignements PIJ/point cyb, 01 45 85 00 38 ou 01 49 76 60 00

17

Site : www.dailymotion.com/extratv


JOINVILLE SPORTIVE

Morgane Ribout, Championne du Monde de judo Aux championnats du monde de judo à Rotterdam, une jeune fille de 21 ans a créé la sensation en devenant Championne du Monde de la catégorie -57 kg. Originaire du Nord de la France, Morgane Ribout vit depuis quelques mois à Joinville, près de l’INSEP, lieu d’entraînement de l’équipe de France. Nous l’avons rencontré peu après sa victoire, à Joinville. pas attention à leur palmarès. Ma détermination et peut-être un peu d’insouciance m’ont permis de passer outre cet aspect. » Vous réalisez que vous êtes championne du monde ? « Je commence tout juste ! Après ma victoire, j’ai été beaucoup sollicitée, notamment par les médias. J’ai à peine eu le temps de fêter ce titre avec ma famille et mes amis. »

près avoir remporté une médaille aux championnats d’Europe en avril dernier, vous êtes devenue championne du monde de judo à Rotterdam. Cette victoire vous a surprise ?

A

« Je n’ai pas pensé à la finale avant qu’elle n’arrive. J’ai pris les combats les uns après les autres. A partir de la demi-finale, j’y ai vraiment cru. Je suis restée concentrée, agressive, déterminée. Je ne voulais pas revenir avec la médaille d’argent. » Vous avez eu un tableau très relevé puisque vous battez une championne du monde cubaine, une vice-championne olympique hollandaise et une favorite japonaise en demi-finale. « Je connaissais quasiment chaque fille que j’ai prise, mais je ne faisais

Vous pouvez nous décrire votre parcours ? « Je suis originaire de Sec-bois, une petite commune du côté de Hazebrouck. J’ai commencé le judo à 4 ans et demi. En parallèle, j’ai fait de la gym mais j’avais davantage la morphologie pour faire du judo. Je suis partie à 10 ans en internat à Fruges dans le Pas-de-Calais en sport études. Ensuite je suis partie à Amiens en Pôle Espoir avec Patrice Rognon et Cathy Fleury qui est aujourd’hui mon entraîneur en équipe de France. Après je suis allée à Poitiers en Pôle France avant d’intégrer l’INSEP (Institut National du Sport et d’Éducation Physique) à 17 ans. » Après ce titre mondial, quels sont vos objectifs ? « L’objectif ultime, ce sont les Jeux olympiques de Londres en 2012. C’est près et c’est loin parce qu’il ne 18

faut pas se relâcher, être constante sur la performance, faire face à une concurrence très forte. D’ici là il n’y a pas d’objectif intermédiaire avec deux championnats du monde, des championnats d’Europe, beaucoup de tournois et des sélections qu’il faut aller chercher. » Vous vous entraînez tous les jours à l’INSEP et vous habitez Joinville depuis quelques mois. Comment vous-y sentez-vous ? « Je me sens bien à Joinville. On est en ville, mais au calme, à côté du bois de Vincennes et des bords de Marne. Tout est à portée de main. » Quel est votre programme pour les prochains mois ? « Je reprends l’entraînement fin septembre (ndlr : date de l’interview) et au mois de décembre il y a un tournoi Grand Chelem au Japon, la Coupe Kano. C’est une compétition très relevée et très prestigieuse avec beaucoup de Japonaises. Ensuite il y aura les championnats de France, le Tournoi de Paris, les championnats d’Europe en avril 2010. »

Nouveau site Internet pour Joinville handball oinville Handball commence la saison avec un site tout neuf : http://joinvillehandball.over-blog.com/

J


JOINVILLE SPORTIVE

Jossinet finit l’été bronzée rédérique Jossinet était partie en chercheur d’or aux championnats du monde de judo à la fin du mois d’août à Rotterdam (Hollande). Notre Joinvillaise est revenue avec le bronze autour du cou.

F

Deux premiers tours rondement menés lui ouvraient les portes des quarts de finale. L’Espagnole Blanco lui barrait la route du titre. « Fred » se remotivait alors pour décrocher une quatrième breloque mondiale individuelle. Une médaille qui vient s’ajouter à une collection riche par ailleurs d’une médaille d’argent

olympique glanée à Athènes en 2004 et de huit médailles européennes dont trois titres. A bientôt 34 ans, l’athlète n’a pas encore décidé de la suite de sa carrière même si elle a décroché une autre distinction à Rotterdam. En marge des championnats du monde, Frédérique Jossinet a été élue à la Commission des athlètes de la Fédération Internationale de Judo pour représenter le Continent Européen. Un premier pas vers le Comité International Olympique ?

Aviron Grand National à8 amedi 10 octobre, l’Aviron Marne et Joinville organise, sous l’égide du Comité départemental d’Aviron du Val de Marne et de la ligue Ile-de-France d’Aviron, le Grand National à huit, compétition réservée aux embarcations à huit équipiers avec barreur. La distance, de 4300 mètres contre la montre, est la même pour tous. Le départ est donné au pont de Bry et l’arrivée jugée devant le club au 97 quai de la Marne à Joinville. Le matin les courses concernent les universitaires, loisirs et vétérans. L’après-midi les compétitions sont réservées aux minimes, cadets, ju niors et seniors.

S

Athlé Championnats du monde

Romain Mesnil si près de l’or n a cru pendant longtemps au sacre de Romain Mesnil aux championnats du monde d’athlétisme qui se sont déroulés à Berlin à la fin du mois d’août. Virtuellement champion du monde, le sociétaire de l’ACP Joinville s’est fait souffler le titre par le champion Olympique en titre, l’Australien, Steve Hooker. Ce dernier, blessé aux adducteurs, n’a tenté que deux sauts, mais avec une barre à 5m90, il a surclassé la concurrence pour décrocher l’or. Romain Mesnil, avec un saut à 5m85, emporte une deuxième mé-

O

daille d’argent mondiale consécutive après celle d’Osaka (Japon) en 2007. « Je n’ai pas le titre, mais faire deux médailles d’argent d’affilée à la perche, c’est quand même quelque chose », a déclaré l’athlète. “Mais je suis déçue, car je l’avais dit avant d’arriver à Berlin, je venais pour le titre. […] Donc, il y a un peu de déception, même si je fais une belle performance. » Romain Mesnil termine donc en beauté une saison 2009 où il avait déjà remporté deux titres de champion de France en salle et en plein air. 19

Renseignements : Aviron Marne et Joinville, 97 quai de la Marne ou 11 Ile Fanac Tel : 01 48 89 33 22, http://avironmarnejoinville.free.fr


JOINVILLE LOCALE

Un écrivain public à votre service ngénieur de l’École Spéciale des Travaux Publics, Jean Badoche a effectué la première partie de sa carrière dans un bureau de contrôle technique dont il fut le Directeur Régional. Il a ensuite œuvré dans le domaine de l’expertise technique au sein duquel il fut PDG de la plus importante société française d’expertise et d’arbitrage dans les domaines du bâtiment et de l’industrie. Jean Badoche revient sur son expérience : « outre des connaissances techniques, mon parcours m’a permis d’acquérir des connaissances juridiques, une grande expérience dans la rédaction des courriers administratifs et professionnels. » Il nous confie son ambition : « Je suis désormais à la retraite et je souhaite aider ceux qui en ont besoin à rédiger des courriers administratifs, qu’ils soient destinés à l’administration ou au secteur privé. »

I

Jean Badoche se tient à la disposition des Joinvillais sur rendez-vous au 01 49 76 60 13

Toussaint a Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle sont honorés l’ensemble des Saints reconnus par l’Église catholique. La Toussaint précède d’un jour la fête des morts. Du fait que la Toussaint est un jour férié, l’usage est établi de commémorer les morts le 1er novembre au lieu du 2.

L

Le cimetière de Joinville Depuis l’origine, les habitants de la « branche du Pont de Saint-Maur » étaient enterrés à côté de l’Eglise de leur paroisse, à savoir l’Eglise Saint-Nicolas dans le vieux Saint-Maur. Ce cimetière se trouvait dans la partie sud du parc du Parangon. C’est en 1861 que fut ouvert le cimetière communal de Joinville-le-Pont dans le nouveau quartier dénommé « Villa Palissy ». Un transfert des tombes du Parangon vers le cimetière communal de Joinville se fit alors et la Municipalité accorda des concessions perpétuelles gratuites aux familles déplacées. Le cimetière fut agrandi en 1947. Le Conseil Municipal décida en 1918 d’ouvrir le cimetière aux soldats canadiens. En 1926, le Maire Henri Vel-Durand inaugura un monument en hommage aux morts de la 1ère guerre mondiale. Une plaque sur laquelle figure le nom des 365 Joinvillais morts pour la France fut ensuite apposée.

Le cimetière compte 4200 emplacements pour les concessions et 42 emplacements de columbarium pour les urnes funéraires. Il est ouvert du 1er novembre au 28 février de 8h30/17h et du 1er mars au 31 octobre de 8h30/18h Les concessions sont accordées de droit aux Joinvillais et aux personnes décédées sur le territoire de Joinville. Les tarifs varient selon la durée des concessions. Concession décennale : 86.65 € Concession trentenaire : 519.00 € Concession cinquantenaire : 1 557.00 € Case de columbarium décennale : 259.50 € Case de columbarium trentenaire : 519.00 €

20


• 4 Marchés hebdomadaires Avenue Galliéni : mardi et samedi matin. Place du 8 Mai : jeudi et dimanche matin.

Heures de vente : 8 h - 13 h http://perso.wanadoo.fr/marche-de-joinville

• 1 Marché biologique

Place du 8 mai 1945 : 2ème, 4ème et 5ème samedi du mois


JOINVILLE LOCALE

Le cheval et le charpentier Artisan charpentier, Eric Spiquel est attaché à la méthode traditionnelle. Son entreprise, à Joinville, compte 8 salariés et un travailleur bien singulier qui loge dans un box douillet au fond de l’atelier. Pistil, un massif cheval ardennais, met en effet, à l’occasion, la patte à l’ouvrage afin de lever les réalisations des artisans.

Éric Spiquel en promenade avec Pistil, solide cheval Ardennais de 800 kilos.

i vous vous promenez à Joinville au bout de l’avenue Arago, sous le pont de l’autoroute près duquel s’étire la rivière de Polangis, vous croiserez sans doute le regard paisible d’un colosse à la robe marron aux énormes pattes ongulées. Cette masse de muscles de 6 ans est un Ardennais pur race. Un cheval de 800 kilos qui appartient à Eric Spiquel, artisan joinvillais qui fait de la charpente traditionnelle.

S

Il a acheté Pistil il y a un an et, s’il fait travailler cet impressionnant cheval pour monter de lourdes charges (Pistil peut tirer plus d’une tonne et porter plus de 250 kilos sur son dos) plutôt que d’utiliser un élévateur souvent trop encombrant, il ne le sollicite qu’occasionnellement. De l’aveu même d’Eric Spiquel, un amoureux des chevaux, Pistil « a la belle vie ici. Il a son boxe au fond de

l’atelier au-dessus duquel nous vivons et il déambule dans son enclos sous le pont, il est tranquille ». Un cheval costaud et authentique, comme son propriétaire, qui vit son activité professionnelle comme une passion.

Tradition... Eric Spiquel est à Joinville depuis 14 ans. Il est « à son compte » depuis 10 ans et a développé au fil des années son entreprise de charpenterie/couverture. Ils vivent, avec sa femme Alexandra et sa fille Margot, avenue Arago après avoir vécu sur le « jeune Albert », un voilier hollandais amarré au port de Joinville que l’artisan possède toujours. Eric a commencé à travailler à 16 ans. Il faisait alors le tour avec les compagnons du Tour de France afin d’apprendre le métier. Son goût de l’indépendance et un caractère entier 22

l’ont poussé à créer son entreprise. Il explique lui-même son attachement à la charpente traditionnelle : «Je n’ai pas suivi les sentiers classiques du métier qui, dans les années 80/90 menaient à l’industrialisation des techniques de charpenterie de type américaine qui a abouti à l’appauvrissement de la main d’œuvre. Nous sommes parmi les derniers charpentiers à travailler artisanalement aussi près de Paris. » Son entreprise compte huit personnes qui traitent la charpenterie, la couverture, la zinguerie mais aussi tous les ouvrages en bois tel que les escaliers et les colombages. Il s’appuie sur des employés très qualifiés, des apprentis menuisiers, charpentiers, couvreurs et zingueurs. Pour cette dernière spécialité, Eric Spiquel a embauché une jeune femme, une exception dans ces métiers d’hommes. Son parcours et son discours mettent en lumière l’ouverture d’esprit de ce chef d’entreprise. Eric Spiquel avec sa fille Margot, sur Pistil dont le box se trouve au fond de l’atelier de charpenterie.


JOINVILLE LOCALE

Eric Spiquel bâti des charpentes selon la méthode traditionnelle. Ici l’extension d’une maison réalisée de A à Z par son équipe.

déplacement, moins de pollution... La clientèle d’Eric Spiquel est majoritairement faite de particuliers qui rénovent ou agrandissent leur maison avec beaucoup de rehausses de toiture. Un travail difficile avec des accès pas toujours aisés, mais qui font la spécificité de son travail. Le bouche à oreille suffit à faire vivre sa petite entreprise.

A cheval et en bateau

Les travaux finis, le résultat est spectaculaire.

...et développement durable En phase avec une démarche développement durable dont l’intérêt ne fait plus de doute, Eric Spiquel réalise des maisons bioclimatiques à ossature en bois pouvant être équipées de panneaux photovoltaïques (qui captent l’énergie du soleil pour produire de l’électricité). Les bois de chêne français et non traités ont par ailleurs sa préférence. Les déchets et copeaux de sciure liés à l’activité de l’entreprise sont utilisés pour les toilettes bio de la guinguette chez Gégène et les chutes de bois servent à chauffer l’atelier. Le fumier produit par le cheval est distribué gracieusement aux Joinvillais qui le souhaitent par Pistil lui-même en charrette. La famille Spiquel se plaît sur les

bords de Marne et la petite couronne parisienne. Ses maisons à l’architecture intéressante et le style des bords de Marne correspondent au métier d’Eric Spiquel. Avec ses artisans, il travaille donc essentiellement en région parisienne, se déplaçant peu. Moins de

Il travaille actuellement sur l’île aux loups à Nogent, inaccessible à pied. L’ensemble des matériaux et des outils sont donc acheminés par bateau depuis Joinville. Ce passionné de la Marne, qui a créé l’association Yacht Club de Joinvillele-Pont, envisage d’engager des actions de débardage de la rivière Polangis dont le passage se trouve parfois obstrué par des troncs d’arbres ou des tonneaux mis à l’eau par les intempéries ou des indélicats. Là où les machines mécaniques n’accèdent pas et où l’action de l’homme est insuffisante, la force tranquille de Pistil fait merveille. Il accepte les tâches qui lui sont soumises avec la bonhomie des grands costauds. Loin de la fable, le cheval et le charpentier démontrent que tradition, engagement environnemental et activité économique font bon ménage.

La famille Spiquel a vécu pendant quelques années sur « le jeune Albert », amarré au port de Joinville.

23


JOINVILLE CULTURELLE

Résultats du concours photos

Willy Ronis ans le cadre de l’exposition photos Willy Ronis qui a eu lieu en mai à Joinville-le-Pont, la ville a organisé un concours sur le thème : « Joinville, sur les traces de Willy Ronis ».

D

Retrouvez ci-dessous les 5 meilleurs clichés sélectionnés par le jury.

1er prix : Jean-Paul Bounine (photo 1) 2ème prix ex aequo : Caroline Corbasson (photo 2), Christophe Di Pascale (photo 3), Eric Peiffer (photo 4), Philippe Schwarz (photo 5). Le premier prix remporte un bon d’achat de 300 € et les cinq lauréats ont reçu un ouvrage consacré à Willy Ronis. Les 5 photos sont affichées en grand format sur les bords de Marne pour une durée d’environ 2 mois. Renseignements : Direction des Affaires Culturelles 01 49 76 60 70

24

1


2

3

5

Un dernier hommage à Willy Ronis illy Ronis nous a quittés samedi 12 septembre 2009 à l’âge de 99 ans. Il fut l’un des photographes majeurs d’une école française d’après-guerre qui immortalisa avec talent les valeurs humanistes et le réalisme poétique d’une époque. Il a beaucoup photographié les bords de Marne. Nous avons eu la chance de l’avoir parmi nous lors d’une de ses dernières sorties publiques, le 29 avril dernier. Il est venu en personne, avec toute sa gentillesse, son charme, son humour, inaugurer le vernissage de l’exposition consacrée à un large panorama d’une œuvre éminemment poétique. A cette occasion, Olivier Dosne, le Maire de la Ville, lui a remis la médaille de citoyen d’honneur. Nous sommes très fiers d’avoir pu partager avec lui ce moment exceptionnel, qui restera à jamais gravé dans la mémoire de Joinville-le-Pont.

W

25

4


JOINVILLE CULTURELLE

Rendez-vous spectacles à la Scène Prévert Tout au long de l'année, la Direction des Affaires Culturelles vous propose un programme éclectique de qualité. Les rendez-vous de la saison culturelle seront affichés sur des kakemonos le long du pont de Joinville.

Spectacle de danse

Sultana es superbes ballets ELLES MALAIKA nous parlent ici de la mémoire de la culture féminine arabe ; Sultana, toute à la fois mystique, noble et rusée, conquerra le monde et enivrera les hommes.

L

Samedi 10 octobre à 20h30 Scène Prévert

Dans le cadre du Festi’Val de Marne, du 1er au 18 octobre Spectacle de musique

« Comme un jardin la nuit » avec Angélique Ionatos et K. Fotinaki n ne présente plus Angélique Ionatos accompagnée ici de sa « sœur de cœur »pour une heure trente d’absolue beauté nue en voix et guitares, dans un répertoire de nouveautés, de chansons populaires ou de magnifiques variations sur d’anciens thèmes français.

O

Vendredi 16 octobre à 20h30 Scène Prévert Programmation : www.festivaldemarne.org

26


JOINVILLE CULTURELLE

Du côté des associations

One Man Show

Hassan,

Repas annuel de la FNACA

le Beurjoie Gentilhomme oin des clichés, ce beurjoie nous fait rire par une belle leçon de tolérance et des textes ciselés à la Devos.

L

Samedi 24 octobre à 20h30 Scène Prévert

Exposition Développement Durable, à partir du 31 octobre ette exposition aura pour thème l’eau : des modules pédagogiques seront mis en place pour les enfants et un Mobil’Eau, nouveau concept d’espace mobile et interactif, alliant jeu, pédagogie et expériences visuelles accueillera du 4 au 13 novembre les scolaires et le public. Une exposition des photos de Yann Arthus-Bertrand se tiendra pour le plaisir des petits comme des grands. De nombreuses autres animations vous attendront : venez découvrir les secrets de l’eau !

C

Comme chaque année, la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie de Champigny/Joinville organise son repas fraternel animé. Celui-ci se déroulera le dimanche 11 octobre à partir de 11h30 au gymnase Tabanneli, rue Musselburg à Champigny. Cette année, l’Espagne sera à l’honneur du menu. Le tarif de ce repas est de 40 euros. Réservation : FNACA 191 rue de Verdun à Champigny, permanence de 10h à 12h ou les 1er et 3ème samedis de chaque mois de 10h à 12h au 27 avenue Gallieni à Joinville. Renseignements et demandes de réservations : Monsieur Dauchy au 06 26 93 53 92, Madame Hérault au 01 48 81 83 38 ou Madame Saout au 01 43 97 14 70.

Brocante Dimanche 18 octobre Rue de Paris Prolongée Inscriptions : permanence, 50 rue de Paris, du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 16h à 19h

Programme sur : www.ville-joinville-le-pont.fr Pour tous les évènements culturels, renseignements au 01 49 76 60 70

Tél. : 01 42 83 13 49 Bulletin d’inscription et le règlement téléchargeables sur le site www.atelier55.org

Bourse aux vêtements automne/hiver de l’UNAAPE Dépôt le 13 octobre 9h-11h30 et 13h30-17h Vente le 14 octobre de 8h30 à 17h Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville 27


JOINVILLE CULTURELLE

La Bibliothèque vous propose … Nous étions les Mulvaney de Joyce Carol Oates Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Claude Seban Ed. Stock Dans les années 60, la famille Mulvaney coule une vie tranquille et heureuse dans une petite ville de l’état de New-York, une vie enviée par tous. Michael John en bon père de famille a travaillé dur pour monter son entreprise. Corinne sa femme un peu fantasque élève ses quatre enfants et règne sur le clan avec bienveillance. Leurs enfants sont promis à un bel avenir. Pourtant, il suffira d’une soirée de fête pour que tout vole en éclats et brise cette famille incarnant à merveille le rêve américain. Un roman profondément humain.

Piscine Molitor de Christian Cailleaux et Hervé Bourhis Ed. Dupuis Hervé Bourhis nous raconte les derniers moments de vie de Boris Vian. On le retrouve un matin de juin 1959 au bord de la Piscine Molitor. Là, le silence des lieux le conduit à se souvenir de sa vie. Une vie de poète, de musicien, d’écrivain… Une vie d’artiste qui a su marquer son époque. Mis bout à bout, ces instantanés de vie forment un portrait de ce créateur aux multiples talents, servi par un dessin

élégant et un choix de couleurs lumineuses qui collent parfaitement à l’atmosphère de ce récit. Pour les enfants Yumi d’Annelore Parot Ed. Milan Jeunesse Yumi est une adorable Kokeshi, petite poupée de bois japonaise, qui nous invite à passer une journée en sa compagnie pour découvrir son univers. Un très bel album sur papier glacé, chic et ludique. Un réel coup de cœur !

A noter aussi Club de lecture au Collège Charcot : le mardi 6 octobre à 12h30 Club de lecture : le mardi 12 octobre à 14h30 Pour mémo le catalogue de la bibliothèque est consultable sur le site Internet de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr

Les rendez-vous de la bibli Atelier de Ré-Création par... Atelier marionnettes-bâtons « Il suffit de recycler nos images de magazines, de programmes divers et variés, de prendre une baguette de saté *, un peu de colle, de faire preuve de doigté et le tour est joué : une marionnette apparaît et un personnage unique entre sur la scène de notre imagination, nous étonnant nous-mêmes ! » Entrer dans un atelier « marionnettes » des « z’ateliers de Sophie » c’est

ressortir avec une nouvelle idée de ce que peut être une marionnette ! C’est en animant des ateliers d’arts plastiques en Indonésie, invitée par le Centre Culturel Français de Jogjakarta, que Sophie Fort a fait la rencontre de marionnettistes locaux qui émerveillaient les enfants des rues en recyclant des matériaux du quotidien. A la Bibliothèque, les enfants pourront créer leurs propres marionnettes, un théâtre éphémère pour produire

28

leurs personnages et emporter leurs créations après la séance. * Saté : brochettes indonésiennes sur bâton en bois

Le samedi 17 octobre à 14h30 (durée de l’atelier 1h30) Pour les enfants de 6 ans à 10 ans accompagnés d’un adulte Réservation auprès de la bibliothèque jeunesse au 01 49 76 60 32


JOINVILLE CULTURELLE

Théâtre Dyrek

ESP@CE TIC

Au programme du mois d’octobre

Atelier « Transfert sur Tee-shirt »

(Technologies de l’Information et de la Communication)

L’espace multimédia organise un atelier «Transfert sur Teeshirt » ouvert à tous, sans inscription et gratuit. Donnez un coup de jeune et d’originalité à vos Tee-shirts anciens ou neufs. Personnalisez-les avec des images, des photos, des textes en quelques secondes. Anniversaires, occasions spéciales, vos cadeaux seront originaux et créatifs. Attention : Tee-shirt (de préférence clair) non fourni et une seule feuille par personne Mercredi 28 octobre 2009 de 13h30 à 17h A l’espace multimédia, Hôtel de ville, 23 rue de Paris Tél. 01.49.76.60.59

Samedi 10 octobre à 17h et à 20h40 « Les Mâles Chaussées » par” l’Ilot Papillon”, de et avec Stéphanie Rolland, assistée de Sophie Rolland. (avec l’aimable participation de Mathias Merzi) Les déboires amoureux et cocasses de deux sœurs un peu “allumées”. Un parcours amoureux semé d’embûches et de coups tordus, et un humour à l’emporte-pièce. Déconseillé aux moins de douze ans... Les nouvelles “Pénélopes”?...

Coup de coeur Vendredi 16 octobre à 20h45, samedi 17 octobre à 16h30 et à 20h45 « Histoire Courte » écrit et mis en scène par Maxime Costa, par la”Cie de la Foret” avec Maxime Costa, Jeanne Bonnenfant, Yohan Eutine ou Xavier Lafarie

www.lascaux.culture.fr C’était pendant les vacances d’été 1940. Quatre jeunes se promenant sur la colline de Montignac, ont fait, par hasard, une découverte archéologique majeure : la grotte de Lascaux. Aujourd’hui, sur le nouveau site Web édité par le ministère de la Culture, les internautes peuvent connaître à leur tour les sensations ressenties par ces premiers visiteurs des temps modernes. La visite virtuelle en 3D permet de découvrir, pas à pas, l’intégralité de la grotte, depuis la salle des Taureaux jusqu’à l’abside finale. Une visite pleine d’émotion !

On a pu voir Maxime Costa dans “Hortense a dit...”et “Léonie est en avance” de Feydeau. Cette fois l’acteur, très présent sur les scènes parisiennes, nous fait partager ses histoires courtes, humoristiques et inventives. Une avant-première attendue. Les samedis 24 et 31 octobre à 20 h45 Les dimanches 25 octobre et 1er novembre à 15h « Laurel et Hardy à Paris » écrit et mis en scène par Claude Mann avec Frédéric Papion, Claude Mann, Hubert Dinvaux, Jean-Claude Kraemer, Sophie Rolland.

Art numérique Un logiciel gratuit et très puissant de retouche photo Tint Photo Editor est un logiciel gratuit qui vous permettra d’effectuer une sélection automatique par couleur afin de faire ressortir certains éléments d’une image sur fond noir et blanc. Aucune connaissance n’est nécessaire, il suffit d’ouvrir une image avec ce logiciel, sélectionner des groupes de couleurs, les modifier et sauvegarder la photo retouchée. Tint Photo Editor supporte les formats .bmp, .png, .jpg, .tif , .gif, .pnm, .pcx, .ico, .cur, .ani ,tga ou .xpm. http://www.clubic.com/telecharger-fiche136688-tintphoto-editor.html

Reprise demandée : 75 ans après la création du tandem, une pièce à rebondissements, de l’amour et des gags, une forme d’hommage aux célèbres acteurs.

Cours de Théâtre sur scène Enfants, adolescents, adultes Renseignements au 01 48 85 09 29

Le nouvel ESPACE MULTIMEDI@ est accessible à tous Hall de l’Hôtel de Ville Tél. : 01 49 76 60 59 Courriel : espacemultimedia@ville-joinville-le-pont.fr Site Internet de la Ville : www.ville-joinville-le-pont.fr

Tarifs : 16 € - réduit : 13 € - adhérents : 11 € (adhésion 7 € /1an) - groupes et enfants : 9 € 7 boulevard de Polangis - Tél. : 01 48 85 09 29 29


JOINVILLE CULTURELLE

Cinéma Scène Prévert

En partenariat avec la ville de Joinville

LE HERISSON (1h40) Dimanche 4 octobre à 15h

L‘ÉTOILE DU NORD (2h00) Mardi 13 octobre à 14h30

THE READER (2h03) Mardi 20 octobre à 20h30

LA BANQUIÈRE (2h05) Mardi 6 octobre à 14h30

PUBLIC ENEMIES (2h13) Mardi 13 octobre à 20h30

NUMERO 9 (1h20) + 8 ans Mercredi 21 octobre à 14h30

SANS RANCUNE ! (1h44) Mardi 6 octobre à 20h30

COLLÈGE ROCK STARS (1h51) Mercredi 14 octobre à 14h30

LA COPINE DE MON MEILLEUR AMI (1h40) Dimanche 25 octobre à 15h

LILI LA PETITE SORCIÈRE (1h30) + 6 ans Mercredi 7 octobre à 14h30

PARTIR (1h25) Dimanche 18 octobre à 15h

LES DISPARUS DE SAINT- AGIL (1h40) Mardi 27 octobre à 14h30

JOUEUSE (1h40) Dimanche 11 octobre à 15h

LE GENTLEMAN D’EPSOM (1h22) Mardi 20 octobre à 14h30

LES DERNIERS JOURS DU MONDE (2h10) Mardi 27 octobre à 20h30

Le mardi après-midi est consacré aux films Grands Classiques (copies film anciennes), le mardi soir, à la sélection joinvillaise « actuelle » Le mercredi est le jour des films pour enfants. Le dimanche, vous retrouverez les grands succès du moment.

Scène Prévert 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette. Vente des billets Le jour même au guichet de la salle 1/2 heure avant chaque séance. Programme Répondeur : 01 48 86 38 77 Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr

NEUILLY SA MÈRE (1h30) Mercredi 28 octobre à 14h30

Prix des places Plein tarif : 5 € Tarif réduit : 4,20 € (moins de 18 ans, étudiants, carte vermeil, groupes (10 personnes), militaires, demandeurs d’emploi, personnel communal, familles nombreuses). Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans.

L’ABOMINABLE VERITÉ (1h36) Dimanche 1er novembre à 15h

Tarif réduit spécial : 3,50 € Pour les groupes scolaires et Centres de loisirs, sauf les films récents

INGLORIOUS BASTERDS (2h33)

Carte de fidélité : attention, de nouvelles cartes de fidélité sont proposées. Vous bénéficierez de la huitième séance gratuite.

30

L’ETE EN PENTE DOUCE (1h42) Mardi 3 novembre à 14h30

Interdit aux moins de 12 ans

Mardi 3 novembre à 20h30 Affiches cinéma : © Allocine.com


DEMOCRATIE LOCALE Conseil municipal des enfants et des jeunes

20 et 22 octobre : Elections du CMEJ à des commissions qui se réunissent en mairie (Environnement et Cadre de Vie, Loisirs-Culture et Sports, Solidarité et Communication). Il assiste également à des assemblées plénières (trois fois par an), qui lui permettent de rencontrer les élus adultes ainsi que les jeunes conseillers des autres commissions, pour échanger sur les projets et dresser le bilan de leurs réalisations. Il est également invité à découvrir le fonctionnement de la mairie par des rencontres avec le Maire et les élus ainsi que celui d’institutions nationales comme par exemple le Conseil général, le Sénat ou l’Assemblée nationale.

Nouveauté 2009/2010 Les jeunes peuvent faire partie du Comité de rédaction du blog et venir le mercredi après-midi au PIJ/point cyb pour répondre aux questions de leurs camarades, écrire de nouveaux articles, créer de nouvelles rubriques, etc.

éritable instance d’apprentissage de la démocratie, le CMEJ permet aux jeunes Joinvillais de s’exprimer sur la vie de leur ville et d’en devenir des citoyens à part entière. Il permet aussi aux élus adultes d’être à l’écoute des souhaits et des propositions des enfants. Le CMEJ, présidé par le Maire, est composé de 33 enfants de CM1, CM2, 6ème et 5ème, élus par les élèves

V

de Joinville-le-Pont pour un mandat d’un an. La répartition des sièges est fixée par école, en fonction du nombre d’élèves scolarisés. Dès son élection, le jeune conseiller travaille à la réalisation des projets retenus par la Commission dans laquelle il siège, qui peuvent être issus de son programme électoral. Il participe toutes les deux semaines 31

Pour être candidat : il faut que tu sois scolarisé(e) en CM1, CM2, 6ème ou 5ème à Joinville-le-Pont et que tu remplisses une fiche de candidature individuelle qui te sera remise dans ton école ou ton collège, accompagnée de l’autorisation écrite de tes parents. Tu dois ensuite faire campagne, en définissant ton programme et tes projets. Renseignements : http://cmej-joinvillelepont.jimdo.com/


DEMOCRATIELOCALE

Libre expression des trois Liste Joinville avec Vous 23 élus

Liste Joinville en mouvement 5 élus

Rentrée scolaire 2009/2010 : un bon cru pour les enfants ! a rentrée scolaire de nos petits Joinvillais s’est bien déroulée. Comme chaque été, les services techniques de la Ville ont travaillé d’arrache-pied pour préparer les écoles, afin qu’elles puissent accueillir les enfants dans les meilleures conditions possible. Les maternelles Jean de la Fontaine et de Polangis ont fait l’objet de gros travaux : la réfection du sol des deux cours et l’insonorisation du réfectoire pour la première et le remplacement des fenêtres par du double vitrage pour la seconde. Les autres écoles ont également bénéficié de travaux d’entretien plus classiques : renouvellement de mobilier scolaire, mise en peinture de classes, de dortoirs, de préaux et de cuisines, installations de stores ou de rideaux, etc. Cette rentrée est par ailleurs marquée par deux nouveautés. Tout d’abord, l’instauration du « carnet de bonne conduite » sur le temps méridien. Après six mois de test, ce contrat passé entre la direction de l’école, le responsable du temps méridien, les parents et l’enfant a donc été généralisé dans les écoles élémentaires. Véritable outil de dialogue validé par toute la communauté éducative, il sera accompagné d’actions d’éducation à la citoyenneté et de lutte contre la violence, notamment par le biais de cours de théâtre. Ensuite, le marché pour l’acquisition de tableaux numériques interactifs est prêt à être lancé, après concertation avec l’Education nationale. La Ville devrait ainsi fournir, au premier trimestre 2010, deux tableaux par école en élémentaire et un tableau par école en maternelle.

L

Associant l’ordinateur au tableau blanc par le biais d’un vidéoprojecteur, le TNI permettra à l’enseignant de faire profiter toute sa classe de logiciels éducatifs qui n’étaient jusque-là visibles que sur un écran d’ordinateur. Nos écoliers bénéficieront ainsi d’un instrument pédagogique plus que performant, qui favorisera au mieux leurs apprentissages. Enfin, nous nous sommes préparés calmement pour protéger aux mieux les élèves de la grippe A, par une grande concertation avec les directeurs d’écoles et la demande d’une vigilance renforcée à nos agents. La distribution dans chaque école de masques et de notes sur la maladie, ainsi que l’affichage de règles d’hygiène, est allée de pair avec la passation de consignes strictes de vérification constante de tous les sanitaires en matière de stocks de savon liquide et d’alimentation des essuie-mains automatiques. Vous le voyez, la Ville veille attentivement au bien-être quotidien des 1745 enfants qu’elle accueille dans ses écoles mais aussi à celui des professeurs ! Virginie ROSSIGNOL, Maire-adjoint chargée de la Vie scolaire et Périscolaire

Francis SELLAM, Conseiller municipal délégué aux Conseil d’écoles et au Périscolaire

32

Loger les bébés avant qu’ils « Vu le nombre croissant de demandes de logement, le délai minimum pour une attribution d’appartement est actuellement d’environ 7 à 10 ans ». Telle est l’information que transmet, l’Office public de l’habitat municipal aux Joinvillais qui s’adressent à lui. Le message est, d’ailleurs, au vu des faits, plutôt optimiste. Si vous déposez un dossier pour obtenir un trois-pièces à la naissance de votre enfant, vous avez une (très petite) chance d’obtenir une réponse… quand il entre au collège. L’explication peut se lire dans les chiffres du recensement publiés par l’Insee (Institut national des statistiques) qui viennent d’être diffusés. En 1990, il y avait 1949 logements Hlm soit 28% des 6 977 habitations de la commune. En 1999, la proportion avait diminué à 26%. Depuis cette date, la baisse s’accentue : il n’y a plus que 1936 familles logées dans le parc social (23,8%), alors que le total est monté à 8 124 habitations en 2006. Le nombre de logements occupés à Joinville augmente de 16%, tandis que le parc social régresse de 1%. Les immeubles les plus récents du patrimoine de l’office municipal datent du début des années 1970. Depuis cette époque, 129 logements locatifs dépendant de l’office municipal de l’habitat ont été vendus à des propriétaires privés, sans être remplacés par des constructions neuves. Le programme des Hauts de Joinville


DEMOCRATIE LOCALE

listes du conseil municipal Liste Pour Joinville Ensemble et Unis 5 élus

deviennent collégiens devrait contribuer à réduire encore la part de l’offre accessible aux budgets modestes. En refusant d’y inclure plus de 10% de logements sociaux, la municipalité actuelle accentue la tension sur le marché immobilier local. À la fin de cette opération, la commune de Joinville se rapprochera dangereusement du seuil de 20% de logements sociaux, minimum légal pour toutes les communes urbaines. On dénombre, à Joinville, plus de 800 familles en attente de logements sociaux. C’est pour elles qu’il est urgent de lancer la réalisation de petites unités contribuant à l’équilibre urbain. Pour que les enfants qui naissent aujourd’hui aient un toit.

Benoit Willot www.joinville-le-pont.info 06 42 71 81 64

Lettre ouverte à Monsieur le Maire, on, Monsieur le Maire, la culture ne s’est pas endormie les années précédentes. Non, je ne peux pas vous laisser écrire cela ! Ces mots sont diffamatoires envers ma personne et la fonction de Maire Adjoint que j’occupais durant la dernière mandature de Pierre AUBRY. C’est occulter les nombreuses animations menées par moi-même avec l’aide des services de la ville, tout au long de cette période. Vous-même, au lendemain de votre élection lors d’un entretien impromptu dans le hall de la Mairie, vous avez reconnu que j’avais fait évoluer la vie culturelle de la ville avec passion et enthousiasme grâce à un engagement constant sur tous les terrains. Ce que vous semblez oublier dans vos propos. Y aurait il deux discours : un public, un privé ? De nombreux Joinvillaises et Joinvillais me témoignent encore aujourd’hui toute leur sympathie et leur reconnaissance pour la qualité du travail effectué dans le cadre de ma délégation. Cessez, Monsieur le Maire, de fustiger les actions réalisées par la précédente municipalité ; la mise à niveau progressive de la scène Prévert, vous dites ? Mais cette salle Pierre et Jacques PREVERT a été réhabilitée de Juillet à Octobre 2007, afin de devenir, outre une salle de cinéma, un lieu de spectacle vivant. Vous ne faites que profiter de ce que j’ai voulu. Ce qui n’est évidement pas le cas pour l’aménagement des hauts de Joinville où le secteur culturel,

N

33

que vous désirez tant faire bouger, est réduit à la portion congrue .Tout le monde sait bien que les lieux dédiés à l’animation socio culturelle font cruellement défaut dans notre commune, sujet qui ne manquera pas de faire débat dans les semaines qui viennent. Il semble, Monsieur le Maire, que tout ce que vous entreprenez, ou que vous détruisez, soit motivé par la haine de tout ce qui entoure votre prédécesseur, mais je n’ose pas le croire, c’est impossible, nous sommes de la même famille politique. La politique ne peut pas être cela, elle doit rassembler toutes les énergies. Bien au contraire, en tant que premier Magistrat, vous avez fait le choix, une fois élu, d’incarner la division au sein de notre localité. « Laissons les gens haineux face à euxmêmes avec leurs petites idées » chante Aznavour, si c’est le cas, il faut savoir sortir de cette hostilité mauvaise conseillère.

G.OUTTIER gerard.outtier@free.fr joinville-ensemble-unis@live.fr


DU COTE DEJOINVILLE

Salon du chocolat e Salon européen du chocolat réunit près de 150 chocolatiers européens et internationaux. L'occasion pour les visiteurs de découvrir les tendances chocolat de l'année et d'acheter les produits les plus raffinés dans des conditions privilégiées. Le salon devient ainsi le rendez-vous de tous les gourmands qui auront pour l'occasion le plaisir de découvrir, auprès de maîtreschocolatiers, les coutumes et savoirfaire se cachant derrière le chocolat.

L

Du mercredi 14 au dimanche 18 octobre Parc des expositions de Paris Porte de Versailles

Inauguration de la réhabilitation de la résidence Paris ’Office Public de l’Habitat a réhabilité la résidence Paris. Cette opération, de grande envergure, a abouti grâce à la patience et à la compréhension des résidents. Ces travaux arrivant à leur terme, l'OPH organise une inauguration, en présence de Monsieur le Maire. Rendez-vous le jeudi 8 octobre 2009, de 19h00 à 22h00, sur le parking du bâtiment A, côté église, pour un buffet et une animation musicale.

Foire d’automne

de paris

cheter, un savoir-faire qui s'acquiert. La Foire d'automne est un nouveau concept de foire destiné à moderniser la relation visiteurs-exposants en l'ancrant dans le quotidien des gens et dans le monde du XXIe siècle. Aujourd'hui, les consommateurs souhaitent acheter intelligent, en ayant le maximum de repères et d'informations, avant de décider. C'est la philosophie de la Foire d'automne. La Foire d'automne s'appuiera sur la réalisation d’ateliers d'initiation gratuits animés par des professionnels qui expliqueront et démontreront aux consommateurs comment mieux choisir et mieux acheter.

A

Du vendredi 9 octobre au dimanche 18 octobre de 10h à 19h Parc des expositions de Paris - Porte de Versailles

Salon du Mariage au Parc Floral Grand Salon du Mariage de Paris Parc Floral de Paris Samedi 24 et dimanche 25 octobre www.legrandsalondumariage.com

L

Pari fermier ari tenu ! Le salon des fermiers bien dans leurs bottes propose de nombreuses animations à destination des professionnels et du grand public. Les produits du terroir se déclinent façon gastronomique ou nature, pour le plus grand bonheur des citadins ! Un salon convivial et ludique.

P

Du vendredi 16 au lundi 19 octobre Espace Champerret place de la Porte-de-Champerret 34


JOINVILLEPRATIQUE

État civil Naissances Nédy Darcy-Thérèse, Rosalys Nouani, Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Mariages Cyril Labonde et Linda Brulard, Nicolas Lecrivain et Céline Austruy, Gwénaël Mary et Sorour Laïfa, Rodolphe Paris et Malya Abdelouhab, Bruno Pescarou et Sandrine Paris, Guillaume Dreujou et Hélène Beade, Bruno Laplantif et Emilie Tendil, Guehi Nadje et Christine Neme, Abdelrezak Souilah et Charlotte Berthollier, Bernard Manga Nkolo et Sandrine Vial, Olivier Marty et Antonella Arnone, Hamdi Hammouda et Ahlem Lariani, Cristinel Ionescu et Manuela Vasconez, Maxime Colin et Angela Pampalone, Jean-Marc Victorin et Mireille Jean-Baptiste, Gérald Hilaire et Marlène Bellune, Jocelyn Le Carre et Virginie Merckel, Vivien Urtiaga et Audrey Burtin, Fabrice Hammouche et Maud Bailly. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

Michelle Marciano nous a quitté

Pharmacies de garde Dimanche 4 octobre Pharmacie Jacquet 177 rue Diderot 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 87 15 Dimanche 11 octobre Pharmacie Leroux 10 place Montgolfier 94410 St Maurice Tél. : 01 48 86 51 60 Dimanche 18 octobre Pharmacie Uon 45 rue Alexandre Fourny 94500 Champigny-sur-Marne

Michelle Marciano, joinvillaise depuis 40 ans, s'est éteinte le 20 août dernier. Après un parcours artistique diversifié, elle débuta comme modèle dans la publicité et la mode. Styliste, elle a dirigé avec talent le « Drug Marne », rue Jean Mermoz. Puis avec tendresse et dévouement, elle s'est entièrement consacrée à sa maman. La rédaction adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Messe en hommage à Jean Rajalu La messe en la mémoire de Jean Rajalu, décédé le 7 juillet dernier à l’âge de 86 ans, aura lieu le 3 octobre en l’Église Saint-Charles. Boulanger pâtissier depuis 1953 rue de Paris, il a travaillé avec ses enfants dans la boulangerie familiale jusqu’à 85 ans.

Le mois prochain dans Joinville-le-Pont magazine n°186 Novembre 2009 Le salon des Gourmets édition 2009 Les 20 ans des Baladins 35

Tél. : 01 47 06 45 35 Dimanche 25 octobre Pharmacie Priem-Genevois 36 av Roger Salengro 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 48 83 66 64 Dimanche 1er novembre Pharmacie Chabrol & Makhloufi 54 av du Gal Gallieni 94340 Joinville-le-Pont Tél. : 01 48 83 20 01


Joinville le Pont magazine 185-Octobre 2009  

Magazine municipal de la ville de Joinville le Pont n°185 - Octobre 2009