Page 1


AGENDA

SOMMAIRE

Du 4 au 15 mars

MARS 2009 - N° 179

1er Festival de théâtre Renseignements : Direction des Affaires Culturelles 01 49 76 60 70

 ZOOM ARRIÈRE .........................................4

Samedi 14 mars Printemps des poètes : le mobil’bar poétique Hôtel de Ville Renseignements : Bibliothèque 01 49 76 60 32

 UNE JOURNÉE AVEC… ..........................8

Vendredi 20 mars

 JOINVILLE ECO… ...................................10

Spectacle de danse « Notochorde » 20h30 – Salle P. et J. Prévert Renseignements et réservations : Office de Tourisme 01 42 83 41 16

 JOINVILLE SPORTIVE ...........................12

Samedi 21 mars

 JOINVILLE LOCALE ...............................14

Carnaval de Printemps 20h - Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Renseignements : Service jeunesse 01 49 76 94 22

 A LA UNE ...................................................17

Du 26 mars au 25 avril Exposition « Electricité, qu’y a-t-il derrière la prise ? » Hôtel de Ville Renseignements : Direction des Affaires Culturelles 01 49 76 60 70

 JOINVILLE SCOLAIRE ...........................21  JOINVILLE JEUNESSE .........................22

Samedi 28 mars Dîner dansant réunionnais 20h30 – Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Renseignements : Association Les Trois Cirques de l’Ile de la Réunion 06 18 07 07 20

 JOINVILLE CULTURELLE ....................23

Samedi 4 avril

 DÉMOCRATIE LOCALE .........................31

Bourses aux vélos, jeux de plein air et articles de puériculture 11h/17h - Ecole maternelle Polangis 12 avenue Joseph Jougla Renseignements : 01 42 83 31 04

 DU CÔTÉDE JOINVILLE .........................34  JOINVILLE PRATIQUE ............................35

Dimanche 5 avril Concert de musique baroque 16h - Salle P. et J. Prévert Renseignements : Ecole de musique et d’Art dramatique

Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont Directeur de la publication : Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont Directrice de la Communication : Isabelle Prigent Rédaction : Laurent Chadelat, Aurélie Claveau - Ont collaboré à ce numéro : Yann Flammarion, Corinne Lebon, Béatrice Drouin, Brigitte Payan - Photos : Photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales - SP35 Charte graphique : Service communication de la Mairie - PAO : Créa’3P - Impression : Euroland - Imprimé sur du papier 100% recyclé Distribution : Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boites aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie. Tél. : 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville – 23 rue de Paris – 94340 Joinville-le-Pont - Tél. : 01 49 76 60 00 – www.ville- joinville-le-pont.fr

2


EDITO

Pour mieux répondre aux attentes des Joinvillais

Agora se transforme a crise économique qui frappe notre pays va certainement et malheureusement avoir des conséquences sur l’emploi des Joinvillais. Afin de mieux les accompagner dans une période de leur vie qui peut être difficile, j’ai souhaité renforcer l’accompagnement social que peut leur offrir la Ville. En effet, une période de chômage signifie souvent, bien au-delà du simple problème de rédaction de CV, des difficultés à payer la cantine, le centre de loisirs, etc. Il est donc du devoir de la Ville qu’elle étende son attention à la famille du demandeur d’emploi toute entière. C’est ainsi, en tout cas, que je conçois la responsabilité sociale de la Ville vis-à-vis de ses populations les plus fragilisées. Pour ce faire, j’ai souhaité renforcer les équipes du Centre Communal d’Action Sociale de Joinville-le-Pont par une assistante sociale et un travailleur social, afin que notre CCAS soit à même d’apporter un accompagnement et des aides spécifiques aux demandeurs d’emploi. Dans le même temps, les missions du service Agora Joinville Emploi seront redéployées dans d’autres services de la Mairie, afin que le service public apporté soit d’une qualité encore meilleure. Bien évidemment, aucun des services fournis hier aux demandeurs d’emploi par Agora ne sera supprimé, grâce à la création d’un Espace Multimedia qui leur offrira un accès informatique complet ainsi que des formations bureautiques, et grâce à la mobilisation de la bibliothèque. Par ailleurs, la Ville a tissé des partenariats actifs avec les instances locales d’assistance au retour à l’Emploi. Les besoins de la population des jeunes de 18 à 25 ans seront suivis par le CCAS ou par le service Jeunesse, qui deviendra (via le Point PIJ notamment), un relais de proximité important, pouvant éventuellement aiguiller sur la Mission locale basée au Perreux-sur-Marne. Enfin, les conseillers de la Maison de l’Emploi des Bords de Marne, située à Nogent-sur-Marne, comme ceux de l’ANPE-Pôle Emploi de Saint-Maur, sont formés pour proposer une batterie de services et d’outils performants pour éclairer les demandeurs d’emploi sur leur recherche et leur environnement économique, en étroite liaison avec les entreprises du secteur. En s’occupant des Joinvillais, ils leur permettront l’accès à un bassin d’emploi beaucoup plus large. A chacun son métier : celui de la Mairie n’est pas de suppléer ses partenaires spécialisés, mais au contraire d’offrir un accompagnement social complémentaire, qui s’adresse à toute la famille du demandeur d’emploi. Ce que nous savons faire, nous le ferons, avec humanité et professionnalisme. Et nous n’aurons de cesse de renforcer la dynamique de solidarité que je veux insuffler à Joinville-le-Pont tout au long de mon mandat.

L

Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont 3


ZOOM ARRIERE

Concert

des professeurs

Gaëlle Gilbert (flûte à bec) et Denis Melan (flûte traversière).

’est devant un public fidèle et de plus en plus nombreux, dans une salle comble, que les professeurs de l’Ecole de Musique et d’Art dramatique nous ont offert, vendredi 23 janvier, un concert riche et plein d’émotion. Ils avaient carte blanche et c’est avec plaisir qu’ils nous ont invités à les accompagner dans leur univers musical, chacun avec sa sensibilité et son talent. Un programme très diversifié et une ambiance chaleureuse ont permis à un public conquis de passer une très bonne soirée.

C

Didier Valette (saxophone), Eric Parrades (piano) et Thierry Colson (contrebasse).

Miréla et Altin Sopiqoti (piano et clarinette). Denis Melan (flûte traversière), Gaëlle Gilbert (flûte à bec), Sophie Rosse Kalinine (violoncelle) et Mario Raskin (clavecin). Denis Melan (flûte traversière) et Henriette Ter Stege (piano). Pierre Marchadier, Conseiller municipal à la Culture et la Coopération internationale, a remercié Felix Perron (3ème en partant de la gauche), directeur de l’Ecole de Musique, ainsi que les professeurs pour leur prestation.

4


ZOOM ARRIERE

Galette des commerçants eudi 22 janvier, les boulangers de Joinville, partenaires de la soirée, ont offert une dégustation de la galette des rois au Conseil municipal et au CMEJ, en présence de M. le Maire, Olivier Dosne, et de Chantal Durand, Maire-adjoint chargée du Développement économique et de l’Emploi.

J

Saint Valentin l’initiative de la mairie et des commerçants du marché, un couple de comédiens a arpenté les allées du marché Gallieni samedi 14 février, pour la St Valentin, distribuant, pour l’occasion, des roses aux Joinvillais et Joinvillaises.

A

Mme Chantal Durand, Maire-adjoint Développement économique et Emploi était présente, accompagnée de Mme Marie-France Jourdain, responsable du service Développement économique à la mairie et de M. Lanser, placier des marchés de Joinville. 5


ZOOM ARRIERE

Le jazz de Louvette e 6 février, Louvette a fait vibrer la salle Pierre et Jacques Prévert de son jazz chanté en français. Entourée de ses musiciens dont son compagnon Laurent Katz au piano, notre chanteuse de jazz joinvillaise a fait passer un excellent moment au nombreux public présent lors de cette soirée ponctuée d’excellents solos qui font partie intégrante des bons concerts de jazz.

L

Les solos ont rythmé le concert jazz de Louvette.

La remise du bouquet de fleur offert par la municipalité.

Les musiciens chauffent la salle et les instruments avant l’arrivée de Louvette.

Louvette, entourée de ses musiciens, salue un public enthousiaste. 6


ZOOM ARRIERE

algré les flocons de neige, l’ambiance était ensoleillée à la bibliothèque le samedi 7 février. Seize lecteurs et lectrices sont venus pour cette 10ème rencontre autour du livre. Des choix de livres éclectiques (BD, recueils de poésie, romans, beaux livres...), des passions partagées, des échanges chaleureux. Une belle après-midi conviviale.

M

A la fin de la séance, après une lecture à haute voix de l’album « Billy se bile », Marie a présenté le travail réalisé par l’ESAT, un collage « Poupées Tracas ».

Les lecteurs présents à la rencontre.

Scrapbooking undi 9 février, Chantal Allain, Conseillère municipale aux Sports et Personnes handicapées, a fait une initiation au scrapbooking à la maison de retraite Jaurès. Après-midi ludique qui s’est déroulée dans la bonne humeur !

L

100 ans l’image du jeune enfant dépeint par V. Hugo : « Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille fait briller tous les yeux... » A Joinville, semble-t-il, on pourra dire de plus en plus souvent : « lorsque la centenaire, tout émue, apparaît, le cercle de famille, ébloui, l’applaudit ! La voyant si sereine, le printemps reverdit... » A quelques mois d’intervalle, en effet, 3 centenaires ont été honorées. Ainsi, le 31 janvier dernier, Albertine Perrier a fêté dans la joie ses 100 ans, entourée de ses enfants, 8 petits-enfants et 14 arrière-petitsenfants. Mme de Fabrègues, Maire-adjoint « Solidarité et Santé » la complimenta au nom de la municipalité.

À

7


UN JOURAVEC…

Une journée avec...

La maraude

En ce mois de mars, nous avons partagé quelques heures avec la maraude. Deux fois par semaine durant l’hiver et en partenariat avec le Samu social, une équipe de bénévoles du Comité Français de Secourisme et une représentante du Centre Communal d’Action Sociale vont à la rencontre des Sans Domicile Fixe Joinvillais.

Dans la nuit, l'équipe de la Maraude va à la rencontre des SDF.

l est minuit et demi, je rentre de la maraude débutée trois heures plus tôt. Avant de me coucher, je veux réchauffer l’atmosphère. Naturellement, je tends la main vers le radiateur pour augmenter la température. Naturellement, pour tant d’entre nous. Pas pour Virginie* et Guy* qui vivent sous un pont et trompent le froid sous les couvertures. Les nombreux chats qui partagent leur « chez eux » participent au réchauffement des corps et des cœurs. Dans un coin, les bouquins entassés, dans un autre la cuisinière à côté de laquelle s’alignent les denrées alimentaires. Les deux matelas de Virginie et Guy et un ou deux fauteuils complètent le décor de la maisonnée dont l’improvisation s’est organisée au fil des ans. Des années d’une vie sans domicile fixe que l’un et l’autre assument, au

I

fil d’un parcours émaillé d’incidents multiples tenus au respect de la confidence. La discussion est chaleureuse, sans artifice et touchante.

-13 °C cet hiver La soirée est douce, il fait 5 degrés ! Durant l’hiver qui est loin d’être fini, Guy nous annonce que le mercure a plongé 13 degrés en dessous de zéro. Même si cet hiver est rigoureux, Guy en a vu d’autres. Joignant le geste à la parole, il me tend la main, m’enjoignant à la lui toucher. Je la saisis. Effectivement, ses doigts sont chauds. Le corps s’adapte, mais s’use au rude contact du dehors. Nathalie, Jean-Jacques et Audrey dégainent le café que Guy accueille avec entrain. Myriam laisse quelques vêtements chauds pour nos aimables hôtes à qui nous souhaitons bonne nuit. 8

Dans le cadre du renforcement des dispositifs d’hébergement d’urgence pendant la période hivernale, des maraudes sont gérées par le Centre Communal d’Action Sociale deux fois par semaine depuis le 1er décembre. La maraude consiste à maintenir un lien avec les personnes sans abri de la ville, à favoriser la communication, l’orientation santé, l’accueil de jour ou l’hébergement, en relais avec le Samu social, qui effectue également des maraudes.

Maintenir le lien Notre périple nocturne se poursuit dans l’ambulance du Comité Français de Secourisme conduite par Jean-Jacques, secouriste et responsable de l’équipe technique du stade de Joinville. Nathalie et Audrey l’accompagnent. Ils sont tous trois bénévoles. Sans esbroufe, ils

Des SDF « itinérants » se réfugient parfois sous les quais de la Marne.


Café, vêtements chauds et matériel de secours médical, rien ne manque.

L'ambulance du Comité Français de Secourisme fait de fréquentes haltes.

assurent cette mission au contact des plus démunis avec Myriam du CCAS de Joinville. Le long du Bois de Vincennes, les abris de fortune que nous abordons sont vides. Les occupants ne sont pas encore rentrés, nous les verrons une autre fois. D’ordinaire, un habitué dort à l’entrée du RER. En ce moment il n’est pas là. Il est au chaud, mais à l’hôpital. Le travail effectué par les maraudes et les services sociaux ont permis de le faire hospitaliser. Ses ennuis de santé sont jugés très sérieux. Gabi* est un inconditionnel de la rue. Il dort dehors toute

l’année et ne possède rien. L’image d’Épinal du SDF. Une vie inimaginable pour la plupart d’entre nous.

« Un putain de SDF » Harry*, lui, est un as du système D. Il récupère toutes sortes de choses afin d’améliorer le confort de son abri. Il arrive même à chauffer sa pièce. Ce natif de Liverpool n’aime pas le froid. Il se débrouille pour vivre et manger avec sa chienne. Malgré le confort relatif qu’il s’est aménagé, il n’encaisse pas son statut de SDF. La vie ne l’a pas épargné. Son corps est sans doute fatigué, mais c’est de l’intérieur qu’il paraît le plus « cabossé », lui qui déplore toujours être, depuis toutes

ces années et en anglais dans le texte, un « putain de SDF ». Plus loin, des SDF habituellement là ne donnent pas signe de présence. Respectueux de leur souhait d’être tranquilles, nous n’insistons pas. Chaque semaine, les équipes tournent pour apporter conseils, chaleur, vêtements et aide médicale lorsque cela s’avère nécessaire. Les rapports sont francs, l’humilité et le respect réciproques. Ce soir j’ai pris une belle leçon. *Les prénoms des personnes rencontrées ont été changés pour préserver leur anonymat

L’équipe de la Maraude a journée, Jean-Jacques est responsable de l’équipe technique du stade Jean-Pierre Garchery. Le soir et le week-end, il prend le volant de l’ambulance du Comité Français de Secourisme de Champigny Joinville. Chaque lundi et jeudi, il effectue les maraudes avec Nathalie et Audrey. Secouriste depuis 28 ans, il intervient aussi sur la voie publique lors de gardes pour les pompiers de Champigny ou lors d’événements comme récemment au Palais Omnisports de Paris Bercy. Lors des maraudes, Myriam représente le Centre Communal d’Action Sociale de la ville. À l’écoute des personnes qu’elle visite, elle propose aussi à ceux qui en ont besoin un accueil dans les centres du Val-de-Marne, une aide sociale, la couverture médicale et la domiciliation qui donne accès aux droits citoyen et administratif. Myriam n’accomplit pas seulement son métier, elle assume, tout comme les bénévoles du CFS, un engagement personnel qui se révèle au contact des plus démunis.

L

Nathalie, Audrey, Myriam et Jean-Jacques assurent leur mission en toute humanité.

9


JOINVILLE ECO

Pôle emploi coiffe l’ANPE et l’Assedic Issu de la fusion ANPE-Assedic, Pôle emploi a été créé officiellement le 19 décembre 2008. A partir du 9 mars, Pôle emploi, fruit du regroupement des Assedic et de l’ANPE, va progressivement déployer ses ailes sur l’hexagone au cours des prochains mois. ôle emploi va désormais assurer l’accueil et l’inscription des demandeurs d’emploi, le versement des allocations des demandeurs d’emploi indemnisés, l’accompagnement de chaque demandeur d’emploi dans sa recherche jusqu’au placement, la prospection du marché du travail et l’aide aux entreprises dans leurs recrutements

P

Un service plus personnalisé Un conseiller personnel sera à terme au service de chaque demandeur

d’emploi. Il l’accompagnera dans ses démarches, de l’indemnisation à l’aide au retour à l’emploi. Ce dispositif se déploiera progressivement pour être généralisé à partir du second semestre 2009.

Assedic + ANPE = Pôle emploi Une intensification des services pour un public plus large Pôle emploi va renforcer ses actions vers les publics en difficultés (les bénéficiaires du RSA, les jeunes,

les seniors…) et offrir des aides harmonisées aux chercheurs d’emploi qu’ils soient indemnisés ou non. Développer les services aux entreprises De la parution de l’offre à l’assistance au recrutement, la présélection des candidats et le suivi des premiers mois dans l’emploi, Pôle emploi va accompagner les entreprises dans leurs recrutements. www.pole-emploi.fr

Pôle emploi ouvre à Saint-Maur le 9 mars Pôle emploi de Saint-Maur regroupera les demandeurs d’emploi Joinvillais et Saint-Mauriens. Henri Georges, jusqu’ici directeur des agences ANPE de Joinville et Nogent jusqu’à l’avènement de Pôle emploi, nous explique les implications de la fusion. Que représente la mise en place de Pôle emploi ? « Le Pôle emploi de SaintMaur est le résultat de la fusion de l’Assedic de Saint-Maurice et des agences ANPE de Joinville et Saint-Maur. Pôle emploi va accompagner, sur un site unique, les demandeurs d’emploi dans leur recherche et pour le versement des allocations. Comment cela va-t-il se passer concrètement ? « L’accueil et les premiers entretiens débutent bien le 9 mars à SaintMaur. Tous les agents vont être for-

més afin de suivre un demandeur d’emploi sur les aspects de l’emploi où des indemnités, qui constituaient jusqu’alors deux métiers différents. »

Pôle emploi va ainsi consacrer plus de temps au placement et au suivi des demandeurs d’emploi, cela constitue un acte fort de la fusion. »

Plus de temps consacré au placement et au suivi des demandeurs

En regroupant Joinville et SaintMaur, L’agence Pôle emploi serat-elle à taille humaine ? « Avec 30 agents pour accueillir le public, l’agence reste à taille très humaine. Elle regroupera 3900 demandeurs d’emploi. 3000 de Saint-Maur et environ 900 de Joinville. »

La recherche d’emploi va donc être optimisée ? « Pôle emploi va délivrer un service de meilleure qualité. Pour les demandeurs d’emploi, le premier entretien durera 50 minutes avec le même interlocuteur au lieu de deux fois trente minutes sur deux sites différents auparavant. 10

Pôle emploi Saint-Maur, 68 rue Elias Howe, 94100 Saint-Maur - 01 48 83 77 01


JOINVILLE ECO

Wauquiez table sur la mobilité Lors d’une visite à la mission locale du Perreux le lundi 19 janvier, Laurent Wauquiez, secrétaire d’État à l’Emploi, a annoncé le doublement des aides à la mobilité pour les jeunes afin de faciliter l’accès à l’emploi. aurent Wauquiez, secrétaire d'État à l'Emploi, et Martin Hirsch, Haut commissaire aux solidarités actives et à la Jeunesse, ont dialogué avec les jeunes témoignant de leurs difficultés à accéder à un emploi. Laurent Wauquiez a annoncé « le

L

doublement des aides au financement des permis de conduire et le soutien aux associations qui mettent à disposition voitures, scooter et moyens de déplacement ». « Ces mesures pourraient bénéficier des dispositifs d'aides existants, notamment pour les plus de 25 ans et les demandeurs d'emploi en

général », a ajouté M. Wauquiez. Le gouvernement a par ailleurs annoncé la création d'une « bourse au permis », dotée d'une enveloppe de 15 millions d'euros allouée chaque année pour aider financièrement les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) inscrits dans une démarche d'accès à l'emploi.

Redéploiement des missions d’Agora Chantal Durand, Maire-adjoint au Développement économique et à l’Emploi, nous explique les modalités du redéploiement des services proposés jusqu’à présent par Agora. Pourquoi redéployer les services d’Agora ? « Agora était à l’origine une antenne locale permettant aux demandeurs d’emplois Joinvillais de dynamiser leur trajectoire professionnelle. Malgré le travail méritoire du personnel communal, cet objectif n’a pas été réellement atteint. Le service public rendu par Agora va donc être redéployé ». Comment cela va-t-il fonctionner ? « Le service multimédia assure déjà un accès informatique complet en libre service et offrira prochainement des

formations bureautiques sur logiciels libres. La Bibliothèque propose un service de photocopie et un accès à la presse. Pour le conseil et la constitution des différents documents nécessaires à la recherche d’emploi, Pôle emploi assure les missions d’accompagnement vers le retour à l’emploi. » Les demandeurs d’emploi ne perdront aucun service ? « Ils ne perdront aucun service et bénéficieront d’une plus grande lisibilité. Le recrutement d’une assistante sociale et d’un travailleur social vise à

professionnaliser le Centre Communal d’Action Sociale qui suivra une grande majorité des demandeurs d’emploi. » Les jeunes ne seront pas oubliés ? « Le CCAS va proposer des aides spécifiques aux 16-25 ans, souvent à l’écart des critères d’aides légales. Le service Jeunesse et le point PIJ seront un relais de proximité important dans le cadre du lancement du contrat d’autonomie et de la mission locale. Les rendez-vous de la mission locale sont maintenus, désormais tous les mardis après-midi à la mairie, sur rendez-vous. »

ans le cadre de la journée nationale de l’Audition qui a lieu le 12 mars, le centre de correction

Dauditif « Pleine Audition » organise du 9 au 13 mars, « des journées portes ouvertes techniques » afin de sensibiliser au suivi prothétique, au contrôle et à l’entretien de l’appareil auditif. M. Rodriguez, audioprothésiste diplômé d’État, vous accueillera pour des tests gratuits de dépistage (à visée non médicale). « Pleine audition » assure un accueil chaleureux et personnalisé, des essais gratuits, des accessoires d’écoutes, des réparations toutes marques. Après prescription médicale pour un appareillage, vous pouvez choisir votre centre de correction auditif. 3 rue Jean Mermoz - 01 42 83 06 64

11


JOINVILLE SPORTIVE

Un Joinvillais dans la course hristian Liénard était un sédentaire patenté. Jusqu’à ce jour de 1988 où une hémorragie interne sévère le plonge dans un coma profond. Revenu à la conscience, il apprend qu’il doit être transplanté du foie. L’opération a lieu quelques mois plus tard. La greffe prend, mais le traitement est lourd. En 1989, il découvre la course à pied et s’entraîne toujours trois fois par semaine. Christian Liénard a 10 marathons au compteur et a même participé au Grand Raid de la Réunion, la « diagonale des fous », à deux reprises. Il participe également aux Jeux nationaux et mondiaux des transplantés. Il a œuvré pour que la Course du Cœur fasse étape à Joinville, le 25 mars vers 23h30. Christian Liénard, qui aura fêté ses 62 ans trois jours plus tôt, n’en finit pas de courir pour soutenir le don d’organes. Il n’oublie jamais la personne qui a choisi de donner pour lui permettre de continuer à vivre.

La Course

du Cœur

C

Du 25 au 29 mars prochain, la 23ème édition de la Course du Cœur reliera Paris à Courchevel. Cette course à pied destinée à sensibiliser le public sur le don d’organes va faire étape à Joinville avec Christian Liénard, un coureur joinvillais transplanté du foie. endant 4 jours et 4 nuits de relais non stop, la Course du Cœur va emmener la douzaine d’équipes engagée sur 750 kilomètres de course à pied. Plus de 200 communes seront traversées par une caravane de plus de 100 véhicules suivie par une équipe médicale spécialisée. Le Professeur Christian Chabrol, premier chirurgien ayant réalisé une greffe de cœur en France, est parrain de la course depuis la première édition en 1987. Une équipe de coureurs transplantés (cœur, foie, rein, moelle osseuse...) prend part à la course chaque année. Au-delà de l’épreuve sportive, la Course du Cœur sert la promotion du don d’organes et a montré que la transplantation

P

marche et que cela n’empêche pas de faire du sport. www.lacourseducoeur.com www.trans-forme.org

Scrabbleurs en herbe ix enfants de Joinville ont participé au Championnat régional « jeunes et scolaires » de scrabble à Ozoir-la-Ferrière samedi 24 janvier. La sélection de ces enfants s’est opérée via le concours des écoles organisé par le Comité Sud Francilien et relayé par le club de scrabble de Joinville. Robin Vaudry, élève de CM1 à l’école Polangis, a remporté la compétition

D

dans la catégorie « concours des écoles ». Il obtient ainsi sa sélection pour le Championnat de France scolaire. Romain et ses camarades joinvillais prouvent que le scrabble est un jeu pour tous et pour toutes les générations. Le Scrabble Club Joinvillais accueille les passionnés du célèbre jeu de mots et de lettres. 12

Renseignements : Paule Chambreuil : chambreuil.paule@neuf.fr, 01 43 09 97 72 ou 06 81 65 65 64


JOINVILLE SPORTIVE

Les frères Guénot

à Joinville u mois d’août dernier à Pékin, lors des Jeux Olympiques d’été, Steeve Guénot remporta la première médaille d’or olympique française de cette édition 2008 dans la catégorie des moins de 66 kg en lutte gréco-romaine. Son frère Christophe conquit dans la foulée une médaille de bronze en moins de 74 kg. Lundi 2 février, Steeve et Christophe Guénot étaient à Joinville. Le matin, des membres de l’équipe de France de lutte initiaient les jeunes de l’école du Parangon et de l’école Montessori sous la conduite de l’entraîneur national, Franck Abrial. L’après-midi, Steeve et Christophe ont donné une séance de dédicace aux enfants de l’école Montessori, impressionnés par les deux sympathiques champions et leurs médailles aux cinq anneaux.

A

Tournoi Inter-scolaire :

Eugène Voisin devant e 24 janvier, le gymnase Lecuirot accueillait un tournoi sportif inter-scolaire. Les classes de CM1 et CM2 des écoles joinvillaises ont disputé des rencontres de football pour les garçons et de basket pour les filles. Tout au long de la journée, la centaine d’élèves inscrits ont joué le titre. Si l’école du Parangon l’emporte en catégorie CM1/garçons, l’école Eugène voisin rafle la mise en emportant le tournoi féminin en CM1 et les deux tournois catégorie CM2. Virginie Rossignol, Maire-adjoint à la Vie scolaire et périscolaire, Michel Destouches, Maire-adjoint aux Sports et Chantal Allain, Conseillère municipale déléguée aux Sports et aux Personnes handicapées, ont suivi de près le tournoi et ont remis les récompenses aux heureux médaillés.

L

13

Cours de tai-chi Le tai-chi est un art martial interne chinois avec des esquives, parades, frappes et saisies dont les mouvements étaient travaillés par les guerriers pour développer l’équilibre, le calme, la concentration. Avec son association « des arts martiaux chinois et des arts énergétiques de Zhao Bao », Philippe Duclos propose des cours de tai-chi tous les samedis de 12h30 à 14h au gymnase Pierre François et la semaine sur l’Ile Fanac. Contact : Philippe Duclos 06 61 65 09 78.

Shotokan Karaté Club Le 8 février dernier, les poussins et pupilles du Shotokan karaté ont participé au Championnat de Ligue kata. Chez les pupilles masculins Calvin BOURGOIN, 3ème, se qualifie pour la Coupe de France Kata, en plus de sa sélection pour la coupe de France « combat ». Dans la catégorie pupilles féminines, Christine ATTIA, 3ème, obtient également sa sélection pour la coupe de France kata. Bravo à nos jeunes karatékas.

Judo : le Dojo Club de Joinville fait son tournoi Le samedi 21 mars, le Dojo Club de Joinville organise son tournoi annuel de judo au gymnase Lecuirot. Quatre clubs sont invités à participer à cette compétition amicale : Joinville Judo, Boissy-Saint-Léger, Brie-ComteRobert (77) et Stains (93). La compétition, qui devraient rassembler près de 200 enfants, débutera à 14h.


JOINVILLE LOCALE

Surpoids :

des ados qui pèsent Alors qu’un tiers des français accuseraient une surcharge pondérale sur la balance, plus d’un adolescent sur six est en surpoids. L’alimentation des jeunes et le manque d’activité physique sont montrés du doigt. abitués aux records, les États-Unis détiennent le taux de surpoids le plus élevé au monde avec 55% de la population touchée par ce phénomène. En France, si les adultes (33%) sont plus touchés que les enfants, les adolescents en surpoids d’aujourd’hui représentent les obèses de demain. En partenariat avec l’inspection

académique, l’Ordre des médecins et la Maison de l’Adolescent, le Conseil général propose une aide aux adolescents en surpoids lors des vacances scolaires. Via des stages en groupe et des entretiens individuels. Les ateliers « Manger mieux, bouger plus ; des plaisirs qui s’apprennent ! » proposent aux 11-14 ans un programme de stages dans 15 villes

Le bébé du don

Journée nationale de l’infertilité

H

quarante ans passés, Sophie Jourlin a souhaité avoir un enfant avec le nouvel homme de sa vie. Après plusieurs grossesses spontanées et assistées mais vaines, un médecin évoque un problème d’ovule et le don d’ovocytes. Après des démarches infructueuses en France où Sophie indique que « les médecins ne sont pas très ouverts au don d’ovule, qui plus est chez les femmes de plus de 40 ans », elle prend contact avec la Grèce dont elle souligne « la culture du don ». Après mûre réflexion, Sophie et Jean-François partent en Grèce où « tout s’est parfaitement déroulé ». Le petit Sacha va bientôt fêter ses 3 ans et se porte comme un charme. Sophie fait partager son expérience sur http://dondovulesiakentro .spaces.live.com

A

du département. Pour les 15-20 ans, les ateliers « Surpoids : choisir de mieux vivre » ambitionnent de restaurer la confiance en soi et de favoriser la compréhension des sensations corporelles et des émotions. Plus de renseignements sur www.cg94.fr/nutrition

L’espoir de devenir parents Certains couples n’ont pas la chance d’avoir des enfants naturellement. Le don d’ovocyte rend alors la procréation possible. Le 12 mars, la journée nationale de l’infertilité éclairera le très marginal don d’ovocytes. 15 % environ des couples en âge de procréer consultent pour une possible infertilité, qui concerne hommes et femmes. Méconnu, le don d’ovocyte peut constituer une solution pour beaucoup de couples. Les ovocytes, ou ovules, sont donnés à des couples qui ne peuvent pas avoir d’enfant, soit parce que la femme n’a pas naturellement d’ovocytes, soit parce que ces derniers présentent des anomalies. 14

Un don encore trop rare Chaque année, environ 220 femmes effectuent un don permettant plus de 400 fécondations in vitro . Près de 100 enfants sont nés suite aux démarches de dons d’ovocytes, qui demeurent cependant insuffisants pour répondre à la demande. Les délais d’attente peuvent atteindre plusieurs années. Toutes les femmes en bonne santé, qui ont au moins un enfant et âgées de moins de 37 ans peuvent procéder au don d’ovocyte. Pour en savoir plus www.dondovocytes.fr


JOINVILLE LOCALE

Espaces arborés :

l’abattage pour la sécurité à Palissy es arbres de l’avenue Lefèvre ont été abattus à la fin de l’année 2008. Les végétaux étaient atteints d’une maladie cryptogamique sévère dû à un champignon microscopique qui les fragilisait énormément, les rendant même dangereux. L’abattage s’imposait afin d’éviter la propagation de cette bactérie contagieuse dans le milieu de la flore. La plantation de nouveaux arbres est prévue prochainement. Au-delà de la rue Lefèvre, les arbres des avenues Gilles et Palissy, encadrant le square Palissy, vont également être abattus.

L

Chaque arbre abattu sera à terme remplacé par un arbre en pleine santé, un arbre « majeur » mesurant environ 5 mètres de haut pour une circonférence d’environ 45 centimètres. Le paysage arboré ne souffrira donc pas de cette opération guidée par la recherche de sécurité. De plus, les arbres seront plantés en respectant les règles PMR. Un espace de passage minimum de 1,40 mètre sur les trottoirs doit en effet être respecté pour permettre le passage des Personnes à Mobilité Réduite.

La semaine sans pesticides

du 20 au 30 mars ans le cadre de la “Semaine sans pesticides”, l’association Joinville-Ecologie propose une conférence-débat jeudi 26 mars à partir de 20h autour du thème des pesticides. La conférence débutera par la projection de documentaires dont « Pesticides non merci! » qui dénonce les méfaits de ces produits et promeut des méthodes alternatives.

D

15

Laurent Leguyader, responsable du MDRGF (Mouvement pour les droits et le respect des générations futures) et de l’Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides (ACAP) animera ensuite la conférence. Salle des mariages-Hôtel de Ville Joinville-Ecologie : 01 48 83 77 70


JOINVILLE LOCALE

Le marché de Rungis

fête ses 40 ans Le 3 mars 1969, Le Marché des Halles Centrales de Paris fermait ses portes pour migrer vers Rungis. Aujourd’hui encore, le Marché d’Intérêt National de Rungis demeure le plus grand marché de produits frais au monde avec ses tonnes de poissons, volailles, viandes, fruits, légumes et produits laitiers. déménagent, les camions défilent les uns après les autres entre Paris et Rungis. La destruction des Halles Centrales a commencé en 1971. Sur 12 pavillons, seul le pavillon n°8, qui abritait le marché aux œufs et à la volaille, a échappé à la démolition. Démonté, il a été remonté à Nogent-

ui veut faire son marché à Rungis doit chausser ses bottes de sept lieues. Le Marché d’Intérêt National (MIN) de Rungis s’étend en effet sur une superficie de 232 hectares et environ 6 000 tonnes de produits y transitent chaque jour. Avec 11 bâtiments, répartis sur 66 hectares, le secteur des fruits et légumes est, de très loin, le plus important (+ de 900 000 tonnes chaque année). A lui seul, le marché de Rungis « nourrit » un français sur cinq et pourvoit quasiment à la moitié de l’approvisionnement en produits frais de la région parisienne.

Q

pour envahir les chaussées et les trottoirs de la capitale. Les Halles deviennent trop exiguës, la circulation devient très difficile et les conditions d’hygiène ne sont plus acceptables. Quatre solutions sont alors envisagées : le rehaussement des Halles, le transfert à la Villette, le déménagement à Valenton ou l‘implantation à Rungis, qui l’emporte.

Paris-Rungis : la transhumance Le marché de Paris est donc transféré dans le Val-de-Marne à Rungis. Plus vaste et plus fonctionnel, il ouvre ses portes en 1969. Dans la nuit du 2 au 3 mars 1969, 30 000 personnes

Rungis nourrit 1 français sur 5 A l’origine, le principal marché de Paris était situé sur l’île de la Cité. En 1853, Napoléon III fait construire le marché des Halles Centrales par Victor Baltard Les Halles Centrales, surnommées “le ventre de Paris” par Emile Zola, débordent néanmoins

La halle aux fruits. 16

Le marché de Rungis vu du ciel.

sur-Marne en 1976 pour devenir le Pavillon Baltard, accueillant de nombreuses manifestations et de célèbres émissions télévisées.

Rungis en quelques chiffres... 7,6 : c’est le chiffre d’affaires 2007 du MIN de Rungis en milliards d’euros. 1,5: c’est le nombre, en milliards de tonnes, de produits alimentaires qui transitent chaque année. 1 200 : c’est le nombre d’entreprises implantées. 232 : la superficie, en hectares, du Marché de Rungis.


A LAUNE

Budget 2009 : un budget pour des projets L

e budget 2009 a été voté en conseil municipal le 3 février dernier. Un budget solidaire qui augmente les aides aux associations de 5%. Un budget qui

relance l’investissement durable pour lequel de nombreux projets en 2009 participeront à améliorer notre cadre de vie pour plus de 7,5 millions d’euros. Le budget 2009 renforce aussi le lien social de proximité en pariant sur la jeunesse et les seniors. Plus et mieux de service public, voilà le sens de nos actions en 2009. L’accueil des adolescents sera ainsi dynamisé par un budget Jeunesse en augmentation de près de 9 %, permettant notamment la création d’une structure de loisirs avenue Galliéni. La culture continuera de s’ouvrir au plus grand nombre avec des moyens en hausse de 11 %. S’il est ambitieux, notre budget demeure néanmoins responsable. Nous tenons nos dépenses de fonctionnement et notre endettement conformément à nos engagements. La fiscalité augmentera de manière maîtrisée en 2009 comme dans la grande majorité des communes voisines pour financer les actions que vous attendez afin que Joinville se réveille, bouge, adapte ses services publics aux exigences d’une ville du 21ème siècle.

Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont

Travaux, services publics et projets, derrière le budget d’une commune se dessinent les projets d’une équipe pour une ville et les Joinvillais. Dès 2009, Joinville va bouger. Enfin des travaux à Joinville La ville double cette année l’investissement afin d’améliorer notre cadre de vie. Les bords de Marne retrouvés En 2009 le quai du Barrage sera réhabilité pour que les piétons et cyclistes puissent déambuler sur ces bords de Marne et rejoindre agréablement la boucle de Saint-Maur. Le quai Gabriel Péri et les abords du Port de plaisance vont être rénovés et agrémentés afin d’offrir aux familles des zones ludiques et de détentes.

Des quartiers calmes et accessibles La rénovation de l’axe Gilles/Palissy en zone 30 est une première étape qui vise, tout au long de la mandature, à modérer la circulation des voitures au profit des piétons et cyclistes en favorisant le stationnement. L’assainissement et le renouvellement nécessaire de notre patrimoine arboré seront dans le même temps effectués. Les aires de jeux seront une à une réhabilitées pour adapter les jeux proposés et garantir la tranquillité des familles. 17

La place Mozart sera sécurisée et réaménagée suite à la découverte de galeries souterraines de la Seconde Guerre mondiale. L’accessibilité des personnes à mobilité réduite à nos voiries, bâtiments et espaces verts constitue aussi une priorité. Un ascenseur va ainsi être installé pour rejoindre l’Ile Fanac. Un patrimoine entretenu Les écoles, l’Hôtel de Ville, les gymnases, les résidences de personnes âgées, entre autres, feront l’objet de travaux d’entretien pour améliorer leur fonctionnement, leur consom-


A LA UNE

mation d’énergie et les conditions d’accueil des Joinvillais.

cette année pour une ville plus solidaire, responsable et créatrice de lien social.

Plus de service public La palette des services proposés par une ville est immense. L’engagement de l’équipe municipale vise à améliorer le fonctionnement des services pour que chacun puisse s’épanouir à Joinville. Un nouveau service multimédia La commune, résolument engagée dans la défense du logiciel libre, renforce sa politique d’accès aux Technologies de l’Information et de la Communication. Un nouvel espace au sein de l’Hôtel de Ville proposera prochainement un catalogue de formation attractif et un point d’accès à ces technologies devenues essentielles dans la vie quotidienne. Priorité aux jeunes La première structure d’accueil des jeunes Joinvillais dans le Bas de Joinville va s’ouvrir pour leur permettre, aux côtés d’une équipe d’animateurs expérimentés, de monter des projets. Dans le Haut, avec l’aide de l’OPH, un espace d’accueil dans la résidence Espérance va être réhabilité afin de le rendre plus convivial et fonctionnel. La culture pour tous Le budget de la culture augmente cette année de 11% afin de proposer une saison culturelle riche et diverse. Du jazz au rock joinvillais, de la photographie humaniste à l’art contemporain, des journées du patrimoine à l’exposition « Electricité » prêtée par la Cité des Sciences et de l’Industrie : il y en a pour tous les goûts ! Une ville solidaire Les crédits de l’action sociale et de la vie associative ont été renforcés

Des services « pilotes » La Ville est une commune pilote pour la délivrance des passeports biométriques : Joinville proposera cet été de nouveaux types de passeports indispensables pour un départ à l’étranger. Et ensuite ? La petite enfance sera le grand défi de 2010. La crèche associative « Crèche Kangourou » ouvrira ses portes pour proposer aux Joinvillais 30 nouvelles places renforçant ainsi la capacité d’accueil des touts petits sur la commune.

Des projets ambitieux… et réalistes L’équipe municipale entend mener des projets de fond sur toute la mandature. Ces projets prennent du temps car ils sont complexes et des procédures précises doivent être respectées. Les Hauts de Joinville : un projet qui avance La municipalité a repris le projet des Hauts de Joinville conformément à ses engagements de campagne. La place du 8 mai 1945 est conservée, les commerces seront dynamisés, les travaux faits par phases afin d’être le moins pénalisants possible. La performance environnementale des bâtiments demeure une priorité. L’aménageur a choisi une équipe d’architecte/paysagiste et doit faire aboutir un projet dans les prochaines semaines. Ce projet sera présenté aux Joinvillais et, dans la foulée, les étapes administratives nécessaires avant les travaux seront lancées. 18

Vélib’ et les pistes cyclables La ville accueillera, en 2009, 50 Vélib’ à l’entrée de la gare RER. Un maillage de pistes cyclables ou de zones 30 est à l’étude pour faciliter les déplacements. Ainsi, la rue Jean Jaurès sera en travaux à l’automne pour accueillir une piste. La Ville de Paris s’est engagée, à la demande de la ville, à réaliser des pistes sur la rue de la Pyramide et devant le stade de Joinville pour rejoindre l’avenue de Gravelle. Le quai de Polangis : une vraie promenade La réhabilitation complète du quai de Polangis sur les 3 prochaines années est lancée. Le concours d’architecte/paysagiste lancé en 2009 permettra d’engager les travaux dès 2010. Les vues sur la Marne, les déambulations des piétons et les déplacements doux (cycle, rollers) seront privilégiés. Le développement d’un pôle tertiaire Le projet complètement bloqué il y a encore quelques mois est dorénavant sur de bons rails. Exigeant un projet à haut niveau de performance environnemental et ouvrant la concertation avec les associations, l’immeuble de bureaux devrait sortir de terre en 2010 et d’autres projets sont à l’étude autour du Pôle RER qui sera réhabilité en 2009/2010. Un Centre Technique Municipal rationnel Les régies techniques de la ville (voirie, propreté, espaces verts, garage, bâtiment...) sont éparpillées dans toute la ville ne permettant ni mutualisation des moyens ni conditions de travail acceptables. Sur les trois prochaines années, un bâtiment permettant d’accueillir ces équipes va être bâti.


A LAUNE

Des recettes sous tension ’année 2009 est marquée par de fortes incertitudes sur les recettes de la ville : Depuis 1999, la population de Joinville a stagné par défaut de construction de logement. La Dotation Globale de Fonctionnement (dotation versée tous les ans par l’Etat à la commune) ne devrait donc pas augmenter cette année, l’État réservant les augmentations aux communes dynamiques dont la population a augmenté. Selon les dernières estimations, cette dotation pourrait même baisser légèrement… Les dégrèvements d’impôts locaux accordés par l’État sont de moins en moins bien compensés. La commune devrait perdre 100 000 € de recettes dès cette année, alors que ces compensations ont déjà baissé de 14,7 % entre 2001 et 2007. La crise immobilière frappe la commune : alors que 1,2 million de taxes sur les transactions immobilières étaient prévus en 2008, seuls 900 000 € sont prévus pour 2009 en raison de la crise immobilière.

L

L’année 2010 sera sûrement une nouvelle année difficile, car plusieurs incertitudes pèsent sur nos recettes. La ville de Paris, en reprenant en direct la gestion de l’usine des eaux, va impacter les recettes de taxe professionnelle de la commune. Lors de sa dernière intervention télévisée, le Chef de l’État a indiqué vouloir supprimer la taxe professionnelle dès 2010. cela représenterait pour Joinville une perte de 2,7 millions d’euros de recettes, soit prêt de 8 % des recettes de la ville.

Pour 100 € dépensés, d’où vient l’argent ? Subvention d’investissement

Autres ressources

1€ 5€

Redevances, produits des ventes et des services rendus

Impôts et taxes

5€ 8€ Emprunts

13 €

25 €

48 €

Dotations de l’Etat et des autres collectivités

Les recettes du budget principal 2009 en chiffres Exemples 16,4 millions d’€

Taxe d’habitation, taxes foncières, taxe professionnelle, taxe sur les ventes d’immeubles…

Dotations de l’Etat et des autres collectivités

8,4 millions d’€

Dotation Globale de Fonctionnement Aide de la CAF du Val-de-Marne au fonctionnement des crèches. Compensation de l’État pour certains dégrèvements d’impôts.

Emprunts

4,4 millions d’€

Capital qu’il est prévu d’emprunter en 2009 pour financer l’investissement.

Redevances, produits des ventes et des services rendus

2,7 millions d’€

Prix payés par les usagers pour certains services municipaux : écoles de musique, centres de loisirs.

Autres ressources

2,2 millions d’€

Subventions d’investissement versées par l’Etat, la Région, le Département. Produits des amendes de Police.

Total des recettes réelles

34,1 millions d’€

Impôts et taxes

19


A LA UNE

Pour bien comprendre le budget Pourquoi y a-t-il exactement le même montant de dépenses que de recettes ? Les communes ont l’obligation de ne dépenser que ce qu’elles ont. Le montant des recettes prévues doit donc être strictement égal au montant des dépenses prévues. A quoi servent les emprunts ? Contrairement à l’État qui a le droit

de s’endetter pour payer les salaires et qui a accumulé depuis des dizaines d’années une dette colossale, les communes ne peuvent emprunter que pour réaliser des investissements. Les emprunts prévus vont donc servir à financer les travaux visibles tout au long de l’année dans la ville. Emprunter est une démarche normale : L’emprunt permet de financer de nouveaux équipements dont vont

Pour 100 € dépensés, comment l’argent est utilisé ? Intervention sociales, économique et en faveur du logement Services généraux

Petite enfance, Jeunesse et enseignement

6€ 26 €

20 €

22 €

5€ Remboursement de la dette

7€ 12 €

Collecte et traitement des ordures ménagères

Entretien de la voirie et des espaces public

Sports et culture

Les dépenses du budget principal 2009 en chiffres Exemples de dépenses Subventions d’investisssements versées

0,4 millions d’€

Subventions versées à l’Office Public de l’Habitat de Joinville, aux associations...

Remboursement de la dette

1,9 millions d’€

Remboursement des emprunts (capital et intérêts).

Investissements

7,7 millions d’€

Travaux réalisés, mais aussi prestations associées (architectes, bureaux d’études...).

Charges de fonctionnement

10,4 millions d’€

Ensemble des prestations et fournitures nécessaires au fonctionnement quotidien.

Charges de personnel

13,8 millions d’€

Total des dépenses réelles

34,1 millions d’€

20

Pourquoi parler de dépenses et de recettes « réelles » : Le budget des communes doit présenter séparément les dépenses de fonctionnement et d’investissement. Cela permet notamment de vérifier que les emprunts servent bien à payer des investissements. Mais cette présentation obligatoire entraîne un certain nombre de mouvements financiers internes au budget (les « opérations d’ordre »). Il est donc difficile de s’y retrouver sans être un spécialiste. Pour permettre une bonne lisibilité du budget, nous le présentons sans ces mouvements internes pour ne faire apparaître que les véritables dépenses et recettes. On parle donc de dépenses et de recettes « réelles ».

3€

Sécurité et salubrité publique

profiter tous les citoyens. Tous participeront à leur financement en remboursant l’emprunt pendant plusieurs années.

Toutes les dépenses sont-elles dans un seul budget ? Le budget présenté ne reprend pas toutes les dépenses de la Commune. Il est en effet obligatoire de faire un budget séparé pour certaines activités particulières. A Joinville il y a ainsi 7 budgets différents : 1. Le budget principal, qui est présenté ici et qui est le plus important de tous. 2. Le budget de la caisse des écoles 3. Le budget du centre communal d’action sociale 4. Le budget annexe des résidences pour personnes âgées 5. Le budget annexe du port de plaisance 6. Le budget annexe du service d’assainissement 7. Le budget annexe du cinéma municipal (créé cette année).


JOINVILLE SCOLAIRE

De l’expression à l’art des tout petits ette année, l’équipe d’animation de l’accueil de loisirs de l’école maternelle du centre propose aux enfants un projet intitulé « de l’expression...à l’art ». Un projet fait découvrir aux enfants différentes formes d’art et leur permet de s’exprimer à travers la peinture, la sculpture, la danse et le théâtre. Les aventures des lutins constituent le fil conducteur de ce projet. Une exposition des œuvres des enfants clôturera chaque fin de période.

C

Arrête tu me fais mal !

Déjeuner bio Le 27 janvier, les enfants des écoles joinvillaises ont déjeuné bio de l’entrée au dessert. Si les enfants ne reconnaissent pas toujours au bio un goût particulier, ils se sont dits satisfaits de la nourriture servie à la cantine. Les parents et représentants d’associations de parents d’élèves ont partagé ce repas issu de l’agriculture biologique, sans pesticide, sans Organisme Génétiquement Modifié ni produits ou engrais chimiques en compagnie de Virginie Rossignol, Maire-adjoint à la Vie scolaire.

e 21 janvier, les enfants des centres de loisirs élémentaires ont assisté à une représentation de « Arrête ! tu me fais mal », pour sensibiliser les enfants aux problèmes de violence ainsi que les parents sur leurs rôles et responsabilités parentales. Ce spectacle interactif (voir photo ci-dessous) a permis aux enfants de découvrir la réalité de cette violence au jour le jour, ses conséquences et la souffrance de la victime.

L

Erratum Cantines.com Dans Joinville Magazine de janvier, nous vous annoncions le lancement du site cantines.com par la société Avenance et la ville de Joinville. Une erreur dans l’adresse du site vous a empêché d’accéder à ce service. Vous pouvez donc retrouver tous les renseignements sur la restauration scolaire de votre enfant sur le site http://joinvillelepont.cantines.com

21


JOINVILLE JEUNESSE

Flash info… flash info… flash info… Prochaine manifestation du RIJ94 (Réseau Information Jeunesse du Val-de-Marne) « Opération Job d’été 94 », le mercredi 8 avril à la Maison des Syndicats à Créteil de 10h à 18h. Pour avoir un aperçu de cette opération, rendez-vous sur le blog « Opération Job d’été 94 » : http://jobsdete94.blogspot.com/ Pour plus de renseignements : PIJ/point cyb - Hall de la Mairie

Le PIJ

vous informe Jobs d’été, travaux saisonniers A partir du mois d’avril, l’accompagnement des jeunes sera notre cheval de bataille. Voici la démarche à suivre : 1° vous présenter au PIJ/point cyb pour l’aide à la rédaction de CV (Curriculum Vitae) et lettres de motivation

2° un questionnaire vous permettant de cibler vos recherches vous sera remis 3° des pistes pour trouver un job vous seront suggérées au travers : - d’un guide mis à disposition - de sites Internet à consulter - le transfert d’offres par e-mail Venez nombreux à partir du 1er avril

Parole de jeune Pour démarrer cette nouvelle année, la Junior Association ETV a eu la bonne idée de changer de logo grâce à l’un de ses membres, Arold. En rejoignant ETV à l’âge de 16 ans, ce jeune joinvillais est aujourd’hui le plus… ancien, du haut de ses 18 ans. Essayons d’en savoir plus. Le logo d’ETV a changé presque en même temps que celui de la ville, à quoi est dû cette coïncidence d’après toi ? On avait l’idée de changer depuis l’an dernier mais je n’étais pas suffisamment à l’aise avec les logiciels de traitement d’images pour proposer quelque chose de bien. Alors, cette année, j’ai créé le logo avec les connaissances que j’ai acquises, je l’ai proposé et les membres du bureau l’ont validé : c’est la nouvelle image d’ETV !! Peux-tu nous le décrire, comment l’as tu travaillé ?

Pour arriver à ce résultat, j’ai dû faire plusieurs essais. Je voulais faire quelque chose de simple en respectant les couleurs du logo précédent comme le bleu et le doré qui symbolisent notre appartenance à la Nationale des Juniors Associations. La forme humaine que l’on voit avec une caméra représente l’activité principale d’ETV, à savoir les reportages et aussi l’écriture de scénario. Te destines-tu à un métier de graphiste, un métier lié à l’image ? Pour l’instant, je suis en horticulture terminal BEP et j’attends d’avoir mon diplôme. Mais c’est vrai qu’ETV m’a fait découvrir la magie du multimédia, surtout le montage, le graphisme…. C’est pour cette raison 22

que je m’intéresse aujourd’hui à la communication graphique et que j’ai envie de transformer une passion en métier.

Coup de chapeau pour une couv Arold Abraham et Guillaume Prian, tous les deux membres de la Junior Association ETV, ont pris la quasi totalité des photos des Joinvillais présents sur la couverture du magazine. Beau travail !


JOINVILLE CULTURELLE Exposition

« Electricité, qu’y a-t-il derrière la prise ? » ’exposition dévoile les multiples facettes de l’électricité pour permettre aux enfants de 5 à 12 ans et à leur famille de mieux comprendre les phénomènes électriques, afin d’en favoriser la maîtrise dans leur vie quotidienne et d’être sensibiliser à ce phénomène invisible en prenant conscience de ses dangers.

L

L’exposition aborde ce sujet abstrait et complexe à travers 3 approches : technique, scientifique et pratique.

• Apprivoiser le courant électrique Découvrez les principes physiques du courant électrique. Approche expérimentale qui met en évidence les conditions de fonctionnement des circuits électriques et les principaux effets du courant.

• Comment ça marche ? Comment fonctionne le matériel électrique : la pile, l’ampoule, le moteur électrique et la génératrice ?

• L’électricité au quotidien D’où vient le courant électrique, de la maison jusqu’à la centrale ? Quels sont les dangers de l’électricité au quotidien ? Le corps humain est-il conducteur d’électricité ? Du jeudi 26 mars au samedi 25 avril de 9h à 12h et de 14h à 19h (nocturne le vendredi à 21h). Espace horloge de l’Hôtel de Ville (1er étage) Entrée libre Renseignements : Direction des Affaires Culturelles au 01 49 76 60 70 Exposition coproduite par la Cité des sciences et de l’industrie et Electricité de France.

23


JOINVILLE CULTURELLE

1 festival de théâtre er

SCARAMUCCIA par la Compagnie du Théâtre dell’Arte Commedia dell’arte dès 9 ans / Ecrit et mis en scène par Carlo Boso « Chant, danse, mime, musique, escrime, savoureux clins d’oeils à l’actualité (…) Sérénades, meurtres, intrigues entre maîtres et valets, improvisation, tous les ingrédients sont réunis pour déclencher les rires du public toujours pris à partie. » Le Dauphiné Libéré

BOUGAINVILLE de Diderot Dès 10 ans / Mise en scène par Pierre Barayre Le ‘Petit Diderot portatif’ révèle l’écriture et la pensée d’un auteur qui, du conte à l’encyclopédie, en passant par le roman, la nouvelle, le théâtre et la philosophie, est un des maîtres d’œuvre du Siècle des Lumières. Samedi 7 mars à 16h30 Espace Horloge Tarifs A

REVENGE par l’Ecole Supérieure du Spectacle Création de Christian Pagès La Vengeance par excellence… adaptation inspirée de Hamlet, Macbeth, La Mégère apprivoisée de Shakespeare. Jeudi 5 mars à 20h30 Salle P et J Prévert Tarifs B

© Aidas

© Christian Pagès

Mercredi 4 mars à 10h30 et 15h Salle P et J Prévert Tarifs A

L’ETRANGER d’Albert Camus Adaptation de Joseph Morana Portrait d’un homme étranger à la société des hommes. Sous le soleil de l’Algérie, seule sa vérité le concerne. Il n’est pas insensible à chacun, mais indifférent à tous. Jeudi 5 mars à 20h30 Théâtre François Dyrek Tarifs B

Carlo Boso est l’un des plus prestigieux metteurs en scène du théâtre européen. Diplômé de l’Ecole du Piccolo Teatro de Milan, en tant que dramaturge et metteur en scène, il écrit et crée une quarantaine de pièces représentées dans des festivals internationaux. Il dirige également des œuvres de Brecht, Molière, Shakespeare, Genet, Goldini...

LA NUIT DES ROIS de William Shakespeare par l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Montreuil Commedia dell’arte / Mise en scène par Carlo Boso « (…) Seule l’approche ingénieuse de Carlo Boso, un des grands maîtres de la commedia dell arte, pouvait mettre en valeur cette œuvre de Shakespeare. Et la commedia s’y prête parfaitement ! Theatrotheque.com

Samedi 7 mars à 20h30 Salle P et J Prévert Tarifs B

MOLIERE, ARMANDE ET LES AUTRES d’Albert Morret Mise en scène par Claude Mann, Directeur du Théâtre François Dyrek Après une réconciliation du couple, entre rires et larmes, on prépare chez les Molière Le Malade imaginaire. Dans leur intimité, des parallèles évidents avec Le Misanthrope, et un amour plus fort qu’on ne l’a dit. Vendredi 6 mars à 20h30 Théâtre François Dyrek Tarifs B

Renseignements et vente des places : Direction des Affaires Culturelles - Tél : 01 49 76 60 70 - Mail : actioncult@ville-joinville-le-pont.fr Théâtre François DYREK - 7 boulevard de Polangis - Tél : 01 48 85 09 29

24

© Aidas

Spectacles


JOINVILLE CULTURELLE

LA FÉE AUX LARMES ROSES de La Boitazik Conte musical dès 4 ans / Ecrit et composé par Marie et Jean-Claude Bramly / Mise en scène par Pierre Barayre

« La performance acérée du comédien, associée au subtil univers sonore ravissent l’imaginaire. Ce Tigre là fut un festin. » L’Hérault du Jour Vendredi 13 mars à 20h30 Salle P et J Prévert Tarifs B LE MOBIL’BAR POETIQUE par la Brigade Internationale d’Intervention Poétique Samedi 14 mars à 11h et à 15h30 Bibliothèque Louis Aragon et aux alentours.... Entrée libre

© Laura Dyens

Conférence

Après le succès d’Amnésia au Studio des Champs Elysées, la compagnie revient avec son nouveau spectacle. La Marne a été ensorcelée. Quatre valeureux amis s’aventurent jusqu’à sa source. Et là … ils découvrent la fée aux larmes roses…qui pleure des larmes noires ! Mercredi 11 mars à 10h et 15h Salle P et J Prévert Tarifs A

© Marc Ginot

HISTOIRE DU TIGRE de Dario Fo Mise en scène par Pierre Barayre « Du grand art, la magie du théâtre par un homme qui raconte le monde avec les mots pour seuls compagnons et son talent d’interprète comme arme fatale. » L’indépendant.

Le théâtre à travers les grands acteurs et les grandes œuvres par Christian Pagès, comédienchorégraphe, directeur de l’Ecole Supérieure du Spectacle Revisitez l’histoire du théâtre de Peter Brook à Vincent Cassel en passant par Molière et Shakespeare. Samedi 7 mars à 18h Hôtel de Ville - Entrée libre

Ateliers * COMMEDIA DELL’ARTE par l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Montreuil Atelier, ouvert aux enfants des écoles élémentaires de Joinville, axé sur l’histoire de la commedia dell’arte. INITIATION AU JEU DRAMATIQUE Pour les 14-17 ans Animé par Frédéric Papion, professeur d’Art dramatique de l’Ecole de musique et d’art dramatique de Joinville. Travail sur la concentration, la voix, l’improvisation, l’expression corporel, gestuel et expressive.

Mercredi 11 mars de 10h à 12h et de 14h à 16h Hôtel de Ville INITIATION AU THEATRE Pour les + de 17 ans par David Le Roch, intervenant théâtre de l’association Joinville Loisirs Culture Travail sur la respiration, l’improvisation, la découverte du jeu de comédien… puis la mise en place d’une scène d’un auteur classique du théâtre français. samedi 14 mars de 14h à 17h30 Salle P et J Prévert * Entrée libre sur inscription auprès de la Direction des Affaires Culturelles

Films L’ESQUIVE Comédie dramatique d’A. Kechiche Prix du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur espoir féminin (Sara Forestier) et du meilleur scénario d’adaptation aux palmarès des Césars 2005. Mercredi 11 mars à 20h30 et dimanche 15 mars à 15h Salle P et J Prévert Tarifs C MOLIERE Comédie de Laurent Tirard. Avec Romain Duris, Fabrice Luchini… En 1644, Molière n’a encore que vingt-deux ans. Criblé de dettes et poursuivi par les huissiers, il s’entête à monter sur scène des tragédies dans lesquelles il est indéniablement mauvais. Et puis un jour, après avoir été emprisonné par des créanciers impatients, il disparaît... Dimanche 8 mars à 15h Salle P et J Prévert Tarifs C

Tarifs A : 3 € (3-12ans) et 5 € (+ de 12 ans) - Tarifs B : 8,50 € et 5 € (réduit) - Tarifs C : 5 € et 4,20 € (réduit) Tarif réduit : moins de 18 ans, étudiant, carte vermeil, groupe + 10 pers, demandeur d’emploi, personnel communal, familles nombreuses

25


JOINVILLE CULTURELLE

Du côté des associations

Notochorde pectacle de danse contemporaine par la compagnie l’Imprévue - Juliette Vitte (joinvillaise) “Notochorde” est un spectacle de danse mêlant musique originale et vidéo. Il invite le public à suivre trois métamorphoses inspirées des Métamorphoses d’Ovide. “Notochorde” est une co-production du Centre Chorégraphique National de Créteil - compagnie Montalvo/Hervieu et de l’association Diva. Vendredi 20 mars à 20h30 Salle Pierre et Jacques Prévert Réservations : Office de Tourisme - 01 42 83 41 16 Pré-vente et tarifs réduits (étudiants, chômeurs) 10 euros Plein tarif: 13 euros Renseignements: www.imprevue.fr

S

Formation CFGA Week-end de formation « Certificat de formation à la Gestion Associative » La formation CFGA, gratuite, pour les bénévoles du Val-de-Marne, consiste à faire acquérir à des bénévoles des connaissances nécessaires, certifiées et reconnues par un organisme de formation, pour leur permettre l’exercice de responsabilités dans une association. Elle s’adresse à toute personne de 16 ans minimum, membre d’une association déclarée.

Samedi 21 et dimanche 22 mars CREPS de Chatenay-Malabry 1 rue du Docteur Lesavoureux. Renseignements : Direction des Affaires Culturelles au 01 49 76 60 70.

Auditions de danse

modern’jazz hristine Quintin et ses élèves vous présentent Fenêtre sur cours. Samedi 28 mars à 14h et 18h

C

Sur rendez-vous au 01 49 76 60 14

et dimanche 29 mars à 19h Salle Pierre et Jacques Prévert Entrée sur invitation uniquement.

Concert de

musique baroque

Coup de pouce pour les associations joinvillaises Vous souhaitez créer votre association ? Vous avez besoin d’aide pour monter votre dossier de subvention ou faire votre convocation à une assemblée générale. Monsieur Bernard Jourdain est à votre disposition pour vous aider dans vos démarches.

© Laura Dyens

Mario Raskin et Gaëlle Gilbert professeurs à l’Ecole de Musique et d’Art dramatique de Joinville

’Ecole de Musique et de Théâtre est heureuse d’accueillir l’ensemble « Coulicam » (du nom d’une célèbre pièce de Jean-Philippe Rameau) en concert.

L

26

Ensemble composé de Barbara Kusa, soprano, Gaëlle Gilbert, traverso, Sharman Plesner , violon baroque, Fédérico Yacubsohn, viole de gambe et Mario Raskin , clavecin. Ils interpréteront des oeuvres de Montéclair, Rameau, Corelli, Vivaldi, Haendel et CPE Bach. Dimanche 5 avril 2009 à 16h Salle Pierre et Jacques Prévert Entrée libre dans la limite des places disponibles Réservations : Ecole de Musique et d’Art dramatique 01 48 89 31 63


JOINVILLE CULTURELLE

La Bibliothèque

vous propose …

A noter aussi Bibliothèque buissonnière : Résidence Wilson le jeudi 19 mars à 14h30

Club de lecture : Into the wild : Voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer Ed. Presses de la Cité Septembre 1992, le corps d’un jeune homme est retrouvé dans un bus abandonné au pied du mont McKinley, en Alaska. Jon Krakauer, journaliste pour le magazine Outside, décide d’écrire un article sur ce fait divers. Au fil d’une enquête qui durera un an, Jon va réussir à retracer l’histoire de McCandless. Atlanta, été 1990, juste après l’obtention de son diplôme universitaire, Chris abandonne le confort de sa vie et parcourt, sac au dos, les routes du sud des Etats-Unis. Son objectif : atteindre l’Alaska et vivre en harmonie avec la nature. Fasciné par cette histoire vraie, Sean Penn l’a adaptée au cinéma. Une aventure humaine inoubliable. Les répliques les plus drôles au théâtre présentées par Pierre Arditi Ed. Le Cherche Midi « De Georges Feydeau à la troupe du Splendid, en passant par Sacha Guitry, Marcel Pagnol, Marcel Aymé, Jean Poiret, Françoise Sagan, Didier Van Cauwelaert ou encore Francis Veber : de tout temps, l’esprit le plus acéré a soufflé sur les planches de théâtre, véritables mines de répliques plus vives, brillantes, irrésistibles les unes que les autres ». extrait de la quatrième de couverture.

Pour les adolescents Nana de Ai Yazawa Ed. Delcourt Tout commence une nuit, dans un train bloqué par la neige. Deux jeunes femmes que tout oppose se rencontrent. L’une est rêveuse, tête en l’air et recherche le prince charmant. L’autre est énigmatique, solitaire et déterminée. Chanteuse dans un groupe rock, elle fera tout pour devenir célèbre. Leurs seuls points communs sont leur choix de vivre à Tokyo, leur âge et leur prénom : elles s’appellent toutes les deux Nana. De cette rencontre va naître une amitié indéfectible... Un manga passionnant qui, au delà des thèmes de l’amitié, de l’amour et de la musique, explore le parcours initiatique de ces jeunes japonaises. A partir de 15 ans. Pour les enfants Histoire de la petite fourmi qui voulait déplacer des montagnes de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo Ed. Frimousse Les enfants débordent souvent d’imagination, alors laissez-vous emporter par cette délicieuse histoire rocambolesque. Un bel album au dessin expressif sur papier velin tout doux avec des pages faciles à tourner. Des mots justes, des expressions percutantes pour une lecture à haute voix « pétillante ! ». 27

le mardi 17 mars à 14h30 Club de lecture au Collège Charcot : le vendredi 27 mars à 12h30

Prix des Incorruptibles : rencontre avec l’auteur Joe Hoestlandt le jeudi 5 mars

Printemps des poètes : le mobil’bar poétique servi par Luc Devèze et Ludovic Souliman de la Brigade Internationale d’Intervention Poétique Certains luttent contre la dépolitisation, la dépolinisation ou la dénapoléonisation, les déclinaisons et autres démangeaisons grammaticales… La BIIP lutte avec humour et délire contre la Dépoétisation du Monde. Avec son Mobil’Bar, elle réveille l’œil poétique des spectateurs… De la poésie comme vous ne l’aviez jamais vue ni attendue : Luc Devèze et Ludovic Souliman font vivre des paroles douces, fortes ou truculentes… Pour vous offrir un pêlemêle surprenant, tonique, tendre et réjouissant. Des mots que vous emporterez avec vous.

Le samedi 14 mars à 11h et à 15h30 à la Bibliothèque et aux alentours... Renseignements à la Bibliothèque au : 01 49 76 60 32


JOINVILLE CULTURELLE

ESP@CE TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) Arts numeriques Le coin BD Passionnés de BD, dessinateurs, lecteurs ou collectionneurs : le monde de la BD se décline sur la toile. Un site de création de bande dessinée original et facile :http://stripgenerator.com. Pour les dessinateurs en herbe, le site http://www.bd-zone.com sort des sentiers battus. Le but est de promouvoir les jeunes artistes, de les publier sur le site et de les rémunérer en fonction du nombre de lecteur en ligne. Trucs et astuces Déconnecter un support de stockage externe USB Lorsque vous avez fini d’utiliser un support externe (clé USB, disque dur), il faut indiquer à Windows que vous déconnectez ce support, sinon vous risquez de perdre des données. Voici comment procéder : - Connectez le support à l’ordinateur. Une icône signalant la connexion du support apparaît dans la zone de notification, à gauche de l’heure. - Effectuez le travail et enregistrez. - Indiquez à Windows que vous avez fini de travailler. Cliquez avec le bouton gauche de la souris sur l’icône dans la zone de notification, puis sur l’option qui apparaît: - Une infobulle vous indique que vous pouvez déconnecter le support en toute sécurité. Coups de cœur www.jardinons-alecole.org La semaine du jardinage pour les écoles du 9 au 15 mars. Ce site propose une approche pédagogique du jardinage et une aide à l’élaboration de projets de jardin à l’école. L’ESPACE MULTIMEDI@ Hôtel de Ville - 01 49 76 60 59 espacemultimedia@ville-joinville-lepont.fr www.ville-joinville-le-pont.fr

Théâtre Dyrek Au programme du mois de mars Festival de Théâtre du 1er au 15 mars Tarifs exceptionnels : 8,50€, réduit : 5€, (pass. tous les spectacles : 35€)

Dimanche 1er mars à 20h30 Hortense a dit « Je m’en fous », Georges Feydeau Jeudi 5 mars à 20h30 L’étranger, Albert Camus, adapt. J. Morana Vendredi 6 mars à 20h30 Molière et Armande, Albert Morret

Samedis 21 et 28 à 20h45 Léonie est en avance Comédie de Georges Feydeau, mis en scène par Christine Bonnard avec Arnaud Bath’m’wom, Jeanne Bonenfant, Antoinette BounineCabale, Maxime Costa, Margot Crespon, Florence Fakhimi, Isabelle Fix, Anne-Fanny Kessler, Benoît Moret et Fabrice Pannetier

Samedi 7 mars à 20h30 Laurel et Hardy à Paris, Claude Mann Dimanche 8 mars à 18h30 Lordjim en concert Jeudi 12 mars à 20h30 Les « Mâles » chaussées, Stephanie Rolland

Week-end « L’équipage » Samedi 14 mars de 14h à 17h Les Belles Nuits d’Arsène Folazur, de Dominique Gras, mise en scène E. Depoix 18h Apéro avec « cousine Jeanne » (Christiane Collard) 18h45 Ferre, tu connais ? Chanté et joué par E. Depoix 20h15 Buffet 21h Cinéma (gratuit) Compartiment Tueurs de Costa Gavras et à 22h30 Claude Mann, acteur du film, parlera du tournage et répondra aux questions. Dimanche 15 mars à 11h30 Cyrille Zakof, Rachel Pignot, auteurs-interprètes 15h La Rive Gauche en chantant, Emmanuel Depoix, Yves Pignot 7, bd de Polangis - Tél. : 01 48 85 09 29 28


JOINVILLE CULTURELLE

MADAGASCAR (1h35)

Cinéma

Film pour enfants à partir de 6 ans

Salle Pierre et Jacques Prévert En partenariat avec la ville de Joinville

La sélection Joinville Magazine :

Dimanche 1er mars à 15h

LA GUERRE DES MISS (1h38) Mardi 3 mars à 14h30 et 20h30

VOLT, STAR MALGRÉ LUI (1h35) - Film pour enfants à partir de 3 ans Mercredi 18 mars à 14h30 - Dimanche 22 mars à 15h00 Pour le chien Volt, star d’une série télévisée à succès, chaque journée est riche d’aventure, de danger et de mystère - du moins devant les caméras. Ce n’est plus le cas lorsqu’il se retrouve par erreur loin des studios de Hollywood, à New York... Il va alors entamer la plus grande et la plus périlleuse de ses aventures - dans le monde réel, cette fois. Et il est convaincu que ses superpouvoirs et ses actes héroïques sont réels...

MOLIÈRE (2H00) (dans le cadre du Festival de Théâtre)

Dimanche 8 mars à 15h00

L’ESQUIVE (1H57)

LE CODE A CHANGÉ (1h40)

(dans le cadre

Samedi 28 mars à 20h30 - Mardi 31 mars à 14h30 et 20h30

du Festival de Théâtre)

Un dîner, c’est la dictature de l’apparence : on se fait beau, on rit, on raconte, on frime, on partage souvenirs et projets. Les angoisses sont cachées sous l’humour et les chagrins étouffés par les éclats de rire. Et pour quelques heures, on y croit ! C’est ça le principal... Si on a le bon code et que l’on respecte les autres, cordialité, hypocrisie, bonne humeur, on risque de passer une bonne soirée... Mais les masques tombent dès le chemin du retour.

Salle Pierre et Jacques Prévert 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette. Vente des billets Le jour même au guichet de la salle 1/2 heure avant chaque séance. Programme Répondeur : 01 48 86 38 77 Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr

Prix des places Plein tarif : 5 € Tarif réduit : 4,20 € (moins de 18 ans, étudiants, carte vermeil, groupes 10 personnes, militaires, demandeurs d’emploi, personnel communal, familles nombreuses). Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans. Tarif réduit spécial : 3,50 € Groupes scolaires et Centres de loisirs, sauf films récents Carte de fidélité : attention, de nouvelles cartes de fidélité sont proposées. Vous bénéficierez de la huitième séance gratuite.

Mercredi 11 mars à 20h30 Dimanche 15 mars à 15h00

LOL (1H47) Samedi 14 mars à 20h30 Mardi 17 mars à 14h30 et 20h30

LES NOCES REBELLES (2H05) Samedi 21 mars à 20h30 Mardi 24 mars à 14h30 et 20h30

CŒUR D’ENCRE (1H47) Film pour enfants à partir de 10 ans

Mercredi 25 mars à 14h30 Dimanche 29 mars à 15h00 Affiches cinéma : © Allocine.com

29


• 4 Marchés hebdomadaires Avenue Galliéni : mardi et samedi matin. Place du 8 Mai : jeudi et dimanche matin.

Heures de vente : 8 h - 13 h http://perso.wanadoo.fr/marche-de-joinville

• 1 Marché biologique

Place du 8 mai 1945 : 2ème, 4ème et 5ème samedi du mois


DEMOCRATIE LOCALE

Conseil Municipal Séance du 3 février 2009 Cette rubrique vous présente succinctement l’ordre du jour (non exhaustif) du dernier Conseil Municipal. Si vous souhaitez prendre connaissance en détail du procès verbal, vous pouvez consulter les panneaux d’affichage administratif ou le site Internet de la Ville.

Finances Vote des budgets primitifs 2009 : budget principal et budgets annexes du port de Plaisance, de l'assainissement et du cinéma municipal Vote du crédit 2009 pour la formation des élus Demandes de subventions pour - acquisition d'équipements numériques - acquisition d'un bateau désenvaseur - réalisation du diagnostic des réseaux d'assainissement - réalisation des travaux d'éclairage public - rénovation de la « Ludothèque Espérance » - rénovation de l'aire de lancer de marteau au stade municipal JeanPierre Garchery - réalisation de travaux d'accessibilité des points d'arrêts-Bus des lignes 101, 111, 112 et 201 - aménagement d'itinéraires cyclables Attribution d'une subvention exceptionnelle d'investissement au budget annexe du port de Plaisance

gramme (rénovation du quai de Polangis, construction du centre technique municipal, renouvellement des aires de jeux) Approbation des dossiers de consultation des entreprises pour - marché de la réalisation de travaux neufs d'entretien de la voirie et des réseaux - marché pour la collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés - marché de fourniture et de maintenance des contenants pour la collecte des déchets Autorisation donnée à M. le Maire de déposer une déclaration préalable pour - travaux de création d'une aire de stockage pour les canoës-kayaks sur l'Ile Fanac - travaux de création d’un ascenseur pour accéder à l’Ile Fanac

Environnement Création d'un Comité Consultatif Environnement appelé à se prononcer sur des questions environnementales relevant de la compétence de la Ville

Social Attribution d'une subvention exceptionnelle de 5 000 € à Emmaüs pour le financement de la mission « Bois de Vincennes »

Travaux/marchés publics Création de 3 autorisations de pro-

Demande de subvention pour l'installation de capteurs solaires photovoltaïques à l'école du Parangon et pour l'installation d'un système de production d'eau chaude sanitaire d'origine solaire au gymnase Emile Lecuirot 31

Scolaire Approbation de l'avenant au marché de la restauration scolaire

Activités culturelles et sportives Convention à intervenir pour l'année 2009 avec : - l'Association « Joinville Loisirs Culture » - « l'Association joinvillaise d'aide à domicile » - les associations sportives bénéficiant d'une subvention au titre de 2009 ( l’Athlétique Club de Paris Joinville, le Racing Club de Joinville et l’Aviron Marne et Joinville) Approbation de la convention pour l'accueil de l'exposition « Electricité, qu'y a-t-il derrière la prise? » en partenariat avec la Cité des Sciences et de l'Industrie Détermination des nouveaux tarifs pour la location des salles municipales et pour les animations et manifestations culturelles

Police municipale Création du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Joinville-le-Pont

Prochain conseil Mardi 7 avril à 20 h 30 Plus d’informations : www.ville-joinville-le-pont.fr


DEMOCRATIELOCALE

Libre expression des trois Liste Joinville avec Vous 23 élus

Liste Joinville en mouvement 5 élus

Travaux 2009 : ça y est, ça bouge à Joinville !

Joinville arrête son aide à

e Conseil municipal du 3 février dernier a approuvé le premier budget conçu et élaboré par notre nouvelle équipe municipale, sous la conduite d’Olivier DOSNE. Il s’agit d’un budget innovant, ambitieux mais réaliste, qui relance l’investissement grâce à une programmation de travaux deux fois plus importante que celle des six dernières années et qui met en place de nouvelles méthodes de travail. Tous les ingrédients sont désormais réunis pour que les projets ne soient plus (enfin !) repoussés aux calendes grecques ! Les grands chantiers qui seront réalisés cette année visent à restaurer la qualité de la vie dans notre ville, en mettant en valeur ses atouts et son patrimoine Le premier chantier engagé permettra aux Joinvillais de retrouver leurs bords de Marne. D’ici quelques semaines, nous entreprendrons la réhabilitation du Quai du Barrage. Nous le rendrons ainsi aux promeneurs et aux cyclistes, qui pourront y déambuler pour rejoindre la boucle de Saint-Maur. Les abords du Port de Plaisance seront aussi aménagés afin que les familles puissent y trouver des zones de détente et des aires de jeux. Le second chantier de l’année vise à pacifier la circulation dans nos quartiers. Nous voulons tisser sur l’ensemble de la ville un maillage important d’axes apaisés, où pourront circuler paisiblement et en toute sécurité, automobiles, piétons et cyclistes. La rénovation de l’axe Gilles/Palissy en Zone 30 est la première étape de ce

lors que le nombre de chômeurs explose en France, les demandeurs d’emploi joinvillais voient petit à petit disparaître tous les services locaux qui pouvaient les accompagner jusqu’ici. L’ancienne agence de l’Anpe ferme dans l’année, tout comme l’antenne Assédic de Saint Maurice : la fusion des deux institutions au sein de Pôle emploi entraîne la fermeture de la moitié des sites du Val de Marne. Les Joinvillais devront se rendre à l’agence de Saint Maur. C’est le moment que choisit la mairie de Joinville pour fermer le service municipal Agora Joinville emploi. La mesure n’a fait l’objet d’aucune information aux élus du conseil municipal, d’aucun débat, d’aucune évaluation de l’efficacité des services antérieurs. En 1993, des demandeurs d’emploi joinvillais s’étaient réunis pour demander de l’aide afin de pouvoir travailler ensemble sur la recherche d’emploi. Il avait été décidé de créer une cellule appelée Agora Joinville Emploi. La structure innova en s’ouvrant aux nouvelles technologies. Un atelier informatique est monté dès l’ouverture. En 1994, une convention est passée avec l’Anpe en faveur des jeunes diplômés. En 1997, 80% des demandeurs d’emploi de la commune étaient inscrits à Agora Joinville Emploi pour des animations, des initiations. En juillet 1999, l’Espace multimédia ouvre, réservé en priorité aux chercheurs d’emploi et aux scolaires. Fin 2007, 418 des 695 demandeurs

L

programme. Nous en profiterons pour traiter l’assainissement, renouveler le patrimoine arboré en mauvais état sanitaire et rendre les trottoirs accessibles aux personnes à mobilité réduite. C’est également dans cet objectif qu’un ascenseur sera installé sur l’Ile Fanac. La place Mozart, où ont été découvertes des galeries datant de la Seconde Guerre mondiale, sera sécurisée et pérennisée en un espace convivial de rencontre et de loisirs. L’entretien de notre patrimoine sera encore l’un des grands chantiers 2009. Nos écoles, l’Hôtel de Ville, nos gymnases, nos résidences pour personnes âgées feront l’objet d’importants travaux d’entretien pour améliorer leur fonctionnement et l’accueil des Joinvillais. Par ailleurs, c’est grâce à notre action politique que nous accueillerons une nouvelle caserne de pompiers sur l’Ile des Saints-Pères et une station de 50 Velib’ au RER, dès le second semestre 2009. C’est à cette époque que débutera également la rénovation de la gare et de ses abords et que seront donnés, nous l’espérons, les premiers coups de pioche de l’immeuble de bureaux attendu sur le talus du RER. Vous le voyez, Joinville bouge et d’ici la fin de notre mandat, son visage aura été complètement remodelé. C’était notre engagement de campagne : nous le tiendrons. Vos élus de la Majorité municipale 32

A


DEMOCRATIE LOCALE

listes du conseil municipal Liste Pour Joinville Ensemble et Unis 5 élus

l’emploi

2009 : Une année « chère » pour les Joinvillais

d’emploi joinvillais recouraient à Agora Joinville emploi pour des stages d’informatique ou d’anglais et des rencontres consacrées aux thèmes de l’emploi ainsi que pour des ateliers d’aide à la recherche d’un nouveau travail. Des services d’appui à la création d’activités étaient également fournis. En 2009, il n’y aura plus rien de tout cela. C’est un nouveau service public qui a disparu à Joinville. Après la fermeture en 2008 du centre d’hébergement d’urgence de l’avenue Galliéni, après l’arrêt du service JASPE (Joinville accueil santé prévention écoute), la disparition d’Agora Joinville emploi montre de manière claire la fin de toute ambition sociale dans la commune. Le gouvernement a arrêté début 2009 le financement de la formation des chômeurs en fin d’allocation. La majorité municipale décide quant à elle de s’attaquer aux moyens d’aide aux chômeurs au moment où ceux-ci en ont le plus besoin. C’est donc un très mauvais début d’année pour les 993 chercheurs d’emploi que comptait notre commune en janvier 2009.

livier DOSNE et sa majorité municipale ont décidé d’augmenter les taux des impôts locaux de 4,6% qui vont s’ajouter à celle automatique des bases fiscales de 2,5%. Et le département ne sera pas en reste dans ce mouvement de hausse. Au final, l’addition sera plus que salée. Une augmentation de 7,1% en moyenne qui porte sur tous les impôts locaux et qui touche aussi bien les locataires que les propriétaires. Or, il est inexact d’affirmer, comme le fait le maire, que notre ville soit obligée d’augmenter ses impôts si ce n’est pour couvrir les dépenses de fonctionnement. En effet, Joinville s’est fortement désendettée ces dernières années, ce qui a entraîné une augmentation de la capacité d’autofinancement permettant de réaliser les investissements nécessaires pour l’avenir. Pour notre part, nous considèrons que l’augmentation des taux d’imposition pour 2009 était la pire des solutions car tous les Joinvillais en subiront les conséquences. En cette période de crise que nous traversons, nous pensons plus particulièrement aux classes moyennes et aux plus modestes qui seront très durement touchés. Une telle augmentation serait plus acceptable si elle s’accompagnait de la mise en oeuvre de politiques publiques volontaristes ! Bien au contraire, la création de Pôle Emploi né de la fusion entre les Assédic et l’ANPE a notamment pour conséquence de retirer à Joinville l’ANPE, ce qui obligera les demandeurs d’emploi à se rendre à Saint Maur.

Yves Tamet

joinville-en-mouvement.ouvaton.org

O

33

Notre maire aggrave cette situation déjà préoccupante en décidant de fermer AGORA Joinville Emploi, alors que le nombre de chômeurs de Joinville augmente (près de 1000 demandeurs d’emploi). Le rôle de cette structure, par son offre de services de proximité, était d’accompagner et d’apporter des réponses adaptées à la situation de chacun en matière d’accès à l’emploi et de formation pour sécuriser les parcours professionnels, ressource clé de notre cohésion sociale. C’est donc la fermeture d’un service municipal de plus après celle du Centre d’Hébergement, et celle du Service de Prévention Santé. La solidarité n’est décidemment pas la priorité de cette majorité. Et pourtant, face à la crise, la stabilité des impôts locaux demeure pour une ville un moyen d’action pour compenser une baisse de pouvoir d’achat de sa population. Nos concitoyens seront sans doute surpris d’apprendre que ces restrictions n’affecteront pas le budget de la communication qui lui va augmenter de 35%. Comme chacun peut le constater, à Joinville, c’est plus d’impôts locaux pour moins de services! A vous de juger. Areski OUDJEBOUR Conseiller municipal


DU COTE DEJOINVILLE

Le Salon du Livre 2009 vous invite à vous « enlivrer » : venez lire à haute voix, rencontrer vos auteurs préférés, visiter des expositions surprenantes, manipuler des ebooks... Cette année le Mexique est à l’honneur ! Paris Porte de Versailles Vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 mars 9h30/20h Lundi 16 mars 9h30/1830 (journées profesionnelles) Mardi 17 mars : 9h30/22h (nocturne) Mercredi 18 mars : 9h30/17h www.salondulivreparis.com

Pari Fermier Du 3 au 5 avril les fermiers dévoilent leur botte secrète ! Près de 100 producteurs fermiers vous feront découvrir les produits du terroir, leurs dernières spécialités ou des saveurs authentiques. Dégustations, ateliers pratiques pour les enfants... Parc Floral de Paris - Vincennes de 10h à 19h www.parifermier.com

Sidaction, l’appel aux dons Depuis 1994, l’association Sidaction lutte contre l’épidémie et améliore la qualité de vie des personnes touchées par le sida. Le Sidaction 2009 se déroule du 20 au 22 mars. L’appel à la générosité se poursuivra jusqu’au 11 avril. Sidaction a été créée dans l’urgence pour répondre à l’épidémie de sida qui progressait dans l’indifférence, de sa virulence meurtrière et du manque de moyens pour organiser la lutte. Depuis 15 ans, l’association soutenue par Line Renaud, s’est inscrite dans la durée, en restant un opérateur de collecte de

fonds important, mais surtout en devenant un acteur central de la lutte contre le sida, en France et dans les pays en développement. Tous les fonds recueillis sont répartis à égalité, 50% pour les programmes de recherche et 50% pour les programmes de prévention et d’aide aux malades. www.sidaction.org

Ouverture de l’Espace Aimé Césaire nauguré à Champigny le 7 février dernier et construit par le Conseil Général du Val-de-Marne, l’Espace Aimé Césaire accueille le Centre De Documentation Pédagogique (CDDP) de l’Éducation nationale, une librairie et une médiathèque. L’Espace Aimé Césaire, du nom du cofondateur du concept de négritude, se veut un lieu privilégié de partenariat entre le Conseil général et l’Éducation nationale.

I

Espace Aimé Césaire, 40 quai Victor Hugo à Champigny

34

© Jean Moulin

Du 13 au 18 mars, « enlivrez-vous »!


JOINVILLEPRATIQUE

État civil Naissances Elise Ramadier, Maxence Vitasse, Guehi Bodoua, Sophie Komarnitsky, Ilyes Zamoun, Maimouna Bangoura, Noam Favier-Leroy, Sacha Lacombe, Séréné Sidibé, Sélyan Messous, Cameron Heuzel, Léo Motta-Janet. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais. Mariages Hocine AÏT ALI et Samira AMEUR. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

Pharmacies de garde Dimanche 8 mars Pharmacie Chikly & Dumas 125 av. du Général de Gaulle 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 54 48

Dimanche 29 mars Pharmacie Morel 20 rue Louis Talamoni 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 00 65

Dimanche 18 mars Pharmacie Lambart-Laigner 64 rue Jean Jaurès 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 10 89

Dimanche 5 avril Pharmacie Belot-De Leye 4 bis rue Albert Thomas 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 24 43

Offre « Accidents du travail » Vous êtes victime d’un accident de travail ? L’assurance maladie du Val-de-Marne vous aide et simplifie vos démarches : renseignements sur le règlement des indemnités journalières, les démarches en cas de guérison ou de rechute, le paiement d’une rente... Un conseiller vous reçoit à Joinville 3 rue Henri Vel Durand mardi et vendredi de 8h30 à 12h15 et 13h30 à 16h Assurance maladie : 3646

Dimanche 22 mars Pharmacie Nguyen Hoang

14 rue Charles Floquet 94340 Joinville-Le-Pont Tél. : 01 42 83 85 05

Croix Rouge Ecoute 0 800 858 858 Difficultés relationnelles, violences, mal-être, solitude... en parler c’est déjà aller mieux. Service de soutien par téléphone, anonyme et gratuit. 7 jours sur 7, de 10h à 22h en semaine et de 12h à 18h samedi et dimanche

Attention ! Changement d’heure C’est le 29 mars qu’il faudra régler vos montres et pendules pour passer à l’heure d’été. Nous avançons d’1 heure : à 2h du matin il sera 3h.

Permanence des impôts Le Centre des Impôts de Nogent-sur-Marne assurera en 2009 une permanence au rez-de-chaussée de la mairie de Joinville, tous les premiers lundis du mois, de 14h à 16h. 35

Bronchiolite : Gardes de kinésithérapie respiratoire le week-end : 0 820 820 603


Joinville le Pont Magazine 179-mars09  

Magazine municipal de la Ville de Joinville le Pont - n°179 - mars 2009

Advertisement