Page 1

www.ville-joinville-le-pont.fr

NUMÉRO 219 / FÉVRIER MARS 2013

JOINVILLE MAG PAGES 14-15

Joinville Art Expo du 23 mars au 6 avril

PAGES 30-31 CONCERT POP

Handcrafted Soul

PAGES 24-25

© Gail Ayers

Halte aux dépôts sauvages d’encombrants


● ● ●

AGENDA FÉVRIER & MARS À Samedi 16 février à 20h30 | Scène Prévert Handcrafted Soul CONCERT POP

Les Musicales de Saint-Charles Dimanche 17 février à 17h | Église Saint-Charles

CONCERT GUITARE CLASSIQUE

Samedi 23 février à 14h30 | Bibliothèque

Samedi 23 mars à 10h | Bibliothèque

1, 2, 3 Livres Rencontre littéraire

Samedi 23 mars à 20h30 Scène Prévert Gala de danse de l’EMA

DANSE CLASSIQUE ET MODERN JAZZ

1, 2, 3 Livres Rencontre littéraire

Du 23 mars au 6 avril | Hôtel de Ville

JOINVILLE ART EXPO

EXPOSITION D’ŒUVRES CONTEMPORAINES

Samedi 2 mars à 20h30 | Scène Prévert

LES TISTICS

Les Franglaises Samedi 9 mars à 20h30 Scène Prévert

THÉÂTRE Sans

Elles

Dimanche 24 mars à 17h Église Saint-Charles

Les Musicales de Saint-Charles CONCERT CLASSIQUE TRIO SAINT-ELOI

Samedi 2 mars à 20h30

LES TISTICS : LES FRANGLAISES

Samedi 16 février à 20h30 HANDCRAFTED SOUL

PAGES

2 • Joinville Mag • Février & mars 2013

© Gail Ayers

30 & 31


● ●

● ●

SOMMAIRE JOINVILLE MAG 219 6 | ZOOM ARRIÈRE | Banquet des seniors

24 | VIE LOCALE | Encombrants : halte aux

• Concert du Nouvel An • Vœux du Maire • Portraits de Joinvillais • Le marathon des vœux • Concert Fatoumata Diawara •

dépôts sauvages • Une première victoire pour l’Est-TVM à Joinville • Croix-Rouge : changements et continuité • Voltalis •

14 | À LA UNE | Joinville Art Expo • Travaux :

27 | CULTURE | Théâtre : Sans Elles • Les

Joinville poursuit sa métamorphose • d’entreprise : des aides pour financer votre projets •

Tistics : Les Franglaises • Gala de danse de l’École Municipale des Arts • Les Musicales de Saint-Charles • Handcrafted Soul • Cinéma Scène Prévert • Espace TIC • Théâtre Dyrek • Bibliothèque •

21 | JEUNESSE & SCOLAIRE | Expo au Chalet

36 | DÉMOCRATIE LOCALE | Libre expression

• Activité vidéo à la ludothèque • Rencontre • Refondation de l’école •

des trois listes du Conseil municipal •

19 | ÉCO | Créateurs ou repreneurs

39 | PRATIQUE | Pharmacies de garde • 23 | SPORT | Cheick Sidibé boxe pieds poings kick et thaï • L’ACPJ domine les cross départementaux • Un champion de France de Boccia à l’APF • Tournoi jeunes du RCJ • Le JJB au NAGA •

PAGE

28

État civil • Permanence du député • Un nouveau préfet dans le Val-de-Marne • Numéros utiles •

Samedi 9 mars à 20h30

THÉÂTRE : SANS ELLES

PAGE

27

www.ville-joinville-le-pont.fr • 3


FÉVRIER MARS 2013

ÉDITO

DYNAMIQUE URBAINE

Le nouveau Joinville se dessine jour après jour ous les Joinvillais le voient, Joinville bouge ! Notre équipe rattrape le retard des vingt dernières années, au cours desquelles la ville s’était endormie sur un urbanisme vieillissant, qui ne répondait plus aux besoins de ses habitants. Notre objectif vise à garantir à Joinville l’indispensable mixité sociale nécessaire au bien vivre ensemble dans la cité, en s’appuyant sur la création de nouvelles infrastructures renforçant l’offre de logement, de services publics ou d’emploi. En 2013, les projets sortent de terre à grande vitesse ! Ces projets, qui visent tous à faire de Joinville une ville moderne, durable, humaine et solidaire, vous pouvez encore les découvrir en maquettes dans le hall de l’Hôtel de Ville, où elles vous invitent à vous projeter dans un futur désormais très proche. Le quartier des Hauts-de-Joinville symbolise le renouveau urbain de Joinville, qui se dessine jour après jour.

L’îlot B, ou « Cœur de Joinville », est en cours d’achèvement. Cet ensemble comprendra 130 logements, un supermarché Monoprix d’une surface de 1 500 m2, deux commerces et un plateau médical. Sans oublier de précieuses surfaces de stationnement, à savoir une soixantaine de places pour les clients du supermarché et 170 places pour les occupants des logements. Nous avons voulu que ces bâtiments s’inscrivent dans une logique d’écologie urbaine pragmatique. Ils seront labellisés BBC Effinergie, les matériaux employés dans la construction sont respectueux de l’environnement et de la santé et ils recourront aux énergies renouvelables : c’est ainsi, par exemple, que 40 % des besoins en eau chaude sanitaire seront fournis par des panneaux solaires de toiture. Ce premier bâtiment symbolique sera livré au 4ème trimestre 2013, en même temps que le Monoprix, qui offrira aux Joinvillais non seulement les traditionnels rayons alimentaires, mais aussi des rayons « mode » et « maison ».

Résidence étudiante Centre de danse Cœur de Joinville

4 • Joinville Mag • Février & mars 2013


travaux vont commencer au printemps 2013 pour une livraison à la rentrée scolaire 2014, sera bien sûr très performant d’un point de vue énergétique.

L’îlot A, dénommé « Esprit Joinville », occupera l’emplacement de notre ancienne caserne des pompiers. Les travaux de construction vont commencer en avril 2013, pour une livraison prévisionnelle au premier trimestre 2016. Il s’agit d’un îlot de cœur de ville de 151 logements, qui s’intègrera parfaitement dans notre rue de Paris grâce à ses façades en pierre naturelle. Allant du studio au 5 pièces, il renchérira l’offre commerciale de l’îlot B par 1 000 m2 de boutiques et offrira à ses résidents 219 places de parking en sous-sol. Il comprendra également une crèche d’une trentaine de berceaux, pour satisfaire les besoins des nouveaux arrivants du quartier. Autre projet symbolique du parcours de logement que nous souhaitons mettre en place à Joinville, la construction d’une résidence étudiante qui se situera face à la place du 8 Mai 1945, entre la rue de Paris prolongée et le boulevard du Maréchal Leclerc. Elle proposera aux jeunes 92 studios, ainsi qu’une brasserie de 250 m2 en rez-de-chaussée. Le démarrage des travaux est prévu pour le dernier trimestre 2013. Le renouveau urbain de Joinville passe également par la construction de nouveaux équipements publics, aux premiers rangs desquels figure le futur centre de danse qui verra le jour d’ici quelques mois au 39 avenue Gallieni. Le projet, porté par le cabinet d’architecture Philippe Lankry, consiste en l’édification d’un bâtiment bien intégré dans le paysage urbain, sobre et esthétique, doté de trois salles de danse d’environ 100 m2 chacune, conçues en étroite collaboration avec les professeurs de danse. Ce bâtiment, dont les

ÉDITO

Esprit Joinville

Le dernier projet sur lequel nous souhaitons revenir et dont vous avez également pu découvrir la maquette dans le hall de la mairie concerne l’immeuble de bureau en cours de réalisation par ICADE, à côté de la gare RER. Il abritera d’ici quelques mois, c’est désormais officiel, les activités back-office de la Bred, qui étaient précédemment localisées à Créteil. Nous nous réjouissons évidemment de cette arrivée, et cela pour deux raisons : tout d’abord parce que cette entrée de ville, jusqu’ici fort peu harmonieuse, va être modernisée par un immeuble de standing, faisant la part belle aux transparences et aux parois végétalisées, mais encore parce que l’installation de la Bred va attirer dans notre cœur de ville près de 1 200 nouveaux salariés, qui vont s’y promener, y consommer et peut-être décider de s’y installer.

Vous pouvez le constater, nous avons pris le parti, dès mars 2008, de faire entrer Joinville dans le XXIème siècle en transformant notre cité endormie en un territoire dynamique et attractif, tant sur le plan de l’habitat, du développement économique, de l’offre d’équipements publics que de l’aménagement des espaces. Nous ne pouvons donc que nous réjouir du fait que plus de 60 % de nos concitoyens soulignent ce dynamisme (Sondage IPSOS-novembre 2012) et soutiennent les projets urbains qui fleurissent actuellement dans la ville.

Nous allons continuer notre démarche d’écoute grâce à une nouvelle série de réunions de quartier qui débuteront par Palissy le 21 mars et Polangis le 28 mars.

VOS ÉLUS DE LA MAJORITÉ MUNICIPALE

FÉVRIER MARS 2013

Icade Urbagreen

www.ville-joinville-le-pont.fr • 5


Banquet des seniors

● ●

L

Le banquet annuel des personnes âgées a eu lieu dimanche 13 janvier, en présence du maire Olivier Dosne et de Marie-Paule de Fabrègues, maireadjoint aux Solidarités. Une fois de plus, ce repas a été l’occasion de poursuivre les festivités en partageant un moment convivial.

6 • Joinville Mag • Février & mars 2013


es opéras et opérettes joués par l’Orchestre de Chambre Alexandre Stajic, accompagné par la soprane Catherine Manandaza lors du concert du Nouvel An, ont enchanté le public de la Scène Prévert lors des deux représentations données les 11 et 12 janvier derniers.

● ● ●

● www.ville-joinville-le-pont.fr • 7


Vœux du Maire

8 • Joinville Mag • Février & mars 2013


La cérémonie des vœux

du Maire à la population, qui s’est déroulée jeudi 10 janvier, a réservé plusieurs surprises aux Joinvillais venus assister en nombre à une soirée placée sous le signe de l’originalité et de la convivialité. Cette année encore, Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont, a bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses avec un journaliste. Conçue sur le thème « J’aime Joinville », la soirée a ainsi été l’occasion de

mettre à l’honneur les Joinvillais et l’affection qu’ils portent à leur ville, affection confirmée par un sondage réalisé en novembre dernier sur la ville (voir Joinville Mag n° 218). Les résultats de ce sondage ont été dévoilés au cours de la soirée. Brice Teinturier, directeur général délégué de l’institut de sondage IPSOS et Joinvillais, a accepté de venir livrer son analyse à cette occasion.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 9


PORTRAITS DE JOINVILLAIS

A

fin de rendre hommage à ceux qui font l’âme de Joinville, la Ville a souhaité cette année, lors des vœux, mettre à l’honneur ces Joinvillais qui aiment leur ville et qui ont eu envie de le dire en photo et en vidéo. Enfants, jeunes, actifs, retraités, mères de famille, sportifs, artistes, ils ont accepté d’être photographiés et filmés dans leur quotidien, chez eux, au travail ou dans un lieu qu’ils affectionnent particulièrement. La Ville a ainsi tenté de capturer ces individualités dans ce qu’elles ont d’unique, mais aussi en commun, le désir de vivre ensemble.

LES PHOTOS DE L’EXPOSITION Le public a pu découvrir en avant-première les portraits de Joinvillais qui ont accepté de poser pour l’exposition surprise mise en place dans l’Hôtel de Ville le soir de la cérémonie des vœux. Portraits en noir et blanc ou en couleurs, ils saisissent les sujets dans leur quotidien. Simplicité et authenticité de scènes de vie qui font l’identité de Joinville.

10 • Joinville Mag • Février & mars 2013


Le marathon des vœux !

● ●

A

près avoir présenté ses vœux pour 2013 aux forces de sécurité, puis aux commerçants le 15 janvier, c’est aux acteurs du monde sportif que le maire Olivier Dosne a souhaité une belle année le 24 janvier. Ces rencontres sont toujours un moment de partage et d’échange privilégié qui permet d’évoquer l’actualité de chaque secteur.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 11


12 • Joinville Mag • Février & mars 2013


● ●

Concert

Fatoumata Diawara F

atou soulève les foules. La chanteuse malienne a fait lever tout le public de la Scène Prévert pour un rappel où elle a fait étalage de talents de danseuse envoûtants. Avant cela, elle avait fait vibrer les spectateurs au son d’un répertoire blues et folk et de sa voix chaude, appelant à l’apaisement des esprits en ces moments si durs que traverse son pays.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 13


À LA UNE

● ●

Rendez-vous annuel dédié à l’art contemporain, Joinville Art Expo fête sa 5ème édition. L’exposition, ouverte aux artistes joinvillais et val-de-marnais, réunit peintures, sculptures, photographies et arts plastiques.

E

n quelques années, Joinville Art Expo est devenue un événement cultivant son éclectisme et reconnu pour sa qualité par les artistes et les visiteurs, tous fidèles à un événement qui fait désormais référence dans le département. Joinville Art Expo récompense chaque année un artiste. En 2012, Isabelle Faria avait été désignée lauréate.

© Crespy - Méthodique alchimie

Pierre Prunel Venise 3.jpg © Pierre Prunel - Venise

CORINNE BEGOU, PHOTOGRAPHE Après avoir travaillé sur la photo traditionnelle, j’ai voulu mettre l’accent sur les couleurs, les formes et les matières, en abordant la photo davantage comme une plasticienne, en privilégiant l’aspect graphique et pictural de mes images. Les photos que je présente lors de l’exposition portent sur des marques françaises emblématiques, qui font partie de notre patrimoine, dont le traitement emprunte au pop’art. Joinville Art Expo progresse en qualité année après année, j’apprécie de pouvoir y rencontrer des artistes d’univers très différents. L’exposition n’est pas figée, on voit toujours des choses nouvelles. » www.co2ban.com © Co2 - Lu

14 • Joinville Mag • Février & mars 2013


À LA UNE ANGELA MAGNATTA, AFFICHISTE Formée à l’école Boule, je suis graphiste de métier et affichiste par passion. L’essentiel de mon œuvre tourne autour de l’affiche que j’utilise comme un tableau. Le thème unique de mon travail est la femme. Je parle d’héroïnes qui ont marqué l’Histoire comme la danseuse de flamenco Carmen Amaya, la poétesse russe Anna Akhmatova ou la peintre mexicaine Frida Kahlo mais aussi des femmes anonymes. L’affiche a une symbolique importante. C’est une façon très populaire de communiquer des idées. Ça me permet de retrouver le sens premier de l’affiche, en opposition aux affiches actuelles qui portent des messages de consommation. » septdesign.jimdo.com

© Agnella Magnatta - La Capitana

CATHERINE BAILEY, SCULPTRICE J’ai fait beaucoup de peinture, mais je pratique la sculpture depuis 25 ans. Je travaille mes sculptures en métal et résine. Je soude à l’arc pour constituer la carcasse avant de faire la masse que je finis par peindre. La soudure m’offre la solidité, la liberté de forme et l’allure élégante et fine à laquelle je n’ai cessé d’aspirer, pour mieux créer un univers tendre et enfantin. J’ai déjà exposé 3 fois à Joinville Art Expo. J’ai plaisir à y retrouver une scénographie très bien réalisée. Les œuvres ne sont pas entassées et l’art représenté est actuel, il y a une belle harmonie. » www.catherine-bailey.odexpo.com/

ARTISTES DE L’ÉDITION 2013 Anny Aguiar A.J. Agnès Andoque Artsstef Catherine Bailey Lionel Baron Laurence Bessas-Joyeux Eric Birambeau Margot Buffet Jacques Chauvenet Yvonne Clergerie CO2² Monique Crespy Marie-Christine Defait Michel Delhaye De Marmont Françoise Ducene-Lasvigne Claudie Fabre Yann Flammarion Jofa Na Gao Agnès Gayat Xue Jun Kang Fulbert Kodogoli Kokou Christophe Lahais Martine Laisne Angela Magnatta Jean-Jacques Maillot MO Christine Miller Pierre Prunel Edith Rannou Frank Valeanu Flavie Vallade Françoise Vettes Hatice Yuksek

© Agnès Andoque - Frondaison II

DU SAMEDI 23 MARS AU SAMEDI 6 AVRIL ENTRÉE LIBRE DU LUNDI AU SAMEDI DE 10H À 12H ET DE 14H À 19H HÔTEL DE VILLE

© Catherine Bailey Mère et fils

RENSEIGNEMENTS SERVICE ÉVÉNEMENTIEL AU 01 49 76 60 70

www.ville-joinville-le-pont.fr • 15


À LA UNE

TRAVAUX

● ●

Joinville poursuit sa métamorphose Grâce aux efforts fournis par les services de la Ville, le cadre de vie des Joinvillais s’est nettement amélioré en 2012 et poursuivra sa métamorphose en 2013 avec de nouveaux projets d’embellissement et de rénovation. Voici, présentés de manière non exhaustive, le bilan 2012 et les perspectives à venir pour 2013.

BILAN 2012 QUARTIER DE POLANGIS 1 Bizet / Polangis / Mabilleau • Travaux de voirie 2 Avenue Marceau • Reprise des entourages d’arbres • Reprise de trottoirs • Plantation d’arbres

5

6

3 Place Verdun • Station Autolib’

6 5

QUARTIER PARIS/CANADIENS 4 Place du 8 Mai 1945 • Création de 50 places de stationnement supplémentaires • Éclairage 5 Quai Pierre Brossolette • Travaux de réfection de voirie 6 Stade J. P. Garchery • Rénovation de la piste d’athlétisme

J

4

QUARTIER MARNE 7 Avenues Étoile/Mésange • Travaux de voirie et enfouissement des réseaux • Assainissement

9

QUARTIER VAUTIER

QUARTIER DE PALISSY

8 Rue Vautier • Travaux de voirie et enfouissement des réseaux • Assainissement

9 Avenue Joyeuse • Amélioration du stationnement

16 • Joinville Mag • Février & mars 2013

J Allée Louis Jouvet • Remplacement de candélabres


● ●

À LA UNE

7

PROJETS 2013 ● ●

2

QUARTIER POLANGIS

2

1 Carrefour Bizet/Polangis • Pose de 4 feux tricolores 1 1

3

2 Boulevard des Alliés • Création d’un skate-park 3 Boulevard de Polangis, avenue Bizet, rue Mabilleau • Travaux d’assainissement

6

4 Avenue Galliéni • Rénovation de l’éclairage public • Réfection des trottoirs • Assainissement ● 3 4 J 9 8

8 7

QUARTIER MARNE 5 Rue Aristide Briand • Travaux de voirie et comblement de carrières 6 École de Musique • Ravalement

QUARTIER PARIS/CANADIENS

QUARTIER PALISSY

9 Avenue Henri Barbusse • Rénovation des trottoirs

7 Angle Wilson / Familles • Pose et installation d’une aire de jeux

J Rue des Réservoirs • Aménagement du stationnement

8 Rue de l’Égalite • Travaux de voirie et d’assainissement www.ville-joinville-le-pont.fr • 17


18 • Joinville Mag • Février & mars 2013


ÉCO

● ●

CRÉATEURS OU REPRENEURS D’ENTREPRISE :

des aides pour financer votre projet Vous portez un projet de création ou reprise d’entreprise ou avez créé/repris votre entreprise depuis moins de 3 ans. Vous avez besoin de financements pour développer votre projet. L’association Val-de-Marne Actif Pour l’Initiative, partenaire de la ville de Joinville-le-Pont, peut vous aider.

NOUVELLES ENTREPRISES

VMAPI dispose également d’outils financiers spécifiques pour soutenir les projets relevant de l’Economie Sociale et Solidaire, portés par des associations ou des entreprises agréées solidaires. Outre des solutions de financement adaptées à votre projet et à votre situation sociale, l’association, avec l’aide de ses nombreux partenaires (chambres consulaires, clubs et associations de chefs d’entreprise…), peut vous accompagner gratuitement dans le montage de votre projet, puis

© Rido

V

al-de-Marne Actif Pour l’Initiative, association membre des réseaux nationaux Initiative France et France Active, accompagne et finance les projets de création et reprise d’entreprise (TPE), créateurs d’emploi et qui développent leur activité sur le département, quel que soit le secteur d’activité (commerce, artisanat, services…). Après vérification et validation du plan d’affaires, l’association pourra ainsi vous proposer en complément de vos apports personnels et d’un prêt bancaire, des prêts à taux zéro jusqu’à 5 ans : prêts d’honneur jusqu’à 25 000 € et prêts Nacre jusqu’à 10 000 €. Selon les cas, des garanties bancaires pourront également vous être proposées pour vous aider à obtenir un prêt bancaire dans des conditions satisfaisantes de taux et de risque.

au cours des 3 premières années après le démarrage de l’activité, grâce à son réseau de parrains-experts bénévoles. En 2012, VMAPI a ainsi financé plus de 160 projets sur l’ensemble du département, mobilisé plus de 2 M€ de prêts pour le développement économique local et contribué à la création ou à la consolidation de 428 emplois sur le territoire. Pourquoi pas le vôtre ?

Erratum : une coquille s’est glissée dans le numéro 218 de Joinville Mag concernant l’entreprise Linaray. Voici l’annonce rectifiée : LINARAY REVENDEUR PUBLICITAIRE ET AGENCE DE COMMUNICATION 5 bis av. du Psdt Wilson - Tél. 06 71 81 64 16 - linaray.contact@gmail.com LE DONJON DU DRAGON JEU DE RÔLE, JEU DE PLATEAU (DONJON ET DRAGON) 5 rue H. Pinson Bat A55 - Tél. 02 62 28 05 31 LE CHAPEAU DE LA GAMINE CHAPELIÈRE MODISTE Tél. 06 61 45 75 00 - fabienne@lechapeaudelagamine.com

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter : • le Service Attractivité du Territoire de la Ville de Joinville-le-Pont, Hôtel de Ville, 01 49 76 60 67 • Val-de-Marne Actif Pour l’Initiative au 01 43 91 13 33 ou par internet www.vmapi.org • Accueil sur rendez-vous à l’antenne de Vincennes ou au siège de l’association à Créteil, 85-87 avenue du Général de Gaulle.

Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la Ville : Hôtel de Ville 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont 01 49 76 60 67 direco@ville-joinville-le-pont.fr

www.ville-joinville-le-pont.fr • 19


20 • Joinville Mag • Février & mars 2013


JEUNESSE Expo au Chalet

D

Activité vidéo à la ludothèque

● ●

I

urant les vacances de fin d’année, les enfants de la Maison des Jeunes (Le Chalet) ont participé à un atelier, « photographes dans la ville », ayant pour but de transmettre leur vision de leur ville aux autres habitants. Une exposition a été réalisée et est actuellement visible à la Maison des Jeunes, 27 boulevard de ● l’Europe.

mplantée dans la cité Espérance, cette structure jeunesse propose à tous les jeunes joinvillais passionnés de courts-métrages et d’écriture une activité vidéo pour enregistrer musiques et clips. Le studio d’enregistrement, digne des professionnels, dispose d’un plateau en fond vert et d’une cabine d’enregistrement audio. Maklouf Kennouche, réalisateur professionnel qui fait des programmes pour W9, L’Énorme-TV (SFR Box canal 122) et Internet, ainsi que Derka le présentateur du fameux JT de Derka et du Hit-Machine de W9, aident les jeunes à monter leur projet ou à s’essayer à l’univers vidéo. Renseignements au service jeunesse 01 49 76 94 22.

SCOLAIRE

E EEE

REFONDATION DE L’ÉCOLE DÉCISION FIN MARS

L

Rencontre ●

A

u cours du mois de janvier, le service Jeunesse et Politique de la Ville a invité le maire Olivier Dosne ainsi que Chantal Allain, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse, aux Sports et aux Personnes Handicapées, Jean-Marie Platet, conseiller municipal délégué à la Politique de la Ville, Boutaïeb Kaddani, conseiller municipal délégué à l’Éco-Citoyenneté, à un moment de dialogue et de convivialité, afin d’échanger autour des différentes actions à venir.

e 23 janvier, le ministre de l’Éducation Nationale, Vincent Peillon, a annoncé que l’échéance à laquelle les communes devront indiquer si elles n’appliquent pas la réforme à la rentrée 2013 mais seulement à la rentrée 2014 était repoussée à la fin du mois de mars. D’autre part, ce même jour, un décret, présenté devant la Commission Consultative d’Évaluation des Normes (CCEN), permettait d’aligner les activités périscolaires sur la règlementation du ministère de la Jeunesse et des Sports, et non plus sur celle du ministère de l’Éducation Nationale. Cela signifie que, pour les moins de 6 ans, l’encadrement passerait d’un animateur pour 10 enfants à un animateur pour 14 enfants. Pour les enfants de plus de 6 ans, celui-ci passerait d’un animateur pour 14 enfants à un animateur pour 18 enfants.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 21


22 • Joinville Mag • Février & mars 2013


SPORTS

CHEICK SIDIBÉ

Un champion de France de Boccia à l’APF

Boxe pieds poings kick et thaï

E

ntre 2007 et 2010, Cheick Sidibé s’est consacré à son travail d’ingénieur commercial après avoir décroché une licence d’administration économique et sociale à l’université. Auparavant, il a empilé les victoires et les titres en kick boxing, en K1 et en boxe thaï, 3 disciplines de boxe pieds/poings spécifiques, dans les catégories mi-lourd et lourd-léger (80 kg). Joinvillais, il a débuté le kick boxing à l’âge de 15 ans à Joinville avec Chantal Allain avant de se tourner vers la boxe thaï à Bonneuil. En 2006, il devient champion de France pro, atteint les quarts de finale aux championnats du monde amateur avec l’équipe de France. Il est aussi vice champion d’Europe amateur en 2007. Il décide en juin de la même année d’arrêter la compétition pour se consacrer à son travail. En juin 2010, un manager lui propose un combat de gala (superfight) en boxe thaï. Il se prépare alors tout l’été et gagne son combat par ko. Sur sa lancée, en 2011, il devient vice champion de France de kick boxing et remporte le titre national en classe A de boxe thaï. Il a enchaîné plus de 20 combats depuis octobre 2010, surtout en K1 en 2012.

M

ichel Le Moine, un résident de l’Association des Paralysés de France de Joinville, a remporté le titre de Champion de France individuel de Boccia. Le championnat s’est déroulé à Limoges les 14, 15 et 16 décembre 2012.

TOURNOI JEUNES DU RCJ Au mois d’avril, il abordera son quart de finale de la Tatneft cup, un tournoi russe international de K1 très renommé. « J’espère remporter le titre mondial WBC organisé à Tours le 6 mars et la finale de la Tatneft cup à la fin de l’année. Après ça je pourrai m’occuper d’un club de kick boxing à Joinville ! » poursuit le jeune trentenaire. Pour lui qui est impliqué dans l’association joinvillaise Citoyen du monde et dont les parents habitent toujours dans le quartier Eugène Voisin, ce serait un bel enchaînement.

L’ACPJ domine les cross départementaux

D

urant l’hiver, les athlètes sortent les pointes pour accrocher les terrains boueux des cross country, nombreux en cette saison. Le parc du Tremblay de Champigny a accueilli le 13 janvier les championnats du Val-de-Marne de cross long. Avec 4 titres individuels et 2 titres par équipe ramenés sur les 10 courses, l’Athlétique Club Paris Joinville a confirmé son statut de meilleur club du département. Chez les cadets, Ema Séchaud décroche le titre lors d’un finish

haletant tandis qu’Aurélien Jem domine nettement sa course. Lise Roos-Weil emporte la catégorie Espoirs alors que les garçons font le doublé en séniors avec Nicolas Guttin qui précède Benjamin Rousseau. Le responsable du demi-fond de l’ACPJ, Jean-Claude Lanthier, pouvait être satisfait et regardait déjà vers les Régionaux de Cross de Ponthierry (77) du 27 janvier qui ne s’étaient pas encore couru au moment où nous écrivions ces lignes.

Le PSG, Saint-Étienne et Bordeaux à Joinville

L

es 16 et 17 mars, le Racing Club de Joinville organise un grand tournoi national catégorie U13, qui concerne les enfants nés en 2000. Les meilleures équipes de la région parisienne seront présentes ainsi que le PSG, Bordeaux, SaintÉtienne, Rennes et Rouen. Au total 24 équipes se disputeront l’accès aux quarts de finale au sein de 6 poules qualificatives. Les équipes s’affronteront sur les 3 terrains du stade J.P. Garchery au cours de matchs de 20 minutes.

Le JJB au NAGA

M

ouhammad Dehmous (13 ans) et Haïïdar Abbas (16 ans), membres du club JJB, ont tous deux remporté le NAGA Europe organisé à Levallois. Ce tournoi de grappling rassemblait plus de 500 participants toutes catégories confondues. www.ville-joinville-le-pont.fr • 23


JOINVILLE LOCALE

Le service Propreté de la ville et la société chargée de la collecte des déchets constatent une augmentation importante des dépôts sauvages sur les trottoirs de Joinville ces derniers mois. Trop de Joinvillais confondent, par distraction ou par commodité, les encombrants avec la déchetterie. Des incivilités qui ont des conséquences dommageables sur le cadre de vie de chacun, sur le travail des agents de la ville et à terme, si elles perdurent, sur le coût de la collecte par les Joinvillais.

Encombrants

Halte aux dépôts sauvages V

ieux réfrigérateurs, téléviseurs, gazinières, matelas et autres gros électroménagers usagés finissent le plus souvent leur vie sur les trottoirs de la ville. Ces déchets n’ont pourtant rien à y faire lors de la collecte des encombrants. Amenés à la déchetterie ou repris par le vendeur, les gros électroménagers n’ont rien à faire sur le trottoir Bruno Cellier, agent du service infrastructures de la ville, pointe ainsi du doigt ces « incivilités » qui pèsent sur l’emploi du temps des équipes appelées quasi quotidiennement sur ce type de problème. « En 2012, on a observé une moyenne mensuelle de 100 tonnes d’objets encombrants en dépôt sauvage, en dehors des jours prévus pour leur collecte par la société Urbaser. » Sur l’année, plus de 1 300 tonnes de dépôts sauvages ont ainsi été collectées par les agents du service propreté, pourtant non habilités à réaliser cette collecte. Outre les erreurs de calendrier, Doriane Canesse, de la société Urbaser, confirme l’augmentation de dépôts « de machines à laver, frigo ou encore de téléviseurs trop gros pour être ramassés dans le cadre de la collecte des encombrants ». Par ailleurs, de nombreux déchets toxiques de type pots de peinture ou extincteurs sont également laissés sur le trottoir alors qu’ils doivent être déposés au service la Coccinelle le 1er samedi du mois sur le marché Gallieni et le 3ème dimanche du mois place du 8 Mai 1945. La coccinelle pour les déchets toxiques Le ramassage des encombrants a quant à lui lieu une fois par mois (1er lundi, 1er mardi ou 1er mercredi du mois selon le secteur). Les objets de taille moyenne sont ramassés pour un volume allant

24 • Joinville Mag • Février & mars 2013


JOINVILLE LOCALE

● ● jusqu’à 1 mètre cube. Au-delà, ou pour les objets très encombrants de type ballon d’eau chaude, les Joinvillais peuvent se rendre quand ils le souhaitent à la déchetterie d’Ivry. Enfin, lorsqu’on achète un appareil électroménager neuf (y compris le gros électroménager), le vendeur est tenu de reprendre l’ancien. Ce principe du « 1 pour 1 » constitue la meilleure solution pour assurer un recyclage efficace. Des solutions simples et gratuites qui peuvent éviter la désagréable surprise d’une amende dont le montant, prévu par la loi, peut varier de 150 à 1 500 euros en cas de dépôt sauvage. Pour tout renseignement Allo Voirie 0800 850 420

■■1 ■■ 1 ■■ 1

lundi du mois mardi du mois er mercredi du mois

er

er

Ile Fanac

Polangis

3

Palissy

DÉCHETS REFUSÉS AUX ENCOMBRANTS Gravats, pneus, pots de peinture, extincteurs, ballons d’eau chaude, faïence, terre, gros meubles, fenêtres, portes, produits toxiques.

2

Centre

1

✁ CALENDRIER DES ENCOMBRANTS Janvier M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Février V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

■■Quartier Centre

Mars V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Avril L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Mai M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

■■ Palissy et Île Fanac

Juin S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Juillet L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Août J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Septembre D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Octobre M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Novembre Décembre V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

■■ Polangis www.ville-joinville-le-pont.fr • 25


JOINVILLE LOCALE Une première victoire pour l’EstTVM à Joinville

Croix-Rouge : changements et ● continuité

L

L

ors de ses vœux aux Joinvillais le 10 janvier dernier, le maire Olivier Dosne a insisté sur l’intérêt du projet de transport en commun « Est-TVM » (Trans-Val-de-Marne) en matière de développement économique. Il a également tenu à rappeler que le seul tracé acceptable pour Joinville est celui passant par l’avenue Charles Floquet, sans expropriation d’habitants. En effet, une menace a longtemps plané sur une variante de tracé qui empruntait l’avenue du Général Galliéni (RD4) promettant de défigurer cette avenue déjà marquée par un trafic routier important (tracé en pointillés). Alors que le projet entre en phase finale, l’enquête publique avant travaux devrait avoir lieu cette année. Le Syndicat des Transports d’Île-de-France a adopté le 13 décembre le schéma de principe du projet qui écarte définitivement le tracé par la RD4 à Joinville.

Voltalis

Après le vote du partenariat lors du dernier Conseil municipal, entre la Ville et Voltalis, société qui équipe gratuitement les habitants chauffés à l’électricité d’un boîtier d’effacement diffus, la prise de contact avec les Joinvillais va s’effectuer au cours du mois de février. ensible aux problématiques de l’énergie et de l’environnement, la Ville est engagée dans une politique volontaire de réduction des émissions de CO2 et de maîtrise des consommations énergétiques. Ainsi, certains bâtiments communaux sont déjà équipés d’un boîtier d’effacement diffus conçu par la société Voltalis. Installation gratuite et économies immédiates L’effacement diffus consiste à suspendre sur une courte durée le fonctionnement des appareils de chauffage électrique (radiateurs, chauffe-eaux) aux moments où le réseau en a le plus besoin, sans impact sur le confort des usagers. Le boîtier Voltalis, installé gratuitement dans les logements, pilote ces suspensions en temps réel. Tous les foyers chauffés à l’électricité peuvent s’en équiper afin de participer à cet élan éco-citoyen. Cette technologie contribue à l’équilibre du réseau électrique, à la réduction des émissions de CO2 et génère jusqu’à 15 % 26 • Joinville Mag • Février & mars 2013

• La banque alimentaire a, en 2012, distribué 826 colis sur 9 mois à 1 415 bénéficiaires (distribution alimentaire une fois par mois). • 25 personnes suivent, 2 fois par semaine, les cours d’alphabétisation depuis la rentrée de septembre.

S

a Croix-Rouge de Joinville a organisé des élections locales fin 2012 afin de renouveler son conseil d’administration. Thierry Cadou, secouriste à Joinville depuis 14 ans, a été élu président de l’unité locale. Il succède ainsi à Josette Gressier. Les 40 bénévoles de l’unité joinvillaise s’investissent pleinement, notamment dans le secours, le Samu Social et la formation (PSC1 et formation interne : PSE1 et 2…).

• La Croix-Rouge de Joinville compte 40 bénévoles qui ont effectué 3 670 heures de bénévolat en 2012 (social et secours).

d’économies d’énergie pour le foyer équipé. L’installation du boîtier par la société Voltalis est entièrement gratuite et dure environ une heure. Elle ne nécessite aucun changement de fournisseur d’électricité. Un courrier à l’en-tête de la ville va être envoyé à tous les foyers joinvillais. La société Voltalis prendra ensuite contact avec chacun d’eux afin de vérifier la faisabilité de l’installation du boîtier. www.voltalis.com 01 49 06 47 00 contact@voltalis.com

Afin de poursuivre ses actions sur Joinville, la Croix-Rouge a besoin de bénévoles. CONTACT Croix-Rouge 5/7 rue Hippolyte Pinson 94340 Joinville 01 82 01 93 80 (répondeur) croixrouge.joinville@srf.fr PERMANENCES TÉLÉPHONIQUES Lundis et jeudis de 14h à 16h30 (hors vacances scolaires) FORMATIONS AUX GESTES QUI SAUVENT Hélène Secotignie 06 62 05 35 24.


THÉÂTRE

CULTURE Sans Elles est une comédie contemporaine qui parle des aspirations des trentenaires du 21ème siècle. À savoir, la recherche de l’âme sœur, la question de la paternité ou encore le rapport à ses amis. Avec Matthieu Burnel, Julie Desbruères, Loïc Legendre, Sébastien Pierre.

Sans Elles ● ● ●

R

omain, célibataire et hétéro, a fait passer une annonce pour trouver une mère porteuse et Estelle y a répondu favorablement. Alors qu’ils se rencontrent pour la première fois pour en parler, leur entretien va être troublé par l’arrivée inopinée de deux amis de Romain : Ace et Édouard. Les quiproquos et les malentendus vont ainsi s’enchaîner. Une comédie contemporaine dans la lignée des vaudevilles à la française Ce spectacle remporte depuis 2008 un grand succès après son passage au Festival d’Avignon Off. Écrit par l’un des auteurs d’Un gars une fille, Matthieu Burnel, Sans Elles est un moment de légèreté, plein d’humour et bourré de situations cocasses. Matthieu Burnel est comédien, mais il écrit depuis des années pour le théâtre et la télévision. Au théâtre, il a écrit et joué Ce n’est pas facile d’être un homme aujourd’hui. Ce one-man show, mis en scène par Loïc Legendre, a été joué au Point Virgule et

en tournée dans toute la France durant la saison 2002-2003. Il a également écrit L’Epouvantail, une fable satyrique sur l’impérialisme, qui est en cours de montage. Par un des auteurs de Un gars, une fille Pour la télévision, il a prêté sa plume à divers programmes humoristiques, tels que Un gars, une fille – dont il a été un des auteurs phares –, La Minute Blonde, Samedi soir en direct – émission de Kad et Olivier sur Canal + –, Libérez Juliette, Boule et Bill, Le Soiring, Samantha, etc. Il est aussi régulièrement appelé par des sociétés de production télévisuelle pour développer des programmes humoristiques.

Samedi 9 mars 20h30 Scène Prévert Tarif plein 10 €, tarif réduit 5 € Sur réservation à partir du 16 février Renseignements 01 49 76 60 10

ASSOCIATIONS

FATIMA CHARII Concert hommage à Warda Aljazairia, la Rose algérienne Fatima Charii rend hommage à Warda dans un concert spécial dirigé par le maestro Nidal Gad. Elle nous livrera les plus beaux titres du répertoire de la Rose algérienne, la diva disparue au Caire le 17 mai 2012. Cette soirée orientale est organisée par l’association Joinville-le-Pont-Guelma. Vendredi 29 mars à 20h30 Scène Prévert 12 € sur place – 10 € si réservation par téléphone Renseignements 01 70 25 09 75

ASSOCIATION ARJ Association des Retraités Joinvillais L’association organise un séjour à Berck, du 9 au 13 septembre inclus, avec une excursion tous les jours (une journée à Londres par le tunnel, une journée à Lens pour voir le Musée du Louvre, excursions et animations en soirée). Prix tout compris allerretour en car grand tourisme : 630 euros. Inscriptions lors des permanences le mercredi de 9h30 à 12h à la mairie. Contact mail : georgessicre@orange.fr

www.ville-joinville-le-pont.fr • 27


CULTURE Avec ses Franglaises, les Tistics proposent un spectacle humoristique qui mêle théâtre, musique et danse. Le principe est simple : reprendre de grands tubes anglophones traduits de façon littérale et malicieuse.

LES TISTICS

Les Franglaises Tu dis oui, je dis non, tu dis arrête et je dis vas-y ! vas-y ! », Ça vous évoque quelque chose ? Hello Goodbye des Beatles. Ainsi se résume le principe des Franglaises de la troupe Les Tistics qui, dans ce spectacle facétieux, réinterprètent un répertoire anglo-saxon bien connu (des Platters aux Spice Girls) dans une traduction littérale en français. Chaque chanson est accommodée à la sauce Tistics avec des arrangements vocaux originaux et des chorégraphies aussi soignées que décalées. Entre hommage et fine moquerie, les Tistics détournent la pop-culture pour offrir une revue théâtrale irrésistible, intégrant le public, et faisant de ce spectacle hybride et débridé un vrai régal musical. Entre hommage et fine moquerie Les Tistics se sont mis à douze, tous aussi drôles que bons chanteurs, pour se livrer à ce jeu, aussi cruel pour les malheureux paroliers qu’irrésistible pour le public. Ces artistes forment un collectif de comédiens, musiciens, chanteurs et auteurs, passionnés de jeux sur la langue et les mots. Ils revendiquent un « art scènement textuel »,

28 • Joinville Mag • Février & mars 2013

un « art Tistic » où la comédie absurde, le burlesque et la poésie ont une place de choix. C’est l’humour, l’envie de créer qui réunit ces douze artistes tout-terrain, liés par une passion commune et une amitié profonde. Chacun des membres du collectif participe activement à tous les aspects de la mise en scène apportant sa touche, sa couleur, sa spécialité, sa folie. Ainsi, chaque voix a le même poids dans le processus créatif. A travers un moment jubilatoire et convivial, les Franglaises donnent au public une occasion de découvrir la face cachée de ces chansons qui appartiennent à la culture mondiale. Ce faisant, Les Tistics testent les connaissances musicales des spectateurs et entendent bien égratigner quelques grands mythes au passage...

LES TISTICS Les Franglaises Samedi 2 mars à 20h30 Scène Prévert Tarif plein 10 €, tarif réduit 5 € Sur réservation à partir du 9 février Renseignements 01 49 76 60 10 ●


CULTURE

GALA DE DANSE DE L’ÉCOLE MUNICIPALE DES ARTS ● ●

Un spectacle ouvert à tous

L’

École Municipale des Arts (EMA) organise un gala de danse classique et modern’jazz le samedi 23 mars. Traditionnellement visible aux danseuses et danseurs et à leur famille, le spectacle est ouvert cette année à tous les Joinvillais. La volonté de la Ville est de faire ainsi partager à tous les amateurs un spectacle qui montre le savoir-faire et le talent des danseurs de 8 ans pour les plus jeunes jusqu’aux adultes. Dynamique, le gala verra se succéder sur scène les adeptes de la danse classique et du modern’jazz, sous la conduite respective de Francine Coutisson et de Christine Quintin, leurs professeurs. Celles-ci nous ont confié que le gala ne comporterait pas de thème afin d’être plus ouvert à la chorégraphie et à la création avec un répertoire allant du classique au néo-classique, des solos aux trios en passant par les duos. Ce gala permettra aux spectateurs d’apprécier toutes les qualités des enseignements de l’école de danse joinvillaise, qui fait partie intégrante de l’École Municipale des Arts.

● SAMEDI 23 MARS Deux sessions 17h et 20h Scène Prévert Réservations à partir du 25 février au 01 48 89 31 63 ou c.lagadic@joinvillelepont.fr

Les Musicales de Saint-Charles UN DIMANCHE PAR MOIS À 17H

La Ville de Joinville-le-Pont, les associations « Les Silences Inversés » et « Les Amis de SaintCharles » proposent les « Musicales de Saint-Charles ». • Le guitariste classique Augustin Pesnon • Le dimanche 17 février à 17h Né en 1988, Augustin Pesnon commence l’étude de la guitare à l’âge de 6 ans. Diplômé de l’École Normale Supérieure de Paris avec les félicitations du jury, Augustin est également lauréat de nombreux concours nationaux et internationaux. Accompagné par le quatuor à cordes « Mesto », Augustin Pesnon vous invite à découvir ou à re-découvrir les airs de Mertz, Coste, Turina et Castelnuova-Tedesco.

• Le Trio Saint-Eloi en mars • Le dimanche 24 mars à 17h Composé d’un organiste, d’un violoniste et d’une chanteuse, tous trois récompensés par de nombreux Prix dans des concours internationaux, le trio vous propose les airs de G. F. Haendel, C. Franck, F. Mendelssohn et J.S. Bach.

ÉGLISE SAINT-CHARLES 5 rue de Paris Entrée libre dans la limite des places disponibles

Renseignements : lessilencesinverses@gmail.com / lessilencesinverses.blogspot.com

www.ville-joinville-le-pont.fr • 29


CULTURE ●

Classe américaine & French touch

Handcrafted Soul

© Gail Ayers

Un quart de pop des années 60, un quart de rock fifties, un quart de folk/blues du terroir US. Le reste est purement artisanal, secret de fabrication. Après tout, Handcrafted Soul signifie littéralement « l'âme artisanale ». Ne touchez à rien, Samia et Mounir se chargent de secouer le shaker pour obtenir un cocktail pétillant propre à chasser les pires déprimes hivernales. La réussite tient au talent, au dosage et à leur envie de faire partager leur passion pour la musique populaire américaine.

30 • Joinville Mag • Février & mars 2013


CULTURE

© Julien Gallois

d'écrire et composer eux-mêmes, d'abord pour le fun. L'achat d'un home studio, « un ordinateur, un micro et des logiciels », précise Mounir, et une énorme envie leur permettent d'enregistrer leurs maquettes.

L

eur CD 4 titres -EP pour les mordus- disponible sur Itunes, donne un échantillon du talent et de la palette du groupe. Les accents pop bubble gum de « Oh Oh darling » et « I gotta go » répondent au ton pop/rock de « The Brat Song » tandis que « Frozen » souffle des influences folk/blues. Et leur répertoire comporte en backstage des titres blues et rockabilly. Handcrafted Soul est né de la rencontre en 2008 de Samia et Mounir. Samia dirige alors une association culturelle qui fait notamment de la programmation musicale. Mounir, qui est venu à la musique par le rap, tourne alors dans un groupe. Passionnés tous deux de culture populaire américaine, ils partagent un goût prononcé pour la musique de Johnny Cash et les groupes pop des années 60. Au fil des échanges, ils se mettent à reprendre des chansons de ce répertoire avant

Une tournée road trip aux USA Les concerts à Paris s'enchaînent rapidement avant de réaliser, en 2010, un rêve un peu fou qui s'impose aux deux complices par son évidence, partir aux États-Unis « pour rencontrer les paysages des régions et des univers qu'on avait fantasmés », précise Samia. Ils poussent même un peu plus loin leur rêve américain, en projetant de faire une tournée chez l'oncle Sam. « On a préparé un road trip, envoyé des mails à des scènes à New York, à San Francisco, Memphis et La Nouvelle-Orléans pour y jouer », poursuit Samia. « Les réponses ont été positives, c'était super excitant ». Ils ont traversé les États-Unis d'Est en Ouest en partie à bord des fameux bus Greyhound afin de prendre le temps de voir les paysages défiler. Ce road trip a duré un mois et demi environ et leur musique a été très bien accueillie par le public anglophone. Ils ont mis à profit ce bain américain pour écrire dans les motels où ils séjournaient. Ces projets se sont concrétisés par des chansons à leur retour en France, vite testées sur le public de nombreux bars parisiens. Le duo va ensuite recruter des musiciens : un bassiste, un clavier et trompettiste. « C'est super enrichissant d'être entouré de vrais musiciens pour faire vivre les chansons », déclare Mounir qui a commencé à jouer sur des beat box avant de faire du solfège et de jouer sur de « vrais » instruments. Et Handcrafted Soul ne se contente pas de confectionner ses

© Gail Ayers

chansons à la main, il fabrique aussi ses clips, délicieusement kitsch et rétro. Des chansons et des clips faits à la main Avec une trentaine de titres enregistrés, Samia et Mounir ont largement de quoi tenir une scène en haleine et enregistrer un album Long Play. S'ils n'envisagent pas d'écrire de titre en français « parce qu'il est plus simple d'être léger et groovy en anglais », ils chanteront sur la Scène Prévert un titre franglais intitulé « A french song ». Pour lutter contre l'humeur morose qui prévaut parfois au quotidien, la musique pétillante de Handcrafted Soul sonne comme un remède infaillible, qui reflète une certaine insouciance qu'il est bon de retrouver. Ce cocktail frais, remuant et acidulé est à consommer sans modération en Scène Prévert le 16 février.

SAMEDI 16 FÉVRIER 20H30 SCÈNE PRÉVERT Réservations 01 49 76 60 10 www.facebook.com/HandcraftedSoul

www.ville-joinville-le-pont.fr • 31


32 • Joinville Mag • Février & mars 2013


CULTURE ●

AU PROGRAMME DE FÉVRIER-MARS

Affiches cinéma : © Allocine.com

Cinéma Scène Prévert ALCESTE À BICYCLETTE (1h44) Réalisé par Philippe Le Guay, avec Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa... Pour jouer « Le Misanthrope » de Molière et faire un coup, un comédien archi connu est obligé d’aller chercher un acteur retiré sur l’île de Ré. Après le beau succès des « Femmes du 6ème étage », « Alceste » raconte le long apprivoisement réciproque de deux hommes différents par leur passé et leur conception du métier, mais pourtant unis par l’amour du jeu. • Mardi 12 février à 14h30 et à 20h30 RENOIR (1h51) Réalisé par Gilles Bourdos, avec Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers... • Mercredi 13 février à 14h30 • Dimanche 17 février à 18h30 • Mardi 19 février à 14h30 ZERO DARK THIRTY (2h29) Réalisé par Kathryn Bigelow, avec Jessica Chastain, Jason Clarke, Joel Edgerton... Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs • Dimanche 17 février à 15h • Mardi 19 février à 20h30 LE MONDE DE NEMO 2013 (1h41) Réalisé par Andrew Stanton, Lee Unkrich, avec les voix françaises de Franck Dubosc, Med Hondo, David Ginola… • Mercredi 20 février à 14h30 • Samedi 23 février à 20h30 • Dimanche 24 février à 15h PAULETTE (1h27) Réalisé par Jérôme Enrico, avec Bernadette Lafont, Carmen Maura, Dominique Lavanant... • Mardi 26 février à 14h30

3 € SCÈNE

THE MASTER VOST (2h17) Réalisé par Paul Thomas Anderson, avec Joaquim Phoenix, Philip Seymour Hoffman, Amy Adams Freddie, un vétéran, revient en Californie après s’être battu dans le Pacifique. Alcoolique, il distille sa propre gnôle et contient difficilement la violence qu’il a en lui… Quand Freddie rencontre Lancaster Dodd « le maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe... Annoncé comme un chef-d’œuvre, le nouveau Anderson fascine, stimule, dérange, amuse... • Dimanche 24 février à 18h30 • Mardi 26 février à 20h30 AMITIÈS SINCÈRES (1h44) Réalisé par Stephan Archinard, François Prévôt-Leygonie, avec Gérard Lanvin, JeanHugues Anglade, Wladimir Yordanoff... • Mercredi 27 février à 14h30 • Dimanche 3 mars à 15h • Mardi 5 mars à 14h30 LE DERNIER REMPART (1h47) Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs Réalisé par Kim Jee-Woon, avec Arnorld Scharzenegger, Jaimie Alexander, Peter Stomare… Un shérif américain vivant prêt de la frontière mexicaine tente d’arrêter le chef d’un cartel de drogues avant que celui-ci ne s’échappe à Mexico. Le grand retour de Scharzenegger !!! • Dimanche 3 mars à 18h30 • Mardi 5 mars à 20h30

● ●

Retrouver la programmation complète du mois de mars sur le site internet de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr ou à l’adresse http://joinville-le-pont.cine.allocine.fr/

PRÉVERT 23 rue de Paris - 01 49 76 60 10 - Accès par les escaliers à droite de

l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette - Résumé des films et bandesannonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr - Vente des billets le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance.

www.ville-joinville-le-pont.fr • 33


CULTURE

● ●

ESPACE TIC Technologies de l’Information et de la Communication Initiations et ateliers de février/mars

MARS

FEVRIER samedi 2 de 9h à 10h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Samedi 2 de 9h à 10h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Samedi 2 de 10h à 12h

Navigation sur le web

Samedi 2 de 10h à 12h

Navigation sur le web

Mardi 5 de 18h à 20h

Édition de textes

Mardi 5 de 18h à 20h

Traitement de texte

Créer son blog avec Wordpress (Installation) Ordinateur, périphériques et systèmes Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Jeudi 7 de 13h30 à 15h30

L'arbre des fichiers

Jeudi 7 de 15h30 à 17h30

Acquisition vidéo

Samedi 9 de 9h à 10h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Samedi 9 de 10h à 12h

Messagerie en ligne

Mardi 12 de 18h à 20h

Tableur

Jeudi 14 de 13h30 à 15h30

Ordinateur, périphériques et systèmes

Jeudi 14 de 15h30 à 17h30

Retouches photos libres

Samedi 16 de 9h à 10h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Samedi 16 de 10h à 12h

Messageries instantanées

Mardi 19 de 18h à 20h

Faire son budget familial

Jeudi 7 de 13h30 à 15h30 Jeudi 7 de 15h30 à 17h30 Samedi 9 de 9h à 10h Samedi 9 de 10h à 12h

Messagerie en ligne

Mardi 12 de 18h à 20h

Clic et Entrée

Jeudi 14 de 13h30 à 15h30

Créer son blog avec Wordpress

Jeudi 14 de 15h30 à 17h30

Choisir son ordinateur

Samedi 16 de 9h à 10h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Samedi 16 de 10h à 12h

Initiation à la tablette graphique

Mardi 19 de 18h à 20h

L'arbre des fichiers

Jeudi 21 de 13h30 à 15h30

Acquisition de sons

Jeudi 21 de 13h30 à 15h30

Télécharger et installer des logiciels libres

Télécharger et installer des logiciels libres Accueil des nouveaux usagers sur inscription

Jeudi 21 de 15h30 à 17h30

Clic et Entrée

Jeudi 21 de 15h30 à 17h30 Samedi 23 de 9h à 10h

Samedi 23 de 9h à 10h Samedi 23 de 10h à 12h

Samedi 23 de 10h à 12h

Paramétrer son portail avec Netvibes

Mardi 26 de 18h à 20h

Édition de textes

Jeudi 28 de 13h30 à 15h30

Acquisition d'images

Jeudi 28 de 13h30 à 15h30

Jeudi 28 de 15h30 à 17h30

Clic et Entrée

Jeudi 28 de 15h30 à 17h30

> Pour participer à un atelier, il faut être abonné à l’espace multimédia et demander son inscription à chaque atelier. Les animateurs de l’espace sont présents pour vous conseiller. En cas de désistement, merci de prévenir pour laisser la place à d’autres usagers. Le programme est susceptible d’être modifié.

Mardi 26 de 18h à 20h

Samedi 30 de 9h à 10h Samedi 30 de 10h à 12h

Accueil des nouveaux usagers sur inscription Paramétrer son portail avec Netvibes Trier et comparer ses données sur un tableur Protéger son système et ses données personnelles Clic et Entrée Accueil des nouveaux usagers sur inscription Créer son blog avec Wordpress (Installation)

THÉÂTRE DYREK

L'espace multimedia est accessible à tous | Hall de l’Hôtel de Ville | 01 49 76 60 59 | multimedia@ville-joinville-le-pont.fr JEUDI 14 FÉVRIER 2013 À 20H40

24 HEURES DE LA VIE D’UNE FEMME DE STEFAN ZWEIG ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE JOSEPH MORANA Avec Sissia Buggy, Michèle Boidin, Dominique Vasserot, Romain Martin. Scandale dans une pension de famille sur la côte d’Azur au début du siècle : madame Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune Français qui pourtant n’était resté qu’une journée. Les vingtquatre heures d’une passion brève et foudroyante entre une aristocrate et un jeune homme rongé par la folie du jeu. Ce récit bref et aigu comme les affectionnait l’auteur d’Amok et du Joueur d’échecs, est une de ses plus incontestables réussites. THÉÂTRE FRANÇOIS DYREK Tarifs 13 € à 16 €, réservations 10 € à 13 €, groupes et enfants 8 €, 7 boulevard de Polangis, tél. 01 48 85 09 29

34 • Joinville Mag • Février & mars 2013


CULTURE

Un monde de bulles

22 525 bandes dessinées ont été lues par les Joinvillais l’an passé. Art à part entière, à la croisée de la littérature, du cinéma et de la peinture, les BD se font tour à tour aventureuses ou merveilleuses, réalistes ou fantaisistes, en noir et blanc ou en couleurs. Elles nous entraînent sur les routes du monde et nous font voyager... Voici une petite sélection inspirée des 5 000 BD qui vous attendent à la bibliothèque. LES DERNIERS JOURS DE STEFAN ZWEIG DE SOREL & SEKSIK ÉDITIONS CASTERMAN

j

PABLO : MAX JACOB (T. 1) DE JULIE BIRMANT & CLÉMENT OUBRERIE ÉDITIONS DARGAUD

Paris 1900, Exposition Universelle, un jeune peintre espagnol rencontre son premier grand amour, Fernande. C’est la vie de bohême, la fabrique de l’art moderne… Quand Pablo devient Picasso.

Sur le pont d’un paquebot en partance pour Rio, Stefan Zweig, accompagné de sa seconde épouse Lotte, s’interroge : ce nouvel exil sera-t-il leur dernier voyage ? Quand trop de culpabilité et de désespoir empêchent de vivre. De belles aquarelles qui nous invitent à une relecture de l’œuvre de Stefan Zweig.

LA GRANDE ODALISQUE DE VIVÈS / RUPPERT & MULOT ÉDITIONS AIRE LIBRE

Entre chamailleries et missions à haut risque, deux séduisantes trentenaires sévissent dans les plus grands musées du monde. Ces drôles de dames qui n’ont pas froid aux yeux, dès qu’il s’agit de dérober les plus grands chefs-d’œuvre, nous entraînent dans leurs aventures rythmées par l’audace et l’amitié.

Les rendez-vous de la bibli

1, 2, 3… Livres

BOULE À ZÉRO : PETIT CŒUR CHÔMEUR DE ERNST ET ZIDROU ÉDITIONS BAMBOO Pour les enfants Zita surnommée « Boule à zéro » est une jeune fille de 13 ans atteinte d’une leucémie. Elle séjourne si souvent à l’hôpital que les patients et le personnel soignant sont devenus sa deuxième famille. Malgré cette situation difficile, Zita reste pleine de vie et ne perd jamais son sens de l’humour. Ce premier tome se concentre sur son anniversaire qu’elle veut fêter avec ses amis de l’hôpital, le personnel et sa mère qu’elle ne voit pas souvent. Une histoire très émouvante sur un sujet délicat et peu abordé en bande dessinée.

Vous aimez lire un peu, beaucoup, passionnément… Vous aimez les romans, les polars, la BD… Vous aimez plus particulièrement un auteur, un style… Venez nous faire découvrir un livre de votre choix… Samedi 23 février 2013 à 14h30 à la bibliothèque Participation sur réservation

Dix livres et vous,

A la rencontre de nouveaux talents… Samedi 23 mars 2013 à 10h à la bibliothèque Matinée littéraire réservée aux membres du jury Cinélect.

La bibliothèque

j

j j j

j

T’es qui toi ?

Méli et Mélo sont inséparables, ils font tout ensemble ; manger, s’habiller, se laver, jouer… Ils sont aussi d’accord pour tout et sur tout ! C’est comme ça les vrais amis ! Seulement voilà… Spectacle conçu et interprété par la compagnie De Ci De Là Pour les enfants de 4 à 7 ans accompagnés d’un adulte. Samedi 13 avril 2013 à 15h30 Scène Prévert Entrée sur réservation à partir du mercredi 27 mars auprès de la bibliothèque au 01 49 76 60 32 www.ville-joinville-le-pont.fr • 35


DÉMOCRATIE LOCALE

Libre expression des trois LISTE JOINVILLE AVEC VOUS // 23 ÉLUS

LISTE JOINVILLE EN MOUVEMENT //

La réforme des rythmes scolaires

La gauche investit à Joinville

Le

décret relatif à la réforme des rythmes scolaires vient d’être publié au Journal officiel. Issu de la volonté du ministre de l’Éducation nationale de « refonder l’école de la République », il regroupe des propositions qui se juxtaposent et parfois se contredisent au cours des derniers mois. Comment nous faire croire que des solutions nouvelles sur un sujet aussi complexe que celui des rythmes scolaires, qui vont bouleverser la vie des enfants scolarisés et de leurs familles pour un bon nombre d’années, peuvent ainsi être élaborées à la sauvette avec aussi peu de concertation ? Car ne nous y trompons pas : bouger les rythmes scolaires, c’est toucher à l’organisation de toute la société et cela ne s’improvise pas ! Alors que l’intention était louable, la précipitation mise à tenir un engagement de campagne aux conséquences non mesurées génère aujourd’hui un agacement et une contestation tous azimuts, qui vont croissants au fur et à mesure que les textes tardent à établir à quelle sauce les enfants, leurs familles, les enseignants et les collectivités locales appelées à prendre le relais des temps scolaires vont être mangés. En effet, le plus grand flou règne encore sur la mise en pratique de la réforme. S’il est acquis que les enfants de maternelle et d’élémentaire auront école 4 jours ½ par semaine, dont le mercredi matin, rien n’est arrêté quant à la définition du temps scolaire. 36 • Joinville Mag • Février & mars 2013

Initialement obligatoire et gratuit pour les familles jusqu’à 16h30, il pourrait au jour d’aujourd’hui se terminer à 15h45, un temps périscolaire payant prenant alors le relais. Mais comment organiser ce temps périscolaire quand les communes ne connaissent pas encore de façon définitive les taux d’encadrement qu’elles devront respecter ? Ou ignorent comment bâtir le « projet éducatif territorial » dans lequel il devra s’inscrire ? La question du financement de la réforme est aussi un point d’achoppement : même si le ministre a promis une dotation de 50 € par élève en 2013 à condition d’appliquer la réforme dès la rentrée de septembre, comment financer les coûts de fonctionnement des années ultérieures ? Et malgré toutes ces incertitudes, les communes sont obligées de se prononcer d’ici le 31 mars sur une application de la réforme en septembre 2013 ou 2014 ! Celle-ci aura de lourdes conséquences sur l’organisation des familles, sur leur contribution au financement de la scolarité de leurs enfants et sur les finances communales : aussi, nous avons souhaité organiser d’ici la fin du mois un temps de concertation avec la communauté éducative, avant d’arrêter la position de la Ville. Nous vous tiendrons informés des décisions qui en émaneront. VIRGINIE TOLLARD Adjointe au Maire chargée de la Vie scolaire et Périscolaire FRANCIS SELLAM Conseiller municipal chargé des Conseils d’école et du Périscolaire

L

es dernières années nous avons vécu avec une réalité politique qui était celle-ci : dans la commune, un maire de droite, affilié à l’UMP et à la tête de l’État, un président et un gouvernement dominé par le même parti. Mais Joinville-le-Pont est également inclus dans deux autres collectivités, la région Île-de-France et le département du Val-de-Marne ; toutes les deux sont dirigées par des majorités rassemblant les différentes forces de gauche et écologistes. Quelles ont été les conséquences pour notre ville des actions menées par ces différentes administrations ? D’un côté, malgré de très conséquentes hausses d’impôts aussi bien municipaux que nationaux, on a vécu la fermeture de très nombreux services publics et des investissements quasiment nuls. Les organismes publics nationaux ont fermé l’agence pour l’emploi et la sécurité sociale, sans oublier le centre de tri postal et l’État a « oublié » de tenir sa promesse de traiter au plan environnemental le tronc commun des autoroutes A4 et A86. La commune n’a pas été en reste, fermant le centre d’hébergement d’urgence, de nombreux parkings (dont celui du RER), le service municipal de l’emploi ou celui consacré à la prévention en matière de santé. Quant aux équipements nouveaux, ils se limitent à une petite


DÉMOCRATIE LOCALE

listes du Conseil municipal 5 ÉLUS

LISTE POUR JOINVILLE ENSEMBLE ET UNIS // 5 ÉLUS

Aller à l’essentiel salle pour les jeunes avenue Gallieni. Le département et la région, avec une fiscalité en hausse limitée, ont, au contraire, multiplié les financements d’installations majeures pour le bien-être des Joinvillais. Le conseil général a ouvert au public la partie du parc du Parangon qui lui appartient, tandis que le conseil régional a financé le réaménagement de l’ensemble. C’est toujours la région qui a mis la main à la poche pour l’ascenseur de l’île Fanac ou l’école maternelle de Polangis. Et la réfection de la gare est engagée, sur les fonds du STIF, une institution régionale. Quant au département, il n’est pas en reste : les aménagements de la rue Jean Jaurès (devant la gare), les trottoirs du boulevard du maréchal Leclerc, la réfection complète de la rue Beaubourg… Il y a même quelques collectivités voisines qui ont accepté que leurs initiatives se prolongent à Joinville, comme la ville de Paris avec Vélib’ puis Autolib’. À l’heure du bilan, il faudra faire une comparaison : qui est capable d’investir pour l’avenir ? La réponse n’est pas difficile à trouver. C’est la gauche et les écologistes qui ont permis la mise en place d’équipements pour répondre aux besoins des habitants de Joinville. BENOIT WILLOT benoit.willot@laposte.net www.joinville-le-pont.info

L’

année 2013 s’annonce particulièrement dure, notre modèle économique qui nous place, de longue date, parmi les grandes puissances mondiales est à la peine. Nos convictions sur nos capacités à affronter les défis planétaires vacillent face à la pression des pays émergents d’Asie, ou d’Amérique du Sud. Il est donc essentiel qu’à chaque niveau de décision de notre pays soit prise en compte l’équation suivante : l’adaptation rapide aux mutations récentes tout en s’efforçant de préserver la population de leurs dramatiques conséquences. La gouvernance municipale ne peut échapper à cette impérieuse nécessité de prendre en compte les effets de l’instabilité du monde dans lequel nous vivons et la perte de repères qui s’en suit. Nos concitoyens placent devant toute autre préoccupation celle de l’emploi et du pouvoir d’achat. Si l’État a la charge de définir et de mettre en œuvre les grandes orientations en la matière, les collectivités territoriales ont un rôle majeur à jouer, compte tenu de leur compétence. La solidarité envers les personnes dans la difficulté ne peut se réduire à une écoute compassionnelle plutôt que de se doter des moyens d’agir. En matière d’emploi, un service municipal tel Agora, aujourd’hui supprimé, devrait avoir sa vocation d’accompagnement des chômeurs, complétée par un

rapprochement avec les entreprises de la ville, pour faciliter leur embauche. Malheureusement, les préoccupations de la majorité municipale sont ailleurs. De même, il est possible d’intervenir afin de préserver le pouvoir d’achat des Joinvillais. Les tarifs de services de la ville à la population (cantines scolaires, centres aérés, crèches etc...) devraient être réétudiés afin de soulager les charges des familles. Préserver la cohésion sociale est une priorité qui doit tous nous animer. Les impôts locaux ne peuvent rester à un niveau qui nous placent en tête des villes du département les plus imposées. Il est donc primordial de dépenser utile, pour dépenser mieux afin de sortir de cette course vers le « plus beau, plus grand, plus cher » auquel tente vainement de nous convertir la majorité municipale. Une chose est sûre : 100 % des Joinvillais qui voteront pour une nouvelle équipe municipale en 2014 (même s’ils n’ont pas eu l’honneur d’être sondés) exprimeront un avis largement partagé : assez de temps perdu par manque de réalisme. OLIVIER AUBRY joinville-ensemble-unis@live.fr Permanence le 09/02/2013 de 10 à 12h rdc mairie

www.ville-joinville-le-pont.fr • 37


38 • Joinville Mag • Février & mars 2013


● ●

JOINVILLE PRATIQUE

PHARMACIES DE GARDE

● ●

> Dimanche 10 février PHARMACIE GODKINE 121 boulevard de Stalingrad 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 45 16 29 72 > Dimanche 17 février PHARMACIE DES CANADIENS Résidence Panoramis 4 rue des Réservoirs 94410 Saint-Maurice Tél. 01 42 83 24 42

ÉTAT CIVIL NAISSANCES Romy Le Carré Chetcuti, Imane El Oijaji, Caëtano Lecouf Antunes, Vincent Neuilly, Mila Russo, Anaé Bourven Sousa, Cécile Hoang, Garance Philippon, Camille Graftieaux, Noa Atangana Etoundy, Mathys Gendrot, Mohamed Karam. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

MARIAGES Maxime Coquelin et Mélanie Rossier, Antonio Flores et Dalida Guessas. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

> Dimanche 24 février PHARMACIE CHIKLY DUMAS 125 avenue du Général de Gaulle 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 54 48

DÉCÈS

> Dimanche 3 mars PHARMACIE ABBOU 52 avenue de Cœuilly 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 81 65 71

PERMANENCE DU DÉPUTÉ

André Guillemard, décédé le 20 novembre 2012. Bregas Reinaldo, décédé le 5 janvier 2013. Jean-Marie Perpic, décédé le 24 janvier 2013. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

M

ichel Herbillon, député de la 8ème circonscription du Valde-Marne, dont dépend Joinville-le-Pont, assure des permanences à l’Hôtel de Ville tous les mois. Les prochaines auront lieu lundi 25 février et mercredi 27 mars à partir de 19h. Contact 01 43 96 77 23.

> Dimanche 10 mars PHARMACIE MOREL LEANDRI 20 rue Louis Talamoni 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 00 65

UN NOUVEAU PRÉFET DANS LE VAL-DE-MARNE

> Dimanche 17 mars PHARMACIE DE LA POSTE 64 rue Jean Jaurès 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 10 89

ommé lors du conseil des Ministres du 16 janvier dernier, Thierry Leleu, énarque de 56 ans et agrégé d’histoire, devient préfet du Val-de-Marne après avoir passé sept ans au sein du groupe EuroDisney dont il était depuis 2008 vice-président chargé des relations extérieures. Il remplace Pierre Dartout nommé préfet de la région Champagne-Ardenne.

> Dimanche 24 mars PHARMACIE SOUSSY 47 avenue Roger Salengro 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 42 83 94 32 > Dimanche 31 mars PHARMACIE KONUK 88 avenue de la République 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 07 95 > Lundi 1er avril PHARMACIE DERRI 43 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 01 48 83 20 34

N

Numéros utiles   Hôtel de Ville 01 49 76 60 00 Mairie Annexe 01 48 89 64 85 Allo Propreté Voirie 0800 850 420 Toute l’actualité de la ville sur www.ville-joinville-le-pont.fr Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION : Isabelle Prigent RÉDACTION : Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO : Yann Flammarion, Corinne Lebon, Dorian Lambert PHOTOS : photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales CHARTE GRAPHIQUE : Service communication de la Mairie GRAPHISME : Caroline Vidal IMPRESSION : IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC RÉGIE PUBLICITAIRE : CMP 01 64 62 26 00 DISTRIBUTION : le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12. HÔTEL DE VILLE : 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 49 76 60 00 – www.ville-joinville-le-pont.fr

10-31-1093 Certifié PEFC pefc-france.org

www.ville-joinville-le-pont.fr • 39


©YANNFLAMMARION

HÔTEL DE VILLE | 23 RUE DE PARIS | 94340 JOINVILLE-LE-PONT w w w . v i l l e - j o i n v i l l e - l e - p o n t . f r

Joinville-le-Pont Magazine n°219-FEVRIERMARS2013  
Joinville-le-Pont Magazine n°219-FEVRIERMARS2013  

Magazine municipal de la Ville de Joinville-le-Pont N°219-FEVRIER-MARS2013

Advertisement