Issuu on Google+

www.ville-joinville-le-pont.fr

NUMÉRO 207 / DÉCEMBRE 2011

JOINVILLE MAG

1


Décembre 2011 SOMMAIRE

AGENDA

4

Lundi 5 décembre à 18h30 Commémoration de la journée nationale en hommage aux MORTS POUR LA FRANCE PENDANT LA GUERRE D’ALGÉRIE ET LES COMBATS DU MAROC ET DE LA TUNISIE Hôtel de Ville

ZOOM ARRIÈRE • Le Salon des Gourmets • Jumelage • Commémorations du 11 novembre • Thé dansant • L'écluse de Saint-Maur à sec •

9

A LA UNE • Autolib' • Une fin d'année festive à Joinville • Audrey Lamy •

15

SOLIDARITÉ • Atelier Atouts Santé Seniors • Hébergement d’urgence : Plan hivernal • Une nouvelle conseillère Économique Sociale et Familiale •

16

SCOLAIRE ET JEUNESSE • Spectacles de fin d'année des scolaires • Représentants des parents d’élèves • Festival du cinéma de Saint-Maur 2011 • Sortie théâtre • Stage Batucada • Information PIJ/point cyb •

19

SPORTS • Les médailles du grappling • Un match pour lutter contre le Sida • Le RCBM enchaîne • Les bons débuts du BCJ •

20

LOCAL • Stationnement des personnes • Marchés de Joinville : stationnement réglementé • Joinville labellisé Qualitri • Dette des collectivités territoriales •

Samedi 10 décembre 20h30 AUDREY LAMY Scène Prévert Lundi 12 décembre 14h30 ATELIER ATOUTS SANTÉ SENIORS Hôtel de Ville Samedi 17 décembre 20h30 NUIT BLANCHE AU CINÉMA SPÉCIALE NOËL Scène Prévert Dimanche 18 décembre 17h VOCE INSULANE – POLYPHONIES CORSES Église Saint-Charles Mercredi 21 décembre 20h30 ENZO ENZO Scène Prévert

22

CULTURE • Éva Kopp : dragon au cœur rose • Le mystère de Joinville-le-Pont • Prix Cinélect 2012 • Esp@ce TIC • Théâtre Dyrek • Cinéma Scène Prévert •

Jeudi 5 janvier 2012

LOCALE • Conseil municipal des 31 DÉMOCRATIE enfants et des jeunes • Libre expression des trois

Vendredi 6 janvier 20h30 et samedi 7 janvier 15h30 LES MUSICALES DE SAINT-MARTIN CONCERT DU NOUVEL AN Scène Prévert

listes du conseil municipal •

34

DU CÔTÉ DE JOINVILLE • Livre et dédicace • Bourse aux jouets • Salon Bio Marjolaine • L’UNICEF lance l’alerte • Beaujolais nouveau • Théâtre de l’Abbaye •

VŒUX DU MAIRE Hôtel de Ville

Dimanche 8 janvier 12h BANQUET DES SENIORS Hôtel de Ville

35

JOINVILLE PRATIQUE • Pharmacies de garde • Cartes nationales d’identité • État civil • Inscriptions sur les listes électorales • Ecrivain public • JOINVILLE-LE-PONT MAGAZINE est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont // Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont // Directrice de la communication Isabelle Prigent // Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert // Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Corinne Lebon, Dan Tudeau, Boris Doussy // Photos photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales // Charte graphique Service communication de la Mairie // Graphisme Caroline Vidal // Impression IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC // Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 // Distribution Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, tél. 01 49 76 60 00, www.ville-joinville-le-pont.fr Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

2


Des fêtes chaleureuses et solidaires L'

année qui s'achève, dans un contexte global de crise économique mondiale, n'incite pas à l'allégresse. Si la prudence prend davantage le pas sur l'insouciance dans notre quotidien, cela ne doit pas nous empêcher d'avancer. C'est pour cela que l'équipe municipale et nos agents veillent chaque jour à gérer la ville de manière efficiente, afin de réaliser les projets utiles en employant au mieux nos ressources. La circonspection quant à l'avenir ne doit pas pour autant faire taire notre enthousiasme. La ville bouge et change visiblement pour apporter aux Joinvillais les services et le cadre de vie qu'ils attendent.

DÉCEMBRE 2011

L'année n'étant pas encore terminée, il est encore un peu tôt pour parler de bilan. Au-delà de cette année 2011, vous aurez l'occasion de découvrir, au tout début de l'année 2012, le bilan de mi-mandat de l'équipe municipale. En ce mois de décembre, nous pouvons envisager les fêtes de fin d'année avec bonheur et l'envie de partager des moments chaleureux. La magie de Noël nous tend les bras et pour fêter ensemble cette fin d'année, je vous invite à profiter des quelques réjouissances qui vont nous y conduire. La pétillante Audrey Lamy nous présente son one woman show percutant. La nuit blanche spéciale Noël du cinéma est à voir en famille. L'enceinte magnifique de l'église Saint-Charles Borromée va vibrer au son des voix puissantes et mélodieuses des polyphonies corses de Voce Insulane. Les plus jeunes peuvent compter sur le clap d'Enzo Enzo pour les transporter dans le monde des comédies musicales intemporelles. Nos séniors ne sont pas oubliés avec des ateliers dédiés leur permettant de rester en pleine forme pour profiter du traditionnel banquet de début d'année. La période de Noël, synonyme de fêtes, voit également le début de l'hiver et du froid qui met certains face à d'énormes difficultés. Nous devons donc garder les yeux ouverts et continuer de porter un regard bienveillant sur les plus fragiles de nos concitoyens. Pour cela, le gymnase Lecuirot a rouvert ses lits d’hébergement d’urgence, en liaison avec le Samu social, qui seront proposés à ceux qui se retrouvent dans la rue jusqu’au 31 mars. Chacun peut appeler le Samu social en composant le 115 pour signaler toute personne en difficulté afin de l'orienter vers la structure d'accueil adaptée à sa situation. A l'approche des fêtes, l'équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter de douces fêtes de fin d'année auprès de ceux qui vous sont chers. Des fêtes chaleureuses et solidaires, qui nous projettent vers une année 2012 sereine. OLIVIER DOSNE DÉPUTÉ-MAIRE DE JOINVILLE-LE-PONT

3


Le succès du

L

es 19 et 20 novembre derniers, les Joinvillais sont venus très nombreux visiter le Salon des Gourmets organisé par la Ville dans un décor rappelant l'attachement historique de Joinville au cinéma. Les démonstrations culinaires et ateliers ont ravi les gourmands. Les démonstrations de dressage d'animaux du cinéma avec les chouettes, perroquets et chiens ont émerveillé petits et grands et les produits proposés par les exposants ont rencontré un grand succès pour préparer les fêtes de Noël, complétant ce week-end gourmet très réussi.

4


Salon des Gourmets

5


JUMELAGE

25 bougies pour le concert

S

amedi 5 novembre, les musiciens du Strode's College de Runnymede, les Max Brassers de Bergisch et le Big band de Joinville ont fêté dignement la 25ème édition de ce moment de partage musical. Après avoir fait étalage de leur talent individuel, les orchestres se sont tous retrouvés sur scène pour un « bœuf » final sous les yeux et les applaudissements du public et des élus des 3 villes jumelles.

COMMÉMORATION

11 novembre

J

eunes et anciens se sont retrouvés pour célébrer le 93ème anniversaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale. Emmené par le députémaire Olivier Dosne, la délégation est passée par le pont de Joinville et les établissements GTC pour rejoindre le cimetière où des gerbes ont été déposées devant le monument aux morts.

Thé dansant

L

es amateurs et les professionnels de la danse de salon ont fait danser Joinville-le-Pont le temps d’un thé convivial et festif dimanche 13 novembre dernier.

6


L'écluse de Saint-Maur à sec

L'

écluse, le tunnel et le canal de Saint-Maur ont été mis à sec par Voies Navigables de France (VNF). Ainsi, les berges du canal ont été réparées, le tunnel inspecté et les portes de l'écluse, pesant chacune 30 tonnes, restaurées.

Visite de la vanne secteur La vanne secteur permet d'abaisser la ligne d'eau de la Marne sur l'Est francilien, contribuant ainsi à limiter l'impact des crues. Son état actuellement très dégradé nécessite de lourds travaux. Le député-maire de Joinville, Olivier Dosne, a rencontré Alain Gest, député de la Somme et président de Voies Navigables de France, qu'il a sollicité pour organiser un rendez-vous sur le terrain. La visite a réuni le directeur général de VNF, le directeur de VNF Joinville, des élus des communes impactées par une crue sur le périmètre d'action de la vanne secteur, Nogent, Saint-Maurice, Gournay et Neuilly-surMarne et Joinville. Le syndicat Marne Vive, Michel Riousset, président de l'ASEP et des représentants de la direction régionale de l'Équipement et de l'Aménagement d'Île-de-France étaient également présents. La vanne secteur est un ouvrage monumental. Sa masse est estimée à environ 150 tonnes. Si elle venait à être actionnée en l'état, elle risquerait de se bloquer et de stopper tout trafic fluvial entre la Marne et la Seine.

Après un état des lieux, Olivier Dosne a rappelé son souhait d'atteindre au plus vite le bouclage financier de la réfection de la vanne. Monsieur Roblin, permier maire-adjoint de Bry, a mis l’accent sur la nécessité de relancer le tour de table pour ce financement, sans attendre les résultats de l’étude. Un courrier sera donc envoyé au préfet de région à cet effet.

7


8


A LA UNE

Autolib'

À JOINVILLE EN DÉCEMBRE

Après le succès de vélib, l'offre de moyens de transport en libre service se décline sur quatre roues. Autolib’ propose ainsi la location d'automobiles électriques à Paris et dans 45 communes d'Île-deFrance, dont Joinville, qui accueille la première de ses 4 stations le 15 décembre.

S

e rendre à Paris dans un véhicule électrique en étant sûr de trouver une place sans délai, une gageure ? C'est la force du concept Autolib'. Les 3 000 véhicules et 1 000 stations prévues, à terme, à la location sur Paris et sa région, représenteraient une réduction du parc privé d’automobiles estimée à 22 500 véhicules. Moins de pollution, moins d’embouteillages, moins de stress pour tous et plus de temps pour chacun. Les Bluecars, véhicules 100 % électriques du groupe Bolloré, ont été retenus pour ce nouveau service de location en trace directe, c'est-à-dire sans retour obligé du véhicule au point de départ, à l'instar du Vélib'. L'abonnement peut se faire dans les espaces Autolib' via une borne automatique en se munissant de son permis de conduire, d'un justificatif de domicile de moins de trois mois, d'un RIB et d’une carte bancaire. Le coût de l'abonnement varie de 10 à 144 euros et le prix de la demi-heure de location de 5 à 7 euros. La franchise s'élève de 150 à 200 euros en cas d'accident. À Joinville, la station implantée place du 8 mai 1945 recevra un « espace Autolib' » avec un agent pour renseigner et guider les utilisateurs. Après s'être abonné, la location d’un véhicule se fait en quelques minutes. Il suffit de se rendre à la station Autolib’ la plus proche, de s’identifier sur la borne principale et de valider le choix du véhicule proposé. L’usager peut,

AUTOLIB' LE SYNDICAT

s’il le désire, désigner une station de destination afin d’y réserver une place. Véhicule électrique oblige, il faut le débrancher avant de s'installer pour composer son code secret sur l’écran tactile. On peut alors circuler dans toute l’Île-de-France, mais pas en dehors, en s’orientant grâce au GPS embarqué. Une fois arrivé à destination, il suffit de garer son véhicule sur sa place réservée ou sur toute place Autolib’ libre puis de le brancher et de clore sa location à la borne. Selon le syndicat Autolib', l'utilisation de ce service va permettre une réduction du nombre total de kilomètres parcourus en automobile, une baisse du taux de possession individuelle d’un véhicule et une diminution du nombre de véhicules stationnés sur l’espace public. Joinville va accueillir au mois de décembre une première station avec son espace Autolib', place du 8 mai 1945. Dans les 3 mois suivront 3 nouvelles stations. Celles-ci seront situées place Mozart, place de Verdun et rue Émile Moutier. www.autolib.eu

Une station en décembre à Joinville, trois autres dans les trois mois…

Le syndicat mixte est la structure administrative mise en place par les communes pour lancer et gérer la délégation de service public Autolib’. La Ville de Paris a proposé à 81 communes d'Île-de-France de participer au projet, 45 villes y ont à ce jour adhéré. Dans cette optique, chaque collectivité territoriale membre a voté une délibération d’adhésion au syndicat mixte, responsable et interlocuteur unique du projet, pour coordonner les procédures d’appel d’offres et de déploiement puis contrôler la bonne exploitation du service.

BLUECAR, L'AUTO ÉLECTRIQUE D'AUTOLIB' Les Bluecars du groupe Bolloré, retenues par le syndicat Autolib', sont 100 % électriques. Leurs carrosseries deux portes sont prévues pour transporter quatre personnes au maximum. Des sangles sont prévues pour attacher un siège-bébé. Inutile de penser à faire un déménagement avec cette citadine au coffre assez exigu dont l'autonomie est annoncée entre 150 et 250 km selon le type de trajet.

9


À LA UNE

ENZO ENZO

Clap sur les comédies musicales d'antan

CINÉMA

Nuit blanche spéciale Noël

L

es grands connaissent Enzo Enzo comme « juste quelqu'un de bien », titre qui a fait le succès de l'artiste couronnée par un trophée aux victoires de la musique en 1995. Depuis, elle s'est tournée vers le jeune public. Avec « Clap », Enzo Enzo rend hommage aux comédies musicales qui ont bercé sa prime jeunesse. Une recette pour un cake d’amour, un pas de danse qui mène au paradis, une chanson pour apprendre les notes de musique et une autre pour avoir le rythme, un pt’it morceau de sucre qui rend la vie plus douce, un voyage au pays des rêves en traversant un arc-enciel ! Avec son énergie et son goût des belles mélodies, Enzo Enzo transmet ces chansons afin que ces films féeriques ne s’échappent pas de l’imaginaire collectif. Un voyage musical avec Mary Poppins, le Magicien d'Oz, la Mélodie du bonheur, Singing in the rain et Peau d'Âne. « J'ai des souvenirs de cinéma, de robes qui tournent, d'hommes qui dansent, de personnages seulement dessinés, mais qui parviennent à vous faire pleurer dans le noir. Des chansons gaies et des numéros époustouflants qui 10

font long feu dans ma mémoire et dont je n’aimerais pas que les enfants d’aujourd’hui perdent la trace. Alors pour que ces chansons parviennent aussi dans leurs cœurs, je passe par mon bonheur de chanter pour leur rapporter, sans artifice, ces quelques chansons chéries. Je m’en remets à la beauté qu’elles portent et souhaite qu’elles donnent envie à ce jeune monde de découvrir ou revoir des films dont elles sont extraites ». Alors, sifflons, chantons, et profitons-en pour découvrir ou retrouver la magie de ces films à quelques jours de noël ! Spectacle destiné au jeune public, à partir de 5 ans Mercredi 21 décembre 15h30 Scène Prévert Spectacle gratuit, sur réservation au 01 49 76 60 10

P

our sa 3ème édition, la nuit blanche au cinéma fait découvrir ou redécouvrir toute la magie de Noël, autour de films récents et cultes. Partagez un moment convivial, magique et gourmand en profitant d'un buffet avec boissons chaudes et chocolat. Quatre films et des surprises raviront petits et grands : A la croisée des mondes : la boussole d'or (1h53) Le Grinch (1h44) Le Drôle de Noël de Scrooge (1h36) L'Étrange Noël de Monsieur Jack (1h15) Tarif unique 5 € Samedi 17 décembre à 20h30 Scène Prévert


À LA UNE

VOCE ISULANE

Spectacle Una Vita

MUSIQUE CLASSIQUE

Concert du Nouvel An

I

ssu de la rencontre de huit Corses vivant en région parisienne, le groupe Voce Isulane a été créé à la fin de l’année 1997 avec la volonté de partager et de vivre une culture commune. Après plus de 10 ans de travail et de recherches sur les chants traditionnels, le groupe Voce Isulane a consacré près de deux années à rassembler un répertoire d’une vingtaine de chants destinés à être réarrangés et interprétés en polyphonies a capella. Voce Isulane a ainsi retrouvé des textes dont plus de la moitié étaient peu à peu tombés dans l’oubli et seulement accompagnés d’une simple mélodie. Un long travail d’arrangement à plusieurs voix et parfois de création pure a alors permis de retrouver des chants connus de tous les anciens. Ce spectacle a été créé pour rassembler et permettre la découverte de ces chants par un large public.

D

ans la tradition des concerts du Nouvel An, l’ensemble « Les musicales de Saint-Martin » rend hommage aux plus grands compositeurs (Mozart, Brahms, Strauss...) en reprenant les airs les plus célèbres. Vendredi 6 janvier 2012 à 20h30 Samedi 7 janvier 2012 à 15h30 Scène Prévert Entrée libre

POUR TOUS LES SPECTACLES, RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS AU 01 49 76 60 10

Dimanche 18 décembre à 17h Église Saint-Charles Borromée 11


À LA UNE

Audrey Lamy JOINVILLE AVANT VEGAS

Quand d’autres doivent se faire un nom, Audrey Lamy a réussi à imposer son prénom. Cette jeune humoriste pétillante, dont la voix grave contraste avec un corps fluet, séduit par son talent et sa vivacité. Un don comique indéniable qu’Audrey met au service de son premier one woman show, « Dernières avant Vegas », de passage à Joinville le 10 décembre prochain.

R

évélée dans le film « Tout ce qui brille », pour lequel elle a été nominée aux Césars dans la catégorie « meilleur espoir », Audrey Lamy s’est imposée en peu de temps comme la révélation de la scène comique française. Télé, cinéma et maintenant spectacle, elle triomphe partout où elle passe. Le public la connaît surtout pour son rôle dans la série « Scènes de ménage », où elle incarne depuis 2009 le personnage de Marion, petite amie au caractère bien trempé et à la mauvaise foi assumée, un rôle qui lui va comme un gant. Si l’on sent chez Audrey Lamy une prédisposition pour le burlesque et l’autodérision, son talent s’exprime aussi à travers une véritable aisance sur scène acquise grâce à une formation de théâtre classique. Débarquée en 2003 à Paris, attirée par les planches depuis que, plus jeune, sa sœur l’emmenait en cachette aux répétitions de théâtre, Audrey Lamy passe avec succès le concours du Conservatoire National de Théâtre. Trois ans de formation s’enchaînent où elle travaille avec des metteurs en scène de renom tels que Philippe Adrien ou encore Arpaad Scilling. Plus que la comédie, c’est la tragédie qui l’attire alors. Elle se régale dans les pièces classiques de Corneille ou Shakespeare. Au cours de sa formation, elle rencontre Cédric Klapisch qui apprécie sa 12

du terme. Alitée pendant plusieurs semaines en 2008 à la suite d’un accident de scooter, elle se met à écrire des sketchs, créant des personnages inspirés de ses amis, de sa famille ou sortis de son imagination. Elle teste ensuite ses sketchs dans les cafés-théâtres, plus par curiosité que par volonté d’en faire un spectacle.

« Dernières avant Vegas », un one woman show burlesque et décapant…

personnalité et son talent et lui offre un petit rôle dans son film « Paris » sorti en 2008. Une première apparition cinématographique qui présage de futures collaborations avec le célèbre réalisateur (« Ma part du gâteau » en 2011). Lorsque la période du Conservatoire s’achève, Audrey accumule les auditions et rôles au théâtre. C’est finalement son talent comique qui fait décoller sa carrière. Un peu par accident, au sens littéral

C’est sa rencontre avec Alex Lutz, comédien et metteur en scène, qui lui donne l’occasion de relever un nouveau challenge : monter sur scène dans un one woman show taillé sur mesure. « Dernières avant Vegas » est plébiscité par le public qui se reconnaît sans doute dans les personnages hauts en couleur, incarnés par une Audrey Lamy décapante et burlesque. De l’accro au shopping à la comédienne ratée en passant par la folle qui embrasse Brad Pitt en photo sur une poêle à frire, Audrey Lamy passe d’un personnage à l’autre avec une facilité déconcertante et s’attaque avec humour à leurs travers, jouant sur une caricature parfois à la limite de l’absurde. Un spectacle à ne pas manquer, qui a déjà reçu le Globe de cristal du meilleur one woman show ! Samedi 10 décembre à 20h30 Scène Prévert Renseignements et réservations au 01 49 76 60 10


À LA UNE

13


14


SOLIDARITÉ

Atelier Atouts Santé Seniors

L

e lundi 12 décembre, un atelier Atouts Santé Seniors aura pour thème « bien manger pour bien vieillir et préserver son capital osseux ». Au menu de cet atelier, figureront les causes de la malnutrition et ses conséquences, les secrets d’une alimentation équilibrée et adaptée, des conseils pratiques sur l’ostéoporose, les facteurs de risques et la préservation de son capital osseux. Lundi 12 décembre 14h30 à 16h30 Hôtel de Ville salle des Mariages

HÉBERGEMENT D’URGENCE

Plan hivernal L

e Centre Communal d'Action Social de Joinville gère, en partenariat avec les équipes du Samu Social, un centre d’hébergement d’urgence, d’une capacité de 7 lits, réservés exclusivement aux hommes sans domicile stable. Il est situé au gymnase Lecuirot, 28 avenue Joyeuse. L’accueil est ouvert de 23h à 7h du matin, du 15 novembre au 31 mars. La mission du centre d’hébergement d’urgence est d’accueillir et d’héberger en urgence les personnes à

Une nouvelle conseillère Économique Sociale et Familiale

L

e CCAS propose désormais un nouveau service aux personnes qui rencontrent des difficultés financières temporaires. Il s'agit du suivi social et budgétaire aux personnes seules et sans enfants. Cet accompagnement est axé sur un travail d’éducation budgétaire et d’accès aux droits. La conseillère Économique, Sociale et Familiale conseille et soutient les personnes dans les démarches à entreprendre afin de régler les difficultés auprès des créanciers, des banques, d’engager des négociations avec différents organismes. Elle peut également aider à la constitution d'un dossier de surendettement et assurer le suivi budgétaire le temps nécessaire au rééquilibrage du budget familial. Permanences à l’Hôtel de Ville sur rendezvous les 2ème et 4ème jeudi du mois Permanences en mairie annexe sur rendezvous le mercredi après-midi de 14h à 16h Contact 01 49 76 60 00

la rue et les orienter si possible vers une structure d’insertion. Elles bénéficient d'un repas chaud le soir, d'un petit déjeuner, de sanitaires et de douches. Hébergement sans condition Le Centre d’Accueil d’Urgence Sociale accueille les personnes les plus vulnérables sans discriminations, sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité de séjour. Accueil et orientation Le Centre d'Hébergement d'Urgence développe des relations, en lien avec les services de l'État, avec les lieux d’accueil de jour, les établissements de santé, les services d’urgence psychiatrique, les structures d’hébergement du département et les travailleurs sociaux de secteur. Il s'adapte également à la situation des différents publics en établissant le contact avec les organismes spécialisés dans l'orientation de publics spécifiques tels que les mineurs, les personnes étrangères ou les demandeurs d'asile.

Le 115 est un numéro d'appel d'urgence, 24h/24h, l'utiliser peut aider une personne en difficulté 15


SCOLAIRE THÉÂTRE

Spectacles de fin d'année des scolaires

c

LES MATERNELLES Théâtre Astral « La Princesse Charabia » • Lundi 5 décembre 9h15 et 10h30 école maternelle du Centre • Mardi 6 décembre 10h30 école maternelle Jean de la Fontaine • Jeudi 8 décembre 9h15 et 10h30 école maternelle Polangis • Vendredi 9 décembre 9h15 et 10h30 école maternelle P'tit Gibus Les spectacles se dérouleront dans les écoles. LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES La Compagnie du Chameau « Contes d’Hiver » • École Polangis : lundi 12 décembre et jeudi 15 décembre • École Parangon : mardi 13 décembre et jeudi 15 décembre • École Eugène Voisin : jeudi 15 décembre • École Palissy : jeudi 15 décembre Les spectacles se dérouleront en Scène Prévert.

16

RÉSULTATS DES ÉLECTIONS 2011/2012

Représentants des parents d’élèves

V

endredi 14 octobre se sont déroulées les élections des représentants des parents d’élèves aux Conseils d’Administration des 8 écoles maternelles et élémentaires qui comptent 66 classes. Trois fédérations étaient représentées, L'Union Nationale des Associations Autonomes de Parents d'Élèves (UNAAPE), la Fédération des Conseils de Parents d'Élèves (FCPE) et la fédération des Parents d'Élèves de l'Enseignement Public (PEEP). L'UNAAPE obtient 35 des 66 sièges à pourvoir au sein des 8 écoles élémentaires et maternelles de Joinville, devant la FCPE qui en obtient 26. La PEEP en compte quant à elle 5. Sur les deux collèges de Joinville, 12 sièges étaient à pourvoir. L'UNAAPE et la FCPE en glanent 5 chacune, la PEEP en obtient 2.


JEUNESSE Festival du cinéma de Saint-Maur 2011

SORTIE THÉÂTRE

epuis plusieurs années, Joinville est partenaire du festival « Sur les pas de mon oncle » et offre le prix du scénario. Cette année, c'est le film d'animation « 46 cm » de Teresa Bandini, Claudia Casapieri et Paolo De Murtas qui a obtenu le prix, remis par Pierre Marchadier, maire-adjoint à la culture de Joinville. Après « Get Out », l'an passé, c'est la seconde fois qu'un film d'animation est récompensé. Augustin Courbot, lycéen et joinvillais, était membre du jury : « je suis passionné de cinéma et j’ai eu la chance d'être membre du

Le service Jeunesse organise, samedi 17 décembre à 21h, une sortie famille au Théâtre du Petit Montparnasse ouverte aux familles inscrites au dispositif « ateliers et sorties Familles ». Avec « Mysteric : le plus grand des magiciens », Éric Antoine, qui mesure près de deux mètres, présente un nouveau show qui mêle performance, humour, magie, prestidigitation, danse, musique et poésie... À partir de 7 ans Inscriptions et informations au service jeunesse : 01 49 76 94 22

D

jury dans la catégorie « - de 18 ans » au festival de court métrage à Saint-Maur. Suite à un stage au cinéma de Joinville, j'ai découvert les activités audiovisuelles de la Junior Association ETV au sein de la mairie et je me suis impliqué jusqu'à en devenir le président. Avec l’aide de 5 autres lycéens, nous avons regardé les films sélectionnés, puis nous avions une heure pour délibérer et choisir le meilleur court métrage. Les films ont été réalisés par des jeunes avec leurs propres moyens ou avec l’aide de leur lycée. Nous avons jugé les films selon les techniques de réalisation (plans, sons, montage…), leur contenu et leur originalité. Nous avons finalement choisi le court métrage « Dialogue de sourds », un film comique réalisé par Quentin Lourenco. C’est celui qui nous paraissait le plus complet du point de vue de la mise en scène et du montage. C’est aussi celui qui nous a fait le plus rire et qui est assumé jusqu’au bout ».

Inscriptions et informations au Service Jeunesse 27 avenue Gallieni 01 49 76 94 22

Stage Batucada

L

a batucada est un genre de musique avec des percussions traditionnelles brésilienne. Sur un tempo plus lent que la samba de Rio, la batacuda est construite de façon relativement simple tout en gardant un aspect très festif et dansant. C'est pourquoi son apprentissage est tout à fait abordable y compris par des néophytes. La musique à la portée de tous, les plaisirs de jouer en groupe, une activité très physique et la découverte d'une culture fascinante, c'est tout cela qui fait le succès de la batucada. Du 19 au 30 décembre, tous les matins, de 10h à 11h30 jeune public et de 11h30 à 13h tout public Association Tempo www.associationtempo.com

Information PIJ/point cyb Vous avez moins de 18 ans, vous souhaitez vous familiariser avec l'univers de la vidéo, alors venez rejoindre ETV (Extra Tétra Vision). Vous pourrez apprendre à faire des reportages, des films, participer à des concours… ETV est une Junior association qui permet aux jeunes de 12 à 18 ans de réaliser des films tout en découvrant la dynamique associative. Pour plus d'information ou pour nous rejoindre, rendez-vous le mercredi après-midi (sauf pendant les vacances scolaires) de 14h30 à 16h30 au PIJ/point cyb, hall de la mairie, 23 rue de Paris. Pendant les vacances scolaires, le PIJ/point cyb sera fermé du 19 au 26 décembre inclus. Réouverture mardi 27 décembre à 14h. 17


18


SPORTS NAGA

Les médailles du grappling

S

amedi 5 novembre, le Palais des Sports de Levallois accueillait le grand tournoi européen annuel de NAGA (North American Grappling Association, organisation de grappling nord-américain). Cette compétition internationale comporte des catégories hommes, femmes et enfants. Ils peuvent tous combattre en grappling-lutte ou en jutjitsu-judo. Cette année encore, les compétiteurs de Joinville se sont illustrés en raflant une quinzaine de

UN MATCH

Pour lutter contre le Sida

A

fin de lutter contre le Sida et pour rappeler les dangers de la maladie et les conseils de prévention, les associations Sida Info Service et Artistes Sportifs (AS) de Cœur ont décidé d’unir leurs efforts en organisant un match à vocation caritative. Cette dernière organise régulièrement des matches, notamment à Joinville. Le match a opposé, au stade Marcel-Saupin de Nantes, au mois de novembre, l’équipe des Ex-Canaris à la formation joinvillaise As de Cœur composée de comédiens et de sportifs. Côté As de Cœur, on retrouvait ainsi Patrice Martin, le coureur cycliste, Jérôme Pineau, les comédiens Salim Kechiouche, Johan Libereau, Arthur Jugnot, et bien d’autres encore comme Laurent Robert. L’ex-footballeur de Montpellier, Paris SG, Newcastle et Benfica a accepté de venir apporter son aide. L’équipe As de Coeur, malgré sa bonne volonté, a concédé la victoire aux Canaris 3-1. Des stands avaient été installés dans l’enceinte du stade par Sida Info Service pour mettre à disposition du public brochures et renseignements. n RUGBY

Le RCBM enchaîne

6

médailles et la grosse ceinture de la catégorie des combattants experts avec Sehmi Mokdad. Les 8 Joinvillais inscrits au tournoi ont tous fait au moins un podium, dont 5 d’entre eux dans les deux disciplines à la fois, en grappling-lutte et en jutjitsu-judo, 6 d’entre eux en ont fini premier. Le Submissionteam, situé au 1 rue Henri Barbusse, réalise donc une belle moisson sur cette prestigieuse compétition. n

victoires en 6 matches, les séniors du Rugby Club des Boucles de la Marne continuent de faire honneur à leur rang de prétendant à la remontée en division nationale. Les boucles ont récemment infligé un très sévère 84 à 14 à Senlis et 47 à 0 à Viry. La confrontation avec Meaux, un ancien pensionnaire de la fédérale 3 comme le RCBM, a été plus serrée. Les

Boucles-Villiers l’ont néanmoins emporté 24 à 19 en terre meldoise. Le prochain match sera déjà capital puisqu’il verra les Val-de-Marnais affronter Rueil, qui devance le RCBM au bénéfice des bonifications. Le vainqueur de cette confrontation dans les Hauts-de-Seine, qui signera la fin de la phase des matches aller, prendra une option sur la victoire au championnat. n

LES BONS DÉBUTS DU BCJ

L

e Basket Club de Joinville a bien entamé la saison. Les équipes séniors 1 et 2, ainsi que les cadets 1 et 2 ont remporté leurs premiers matches. Les minimes et les cadettes ont connu la défaite, mais la saison va être longue et bien d���autres rencontres restent à disputer. 19


LOCALE

STATIONNEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES

MARCHÉS DE JOINVILLE

Des règles à respecter

Un stationnement réglementé

D

epuis le 1er janvier 2011, seule la carte de stationnement pour personnes handicapées (modèle des communautés européennes ci-dessous) est légalement et juridiquement valable, pour utiliser les places de stationnement aménagées pour les personnes handicapées. Le stationnement non justifié sur une place réservée aux personnes handicapées est passible d'une contravention de 135 euros. Utilisation frauduleuse La carte de stationnement pour personnes handicapées est strictement

personnelle et n'est pas liée à un véhicule. Toute utilisation de la carte de stationnement pour personnes handicapées par d'autres personnes que le titulaire est passible d'une contravention de 5ème classe soit 1 500 euros. Faux et usage de faux La fabrication ou l'utilisation d'un faux de cette carte de stationnement est sévèrement sanctionnées. Ils sont punis de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

COLLECTE DES DÉCHETS

Joinville labellisé Qualitri

20

La labellisation Qualitri est ouverte aux communes de plus de 10 000 habitants. Ce label est délivré notamment par l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (Ademe), Éco-Emballages et l'Association des Maires de France. L'obtention du label qualité collecte Qualitri est soumis à différents critères regroupés autour de 4 axes. Le service illustre la satisfaction des usagers. L'économie représente la maîtrise des coûts. L'environnement porte sur la réduction des impacts environnementaux. L'aspect social a trait aux conditions de travail du personnel. La qualité du service assuré aux

Joinvillais sur l'ensemble des filières de tri a permis à la ville d'obtenir ce label. En plus du service « Allo voirie », l'ambassadrice du tri suit au plus près la qualité du tri sélectif et va au contact de la population dans un esprit pédagogique. Ajoutons que les véhicules de l'entreprise prestataire de la ville roulent au gaz naturel de ville, un plus dans une démarche qui s'inscrit dans la cadre du Grenelle

R

églementé par arrêté municipal, le stationnement autour des marchés joinvillais peut entraver sa mise en place par la société délégataire de ce service public. Ainsi, sur la contre-allée de l'avenue Galliéni, le stationnement est interdit chaque lundi à partir de 19h30 pour le marché du mardi et chaque vendredi à partir de 20h pour le marché du samedi. Place du 8 mai 1945, les véhicules doivent quitter l'aire du marché au plus tard à 20h le mercredi pour le marché du jeudi et à 17h le samedi pour le marché du dimanche. Tout propriétaire stationnant sur les espaces dédiés au marché durant les heures d'interdiction est passible d'une amende de 35 euros pour stationnement gênant et d'un enlèvement du véhicule.

de l'Environnement qui a fixé une réduction de 7 % des déchets sur 5 ans. Le label a été remis officiellement à la ville le 1er décembre lors du salon Pollutec.

COLLECTE PERMANENTE DES DÉCHETS VERTS

L

a collecte des déchets verts (végétaux issus des tontes des pelouses, feuilles, tailles de haies et d’arbustes, produits d’élagages d’arbres, déchets floraux) s'effectuait jusqu'à présent du 1er avril au 15 janvier. Elle se fera dorénavant toute l'année, une fois par semaine, les déchets devant être sortis le lundi soir pour un ramassage le mardi.


LOCALE

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Joinville à l'abri des emprunts toxiques Le démantèlement de la banque Dexia, financeur important des collectivités territoriales, soulève de nombreuses questions sur l'impact de la dette de celles-ci sur leur fonctionnement et leur capacité d'investissement. Même si Joinville n'est pas concernée par les emprunts « toxiques », quelques éclaircissements s'imposent.

D

exia, né en 1996 de la de préserver ses finances d'un fusion du Crédit communal contexte tendu. La Ville va procéder de Belgique et du Crédit à la sécurisation du financement local de France, a été un des des opérations d’investissement en acteurs majeurs du crédit des lançant plus tôt dans l’année 2012 collectivités locales. Elle a ainsi sa campagne d’emprunt et ce en financé 3 milliards d'euros pour les fonction du contexte financier. Par collectivités locales françaises en ailleurs, elle sollicitera de manière 2010. précoce certaines dotations et Son exposition à la crise des subventions. Enfin, solidaire des subprimes a obligé, au lendemain difficultés des entreprises, la Ville de la disparition de Lehman veillera à maintenir la qualité des Brothers, les États français et belge délais de paiement et à réfléchir à recapitaliser la banque à hauteur au développement éventuel des de 3 milliards d’euros chacun. avances plus importantes dans le La disparition de Dexia sous sa cadre des marchés publics. forme actuelle entérine la scission de ses activités PRÉSERVER LES FINANCES DANS UN CONTEXTE TENDU belges (banque de détail nationalisée par l'État Belge) et prépare la cession de la branche française (financement des collectivités locales) à la Caisse des dépôts (CDC) et la banque postale (BP) qui acceptent de reprendre une partie du portefeuille de prêts aux collectivités locales de Dexia avec une garantie de l'État sur un certain nombre d’actifs. Joinville dispose de 5 millions d'euros d’emprunts contractés auprès de la banque Dexia, ce qui correspond, à ce jour, à 46 % de son encours consolidé. Les emprunts de la Ville auprès de Dexia ne sont pas toxiques. Il s’agit de contrats classiques à taux fixe ou à taux variable. La Ville n’aura, d’après les projections actuelles, pas besoin d’emprunts en fin d’année. Cette bonne situation devrait permettre

«

»

A LA LOUPE : LES EMPRUNTS TOXIQUES, ÉCRANS DE FUMÉE Les emprunts toxiques constituent un risque énorme. La plupart fonctionnent sur le modèle suivant : trois ou quatre ans après le début du prêt, débute la phase dite « structurée ». Les taux sont alors calculés en fonction de formules compliquées faisant intervenir la parité euro/franc suisse, ou le différentiel entre les parités euro/dollar et euro/ yen ou encore des « index moyennés livre sterling et yen », voire l'indice de la Bourse de Varsovie ! Et cela sur une période de 15 à 25 ans. Ce qui veut dire que, durant cette période, n'importe quelle évolution des marchés, à la hausse ou à la baisse, peut avoir des répercussions énormes sur le taux de remboursement de la collectivité. Au-delà du risque important de voire les taux s'envoler.

21


PORTRAIT

Éva Kopp

Dragon au cœur rose

Impressionnants cracheurs de flammes, les dragons font peur aux enfants. Beaudragon, le petit dragon dessiné par Éva Kopp, crache des petits cœurs roses. Cette Joinvillaise aux multiples talents a déjà illustré de nombreuses parutions, mais Beaudragon est son dernier bébé. Sorti au mois d'octobre, le livre est à mettre entre toutes les petites mains.

22

© Illustrations Éva Kopp

S

a palette graphique est comme un pinceau magique. Des lignes qu'elle trace au tampon ou à la plume virtuelle naissent des girafes hautes comme le ciel, des petites sorcières qu'on croirait en porcelaine ou encore, dernièrement, des dragons mignons dont le dernier rejeton crache des cœurs roses. Illustratrice par passion, Éva Kopp travaille pour assouvir, sur son temps libre, son appétit créatif. « Mon travail est avant tout alimentaire et je réalise mes illustrations chez moi sur mon ordinateur, à l'aide de ma palette graphique ». Sa créativité, Éva l'a cultivée très jeune. « À 6 ans, je voulais déjà être illustratrice pour enfants ». Une vocation en forme de prophétie qui va s'accomplir en empruntant quelques détours. Originaire de Mulhouse où ses parents tiennent un commerce, elle a obtenu un BTS commerce. Arrivée en région parisienne, elle apprend le jeu d’acteur et l’écriture de scénario. C'est ainsi qu'à 19 ans, elle écrit et monte une comédie musicale. Elle sera aussi, pendant un temps, animatrice radio pour IDFM. Les hasards de la vie l’amènent ensuite à Belfort où elle devient rédactrice pour le quotidien régional Le Pays, une période dont elle garde un souvenir ému et joyeux. Mais l'inexplicable bouillonnement créatif parisien lui manque. Elle

reprend ses pinceaux et y trouve l'évasion nécessaire pour échapper à la monotonie quotidienne d'un travail trop routinier. C'est ainsi qu'elle s'installe à Joinville. S'interrogeant sur ce qu'elle veut faire, c'est son compagnon qui l'aide à trouver la réponse. Éva passe beaucoup de temps sur les blogs d'illustrateurs pour enfants. «Lancetoi », lui souffle-t-il. Quelques démarches et un peu de persévérance plus tard, la voici engagée dans une formation de graphiste pour 8 mois. Elle étaye son bagage tout neuf avec une formation CSS et XHTML pour maîtriser les techniques du net. Peu après, elle propose quelques dessins aux prestigieuses Éditions Cartes d’art qui intègrent trois de ses créations à sa collection. Une belle carte... de visite. Le magazine

Éva Kopp est scénariste, animatrice radio, rédactrice dans la presse et désormais illustratrice de talent…

Rouzig lui confie des pages de jeux à illustrer. Elle ouvre ensuite une nouvelle page, celle de sa carrière d'illustratrice de livres pour enfants. La girafe haute comme le ciel de Johann Joubert paru aux éditions du Bout de la Rue puis Beaudragon de Régine Raymond-Garcia aux éditions Alpha Book. Voilà pour le passé et le présent. Pour l'avenir, Éva Kopp a des projets. Lolita presque sorcière, de Régine Raymond-Garcia, qu'elle illustre, devrait sortir au printemps 2012 aux éditions du Bout de la Rue. Petit à petit, Éva Kopp pose les petits cailloux qui relient ses rêves à sa réalité. Elle le dit elle-même, « parfois les rêves d’enfant deviennent réalité ». Et même si elle s'en défend, la chance n'a rien à y voir. www.evakopp.fr www.evakopp.blogspot.com


PORTRAIT

BEAUDRAGON Beaudragon vient de naître. À peine né, il gonfle, gonfle et gonfle encore ses joues ? Et devinez ce qu'il en sort ? Un puis deux et trois petits cœurs roses… Papa Dragon est très en colère. Depuis des générations, on souffle des flammes, pas des cœurs... Heureusement, l'amour et l'amitié vont tout arranger. Beaudragon aux éditions Alpha Book par l'auteur Régine Raymond-Garcia, illustré par Éva Kopp, est en vente depuis le 4 octobre pour 7,50 euros. Disponible dans toutes les bonnes librairies, Fnac... Très bien accueilli dès sa sortie, Beaudragon s'est vendu à plus de 500 exemplaires 3 semaines après sa sortie.

DÉDICACE À JOINVILLE Éva Kopp dédicacera Beaudragon et La girafe haute comme le ciel le samedi 10 décembre à la librairie des studios, 4 allée Raymond Nègre, de 10h à 13h.

23


FEUILLETON

Le mystère de

Joinville-le-Pont Un ouvrage Littinéraire de Bruno Ruslier

H

RÉSUMÉ DES ÉPISODES PRÉCÉDENTS La mystérieuse disparition sur le pont de Joinville des quatre malfaiteurs de l’hippodrome du Tremblay, la nuit précédente, fait sensation dans la ville. Le lendemain, le célèbre Victor le Magicien part à la recherche de son amie Clémence Beauregard kidnappée par des malfrats. ÉPISODE 19 Dimanche 10 juillet 1910, 17h, sur le plongeoir du record du monde. VERSION AUDIO SUR INTERNET Dès la mi-septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine, « Le mystère de Joinville » sera disponible en version audioguide. Les adeptes du feuilleton de Bruno Ruslier pourront donc télécharger le premier épisode pour écouter les aventures de Victor directement où elles se déroulent. Retrouvez tous les épisodes passés sur www.ville-joinville-le-pont.fr

24

Itinérance : cet épisode du Littinéraire se lit à la pointe aval de l’île Fanac.

allucinant ! Le plongeoir du champion du monde, Peyrusson, paraît trois fois plus élevé que le pont. Construit de simples planches et de tasseaux sur une surface de cinq mètres par cinq, l’édifice est érigé au beau milieu de la Marne, à deux pas du pont. Depuis la base de cette tour, Victor détaille les échelles qui accèdent à une série de plateformes superposées tous les cinq mètres jusqu’au sommet. Le magicien peine à croire que cette construction d’apparence si précaire puisse supporter le poids d’un homme à 35 mètres de haut. Il est cependant rassuré par les nombreuses cordes qui haubanent l’édifice sur toute la hauteur et qui viennent s’amarrer sur des lests ancrés au pied du pont. Mais à ses côtés, Monsieur Albert s’impatiente : - Ah ! Voici maintenant le clou du spectacle, je dirai même : la surprise du chef ! se frotte les mains l’organisateur de la fête, à la vue du dernier bateau du défilé. Emergeant de l’ombre du pont, une proue bien différente des canots habituels apparaît. Très haute sur l’eau, elle est en forme de lame arrondie striée de six encoches. Dans son prolongement, la coque, entièrement peinte en noire, est longue et effilée.

De mémoire de canotier, on n’a jamais vu une telle embarcation sur la Marne. Dans l’habitacle, un accordéoniste joue pour un couple d’aristocrates vénitiens confortablement installé sur de moelleux coussins. La dame arbore une magnifique robe du 17ème siècle et manie délicatement du bout des doigt un masque de plumes. Le visage dissimulé derrière un loup noir, le gentilhomme porte, sur une chemise à jabot, une veste de brocart bleu ciel aux manches bordées de galons. Ce sont certainement les plus beaux costumes de carnaval qu’on n’ait jamais vu à Joinville-le-Pont. Enfin, une exclamation de stupeur salue l’apparition du rameur qui se tient sur une minuscule plate-forme à l’arrière. Habillé d’un maillot rayé et d’un chapeau de paille orné d’un ruban rouge, il dirige son canot de dix mètres d’un seul aviron. Après un silence général ébahi, élégantes de la haute société, artisans de la Bastoche* ou ouvrières de Joinville, tous éclatent en applaudissements et crient leur admiration. C’est la première fois qu’ils voient de leurs yeux une véritable… gondole de Venise ! - Ça n’a pas été simple de faire venir une gondole sur la Marne, mais nous voilà bien récompensés ! s’extasie Monsieur Albert à la vue du public en liesse. Loin de ces considérations festivalières, Victor n’a qu’une seule idée en tête : retrouver son amie à tout prix. D’après Monsieur Albert, Clémence a regagné la rive


à cause d’un malaise il y a vingt minutes à peine. Elle devait être soutenue pour marcher, ce qui suppose que ses ravisseurs ne sont pas allés bien loin. - Il est temps de passer au record de plongeon de notre champion Peyrusson, reprend Monsieur Albert, remis de ses émotions. Regardez-le, n’a-t-il pas fière allure ? Debout à l’avant de sa barque, les bras croisés et la moustache conquérante, un athlète de haute stature, en costume de bain, parade devant la tribune d’honneur. Le public, survolté, ne ménage pas ses ovations au plongeur en prévision de son futur exploit : battre son propre record de 31 mètres établi deux ans plus tôt. Soudain Monsieur Albert se retourne vers le magicien et s’exclame interloqué : - Hé là, Victor ! Mais que faites-vous ? Mais enfin… Trop tard, le jeune homme est déjà en train d’escalader l’échelle qui conduit à la première plate-forme de la towur. Si Clémence est encore dans les environs, il a une chance de l’apercevoir de tout là-haut. - Victor, mais redescendez ! s’étrangle Monsieur Albert en jetant un regard anxieux au champion. Peyrusson va arriver… Ignorant ces protestations, Victor gravit les multiples paliers du plongeoir à toute vitesse, prêtant à peine attention aux oscillations de la tour causées par son ascension. Barreau après barreau les échelles défilent, les plate-formes se succèdent et le souffle se fait court. Le magicien est maintenant à vingt-cinq mètres de haut, c’est proprement vertigineux. Les canots lui apparaissent comme des brindilles sur lesquelles

Plongeon de 31 mètres par Peyrusson en août 1908.

s’agitent des fourmis. Une intense circulation de piétons règne sur la rive Palissy sauf dans l’usine de Charles Pathé, vide de ses ouvriers en ce jour de fête. Nulle trace de Clémence. Soudain de violents à-coups ébranlent le gigantesque plongeoir suivis d’un long et sinistre grincement. Déconcerté, le magicien se penche pour observer la base de l’édifice. Une corde se rompt juste sous ses yeux : les haubans, qui assurent la stabilité de la tour, cèdent les uns après les autres. Tout à coup le plongeoir vacille dans une nouvelle plainte terrible et Victor est projeté en arrière. Il se cramponne de justesse à un montant. Le poids du jeune homme est trop important pour la structure et la tour de 35 mètres menace de s’écrouler. Victor se

jette sur l’échelle et dévale éperdument les barreaux afin d’échapper à l’effondrement prévisible. Sur les rives, l’inclinaison subite de la tour n’a échappé à personne et la panique gagne le public. La barque du champion fait soudain demi-tour et bat précipitamment en retraite. Monsieur Albert saute dans un canot et prend la poudre d’escampette. Les embarcations alentours s'écartent en toute hâte de l’endroit supposé de la chute dans des cris affolés. Dans la tribune, partagés entre la stupeur et l’appréhension de la catastrophe, on montre du doigt cette silhouette qui dégringole les échelles de la tour. La course folle du magicien est rythmée par le sifflement des cordes qui s’effilochent avant de rompre dans une détonation sèche. Soudain, contre toute attente, il stoppe sa descente effrénée et s’immobilise net. Là ! Au milieu de l’usine Pathé Frères, une femme encadrée de quatre hommes… ce pourrait bien être… Soudain la tour est à nouveau secoué d’un puissant soubresaut. Puis comme un arbre vaincu par la tempête, dont les fibres vrillées cèdent une à une, le plongeoir géant s’incline dans un bruit terrible. Victor s’agrippe in extremis à une planche, elle craque sous son poids. Le jeune homme est précipité dans le vide, vingt mètres au-dessus de la Marne. A suivre…

Iconographie : collection Bruno Ruslier. Crédits photographiques : droits réservés pour les ayants droits non identifiés.

FEUILLETON

* Place de la Bastille 25


26


BIBLIOTHÈQUE

SÉLECTION

Prix Cinélect 2012 DIX LIVRES ET VOUS À LA RENCONTRE DE NOUVEAUX TALENTS Vous aimez lire, vous avez un peu de temps libre, vous aimez partager, vous êtes curieux et souhaitez découvrir de nouveaux auteurs… Nous vous invitons à devenir membre du jury. Une seule condition pour pouvoir participer au vote : s'engager à lire un minimum de 5 livres parmi les 10 premiers romans sélectionnés.

LE SANG DES BISTANCLAQUES de Odile Bouhier Éditions Presses de la Cité

EUX SUR LA PHOTO de Hélène Gestern Éditions Arléa

PAPA POULE de Nicolas Roux Éditions du Moteur

LE SILENCE NE SERA QU’UN SOUVENIR de Laurence Vilaine Éditions Gaïa

LES HEURES SILENCIEUSES de Gaëlle Josse Éditions Autrement

BRUT de Dalibor Frioux Éditions Seuil

AVANT LE SILENCE DES FORÊTS de Lilyane Beauquel Éditions Gallimard

MINGUS MOOD de William Memlouk Éditions Julliard

LES COLOCS de Vincent Pichon-Varin Éditions Cherche Midi

LA MAISON MATCHAIEV de Stanislas Wails Éditions Serge Safran

Tout au long de l’année, des rencontres littéraires conviviales entre lecteurs sont organisées pendant lesquelles vous pourrez échanger autour des 10 romans en lice pour le Prix Cinélect 2012. Prochains rendez-vous à 10h à la bibliothèque : • Samedi 28 janvier 2012 • Samedi 10 mars 2012 • Samedi 7 avril 2012 • Mai : vote • Juin : préparation de l’accueil de l’auteur • Septembre-octobre : remise du Prix Cinélect Merci de nous informer de votre participation au 01 49 76 60 32. INFO La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le samedi 24 décembre et le samedi 31 décembre. Bonnes fêtes à tous et bonne et heureuse année 2012 !

Consultez le catalogue de la bibliothèque sur le site internet de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr

27


CULTURE

ESP@CE TIC

Théâtre Dyrek

Technologies de l’Information et de la Communication

Programmation du mois de décembre

JOINVILLE LANCE SA NEWSLETTER

Les samedis à 20h30, les dimanches à 16h (14 €, réservations 11 €, groupes et enfants 9 €)

La newsletter s’adresse à tous ceux qui souhaitent consulter une sélection des informations qui font l’actualité joinvillaise, avec un accès plus rapide au magazine en ligne, à l’actu en photos ou encore à Joinville TV. Chaque newsletter consacrera par ailleurs un dossier à un sujet abordé de manière plus approfondie. Cette nouvelle fenêtre sur l’actualité de la Ville complète ainsi les attentes des lecteurs à travers un média facile d’accès et soucieux du développement durable par sa dématérialisation. Pour vous abonner à la liste de diffusion, vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire sur le site web de la ville : www.ville-joinville-le-pont.fr

Pour vous inscrire, flashez ce code

PROCHAINES INITIATIONS ET ATELIERS mardi 6

18h - 20h

Environnement graphique

jeudi 8

13h30 - 15h30 Informatique

Jeudi 8

15h30 - 17h30 Multimédia

Retouche d'images

Internet

samedi 10 11h - 12h

Messagerie en ligne Accueil des nouveaux usagers

Environnement graphique

Fichier dossier Copier/coller

mardi 13

18h - 20h

jeudi 15

13h30 - 15h30 Informatique

Choisir son ordinateur

jeudi 15

15h30 - 17h30 Multimédia

Acquisition du son

samedi 17 09h - 11h

Internet

samedi 17 11h - 12h

Client de messagerie Accueil des nouveaux usagers

Bureautique

mardi 20

18h - 20h

jeudi 22

13h30 - 15h30 Informatique

Télécharger et installer des logiciels libres

jeudi 22

15h30 - 17h30 Multimédia

Acquisition vidéo

mardi 27

18h - 20h

Traitement de textes

jeudi 29

13h30 - 15h30 Informatique

Ordinateur périphériques et système

jeudi 29

15h30 - 17h30 Multimédia

Acquisition image

Bureautique

Éditeur de texte

L'espace multimedi@ est accessible à tous // Hall de l’Hôtel de Ville 01 49 76 60 59 // multimedia@ville-joinville-le-pont.fr www. ville-joinville-le-pont.fr 28

Adapté et mis en scène par Claude Mann, compagnie Bords de Scène, avec Alice Katz, Hubert Dinvaux, Pauline Katz, Claude Mann, Frédéric Papion, Stéphanie Rolland, Sophie Rolland, Marie Potozniak. Alice, petite fille distraite et raisonneuse, délaisse l'histoire que sa sœur lui raconte pour suivre un lapin blanc dans son terrier, Alice est alors plongée dans un monde de non-sens, et les aventures se succèdent, plus folles les unes que les autres, mettant à mal ses idées reçues.

Clic et Entrée Ordinateur périphériques et systèmes

samedi 10 9h - 11h

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES DE LEWIS CARROLL

Le vendredi 16 décembre à 20h (16 €, sur réservation 13 €, et 10 € enfants et groupes) LE MEILLEUR DE MOI-MÊME GILLES DETROIT Gilles Détroit, avec sa bouille lunaire, et son air de ne pas y toucher est vraiment très drôle - Le Figaroscope. Son esprit caustique fait merveille - Télérama. Les sketches frénétiques s'enchaînent à un rythme soutenu et nous aspirent dans un tourbillon d'humour. On se laisse glisser dans des abîmes de fou-rire - Le Point. COURS DE THÉÂTRE - HORAIRES • Enfants, 5 à 8 ans, mercredi 13h30 à 14h30 et mardis 17 à 18h par Stéphanie Rolland. • Adolescents, 9 à 11 ans, mercredi 14h30 à 16h par Stéphanie Rolland. • Adolescents, 12 à 18 ans, mardi 20h à 21h30 par Claude Mann et Stéphanie Rolland. • Adultes, à partir de 18 ans, mardi 20h30 à 22h30 par Claude Mann et Stéphanie Rolland. THÉÂTRE FRANÇOIS DYREK 7 boulevard de Polangis - 01 48 85 09 29


CULTURE

Au programme de décembre

Cinéma Scène Prévert ÉMILIE JOLIE (1h12) Pour enfants à partir de 3 ans Dimanche 4 décembre à 15h

LA COULEUR DES SENTIMENTS

Affiches cinéma : © Allocine.com

L'INCROYABLE HISTOIRE DE WINTER LE DAUPHIN (1h52) A partir de 6 ans Mercredi 7 décembre à 14h30

TWILIGHT - CHAPITRE 4 : RÉVÉLATION PART 1 (1h57) Mercredi 7 décembre à 18h30 Dimanche 11 décembre à 18h30

INTOUCHABLES

B

(1h52) Mardi 13 décembre à 14h30 Mardi 13 décembre à 20h30 A la suite d'un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. La comédie de l'année saluée par la critique autant que par le public.

3€

(1h38) Pour enfants à partir de 3 ans Mercredi 14 décembre à 14h30 Dimanche 18 décembre à 18h30

NUIT BLANCHE SPÉCIALE NOËL

Samedi 17 décembre à 20h30 Tarif unique 5 € 4 films et des surprises qui raviront petits et grands... ✶ A la croisée des mondes : la boussole d'or (1h53) ✶ Le Grinch (1h44) ✶ Le Drôle de Noël de Scrooge (1h36) ✶ L'Étrange Noël de Monsieur Jack (1h15)

(2h26) Mardi 6 décembre à 14h30 Mardi 6 décembre à 20h30

MISSION NOËL : LES AVENTURES DE LA FAMILLE NOËL

POULET AUX PRUNES

B

(1h33) Mardi 27 décembre à 14h30 Mardi 27 décembre à 20h30 Depuis que son violon a été brisé, Nasser-Ali a perdu le goût de vivre. Il décide donc de se coucher, d’attendre la mort, et s’enfonce alors dans des rêveries profondes. À la manière des contes des Milles et une Nuits, les réalisateurs de « Persépolis » signent leur premier film en prise de vues réelles et signent un conte aussi féerique que poétique.

THE LADY

B

(2h07) Mercredi 28 décembre à 14h30 Mardi 3 janvier à 14h30 Mardi 3 janvier à 20h30 Luc Besson signe ici une histoire d’amour hors du commun entre Michael Aris, et Aung San Suu Kyi, femme d'exception qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple et deviendra par la suite, un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie.

SCÈNE PRÉVERT 23 rue de Paris, 01 49 76 60 10 Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr Vente des billets le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance. 29


30


DÉMOCRATIE LOCALE PREMIÈRE ASSEMBLÉE 2011/2012 DU

Conseil municipal

des enfants et des jeunes L

es 33 membres du Conseil municipal des enfants et des jeunes, nouvellement élus, ont tenu leur première séance plénière le 14 novembre dernier. La composition du CMEJ, où toutes les écoles élémentaires ainsi que les deux collèges sont représentés, montre l'intérêt marqué des plus jeunes pour la vie locale. Sous la houlette de mesdames Chantal Allain, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse, au Sport et aux Personnes Handicapées, Jeannine Chéry, maire-adjoint déléguée à la Petite Enfance et à la Vie Associative et monsieur Jean-Marie Platet, conseiller municipal délégué à la Politique de la Ville, les jeunes élus vont travailler sur trois commissions : • la commission Environnement et Cadre de vie, • la commission Loisirs / Culture / Sports, • la commission Solidarité / Communication. Les commissions sont prévues tous les 15 jours et n'ont pas lieu durant les vacances scolaires. Les élus ont rappelé aux enfants l'importance de leur présence à ces commissions. Le règlement intérieur du CMEJ prévoit d'ailleurs le remplacement d'un conseiller après trois absences non justifiées.

CMEJ 1 : Les élus du CMEJ entourés, en haut de gauche à droite, de Jean-Marie Platet, conseiller municipal délégué à la Politique de la Ville, Chantal Allain, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse, au Sport et aux Personnes Handicapées et Jeannine Chéry, maire-adjoint déléguée à la Petite enfance et Vie associative.

VISITE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE Les nouveaux membres du Conseil municipal des enfants et des jeunes effectueront une visite de l'Assemblée nationale en compagnie du député-maire de Joinville, Olivier Dosne le mercredi 7 décembre à 16h30.

Avant la fin de la séance, les enfants ont indiqué la commission à laquelle ils souhaitent participer : COMMISSION ENVIRONNEMENT ET CADRE DE VIE Alexia Grellier Alexis Gopikian Alexis Leclerc-Dalmet Amélie Platon Balamin Sako Basile Pichard Oscar Attal Philippe Yalin Mahamédy Doucouré Sreevatsa Avikanth Zoé Platon COMMISSION SOLIDARITÉCOMMUNICATION Esther Boukobza Fiona Comlan Inès Benidir Inès Pernot Lola Rebeix Mélina Benidir Nesrine Traikia Sacha Doukha Suzon Klein Téa Giampiccolo COMMISSION LOISIRS-CULTURE-SPORTS Anaëlle Capelle Anaïs Hammou Caroline Vasseur Dana’a Serhir Idir Achour Khaled Abdelrassoul Laura Ewart Luana Giampiccolo Nadine Mouheb Rémi Pujol Yanis Hocine William Ewart 31


DÉMOCRATIE LOCALE

Libre expression des trois LISTE JOINVILLE AVEC VOUS // 23 ÉLUS

LISTE JOINVILLE EN MOUVEMENT // 5

Une année 2012 placée sous le signe de la culture

Accessibilité en sommeil

J

oinville poursuit son engagement dans une véritable dynamique culturelle. Après un lancement en fanfare de notre saison culturelle le 16 septembre 2011, le succès remporté par les différentes manifestations de début de saison et les retours positifs et chaleureux des Joinvillais nous confortent dans notre démarche volontariste. Pour chasser la morosité annoncée de l’année 2012, nous vous proposons donc, pour les prochains mois, une programmation qui fait la part belle à l’humour, à l’amour, et qui s’attache à réveiller les souvenirs d’enfance de chacun. Noël réunira tous les publics, jeunes et moins jeunes, autour des sensations fortes suscitées par une nuit blanche cinématographique, de l’harmonie émanant des polyphonies corses traditionnelles, profanes ou sacrées, qui feront vibrer l’église Saint-Charles ou encore de la joie de vivre communicative des airs de la comédie musicale interprétée par Enzo Enzo, que nous pourrons reprendre en chœur puisque, comme ceux de Mary Poppins ou de la Mélodie du Bonheur, ils ont bercé notre enfance. Le Nouvel An joinvillais réveillera la tradition des concerts classiques, avec l’ensemble « Les musicales de Saint-Martin » qui rendra hommage à Mozart, Brahms ou Strauss, en reprenant leurs airs les plus célèbres. En février, l’amour sera à l’honneur pour la semaine de la Saint-Valentin : 32

vos déclarations d’amour seront diffusées sur grand écran, des billets doux et de nombreuses surprises vous attendront et même notre cinéma vous proposera des séances rose-baiser ! Entre décembre et mars, la Scène Prévert pétillera d’humour avec Audrey Lamy, se trémoussera avec Brigitte, le duo pop-folk qui monte, frémira au son de la voix profonde de Marie-Paule Belle, qui revisitera Barbara, swinguera avec Laurent de Wilde, l’un des meilleurs pianistes de jazz actuels, restera bouche bée devant les Bonimenteurs, deux virtuoses de l’improvisation, ou encore vibrera devant le spectacle du Concert impromptu « AllemagneBrésil », création musicale, scénique et visuelle. Enfin, notre trimestre culturel se terminera en apothéose avec Joinville Art Expo, la quatrième édition de notre rendez-vous annuel dédié à l’art contemporain. Cet événement, qui fait l’unanimité des artistes qui postulent à l’accrochage et des visiteurs qui s’y pressent nombreux, est désormais une référence culturelle dans le Val-de-Marne. Il illustre l’ambition de notre politique culturelle, dont l’objectif clairement affiché est d’allier programmation pointue et manifestations grand public, pour faire rayonner Joinville et son esprit créatif. PIERRE MARCHADIER Adjoint au maire chargé de la Culture, de la Coopération internationale et du Port de plaisance

E

n février 2005, le parlement adoptait une loi pour l’égalité des droits des personnes handicapées. Ce texte, qui avait été présenté par Marie-Anne Montchamp, précédemment députée de Joinville, est ambitieux, car il vise à autoriser une utilisation par tous des lieux et espaces publics. Les villes doivent mettre en place des commissions communales pour l’accessibilité des personnes handicapées (CCAPH), composées d’élus et techniciens, d’usagers et de personnes handicapées. En novembre 2005, une délibération unanime du conseil municipal crée cette commission, et elle se met au travail en se réunissant trois à quatre fois par an. La participation est importante, avec plusieurs associations joinvillaises (Joinville écologie, A3P, comité Fanac) et des représentants des handicapés, notamment du foyer Bernard Palissy et des Ateliers de Polangis. La commission examine des diagnostics de la voirie dans trois quartiers (Palissy, Marne, Vautier) ainsi que des bâtiments municipaux (écoles, crèches, foyers de personnes âgées, équipements culturels et sportifs, Hôtel de ville). Deux rapports annuels sont établis en 2007 et 2008 et présentés en conseil municipal, avec des propositions pour améliorer l'existant. Par exemple, l’ascenseur de l’île Fanac fait partie des suggestions de la commission, comme les répétiteurs de feux


DÉMOCRATIE LOCALE

listes du Conseil municipal

5 ÉLUS

LISTE POUR JOINVILLE ENSEMBLE ET UNIS // 5 ÉLUS

La crise aurait-elle épargné Joinville ?

piétons pour personnes malvoyantes, le réaménagement de la maternelle de Polangis ou la création de portes automatiques pour accéder à l’Hôtel de ville. Les initiatives de la commune sont remarquées, et Joinville se voit accorder, en avril 2009, un Trophée de l’innovation pour l’accessibilité par l’association des maires d’Île-de-France. Mais c’est précisément à cette date que le fonctionnement régulier de la CCAPH va s’interrompre. Il n’y a pas eu de réunion cette année, plus de comptes-rendus au conseil municipal depuis trois ans, plus de propositions nouvelles. Aucun document n’est plus mis à disposition des handicapés sur le site internet municipal. Quant aux aménagements réalisés, force est de constater que beaucoup d’entre eux vieillissent mal. Ainsi, un test réalisé mi-novembre 2011 m’a permis de constater que plus des trois-quarts des systèmes sonores informant les aveugles sur les feux de signalisation ne fonctionnaient pas. Beaucoup de trottoirs sont impraticables à des personnes en fauteuil, parfois même lorsqu’ils ont été refaits récemment. Aussi, je demanderai au conseil municipal fin novembre la remise en marche de la commission et la reprise d’un travail concerté pour que Joinville devienne un jour accessible à tous. BENOIT WILLOT www.joinville-le-pont.info 06 42 71 81 64

L

a crise habite notre quotidien. Baisse du pouvoir d'achat, chômage et morosité constituent ses effets les plus significatifs. Bien évidemment Joinville n'y échappe pas. Malheureusement, rien n'indique que la municipalité a pris en compte cette nouvelle situation et les besoins qu'elle engendre. Dans un tel contexte, les acteurs de la vie locale doivent plus que jamais assumer leur mission de proximité, la population se tournant naturellement vers les élus locaux qu'elle espère alors plus disponibles. Une des premières réponses aux anxiétés légitimes des Joinvillais passe par leur écoute attentive dans le respect et la considération. Les critiques que nous avons formulées lors de la présentation des précédents budgets se justifient pleinement. En effet, des dépenses démesurées et non prioritaires qui choquent de nombreux Joinvillais se poursuivent inexorablement. (aménagements fastueux de voirie, communication tapageuse et superficielle, études à répétition, etc.). De même il convient de s'interroger sur l'augmentation systématique du coût des services de la Ville qui pèsent sur les ménages tels que les tarifs des cantines ou des centres aérés. Et que dire du niveau record atteint par les impôts locaux depuis 2009 ? De plus en plus difficiles à

supporter, ils n'apportent en retour, ni services supplémentaires, ni même une qualité de vie à la hauteur de l'effort demandé. En outre, la situation de l'emploi mériterait une entière mobilisation de la majorité municipale. On ne peut continuer à constater avec fatalisme les pertes d'emplois consécutives à la fermeture d'entreprises de notre commune telles que GTC, Logo, Les Auditoriums, sans proposer de réponse à la mesure des lourdes conséquences qu'elles entraînent. La municipalité doit entretenir un dialogue permanent avec les acteurs économiques de la ville. Alors que pôle emploi est débordé par l'afflux de chômeurs, il est également du devoir des collectivités locales de mettre en œuvre des réponses concrètes sur leur territoire. Ainsi, les outils de l'insertion par l'activité économique, qui ont fait leur preuve, comme les chantiers d'insertion, devraient être créés à Joinville. La crise oblige à recentrer son action sur l'essentiel, aucune piste ne peut être négligée afin d'imaginer des réponses humaines et réalistes en accord avec les besoins et aspirations de la population. Encore faut-il entendre les Joinvillais, tous les Joinvillais.

OLIVIER AUBRY joinville-ensemble-unis@hotmail.fr Permanence 10 décembre RDC mairie 10h-12h 33


DU CÔTÉ DE JOINVILLE

DON DU SANG

La pénurie guette

L

es réserves de sang gérées par l'Établissement Français du Sang sont à un niveau très bas. De 12 jours habituellement, le stock total est actuellement de 10 jours. Si les dons restent stables, les besoins augmentent, notamment en raison de l'augmentation des traitements contre les cancers qui nécessitent des transfusions. Le sang artificiel n'existant pas, le don du sang demeure le seul recours pour pourvoir aux besoins en matériaux sanguins. Les pathologies hivernales risquent d'accroître les besoins en sang. Si vous n'avez pu vous rendre à la mairie le 24 novembre pour donner votre sang, vous pouvez contacter le site EFS Henri Mondor, Immeuble Tornado, 1 voie Felix Eboué à Créteil au 01 56 72 76 50. www.dondusang.net

Un avion à Joinville

P

atrick Mestre avait fait venir à Joinville un « Pou du ciel », un petit avion classé Ultra Léger Motorisé, exposé dans le hall de la mairie il y a quelques semaines. Son association, le Centre handisport de l'air Construction amateur du Valde-Marne (CHACAVM), souhaite œuvrer à l'épanouissement des personnes handicapées. Les appareils de type « Pou du ciel » ne nécessitant pas de palonnier, ils ne requièrent pas l'usage des jambes. Ils permettent donc aux personnes handicapées des membres inférieurs de passer le brevet de pilote. L'association a récemment reçu un don de la part de monsieur George Moulin. Il s'agit d'un ULM type « Autoplum » dont Patrick Mestre va achever la construction. Toute personne souhaitant s'impliquer au sein du projet et intéressée par le vol en ULM peut contacter Patrick Mestre. Centre Handisport de l'Air Construction Amateur du Val-de-Marne 47 bis avenue Oudinot Tél. 06 48 36 48 00 mestrepatrick@hotmail.fr

Centurie des plus jeunes combattants volontaires de la Résistance

À

l’heure où beaucoup d’associations d’Anciens Combattants cessent leur activité du fait de l’âge, les Anciens Combattants très jeunes Résistants 1940-45 n’avaient pas 18 ans lors de leur engagement. Afin de faire perdurer le devoir de mémoire, ceux qui souhaitent rejoindre l’association sont appelés à le faire. Contact pour le Val-de-Marne : Georges Delvoye au 01 43 76 36 37 ou 4 résidence Dulac Plaisance 94700 Maisons-Alfort

Dédicaces à la librairie des Studios

L

a librairie des Studios accueille plusieurs dédicaces le samedi 10 décembre de 10h à 13h. Eva Kopp pour ses livres Beaudragon et La girafe haute comme le ciel. Daniel Vogel pour son livre Trois petits cygnes… et puis s'en vont… Ces deux auteurs joinvillais seront accompagnés de Sabine du Faÿ pour ses livres Schram et Harrison 1, Le défi - Harrison 2, le rebelle ; Le Petit Bossu et L'enfant, le renne et le loup. Librairie des Studios 4 allée Raymond Nègre

THÉÂTRE DE L’ABBAYE

Agenda de décembre 2011 Décembre est tourné vers le jeune public : mercredi 14 et jeudi 15, la compagnie du RougeGorge présentera un théâtre de marionnettes, Le Voyage du petit Zigo ou l’aventure étonnante à l’intérieur du corps humain (séances scolaires). La programmation du théâtre est disponible sur le site : www.theatredelabbaye.fr

34


JOINVILLE PRATIQUE

Pharmacies de garde

État civil Naissances

> Dimanche 4 décembre PHARMACIE GRANGER MESSMER 23 av. du Général Gallieni 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 80

Lisa Cautela, Mahdi Pluyaud, Laïla Alhyane, Rafaël Lachgar, Alice Voorneveld, Évan Guilhot Gaudeffroy, Mira Lassoued, Louna Robin. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

> Dimanche 11 décembre PHARMACIE ABBOU 52 avenue de Cœuilly 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 81 65 71

Mariages

François Chopin et Anne de Souza-Dias, Thierry Haas et Christine Lopez. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

> Dimanche 18 décembre PHARMACIE NGUYEN 14 rue Charles Floquet 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 42 83 85 05

Inscriptions sur les listes électorales

V

> Dimanche 1er janvier PHARMACIE GALLIENI 54 avenue du Général Gallieni 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 01

BRONCHIOLITE GARDES DE KINÉSITHÉRAPIE RESPIRATOIRE LE WEEK-END : 0820 820 603

© Unclesam - Fotolia.com

> Dimanche 25 décembre PHARMACIE LA POSTE 64 rue Jean Jaurès 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 10 89

ous avez déménagé ? Même si vous habitiez déjà sur la commune de Joinville-le-Pont, il est nécessaire de faire enregistrer votre changement d’adresse par le Service des Élections avant le 31 décembre, faute de quoi vous ne recevrez plus votre carte d’électeur, ni la propagande électorale. Vous pouvez télécharger le formulaire d’inscription sur www.service-public.fr et le renvoyer par courrier accompagné des pièces justificatives au Service des Élections, ou vous déplacer en mairie ou mairie annexe avec les pièces justificatives. Vous pouvez également effectuer votre démarche en ligne, par le biais de mon.service-public.fr

STANDARD MÉDECINS 7J/7 DE 9H À 23H : 0820 800 880 Centre d’appel opérationnel jusqu’au 11 mars 2012.

Cartes nationales d’identité

L

es demandes de cartes nationales d’identité augmentent chaque année et culminent à l’approche de la période estivale. Ce phénomène provoque une surcharge importante pour les services chargés de la réception du public dans les mairies, de l’instruction et de la validation des dossiers en souspréfecture, ainsi que de la fabrication au centre national de production des titres sécurisés. Afin d’éviter autant que possible ce phénomène de pic saisonnier et d’améliorer la qualité du service public, notamment en terme de délai de délivrance des cartes d’identité, il est recommandé de déposer les demandes tout au long de l’année et si possible très en amont des départs en vacances.

Ecrivain public Pour une aide à la rédaction des lettres et documents de toutes sortes, un écrivain public se tient à votre disposition gratuitement tous les mardis matins à partir de 9h30 à la mairie. N’hésitez pas à le contacter, sur rendez-vous uniquement au 01 49 76 60 00 (demander le poste 6225).

LE MOIS PROCHAIN DANS JOINVILLE MAG JANVIER 2012

Concert exceptionnel

BRIGITTE 35


36


Joinville-le-Pont Magazine n°207-DECEMBRE 2011