Page 1

www.ville-joinville-le-pont.fr

JOINVILLE MAG NUMÉRO 197 // DÉCEMBRE 2010 //


décembre sommaire

agenda

Samedi 4 et dimanche 5 décembre

4 Zoom arrière // Joinville Expose // Jumelage //

Téléthon

Nuit blanche Halloween // Salon des Gourmets // Don du sang : merci aux bénévoles

// Hôtel de Ville

10 A la Une // Espace culturel & sportif des

Jeudi 23 décembre 20h30

15 Éco // Animations des marchés //

// Scène Prévert

Hauts-de-Joinville // Prix Cinélect 2011

16 Jeunesse // Spectacles de fin d’année des scolaires // Voyages scolaires // Représentants des parents d’élèves // Point Information Jeunesse // Service Jeunesse // La Ludo

19 Sports // Football : tournoi international des

moins de 16 ans // Des Joinvillais à New York // Christian Liénard // Le Racing Tennis Club en stage

20 Vie locale // Eneovia, et la maison recyclée // ZAC des Hauts-de-Joinville

22 Culture // Joyeuses fêtes sur les marchés //

Téléthon 2010 // Romans // Chorale Dyapason // Super Loto du Lion’s Club // Dédicaces à la librairie Mag Presse // Les Diables Verts ou la tentation d’Aragon // Feuilleton : Le mystère de Joinville-le-Pont // Théâtre et ateliers multimédia // Cinéma Scène Prévert

Concert Pietragalla Compagnie Les Diables Verts Du 21 au 31 décembre

Animations sur les marchés // Avenue Gallieni - Place du 8 Mai 1945

Jeudi 6 janvier 2011

Vœux du maire // Hôtel de Ville

Vendredi 7 et samedi 8 janvier 2011

Concert du Nouvel An // Scène Prévert - entrée libre

Dimanche 9 janvier 2011

Banquet des seniors // Hôtel de Ville

31 Démocratie locale // Conseil municipal

des enfants et des jeunes // Libre expression des trois listes du conseil municipal

34 Du côté de Joinville 35 Joinville pratique

Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont // Directrice de la communication Isabelle Prigent // Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau // Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Corinne Lebon, Béatrice Drouin, Brigitte Payan // Photos Photothèque de la mairie sauf mentions spéciales // Charte graphique Service communication de la mairie // Graphisme Caroline Vidal // Impression IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC // Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 // Distribution Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, tél. 01 49 76 60 00, www.ville-joinville-le-pont.fr


{ DÉCEMBRE 2010 // 3

Bonnes et douces

ans un contexte de crise économique persistante malgré quelques embellies, le bilan en demi-teinte de cette année 2010 nous permet difficilement d’envisager 2011 avec un optimisme qui transcenderait les incertitudes qui pèsent sur notre avenir. Je voudrais que Joinville soit épargnée par cette morosité ambiante et que notre ville demeure ce havre d’apaisement et de solidarité que nos concitoyens réclament. Il fait bon vivre à Joinville : nous bénéficions d’un environnement et d’un cadre de vie exceptionnels, renforcés par une convivialité qui n’est plus à démontrer. Cette convivialité, elle affiche délibérément en ce mois de décembre les couleurs de la fête : - fête sur les marchés, qui bruissent d’animations exceptionnelles rythmées par le pas bonhomme du Père Noël, en particulier lors des marchés supplémentaires des 24 et 31 décembre avenue Galliéni, - fête des lumières, qui brilleront joyeusement dès qu’il sera l’heure d’allumer les illuminations de Noël, - fête de la danse et du jazz, avec le spectacle avant-gardiste de la compagnie Pietragalla, le 23 décembre, - fête de la musique, avec le concert gratuit exceptionnel d’hommage à Vivaldi et à ses « quatre saisons », les 7 et 8 janvier, - et surtout, fête de tous les enfants, qui ont rendez-vous à de multiples reprises avec le Père Noël à la Scène Prévert : nos bébés l’accueilleront le 11 décembre avec un spectacle destiné aux crèches et les plus grands assisteront à de joyeuses festivités de fin d’année, « Les Enchanteurs de Noël » pour tous les élémentaires et « Kicekafessa » pour tous les plus petits de maternelle. Je veux également veiller à ce que ce Noël 2010 soit, plus que jamais, un Noël solidaire. Pour ce faire, notre ville poursuivra sa participation au Téléthon en collaboration avec le Lion’s Club. La Scène Prévert accueillera un spectacle des Utopistes le 3 décembre au soir et la Ville remettra un chèque de soutien à l’AFM. Nos aînés seront particulièrement gâtés par une joyeuse réception de début d’année, au cours de laquelle ils se retrouveront autour d’un déjeuner suivi d’une après-midi dansante. Quant à ceux qui ne pourront se rendre disponibles, ils recevront, comme tous les ans un appétissant colis gourmand. Enfin, en liaison avec le SAMU social, nous rouvrirons nos gymnases à ceux qui n’ont que la rue pour domicile, dès les premiers grands froids. Toute mon équipe se joint à moi pour vous souhaiter de passer de bonnes et douces fêtes ; essayons de faire en sorte, ensemble, que Noël n’oublie personne ! Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont, Conseiller Régional d’Ile-de-France


Z

M ARRIÈRE // 4

Joinville Expose Du 23 octobre au 6 novembre à l’Hôtel de Ville, 27 artistes joinvillais, dont 22 peintres, 4 sculpteurs et 1 photographe, ont exposé 79 œuvres. Environ 400 personnes ont visité l’exposition. Les nombreux messages sur le Livre d’or témoignent du succès de cette manifestation.


Z

M ARRIÈRE // 5

Jumelage 6 et 7 novembre

A

près la cérémonie des vœux à Joinville en début d'année, l'exposition Art+5 en juin à Bergisch (Allemagne) et à Joinville en septembre, le 50ème anniversaire du jumelage a été fêté à Runnymede (Angleterre) au cours d'un concert réunissant les trois orchestres, dont le Big Band joinvillais. Une cérémonie officielle dans un relais de chasse d'Henri VIII et un déjeuner en présence du secrétaire d'État des transports britannique, Philip Hammond, avait précédé ce rendez-vous musical. En 2011, Joinville accueillera ses villes jumelles pour le 25e anniversaire du concert des villes jumelées.

De gauche à droite : Margaret Roberts, maire de Runnymede, Félix Perron, directeur de l'école de musique de Joinville, Chantal Durand, maire-adjoint au Développement économique et à l’Emploi, Jean Davis (présidente du comité de jumelage anglais), William Willncker, 1er maire-adjoint de Bergisch, Pierre Marchadier, conseiller municipal aux Enseignements artistiques, Friedrich Haerweg, directeur de l'école de musique de Bergisch et Peter Pool, président exécutif du comité de jumelage de Runnymede.

Nuit blanche Halloween

A

l’occasion d’Halloween, le service Culturel a organisé une nuit blanche cinéma, « effrayante » tant par la faune monstrueuse qui s’y promenait que par la programmation !


Z

M ARRIÈRE // 6

1 3

4


Z

Le succès du Salon des Gourmets Les 20 et 21 novembre derniers, les Joinvillais sont venus très nombreux visiter le Salon des Gourmets organisé par la ville dans un magnifique décor de guinguettes d’autrefois. Les démonstrations culinaires et ateliers ont égayé les papilles des gourmands. La mini-ferme a ravi les plus jeunes et les produits proposés par les exposants 1 5 fruits et légumes ont rencontré un grand succès, compar jour... en chocolat ! plétant ce week-end gourmet 2 Liberté, égalité ! Des oies dressées, très réussi. guidées par leur maître et son chien,

2

ont bruyamment pavoisé dans le hall de la mairie quelques minutes. 3 Après avoir trait la chèvre, les enfants ont donné le biberon aux petits. 4 Olivier Dosne, maire de Joinville-le-Pont, a inauguré le salon samedi midi, entouré des élus.

M ARRIÈRE // 7


Z

Don du sang : merci aux bénévoles !

85

volontaires, dont 12 nouveaux donneurs, ont fait don d’euxmêmes lors de la collecte de sang organisée à Joinville le 9 novembre dernier. L’EFS et la ville de Joinville tiennent à les remercier de leur générosité. Les prochaines collectes à Joinville auront lieu jeudi 28 avril 2011 et mercredi 9 novembre 2011 de 14h à 19h30. L’EFS ayant cependant plus que jamais besoin de sang, vous pouvez aussi vous rendre sur le site de l’Etablissement Francais du Sang de l’hôpital Henri Mondor. Les dons de sang, de plaquettes et de plasma sont ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 16h et le samedi de 8h30 à 12h, tél. 01 56 72 76 50. http://www.dondusang.net

M ARRIÈRE // 9


{ À LA UNE // 10

Le nouvel espace culturel et sportif des Hauts-de-Joinville ouvrira ses portes à la fin de l’année 2013. Du lancement du projet à sa réalisation, plusieurs phases se succèdent. L’architecte qui va œuvrer à l’édification de cet équipement vient d’être désigné.

Espace culturel & sportif des Hauts-de-Joinville

P

lus de 80 équipes d’architectes ont fait acte de candidature pour travailler sur le futur équipement culturel et sportif des Hauts-de-Joinville qui sera édifié sur le site de l’ancienne gendarmerie. Le jury du concours, composé d’élus de la majorité et de la minorité ainsi que d’architectes indépendants, a retenu 3 candidats admis à remettre une offre détaillée. C’est une sélection internationale qui a donc travaillé tout l’été pour remettre ses travaux au mois de septembre 2010. Dietmar Feichtinger est un architecte autrichien. Il a notamment réalisé la passerelle Simone-de-Beauvoir qui relie la Bibliothèque Nationale de France aux quais de Seine. C’est également lui qui imaginera le nouvel accès au Mont-Saint-Michel.

Guy Vaughan est un architecte britannique. Il signe notamment le nouvel équipement sportif d’Issy-les-Moulineaux ou une école maternelle à Choisy-le-Roi. Architecte britannique d’origine iranienne, Nasrine Seraji ouvre son atelier à Paris en 1990. Depuis 20 ans, elle réunit au sein de son atelier une équipe pluridisciplinaire qui développe une réflexion singulière sur l’espace architectural. Elle a signé récemment l’extension de l’école d’architecture de Lille, une résidence étudiante dans le 15ème arrondissement de Paris et le Pavillon d’accueil de la Caverne du Dragon au Chemin des Dames dans l’Aisne. En parallèle de sa production architecturale, elle transmet son savoir aux jeunes générations comme enseignante à Princeton, Cornell, Vienne et plus récemment comme directrice de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais.


{ À LA UNE // 11

C’est le projet de Nasrine Seraji qui a finalement remporté les suffrages du jury Un espace sportif et culturel complet Sports collectifs et individuels, danse, arts martiaux, le futur espace sportif et culturel des Hauts-de-Joinville est un équipement à taille humaine, principalement dédié aux associations sportives et aux écoliers. Son ambition n’est pas d’accueillir des manifestations de niveau international, mais bien de répondre au plus près aux besoins concrets et quotidiens des utilisateurs. Dans le détail, ce nouvel équipement, qui reliera la rue de Paris à la Marne, abritera de nombreuses salles. Une salle omnisports offrira une pratique polyvalente de tous les sports collectifs (basket-ball, hand-ball, volley-ball), mais aussi du badminton, tennis, tennis de table. 100 places de gradins viendront agrémenter cette salle qui sera dotée d’une homologation départementale. Le dojo recevra un tatami de 100 m² pour accueillir les arts martiaux. Une salle de musculation complètera la palette des équipements sportifs. Côté artistique, 3 salles de danse seront disponibles avec une salle de 100 m² et une grande salle de 200 m² aménageable en deux espaces.

Nasrine Seraji, architecte du nouvel espace sportif et culturel

L’

atelier Seraji architecte & permettre de communiquer avec associés a remporté le conla Marne en créant un chemicours pour la construction du futur nement. Nous avons voulu exalespace sportif et culturel. Nasrine ter cette spécificité. Ce bâtiment Seraji nous présente sa vision de sera un véhicule entre la Marne et la ville et de l’architecture. le haut de Joinville. L’interaction «  Aujourd’hui, un architecte traavec la place publique devant la vaille avec des bureaux d’études, il Mairie va également être au cœur synthétise une série de spécialités du projet, cela fut un véritable avec sa propre vision du monde, enjeu de négocier cette difficulté. de la ville et de l’architecture. En insérant un projet dans Nous travaillons  avec un bureau quelque chose qui est existant, d’études spécialisé dans l’acousc’est-à-dire la ville, nous aurions tique, un autre spécialisé dans la pu faire un bâtiment bloquant l’acstructure pour donner au bâtiment cès à la Marne. Nous allons au un visage qui ressemble à la ville. contraire donner de la profondeur Un bureau d’étude est par ailleurs à l’ensemble, à travers un bâtispécialisé dans l’économie. Il est ment qui ouvrira une importante très important d’associer tout perspective vers la Marne afin de le monde dès le début du projet. permettre un cheminement  : la Dans une ville, ce qui est beau doit descente vers la Marne et la monl’être pour un maximum de pertée vers le haut de Joinville. C’est sonnes afin d’obtenir l’adhésion un bâtiment qui se situera bien du plus grand nombre. Il y a dans dans son temps pour s’inscrire ce projet un atout extraordinaire dans la durée et la pérennité. » incarné par la Marne et son Cet espace sportif et culturel accès direct. Ce sera un véhicule entre la Marne nouvel équipement public va et le haut de Joinville

«

»

Un équipement connecté à la ville En lien direct avec la ville, cet équipement comprendra un commerce en rez-de-chaussée permettant sa fréquentation par tous les Joinvillais, sportifs ou non. Un parking dédié d’une trentaine de places, en association avec le parking de la mairie, procurera une grande facilité d’usage. L’équipement répondra à des normes environnementales très poussées, visant notamment le label BBC, Bâtiment Basse Consommation. Il sera inauguré au cours du deuxième semestre 2013.

Nicolas Février et Nasrine Seraji, architectes du futur espace sportif et culturel, avec Josiane Darmouni et Eric Estévenin, du bureau d’études Arcoba.


{ À LA UNE // 12

Créé en 1986, le prix Cinélect récompense un « premier roman » de langue française, dont la qualité littéraire, le sujet et l’originalité lui permettraient d’être adapté au cinéma. Jusqu’à présent décerné par le club de lecture, le prix Cinélect sera dorénavant attribué par les lecteurs de la bibliothèque.

PRIX CINÉLECT 2011 Devenez un lecteur-acteur ! Le prix Cinélect s’inspire de l’histoire cinématographique de la ville. En 2007, en hommage à Dorothée Théron, conseillère municipale déléguée à la bibliothèque, il a été renommé « Prix Cinélect Dorothée Théron ».

vote mis à disposition. Le lecteur-acteur vote pour un seul roman. Fin mai, les bulletins de vote sont dépouillés et les résultats sont affichés en bibliothèque. Une dernière rencontre est organisée courant juin pour préparer la venue de l’auteur. Le prix Cinélect, sculpture originale et unique, est remis lors de la rentrée littéraire d’automne.

« Livrovores », bienvenus ! Toutes les lectrices et les lecteurs adultes inscrits à la bibliothèque peuvent désormais devenir « acteurs » du prix Cinélect. La seule condition pour pouvoir participer au vote tient à l’engagement de lire un minimum de 4 livres parmi les 10 premiers romans sélectionnés. Cette sélection de 10 romans est validée par les organisateurs (le conseiller municipal délégué à la culture, le directeur du service culturel, la directrice de la bibliothèque et la responsable du prix).

10 romans, un seul lauréat D’octobre à avril, chaque lecteur emprunte un seul roman pour une durée de trois semaines (les options « réservation  » et «  renouvellement du prêt  » ne sont pas proposées). Le vote pour élire le lauréat du prix Cinélect se déroule à la bibliothèque du 1er au 31 mai par bulletin de

« Des livres et vous, à la rencontre de nouveaux talents » Pascale Calbé et Emmanuelle Rauly animeront trois rencontres autour des dix premiers romans sélectionnés le samedi matin de 10h à 12h à la bibliothèque. Chaque rencontre se veut un moment convivial d’échanges et de partage où chacun respecte les opinions d’autrui, les valeurs d’égalité, de diversité, de liberté d’expression et de choix. > A noter, les prochains rendez-vous : - samedi 4 décembre 2010 à 10h : Des livres et vous - samedi 29 janvier 2011 à 10h : Des livres et vous - samedi 26 mars 2011 à 10h : Des livres et vous - mai 2011 : vote - juin 2011 : préparation de l’accueil de l’auteur - septembre-octobre 2011 : remise du prix Cinélect n


{ À LA UNE // 13

Evelyne Papin RESPONSABLE DE LA BIBLIOTHÈQUE DE JOINVILLE DE 1975 À 1996 « Au milieu des années 70, j’ai déménagé la bibliothèque dans la nouvelle mairie avec l’aide de mes enfants et du personnel communal. Tout était à faire alors. Avant de créer le prix Cinélect, nous animions le club de lecture. Nous y invitions des auteurs et faisions des animations autour des livres. Nous organisions aussi de nombreux débats. Par la suite, nous avons eu l’idée de créer un prix décerné à un roman ayant un rapport avec le cinéma dont le scénario pourrait faire un film. C’est madame Auté qui a trouvé le nom Cinélect. Didier Van Cauwelaert, avec « Les vacances du fantôme », fut le premier lauréat.

Didier Van Cauwelaert, premier lauréat du prix Cinélect Nous avons démarré le club de lecture du prix Cinélect avec notamment mesdames Stefgen, Auté, Le Corre, Bras et monsieur Rivolier. Nous avions jusqu’à 30 romans dans la sélection, ce qui est énorme. C’est une très bonne idée de faire évoluer ce prix et de

limiter la sélection à 10 ouvrages afin d’encourager les lecteurs à participer. Il faut saluer le travail formidable de Pascale Calbé, responsable de la bibliothèque, et de toute son équipe pour ce qu’elles font pour les lecteurs, des plus petits jusqu’aux plus grands. J’ai lancé et organisé la bibliothèque et je suis fière et heureuse de voir ce qu’elle est devenue. C’est un bonheur renouvelé de venir chaque mardi à la rencontre de toute l’équipe. » n

PIERRE MARCHADIER, CONSEILLER MUNICIPAL À LA CULTURE Pour ses 25 ans, le prix Cinélect change de formule en ouvrant le vote aux lecteurs joinvillais inscrits à la bibliothèque. Une sélection resserrée de romans,10 exactement, va permettre à un maximum de Joinvillais de participer à l’attribution de ce prix auquel nous sommes très attachés. 

La sélection du prix Cinelect 2011 Le délégué, de Didier Desbrugères, éd. Gaïa Jón l’Islandais, de Bruno d’Halluin, éd. Gaïa Et qu’advienne le chaos, de Hadrien Klent, éd. Attila La cote 400, de Sophie Divry, éd. Les Allusifs La fille de son père, de Anne Berest, éd. Seuil Althéa ou la colère d’un roi, de Karin Hann, éd. Robert Laffont Le retour de Jim Lamar, de Lionel Salaün, éd. Liana Levi Le confident, de Hélène Grémillon, éd. Plon/JC Lattès Cent seize Chinois et quelques, de Thomas Heams-Ogus, éd. Seuil Apocalipstick, de Charlotte Marin, éd. XO


{ JOINVILLE ÉCO// 15

Animations des marchés à l’occasion des fêtes de fin d’année L'Association des commerçants des marchés forains animera les marchés de Joinville avec distribution de bons d'achat valables jusqu'au 15 janvier 2011 et la présence du Père Noël les samedi 18, dimanche 19 et vendredi 24 décembre.

L’Association ACILEJ, représentant les commerces du bas de Joinville, propose aux Joinvillais de passer les fêtes de fin d'année en leur compagnie ! A cette occasion, des bons d'achats seront à gagner au tirage au sort chez les commerçants alimentaires de l'association le vendredi 24 décembre (utilisables jusqu'au 10 janvier 2011 chez tous les commerçants). Le logo de l'association sera apposé sur la vitrine des commerces participants. Les marchés auront lieu vendredi 24 décembre et vendredi 31 décembre avenue Gallieni.

NOUVELLES ENTREPRISES NATUROPATHE, MARY-JANE FREDON La naturopathie est une médecine non conventionnelle visant à équilibrer le fonctionnement de l'organisme par des moyens naturels : alimentation, hygiène de vie et nutritionnelle, phytothérapie, massages, exercices... Investie depuis 20 ans dans une approche de santé globale, Mary-Jane Fredon propose ses services de diététique et de phyto-nutrition. Mary Jane Fredon, naturopathe 95, rue de Paris / tél. 06 78 95 00 61 www.maryjanefredon.com

ADDC : LA BEAUTÉ DES FEMMES ET DES ANIMAUX Gagner du temps tout en prenant du temps pour soi, tel est le concept de ADDC. Audrey Landreau accueille ses clientes pour se faire coiffer, épiler, manucurer et bronzer. Divers soins esthétiques sont proposés ainsi que des massages. Pendant ce temps, leur animal de compagnie peut lui aussi se refaire une petite beauté au toilettage. ADDC est ouvert du mardi au samedi de 9h à 19h selon les activités et le lundi uniquement sur rendez-vous pour l'esthétique et les massages. Au Design Du Chien 16, allée Raymond-Nègre Soins 01 48 89 75 00 Toilettage 01 48 89 89 58 ad-dc@hotmail.fr Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la Ville de Joinville-le-Pont Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 49 76 60 67 / direco@ville-joinville-le-pont.fr


{ SCOLAIRE // 16

Scolaire

Spectacles de fin d'année des scolaires LES PRIMAIRES • « Mes Enchanteurs de Noël », compagnie All Five Concept. Les enfants seront plongés dans l'univers mystérieux et fantastique de Merlin où les elfes et les dragons se côtoient et où la magie et la sorcellerie règnent sans partage sur les hommes. > Lundi 13 après-midi et mardi 14 décembre matin et après-midi.

Voyages scolaires DÉPART DES CLASSES DE DÉCOUVERTE POUR LES CLASSES ÉLÉMENTAIRES • Élémentaire Polangis : 3 classes de CM2 pour Lou Riouclar du 2 au 8 avril (thème astronomie et montagne). • Élémentaire Parangon : 1 classe de CM1 pour Le Moulin Berou du 23 mars au 1er avril (thème théâtre). • Élémentaire Palissy : 2 classes de CE2 pour Cladech du 10 au 19 mai (thème préhistoire). • Élémentaire Voisin : 1 classe de CE2 + la CLIS pour Oléron du 02 au 11 mai (thème milieu marin).

LES MATERNELLES • « Histoire même pas vraie de mon ami Pierrot », compagnie Kicekafessa. Les enfants voyageront à travers des chansons des contes avec l’ami Pierrot pour retrouver la lune. > Mardi 7, jeudi 9 et vendredi 10 décembre au matin.

Représentants des parents d’élèves RÉSULTATS DES ÉLECTIONS 2010/2011 Vendredi 15 octobre ont eu lieu les élections des représentants des parents d’élèves aux Conseils d’Administration des écoles maternelles et élémentaires : SCOLAIRES

Sièges à pourvoir

FCPE

PEEP

UNAAPE

Primaire de Polangis (15 classes) Primaire Bernard Palissy (9 classes) Primaire du Parangon (7 classes) Primaire Eugène Voisin (9 classes) Maternelle de Polangis (9 classes) Maternelle P'tit gibus (6 classes) Maternelle du Centre (7 classes) Maternelle Jean de La Fontaine (4 classes)

16

10

1

5

9

4

2

3

7

2

0

5

9

0

0

9

8

4

1

3

6

4

1

1

7

2

0

5

4

0

0

4

TOTAL DES RÉSULTATS

66

26 / 39,39 %

5 / 7,58 %

35 / 53,03 %

FCPE : Fédération des Conseils de Parents d’Élèves des écoles publiques // PEEP : Fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public // UNAAPE : Union Nationale d’Associations Autonomes ou indépendantes de Parents d’Élèves.


{ JEUNESSE // 17

Jeunesse Service Jeunesse

Point Information Jeunesse

SÉJOURS HIVER JEUNES 2011

RÉSEAUX SOCIAUX

D

eux questions à Jacques Henno, journaliste et auteur, spécialiste d'Internet, qui a tenu deux conférences autour des réseaux sociaux à Joinville. - En quoi les réseaux sociaux ont-ils changé nos comportements et plus particulièrement celui des jeunes ? - « Les réseaux sociaux, comme Facebook, simplifient la vie, car ils constituent de mini-internets où l'on peut échanger des photos, raconter sa vie et discuter en direct avec ses amis. On a donc vite fait d'y passer beaucoup de temps et d'y révéler beaucoup d'informations sur soi ! » - Quels en sont les dangers ? - « Facebook est une entreprise commerciale, qui vit de la publicité. Et pour vous envoyer des publicités ciblées, elle a besoin du maximum d'informations sur vous. Attention à ne pas dévoiler à tout le monde votre vie privée ! Documentation disponible au PIJ.

• Les 8/11 ans se rendront en train à Combloux/Megève (Haute-Savoie) du 20 au 27 février 2011 Programme : ski, raquette, luge et visites. (8 places, organisme : Autrement Loisirs et Voyages)

• Les jeunes de 12/14 ans s'évaderont dans une station face au Mont Blanc du 12 au 19 février 2011. Au programme : ski, l'initiation boarder cross, snow parc, et veillées. (8 places, organisme : Compagnons des Jours Heureux)

• Aux pieds des pistes de la station La Plagne 1800 (Savoie), un séjour rythmé est proposé, du 13 au 19 février 2011, aux 15/17 ans avec des éducateurs sportifs de l'UCPA. Au programme, ski et veillées à thème. Le séjour s'effectue avec deux animateurs du service Jeunesse. (8 places, organisme : UCPA)

INFORMATIONS MÉTIERS Dans le cadre des mercredis du Réseau Information Jeunesse, le PIJ/ Point Cyb propose aux jeunes Joinvillais et à leurs parents, mercredi 8 décembre, une information « métiers », pour faciliter l’aide à l’orientation de manière ludique et interactive.

> Inscriptions à la mairie du samedi 11 au vendredi 17 décembre

PROGRAMMATION DES VACANCES SCOLAIRES DE FIN D'ANNÉE

L' Activités autour de la famille à la Ludo La Ludo » propose des activités variées en famille, informations et temps d'échanges entre parents à la résidence Espérance (1 rue Henri Barbusse) les samedis de 14h à 18h. • Samedi 4 décembre : la nutrition et l'équilibre alimentaire. Animation suivie d'un débat avec un nutritionniste. • Samedi 11 décembre : premier temps d'échanges entre parents autour des savoir-faire de chacun, des questionnements sur l'éducation, le développement de l'enfant, de l'adolescent... • Samedi 18 décembre : un avant-goût des festivités de fin d'année : une animation joyeuse avec clown, maquillage et goûter.

équipe d'animation propose aux jeunes des activités pour la fin d'année : patinoire, cinéma, cirque, atelier autour de l'Afrique, Jorky ball, Laser game, observatoire de Buthiers, jeux de société, karting, atelier pâtisserie... Programme disponible à partir du 1er décembre au service municipal de la Jeunesse, 26 rue de Paris tél. 01 49 76 94 22.

Vous pouvez aussi participer aux ateliers artistiques mensuels avec vos enfants les mercredis de 10h à 12h. Deuxième séance le mercredi 15 décembre avec les Z'Ateliers de Sophie de 10h à 12h : « Votre maison de rêve » pour construire à partir de matériel recyclé la maison de vos rêves. Le service Jeunesse accueille les jeunes durant les vacances scolaires dans les structures Jeunesse. « La Ludo » réouvrira donc ses portes le samedi 8 janvier 2011.


{ SPORTS // 19

JOINVILLE

Football : tournoi international des moins de 16 ans

Des Joinvillais à New York

A

ccompagnés de plus de 35 000 coureurs, quelques Joinvillais ont battu le bitume new-yorkais le 7 novembre dernier lors du marathon de New-York. Claude Leroy, membre de l'ACPJ et coach athlé-santé, a bouclé les 42,195 kilomètres en 3h06, un chrono qui le place en 1331ème position au classement général. A 60 ans, cette performance lui vaut surtout la 1ère place de sa catégorie dans un des plus prestigieux marathons de la planète. Michel Destouches, maire-adjoint chargé des sports, a quant à lui terminé l'épreuve en 4h17 sur un parcours pas réputé pour être rapide.

'est la troisième année que l'équipe nationale des Pays-Bas des moins de 16 ans est accueillie à Joinville pour disputer un tournoi international de football en compagnie cette année du Portugal, de la Norvège et de la France. Le stade Jean-Pierre Garchery a donc servi, durant une semaine, de camp d'entraînement aux futurs professionnels de demain. Ruud Dokter, entraîneur de la sélection hollandaise, a apprécié la qualité de la pelouse du terrain d'honneur ainsi que les deux terrains synthétiques mis à la disposition de ses joueurs. Double tenante du titre, la sélection des Pays-Bas est devancée cette année par la France, qui remporte le tournoi. Les joueurs bataves avaient pourtant bien entamé la compétition en disposant des tricolores 2 buts à 1. Les Hollandais perdaient le match contre le Portugal, avant que les Français ne passent 4 buts aux Lusitaniens. La Norvège perdant tous ses matchs, les Français s'imposent finalement à la différence de buts, devant la Hollande, le Portugal et la Norvège.

© Donald Swartz - Fotolia.com

C

CHAMPIONNATS DE FRANCE DES TRANSPLANTÉS

Deux médailles d'or pour Christian Liénard

Christian Liénard, coureur joinvillais transplanté du foie, a participé aux 18ème Jeux nationaux des transplantés et dialysés d'athlétisme qui se sont déroulés aux Sables d'Olonne. Il y a remporté deux médailles d'or sur le 800 m et le 1500 m.

Le Racing Tennis Club en stage

L

e Racing Tennis Club de Joinville organisait durant les vacances de la Toussaint un stage pour les jeunes pousses du club. Pendant une semaine, les tennismen se sont succédés sur les courts, les plus jeunes le matin, les adolescents l'après-midi tandis que les compétiteurs tapaient la balle à l'heure du déjeuner. La terre battue a donc chauffé pendant les congés.


Eneovia et la maison recyclée

{ VIE LOCALE // 20

La société Eneovia, implantée à Joinville, commercialise des logements élaborés à partir de containers réformés du fret maritime. Solidité, modularité et rapidité de construction confèrent au container un statut d’alternative écologique et crédible au logement traditionnel.

L’

usine partenaire d’Eneovia a récemment réalisé une cité étudiante au Havre constituée de containers maritimes recyclés. Le tout en 3 mois quand une construction traditionnelle en nécessite environ 18. « On peut faire encore plus vite  », précise Pascal Benveniste, PDG du groupe Eneovia qui déploie ses compétences autour de 3 pôles : le conseil en efficacité énergétique, la construction d’immobilier bioclimatique et l’activité solaire et photovoltaïque. Observant les difficultés des Franciliens à trouver un logement et la longueur des délais de construction, le jeune PDG jette un œil au-delà de nos frontières. « En Allemagne, en Scandinavie, en Hollande, en Grande-Bretagne, le container maritime est utilisé depuis 10  ans pour réaliser des logements ». Avec ce recul, en s’appuyant sur la résistance et la tenue dans le temps de ces containers en acier inoxydable, qui résistent plus de 50 ans en conditions maritimes extrêmes, Pascal Benveniste estime qu’ils ont une place à se faire dans les foyers français.

> Cette maison a été réalisée avec 6 containers. Le délai entre la commande et l’emménagement serait de quelques semaines.

> Un container, bardé de bois, peut séduire les investisseurs locatifs ou les professions libérales.

enduits et peints, le container est livré en quelques semaines, sans nuisance de chantier. Il est équipé d’origine de tous les raccords fluides et électricité et peut même être livré meublé en configuration « studio ». Les containers «  Kab’in  » peuvent aussi se muer en maison de 5 pièces de 100m2. Six containers suffisent. Deux containers de 40 pieds (12 m sur 2,45 m) et quatre containers de 20 pieds (6 m sur 2,45 m). Le tout pour 1000 euros par m2 soit 100 000 euros pour une maison familiale, livrable en quelques semaines et habitable immédiatement. Une maison dont l’efficacité énergétique, grâce à l’isolation et aux matériaux employés, est optimale.

Un studio témoin visible à partir du 15 décembre sur le parking de l’ancienne gendarmerie

Eneovia assure à ses clients un service « clés en main ». L’entreprise de Pascal Benveniste les accompagne > La cité universitaire du Havre, entièrement dans leurs démarches administratives, urbanisconstituée de containers au format studio. tiques et assure le transport et la livraison des containers. Le brillant PDG d’Eneovia sort un dernier atout de sa manche : il a De l’agrandissement au logement collectif récemment noué un partenariat avec une grande en passant par la maison individuelle banque pour proposer un financement total et rapide de Kab’in, « afin que la recherche du finanUne place qui passe par l’extension d’une maicement soit cohérente avec la rapidité de la mise son. Pascal Benveniste poursuit : « un container en place des containers ». La boucle est bouclée, de moins de 20m2, livré aménagé, se pose dans reste à chacun de juger sur pièce en visitant le stule jardin et ne fait pas obligatoirement l’objet d’un dio témoin exposé sur le site de l’ancienne genpermis de construire. C’est très intéressant pour darmerie au cours du mois de décembre. les professions libérales ou les investisseurs locatifs pour un tarif quasiment deux fois inféGROUPE STRATÈGÉCO ENÉOVIA rieur à de la construction traditionnelle. L’instal28, rue Chapsal 94340 Joinville-le-Pont lation comme le retour sur investissement sont Tél. 01 55 97 48 22 donc très rapides ». Prêt à habiter, isolé de murs www.eneovia.fr // contact@eneovia.fr


{ VIE LOCALE // 21

ZAC des Hauts-de-Joinville Le projet de requalification du quartier des Hauts-deJoinville entre désormais en phase opérationnelle. Il prévoit la réalisation de logements, de commerces et d’équipements pour répondre aux besoins présents et futurs de la population.

U

n arrêté a été pris par le Préfet le 7 juillet 2010, déclarant l’opération d’aménagement d’utilité publique, autorisant la Ville à exproprier les biens compris dans le périmètre de l’opération, en cas d’échec des négociations amiables. Il est ainsi nécessaire de connaître les parcelles qui pourraient être expropriées. C’est pourquoi la Ville a demandé au Préfet d’ouvrir une enquête parcellaire en vue de déterminer précisément les immeubles à acquérir et les propriétaires et titulaires de droits réels pour permettre la réalisation de l’opération. Jean-Jacques Gressier, maire-adjoint à l’Urbanisme, au Cadre de vie et aux Anciens combattants, vous informe que cette enquête parcellaire se tiendra en mairie de Joinville-le-Pont, 23 rue de Paris, du jeudi 2 décembre 2010 au mardi 21 décembre 2010, aux horaires d’ouverture de l’Hôtel de Ville (du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30, le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le samedi de 8h30 à 12h). Un registre d’enquête parcellaire sera tenu à la disposition du public, ainsi que l’ensemble des documents afférents à l’enquête parcellaire. > Le commissaire-enquêteur, M. Bernard Schaefer, assurera des permanences aux dates suivantes : • jeudi 02/12/2010 de 9h à 12h – Salle de Coordination, 4ème étage, services techniques, • samedi 18/12/2010 de 9h à 12h – Salle Julien, 1er étage, • mardi 21/12/2010 de 14h à 17h – Salle de coordination, 4ème étage, services techniques.

Permanences CAUE

A

compter du 7 décembre, la mairie de Joinville met en place une permanence mensuelle avec un architecte-conseil du CAUE du Val-de-Marne (Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement). Cette permanence permet aux Joinvillais de bénéficier d’un service de conseils gratuits pour tout projet de construction, d’extension, de réhabilitation, d’aménagement intérieur ou extérieur. L’architecte-conseil vous guidera pour l’étude d’une solution adaptée à votre besoin et vous orientera sur le choix des matériaux et des coloris, ainsi que pour toutes les démarches liées à votre projet. Permanences en mairie et sur rendez-vous tous les 1ers mardis du mois, entre 9h et 12h30. Renseignement et inscription : Service Urbanisme et Aménagement tél. 01 49 76 60 28.

Le Chalet en retard

L

es travaux du Chalet Jeunesse concernant le réaménagement des volumes intérieurs ont pris un peu de retard. Une expertise demandée par la ville a établi que de la colle utilisée pour poser les dalles du sol lors de la construction du chalet contenait de l’amiante, une pratique longtemps répandue. S’il n’existait aucun danger pour la santé des visiteurs lorsque les dalles étaient collées, des précautions particulières ont été prises pour la réfection du sol afin d’éliminer toute trace résiduelle d’amiante, évitant ainsi toute dispersion nuisible à la santé publique. Ces précautions prises, les travaux ont repris leur cours normal.


{ VIE CULTURELLE // 22

culture

Joyeuses fêtes sur les marchés • LA FÉE LUMINEUSE ET SON MAGE

La fée lumineuse sur échasse déambule au son d’une musique féerique, accompagnée d’un mage farceur et jongleur. Mardi 21 décembre dès 10h, marché de l’avenue Gallieni

• LES CARILLONNEURS

Du haut de leur clocher, trois musiciens annoncent en cloches et trompettes les festivités de Noël. Jeudi 23 décembre dès 10h, marché de la place du 8 Mai 1945

• LA REINE DES NEIGES ET SON MUSICIEN

La Reine des neiges sur échasse déambule en distillant de la neige accompagnée d’un musicien qui joue du steel pan, tambour d’acier aux sonorités semblables aux carillons et cloches d’église. Mardi 28 décembre dès 10h, marché de l’avenue Gallieni

• LE LIMONAIRE A L’ANCIENNE

Cet instrument de 1924, équipé d’automates marquant le tempo sur des cloches et des tambourins, enchantera petits et grands avec des chansons et des sonorités d’autrefois. Jeudi 30 décembre dès 10h, marché de la place du 8 Mai 1945

• CHŒUR GOSPEL

Sept chanteurs au répertoire festif et joyeux vous accompagneront pour cette dernière journée de l’année 2010. Vendredi 31 décembre dès 10h, marché de l’avenue Gallieni

Téléthon 2010 • LES UTOPISTES

EN REPRÉSENTATION Vendredi 3 décembre à 20h30 à la Scène Prévert, la troupe des Utopistes donnera une représentation de HEC « Haute Étude Communales », une comédie d’après Dany Toussaint. Les recettes seront reversées à l’AFM. Renseignements et réservations au 01 43 97 46 90.

• LES ANCIENNES ROULENT POUR

LE TÉLÉTHON Un baptême en voitures anciennes est proposé le samedi 4 décembre de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Départ devant l’Hôtel de Ville. Tarif : 5 euros le baptême (gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés). Renseignements au 06 09 22 56 93.

• TOURNOI DE JEUX VIDÉOS

Un tournoi de Wii, jeux de bowling et de tir à l’arc pour toute la famille sera organisé sur le parvis de l’Hôtel de Ville, samedi 4 décembre de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Tarif : 2 euros la partie. Boissons au choix (chocolat chaud, thé, café) pour 2 euros. Les gains de ces animations seront exclusivement reversés au profit du Téléthon. JOINVILLE CENTRE D’APPEL RÉGIONAL DE PROMESSES DE DONS AVEC LE LIONS CLUB Sur les départements 77, 93, 94 et 95, seuls 2 centres d’appel centralisent les promesses de dons : Evry dans l’Essonne et Joinville-le-Pont. Comme chaque année, pendant toute la durée du Téléthon quelque 850 bénévoles vont se relayer à la salle des fêtes afin de recueillir les promesses de dons.

Programme sous réserve de modifications.


Conte et fiction « HISTOIRES DU COMMENCEMENT DU MONDE »

A

travers les siècles et à travers l’espace, les histoires foisonnent pour expliquer comment tout a commencé, qui a créé le monde, pourquoi les choses existent. Aline Baldinger propose un voyage pour découvrir des mythes, des contes et des légendes qui racontent l’origine de l’univers, de la vie des hommes. Ce livre de contes, du mythe à la science, accompagné des dessins de Vanessa Dziuba, est à partager en famille. Aline Baldinger est joinvillaise et psychologue de formation. « Histoires du commencement du monde  » est son deuxième livre, après « Petit guide des grandes religions » en France, paru en 1999. « Histoires du commencement du monde », Aline Baldinger, éditions Noviny 44

culture

{ VIE CULTURELLE // 23

Concert de la chorale Dyapason

Pour son concert de Noël, la chorale Dyapason accueille son homologue de Château-Thierry, la chorale La Galvèse. Ce concert, autour de chants de Noël et de chants sacrés, aura lieu le dimanche 12 décembre à 16h à l’église Saint-Charles, rue de Paris.

Super Loto du Lion’s Club

L

e Lion’s Club organise un super loto dimanche 5 décembre 2010 à partir de 14h à la mairie au profit des enfants déshérités et en souffrance. De nombreux lots sont à gagner. Les recettes seront intégralement reversées à des œuvres sociales.

Dédicaces « SUR LA TERRE COMME AU CIEL »

M

arie vit à New York. Elle voit son existence bouleversée par un « homme » et un mystérieux manuscrit. Qui sont ces hommes étranges qui semblent lui en vouloir ? Pourquoi ces morts mystérieuses autour d’elle ? Les portes du ciel se sont ouvertes et la bataille céleste se répand sur la terre. Marie saura-t-elle accepter son destin ? Caroline Bossant a 32 ans, est ingénieur commercial et passionnée des lettres. « Sur la terre comme au ciel » est son premier roman. « Sur la terre comme au ciel », Caroline Bossant, éditions Les nouveaux auteurs/Prisma

à la librairie Mag Presse

4

auteurs seront réunis samedi 11 décembre 2010 de 10h à 13h :

> Patricia Tourancheau, chargée des affaires criminelles et des faits divers à Libération depuis 1990, dédicacera son livre « Guy Georges - la traque ». > Karine Giebel, a reçu elle le prix du Polar en 2005 et le prix du Roman Noir à Cognac en 2009, viendra dédicacer son nouveau roman « Meurtres pour rédemption ». > Ancien patron de la Police Judiciaire, Claude Cances dédicacera « Histoire du 36 quai des Orfèvres ». > Xavier-Marie Bonnot vit à Joinville-le-Pont, il présentera ses livres «  La Première Empreinte  », «  La Bête du Marais », « Les Ames sans Nom ». Il est aussi réalisateur de documentaires pour la télévision. Librairie des Studios - Mag Presse 4, allée Raymond Nègre Tél. 01 55 96 60 24 ou 06 23 50 17 33 www.librairie-des-studios.com


{ VIE CULTURELLE / PORTRAIT // 24

Mêlant musique, danse et poésie, les Diables Verts de la Pietragalla Compagnie vont enflammer la Scène Prévert le jeudi 23 décembre. Dans la « Nuit des Jeunes gens », s'appuyant sur des textes de Louis Aragon, le danseur Julien Derouault réunit des musiciens de jazz et un DJ electro hip-hop pour un concert étonnant, sur une mise en scène assurée avec Marie-Claude Pietragalla.

Les Diables Verts ou la tentation d'Aragon

I

nclassable, original, le concert des Diables Verts fait sauter les verrous de disciplines rarement rassemblées. Autour de textes de Louis Aragon, dans la « Nuit des Jeunes gens », la danse contemporaine, la poésie, le jazz et la musique électro hip-hop s'unissent pour de bon. Ce spectacle est le fruit de l'imagination et de la volonté de Julien Derouault, « j'avais envie depuis longtemps de mélanger la danse, la poésie et la musique dans un seul et même spectacle » explique le danseur qui a créé la Pietragalla compagnie avec MarieClaude Pietragalla en 2004. Il poursuit : « la poésie d'Aragon constitue la colonne vertébrale du spectacle. A cela s'ajoute la poésie du corps et de la musique ».

« Danse, jazz, electro hip-hop et poésie, un mélange que n'aurait pas renié Aragon »

Plusieurs rencontres ont favorisé la genèse de ce concert à l'ADN croisé. David et Thomas Enhco, musiciens de jazz, ont sorti trompette, piano et violon pour rejoindre le projet. Mélanger le jazz avec l'électro hiphop de Malik Berki était un vrai défi. Julien Derouault est très heureux de l'avoir relevé. « Ce mélange est tout à fait dans l'esprit du surréalisme dont Louis Aragon fut un grand animateur », souligne le danseur chorégraphe et ancien soliste au Ballet National de Marseille. Autour de ses musiciens, il va danser la poésie de Louis Aragon en déclamant les vers de « la Nuit des Jeunes gens » tirés du recueil « Les poètes ». Pour amener Aragon dans cette ronde moderne, une autre rencontre a été nécessaire. Contemporain d'André Breton et


{ VIE CULTURELLE / PORTRAIT // 25 L'ŒIL DE PIETRAGALLA

de Paul Eluard, Louis Aragon est mort le 24 décembre 1982. L'écrivain et poète fait de son ami Jean Ristat son exécuteur testamentaire. Lequel a tout de suite adhéré au projet que Julien Derouault lui présente. A l'évocation des textes d'Aragon, l'œil du danseur et chorégraphe s'allume : « Ses textes sont toujours d'actualité. Il pose sur la société un regard un peu désabusé et ironique. Il a beaucoup d'états d'âme, passe de l'euphorie à la tristesse, de la véhémence à la douceur ».

Premier concert de la tournée : le 23 décembre à Joinville Ces sentiments et ces états, les Diables Verts vont devoir les transmettre aux spectateurs. Pour cela, ils s'appuient sur la musique, qui va être particulièrement mise en avant, et sur les lumières. La représentation joinvillaise sera la première des Diables Verts, celle qui va lancer la tournée. La résidence de quelques jours à la Scène Prévert sera précieuse pour le groupe, qui pourra ainsi prendre la mesure de la scène. Pour les Diables

Danseuse étoile, directrice générale du Ballet National de Marseille, Marie-Claude Pitragalla prépare actuellement son dernier spectacle, « La tentation d'Eve », dont la première sera donnée au Palace le 25 janvier 2011. Elle assure la mise en scène de « la Nuit des jeunes gens » avec Julien Derouault. « Julien est à l'initiative de ce projet. Il voulait depuis longtemps créer ce groupe musical qui réunit la poésie, la danse et la musique avec le jazz et l'électro hip-hop. Les textes d'Aragon sont le fil conducteur du spectacle, mais il faut que tout soit à la hauteur. Il y a un travail musical, sur le texte et sur le corps à travers le mouvement. Il y a aussi un travail sur la création des personnages à travers les textes. Je suis là pour aider à trouver l'équilibre de chaque personnage et pour trouver le bon rythme. »

JULIEN DEROUAULT, DIABLE VERT CRÉATEUR

Verts, le concert du 23 décembre constitue un véritable test pour un concept innovant. Un live sans filet que Julien Derouault aborde avec une envie communicative. La danse fait parfois un peu peur par son côté élitiste. « La Nuit des Jeunes gens » est avant tout un spectacle musical, un concert. Plus même, de la bouche de son créateur : « c'est un voyage, un tableau animé dont les couleurs sont incarnées par le jazz, l'électro, la danse et la poésie, presque tous au même niveau. » Une belle occasion de désacraliser la danse et d'être les premiers à assister à un concept qui devrait faire du bruit dans un futur proche, cela à quelques pas de la bibliothèque municipale Louis Aragon ! n

Jusqu'en 2004, Julien Derouault est soliste au Ballet National de Marseille. En 2004, il fonde avec Marie-Claude Pietragalla la Pietragalla compagnie, lieu de recherche chorégraphique sur le théâtre du corps. Pietragalla compagnie collabore avec Laurent Garnier, Christophe et s'inspire de Léo Ferré pour « Ni Dieu Ni Maître » présenté à l'Olympia. Avant de créer Les Diables Verts, Julien Derouault a donné de nombreux spectacles dont il assure le rôle-titre : « Don Quichotte », « Conditions humaines », « Sade ou le théâtre des fous » ou plus récemment « Marco Polo ».


{ VIE CULTURELLE FEUILLETON // 26 RÉSUMÉ DES ÉPISODES PRÉCÉDENTS La mystérieuse disparition sur le pont de Joinville des quatre malfaiteurs de l’hippodrome du Tremblay, la nuit précédente, fait sensation dans la ville. Le lendemain, au cours d’une visite à son amie Clémence Beauregard, le célèbre Victor le Magicien est amené à secourir le gardien de la société Nautique de la Marne. ÉPISODE 8 Dimanche 10 juillet 1910, une heure de l’après-midi, boat-house de la société Nautique de la Marne, île Fanac.

Le mystère de Joinville-le-Pont Un ouvrage Littinéraire de Bruno Ruslier

- « Charles, je suis ici, à la Société Nautique ». - Laissez-moi vous présenter mon ami Victor le Magicien Depuis le balcon du boat-house, Clémence Beauregard qui me rend visite. agite son mouchoir. Sur la rivière, un homme d’une cin- Très heureux Monsieur, dit Charles Pathé en serrant quantaine d’années, confortablement installé à l’arrière chaleureusement la main de Victor. Dois-je comprendre d’un rutilant canot d’apparat, soulève son chapeau melon que vous êtes le fameux illusionniste dont le Tout-Paris en guise de salut. parle ? - C’est Charles Pathé, une chance que - Je suis surtout un ami de longue date Cet épisode du Littinéraire se lit à je l’ai aperçu ! Il passe me prendre pour de Clémence. la hauteur du numéro 82 aller déjeuner, indique la comédienne. - Dans ce cas, permettez-moi de vous du quai Polangis, sur le banc face - En bateau ? s’étonne Victor. inviter à déjeuner. Je compte vous faire à la Marne. - En canot, le reprend malicieusement découvrir une nouvelle petite guinguette son amie. Avoue que cela ne manque pas de panache ! en amont : Chez Gégène*. Viens, il est temps de prendre congé de nos amis de la - Avec grand plaisir, Monsieur Pathé. Société Nautique. - Parfait, mais de grâce, appelez-moi Charles et je vous Vêtu d’un costume gris clair de la meilleure coupe et appellerai Victor. d’une chemise blanche fermée d’une cravate, Charles Brillant de tous ses vernis sous le soleil d’été, le canot Pathé patiente au pied de son canot, quand il aperçoit sa d’une longueur de six mètres environ glisse paisiblement vedette : vers la pointe amont de l’île Fanac. Le rameur, Emile, - Bonjour, ma chère Clémence, vous me voyez surpris de connaît son affaire : les avirons pénètrent la surface de vous trouver à la Société Nautique. Assurément il n’y a l’eau comme deux lames affûtées et propulsent l’emque vous pour réussir à forcer leur porte, admire-t-il dans barcation sans à-coup à travers une circulation dense de un sourire de connivence. canots, de bateaux d’aviron et même de voiliers. A l’ar- C’est que nous avons eu une matinée pleine d’imrière, un habitacle spacieux accueille les passagers. prévus, répond-elle en riant, un vrai roman Charles Pathé et Clémence sont installés sur une conford’aventures ! table banquette habillée d’un plaid raffiné. Victor, pour sa - Vraiment ? Je suis impatient d’enpart, est assis à bâbord sur un strapontin au dossier délitendre cela. catement ouvragé. < Promenade sur le quai de la Marne


Le magicien ne peut s’empêcher d’admirer son ancienne partenaire. La jeune fille espiègle, vive et imprévisible a fait place à une femme dont la beauté resplendissante s’accompagne d’une grâce désinvolte. Derrière l’expression de bonne humeur avenante persiste cependant cette lueur farouche et rebelle au fond des yeux bleuvert. Est-ce ce mélange parfait de séduction et de révolte qui confère à la jeune femme cet air moderne qui souffle depuis quelque temps sur la capitale ? Tout à sa rêverie, son regard se perd dans les motifs rose et bleu de la délicieuse robe d’été, dont les couleurs s’accordent parfaitement aux fleurs du chapeau. La main, habillée d’une mitaine de dentelle, tient une ombrelle blanche galonnée de broderies. Derrière Clémence, le sillage du canot s'estompe de la surface dans la plus grande quiétude. Mais la voix de Charles Pathé ramène le jeune magicien à la réalité. - « Fuyez la tour du diable ou soyez damnée pour l’éternité. La mort vous y attend ! ». Le producteur hoche la tête d’un air pensif en lisant la lettre anonyme que Clémence a reçue le matin même. - En effet, voilà qui est paraît inquiétant, reprend-il. Malheureusement quand on accède à la célébrité, on suscite parfois des jalousies de toutes sortes. Inaugurer la fête des Ondines depuis le plongeoir de Peyrusson est un honneur qui semblerait faire des envieux, suppute le producteur. - Cela paraît tellement excessif : des menaces de mort pour une simple rivalité ! soupire la vedette. - Cette lettre, intervient Victor, ne cherche qu’à te faire annuler ta participation à la cérémonie ou au moins à t’en gâcher le plaisir. - Et dans les deux cas, il ne faut pas donner satisfaction à son auteur, ajoute Charles Pathé d’une voix ferme. - Vous avez raison ! Pas question d’assombrir ce jour de fête. Au contraire, profitons-en au mieux ! s’écrie la jeune femme dans un sourire retrouvé. Et puis Victor est avec moi, je ne risque rien. Le magicien reporte son attention sur le contraste entre les deux berges de la rivière. A droite, la rive qu’on appelle < Entretien du canot

1

le bas de Joinville est plate et conserve un aspect champêtre. Entre les quelques bâtisses construites sur la berge, des champs de foin attendent d’être fauchés. Des chevaux de halage côtoient quelques vaches qui se sont approchées des clôtures pour observer les nombreux promeneurs sur le chemin. Derrière un rideau de superbes peupliers pointent les toits du lotissement de Polangis dont le début de la construction date d’une trentaine d’années déjà. La rive opposée, baptisée le haut de Joinville, est en revanche fortement pentue et très urbanisée. Ainsi sur le quai de la Marne se succèdent demeures cossues, restaurants avec terrasses, hangars d’artisans, pavillons avec jardins, dépôt de matériaux, loueurs de bateaux ou encore clubs d’aviron. Le quai est déjà noir de monde et une gargote a sorti ses tables sur le bord de la route. Chaque dimanche, les Joinvillais voient défiler des milliers de promeneurs en quête de distractions. - Sur votre gauche, indique Charles, vous apercevez le garage de l’horloge. C’est le siège d’une des sociétés d’aviron les plus célèbres de Joinville : la société nautique En Douce. Ils ont la réputation… - Oh la malheureuse ! le coupe Clémence, subitement pleine de compassion. Debout sur une barque, une veuve tout en noir, voilette sur le visage, se recueille face à un cercueil. A la poupe, un homme habillé de sombre dirige l’inquiétante embarcation tel le cocher d’un corbillard. Sur la rivière, les exclamations et les rires de cette radieuse journée se sont brusquement tus à la vue de cette sinistre scène. Sur le quai, une chape de plomb vient de s’abattre sur les promeneurs : les dames se signent et les hommes se découvrent au passage du convoi mortuaire. Soudain chacun ouvre la bouche de stupéfaction : la proue du funeste esquif s’enfonce dangereusement sous la surface de l’eau. Le corbillard improvisé est en train de couler. Retrouvez tous les épisodes passés dans l’onglet Archives de la rubrique « Mag en ligne » sur le site www.ville-joinville-le-pont.fr < Le quai de la Marne face à l'île Fanac

Iconographie : collection Bruno Ruslier. Crédits photographiques : droits réservés pour les ayants droits non identifiés.

{ VIE CULTURELLE FEUILLETON // 27


{ VIE CULTURELLE // 29

Théâtre et ateliers multimédia PROGRAMMATION DU MOIS DE DÉCEMBRE Tous les samedis à 20h30 et les dimanches à 16h : ALICE au PAYS des MERVEILLES de Lewis Carroll, adapté et mis en scène par Claude Mann par la compagnie « Bords de Scène » Avec : Juliette Bravais, Hubert Dinvaux, Alice Katz, Pauline Katz, Claude Mann, Frédéric Papion, Stéphanie Rolland, Sophie Rolland. Alice, petite fille distraite et raisonneuse, délaisse l'histoire que sa soeur lui raconte pour suivre un lapin blanc, habillé comme tout le monde, et qui est en retard à un rendez-vous. En le suivant dans son terrier, Alice est plongée dans un monde de non-sens, auquel elle oppose ses principes, appris à l’école. Mais sa logique a bien du mal à s’imposer, et les aventures se succèdent, plus folles les unes que les autres, mettant à mal ses idées reçues… Le distingué professeur de mathématiques Charles Dodgson racontait ces histoires a son amie enfant préférée, Alice Liddell, qui n'en était jamais rassasiée. Elle les lui demanda par écrit, et elles furent publiées... Le succès doit beaucoup à cette sincérité, à cette complicité unique. Un classique jouant sur le langage, souvent imité, rarement égalé…

COURS DE THÉÂTRE SUR LA SCÈNE DU THÉÂTRE Par C. Mann et S. Rolland - Enfants (5/8 ans) mercredi 13h30/14h30 et vendredi de 17h/18 h. - Adolescents (9/14 ans) mercredi 14h30/16h. - Adolescents (12/18 ans), Théâtre-Cinéma, mercredi 17h30/19h. - Adultes (+ de 18 ans), Théâtre-Cinéma, mercredi 20h30 /22h30. - Atelier sur un spectacle (à partir de 15 ans) mardi 20h30/22h. Renseignements : 01 48 85 09 29.

THÉÂTRE FRANÇOIS DYREK

Tarif 16 €, réduit 13 €, adhérent 11 € (adhésion 7 €/1 an), groupes et enfants 9 €. 7 bd de Polangis, tél. 01 48 85 09 29

ESP@CE TIC Technologies de l’Information et de la Communication EXPOSITION LES ARTS DÉCORATIFS JAPONAIS FACE À LA MODERNITÉ 1900-1930 – MAISON DE LA CULTURE DU JAPON À PARIS La Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP) expose près de 80 pièces prêtées par le National Museum of Modern Art de Kyoto et d’autres grandes collections de l’Archipel. Cette collection, composée principalement de céramiques, de textiles et de laques, témoigne du dynamisme de cette époque de modernisation des arts décoratifs japonais. > Jusqu’au jeudi 23 décembre > www.mcjp.fr

ATELIERS • Atelier généalogie Vendredi 10 décembre de 9h30 à 11h30 Entrée libre (10 places disponibles) • Initiation MAC OS X Jeudi 16 décembre de 14h à 16h Entrée libre (10 places disponibles) • Atelier Picasa Jeudi 16 décembre de 14h à 16h Entrée libre (10 places disponibles) • Prochaines initiations - Tableur Excel 2003 : mardi 7 et 14 décembre de 18h à 20h - Tableur Calc : jeudi 2 et 9 décembre - Linux : jeudi 16 décembre de 14h à 16h L’ESPACE MULTIMEDIA EST ACCESSIBLE À TOUS Hall de l’Hôtel de Ville // Tél. 01 49 76 60 59 multimedia@ville-joinville-le-pont.fr www.ville-joinville-le-pont.fr

The National Museum of Modern Art, Kyoto

Théâtre François Dyrek


{ VIE CULTURELLE CINÉMA // 30

Au programme de décembre

Cinéma Scène Prévert

THE SOCIAL NETWORK (2h) Samedi 4 décembre à 20h30

LE MARCHAND DE SABLE (1h24) ** AVANT-PREMIÈRE ** Mercredi 29 décembre à 14h30

LA PRINCESSE DE MONTPENSIER (2h19) Dimanche 5 décembre à 15h Mardi 7 décembre à 20h30

POTICHE (1h43) Dimanche 2 janvier à 15h Mardi 4 janvier à 14h30 Mardi 4 janvier à 20h30

RAIPONCE (1h37) Mercredi 8 décembre à 14h30 Samedi 11 décembre à 20h30 Dimanche 12 décembre à 16h30 Mardi 14 décembre à 20h30

LES CHIMPANZES DE L'ESPACE 2 (1h16) ** AVANT-PREMIÈRE ** Mercredi 15 décembre à 14h30

3

SCÈNE PRÉVERT 23, rue de Paris // Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette Répondeur 01 48 86 38 77 Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr VENTE DES BILLETS le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance.

Affiches cinéma : © Allocine.com

LE ROYAUME DE GA'HOOLE LA LEGENDE DES GARDIENS (1h39) Mercredi 1er décembre à 14h30

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT PARTIE 1 (2h27) Dimanche 26 décembre à 15h Mardi 28 décembre à 14h30 Mardi 28 décembre à 20h30


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 31

Première assemblée du

Conseil Municipal Jeunes 2010/2011

es 33 membres du Conseil Municipal des Enfants et des Jeunes, nouvellement élus, ont tenu leur première séance plénière le 9 novembre dernier. La composition du CMEJ, où toutes les écoles élémentaires ainsi que les deux collèges sont représentés, montre l'intérêt marqué des plus jeunes pour la vie locale. Sous la houlette d’Emmanuelle Conrad, maire-adjoint déléguée à la Jeunesse, et de Jeannine Chéry, maire-adjoint déléguée à la petite enfance et à la vie associative, les jeunes élus vont travailler sur 3 commissions : > Environnement et Cadre de vie > Loisirs / Culture / Sports > Solidarité / Communication / Multimédia. Un comité de rédaction du blog des élus juniors de Joinville (http://cmejjoinvillelepont.jimdo.com) a également été mis en place. Les commissions sont prévues tous les 15 jours et n'ont pas lieu durant les vacances scolaires. Les élus ont rappelé aux enfants l'importance de leur présence à ces commissions. Le règlement intérieur du CMEJ prévoit d'ailleurs le remplacement d'un conseiller après trois absences non justifiées. n

Avant la fin de la séance, les enfants ont indiqué la commission à laquelle ils souhaitent participer : Commission Loisirs-Sports-Culture Khaled Abdelrassoul Idir Achour Mathis Anidjar Benjamin Audidier Gwendal Beyer Shina Daroueche Mathis Lakou Alexis Leclerc Adrien Le Gal Raphaël Levy Dimitri Traore Commission Solidarité-Communication Anguela Abraham Suzanne Bosmorin Sofia Bouhafis Younes Bouhafis Manon Chauveau

Mildred-Noreen Dikor-Ebelle Agathe Fontan Geilissa Galbes Estelle Ohayon Léa Perraut Caroline Vasseur Commission Cadre de vie-Environnement Etienne Bosmorin Emma Chenier Loriane Costes Amina Djellal Moustapha Djellal Dorian Gasi Thelma Lemaitre Liora Levy Lilian Lonjou Samuel Szenker Céline Zhu


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 32

Libre expression des trois Liste Joinville avec vous // 23 élus

Liste Joinville en mouvement // 5 élus

C’est parti pour le centre sportif et culturel des Hauts-de-Joinville !

I

ls étaient 84 candidats à se présenter au concours visant à sélectionner le cabinet d’architecture qui élaborera le projet du Centre sportif et culturel des Hauts-de-Joinville. C’est dire combien le réaménagement du centre-ville de Joinville est un projet urbanistique majeur en l’Île-de-France et combien ce futur équipement sportif et culturel est considéré par les maîtres d’œuvre potentiels comme une réelle opportunité d’exercer leurs talents. Trois d’entre eux ont été pré-sélectionnés et le 25 octobre dernier, un jury de concours a retenu l’Atelier Seraji, dont vous pouvez d’ores et déjà prendre la mesure de la créativité en consultant leur site Internet : www.seraji.net. Ce gymnase est prévu à l’emplacement du parking actuel de l’ancienne gendarmerie. Le projet de l’Atelier Seraji a séduit le jury par son intégration au quartier des Hauts-deJoinville et sa cohérence avec le bâtiment de l’Hôtel de Ville. Conçu pour répondre aux besoins exprimés par les associations et dimensionné pour tenir compte de l’arrivée de nouveaux habitants dans le quartier, il satisfera aux normes environnementales les plus exigeantes (norme BBC). Il minimisera en conséquence la consommation d’énergie et de fluides, recourra aux énergies renouvelables et offrira un excellent confort acoustique. Le centre sportif est organisé en quatre zones d’activités indépendantes : une salle omnisports répon-

Un métro pour Joinville

dant aux normes départementales, des salles de sports de combat (arts martiaux et boxe), un secteur de remise en forme, un secteur associatif composé de plateaux modulables et des salles de danse. Notre école municipale de danse y trouvera donc enfin des espaces à la hauteur de sa qualité pédagogique : deux salles y sont en effet exclusivement dédiées à la danse, dont une grande salle modulable. Le bâtiment prévoit aussi un commerce en rez-de-chaussée (une brasserie par exemple), qui accroîtra l’attractivité du quartier, et un parking relié à celui de l’Hôtel de Ville qui renforcera la capacité d’accueil des véhicules le soir et le week-end. Je vous invite à découvrir plus en détail cet espace dans les pages de votre magazine, mais je tenais à vous dire que l’équipe municipale est très satisfaite du projet porté par l’Atelier Seraji. Grâce à cet équipement novateur, Joinville pourra s’affirmer, plus que jamais, comme la ville du sport à l’Est de Paris. Toute l’équipe d’Olivier Dosne se joint à moi pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année !

Jean-Jacques GRESSIER Maire-adjoint chargé de l’Urbanisme et du Cadre de vie

D

eux débats officiels ont été lancés en septembre par la Commission nationale du débat public (CNDP) sur les projets de réseaux de transport en Île-de-France. Il y a d’un côté Arc Express, un métro en rocade en proche couronne, et de l’autre le réseau du Grand Paris, trois lignes de métro faisant une double boucle de Paris aux aéroports. Le premier projet est porté par le Syndicat des transports d’Île de France (Stif), qui regroupe le conseil régional et les départements. Il est présidé par Jean-Paul Huchon (Ps). Le second est soutenu par le gouvernement qui l’a confié, par la loi, à la société du Grand Paris, présidée par le député maire d’Issy-les-Moulineaux (Nouveau Centre), André Santini. Pour les élus de gauche, les projets sont plus complémentaires qu’opposés : desservir les pôles économiques et permettre aux habitants de la proche banlieue de circuler n’est pas incompatible. Mais la priorité, c’est bien d’améliorer la vie des résidents des communes les plus peuplées et de permettre de voyager, pour son activité ou ses loisirs, sans être obligés de passer systématiquement par le centre de Paris. C’est aussi de soulager les lignes existantes, souvent déjà saturées. Pour nous Joinvillais, Arc Express a beaucoup d’intérêt. Deux gares sont prévues pour desservir la commune, près du pont du Petit Parc et à la Fourchette de Champigny. Les quar-


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 33

listes du conseil municipal Liste Pour Joinville ensemble et unis // 5 élus

A chacun ses priorités tiers de Joinville les plus mal desservis (Polangis et Palissy) gagneraient ainsi en accessibilité. Une interconnexion avec le RER A est également prévue à la gare de Saint Maur Créteil. Avec ce nouveau métro, c’est une formidable amélioration de l’accessibilité en transports en commun de tout l’Est et du Sud de Paris. Un Plan de mobilisation pour les transports en Île de France a été lancé en 2008 par la région. Il prévoit un total de 18 milliards d’euros pour améliorer les RER existants, créer de nouvelles lignes de train en grande banlieue, développer le réseau de tramways et de bus en site propre et bien sûr créer le métro Arc Express. Le conseil régional finance la plus grande partie du projet, les départements, quelles que soient leurs tendances, y participent. Seule l’autorisation de l’État manque encore. Il est important, et nous le proposerons au conseil municipal, que la commune se prononce en faveur du projet Arc Express et soutienne sa réalisation.

Benoit WILLOT www.joinville-le-pont.info 06 42 71 81 64

A

lors que la crise économique est à l'origine de l'insécurité ressentie par nos concitoyens, (peur du chômage, crainte de ne pouvoir faire face ), la municipalité se lance à grand frais dans des travaux d'aménagement dont l'utilité reste toujours à vérifier mais qui surtout ne semblent pas d'actualité. Les Joinvillais qui viennent de s'acquitter de leurs obligations fiscales subissent les conséquences néfastes des augmentations d'impôts décidées par la municipalité alors qu'ils n'en ressentent toujours pas les effets positifs au quotidien. Ainsi, il existe un vrai contraste entre les dépenses engagées par la majorité municipale qui se comptent en millions d'Euros et les restrictions que doit s'imposer chaque jour la population afin de boucler les fins de mois. Il est grand temps de prendre en compte la situation difficile dans laquelle se trouvent de plus en plus de Joinvillais et de leur proposer de retrouver du pouvoir d'achat. Les marges de manœuvre existent mais bizarrement ne sont pas explorées. Au nom de la rigueur budgétaire et d'une prétendue exemplarité, des décisions sont prises sans humanité. Ainsi, pour la troisième année consécutive la structure d'accueil des SDF située avenue Galliéni n'ouvrira pas à l'approche de l'hiver. De même, le service emploi Agora, fermé depuis 2 ans, aurait pu appor-

ter aide, écoute et réconfort aux demandeurs d'emplois Joinvillais, en complétant la mission de Pôle emploi, débordé par l'afflux de nouveaux chômeurs. Il était impératif de conserver un tel service à la population qui fait plus que jamais défaut. L'ile Fanac sera bientôt dotée d'aménagements rutilants et coûteux tandis que les berges nécessitent des travaux de soutènement de plus en plus urgents mais qui, curieusement, ne sont toujours pas prévus. Le square Bir-Hakeim, qui s'inscrit dans la rénovation fastueuse du quartier Palissy, n'en reste pas moins un lieu destiné aux jeunes enfants dont les parents se seraient satisfaits aisément d'agencements adéquats et sécurisés. Les investissements nécessaires à notre commune doivent être pensés, à la juste mesure de ses capacités financières et hiérarchisés en fonction de ses réels besoins. On constate malheureusement que les choix de la municipalité sont plus souvent guidés par un souci d'affichage que par le désir de réaliser des aménagements adaptés à Joinville et compris par les Joinvillais. Rappel : permanence en Mairie le premier samedi du mois de 10 à 12 heures.

Sandra GRELLIER


{ DU CÔTÉ DE JOINVILLE // 34

L’Association Petits Princes

recherche des bénévoles

C

réée en 1987, l’Association Petits Princes réalise les rêves des enfants gravement malades. Parce qu’il y a toujours plus de rêves à réaliser (1 tous les 2 jours) et d’enfants à soutenir, l’engagement des bénévoles à nos côtés est vital. Véritablement intégrés dans la structure de l’Association, ils sont indispensables pour que perdure notre action. Si vous avez de réelles capacités d’écoute et d’organisation, que vous souhaitez vous investir auprès des enfants malades, que vous êtes disponible 2 jours par semaine (dont le mardi), et que vous habitez Paris ou la région parisienne, contactez-les. Envoyer une lettre de motivation par courrier ou par e-mail : Association Petits Princes 15, rue Sarrette 75014 Paris, tél. 01 43 35 49 00 mail@petitsprinces.com // www.petitsprinces.com

Les retraités font le plein

L’

Association des Retraités Joinvillais a organisé au mois de novembre la 2ème rencontre de ses adhérents. Plus de 100 personnes ont assisté à des projections et expositions sur les sorties de l’association en présence d’élus de la ville. Pour vous renseigner, des permanences ont lieu en mairie tous les mercredis de 9 h 30 à midi. Contact : georgessicre@orange.fr

FNACA : voyage au Pays Basque

L

a FNACA de Champigny/Joinville propose, du 16 au 21 mai 2011, un séjour de 6 jours au Pays Basque espagnol avec excursions et balades. Le tarif est de 580 € tout compris (repas et logement). Inscription obligatoire, dès maintenant, à la permanence FNACA, 191 rue de Verdun à Champigny, de 10h à 12h, ou par téléphone au 01 48 82 28 15 ou 06 73 37 68 56. Un premier versement de 100 € vous sera demandé.

Salon du Cheval

D

epuis 1972, le Salon du Cheval de Paris s’est imposé comme l’un des rendez-vous de référence des passionnés d’équitation en France. Au fil des éditions, le salon a suscité des vocations et accompagné le développement de la filière équine au travers de rencontres, d’échanges, d’épreuves sportives et de réflexions sur l’avenir. Du 4 au 12 décembre Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte Tous les jours de 10h à 19h www.salon-cheval.com

Assurés sociaux, prudence

D

es personnes malintentionnées se font passer pour des agents de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Val-de-Marne. Elles agissent de deux façons : soit elles se rendent au domicile de l’assuré pour essayer de lui soutirer sa carte Vitale sous prétexte de lui procurer une carte Vitale 1, soit elles le démarchent par téléphone. Elles tentent ainsi d’obtenir des informations confidentielles sur les coordonnées bancaires, la mutuelle ou encore la situation professionnelle de l’assuré. Ces personnes ne peuvent être, en aucun cas, des agents de la Caisse primaire d’Assurance Maladie du Val-de-Marne, car ces renseignements sont déjà en possession de la CPAM.

Les enquêteurs agrées et assermentés de la CPAM qui peuvent procéder à des vérifications sont tous munis de leur carte professionnelle. N’hésitez pas à exiger cette carte professionnelle lors d’une visite. En cas de doute, vous pouvez appeler nos téléconseillers au 3646 du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (prix d’un appel local depuis un poste fixe).


{ JOINVILLE PRATIQUE // 35

PHARMACIES DE GARDE > Dimanche 5 décembre PHARMACIE BOURDAIS 15, bd Gabriel Péri 94500 Champigny/Marne Tél. 01 47 06 10 08 > Dimanche 12 décembre PHARMACIE SCHREINER 71, av. de la République 94500 Champigny/Marne Tél. 01 47 06 00 16 > Dimanche 19 décembre PHARMACIE PRINCIPALE 36, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 34 48 > Samedi 25 décembre PHARMACIE AGOUDJIAN 106, av. Roger Salengro 94500 Champigny/Marne Tél. 01 47 06 72 07 > Dimanche 26 décembre PHARMACIE ABBOU 52, avenue de Cœuilly 94500 Champigny/Marne Tél. 01 48 81 65 71 > Samedi 1er janvier 2011 PHARMACIE BOURLIAUD 40, rue Albert Thomas 94500 Champigny/Marne Tél. 01 47 06 01 88 > Dimanche 2 janvier 2011 PHARMACIE DUCROS 36, av. Roger Salengro 94500 Champigny/Marne Tél. 01 48 83 66 64

ÉTAT CIVIL Naissances

Inès Lamotte, Salomé Dornic, Pierre-Olivier Rouge, Emma Girondin, Nhôla Hilaire, Hugo Bottoni, Léo Feldfebel. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Mariages

Mohamed Bouzelif et Laura Desbans, Eric Metier et Mireille Piolet, Jean-François Samson et Cristelle Guignard. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur.

Médaille de la famille française

Samedi 18 septembre dernier, Mme Bézard s’est vu remettre par Olivier Dosne, maire de Joinville-lePont, la médaille de bronze de la famille française, pour avoir élevé ses quatre enfants. Joinville Mag la félicite, ainsi que sa famille.

Décès

R

oger Belbéoch, résistant communiste et ancien maire-adjoint à Joinville-le-Pont, est décédé le 5 novembre 2010. Né à Joinville le 26 juillet 1921, il entre dans la résistance après l’Armistice de juin 1940. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Roger Belbéoch a mené des actions qui ont permis à des familles juives d’échapper à la déportation. Il a été nommé Juste parmi les Nations. Après la guerre, il poursuit une carrière dans la police. Il est élu conseiller municipal de Joinville-le-Pont de 1977 à 1983 et devient le premier maire-adjoint de Guy Gibout (PCF). Dans un livre sorti en 2007, « Je n’ai fait que mon devoir : 1940-1944 : un Juste dans les rangs de la police », Roger Belbéoch retrace son itinéraire de 1940 à 1944.

EN BREF À JOINVILLE > POMPIERS : CAMPAGNE CALENDRIERS 2011 Les pompiers de Paris, en une année, c’est environ 500 000 sorties de secours, soit 1 400 sorties par jour, plus de 397 000 victimes secourues et 20 000 vies sauvées. Les personnels du centre de secours du Joinville-lePont lancent la campagne calendriers 2011 jusqu’au 15 janvier 2011. Les dons sont versés à l’Association pour le développement des œuvres sociales des sapeurs-pompiers de Paris. n > ECRIVAIN PUBLIC Pour une aide à la rédaction des lettres et documents de toute sorte, un écrivain public se tient à votre disposition gratuitement tous les jeudis de 14h30 à 18h à la mairie. N’hésitez pas à le contacter, sur rendez-vous uniquement au 01 49 76 60 13. n > INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ÉLECTORALES Vous avez déménagé ? Même si vous habitiez déjà sur la commune de Joinville-le-Pont, il est nécessaire de faire enregistrer votre changement d’adresse par le Service des Élections avant le 31 décembre, faute de quoi vous ne recevrez plus votre carte d’électeur, la propagande électorale, et à terme, vous serez radié(e) par la commission chargée des listes électorales. Vous pouvez télécharger le formulaire d’inscription sur www.service-public.fr et le renvoyer par courrier accompagné des pièces justificatives au Service des Élections, ou vous déplacer en mairie ou mairieannexe avec les pièces justificatives. Vous pouvez également effectuer votre démarche en ligne, par le biais de « mon.service-public.fr ». n


Olivier DOSNE

Maire de Joinville-le-Pont Conseiller régional d’Ile-de-France et

le Conseil municipal vous invitent

à la Cérémonie des Voeux

le jeudi 6 janvier 2011 à 19h30 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville

A retourner ou à déposer au Cabinet du Maire - Hôtel de Ville - 23 rue de Paris - 94340 Joinville-le-Pont Je soussigné(e) : Melle Mme M. (1) Prénom Adresse Tél. fixe Nombre de personne(s)

Portable

Courriel

assistera / assisteront à la Cérémonie des Voeux du jeudi 6 Janvier 2011. (1) rayer la mention inutile

Merci de répondre avant le 30 décembre 2010 par courriel à relationspubliques@ville-joinville-le-pont.fr par courrier en renvoyant le coupon ci-dessous.

Joinville-le-Pont Magazine n°197-décembre 2010  

Magazine municipal de la Ville de Joinville-le-Pont n°197 - Décembre 2010

Advertisement