Issuu on Google+

www.ville-joinville-le-pont.fr www.ville-joinville-le-pont.fr

NUMÉRO 210 // AVRIL 2012

JOINVILLE mag


Avril 2012 sommaire

agenda

4

Vendredi 6 avril et samedi 7 avril Journées développement durable et solidarité Hôtel de Ville

Zoom arrière • Laurent de Wilde • Conférencedébat avec Xavier Bertrand • Réunions de quartier • Prévention routière • Handi-valide

8 15 16

A la Une • Charte du patrimoine arboré • Civisme, adoptons les gestes citoyens ÉCO • Éco/conso • Développement durable • Nouvelles entreprises

Scolaire et Jeunesse • Cantines scolaires • Séjours classes de découverte • Un menu carottes servi à tous les enfants • Jobs d'été : boostez votre CV ! • Prévention routière • Centre de loisirs au salon de l’agriculture • Halte-garderie Trampoline • Chasse aux œufs de Pâques

Samedi 7 avril 10h Dix Livres et vous… Rencontre littéraire Bibliothèque Samedi 7 avril 9h30 Chasse aux œufs Parc du Parangon

18 

20, 21, 22 avril 18h30 27, 28, 29 avril 20h30 Théâtre Les Baladins Scène Prévert

21 

Dimanche 22 avril 1er tour de l’élection présidentielle Hôtel de Ville

Sports • Antoine Jesel • Shotokan Karaté • Karaté Club de Joinville • Challenge Passion JO 94 • RCBM : les filles • Futsal valide/handisport • Joinville Handball, les - 12 ans • Les belles médailles de l'ACPJ TRAVAUX • ZAC des Hauts-de-Joinville • Quartier des Canadiens • Rue Chapsal et avenue Jean Jaurès • Autolib décolle • Mobilier urbain • Pôle RER

25 

Culture • Joinville en Scène • Les Baladins • Michel Brami • Noëllie Coutisson • Le mystère de Joinville-le-Pont de Bruno Ruslier • Du nouveau à l'espace multimédia • Théâtre Dyrek • Espace TIC • La bibliothèque • Cinéma Scène Prévert locale • Conseil municipal • 34 Démocratie Réunion du CMEJ

Dimanche 22 avril 10h30 Journée Nationale du Souvenir des victimes et héros de la Déportation Cimetière de Joinville-le-Pont Scène Prévert

38 

Du coté de JoinVille • Le lycée Robert Schuman et l'Abbaye de Saint-Maur • La résidence de l’Abbaye • La Croix-Rouge • Foire de Paris

39 

Joinville pratique • Pharmacies de garde • État civil • La Caf du Val-de-Marne reçoit ses allocataires exclusivement sur rendez-vous Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont | Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont // Directrice de la communication Isabelle Prigent | Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert | Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Corinne Lebon | Photos photothèque de la Mairie sauf mentions spéciales | Charte graphique Service communication de la Mairie | Graphisme Caroline Vidal | Illustration couverture/civisme © contact@boiteamalou.com | Impression IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC | Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 | Distribution Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le sans attendre au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, tél. 01 49 76 60 00, www.ville-joinvillele-pont.fr | Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papiers100 % PEFC issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.

2


A l’heure où nous bouclons ce magazine, la France est en deuil et je voudrais exprimer dans ces colonnes mon émotion et mon indignation face aux drames de Toulouse et de Montauban. Le 19 mars dernier, en effet, c’est un drapeau français en berne qui a flotté sur le fronton de l’Hôtel de Ville. En berne pour exprimer la compassion des Joinvillais avec les communautés juives de Joinville et d’ailleurs, à la suite de l’acte barbare perpétré ce jour-là à l’encontre des victimes innocentes de l’école OzarHatorah à Toulouse. En berne, car ce crime odieux, en frappant des enfants et un enseignant et en s’ajoutant à celui qui a frappé des militaires quelques jours auparavant, atteint directement la République dans ses principes de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. Les autorités de cette République, toutes religions et couleurs politiques confondues, doivent aujourd’hui faire face ensemble aux conséquences de ce drame et lutter par tous les moyens possibles contre le terrorisme qui, conjugué à l’intégrisme, conduit à des tragédies intolérables. J’exprime donc ici mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et tiens à assurer la communauté juive de ma profonde solidarité dans cette terrible épreuve.

F

aire attention aux autres, les respecter, partager des droits et des devoirs communs, c’est tout simple, mais c’est le socle de la vie en société et le contrat de base qui doit être respecté par tous les citoyens pour rendre harmonieuse la vie dans la cité. Le civisme est donc une valeur que je veux restaurer à Joinville. Pour ce faire, j’ai souhaité que soit lancée, en ce mois d’avril, une campagne destinée à inciter les Joinvillais à adopter les gestes citoyens qui permettent d’assurer le « mieux vivre ensemble ». Le respect de l’autre, c’est tout d’abord sur la route : si on attend de l’automobiliste qu’il soit un citoyen exemplaire, on doit en attendre de même du cycliste qui met trop souvent sa vie et celle d’autrui en danger en roulant en sens interdit, sur les trottoirs, ou en brûlant un feu rouge. Et du piéton, qui doit penser aux conséquences de l’accident qu’il peut provoquer s’il traverse sans regarder Le respect de l’autre, c’est encore le respect du bien commun. La dégradation du mobilier urbain, les tags, les graffitis, tout cela contribue au sentiment d’insécurité et coûte cher à la collectivité, qui s’est engagée notamment à nettoyer les tags sur les propriétés privées. Le respect de l’autre, c’est enfin de ne pas lui imposer ce qu’on ne voudrait pas qu’il nous impose à nous même : les déjections de son animal (passible désormais d’une contravention pouvant aller jusqu’à 150 €), ses mégots qui traînent par terre, ses poubelles qui demeurent dehors toute la journée, etc. Le respect des jours de collecte, en particulier en ce qui concerne les encombrants, est aussi un acte de civisme. Alors, profitons de ces premiers jours de printemps pour veiller, par de petits gestes quotidiens, à ce que notre ville soit plus propre, plus belle et encore plus accueillante.

avril 2012

Olivier DOSNE Député-Maire de Joinville-le-Pont

3


V

enu en trio jazz acoustique sur la Scène Prévert le 11 février, Laurent de Wilde a dévoilé au public son tout nouvel album « Over the clouds ». Loin du répertoire old school, le pianiste a tenu sa promesse en faisant sonner rythme et impro, ponctuant le concert de nombreuses anecdotes. Très sensible à l'aspect didactique, l'artiste a participé à une master class le 17 février, une session où les élèves de l'école de musique ont joué devant le maître qui a dispensé ses conseils à un public très réceptif.

P Trio jazz acoustique

4


Conférence-débat avec Xavier Bertrand

P

rès de 300 personnes ont assisté à la conférence avec le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé Xavier Bertrand, mercredi 15 février. Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’État aux Solidarités et à la Cohésion sociale, Pierre Dartout, préfet du Val-de-Marne, et Pascal Craplet, sous-préfet du Val-de-Marne, ont également assisté à cet événement. Sur le thème de la santé, Xavier Bertrand a évoqué la réforme de l’hôpital, la loi Médicament, avant de s’intéresser à l’avenir du système de santé. Concernant l’emploi, le ministre s’est attardé sur la problématique du chômage des jeunes et des seniors. Il est par ailleurs revenu sur l’importance d’instaurer une plus grande souplesse dans la régulation du temps de travail. Le succès de cette manifestation montre ainsi une nouvelle fois que les Joinvillais répondent présents aux grands rendez-vous du débat démocratique.

5


Réunions de quartier D

epuis mi-février, le Maire Olivier Dosne et l’équipe municipale ont entamé une série de réunions de quartier afin de présenter le bilan de mi-mandat et d’aller à la rencontre des Joinvillais. Vous êtes très nombreux à participer à ces échanges démocratiques. Dans le quartier Polangis, le 9 févier dernier >

Prévention routière L

e 17 février dernier, Marie-Louise et Renée, octogénaires joinvillaises, ont pu tester leur conduite en profitant des conseils avisés d’un moniteur d’auto-école dans le cadre d’une opération gratuite organisée par l’association Prévention routière 94 en partenariat avec la Ville. Un test réussi pour les deux participantes qui se sont retrouvées le temps d’une leçon dans la peau de jeunes candidates au permis de conduire ! 6


Handi-valide

U

n 4ème après-midi handi-valide s'est déroulé au gymnase Lecuirot samedi 11 février à l’occasion de l’anniversaire de la loi de 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » à l'initiative de Chantal Allain, conseillère municipale déléguée aux Sports, Jeunesse et Personnes handicapées. Durant tout l'après-midi, valides et non-valides ont participé à des ateliers sportifs tels que la boccia, la sarbacane, le parcours fauteuil et le basket.

7


À LA UNE | Développement durable

Charte du patrimoine arboré

Joinville s'engage

La charte du patrimoine arboré est un nouvel outil dont le but est de valoriser notre environnement. Développé par le Comité Consultatif Environnement, il complète un panel d'actions qui marque l'engagement de la majorité municipale pour faire du développement durable une réalité et s'ajoute à la lutte contre le gaspillage d’énergie, au renforcement du tri sélectif, au développement des modes de circulation douce et à la réhabilitation de quartiers jusqu'alors trop minéralisés...

L'

arbre est un être vivant, solide, mais soumis à des agressions. Ses fonctions écologiques de réduction de l’impact des gaz à effets de serre et de modération des pics de chaleur dans le contexte du réchauffement climatique sont reconnues. La charte du patrimoine arboré, consultable dans son intégralité dans la rubrique durable du site Internet de la ville, éclaire professionnels et citoyens sur les gestes et actions à poser collectivement et individuellement. État des lieux Un travail de longue haleine Un inventaire a été réalisé en 2009. Il porte sur l’ensemble des plantations gérées par la ville. Cet outil, mis à jour régulièrement, permet de bien comprendre la composition (essence, emplacement, âge et envergure) et la qualité du patrimoine arboricole de la ville (état de santé, valeur, valeur de remplacement, historique des interventions et des plaintes...). Ce travail est capital pour établir des stratégies d’intervention telles que l’abattage des arbres morts ou dangereux, le remplacement des arbres abattus, le programme d’entretien, la planification des ressources d’entretien, l’évaluation 8

le choc de la transplantation. Pour éviter la mortalité, un suivi régulier des nouveaux arbres est donc absolument nécessaire. Vers un entretien raisonné La ville a conscience de l’importance de la préservation des espèces et souhaite pratiquer autant qu’elle le peut les méthodes et techniques respectant la sauvegarde de celles-ci. La gestion écologique des espaces verts refuse le « tout chimique ». Elle s’engage à ne pas utiliser de produits phytosanitaires sur les arbres.

des essences choisies en fonction des lieux et l’établissement du programme de plantation. Suivi des arbres Un programme d’entretien, d’irrigation et de suivi des jeunes arbres de rue durant les quatre premières années suivant leur plantation est indispensable. C’est au cours de cette période que les arbres surmontent normalement

Concerter et communiquer La charte reconnaît le citoyen comme intervenant de premier plan dans le développement et la conservation des arbres urbains tant publics que privés. La ville entend donc accroître la visibilité des interventions exemplaires et mettre à profit la connaissance et la vigilance du citoyen pour préserver ces arbres. Par ailleurs, elle souhaite collaborer au développement de la politique de l’arbre avec certains partenaires institutionnels ou associatifs, tel que le réseau scolaire à travers des opérations de sensibilisation destinées aux enfants. www.joinville-le-pont.fr


Développement durable | À

Journées développement durable et solidarité Vendredi 6 et samedi 7 avril 2012 Tester, apprendre, préparer, devenir eco-citoyen, tel est le programme proposé au cours de deux journées sur le « développement durable et la solidarité » dans le cadre de la semaine nationale du développement durable. Mieux lire sa facture Cette animation traite des moyens, des matériels et matériaux proposés pour réduire ses factures de ressource d’eau et d’énergie. Déperditions de chaleur, moyens de faire des économies, maîtrise de sa propre consommation pour réduire son impact sur l’environnement tout en faisant des économies financières, un maximum de conseils utiles attend les visiteurs. Avec GRDF, ERDF, le SEDIF, VEOLIA. Thermographie / chauffage Cerene Services, bureau d'études et entreprise de thermographie aérienne, a réalisé la thermographie aérienne de Joinville, Vincennes, Le Perreux, Champigny et Fontenay. Cerene Services sera présente pour informer, interpréter les résultats de la thermographie aérienne et orienter les visiteurs vers les spécialistes de l’énergie. MVE l'Agence Locale de l’Energie Sensibilise les citoyens et conseille les habitants qui souhaitent limiter leur consommation d'énergie et ainsi réduire leurs factures liées notamment au chauffage. L'agence locale de l'énergie accompagne les riverains sur les

LA UNE

Patrice Gentric

Maire-adjoint Finances et Développement durable

problématiques énergétiques et environnementales et dispense ses conseils sur un montage de projet d’habitation, tant au niveau technique que financier. Éco consommation : La Bouilloire La Bouilloire contribue à la prise en considération de l'environnement et du développement durable par un public le plus large possible. Son action porte ici sur la sensibilisation aux éco-labels, éco-produits et aux labels des produits ménagers. Des ateliers quizz sur les labels spécifiques à ces produits, des jeux et des expériences seront également au programme. Ainsi, les participants seront invités à fabriquer eux-mêmes quelques produits ménagers et cosmétiques à tester à la maison. Agriculture paysanne avec l'AMAP L'Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne, formée par des consommateurs et un agriculteur, établit des partenariats autour de la vente directe de produits par un abonnement à travers la livraison d'un panier hebdomadaire de fruits et légumes de saison. L'AMAP met l'accent sur la qualité de la relation agriculteur/ consommateur et la qualité nutritionnelle, sanitaire et organoleptique des produits qui sont frais, de saison et biologiques. Cette relation introduit la garantie d'un revenu pour l’agriculteur et se base sur l’établissement d’un prix équitable pour les deux partenaires. L’AMAP revendique des circuits courts de production agricole, le respect de l’environnement ainsi qu'une solidarité sociale et économique.

«

La charte du patrimoine arboré a été initiée et réalisée par le Comité Consultatif Environnement. Elle incarne la volonté politique d'agir concrètement pour le développement durable au coeur de la ville. Le conseil municipal a d'ailleurs récemment voté au budget 2012 un crédit de 77 000 euros d'achat d'arbres d'essences diverses. Les journées consacrées au développement durable et à la solidarité vont offrir un beau programme au sein de notre magnifique salle des fêtes. Outre la programmation détaillée dans le magazine, Emmaüs récupérera du matériel électronique, dont les téléphones portables usagés, pour leur donner une deuxième vie au profit de l'association et des plus démunis.

»

Journées développement durable et solidarité Vendredi 6 avril 9h30-12h et 13h30-17h30 Samedi 7 avril 9h30-12h et 13h30-18h Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville 9


À LA UNE

Civisme Adoptons les gestes citoyens pour mieux vivre ensemble

La ville lance au début du mois d'avril une campagne pour sensibiliser les citoyens au civisme. Une campagne qui veut inciter chacun à faire attention aux autres et à soigner ses comportements pour mieux vivre ensemble.

J

eter un mégot de cigarette par terre, un mouchoir en papier ou un trognon de pomme, ne pas ramasser les déjections de son chien, ne pas rentrer ses poubelles en temps et en heure sont autant de gestes qu'on ne rencontre certes pas à tous les coins de rue. Mais tout de même suffisamment régulièrement pour s'indigner contre des incivilités facilement évitables. Les fumeurs français ne cultivent pas encore le réflexe de jeter leurs mégots dans les poubelles même si le mobilier urbain n'est pas toujours adapté à des fumeurs habitués à laisser tomber le filtre fumant sur le macadam.

Des autocollants seront posés dans la ville pour renforcer le dispositif de communication

150 euros d'amende pour les déjections canines sur le trottoir Les déjections canines font pester beaucoup de chanceux au pied gauche souillé. Si les canisites installés dans la ville permettent à chacun de ramasser les déjections de leur toutou, des oublis malheureux 10

et sensibiliser de façon ludique, étonnante et amusante les

rendent le trottoir glissant, et ce, malgré le travail du service propreté de la ville. Un service propreté qui ramasse une tonne par jour de déchets de toutes natures, en plus des menus déchets que certains ne jugent pas utile de jeter dans les quelque 300 corbeilles implantées dans la ville. La collecte des déchets ménagers n'est pas exempte non plus d'actes d'incivisme. Tri mal effectué, containers laissés sur le trottoir toute la journée, des efforts restent à faire pour ne pas gêner la circulation des piétons et pour améliorer le tri sélectif.

citoyens !

Le civisme, c'est aussi sur la route Piétons, cyclistes, automobilistes, chacun emprunte la route au

cours de la journée. Joinville étant traversée par des axes au flux automobile parfois chargé, il n'est pas inutile de rappeler les conducteurs à la prudence. Dans la rue de Paris, le non-respect de la limitation de vitesse est souvent constaté. Traverser cet axe peut dès lors s'apparenter à une aventure difficile. Le nouvel aménagement de la ZAC des Hauts-de-Joinville, avec une circulation automobile ramenée à deux voies et une piste cyclable à double sens, devrait largement apaiser la pression automobile ressentie par les piétons dans la rue de Paris. Une fois arrivé à destination, l'automobiliste citoyen ne doit évidemment stationner ni en double file, ni sur une place réservée aux personnes handicapées. Quant aux cyclistes, s'ils contribuent à fluidifier le trafic et à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ils n'en restent pas moins soumis au respect du Code de la route en empruntant les pistes cyclables dont le réseau s'est largement développé à Joinville ces dernières années.


À LA UNE

De l'incivilité au vandalisme Outre les négligences, le manque de civisme bascule parfois dans le vandalisme caractérisé. La dégradation du mobilier urbain et les graffitis polluent l'environnement urbain et coûtent cher à la collectivité. Si la loi prévoit des amendes pour les contrevenants, il reste préférable de cultiver un réflexe citoyen pour préserver l'espace public où la liberté de chacun est respectée.

Jean-Jacques Gressier Maire-adjoint chargé de l'Urbanisme, Cadre de vie et Anciens combattants

Le civisme régit notre quotidien, qu'il s'agisse de penser à rentrer ses poubelles, de ramasser les déjections de son compagnon à quatre pattes ou de partager la route et les trottoirs. Une ville agréable à vivre est une ville où chacun respecte ses voisins, où les citoyens font l'effort de jeter leurs chewing-gums dans les corbeilles, une ville où automobilistes et motards prêtent attention à des piétons fragiles et respectueux eux-mêmes du Code de la route. Au cours d'une journée, chacun peut tour à tour être automobiliste puis piéton, voire cycliste. Partager la route, c'est permettre à chacun de se déplacer efficacement et en toute sécurité. Nous souhaitons avant tout faire de la sensibilisation afin de laisser l'opportunité à chacun d'adopter un comportement civique. Pour les personnes irrespectueuses de certaines règles, notre police municipale dispose cependant des moyens de verbaliser celles et ceux qui contreviendraient aux règles élémentaires de civisme. C'est ce que nous avons commencé à faire pour les propriétaires de chiens qui ne ramasseraient pas les déjections canines de leur animal. 

»

Illustrations © contact@boiteamalou.com

« 

incivilités ⇨ Les et le Code

C'est tout le sens de la campagne pour le civisme que la ville lance en ce mois d'avril, afin d'encourager chacun à faire ces petits gestes pour partager la ville, des attitudes qui permettent à tous de vivre dans un environnement agréable. n

Cartes détachables à conserver en pages 13/14

pénal

Sans être exhaustif, voici ce qu'il peut en coûter aux citoyens qui ne respecteraient pas les règles de civisme.

Déjections canines sur la chaussée : amende pouvant aller jusqu’à 150 €, article R632-1 du Code pénal. Non-respect du règlement de collecte (jours et horaires de sortie des déchets) : amende pouvant aller jusqu’à 150 €. Dépôts sauvages de déchets : amende pouvant aller jusqu’à 150 €. Si le dépôt est fait à l’aide d’un véhicule, contravention pouvant aller jusque 1 500 €, article R635-8 du Code pénal. Non-utilisation des corbeilles de la ville : amende pouvant aller jusqu’à 150 €. Si le dépôt est fait à l’aide d’un véhicule, contravention pouvant aller jusqu'à 1500 €, article R635-8 du Code pénal. Graffitis et dégradation du mobilier urbain : variable en fonction de la gravité du dommage selon qu’elle est qualifiée de légère ou non. Dans le premier cas c’est une contravention pouvant aller jusqu'à 1 500 € (article R635-1 du CP). Dans le second cas, c’est un délit pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende (articles 322-1 et 322-2 du CP). Mégots de cigarette jetés à même le sol : amende pouvant aller jusqu’à 150 €. Miction (le fait d’uriner) sur la voie publique : amende pouvant aller jusqu’à 150 €. 11


14


ÉCO

SYSDBA Conseil en système d'information 4 avenue de Calais ID STAT Études marketing, satisfaction client, conseil 28 avenue Gallieni Portable 06 14 17 52 64 www.id-stat.com florian@id-stat.com MISS BENETT Création de vêtements et robes de mariées sur mesures 18 bis rue Henri Barbusse Portable 06 81 35 44 83 missbenett@hotmail.fr Agnès GARDENT Rhumatologue, médecin du sport 4 rue Halifax Tél. 01 42 83 00 12 AVANTILT Coaching, formation, conseil 19 quai de Béthune www.avantilt.com ECRITS ET CHUCHOTEMENTS Communication écrite (assistance rédactionnelle aux entreprises et particuliers) 18 rue Vautier Portable 06 71 90 48 98 stephane.moles@ecrits-etchuchotements.com Sophie Debuisson Conseil en aménagement et décoration Portable 06 13 27 60 55 contact@sophiedebuisson.com www.sophiedebuisson.com Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la Ville de Joinville-le-Pont Hôtel de Ville 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont 01 49 76 60 67 direco@ville-joinville-le-pont.fr

Éco/conso + 32 % en 2011 : la facture énergétique de la France subit l'envolée des prix du pétrole

L

a facture énergétique du pays a atteint un nouveau record en 2011, avec une hausse de 32 % à 61,4 milliards d'euros, selon les chiffres du Commissariat général au développement durable dévoilés par Les Échos. Cette progression s'explique par l'envolée des prix du pétrole. Depuis la fin 2011, les prix de l'essence battent record sur record en France, sous l'effet combiné de facteurs géopolitiques qui maintiennent les cours du pétrole brut à des niveaux très élevés, et l'affaiblissement de l'euro par rapport au dollar, qui amplifie le coût de l'or noir une fois sa valeur convertie en euro. Les prix de l'essence sans-plomb ont atteint de nouveaux sommets au mois de mars à plus de 1,62 euro le litre pour le sans-plomb 95 et 1,661 pour le sansplomb 98, selon des données émanant du ministère du Développement durable. Le

Développement durable

NOUVELLES ENTREPRISES

prix du gazole a également dépassé son plus haut historique datant de 2008, à 1,458 euro le litre. L'énergie nucléaire a toutefois permis à la France de réduire sa dépendance énergétique puisque le pays affiche un solde net d'exportation d'électricité de 2,6 milliards d'euros. Le développement des énergies renouvelables a également permis à la France de réduire le poids de sa dépendance énergétique.

La chasse aux lumières rouges

Q

uelle est la puissance de votre télé en veille ? Mais cette lumière rouge ne vous est pas utile, n’est-ce pas ? Pour vous éviter de consommer quelques centaines de kWh par an, vous pouvez brancher plusieurs appareils à veille sur une multiprise à interrupteur pour les éteindre tous d’un seul geste.

L’Agence locale de l’énergie

L’

Agence Locale de l’Énergie qui dessert notre territoire tiendra ses permanences tous les 1er et 3ème jeudis de chaque mois, de 14h à 17h, sans rendez-vous, au 4ème étage de l’Hôtel de Ville. Des conseillers vous renseignent sur toutes les questions liées à l'énergie (isolation, chauffage, etc.). Prochaines dates : les jeudis 5 et 19 avril. AGENCE LOCALE DE L’ÉNERGIE – MVE 12 boulevard Rouget-de-Lisle 93100 Montreuil Tél. 01 42 87 99 44 contact@agence-mve.org www.agence-mve.org

Conseils du mois

Vos aliments n’ont pas de goût ?

Manger bio coûte plus cher, certes. Mais manger local et de saison ? Vous pouvez avoir une action sur les productions alimentaires en choisissant des fruits et légumes nécessitant des transports courts et des techniques moins nocives pour les sols. Une solution motivante et conviviale : les AMAP, Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. www.reseau-amap.org

15


SCOLAIRE

haque jour à Joinville, plus de 1 200 repas sont servis dans les restaurants scolaires. Le ville veille à respecter les exigences nutritionnelles recommandées par la loi de 2010 dans le contrat passé avec la société Avenance, fraîchement rebaptisée Elior, qui gère la restauration scolaire. Pour répondre aux critères fixés par le Grenelle de l’environnement, la Ville a par

ailleurs favorisé l’introduction du bio dans l’assiette des enfants. Les restaurants scolaires joinvillais ont ainsi l’obligation depuis 2009 de proposer 1 pain bio journalier, un produit bio hebdomadaire et 2 repas annuels 100 % bio.

Dans une démarche d’éducation au goût et de découverte des aliments, les équipes d’Elior et le producteur sensibiliseront les enfants à l’agriculture biologique, à l’importance des circuits courts, mais aussi à la découverte de ces produits locaux.

16

• Écoles Polangis et Eugène Voisin, du 6 au 12 avril 2012, « Lou Riouclar », sur le thème de l’astronomie et de la montagne. • École Eugène Voisin, du 10 au 16 mai, « Côte Malouine », sur le thème découverte du milieu marin. • École du Parangon, du 23 mars au 1er avril, « Côte Malouine », sur le thème découverte du milieu marin.

À Joinville, un menu carottes pour tous les enfants L

a société Elior a récemment signé un partenariat inédit avec Vivrao et Xavier Dupuis, agriculteur en conversion bio en Île-de-France, pour s’approvisionner en légumes. Grâce à ce partenariat, l’entreprise servira entre janvier et mars 2012, 35 tonnes de carottes, mais aussi d’autres légumes locaux comme le chou, le céleri, les pommes de terre, cela en circuits courts dans plus de 700 restaurants scolaires en Île-de-France, garantissant ainsi la qualité et la fraîcheur des produits.

Séjours classes de découverte © Leonid Nyshko

Cantines scolaires Des carottes bio et locales ! C

Comme le souligne Virginie Tollard, maire adjoint déléguée à la Vie scolaire et périscolaire, « Pour la ville, le choix de la qualité et du local est essentiel pour habituer les nouvelles générations à consommer sain et durable. »

• École de Palissy du 24 mars au 2 avril, « Le Sénéquet », sur le thème plage du débarquement.

Les enfants des écoles Polangis et Eugène Voisin ont visité la caserne des sapeurs pompiers Au programme : • présentation de la caserne (vie à la brigade, etc.) • gestion du standard (appels d'urgence, etc.) • conduite à tenir en cas d'urgence (les bons gestes à faire en cas d'incendie, porter secours, etc.) • présentation des divers véhicules de secours (véhicule d'assistance aux victimes, véhicule équipé pour la plongée subaquatique, etc.) • présentation de la vedette fluviale (intervention nautique, secours, les dangers de la baignade, etc.).


JEUNESSE

Jobs d'été : boostez votre CV !

L

e Pij de Joinville vous propose de passer votre PSC1. La formation se déroulera du lundi 23 avril au mardi 24 avril au stage Garchery. Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles au 01 48 85 00 38. Conditions obligatoires • Habiter Joinville-le-Pont (justificatif de domicile) • Avoir entre 18 et 25 ans • Être en recherche effective d'un job d'été. Attention, le nombre de places est limité. > Le Pij de Joinville vous accueillera du lundi 23 avril au vendredi 4 mai dans les locaux du Service Jeunesse (27 avenue Gallieni, tél. 01 49 76 94 22). Horaires spécifiques : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Attention trois dates de fermeture au public : les 20 et 30 avril ainsi que le 7 mai.

Chasse aux œufs de Pâques Le samedi 7 avril, la Ville organise une chasse aux œufs au parc du Parangon. Les inscriptions, gratuites, débuteront à 9h30 pour vite laisser place à la chasse aux œufs, cachés dans tous les coins du parc. Les œufs en plastique trouvés par les enfants seront échangés contre de délicieux œufs en chocolat. Un stand maquillage permettra à tous de se fondre un peu plus dans l'ambiance festive de cette matinée ludique et champêtre en compagnie d’animaux de la ferme.

Finale communale de la Prévention routière

L

es quatre écoles primaires joinvillaises ont participé à la finale communale de la prévention routière le 31 janvier dernier. L'épreuve mêlait théorie et pratique, cette dernière comptant pour 70 % sur le résultat final. Samuel Chanu, Nathan Defrene et Nina

Delaunay, tous élèves à l'école Palissy, ont pris les 3 premières places de l'épreuve organisée par l'association Prévention Routière et la Préfecture de Police. Tous les 3 sont qualifiés pour la finale départementale qui aura lieu le 6 juin à 14h30 à la Préfecture du Département à Créteil.

Centre de loisirs au salon de l’agriculture

L

es enfants des centres de loisirs ont visité la plus grande ferme de France, le salon de l’agriculture, le

u

29 février dernier. Un meuglement par ici, un bêlement là-bas, des poules et des œufs… Les enfants, de 3 à 11 ans, ont profité de cette visite champêtre ! Dégustations, spectacles, découvertes des animaux, jeux, quizz, ils ont passé un merveilleux moment lors de cette sortie.

Halte-garderie Trampoline

Du nouveau dans l'assiette

L

a halte-garderie Trampoline, qui accueille les enfants en journée continue les mardis et vendredis et en demi-journées, ne leur proposait pas jusqu'à présent les repas lors des journées continues. Depuis le 6 mars, les déjeuners et goûters de ces bambins sont préparés et livrés par la société Elior en liaison froide, ce qui signifie que les plats sont livrés froids à la halte-garderie et réchauffés selon des protocoles réglementés par une cuisinière formée. Jeannine Chéry, maire-adjoint déléguée à la Petite enfance et à la Vie associative, nous explique ce changement : « Jusqu'à présent les parents amenaient les repas qu'ils préparaient eux-mêmes. Les services vétérinaires ont ensuite exigé de servir des repas préparés vendus dans le commerce. L'appel d'offre que nous avons lancé a été remporté par le groupe Elior pour la fourniture de 2 déjeuners par semaine et pour les goûters des enfants.

Nous avons opté pour la liaison froide, car elle était la plus adaptée à notre structure. Dans le cadre de la Prestation de Service Unique, la ville touche une subvention de la CAF pour fournir ces repas aux enfants. J'ai pu constater qu'ils apprécient beaucoup ces repas appétissants et équilibrés, servis dans des assiettes et avec des couverts ludiques récemment achetés. »

17


SPORTS Antoine Jesel en route pour Londres

L

e rameur joinvillais Antoine Jesel (voir Joinville Mag 209) a pris la deuxième place de l'Open de France d'aviron indoor (disputé sur ergomètre) qui s’est déroulé le 4 février dernier à Levallois. Dans la catégorie handisport LTA, Antoine termine devant un partenaire de l'Aviron Marne et Joinville, Ralph Frazey. Rémy Taranto, le coéquipier d'Antoine en équipe de France handisport, remporte cet Open de France. De bon augure avant les championnats de France, qui ne s'étaient pas encore déroulés au moment du bouclage du magazine. Antoine Jesel et ses camarades, sur la route des Jeux Paralympiques de Londres, continuent de rechercher des partenaires pour améliorer leur préparation. Leur site Internet éclairera les sponsors intéressés par cette belle aventure sportive. www.lapelledelondres.com

Shotokan Karaté

L

es karatékas du Shotokan karaté se sont également illustrés aux championnats honneur kata et kumité qui se sont déroulés le 19 février à Boissy-Saint-Léger. Kaan Bouldoire glane l'or en catégorie pupille combat et Lurii Vorchack fait un doublé avec 2 médailles d’argent en combat et en kata en catégorie benjamin. Ils sont tous deux qualifiés pour la coupe honneur d’Île-de-France kata et kumité qui aura lieu en avril. Au cours du mois de janvier, Chrystel Vilmen avait remporté le championnat de ligue kumité (combat) en catégorie sénior, se qualifiant ainsi pour le championnat de France.

© photo Florian Desplantes

Un footballeur du RCJ recruté à Auxerre Yanis Dogue, footballeur de 13 ans formé à Joinville, a été recruté par l'AJ Auxerre. Il en rejoindra le centre de pré-formation la saison prochaine.

18

Karaté Club de Joinville

L'

année 2012 commence bien pour le Karaté Club de Joinville. En janvier et février se sont déroulés les championnats de ligue Kumité Elite et Honneur (combat). Les enfants du Karaté Club de Joinville se sont illustrés à de nombreuses reprises. Alexandre Tanguy prend la 3ème place en poussin - 30 kg, Victor De Almeida termine 3ème et 2ème à la coupe Honneur en pupille - 40 kg. Vladimir Komarnitsky gagne en pupille - 45 kg. Hugo Barreira est 2ème en pupille + 50 kg, Lucas Giguet est 3ème en benjamin - 30 kg, Benjamin Audidier 3ème en et 3ème à la coupe Honneur benjamin - 30 kg. Emma François remporte la coupe Honneur en Benjamine - 45 kg. Les deux premiers de chaque catégorie sont qualifiés pour les coupes de France à partir de la catégorie Pupille.

Challenge Passion JO 94

L

e district de football du Val-de-Marne organise un challenge destiné aux féminines val-de-marnaise de 9 à 12 ans (nées entre 1999 et 2002) le mercredi 11 avril de 14h à 16h30 au parc du Tremblay. L'objectif affiché de cet événement est de favoriser les échanges entres filles du Val-de-Marne par la pratique du football, de créer un événement sportif et festif féminin. Les inscriptions sont réalisables de manière collective (clubs, centre de loisirs, écoles, collèges...) ou de manière individuelle en remplissant le formulaire disponible sur le site Internet du district du Val de Marne de Football http://districtvaldemarne.fff.fr (rubrique féminines) La finale se déroulera le dimanche 3 juin 2012. L’équipe victorieuse assistera à une rencontre de l’équipe de France féminine de football lors des Jeux Olympiques de Londres 2012. Pour toute information, vous pouvez contacter Aurélien au 01 55 96 11 02.


SPORTS

RCBM : les filles à l'honneur

A

lexandre Gau est le coach de l'équipe féminine du rugby club des Boucles de la Marne, qui a créé une équipe en début de saison. « Nous avons des filles débutantes et d'autres plus expérimentées. Notre projet, ambitieux, vise la montée de division à la fin de chaque saison pendant trois saisons ; ce qui nous placerait en fédérale 1, dernière marche avant l'élite, en 2014/2015. Aujourd'hui, l'objectif de la montée est toujours envisageable puisque nous sommes premiers de Poule devant Chilly-Mazarin. » Le RCBM, qui recrute toutes les filles qui ont envie d'essayer le rugby, débutantes ou confirmées, propose d'essayer sans engagement plusieurs entraînements. Ceux-ci ont lieu le mardi de 19h30 à 21h30 à Villiers-surMarne (stade Octave Lapize) et le jeudi de 19h30 à 21h30 à Nogent-surMarne (stade sous la Lune). Contact Alexandre Gau, 06 27 08 48 45 http://www.lesbouclesdelamarne.com

Futsal valide/handisport

L'

association des couleurs organise un tournoi de futsal mixte valide/ handisport le 6 mai au stade Pierre de Coubertin. Le club Joinville Loisirs Culture, en partenariat avec « l’association des couleurs » et Chantal Allain, conseillère municipale déléguée Jeunesse, Sports et Personnes handicapées, recherche des personnes présentant un handicap physique mineur afin de participer à ce tournoi. L’équipe sera composée de 5 personnes, dont 2 valides et 3 en situation de handicap physique. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous adresser directement par mail à Chantal Allain (c.allain@ville-joinville-le-pont.fr) ou au président du CLJ monsieur Tibouche Akli (aklia@hotmail.fr)

Athlétisme Les belles médailles de l'ACPJ

3

athlètes de l'Athlétique Club Paris Joinville représentaient le club lors des championnats de France d'athlétisme Élite en salle qui se sont déroulés les 25 et 26 février à Aubière, dans le Puy-de-Dôme. Le triple sauteur Colomba Fofana a décroché le bronze avec un bond à 16 m 57. Loïc Ah-Mouck, bien qu'étant encore en catégorie espoir, s'est qualifié pour la finale du 400 m qu'il termine à la 6ème place, avec un chrono de 48''44. Abigail Lewis, 19 ans et encore

Joinville Handball : les - 12 ans au top

S

oufyane Ellouze, entraîneur des handballeurs de moins de 12 ans et responsable technique du club joinvillais, peut être fier de ses joueurs. Réunissant les plus jeunes de l'équipe 2 de l'an dernier avec les plus aguerris de l'équipe 1, les jeunes évoluent en poule A de leur championnat, la plus relevée du championnat. Les phases de délayages qui déterminent les poules avaient vu les Joinvillais remporter 11 de leurs 12 matches en début de saison. Soufyane Ellouze tire le bilan de son équipe à la fin des matches aller : « Dans une poule où nous évoluons aux côtés d'équipes prestigieuses telles que Créteil et Ivry, nous comptons 3 victoires, 2 matches nuls et 2 défaites. Nous occupons actuellement la 4ème place de la poule qui compte 8 équipes. L'objectif est de terminer sur le podium à la fin de la saison ». Un objectif tout à fait envisageable au vu de l'exploit de cette équipe qui a récemment battu Ivry, leader actuel du championnat.

junior, était venu engranger de l'expérience. Elle a été éliminée en série du 60 m haies avec un chrono de 8''76 mais elle a pu se confronter aux meilleures Françaises de la discipline. > Le 3 mars à Metz, Abigail Lewis remportait une médaille de bronze aux championnats de France Junior d'épreuves combinées. Le lendemain, elle devenait championne d'Îlede-France sur 60 m haies à Eaubonne. Le 11 février, Loïc Ah-Mouck remportait quant à lui le titre de champion de France universitaire en salle sur 400 m en 48"33, à Eaubonne. 19


20


LOCALE

travaux ∆ ZAC des Hauts-de-Joinville

M

algré le froid qui a sévi en janvier et février sur la France, l'édification de la ZAC des Hauts-de-Joinville s'est poursuivie. Le toit en béton du 3ème sous-sol est installé, posant les bases du plancher du 2ème sous-sol.

∆ Quartier des Canadiens

L

e réaménagement du quartier des Canadiens avance à grands pas. La majeure partie des aménagements est déjà réalisée. La place des Canadiens est remblayée, les espaces sont désormais plantés et les nouveaux éclairages installés. La fin des travaux prévue en juin 2012 devrait donc être avancée.

∆ Travaux rue Chapsal et avenue Jean Jaurès

D

es travaux de réfection sur les collecteurs, stations et bâtiments industriels du réseau d'assainissement sur la rue Chapsal et l'avenue Jean Jaurès vont se dérouler jusqu'au 4 mai. Dans un premier temps, la circulation passera sur une seule voie sur la rue Chapsal au niveau du feu de la station-service dans le sens Joinville-Vincennes. Dans un second temps, la circulation sera réduite sur l'avenue Jean Jaurès, toujours dans le sens JoinvilleVincennes, au niveau des concessionnaires motos. Ces travaux, situés sur les routes départementales RD 86b, RD 86 et RD 86, sont pris en charge par le Conseil général du Val-de-Marne. 21


22


LOCALE

Autolib décolle

A

près un lancement timide au cours du mois de décembre, Autolib trouve ses marques. L'automobile électrique en libre service, dont nous détaillions le fonctionnement dans Joinville Mag n° 207, compte selon la mairie de Paris 2 840 abonnés annuels actifs. Selon la même source, le nombre de locations quotidiennes progresse également. Elles sont en moyenne de 750 par jour avec des pics de 1 100 locations en fin de semaine. Le trajet moyen est de moins de 10 kilomètres pour des véhicules qui n'émettent aucune émission polluante.

De nouvelles offres d'abonnement arrivent au mois d'avril : un abonnement mensuel à 30 euros, un abonnement multicartes permettant à 4 abonnés de disposer de 16 heures de location pour 165 euros et des forfaits entreprises valables pour les grands groupes, les PME ou les administrations. A Joinville, après la première station avec une borne d'accueil située place du 8 mai 1945, deux nouvelles stations vont être installées, place de Verdun et place Mozart. www.autolib.eu

Mobilier urbain Decaux remporte le marché L'

appel d'offres portant sur le renouvellement du mobilier public a été remporté par l'entreprise JC Decaux. A partir du mois d'avril, l'ensemble du mobilier urbain va être changé et du mobilier supplémentaire va compléter l'ancien dispositif avec notamment un nouveau panneau électronique. Au total, ce sont 16 abris-bus, 35 mobiliers d'informations petit format, 9 mobiliers d'information grand format, 5 mâts de signalisation économique, 3 panneaux électroniques, 2 colonnes culturelles, 10 mobiliers de mise en valeur du patrimoine historique, 14 panneaux d'affichage associatif, 7 panneaux d'affichage administratif et 14 mâts porteaffiches design et fonctionnels qui vont prendre place dans le paysage urbain joinvillais. Les mobiliers et leur installation répondent évidemment aux normes d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. La mise en place du nouveau mobilier débute au mois d'avril pour s'achever au mois de juin.

Pôle RER

Projet Icade

L

es travaux du projet d'immeuble de bureaux qui s'élèvera derrière le RER, labellisés Haute Qualité Environnementale, se poursuivent. La pose symbolique de la première pierre a eu lieu lundi 19 mars, en présence notamment de Serge Grzybowski, président-directeur général d'Icade et d'Olivier Dosne, député-maire de Joinville. La livraison de l'immeuble, baptisé Urba Green, qui accueillera des bureaux sur une surface totale de 18 000 m2, est prévue au cours de l'année 2013. 23


24


CULTURE

{

Joinville en Scène

Forfait à volonté chez

Les talents joinvillais à l’honneur !

Creaform

L'association Creaform propose un forfait à volonté de gym en musique et de stretching toute l'année. Les cours de gym fitness en musique procurent une musculation harmonieuse, modifient et embellissent la silhouette. Le stretching est une méthode d'étirement musculaire qui assouplit et amplifie l'élasticité des muscles, tendons et ligaments. Il favorise la respiration, la digestion et la circulation sanguine. Gymnase Lecuirot • Mardi 11h30 à 12h15 gym en musique, 12h15 à 13h stretching Samedi 11h30 à 12h15 Fitness/gym, 12h15 à 13h stretching respiratoire • Dimanche 10h30 à 11h15 gym tous publics, 11h15 à 12h stretch spécial dos Polangis Préau • Vendredi 18h30 à 19h15 gym tonic abdos, 19h15 à 20h stretching relaxation Les cours sont dispensés par une éducatrice diplômée. Creaform est une association agréée jeunesse et sport et par la ligue de l'enseignement. Contact 06 09 04 32 71

P

arce que nous sommes persuadés que Joinville regorge de talents, la ville lance un appel à candidatures pour le tremplin Joinville en Scène qui se déroulera le samedi 12 mai. Musiciens, chanteurs, danseurs, humoristes, faites-vous connaître avant le 6 avril auprès de la Scène Prévert qui vous accueillera et vous aidera dans votre candidature. Ne tardez pas, le nombre de places est limité !

Inscriptions au 01 49 76 60 10 Service culturel de la mairie de Joinville 1er étage de l’Hôtel de Ville - 23 rue de Paris scene-prevert@ville-joinville-le-pont.fr

Les Baladins FUNERAILLES D’HIVER Une pièce d’Hanokh Levin

U

n jeune homme, Latshek, perd sa mère. Il tente d'aller l'annoncer, en pleine nuit, à sa cousine Shratzia dont il souhaite la présence, le lendemain, aux funérailles avec sa petite famille. Le hic c'est que Shratzia a prévu un mariage ce même jour. Celui de sa fille Vélvétsia. Et il est hors de question d'annuler cet événement tant attendu. Shratzia, accompagnée de sa fille, de son mari et de sa belle famille, se lance alors dans une fuite éperdue et burlesque, prêts à tout pour éviter d'apprendre la terrible nouvelle. Au cours de ce périple insensé, ils rencontreront les personnages les plus inattendus... Scène Prévert // Tarifs 10 / 6 € Pré-réservation sur www.billetreduc.com Les 20, 21, 27 et 28 avril à 20h30 // Les 22 et 29 avril à 18h30

La croisade oubliée de Michel Brami

E

nseignant pendant plus de 20 ans au collège Jules Ferry, Michel Brami avait sorti un premier roman, L'étoile du destin. Il vient d'écrire un deuxième roman, La croisade oubliée, toujours aux éditions Edilivre. La découverte récente du tombeau d'Hérode, prés de Jérusalem, va entraîner le journaliste

archéologue Kevin Taylor et son correspondant et ami John Davidson dans l'univers du conflit israélopalestinien. Cette aventure les plongera dans un lointain passé qui débouchera sur un présent incertain à travers l'élucidation d'une énigme mythique. www.edilivre.com

{ 25


CULTURE

Sur les pointes de Noëllie Coutisson de Joinville à Bucarest Le parcours qui sépare une petite ballerine d'une danseuse professionnelle est long. Du haut de ses 20 ans, Noëllie Coutisson en compte 16 de danse. De ses débuts, avec sa mère Francine à Joinville, à l'Opéra National de Bucarest, elle est passée par le Conservatoire National Régional de Saint-Maur et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Et chemin faisant, elle a affirmé sa vocation de faire de sa passion son métier. 26


CULTURE

© Photos Philippe Chevallier

L

a décision de devenir danseuse professionnelle, Noëllie Coutisson l'a mûrement réfléchie. Elle a commencé la danse à 4 ans à Joinville, avec Francine, sa maman, pour le plaisir. C'est à l'adolescence qu'elle choisit de consacrer sa vie à la danse. Une option qui s'accompagne de contraintes. « Je ne parle jamais de sacrifices, car j'ai fait un choix qui impose des conséquences, comme oublier quelques loisirs d'adolescents, les sorties, faire la fête régulièrement, ne pas partir 2 mois en vacances », affirme Noëllie. Cette décision l'a menée cette année à l'opéra national de Bucarest à l'issue du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dont elle est sortie diplômée avec la mention bien. Avant d'en arriver là, cette jeune femme a fait un premier choix à l'entrée au collège. « J'ai rejoint le Conservatoire National de Région de Saint-Maur en classes à horaires aménagés. Durant l'année de ma quatrième, j'ai eu un déclic, j'ai décidé de devenir danseuse professionnelle ! » Une nouvelle qui ne fait pas bondir de joie sa mère, Francine, qui sait la dureté d'un tel parcours. De son propre aveu « de nature sérieuse et toujours très

Noëllie Coutisson a commencé la danse à l'âge de 4 ans avec sa mère Francine, professeur de danse à Joinville. attentive », Noëllie concilie études et danse sans problème. A la fin du collège, forte d'une médaille d'or avec les félicitations du jury du conservatoire de SaintMaur, elle passe une audition et obtient le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Son emploi du temps devient alors très minuté. « Je suis rentrée au CNSMDP l'année de ma seconde. Nous avions danse à 9h le matin et lycée l'après-midi jusqu'à 18h30. En plus de notre cours quotidien de danse classique, s'ajoutait un cours de caractère, de contemporain, d'improvisation, du répertoire classique, des cours de pas de deux et de jazz ! La deuxième année est encore plus remplie avec danse et théorie le matin, lycée l'après-midi et deux

soirs dans la semaine jusqu'à 20h, sans compter la théorie ou les cours d'adage après le lycée ! L'emploi du temps en 3ème et 4ème année est inversé avec les cours de lycée de 8h à 13h puis le Conservatoire de 14h à 19h. » Sans avoir beaucoup le temps de souffler, la 5ème et dernière année arrive vite, différant des quatre précédentes. « Nous étions encore étudiants, mais nous avons constitué un petit ballet avec trois ou quatre pièces et fait des spectacles et des tournées. Cela m'a permis d'aller à Vienne pendant deux semaines et aux Antilles. C'est aussi l'année où l'on passe de nombreuses auditions, et pour ma part quelques concours. » A la fin de sa 5ème année, Noëllie est diplômée du CNSMDP. Elle passe ensuite des auditions et choisit l'Opéra National de Bucarest. Un choix, tout comme cette jeune femme, réfléchi. « Le répertoire de l'Opéra de Bucarest me plait beaucoup. Il est très classique, mais comporte quelques belles pièces contemporaines. Le nombre de spectacles et la diversité des représentations sont intéressants. Je me constitue ainsi un répertoire diversifié pour ma première année. » Lucide et passionnée, Noëllie envisage l'avenir avec une grande envie d'apprendre et de danser. « L'avenir est à la fois proche et lointain. J’ai plein de projets, mais il faut parfois du temps pour les réaliser. Pour l'instant j'apprends mon métier à Bucarest pour progresser, mais ma jeunesse et ma curiosité me poussent à ne pas y rester trop longtemps ! » Talent, lucidité et détermination, Noëllie Coutisson devrait continuer à faire parler d'elle, à Joinville et ailleurs ! n

Retrouver l’intégralité de l’interview sur le site internet www.ville-joinville-le-pont.fr

27


FEUILLETON

Le mystère de Joinville-le-Pont Un ouvrage Littinéraire de Bruno Ruslier Résumé des épisodes précédents La mystérieuse disparition sur le pont de Joinville des quatre malfaiteurs de l’hippodrome du Tremblay, la nuit précédente, fait sensation dans la ville. Le lendemain, le célèbre Victor le Magicien est séquestré par les malfrats dans le dépôt de matières explosives de l’usine Pathé Frères. Épisode 22 Dimanche 10 juillet 1910, 19h00, dans l’usine Pathé Frères.

Version audio sur Internet « Le mystère de Joinville » est disponible en version audioguide. Les adeptes du feuilleton de Bruno Ruslier peuvent télécharger les épisodes pour écouter les aventures de Victor directement où elles se déroulent.

Retrouvez tous les épisodes passés sur www.ville-joinville-le-pont.fr

Les ouvrières

Le personnel de l’usine

Coll. Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. © droits réservés.

Coll. Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. © droits rés

D

Dans la cour de l’usine déserte, une étincelle court le long d’une pellicule de celluloïd déroulée jusqu’à la porte du dépôt de « films flammes »*. A l’intérieur, Victor assiste impuissant à sa progression, ligoté au sol au milieu de centaines de boîtes de pellicules. Les malfaiteurs n’ont pris aucun risque avec le magicien : chevilles étroitement attachées, mains liées dans le dos et pour faire bonne mesure, son torse est entouré d’une longue corde bloquant les bras le long du corps. Les yeux rivés sur l’avancée inexorable de la flamme, Victor évalue le temps avant l’explosion à deux, trois minutes peut-être. C’est à peine suffisant pour se libérer malgré sa parfaite connaissance des techniques d’évasion**. Pas question pour autant de s’avouer vaincu. Lorsque les brigands l’ont ligoté, il a gonflé les poumons au maximum. En les vidant complètement, il obtient maintenant un petit jeu dans les liens. Dès lors rien de plus facile, au prix de reptations et de contorsions bien particulières, de faire remonter les boucles de la corde au-dessus des épaules. Quelques secondes plus tard, le jeune homme se débarrasse enfin de ce premier lien et retrouve une certaine mobilité. Le temps presse, la flamme a déjà parcouru les deux tiers de la distance

28

et se trouve désormais à moins de trente mètres. Couché sur le flanc, le magicien ramène les jambes sous lui afin de s’attaquer aux entraves des chevilles. Ses doigts courent sur les nœuds afin de les identifier : un nœud de cabestan renforcé de trois demiclefs inversées. Ce sera le plus difficile. Soudain, un cri retentit : - Non Jules ! Pas le droit de regarder…, s’insurge une voix aiguë toute proche. Allez vous cacher, je compte jusqu’à 100. Victor est pétrifié : des enfants ont investi l’usine pour une partie de cache-cache. Ils seront les premières victimes innocentes de l’explosion. Un coup d’œil à travers la porte ouverte lui apprend que la flamme n’est plus qu’à une vingtaine de mètres. […] Ça y est ! Au prix d’un ongle retourné et d’une douleur insupportable, le premier nœud est vaincu. Mais les minutes s’écoulent, inéluctables. Il lui semble même qu’il est déjà trop tard : la flamme n’est plus qu’à dix mètres. C’est fait ! Les demi-clefs suivantes viennent de céder. Mais il ne reste que quelques secondes avant le désastre final. Tout à coup une silhouette connue s’encadre dans l’ouverture de la porte : Jeannot, le vendeur de journaux rencontré le matin même. - Jeannot, mais qu’est-ce que… Cours, sauve-toi ! … hurle Victor. - Mais c’est à moi de me cacher


Itinérance : cet épisode du Littinéraire se lit face à la cité du cinéma, 1 quai Gabriel Péri.

La baignade du Banc de Sable, limitrophe avec un bâtiment de l’usine aujourd’hui détruit.

maintenant, répond-il spontanément, captivé par son jeu. - Sauve-toi, tout va exploser ! - Quoi ? Qu’est-ce… qui se passe… ? bredouille le gamin soudain paralysé d’effroi à la vue des bandes de celluloïd déroulées autour du magicien ligoté au sol. Les derniers liens glissent enfin des chevilles du magicien. En une fraction de seconde il se redresse cherchant à tâtons, de ses mains attachées dans le dos, le film qui joue le rôle de mèche. - Écarte-toi Jeannot, vite. Tel un ressort, le magicien se rue vers le seuil, la pellicule en feu serrée entre les doigts. Ses pieds volent au-dessus des pavés de la rue poursuivis par la flamme qui dévore les deux derniers mètres de celluloïd dans son dos. Une chaleur intense irradie ses mains, il ne reste que quelques dizaines de centimètres de film. « Résister à la brûlure, s’inflige le magicien, chaque seconde, c’est un mètre de plus ». Mais la douleur est la plus forte, le film en feu tombe au sol. Victor se retourne : le dépôt est à dix mètres de là, ils sont sauvés ! - Mais qu'est-ce qui se passe ? s’inquiète Jeannot d’une voix tremblante. - Il se passe… que nous avons échappé… à une belle explosion, halète Victor achevant à coups de pied vengeurs le bout de celluloïd, à la fois épuisé et immensément soulagé d’avoir sauvé les

Baignade du Banc de Sable

enfants. Mais enfin, que diable faitesvous ici ? - Mais je viens souvent jouer avec mes copains quand l’usine est fermée. Ici, c’est un peu notre territoire. - Vous êtes qui ? demande une autre voix. Une dizaine de visages, noyés sous des cheveux trop longs ou à moitié dissimulés sous des casquettes de poulbots, se sont regroupés derrière Jeannot, partagés entre la crainte d’une punition et la curiosité. - C’est un ami, dit Jeannot à l’adresse de sa petite bande. Vous ne direz rien sur notre présence ici, hein M’sieu Victor ? - Entendu, mais à une condition. C’est la dernière fois que vous venez ici, d’accord ? propose-t-il. Une approbation générale, quoique peu motivée monte d’entre les rangs. - Jeannot, peux-tu me détacher les mains s’il te plait, demande le magicien. Puis songeant à Clémence, il ajoute anxieux : as-tu aperçu des hommes et une femme dans l’usine ? - J’ai vu quatre hommes partir au loin vers l’avenue Palissy, mais pas de femme, précise-t-il concentré sur les nœuds. - Même qu’ils portaient un tapis, intervient un de ses camarades. Il devait être sacrément lourd, parce qu’ils s’y sont mis à deux pour le porter. Peter et ses complices ont dissimulé Clémence dans un tapis pour l’emmener

sans éveiller les soupçons, en déduit Victor. Mais pour aller où ? Comment les retrouver ? - Voilà, vous êtes libre M’sieur Victor. Si je peux me permettre, il serait peut-être temps de changer de vêtements, fait remarquer l’adolescent. En effet, le costume de joute humide est crotté des pieds à la tête. - Je t’avoue que ce n’est pas de refus, approuve-t-il en se massant ses poignets à nouveau libres. - Alors, je vous emmène chez mon oncle, s’enthousiasme Jeannot, trop heureux de rendre service à la célébrité. Il tient la baignade d’à côté. - Une baignade ? fait Victor surpris. Tu veux dire des bains de vapeurs ? - Mais non. C’est une plage, pour se baigner dans la Marne ! Sauf qu’ici y’a pas de sable, rigole un grand dégingandé. - Ici c’est une plage d’herbe. Au moins, ça ne rentre pas dans la culotte, ricane un petit boutonneux aussitôt imité par les autres adolescents. Nous les jeunes de Joinville, on a le sens de l’humour ! ajoute-t-il sous le regard consterné du magicien qui propose : - Et bien je vous suis, en route pour la baignade.

Iconographie : collection Bruno Ruslier. Crédits photographiques : droits réservés pour les ayants droits non identifiés.

servés.

FEUILLETON

à suivre…

* Surnom des premières pellicules qui étaient à base de nitrate de cellulose, matière très inflammable et responsable de nombreux incendies. ** Escapologie : l’art de s’évader de toutes sortes d’entraves.

29


CULTURE

Du nouveau à l'espace multimédia À partir du mois d'avril, les modalités d'accès à l'espace multimédia de la ville évoluent. Avec une constante, l'accueil de tous les Joinvillais, à travers un accès libre et limité ou au moyen d'un abonnement au tarif attractif, toujours avec les conseils avisés des animateurs. Découvrir, s’initier, créer, échanger... Ouvert du mardi au samedi, l’espace multimédia et son équipe d’animation proposent l'initiation aux nouvelles technologies et l'accompagnement de projets multimédias. L'équipe d'animation accueille et guide l'utilisateur dans son parcours personnel dans les domaines de l’informatique, du multimédia et de l’internet. Labellisé « NetPublic », il permet de passer le Passeport Internet et Multimédia, attestant de vos connaissances informatiques. Des équipements polyvalents à la pointe L’espace est équipé de 12 ordinateurs disposant de trois systèmes d'exploitation au choix (GNU/Linux Ubuntu, Ms Windows et Mac OS), connectés à internet, à des imprimantes et un scanner. Les logiciels installés couvrent un large éventail d’activités de bureautique, éducatives, internet et multimédia. Un accès au réseau internet sans fil Wifi est également possible pour les possesseurs de portables. Inscription gratuite L’inscription à l’espace multimédia est gratuite et donne droit à l’accès libre après acceptation du règlement intérieur (disponible par internet et à l’espace multimédia). L’inscription se fait sur place auprès des animateurs pendant les heures d’ouverture de l’accès accompagné. Accès libre et limité L'inscription, gratuite, permet l'accès à l’un des postes en accès libre pour 30 minutes 30

par jour, ceci afin de permettre à chacun d'utiliser les services proposés par l'espace multimédia. Abonnement Tarif attractif et accès accompagné Au-delà de l'accès gratuit et limité conditionné à l'inscription, il est possible de souscrire un abonnement de 6 mois. L’abonnement ouvre droit à la réservation et à l’accueil accompagné à raison d'une heure par jour, à l’accompagnement au projet multimédia, à l’impression de 10 pages noir et blanc par jour et la gestion d'un compte usager en ligne (voir conditions). Les animateurs sont à votre disposition pour vous aider à concrétiser vos projets, répondre à vos questions et vous conseiller dans les parcours proposés par l’espace multimédia. La présentation de justificatifs permet de bénéficier de tarifs réduits. La carte multimédia Cette carte, gratuite, contient votre identifiant et vous donne l'accès à l’espace multimédia. Elle est indispensable pour tous les utilisateurs. multimedia@ville-joinville-le-pont.fr http://multimedia.joinvillelepont.fr

La nouvelle plaquette de l’espace multimédia est jointe à ce magazine.

Patrice Posez, maireadjoint délégué aux Technologies de l'Information et de la Communication L'espace multimédia évolue pour répondre à l'évolution des nouvelles technologies. Depuis quelques années, le taux d'équipement des foyers a progressé. Il y a quelques années, les utilisateurs venaient beaucoup pour se servir d'internet, l'usage était basique. Ce taux d'équipement progressant, nous proposons d'explorer tout le potentiel des équipements de l'espace multimédia pour un coût, via les abonnements, très intéressants pour les utilisateurs. La consultation d'internet reste évidemment toujours possible, mais sur un nombre de postes réduit. L'objectif est désormais d'apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs pour évoluer sur les nouvelles technologies avec un matériel très performant et une équipe capable de former et d'accompagner l'ensemble des abonnés avec une offre d'ateliers très importante. »


CULTURE

Théâtre Dyrek

Programmation du mois d’avril Le dimanche 7 avril à 15 h Monsieur Fantôme de Stéphanie Rolland d'après Le fantôme de Canterville d'Oscar Wilde, avec Stéphanie Rolland, Frédérique Papion, Nathalie Javelle, Sophie Rolland. Le fantôme n'arrive pas à effrayer la nouvelle propriétaire du manoir... Jeune public, disponible pour les écoles.

Exposition peintures de Hervé Bourdin et Robert Desnoux « Couleurs d'automne », entrée libre le dimanche de 17 à 19h, les jours de spectacle et sur réservation. Deux peintres de la même génération, habitués des expositions officielles, en France et à l'étranger, exposent leurs petites toiles et dessins au théâtre. Leurs démarches sont différentes, et peut-être complémentaires. À vous d'en juger…

Le journal « Bouge de l'Art » n° 12, est disponible au théâtre (pour ceux qui ne l'auraient pas reçu).

Cours de théâtre Enfants (5 à 8 ans) mercredi 13h30 à 14h30 et mardi 17 à 18h par Stéphanie Rolland. Adolescents (9 à 11ans) mercredi 14h30 à 16h par Stéphanie Rolland. Adolescents (12 à 18 ans) mardi 19h30 à 21h par Claude Mann et Stéphanie Rolland. Adultes (à partir de 18 ans) mardi 20h30 à 22h30 par Claude Mann et Stéphanie Rolland.

Théâtre François Dyrek Tarifs 13 €, réservations 10 €, groupes et enfants 8 € 7 boulevard de Polangis Tél. 01 48 85 09 29

Espace TIC Technologies de l’Information et de la Communication La version Androïd de l’Appli Joinville disponible ! Après la sortie de l’application dédiée aux Iphone, Joinville lance la version Androïd pour offrir un accès plus large à cet outil de communication moderne destiné à faciliter la vie des utilisateurs au quotidien. Tout comme pour la version Iphone, cette application propose une sélection des informations disponibles sur le site web avec un accès et des fonctionnalités adaptées aux possibilités d’un smartphone. Au menu, 6 pictogrammes qui vous emmènent dans autant de rubriques. Pour télécharger l’appli, il vous suffit d’aller sur la plateforme Androïd Market désormais appelée Google Play, de taper « Joinville » et de télécharger gratuitement l’application. Vous pouvez également flasher le code ci-contre pour accéder directement à la plateforme de téléchargement.

Prochaines initiations et ateliers en avril Mardi 3 de 18h à 19h

Accueil des nouveaux usagers

Jeudi 5 de 15h30 à 17h30

Clic et entrée

Samedi 7 de 9h à 11h

Navigation sur le web

Mardi 10 de 18h à 19h

Accueil des nouveaux usagers

Jeudi 12 de 15h30 à 17h30

Fichiers dossiers copier coller

Samedi 14 de 9h à 11h

Messagerie en ligne

Mardi 17 de 18h à 20h

Ordinateurs périphériques et systèmes

Jeudi 19 de 15h30 à 17h30

Edition de textes

Samedi 21 de 9h à 11h

Messagerie instantanée

Samedi 21 de 11h à 12h

Accueil des nouveaux usagers

Mardi 24 de 18h à 20h

Choisir son ordinateur

Jeudi 26 de 15h30 à 17h30

Traitement de texte

Samedi 28 de 9h à 11h

Créer un clip de beatbox

Samedi 28 de 11h à 12h

Accueil des nouveaux usagers

Pour participer à un atelier, il faut être inscrit à l'espace multimédia et demander son inscription. En cas de désistement, merci de prévenir pour laisser la place à d'autres usagers. Le programme est susceptible de modification. L'espace multimedia est accessible à tous Hall de l’Hôtel de Ville 01 49 76 60 59 multimedia@ville-joinville-le-pont.fr || www.ville-joinville-le-pont.fr 31


La bibliothèque

CULTURE

Cette main qui a pris la mienne de Maggie O’Farrell traduit de l’anglais par Michèle Valencia Ed. Belfond 1950, la jeune Lexie a du tempérament et de l’ambition, elle n’hésite pas à quitter sa famille et son Devon natal pour rejoindre Londres. Elle vivra le grand amour avec Inès Kent, critique d’art. Grâce à lui mais aussi grâce à sa volonté et à sa détermination, elle accèdera à une belle carrière de journaliste et mènera une vie moderne et trépidante dans le Soho des sixties. 1990 : Elina jeune artiste peintre et Ted viennent d’avoir un enfant. Cet heureux évènement bouleverse la vie du jeune couple. Elina ne se souvient pas de l’accouchement, elle a failli perdre la vie, quant à Ted, des souvenirs d’enfance profondément enfouis reviennent par bribes et le plongent dans un profond désarroi. Un lien va unir ces deux histoires. Un roman très émouvant.

Moisson de sang de Sharon Bolton traduit de l’anglais par Marianne Bertrand Ed. Fleuve noir La famille Fletcher vient d’emménager à Heptonclough, une petite ville anglaise au cœur de la lande et qui de prime abord à l’air bien tranquille. Mais des phénomènes troublants apparaissent et des rituels inquiétants du Moyen-âge resurgissent. Le jeune Tom Fletcher est persuadé qu’une petite fille à l’aspect étrange épie toute la famille depuis le cimetière accolé à leur maison. Il pressent que sa petite sœur Millie est en danger mais personne ne veut le croire. Tous ces évènements seraient-ils liés aux disparitions de trois fillettes survenues quelques années auparavant ?

Les rendez-vous de la bibli DIX LIVRES ET VOUS, à la rencontre de nouveaux talents

La bibliothèque vous invite à une matinée littéraire entre lecteurs, où vous pourrez échanger autour des 10 romans en lice pour le prix Cinélect 2012. Merci de nous informer de votre participation au 01 49 76 60 32. Samedi 7 avril 2012 à 10h à la bibliothèque

32

The Agency (T.01) : le pendentif de jade de YS Lee traduit de l’anglais par Lilas Nord Ed. Nathan Pour les jeunes The Agency est une agence d’espionnage qui ne recrute que des jeunes filles car celles-ci passent totalement inaperçues dans la société londonienne du XIXème siècle. Mary, orpheline de douze ans et jeune membre de l’Agency accepte sa première mission. Sa couverture : se faire recruter comme demoiselle de compagnie auprès de mademoiselle Thorold afin de découvrir les fraudes et les malversations présumées de son père. A mi-chemin entre les séries Cherub et Enola Holmes, The Agency est un roman riche en rebondissements qui reflète la condition féminine du XIXème siècle et mélange avec habileté action et sentiments. A partir de 11 ans

Il l’a fait ! de Ole Könnecke traduit de l’allemand par Florence Seyvos Ed. L’école des loisirs Burt le petit oiseau se tient au bord d’une branche et s’apprête à s’élancer… Burt est motivé, il s’est préparé mentalement et physiquement. Il vérifie tout une dernière fois mais il hésite encore ! Heureusement ses amis sont là pour l’encourager… Un petit album pour devenir grand ! Pour les petits

Pour mémo vous pouvez consulter le catalogue de la bibliothèque sur le site internet de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr


CULTURE Au programme d'AVRIL

Cinéma Scène Prévert LES INFIDÈLES (1h49) Dimanche 1er avril à 18h30 Mardi 3 avril à 14h30 Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

NOS PLUS BELLES VACANCES

JOHN CARTER (2h20)

LE JARDINIER QUI VOULAIT ÊTRE ROI

à partir de 10 ans Mercredi 4 avril à 14h30 Mardi 10 avril à 20h30 Bien avant les héros de La guerre des étoiles, Blade Runner ou encore Avatar, il y avait John Carter : un excapitaine de l'armée confédérée perdu aux confins de la planète Barsoom. Le cinéaste oscarisé de Pixar signe un grand film d'aventure peuplé de tribus guerrières et de fascinantes créatures.

CLOCLO (2h28) Samedi 7 avril à 20h30 Dimanche 8 avril à 15h Mardi 10 avril à 14h30 Cloclo ou le portrait d’un homme complexe, multiple ; toujours pressé, profondément moderne et prêt à tout pour se faire aimer. Mis en scène de manière virtuose et sublimé par l'interprétation de Jérémie Reinier, on assiste à 2h30 de pur bonheur.

GHOST RIDER : l'esprit de vengeance

(1h34) Mercredi 11 avril à 20h30 Dimanche 15 avril à 18h30

(1h05) à partir de 6 ans Mercredi 18 avril à 14h30 Comme beaucoup d'œuvres d'animation tchèques, ces deux courts pour les tout-petits ont le mérite de proposer une alternative esthétique aux grosses machines internationales. Ici, le fond rejoint même la forme puisque ces fables, avec des marionnettes, ont la teneur des contes moraux emplis de sagesse.

LA TAUPE (2h07) Mardi 24 avril à 14h30 Mardi 24 avril à 20h30

L'ONCLE CHARLES (1h38) Mercredi 25 avril à 14h30 Mardi 1er mai à 20h30

EXTRÊMEMENT FORT ET INCROYABLEMENT PRèS (2h08) à partir de 10 ans Mercredi 11 avril à 14h30 Mardi 17 avril à 14h30

3€

Affiches cinéma : © Allocine.com

(1h45) Dimanche 8 avril à 18h30

Scène Prévert 23 rue de Paris - 01 49 76 60 10 Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr Vente des billets le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance. 33


DÉMOCRATIE LOCALE Séance du 7 février 2012

Conseil municipal Cette rubrique vous présente l’ordre du jour (non exhaustif) du dernier Conseil municipal. Si vous souhaitez prendre connaissance en détail du compte-rendu, vous pouvez consulter les panneaux d’affichage administratif ou le site Internet de la Ville. n Le Conseil municipal a traité le Débat d’Orientation Budgétaires (DOB) 2012 et des priorités et évolutions de la situation financière de la collectivité. n Le Conseil municipal a mis en place une convention d’objectif avec l’association « Les Petits Pinsons » pour 2012. n Le Conseil municipal a décidé le versement d’un acompte sur les subventions à verser aux associations « La Maison Kangourou » et « Les Petits Pinsons » pour 2012 dans le cadre du soutien financier de la Ville à ces deux crèches associatives. n Le Conseil municipal a sollicité l’octroi d’une subvention de l’État au titre de la Dotation d’Équipements des Territoires Ruraux pour 2012 pour l’opération « Rénovation de la rue Vautier ».

n Le Conseil municipal a approuvé l’adhésion de la commune à l’agence locale de l’énergie MVE. n Le Conseil municipal a voté une tarification (5 €) du cinéma municipal pour les opérations spéciales (Ciné duo, nuits blanches, etc). n Le Conseil municipal a approuvé la convention avec le Comité Départemental du Tourisme pour le « Pass Privilèges en Val-de-Marne » et les tarifs des locations de bateaux électriques. n Le Conseil municipal a mis en place un avenant n°1 à la convention de numérisation du 9 septembre 2008. n Le Conseil municipal a mis en place une convention de partenariat et d’échange de données avec le Conseil général du Val-de-Marne.

n Le Conseil municipal a autorisé Monsieur le Maire à signer le bilan des acquisitions et cessions foncières de l’année 2011.

n Le Conseil municipal a autorisé Monsieur le Maire à déposer un permis de démolir pour la déconstruction du pavillon sis au 39 avenue Gallieni.

n Le Conseil municipal a approuvé le bilan du Plan Local d’Urbanisme.

n Le Conseil municipal a sollicité des subventions auprès de l’Agence de l’Eau Seine Normandie pour les travaux d’assainissement prévus avenue de la Mésange, avenue de l’Étoile et rue Vautier.

n Le Conseil municipal a approuvé la convention de gestion de la RD4.

n Le Conseil municipal a mis en place un avenant au règlement intérieur du Comité Consultatif Environnement. n Le Conseil municipal a voté la Charte du patrimoine arboré de Joinville-le-Pont. n Le Conseil municipal a approuvé le renouvellement de la labellisation du PIJ point CYB. 34

PROCHAIN CONSEIL Mardi 22 mai 2012 à 20h30 Pour plus d’informations, consulter le site Internet : www.ville-joinville-le-pont.fr

Vous pouvez écouter l’intégralité audio du dernier Conseil municipal sur le site internet de la ville wwwville-joinville-le-pont.fr

n Le Conseil municipal a approuvé le projet jeune 4L Trophy et a décidé d’allouer une subvention de 300 € pour la participation à ce projet. n Le Conseil municipal a voté la mise en place d’un règlement intérieur et les tarifs de l’espace multimédia. n Le Conseil municipal a décidé de la rémunération des agents recenseurs pour le recensement de la population. n Le Conseil municipal a autorisé Monsieur le Maire à signer la convention avec le représentant de l’État pour la mise en place de la télétransmission des actes et de la dématérialisation des actes budgétaires. n Le Conseil municipal a autorisé Monsieur le Maire à déposer diverses autorisations du droit des sols. n Le Conseil municipal a émis un avis favorable au Schéma Départemental de Coopération Intercommunale du Val-de-Marne.


DÉMOCRATIE LOCALE

Réunion du CMEJ Le CMEJ s’est réuni en séance plénière lundi 30 janvier 2012. Les élus étaient conviés à se prononcer sur l’adoption des projets pour l’année en cours. Ces derniers ont pour thème commun la solidarité avec le soutien d'actions autour du handicap. Loisirs, Culture et Sports

Environnement et Cadre de vie

Les jeunes élus souhaitent réaliser des objets à base de bouteilles en plastique recyclable qu'ils exposeront au parc du Parangon le samedi 26 mai lors de la Fête du jeu. Ils y seront vendus au bénéfice de l’Association des Paralysés de France (APF) située au 45, avenue du Président Wilson. Projet : réalisation d’objets en plastique pour vente au profit de l’APF. Adoption du projet à la majorité.

Les élus ont organisé une « Flash mob » à l’occasion de la journée « handi-valide » au gymnase Lecuirot le samedi 11 février. Cette « Flash Mob » a servi d’ouverture à la manifestation. Les enfants ont fait participer les résidents de l’APF (Associations des paralysés de France) et l'ensemble du public présent. La seconde action de la commission aura lieu en fin de mandature et sensibilisera le public sur toutes sortes de handicaps par des mises en situations. Projet : mise en place d’une « Flash Mob ». Adoption du projet à la majorité.

Les présidents des commissions Oscar Attal pour la commission Environnement et Cadre de vie Nadine Moueb pour la commission Solidarité et Communication Lola Rebeix pour la commission Loisirs, Culture et Sport

Solidarités et Communication

Les élus de cette commission Solidarité et Communication souhaitent fabriquer des objets et des bijoux à base de perles afin de les exposer le samedi 26 mai au parc du Parangon. Ces objets et bijoux seront vendus au profit de l’Association des Paralysés de France (APF). Projet : réalisation d’objets en perles pour vente au profit de l’APF. Adoption du projet à la majorité.

35


DÉMOCRATIE LOCALE

Libre expression des trois Liste Joinville avec vous // 23 élus

Liste Joinville en mouvement // 5

L'emploi au cœur des préoccupations de la majorité municipale

Autoroute : respectez enfin vos e

L’

économie mondiale est actuellement touchée par une grave récession, qui a d’évidentes conséquences sur le plan économique et social. À Joinville, l’emploi est une priorité de l’équipe municipale, qui a mis en place un partenariat spécifique adapté à chacun des publics visés et des événements pour les aider dans leur recherche d’emploi. Le guichet d’accueil des demandeurs d’emploi ou des allocataires du RSA est le CCAS. Les Joinvillais de plus de 16 ans, accueillis par des agents bien formés et à l’écoute, y font l’objet d’un bilan individuel qui permet de les orienter ensuite vers le partenaire emploi le plus approprié (Pôle Emploi, Maison de l’Emploi, etc.). Cet accompagnement est doublé d’un soutien social (santé, aide aux transports, etc.). Le CCAS propose également des événements multiples et variés pour leur permettre de renouer avec la dynamique de l’emploi comme des ateliers « relooking », animés par l’école de coiffure de Joinville, des ateliers « Je de société » (mai 2012) et des forums de l’emploi (rencontres avec des entreprises du secteur du développement durable et des solidarités le 3 avril prochain, forum des métiers alliant témoignages, formations et offres d’emplois le 15 mai 2012, etc.) En ce qui concerne les jeunes de 16 à 25 ans, le partenariat avec la Mission locale des Bords de Marne a 36

été concrétisé par la mise en place d’une permanence en mairie tous les mardis après-midis. Les jeunes bénéficient également d’un soutien actif du PIJ (qui propose notamment des formations bureautique et des accès Internet) et du Service Jeunesse. Des ateliers leur sont également réservés : aide et conseil à la création d’entreprise (mars 2011) et rencontre avec des conseillers en insertion professionnelle (notre partenaire INGEUS) les 14 et 17 février dernier, au Chalet et au Point rencontre Égalité. Si notre approche de la crise à Joinville passe par un suivi approfondi des demandeurs d’emploi, elle passe également par une assistance aux entreprises, notamment aux PME qui n’ont pas de service Relations Humaines et qui manquent de moyens pour développer ce moteur de la réussite de l’entreprise. En partenariat avec la Maison de l’Emploi, nous leur proposons une série de réunions thématiques, destinées à leur donner les outils de management qui leur font défaut. Demandeurs d’emploi, entreprises : notre ville innove chaque jour pour leur apporter une aide ciblée. Le service fourni est réel et sa qualité reconnue puisque, en 2011, c’est près de 400 personnes qui ont souhaité bénéficier des ateliers, rencontres ou formations initiées par notre CCAS. Chantal Durand Maire-adjoint au Développement économique et à l’Emploi

D

ébut 2007, rappelle le Comité de défense de l'environnement du tronc commun des autoroutes A4-A86, les maires des communes riveraines, les associations et le préfet du Val-deMarne ont signé un accord. Celui-ci était l'aboutissement de plusieurs mois d’une concertation publique qui avait réuni des milliers d’habitants de Joinville, Nogent et Champigny. L’État s'était engagé à installer des écrans antibruit enfin efficaces, à supprimer tous les rejets des eaux polluées de l'autoroute qui se déversent directement dans la Marne et le Petit-Bras de Polangis ainsi qu’à arrêter la pollution lumineuse de lampadaires surdimensionnés. Et depuis… plus rien. Le comité rassemble l’Association des Nogentais, l’Association syndicale autorisée des riverains du canal de Polangis, l’Association pour la sauvegarde de l'environnement de Polangis et du quai de la Marne (Asep), le Comité Fanac, le Groupement des riverains du quartier du Tremblay, Joinville écologie et Joinville Rive Droite ainsi que des élus et des riverains. Il a « célébré » en février 2012 « les 5 ans d'inaction de l’État » en formulant un vœu : « respectez enfin vos engagements. » Depuis 1977, les élus de gauche sont engagés sans discontinuer dans le combat contre les nuisances des ouvrages autoroutiers. Ils soutiennent l’action du comité.


DÉMOCRATIE LOCALE

listes du Conseil municipal

5 élus

Liste Pour Joinville ensemble et unis // 5 élus

engagements

« Hauts-de-Joinville » : de plus en plus d'incertitudes.

✔ André Maizener, nouveau conseiller municipal Après la démission de son mandat de conseillère municipale, pour raisons professionnelles, de Florence Weissler-Lopez, André Maizener a été installé, le 7 février 2012, comme nouveau membre du conseil municipal. Il figurait en 2007 sur la liste « Joinville en mouvement » et prend place au sein du groupe de gauche dans l’assemblée communale, aux côtés de Marie-France Astégiani-Merrain, Marc Verstraete, Yves Tamet et Benoit Willot. Père de deux enfants, âgé de 64 ans, André Maizener est diplômé de l’École supérieure d’électricité (Supélec). Il a longtemps exercé comme ingénieur et responsable de recherches à la Direction de la Recherche et du Développement d’EdF, avant de créer sa propre activité pour développer ses travaux à l’échelle internationale. André Maizener est le premier secrétaire de la section de Joinville du parti socialiste. www.joinville-en-mouvement. ouvaton.org ✔ Élection présidentielle : attention, le premier tour tombe pendant les vacances scolaires (22 avril). Vous pouvez voter par procuration si vous êtes absent ce jour-là. Vous cherchez quelqu’un pour lui donner votre mandat ? Contactez-nous : benoitwillot@ joinville-le-pont.info www.joinville-en-mouvement. ouvaton.org

A

lors que l'on ne sait pas ce qu'il adviendra de la ZAC (le tribunal administratif n'ayant pas encore statué sur son sort), de nouveaux rebondissements fragilisent ce projet urbain d'envergure, par ailleurs très controversé. La majorité municipale vient en effet d'annoncer l'abandon de l'édification du gymnase prévue sur le terrain de l'ancienne gendarmerie qui jouxte la mairie. Ce devait être l'équipement public le plus important de la ZAC. Nous n'étions pas les seuls à déplorer l'empressement de la municipalité à démolir la gendarmerie pour construire à son emplacement cet équipement sportif. Quoiqu'il en soit, la situation, la superficie et la configuration du terrain se révélaient inappropriées. D'ailleurs, le commissaire enquêteur, rendant ses conclusions, après avoir constaté que les équipements publics étaient peu nombreux, soulignait à propos du gymnase dès mars 2010 : « On peut d'ailleurs s'interroger sur l'adéquation du programme tel qu'annoncé, avec les dimensions de la parcelle sur laquelle il doit être implanté. » Après un concours d'architecte, un cabinet réputé avait été choisi pour réaliser ce bâtiment qui répondait à de réels besoins. Aujourd'hui et malgré les 346 488 euros qui ont été versés, la municipalité fait marche arrière et décide de

tout stopper. Dans un contexte désormais confus, elle explique, embarrassée, que le gymnase Pierre François pourrait finalement être conservé et rénové alors qu'il devait être détruit. Comme ultime réponse, afin de tenter de récupérer les fonds engagés, le maire indique qu'une procédure judiciaire va être intentée contre le cabinet d'architecte qui n'aurait pas respecté ses engagements en terme de budget. Il s'agit là d'un bouleversement majeur de la ZAC telle qu'elle a été validée. En conséquence il est plus que probable que la municipalité sera dans l'obligation de repenser totalement son projet en prenant en compte ces importantes évolutions. Cela devrait se traduire par une nouvelle phase de concertation ainsi que par une nouvelle enquête d'utilité publique. Le bâtiment en cours de construction rue de Paris pourrait bien être le seul à voir le jour et le terrain réservé au gymnase devrait rester à l'état de parking provisoire encore longtemps. En définitive, l'entêtement de la municipalité, la précipitation et les erreurs commises tout au long de ce dossier se traduisent déjà par des pertes financières mais risquent surtout de conduire ce projet dans une impasse. Permanence : 14 avril de 10 à 12 h rdc mairie. Olivier Aubry joinville-ensemble-unis@hotmail.fr 37


DU CÔTÉ DE JOINVILLE

Le lycée Robert Schuman et l'Abbaye de Saint-Maur rassemblent les générations

Théâtre de l’Abbaye Programmation d’avril 2012

Un groupe inter-générations, dénommé « Entre nous », rassemble des élèves de seconde du lycée Robert Schuman de Joinville et des personnes âgées demeurant à la résidence de l’Abbaye de Saint-Maur. Depuis novembre 2011, les deux établissements sont partenaires afin de permettre la rencontre des lycéens et de leurs aînés. Des liens se sont créés, des textes, des poèmes ont été écrits pour l’occasion et seront prochainement publiés dans la revue de la résidence de l’Abbaye. Ce partenariat permet aussi aux élèves préparant les épreuves anticipées de français de travailler leurs textes au théâtre de l’Abbaye, sous la direction de la responsable artistique, Nathalie Pierre, et d’un metteur en scène - comédien, Cyrille Louge.

Spectacle de marionnette « La véritable histoire d’un petit bonhomme carré qui tournait en rond », tout public à partir de 3 ans, compagnie La fabrique des arts d’à-côté. Mercredi 11 avril à 15h30 www.theatredelabbaye.fr

La résidence de l’Abbaye de Saint-Maur recrute des bénévoles Venez rejoindre l’équipe des bénévoles de la Résidence de l’Abbaye à SaintMaur pour élargir ou renforcer les activités proposées aux personnes âgées (visites, animation de clubs et d’ateliers, accompagnement pour des sorties…). Renseignements Mme Beauné 01 55 12 17 32 www.abbaye-bdm.com

Recherche de bénévoles L’association Visite des Malades en Établissements Hospitaliers (VMEH 94) recherche des bénévoles pouvant consacrer un après-midi par semaine pour visiter des personnes isolées, âgées, handicapées, sur Joinville, Saint-Maur, Champigny.

Chantal Bohin-Loriot, professeur au lycée Robert Schuman souhaitait de cette façon rendre hommage à son père, Charles Julien, fondateur, en 1969, de la Résidence de l’Abbaye. Lycée Maurice Schuman // www.ltpschuman.org

Contact VMEH94 // 01 46 81 60 37 vmeh94@wanadoo.fr

Foire de Paris Du 27 avril au 8 mai

Créée en 1904, la Foire de Paris fêtera sa 108ème édition avec un slogan évocateur : Y’a d’la joie ! Toute une histoire d'expériences uniques dans le but d'égayer le printemps. Paris Porte de Versailles De 10h à 19h Nuit de la foire vendredi 4 mai jusqu’à 23h www.foiredeparis.fr

La Croix-Rouge recrute des bénévoles La Croix-Rouge mène actuellement une campagne de recrutement de bénévoles pour la mission administrateur ad hoc. Ces derniers interviennent en zone d’attente de Roissy-Charles-de-Gaulle auprès des mineurs isolés étrangers maintenus. Les administrateurs ad hoc représentent ces mineurs dans toutes les procédures administratives et juridictionnelles durant le temps de leur maintien en zone d’attente. La Croix-Rouge française mène cette action depuis 2005 et souhaite accompagner sur le territoire, en région parisienne, les mineurs isolés étrangers demandeurs d’asile. Contact Emmanuelle Babaud Croix-Rouge française Direction de l’Action sociale Coordinatrice de la mission administrateur ad hoc 01 44 43 14 31 ou emmanuelle.babaud@croix-rouge.fr

38


Joinville pratique

Pharmacies de garde > Dimanche 8 avril PHARMACIE UON 45 rue Alexandre Fourny 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 45 16 34 67 > Lundi 9 avril PHARMACIE BOURDAIS 15 boulevard Gabriel Péri 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 10 08 > Dimanche 15 avril PHARMACIE PARRAIN 30 rue de Musselburgh 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 24 90 > Dimanche 22 avril PHARMACIE MOREL LEANDRI 20 rue Louis Talamoni 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 00 65 > Dimanche 29 avril PHARMACIE PRINCIPALE 36 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 34 48 > Mardi 1er mai PHARMACIE GODKINE 121 bd de Stalingrad 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 45 16 29 72 > Dimanche 6 mai PHARMACIE DU LYCEE 106 av. Roger Salengro 94500 Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 72 07

Rappel : procurations, mode d’emploi Les 22 avril et 6 mai 2012 auront lieu les élections présidentielles. Si vous prévoyez d’être absent, vous pouvez vous faire représenter par un électeur de votre choix, en établissant une procuration. Votre mandataire doit être inscrit dans la même commune que vous, ne pas avoir reçu plus d’une procuration, sauf si l’une d’elles a été établie à l’étranger. Les démarches : se présenter en personne, au tribunal d’instance, au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie du lieu de résidence ou du lieu de travail. Pièces à fournir : un justificatif d’identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire…). Tribunal d’Instance de Saint-Maur-des-Fossés 1 avenue Gambetta, tél. 01 42 83 32 23 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h Commissariat de Police Nationale 3 av. du Mal de Lattre de Tassigny 94130 Nogent-sur-Marne, tél. 01 45 14 82 00 – de 9h à 12h et de 14h à 18h

La Caf du Val-de-Marne reçoit ses allocataires exclusivement sur rendez-vous Pour mieux accueillir ses allocataires et leur offrir un service de qualité, la Caisse d'Allocations Familliales du Val-de-Marne met en place l’accueil 100 % rendez-vous à compter du 1er février 2012. Pas d’attente, une réception personnalisée et un entretien qui gagne en efficacité sont les bénéfices attendus de ce projet au service des publics de la Caf. Un numéro gratuit et dédié à la prise de rendez-vous est mis à disposition des allocataires : 0 800 2012 94, du lundi au vendredi, de 9h à 17h, pour un rendez-vous sous 48 heures.

État civil Naissances Justine Richetin, Charlie Bongibault, Nathan Druais, Marion Barbier, Cathy Waterkeyn, Sarah Nunes Caetano, Murad Mammedova, Grâce Dobson, Julian Prot, Yoann Garlès, Ibrahim Diop, Nahil Lakhal, Léna Chassagne. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Mariages François Bruel et Yujia Mao, Fabio Dos Anjos Da Silva et Christina Tavares. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur. Décès de Lucien Dubuis Né le 27 avril 1916 à Paris, Lucien Dubuis adhère en 1981 à la section Fédérale André Maginot du Val-de-Marne avec le sigle FNAM94 GR18. Au Groupement 18, il est secrétaire-général à l’époque de Jean-Pierre Lanoue, dont il devient par la suite secrétaire-adjoint. Il a été président de l’ULAC de Joinville-le-Pont, et administrateur et vice-président de l’UDAC 94. Le 8 mai 2011, Olivier Dosne, député-maire de Joinville-le-Pont, lui a remis le diplôme d’honneur des Anciens Combattants 39/40. Enfin, il était titulaire de La Croix du Combattant, du titre de reconnaissance de la Nation (TRN) avec barrette 39/45, de la Médaille du mérite social, de la Médaille d’or André Maginot avec insigne. Décès d’Auguste Martin, le 13 janvier dernier Nous adressons à sa famille nos sincères condoléances.

Centenaire

M

adame Andrée Besnard, née le 5 février 1912 et joinvillaise depuis 65 ans, a fêté ses 100 ans entourée de sa famille et de ses amis samedi 11 février 2012, à l’Hôtel de Ville. Madame de Fabrègues, maire-adjoint à la Santé et aux Solidarités, a chaleureusement célébré l’événement. Mme Besnard tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à rendre cette journée inoubliable. 39


40


Joinville-le-Pont Magazine n°210-AVRIL 2012