Page 1

www.ville-joinville-le-pont.fr

N U M ÉRO 200 / / AVRI L 2 0 1 1

JOINVILLE MAG


En avril à Joinville… sommaire

agenda

4 Zoom arrière // Une vie sur mesure // Un

Du 4 au 10 avril

Semaine du Développement

mentaliste à Joinville // Sur le fil // 20 000 lieues sur la Marne // Madeleine de là à là // Conférence parfum // Joinville Art Expo // Désenvasement du port // Handi valide // Mémoire au présent // Inauguration de « Kab’in » // 4L Trophy // Visite de l’Assemblée Nationale //

11 A la Une // Circulation routière // Semaine du développement durable //

15 Éco // Un espace « Flower Bar » // Journée de l’entreprenariat // Le « Réflexe RH » //

16 Jeunesse // Jeux en familles // Café des parents // La course du cœur // L’art en famille // Chasse aux œufs de Pâques // Le Point Information Jeunesse au développement durable //

18 Sports // Leslie Djhone // Shotokan karaté  //

6 avril

Journée portes ouvertes à l’emploi, spéciale développement durable Hôtel de ville

Vendredis 15 et 22 avril 20h30 Samedis 16 et 23 avril 20h30 Dimanches 17 et 24 avril 18h30

Marius de Marcel Pagnol par les Baladins de Joinville Scène Prévert

Dimanche 24 avril 10h30

Cérémonie commémorative en hommage aux victimes et héros de la Déportation

Citoyens du monde // Joinville Handball Association lance son site internet ! // Hadrien Heye // Daniel Domergue, président du RCBM //

Cimetière

20 Vie locale // Stationnement // Grand Paris

Hôtel de Ville

Express // Joinville « commune donneur » // La CroixRouge change d’adresse // 2ème édition du Troc vert //

25 Culture // Benoit Greslebin trio // Le mystère de Joinville-le-Pont // Bibliothèque // Théâtre et ateliers multimédia // Cinéma Scène Prévert //

Jeudi 28 avril 14h-19h30

Collecte de sang Samedi 30 avril 10h

Des livres et vous… Rencontre autour du Prix Cinélect Bibliothèque

32 CMEJ et Conseil municipal //

Samedi 30 avril 20h30

35 Travaux // Nouvel accueil à la Scène Prévert // Le

Benoit Greslebin Trio

quai Péri à bicyclette // Modification du PLU // Ascenseur île Fanac // Agrandissement de la maternelle Polangis //

durable

Concert jazz-pop Scène Prévert

36 Démocratie locale // Libre expression des trois listes du conseil municipal //

38 Du côté de Joinville 39 Joinville pratique Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont // Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont // Directrice de la communication Isabelle Prigent // Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert // Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Corinne Lebon, Béatrice Drouin // Photos Photothèque de la mairie sauf mentions spéciales, couverture Charlotte // Charte graphique Service communication de la mairie // Graphisme Caroline Vidal // Impression IME - Imprimé sur du papier 100 % PEFC // Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 // Distribution Le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalezle sans attendre au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12. Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, tél. 01 49 76 60 00, www.ville-joinville-le-pont.fr Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales.


{ AVRIL 2011 // 3

L

SOLIDARITÉ AVEC LE JAPON

L’équipe municipale, très affectée, comme tous les Joinvillais et tous les Français, par le terrible drame qui frappe nos amis japonais, souhaite apporter tout son soutien à un peuple qui souffre. Vous retrouverez à la fin de ce magazine les coordonnées permettant de soutenir financièrement le Japon.

e 3 mars dernier, à l’Assemblée nationale, j’ai posé une question orale au gouvernement pour exprimer mon opposition à la suppression du service de chirurgie cardiaque du CHU Henri Mondor, à Créteil. Cette décision me choque en effet, en raison de l’excellence de ce pôle cardiovasculaire et de l’intérêt pour notre département du partenariat existant entre l’hôpital, l’Université Paris-Est Créteil et le Pôle de Recherches et d’Enseignement Supérieur de Paris-Est. Elle me surprend d’autant plus que le pôle de cardiologie est le second secteur d’activité du CHU et qu’il contribue à 20 % de ses recettes. Elle risquerait par ailleurs d’accentuer le déséquilibre d’offre de soins de proximité entre l’Est et l’Ouest francilien et aurait des conséquences sur la santé publique des Val-de-Marnais : en les privant d’un service ouvert 24h sur 24, elle leur rendrait plus difficile un accès en temps requis aux soins de proximité nécessaires en cas d’accidents cardiaques et cardiovasculaires. Elle aurait enfin des conséquences sur l’avenir de la formation et de la recherche et fragiliserait le secteur public hospitalier de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. Pour toutes ces raisons, fin 2010, le directoire de l’AP-HP s’était prononcé défavorablement sur la suppression du service de chirurgie cardiaque du CHU Henri Mondor. J’ai donc interrogé le gouvernement pour savoir ce qu’il comptait mettre en œuvre pour soutenir la proposition de mutualisation des deux services d’Henri Mondor et de la Pitié-Salpêtrière en un Institut de cardiologie commun, dont le plateau chirurgical serait conservé sur le site val-de-marnais, comme il avait été proposé lors de la conférence de territoire de santé du Val-de-Marne. Je lui ai également demandé d’informer et de consulter les représentants de la communauté hospitalo-universitaire du CHU Henri Mondor, de l’ARS, de la conférence de territoire, de l’AP-HP et l’ensemble des collectivités territoriales parties prenantes, avant toute décision remettant en cause l’existence de ce service. Je vais maintenant demander l’arbitrage de monsieur le Premier ministre sur cette question de répartitions des soins Paris/banlieue : j’estime en effet qu’il est fondamental pour notre département de conserver son excellence en matière de santé publique, et notamment de chirurgie cardiaque. 20 000 pétitionnaires à ce jour partagent cet avis et je vais relayer leur voix à l’Hôtel de Ville de Joinville où un registre permettant aux Joinvillais de s’exprimer vient d’être ouvert. Olivier DOSNE Député-Maire de Joinville-le-Pont


Z

M ARRIÈRE // 4

Un mentaliste à Joinville Une vie sur mesure Le 11 février, Cédric Chapuis a raconté l’histoire d’Adrien, petit garçon passionné de batterie. Au fil de l’histoire, le personnage s’est dévoilé, touchant et attachant, ponctuant ses propos au rythme percutant de ses baguettes.

Sur le fil La solitude, l’enfermement, l’exclusion et l’espoir. Avec sur le fil, Sophie Forte et Philippe Sivy jonglent habilement avec les sentiments dans un huis clos téléphonique touchant et drôle.

Le 12 mars, Viktor Vincent a fait étalage de ses talents de mentaliste, manipulant l'esprit des spectateurs pour mieux les divertir. Le public est ressorti bluffé et indemne !


Z

M ARRIÈRE // 5

20 000 lieues sur la Marne L’exposition revisitant l’œuvre de Jules Verne, créée par les enfants des centres de loisirs, a révélé son univers fantasmagorique dans la salle des fêtes de la mairie au cours du mois de février.

Madeleine de là à là Le petit monde de Madeleine, dit Mad, a présenté aux enfants de 5 à 11 ans un univers drôle et poétique, où l’on danse et chante autour d’une belle histoire.

Conférence

parfum

Pour la journée de la femme, le 8 mars, Sylvie Béry a emmené les Joinvillaises à la découverte de la haute parfumerie et des parfums de niche, entre histoire et senteurs.


Z

M ARRIÈRE // 6

Joinville Art Expo Le sculpteur Alexandre Mijatovic a reçu des mains du Maire le grand prix de l’édition 2011 de Joinville Art Expo. « Une belle surprise » pour ce sculpteur saint-maurien qui assouvit sa passion depuis une dizaine d’années. « J’apprécie énormément la qualité de l’exposition, la salle et le fait que le public soit associé au jury pour désigner le vainqueur du prix », a souligné le lauréat 2011. Les nombreux visiteurs et amateurs d’art ont apprécié la diversité et la qualité des œuvres de l’exposition qui s’impose comme un rendez-vous incontournable dans le milieu de l’art val-de-marnais.


Z

Je marche seul, pieds à terre et regard pesant, d'Alexandre Mijatovic, lauréat de Joinville Art Expo 2011. Alexandre Mijatovic a reçu le prix des mains du maire Olivier Dosne et de Pierre Marchadier, conseiller municipal chargé des Enseignements artistiques, Coopération internationale et Port de plaisance, en compagnie de Nathalie Seguin, lauréate de l'édition 2010.

M ARRIÈRE // 7


Z

M ARRIÈRE // 8

Désenvasement du port de plaisance

L

es crues hivernales ont occasionné un envasement exceptionnel de la darse du port, créant un îlot de vase. Le porte agitateur acquis par la ville a permis de disperser la vase et de retrouver une profondeur navigable de 2 mètres.

Handi valide

Mémoire au présent

a journée handi valide a réuni les personnes handicapées de l’Association des Paralysés de France et de jeunes sportifs joinvillais autour d’ateliers sportifs l’après-midi du 5 février dernier.

’association « La mémoire au présent » a présenté une exposition consacrée aux maires qui ont forgé Joinville de 1831 à 1935 à travers des photographies, textes et documents tirés de cartes postales anciennes et d’illustrations originales.

L

Inauguration de « Kab’in »

L

a maison-container, logement modulable fabriqué à partir de containers réformés du fret maritime et commercialisé par la société Enéovia de Pascal Benveniste, a été inaugurée place Mozart par le maire Olivier Dosne et des membres de l’équipe municipale.

L


Z

M ARRIÈRE // 9

Une Joinvillaise au 4L Trophy

I

ls étaient 2480 étudiants, au mois de février, à prendre le départ du 4L trophy qui relie Paris à Marrakech via l’Espagne, aller-retour. Une Joinvillaise était de l’épreuve, Léa Khedjian, avec sa coéquipière, Léa Limpalaer. 15 jours et plus de 6000 kilomètres d’une aventure humaine forte pour ces deux jeunes femmes qui rentrent avec des images plein la tête, émues des rencontres avec les populations locales et fières d’avoir traversé une épreuve où l’entraide fait écho à la dimension humanitaire. Chaque équipage doit amener dans ses bagages 60 kilos de fournitures pour aider à la scolarisation des enfants les plus démunis.

Visite de l’Assemblée Nationale

D

es élèves joinvillais et les commerçants de la ville ont pu visiter l’Assemblée Nationale en compagnie du députémaire Olivier Dosne. Les commerçants avaient auparavant rencontré le maire lors

d’un petit déjeuner le 8 février, accompagnés de Chantal Durand, maire-adjoint au développement économique et à l’emploi et Jean-Jacques Gressier, maire-adjoint à l’urbanisme, cadre de vie et anciens combattants.


{ À LA UNE // 10


{ À LA UNE // 11 Un décret paru au mois de novembre 2010 a réformé le code de la route, renforçant les droits des piétons et des cyclistes et obligeant les automobilistes à plus de vigilance.

Circulation routière : priorité aux piétons et aux cyclistes

S

i les piétons ont toujours été prioritaires, il n’est pas rare de voir les voitures passer allègrement sous le nez des marcheurs devant un passage protégé. Le nouveau décret (décret n° 2010-1390 du 12 novembre 2010) officialise les priorités. Ainsi, le piéton est prioritaire face à l’automobiliste pour traverser la chaussée, même en dehors d’un passage clouté, à la condition qu’il n’en existe pas à moins de cinquante mètres. Le conducteur doit, plus qu’auparavant, faire attention à celui qui attend sur le trottoir. Si le piéton manifeste clairement son intention de s’engager, le conducteur doit alors lui céder le passage, quitte à s’arrêter. Tout automobiliste doit donc interpréter la position du piéton, sa gestuelle, son allure… Le conducteur qui ne s’arrêtera pas systématiquement pour laisser passer un piéton encoure désormais une amende de 135 euros et le retrait de 4 points de son permis de conduire.

Le nouveau décret ne modifie en rien les règles du Code de la route que tout piéton doit impérativement respecter avant de traverser une chaussée. Celui-ci doit emprunter les passages piétons s’il en existe à moins de 50 mètres. Il doit également respecter les feux, prendre en compte la distance et la vitesse des véhicules avant de s’engager et ne pas traverser la chaussée en diagonale. De quoi laisser libre cours à l’interprétation de chacun et qui appelle dans tous les cas à la prudence.

Des vélos qui passent au rouge Les cyclistes bénéficient également des modifications apportées par le nouveau décret. Les vélos peuvent désormais, dans certaines circonstances, passer au feu rouge lorsqu’ils tournent à droite. Il incombe au maire de chaque commune de placer des panneaux signalétiques aux carrefours jugés appropriés. Le dispositif n’est pour le moment pas prévu à Joinville. n

Côté deux-roues à moteur • Les personnes titulaires du permis B qui veulent conduire un cyclomoteur de plus de 50 cm3 sont également visée par le décret. Depuis le 1er janvier 2011, elles doivent suivre une formation obligatoire de 7 heures, sauf dans le cas où elles avaient déjà bénéficié d’une formation de 3 heures au préalable. • Les personnes utilisant ou proposant des dispositifs visant à permettre aux cyclomoteurs de dépasser la vitesse fixée à 45 km/h sont directement épinglées par ce décret et se verront systématiquement assigner une amende de 135 euros lorsqu’ils seront interceptés par des agents de la police ou de la gendarmerie.


{ À LA UNE // 12

Semaine du développement durable La semaine du Développement durable se déroule chaque année au début du mois d'avril. Joinville confirme son engagement dans cette démarche, à travers de nombreux événements et animations. COMMERCE ÉQUITABLE : EXPOSITION CACAO Cette exposition montre comment de modestes cultivateurs se sont unis pour être plus forts et devenir de véritables exportateurs. Le cacao équitable labellisé Fairtrade/ Max Havelaar permet aux producteurs de prendre leur avenir en mains et de lutter euxmêmes contre la pauvreté. Exposition Cacao – Le commerce équitable : sur le terrain, des changements durables (exposition Max Havelaar France) > Hall de la mairie, du 4 au 10 avril

Protégeons l’avenir

A Joinville, le tri c’est pour la vie !

STAND TRI SÉLECTIF Exposition/stand sur le tri sélectif à Joinville « Nos déchets et nous, c’est toute une histoire, avec animation » > Hall de la mairie, du 4 au 8 avril DÉFIS MULTIMÉDIA L’espace multimédia propose des défis virtuels spécifiquement liés au Développement durable. Planète, bonne conduite, coach carbone, les défis et tests vous aideront, en vous amusant, à prendre conscience des enjeux du Développement durable. > Espace multimédia, du 4 au 10 avril

LECTURE DURABLE La bibliothèque organise une exposition de livres autour du développement durable. De quoi initier petits et grands. Voici un échantillon des titres que vous pourrez découvrir : • L’univers expliqué à mes petits-enfants, de Hubert Reeves, éditions Seuil. • Développements durables, tous les enjeux en 12 leçons, de Yvette Veyret et Jacqueline Jalta, éditions Autrement. • La rénovation écologique, principes fondamentaux. Exemples de mise en œuvre, de Pierre Lévy, éditions Terre vivante. • Architecture low cost, low tech, inventions et stratégies, de Allessandro Rocca, éditions Actes Sud. ET POUR LES ENFANTS… • Quand nous aurons mangé la planète, de Alain Serres et Silvia Bonanni, éditions Rue du monde. • J’aime ma planète, de Jean-François Noblet et Catherine Levesque, éditions Milan jeunesse. • L’encyclopédie verte, de Véronique Corgibet et Christophe Besse, éditions Casterman. > Bibliothèque, du 4 au 9 avril


{ À LA UNE // 13

FILM/DÉBAT « SOLUTION LOCALES POUR UN DÉSORDRE GLOBAL » Film de Coline Serreau Cette soirée, à l’initiative de Joinville Ecologie, débutera par la projection de « Solution locales pour un désordre global », film documentaire de Coline Serreau, la célèbre réalisatrice, entre autres, de « Trois hommes et un couffin », « La crise » et « La belle verte  ». Dépassant la simple dénonciation d’un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline S e r re a u n o u s invite dans « Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne. La projection sera suivie d’un débat animé par Coline Serreau. > Scène Prévert, lundi 4 avril 2011 à 20h00 http://www.joinville-ecologie.org « LE RENARD ET L’ENFANT » Film de Luc Jacquet Une petite fille aperçoit un renard lors d’une promenade. Elle est tout de suite fascinée et se risque à l’approcher. La fillette et le renard se lient d’une amitié étroite, malgré une nature mystérieuse et féroce qu’il dégage à l’égard de l’enfant. Alors, elle vivra une aventure qui modifiera sa vie, son attitude et la nôtre... > Scène Prévert, mercredi 6 avril à 10h00

FILM/DÉBAT « DE L’ASTRONOMIE À L’ÉCOLOGIE » Des étoiles et des hommes, écrit par Hubert Reeves, réalisé par Benoît Reeves. Le célèbre astrophysicien Hubert Reeves nous raconte une histoire, pas n’importe laquelle : la nôtre… Cet écologiste convaincu qui œuvre pour la vulgarisation scientifique nous montre d’abord que notre existence est le résultat d’une longue histoire dont le premier chapitre connu s’appelle le Big Bang. Ensuite, il nous montre les signaux qui virent au rouge. Hubert Reeves sait nous faire regarder la vérité en face tout en nous donnant confiance dans les immenses possibilités du cerveau humain. La projection sera suivie d’une conférence débat animée par Benoît Reeves. > Scène Prévert, vendredi 08 avril 2011 à 20h30

EXPOSITION/ANIMATION « MENER UN PROJET D’HABITAT ÉCOLOGIQUE » Vous envisagez d’acheter une maison ou vous recherchez des moyens pour améliorer votre habitation actuelle ? Le choix du lieu du domicile, du type d’habitat, de l’agencement de votre logement, ou des dispositifs techniques et des matériaux, peuvent limiter la consommation de ressources, réduire les coûts et les déplacements. Par l’espace info énergie MVE > Hall de la mairie, samedi 9 avril à 11h30, 14h30, 15h30, 16h30, & dimanche 10 avril 2011 à 10h30, 11h30. Durée de l’animation 45 minutes

Pour plus d’informations relatives à la semaine du développement durable organisée à Joinville, vous pouvez consulter le programme sur le site internet de la ville : www.ville-joinville-le-pont.fr  

Journéee portes ouvertes à l’emploi Liée à la semaine du développement durable, la Ville organise une journée dédiée à l’emploi le mercredi 6 avril en mairie. Offres d’emploi et de formation, rencontres avec les acteurs publics de l’emploi et avec les nombreuses entreprises partenaires, ateliers pratiques, la journée est tournée vers l’emploi concret et le développement durable. N’oubliez pas votre CV !

D

ès 10h le 6 avril, cinq espaces attendront les demandeurs d’emploi et les personnes recherchant une formation. L’espace accueil se chargera de diriger les visiteurs vers l’espace entreprises, l’espace organismes de formation, l’espace service public de l’emploi, l’espace conseil et l’espace intergénérationnel. Un cocktail bio marquera la pause à 12h30 avant la reprise des rencontres et ateliers. A 14h, une sortie vers la résidence Hippolyte Pinson réunira les séniors et les enfants pour l’inauguration d’un deuxième jardin potager organisée par l’OPH de Joinville. Le jardin est réalisé par l’entreprise Mille feuilles Paysage. Journée « Portes ouvertes à l’emploi » de 10h à 18h00, salle des fêtes de la mairie. Organisée par la Ville et la Maison de l’emploi. Partenaires de la journée Mairie Joinville, Pôle Emploi, Point Info Jeunesse, Service Jeunesse, Bibliothèque, Mission Locale, Maison de l’Emploi, École du Breuil, Veolia, IDELEC (Bâtiment / BTP), Bioquell, Biocom, Association des Entrepreneurs de Joinville, Entreprise gestion déchets/eau, Offices Publics de l’Habitat (OPH), Monceau Fleurs, Insertion Service, Dalkia, Espaces Verts OPH, Parc du Tremblay, Chambre des Métiers, FAF Propreté, La Belle Équipe, GEFEN (formation énergies), EDF.


{ SCOLAIRE // 14


{ JOINVILLE ÉCO// 15

NOUVELLES ENTREPRISES DOCTEUR BALGONE Chirurgien dentiste 2, avenue Jamin - Tél. 01 48 83 10 62

DOG’S CITY PARIS Alimentation, prêt-à-porter, soin et hygiène canine et féline. 7, avenue du Général Galliéni Tél. 01 48 89 45 07 - contact@dogscity.fr

LE NARJISSE Salon de thé – narguilé, « le Narjisse » propose un accueil chaleureux pour déguster des pâtisseries orientales et boire du thé à la menthe ou autres boissons au choix. 27, avenue Gallieni - Tél. 06 62 4612 00

EN BREF… Un espace « Flower Bar » au magasin Monceau Fleurs

D

ans le cadre de son développement et en coordination avec la franchise Monceau Fleurs, le magasin situé au 24 avenue du général Gallieni a ouvert le 14 février dernier un espace exclusif dit « Flower Bar ». Ce concept, élaboré par la marque internationale SIA, tourne autour de la fleur artificielle, de la décoration et du jardin dans le local attenant. Tél. 01 55 96 38 68.

Journée départementale de l’entreprenariat

L

a Journée Départementale de l’entreprenariat, co-organisée par le Conseil Général du Val-de-Marne, les Chambres consulaires et l’UPEC, a lieu le 5 mai prochain au Palais des sports de Créteil. Cette manifestation promeut l’esprit d’entreprendre auprès du grand public et offre aux porteurs de projets et aux nouveaux dirigeants la possibilité de rencontrer les réseaux de professionnels de la création/reprise/développement présents sur le Val-de-Marne afin d’obtenir outils et conseils adaptés à leurs besoins.

PSYCHOLOGUE SEXOLOGUE Psychologue clinicienne et sexologue, Heloïse Galili s’est récemment installée à Joinville. Elle est détentrice de plusieurs Diplômes Universitaires en thérapie familiale, en sexologie et en conseil en santé sexuelle. Elle reçoit les personnes qui souhaitent entamer un travail psychologique individuel ou familial avec une approche centrée sur l’écoute de la parole et de la souffrance de l’individu. Elle est d’autre part sexologue et a notamment travaillé à l’hôpital Tenon pour aider des hommes et des femmes opérés de cancers de la prostate ou du sein ayant connu des troubles sexuels suite à leur opération et à leur traitement. Consultations lundi, mardi, jeudi et samedi matin sur rendez-vous Heloïse Galili 19, rue Jean Mermoz - Tel. 01 42 83 81 50 Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Attractivité du Territoire de la Ville de Joinville-le-Pont Hôtel de Ville 23, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont 01 49 76 60 67 direco@ville-joinville-le-pont.fr

Palais des Sports de Créteil de 8h30 à 17h Tél. 0820 012 112 - www.ccip94.fr

Un nouveau service à disposition des TPE et PME : le relais territorial « Réflexe RH »

L

a Maison de l’Emploi et des Entreprises des Bords de Marne propose une nouvelle offre de service gratuite aux TPE et PME de moins de 50 salariés du Val-de-Marne afin de les accompagner dans leur gestion des Ressources Humaines. Soutenu par l’État (la DIRECCTE) et le Conseil Général, ce relais « Réflexe RH », informe et conseille les chefs d’entreprises du territoire et apporte une aide aux salariés qui souhaitent connaître les dispositifs de formation professionnelle existants. maisondelemploi.ecrignon@yahoo.fr www.maisondelemploi94.fr Tél. 06 27 23 40 39


{ JEUNESSE // 16

Jeunesse Jeux en familles

L’

activité ludothèque est un espace de détente, de découverte, de divertissement, mais aussi de rencontres, d’échanges, d’animations et de convivialité. Jeux en famille se déroule le samedi. Les prochaines dates sont fixées aux 30 avril, 21 mai et 28 mai. Maison des Jeunes, 27 boulevard de l’Europe Renseignements au service municipal de la Jeunesse au 01 49 76 94 22.

Café des parents

L

e Café des Parents est un lieu convivial de parole, d’échanges et d’informations, ouvert à tous les parents. Pour poser tout haut les questions que l’on se pose tout bas, pour partager ses bonheurs et ses doutes, pour mieux comprendre ses enfants. Pour s’enrichir de l’expérience de l’autre, échanger des trucs, se confier, être rassuré et réfléchir ensemble. Parce que nous sommes des parents et que le bien-être de nos enfants nous préoccupe. Les 5 avril, 3 mai, 17 mai, 31 mai, 14 juin et 28 juin à l’Espace Jeunes « le 25 », 25 avenue Galliéni. Renseignements au service municipal de la Jeunesse au 01 49 76 94 22.

L’accueil de loisirs pour la course du cœur

D

ans le cadre de la sensibilisation aux transplantations, les enfants des accueils de loisirs se sont beaucoup investis en créant de nombreux cœurs en couleurs, comme autant de mignardises, avec des messages d’encouragement, « belle vie  », « une pensée pour vous et votre santé ». Une belle initiative et un très beau travail.

L’art en famille : créons ensemble avec Sophie Fort

F

ranco-américaine, Sophie Fort est spécialiste en arts visuels. Bien connue des bibliophiles avec « les z’ateliers de Sophie », elle anime des ateliers d’art plastique, intégrant son expérience de plasticienne, sa formation en histoire de l’art et son savoir-faire de pédagogue. Les ateliers « Art en famille » sont des séances qui invitent chacun à retrouver son âme d’enfant pour découvrir le plaisir de la création. Les activités sont ouvertes aux enfants à partir de 6 ans accompagnés au moins d’un adulte. Parents et grands-parents sont les bienvenus. Le programme emmènera les artistes en herbe jusqu’à la fin de l’année, le mercredi, de 10h à 12h. > 27 avril : Dansons avec Matisse (peinture grand format) > 18 mai : Yoga, mandalas et kolams a gogo (postures et collages avec sable) > 22 juin : Les couleurs sont en nous ! (peinture grand format) > 21 septembre : Drôle de bestiaires ! (collages surrealistes !) > 19 octobre : Peindre en grand avec Keith Haring ! (peinture grand format) Renseignements au service municipal de la Jeunesse au 01 49 76 94 22. http://leszas.wordpress.com

Chasse aux œufs de Pâques

L

e samedi 30 avril, la ville organise une chasse aux œufs au parc du Parangon. Les inscriptions, gratuites, débuteront à 9h30 pour vite laisser place à la chasse aux œufs, cachés dans tous les coins du parc. Les œufs en plastique trouvés par les enfants seront échangés contre de délicieux œufs en chocolat. Un stand maquillage permettra à tous de se fondre un peu plus dans l’ambiance festive cette matinée ludique et gourmande.


{ JEUNESSE // 17

Le Point Information Jeunesse au développement durable

L

e PIJ vous propose de venir vous informer sur le développement durable de manière ludique à travers de nombreux jeux.

> Testez votre éco-attitude avec Energuy Ce jeu est développé par l’agence de l’efficacité énergétique du Quebec. L’objectif est de trouver le maximum d’objets économes en énergie dans les différentes pièces d’une maison le plus rapidement possible. Pour tous. http://www.aee.gouv.qc.ca/ energuy/jeu

> Plongez dans le monde virtuel du 21ème siècle et découvrez les défis du développement durable avec SOS 21 Après avoir créé un avatar, vous pourrez vivre dans un monde où l’écologie est au coeur des préoccupations de chacun. A l’intention des ados. http://www.sos-21.com/

> La bonne conduite Testez vos connaissances sur les écolabels. A faire en famille. http://www.ademe.fr/eco-label

> Opération poubelle vide Réduisez en 7 questions les déchets de la famille « Jettout » par des gestes simples effectués au quotidien. A faire en famille. http://www.operationpoubellevide.com/fr/ademe

Le Point Information Jeunesse est une structure du Service municipal de la Jeunesse

C’

est un lieu d’accueil anonyme et gratuit, ouvert aux jeunes âgés de 12 à 25 ans (scolarisés ou en passe d’entrer dans la vie active) mais également aux parents, enseignants et travailleurs sociaux. Les informations y sont accessibles immédiatement sans rendez-vous, en auto-documentation ou en entretien individuel. La confidentialité est respectée. Un accès libre et gratuit aux NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) est fourni à la seule condition de remplir correctement une fiche remise par les professionnels de la structure qui attribuent un ordinateur au demandeur. Une aide personnalisée et un accompagnement sont apportés à celui qui les sollicite : recherche, orientation et réalisation de projets.

> Ecoville : à toi de construire une ville durable Adepte de Sim City, vous devrez construire une ville en harmonie avec l’environnement. Ce jeu vous permettra de bien comprendre les impacts des activités humaines sur notre environnement. A l’intention des ados. http://www.ecovillelejeu.com/joueur/jeu/ecoville

> Découvrez les métiers de l’environnement Le Point Information Jeunesse vous invite à découvrir les métiers de l’environnement à travers des fiches informatives à consulter sur place. conseiller agricole, conseiller en environnement, hydrologue, ingénieur en environnement, technicien de rivière, technicien des réseaux fluides...

> Les bonnes infos sur la planète : http://mtaterre.fr

Point Information Jeunesse, du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, sauf le mardi et le vendredi matin. Tél. 01 48 85 00 38


{ JOINVILLE SPORTIVE // 18

Actu sportive ATHLÉTISME

Leslie Djhone double champion d’Europe du 400 m Coutumier des finales internationales mais pas habitué aux médailles d’or individuelles, Leslie Djhone a remporté au mois de février deux titres de champion d’Europe en salle du 400 m à Paris, en individuel et en relais. Un déclic qui coïncide avec son arrivée au sein de l’ACP Joinville.

De l'or, enfin », confiait aux journalistes présents à Bercy un Leslie Djhone auréolé de deux médailles d'or aux championnats d'Europe en salle, sur 400 m et 4 x 400 m. Médaillé d'or aux championnats du Monde (Paris 2003) et aux championnats d'Europe (Göteborg 2006), l'athlète né à Abidjan, qui a fêté ses 30 ans le 18 mars, avait cependant conquis ces médailles avec le relais 4 x 400 m.

Le titre européen et le record de France 4ème du tour de piste mondial en 2003, 5ème en 2007, 5ème des Jeux Olympiques de Pékin en 2008, le sort semblait s'acharner à lui refuser toute breloque internationale. Seule une médaille de bronze aux championnats d'Europe 2006 éclairait son tableau de chasse international individuel. Champion de France et détenteur du record de France du 400 m en 44'46 depuis 2007, Djhone a donc débloqué son compteur doré, et peut-être son inconscient, avec ces deux titres continentaux cueillis au Palais Omnisports de Bercy. Le néo-joinvillais a même battu le record de France du tour de piste en salle lors de la finale, en 45'54. Il faudra être encore plus fort pour décrocher une médaille, à Daegu en Corée, lors des championnats du monde à la fin du mois d'août prochain.

Shotokan karaté

A

près la sélection au Championnat d’Île-de-France en Kumité de Thi Lam Bascle-Legros dans la catégorie seniors féminines, le Shotokan Karaté Club de Joinville enregistre un nouveau podium. Gina Péguet prend la 3ème place des Championnats du Val-de-Marne Kumité, catégorie benjamine, qui se sont déroulés à Rungis le 17 février 2011.

Joinville Loisirs Culture devient Citoyens du monde

L’

association Joinville Loisirs Culture change de nom et devient Citoyens du monde. L’association propose des activités sportives à travers le Futsal (foot en salle pour les 7-13 ans), le canoë-kayak et la danse. Des activités culturelles sont organisées avec des ateliers photo et vidéo, des cours de théâtre et de l’éveil musical. L’association mène également des projets humanitaires avec la construction d’écoles en Afrique. Citoyens du monde 1, rue Henri Barbusse, renseignements 06 18 18 59 22 ou 06 20 47 09 85, citoyendumon2@gmail.com

Joinville Handball Association lance son site internet !

A

vec plus de 120 licenciés, le club de Handball de Joinville-le-Pont vient de se doter d’un site internet d’« experts » qui lui permettra de mieux faire connaître à tous les Joinvillais le sport collectif le plus titré de l’hexagone. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur votre club et toute l’actualité du handball ! Le club a été repris et relancé en 2008 par une équipe de jeunes dirigeants, entraîneurs et passionnés, tous bénévoles, qui se mobilisent pour le faire vivre et promouvoir ce sport... Pour partager leur passion du hand, retrouvez-les sur : www.joinvillehandball.com


RUGBY

{ JOINVILLE SPORTIVE // 19

Jeune rugbyman joinvillais licencié au Rugby Club des Boucles de la Marne, Hadrien Heye a été choisi pour tenir le premier rôle d’un film court que Circa productions projette de diffuser lors de la prochaine coupe du monde de rugby. Making off d’un tournage.

Hadrien Heye, du RCBM à la coupe du monde

C’

est un mercredi presque comme les autres au parc du Tremblay pour les joueurs du Rugby Club des Boucles de la Marne (RCBM). Les minimes et les benjamins affluent vers le terrain. Une séance presque habituelle. Dans le groupe des benjamins, un garçon de 12 ans fait cependant l’objet de l’attention de professionnels de l’audiovisuel. Hadrien Heye est un jeune joinvillais. Circa productions l’a sélectionné parmi des centaines de candidats. Avant l’entrainement, les techniciens fixent une caméra sur sa tête pour prendre des images « embarquées ». Avant de suivre Hadrien quelques jours dans sa vie quotidienne, Xavier Forcioli et Nicolas Millet, respectivement producteur et réalisateur, ont auditionné beaucoup de candidats. Évoquant le projet, Xavier Forcioli précise : « nous recherchions un garçon de 12 ans, passionné de rugby et incarnant les valeurs de ce sport. Nous souhaitions aussi que ce garçon possède d’autres centres d’intérêt et soit bien dans son époque. Hadrien fait du skate, aime jouer à la console, est passionné de musique et évolue dans un environnement

familial très structuré. De plus, le cadre de la Marne avec Joinville offre de très belles images ». Sur le terrain, les cameramen papillonnent autour des joueurs pour suivre l’action, l’entraînement suit son cours normal, même si les coéquipiers d’Hadrien et l’entraîneur se plient aux demandes de l’équipe de tournage. Les matchs succèdent aux séquences de jeu, mettant à mal le souffle des cameramen, le tout sous les yeux d’Isabelle et Bernard, les parents d’Hadrien. Si le projet de Circa productions aboutit, le visage d’Hadrien encadrera les matchs de la coupe du monde de rugby 2011 qui se déroulera du 9 septembre au 23 octobre en Nouvelle-Zélande. n

Hadrien entouré de ses parents.

DANIEL DOMERGUE, PRÉSIDENT DU RCBM Comment Hadrien a-t-il été sélectionné pour le tournage ? « Nous avons répondu à une demande nationale de Circa productions. Dans le rugby nous ne sommes pas là pour être distingués par rapport aux autres, mais Hadrien est un des piliers de notre école de rugby. Toujours là depuis sa première inscription, toujours de bonne humeur, motivé et motivant pour ses potes, avec des parents organisateurs de pique-niques géants lorsque l’on se déplace, on les aimerait tous comme ça ! » Comment se porte le RCBM ? « Cette année, nous flirtons avec les 300 membres inscrits. Notre équipe junior tient la route dès sa première année, appréciant son « camp d’entraînement » le mercredi avec les cadets au stade Garchery de Joinville. Nous comptons par ailleurs deux titres de champions de France dans une nouvelle discipline, le rugby à toucher. Nos seniors luttent pour s’accrocher à la division Fédérale 3 mais la réforme de la fédération risque d’être lourde de conséquences. Pour résumer, cette année, soit nous sommes qualifiés en championnat de France, soit nous descendons. Cette réforme, même si elle a de l’intérêt à terme, est d’une brutalité inouïe. La fédération effrite gentiment le rugby amateur. » www.lesbouclesdelamarne.com


{ VIE LOCALE // 20 Joinville compte 3763 places de stationnement sur la voirie et près de 600 places de parking. Le stationnement représente une préoccupation quotidienne des citoyens. Si la transformation des Hauts-de-Joinville va modifier les habitudes des automobilistes, elle va s’opérer au bénéfice de la qualité de vie de tous.

STATIONNEMENT :

changement et solutions étude en cours de finalisation délivrera ses conclusions sur les solutions à appliquer pour améliorer le stationnement à Joinville, pendant et après l'aménagement de la ZAC des Hauts-de-Joinville. En plus des 3763 places de stationnement sur la voirie et près de 600 places de parking, Joinville compte également 175 places en zone bleue dans le haut, rue de Paris et dans les rues avoisinantes. De plus, 118 places en zone bleue sont tracées dans le bas de Joinville, avenue Galliéni. L'aménagement du nouveau quartier des Hauts-de-Joinville va redonner dynamisme et vie à un quartier vieillissant. Cela ne va pas sans quelques contraintes. Le parking face à la mairie a fermé le 7 février dernier afin de permettre le démarrage des travaux de la première résidence qui accueillera un parking d'une soixantaine de places et un Monoprix. La fermeture du parking du RER est récemment intervenue pour permettre le démarrage de la construction d’un immeuble de bureaux de 18000 m2 à côté de la gare. La Ville de Paris n’a pas autorisé le propriétaire du futur immeuble à intégrer un parking public dans la construction. Le bas de Joinville n’est pas affecté par la réduction du nombre de places de stationnement. La ville étudie la possibilité d'implanter des zones de stationnement résidentiel

(hors avenue Galliéni), pour permettre aux Joinvillais de disposer de davantage de places à proximité de leur domicile. Dans l'immédiat, des places de stationnement sont bien sûr disponibles. Le parking de l’ancienne gendarmerie compte 43 places en zone bleue. La rue de Paris et ses alentours totalisent 175 places en zone bleue également. Le parking de la place du 8 Mai 1945 abrite 250 places gratuites. Près de Joinville, le parking du RER A à Saint-Maur Créteil, à 2,1 km de Joinville, compte 411 places payantes, à l’heure ou sur abonnement. Le parking du RER A de Nogent, à 1,7 km de Joinville, dispose de 325 places payantes, à l’heure ou sur abonnement. Fin 2011, le parking public des Canadiens accueillera 65 places sur abonnement. 2013 verra l'ouverture d’un parking d'environ 60 places sous le Monoprix et d’un parking de 75 places sous le nouveau centre culturel et sportif des Hauts-de-Joinville. A plus long terme, un parking souterrain d’environ 350 places ouvrira sous la place du 8 mai 1945. L'étude d’opportunité et de faisabilité est en cours. La ville négocie actuellement avec la RATP l’intégration d’un éventuel parking public de 150 places dans un projet de construction d’un immeuble de bureau sur le talus du RER, face à la station BP. Le projet est au stade de la pré-étude.

“ Des solutions immédiates et à terme pour stationner à Joinville ”

Pour plus d’informations relatives au stationnement à Joinville, vous pouvez consulter le guide du stationnement sur le site internet de la ville : www.ville-joinville-le-pont.fr


{ VIE LOCALE // 21 Les débats publics autour du Grand Paris auront réunis, au cours de 70 réunions publiques, plus de 20 000 personnes. L’État et la Région ont signé un accord, le 26 janvier, sur la rocade Grand Paris Express et la relance du plan de mobilisation des transports. Au total, 35 milliards d’euros seront investis entre 2010 et 2025.

accord scellé entre l’État et la Région GRAND PARIS EXPRESS :

accord signé entre l'Etat et la Région Île-deDes désaccords subsistent cependant entre État et Région. France, par Maurice Leroy, Ministre de la Ville Pour la partie est du métro de rocade, l'État souhaite assurer chargé du Grand Paris, et Jean-Paul Huchon, une desserte du plateau de Saclay (Yvelines et Essonne) afin Président de la Région Île-de-France, formaque ce futur centre de recherche soit relié en 30 minutes à lise la modernisation des réseaux actuels et la Paris. La Région préconise quant à elle la mise en place d'un réalisation d’un métro automatique de rocade service de bus à grande fréquence de passage, qui pourra autour de Paris, calqué sur le projet Arc Express. La solution par la suite être remplacé par un tramway. retenue pour l'accord est basée sur une fusion du projet Arc Express, élaboré par la Région et les départements, et du Le tracé du Grand Paris Express n'est donc pas encore projet de réseau de transport du Grand Paris souhaité par définitif. C'est une commission dédiée de la Datar (Délél’État. Elle reprend le principe d’une rocade en petite cougation interministérielle à l'Aménagement du Territoire ronne, sur le tracé d’Arc Express, maillée avec l’ensemble et à l'Attractivité Régionale) qui doit se prononcer sur les du réseau existant. À l’est, son tracé épousera la proposition solutions retenues. formulée par les conseils géné20 milliards pour le métro périphérique, 12 milliards pour la modernisation des lignes raux du Val-deMarne et de la Seine-Saint-Denis. Celui-ci prendra la forme La conciliation entre l'État et la Région a évidemment porté d'un « arc Est », permettant la desserte de l’est parisien sur le financement, non seulement du métro périphérique depuis Saint-Denis-Pleyel ou Le Bourget jusqu’à Champigny mais aussi de l’amélioration du réseau existant, notamment via Val-de-Fontenay, Villiers-sur-Marne ou Noisy-le-Grand. du RER, et du prolongement de plusieurs lignes.

Le programme comprend aussi la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, le prolongement du RER E à l’ouest qui permettra de relier la gare HaussmannSaint-Lazare à Mantes-la-Jolie en passant par La Défense. L'amélioration de la desserte des aéroports est également abordée dans le protocole d’accord. Élément majeur du plan de mobilisation voté par les élus régionaux dès juin 2008, la modernisation du réseau existant, en particulier des RER, est également prise en compte.

D

Au total, 35 milliards d’euros seront investis dont 32,4 milliards pour les infrastructures. Le montant alloué au métro périphérique sera d’environ 20 milliards contre douze milliards pour la modernisation et l’éventuel prolongement des lignes existantes. Sur cette somme, un milliard sera consacré aux mesures d’urgence – comprenant notamment le prolongement du RER E (Éole) jusqu’à la Défense. L’ensemble du projet devrait s’achever en 2025 avec des premières rames de métro périphérique en 2017. n

DROIT DE RÉPONSE DU MAIRE A l’ASEP

ans son dernier bulletin, l’ASEP agite le spectre d’un super-métro passant en viaduc au dessus de l’autoroute A4/A86. Je tiens à vous rassurer : cette idée n’a jamais été plus loin qu’une vue de l’esprit futuriste de certains architectes du Grand-Paris. Dès le 29 novembre 2010, j’ai pris l’attache de Jean-Paul Huchon, Président du STIF, pour lui communiquer mon intérêt concernant la variante du projet Arc Express desservant Val-de-Fonte-

nay mais exprimer mon opposition totale à une traversée de la Marne en aérien avec augmentation du volume des infrastructures existantes. Cet avis a été versé au débat public le 14 janvier 2011. Je me suis bien sûr assuré que ma position de Député-Maire était entendue et comprise dans les cercles décisionnaires : le président du STIF m’a en conséquence confirmé, par un courrier du 4 février 2011, que ce super-métro ne se fera pas en aérien.


De vous à nous

{ VIE LOCALE // 23

Joinville désignée « commune donneur » par l’EFS

La Croix-Rouge joinvillaise change d’adresse

a ville est très impliquée dans la collecte de sang. A travers de nombreuses campagnes de sensibilisation du don du sang et par l’organisation de fréquentes collectes en mairie, Joinville promeut activement le don du sang. L’Établissement Français du Sang Île-de-France et le Comité régional pour le don de sang bénévole francilien a ainsi décerné à Joinville les cœurs « collecte » et « communication », récompenses attribuées dans le cadre du concours « commune donneur » 2010.

La Croix-Rouge joinvillaise, présidée par Josette Gressier, a déménagé. Elle se situe désormais au 5/7 rue Hippolyte Pinson. La Croix-Rouge dispense des cours d’alphabétisation tous les lundis et jeudis de 14h30 à 16h. La distribution alimentaire a lieu une fois par mois et se déroule au 2 rue Henri Vel-Durand de 14h à 16h30. La distribution alimentaire est réservée aux Joinvillais non imposables (et non aux personnes qui ne paient pas d’impôts). La Croix-Rouge effectue également des missions de secourisme et intervient dans la formation de secourisme PSC1 ainsi que pour l’utilisation des défibrillateurs. Les bénévoles tiennent également des gardes du Samu social la semaine et le week-end.

L

> Nouvelle collecte le 28 avril L’engament de Joinville se poursuit avec l’organisation d’une nouvelle collecte de sang le jeudi 28 avril de 14h à 19h30, salle des fêtes de la mairie.

Croix-Rouge de Joinville 5/7 rue Hippolyte Pinson Tél. 01 82 01 93 80

Deuxième édition du Troc vert le 7 mai

Q

ue vous ayez des plantes dans votre jardin, sur le balcon, des jardinières sur une fenêtre ou des plantes d’appartement, le Troc vert vous intéresse. Organisé par l’association Sutor et l’atelier Lyl’Art, le Troc vert est une animation qui permet à tous d’échanger des boutures pour repartir avec de nouvelles plantes. Michel Coucoureux, président de l’association Sutor, Lydia Lasota et Françoise Faury,

membre de l’association et chef-jardinier à l’école du Breuil, organisent cette éco-manifestation. Spécialistes et novices sont tous les bienvenus pour échanger gratuitement boutures, esprit troc oblige, et conseils dans une ambiance conviviale, renforcée par les animations musicales, les stands snack et un concours de peinture doté par les commerçants de Joinville. Le Troc vert a lieu samedi 7 mai toute la journée, de 10h à 17h, rue de l’Égalité. Une planche de bande dessinée a été créée pour faire la promotion du troc vert 2011 par Nicolas Roux, un dessinateur joinvillais, que Joinville Mag vous présentera bientôt.


{ VIE CULTURELLE // 25 Entre jazz traditionnel et contemporain, Benoit Greslebin ne choisit pas. World music, pop, son jeu se nourrit d’influences diverses. Après l’album « POP » sorti en 2010, il revient en 2011 à des formes d’expression plus libres avec un opus intitulé « Where is Benoit ». Le 30 avril, c’est sûr, il sera sur les planches de la scène Prévert.

Benoit Greslebin trio world wide jazz

S

cène Prévert, un vendredi soir du mois de mars. Les concerts et festivals se succèdent ensuite à Viersen Ma rencontre avec Benoit Greslebin débute par un en Allemagne et au Tanjazz au Maroc. Benoit Greslebin a concert privé. Venu essayer le piano, Benoit pro- également réalisé une extraordinaire tournée à travers mène ses mains sur les touches noires et blanches au la Chine. Sélectionné en juin 2010 pour la première édirythme de son jeu percutant. C’est tion de la Fête de la Musique en un artiste accompli et ouvert qui Chine, il a touché le cœur du public se présentera à Joinville le 30 avril chinois puisque le trio repart en juin prochain, date de sortie de son der2011 pour une tournée sur plus de nier album. Les spectateurs pour10 villes, en passant par Pékin et ront découvrir les titres issus de Macao. « Where is Benoit », faisant suite à l’album « POP », pour Piece Of La chanteuse belge Jade in Peace (morceaux de paix). Benoit June en guest à Joinville Greslebin aime les expériences et décloisonne l’univers du jazz. Sans Après l’enregistrement de son le dénaturer, il y greffe les sons de album « POP » et le tout récent la world music et des structures « Where is Benoit », le pianiste se musicales aux tendances pop. Le réjouit de remonter sur scène, « le naturel revient toujours, c’est pourlieu où la musique prend tout son quoi Monsieur Greslebin revient aux sens, là où elle vit ». Jade in June, sources d’un jazz plus libre dans la chanteuse belge connue aussi « Where is Benoit », un album « pop sous le nom de Mélanie Van Ham, reloaded ». Le concert du trio Gresaccompagnera Benoit Greslebin de lebin mêlera anciens et nouveaux son filet de voix pur sur « Light over morceaux, déroulant la palette d’un there ». compositeur inspiré et curieux. Escorté de ses compères de touIssu d’une famille de musiciens, jours, Julien Sérié à la batterie et Benoit vient très vite au piano. « Where is Benoit », Yann Gourhand à la basse, Benoit Le déclic s’opère en écoutant le nouvel album « pop reloaded » Greslebin a hâte de rencontrer célèbre Michel Petrucciani. Absorle public joinvillais au sein d’une bé par cet univers, il affûte sa culture jazz en côtoyant la Scène Prévert qu’il apprécie déjà. Il promet « un concert communauté parisienne des jazzmen afro-américains au très dynamique où nous allons tenter de porter le public, gré des « jam sessions », notamment au Sunset/Sunside de le séduire, le faire voler ». Décollage le 30 avril. la rue des Lombards, théâtre de rencontres musicales très riches. En 2000, Osmose voit le jour, un trio où se mêlent jazz Samedi 30 avril 20h30 Scène Prévert romantique et sonorités nouvelles, presque expérimentales. Réservations 01 49 76 60 10 L'artiste est ensuite primé, en 2002 et 2003, lors du Tremplin www.benoitgreslebin.com Jeunes Talents du Festival jazz de Saint-Germain-des-Prés. www.myspace.com/benoitgreslebin


{ VIE CULTURELLE FEUILLETON // 26 RÉSUMÉ DES ÉPISODES PRÉCÉDENTS La mystérieuse disparition sur le pont de Joinville des quatre malfaiteurs de l’hippodrome du Tremblay, la nuit précédente, fait sensation dans la ville. Le lendemain, le célèbre Victor le Magicien et la comédienne Clémence Beauregard sont invités par Charles Pathé à déjeuner « Chez Gégène », une toute nouvelle guinguette. Retrouvez tous les épisodes passés sur www.ville-joinville-le-pont.fr EPISODE 12 Dimanche 10 juillet 1910, treize heures quarante cinq…

Le mystère de Joinville-le-Pont Un ouvrage Littinéraire de Bruno Ruslier

C

hez Gégène, le moins qu’on puisse le monde à Joinville, avez-vous des nouCet épisode du Littinéraire se lit dire, c’est qu’on ne s’ennuie pas ! velles de la disparition des voleurs sur le à la hauteur de la guinguette Au fond du jardin de la guinguette, une pont cette nuit ? batterie de jeux provoque rires et excla- « Chez Gégène », 162 quai Polangis. - Ah ça non ! Et le seul qui aurait pu vous mations. Un tape-cul, composée d’une renseigner a disparu de la circulation, longue planche posée sur un axe central, fait la joie d’un un peu comme sa péniche, fait Gégène dans une mimique couple. A quelques mètres, un groupe d’amis achève une entendue. partie de quilles dans des cris de victoire. Enfin, lancée à - De qui parlez-vous donc, si je puis me permettre ? s’impleine vitesse par un jeune homme, une balançoire arrache misce Victor intrigué. des cris de protestation à sa cavalière, en réalité ravie. - De l’ancien propriétaire, répond Gégène. Un dénommé Rossignol. Il a subitement disparu lorsque son établisse- Félicitations Gégène, complimente Charles Pathé, vous ment a brûlé. Tenez, il y a encore des poutres calcinées avez fait des prouesses. Votre guinguette est une véritable là-bas, sous les ronces. réussite ! - C’était la première guinguette de la rive de Polangis et - Merci Monsieur Pathé, vous voyez, pour cette ouverture sûrement la plus originale, explique Charles Pathé. Ça un peu précipitée, j’ai misé sur trois éléments. D’abord la remonte à 1902 si je me souviens bien, il n’y avait que des croustille(1) : ma friture est pêchée exclusivement dans la champs aux alentours. A cette époque, le sieur Rossignol Marne, j’y tiens. Ensuite le plaisir de la gambille(2) avec était à court de fonds, mais pas d’idées : il a hissé une mon plancher de danse et enfin la rigolade avec toutes vieille péniche désaffectée sur la rive et l’a transformé en sortes de jeux ! guinguette qu’il a baptisée… la Péniche. - C’est une très bonne recette assurément et ça ne me - Un coup de scie dans la coque et l’entrée était faite ! Ah, surprend pas de la part d’un cuisinier aussi inventif que il s’encombrait pas de détails le Rossignol, raille le resvous. Je vous souhaite que cette guinguette vive au moins… taurateur. Il avait même installé une grande terrasse sur un siècle ! le pont supérieur. - N’exagérons rien Monsieur Pathé. Quelques dizaines - On y avait une vue magnifique sur la Marne. Ca plaid’années m’iront déjà très bien, sourit le propriétaire, flatté. sait beaucoup aux parisiens qui venaient le samedi et le - Dites-moi, reprend le cinéaste, vous qui connaissez tout dimanche, se rappelle l’industriel du cinématographe. < Les balançoires


rapide sonne le premier des assaillants - Mais c’était pas conseillé de s’y avend’un violent coup derrière la nuque. turer dans la semaine à la nuit tombée, Celui-ci s’écroule instantanément. souffle Gégène, même si le bock n’était Les deux autres lâchent la valise et se qu’à 30 centimes. retournent vers l’intrus. Adepte de la - Pour quelle raison ? relève Victor. savate et de la canne, Victor se met en - On y croisait la fine fleur des Apaches(3), position de combat, le pied gauche en dévoile le cuisinier avant et la canne virevoltant au bout du - Vous voulez dire des voyous ? s’inquiète bras droit. Une courte matraque appaClémence raît dans une main, mais un coup de pied - Oui, ces gredins des fortifs(4), en effet sec du magicien l’expédie dans les taillis mademoiselle. Y’avait même des bantandis que la canne siffle au-dessus des dits interdits de séjour à Paris : paraîtêtes. Simple mouvement de diversion, trait qu’Etienne la Virgule et Léon le un balayage circulaire fauche la jambe Flambeur avaient leurs habitudes ici. d’appui du second assaillant et l’expéOn murmure, continue Gégène sur le die au tapis. Un coup de canne appuyé ton du secret, que le propriétaire menait l’assomme pour le compte. double jeu : confident des bandits la nuit > Les Apaches, la plaie des faubourgs Le magicien fait face maintenant au deret indicateur de la police le jour. Ce qui nier agresseur qui a sorti un couteau à cran d’arrêt, l’arme explique peut-être qu’une nuit la péniche a brûlé subitepréférée des Apaches. Le malfrat fait mine de porter ment et qu’il a disparu… au fond de la Marne ou à Tanger, un coup de lame à l’abdomen. Victor pare l’attaque d’un personne ne sait. coup de canne, mais c’est une feinte. Un fulgurant crochet Soudain les échos d’une altercation interrompent le patron du gauche le cueille durement à la mâchoire. Hébété, le de la guinguette. Le ton monte et les injures fusent. Dersouffle court, le magicien tente de se mettre hors de porté rière le rideau de peupliers au fond du terrain, trois silen reculant. Mais son pied heurte une racine, l’obligeant à houettes paraissent s’en prendre à une quatrième. Bientôt rompre sa garde. Déjà le voyou s’engouffre dans la faille les premiers coups tombent sur la malheureuse victime de son adversaire : un puissant coup de pied fouetté perqui supplie : cute la face du magicien le soulevant du sol pour le pro- « Non, je n’ai que lui…, je vous en supplie…, laissez le jeter un mètre plus loin, à moitié groggy. Submergé par moi… » la douleur, noyé dans un brouillard de confusion, Victor Le sang de Victor ne fait qu’un tour. Ses compagnons tente de rassembler ses dernières forces pour se relever, sont encore pétrifiés par la surprise, qu’il a déjà franchi, mais en vain. après une course éclair, la ligne d’arbre qui le sépare des - La leçon n’est par finie, je vais t’apprendre à aider les agresseurs. « ritals »… grince dans un rictus de haine l’Apache. Son Un homme est au sol, cramponné des deux mains à une surin à la main, le truand avance, implacable, vers le valise comme si sa vie en dépendait. Casquette grise et magicien impuissant. (À suivre) foulard rouge autour du cou, deux Apaches essayent de lui arracher ce maigre butin pendant qu’un troisième agres1 : La nourriture. 2 : La danse. 3 : Voyous d’une vingtaine d’années issus des faubourgs. seur lui bourre les côtes de coups de pied. Le magicien 4 : Les fortifications. empoigne sa canne à pleine main et dans un moulinet < La Péniche

< Un tape-cul

Iconographie : collection Bruno Ruslier. Crédits photographiques : droits réservés pour les ayants droits non identifiés.

{ VIE CULTURELLE FEUILLETON // 27


{ VIE CULTURELLE BIBLIOTHÈQUE // 28

{

Vous pouvez consulter le catalogue de la bibliothèque sur le site de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr

La bibliothèque vous propose… BLOG

de Barbara Constantine, éditions Calmann-Lévy

de Jean-Philippe Blondel, éditions Actes Sud Junior

Tom, onze ans, vit avec sa mère dans un vieux mobile home. Comme les fins de mois sont difficiles, le garçon part régulièrement faire ses courses dans les potagers de ses voisins. Mais il ne prend que le minimum pour ne pas se faire remarquer. Un soir, il va apercevoir Madeleine, un petit bout de femme de 93 ans, qui pleure au beau milieu de son potager. Prenant son courage à deux mains, il décide de lui venir en aide. Une histoire rafraîchissante servie par des personnages attachants.

Un jeune lycéen découvre que son père a lu son blog sans y être invité. Fou de rage, il décide de ne plus jamais lui adresser la parole. Le père, désemparé, trouve une solution pour calmer cette ambiance orageuse : il laisse un carton rempli de ses journaux intimes et photos de jeunesse devant la chambre de son fils. Ce dernier commence à regarder et à lire sans grande conviction. Cette plongée dans le passé de son père le marquera et lui fera comprendre combien la vie est plus complexe qu’il ne le croyait… A partir de 13 ans.

NAISSANCE D'UN PONT de Maylis de Kerangal, éditions Verticales Dans une ville imaginaire de Californie se construit un pont gigantesque voulu par un maire visionnaire épris de démesure. Des hommes et des femmes, venus des quatre coins du monde, se retrouvent sur ce chantier titanesque porteur d'espoir pour les uns, d'esprit d'aventure ou de prouesse technique pour les autres, et vital pour le plus grand nombre. A mesure que le pont s'assemble, les territoires se relient, la nature reprend ses droits et l'intrigue se construit. Maylis de Kerangal nous raconte ici une véritable épopée humaine des temps modernes. Prix Médicis 2010.

CE LAPIN APPARTIENT À EMILY BROWN de Cressida Cowell, éditions Casterman

jeu

TOM, PETIT TOM, TOUT PETIT HOMME, TOM

nes

t

enf

an

t

Une petite fille nommée Emily Brown et son doudou, le lapin Stanley, vivent de grandes aventures. Emily adore Stanley et ne s’en séparerait à aucun prix, même pour les plus beaux jouets du monde. Un jour, Son Altesse Sérénissime la reine Gloriana veut acquérir ce « Lapinoudoudou », elle fait alors appel à toutes les forces spéciales du royaume pour kidnapper Stanley. Un album tendre, amusant et inventif.

Les rendez-vous de la bibli Des livres et vous, à la découverte de nouveaux talents… Vous aimez lire, vous avez un peu de temps libre, vous aimez partager, vous êtes curieux et souhaitez découvrir de nouveaux auteurs… La bibliothèque vous invite à une rencontre littéraire conviviale entre lecteurs, où vous pourrez échanger autour des dix romans en lice pour le Prix Cinélect 2011. Samedi 30 avril à 10h, merci de nous informer de votre participation au 01 49 76 60 32.

ts


{ VIE CULTURELLE // 29

Théâtre et ateliers multimédia Espace TIC

Théâtre François Dyrek

(TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION)

PROGRAMMATION DU MOIS D’AVRIL

Coup de cœur

Tous les samedis à 20h30 et les dimanches à 16h (sauf les 16 et 17 avril) > « L’ours » et « La demande en mariage » d’Anton Tchekhov, mise en scène Claude Mann par la compagnie « Bords de Scène ». Avec M. Kerhoas, C. Mann, M. Merzi. n créancier parcourt à cheval la campagne pour réclamer son dû à une jeune veuve inconsolable… En passant par le mépris, les cris et les menaces, la rencontre de ces deux caractères bien trempés va faire des étincelles… Tarifs : 8 et 10 euros

Le site web Défis pour la terre, créé en partenariat avec la fondation Nicolas Hulot et l’ADEME, propose désormais un espace junior, à la fois pédagogique et ludique, qui permet de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux du développement durable. Avec Polo, ambassadeur du développement durable en culotte courte version baggy, on apprend en quelques clics les bons gestes à adopter au quotidien à travers des tests, des jeux interactifs et des explications détaillées. Un site à visiter sans plus tarder, pour les juniors comme pour les plus grands ! http://www.defipourlaterre.org/juniors/

U

Editeur de textes

2 avril 9h30-11h30 19 avril 18h-20h

Tableur

5 avril 18h-20h

Messagerie

7 avril 13h30-15h 16 avril 9h30-11h30 21 avril 13h30-15h 23 avril 13h30-15h30

Navigation sur le web

9 avril 9h30-11h30 3 mai 18h-20h

Samedi 16 avril à 20h40 > « Teresina » Ecrit, joué et mis en scène par Sonia Palau et Fabio Marra ; costumes Giuseppina Minopoli, Julie Phelouzat ; chapeaux Isabelle Bartoletti ; marionnettes Carrozzone Teatro. eresina, suite à une longue absence de son amour Pulcinella, décide de mettre à l’épreuve la véracité des sentiments de ce dernier. Pulcinella est un serviteur fourbe, prêt à se déguiser pour éviter le travail et la guerre, il est aussi beau parleur et volage. Teresina va donc faire croire à Pulcinella qu’un nouvel homme a occupé son cœur pendant son absence, le « Capitaine Tempête », guerrier sanguinaire avec qui Pulcinella devra se battre pour reconquérir Teresina…

Traitement de textes

23 avril 9h30-11h30 26 avril 18h-20h

COURS DE THÉÂTRE SUR LA SCÈNE DU THÉÂTRE

Atelier blog

14 avril 13h30-15h30

Choisir son ordinateur

21 avril 15h30-17h

Acquisition d’images

28 avril 13h30-15h30

Prochaines initiations et ateliers

L’ESPACE MULTIMEDIA EST ACCESSIBLE À TOUS Hall de l’Hôtel de Ville // Tél. 01 49 76 60 59 multimedia@ville-joinville-le-pont.fr www.ville-joinville-le-pont.fr

T

Par C. Mann et S. Rolland - cours enfants, (5 à 8 ans) mercredi de 13h30 à 14h30 et vendredi de 17h à 18h ; - adolescents, (9 à 14 ans) mercredi de 14h30 à 16h ; - adolescents, théâtre-cinéma (12 à 18 ans) mercredi de 17h30 à 19h.

THÉÂTRE FRANÇOIS DYREK

Tarif 16 €, réduit 13 €, adhérent 11 €, adhésion 7 € l’année, groupes et enfants 9 €. 7 bd de Polangis, tél. 01 48 85 09 29


{ VIE CULTURELLE CINÉMA // 31

Au programme d’avril

Affiches cinéma : © Allocine.com

Cinéma Scène Prévert

TRON L’HERITAGE (2h06) Mercredi 30 mars à 14h30 Dimanche 3 avril à 15h

TRUE GRIT (1h50) Samedi 9 avril à 20h30

LE DISCOURS D’UN ROI (1h58) Samedi 2 avril à 20h30 Mardi 5 avril à 14h30 Mardi 5 avril à 20h30

QUI A ENVIE D’ETRE AIME ? (1h29) Mardi 12 avril à 14h30 Mardi 12 avril à 20h30

Séances gratuites dans le cadre de la semaine du Développement Durable > SOLUTIONS LOCALES POUR UN DESORDRE GLOBAL (1h58) Suivi d’une conférence débat en présence de Coline Serreau Lundi 4 avril à 20h > LE RENARD ET L’ENFANT (1h32) Mercredi 6 avril à 10h > DE L’ASTRONOMIE À L’ÉCOLOGIE DES ÉTOILES ET DES HOMMES (0h52) Film et débat avec Benoit Reeves Vendredi 8 avril à 20h30

GNOMEO ET JULIETTE (1h24) Mercredi 6 avril à 14h30 Dimanche 10 avril à 15h

YOGI L’OURS (1h20) Mercredi 13 avril à 14h30 Dimanche 17 avril à 14h30

BLACK SWAN (1h43) Mardi 19 avril à 14h30 - Mardi 19 avril à 20h30. Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. LES VOYAGES DE GULLIVER (1h43) Mercredi 20 avril à 14h30 Dimanche 24 avril à 14h30

MA PART DU GATEAU (1h43) Mardi 26 avril à 14h30 Mardi 26 avril à 20h30

3

SCÈNE PRÉVERT 23 rue de Paris Accès par les escaliers à droite de l’Hôtel de Ville ou par le quai Pierre Brossolette Répondeur 01 48 86 38 77 Résumé des films et bandes-annonces sur www.ville-joinville-le-pont.fr VENTE DES BILLETS le jour même au guichet de la salle, 1/2 heure avant chaque séance.


Réunion du CMEJ

{ DÉMOCRATIE LOCALE // 32

L

e CMEJ s’est réuni en séance plénière le mardi 24 janvier 2011. Les élus étaient conviés à se prononcer sur l’adoption des projets pour l’année en cours. Ces derniers ont pour thème commun les droits de l’enfant et visent notamment à récolter des dons au profit de l’Unicef. Les présidents des commissions : Alexis Leclerc pour la commission Loisirs-Culture-Sports, Etienne Bosmorin pour la commission Environnement-Cadre de vie et Caroline Vasseur pour la commission Solidarité-Communication. Loisirs, Culture et Sport Les jeunes élus souhaitent réaliser un jeu de piste dans la ville afin de sensibiliser les Joinvillais sur le thème des droits de l’enfant. Ce jeu de piste, qui comportera 8 étapes dans différents lieux de la ville, sera notamment l’occasion de faire un don à l’Unicef puisque la récompense offerte aux 3 premières équipes est un lot acheté dans l’une des boutiques de l’organisme. Pour participer à cet événement, qui doit avoir lieu fin mai à l’occasion de la Fête du jeu, une inscription préalable au service jeunesse est requise (du 15 avril au 15 mai). > Projet : réalisation d'un jeu de piste pour sensibiliser la population joinvillaise aux droits de l’enfant. > Adoption du projet à la majorité. Environnement et Cadre de vie Les élus veulent organiser une exposition comparant le cadre de vie d’un jeune Joinvillais à celui d’un jeune habitant d’un pays en voie de développement, par exemple un jeune indien. Cette exposition sera l’occasion de s’intéresser aux droits de l’enfant dans le monde à travers des photos, témoi-

gnages, documentaires et créations des jeunes conseillers. L’exposition se déplacera dans plusieurs écoles primaires et collèges de la ville, ainsi que dans le hall de l’Hôtel de Ville durant le mois de juin. > Projet : exposition comparant les cadres de vie respectifs d’un jeune joinvillais et d’un jeune habitant d’un pays en voie de développement. > Adoption du projet à la majorité. Solidarité et Communication Le projet consiste à organiser un concours de dessin intitulé « dessine-moi un droit ». Les participants devront réaliser un dessin qui s’inscrit dans l’un des 5 thèmes suivants : - le droit de vivre, survivre et de se développer, - le droit d’être protégé contre les mauvais traitements et l’exploitation, - le droit d’exprimer son opinion, - le droit à l’éducation, - le droit au repos et aux loisirs. Les trois premières équipes recevront un lot acheté à l’Unicef. Les participants pourront envoyer leur dessin au service jeunesse du 15 mars au 30 avril. > Projet : organisation d’un concours de dessin intitulé « dessine-moi un droit ». > Adoption du projet à la majorité. Par ailleurs, les élus souhaitent organiser un marché aux livres au profit de l’Unicef. Un appel aux dons de livres neufs ou d’occasion sera donc lancé auprès des Joinvillais, qui pourront les déposer au service jeunesse durant tout le mois d’avril. La vente des livres s’effectuera ensuite au mois de juin devant les écoles primaires et collèges de la ville. > Projet : organisation d’un marché aux livres au profit de l’Unicef. > Adoption du projet à la majorité.


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 33 Cette rubrique vous présente succinctement l’ordre du jour (non exhaustif) du dernier Conseil municipal. Si vous souhaitez prendre connaissance en détail du compte-rendu, vous pouvez consulter les panneaux d’affichage administratif ou le site Internet de la Ville. SÉANCE DU 8 FÉVRIER 2011

Conseil municipal > Le Conseil municipal a débattu des orientations budgétaires pour l’année 2011 précédant ainsi le vote du Budget au prochain Conseil. Chacun a pu ainsi exprimer sa sensibilité sur les équilibres prévus. > Le Conseil municipal a sollicité des subventions du SIPPEREC au taux maximum pour la réalisation du programme d’éclairage public 2011. > Le Conseil municipal a approuvé la convention de partenariat « Aides aux Vacances Enfants » de la Caisse d’Allocations Familiales pour les années 2011-2012. > Le Conseil municipal a accordé 300 euros à M. Stéphane Racowski dans le cadre du dispositif « projet jeunes ».

> Le Conseil municipal a autorisé la cession à Eiffage Aménagement de parcelles comprises dans l’îlot B dans le cadre de l’opération des « Hauts de Joinville ». > Le Conseil municipal a approuvé la convention entre le SEDIF, VEOLIA Eau Île-de-France SNC et la commune de Joinville-le-Pont relative au « recouvrement de la redevance assainissement part communale ». > Le Conseil municipal a formulé un vœu de soutien aux sinistrés de Joinville au Brésil, ville jumelée.

Vous pouvez écouter l’intégralité audio du dernier Conseil municipal sur le site internet de la ville www.ville-joinville-le-pont.fr

Prochain conseil Mardi 5 avril à 19h30 Pour plus d’informations, consulter le site Internet www.ville-joinville-le-pont.fr


Nouvel accueil à la Scène Prévert L’

travaux

{ TRAVAUX // 35

accueil de la Scène Prévert a bénéficié d’un lifting. La salle de spectacle et de cinéma joinvillaise accueille désormais les spectateurs dans un espace plus ouvert et convivial.

Le quai Péri à bicyclette Modification du PLU

L

C

Ascenseur île Fanac

Agrandissement de la maternelle Polangis

e quai Gabriel Péri arbore désormais sa nouvelle physionomie. Les aires de jeu et le city-stade ainsi qu’un terrain de pétanque, sécurisés, agréables et ludiques, sont désormais ouverts au public. La piste cyclable permet également aux cyclistes de remonter la Marne le long du quai, complétant un maillage de pistes cyclables qui s’affirme à Joinville.

S

i nous avions quelque peu anticipé le début de sa mise en service dans le Joinville Mag précédent, l’ascenseur de l’île Fanac fonctionne désormais pour permettre l’accès de l’île aux personnes à mobilité réduite. Les services techniques n’ont pas ménagé leurs efforts afin d’obtenir l’ensemble des homologations nécessaires au feu vert de l’ascenseur, aussi apprécié des habitants de l’île et des membres de l’école de musique.

onsidérant la nécessité de modifier ponctuellement le zonage, notamment les zones UNB et UB, ainsi que le besoin de rectifier les erreurs de frappe et d’apporter à l’ensemble du règlement des corrections permettant de faciliter la compréhension du règlement par les usagers, une enquête publique relative à la modification du Plan Local d’Urbanisme se tient en mairie de Joinville-le-Pont (23, rue de Paris) du 14 mars au 16 avril 2011. Un registre d’enquête publique est tenu à la disposition du public, ainsi que l’ensemble des documents afférents à cette enquête publique dans le hall de l’Hôtel de Ville. Le commissaire enquêteur chargé de l’enquête, monsieur Christian Balicot, demeurant 2 square résidence Louis Blanc à Alfortville, assure des permanences et reçoit le public dans le hall de la mairie, salle de permanence, à gauche sous l’escalier, le lundi 14 avril de 8h30 à 12h et en salle Julien au 1er étage de la mairie, le samedi 26 mars de 9h à 12h, le mercredi 6 avril de 13h30 à 17h et le samedi 16 avril de 9h à 12h.

D

ébutés en septembre 2010 et devant s’achever à l’été 2011, les travaux d’agrandissement de l’école maternelle Polangis se poursuivent sans encombre. La charpente de l’édifice recouvrant la future salle polyvalente a récemment été posée. L’école va ainsi être dotée d’une nouvelle aile abritant une salle de motricité, une bibliothèque et une salle polyvalente sur une surface totale de 500 m2, l’ensemble étant utilisé par les scolaires et le centre de loisirs.


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 36

Libre expression des trois Liste Joinville avec vous // 23 élus

Liste Joinville en mouvement // 5 élus

L’amour dure trois ans

A

l’heure où il devient de plus en plus urgent et impérieux « d’agir local », Joinville s’emploie à devenir une ville éco-responsable. C’est ainsi que dans le cadre du Comité Consultatif Environnement, créé en février 2009, la Ville a élaboré son Schéma Directeur Cyclable qui vise à mettre en place un maillage cohérent d’itinéraires cyclables. Elle travaille également à la rédaction d’un « guide des bonnes pratiques » en matière de patrimoine arboré. Par ailleurs, elle s’est inscrite dans un projet de thermographie aérienne avec les villes de Vincennes, Fontenay-sous-Bois, Champigny-sur-Marne et le Perreuxsur-Marne : le 2 mars 2011, un avion a survolé ces territoires, muni de caméras à infrarouge destinées à photographier les déperditions énergétiques des toitures de nos habitations. Les informations récoltées seront présentées au public lors de la semaine du développement durable. Elles permettront à chaque propriétaire d’agir pour mieux isoler son habitation, dans l’objectif de diminuer sa facture d’énergie et du même coup de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Sur son propre patrimoine, la Ville s’est également lancée sur la voie de l’exemplarité. A l’initiative des élus, les agents élaborent actuellement une « Charte pour une administration éco-responsable » et ils viennent d’être équipés de vélos électriques pour leurs déplacements dans la commune. Enfin, la Ville va procéder à une évaluation de ses émissions directes et indirectes de

gaz à effet de serre, liées à ses services et à ses bâtiments, par la réalisation d’un Bilan Carbone. Ce bilan aboutira à un programme d’actions visant à les réduire. Mais cette volonté de bâtir une ville exemplaire et durable demeure difficilement atteignable sans la mobilisation de tous. Pour se sentir concernés par le développement durable, les citoyens doivent y être sensibilisés : c’est pourquoi, pour la deuxième année consécutive, nous avons décidé d’informer les Joinvillais sur ces problématiques, dans le cadre de la semaine nationale du Développement durable. Ainsi, à partir du 4 avril, petits et grands pourront se familiariser avec des thèmes aussi divers que la biodiversité, le commerce équitable et la gestion des déchets, ou tester leurs connaissances par des jeux. Ils pourront également apprendre comment relever chez eux le défi de la maison durable et débattre, à l’issue de films posant des questions choc, des enjeux écologiques de la planète. Participez à cette semaine d’information : nous comptons en effet sur vous pour devenir des acteurs du développement durable, au service de notre ville et de notre planète !

Patrice GENTRIC Maire-adjoint chargé des Finances et du Développement durable

L

e programme d’Olivier Dosne, candidat à la mairie en mars 2008, présentait 148 engagements. Qu’en est-il trois ans après, à la moitié de la mandature ? Treize promesses ont été tenues, soit 9 % du total et 18 autres partiellement. Il y a également ce qui est en cours de réalisation (4) ou reste prévu (17). Donc, 52 engagements ont abouti, ou le feront peutêtre, même en partie (26 %). Du côté positif, on peut faire figurer l’espace jeunes de l’avenue Gallieni ou la baisse des tarifs du cinéma municipal (à la programmation cependant restreinte). Un autre groupe concerne les domaines où aucun changement n’a été constaté (24, soit 14 %). Ainsi en est-il du « soutien au projet Orbival », la commune ayant été particulièrement discrète lors des débats sur les projets de transport du Grand Paris. Mais le plus gros ensemble, ce sont les engagements qui n’ont pas été tenus et pour lesquels aucune réalisation n’est envisagée à notre connaissance. Pas moins de 71 points rentrent dans cette liste, soit 49 %. Prenons quelques exemples. Un « accès public des berges du canal de l’usine des eaux » était proposé ; la mairie n’a pas saisi l’opportunité d’une modification du plan local d’urbanisme pour le prévoir, malgré des demandes faites lors de l’enquête d’utilité publique en 2010. La « baisse de la taxe professionnelle » s’est transformée en une forte hausse des impôts des entreprises, de même que la « baisse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ».


{ DÉMOCRATIE LOCALE // 37

listes du conseil municipal Liste Pour Joinville ensemble et unis // 5 élus

« Un maire bâtisseur » ... de promesses En matière économique, le « soutien au cinéma » et la « sauvegarde du site GTC » ont laissé la place à une liquidation pure et simple de la plupart des activités liées à l’image (GTC, Auditoriums de Joinville, sociétés de production, etc.) sans aucune réaction de la municipalité. Dans le secteur culturel, la « médiathèque avec salle de spectacle modulable (200 à 300 personnes) dans les Hauts de Joinville » et le « rachat d’une propriété historique à Palissy pour en faire une maison d’art et de culture » se sont transformés en rien du tout. En matière environnementale, « l’installation d’une passerelle au port » a été abandonnée. La majorité municipale proposait de « reprendre les réunions du comité de défense des riverains de l’autoroute A4 – A86 ». Ces réunions ont repris, mais Olivier Dosne a systématiquement refusé d’y siéger ! N’oublions pas ce qui pèse le plus dans le fléau de la balance. Ce sont les non-promesses qui se sont, hélas, réalisées : fermeture du service de prévention santé, arrêt de l’espace emploi municipal (Agora), suppression du centre d’hébergement d’urgence. L’écrivain Frédéric Beigbeder prétend que « L’amour dure trois ans ». La déception aussi.

Benoit WILLOT Téléphone : 06.42.71.81.64 www.joinville-le-pont.info

L

e mandat municipal arrive à miparcours. Le moment est donc venu de faire le point entre réalisations concrètes et engagements électoraux. Depuis trois ans une communication superficielle, couteuse et sélective tente de persuader la population que la ville va connaître une « nouvelle dimension ». Bien que, comme nous l'avons souvent souligné, des projets d'aménagement conformes aux attentes de la population restent indispensables ; nous sommes abreuvés d'annonces de programmes d'urbanisme confus et inadaptés, parfois frappés d'incertitude juridique et dont on ne sait toujours pas s'ils verront le jour en l'état. Ce qui est bien réel, en revanche, ce sont les fermetures arbitraires de services publics locaux (service emploi Agora, centre d'accueil des SDF, l'association de l'office du tourisme, parking RER etc). Un tel gâchis en temps de crise suscite inquiétude et mécontentement. D'autant que la municipalité reste sans réaction lors du départ ou de la fermeture d'entreprises. Le maire qui s'autoproclame « bâtisseur » a visiblement plus de capacités à détruire qu'à construire. Bien sûr, à grands frais, le revêtement de certaines rues a été refait et quelques bordures de trottoirs ont été remplacées, là où d'ailleurs, cela ne semblait pas particulièrement urgent. De même, la ville s'est dotée, d'un nouveau logo, de voies cyclables supplémentaires et d'un ascenseur sur l'ile Fanac. Ces maigres amé-

nagements ne sont pas à la hauteur des efforts demandés à la population compte tenu des conséquentes augmentations d'impôts qui vont maintenir notre commune à des taux d'imposition records. Et que dire de la manière employée pour parvenir à ce médiocre résultat ? Absence de concertation et de discussion, prise de décisions en catimini, mépris de la population et de ses représentants constituent la signature de M. Dosne et de sa majorité. Comment donc imaginer que ce qui n'a pas été fait lors des trois années passées pourrait l'être dans les trois années qui viennent ? Alors que le Maire ne donne toujours pas l'impression de savoir où il compte aller, les choix sont à revoir autant que la méthode. Il est grand temps, de sortir du tape à l'œil et de l'autosatisfaction, pour faire preuve de réalisme et de volonté afin de bâtir une politique pour et avec les Joinvillais. Permanence le 9 avril RDC Mairie 10h – 12h

Olivier AUBRY, Sylvie MERCIER, Areski OUDJEBOUR, Sandra GRELLIER, Gérard OUTTIER joinville-ensemble-unis@live.fr


{ DU CÔTÉ DE JOINVILLE // 38 Premier volet de la trilogie de Pagnol, Marius fut suivi de Fanny et César. Marius fut représenté pour la première fois le 9 mars 1929 sur la scène du Théâtre de Paris. En 1931, Alexandre Korda porta Marius à l'écran avec Raimu dans le rôle de César. Les Baladins de Joinville reprennent le premier volet de la célèbre trilogie.

Le Marius de Marcel Pagnol par les Baladins A

force d'observer les grands voiliers qui font escale dans le VieuxPort, en face du bar de son père César, Marius n'a plus qu'une obsession, partir. Cette envie est si forte qu'elle l'empêche de voir l'amour que lui porte Fanny, la petite marchande de coquillages qui tient un éventaire sur la terrasse du Bar de la Marine. Ce n'est que lorsqu'un des clients, Maître Panisse, la serrera d'un peu trop près qu'il en prendra conscience. Pour garder Marius, Fanny se donnera à lui, mais en vain. Elle lui

fera alors croire qu'elle en aime un autre. Mais la mer restera la plus forte et Marius embarquera sur "La Malaisie". > Marius de Marcel Pagnol par les Baladins de Joinville Scène Prévert Vendredis 15 et 22 avril 20h30 Samedis 16 et 23 avril 20h30 Dimanches 17 et 24 avril 18h30 Tarif plein 10 euros, tarif réduit 6 euros Renseignements et réservations au 06 03 60 64 07 Vente des places le jour même

Appel au bénévolat de la ligue contre le cancer

L

e comité du Val-de-Marne de la ligue contre le cancer recherche des bénévoles pour écouter et accompagner les malades en milieu hospitalier. L'engagement des bénévoles, dont la formation est assurée, est d'une demi journée par semaine. > Contact : madame Ringeard au 06 09 67 33 73 ou 01 48 99 48 97

Palmes académiques La section départementale du Val-de-Marne de l’association des membres de l’ordre des Palmes académiques tiendra son assemblée générale le samedi 2 avril à Chevilly-Larue. Pour plus de renseignements : 01 46 86 71 23.

H

istoriquement centré sur la peinture et la sculpture, le Salon Réalités Nouvelles s’ouvre cette fois-ci à toutes les formes d’expression, notamment avec l’invitation de jeunes artistes diplômés des écoles d’art. Ce salon est le rendez-vous des amateurs d’art contemporain et de l’abstraction sous toutes ses formes. Il réunira, comme chaque printemps, quatre cents artistes d’horizons variés, qui exposeront chacun une œuvre. Peinture, sculpture, photographie et autres disciplines encore seront ainsi mises à l’honneur durant cette semaine des « Réalités Nouvelles ». De 11h à 19h30 Du 9 au 17 avril au Parc Floral de Paris 12ème www.realitesnouvelles.org/

Raphaëlle BOUTIÉ, Le Paternel, 2010.

Salon des Réalités Nouvelles


{ JOINVILLE PRATIQUE // 39

PHARMACIES DE GARDE

> Dimanche 10 avril PHARMACIE GALLIENI 54, avenue du Général Gallieni 94340 Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 01 > Dimanche 17 avril PHARMACIE DUCROS 36, av. Roger Salengro 94500 Champigny/Marne Tél. 01 48 83 66 64 > Dimanche 24 avril PHARMACIE CHIKLY UON 45, rue Alexandre Fourny 94500 Champigny/Marne Tél. 01 45 16 34 67 > Lundi 25 avril PHARMACIE MOREL LEANDRI 20, rue Louis Talamoni 94500 Champigny/Marne Tél. 01 47 06 00 65 > Dimanche 1er mai PHARMACIE MONTGOLFIER 10, place Montgolfier 94410 Saint-Maurice Tél. 01 48 86 51 60

ÉTAT CIVIL Naissances

Mathéo Mignan, Jalil Bacha, Jena Benziouche, Ariel Youssef Ruimy, Manel Abada, Madeleine Genet, Julien Vu, Aylan Mohammed, Sibylle Martins, Eléa Catalao, Lucie Milesi, Cléo Héloïse Peggy Mary Le Normand, Romane Gourvès, Théo Lino Edouard Cabrelli, Sekou Magassa, Camille Dongay, Zoé Marie Ambre Lescoute Billois. Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Décès

Julie Jeanne Marciano Joinvillaise depuis 40 ans, Julie Jeanne Marciano est décédée au mois de novembre dernier, dans sa 103ème année. Elle avait créé le Drug Marne rue Jean Mermoz avec sa fille Michelle, décédée elle-même il y a 18 mois. La rédaction adresse ses sincères condoléances à la famille et à ses proches.

Solidarité

avec le Japon L

e séisme, d’une violence inouïe, qui a frappé le Japon a été suivi d’un tsunami dévastant les côtes nord de l’archipel. Des villages entiers ont été balayés par les vagues. Le bilan humain est très lourd et la planète reste dans l’incertitude d’une catastrophe nucléaire. Le peuple japonais a besoin de la communauté internationale pour la reconstruction du pays. > Le secours populaire récolte les dons via internet ou par courrier à Secours populaire français, Urgence tsunami, 9/11, rue Froissart BP 3303, 75123 Paris Cedex 03. www.secourspopulaire.fr > La fondation de France collecte des fonds destinés aux associations japonaises qui viendront en aide aux plus sinistrés via internet à Fondation de France - Solidarité Japon, BP22, 75008. www.fondationdefrance.org > La Croix-Rouge la également lancé une campagne d’appel aux dons via internet et par voie postale à Croix-Rouge française « Catastrophe Japon 2011 », 75678 Paris Cedex 14. www.croix-rouge.fr

Mariages

Arnaud Jupin et Melody Rondel, Nizard Boubadra et Sonia Lakhnati. Avec toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur. > PERMANENCES DE LA FÉDÉRATION

NATIONALE ANDRÉ MAGINOT DES ANCIENS COMBATTANTS (FNAM) La FNAM tient des permanences tous les vendredis de 10h à 12h dans son local réservé à l’Hôtel de Ville.

Commémoration du souvenir des victimes et héros de la Déportation

L

e dimanche 24 avril, une commémoration est organisée à l’appel de l’association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de Joinville-le-Pont. Le dépôt de la gerbe aura lieu à 11h30 à l’Hôtel de Ville. > Rendez-vous à 10h30 au cimetière de Joinville-le-Pont


Joinville-le-Pont Magazine n°200-AVRIL2011  
Joinville-le-Pont Magazine n°200-AVRIL2011  

Magazine municipal de la Ville de Joinville-le-Pont n°200 - AVRIL2011

Advertisement