Page 9

Marie Ferron-Desautels ferron-desautels.marie@courrier.uqam.ca

Edwin Holgate et une nouvelle esthétique du nu Benezit Dictionary of Artists, Oxford Art Online, Holgate, Edwin Headley, En ligne, Oxford University Press, 2007, <http:// www. Oxfordartonline.com. proxy. bibliotheques.uqam.ca: 2048/subscriber/article/benezit/ B00088869#B2137010>. Consulté le 2 décembre 2012. ii Brian Foss, Rosalind M. Pepall et Laura Brandon, Edwin Holgate, Catalogue de l’exposition présentée au Musée des beauxarts de Montréal du 26 mai au 2 octobre 2005, Montréal, Musée des beaux-arts de Montréal, 2005, p. 46. iii Michèle Grandbois, Anna Hudson et Esther Trépanier, Le nu dans l’art moderne canadien 1920-1950, Catalogue de l’exposition présentée au Musée national des beaux-arts du Québec du 8 octobre 2009 au 3 janvier 2010, Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, 2009, p. 83-84. iv Ibid., p. 38-41. v Ibid., p. 57-61. i

Edwin Holgate (1892-1977), peintre, dessinateur, graveur et muraliste d’origine ontarienne, a côtoyé autant la communauté montréalaise francophone qu’anglophone. Il a également fait partie de nombreuses associations d’artistes d’art moderne dont le Groupe des Sept, le Groupe de Beaver Hall et le Groupe des Peintres canadiensi. Holgate, qui a reçu une formation académique à Paris, a toujours été intéressé par le nu féminin. Son maître, Adolf Milman, ainsi que Randolph Hewton et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté l’ont particulièrement influencé en ce qui a trait à ce thème qui, au début du XXe siècle, demeure particulièrement controversé. En 1927, l’exposition du nu Une fantaisie moderne, de l’artiste ontarien John W. Russell, provoque un scandale sans précédentii. Durant les premières décennies du XXe siècle, une lutte profonde sévit entre une vision progressiste et moderne de la peinture et une vision traditionnelle et conservatrice, qui ne parvient pas à différencier le nu esthétique du nu érotique. Ce contexte particulier dans lequel Edwin Holgate a évolué et développé son art marque le passage de la société canadienne à la modernité. L’artiste et ses contemporains sont parvenus à instaurer un art proprement moderne qui n’est pas sans déranger les visions les plus conservatrices de l’époque. Les nus de Holgate ont contribué à façonner une nouvelle approche de ce sujet polémique et sont représentatifs d’une nouvelle conception du nu dans l’art moderne canadien. La rupture avec la vision puritaine et académique de l’art Durant la première moitié du XXe siècle, c’est essentiellement la peinture de paysage qui définit l’art et l’identité nationale. Les paysages du Groupe des Sept participent à la création d’un art nationaliste canadien ayant pour sujet la nature du pays. Le nu se révèle être à l’opposé de ce nationalisme et de cette volonté de se définir comme peuple. À travers plusieurs de ses œuvres, Holgate est cependant parvenu à harmoniser le nu et le paysage, jugés incompatibles à l’époque. Dès 1913, les nus sèment la controverse auprès du public et des critiques canadiens qui craignent que le désir ne soit éveillé à la vue d’un corps nu. D’ailleurs, ils perçoivent ces représentations de la nudité comme un non-respect de l’étiquette selon laquelle « un corps habillé selon le bon goût peut transgresser les classesiii ». Au cours des années 1920, apparaissent une certaine libération des mœurs et une émancipation de la femme, qui rendent possible un affaiblissement de la censure à l’égard des vêtements de celle-ci. Le nombre de nus présentés dans les expositions s’accroît, mais malgré tout, un mode de pensée traditionnel perdure iv. La valeur esthétique et artistique du nu demeure incomprise. Jean Chauvin, journaliste à La Revue populaire, dénonce l’oppression de la puissance morale catholique au Québec et cet excès de pruderie en affirmant que le nu dans l’art est dénué de sexualité et d’érotismev. Il soutient qu’il est fondamental de différencier « l’interprétation picturale et l’objet 9

Ex-Situ 22.indd 9

13-04-17 09:20

Ex situ 22  

La revue étudiante de la faculté des arts de l'UQAM Dossier art ancien, Dossier sujets d'actualités, In visu, et compte-rendus d'exposition...

Advertisement